AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Dim 28 Fév 2010, 13:20

Al-Far…

Une ville… Cela voulait tout dire. Un endroit où des centaines de personnes se tassaient les uns sur les autres. Un endroit ou l’anonymat était le plus total. Un endroit dénudé de charme et de beauté. Un endroit ou la nature avait était sauvagement chassé. Un endroit où les maisons n’étaient qu’amas de pierres entassées là à la hâte. Un endroit où l’argent et le pouvoir régnait en maître. Un endroit où la loi du plus fort était seule respectait. Un endroit où la bêtise humaine surmonter tous les sentiments. Un endroit où la consommation pourrissait les cœurs. Un endroit dénudé de tout esprit naturel. Un endroit dénudé de liberté. Un endroit où les chaînes étaient partout. Un endroit où l’on se méfiait de tout le monde. Un endroit miteux et pitoyable. Une ville…

Lacrya se tenait devant les portes grandes ouvertes de ce lieu tant détesté. Elle haïssait plus que tous ces endroits où personne ne comprenait rien. Où personne n’arrivait à réfléchir par soi-même. Où les pensées étaient toutes calculées à l’avance. Où jamais une onde de liberté ne parcoure ces rues. Où tout est tiré par des ficelles invisibles. Ficelles que seule une personne manipule et contrôle. Où tout, jusqu’aux mots est corrompu. Un lieu de décadence qui attirait toujours plus de monde entre ses griffes. Allez savoir pourquoi tout le monde se précipite tête baissé vers cette prison d’illusion. Encore un merveilleux exemple de l’esprit humain : aller là où tout le monde va et s’enfermer dans une cage. Vive les montons…

La jeune femme soupira bruyamment. Cela faisait deux journée qu’elle avait qui Ombreuse. Qu’elle avait quitté ce nid qu’elle aimait tant. Qu’elle avait quitté cette végétation sombre et pourtant beaucoup plus attirante que cette amas de lumière. Pourquoi d’ailleurs était-elle partie ? Bonne question… Sans doute pour découvrir un peu plus le monde. Elle c’était toujours promit de comprendre avant de haïr. Voila donc une bonne occasion de mettre cela en application. Elle leva la tête vers l’immense muraille qui encerclait la cité. Elle était faites de pierres taillé grossièrement et empilais là sans grande beauté. C’était surtout pour protéger la ville plutôt que de l’embellir… A moins qu’elle ne sert à retenir les gens à l’intérieur… Non, ils n’avaient pas besoin de cela. De belles paroles susurrées à l’oreille et un débile de plus enrôlé dans cette vie désastreuse. Alala… Décidemment, elle n’arrivait pas à comprendre.

Lacrya décida enfin à bouger. Elle était restait là au bord de la route, regardant les vas et vient perpétuelles des marchands commençants ou simple voyageurs. C’était une marré sans fin qui coulait le long de l’immense route pavé. Celle-ci était encore humide de la veille et de petit filé d’eau serpentait le long des deux cotés. Elle était salle et d’un couleur peu saillante. Elle emportait avec elle toute la crasse qui s’était accumulé là au fil des années et qui continuait à s’accroitre avec l’arrivée de ces nombreux voyageurs. Elle essaya donc tant bien que mal de se glisser parmi ce troupeau pour se diriger vers l’entré. Celle-ci était gardée par plusieurs gardes qui ne faisaient que regarder vaguement les nouveaux arrivants. Lacrya fut bousculé à plusieurs reprises par des hommes plus pressés que d’autre qui n’hésitait pas à jouer des coudes pour se frayer un passage. Elle pesta violement. Décidemment, elle n’aimait pas être là. Malgré son finesse et sa taille, elle avait du mal à avancer. Elle joua donc de toute sa souplesse et de son agilité pour se faufiler entre les membres tortueux des personnages qui l’entourait.

Quand elle arriva enfin à la hauteur de la porte, elle se glissa dans une ruelle sombre afin d’échapper à cette marré humaine. Pourquoi était-elle là en fait ? A oui… le ravitaillement. Cela faisait deux jours qu’elle était sur la route et elle avait besoin de plus de provision. Elle aurait très bien put chasser mais elle n’avait pas réussie à trouver ce qu’elle souhaitait. Il ne lui restait plus qu’une seule solution, renter en ville. Elle s’adossa à un mur et repris sa respiration. Elle plissa le nez de dégout. L’odeur y était âcre et nauséabonde. Rien à voir avec celle de la forêt. Loin de là. Elle n’était pas habituer à respirer l’air de la ville. Elle failli même avoir un haut le cœur. Décidemment elle n’était pas faite pour vivre ici… Elle soupira une nouvelle fois, essaya de respirer profondément pour d’habituer à l’odeur et repartie vers l’entré de la ruelle.

Quand elle sortie, elle vit que le nombre de personne massé dans la rue n’avait pas cessé de grandir. Elle resta un moment à regarder les agitations. Puis elle repartie dans la ruelle. Hors de question de retourner là-dedans ! Elle préféré faire un détour dans les petites ruelles tortueuse qui serpentait la ville. Quitte à se perdre ou à passer pas les toits. Les toits ! Mais oui bien sûr ! Si elle ne pouvait pas circuler à terre. Il ne lui restait plus qu’a passer pas les airs ! Un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle se dirigea vers le mur le plus proche et l’examina. Elle retint un rire. Les pierres étaient tellement mal fixées qu’un bébé aurait pu y grimper ! Elle attrapa la première prise et monta sur le toit le plus proche en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Elle commença à avancer prudemment sur les tuiles encore humides. Elle ne savait pas si, oui ou non, les personnes qui circulaient en dessus d’elle avaient conscience de sa présence. A vrai dire, elle s’en fichait pas mal…

Elle parcourue ainsi quatre toits d’un pas plutôt lent. Puis elle commença à prendre de la vitesse et de la confiance. Elle se sentait bien. Même si elle se trouvait dans cet univers de la ville, elle arrivait à le contourner et à garder un peu de sa liberté. De toute façon, elle ne savait même pas où elle allait. Elle avançait, c’est tout. Elle se mit soudain à courir. Les tuiles de couleurs différentes défilaient sous ses pieds. Elle sautait de toits en toits tel un oiseau volant. Les crevasse qui renfermaient de sombres ruelles ne pouvait rein faire face à cette animal divin. Lacrya dominait la ville. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Oui, elle la dominait !

Alors qu’elle ne faisait plus vraiment attention à où elle mettait ses pieds, le sol la rappela soudain à elle. Elle n’avait pas vu que le toit où elle venait d’atterrir était vieux et usé. Quand son pied, si léger soit-il, se posa sur la partie endommagée, il s’enfonça violement. Lacrya ne pût retenir un petit jappement. Elle chuta… Son corps tout entier passa à travers le toit et bientôt on ne la vit plus. Seul un immense nuage de fumé sortait du trou béant. Un fracas assourdissant retenti ensuite. Lacrya passa le planché du premier étage sur le dos avant de s’étaler contre le sol froid du rez-de-chaussée. Sa tête heurta un sol avec violence et elle perdit pendant quelque seconde conscience.

Quand elle rouvrit les yeux, des lumières bleues et jaunes dansaient autour d’elle. Elle ne se releva pas tout de suite. Elle resta là, allongée par terre, le dos dans la poussière, les yeux grands ouverts. Doucement sa raison revient et elle pu se mettre en position assise sans trop de difficulté. Elle passa sa main au niveau e sa têt et senti un liquide chaud entre ses doigts. Les pesta violement. Comment était-elle arrivée ici ? Etait-elle aussi stupide que ça pour tomber ainsi ? Plusieurs injures sortirent de sa bouche. Elle se sentait humiliée. Jamais cela ne lui était arrivé ! Mais comment avait-elle pu faire une faute pareille. Elle soupira et se releva. Un peu trop vite d’ailleurs… Elle chancela sur ses jambes et se rattrapa de justesse à un vieux meuble recouvert d’une couverture. Elle regarda ensuite autour d’elle. Elle se trouvait dans une petite maison abandonné depuis un certain temps d’après la couche de poussière qui recouvrait le mobilier. Personne aux alentours. Tant mieux… Cela ne ferait pas de témoins gênants.

Elle attrapa un drap blanc, le déchira et épongea le sang qui coulait toujours de sa plait. Elle examina ensuite son corps. Sa tunique était déchiré au niveau de la cuisse mais sa peau n’était qu’éraflée. Sinon, à part la saleté qui la recouvrait, rien ne semblait être cassé. Elle frotta énergiquement pour enlever la poussière et commença à marcher vers la sortie de la salle. Elle déboucha sur une petite place vide. Vide ? Non… Un jeune felle se tenait à cheval et regardait avec étonnement Lacrya qui sortait péniblement de la maison. Elle se raidit. Que faisait-elle là elle ? Devait-elle la tuer maintenant ou attendre ? Le cheval était plutôt banal. Sa robe était brune et la crinière d’un noir d’encre. Par contre, la fille sur le canasson n’était pas banale. D’abor, elle était grande. Très grande. Cela énerva Lacrya. Rien que de voir ces longue jambes qui descendaient de chaque coté du ventre de l’animal la rendait jalouse ! De plus la beauté féline que dégagé cette femme était impressionnante. Elle devait avoir dans les 24ans. Peut être plus même. Ce qui voulait dire qu’elle était plus vielle que Lacrya. Cette pensée l’irrita encore plus. Que voulait-elle celle-là ? Pourquoi elle était là ? Elle ne pouvait pas se trouver ailleurs ? Allait part !!! Lacrya soupira et commença à refermer ses doigts sur son poignard. Soit elle part maintenant soit elle meurt ! A toi de décider ma vielle !

Lacrya leva les yeux et rencontra ceux, entièrement rouges de la jeune femme. Elle lui lança un regard perçant et méchant du genre : tu devrais partir ! Il n’y a rien à voir ici ! Allait part tout de suite sinon je te tue ! Elle se mit en position d’attaque. Elle attendit ensuite. Elle ne voulait pas se faire surprendre une fois de plus. Elle espérait qu’une chose, que la jeune femme devant elle soit obéissante et fasse demi tour. De toute façon elle n’aurait aucun mal à la liquider si cela devait arriver ! Elle était confiante mais restait comme même sur ses gardes.

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."


Dernière édition par Lacrya Sil' Morna le Mar 13 Avr 2010, 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Dim 28 Fév 2010, 13:53

[désolé si tu trouve ça court mais c'est déjà un de mes record ^^]
Elle était là . Oui , Tyra était revenue . Elle n'était pas particulièrement attirée par la ville , surtout celle d'Al-Far , mais elle avait besoin d'être là . Elle n'en avait pas forcement besoin , elle n'en avait aucune envie .Tyra avait voyagé depuis le Domaine pour venir chercher quelques affaires qu'elle avait laissé dans l'appartement où elle avait grandi : son héritage . Elle avait chevauché plusieurs jours , elle avait eu froid et faim , mais ce qu'elle venait chercher valait bien toutes ces peines . Quelques minutes plus tôt , elle avait emprunté la grande rue qui traversait les remparts , elle n'avait rien relevé de particulier dessus et c'était enfoncée dans la ville . LA ville qui avait connue son enfance , ses troubles et ses joies ... Y avait il vraiment eu des joies dans son enfance ? Non , la seule joie qu'elle avait éprouvée fut celle de partir , loin d'ici et des problèmes . Tyra aurait voulut voir Evalyn mais celle ci était partie en voyage , cela devait être important .Sans vraiment s'occuper du monde qui se bousculait dans la ville , elle avait bifurquée sur son fidèle étalon dans la rue de cette maison . C'est à ce moment là qu'une jeune fille avait traversé le toit de l'immeuble . Brusquement , Earley avait fait un écart et elle n'était parvenue à rester dessus qu'à la dernière minute . Tyra c'était ensuite callée dans la selle et avait attendue . Attendu de savoir qui était tombé dans sa maison , attendu de savoir cette fille l'avait fait exprès . Mais les secondes c'était enchainée sans voir de silhouette sortir de la bâtisse . La jeune femme faillit descendre et fouiller l'interieur mais elle s'en retint . Elle attendrait . C'est à ce moment là qu'une silhouette chancelante avait franchie le pas de la porte . Tyra s'était rendue compte que l'inconnue la dévisagea mais avait fait mine de ne pas s'en apercevoir . Que faisait elle dans sa maison ? enfin seul le rez-de-chaussé était à elle , le reste à Evalyn . La jeune fille ne devait pas avoir plus de 20 ans selon Tyra , elle possèdait des cheveux gris qui étonnère la future mercenaire . Comment pouvait on avoir les cheveux aussi clairs en étant aussi jeune ? C'est en essaynt de voir la couleur des yeux de l'inconnue que Tyra observa la flamme qui dansait à l'interieur . Une flamme de menace , une flamme obscure . Tyra , sans se laisser impressioner descendit de son cheval et avança jusque la jeune fille . La première chose qu'elle remarqua fu sa petite taille . Tyra avait l'habitude des gens plus petits qu'elle mais cela lui faisait toujours une impression bizarre ... Sans se demonter , elle regarda l'inconnue dans les yeux , et tout en rapprochant la main de son poignard , commença à parler .

- Que faisais tu chez moi ?!

C'est alors que la future mercenaire aperçut , le bout de drap blanc qui reposait sur la blessure de la jeune femme . Elle avait osé découper un bout de ce drap juste pour sa blessure ? Alors qu'elle n'était même pas chez elle ?! Elle se força à calmer sa respiration et , tenant Earley par la bride attendit une réponse ..
Revenir en haut Aller en bas
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Dim 28 Fév 2010, 17:59

Patience…

Oui patience… Voila ce qu’elle devait faire. Patienter. Cela ne servait à rien de foncer tête baissé vers cette inconnue. Déjà, elle ne savait pas à qui elle avait affaire. Ensuite, elle faisait bien… Deux tête de plus qu’elle. Et pour clôturer le tout, elle était aussi armée. Patience donc. Lacrya se campa solidement sur ses jambes et passa son regard sur le corps de la jeune femme qui n’était toujours pas descendu de cheval. Une chevelure d’un noir ténébreux, des yeux d’un rouge rubis, Une peau légèrement blanche, des traits fins et précis, un corps élancé et pourtant musclé, une allure relativement noble… Bref, tout le portrait d’une parfaite tombeuse d’homme. De plus, l’expression qui était accroché à son visage ne plaisait pas du tout à Lacrya. Décidemment, la jeune femme n’avait pas de chance. Elle n’avait même pas bougé qu’elle faisait déjà partie de la liste noire de la jeune envoleuse. Vraiment pas de chance…

La jeune femme daigna enfin poser son regard sur la mercenaire. Celui-ci semblait hautain et supérieur. Encore un point défavorable ! Elle semblait prendre à la légère cet individu qui venait de sortir de cette maison. Grave erreur ! On voyait dans ses yeux qu’elle la prenait pour plus petite qu’elle ne l’était. Réaction parfaitement normal. Peu de gens arrivait à estimer son âge au premier coup d’œil. La véritable nature de Lacrya n’était pas dans son apparence. Loin de là. Face à ce corps frêle et misérable, beaucoup se trompé. Tous même. Ils prenaient cette jeune femme pour une adolescente inoffensive et puérile. Si seulement ils savaient… Non, la véritable nature de Lacrya ne se trouvait pas dans cette enveloppe futile et inutile qu’était le corps. Elle n’y faisait d’ailleurs pas très attention. Non, tout se trouvait à l’intérieur. Dans cette âme et cet esprit qui guidait chaque mouvement. Là était la vérité. Nulle part ailleurs.

Ce n’est qu’en l’entendant parler que l’on comprend son erreur. Sa voix d’une rare autorité n’était pas celle d’une petite fille innocente. Elle était plutôt celle d’une femme aguerrie et puissante. Qui n’avait pas peur de parler ni de se cacher. Mais parfois, un simple regard suffisait à comprendre. En effet, ses yeux d’une rare froideur témoignée de son âge relativement avancé. Ce n’était pas les yeux suppliant d’une gamine des rues. Non, c’était un regard de mercenaire, puissant pénétrant et glacial. Enfin, c’était cela quand elle était énervée. Sinon il était plutôt neutre et pouvait même devenir joyeux. Mais pour le moment elle n’avait pas envi de rire ni de s’amuser. Elle ne voyait qu’une chose, l’inconnue qui la joggait du haut de son canasson ! Et cela n’était pas le genre de chose qui allait attendrir son regard. Loin de là.

Elle raffermit une fois de plus sa garde et attendit. Toujours attendre. Voila la clé de la réussite. Certains disent « la meilleur défense est l’attaque ». Lacrya n’était pas d’accord. Il était vrai que parfois, attaquer le premier donner un certain avantage. Mais rarement. Trop rarement. Non, il fallait apprendre à analyser et à s’adapter à son adversaire. C’est ainsi que l’on gagne un combat. En s’adaptant et non en luttant. Enfin, c’est ainsi qu’elle pensé et cela avait toujours porté ses fruits. Presque toujours…

Soudain l’inconnue se décida à descendre de son perchoir vivant. Lacrya lu la petite flamme d’étonnement qui passa dans ses yeux quand la fille au cheval découvrit la véritable taille de l’envoleuse. Un petit pincement d’irritation s’attaqua à son cœur pourtant elle ne bougea pas. Elle restait là les jambes légèrement fléchie, les doigts enroulés autour de la garde de son poignard favori. Pas encore… attendre encore un peu de voir sa réaction. Patience… Patience… Le temps s’écoula lentement. Les deux jeunes femmes se joggaient sans répits. Chacune analysait l’autre avec une précision remarquable. Cela risquait de durer encore un moment. Pourtant elle refusait de bouger la première. Tendue comme un arc, elle restait là à attendre. Et cela porta ses fruits.

La voix de l’inconnue résonna soudain dans le silence qui n’avait cessait de s’épaissir. Chez elle ? Cette vielle baraque abandonnée ? Personne n’avait du y mettre les pieds depuis belle durette ! Elle failli rire. Cet individu était-elle tombée si bas pour vivre dans un taudis pareil ? Comme même pas ! Elle possédait bien un cheval. Cela signifiait qu’elle avait comme même un pécule relativement important. Et pourtant… Elle semblait y tenir à cette petite maison. Pourquoi fallait’ il qu’elle arrive au moment même où Lacrya tombait dedans ? Alala… Triste hasard. Encore faut-il qu’il existe. N’est-ce pas plutôt le jeu du destin ? Le destin… Rencontrer cette femme ? Ridicule ! Enfin… Pour le moment elle se trouvait là. Autant réagir.

L’inconnu était maintenant dans la même position qu’elle. Peut être avec un peu moins d’assurance. En tout cas sa main jouait avec la poigné de son poignard et une flamme de colère flottait dans ses yeux sang. Bon, au moins elle n’était pas la seule à être énervée. Les deux jeunes femmes se trouvaient dans la même situation. Ironie du sort ? Sans doute. Rah celui-là, toujours là où l’attend le moins. Il s’amuse toujours à mettre les autres dans des situations embarrassantes. A croire que ça l’amuse… Lacrya soupira.

L’inconnue n’avait toujours pas bougé. Elle attendait une réponse. Sa main était posé dur la bride de son cheval comme si elle avait crin que celui-ci parte au galop. Pensée pas si ridicule que cela. Lacrya ne savait trop quoi faire. Parler ? Agir ? Patienter ? Tuer… ? Non, la dernière solution était trop… radicale. Il était vrai qu’elle n’était pas très bonne humeur mais peut être pas au point de transpercer cette malheureuse qui avait eu la malchance de croiser son chemin au mauvais moment. Parler alors ? Elle réfléchie un moment. Que pouvait-elle bien dire ? Qu’elle était désolée d’avoir traversé ce toit nu et pitoyable ? Et puis quoi encore ? Jamais de sa vie elle ne s’excuserait de la sorte. Agir alors ? Et faire quoi hein ? S’enfuir devant cette femme ? Non, trop lâche. L’immobiliser puis lui voler son cheval ? Et ça servirait à quoi hein ? Rien encore une fois. Décidemment, ce n’était pas son jour.

Elle soupira une nouvelle fois observa une fois de plus la posture de l’inconnu. Elle était gauche et mal employé. Une immense faille se trouvait au niveau de sa droite. Elle ne devait pas être entraînée au combat. Pourtant, la flamme meurtrière qui brulait dans ses yeux dissuadait Lacrya de sous-estimer ses capacités. Dans le fond, le jeune envoleuse savait qu’elle n’aurait pas trop de mal à l’abattre. Cela ce voyait. Mais comme même… On voyait que le poignard ne lui était pas inconnu. Elle réfléchie donc à ce qu’elle devait faire. Puis elle se décida. Autant ne pas aller à l’affrontement maintenant. Elle se releva donc sans pour autant quitter sa position défensive. Elle la dissimulait, tout simplement. Seule un autre maître envoleur ou un marchombre aguerri pouvait encore déceler l’attitude agressive qu’elle cachait. Elle baissa les yeux vers le sol et se décida à ouvrir la bouche.


« Tu ferais mieux de partir. Il n’y a rien ici qui puisse t’être bénéfique. Reviens plus tard quand je serais partie… »

Elle planta ensuite son regard dans celui de la jeune femme. Sa taille ne l’impressionnait nullement. Elle avait en effet l’intention de partir mais pas devant cette femme. Elle voulait d’abords vérifier que sa chute n’avait pas entraîné de perte d’objets. Ensuite elle voulait observer un peu les lieux. Pourquoi ? Elle n’en savait trop rien. Le simple fait qu’elle sache que cette maison soit celle de celle qui se tenait devant elle éveillait sa curiosité. Elle voulait savoir ce qu’elle venait faire ici. Récupérer quelques choses peut être. Elle n’avait pas l’intention de le voler. Loin de là. Juste voir et comprendre. De plus elle n’avait jamais eu l’occasion de visiter une maison de basse famille. Une occasion de plus pour ne pas partir maintenant.

Elle regarda une fois de plus l’inconnu pour lui faire comprendre qu’elle ne plaisantait pas. C’était à elle de voir. Soit elle partait d’elle-même soit elle y serait forcé. Et pas de façon douce… Attention à toi ma chère. La patience fait partie de mes vertus mais elle peut aussi disparaitre. Elle garda cela pour elle. Autant ne pas envenimer les encore plus choses …

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Lun 01 Mar 2010, 18:53

La jeune fille avait quittée son attitude de défence lorsqu'elle avait entendue les paroles de Tyra .Du moins c'était l'impression de la future envoleuse . Mais qui était dont cette jeune fille ? Pourquoi était elle tombée dans la maison de Tyra ? L'avait elle fait exprès ? Voulait elle lui voler quelque chose ? Peut être pensait elle cette maison inhabitée et voulait la visiter ? Cette pensée n'enchantait pas du tout la jeune femme . Elle n'avait aucune envie de laisser quelqu'un visiter cette maison , encore moins quelqu'un qui se comportait comme cela . Ses doigts continuèrent de jouer avec le manche de son poignards tandis que ses yeux que se promenaient sur la jeune femme en face d'elle .Ses yeux ... De magnifiques yeux rouges . Les rares personnes qui les regardaient vraiment , sans jugement de la personne elle-même , les trouvaient souvent fantastique , tant dans leur forme que dans leur couleur étrange ... Mais , les personnes qui n'aiment pas Tyra ( et ils sont nombreux) soit les trouvaient banals soit laissaient leur haine retomber sur le jugement du physique de la jeune femme et traitaient ses yeux d'yeux de reptils ou de serpents , à cause justement de leur couleur pour le moins inhabituelle ... Ceux de la personne qui lui faisait face étaient gris , plutôt clairs d'ailleurs . Cette pensée fit sourire discètement Tyra : les cheveux les yeux ... Elle n'avait pourtant pas l'air d'être très éclairée sur le fait que tomber dans les maisons des autres ne soit pas poli ....! C'est à ce moment que le jeune fille baissa les yeux . Tyra était entrain de s'interroger sur la raison de ce comportement qui tranchait avec l'aggresivité évidente qui lui était témoignée jusqu'alors quand une voix , presque dénuée d'émotions et visiblement emplie de sagesse s'èleva dans l'air .

Tu ferais mieux de partir. Il n’y a rien ici qui puisse t’être bénéfique. Reviens plus tard quand je serais partie…

Et pis quoi encore ?! Mais bien sûr ... Tyra , comme une gentille petite fille allait bien gentillement lui obeïr ... L'espoir fait vivre à ce qu'on dit ... Tyra était tou , sauf une gentille petite fille qui allait obéïr comme si la femme devant elle lui faisait peur . La "maison" qui se trouvait derrière elle était la sienne , elle n'avait aucune raison de partir , pas avant d'avoir récuppéré ce qui lui revenait , ce dont elle avait besoin . Mais , elle n'avait pas non plus envie de passer à côté de la jeune fille aux cheveux gris , sans plus la regarder . Elle avait fait l'effort de venir , de lui parler alors qu'elle aurait pu envoyer son poignard et ne plus en entendre parler ... Si elle avait reussi à viser la jeune fille sans qu'elle ne bouge trop . Une sorte d'aura s'échappait de la jeune fille , une aura de maturité et de menace . Mais Tyra ne la percevait pas du tout omnibullée par l'envie de sauter à la gorge de l'inconnue qui osait lui dire de s'en aller . Mais , elle n'allait pas rester la sans parler non plus , loin de là . Comment donc tourner la phrase qui allait sûrement déchainer la jeune file contre elle ?

- Je te signale qu'ici c'est chez moi . Je n'ai donc aucune envie de partir .

Tyra croisa les bras , veillant toujours à laisser une main près de son poignard , dans une attitude de provocation . L'inconnue allait récolter ce qu'elle avait semé si elle ne bougeait pas de là très vite ou si elle ne s'excusait pas rapidement . Mais peut être que Tyra la laisserait tout bonnement tranquille si elle avait une raison de le faire ? Elle n'avait aucune raison et aucune envie de la laisser s'en aller comme ça . Même si elle n'avait pas forcement envie non plus de découper l'inconnue en tranche , elle avait un coeur après tout ... Avait elle vraiment un coeur ? Si oui pourquoi n'avait elle pas pleuré à la mort de sa mère ? A celle de sa soeur ? Pourquoi avoir assassiné son père ? Des réponses obscures ancrées dans l'âme de la jeune fille lui donnait une raison de se montrer gentille , elle décida de les ignorer . Elle avait choisie d'être comme ça ... du moins elle l'assumait . Car avait elle vraiment choisi d'être une égoïste indépendante et sans coeur ? Non , tout cela à cause de Therannon . Et oui , elle n'osait même plus appeller sa mère " maman " maintenant c'était Therannon , un pint c'est tout . Elle attendit encore une réponse ou un geste de la part de l'inconnue avant de décroiser les bras et rapprocher encore sa main de son poignard . Pourquoi les gens qu'elle croisait ne lui arrivaient ils qu'à la poitrine ou jusqu'au cou ? N'y avait il personne capable de la regarder vraiment dans les yeux ? Elle aurait pu se baisser pour regarder quelqu'un dans les yeux mais non , elle attendrait que cette personne vienne tout simplement .
Revenir en haut Aller en bas
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Sam 06 Mar 2010, 17:50

Une lueur s’alluma dans les yeux de la jeune femme qui se tenait toujours devant l’envoleuse. Une flamme de colère qui grandissait lentement. Doucement, elle changeait son regard et celui-ci se mettait à lancer des éclaires. Les phrases de Lacrya avaient eu l’effet voulu. Elles énervaient la jeune femme en face d’elle. Elles la touchaient au cœur. La provoquaient silencieusement. Et cette femme marchait. Elle semblait fulminait devant les quelques mots prononcé par Lacrya. Une chose était sûre, elle n’allait pas obéir…

L’envoleuse soupira doucement et replanta une fois de plus son regard de brume dans celui de sang de la jeune femme. Celle-ci la regardait de la même manière. Mise à part la colère qui allumait son regard, il y avait aussi de l’insolence. Lacrya imaginait parfaitement ce qui se passait dans sa tête. Elle devait se dire que cette femme qui s’était introduite chez elle et qui lui demandait maintenant de repartir pour la laisser seule dans cette maison devait être folle. Elle devait se demander pour qui elle se prenait. Comment elle osé simplement lui adresser la parole après ce qu’elle venait de faire. Enfin, tout ce genre de questions. Cela fit sourire Lacrya. Oui, cette femme était si simple à lire. Elle allait sans doute maintenant dire que c’était sa maison et qu’elle ne voulait pas partir ! Elle la regarderait ensuite avec un air supérieur et de mettrait droite devant elle pour essayer de l’écraser avec sa taille.

Cela ne tarda pas à arriver. Décidemment, la jeune envoleuse devait penser à faire carrière dans la voyance. Un autre sourire étendit ses lèvres pendant les paroles de la jeune femme. Chez elle… Etait-elle donc si stupide pour penser qu’un tas de pierre pouvait être la propriété d’une personne ? Que la terre était à vendre et à partager ? Que la propriété existait ? Lacrya, elle, n’y croyait pas. Elle ne pouvait concevoir qu’une terre ou qu’un objet appartienne à une personne. Ses possessions, ou du moins ses armes et ses vêtements, ne lui appartenait pas. Enfin… Pour elle, elle les avait juste. Elle n’exerçait aucun droit dessus. Si du jour au lendemain ils disparaissaient, elle se disait simplement qu’elle les avait perdu ou qu’une autre personne les avait pris pour s’en servir. C’était son droit, peut être en avait-il un meilleur usage. En se qui concerne la terre, elle pensait la même chose. La Terre ne pouvait appartenir à personne. D’ailleurs elle n’appartenait à personne. La possession n’est qu’une invention futile et débile. Enfin… Elle vivait dans un monde où cette notion de propriété régnait en maître. Autant s’y habituer et l’accepter…

Aucune envi de partir. Voila qui était embêtant parce que c’était aussi le cas de Lacrya. Pour appuyer ses propos, la jeune femme se redressa et croisa ses bras sur sa poitrine. Attitude de provocation et d’insolence. Attitude débile et complètement inefficace. En adoptant cette posture, elle s’handicapait gravement. Ses doigts avaient beau se trouver non loin du manche de son poignard, le millième de seconde qu’elle mettrait à décroiser ses membres lui serait fatal. Parce qu’il ne fallait pas plus d’un millième de seconde à l’envoleuse pour lancer le sien. Chose qu’elle ne ferait pas. Du moins pas pour le moment. Mais cela prouvait une fois de plus que la jeune femme n’avait que peu d’expérience en matière de combat. Elle avait beau savoir se servir d’une lame, l’attitude de combat était à revoir. Enfin… Heureusement qu’elle n’avait pas en face d’elle une femme sans cœur qui n’aurait pas hésitait pour sauter sur l’occasion et égorger sans aucun remords la jeune femme.

Alors que cette pensée flottait encore dans l’esprit calme et serein de Lacrya, une douleur la ramena à la réalité. Doucement, une onde de souffrance s’insinua le long de sa tête pour se propager ensuite le long de son corps. Elle frémit. Un petit frisson la parcourue et une grimace passa sur son visage. Juste une fraction de seconde mais tout de même visible. Elle se reprit rapidement. Sa blessure… Elle l’avait oublié. Celle-ci continuait à déverser un petit flot de sang qui était jusque là absorbé par le drap qui était noué autour de son crâne. Mais celui-ci était maintenant saturé et un liquide chaud se répandait sur un coté du visage de Lacrya. Celle-ci en cueillit une goutte le long de son doigt. Elle regarda la larme couleur rubis pendant un petit moment. Puis, contre toute attente, elle la fit disparaitre au creux de sa langue. Elle ferma ensuite les yeux et laissa doucement le gout cuivré se répandre le long de son palé. Elle aimait se liquide. Elle le trouvait parfaitement à son gout. Ce n’était pas pour cela qu’elle irait se blesser pour le boire mais elle aimer lécher ses blessures pour y recueillir le liquide chaud et précieux.

Lacrya rouvrit les yeux et un petit sourire malsain apparue sur ses lèves. Elle fixa la jeune femme et se redressa, la main gauche toujours posé sur le manche de son poignard. Beaucoup de gens auraient eu peur face à se comportement. Il est vrai qu’il n’est pas commun de voir des personnes boire leur propre sang. Beaucoup trouvaient cela répugnant et monstrueux. Et pourtant… Lacrya savait que cela n’allait en rien effrayer la jeune femme devant elle. Elle n’était pas de ces nobles qui on peur de la moindre flaque d’eau qui pourrait leur sauter dessus pour abimer leur précieux vêtements. Mais elle non. Elle ne ressemblait pas à cela. D’ailleurs, le simple fait de tenir tête à l’envoleuse montrait qu’elle était habitée par un certain courage. En fait, elle lui rappelait elle étant petite. Toujours à essayer de tenir tête à ses professeurs sans jamais y arriver. A toujours vouloir avoir raison et à ne jamais montrer sa peur, préférant la combattre par de l’insolence. Dans le fon, peut être se ressemblait-elle. Enfin… Pas de place pour le sentimentaliste.

L’envoleuse arracha le ruban ensanglanté et le lança un peu plus loin. Celui-ci fit un bruit mat en touchant le sol. Il était maintenant rouge vif sur tout un coté. Le sang continuait à affluer au niveau de sa blessure et plusieurs gouttes tombaient maintenant au sol dans un tapotement incessant et irritant. Lacrya jura et observa la réaction de l’inconnue. Celle-ci ne semblait toujours pas vouloir bouger. Décidemment elle commençait à l’énerver. Enfin… Pour le moment elle devait trouver un autre bout de tissus. Puis elle se rappela l’endroit où elle avait prélevé le premier fragment. La maison… Elle lança un regard noir et perçant à la jeune femme et dit d’une voix sans timbre et sans appelle.


« Reviens dans une heure. »

Puis, sans un regard, elle pénétra dans la pièce sombre. Elle laissait sur le sol des gouttes de sang qui retraçait tout son passage. Pas très discret… Elle s’approcha du drap toujours au sol, en déchira une large bande, essaya son visage et se noua le pansement improvisé au niveau du crâne. Elle se retourna ensuite vers la porte, prête à recevoir la jeune femme qui ne tarderait sans doute pas à entrer, une nouvelle fois énervée par les paroles de Lacrya. L’affrontement allait peut-être arriver ou non. Cela ne dépendait que de l’inconnue…

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Dim 07 Mar 2010, 09:54

[désolé manque d'inspi T.T ]
La jeune femme qui se tenait devant Tyra lecha une goutte de sang qui perlait de son front . La jeune mercenaire trouvait cela dégoutant . Un gout de feraille ça sert à rien de le lecher si ce n'est boire ... Aucun interet . Et puis , Tyra évitait de se retrouver dans des situations pareilles ... Finir bléssée n'étant pas son objectif , elle arrivait généralement à se retirer avant de finir décapitée ... Mais , l'inconnu planta ses yeux semblables à des globes de Brumes dans les yeux de reptile de Tyra .

« Reviens dans une heure. »

Cette fois , Tyra pouffa de rire et décroisa les bras . Cette fille était sourde ? Elle venait de dire qu'elle ne voulait pas partir ! Mais visiblement , la gamine qui se tenait devant elle n'attendait pas de réponse puisqu'elle entra dans la maison de Tyra . Celle ci entra à sa suite et , sortit son poignard . La jeune mercenaire planta ses yeux dans ceux de sa dernière rencontre et , une pointe d'agressivité dans la voix , elle répondit .

- Dehors !

Que pouvait elle dire d'autre ? Rien de plus cencé , c'est pour ça sans doute qu'elle avait criée ... Tyra serrait son poignard tellement fort que sa main devenait blanche , elle était énervée . Très énervée . Et , elle pensait bien sûr que l'inconnue devant elle allait le payer ... Mais était ce vrai . Comment pouvait elle en être aussi sûre ? Mais , ces sombres réfléxions ne l'interessaient pas , c'est pour cela qu'elle continua , une pointe de prétention dans la voix .

- Où tu le paieras ...

Mais , rien n'était moins sûr ...
Revenir en haut Aller en bas
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Dim 07 Mar 2010, 12:03

Lacrya entendit soudain un rire. Ainsi elle le prenait comme cela ? Elle riait… Décidemment, cette jeune femme ne la prenait pas au sérieux. En même temps, L’envoleuse aurait sans doute fait pareil. Peut être pas en fait. Devant une personne aussi sûre d’elle, elle aurait sans doute eu une onde d’hésitation. Mais elle, non. Elle semblait parfaitement en confiance. Comme si elle se sentait invincible. Comme si elle se leurrait encore sur l’âge de Lacrya. Grave erreur ! N’avait-elle pas réussie à déceler la flamme de chaos qui l’entourait ? Sans doute pas. Pour le moment elle était aveuglée par le fait que Lacrya ai pénétré dans sa maison et lui ai demandé de partir. Elle ne voyait plus que la colère qui était en elle.

Sans trop se préoccuper de cela, l’envoleuse observa la petite pièce dans laquelle elle se trouvait. Elle était sommaire. Quatre murs ceinturaient un espace ridicule dans lequel se battaient plusieurs meubles recouvert d’une couche généreuse de poussière. Le drap blanc, qui virait presque au gris, était toujours au sol. Les murs étaient dénudés de tous ornements. Une maison de pauvre… Cette pièce était l’équivalent de son ancienne chambre d’enfant. Maintenant qu’elle était au domaine, elle n’avait gère plus mais cela ne la dérangeait pas. C’était juste impressionnant de voir des gens s’entasser dans un espace aussi confiné. Tout le monde n’avait pas eu la chance d’être élevé dans un petit palace.

Soudain, une voix forte et emprunt d’une fureur retenue claqua dans le silence. La jeune femme venait d’entrer dans la pièce et lui ordonnait de sortir. Elle tenait son poignard à la main et regardait Lacrya dans les yeux. Une colère sans nom la dévorait. Et voila… Elle s’était laissé emporter par ce sentiment si pervers. Maintenant elle n’aspirait qu’à une chose, faire payer Lacrya. Sa position était claire, elle était prête à l’affrontement. Elle allait tous faire pour la faire partir. Et la blesser n’avait pas l’air de l’effrayer. Au contraire…

Lacrya leva les yeux au ciel. Elle n’avait pas envi de se battre. Pas contre elle. Cela aurait était trop simple. Elle pensait se battre contre une gamine. Le combat n’aurait pas était équitable ! Mais bon… Pour le moment elle n’avait pas le choix. Puis vinrent les menaces. Enfin la menace. Dite avec une voix froide et pleine de fureur. Décidemment, elle n’avait pas froid aux yeux. Elle commençait maintenant à la menacer. Résignée, Lacrya fléchis les jambes et sortie son poignard. Celui-ci scintilla un moment à la lumière du soleil qui rentrait par le trou dans le toit. Puis elle leva la tête et parla. D’une voix calme et sereine. Pleine d’assurance. Elle allait tenter quelque chose.


« Et tu compte faire quoi ? Me sauter dessus et essayer de me tuer ? Et après hein ? Tu vas faire quoi de mon corps ? Le donner aux loups ? Bon admettons. Mais as-tu si peu de cœur pour tuer ainsi ? Bon, peut être… En tout cas je t’avertie juste d’une chose. Ce n’est parce que tu me dépasse que tu es forcement plus forte. Tu me donne quel âge ? A te voir me regarder tu dois penser que je ne dépasse pas les 18 ans. Et encore je pense être généreuse avec moi-même… Je ne te donnerais pas mon âge. Je tiens juste à te dire de ne pas te leurrer sur l’apparence. Maintenant que tu es mis en garde attaque moi si tu veux. Viens ! Je t’attends. Essaie simplement de me toucher. Même de me frôler. Enfin… Je sais que tu en a envi. Viens donc me faire payer le droit de passage si tu en as le cran. Ou l’audace. Ou encore l’imprudence… »

Elle laissa ses derniers mots couler le long de ses lèvres et planta son regard dans celui de l’inconnue. Elle ne savait pas trop comment elle allait réagir. Allait-elle attaquer ? Si c’était le cas Lacrya se contenterais d’esquiver et de la mettre au sol. La leçon suffirait…

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Dim 07 Mar 2010, 12:21

L'inconnue avait sortit son poignard . Tyra la regardait encore , quel effet lui avait fait la menace ?

« Et tu compte faire quoi ? Me sauter dessus et essayer de me tuer ? Et après hein ? Tu vas faire quoi de mon corps ? Le donner aux loups ? Bon admettons. Mais as-tu si peu de cœur pour tuer ainsi ? Bon, peut être… En tout cas je t’avertie juste d’une chose. Ce n’est parce que tu me dépasse que tu es forcement plus forte. Tu me donne quel âge ? A te voir me regarder tu dois penser que je ne dépasse pas les 18 ans. Et encore je pense être généreuse avec moi-même… Je ne te donnerais pas mon âge. Je tiens juste à te dire de ne pas te leurrer sur l’apparence. Maintenant que tu es mis en garde attaque moi si tu veux. Viens ! Je t’attends. Essaie simplement de me toucher. Même de me frôler. Enfin… Je sais que tu en a envi. Viens donc me faire payer le droit de passage si tu en as le cran. Ou l’audace. Ou encore l’imprudence… »

Tyra s'en fichait . L'inconnue venait de rentrer chez elle , de juger le lieu de son enfance de violer son intimité et en plus de lui dire de l'attaquer . Ce qu'elle allait faire . Mais de quelle façon ? Foncer dans le tas n'avait pas l'air d'être une bonne idée ... Mais que faire sinon ? La jeune femme n'avait aucune idée de ce qu'elle risquait , elle ne voyait que l'inconnue et son envie de lui sauter à la gorge , rien de plus . Elle ne vit pas encore l'éclat chaotique dans son regard , elle ne vit pas la garde parfaite de l'inconnue , juste la rage qu'elle portait en elle . Sans plus réfléchir , la future mercenaire se mit à courir vers l'inconnue et s'arreta à moins de deux centimètre , essayant de planter son poignard dans le bras de la jeune femme . Qu'allat elle imaginer là ? Qu'elle allait arriver à l'asassiner ? a la faire souffrir ? Rien de cela n'arriva , je vous laisse deviner la suite ... Même moi je ne la connais pas , elle ne doit pas être désastreuse à ce point quand même ? Tyra ne voulait pas mourir non plus , elle ne devait pas mourir . Mais pourquoi donc ? Parce que nous l'avons voullut serait il suffisant ? Pourtant , elle devra bien payer pour toute les vies qu'elle a prise ! Elle s'en fiche , pour elle la faim justifie les moyens ... Mais pour les morts ? Aucun n'ai venue se plaindre certes mais , était ce une raison ? Comment ça elle n'avait pas de coeur ? Bien sûr qu'elle en avait un , caché derrière une enfance pas facile , il était là , prèt à l'emploi . Mais elle n'avait pas l'intention de défaire l'emballage . Elle voullut crier qu'elle en avait marre mais elle ne dit rien , juste pour sauver son image déjà sans doute bien abîmée ...
Revenir en haut Aller en bas
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Lun 08 Mar 2010, 15:08

Rage, Fureur, Colère, Peur, Vengeance… Autant de sentiments qui mènent l’être humain à sa perte. Qui ne viennent que pour nous aveugler et nous contrôler. Qui nous prodiguent la force qui nous détruira. Qui nous rendent invincible un moment avant de nous tuer par derrière. Qui nous donnent une illusion de puissance alors que l’on n’a jamais était aussi faible. Autant de sentiments pervers qui viennent habiter nos cœurs.

Quatre flammes brûlaient et consumaient l’être de la jeune femme en face d’elle. Une de colère, une de rage, une de fureur et une de vengeance. Les trois premières étaient parfaitement compréhensibles mais la quatrième était excessive. Avoir un désire de vengeance envers une personne que l’on ne connaît pas juste parce qu’elle c’est introduite chez soit est comportement un peu exagéré. Mais cela disait long sur son caractère. Ou du moins sur son tempérament. Lacrya savait maintenant qu’elle avait en face d’elle une jeune femme plutôt impulsive un brutale. Les mots douceur, patience et clame ne devait pas apparaître dans son portrait psychologique. Ou tout du moins pas face à une telle situation.

L’envoleuse continua à observer les diverses réactions de la jeune inconnue. Cela l’amusait beaucoup d’essayer de cerner les gens avec leurs simples gestes. Ce n’était pas une chose aisée. De plus, juger les gens seulement grâce à leurs réactions, s’avérait souvent être une erreur. Car pour connaître parfaitement un être, il faut apprendre à lire son âme et non son corps. Mais L’envoleuse s’amusait quand même à pratiquer cela. De plus, ce petit exercice permettait d’aiguiser ses sens d’observation, chose qu’elle pouvait facilement tourner à son avantage. Mais jamais elle ne prendrait ses informations au sérieux pour critiquer ouvertement la personne qui se tiendrait en face d’elle. Elle garderais cela pour elle et les supprimerais ou les confirmerais au fur et à mesure que la rencontre se prolongera et des diverses informations qu’elle aura réussie à récolter sur son compte.

Elle dressa donc mentalement le portrait incertain de la jeune femme. Née de basse famille. Cela, elle l’avait déduit de l’état de la maison qu’elle disait être la sienne. Possède cependant un cheval. Cela montre donc que son pécule n’est pas si réduit que cela. Elle sait ensuite se servir d’un poignard. Le simple fait que sa main ait directement déviait vers cette petite lame montre qu’elle en a déjà fait usage.

Lacrya s’attaqua ensuite au caractère. Impulsive, insolente, directe, sincère, courageuse, imprudente, audacieuse… Voila en quelques termes comme l’envoleuse voyait cette jeune femme. Mais peut être n’est-ce qu’un seul coté de sa personnalité. Peut être cela n’est qu’une enveloppe refermant un cœur tendre et généreux, prêt à aider les autres. Mais d’après les flammes qui s’allumaient au creux de ses pupille, cette hypothèse semblait peut probable. Mais bon… Après tout cela n’était peut être qu’une carapace.

Une dernière information vint à son esprit. Celle-ci était importante et primordiale. La jeune femme se laissait très facilement emporter par sa colère. Trop facilement… Ses yeux brûlaient de rage et de fureur et si un regard pouvait tuer, le corps de Lacrya se trouverait déjà à terre, raide morte. Mais heureusement pour elle, cela n’était pas encore arrivé. Mais revenons en à l’inconnue. L’envoleuse avait découvert sa plus grosse tare : elle se laissait emporter par ses sentiments. Elle se laissait guider par sa colère et voguait le long des fleuves de fureurs. Et cela pourrait un jour entraîner sa perte. Face à se sentiment de puissance perverse, elle ne faisait plus attention à l’ennemie qui se trouvait devant elle. Elle ne voyait plus que la petite taille de se adversaire et n’arrivait plus à déceler son aura. Grave erreur que de se laisser bercer par ces bras froids et sans vie.

Soudain, portée par cette colère et cette rage muette, sourde aux paroles de mise en garde de Lacrya, L’inconnue attrapa son poignard et chargea. Elle se mit à courir droit sur l’envoleuse, tel un bluff fonçant sans réflexion aucune vers un mouchoir rouge qu’on s’amuserait à lui secouer devant les yeux. Elle se dirigeait vers Lacrya sans aucune méfiance. Elle fonçait dans le tas. Sans aucune stratégie. Sans même réfléchie à ce qu’elle allait faire. Une seule vision semblait être encore présente à ses yeux, son poignard égorgeant la gorge blanche et démunie de la gamine qui se tenait devant elle. Elle était aveuglé par le ses envi de vengeance non justifié. Elle voulait tuer. Elle voulait entendre la jeune femme crier. Elle voulait faire souffrir le monde. Elle ne devait même plis être elle même. Enfin, c’est du moins ce que présumait Lacrya.

Celle-ci ne fut pas surprise par l’attaque. Elle s’y attendait. Comment cela se faisait t’il que cette jeune femme soit si sûre d’elle ? Avait-elle un plan ? Allait-elle changer de direction au dernier moment ? Sauter pour attaquer par les airs ou se plaquer au sol pour arriver par-dessous ? Lacrya poussa un petit soupire et se mit en garde. Elle fléchit les jambes de façon parfaite, de sorte de s’adapter à tout mouvement brusque ou imprévue de son assaillant. Elle ne savait absolument pas à quoi s’attendre. Les diverse posture de combat maladroite qu’elle avait déjà prise n’était peut être qu’une ruse pour lui faire prendre confiance en elle. Lacrya ne comptait pas le nombre de fois où elle avait usé de cette technique. Peut être avait-elle en face d’elle une femme bien plus forte qu’elle n’en avait l’air. Pourtant Lacrya ne s’inquiétait pas. Cela n’aurait fait qu’aggraver les choses. Elle était sereine, parfaitement encrée dans le sol, les yeux rivés sur chaque mouvement même infime de son adversaire, prête à toutes contres attaques.

Sans lui laisser le temps à de plus mûres réflexions, l’inconnue arriva sur elle. Elle s’arrêta brusquement devant ‘envoleuse et essaya maladroitement de lui planter son poignard dans le bras. Lacrya esquiva sans mal et se déplaça sur le coté. Entraînée par son élan, la jeune femme fit qu’elle pas dans le vide avant de se remettre en position. Sans prendre le temps de réfléchir, elle se relança vers l’envoleuse. Celle-ci attendit le dernier moment et fit un pas sur le coté. L’inconnue recommença encore et encor sans jamais parvenir ne serait-ce qu’à frôler la jeune femme. Ses gestes étaient maladroits et lent. Elle ne faisait aucun effort de stratégie et fonçait tête baissée vers sa cible. Lacrya ne faisait jamais plus de mouvement que nécessaire. Elle se déplaçait lentement, presque en marchant pour épuiser son adversaire. Elle s’amusait à observer l’inconnue qui, aveuglée par la rage, n’arrivait à rien. Malgré ses déplacements lents et maladroits, Lacrya dut reconnaître qu’une certaine souplesse l’habitait. Elle avait un niveau supérieur à celui d’un vulgaire larbin de quartier.

Au bout d’un moment, en entendant la respiration déjà bien saccadée de la jeune femme, Lacrya se dit qu’il était tant d’arrêter ce petit jeu. Elle se mit donc en mouvement. Avant que l’inconnue ait pu lancer un nouvel assaut, elle se glissa dans son dos, lui asséna un petit coup sur le poignet pour lui faire lâcher son arme, lui fit une clé de bars et en moins de temps qu’il faut pour expirer, l’inconnue se retrouva au sol, une main dans le dos, le visage mordant la poussière. Elle avait bougeait. Une fois. Une seconde. Et cela avait suffit pour la mettre à terre, humiliée au milieu des murs qui composaient sa maison.

Elle resta ainsi plusieurs minutes. Sans un mouvement. Sans un geste. Le temps que l’inconnue calme la rage qui l’habitait encore et reconnaisse sa défaite. Le temps que l’humiliation pénètre jusqu'à son esprit. Qu’elle comprenne son erreur et accepte le fait d’avoir était battue par une autre. Puis doucement Lacrya se releva. Elle lâcha ensuite le bras de l’inconnue et se mit hors de porté. Puis elle se mit à parler. En fait, cela ressemblait plus à un sifflement à peine audible. D’un froid mordant et perçant. Visant plus à faire peur ou à pénétrer l’esprit qu’à informer.



« Je t’avait prévenue. Mais toi tu es au dessus de tout cela bien sûr. Soit heureuse de n’être pas tombée sur une femme sans cœur que tue sans aucun scrupule. J’aurais pu t’enfoncer ma lame dans la gorge sans le moindre effort. Ou encore te tuer juste avec deux doigts. Tu n’es encore qu’un enfant aveugle et inexpérimenté. Prends donc cela comme une leçon personnelle. »


Elle lui lança un regard glacé et méprisant avant de se diriger vers le poignard toujours au sol. Elle le prit et l’observa un instant. La lame était sale et émoussée. Débutante… Elle la prit par le fer et la tendit à l’inconnue toujours à terre. Celle-ci la regardait avec des yeux ronds. Elle ne savait pas trop si elle était étonnée ou honteuse d’avoir était humiliée de la sorte. Lacrya prit un visage neutre et l’invita à se relever en lui tendant une main amicale.

« Ne reste pas ainsi par terre. C’est sur les erreurs que l’on se construit Apprend juste à ne pas juger les gens par leur apparence. »

Elle attendit ensuite. Elle savait pertinemment que la jeune femme allait refuser son invitation à l’aider mais bon. Après tout elle ne voulait pas lui faire mal et n’avait aucune raison de la mépriser ainsi. Autant essayer !

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Mar 09 Mar 2010, 10:18

Tyra n'arrivait à rien . Elle faisait ce qu'elle pouvait pour essayer de toucher l'inconnue mais rien d'éfficace . Comme si elle avait douté depuis le début de ses chances de reussite ... Ce qui était faux . Elle avait foncé tête baissée se battre avec cette inconnue ... Bon , d'accord elle lui avait défoncé son parquet ( du moins ce qu'il en restait ) mais ce n'était pas une raison pour assassiner quelqu'un ! Enfin bon , elle l'avait déjà fait juste pour quelques pièces , pourquoi pas pour quelques lattes de bois ....? Mais , la jeune femme n'avait pas l'intention de changer de " tactique " si le mot définissait ce qu'elle essayait de faire ... Après tout , elle n'avait jamais vraiment appris ... Elle avait juste fait comme aujourd'hui , avec un meilleur effet de surprise et pouf ! Un mort , puis un autre ... Tout c'était enchainé et elle était tombée sur plus forte qu'elle : l'inconnue . Maintenant , il restait juste à savoir ce qu'il allait se produire ... Tyra ne tenait pas plus que ça à mourrir après tout , cela aurait été dommage ... Pour elle . Elle connaissait un bon nombre de personnes qui auraient été ravies qu'elle disparaisse un peu plus tôt ... A commencer par ses parents . Mais bon , les morts ne tuent pas ( jusqu'à nouvel ordre du moins ) ellene risquait pas grand chose ... Sauf cette inconnue . Tyra continuait d'attaquer sans grand succés lorsque la jeune fille devant elle ... disparue . Elle passa derrière la future marchombre qui dû lacher son poignard à cause d'un petit coup sur son poignet .L'inconnue lui pris le bras et le tordit . Et c'est comme ça que Tyra se retrouva humilliée sur le sol de sa maison . Couchée à terre , un bras dans le dos , elle ne pouvait plus bouger ... Et n'en avait pas envie du tout . Mais , s'il y avait une chose qu'elle avait appris en devenant assassin c'était bien à reconnaitre sa défaite . A quoi bon s'acharner et mourrir alors que l'on pouvait laisser tomber et gagner plus tard ? L'inconnue lui lacha le bras et recula .Tyra s'assit prudemment , guettant un piège .

« Je t’avait prévenue. Mais toi tu es au dessus de tout cela bien sûr. Soit heureuse de n’être pas tombée sur une femme sans cœur que tue sans aucun scrupule. J’aurais pu t’enfoncer ma lame dans la gorge sans le moindre effort. Ou encore te tuer juste avec deux doigts. Tu n’es encore qu’un enfant aveugle et inexpérimenté. Prends donc cela comme une leçon personnelle. »

Dans n'importe qu'elle autre situation , Tyra aurait presque craché sur le visage de la personne qui avait osé la traiter d'enfant aveugle . Mais là c'était différent . Si l'inconnue décidait de l'achever elle n'avait aucune chance et pour une fois , elle tenait à la vie . Elle se contenta de garder son air insolent en regardant la jeune fille se diriger vers sa lame . Alors que celle ci lui rendit . Ce fut donc les yeux rond qu'elle attrapa son arme .
Mais , ce fut là que la chose la plus surprenante arriva : son adversaire lui tendit la main ! Reprenant contenance Tyra se releva seule et remercia la jeune inconnue d'un hochement de tête neutre . Après tout ...


« Ne reste pas ainsi par terre. C’est sur les erreurs que l’on se construit Apprend juste à ne pas juger les gens par leur apparence. »

C'était une leçon sencée ... Que la jeune femme se promis d'apprendre . Mais , un doute restait quand même dans l'esprit de la jeune fille qui demanda cette fois sans agressivité :

- Qu'est ce que tu veut ?

Après tout , cela l'étonnerait quand même fortement que la jeune fille devant elle soit la pour le plaisir du tourisme ...
Revenir en haut Aller en bas
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Jeu 18 Mar 2010, 18:55

La fierté

Voila une notion bien intéressante. Elle nous habite tous. Elle nous pousse même souvent à faire des choses incomprises et stupides. A nous mettre dans des situations impossibles et souvent embarrassantes. Et généralement, celle-ci ne tourne que très rarement en notre faveur et no en ressort plus souvent réduit que grandit. Mais nous agissons quand même. Au nom de cette ‘fierté’ naturelle. Tout le monde pourront dire ce qu’ils souhaitent, jamais ils ne pourront nier n’avoir jamais agit sous la pulsion de cette notion. Nous avons tous, un jour, tenus tête à une personne en sachant pertinemment que nous n’avions aucune chance. Mais nous y allions quand même. Poussé par cette seule force invisible qui vous faisait croire en la toute puissance.

C’est d’ailleurs cette fierté qui avait animé pendant le court temps de leur rencontre la jeune inconnue. Elle lui avait d’abord tenu tête en la prenant pour un vulgaire gamin sans défense. Puis, malgré les avertissements de celle-ci, elle avait continué obstinément dans son attitude insolente. Puis, quand l’occasion c’était présenté, elle avait attaqué, en toute connaissance des risques qu’elle prenait en s’attaquant à elle. Et maintenant elle se retrouvait face contre terre, le visage salit par une multitude de grains de poussière, humilié au milieu de sa propre demeure. Et tout cela seulement parce qu’elle avait agit au nom de la fierté. Mais celle-ci avait décidé de la trahir et de faire tomber son honneur au plus bas. Triste sort…

Mais Lacrya n’avait-elle pas elle aussi agit au nom de ce sentiment si trompeur soit-il ? L’envoleuse soupira. Si… Elle aussi s’était laissé emporter par cette vague immense. Si jamais elle n’avait pas croisé cette personne, elle serait partie et tout cela ne serait pas arrivé. Elle aurait aussi très bien put partir sans lui adresser un mot mais non, il a fallut qu’elle se montre elle aussi insolente et lui tienne tête aussi. Dans le fond, elle n’était pas plus sage que cette jeune femme. Nouveau soupire. Celui-ci plus profond et plus prononcé. Elle avait toujours la main tendue vers l’inconnue toujours à terre. Comme prévu, celle-ci se releva sans toucher à l’aide apporté. Pourtant elle avait était surprise de voir celle-ci arriver. Cela c’était lu sur son visage. Juste un fantôme passant comme un courant d’air mais parfaitement perceptible. Elle ne s’attendait pas à cela. Ce qui était dans un sens parfaitement compréhensible. Quoi s’attendait à voir son adversaire aider celui qu’il vient de mettre au tapis ? Très peu de personne malheureusement. Peu de gens avait cette ouverture d’esprit.

Ne sachant plus très bien quoi faire de sa main toujours tendue vers un espace vide à présent, Lacrya pinça les lèvres et serra le point avant de le ramener le long du corps. Elle resta un moment interdit puis se tourna vers l’inconnue. Elle posa ses yeux sur elle juste au moment où celle-ci lui adressait un petit mouvement de tête en signe, sans doute, de remerciement. Lacrya lui rendit son signe avec un petit sourire en supplément. Bah, après tout, si la jeune femme était arrivée au stade de la remercier c’est qu’elle n’était plus en colère contre elle. Ou du moins que ses envies meurtrières l’avaient quitté.

La jeune envoleuse se déplaça doucement dans la salle, effleurant un ou deux meubles du bout des doigts. Elle regarda ensuite la poussière qui couvrait maintenant sa peau et souffla dessus pour la faire disparaitre. Celle-ci s’envola dans un ballet infini, volant parmi l’air, libre… Puis la voix de la jeune femme brisa le silence fragile. Que faisait-elle ici ? Difficile à dire. Par fierté ? Par curiosité ? Par envie ? Non elle ne savait pas… Elle opta donc pour une réponse neutre et pourtant explicite.


« Pourquoi je suis là ? Pour les même raison qui t’ont poussé à m’attaquer et à me confondre à une gamine. Enfin… Peut être aussi par curiosité. Mais surtout pas pour te faire du mal ou pour voler. Je ne m’abaisserais jamais à se niveau là… »

Elle la regarda droit dans les yeux. Ces paroles ne s’adressaient pas particulièrement à elle-même si elle était la seule dans la salle. Elle disait seulement ce qu’elle pensé. Elle exprimait ce que son cœur lui chantait. Il était vrai qu’elle critiquer plus ou moins explicitement le fait qu’elle ait voulu la tuer avec pour seul motif le fait qu’elle lui ait tenu tête. Mais au fond elle ne la visait pas directement. Ce n’était pas le genre de l’envoleuse. Elle préférait parler plus de généralité plutôt que s’attarder sur des cas précis. Et puis dans chaque généralité, les cas précis se retrouvent.

« Enfin… Tu m’as posé une question, à mon tour non ? Pourquoi reviens-tu dans cette maison alors qu’elle semble abandonnée depuis plusieurs années à en juger par la couche de poussière qui recouvre le mobilier. Ou plutôt, pourquoi vouloir me tuer pour la simple raison que je suis entrée, par accident je tiens à le préciser, dans cette salle ? Bien sûr tu peux refuser de répondre et dans ce cas je m’en vais et tout cela sera terminé. »

Elle la regarda de nouveau, fixant ses deux globes de brumes dans ceux de sang de la jeune fille. Elle n’attendait pas spécialement de réponse car elle savait très bien que l’inconnue allait certainement refuser de répondre. Elle commença donc à pivoter pour se tourner face à l’entré. Cette fois elle pouvait partir, la tête haute et les idées déjà exprimées.

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Dim 21 Mar 2010, 11:04

L'inconnue se déplaçait lentement dans la pièce , passant sa main sur les quelques meubles qui trônaient encore ici . Et ça , Tyra ne l'apreciait pas . Comment une femme qu'elle ne connaissait pas pouvait-elle se permettre de juger cet interieur ? Peut être trouvait elle ça minable ou miteux ? La jeune femme observa un instant ses doigts qui avaient amassés la poussière et souffla dessus . Décidement , Tyra ne l'aimait pas . Son attitude presque prétentieuse à l'égard de cette maison , sa manière de la mettre au tapis ... Mais elle lui devait le respect . Elle avait échouée , autant se faire oublier .Puis , la réponse à sa question brisa le silence . C'était pas trop tôt ! Mais , Tyra était impatiente ... Vous en doutiez ?

« Pourquoi je suis là ? Pour les même raison qui t’ont poussé à m’attaquer et à me confondre à une gamine. Enfin… Peut être aussi par curiosité. Mais surtout pas pour te faire du mal ou pour voler. Je ne m’abaisserais jamais à se niveau là… »

Bon ... Quelque chose d'assez logique , qui contredisait toutes les pensées de Tyra , mais elle était obligée de l'accepter ... pour l'instant .La future mercennaire ouvrit un tiroir d'une commode de bois sombre et fouilla à l'interieur . * Où est donc passé ce fichu truc ?!* Mais avant qu'elle n'ai eu le temps de chercher ailleurs , l'inconnue recommença à parler .

« Enfin… Tu m’as posé une question, à mon tour non ? Pourquoi reviens-tu dans cette maison alors qu’elle semble abandonnée depuis plusieurs années à en juger par la couche de poussière qui recouvre le mobilier. Ou plutôt, pourquoi vouloir me tuer pour la simple raison que je suis entrée, par accident je tiens à le préciser, dans cette salle ? Bien sûr tu peux refuser de répondre et dans ce cas je m’en vais et tout cela sera terminé. »

Et tout serait terminé ? En voilà une bonne idée ... Mais , Tyra était curieuse , et d'après ce qu'elle avait compris , si elle répondait elle aurait peut être le droit de poser une autre question ... Ravalant sa fierté pourtant grande , elle se mit en tête de répondre ... Enfin, de donner un élément de réponse plutôt ...

-La curiosité est un vilain défaut ...Que je possède aussi d'ailleurs . Je viens chercher un truc ...

Bon , quelle question poser maintenant ? C'est bien difficile parfois de savoir quoi dire dans un moment pareil . Mais , Tyra ne se posait pas une très grande question . Alors pourquoi attendre ?

- Comment tu t'appelles ?
Revenir en haut Aller en bas
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Mar 23 Mar 2010, 09:17

L’envoleuse commença à se diriger lentement vers la petite porte qui laissait rentrer la lumière du jour. Celle-ci pénétrait dans la pièce et venait éclairer la petite salle. On pouvait voir une multitude de petites particules de poussières voler en tout sens sans ordre précis. C’est comme un ballet. Un ballet infini. Il commençait lentement et, au moindre mouvement d’air dans la pièce, il devenait rapide et tumultueux. Presque chaotique pour redevenir ensuite paisible et doux. Une poussière plus grosse que les autres vient flotter devant les yeux de la jeune femme. Celle-ci se tenait immobile en pleine lumière, se réchauffant doucement sous les rayons du soleil. Quand la poussière arriva à porté de main, le bras de Lacrya parti à une vitesse fulgurante et ses doigts se refermèrent sur la particule. Enfin, à l’endroit où la particule se tenait quelque millièmes de secondes avant. Devant la véritable tempête qu’avait provoqué le mouvement du bras de l’envoleuse si rapide soit-il, la particule avait réussie à lui échapper. Lacrya sourit et ramena doucement son bras prés d’elle et commença à se remettre en mouvement. Elle souriait.

Alors qu’elle allait sortir à l’air pur, la réponse de l’inconnue claqua dans son dos. Son sourire grandit sans que la jeune femme ne le voie. Lentement, Lacrya se retourna et reporta son regard sur la jeune femme. La curiosité ? Un défaut ? Il pouvait en effet l’être mais cela était plutôt rare. Quand on le connaît réellement, il devient très vite une vertu. N’est-ce pas poussé par la curiosité qu les hommes on réussie à avancer ? Si personne n’avait eu la curiosité de tailler une pierre pour voir si elle pouvait l’aider à chasser comment ils auraient pu à en arriver à le faire avec du métal ? Si personne n’avait eu la curiosité de tester de nouvelle saveur, que mangerions-nous ? Si la curiosité n’avait pas poussé les hommes à découvrir de nouvelles terres, que seraient nos cartes ? Et si la curiosité n’avait pas poussé Lacrya à entrer dans cette pièce, l’inconnue l’aurait-elle attaqué ? Aurait-elle compris de toujours ce méfier des apparences ? Ou serait-elle repartie dans ce doux sentiment de puissance servile ? Non, décidemment la curiosité n’était pas un vilain défaut. C’était grâce à lui que le monde en était là. Grâce à lui que les hommes vivent ainsi. Sans lui, rien n’aurait pu avancer et rien ne vivrait sur cette terre…

Curieuse ? Elle aussi ce qualifiait donc de curieuse ? Alors qu’elle venait, une seconde auparavant d’avouer qu’elle considérait cela comme un vice. Cette jeune femme n’était donc pas si prétentieuse car elle reconnaissait une partie de ces défauts. Cela était un grand pas vers la sagesse. Sagesse que personne ne peut d’ailleurs atteindre… Puis la raison. Celle qui l’avait poussé à revenir ici. Un Truc… Voila qui était parfaitement clair et précis. Enfin, ce qui intéressait Lacrya n’était pas ce qu’elle cherchait mais qu’est-ce qu’elle faisait. Et L’inconnue avait clairement répondu à sa question, elle cherchait. Et c’est en effet ce qu’elle faisait. Elle fouillait à droite à gauche, ouvrant plusieurs tiroirs pour ensuite les fermer presque rageusement, les mains vides… Et bien, ses recherches n’avaient pas l’air d’être fructueuses. Soudain elle s’arrêta et regarda Lacrya. Puis elle posa une question. Que dis-je ? LA question… Celle que tout le monde pose en rencontrant une autre personne. Celle à laquelle ne répondait que très rarement l’envoleuse. Sauf au personne qui lui plaisait, ce qui était loin d’être le cas de la jeune femme en face d’elle.

Son nom… Une personne de plus voulait savoir son nom. Pourquoi ? Pourquoi tout le monde devait forcément un nom sur une tête ? Etait-ce le plus important ? Beaucoup de monde disait que le nom était l’identité. Et que sans nom, la chose ou la personne en question n’existe pas. D’un coté, cela était parfaitement compréhensible. Cela permettait d’appeler les gens sans les appeler truc ou machin. Pourtant, Lacrya n’était pas cet avis. Elle ne voyait pas l’intérêt de rattacher une identité à un mot. A un simple mot. L’âme d’une personne faisait son identité. Pas le nom. Enfin, c’était son avis et elle ne connaissait que très peu de gens qui pensait de la même façon. Mais elle s’en fichait. C’était son avis et elle était prête à le partager, quitte à se lancer dans un débat philosophique avec la personne devant elle. En tout cas, celle-ci n’était pas prête à entendre son nom…


« Mon nom… Tu voudrais savoir mon nom… »


Doucement elle rigola, un petit rire provocateur et légèrement prétentieux qui n’avait pour but que d’énerver son interlocuteur. Pourquoi faisait-elle cela ? Elle ne savait pas trop. Peut être au fond voulait-elle savoir si maintenant que l’inconnue venait de recevoir une bonne leçon, son esprit serait plus calme et qu’elle arriverais à se concentrer… Mais pourquoi ? Le mystère plané encore… Elle agissait juste sous la pulsion de son âme et de son esprit. Lentement elle reprit, d’un tom plus calme et sérieux.

« Et bien je ne te le donnerais pas. Pourquoi ? C’est simple, premièrement je refuse de lier mon identité à un simple mot. Deuxièmement, il ne te servira pas à grand-chose. Et troisièmement, j’en ai marre de répondre à cette question que me paso tout le monde dés qu’il me rencontre. Si la réponse ne te satisfait pas, tant pis pour toi. »

Et en effet elle savait que l’inconnue aurait préféré remporter une victoire et découvrir le nom de Lacrya. Mais elle n’était pas de cet avis. Puis voyant que le petit jeu de l’interrogatoire était ouvert, Lacrya ouvrit une troisième fois les lèvres.

« Où as-tu apprit à te servir d’un poignard ? Je dois avouer que malgré ton attaque maladroite, tu avait une certaine aisance à son maniement. Assassin peut être ? »

Elle lui lança un autre regard provocateur. Il est vrai qu’elle voulait savoir. Mais elle au moins elle ne tournait pas autour du pot et lancer directement ses questions sans s’encombrer de petite question prémonitoire pour essayer de faire ami ami. Non, elle allait droit au but. Maintenant à elle de voir si elle accepté de répondre ou non au question précise et directe de l’envoleuse.

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Mer 24 Mar 2010, 11:36

« Mon nom… Tu voudrais savoir mon nom… »

Et , là , l'inconnue éclata de rire . Tyra , retournée , serra fortement les poings . Elle se prenait pour qui l'autre là ?! Ce n'était pas parce qu'elle avait mit la jeune femme au tapis qu'elle pouvait se permettre de rire comme ça ! Mais la future mercennaire ne bougea pas . A quoi bon ? Si elle essayait encore de mettre l'autre au tapis , elle se ferait battre et son égo ne supporterait pas ça une deuxième fois .

« Et bien je ne te le donnerais pas. Pourquoi ? C’est simple, premièrement je refuse de lier mon identité à un simple mot. Deuxièmement, il ne te servira pas à grand-chose. Et troisièmement, j’en ai marre de répondre à cette question que me paso tout le monde dés qu’il me rencontre. Si la réponse ne te satisfait pas, tant pis pour toi. »

Et bien tant pis . SI elle ne voulait pas le donner , Tyra n'avait pas envie de continuer vainement à le savoir . Du moins , elle voulait s'en convaincre . La jeune femme savait qu'elle mourrait d'envie de savoir son nom ,; ou au moins son prénom , elle savait qu'elle ne l'aurait pas . Aussi têtue qu'elle soit , elle n'avait aucune chance . Mais au moins , elle savait ce que l'inconnue pensait . La future mercenaire s'approcha d'une vieille armoire et ouvrit les portes . Rien . Déçue et énervée , elle frappa un grand coup dans le vieux meuble qui s'écroula , déplaçant avec lui énormément de poussière . Tyra toussa quelques secondes , avant d'écouter l'autre , qui serra sûrement rebaptisée machin-chose dans pas longtemps .

« Où as-tu apprit à te servir d’un poignard ? Je dois avouer que malgré ton attaque maladroite, tu avait une certaine aisance à son maniement. Assassin peut être ? »

La future mercenaire ne se retourna même pas . Machin-chose-truc-bidule-chouette n'avait pas répondu c'était son droit . Mais , Tyra n'avait pas envie de répondre non plus . Avant , elle avait répondu dans l'espoir d'obtenir elle même une reponse . Mais , sans celle là , elle n'avait pas envie de répondre , pas le moins du monde . En plus , elle avait devinée ! Comment avait elle fait pour deviner ? De toute façon , elle n'était pas très douée en combats , elle le savait , son point fort c'était le lancer . Depuis toute petite elle s'entrainait au lancer , l'assassinat c'était venu plus tard , beaucoup plus tard . Sans se préoccuper de l'inconnue , Tyra s'approcha d'une table et ouvrit un petit tiroir . C'était là . Un vieux livre , abîmé qui plus est . La jeune femme s'en saisit et l'ouvrit pour vérifier son contenu . Oui , elle savait lire . Chose plutôt rare dans ces quartiers mal-famé , mais elle savait . Au bout d'une ou deux phrases , elle le referma et s'assit sur une vieille chaise . Elle posa ses pieds sur la table et attendit .
Revenir en haut Aller en bas
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Ven 26 Mar 2010, 18:42

Silence… C’était le mot roi de cette pseudo-conversation. 0c chaque réponse succédait un long silence qui durait parfois à l’infini. Et plusieurs raisons pouvaient être à son origine. Une intense réflexion, dans le but soit d’essayer de tromper son interlocuteur ou tout simplement parce que la question était complexe. Ou alors il pouvait provenir d’une hésitation. Une très longue hésitation. Celle-ci du au fait ou la personne devant répondre à la question ne sais pas si elle doit révéler ou non une certaine information. Et puis il y à la raison la plus simple. Le fait de ne pas vouloir répondre. Directe et précis, ce silence se repérait facilement. La personne refusant de répondre continuait ses activités comme si aucun son n’était parvenu à ses oreilles.

Et c’était exactement ce que faisait L’inconnue. Elle continuait à chercher dans tout les coins, ouvrant tous les tiroirs et portes d’armoire. Elle ne voulait pas répondre, cela était évident. En même temps, cela était tout à fait légitime. En refusant elle-même de répondre à sa première question, Lacrya avait lancé ce petit duel invisible. Enfin… c’était son choix. Elle refusait de donner son nom alors quoi de plus normal de se trouvait face à un mur de silence quand elle lui demande où elle avait appris à se battre. Enfin… Se battre est un bien grand mot. A manier à peut près correctement le poignard.

Lacrya se retourna pourtant vers la jeune femme. Curieusement, elle n’avait pas envi de partir maintenant. Jouer ? Pourquoi pas, cela faisait bien longtemps qu’elle ne c’était pas amusé à taquiner une petite débutante dans la longue voie du combat. Et puis qui sais, peut-être cette jeune femme referme des capacités inattendues. Oui, décidemment, il n’était pas encore tant de partir. Elle retourna donc lentement à l’ombre dans un coin de la pièce et observa la jeune femme qui s’activait toujours à chercher son objet.

Elle s’approcha soudain d’une petite armoire au bois usé et pas franchement solide. Elle ouvrit en grand les battants et les referma violemment. Elle ne devait pas avoir trouvait ce qu’elle cherchait. Puis, d’un coup, l’armoire s’effondra. Sans doute à cause du choc qu’avait prodiguait l’inconnue à ces deux malheureuse portes. Un majestueux nuage de poussière envahis la pièce et Lacrya dut mettre son bras en visière pour protéger ses yeux des milliards de particules de poussière que fonçaient sur elle. Elle toussa ensuite deux trois fois et releva les yeux. Elle les plissa pour ne pas les irriter et rapidement elle put distinguer la haute silhouette de l’inconnue. Et toussait violement au milieu de la pièce.

Lacrya se redressa mais e bougea pas. L’inconnue se remit rapidement de ce petit incident et s’avança vers une table en bois d’ébène. Elle ouvrit un petit tiroir et en sortie un livre. Celui-ci était abîmé par le temps et sa couverture était dans un pieux état. Pourtant il dégageait une impression de sagesse impressionnante. Comme si il contenait une légende formidable et qu’il ne pouvait être détruit.

L’inconnue l’ouvrit et en lu les première phrase. Puis elle le referma et se dirigea vers une chaise. Lacrya n’en revenait pas. Elle savait lire. Malgré son rang social peu élevé, elle possédait quand même une éducation digne de se nom. Intéressant… De plus en plus intéressant. Décidemment, elle avait bien fait de rester. Mais que contenait ce livre ? Un journal intime peut être ? Histoire de famille ? Livre d’enfance ? Héritage ? Les possibilités étaient nombreuses et il n’y avait qu’une solution pour connaitre la vraie.

L’inconnue c’était avachi dans un fauteuil et avait mis ses pieds sur une table basse. Lacrya attrapa une chaise qui trainé là et se plaça juste en face d’elle. Elle mit également les pieds au même niveau que ce de la jeune femme et attendit avec elle. Cela pouvait durer longtemps… Très longtemps… La patience était dans ses atouts. Pour l’avoir travaillé mainte et mainte fois. Elle planta son regard dans celui de l’inconnue et ne bougea plus.

Alors que personne ne semblait vouloir céder, elle prit enfin la parole.


« Un combat à mort pour un livre… Voila qui est étonnant. Tu m’intrigue tu sais. Je n’avais jamais rencontré quelqu’un qui veuille tuer pour si peu. Ton regard ne serait mentir… Assassin. Là tu étais ou l’ai tu toujours ? C’est là question. Enfin… Je sais très bien que tu n’y répondras pas alors passons. Je le serais bien assez tôt. »

Elle lui lança un petit regard provocateur. Décidemment, elle adorait ça ! Doucement elle se pencha, rapprocha dangereusement la main du livre et demanda d’une voix neutre mais pourtant teintée d’une petite touche d’ironie en sachant pertinemment que la réponse serait négative.

« Je peux ? »

Et elle continua à avancer sa main vers son but qu’elle n’atteindrait jamais. Après tout, si elle ne l’avait pas elle pourrait encore le prendre contre son grès en jouant de sa rapidité. Elle ne savait pas encore…

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Ven 26 Mar 2010, 19:16

Tyra tenait le livre avec précaution tout en détaillant la couverture , décolorée par les années . Elle aperçut du coin de l'oeil machin-chose approcher une chaise et s'assroir dessus , mettant ses pieds au même niveau que ceux de la future mercenaire .Elle pouvait pas s'en aller celle la ?! Après tout , elle débarquait chez elle , la mettait au tapis , et se permettait maintenant de déplacer le mobilier ! Elles n'allaient pas bien s'entendre ces deux la ... Mais qui pensait encore à une amitié possible ?
Un grand silence pris place . Le silence pesant de celui qui attendait une réaction . Qui ne venait pas . Tyra observait toujours le livre .Une vieille couverture décolorée qui prenait maintenant une teinte rose pâle , énormement différente de la couleur rouge qu'elle revetait autrefois . Rien n'était écrit dessus . Juste le dessin d'une rose ornait la couverture fragile de l'ouvrage abîmé par le temps . Le silence continuait de s'installer , toujours plus pesant , et toujours plus long . Tyra n'était pas une jeune fille patiente , mais elle possédait assez de volonté pour continuer à décrire l'objet de sa visite en s'efforçant de ne pas jeter un seul regard à l'inconnue . Au bout de longues minutes , elle se mit d'ailleurs à parler .


« Un combat à mort pour un livre… Voila qui est étonnant. Tu m’intrigue tu sais. Je n’avais jamais rencontré quelqu’un qui veuille tuer pour si peu. Ton regard ne saurait mentir… Assassin. Là tu été ou l’es tu toujours ? C’est là question. Enfin… Je sais très bien que tu n’y répondras pas alors passons. Je le saurais bien assez tôt. »

* Elle en a pas marre celle la ?! *C'était la seule pensée qui traversa l'esprit de la future mercenaire pendant plusieures secondes . Non , elle n'avait toujours pas envie de répondre . Même si l'envie de connaître l'identité de machin-chose était encore bien présente , elle ne bougea pas et ne reposa pas la question . Beaucoup de monde jouait sur les mots pour parvenir à une réponse , mais pour une fois , la jeune femme savait que cela ne devait pas être la seule méthode de l'inconnue : elle venait de la mettre au tapis , ça vaut toutes les preuves du monde . Truc-bidule lui envoya un regard provocateur et cette fois , Tyra ne put s'empecher de plonger ses yeux dans ceux de l'inconnue . Décidement , elles étaient mal parties et ça n'allait pas s'arranger ... Pas du tout même . Doucement , l'intruse se pencha et approcha une main avide du livre . D'une voix ironique , elle se remit même à parler ... ce qui ne plut pas à Tyra .

« Je peux ? »

Sans prendre garde à quoi que ce soit , la jeune femme se leva d'un bond de sa chaise et marcha rapidement vers un coin . Une fois arrivée , elle s'adossa au mur et repris la lecture de l'ouvrage . Elle ne savait pas que se mettre ainsi contre un mur pouvait être très risqué ... Ou alors elle s'en fichait . Certains pourraient dire que c'est pareil , mais moi je ne suis pas d'accord . Si c'était pareil , Tyra aurait sans doute réfléchi et se serait dirigée ailleurs , elle ne savait c'était différent . Et puis , pour qui elle se prenait l'autre pour oser lui demander ça ? Comme elle l'avait dit , ce livre comptait pour elle et elle n'avaut donc pas l'intention de laisser qui que ce soit y toucher ! La jeune femme tournait délicatement les pages , de peur de les arracher . Ce livre vallait beaucoup pour elle , autant le garder intact . Mais que faisait il dans le tiroir de la table ? Une bonne question . Après tout c'était le journal de sa mère , il aurait du se trouver ailleurs . Vous me direz , dans sa chambre . Mais Evalyn avait déjà fouillé la chambre et tout le deuxième étage et signifié a sa soeur l'absence de l'objet et il était forcement ailleurs que dans l'ancienne chambre de Tyra ou l'ancienne chambre de Shaly ... C'était pas trop compliqué à deviner ... Mais , pendant un court instant , elle cru voir l'inconnue bouger par dessus la couverture de son livre ...
Revenir en haut Aller en bas
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Sam 27 Mar 2010, 18:07

Encore le silence… Décidemment, elle manquait d’imagination. Face aux questions directes et franches de la mercenaire, l’inconnue ne trouvait que des gestes pour montrer sa fierté et son honneur. Ou peut être même pour lui prouver… A moins qu’elle essai elle-même de se convaincre. Quelle est la décision la plus sage ? Répondre par des phrase choisie et provocatrice, rentrant ainsi dans le petit jeu de son interlocuteur, ou se taire et faire comme si on était seul au milieu de cette pièce. Dure décision en réalité. Chacun comprend ses intérêts et ses inconvénients.

La jeune femme avait choisie la première solution, mais quand aurait était de Lacrya ? Silence ou parole ? La jeune maître réfléchie un instant. Réplique. Oui, elle aurait répliqué ! Le fait de répondre par le silence à des provocations signifiait que, pour elle, qu’on s’inclinait légèrement ou alors qu’on ne savait pas quoi faire. Alors que répliquer prouve que l’on est au dessus de la réplique et que l’intimidation verbale ne sert à rien compte tenu que l’on ait parfaitement capable de répliquer. Mais Le Silence lui vint aussi à l’esprit. Que l’on ne sait pas quoi faire ou seulement qu’on refuse de s’abaisser à des choses si basses que la provocation verbale ? Réflexion ardue… En effet, ne rien répondre et aussi un signe que l’on se trouve au dessus de ces enfantillages de pauvre école et que l’on à acquit la sagesse de se taire et d’encaisser, tout en sachant que l’on pourrait très bien réduire au silence son interlocuteur. Oui… Décidemment la décision était dure. Enfin… A chacun son point de vu et face à une personne comme cette femme, Lacrya préférait la réplique plutôt que le silence.

Soudain, L’inconnue leva ses yeux de sang et les plongea dans ceux de brume de la mercenaire. Elle avait l’impression de se noyait dans une mer de rubis. En effet, la couleur des yeux de cette inconnue était bien étrange. Rouge… Entièrement rouge. Ressortant parfaitement de son visage. Rouge… Couleur du chaos et du désespoir. Couleur du sang et du mal. Une couleur bien belle pour ceux qui savent en apprécier les vertus. Rouge… Tant d’histoire derrière cela et pourtant.

Au milieu de cette mer de sang, une pupille d’un noir transperçant était telle une ouverture directe vers son âme. On pouvait y voir la flamme de sa vie. Grande et puissante. Mais aussi celle de sa colère et de sa hais qui ne cessait de prendre du terrain. Mais au fond, parfaitement au fond de son esprit, une autre brûlait. Elle était mince et frêle mais pourtant tant présente ! Une flamme de nostalgie et de tristesse. Sans doute hérité de son passé. A moins qu’elle ne vienne d’un élément présent mais qu’elle tente à tout pris de faire disparaitre. Mais pourtant elle persistait. Si grande dans son force et pourtant si petite en apparence. Lacrya baissa enfin les yeux.

Contre toute surprise, la jeune femme se leva et emporta son livre le plus loin possible de celle qui venait de lui demander. Elle s’adossa ensuite à un mur et commença à feuilleter délicatement son ouvrage. L’envoleuse put alors parfaitement distinguer la couverture. Rose. Cette noble fleur s’épanouissait sur le vieux papier, occupant tout l’espace, donnant ainsi au livre un aspect bien différent. C’était comme si on avait fait séché cette plante pour la coller directement sur la couverture. Elle était si réaliste. Et tellement belle. Dégageant même une grâce éternelle qui ne cessera jamais d’entourer l’ouvrage.

Maintenant, l’envie de voir son contenue était devenue irrésistible. Elle se mot donc en action. L’inconnue arrêta soudain de lire et leva les yeux vers Lacrya. Enfin… A l’endroit où elle aurait dut se trouver. En effet, l’envoleuse avait utilisé sa merveilleuse agilité pour échapper à la surveillance de la jeune femme et lui prendre le livre des mains. Puis, elle se dirigea dans le coin inverse de la salle et ouvrit délicatement l’ouvrage pour en lire un ou deux paragraphe qui lui donnerait sûrement réponse.

Elle tomba alors sur des dates et des petits paragraphes. Un journal intime. Elle avait entre les mains la vie entière d’une personne. Son âme et son esprit réuni en un tas de feuilles griffonnées. A qui appartenait-il ? Elle n’en savait rien. Alors elle entama la lecture d’un petit paragraphe. Celui-ci remontait à 26 années. Une femme y décrivait son accouchement. Un bébé aux yeux rouges… Lacrya compris immédiatement. L’inconnue. Elle avait entre ses mains la vie de sa mère. Elle continua rapidement la lecture puis referma le livre, un petit sourire au coin des lèvres. Tyra… Tyra Anzoli. Ainsi avait-elle été nommée.

Elle se rapprocha de Tyra et lui remis le livre entre ses mains. Puis, contre toutes attentes, elle lui dit.


« Tyra… C’est un bon nom, prends en soin. »

Et elle se dirigea vers la porte d’entrée. Quand elle fut sortie, elle s’arrêta et offrit sa peau au soleil qui se trouvait proche de son point culminant. Elle défit le bandage qui lui ceinturait le crâne et palpât doucement sa blessure. Le sang avait enfin coagulé et il ne coulait plus librement. Elle jeta donc le bout de drap prés du premier et s’adossa à un mur.

Ce journal lui avait fait penser à sa mère. A ses deux parents. Ceux qui l’avaient élevé et qu’elle avait quitté à la première occasion. Etaient-ils encore vivant ? Elle n’en savait rien. Elle n’avait plus eu de nouvelle depuis son départ et elle n’était jamais retournée les voir. Jamais… Une bouffé de remords remonta au niveau de son cœur pour former une petite boule douloureuse. Aurait-elle dut le faire ? Comment l’auraient-ils accueilli ? A bras ouvert où à coups de ballet ? Dur à dire… Elle n’en savait rien.

Bercé par ses pensés tortueuses, Lacrya ferma les yeux et se laissa emporter par les flots de la mélancolie.

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Dim 28 Mar 2010, 20:47

Tyra leva les yeux en direction de l'inconnue . Rien . Le vide , comme si elle c'était trouvée seule dans la pièce . La jeune femme , étonnée se prit pour une folle . Mais , à peine avait-elle rammener son regard contre le livre qu'il lui échappa des mains . Non , quelqu'un lui enleva des mains . L'inconnue avait encore frappée . Machin-chose s'installa dans le coin opposé et commença à lire . Tyra na bougeait pas . Elle en avait marre de cette fille , elle voulait qu'elle s'en aille et elle était prête à presque n'importe quoi pour cela maintenant . Presque . Elle n'avait aucune envie de la laisser lire mais , lorsqu'elle commença à marcher en direction de la jeune fille , celle ci leva les yeux et referma l'ouvrage . Un sourire était né sur les lèvres de l'intruse ce qui donna encore plus envie à Tyra de l'égorger sur place . Mais elle n'en fit rien , elle savait que ce ne serait pas raisonable de le faire . Pour une fois qu'elle écoutait la raison ...Machin-chose s'approcha de Tyra .La jeune femme n'aimait pas du tout que l'inconnue ai pu lire ce livre , même si elle n'avait pas du en lire plus de 5 pages . En plus , elle ne la supportait pas . Mais , d'un autre côté , Tyra ne supporte pas grand monde . Machin-truc lui remit le livre . La future envoleuse regarda la jeune fille avec stupéfaction .

« Tyra… C’est un bon nom, prends en soin. »

La jeune femme detestait ça . Elle détestait le fait que l'inconnue sache son nom alors qu'elle ignorait le sien . Mais en même temps , Tyra l'avait un peu cherché . Si elle était partie puis revenue , rien de tout cela ne serait arrivé , elle aurait juste du plier ... Et c'était ça le problème . Mais , d'un autre côté , si machin-chose n'était pas venue chez elle , rien ne serait arrivé non plus . Et voilà un autre problème . A quoi bon reflechir lorsque l'on trouve toujours un moyen de rejeter la faute sur les autres ? L'inconnue sortit . Tyra soupira de soulagement ... Avant de sortir elle aussi . La seule différence fu que la jeune femme ne s'arreta pas après la porte , elle dépassa l'inconnue et rangea le livre dans les fontes de son cheval . Une fois cela fait , elle attacha son étalon qui était résté dehors à la poignée crasseuse de la porte d'entré et la jeune femme entra . Elle se laissa une nouvelle fois tomber sur la chaise sombre disposée près de la table . Une question revint la hanter , toujours la même , puis une autre vint s'ajouter ... Pourquoi sa mère avait-elle préféré Lyra ? Si elle avait été à la place de Lyra serait-elle devenue comme sa soeur ? Pourtant , elle ne regrettait pas . Tyra était fière de ce qu'elle était devenue , sans l'aide de personne à part elle même . Comment quelqu'un de mort et quelqu'un de disparu aux quels elle ne s'était pas attachée arrivaient ils à la faire reflechir comme ça ? C'était pas une vie ça ... Et puis , l'inconnue là ... Est ce que ses parents étaient comme ça ? Avait elle des soeurs ? Et puis pourquoi n'arrétait elle pas de penser comme ça à cette fille ? Ce n'était qu'une fille , une rencontre parmis tant d'autres ... Mais pourtant , elle faisait une impression de déjà vu à la jeune femme . Elle ressentait la même chose que lorsqu'elle avait rencontrée le maître envoleur qui lui avait dit d'aller au Domaine . Elle chassa vite cette pensée , l'inconnue n'était qu'une petite curieuse assez douée au combat , rien de plus . Du moins , elle le pensait ...
Revenir en haut Aller en bas
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Sam 03 Avr 2010, 18:19

Les yeux toujours clos, Lacrya pensait. Elle repassait toute son enfance. C’était comme si elle défilait au milieu d’une galerie de tableaux. Puis soudain elle visualisa réellement la salle. Les murs étaient noirs telle une nuit sans étoile. Sur le sol, un planché de bois parfaitement cirée s’étendait à perte de vu. Les deux murs l’escortaient jusqu'à ce qu’il se perde dans les ténèbres qui était présente dans la salle. Au mur, faiblement éclairé par de petite torche, des centaines de toiles, réparties à intervalles égales, étaient suspendues.

L’envoleuse fit plusieurs pas hésitant et vint se placer devant le premier tableau. Sa naissance… On voyait une femme, le visage illuminé par la joie, tenant entre ses ras faible et maigre un petit bébé qui se débâtait furieusement. Par la fenêtre de la somptueuse salle, on pouvait apercevoir un paysage recouvert par un lourd tapis de neige.

Lacrya se déplaça un peu plus vers la droite et se plaça devant un autre tableau. On voyait ici un homme et une femme qui donnait à manger à une petite vêtu d’une superbe robe. Les deux parents riaient aux éclats devant la mine boudeuse de la fille qui refusait de se nourrir. Ce qui frappa le plus l’envoleuse fut les yeux de brume de la fillette. Ses yeux…

La jeune femme continua son avancé en regardant furtivement toute sa vie défiler devant elle. Tout y était. Peint avec une précision diabolique. Mais sur aucun des tableaux n’apparaissait le sourire de la petite fille. Comme si elle avait toujours était malheureuse dans un endroit que tant d’autre aurait tué pour avoir. Mais elle, cela ne semblait pas lui convenir. Toujours à bouder, à pleurer ou à ronchonner. C’était une fille égoïste et prétentieuse. Qui ne se contentait jamais de ce qu’elle avait. Qui ne souhaitait qu’une chose, avoir la vie d’une personne normal et laisser le sienne à une autre. Etouffé par un univers qui en aurait fait vivre plus d’un. Ensevelie sous le bonheur qui en aurait comblé tant d’autre. Mais pas elle. Pas Lacrya…

Lacrya arriva soudain devant le premier tableau où on pouvait voir le début d’un sourire sur le visage de la jeune femme. Elle se tenait debout, avançant vers l’extérieur de la demeure, un simple sac sur ses épaules, sans même jeter un regard en arrière. Sur le pallier, effondrée par la tristesse, sa mère la regardait partir à travers un rideau de larmes. Le père était prés d’elle, seul pilier qui retenait la femme de tomber dans le néant.

Le cœur de la jeune femme se mit à battre de plus en plus vite, poussé par la culpabilité. Les tableaux qui suivirent ressassaient son apprentissage marchombre. La jeune fille semblait être plus heureuse mais aucun réel sourire n’avait réussie à percer le jour. Elle s’arrêta une nouvelle fois. Sur se tableau, elle voyait la jeune femme s’enfoncer dans les ténèbres et, du coté de la lumière, on pouvait voir son ancien maître, son visage profondément marqué par la tristesse et de désespoir.

Sans réfléchir, Lacrya arracha le tableau et le jeta au loin. Par deux fois elle était partie et par deux fois cela n’avait engendré que tristesse et désespoir. Pour échapper à c’est visions d’horreurs, l’envoleuse se mit à courir tout le long de la galerie. Elle s’arrête soudain devant un tableau rayonnent de toute part. Elle se voyait, fièrement dressé sur ses jambes, un premier vrai sourire accroché sur les lèvres. Cette scène lui revint à l’esprit. C’était le moment où on lui avait annoncé qu’elle était officiellement acceptée comme maître envoleur. L’un des plus beaux jours.

Lacrya sourit à son tour. Toute tristesse et culpabilité avait disparue. Elle avait enfin trouvé sa voie. Celle du chaos et de la puissance. Celle des mercenaires. Elle allait s’extirper de cette salle où était conservée toute sa vie quand un dernier tableau attira son attention. Elle s’approcha et ne put retenir un petit crie de surprise. Sur la toile, le visage de Tyra y était représenté dans ses moindres détailles. Que faisait-elle là ? Elle n’en avait aucune idée… Peut être une future amie ? Ou ennemie…

Un bruit la sortie de sa torpeur. Elle rouvrit brutalement les yeux faisait ainsi disparaître la salle obscure à ses yeux. Elle secoua violement la tête pou reprendre ses esprits. Tout cela était vraiment étrange… Trop étrange. C’est à se moment là que Tyra sortie de la maison et passa à coté d’elle sans la voir. Elle alla ranger le journal intime dans une des sacoches qui pendaient à la selle de son cheval et l’attacha à la poigné de la porte. Puis elle rentra une nouvelle fois sans avoir posé les yeux sur elle.

L’envoleuse la regarda avec curiosité disparaitre dans le cadre de la porte. Lacrya resta un moment sans bouger et décida de la suivre. Si elle faisait partie de sa galerie d’histoire c’est qu’elle devait bien avoir un rôle à jouer. Elle commença à avancer quand l’animal se mit en travers de la porte de sorte de lui boucher le passage. Elle réussie à s’arrêter à tant avant de lui rentrer dans la queue et tout ce qu’elle cache. Lacrya poussa un juron et se décala sur le coté. Le cheval regardait bêtement dans le vide et ne semblait pas vouloir bouger.

La jeune femme poussa un soupire d’exaspération et essaya de pousser la bête. Sans grande réussite… Elle se plaça alors devant la tête de l’animal et essaya de le flatter. Echec. Elle le poussa une nouvelle fois, avec plus de force. Echec. Nouveau soupire. Elle sortie alors un petit poignard de sa manche et l’agita devant les yeux de l’animal. Celui-ci ne broncha pas. Elle se déplaça furtivement fers le flanc de l’animal et le piqua sans trop de violence. Cela eu l’effet voulu. L’animal se cambra et se déplaça enfin. Il se tourna ensuite vers son agresseur et lui lança un coup de sabot. Lacrya ne le vit qu’au dernier moment et n’eu pas le temps de l’éviter. Elle se protégea donc de son bras. Le coup fut amorti par le fer recouvrant ses os qui absorba la violence de l’attaque.

Après cela, le cheval se calma et partie un peu plus loin. Lacrya massa son bras et constata qu’il était quand même égratigné. Elle lécha les perles de sang qui sortaient de la blessure et rentra dans la pièce.

Elle trouva Tyra avachie dans un fauteuil, les yeux des les vagues, réfléchissant sans doute à plusieurs choses. Lacrya s’avança, la regarda un instant et s’avança vers un meuble bas. Sur la couche de poussière elle y inscrivit une série de lettres.

« La voie du chaos permet d’avancer vers la puissance et de comprendre la force. Elle nous fait avancer vers la vérité et nous ouvre les portes du monde. Lacrya Sil’Morna »

Elle la prononça à voix basse puis l’effaça pour ne laisser que son nom. Puis, après avoir reçut un regard assassin de la jeune femme, elle effaça le tout et s’assit à la même place que précédemment. La jeune femme ne savait si Tyra avait entendu ce qu’elle avait dit ou non…

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Sam 03 Avr 2010, 18:46

[désolé c'est court ]
Complétement ailleurs , voilà comment définir Tyra en ce moment . Jamais elle n'avais douté , et pourtant aujourd'hui ,elle voyait tout cela sous un angle nouveau . Peut-être avait-elle été juste une garce impossible à élever ? Pourtant , elle avait juste l'impression d'avoir été rejetée ... Les yeux dans le vague , elle entendit son cheval hennir mais elle ne bougea pas . A quoi bon ? Elle soupira . Elle se souvenait . Elle , dans sa chambre , se faisant réveiller comme chaque soir par sa soeur qui pleurait ... Ou déambulant comme une morte-vivante dans les rues d'Al-Far ... Elle vit enfin l'inconnue . Elle était entrain d'écrire quelques mots dans la poussière sur une vieille commode . Tyra ne pu s'empêcher de la regarder avec un regard assassin qui lui était coutumié . L'inconnue effaça rapidement l'inscription avant de se rasseoir en face de Tyra . Celle ci ne parvenait plus à se contrôler . Elle se leva d'un bond et s'approcha de la jeune fille .

- Maintenant , tu vas m'expliquer ce que tu viens faire ici ! Pour qui tu te prends ?!


Tyra serrait les poings mais n'approcha pas les doigts de son poignard , elle savait qu'elle n'avait aucune chance mais elle n'allait pas se laisser marcher sur les pieds . Celui qui se laisse marcher sur les pieds est un imbécile qui ne comprend pas que c'est à lui , et à lui seul de tracer sa vie , sa voie . Un abruti qui ne sait pas que les gens sont dominateurs et manipulateur , un naïf . Tyra ne bougeait plus , seul sa respiration permettait de déduire qu'elle était vivante . Elle essayait de contenir sa colère , mais elle n'en avait pas l'habitude . Echec , à nouveau . Elle soupira et sortit vivement son poignard . Elle ne pouvait plus vraiment se comporter comme quelqu'un de civilisé , elle n'en pouvait plus . Elle voulait rester elle-même . Une indomptable .
Revenir en haut Aller en bas
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Lun 05 Avr 2010, 14:39

Le silence qui régnait désormais sur la pièce était lourd. Telle la chaleur écrasante du désert des murmures. Il était maître de l’espace. Intimant même les oiseaux à cesser leur chant mélancolique. Dompteur de l’univers, il suffisait pourtant d’une parole pour le faire éclater. Pour Déchiré se voile si fin et pourtant tant redouté. Pour l’anéantir complètement et le faire disparaître à jamais. Triste ironie…

Soudain, l’air explosa. Comme une bombe à retardement. Tyra se leva brutalement, manquant de renverser la table et la chaise et se dressa de toute sa taille devant l’envoleuse. Elle lui posa deux questions. D’une voix forte et puissante qui rebondie contre les parois sombres de la maison. Un écho suivit ensuite ce brusque changement d’atmosphère. Puis le retour du silence. Ou plutôt d’un demi-silence. Juste troublé par la respiration forte et saccadé de la jeune femme inondé de colère et de rage.

Tyra se tenait maintenant débout. Son ombre recouvrait entièrement la frêle silhouette de Lacrya qui se tenait toujours assise sans daigner vouloir lever les yeux vers la jeune femme. Celle-ci avait posé deux questions. L’une dont elle attendait la réponse et une autre pour appuyer sa colère plus que pour éclaircir son esprit. Et cela, l’envoleuse le savait. Maintenant, la tension qui régnait dans la pièce était tellement forte qu’elle en devenait palpable. Encore et toujours se sentiment de rage et de colère qui déferlait dans l’air. Comme des milliers de petits éclairs rendant l’air électrique et dense.

Lacrya soupira doucement. Ce fut le soupire de trop. Celui qui fait déborder la vase. Un vase remplie de sang… Tyra, ne pouvant plus retenir la colère qui était en elle, se remit une deuxième fois en position de combat et sortie un de ses poignards. Deuxième soupire. D’exaspération cette fois. Elle se lassait. Se lassait de cette jeune femme qui ne savait pas dompter ses sentiments. Qui ne savait répondre que part la violence. Qui n’arrivait pas à la faire rire. Qui n’était pas amusante du tout… Elle aurait préféré se trouver devant une femme qui avait du répondant. Qui se serait amusé avec elle dans un échange verbal violent et pourtant dénudé d’agressivité. Non, décidemment elle se laissait…

Un poussa un troisième soupire et se leva à son tour. Elle vint se placer devant Tyra et posa enfin ses yeux sur elle. Ses yeux d’un gris brumeux se posèrent sur ceux d’émeraude de la jeune femme qui pointait un poignard sur elle. Elle la regarda un long moment d’un regard glacial et plein de mépris. On pouvait presque lire de la pitié. Que faisait une fille comme cela dans mon histoire ? Lacrya étendit son aura chaotique autour du corps de Tyra. Elle voulait clairement lui faire comprendre qu’il ne servait à rien d’essayer de la battre.

Elle commença à englober le poignard puis remonta le long de son bras. Elle étendit le chaos jusqu'à son cœur et son esprit. Puis ses yeux s’agrandir. Au fond de son cœur et dans un coin éloigné de son esprit, une flamme noire grandissait. Tyra… Mercenaire ? Lacrya ferma un instant les yeux puis baissa la tête et fit un pas en arrière. Se passa un instant le front et rouvrit doucement les yeux. Elle regarda un long moment Tyra.

Son corps était fin et des muscles déliés ressortaient sous sa peau fine. Ses gestes étaient gracieux et souple. Sa posture de combat n’était pas parfaite mais bien meilleur que celle d’un simple assassin. Dans son regard, on pouvait lire une grande détermination. Et le mystère du maniement de son poignard était tombé. Apprentie envoleur… Maintenant c’était évident… Elle chercha dans son esprit. Non… Jamais elle ne l’avait croisé au domaine. Cela aurait changé bien des choses…


Lentement Lacrya se déplaça vers la porte. Elle abandonna sa peau au soleil qui tapé sur la ville. Puis elle se retourna et commença à parler.

« Bon… Nous sommes parties sur un très mauvais pas toutes les deux. Tout d’abord, range ce poignard, tu n’en aura pas besoin et de toute façon il ne peut te servir qu’a transpercer tes propres murs. Ensuite tuer les gens de son propre camp n’est pas une bonne idée. Pour répondre à ta première question, je suis Lacrya Sil’ Morna, maître envoleur du domaine. Ecole où tu es toi-même, Tyra Anzoli, apprentie envoleur… Nous suivons toutes les deux la même voie et si tu me tue, tu perdras toute opportunité de continuer ton chemin car c’est grâce à nous que vous avancez. Ensuite ce que je fais ici… Pour t’avouer, je suis arrivée ici par pur hasard. A cause d’un toit défectueux. Ensuite ton comportement m’a intrigué j’ai donc essayé d’en savoir un peu plus. Et je sais maintenant à peut prés tout ce dont j’ai besoin. Et si je dois te donner un conseil, apprends à te maîtriser. »

Elle avait débité ces paroles d’un ton égal et posé. Sans aucune trace d’agressivité ou de moquerie. Avec le ton qu’elle employait avec ses élèves. Elle se retourna ensuite et sortie une nouvelle fois. Elle s’attarda près du cheval qu’elle avait brutalisé quelque temps plus tôt et lui murmura une parole d’excuse à l’oreille. Puis elle se remit au même endroit, adossé près de la porte et ferma une nouvelle fois les yeux pour essayer de trouver l’ultime réponse. Pourquoi faisait-elle partie de sa vie ?

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Mer 07 Avr 2010, 11:36

L'inconnue c'était levée . Rapidement , elle avait plongée ses yeux dans ceux de Tyra qui observa longuement la couleur grise de ceux de son interlocutrice . Pas besoin d'être détective privé pour voir que l'inconnu méprisait la jeune femme . Mais avant que Tyra n'ai pu esquisser le moindre geste , elle sentit quelque chose , comme une ombre planer sur elle . Une sensation étrange de puissance qui émanait de l'inconnue . Elle avait déjà sentit ça. A Al-Poll , quand elle avait rencontré un maître envoleur .L'inconnue , maître envoleuse ? Cette pensée traversa l'esprit de Tyra tellement rapidement qu'elle s'installa comme une certitude , elle avait compris .Doucement , comme surprise , l'inconnue baissa la tête et recula . La jeune femme ne comprenait plus rien , mais qu'importe , elle finirait bien par voir ce qui tracassait l'inconnue ... Du moins elle l'espérait . Machin-chose ouvrit les yeux doucement . Elle dévisageait la future mercenaire toujours aussi perdue , avec un œil nouveau .... Étrange . Puis , la jeune femme s'approcha de la porte . * Elle veut bronzer ou quoi ? *Puis , lentement , elle se retourna une nouvelle fois .

« Bon… Nous sommes parties sur un très mauvais pas toutes les deux. Tout d’abord, range ce poignard, tu n’en aura pas besoin et de toute façon il ne peut te servir qu’a transpercer tes propres murs. Ensuite tuer les gens de son propre camp n’est pas une bonne idée. Pour répondre à ta première question, je suis Lacrya Sil’ Morna, maître envoleur du domaine. Ecole où tu es toi-même, Tyra Anzoli, apprentie envoleur… Nous suivons toutes les deux la même voie et si tu me tue, tu perdras toute opportunité de continuer ton chemin car c’est grâce à nous que vous avancez. Ensuite ce que je fais ici… Pour t’avouer, je suis arrivée ici par pur hasard. A cause d’un toit défectueux. Ensuite ton comportement m’a intrigué j’ai donc essayé d’en savoir un peu plus. Et je sais maintenant à peut prés tout ce dont j’ai besoin. Et si je dois te donner un conseil, apprends à te maîtriser. »

Tyra ne bougeait pas , ou plus mais qu'importe , elle était immobile . Donc comme ça , elle avait voulut tuer un maître envoleur ... Elle manquait pas d'ambition ! Ensuite , la jeune femme s'appelait Lacrya , joli nom . Cependant , elle trouvait cette tirade idiote . Lacrya disait que si elle la tuait elle ne pourrait plus avancer sur la voie , ça c'était vrai , mais par contre un peu idiot car de toute façon , Tyra n'arriverait pas à la tuer , une évidence .Troisièmement , elle lui donnait un conseil , et un vrai en plus . Apprendre à se maitriser n'est pas idiot , mais Tyra à un peu de mal avec la notion de "réfléchir avant d'agir " c'est son caractère après tout ... Et de nouveau , la maître envoleuse sortit .Encore une fois . Tyra soupira et se mit à réfléchir . Après ce qu'elle venait de faire , les gens civilisé ( pas comme elle quoi ) devraient s'excuser ... Peut être le moment de se mettre à être polie ... Elle s'approcha de la porte et regarda Lacrya .

- Merci du conseil .

Non , les excuses c'était pas pour tout de suite ... * Allez , force toi un peu Tyra ...* se sermonna t-elle avant de prendre une grande inspiration et de marmonner dans sa barbe (si elle en avait une mais bon )..

- Excuse moi .
Revenir en haut Aller en bas
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Sam 10 Avr 2010, 13:03

Le soleil était maintenant au zénith. Il irradiait le monde de ses rayons dorés. Glissant sur les toits et léchant les murs sombres et sals. Il s’engouffrait par les fenêtres et venait noyait les salles de lumière. Il chauffait les dalles crasseuses des grandes rues et faisait fondre les dernières neiges qui persistaient encore sur quelques toits abandonnés. Il venait également cogner contre la peau dénudé des torses des divers marchands qui déballaient tranquillement leurs produits pour essayer de les vendre aux passants. Pourtant, il se heurtait à un obstacle majeur. L’ombre. Il ne pouvait rien contre elle. Au puissant soit-il, il n’arrivait pas à investir le réseau de petites rues étroites et sombres. Désespérément sombre. Loin de toute lumière. Dénudé de toute lueur. Elles restaient prisonnières des ces griffes ténébreuses sans aucun moyen pour en réchapper.

Lacrya, qui préférait généralement parcourir ces petites rues, était une nouvelle fois adossée à un mur, la peau de son cou et de son visage entièrement exposée à Phébus. Celui-ci s’amusait à colorer le teint pâle d’une couleur plus foncé. Presque doré. Ses paupières était clos et son visage serein et tranquille. On pourrait presque croire qu’elle se trouvait dans une face de sommeil. Presque… Car ce n’était pas le cas. Pendant que son corps se reposé tranquillement au soleil, son esprit lui, traversait les couloirs tortueux de la réflexion…

Elle réfléchissait. Elle voulait savoir pourquoi cette galerie mystérieuse lui était apparue. Et surtout, pourquoi cette fameuse Tyra y était présente. Elle n’avait rien à faire dans sa vie. Absolument rien. Alors pourquoi ? Encore une question sans réponse. Et celle-ci ne faisait que grossir les rangs de celles déjà existantes. Soupire. Long et profond. Emprunt d’une puissante lassitude. Reprenant un peu de contenance, l’envoleuse se remit à chercher des hypothèses. Future apprentie ? Impossible, elle avait déjà un groupe attitré. Et même si deux de ses apprentis avaient quitté la voie, ils ne seraient pas remplacés. Alors quoi ? Future ennemie ? Un mercenaire ? Non… Future amie ? Seule hypothèse envisageable même si Lacrya n’avait nullement envie de s’en faire une amie. Nouveau soupire. De frustration cette fois.

Elle rouvrit finalement les yeux et frappa violement du point contre le mur derrière elle. Elle en avait marre de ne pas savoir ! Puis elle se rendit soudain compte que Tyra était sortie et se tenait sur le seuil. Elle l’observait de ses yeux vifs et perçants. Lacrya lui relança le même regard avant de s’apercevoir que celui de l’apprentie c’était légèrement adoucie et que la flamme meurtrière qui brûlait dans ses yeux quelques instants plus tôt avait disparue. La petite tirade de l’envoleuse avait réussie à la calmer ? Puis Tyra la remercia de conseil. Cette réplique, si simple soit-elle, tira un petit sourire en coin de la part de Lacrya. Bon, au moins elle ne la remerciait pas pour lui avoir dit son nom comme l’avait déjà fait une adolescente qu’elle avait rencontré peu de temps avant. Comment s’appelle-t-elle déjà ? A oui, Miyuko. Cette pensé agrandit son sourire.

Mais celui-ci fut bientôt remplacé par une petite moue d’étonnement. La grande Tyra qui lui avait tenu tête pendant tout ce temps venait de s’excuser. Elle semblait embêtée. Comme si elle c’était forcé à le dire. Cela avait était des mots soufflés. Murmurés. A peine audible et pourtant porteurs d’une grande sincérité. Des mots justes et pourtant… Une question traversa l’esprit déjà bien embrumé de l’envoleuse. Pourquoi s’excusait-elle ? Deux réponse lui venait à l’esprit. L’une recherché et l’une terre à terre. Le mieux était encore de lui poser la question. Même si elle était pratiquement sûre qu’elle donnerait la réponse que Lacrya ne voulais pas entendre. Bah, une occasion de plus d’essayer de la former un peu.


« Dis-moi, pourquoi tu t’excuse ? »

Elle lui lança un sourire un peu mauvais du genre « attention à ta réponse réfléchie bien ! » Puis elle croisa les bras et attendit en silence.

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Sam 10 Avr 2010, 15:13

Tyra observait Lacrya qui frappait rageusement du poing contre le vieux mur de la bâtisse . Le soleil éblouit un instant la jeune femme qui tourna rapidement la tête vers l’envoleuse , attendant une réaction de sa part , aussi minuscule soit-elle . Une réaction qui ne tarda pas , elle ouvrit les yeux et sourit , pendant que Tyra la remerciait et s’excusait . Quelques secondes après , avant même que Tyra ne s’impatiente et s’en aille , Lacrya se mit à parler

« Dis-moi, pourquoi tu t’excuse ? »

En voilà une bonne question ! La première pensée de Tyra avait sans doute été d’être polie , mais il était vrai qu’il y avait un autre sens , qu’elle-même n’avait pas soupçonné en parlant et qu’elle ne découvrait que maintenant . Lacrya lança un sourire mauvais à Tyra qui l’interpréta comme une mise en garde . Sa réponse devra sûrement se montrer digne de la question … Pourquoi c’était-elle excusée ? Parce qu’elle avait compris . Elle venait de se rendre compte que juger les gens sur leur apparence était trompeur . Et ça , c’était déjà pas mal ! Et pour cela , elle aurait dû remercier … Elle avait préféré s’excuser . Non , c’était juste que pour elle , des excuses valent plus que des remerciements , elle n’aimait pas s’excuser , elle l’avait donc fait . Mais pourquoi me direz-vous une nouvelle fois ? Parce qu’elle avait jugé Lacrya .Mais ça , vous le savez . Vous étiez là quand je vous ai raconté que Tyra trouvait que Lacrya n’était qu’une gamine qui ne méritait pas son attention . Vous étiez là quand je vous ai dit que Tyra n’aimait pas Lacrya . Mais qu’est ce que ça pouvait lui faire de s’être trompée ? En quoi cela l’obligeait-elle à s’excuser ? Un excès de politesse sans doute . Mais répondre aussi ça peut être bien . Vous le savez déjà . Mais que peut-elle répondre ? La vérité , c’est un fait , mais n’y a-t-il pas d’autres alternatives ? Plus … valorisantes ? Mais le mensonge ne valorisait pas , ne valorise pas , et ne valorisera pas question de principes … Enfin , pour Tyra c’était peut-être différent … De toute façon , elle a refusé de me communiquer son avis sur le mensonge , peut-être trouve-t-elle ça valorisant elle ?...

-- Savoure ces excuses au lieu d’en demander la provenance …Certaines choses ne regardent que moi , question de principes …

Et sur ces paroles , la jeune femme … ne bougea pas . Elle attendait de savoir ce que Lacrya pensait de sa réponse . D’ailleurs , elle s’essaya même au bain de soleil . Tyra ferma les yeux et laissa le soleil descendre sur ses paupières , lui donnant l’impression de réchauffer son être de l’intérieur , impression bizarre je vous l’accorde . Mais de toute façon , même le soleil ne peut pas tout éclairer , ne pas tout réchauffer , question de principe également . Car dire que le soleil peut réchauffer tout et n’importe quoi tout en éclairant les âmes toutes entières reviendrait à nier l’existence de l’Ombre . Et un danger est toujours plus fort lorsqu’on l’ignore ou qu’on le croit inexistant . Mais l’Ombre est-elle un danger ? Pour ceux qui en ont peur , oui . Car la peur est un danger inévitable que beaucoup croient impossible à contrer , alors que pourtant il ne tient qu’à nous de la faire disparaître . Car si on parvient à accepter chaque nouvelle chose comme un évènement positif , la peur n’a plus lieu d’être …
Tyra ouvrit de nouveau les yeux . Elle se retourna lentement vers Lacrya .
Revenir en haut Aller en bas
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]   Sam 10 Avr 2010, 19:09

Le silence ce faisait de plus en plus pesant. Quel silence ? Un silence de réflexion. L’envoleuse en était presque sûre. Diffèrent du premier qui avait était un silence de refus. L’atmosphère n’était pas la même. Elle avait beau être pensante, elle n’en était pas gênante. Parfaitement supportable. On sentait seulement que Tyra réfléchissait. Intensément. Elle cherchait sans doute une réponse convenable. Qui la distinguerais des autres. Qui la ferais ressortir du lot. Qui montrerais qu’elle est unique et intelligente. Qu’elle arrive à voir le monde différemment. Enfin, c’est dut moins ce que pensait l’envoleuse.

Celle-ci sourit une nouvelle fois. Elle ne s’attendait pas à temps de réflexion. En vérité, elle pensait que Tyra allait simplement lui répondre qu’elle s’était excusée de l’avoir attaqué. Chose parfaitement futile car elle n’aurait eu aucune chance. Et que de toute façon jamais elle n’aurait put ne serait-ce que frôler Lacrya. De plus, cela avait fait un peu d’exercice à la jeune maître. Mais non, elle se trompé une fois de plus. En fin de compte cette jeune femme n’était si prévoyante que cela. Voila qui risquait d’être plus drôle pour la suite. Alors qu’est-ce que nous concocté cette jeune apprentie ? En fait, qu’elle était son âge ? Elle n’était pas aussi jeune que les autres apprentis. Elle devait avoir dépassée les 20 ans. Peut être même les 25 ans. L’envoleuse ne savait pas trop… Elle serait donc plus vieille qu’elle ? Cela était plutôt comique. Un jeune faisant la morale à plus vieux.

Puis soudain, Tyra sortie de réflexion et lança deux phrases. Deux phrases sèches et franches. Deux phrases renfermant à la fois sagesse et jeunesse. Deux phrases reflétant la vérité et le mensonge. Deux phrases contenant aussi bien l’intelligence que la bêtise. Pourquoi ? Tout d’abord parlons du coté positif. Il est vrai qu’il faut toujours arriver à savourer l’instant présent. De l’accueillir. D’apprécier la juste réalité. Mais d’un autre sens, si l’on ne connaît pas le contexte qui tourne autour, on peut se méprendre. Croire ce qui n’est pas. Se tromper totalement sur la signification. Ou alors, penser que cela est sincère alors que les paroles ont été prononcées par une personne qui ne l’est jamais. Donc parfois, la provenance et aussi importante que le discourt en lui-même.

Lacrya explosa soudain de rire. Un rire cristallin. Pas hautain ni moqueur. Juste un rire. Franc. Presque heureux. Elle ne se moquait pas. Loin de la. C’était juste la surprise reconvertie en une autre expression. Elle ne s’était pas attendue à cela. Pas le moins du monde. Cette fameuse Tyra avait donc des biens beaux ressources. Parfaitement dissimulées mais qui pouvaient refaire surface à tout moment. Comme celui présent. Lacrya se calma doucement et se retourna vers la jeune femme qui se tenait dans la même position que l’envoleuse précédemment. Les yeux fermés, les tournants vers le Soleil toujours présent. Elle avait l’impression de se trouver devant un enfant qui venait de faire une chose héroïque ou qui venait de faire preuve d’une grande intelligence. L’envoleuse avait presque envie de lui ébouriffer les cheveux avec un sourire amical. Elle l’aurait sans doute fait si Tyra ne la dépassait pas de presque deux têtes…

Puis, doucement elle se mit à parler.


« J’ai l’impression que tu viens de me faire un discourt disant que la vie et simple et parfaite. Qu’il faut savourer l’instant présent et ne pas essayer de comprendre. Mais te rends-tu seulement compte de la profondeur des mots que tu emplois ou t’arrête tu seulement au sens premier. Là dedans, je comprends qu’il faudrait rester passif à ce qui nous entour. De ne faire que subir sans réagir. De ne pas essayer de comprendre pour avancer. Enfin… Tu fais comme tout le monde. Tu ne cherche pas les sens caché au creux des diverses phrases toutes faites. Du moins, cela est mon point de vue. Quand à ton histoire de principe… Je trouve que se référer seulement aux principes et ne pas allez chercher derrière eux est parfaitement puéril. Mais tu apprendras… Ou du moins tu te forgeras ton propre caractère. »

Elle se tue un instant. Elle y était allée fort. Trop fort peut être. Ne faisant ressortir que le mauvais coté des paroles. Parfois, on avance aussi bien avec des éloges qu’avec des critiques…

« Mais ta réaction est pourtant sage et intéressante. Car le derrière compte aussi bien que le devant qui est parfois plus important. Enfin… Fait juste attention à ne pas oublier les deux coté des choses. »

Elle lui sourit doucement et lui fit un petit clin d’œil. Puis une question lui vint à l’esprit. Tant qu’on était dans le questionnement autant continuer.

« En fait, qui est ton maître en ce moment ? A moins que tu ne l’ais pas encore rencontré. »

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Part ou...meurt!! [ PV : Tyra] [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le départ d'une blondinette ♥ [terminé]
» We are charming dolls [part.2] - Featuring Estrella ♥ [Terminé]
» Nouveau Départ [Pv Lise M. Legrand][Terminé]
» ANTANASYA ❦ demain ne meurt jamais ▬ terminée
» Vraie Raison du Départ de Batista

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Nord :: Al-Far-
Sauter vers: