AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Groupe Geko - Cours n°2 - Partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Groupe Geko - Cours n°2 - Partie 1   Ven 21 Jan 2011, 13:03

Le vent frais balayait les toits de l’Académie, dans une danse douce et tranquille.
Tout était calme, le soleil se levait paisiblement à l’horizon, les animaux s’éveillaient aussi. D’autres retrouvaient la chaleur de leurs nids et terrier, pour suivre leur propre rythme, entretenir l’équilibre du Monde.
Chacun avait son heure, chacun avait sa chance.

La pierre accueillait les rafales de vent en se tendant vers le ciel. Les mouvements de l’air s’engouffrait dans les interstices de ces dernière, entrait entre elles pour sentir le lien indéfectible qui les liait, ressortait autre part. Il s’amusait aussi dans le bois des portes fermées, à cette altitude, portes qui ne voulaient pas que le froid s’immisçât trop loin dans les couloirs de l’Académie…

Orwan ferme les yeux.

Mains qui montent, s’ouvrent au monde, l’accueillent dans l’étreinte de ses bras.
Mains qui descendent, enlaçant la masse d’air, enlaçant le monde, se recentrant sur elles-mêmes.
Douce danse, lente et mesurée, que celle à laquelle le Marchombre s’adonnait, corps et âme.
Corps et âme.
En Harmonie.

Lorsque ses paupières s’ouvrent, le soleil s’est déjà glissé dans le ciel nuageux.
Cumulus d’une blancheur immaculée, épars dans l’infinité turquoise…

Orwan sourit tranquillement.

Il devait rencontre une apprentie, ce jour-là.
Une apprentie qui avait déjà suivi un cours, qui avait déjà passé un premier examen, par rapport à ce que l’Académie demandait…
Qui avait déjà eu un Maître.

Apparemment, il était arrivé quelque chose de grave à cette Marchombre.
Quoi exactement ? Orwan n’avait pas plus fait de recherches que cela. Mais elle ne pourrait pas revenir.
Il s’était porté volontaire. N’ayant qu’un autre apprenti de son premier groupe, il pensait pouvoir assumer les deux apprentis simultanément. Et il était loin d’être le seul à avoir plusieurs groupes, c’était certain.

De ce qu’il avait entendu de cette apprentie, elle se dénommait Noran.
Et surtout qu’un loup blanc la suivait toujours de plus ou moins loin.

N’ayant pas mené sa propre enquête, préférant voir ce qu’il en serait avec la jeune fille elle-même, Orwan n’en savait pas plus que cela. Il espérait seulement qu’elle accepterait d’elle-même ce changement de Maître inopiné..

Le Marchombre lui avait donné rendez-vous devant les écuries, dans le petit bois juxtaposé à ces dernières.
Et il était l’heure, cela faisait déjà deux heures que le soleil avait passé la ligne d’horizon.

Un sourire sur les lèvres, Orwan s’y rendit, aussi silencieux qu’une ombre.
S’appuyant nonchalamment sur le tronc d’un large arbre, il ferma les yeux un instant.

Laissa son ouïe devenir le centre de son être.
Il ouvrit les yeux.

Elle était là.


- Bonjour, jeune apprentie.

Lui adressant un sourire tranquille, il se redressa et fit un pas vers elle.

- Je ne sais pas si tu es au courant, mais Bella a eu un grave accident, et elle ne peut plus assurer les cours. J’espère donc pouvoir finir complètement ta formation…

Il soupira doucement, pencha légèrement la tête sur le côté.
Sourit encore.


- Orwan.

Il hocha la tête doucement.
Il attendait de voir si elle se présenterait d’elle-même.
Improviserait alors…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Geko - Cours n°2 - Partie 1   Ven 21 Jan 2011, 15:39

La lune éclairait la lisière du bois quand Noran était sortie. L'air était si frais qu'elle avait choisit d'agrémenter sa tenue d'une cape en soir prune. Elle avait eu du mal à dormir après avoir découvert le message de rendez-vous de son maître. Elle savait que Bella ne saurait revenir mais ça lui avait mis un coup malgré tout. La jeune fille avait finalement choisi de quitter sa chambre et de se glisser dans la fraîcheur de la nuit. Elle s'approcha de la lisière du bois à petit pas et caressa l'écorce rugueuse d'un être. La forêt et les arbres étaient presque une famille pour elle, la seule et rare famille à laquelle elle pouvait être fière d'appartenir. Une ombre se dessina sur un jeune tronc à quelques mètre d'elle et Noran sourit. Elle tendit la main, nullement inquiète, plutôt rassurée, profondément rassurée. L'animal à la large carrure sortit du couvert des arbres et vint poser sa truffe dans la main de la demoiselle. Cette dernière en ressentit la fraîcheur avec le même plaisir que de prendre un bain dans l'eau d'un ruisseau de montagne. De son autre main, elle caressa le cou du loup en mêlant ses doigts aux longs poils argentés. Elle se pencha légèrement en avant et regarda l'animal droit dans les yeux...

« Je crois qu'il est tant que je te trouve un nom mon cher. Sinon, comment pourrais-je t'appeler en cas de besoin ? »

Le loup sembla comprendre le sens des mots et se coucha au pied de la demoiselle. Celle-ci s'accroupit pour être a sa hauteur et sourit en coin. Elle aimait cet animal presque plus qu'elle-même et voulait l'avoir à ses côtés le plus possible. Elle lui toucha le haut de la tête du bout du doigt et sentit l'os du crâne. Quand on était attentif, on pouvait penser qu'un croissant de lune était gravé dans l'os. Noran se redressa et s'adossa à l'arbre le plus proche, fixant le ciel étoilé et resserrant sa cape sur ses épaules. Elle sentait la fatigue l'envahir et se devait de rentrer dormir. Demain, le cours reprennait et elle devait petre en forme pour tenir le coup.

« Je t'appellerai Seishin. »

Une dernière caresse dans le cou du loup et Noran retourna à sa chambre. Elle vérifia que Seishin était toujours derrière elle puis disparut à l'intérieur. Elle se glissa dans ses draps et dormit profondément jusqu'aux premières lueurs du jour. Elle n'avait pas beaucoup dormi mais se sentait en forme. Elle revêtit sa tunique habituelle et son armure légère et sortit, elle serait au rendez-vous avec son mâitre, à l'écurie. Elle arriva sur place rapidement et apperçut Seishin qui l'attendait assis devant l'entrée. Elle le rejoignit et glissa ses doigts dans son pelage. Après plusieurs minutes silencieuses, le loup frémit. Noran le fixa, elle s'attendait à ce qu'il disparaisse entre les arbres mais il n'en fit rien. Un homme s'avança vers elle en lui parlant de Belle. Aussitôt, Noran su qui il était. Son Maître. Seishin se redressa sur ses pattes et sa taille impressionna la jeune fille, malgré son habitude à le fréquenter. Il lui arrivait presque à la poitrine et était si majestueux. Elle le regarda avec admiration puis s'avança vers Orwan.

« Noran Lykia et Seishin. »

Elle était soudain certaine qu'il serait constamment à ses côtés à présent et tous cuex qui choisiraient de la cotoyer devrait s'habituer également à la présence de l'animal. Celui-ci vint se coucher aux pieds de sa protégée et ferma les yeux... Noran sourit, elle se sentait tellement en confiance quand il était proche d'elle.
Elle leva la tête et adressa un léger sourire à son maître.

« Je suis enchantée. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Geko - Cours n°2 - Partie 1   Ven 21 Jan 2011, 21:25

La jeune femme qui s'approcha alors qu'il était accoudé contre le large arbre avait les cheveux d'un blond platine d'une clarté étonnante. Son pas se voulait discret, mais il résonnait aux oreilles du Marchombre comme l'avancée de bataillons au travers de la forêt.
Et il y avait aussi le loup.

Immense animal, c'était sans conteste un loup du Nord, aux poils d'argent, et très vieux.
Chacun de ses pas respirait la prestance, pourtant l'oeil aguerri du Marchombre sentit dans ses pattes l'arthrose qui lui faisait mal, et pourtant l'animal semblait vouloir passer outre sa douleur. Un sourire entendu passa sur le visage du Marchombre.

Un ange passa.
Un message entre l'homme et le loup aussi.

Un sourire étira les lèvres fines d'Orwan, alors que la jeune femme se présentait, ainsi que l'animal.
Un éclat passa dans ses yeux, alors qu'il laissait quelques paroles prendre vie sous ses lèvres.


- Est-ce vraiment son nom ?

Haussant la tête une fois, il ferma les yeux, tranquille.
Puis, posant son regard sur celle qui était désormais son apprentie, dénommée Noran, il inspira profondément. Désignant les écuries, il expliqua le début de ce premier cours avec elle d'une voix posée, et sereine, d'où émanait une force qui faisait vibrer l'air.


- J'ai cru comprendre que tu avais un cheval aux écuries. Nous monterons aujourd'hui, mais avant je voudrais voir comment tu t'échauffes. Tu as dû apprendre à le faire, normalement, et je m'efforcerai de t'aider à faire les bons mouvements.

Lui adressant un sourire, Orwan fit doucement rouler ses muscles sous sa peau.
Son immense carrure de Thül se découpait sur le sol, alors que le soleil étalait son ombre à ses oieds.

Il ferma les yeux un instant, la forêt l'empli soudain.
L'odeur du gel qui quittait les végétaux monta à ses narines, envahit sa conscience.
La caresse du vent vint effleurer son cou de taureau, ses joues triangulaires, jouer dans ses cheveux gris pour les soulever doucement. Il se laissa emplir par l'harmonie du monde qui dansait pour lui, un instant.

Ses pensées glissèrent sur son passé, alors qu'il arpentait la voie avec Syana.


**

- Entends-tu le chant de la vie, Orwan ?

Le jeune homme soulève les sourcils, fronce les yeux et un pli se forme sur son front.

- Essaye. Ouvre-toi.

**

- Vous vous souvenez, il y a quelques mois, quand vous m'aviez demandé si j'entendais le chant de la vie...

Elle hoche la tête, sa chevelure d'un blond brillant tombant gracieusement sur les traits de son visage.

- Je ne crois pas que cela soit la vie que j'entends...

Un haussement de sourcils.

- C'est le chant du monde. De l'Equilibre...

- Et de l'Harmonie...


Hochement de tête.

- Mais qu'est-ce que la vie, jeune apprenti ?

Un instant de réflexion.

- La vie... le monde... l'équilibre... l'harmonie...

Hochement de tête.
Sourire.

**

Il hocha doucement la tête à l'adresse de son apprentie.
Il l'observait évoluer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Geko - Cours n°2 - Partie 1   Ven 21 Jan 2011, 23:29

Une fois les instructions reçues, Noran commença à s'exécuter mais ses gestes, malgré son entraînement quotidien, n'étaient pas aussi souples et harmonieux qu'elle l'aurait voulu. Elle jeta un coup d'oeil à Seishin qui dormait dans un rayon de lumière ce qui lui redonna vaguement confiance en elle-même et dans la voie qu'elle avait choisit. Elle recommença plusieurs fois de suite le même mouvement mais sans parvenir à lui donner la souplesse qu'elle voulait. Elle regratta alors son premier cours et la présence d'Ol'. Elle s'immobilisa un moment, ignorant le regard de son maître sur elle. Tout ce qu'elle voulait c'était retrouver ces moments là, ne serait-ce qu'une seconde. Le vent souffla et ramena ses cheveux blonds devant son visage. Elle ne se écarta pas, au contraire. Noran ferma les yeux et se laissa imprégner du parfum d'aurore que le vent portait. Elle y puisa la légèreté, la souplesse et repris les mouvement de son échauffement. Ils se firent bien plus beaux et harmonieux même si c'était loin d'être parfait et, pour une fois, elle accepterait de l'admettre. Pour une fois, elle l'avouerait... Elle n'était pas parfaite, loin de la mais elle cherchait à atteindre la perfection ou, en tout cas, d'en approcher au maximum.

La jeune fille se mouvait, les yeux toujours fermés, dans le vent, comme si elle cherchait à en épouser les mouvements, la grâce. Elle recommence trois-quatre fois les mêmes mouvements jusqu'à être satisfaite de son travail. Alors, et seulement alors, elle s'immobilisa et regarda Orwan. Seishin était parti mais elle le sentait toujours proche d'elle. Il lui livrait un message quand il disparaissait, un message de pleine confiance. Il avait confiance en elle et désirait plus que tout qu'elle ait confiance en elle-même. Noran regarda vers le bois et en huma l'odeur. C'était comme dans son enfance, quand elle sortait la nuit dormir entre les pattes de Seishin et qu'il portait l'odeur du bois et des feuillages. Elle adorait cette odeur. Noran regarda son maître, attendant la suite, quelque peu impatiente...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Geko - Cours n°2 - Partie 1   Dim 23 Jan 2011, 14:28

La jeune femme, pour s'échauffer, n'exécutait qu'un nombre limité de fois les exercices en question. Et elle ne s'était pas trop occupée de ses jambes, ce qui était un tort qu'Orwan s'empressa de retourner en conseil.
Laissant les mots jaillir de lui, il adressa un sourire tranquille à Noran.


- C'est plutôt bien, je voudrais juste te mettre en garde de deux ou trois choses.

Déjà, avant d'échauffer ton corps entier, tu devrais commencer par courir un peu, car cela enclenche le processus d'effort pour ton coeur, et donc irrigue mieux tous tes muscles lorsque tu les échauffes par la suite. Et ensuite, faire trois ou quatre fois chaque exercice ne suffit pas à s'échauffer correctement. Si tu aspires à ne faire que quelques exercices peu compliqués, cela peut suffire, mais avec ce que je prévois de te faire faire, il vaut mieux que tu continues jusqu'à ce que tu sentes tes muscles plus détendus dans l'effort, d'accord ?


La laissant finir donc de s'échauffer, il se joignit un instant à elle pour étirer quelques uns de ses muscles les moins sollicités. Il était échauffé depuis le matin-même, il le faisait toujours lorsqu'il s'éveillait, mais ainsi il montrait aussi l'exemple à son apprentie.

Au bout d'une dizaine de minutes, lorsqu'il jugea que Noran était assez prête, il hocha doucement la tête et désigna les écuries, demandant donc à son apprentie de s'occuper de sa jument pour qu'ils pussent monter. Lui-même s'avança vers les portes menant aux boxes intérieurs en adressant un clin d'oeil à la jeune femme, et se rendit prendre un licol pour s'occuper de sa propre jument.

Layr l'attendait, impatiente, ronflant doucement lorsqu'il s'avança vers elle.
L'accueillant d'un coup affectueux de la tête, elle fourra son nez contre l'épaule de l'homme, qui sourit.

La jument avait été dans les prés jusqu'à la veille au soir, et sa robe n'était plus que d'un marron boueux étonnant, que l'on aurait pu prendre pour la réelle couleur de son poils, tant elle s'en était recouverte. Un léger soupir passa les lèvres du Marchombre, alors qu'il se munissait d'une étrille et entamait son pansage minutieux.
A lui, il lui fallut une bonne heure avant que Layr fût prête, enfin, sellée et bridée.

La sortant au dehors, il apprécia les claquements de ses fers neufs sur la dalle des écuries, et trouva Noran prête elle aussi. Lui adressant un sourire tranquille, il flatta l'encolure de sa jument et se hissa sur la selle avec souplesse.


- Bien. Puisque tu as une jument, je suppose que tu sais monter à cheval, n'est-ce pas ?
Veux-tu me dire ce que tu sais, sur les chevaux ?


Il lui sourit tranquillement.
Layr se mit au pas au premier frôlement d'Orwan sur ses flancs, tirant un sourire au Marchombre.

Cela faisait tellement longtemps qu'ils se connaissaient...
Plus de treize ans.

Il se souvenait pourtant de manière limpide de leur première rencontre.
C'était une froide journée d'hiver.
Il ne neigeait pas, pourtant l'air était humide. Plein de gel et de cristallisation des éléments.
Il marchait dans le marché d'Al-Jeit, traçait un sillon dans la foule, près des animaux. Dans l'allée des chevaux. Et son regard s'était posé sur la pouliche qu'elle était à l'époque, pouliche de trois ans. Son regard intelligent l'avait conquis, la tenue de sa tête, haute, l'avait attendri, et il avait admiré ses longs crins.

D'une gentillesse admirable, d'un calme étonnant, d'une sérénité inébranlable, la jument s'était fondue dans sa nouvelle existence de voyages et d'aventure avec une facilité déconcertante, et semblait apprécier les attentions d'Orwan. Il avait terminé son éducation, lui avait appris de nouvelles choses.

Flattant l'encolure de la jument, Orwan soupira doucement, son regard glissa sur le paysage givré.
Ils avançaient pour l'instant d'un bon pas, mais le Marchombre ne comptait pas s'en tenir à cette allure tout au long du voyage. Il attendait juste d'être certain que Noran savait chevaucher correctement, et s'élancerait alors dans un trot tranquille, mais que les chevaux pouvaient tenir plusieurs heures sans se fatiguer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Geko - Cours n°2 - Partie 1   Dim 23 Jan 2011, 21:15

Noran suivit un instant les mouvements de son maître jusqu'à ce qu'il lui demande d'aller préparer sa jument. Noran acquiesça et entra dans l'écurie en prenant un filet à l'entrée. Ses talons claquaient sur le pavé mais elle n'y prêta pas grande attention une fois qu'elle arriva devant le box d'une jeune jument d'un blanc immaculé. Elle était frileuse et Noran préférait la savoir au chaud pendant l'hiver, comme Peral le lui avait conseillé lorsqu'elle vivait avec lui. A la vue de Summer, tous les souvenirs remontèrent, trop vite, trop fort et ils submergèrent la jeune femme...

*** Peral approcha, la pouliche le suivait, le regard pétillant, elle avait deux ans et était encore fugueuse. Le jeune homme lui passa un filet et y attacha une longe. Noran l'observait, assise sur la barrière. Elle adorait le regarder dompter les plus jeunes chevaux du haras. Elle étudiait ses moindres gestes afin de pouvoir les reproduire un jour. Elle savait qu'elle en aurait besoin, très certainement. Peral l'appela depuis le centre de la piste.

« Noran ! Viens, je vais t'apprendre comme faire. Cette pouliche ne pourra certainement plus se passer de toi ensuite. Tu as un don avec les animaux tu sais... »

La demoiselle de 18 ans sauta par dessus la barrière et rejoignit son compagnon. Il lui tendit la longe et posa sa main sur la sienne. Noran ne le remarqua même pas et se concentra sur la pouliche. Elle était née en plein été, deux ans auparavant et c'est ce qui lui donnait son nom. Summer. Elle était parfaitement blanche, ses crins semblaient argenté et Noran pensa à son loup, ce cher ami qui la protégeait et la suivait depuis son enfance, il avait, lui aussi des poils longs et argentés. ***

Noran ouvrit le boxe et regarda Summer, cette dernière lui retourna son regard et piaffa. Elle avait compris la raison de la présence de Noran, comme chaque fois. La jeune femme avança dans le boxe et tendit la main vers l'encolure de la jument, celle-ci tendit le cou et vint mettre son nez dans la paume de la demoiselle qui lui passa le filet et la fit soritr de l'écurie, elle la préparerait à l'extérieur. Seishin était de retour et Noran pouvait compter sur lui pour surveiller Summer le temps qu'elle se procure tout ce dont elle avait besoin. Une bride, une selle et une étrille. La jument hennit lorsque Noran disparut dans l'embrasure de la porte mais c'était calmée à son retour. La jeune femme la pansa avec douceur et l'équipa. Elle savait calmer sa jument dans toutes les situations... ou presque. Summer devenait incontrôlable uniquement quand le danger inquiétait Seishin, Noran en avait déjà fait l'expérience. Elle sauta sur sa selle avec légereté et s'y installa convenablement, flattant l'encolure de sa jument.

« Bien. Puisque tu as une jument, je suppose que tu sais monter à cheval, n'est-ce pas ?
Veux-tu me dire ce que tu sais, sur les chevaux ? »

« Oui, je sais monter. J'ai vécu dans un haras quelques temps, je connais pas mal de choses sur ses bêtes mais la liste exhaustive serait trop longue. »

Noran suivit son maître, au pas, mais elle s'ennuyait sur sa selle et aurait bien lancé Summer au galop, sachant qu'elle n'attendrait que cela...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Geko - Cours n°2 - Partie 1   Mar 25 Jan 2011, 18:58

Orwan observait son apprentie, qui se débrouillait bien pour s'occuper de sa jument. Il nota toutefois quelques erreurs, les rapporta à cette dernière pour qu'elle pût ne plus les faire, la conseilla un instant sur la manière de sangler doucement un cheval pour ne pas lui faire mal aux vertèbres, mais il était agréablement surpris de voir que l'apprentie connaissait quelques petites choses sur l'équitation en général.

Par contre, le concept du cheval lui semblait totalement étranger, ce qui tira un froncement de sourcils à Orwan.
Et cette impression se renforça dans son esprit, sans qu'il en tire de conclusions hâtive ou de quelconque jugement, lorsqu'elle dit connaître pas mal de choses sur ces « bêtes ».

Le Marchombre tiqua à ce moment précis.

Il se rapprocha de la jeune fille qui montait sur sa propre jument. Elle se tenait bien droite, les coudes légèrement ouverts, les épaules en arrière, comme une bonne cavalière. Mais sa hanche était trop rigide et surtout, elle n'accompagnait pas les mouvements de sa jument du bassin, ce qui laissa deviner quelques petites choses au Marchombre.

Se penchant délicatement vers elle, il sourit tendrement.


- Mesure tes mots, jeune apprentie.

Il prit une inspiration. Sourit.

- Cette « bête », comme tu dis, te fais l'honneur de bien te vouloir sur ton dos. Traite-la comme tu traites un ami.

Se redressant sur sa selle, ses doigts vinrent jouer avec les crins de Layr.
Il sentait que la jeune femme ne s'accordait pas avec sa jument. D'une part parce qu'elle s'ennuyait et n'essayait pas de se plonger dans la relation avec sa jument, et d'autre part parce que sans doute elle pensait savoir ce que cette dernière voulait.

Il sourit tendrement.


- Je vois que tu es impatiente de passer à l'allure supérieure... Pourquoi ?

Il se souvenait de lui-même, bien des années plus tôt, alors qu'il n'était qu'un adolescent en devenir.
Il avait appris à monter à cheval avec les Thüls, ne voyant que l'utilité que lui procurait un tel moyen de transport. Peut-être un peu plus que cela, il était aussi sensible et sa mère le rabrouait bien des fois lorsqu'il parlait des chevaux comme d'objets.

Puis, il avait rencontré Syana, évidemment. Et sa vision des choses en avait été complètement bouleversée.

Un sourire indolent passa sur le visage d'Orwan.
Il admirait la manière de monter de Noran, qui était la manière la plus classique et sans doute la plus efficace de se faire comprendre de tous les chevaux. Elle restait souple dans ses articulations, peut-être un peu trop ferme dans ses mains, mais elle montait bien et tenait sans doute pas trop mal sur un cheval en cavale.

Il sourit encore.
Tranquille.
Attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Geko - Cours n°2 - Partie 1   Mer 02 Fév 2011, 17:14

Cette « bête », comme tu dis, te fais l'honneur de bien te vouloir sur ton dos. Traite-la comme tu traites un ami.
Je vois que tu es impatiente de passer à l'allure supérieure... Pourquoi ?


Les phrases de son maître sonnèrent étrangement aux oreilles de Noran, elle savait qu'il avait raison mais jamais Peral ne lui avait expliqué ça comme ça. Noran fut empreinte d'un sentiment de tristesse vis à vis du jeune homme qui l'avait hébergée pendant près d'un an et demi. Elle lui en voulait de ne pas lui avoir expliqué les choses autrement. Elle regarda son maître, surprise par la question. Elle aimait sentir le vent fouetter son visage et c'était une telle sensation qu'elle recherchait quand elle montait à cheval, du moins, durant les premières minutes. Elle expliqua à Orwan sa fugue du haras sur le dos de Summer, leur première escapade, leur course sur la plaine dans la douceur du petit matin. Noran s'en souvenait comme si c'était hier, en fermant les yeux, elle pouvait encore sentir la brise fraîche sur son visage et dans ses cheveux. Le sifflement du vent à ses oreilles raisonnait encore dans son esprit... Les souvenirs étaient si vivant, si frais, si doux.
La jeune fille laissa ses émotions l'emporter et elle raconta cette expérience à son maître, tout entière elle se replongea dans les souvenirs. Summer secoua la tête quand Noran vint à parler du vent, comm si elle aussi, elle revivait cet instant qu'elles avaient partagé déjà plusieurs mois auparavant. La jeune femme posa sa main sur l'encolure de sa jument et se pencha en avant jusqu'à ce que ses cheveux blonds viennent se mêler dans la crinière blanche de la jument. Elle était bien installée comme ça, toute proche de l'animal. Elle la sentait vivante et plaçait une confiance infinie en elle. Summer piaffa. Noran se redressa et regarda droit devant elle, fixant l'horizon de ses prunelles vertes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Geko - Cours n°2 - Partie 1   Mer 09 Fév 2011, 12:30

Orwan détecta la surprise dans l’attitude de son apprentie, et il sourit tranquillement.
Après tout, si on ne l’expliquait pas, qu’on ne le démontrait pas, certaines évidences n’avaient pas leur sens dans l’esprit humain. Il en avait été la preuve, comme Noran à ce jour.

Lorsqu’elle se décida à répondre à sa question, elle lui expliqua qu’elle aimait sentir le vent dans ses cheveux, avant de se lancer dans un récit de son passé, un passé où elle s’était enfuie du haras où elle était à toute vitesse sur le dos de sa jument, dans un moment hors du temps.

Le Marchombre hocha doucement la tête.
Ceci expliquant cela, il venait de comprendre pourquoi Noran aimait galoper, au-delà des mots qu’elle avait prononcés pour répondre à sa question. C’était la sensation de liberté et d’ivresse d’une telle vitesse qu’elle appréciait plus que tout, et le vent n’était que la manifestation de la vitesse…

Le vent était les bras du monde.

Un sourire se glissa sur les lèvres fines d’Orwan, qui ferma les yeux un instant.


- Tu sais que si tu fais galoper directement ta jument alors qu’elle ne s’est pas échauffée, tu peux lui faire faire des « coups de chaleur », et elle peut avoir des problèmes respirations et musculaires durant toute sa vie après…

C’est pour ça que je commence par marcher.


Laissant plusieurs minutes s’écouler à cette douce allure qu’était le pas, Orwan laissa ses sens devenir le centre de son être. Ouvert à la nature autour de lui, il percevait le pépiement des oiseaux dans les branches des arbres, le vent qui agitait leurs plumes et les rameaux des géants verts, l’odeur de la sève glissait jusqu’à ses narines, en même temps que l’odeur de la terre et de l’herbe sous leurs pas.

La Nature vivait.
Puissante et indétrônable.

Un soupir franchit bientôt les lèvres du Marchombre, qui se tourna sur sa selle pour inviter Noran à mettre sa jument au trot. A peine Orwan eut-il murmuré ‘trotte’ que Layr s’était engagée dans un trot dynamique et heureux. Les larges canons couverts de fanons d’une longueur étonnante se posaient presque avec légèreté sur le sol, et elle poussait puissamment avec son arrière-train, montrait sa joie de pouvoir courir.

Orwan sourit tranquillement, flattant l’encolure de sa jument.
Tant d’années s’étaient déroulées depuis qu’il l’avait rencontrée…
Le lien entre eux était surprenant, car plein de malice et de sagesse pourtant…




[Désolé, c'est court, et j'ai mis un peu de temps à répondre...]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Geko - Cours n°2 - Partie 1   Sam 19 Fév 2011, 21:29

Noran suivit son maître tout en profitant de l'instant présent. Elle se délectait de la douceur de l'air ainsi que de l'odeur fraîche de l'herbe et du vent. Elle secoua doucement sa tête avant de se coucher en avant, sur l'encolure de Summer. La petite jument avait un pas souple et Noran épousait les mouvement de celle-ci. Elle ferma les yeux et se laissa envahir par la douceur et les mouvements de l'animal. Plus rien n'existait autour d'elle et de Summer. Il n'y avait plus que la cavalière et sa monture, plus que deux amies d'enfance, deux compagnes, deux soeurs. Lorsqu'Orwan lança sa jument au trot en invitant Noran à faire de même, la jeune fille ne dut rien faire de plus que de presser très légèrement ses jambes autour du corps de la jeune jument et celle-ci s'élança, souplesse et vitesse. Noran se redressa, laissant le vent fouetter son visage, elle était enfin dans son élémant : la liberté. Summer se plaisait à ce rythme. Noran aussi. Toutes deux se sentaient libre, libre de faire ce qu'elles souhaitaient, d'aller ou bon leur semblait.

Noran profitait du vent, elle amait cet élément : libre, doux, violent, indécis mais sûr. Tout était contradiction en lui mais elle était certaine que le vent savait toujours c e qu'il voulait. Si c'était voir le soleil se coucher, il irait à l'ouest, si c'était profiter d'une journée chaude, il viendrait du sud, etc. . La jeune fille tendit les bras au dessus de sa tête et se pencha dangereusement vers l'arrière mais elle avait confiance en Summer et savait qu'elle ne tomberait pas. Le vent, tout ce qui comptait c'était le vent et ce sentiment de liberté qui en émanait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Geko - Cours n°2 - Partie 1   Sam 16 Avr 2011, 14:13

Orwan laissa Layr trotter et galoper de tout son soûl, jusqu'à ce qu'elle repassât au pas d'elle-même, au bout de plusieurs heures. Cela avait beau faire plus de dix ans que le Marchombre l'entraînait, elle connaissait ses limites et ne les franchissait qu'en cas d'extrême urgence. Or, ce voyage était tout, sauf une urgence. Au contraire. Prendre son temps, c'était continuer à avancer à son rythme, et se confondre avec le chemin que l'on traçait pour soi.

Le Marchombre tourna la tête vers Noran un instant lui adressant un sourire. Puis, inspirant longuement, il invita son apprentie à descendre de cheval.


– Mangeons.

Lui proposant un morceau de viande séchée, qui n'était pas très bon mais très nourrissant, Orwan laissa aussi un petit temps de repos à son apprentie. Il ne savait pas trop si elle montait souvent et longtemps, et les courbatures de l'équitation étaient toujours douloureuses et sourdes les premières fois.

Puis, il l'invita à se relever, un sourire toujours au coin des lèvres.


- On va courir, cette après-midi.

D'un mouvement du menton, il montra la direction à Noran, avant de prendre les rênes de Layr, pour les passer par dessus son encolure et les tenir dans sa main droite. La jument avait l'habitude des moments de course de son cavalier, et le suivit immédiatement dans un petit trot qui lui permettait d'économiser son énergie et son souffle.

Orwan efforça son apprentie à courir au moins trois heures. Parfois, il ralentissait tellement qu'une personne en train de marcher pouvait tout à fait les doubler, mais cela n'avait pas d'importance : Noran devait prendre du souffle, de l'endurance, et de l'énergie, pour savoir s'en servir.

La course était un moyen de développer son corps sous plusieurs angles.
Des angles qui pouvaient servir dans toutes les circonstances possibles et imaginables.

L'endurance permettait de pouvoir fournir un effort, quel qu'il soit, sans se fatiguer trop vite.
Le souffle permettait de rester invisible sous l'eau, en augmentant la capacité pulmonaire.
Les muscles répondaient mieux aux sollicitations et ainsi avaient plus de chance de réagir dans le réflexe qu'auparavant.

Oui, la course était indispensable.

Et lorsque le soleil commença à se coucher derrière l'horizon, Orwan passa à la marche, mais une marche dynamique et énergique, ne s'arrêtant complètement que lorsque l'astre de feu disparût derrière les montagnes de l'Est.

Il monta un camp, montrant à Noran comment faire efficacement un feu, comment trouver le bois le plus propice à s'enflammer, comment trouver un endroit bien adapté pour y faire un camp, justement. Lorsqu'ils eurent mangé, le Marchombre se redressa et invita son apprentie à le rejoindre, un peu à l'écart du feu.


- Il me semble que Bella vous avait déjà essayé au lancer de poignard...

Faisant une petite pause, il sortit un poignard d'une vingtaine de centimètres de sa tunique, pour le tendre à Noran.

- Donc nous allons commencer par cela. Montre-moi ce que tu sais faire.

Un sourire sur le visage, et Orwan désigna une souche, un peu plus loin.

- Voici ta cible.

Lui adressant un léger clin d'oeil, le Thül se recula d'un pas, pour observer tous les mouvements et attitudes de son apprentie. Il savait qu'elle avait déjà lancé, et que sans doute Bella lui avait donné des conseils. Mais il y avait toujours des choses qui n'allaient pas, des choses à améliorer...




[Je suis vraiment navré, je n'avais pas vu que tu avais répondu ! u_u ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Geko - Cours n°2 - Partie 1   Sam 21 Mai 2011, 18:05

Après plusieurs heures à un rythme à la fois rapide et tranquille, Orwan annonça qu'ils allaient manger. Noran fit ralentir puis s'arrêter Summer et en descendit d'un bond sans oublier de flatter longuement l'encolure de la jument. La jeune apprentie s'approcha de son maître qui lui tendait une de ces languette de viande séchée dure comme du bois et absolument infectes au goût. Il n'y avait malheureusement que ça. C'est avec une grimace que Noran machouilla sa viande. Après ce repas... frugal, Orwan apprit à Noran qu'ils allaient courir. Malheur ! Noran savait pertinemment que la course et l'endurance étaient essentiels dans l'apprentissage mais elle avait un léger problème au genoux depuis quelques temps et elle savait que celui-ci se mettrait à lui faire mal en pleine course. Summer à sa suite, Noran s'élança dans la direction indiquée par son maître à un rythme tranquille d'abord et petit à petit, elle accéléra le rythme tout en gardant une respiration lente et régulière. L'endurance ça ne la dérangeait pas, c'était juste la manière de l'apprendre qui la rebutait quelque peu. La jeune apprentie ne s'essoufflait pas rapidement, au contraire, mais son genou lui fit mal au bout d'une heure. Elle continua malgré tout sans se plaindre. Essentiel, cet exercice était bien trop important pour qu'elle cherche à l'eviter par une douleur sans importance d'une articulation capricieuse. Toutefois, elle boita sur les 100 derniers mètres de course. Son genou était devenu bien trop douloureux et, chance, le soleil glissait déjà derrière les cîmes des arbres. L'exercice touchait à sa fin. Orwan reprit une marche rapide, Noran le suivit mais restait quelques mètres en arrière, son genou bien trop douloureux pour qu'elle puisse se tenir à le même hauteur que son Maître. Une fois que le soliel eût tout à fait disparut, ils s'arrêtèrent.

Après un repas léger mais équilibré, Orwan s'écarta du feu, invitant Noran à le rejoindre. Celle-ci ne se le fit pas répéter. Elle se redressa, prenant garde à ne pas se fair mal à nouveau, et le suivit. Il lui sourit et lui indiqua une souche non loin d'eux. Lancer de poignard. Noran sortit le poignard que Orwan lui tendait et le soupesa un moment. Elle porta son autre main à sa ceinture, où le poignard que lui avait offert Bella était attaché. Le poignard d'Orwan était plus grand bien que plus léger. Noran le fit tourner délicatement dans sa main pour l'observer sous toutes ces faces avant de s'apprêter à le lancer. Elle joua avec encore un instant puis elle le saisit par le manche. Fermement, le poignard ne pouvait bouger, même s'il barrait un coup éventuel. Noran ferma les yeux, la chaleur de sa main se diffusant dans le manche en métal de l'arme. Elle tendit le bras et, comme si elle insuflait sa propre énergie dans l'objet, elle jeta son bras en avant et, à la dernière seconde ses doigts s'ouvrirent, laissant le poignard voler en direction de la souche dans le prolongement, presque parfait, du mouvement de la jeune fille. Un bruit sourd et le poignard était enfoncé dans la souche. Noran rouvrit les yeux seulement après que le son ait résonner une dizaine de minutes dans sa tête.

Seishin, le loup, se tenait couché près du feu, la jeune apprentie sentait sa présence mais elle ne se retourna pas vers lui tout de suite, elle respira un moment l'air doux de la nuit qui l'enveloppait et regarda son maître, guêtant un signe d'approbation. Après tout, le poignard était planté presque à la verticale dans le centre de la souche et pratiquement la totalité de la lame était plantée dans le bois.

[Désolée, j'ai eu beaucoup à faire après avoir vu que tu avais répondu, d'où cet important retard =(]
Revenir en haut Aller en bas
 
Groupe Geko - Cours n°2 - Partie 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Groupe Leenio - Cours n°5
» Groupe Humo - Cours n°3
» 2e cours: éclipses partie 1
» Groupe Bizya - Cours n°2
» [Jour I] Pour faire partie du « petit noyau », du « petit groupe », du « petit clan » des Verdurin ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Lac Chen :: Le Pollimage-
Sauter vers: