AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 S'il est possible ne plus être seul(e)... [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: S'il est possible ne plus être seul(e)... [LIBRE]   Lun 17 Jan 2011, 22:08

Le jour était sur le point de se lever, Noran était à Al-Chen depuis trois jours et elle appréciait particulièrement regardeer le soleil se lever et se coucher depuis une haute tour. Elle quitta le lit moëlleux dans lequel elle dormait depuis son arrivée. Elle s'étira longuement et se regarda dans le miroir avant de se passer de l'eau sur le visage. Ses cheveux le collèrent sur la peau humide. Elle les tressa, une fois n'est pas coutume, et rejeta la tresse dans son dos. Elle lui arrivait presque au milieu du dos et elle était fière de la longueur de ses cheveux. Attrapant un serviette sur le côté de l'évier, elle essuya l'eau de son visage et releva la tête. Le miroir lui renvoya son reflet. Ses yeux verts se teintaient de doré, ce qui était étrange. Noran passa une tunique en lin crème, un pantamon de coton brun foncé et une large ceinture de cuir certie de rivets en argent. Un dernier coup d'oeil dans le miroir et la jeune fille quitta la chambre d'hôte. Elle descendit l'escalier de bois et, une fois au rez-de-chausée, enfila ses bottillons puis sortit dans l'air frais du petit matin. Un loup blanc se dressa sur ses pattes, vingt mètres plus loin et trotta jusqu'à se trouver au côté de la jeune fille. Celle-ci posa la main sur le dos de l'animal qui dépassait sa taille. Il n'effrayait pourtant pas grand monde. On pouvait lire sa douceur et sa grandeur d'âme dans ses yeux jaunes.
Noran s'avança dans la rue, peu de monde était dehors à cette heure de la journée et le loup ne risquait pas d'effrayer qui que ce soit. De toute façon, dès que les gens devenaient plus nombreux, il s'éclipsait pour mieux revenir. Toujours plus noble et plus fier.

Au bout de cinq minutes de marche rapide, Noran s'approcha d'une tour ronde haute d'une quizaine de mètres. Les pierres luisaient sous les toutes premières lueurs du jour. La jeune femme posa sa main sur une pierre saillante et grimpa avec une facilité déconcertante jusqu'au sommet. Le toit était en tuiles bleues, toutes lisses. Noran s'y assit et regarda l'horizon se teinter de rose pâle et de violet. Elle resta sur son promontoir jusqu'à ce que le soleil soit pvisible en entier et qu'il commencer à diffuser sa chaleur dans les moindres recoins du visage de la jeune fille. Une fois que son visage fut réchauffer, elle redescendit avec autant d'aisence que pour la montée et se promena dans les rues et ruelles, tournant à droite ou à gauche selon ses envies. Elle tourna à gauche au détour d'une ruelle minuscule et sinueuse qui aboutissait sur une petite place absolument magnifique. En son centre se dressait une fontaine. Noran la contempla un instant et alla s'asseoir au bord de celle-ci. Elle glissa le bout de ses doigts dans l'eau claire et frissonna légèrement. Le loup apparut au coin d'une bâtisse et s'approcha lentement de Noran avant de se coucher à ses pieds, comme l'aurait fait n'importe quel chien. Noran sourit et glissa sa main mouillée dans les poils de l'animal. Il ne bougeau pas d'un pouce et elle lui caressa l'encolure doucement, tout en suivant des yeux les passants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: S'il est possible ne plus être seul(e)... [LIBRE]   Dim 23 Jan 2011, 21:55

Elle avait beau se répéter que le passé est le passé, Ange ne put se retenir ce jour là de se laisser aller à un accès de nostalgie. Son premier cours était fini et en l'attente du deuxième, elle avait envie de se dégourdir les jambes. Alors quoi de mieux qu'Al-Chen, cette ville qui était le dernier arrêt de son périple avec son Maitre il y avait de cela quelques mois. Elle n'avait pas eu le temps de bien explorer les rues de la cité et les quelques jours de libre qu'elle avait en perspective seraient merveilleusement remplis par ce type de découverte.

En moins d'une heure l'apprentie chevauchait Shantal en direction d'Al-Chen.

********

A-t-on vraiment idée de partir le soir et de voyager de nuit?! Nul ne sait quel loup ou brigand peut sa cacher dans ses ténèbres … Heureusement pour Ange, les êtres de cette sorte ne trainaient pas sur sa route, trop occupés à ennuyer quelqu'un d'autre, ou tout simplement trop occupés à dormir au chaud sous une couette. Il faut dire qu'elle les aurait bien imités, mais le lever de soleil à Al-Chen avait été l'occasion de sa dernière vraie discussion avec son Maitre, et elle voulait marquer le coup. Se rappeler ses paroles pour mieux vivre le prochain cours de Sanja. Pour toujours progresser. Et puis elle était Marchombre, ou tout du moins future Marchombre, et se devait d'être capable de voyager par toute condition, y compris de nuit.

*******

Le ciel commençait à s'éclaircir et les étoiles à disparaitre quand Ange franchit les portes d'Al-Chen, qui ne ressemblaient à rien de très pompeux. Rien à voir avec la grande Al-Jeit. Les deux villes avaient beaux êtres toutes deux en développement, celui de la capitale était bien plus rapide qu'aucun autre endroit en Gwendalavir. L'empereur n'attirait les foules qu'en une cité … Tant mieux si cela signifiait qu'elle ne serait pas noyée dans une masse compacte de gens comme elle l'avait été à Al-Jeit.
Le plus dur maintenant qu'elle était rentrée dans la ville serait de laisser Shantal à un endroit où elle ne risquerait pas de se le faire voler. Sauf que les auberges étaient aussi endormies que leurs habitants et que laisser l'animal accroché à un poteau reviendrait à l'offrir au premier venu. Alors elle erra dans les rues, tentant de guetter des signes indicateurs d'un aubergiste éveillé. Enfin, elle en trouva un qui ouvrait justement les portes qui donnait sur la cour intérieure de son établissement. Ange descendit au bas de sa monture et s'avança vers l'homme qui sembla surpris de voir quelqu'un de si bon matin.


"Que puis-je pour vous ?"

""Pourriez-vous garder mon cheval pour la journée? Voir même jusqu'à demain soir?"

""Bien sur mademoiselle, et j'ai une chambre de libre ce soir si vous désirez rester."

""D'accord, dans ce cas gardez la moi."


L'aubergiste tendit la main pour se saisir des rênes de Shantal, qu'il reçut en même temps qu'une pièce, avance sur le prix qu'elle lui paierait en partant.
Après l'avoir remercié, Ange s'empressa de se diriger vers son but ultime: une des tours qui trônait un peu plus loin, et d'où elle aurait une vue imprenable sur le lever de soleil. Son chemin fut le même que celui que son Maitre lui avait fait emprunter, et elle eut peu de mal à trouver un mur pour s'aider à monter sur les toits. Là, elle s'aperçut qu'une autre personne l'avait devancée et escaladait les parois granuleuses de la tour. Une blonde à la tresse qui fouettait son dos … Pourquoi fallait-il que quelqu'un lui vole son observatoire le seul jour où elle se donnait la peine de venir à Al-Chen ?!
Résolue à ne pas déranger l'autre, et à rester seule avec ses pensées, Ange s'assit tout simplement sur le toit et resta là à profiter du lever de soleil, certes moins beau que vu du haut d'un perchoir, mais toujours aussi beau. Elle avait beau préférer la lune qui était discrète, elle aimait aussi cet astre qui irradiait la confiance et la puissance. Ses rayons s'enfonçaient dans sa peau, lui prodiguant une chaleur non négligeable en ce frais matin.
Pour occuper ses pensées et son regard, Ange observait la silhouette au sommet de la tour, qui semblait elle aussi profiter du don du soleil, immobile. C'était peut-être un rituel pareil qui avait rendu ses cheveux aussi blonds ... Puis, tel un serpent qui s'est assez réchauffé, cette silhouette désescalada le mur avec facilité et disparut dans les rues, sans jeter un regard à celle qui l'observait.

Se préoccupant peu de cette blonde qui avait quelques chances d'êtres Marchombre ou Envoleuse, l'apprentie se concentra sur son bain de soleil, en profitant encore un peu.
L'envie de se dégourdir les pattes fut ce qui la poussa à s'éloigner à son tour des toits et à rejoindre le plancher des vaches. Maintenant qu'elle avait eu son lever de soleil, elle pouvait aller vérifier que Shantal était bien dorloté et qu'elle ne payait pas des services en vain. Ses pas la menèrent à la place où trônait une fontaine, et à laquelle l'auberge faisait face. Quelle chance elle avait eu de trouver un logis dans un endroit aussi charmant. La statue au centre de la fontaine représentait deux anges à la grâce infinie, clin d'œil à toutes ces choses auxquelles elle aspirait. Pourtant, ce qui retint l'œil de l'apprentie ne fut pas la perfection de ces deux êtres immobiles, mais la présence sur le rebord de la fontaine d'une silhouette qu'elle avait déjà aperçue peu avant. La blonde.
Alors qu'elle esquissait un mouvement pour la rejoindre et s'émerveiller de ses dons d'escaladeuse, Ange fut stoppée par une ombre blanche qui quitta une ruelle attenante et vint se coucher sans crainte aux pieds de l'a demoiselle. Celle-ci, comme si tout cela était naturel et que cet animal n'était rien de plus qu'un gentil chat, le caressa avec un amour qui se voyait à des lieux à la ronde.
Ange avait déjà vu un animal apprivoisé comme celui-ci, mais ce n'était qu'un cygne, pas un carnivore d'un mètre cinquante ! Pouvait on vraiment avoir l'aplomb de se balader en ville avec pareil danger? Peut-être que ses yeux lui jouaient un mauvais tour et que ce n'était là qu'un gros chien aux dents bien pointues. N'empêche qu'elle voulait savoir d'où la jeune fille savait grimper aux tours comme ça.
Ni une ni deux, l'apprentie se lança dans l'aventure et avança vers l'étrange couple, l'hésitation entravant ses pas à mesure qu'elle réduisait la distance qui la séparait de la fontaine. Arrivée à deux pas du loup, elle s'arrêta et apostropha la brunette, gardant un œil sur le gros chien, au cas où il se transformerait en monstre sauvage.


"On t'a déjà dit que voler l'observatoire de quelqu'un sans demander était malpoli? J'ai du admirer mon coucher de soleil du haut d'un simple toit ! …"

Peut-être aurait elle du formuler sa phrase autrement pour que cela n'ait pas l'air d'une moquerie-défi … si la jeune fille était facilement vexable, elle risquait de finir sa matinée en croquette pour loup.

[HRP : si tu préfère quelqu'un d'autre pour Rp je supprimerais ce message Wink
Et pas la peine de me demander si quelqu'un d'autre veut se joindre, plus on est de fous plus on rit]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: S'il est possible ne plus être seul(e)... [LIBRE]   Mer 02 Fév 2011, 17:28

Noran glissait ses doigts dans l'eau claire de la fontaine, le loup à ses pieds ne bougeait pas. Il respirait paisiblement, somnolent aux pieds de sa protégée. Cette dernière passait de temps à autre une main dans le pelage argent mais semblait distraite. Elle revint à l'animation ambiante que lorsque l'animal se redressa, silhouette imposante qui se dressait entre une jeune fille aux cheveux bruns et Noran. Cette dernière n'avait jamais rencontré la demoiselle qui l'interpellait et elle ne comprenait pas un mot de ce qu'elle lui racontait. Elle avait parlé vite et fort et avait esquissé un geste de défense vis à vis du loup. Noran l'observa et agirait vite si elle tentait quoi que ce soit envers l'animal. Celui-ci se mit debout, il en imposait mais il jeta un regard à Noran et s'évanouit dans la foule. La jeune femme se retrouva face à son interlocutrice, se mit debout et la toisa. Elle n'appréciait nullement qu'on vienne perturber sa tranquilité et encore moins qu'on perturbe celle de Seishin. Elle avança d'un pas et posa un doigt accusateur sur la clavicule de la demoiselle qui se tenait devant elle.

« Je ne sais absolument pas de quoi tu parles. Cette tour était haute et je l'avais repérée depuis trois jours. Je ne vois pas en quoi j'ai commis une quelconque erreur. En revanche. Toi, tu ferais bien de mesurer tes paroles. Je ne suis pas d'humeur à supporter des accusations qui n'ont pas lieu d'être. »

Noran retira sa main et fit mine se détourna, faisant mine de s'éloigner. Elle voulait voir quelle serait la réaction de la jeune fille à qui elle venait de faire un discours des plus désagréable pour l'une comme pour l'autre mais elle se résigna et se tourna à nouveau vers son interlocutrice.

« Ah ! Dernière petite chose, ne me juge pas trop vite. Certes, je n'ai pas apprécié ta remarque mais sache que si j'avais su, j'aurais choisi une tour encore plus haute... Histoire de ne pas te priver d'un tel spectacle. Je suis désolée si je t'ai causée du tort, ce n'était pas mon but. »

Un vent doux se faufila entre les gens qui se bousculaient sur la place et vint faire voler la tresse blonde de Noran. Cette dernière sourit à son interlocutrice qui paraissait particulièrement surprise par les paroles de Noran.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: S'il est possible ne plus être seul(e)... [LIBRE]   Dim 06 Fév 2011, 17:42

Le loup fut plus rapide à réagir que sa maitresse, mur imposant qui avait senti le regard d'Ange bien avant qu'elle ait bougé. Le mouvement de cette bestiole qui faisait la taille d'un poney (!) gela l'apprentie sur place, empechant ses pieds d'esquisser le moindre pas supplémentaire. En avant comme en arrière. Elle se contenta de le défier du regard, ne sachant comment se protéger autrement.
Il avança.
Tourna.
Disparut.
Les épaules de la demoiselle se détendirent automatiquement, quittant la crispation peureuse qui les avait envahies. Ses yeux quittèrent le tas de fourrure qui se perdait dans une ruelle pour rejoindre la silhouette de la jeune fille qui venait de se lever, la toisant avec un froid mépris. Encore une personne avec du cran… comme si elle n'en rencontrait pas assez à l'académie ! Depuis, il est vrai qu'elle avait appris à moins s'en soucier. Ils avaient toujours une faille, à commencer par elle-même. Pourvu que, dépourvue de sa peluche, l'autre arrive à garder sa fierté plus de deux minutes, sinon Ange aurait perdu son temps.

L'inconnue avança de quelques pas et posa son doigt sur l'épaule d'Ange, la fixant d'un regard accusateur qui aurait presque pu être terrifiant. Presque. Sans loup aux environs, la scène perdait son allure dangereuse.
Ses paroles elles-aussi étaient loin d'être bienveillante, ce qui était normal aux vu de ce que lui avait lancé Ange précédemment. Le débat semblant se finir là pour l'inconnue, celle-ci se détourna sans plus un regard et repartit vers la fontaine.


"Je l'avais repérée depuis un mois …"

Surenchérir n'était pas quelque chose de bien malin qu'Ange appréciait peu, mais elle n'avait pas pu résister cette fois-ci. Elle avait des moments irraisonnés. Elle pouvait bien en avoir d'autres, enfantins.
Etait-ce cette phrase qui était de trop, ou était-ce un regret autre qui fit s'arrêter la blonde? Toujours est-il qu'elle se ravisa et se retourna pour fixer une fois de plus l'apprentie qui n'avait pas bougé d'un millimètre. Sa langue s'activa, moins venimeuse mais pas plus réchauffée, preuve de la rancœur qu'elle possédait toujours. Ses mots en un sens étaient gentils, et l'apprentie y vit l'absence de menace. L'autre n'avait pas à s'excuser alors qu'elles savaient toutes les deux que le problème venait plus d'Ange que de quiconque d'autre.

A cela, la brunette répondit par un froncement de sourcils étonnés, se gardant quand même de quitter ce sourire moqueur qui était pour elle plus qu'un masque.


"Je suis désolée pour cette introduction… j'ai peut-être un peu exagéré. J'étais un peu énervée de ne pas avoir pu voir ce pour quoi j'étais venue. Promets moi de me laisser cette tour demain matin, et après je disparaitrais de ta vie."

Peu importait la réponse. Comme l'avait dit la blonde, il existait plus d'une tour à Al-Chen et Ange aurait le temps d'en chercher une autre le lendemain. Etant sur place, elle aurait cette fois le temps de chercher un perchoir avant le lever du soleil.

"Et au fait, je m'appelle Ange. Voyageuse de profession. Pas très malin comme emploi par les temps qui courent, mais si ton loup avait un frère, je serais heureuse de le rencontrer et d'en faire mon compagnon de voyage. Avec ça tu dois rarement avoir des soucis."

Toujours souriante, l'apprentie laissa son regard s'échapper vers la ruelle où avait disparu le loup, une légère vague de rêverie flottant dans ses pupilles. En effet elle aimerait avoir un compagnon pareil… Shantal était imposant mais n'avait pas les crocs nécessaires pour impressionner les brigands qui parsemaient les routes de Gwendalavir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: S'il est possible ne plus être seul(e)... [LIBRE]   Sam 02 Avr 2011, 21:14

Noran accepta les excuses de la demoiselle et s'excusa à son tour. Elle lui adressa même un sourire aimable quand elle se présenta. Noran secoua sa longue tresse blonce et rit à la remarque sur Seishin. La jeune apprentie regarda la "voyageuse".

« Moi je m'appelle Noran. Je voyage pas mal moi aussi mais, d'après ce que je sais, mon loup n'a pas de frère. du moins, pas aussi impressionnant que lui malheureusement ! »

Noran sourit de nouveau à Ange, elle sentait qu'elles pourraient peut-être très bien s'entendre et peut-être aussi partager la tour le lendemain matin. Après tout, Ange avait l'air d'être douée en escalade si elle voulait admirer le lever du soleil depuis le sommet de la tour. La jeune apprentie se leva et attrapa Ange par le poignet.

« Suis moi, il faut que je te montre quelque chose de magnifique ! »

Noran se mit à courir parmi la foule, entraînant Ange dans son sillage et sans faire particulièrement attention aux gens qui l'entouraient mais parvenant à tous les éviter. La jeune apprentie s'arrêta au pied d'un au mur, semblable aux restes d'un mur d'enceinte gigantesque et épais de plus d'un mètre. Les briques hautes et épaisses offraient des prises faciles. Noran posa la main à plat sur le mur et commença à grimper. Elle vérifiait derrière elle de temps à autre pour s'assurer qu'Ange la suivait. Une fois arrivée au sommet de la paroi, la jeune femme se hissa à l'aide des bras pour s'asseoir sur le bord du mur.

La vue était impressionnante. Le lac Chen étincellait sous les rayons de cette fin de matinée et s'étandait à perte de vue sous les deux demoiselles. De plus, elles étaient les seules à admirer cette beauté incroyable. Dans la rue au pied du mur, il n'y avait personne en dehors de Seishin qui s'était couché contre la pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: S'il est possible ne plus être seul(e)... [LIBRE]   Jeu 07 Juil 2011, 12:17

La remarque d'Ange fit rire l'inconnue, preuve que comme son loup elle aimait être caressée dans le sens du poil, et aimait donc les flatteries.
Sous le sourire des deux demoiselles, l'atmosphère sembla se réchauffer, perdant la froideur qui avait caractérisé le début de la rencontre. Ce loup avait bien fait de partir de son côté car désormais sans lui, sa maîtresse montrait un aspect plus humain.
Politesse oblige, elle se présenta à son tour, répondant aussi à la demande d'Ange par la négative. Non l'espèce de monstre n'avais pas de frère … quel dommage … pourtant une louve n'avait rarement qu'un seul petit dans sa portée …
Ange soupira bruyamment en réponse à Noran, levant les yeux au ciel, l'air extrêmement désespérée.

- Alors il a peut-être une sœur ?

Yeux emplis d'espoir qui se fixe sur la blonde. Yeux qui reprennent leur allure normale, pleine de malice. Un rire aussi, qui se veut complice.
En guise de réponse, Noran fut moins expressive, se contentant de teinter son visage d'un air rieur. Puis sans prévenir, elle agrippa le poignet de l'apprentie et s'élança à travers la place pour atteindre la grande rue d'Al-Chen. Ange n'eut pas l'idée de protester, encore moins de résister. Elle se laissa simplement guider par l'autre fille, se demandant bien qu'est-ce que celle-ci pouvait considérer comme "magnifique".
Peu habituée à la densité des grandes villes, Ange éprouva le plus grand mal à suivre Noran qui semblait se couler sans difficulté entre les passants, les effleurant avec l'expérience de celle qui connait ce milieu depuis longtemps. Ou a qui on a apprit à remonter le courant comme un saumon dans une rivière.
L'apprentie heurta plusieurs personnes, mais était déjà entrainée à des mètres d'eux avant d'avoir pu s'excuser. Tant pis, ils devaient être habitués à la rudesse de certaines hommes pour faire grand cas de son attitude.

Ce fut une Ange essoufflée par une course dont elle n'avait pas réussi à prendre le rythme, qui arriva au pied d'un mur de briques. Noran la lâcha enfin et lui fit signe que leur but se situait en hauteur. Que de sport alors qu'elle avait décidé d'aller se relaxer au bord du Lac Chen … cette jeune fille la poussait à ne pas se relâcher, ce qui aurait surement fait plaisir à Sanja, son Maitre Marchombre.
Un léger soupir plus tard, l'apprentie se planta au pied de l'obstacle et entreprit de le franchir. Heureusement les prises étaient accessibles, ce pour quoi elle remercia silencieusement sa compagne. Son niveau était encore trop faible pour qu'elle s'amuse avec des parois lisses comme du verre.

Un mouvement. Un Marchombre est souffle qui ne s'arrête pas.
Facile à dire mais un obstacle pareille devait la pousser à s'améliorer puisqu'elle ne risquait rien en l'escaladant.
Un rapide coup d'œil aux prises qu'elle comptait utiliser et elle fut lancée, se forcant à enchainer les prises sans s'arrêter. Se forçant à fluidifier ses gestes. Simples et épurés. Du moins c'est ce qu'elle espérait qu'ils étaient …
Les quelques mètres furent grimpés en peu de temps, mais aussi rapide qu'elle ait essayé d'être, l'apprentie vit que Noran l'avait devancée. Assise sur le haut du mur, elle la fixait d'un regard paisible, encourageant.

Une fois assise aux côtés de la blonde, Ange put admirer ce qui les avait conduites ici.
A quelques mètres sous le mur d'enceinte qui les portait, le lac Chen s'étendait dans toute sa splendeur. Les rayons du soleil se glissaient dans ses eaux mystérieuses, le transformant en une étendue scintillante qui brillait à perte de vue.
Bouche bée devant un spectacle qui l'émerveillait une fois de plus, Ange laissa son regard se perdre dans les eaux bleutées, tentant de percer leur secret. On disait que les dames et la Dame habitaient en son sein, les premières apparaissant aux bateaux sillonnant le lac, la dernière ne se montrant qu'aux plus valeureux des hommes. Il faudrait qu'un jour elle traverse cette immensité pour en rencontrer une … ces masses monstrueuses et pourtant gracieuses qu'on lui avait décrites l'intriguaient.

"As-tu déjà vu une Dame ?"

Question dont la réponse lui importait peu. Oui en effet, si Noran répondait positivement, elle pourrait la questionner avec enthousiasme, enthousiasme qu'elle pourrait montrer si la réponse était négative, en faisant appel à l'imaginaire de la blonde. Oui mais voilà, la Dame n'était pas un de ces éléments avec lequel un Marchombre devait être entre harmonie. Elle ne l'impressionnait pas autant que l'eau et les forces qui la régissaient. Elle était peut-être mystère elle aussi, mais un mystère trop palpable à ses yeux.

" Rester là à regarder ce lac me donne envie des les rejoindre et de me fondre à l'eau. Fluidité … Légèreté … Fraicheur … c'est un des éléments que j'apprécie le plus pour le calme qu'il apporte. Pense tu que ce soit possible ?Je veux dire … de vivre l'eau ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: S'il est possible ne plus être seul(e)... [LIBRE]   Dim 10 Juil 2011, 19:18

Ange rejoignit Noran en haut du mur rapidement, cette dernière admirait le lac qu'elles surplombaient de plusieurs mètres. Noran offrait son visage au soleil depuis plusieurs minutes. Ange lui posa deux questions auquelles elle répondit plutôt laconiquement. Non, elle savait que Seishin n'avait pas de soeur, du moins, aucune qui vivent dans cette partie du monde. Et "non", elle n'avait encore jamais vu de Dame. C'est la denière question de la jeune fille qui la fit se redresser. Noran fixa Ange avec intérêt, sa question l'avait piquée au vif.

« Rester là à regarder ce lac me donne envie des les rejoindre et de me fondre à l'eau. Fluidité … Légèreté … Fraicheur … c'est un des éléments que j'apprécie le plus pour le calme qu'il apporte. Pense tu que ce soit possible ?Je veux dire … de vivre l'eau ? »
« Euh.... Là comme ça, je dirais non. Mais en y réfléchissant, je crois que si, il est possible de vivre l'eau. Tu sais, nager c'est pour moi un vrai passe temps. »

Noran réfléchit encore, elle cherchait à lui donner une réponse la plus complète possible, une réponse qui ne la ferait pas passer pour folle et qu'Ange pourrait comprendre avec aisance, ce n'était certainement pas facile à expliquer...

« S'immerger dans l'eau et se laisser porter et transporter par le courant d'une rivière c'est probablement la première étape. Ensuite, j'imagine qu'il faut devenir le courant, sentir chacun de ses mouvements, se fondre en lui. Il faut chercher à devenir eau soi-même. Ca doit être ça oui.... J'imagine... »

La jeune fille était fière de sa réponse, elle l'avait exprimée en admirant encore et encore le lac ondoyant sous ses pieds.

[HRP : désolée, c'est assez court mais je n'ai pas beaucoup d'ispiration ce soir ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: S'il est possible ne plus être seul(e)... [LIBRE]   Ven 15 Juil 2011, 20:18

Cerf-volant volant au vent, ne t'arrête pas
Vers la mer haut dans les airs, un enfant te voit


Une chanson que Lienor chantait, avez ce regard perdu de celui qui rêve en secret. Ange savait que comme elle, il désirait une autre vie que celle qui leur était promise. Voyager, libre comme le vent. Dans ces moments là, il devait sûrement arpenter les plaines Souffles, ne faire qu'un avec la montagne, embrasser un coucher de soleil sur une plage des Grands Océans, rêver la lune, vivre la rivière... Seule l'apprentie avait lu dans ses yeux ses désirs profonds, croyant elle aussi en un avenir pareil. Sauf qu'ils n'avaient pas réalisé leur rêve à cette époque. Ils s'étaient mariés, installés, menant une vie heureuse mais cruellement vide.
Porteuse de rêve. Tel était le rêve d'Ange, alors que ses yeux suivaient un cerf-volant sur les berges du lac.

En même temps qu'elle murmurait cette chanson en silence, elle écoutait la réponse incertaine que lui offrait Noran. Certes, celle-ci manquait de poésie, mais vivrait tout de même d'un brin de rêve. D'un brin de Marchombre. Rien qui ne confirme l'identité de la demoiselle, mais si elle ne l'était pas, alors peut-être qu'un jour, elle aurait la chance de croiser la route d'un maître Marchombre qui lui montrerait la Voie, qu'elle semblait capable d'arpenter.

Devenir le courant.
Se fondre en lui.
Devenir l'eau.

Un sourire s'épanouit sur les lèvres de l'apprentie à cette réponse qui gagnait en profondeur. Oui, elle aussi pensait à ça. Son Maître lui avait transmis des mots similaires, qui vivaient d'une force qui rendait possible l'impossible.

Voyage insolent, troubles enivrants
Amours innocents suivent ta Voie

Je t'aime Lienor.
Pour lui elle deviendrait l'eau.
Plus même.
L'eau,le vent, le feu, la terre.
Ange.
Volant à travers les éléments.

Ange se leva sans un mot, effectua quelques pas sur le mur, tournant le dos à Noran. Ses yeux cherchèrent un coin facile d'accès sur la muraille, qui offrait nettement moins de prises du côté lac. Pourtant,sous une tourelle de garde, elle trouva ce qu'elle cherchait: un passage plus usé qu'ailleurs donc plus simple à desescalader.
Enfin, elle se tourna vers la blondinette.


Alors devenons l'eau.

Sa main se leva en direction de Noran, invitation qui n'avait rien d'une obligation. Elle quittait ce mur mais ne forcerait pas la jeune fille à faire de même, comme elle l'avait fait plus tôt. Elles étaient des êtres libres de faire ce qu'elles voulaient.
Puis, une seconde plus tard, elle partit en courant vers la tourelle et entreprit de descendre les quelques mètres de mur.
Arriver en bas ne fut pas une mince affaire, et ses doigts râpés laissaient perler de fines gouttes de sang. Peu importait. Son but ne souffrirait pas qu'une telle excuse l'empêche de l'atteindre.
L'apprentie se remit à courir sur le chemin qui longeait la muraille jusqu'à ce qu'il s'éloigne du lac. Sautant au dessus d'une butte, elle n' eut plus beaucoup de distance à parcourir avant de se retrouver les pieds dans l'eau.
D'un geste rapide,elle enleva son bas et son haut, ne gardant sur elle que ses sojs vêtements.

Corps qui se mêle à l'eau
Glisse sans trace
Plonge

Corps qui épouse les remous
Discute avec les gouttes
Nage

Le froid fit vibrer sa peau, son coeur, redonnant de la vigueur à son corps. Courant électrique qui réveilla sa bonne humeur, ce plongeon et cette nage étaient encore meilleurs que la vision d'un lever de soleil !
Se souvenant qu'elle avait eu une compagne un instant plus tôt, Ange arrêta ses mouvements, se contentant se battre des pieds pour ne pas couler. Elle se tourna vers la berge, regardant si Noran avait décidé elle aussi d'appliquer ses dires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: S'il est possible ne plus être seul(e)... [LIBRE]   Lun 01 Aoû 2011, 19:19

Noran restait une éternelle pensive, elle était plongée dans ses pensées. Fixant l'horizon lointain, loin après le lac, après les plaines... Une fine couche de brume cachait la communion entre Ciel et Terre. Noran restait assise sur le faîte du mur, ses doigts émiettant un morceau de pierre fragile. La jeune apprentie sursauta lorsque la voix d'Ange lui parvint. Elle se tourna vers cette dernière et la vit courir sur le mur vers une tour de guets. Noran la suivit des yeux. Elle était plutôt habile à la course en équilibre. Elle était certainement apprentie elle aussi. La jeune femme regarda sa compagne descendre le long du mur d'enceinte. Noran n'avait pas comprit ce qu'Ange lui avait dit mais la voyant faire, elle en déduit qu'elle l'avait invité à aller nager. Noran n'amait pas ça. Elle ne le faisait que si ça lui était véritablement nécessaire. Elle soupira et plongea son regard dans l'eau miroitante du lac Chen.

« Dis moi, Eau. Que penses-tu de l'homme... Il a besoin de toi n'est-ce pas ? Mais as-tu choisi de nous être nécessaire ou ne nous t'avons nous pas laisser le choix ? Je voudrais être comme toi Eau. Calme, tranquille mais déchaînée à la fois. Je me sens vide Eau. Toi tu es pleine. Me laisserais tu être toi, juste pour une fois. Juste ajourd'hui ... »

Noran avait parlé à voix haute. Elle se retourna à moitié et jeta un regard au bas du mur. Seishin était parti. Il reviendrait plus tard, elle le savait mais ignorais quand exactement.
La jeune femme se leva, une légère brise fit tournoyer ses cheveux autour de son visage, le vent semblait indécis, il ne semblait pas savoir où aller. Noran ferma les yeux, fort, et respira pronfondément ce vent qui venait de nombreux horizons. Le vent était le seul voyageur qui pouvait tout voir du monde. Il partait d'un point et filait dans toutes les directions, sans but réel. Noran se sentit mieux. Elle se sentait emplie du vent et c'est comme portée par celui-ci, qu'elle courut sur le mur jusqu'à la tour de guet. Elle sauta et se rattrapa d'une main quelques mètres plus bas. Les prises étaient faciles quoique râpeuses. L'apprentie descendit avec aisance. Le vent l'enveloppait toujours, elle était perdue aux milieux de senteurs... Des pins, des fleurs communes et rares, du tilleul... Du foin, des chevaux... Des épices douces et relevées qui rappellent les marchés... Une soupe... Du romarin... Toutes des senteurs différentes se mêlaient pour former l'odeur du vent. Noran arriva en bas du mur rapidement, elle regarda vers le lac et aperçut Ange disparaître sous la surface. Elle était fine et belle. L'apprentie regarda au dessus d'elle, le ciel était d'un bleu sans contraste. Uniforme. Parfait. Elle marcha lentement en direction de l'eau. Elle appréhendait quelque peu le plongeon.

La rive était en sable fin, presque blanc. Quelques galets ronds et lisses reposaient sur le sable, là où l'eau, même montante ne pourrait plus les emporter et les éroder. Certains étaient mouchetés de noir, d'autres zèbrés de rose pâle. Noran en ramassa quelques-uns et les observa. Chaque galet était différent du voisin. *Les galets sont-ils comme les hommes ? Uniques ?* La demoiselle médita la question puis abandonna l'idée d'y trouver une quelconque réponse. Elle se dit qu'elle poserait la question lors de son prochain cours.
Le vent revint, plus fort cette fois et Noran fut obligée d'avancer d'un pas vers l'eau pour pouvoir lui résister. Il était comme insistant, il désirait l'entraîner dans l'eau. Il redoubla de force jusqu'à ce que Noran se retrouva dans l'eau jusqu'à la taille, toute habillée. Elle leva les yeux et remarqua qu'Ange la regardait. Elle lui sourit.

« Je viens. »

Elle ôta sa ceinture et passa sa tunique à moitié trempée et les posa sur un rocher qui émergeait de la surface limpide. Elle retourna sur la berge et y enleva ses bottes et son pantalon. Ils sècheraient... Elle retourna dans l'eau et fit quelques pas. La terre plongeait rapidement sous ses pieds et elle se retrouva vite avec de l'eau à hauteur de poitrine. Ses cheveux tressés étaient mouillés aussi. Dans un mouvement ample mais rapide, elle plongea. L'eau était glacée, elle était revigorante et ennivrante. Noran nagea une brasse aux mouvements lents et rejoignit sa camarade. Elle avait les joues rosies par le froids mais se sentait bien. Vivante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: S'il est possible ne plus être seul(e)... [LIBRE]   Mer 07 Sep 2011, 23:12

L'eau la berçait, la caressait à travers les multiples vaguelettes qu'une brise créait sur le lac. Elle était bien. Nul nuage noir ne se dressait dans le ciel limpide, preuve que l'élément aqueux ne se transformerait pas en terrible furie de sitôt. Pour l'instant il était paisible, accueillant même, ce qui avait aidé Ange à plonger sans hésitation. Elle était si bien à se reposer là, battant seulement des jambes en attendant Noran. Peut-être aurait-elle du effectuer une heure de nage pour fortifier son corps. Sanja serais surement ravie de savoir que son apprentie prenait le temps de travailler son physique, mais tant pis pour elle, rencontrer et discuter avec une autre personne outrepassait la nécessité de s'entrainer.

Mon regard se posa sur la berge de sable où la silhouette d'une jeune fille blonde semblait se promener. Elle ne semblait visiblement pas pressée de se jeter dans les bras du lac Chen, car elle prit le temps de se pencher vers le sol et de … ramasser des cailloux ? Caresser le sable fin ? Se nourrir de la chaleur que dégageait la plage ? Toujours est-il qu'Ange ne put que se demander ce que sa dernière rencontre faisait. C'est toujours intriguant de voir les gens agir sans bien comprendre exactement le quoi et le pourquoi de l'action.


La brise se fortifia, entrainant une légère hausse du niveau des vaguelettes. L'une d'entre elles décida de venir embrasser le visage de l'apprentie, bouchant sa vue au moment même où Noran se décidait à mettre un pied dans l'eau.
Ange manqua de boire la tasse quand une deuxième vaguelette la pris par surprise. Ce fut donc une jeune fille toussotante que la jolie blonde alla rejoindre. Heureusement ce n'était rien, et les spasmes se calmèrent vite, permettant à l'apprentie de reprendre un battement de pieds régulier.
Tout comme elle, Noran avait les cheveux collés à son crâne par l'eau, ce qui enlevait à son charme mais n'entachait pas son joli sourire. Et puis l'important n'était pas sa tête, mais le simple fait qu'elle ait accepté de suivre Ange au sein du lac Chen.

La jeune fille remarqua les joues rosies de sa camarade et ne put s'empêcher de rire.


"Si me sentir vivante n'était pas aussi important, je crois que je filerais prendre un bon bain chaud. En attendant je crois que nager est la seule chose capable de nous sauver du froid."


Ses bras se remirent en mouvement et brassèrent l'eau, s'étirant en longs mouvements. Se sentir glisser comme un poisson était quelque chose d'à la fois drôle et détendant. Elle ne frétillait pas à leur façon, mais profitait à leur manière de cet élément plus compact que l'air, plus malléable. Les pêcheurs qui avaient passés leur vie à baigner dans cette eau avaient une certaine chance. Certes, ils ne connaissaient pas le plaisir des balades en montagne et en campagne, mais la connaitre le lac était un don qu'ils ne pouvaient qu'apprécier.
D'ailleurs, discuter avec ces pêcheurs pouvait se montrer aussi intéressant que partager ses questions avec son Maitre Marchombre. Ils pouvaient apporter un éclairage sur la vie qui complèteraient son apprentissage.


"Tu vois le bateau là-bas, avec trois hommes à son bord et une voile rouge. La première arrivée paie le dîner de l'autre ce soir."


Une nouvelle fois, Ange s'élança sans prévenir, plongeant sous l'eau et …
Effectuant un léger demi-tour pour tirer sur les jambes de son adversaire.Faire suffoquer la concurrence n'était qu'un moyen comme un autre de s'assurer la victoire …
Puis Ange se remit à nager, dans un sprint marin qui était loin d'être sa spécialité. Si Noran était un rien forte en natation, alors même après avoir bu la tasse, elle serait capable de rattraper Ange. Mais ces pensées déprimantes ne servaient à rien. Ce qui comptait était simplement de nager.
Revenir en haut Aller en bas
 
S'il est possible ne plus être seul(e)... [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Myrlande à la présidentielle de 2011
» Bilten #3 volim#2 Pe Janjis sot lan Sid pou kanpay Fanmi Lavalas.
» Mistè ti nèg: 3 lanmo sispèk nan Laboule
» Obama en chute libre ...
» Maître Chem [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Al-Chen-
Sauter vers: