AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 On vous souhaite tout le bonheur du monde... [PV Ellenya et Sanaeth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: On vous souhaite tout le bonheur du monde... [PV Ellenya et Sanaeth]   Mer 20 Oct 2010, 18:39

Marcher, marcher, marcher… Un jour, il va falloir que j’apprenne à monter à cheval pensais-je en mon for intérieur. Cela faisait maintenant plusieurs jours que j’avais quitté l’Académie une fois de plus. Mes pauvres pieds plus endoloris que d’habitude, je m’obstinais à continuer mon chemin. Je voulais arriver à la Citadelle le plus tôt possible car comme ça je pourrais y flâner quelques jours.

Le lendemain, alors que je m’étais levée d’une humeur épouvantable, je vis enfin se dresser la Citadelle des Frontaliers devant moi, imposante, majestueuse. Et je m’esclaffais joyeusement, ce qui eut pour effet de raviver ma bonne humeur, me redonnant le sourire pour le reste de cette journée ensoleillée. J’eus tôt fait de trouver une auberge accueillante et chaleureuse et, après avoir avalé un bon repas je m’étais effondrée sur un lit tout moelleux et douillet. Je crois que je n’ai jamais dormi aussi longtemps !!

Je me levais en revanche avec les premiers rayons du soleil et le chant du coq. Il n’y avait encore personne dans les rues. Je souris. Hier je n’avais pas vraiment fait attention à ce qui m’entourait car je n’avais eu qu’une idée en tête : me trouver une auberge. Enfin, j’aurai le temps de parcourir la ville aujourd’hui. Une fois débarbouillée et habillée, je sortis sans prendre le temps de grignoter. L’air frais qui venait ébouriffer mes cheveux mal coiffés (oui et tant pis pour eux), me fit sourire pensivement. L’Homme est-il capable de voler ? Une chose était sûre : moi j’apprendrai à voler. Un jour, j’aurai des ailes et flotterai au gré du vent, haut, toujours plus haut dans les cieux.

La ville s’éveillait doucement sur mon passage. Les marchands et les artisans ouvraient leurs étals, exposant leurs marchandises d’un geste machinal. Les enfants courraient dans les rues auprès de leurs mères qui se rendaient au marché couvert. Et moi j’étais un OVNI parmi eux. Car il semblait que tout le monde se connaissait. C’était un petit monde restreint, mais que la visite d’étrangers ne dérangeait pas plus que cela. Je me dis que de toute façon, ils seraient bien peu malins de refuser les visiteurs car ils venaient vraiment en nombre. Il faut dire, la Citadelle est presque légendaire, ses soldats, ses habitants contribuant à perpétuer les récits.

Lorsque le soleil fut à son zénith, je fus surprise de constater que les habitants mangeaient tous dehors ce qui conférait à la Citadelle un certain dynamisme ambiant. J’avais décidé de faire affûter mon poignard chez un forgeron. M’ayant dit que je pouvais revenir le chercher dans la soirée, j’en profitais pour continuer ma visite.

Perdue dans mes pensées, je fus surprise quand un passant qui semblait être vraiment pressé me bouscula à son passage. Dans la confusion, je perdis l’équilibre tombant à la renverse. Cependant, je me relevais aussitôt en poussant un juron puis observais quelques secondes ma main méchamment entaillée par un morceau de tôle coupant qui reposait contre le mur tout proche. Je vis le passant partir à toute jambe. Je levais alors les yeux au ciel. Même pas une excuse. Ca avait plutôt le don de m’énerver. Mais je souris au lieu de m’emporter comme une gamine, m’éclipsant dans une ruelle et escaladant souplement le mur. Sur les toits au moins je serai plus tranquille.

Je baladais mon regard pensivement sur l’immense cité, appliquant sur ma main un morceau de tissu que j’avais pu retrouver dans mes affaires.

Rien ne saurait entamer ma bonne humeur aujourd'hui!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On vous souhaite tout le bonheur du monde... [PV Ellenya et Sanaeth]   Jeu 21 Oct 2010, 21:16

J'étais arrivé très tôt ce matin à la Citadelle, la vue de l'édifice m'avait passé du baume au cœurs, voilà déjà plusieurs jours que je marchais pour rejoindre ce lieux remplis de mystère.
J'avais passé une bonne partie de la matinée à errer dans les différentes rues, cherchant une auberge. Les différentes nuit passé avait été assez éprouvante, j'avais profité de ce voyage pour parfaire mon entrainement, passant mes journées à sauter d'arbre en arbre, à profité du soleil qu'offrait cet fin d'automne glacial.
Les oiseaux avaient commencé pour certain leurs migration vers des climats plus propice, et, dans un sens, je les enviais, ils volaient, se jouant de la pesanteur.

Je me promenais lentement dans les grandes rues de la citadelle, j'avais quitté l'académie afin de me rendre à l'œil d'Otolep où j'avais donné rendez vous à Clio.
Cela faisait déjà plus d'un mois que je l'avais quitté depuis les berges du Lac Chen et de nos étreintes passionné. Chaque jour loin d'elle devenait de plus en plus douloureux.
Je lui avait envoyé un oiseau pour lui demandé de venir à l'œil d'Ototlep. Priant pour qu'elle le reçoive.

Le soleil était déjà haut, éclairant les différentes échoppes, où se vendaient principalement des tissus, des armes ou de la nourriture.
Plus d'une fois, je voulus m'acheter un arc, les vendeurs ne tarissaient pas d'éloge sur leur marchandise respective, ventant leurs mérites et leur prix.
Même si certaines armes avaient fortement attiré mon attention, sans aucun doute dus à leur ornement, leurs formes ou plus simplement à leur prix, je ne repartis pas une seule fois avec la marchandise convoité, devant trouver une étoffe pour Tyra qui avait dus utiliser un de ses draps pour panser mes blessures.
Je grimpa habilement sur un toit, et regarda aux alentour si un vendeur semblait plus attrayant que les autres.
Mon regard se fixa succinctement sur une jeune femme à la chevelure rouge, elle ne semblait pas être d'ici, ses gestes ne s'encrait pas dans la routine permanente de la cité guerrière, ses mouvements étaient harmonieux, emprunt de légèreté.
Sans aucun doute devait elle appartenir à la Voie marchombre … ou mercenaire.

Je rougis, encore une fois pour rien. Ma timidité ne pourrait donc me laisser seule un moment? Sans doute que l'idée de regarder quelqu'un sans qu'elle ne puisse me voir me rendais nerveux.
Je la vis tomber en se heurtant à un passant visiblement pressé.
Elle se releva avec lenteur, et on pouvait deviner qu'un juron lui avait échappé.
Elle tourna vivement la tête dans ma direction, je me jeta à plat ventre sur les tuiles, un réflexe conditionné par ma timidité, lorsque je me décida à bouger, elle avait disparu, laissant seulement quelque goutte de sang sur un bout de tôle
Comment les gens pouvait donc faire pour ne pas s'excuser lorsque quelqu'un nous bousculer? Je toucha sans y pensé le liquide, un haut le cœur me pris, j'étais donc devenus aussi faible face aux sang?
L'expérience de se vider du fluide vital avait visiblement marqué mon esprit au fer blanc, et mon corps réagissait brutalement à la vue du liquide rouge.
Ce qui était un problème pour un marchombre …

Pensif, je remonta sur les toits pour reprendre mon investigation. Je manqua de trébucher à plusieurs reprise, rougissant un peu plus à chaque fois.
Ne voyant aucun tissu ne faisant l'affaire, je décida de rentrer à l'auberge. J'irais prendre un bon bain, l'idée du bain public me fis rougir, mais qu'importe. La longue marche effectué m'avais épuisé et j'étais assez pressé de me coucher dans un lit moins miteux que durant mon périple.

C'est ainsi que j'ouvris la porte de l'auberge, le cœur léger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On vous souhaite tout le bonheur du monde... [PV Ellenya et Sanaeth]   Ven 29 Oct 2010, 18:16

Ellenya s’était levé tôt le matin même, se disant qu’il lui faudrait assez de temps de marche pour arriver jusqu’à la Citadelle. Elle s’était habillé, avait grignoté un peu, puis était parti de l’Académie de bonne heure. Elle marcha au moins une demi-heure puis entreprit de s’arrêter pour se reposer un peu. Le soleil commença petit à petit à se coucher, et Ellenya mangea quelques fruits qu’elle avait ramassé la veille. Juteux, léger et légèrement acide, leur pulpe fondait dans la bouche, ce qui donnait une impression légèrement sucré. Quand elle eu fini, elle se posa au bord du lac.

Autour d’elle, les arbres étaient répartis symétriquement, la vue plongeante et pleine de réalité. On se perdait dans l’horizon et quand on la regardait trop longtemps _car Ellenya était monté à un arbre pour admirer la vue_ , le tout éblouissait par son espace presque infini. Le lac semblait aussi s’étendre plus loin, pourtant ce n’était pas un grand lac comme le Lac Chen, par exemple. Non, celui-ci était petit, mais l’eau donnait une impression du contraire.
Dans ce lac coulait un sentiment de liberté.

Le matin, Ellenya se réveilla et fut étonné d’entendre un silence absolu régner sur la forêt. Juste un petit bruissement d’ailes, le clapotis des vaguelettes nageant sur l’eau. Elle reprit sa route sur le même entrain et la marche continua.

Vers l’après-midi, Ellenya arriva enfin.
La Citadelle. Ellenya écarquilla les yeux. Elle avait cru voir, quelque part…
Elle se faufila entre les passants, chercha du regard les environs… Elle le vit. C’était lui. L’homme du camp d’entraînement, le garçon en kimono rouge avec la chevelure longue et rousse. Ellenya n’en revenait presque pas. Le hasard avait fait qu’elle tombe sur lui, et déjà il se dirigeait vers une auberge.

Ellenya regarda dans sa direction, se faufila à plusieurs mètres de lui pour savoir qui est-ce qu'il regardait avec tant d’attention. Son regard, se dirigeant vers la foule, fixait une jeune fille, aux cheveux longs et roux. Elle venait apparemment d’être pousser par un passant assez pressé, et, d’après son juron, le passant ne s’était pas excuser. Ellenya la comprenait. Elle était assez étonné par le manque de respect que pouvait avoir les gens, parfois. Elle soupira. Heureusement qu’il existait quelques personnes dans ce monde qui connaissaient les formes de politesse.

Sanaeth, le jeune garçon qu’elle avait rencontré au camp d’entraînement, se dirigea vers une auberge. Ellenya entreprit de le suivre, car elle avait elle aussi besoin d’un endroit où dormir. Puis elle se résigna, car prendre l’air un peu ne lui ferait pas de mal, elle irait manger à l’auberge quand elle aurait fin. Ce qui, pour l’instant, n’était pas du tout le cas. Elle avait plutôt de se rafraîchir un peu

Son regard se reporta sur la jeune fille. Celle-ci monta sur les toits, puis sortit quelque chose de sa poche et le posa sur sa main. Ellenya se dirigea vers une maison et entreprit de grimper pour monter sur le toit. Elle se tourna, pour vérifier que personne ne la regardait, puis commença l’ascension du mur. Elle ne mit pas longtemps a arriver sur les toits.

La fraîcheur parcouru son visage. Elle huma l’air avec liberté. Ellenya se dirigea vers la jeune fille, se glissa presque imperceptiblement, même si c’était un très grand mot pour une apprentie marchombre comme Ellenya, et regarda sa main avec attention. Ce que la jeune fille avait posé dessus n’était rien d’autre qu’un simple bout de tissu. Puis Ellenya se dit que ce n’était pas très posé de se glisser derrière le dos des gens sans prévenir et s’éloigna un peu.
Ellenya balada son regard sur la Citadelle.
La cité était bombé et Ellenya commençait à douter de la fréquentation des auberges.
C’était sans importance, elle était apte à se défendre.

[Pas super rp, désolé, j'essayerai de me rattraper]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On vous souhaite tout le bonheur du monde... [PV Ellenya et Sanaeth]   Dim 31 Oct 2010, 19:39

Mon regard se porta tout de suite sur une silhouette particulière, différente de celles qui peuplaient la cité. C’était un garçon à la chevelure au moins aussi flamboyante que la mienne, réalité m’avait particulièrement frappée. Ses traits féminins qui lui donnaient clairement un air androgyne étaient eux aussi saisissants. En m’asseyant sur le rebord du toit, je le regardais filer vers l’auberge la plus proche. Cela me tira un sourire amusé. Nous logerions sous le même toit ce soir. Ce serait l’occasion de faire connaissance. D’autant plus qu’il semblait que nous venions du même point de départ. Depuis mon arrivée à l’Académie qui remontait maintenant à quelques semaines, je parvenais à mieux reconnaître cette démarche si souple et harmonieuse emplie d’une grâce féline, caractéristique des marchombres aguerris. Et sa démarche à lui restait plutôt fluide malgré ses airs timides et peu confiants. On aurait dit qu’il ne se comprenait pas lui-même.

Soudain, un bruit de pas derrière moi me fit sursauter. Je me retournais vivement et fit face à la fille qui se tenait devant moi. Pourquoi m’avait-elle suivi ? Je fronçais les sourcils et la regardais dans les yeux de longues secondes. Je ne savais ce que j’y cherchais. Et cela s’avéra vite inutile car son regard ne me révéla pas grand-chose sur ses intentions. Je décidais alors de lui faire confiance, tout en restant sur mes gardes. Après tout, il était dans ma nature d’être méfiante.

- « Tu sais que tu m’as fait peur ?! Je ne t’avais pas entendue arriver… »
Je lui adressais un sourire malicieux avant de me rasseoir sur la corniche, l’invitant à s’asseoir à son tour.

- « Je m’appelle Snow »
Je regardais défilais les passants dans la rue. La Citadelle était vraiment unique parmi les autres villes de Gwendalavir. Une cité où les gens sont toujours pressés, où la vie bat son plein nuit et jour, où le ciel vient effleurer la flèche des plus hauts bâtiments. Bref c’est une ville magique. Je m’y plaisais bien et je comptais bien y passer un peu plus de temps que mes deux nuits prévues, histoire de visiter un peu les environs.

- « As-tu déjà rêvé de voler ? »
Je souriais pensivement, laissant le vent jouer avec quelques mèches folles.

[C'est contagieux ton truc Ellenya Razz... je ne suis pas tellement satisfaite non plus de ma réponse Neutral ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On vous souhaite tout le bonheur du monde... [PV Ellenya et Sanaeth]   Lun 01 Nov 2010, 01:09

Je rentra lentement dans l'auberge,
Les murs étaient tapissés de nombreuses peintures. Certaines montraient des Hommes célèbres, d'autre des paysages féerique.

La beauté de la cité guerrière était présente partout. Chaque brique semblait briller d'une étrange lueur, faisant resplendir encore plus puissamment ce coin de paradis.

Alors que mon regard allait et venait sur les différentes fresque murales, mon attention fus soudainement interpelé par une peinture représentant une jeune femme.
Et cette personne ressemblait trait pour trait à ma Belle.

Je sentis une boule se former dans mon ventre, les larmes me vinrent en même temps que tout mes souvenir la concernant, cela faisait déjà un mois que nous étions séparés, et je ne tenais plus. J'avais besoin d'elle, de la tenir dans mes bras.

Le tavernier s'approcha en me tirant de ma torpeur, il était massif et ressemblait bien à l'image que je me faisait des hôteliers. Sa voix grave me mis d'emblée mal à l'aise :


- Que peut bien faire une si charmante demoiselle dans la citadelle?

Je me mis à rougir violemment, le fait qu'il me parle était déjà très dur pour moi, mais il m'avait en plus confondus avec une femme. Cette pensé bloqua tout mes moyens de communication et je dus m'assoir précipitamment pour reprendre mes esprits.
Plus le temps passait, plus ma timidité devenait grande.


- Ça va pas? Elle veut un rafraichissement la dame? Bougez pas d'ici je vais vous chercher de l'eau.

Je le vis s'éloigner pour retourner à son bar, me permettant de faire le point. Il m'avait pris pour une femme, et n'avait pas l'attention de vouloir me laisser partir.
Je me leva rapidement et le suivis silencieusement. Arrivé au bar, je me permis de l'interpeler :

- Euh … enfin … je suis … euh … un homme … enfin …

Je vis ses yeux se balader sur mon corps, sans doute stupéfait par mes paroles il ne parvint pas à ajouter quoi que ce soit.

- Et je cherche … enfin … une chambre … euh …

Le rouge me remonta rapidement aux joues, prendre la parole était vraiment difficile.
Je vis le tavernier s'ébrouer, il me lança d'un ton glacial :

- J'ai plus de chambre pour Homme. Va voir ailleurs si j'y suis …

Frappé par son mensonge, je ne pus que acquiescer de la tête.
Je retourna vers l'entrée, m'arrêtant une nouvelle fois devant le tableau. Ce tableau représentant mon Aimé.
Mes larmes revinrent, vives, brulantes.
Je ne pourrais donc pas la contempler plus longtemps.
Le cœur lourd, je me dirigea vers la sortie, essayant de ne plus penser à cette peinture qui m'avait bouleversé.
Mais une personne me bloquait le passage, les yeux encore embuaient par ma tristesse, je ne distinguais que ses contours, je pouvais cependant deviner une seconde personne derrière.
Mais qu'importe …




[ A vous de voir c'est qui devant moi, si c'est une de vous ou une personne étrangère au RP Razz]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On vous souhaite tout le bonheur du monde... [PV Ellenya et Sanaeth]   Mer 03 Nov 2010, 16:11

Ellenya se disait bien qu’elle ne passerait pas inaperçue, d’ailleurs la jeune fille qui se trouvait à côté d’elle sursauta puis se retourna vivement. Elle parut d’abord se demander ce que faisait Ellenya, d’un froncement de sourcil accentué, tout en la regardant droit dans les yeux, d’un air presque menaçant qu’Ellenya ne comprit pas, puis adoucit sa méfiance, se disant sûrement que ça ne lui apporterait rien.

-Tu sais que tu m’as fait peur ?! Je ne t’avais pas entendue arriver…


Ellenya eu un air compréhensif, un fond de gêne dans les yeux. La jeune fille lui sourit d’un air malicieux qu’Ellenya entrevoyait dans ses souvenirs. Elle s’assit sur la corniche et fit signe à Ellenya de faire de même. Celle- ci se mit à son aise, même si ce n’était pas si confortable que ça, et se tourna vers la jeune fille.

-Je m’appelle Snow

Snow… Elle lui rappelait intensément quelqu’un. Quelqu’un dans ses souvenirs.
Sa sœur.
Ellenya l’avait toujours considéré comme sa sœur, même s’il ne l’était pas vraiment. Elle avait fait parti de son enfance et c’était une des personnes qu’elle avait du quitter. Elle lui était vraiment reconnaissante.
Elyiah.
Snow et celle qui avait grandi avec Ellenya avait la même chose qui se lisait dans leurs yeux. La joie, déjà, et puis le regard.

Mais Ellenya fut encore plus surprise quand Snow lui posa la question à laquelle elle ne s’attendait pas du tout.

-As-tu déjà rêvé de voler ?

Mais qui était-elle donc pour lui poser une question pareille ? Une marchombre ? Un maître marchombre ?

Si elle avait déjà rêvé de voler… La réponse était évidente pour Ellenya, c’était d’ailleurs une question à laquelle la réponse ne n’avait jamais changé, ne change jamais, ne changerai jamais.
Jamais.

-Désolé de t’avoir fait peur, ce n’était pas mon but. Je suis Ellenya, ravi de faire ta connaissance. Pour en revenir au fait de voler, en toute innocence, je devrais répondre non. Mais je sens que tu est différente de ce qui n'ont qu'une définition brève de la liberté. Et tout ça, comme tu peux t'en douter, correspond à un oui.


C’était bizarre comment Ellenya se confiait à Snow. Elle lui avait dévoilé ça, presque sans réfléchir. Peut-être parce qu’elle voyait en Snow les traits de sa grande sœur. Enfin, ce qui avait été pour elle comme sa grande sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On vous souhaite tout le bonheur du monde... [PV Ellenya et Sanaeth]   Mer 17 Nov 2010, 23:16

Que m’avait-il pris de lui demander cela ? Sa réponse me tira un sourire. Ca y est je me souvenais. Comme une envie de vérifier s’était emparée de moi. J’étais comme une enfant curieuse. Mes souvenirs m’amenèrent tout droit à Orwan que j’avais rencontré plusieurs jours auparavant. Et il m’avait posé plus ou moins la même question. A laquelle j’avais plus ou moins répondu la même chose.

- « J’ai souvent rêvé que j’avais des ailes moi aussi… »

C’était comme si je retombais en enfance avec ces questions existentielles qui me trottaient dans la tête. Mon pauvre père serait désespéré s’il avait dû apprendre que je me mettais à poser ce genre de questions qu’il trouvait complètement inutiles et puériles. Sans aucun intérêt.

Soudain, j’éclatais de rire. C’était absolument plus fort que moi. Et je ne crois pas avoir autant ri depuis des « siècles ». Je ris tellement que j’en eus mal aux abdominaux tant ils étaient contractés.

- « Excuse-moi… ma question a dû te sembler bien ridicule non ?! J’ai dû passer pour être à moitié folle ?? »

Oui elle avait vraiment dû me prendre pour une fille dérangée, complètement azimutée. Ce en quoi elle n’avait peut-être pas tout à fait tort. Après tout, qui peut prétendre être complètement sain d’esprit ? Pas grand monde je crois. Nous avons tous notre grain de folie, passager ou pas.

D’un geste tranquille et souple, je me relevais. J’avais grandement besoin de prendre un grand bain, après avoir déambulé dans la cité par une telle chaleur. Je lui souris.

- « Tu viens ? »

Doucement, je me laissais glisser sur le sol, tel un félin. Mes pas me guidaient vers l’auberge où j’avais réservé une chambre. Mais alors que je poussais la lourde porte, je manquais de rentrer de plein fouet dans ce jeune homme à la chevelure au moins aussi flamboyante que la mienne que j’avais aperçu tout à l’heure.


- « Hé fait attention ! » lui dis-je d’un air de reproche. Mais je me repris rapidement en constatant sa mine embarrassée « Qu’est-ce qu’il se passe ? Pourquoi tu sors comme ça ?»


Il me semblait bizarre. Mais peut-être n’étais-ce qu’une impression. Je jetais coup d’œil rapide à Ellenya, me demandant si elle aussi avait ressenti la même chose à l’égard du rouquin.


[Désoléééee du retard >_<" Pas trop d'inspiration pour cette fois ci... Je me reprendrais la prochaine fois ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On vous souhaite tout le bonheur du monde... [PV Ellenya et Sanaeth]   Sam 20 Nov 2010, 23:09

Des cheveux flottants lentement dans le vents, des cheveux flamboyants, roux.

C'était elle, celle que j'avais espionnée dans le marché, celle qui avait inévitablement attiré mon attention.
Elle revenait pour se venger? Il n'y avait aucune raison puisqu'apriori elle n'avait pas perçu ma présence.


- Hé fait attention !

Pensif, je n'avais même pas ralenti pour l'éviter et ce n'est que grâce à son agilité que nous évitâmes la chute.

Elle me regarda longuement :

- Qu’est-ce qu’il se passe ? Pourquoi tu sors comme ça ?

Comme quoi?
La connexion se fis instantanément, ravivant ma mémoire. Je sentais encore les bribes de larmes couler lentement sur mes joues, je les essuyèrent frénétiquement et aperçu alors la seconde personne.
Elle ne m'était pas inconnue, les informations tentèrent de passer dans les méandres de mon esprit, des cheveux châtains, des yeux bleus.

Ellenya, son nom bondit sauvagement dans mon esprit, malgré tout je ne me souvenais plus où je l'avais rencontrée.

La gêne que j'éprouvais n'arrangeait sans aucun doute absolument rien, au contraire.
Rougissant brutalement devant les deux jeunes femmes, je me hâta de baisser les yeux :

- Ce n'est …. rien ..

De mieux en mieux, une phrase construite, courte certes, mais compréhensible.
Je me rappelais que Ellenya m'avait vu sous mon côté extravertis … mais où ça ….
Mon regard se dirigea vers sa tenue, où avais je donc déjà vus ces habits? Mon regard se porta soudain sur sa taille. Je me souvenais maintenant, c'était dans l'arène d'entrainement à l'Académie, où on avait fait un combat.

Je ne pus retenir un sourire, mi-géné, mi-heureux.


- Sa … lut.

Rahh, fallait se reprendre là, j'avais pourtant bien commencé, il fallait enchainer, demander ce qu'elles faisaient là :

- Que fais … enfin … là?

Pff, pitoyable, j'espérais juste que l'une des deux avait compris parce que je ne pourrais surement pas faire mieux …


[Rp court et réponse peu convaincante, désolé <_<]


Dernière édition par Sanaeth Meian le Dim 28 Nov 2010, 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: On vous souhaite tout le bonheur du monde... [PV Ellenya et Sanaeth]   Dim 28 Nov 2010, 13:19

Voler, voler, voler… Déployer ses ailes jusqu’à l’infini et ne regarder que devant. Toujours avancer, au loin, toujours.

Snow se mit à rire. À rire beaucoup, avec force, car Ellenya sentait que son fou rire venait, et il vint. Très vite. Elle ria même à se tenir les côtes, tout en essayant de garder son souffle. Et Ellenya la suivit par un sourire. Elle sentait déjà un lien de compréhension entre les deux jeunes filles. Celle-ci s’inquiéta d’ailleurs qu’Ellenya la prenne pour une folle, ce qu’elle ne pensa pas du tout, au contraire. Snow ne devait pas être une personne banale, ou du moins normale comme tous ces gens qui couraient les rues à travers la citadelle.

Snow se lava doucement, filant au sol avec légèreté. Elle proposa à Ellenya de la suivre, ce qu'elle fit sans hésiter. Alors elle se glissa elle aussi au sol, se traçant un chemin aux milieux des passants. Elle suivit Snow du regard et vit qu'elle se dirigeait vers l'auberge qu'Ellenya avait repéré quelques minutes plus tôt, quand elle était arrivé à la citadelle, et qu'elle avait décidé de prendre l'air avant.

Ellenya la suivit, se glissa à côté d'elle pour rentrer dans l'auberge lorsque un garçon sortit précipitamment, le visage presque en pleur. Les deux filles faillirent tomber mais elles se rattrapèrent de justesse. Snow, presque furieuse, dit, le regard reprochant:

- Hé fait attention !


Mais, constatant son regard embarrassé, elle se reprit:

-Qu’est-ce qu’il se passe ? Pourquoi tu sors comme ça ?

Snow jeta un rapide coup d'œil à Ellenya, qui haussa vaguement les épaules. Sanaeth, celui qu'elle avait rencontré dans l'arène d'entraînement, semblait porter une longue attention sur Ellenya, qui devina qu'il essayait de chercher ou il l'avait déjà vu. Celle-ci, par contre, n'avait pas eu besoin de réfléchir longuement, son visage lui avait instantanément sauté à l'esprit. C'est vrai qu'elle avait toujours eu une bonne mémoire.

-Ce n'est …. rien ..

Ellenya se rappelait de la particularité de Saneth, une sorte de double-personnalité. Elle avait déjà vu les deux et se rappelait qu'il avait aussi commencé en bafouillant, ce qui tira un demi-sourire à Ellenya.

-Sa … lut.

Il sourit, un sourire gêné et joyeux en même temps.

-Que fais … enfin … là?

Il soupira, semblant être mécontent de ses réponses. Ellenya comprit...Presque. Apparemment, il demandaient ce qu'elles faisaient là. Ellenya jeta un coup d'œil à Snow.

-Je prenais l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On vous souhaite tout le bonheur du monde... [PV Ellenya et Sanaeth]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On vous souhaite tout le bonheur du monde... [PV Ellenya et Sanaeth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Riké
» « Tout passe en ce monde, sauf le café dans les mauvais filtres.» .free.
» Neverused vous souhaite de joyeuse fêtes !
» Pnj pour tout le monde!!
» "Quand un seul être vous manque, tout est dépeuplé." Victor HUGO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Nord :: Citadelle des Frontaliers-
Sauter vers: