AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Certains membres prennent un an !

Pour voir si votre personnage est concerné,
merci de consulter ce sujet !

Si d'ici deux semaines, vous n'avez pas ajouté l'année à votre personnage,
vous serez sorti de votre groupe.
Si d'ici un mois cela n'est toujours pas fait, cela sera un avertissement !

Partagez | 
 

 Cour N°1: Groupe Geko . " Le début du voyage "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Cour N°1: Groupe Geko . " Le début du voyage "    Mar 09 Aoû 2011, 18:59






K y t e G r a y
" Battement de cœur ... Au rythme de la liberté "


    . Le soleil finit par se lever . Tandis que ses rayons , pareil à une caresse , illumine mon visage , je réfléchis . A ma vie en général , mais surtout à mon passé , même à mon futur . Dans cette ville qui avait autrefois été mon seul et unique repaire je devrais aujourd'hui prendre élève et commencé un apprentissage à mon tour . Je ne doutais pas d'en être capable . Non , je me savais prêt , mais accepter de laisser entrer dans sa vie une élève n'en restait pas moins une décision importante . Une décision que j'avais décider de prendre , tout d'abord parce que l'on me l'avait proposé mais également parce que son histoire m'avait intéressé . Avoir deux maîtres différents n'est pas chose courante et il lui avait sans doute fallu faire preuve de détermination pour continuer d'avancer malgré tout sur sa voie . Malgré le fait qu'elle aurait pu s'avérer être une élève excellente , l'idée d'apprentissage restait tout de même à mes yeux confuse . Était-je vraiment prêt ? Je lève les yeux , mon coeur s'emballe , réponse silencieuse à ma question . *Oui*. Mon esprit bouillonne.*Non*. Deux réponses différentes qui n'en forme qu'une . *Peut-être* . Qui loin de me décourage , me pousse . Encore . Comme toujours . Vivre dans l'incertitude ne m'avait jamais dérangé , j'avais toujours su m'adapter .Aujourd'hui encore à moi de me le prouver . J'arrête de penser . Je m'ouvre à mon univers . Le vent fouette mon visage et malgré la saison chaude le froid transperce mes vêtements . Les tours argentines sont toujours les mêmes , seule dans le ciel et dans un univers de silence noble qui est le leur . Était-il possible que seul un marchombre soit capable de briser cette chape furtive et de s'approprier ces piques vertigineux ? L'idée d'un monde existant seulement pour un groupe réduit de personnes me plaisait définitivement énormément . Sentir le vide sous ses pieds, comme aspirer par une envie irrépressible de s'envoler . Délicieuse et dangereuse à la fois . Sentir tous ses sens stimuler par un désir implacable . Irrésistible et mortel . La liberté . Battement d'un coeur ... Aux rythme d'une vie . Accroupis j'observe , en bas les gens se font masses et se bousculent les uns contre les autres dans d'étroites ruelles . Ils forment un torrent puissant mais , désordonné . De là où ils sont ils ne peuvent pas voir le ciel ils sont enfermé dans un quotidien sans aucun imprévu et tracer pour eux à l'avance . Je les observe . Et je tente de m'imaginer si jamais mon chemin avait croisé celui des Marchombres . J'aurais été comme ces personnes , coincer sur terre à jamais , condamné à ne pas connaitre le sens d'une vie libre .Je me lève , il est l'heure d'aller la trouver . Inspiration . Le vide en dessous de mes pieds reste impalpable . Expiration . Je m'élance et saute dans le vide . Porté par l'air je laisse mes sens tourbillonné . La réalité me rattrape . Torsion . Mes doigts s'empare avidement d'une perche pour ralentir ma chute . Torsion . Je bondis sur un parapet , le sol est là , je me laisse glisser jusqu'à lui et atterrit sans aucun bruit sur les pavé de la ruelle . Je me relève et après un coup d'oeil sur l'étalage d'un marchand avoisinant je me faufile au coeur même l'abondance grisonnante .Je me fonds comme une ombre parmi la foule , je la laisse m'emporter pour mieux la contrôler . Elle veut m'étouffer , je lui échappe . Elle veut me broyer , je disparais . Enfin aux étroites ruelles se succède une grande place aux centres de la qu'elle une fontaine tout en arabesque aquatique , reflet divins et jeux de couleurs trône . A cet endroit précis de la ville pauvre s'efface pour laisser place à la richesse de la capitale tant réputée , les larges pavé disjoint se font remplacer par de fine dalle de pierre claire . Les odeurs nauséabonde devienne d'enivrante senteur , même les gens semblaient plus oisif comme s'ils n'avait d'autre préoccupation que leur propre bonheur . Sans hésiter je fends la foule pour me diriger vers une auberge du nom de " Siffleur Sifflotant " là il entre sans hésitation . Une fois la porte fermer il regarde avec attention la salle qui l'attend . Loin des tavernes des quartier pauvre mal fréquenté des quartier pauvres fréquenté par des hommes bourru et sans manière l'intérieur de l'auberge était plutôt calme . Pas de masse de fumée irrespirable et seul de rares rire fusait de-ci de là . Remarquant le regard suspicieux du tavernier je pris une table en fond de salle et demandait une boisson . Je n’eut pas à attendre longtemps . Une vingtaine de minute après mon entré ce fut au tour d'une jeune fille de pousser à son tour la porte de l'établissement . Blonde et pas particulièrement grande je la remarquais immédiatement et devinait sont identité . Son allure et sa démarche étaient sans aucun doute celles d'une apprentie en devenir . Je lui fis un signe de la main et sans aucune hésitation elle vint s'assoir à ma table .

" Enchanté je me nomme Kyte Gray . Je suis un Maître Marchombre et l'on m'a demandé de t'accompagner pour le reste de ton apprentissage . Comme tu as déjà dépassé le niveau Sal nous partons immédiatement pour le nord . "

    . Je n'en dis pas plus , pas besoin . Cette jeune fille avait , par deux fois déjà , perdu son maître revenir sur ces évènements n'était pas nécessaire et ne lui aurait rien apporté . Il lui fallait a présent se tourner vers futur .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cour N°1: Groupe Geko . " Le début du voyage "    Mer 10 Aoû 2011, 16:58

Noran avait perdu Bella et Orwen. Elle était seule et ne parvenait pas à retrouver ni le sourire, ni le sommeil. Depuis plusieurs semaines, elle errait dans le Sud sans oser rentrer à l’Académie, sans oser s’amarrer ailleurs. Elle était désemparée. Perdre Bella avait été dur, Orwen encore plus. Son prochain maître, s’il y avait, la laisserait-il, lui aussi ? Elle resta plus d’un mois dans la région d’Al-Chen puis descendit plus dans le Sud pour rejoindre Al-Jeit. Elle gardait auprès d’elle Summer, et Seishin ne la lâchait plus d’une semelle. Le trio traversa la distance entre Al-Chen et Al-Jeit en trois jours. Ils ne rencontrèrent personne. Noran avait du mal à se remettre. Elle avait tant apprécié Orwen, elle avait espéré qu’il soit son maître jusqu’à la fin et cela n’avait pas été possible. Le reverrait-elle ? Elle en doutait. A son arrivée à Al-Jeit, elle laissa Summer dans un petit haras à deux kilomètres de la ville, certaine qu’elle y serait bien. Seishin vint en ville avec elle. Malgré son âge, il suivait bien. Sa taille imposante (en particulier à côté de Noran) effrayait les gens ou suscitait chez eux une forme secrète d’admiration. La jeune marchombre entra dans la ville l’air hagard et perdu, elle traversa la ville de part en part, longeant les murs et se cachant dans les recoins offerts lorsque des groupes venaient en sens inverse. La ville était morne et grise. C’était désolant et à la fois en harmonie avec ce qu’elle vivait. Le jour déclina deux heures à peine après qu’elle soit arrivée. Les gens rentraient chez eux, les étals de marchands quittaient les rues. Al-Jeit était endormie… Ou morte. Noran leva les yeux vers le ciel. Elle se sentait attirée par les hautes tours, comme appelée mais n’avait pas le cœur à grimper. Elle entra dans un hotel simple mais soigné et demanda s’il restait une chambre de libre à l’accueil. Elle paya immédiatement pour trois jours et monta s’installer. La standardiste la prévint que les animaux domestiques n’étaient pas autorisés à entrer mais Noran l’ignora et de toute façon, vu la taille de Seishin, aucun membre de la sécurité ne s’acharnerait pour le mettre dehors. Le loup accompagna la jeune femme. Il se coucha au pied du lit et s’endormit aussi sec.
La chambre était petite et douillette. Le lit était de bonne qualité et les draps sentaient bon le frais. Noran ouvrit grand la fenêtre pour laisser entrer l’air de la nuit. Elle était certaine que l’Académie savait où elle se trouvait et qu’elle lui enverrait surement un nouveau maître. Après tout, elle avait envoyé une lettre d’Al-Chen, prévenant qu’Orwen l’avait laissée… L’apprentie entra dans la salle de bain et fit couler un bain d’eau brulante. Elle s’y glissa et y resta presque deux heures. Elle n’arrivait toujours pas à comprendre pourquoi elle se retrouvait seule à nouveau. Elle écouta les oiseaux nocturnes ‘’chanter’’ dans la nuit noire. Par la fenêtre, on ne voyait que le ciel sombre : pas de lune, pas d’étoiles. Noran sortit de son bain et se glissa, encore mouillée, dans son lit. Elle ressentit alors toute la fatigue accumulée depuis qu’Orwen était parti, la fatigue de ses chevauchées, la fatigue de la réflexion et du questionnement personnel. Ses muscles étaient tendus, le bain n’avait aidé en rien. La jeune femme eut un mal fou à trouver le sommeil. Elle ne réussit à s’endormir qu’à l’apparition des premiers rayons de soleil.

A son réveil, un message était arrivé de l’Académie : elle avait un nouveau maître. Elle avait rendez-vous avec lui dans l’auberge du ‘’Siffleur Sifflotant’’. Noran se leva avec difficulté, elle enfila une tunique de lin chocolat qui lui arrivait au genou, elle enserra sa taille d’une ceinture large en cuir clair et attrapa son sac à dos. Dagues et poignards y étaient entreposés, ainsi que son armure en cuir. Elle laissa tout en place et referma le sac de façon à ce que personne ne puisse l’ouvrir sauf elle. Elle laissa ses cheveux libres, sur ses épaules et dans son dos et quitta la chambre, Seishin sur ses talons. Dans le hall, elle se fit réprimander par le directeur. Elle ne l’écouta pas et quitta l’hôtel sans se retourner. Elle ignora encore l’appel de son estomac face aux étalages de fruits colorés et ignora également l’appel des tours et du vent. Elle ne grimperait pas avant d’avoir fait son deuil, en quelque sorte. Elle n’accorderait pas non plus sa confiance à son maître au premier coup d’œil, cette fois, elle ne se laisserait pas avoir.

« Je suis anxieuse Seishin. Crois-tu que celui-ci soit le bon ? Bien sûr que non, c’est impossible que tu penses cela, n’est-ce pas ? Heureusement que je t’aie tu sais. Allons, viens. »

L’auberge n’était pas folichonne, l’ambiance n’avait pas l’air extraordinaire… En même temps, à l’approche de 10h du matin, c’était mieux ainsi, sans doute. Noran regarda par les fenêtres depuis l’extérieur. Dans le fond de la pièce se tenait un homme aux cheveux sombres et au regard intrigant, Noran en était certaine, c’était lui. Elle se recula jusqu’à s’appuyer, de dos, sur le mur face à la porte. Elle respira un grand cou. « Quand faut y aller, faut y aller ! » Elle avança et poussa la porte, essayant d’avoir l’air assuré. Elle s’arrêta dans l’encadrement de la porte. L’homme qu’elle avait remarqué lui fit un signe de la main et elle s’avança, l’estomac noué par la faim et la nervosité. La jeune femme avançait gracieusement, ses longs cheveux blonds voletaient autour d’elle. A l’extérieur, Seishin attendait, couché contre le mur d’en face. Elle s’assit à côté de l’homme qui se présenta. Il s’appelait Kyte Gray et il lui annonça, presque fier de lui, qu’il l’accompagnerait « pour le reste de son apprentissage ». Noran manqua de tomber de sa chaise, ou de se relever et de partir, elle ne savait pas trop que choisir. Sachant ce qu’elle avait vécu, il n’avait pas le droit de lui annoncer ça comme ça. Elle n’entendit que la fin de sa dernière phrase. Ainsi, ils iraient vers le Nord. Noran le regarda fixement, elle remarqua ses yeux vairons mais n’y fit pas plus attention que cela. Elle déglutit, ferma les yeux, les rouvrit et prit la parole.

« Je suis Noran Lykia. Je ne vous fais pas confiance, sachez-le et soyez-en conscient. Je ne grimperai pas tant que je n’aurai pas terminé mes réflexions. Je ne répondrai à aucune question, même implicitement formulée. Je ne veux pas vous suivre pour l’instant mais comme vous vous êtes déplacé jusqu’ici, je vais le faire quand même. Je ne parlerai pas beaucoup alors écoutez moi. Je vous parais certainement orgueilleuse, hautaine, méprisante ou désagréable, je ne sais pas et ne veux, en aucun cas, le savoir. Dernière chose, je suis accompagnée d’un loup. Il ne me quitte jamais. Tâchez de faire avec sinon, cette fois, c’est moi qui vous laisserai. »

Sa voix trembla dans la dernière phrase, Noran n’avait pas encore la force d’en parler, elle le savait mais il fallait qu’elle pose des règles, même à un maître marchombre, même à Son maître. Elle ne pouvait plus se laisser faire gentillement. Elle souffrait, cela se voyait. Elle posa ses mains sur ses genoux et respira un grand coup puis leva son visage vers celui de Kyte et lui adressa un sourire timide qui jurait avec la tristesse de son regard.

« Je suis désolée si je vous ai offensé mais je pense que vous me comprendrez. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cour N°1: Groupe Geko . " Le début du voyage "    Mar 16 Aoû 2011, 20:26



" Non . "


  • Réponse claire nette . Kyte la regarde , avec tristesse et Irritation . Tristesse parce que son attitude était indigne de la marchombre qui sommeillait encore en elle et qu'elle risquait de totalement ce gâcher . Irritation parce qu'à travers sa vie c'était les efforts des personnes qu'elle regrettait tant qu'elle laissait pourrir .



" Je refuse de comprendre cela . Tu n'arriveras à rien tant que tu garderas l'illusion de tout contrôler , tu as perdu deux maîtres déjà et tu ne pouvais rien y changer . Tu ne veux pas me suivre ? Alors , part . Deux personnes qui était chère à t-on coeur on disparue de ta vie . Mais ceux-ci se sont dressés à tes côtés ils ont créer pour toi l'esquisse d'un chemin ... Ils l'ont parcouru avec toi pour te guider . Et aujourd'hui tu refuses tout simplement de te dévouer pour suivre cet héritage qu'ils t-on laissé ... Croit-tu vraiment les honorer en agissant de la sorte ? Permet moi d'en douter . . Tu as souffert , certes . Mais la réalité est comme elle est et ne changeras pas il est donc inutile que tu attende quoi que ce soit d'elle .Tu restes tourner vers ton passé , pire tu le laisses te guider . Vas-tu laisser leur disparition guider ta vie vers la noirceur ou vas-tu accepter de suivre ce chemin qu'ils t'avaient aidé à trouver? Je t'offre une opportunité à toi de choisir . Mais sache-le l'apprentissage que je te propose est sans condition et exigera de toi une totale dévotion. Mon seul but reste cependant de t'aider
"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cour N°1: Groupe Geko . " Le début du voyage "    Mer 17 Aoû 2011, 10:54

Noran le regarda. L'étonnement s'affichait sur tout son être, l'habitait littéralement. Elle écouta Kyte et s'effondra. Elle remena ses jambes contre elle. Elle sentait l'irritation émaner de l'homme et elle provoquait chez la jeune femme du désarroi et du désespoir. Elle avait espéré mais cet homme était visiblement incompréhensif et cela la brisait. Elle avait espéré rencontrer un Maître marchombre qui saurait la comprendre. Qui saurait comprendre que perdre un Maître, un guide ou toute autre personne de confiance et ce deux fois de suite, laissait une marque profonde. Pour Noran, la confiance était sacrée, c'était quelque chose de pronfond et de précieux qui se gagnait et qui, une fois brisé, devait se reconstruire petit à petit... Faire confiance ou gagner la confiance était pour elle un procédé qui prenait du temps. Elle ne revenait pas des mots du Maître marchombre. Il l'avait repoussée si vite et si fort. Il n'était peut-être pas prêt à prendre en charge une élève. Peut-être ne se sentait-il pas assez en confiance avec lui-même...
Noran était recroquevillée sur sa chaise et fixait Seishin assis devant la porte de l'établissement. Il lui apportait un peu de réconfort mais cela ne l'aidait pas à se remettre. Cet homme l'avait brisée un peu plus, encore. Elle avait été très fragilisée à la perte d'Orwen et l.il n'avait visiblement pas pu comprendre ce que cela faisait de perdre ainsi deux maîtres lorsque l'on a ni ami, ni famille ni aucun autre être humain à qui se rattacher, se raccrocher. A qui exprimer sa douleur et son désarroi. Noran le considérerait désormais comme peu apte à la comprendre mais elle accepterait malgré tout son offre. Elle fixait toujours le loup posté devant la porte quand elle lui répondit.

« J'accepte votre proposition... »

La jeune femme était malheureuse et seule depuis trop longtemps pour refuser de la compagnie. mais elle resterais sur ses positions. Elle ne se dévouerait pas à cet homme mais ça, elle le gardait pour elle, profondément enfuit en elle. Il lui avait fait mal dès leur rencontre. Elle ne le connaissait ni d'Eve ni d'Adam et il lui imposait de lui faire confiance. Comment cela était-il possible de la part d'unm aître Marchombre ?

*** Comment peut-il imaginer une seule seconde que je vais lui laisser toute mon âme, tout mon corps et tout mon esprit. Je ne suis pas un objet. Je ne me donne pas, je m'implique aux côtés des gens mais je refuse de leur appartenir. *** - Pensa-t-elle

Noran releva la tête et regarda son Maître... Elle avait l'air désemparé et cela se lisait dans ses yeux, dans ses traits. Tout son être criait son malêtre mais personne ne semblait le remarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cour N°1: Groupe Geko . " Le début du voyage "    Mar 06 Sep 2011, 23:00







K y t e G r a y
" Un non peut parfois être un oui "




    . Ses mots disaient oui . Son regard disait non . Je voyais dans ses yeux des lueurs de tristesses et d'incompréhensions . Moi qui de tout temps avait toujours été touché par la souffrance des autres . N'avais-je pas été trop dur avec elle ? Si . Je continus de l'observer en silence , sa souffrance était profonde et sincère , il allait lui falloir du temps avant de ne pouvoir ré-accorder sa confiance et il était tout à fait possible que la blessure qui se trouvait en elle reste a jamais , même une fois guérie . J'en avais parfaitement conscience . Un temps que je lui donnerais sans aucune hésitation . Mais prendre quelqu'un sous son aile pour l'aider était une tâche ardu et si j'avais , précédemment , était tenté de dire que j'en était capable , son regard meurtri me faisait maintenant changé d'avis . Il me fallait accepter le fait que tout le monde ne prenait pas les choses de la même façon et qu'un peu de douceur était parfois de mise . Son apprentissage serait en définitif une expérience enrichissante pour ma perception des rapports humains que j'avais trop longtemps dédaigné pour me tourner vers la nature et ses grandes étendue sauvages . Plus je réfléchissais plus je me disais que je m'était effectivement montrer dur , et même injuste envers elle , tout le monde ne pouvait pas supporter la douleur de la même façon . Et puis . N'était-ce pas mon maître qui m'avait un jour dit que lorsqu'il le sent on doit être capable de reconnaître ses torts et présenté ses excuses ? Voilà qui serait un bon début pour essayer de mieux se faire comprendre .

"
Excuse moi . Mes paroles n'avaient pas pour but de te blesser plus que tu ne l'est . Je sais a quel point il peut être dur de perdre un être qui nous est cher et en lequel on a confiance . Je n'ose donc pas imaginer ce que tu peux ressentir . Je ne souhaitais que te faire réagir , il te faudra du temps pour te remettre de ce que tu as vécu je le sais et je te suivrais pour t'aider . Je n'exige pas de toi une quelconque confiance en moi . Sache seulement que le jour où tu sera prête à t'ouvrir sur tes peines je serais à tes côtés pour t'épauler si tu le souhaites . "

    . Je pensais chacun de mes mots . J'espérais seulement que cela suffirait à lui faire comprendre ce que j'avais vraiment voulu dire précédemment .



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cour N°1: Groupe Geko . " Le début du voyage "    Lun 19 Sep 2011, 22:21

La situation revirait complètement. Noran resta quelque peu stupéfaite de ce changement soudain mais en fut soulagée et sa peine s'amoindrit quelque peu. Elle avait besoin d'entendre exactement ce genre de discours en ce moment. Elle qui était si seule. La jeuen femme se redressa sur sa chaise et salua son Maître d'un hochement de tête par lequel elle le remerciait et lui communiquait son respect. La demoiselle se leva, repoussant sa chaise dans un grincement.

« Si ça ne vous ennuie pas, je voudrais que nous y allions dès à présent, l'automne arrive et la pluie sera bientôt invitée à partager nos journées. Je tiens à voyager au sec le plus possible. Si, bien sûr, cela vous convient. »

La jeune fille resserra sa ceinture autour de sa taille et le regarda. Elle avait posé ses mains à plat sur la table en bois brut et attendait une réponse. Elle désirait reprendre les cours au plus vite et poursuivre sa route sur la voie. Elle voulait se sortir de la torpeur qu'il l'avait prise quelques semaines plus tôt et, aussi, reprendre en confiance en elle-même et en les autres. Toute cette vivacité, cette ardeur, cette soif d'aprendre et d'avancer qui la prenait soudainement aux tripes l'agitait et Kyte devait certainement la ressentir.

[HRP : désolée, c'est dourt :/]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cour N°1: Groupe Geko . " Le début du voyage "    Mer 16 Nov 2011, 17:35




Je l'avais regardé . Étonné . Surprise .

" Je te comprends, et tu as entièrement raison . Nous partons demain a l'aube pour le nord . Je crois savoir que tu as déjà un cheval retrouve-moi a la porte ouest "

  • L'air frais entre dans mes poumons,la ville me dévisage et je la dévisage à mon tour, silencieuse et assassine les cristaux de gel forment autour d'elle une écharpe silencieuse, des toits d'ardoise s'échappent de lourdes volutes de fumé s'acheminant vers le firmament .Penché au-dessus de la ville aux mille feux, vivant à nouveau, tombe dans mes mèches de Jai les premiers cristaux de l'hiver qui approche . Avec cette fraicheur nouvelle s'im mise en moi un sentiment différent de la froideur qui m'est propre, chaud et rassurant . Je lève les yeux au ciel , les étoiles , mes étoiles sont là comme toujours et pourtant plus différente que jamais . Parce que cette nuit tout est différent . Je regarde les tours de verre effilé qui s'élance au-dessus de ma tête . Comme si on ait appliqué un baume sur mon coeur . Assis au sommet d'une tour j'attends l'aube et ses rayons bénéfique . L'aurore de mes matins passés . Au sommet d'une tour . Pas n'importe laquelle . Celle où la voie m'avait été ouverte , celle qui marquait la fin de la ville . Et le début d'un long chemin . Autrefois pour moi, aujourd'hui pour une autre . C'était ici que j'avais choisi de faire mes adieux à la cité . C'était ici que j'avais choisi de laisser mes souvenirs tumultueux . Ma soeur, mon départ, les mauvaises aventures . À toutes ces brides de mon passé je disais adieu . Je me courbe encore un peu plus au-dessus du gouffre en dessous de moi et éclate d'un rire frais, sincère, comme un aliéné . Heureux d'être là où je suis à l'endroit où je me trouve, parfaitement à ma place ...


Je m'élance dans le vide , un oiseau prend son envol, un nouvelle fois . La bonne celle la . L'oiseau replis ses ailes .


  • Inflexion . Torsion du buste . Mon genou touche le sol crasseux de la capitale . En revoir ... Tout simplement heureux d'être là . plus besoin de me retourner . Tout est enfin fini . J'ai trouvé ce que je suis venu chercher .Plus que jamais . Plus que jamais un solitaire je m'élance dans les ruelles de la cité . Oui tout est enfin fini . Je discerne entièrement le monde qui m'en outre en étant à présent pleinement moi . Ou quelque chose qui s'en approcherait en tout cas . Je marche sans me préoccuper d'autre chose que de marcher .


Noirceur & Lumière
Eclat de liberté
Marchombre .

Je traverse la foule . Aucune hésitation juste une pâle étincelle de détermination .
On mattend .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cour N°1: Groupe Geko . " Le début du voyage "    

Revenir en haut Aller en bas
 
Cour N°1: Groupe Geko . " Le début du voyage "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !
» invitation du roi au peuple et chevalier de la cour.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Al-Jeit-
Sauter vers: