AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Le tir à l'arc [PV Wanya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Le tir à l'arc [PV Wanya]   Sam 04 Sep 2010, 12:07

Il en avait assez de toujours se sentir à côté de la plaque!
Combien de fois avait-il regretté ses lacunes? Trop souvent! Et il fallait y remédier!
Mais il y en avait tellement qu'il n'avait pas sût par laquelle commencer...
Il avait fini par se fixer! Il voulait savoir tirer à l'arc! Et pour ça il lui fallait d'abord un arc...
Les meilleurs archers étant sans aucun doute les Faëls, il se mit en tête de leur demander des cours et un arc... Il avait parfois une tendance à être excessivement ambitieux...
Il aurait très bien put obtenir cet arc et ces cours à l'Académie... mais non, ça ne lui suffisait pas... Il avait préféré prendre 5 jours de voyage que d'attendre à L'Académie... Peut être que sa curiosité avait joué dans cette décision... Il n'avait jamais rencontré les Faëls, et il voulait vraiment découvrir ce peuple étonnant!
Il avait été déçut... Certes les Faëls étaient impressionnants, autant par leurs capacités physique que par leur philosophie et leurs infatigables sourires... Mais ils étaient d'une prétention et d'une suffisance qui aurait pu insuffler des envies de meurtre à Nuhadu... S'ils n'avaient pas été plus nombreux et capables de prendre leurs arcs et lui en ficher 5 dans le cœur avant même qu'il ne trouve une insulte à leur hauteur...
Il avait donc gardé sont calme et négocier longuement avec eux... Ils finirent par lui laisser un bel arc blanc et des flèches, sûrement pour se débarrasser de lui, et de le pousser aimablement à leur fiche la paix... Et encore, s'il n'avait pas eu la peau si foncé, il était sûr que les Faëls l'auraient dégagé plus tôt, certains s'étant demandé si il n'avait pas ne serait-ce qu'un peu de sang Faël dans les veines... Bien incapable de le leur affirmer ou de les contredire, on ne sait jamais ce qui a put se passer dans son arbre généalogique, ils ne s'étaient pas pressés de l'expulser...
Et maintenant il était seul...
Seul dans un bosquet devant une immense falaise et une cible...
Pas vraiment seul puisqu'il avait son arc. Enfin un arc compte-t-il comme une présence? Celui-la oui car il était magnifique. Rien que cet arc avait valu le détour. Et pour cela, il avait décidé de lui donner un nom!
Avec un grand sourire, il encocha une flèche... Quel nom pouvait-on donner à un arc?... Il amena l'arc devant lui... Donnait-on un nom a un arc?... Il tira sur la corde, jusqu'à ce que la flèche arrive à son oreille, comme il l'avait vu faire tant de fois... Il était blanc comme la neige devait-il l'appeler neige?... Il lâcha la corde... Non, ce n'était pas bien neige... La flèche se brisa contre la falaise, ratant la cible...
Enfin cible. Il s'agissait d'un arbre au large tronc qui s'élevait non loin de la falaise... seul. Et qu'il ne parvenait pas à toucher... Cinq flèches gisaient sur le sol, cassées et irrécupérables. La zone ne semblait pas accepté l'échec... Mais c'était le lieux le plus sûr qu'il ait trouvé pour ne tirer sur personne pas inadvertance. Et quand il voyait le résultat, il se félicitait de son choix. Il rabaissa l'arc...
Pourquoi n'y arrivait-il pas? Aucune de ses flèches ne touchaient l'arbre... Il s'assit sur le sol, l'arc sur les genoux. Il écouta la forêt. Tout respirait le calme et la sérénité, rien ne le perturbait... bien que son séjour dans Ombreuse occupait encore un peu ses pensés... Mais, il n'en tirait aucune gêne réel.. Au contraire même, ça le poussait à devenir plus fort!
Il se releva... Il ne lui avait toujours pas donné de nom à cet arc... Il encocha une nouvelle flèche... Il était blanc, mais paraissait plutôt briller... Il leva l'arc, le banda... Éclat de lune?...
Il ne tira pas... Quelque chose dans le bosquet semblait avoir changé... Juste un instant. Comme si quelque chose s'était glisser dedans sans provoquer de remous... sans la troubler plus d'un instant...
Il rabaissa son arc et chercha autour de lui se qui avait causé cette perturbation furtive.

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le tir à l'arc [PV Wanya]   Sam 04 Sep 2010, 15:36

Tu observais l'horizon, Wanya. Perchée en haut d'une falaise immense, tu laissais ton regard parcourir la ligne claire, se confondant presque avec le ciel, qui ondulait sous toi. Tu n'avais pas mis longtemps à monter, en réalité, en tout cas moins longtemps que tu ne le pensais. Tu étais partie de l'Académie quelques semaines plus tôt avec Rebond, cette fois-ci, et avais passé beaucoup de temps avec lui. Vous aviez beaucoup marché, et étiez passés par le Nord d'Ombreuse. Tu n'avais pas eu envie de t'y ré-aventurer, après les deux rencontres que tu y avais faites. Dans un long regard vers la jungle, tu avais donc dirigé Rebond plus au large de la lisière, alors qu'un long cri aigü raisonnait dans l'air. Un frisson avait traversé ta colonne vertébrale de part en part, et l'étalon sous toi avait eu envie de bondir en avant... Tu l'avais laissé faire. Et il avait galopé pendant des heures, heureux comme tout de pouvoir courir à pleines foulées sur une terre meuble et agréable. Il avait seulement ralenti quand tu t'étais doucement redressée pour le faire repasser au trot, puis au pas, et souffler doucement. Avec toutes les sorties que vous aviez faites avec Bella, il était devenu réellement très endurant, et tu t'en étonnais à chaque fois. Comme tu t'étonnais de voir que tu tenais des heures entières en courant à un rythme soutenu. Puis, vous étiez arrivés à la lisière de la forêt de Barail, et tu avais eu envie de t'y enfoncer. Après tout, tu n'étais jamais allée en Pays Faëls. Tu n'avais entendu que des rumeurs sur ces derniers, comme quoi c'était un peuple arrogant bien que impressionnant. Mais tu avais envie de te faire ta propre opinion. On ne peut rien dire tant qu'on n'a pas vécu, c'était un fait. Tu étais donc arrivée au bout d'une journée contre les falaises qui délimitaient le pays de ce peuple aux longues oreilles, et tu avais évidemment senti leur présence.

Ils s'étaient approchés de toi, curieux comme ils étaient, et avaient commencé à vouloir te chercher légèrement. Quelques pics verbaux çà et là, mais aussi des défis comme monter en haut de la falaise plus rapidement qu'eux. Tu avais haussé les épaules, tu t'en fichais d'être meilleure que les autres, mais ils avaient insisté. Alors, tu avais laissé Rebond en bas de la falaise, délesté de son harnachement, et avais posé une main sur la roche. La sensation avait déferlé, te faisant légèrement tituber. La roche semblait t'appeler, et te presser même ! Elle semblait être de ton côté, et le vent t'avait poussée, dans le dos, soulevant ta crinière rousse comme un foulard qui aurait pu s'envoler dans ses courants. Intimidés soudain par la couleur de tes cheveux, les Faëls avaient reculé un instant, avant de s'élancer à l'assaut de la parois. Tu secouas la tête, posa ta main sur la roche, et souris. Tu ne faisais pas la course, tu t'en fichais. Tu voulais juste monter. Et la roche t'appelait littéralement. T'élançant alors vers le haut de la falaise, tu oublias tout ce qu'il venait de se passer : les Faëls, Rebond en bas. Pour te concentrer, pour t'ouvrir. Tu avais grimpé comme jamais auparavant, totalement guidée et poussée par la roche et le vent, qui soufflaient pour toi, tu les sentais à tes côtés. Un immense sourire sur les lèvres, tu ne pensais même plus à l'endroit où tu posais les mains et les pieds, tu montais, tu grimpais, et c'était tout. Mais lorsque tu étais arrivée en haut, évidemment les Faëls avaient terminé depuis un bon moment déjà. Plus dextres, sans doute, mais complètement stupéfaits de te voir arriver en haut en un seul morceau, sans avoir dérapé une seule fois, et avec un immense sourire de béatitude sur les lèvres.

Ils t'avaient observé quelques minutes, sans dire un mot, et lorsque tu t'étais détournée d'eux pour observer l'horizon, ils avaient disparu dans les pierres qui environnaient. Tu avais laissé ton regard dériver vers l'horizon, et ton souffle s'était coupé devant la vue qui s'offrait à toi. La profondeur de champ était absolument magique, tu t'en revenais pas. Tu pouvais même voir les pics des Dentelles Vives sortir du ventre de la terre, un peu plus au Sud. Les feuillages noirs d'Ombreuse arrivaient même jusqu'à ta pupille. Te relevant totalement, tu laissas ton regard dériver vers le sol... Il devait y avoir au moins deux cents mètres de dénivelé ! Un soupir franchit tes lèvres, alors que ton sourire s'élargissait. Ton coeur battit plus fort dans ta poitrine, alors qu'un indescriptible sentiment de félicité t'envahissait toute entière. Tu t'étais assise... Et revenue au point de départ. Les jambes dans le vide, tu continuais d'observer le paysage, non repue de sa beauté immense. Puis, soudain, tu sentis comme une présence, et baissas les yeux. Un homme, en bas de la falaise, venait de se faire aborder par les Faëls. Souriante, tu ne voyais qu'un petit point, mais cela t'amusa. Décidant de descendre pour lui venir en aide, tu avais sauté de la paroi pour descendre à une vitesse vertigineuse. Ton souffle se coupa un instant, et tu fermas les yeux. La suite te sembla juste évidente. Tu profitas pleinement de la chute que tu faisais, tombant complètement. Tu ne cherchas même pas à t'accrocher à des prises. Tu tombais. Et lorsque tu arrivas à une cinquantaine de mètres du sol, telle un boulet de canon, ta greffe fit surface. Et ta chute devint nettement plus lente. Mais tu avais tout laissé sortir d'un coup, de toi, et cela te retourna les boyaux, manquant de te faire relâcher ce que le Rentaï t'avait octroyé. Tu tombas plus doucement, jusqu'à ce que tu sentis le pouvoir s'échapper de toi. Tu n'étais plus qu'à trois mètres du sol, et tu réussis à te mettre en bonne position pour ne pas arriver trop durement sur le sol, et tu roulas dans une roulade parfaite sur l'herbe lorsqu'elle se présenta, un peu rapidement, à toi.

Soufflant, tu te dis que tu devais vraiment apprendre à te servir de ce "don" qui s'était offert à toi. Tu n'en avais pas vraiment eu l'occasion, jusqu'à présent. Tu avais découvert cette particularité en sortant du Rentaï, mais tu ne l'avais pas vraiment utilisée depuis. Non. Tu ne l'avais pas utilisé. Pourquoi ? Jamais cela t'avait semblé indispensable. Là, tout avait été naturel, instinctif. Tu souris, avant de te souvenir de pourquoi tu étais descendue. L'estomac toujours un peu retourné, tu te dirigeas vers la petite silhouette que tu avais aperçue plus tôt. Les Faëls étaient partis, et elle suivit les traces de l'homme. Oui, c'était bien un homme, vu la trace de son pied et le poids qui reposait dessus, mais aussi la carrure, au travers des feuillages. Tous ces détails que tu avais appris à interpréter, Wanya, t'étaient utiles, finalement. Souriante, tu te glissas dans un arbuste pour le voir en train de bander un arc blanc un peu trop grand pour lui. Fronçant les sourcils, tu faillis en comprenant que les Faëls avaient refilé un arc trop rigide au jeune homme. D'ailleurs, à chaque fois qu'il tirait, il tapait à côté de la cible et ses flèches se brisaient. Pas très économique tout ça. Un sourire aux lèvres, Wanya, tu se glissas jusqu'à Rebond, pour prendre son propre arc et quelques flèches, pour revenir vers le jeune homme. Laissant ton souffle différer de celui de la forêt pour qu'il te repérât un minimum, et alors que tu voyais à son expression qu'il avait capté quelque chose, tu sortis de ton buisson sans faire remuer une seule feuille et lui souris tranquillement.

- Quel dommage, gâcher autant de flèches... Surtout fabriquées par des Faëls...

Revenir en haut Aller en bas
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Le tir à l'arc [PV Wanya]   Sam 04 Sep 2010, 21:01

Nuhadu avait beau chercher, il ne trouvait pas. Et comme il était méfiant de nature, il s'apprêtait à fouiller les environs...

- Quel dommage, gâcher autant de flèches... Surtout fabriquées par des Faëls...

Il avait fallut qu'elle parle pour qu'il la remarque. Une jeune femme rousse, semblant sortir du bosquet... sans qu'il n'eut entendu le moindre son... Pas un bruissement de feuille rien. Ce n'était visiblement pas une Faëlle, sa peau était trop clair.
Elle venait le déconcentrer pendant son entraînement, et en plus elle se moquait de lui? Son sourire était plus que provocant... Mais en même temps, sa démarche et la discrétion dont elle avait fait preuve la rendait dangereuse. Soit elle était très a l'aise en milieu forestier, soit c'était une Marchombre, soit... une Mercenaire.
Il ne pouvait pas risquer de la vexer, ni de lui faire comprendre qu'il connaissait son statut dans le cas ou elle serait Mercenaire... pour peu qu'elle ne soit pas déjà au courant du sien... si une apprentie envoleuse l'avait percé si facilement a jour, elle qui semblait beaucoup plus avancé sur la voie, qu'importe qu'il s'agisse de celle des Marchombre ou de celle du Chaos, avait dû tout de suite comprendre...
Il paraissait évident, qu'il n'avait de chances de l'emporter que si elle n'appartenait qu'a la première catégorie...
Mais, ils n'étaient pas en conflit! Il sautait les étapes... Peut-être qu'il avait simplement eu une mauvaise impression d'elle... Si ses capacités étaient assurés, il n'en était rien de ses attentions.
Commence par le commencement!


- Bonjour, dit-il doucement.

*C'est bien tu fais dans l'original!*

Son auto-critique le fit sourire. Il montra son arc avant de poursuivre.

- Je n'ai malheureusement aucune autre flèche pour m'entraîner, et je suis loin de devenir un bon tireur. Il faut encore que je me lie à cet arc... pour peu qu'il m'accepte un jour...

Il se mordit la lèvre... Il parlait trop! Voilà qu'il annonçait à une inconnue que les arc avaient une volonté propre!
Il ne le pensait pas moins...

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le tir à l'arc [PV Wanya]   Lun 06 Sep 2010, 13:58

Tu souris lorsque tu vis la surprise sur son visage Wanya. Dans ses yeux, tu perçus aussi sa méfiance. Il était vrai qu'après tout tu débarquais comme ça, d'un coup, et que cela n'était pas forcément très rassurant. En tout cas, tu savais que tu aurais réagi comme lui si tu avais été à sa place. Prenant une inspiration, tu lui souris tendrement lorsqu'il te dit un simple bonjour, comme pour essayer de prendre contenance, et hocha la tête pour montrer que tu le saluais aussi. Tu n'avais pas la nécessité de parler à ce moment-là, et tu n'en avais pas envie. Avec Bella, tu avais appris que les mots ne se gaspillaient pas, et que si l'on ne se sentait pas de parler, il ne fallait pas s'y forcer. Ce sont des offres, des cadeaux, et cela ne sert à rien d'offrir si on ne veut pas donner de soi. Le sourire qui se dessina sur les lèvres du jeune homme te fit hausser les sourcils, mais ton sourire à toi n'avait pas disparu. Sans doute se moquait-il de lui-même. Mais il finit tout de même par engager un semblant de conversation. Il expliquait clairement qu'il ne savait pas tirer à l'arc et qu'il n'avait pas d'autres flèches. Certes. Mais pourquoi tirait-il sur un rocher, au risque de briser toutes ses flèches avant d'avoir compris ou appris quoi que ce fût ? Tu ne comprenais pas trop. Peut-être avait-il peur de blesser quelque chose incongrument, mais tout de même, pour toi, cela était un peu gros. Soupirant, tu redressas ton propre arc sur ton épaule. Il était certain que ton arc n'était pas du tout le même que celui que le jeune homme possédait. Un petit arc composite, que Bella t'avait offert durant ta formation, voilà ce qu'il était, mais tu savais viser juste et loin avec, et c'était cela qui comptait. Lui adressant un autre sourire, tu t'avanças vers lui, tendant la main vers son arc, doucement, montrant par là que tu ne lui voulais pas de mal.

- Déjà, je pense que l'arc est trop grand et trop rigide pour toi. J'ai cru voir que les Faëls te l'avaient refilé. Je pense qu'eux-même n'étaient pas capables de le bander correctement...

Tu fis une petite pause. L'autre partie de la réponse du jeune homme t'intriguait, et tu plantas tes yeux d'un vert profond dans ceux de ce dernier. Tu ne savais pas encore bien regarder ou lire dans un regard, mais tu t'en fichais. Tu savais ce que tu cherchais, et lorsque tu le trouvas, tu papillonnas des paupières un instant. Souriant doucement au jeune homme, tu sentis une petite bourrasque de vent venir soulever tes cheveux et tu fermas les yeux. Il savait de quoi il parlait, lorsqu'il disait qu'il ne parvenait pas à se lier à son arc. Wanya, tu pensais réellement que l'arc n'était pas adapté à ce jeune homme, à la musculature en devenir. Mais peut-être que s'il se musclait efficacement, il pourrait le bander convenablement. Pour toi, ce n'était pas encore le cas.

- Si tu fais attention à ta musculature, tu verras que tu n'as pas encore la force de le faire correctement. Tu prendras mon arc.

Que faisais-tu, Wanya ? Tu t'apprêtais à aider ce jeune homme. Pourquoi ? Tu ne savais pas trop. Juste une envie, comme une évidence, à dire vrai. Rien de plus. Tu souris pour toi-même, avant de te décaler du jeune homme pour enlever ton arc de ton épaule et le prendre de la main droite. Tournant ton regard vers lui, tu lui adressas un rapide sourire avant de bander ton arc d'une flèche, prise une demie-seconde plus tôt dans ton carquois. D'un mouvement rapide, tu te tournas vers une souche que tu avais repérée et ouvris les doigts en soufflant doucement. La flèche fila à une vitesse inimaginable jusqu'au tronc mort et s'y planta avec un bruit mat et sec. Tu souris, ramena l'arc contre ton dos et te tournas vers le garçon.

- Déjà, si tu veux progresser, il te faut des flèches. Autant ne pas briser celles que tu as n'est-ce pas ? Pourquoi tu ne t'entraînes pas plutôt sur un morceau de bois au sol ? Tu commences pas très loin, à quinze pas, et tu vois...

Le tronc étant à une vingtaine de mètres de là, tu avanças vers ce dernier en invitant le jeune homme à te suivre. Tu avais envie de lui apprendre. Voir si toi-même avait assez compris le fonctionnement pour savoir si tu étais capable de l'expliquer. Ainsi, tu te postas à une quinzaine de pas, comme tu l'avais dit, et tendis ton arc et une de tes flèches au jeune homme, un sourire aux lèvres.

- Commence par prendre l'arc à une main, et à le bander sans flèche. Il faut que tu sentes la tension qui vient se nicher dans son centre nerveux. Sens le bois ployer sous tes doigts, comprends pourquoi il fait cela, comprends la puissance que tu mets en lui... Tu seras par la suite plus efficace, et plus ouvert...

Souriant toujours, tu t'éloignas doucement, d'un pas ou deux, du jeune homme. Tu savais que même en le bandant au maximum, il ne pourrait pas briser ton arc, simplement parce que s'il avait une certaine masse musculaire, avec tout ton entraînement tu pensais avoir des muscles bien plus efficaces que lui, même si tes bras n'étaient pas des grues. Tu repensas à la première fois que tu avais tenu un arc, quelques années plus tôt. C'était avec Erwan, il vous avait demandé de commencer à tirer dans des ballots de paille. Cette séance avait été laborieuse, mais finalement ne t'avais pas beaucoup appris. Puis, il y avait eu l'approfondissement de cette notion, avec Bella. Ouverture. Il ne faut pas se contenter de la relation avec l'arc, ou avec la flèche. Il faut tout prendre comme un tout, ne pas oublier le reste, tout le reste, comme le vent, comme l'environnement... A trop se concentrer sur une seule chose, d'autres peuvent passer inaperçues alors qu'il aurait fallu les prendre en considération. Tu savais tout cela, maintenant, Wanya. Tu étais même capable de planter une flèche à trente pas précisément en étant à cheval et au galop. Tout était une question d'ouverture. De compréhension du monde. Tu souris doucement, avant te reporter ton attention sur le jeune homme.

- Quand tu te sens prêt, encoche une flèche et bande doucement l'arc. Laisse ton souffle partir avec la flèche, pense à elle, à sa trajectoire, au but, va avec elle jusqu'au tronc d'arbre. Ce n'est pas elle qui se plante, mais toi. Ou tous les deux...
Revenir en haut Aller en bas
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Le tir à l'arc [PV Wanya]   Ven 10 Sep 2010, 21:37

Il se rendit compte qu'elle aussi avait un arc. Le sien était très différent de celui que les Faëls avaient laissé à Nuhadu. Il était plus petit. Est-ce que ça a une réelle importance? La différence de taille? Il aurait été tenté de dire non... Mais il n'y connaissait rien.
Elle s'approcha avec un sourire tout en prenant son arc, de manière lente rassurante. Il était désormais sûr qu'elle ne lui voulait pas de mal. Avec un arc elle aurait pu le tuer pendant qu'il s'exerçait sans qu'il ne puisse rien faire pour se protéger. Donc, à moins qu'elle ne soit vraiment stupide ou joueuse, elle ne pouvait pas lui vouloir du mal.

- Déjà, je pense que l'arc est trop grand et trop rigide pour toi. J'ai cru voir que les Faëls te l'avaient refilé. Je pense qu'eux-même n'étaient pas capables de le bander correctement...

Il resta un moment surpris... Déjà parce qu'elle parlait pour la première fois depuis sa salutation, ensuite parce qu'elle semblait savoir ou avoir deviné pas mal de choses sur lui alors qu'il n'en était encore qu'à mesurer la menace qu'elle pouvait représenter... Et enfin parce qu'il la croyait... Les Faëls n'avaient peut pas été si gentil que ça finalement...
Il se secoua la tête, moyen le plus efficace qu'il ait trouvé jusqu'à présent pour se tirer de ses pensées, et se rendit compte que les yeux de son interlocutrice était fixé sur les siens. Il plongea alors dans l'incroyable vert qui le scrutait ainsi. Elle semblait vouloir lire en lui... Puis ses paupières s'agitèrent, rompant cet échange silencieux.
Elle sourit...
Et une bourrasque de vent les enveloppa. Trop occupé à la sentir passé, a essayer d'en percevoir le chant, Nuhadu ne vit pas la femme fermer les yeux. Le vent lui était cependant encore et toujours inaccessible, aussi reporta-t-il son attention sur elle... Que devrait-il répondre à sa dernière phrase?

- Si tu fais attention à ta musculature, tu verras que tu n'as pas encore la force de le faire correctement. Tu prendras mon arc.

S'il comprenait sa remarque quant à ses muscles, ben il faut bien avouer qu'il n'est pas un colosse, il
était cependant plus surpris par la dernière phrase qui ressemblait presque a un ordre... Il préféra penser que c'était un proposition, et s'apprêtait à refuser. Mais elle s'éloigna avant qu'il puisse le faire. D'un geste aussi vif que précis, elle encocha une flèche sur son arc... tout en lui adressant un sourire qui le poussa à se taire. Elle visa ensuite une souche et laissa la flèche filer... Elle se planta sur la cible dans un bruit sec...
Elle se tourna a nouveau devant lui avec un autre sourire...

- Déjà, si tu veux progresser, il te faut des flèches. Autant ne pas briser celles que tu as n'est-ce pas ? Pourquoi tu ne t'entraînes pas plutôt sur un morceau de bois au sol ? Tu commences pas très loin, à quinze pas, et tu vois...

Il se sentit un peu ridicule. Mais elle avait raison. Il ferait peut être mieux de faire ça... En même temps, cette part de tout homme que l'on appelle fierté le poussait à repousser cette aide.
Mais, sans attendre son avis, elle se mit a à peu près quinze pas du tronc et l'invita a faire de même.
Il la suivit... Il ne savait pas pourquoi, mais il sentait que refuser son aide aurait été stupide... Non il ne le sentait pas, il le savait. Elle était visiblement doués, ne pas profiter de son expérience serait la dernière des idioties.
Quand il fut près d'elle elle lui tendit l'arc avec une de ses propres flèches.

- Commence par prendre l'arc à une main, et à le bander sans flèche. Il faut que tu sentes la tension qui vient se nicher dans son centre nerveux. Sens le bois ployer sous tes doigts, comprends pourquoi il fait cela, comprends la puissance que tu mets en lui... Tu seras par la suite plus efficace, et plus ouvert...

Il hésita.
L'arc des Faëls était un cadeau précieux. Il était magnifique, et même s'il n'avait pas la force requise pour le manier il l'aimait bien... Le tromper avec un autre arc alors qu'il n'avait même pas appris à l'utiliser lui paraissait être un affront... En même temps... Il ne parviendrait pas à le manier tant qu'il n'aurait pas acquis en force. Il devait voir ça plus comme une étape pour parvenir à l'utiliser que comme un réel abandon.
Il finit par déposer son arc sur l'herbe et prendre délicatement l'arc et la flèche que lui tendait l'inconnue.
Ne sachant pas s'il devait dire merci, ou tout simplement se taire, il se contenta d'un signe de tête.
Elle s'éloigna ensuite de lui.

- Quand tu te sens prêt, encoche une flèche et bande doucement l'arc. Laisse ton souffle partir avec la flèche, pense à elle, à sa trajectoire, au but, va avec elle jusqu'au tronc d'arbre. Ce n'est pas elle qui se plante, mais toi. Ou tous les deux...

Ne sachant pas comment interpréter la dernière phrase, il préféra se concentrer sur la première parti. Rangeant la flèche avec les autres, après avoir prit soin de la détaillé pour qu'elle ne soit pas perdue, il entreprit de bander l'arc.
L'effort était moins important sur celui-ci. Ce n'est qu'à ce moment là qu'il prit vraiment conscience de la différence entre les deux arcs.
Il tendit la corde plusieurs foi, s'étonnant de la souplesse du bois et de sa solidité. Il s'entait bel et bien la puissance pénétrer l'arc, et le quitter selon ses gestes. Ce n'était pas lui qui lui donné cette force, c'était plutôt comme si l'arc amplifiait la sienne.
Au bout d'un moment, qu'il pensa satisfaisant, il se décida a prendre la flèche pour l'encocher. Il amena la corde jusqu'à son oreille en visant la souche... Puis rabaissa l'arc sans tirer.
Il se tourna vers la gentille inconnue.

- Puis-je savoir le nom de celle qui a pris la peine de me prendre en charge?

Il voulait savoir avant de tirer. C'était tout.

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le tir à l'arc [PV Wanya]   Lun 13 Sep 2010, 13:21

- Je m'appelle Wanya.
Revenir en haut Aller en bas
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Le tir à l'arc [PV Wanya]   Sam 18 Sep 2010, 12:56

Wanya...

Il reporta son attention sur la cible, releva l'arc. Il sentait la puissance qui voulait se dégager, s'en émerveilla un moment. Il visa... Il sentait que la flèche allez être projeté si vite qu'il n'aurait pas le temps de la voir voler...
Il se remémora les conseille de Wanya...


*Laisse ton souffle partir avec la flèche, pense à elle, à sa trajectoire, au but, va avec elle jusqu'au tronc d'arbre. Ce n'est pas elle qui se plante, mais toi. Ou tous les deux... *

Il inspira un bon coup. Se mit à la place de la flèche... la trajectoire? C'était plutôt simple, il voulait une ligne droite. Il ne lui restait plus qu'à la tirer... qu'a la lâcher... Qu'à se lâcher... se planter.
Il expira doucement... La flèche fila.
Il se tourna vers Wanya. Attendant son verdict. Elle avait désormais le rôle de professeur pour lui. Il sentait qu'il pouvait lui faire confiance, et qu'avec son aide il apprendrait.


[Je te laisse choisir si la flèche à touchée sa cible ou non]

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le tir à l'arc [PV Wanya]   Jeu 30 Sep 2010, 12:57

Tu le regardas jucher ton arc, Wanya, en le pliant et le bandant. Tu sentais au travers de ses gestes tout le respect qu’il avait pour l’arme de bois, et le vit clairement mettre ta flèche dans son carquois. Lorsque tu lui avais donné ton prénom, il s’était abstenu de tout commentaire. Oui, tu voulais l’aider, à apprendre, lui apprendre. Continuer toi-même à apprendre, Wanya. Pourquoi lui ? Sans doute s’était-il trouvé au bon moment, au bon endroit. Tant mieux pour lui, après tout. Apprendre ne souffrait pas de moment ou de lieu, c’était tout le temps, et partout. Un soupir se glissa sur tes lèvres, alors que tu continuais de le regarder bander sa flèche, détaillant sans le vouloir sa silhouette avec plus de précision. Il était plutôt grand, avec une peau plus foncée que les autres personnes qu’elle avait pu croiser, presque comme les Faëls, mais en étant plus claire. Ses cheveux, ramenés en dizaines de tresses, tombaient tranquillement sur ses épaules, qui n’étaient pas très larges, mais sans doute un minimum musclé. En tout cas, pas assez pour bander le grand arc que les créatures aux oreilles pointues lui avaient offert. Ses yeux, presque noirs, semblaient briller de détermination alors qu’il s’amusait encore avec le bois de l’arme. Plus grand que toi, Wanya, d’une quinzaine de centimètres, il ne t’intimidait pas, loin de là. Un sourire passa sur ton visage alors que tu te rendais compte à quel point tu avais évolué. Plus une once de peur ne s’introduisait dans ton esprit en compagnie d’un représentant de la gent masculine, et tu adorais cela. Complètement. Tu étais fière de toi, et ta confiance commençait doucement à devenir plus équilibrée, moins perturbée.

Lorsqu’il banda enfin son arc avec la flèche encochée, tu soupiras tranquillement, Wanya. Tu voyais dans son attitude qu’il avait écouté tes conseils et qu’il tentait de les appliquer. Cela n’était pas trop mal, d’après ce que tu pouvais voir. Mais tu ne voyais pas encore tout. Beaucoup de choses pouvaient t’échapper. Pourtant, tu sentais qu’il s’y prenait bien, et lorsqu’il lâcha la corde, relâchant son souffle par la même occasion, ton regard fila vers la flèche, qui volait dans les airs pour aller se planter dans le tronc d’arbre. Un bruit mat et sec retentit, montrant par là qu’il n’avait pas raté sa cible, et que la puissance avait été très bien dosée, même si peut-être un peu trop développée. Un dosage que l’on comprenait et appréhendait avec l’expérience. Souriante, tu t’avanças vers lui, posant ta main sur ton arc, tandis que ton autre main effleurait à peine le haut de la main du jeune homme. Lui adressant un large sourire, tu sentais sa proximité par rapport à toi, mais la mis de côté. Cela n’était pas ce qui importait. Plantant tes yeux verts dans ceux de ton interlocuteur, marron foncé, tu lui expliquas ce que tu avais ressenti, Wanya, en le regardant tirer.

- Tu as l’air d’avoir compris le principal. Et en plus, comme tu vois, ta flèche n’est pas brisée en mille morceaux, tu peux la récupérer. Econome hein ?

Lui adressant un clin d’œil, tu reculas légèrement pour rompre le contact avec lui, sentant ton propre cœur accélérer. Tu savais que cela n’avait absolument rien à voir avec la peur. C’était complètement autre chose… Mais tu ne le voulais pas. Alors, tu rajoutas :

- Maintenant, en reculant, tu pourras éprouver le lien qui te lie à l’arc. Le plus important c’est de rester en contact avec la flèche, tout à la fois. Et la distance te mettra des bâtons dans les roues…

Tu reculas un peu plus, lui montrant par là jusqu’où il pouvait reculer, pour l’instant. Augmenter la distance graduellement, c’était le mieux, tu pensais. C’était aussi ainsi que Bella avait procédé…







[Désolée pour tout ce retard, je suis absolument débordée en ce moment ! U_U ]
Revenir en haut Aller en bas
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Le tir à l'arc [PV Wanya]   Sam 02 Oct 2010, 16:16

Elle se rapprocha de lui jusqu'à pose une main sur l'arc et l'autre sur la sienne. Nuhadu eut un frisson à ce contact. Il se rendit alors compte que Wanya était vraiment belle. Mais, il se retint de la détailler. Elle était en train de lui offrir ses connaissances, il ne pouvait pas lui manquer de respect! Il garda donc ses yeux fixé dans les émeraudes qu'étaient ceux de son professeur improvisé. Des yeux verts... C'était une belle couleur...
Secouer la tête et se concentrer. Wanya prit la parole, ce qui l'aida fortement. Se concentrer sur ce qu'elle disait, c'était plus facile que de tenter de retenir ses pensées.


- Tu as l’air d’avoir compris le principal. Et en plus, comme tu vois, ta flèche n’est pas brisée en mille morceaux, tu peux la récupérer. Econome hein ?

Elle n'avait pas tort. Et puis la contredire aurait été aussi stupide que vain, même s'il avait du mal à reconnaître son erreur... D'ailleurs il avait bien fait d'être prudent vu qu'il n'avait pas touché sa cible une seul fois. Au moins, maintenant il savait que c'était surtout
Elle lui offrit un clin d'œil, ce qui lui tira un sourire, avant de s'éloigner de lui.


- Maintenant, en reculant, tu pourras éprouver le lien qui te lie à l’arc. Le plus important c’est de rester en contact avec la flèche, tout à la fois. Et la distance te mettra des bâtons dans les roues…

Bonne idée. Rendre l'exercice plus difficile, c'est un très bon moyen de progresser. Il alla récupérer la flèche... Geste qu'il désespérait de faire un jour. Il eut un peu de mal à la tirer, mais lorsqu'il l'eut fait il rejoignit Wanya qui s'était placé un peu plus loin de la souche-cible, comme pour l'inviter à tirer de cet endroit. Non, pas comme... c'était pour qu'il tir de cette distance.
Une fois en place, il encocha à nouveau la flèche pour viser. Il prit son temps, pour bien retrouver le geste, la sensation. Et surtout pour bien appliquer ce qu'elle lui avait dit.
L'arc était un concentré de puissance. La flèche le centre de cette puissance. Et Nuhadu en était l'acteur. Tout cela réunit, est-ce ce que Wanya lui demandait de sentir? Que chaque chose était dépendante de l'autre, et qu'elle ne saurait exister sans les autres.
Viser, et laisser la flèche partir. C'était si simple en théorie. Partir avec la flèche, relâcher sa tension dans un souffle en même temps que l'arc la relâcher d'un sur la flèche.
Et contempler le résultat. L'arc fait-il l'archer pour que celui-ci lui permette de toucher là où l'autre envoyait ses flèches se briser? Où est-ce Wanya qui était à l'origine de ce miracle...

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le tir à l'arc [PV Wanya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Pays Faël-
Sauter vers: