AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Certains membres prennent un an !

Pour voir si votre personnage est concerné,
merci de consulter ce sujet !

Si d'ici deux semaines, vous n'avez pas ajouté l'année à votre personnage,
vous serez sorti de votre groupe.
Si d'ici un mois cela n'est toujours pas fait, cela sera un avertissement !

Partagez | 
 

 [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Dolce Ysil
Maître Envoleur
Modérateur


Nombre de messages : 550
Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
Age: 39 ans
Greffe: Disque de métal tranchant autour du bassin
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Lun 12 Mar 2012, 15:27

- Il me semble que les stands de bières sont de ce côté-ci.

Dolce fit une grimace qui ressemblait autant à de la surprise qu’à une sorte de « mais tu te fous de ma gueule ? ». Cependant, la jeune femme ne sembla pas s’en offusquer, à moins qu’elle ne l’ait tout simplement pas vu.
Elle avait profité de son premier instant de répit, alors qu’il était debout, pour venir se placer tout contre lui, contre son torse, et il sentait le satin de sa robe contre sa peau, lui tirant de légers frissons à cause du tissus léger et tiède.

Il fallait bien avouer, par contre, qu’elle avait une prestance hors du commun : se tenant parfaitement droite, la nuque dressée, la tête haute, le regard perçant, elle semblait détailler tout ce qu’il se passait autour d’elle, avec une attention globale…
Une attention globale ?

C’est sans doute ce qui mit Dolce sur la voie. Avant que le nom de l’inconnu raisonne dans son oreille comme un nouvel indice. Anee. Mais ce n’était pas, par hasard, le nom d’une Maître Envoleuse au Domaine ? Peut-être se faisait-il des idées, mais une pinte de bière n’avait jamais eu un tel effet sur lui, il fut donc bien contraint de reconnaître que c’était sans doute cela. Et contre toute attente, un sourire étira ses lèvres.

- Enchanté Anee. Dolce, pour vous servir !

Et comme ils arrivaient au stand de bière, il put observer à loisir la technique particulière de cette Envoleuse de se faire remarquer. Tout en subtilité, les gens ne devaient se souvenir que d’un immense regard d’un bleu électrique posé sur eux ; et puis c’était tout. Rien ne semblait lui échapper, malgré la pinte de bière qu’elle avait déjà avalée, par rapport au poids apparent qu’elle semblait faire : une allumette.
Terriblement sexy, au fond, dans sa manière de faire les choses.
De se mouvoir, et de se plaquer, de cette manière, tout contre lui. Un sourire à peine moqueur glissa sur les lèvres de Dolce, alors qu’il décidait d’entrer dans son jeu : après tout, il était aussi là pour s’amuser ! C’est donc pour cela que ses mains se glissèrent, légères et fermes, sur la taille échancrée d’Anee.

- Tu veux quel type de bière, Anee ? Choisis !

Un léger sourire en coin, il sentait le tissus onduler sous ses doigts, et son regard croisa celui d’un jeune homme, un peu plus loin, qui le regardait avec un regard empli de jalousie, un regard noir. Riant intérieurement, Dolce lui tira la langue très discrètement, resserrant ses doigts autour de la taille de l’Envoleuse.
L’autre le dévisagea quelques secondes, avant de s’en aller dans l’autre sens, l’air passablement énervé, ce qui fit éclater de rire l’Envoleur.

La file venait de s’ouvrir devant eux, et il se faufila dans le trou qui s’était créé pour s’approcher du bar.

- Une ambrée et une…

Il lança un regard à Nee, qui compléta sa commande, avant de continuer

- S’il vous plait.

- Ca fait deux pieces de bronze.

- Les voilà.

- Merci. A qui le tour ?


Un sourire sur le visage, Dolce tenait les deux bières dans ses mains, ayant lâché momentanément la taille de Nee pour les transporter jusqu’à une place assise…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Mer 14 Mar 2012, 20:41

Evidemment qu’Anee avait vu la grimace étrange du jeune homme à ses côtés. Enfin, jeune… Il était sans doute un brin plus âgé qu’elle, mais cela lui convenait parfaitement, après tout. Un sourire sur les lèvres, la jeune femme continuait de détailler ce qu’il se passait autour d’elle, pour être sûre de ne rien rater, de tout voir.

Il l’emmena donc vers les stands de bière qu’elle lui avait désignés.
En lui parlait ainsi, elle n’avait jamais eu l’idée de l’offenser ou de le prendre pour un naïf. Au contraire. Mais apparemment, c’était l’effet que cela lui avait fait, et elle s’étonna de cette manière de penser. Ou presque. Il semblait particulièrement sensible à ce qu’il se passait autour de lui, et aux émotions des gens qui passaient sans cesse dans un sens ou un autre.

A sa présentation, il sourit tranquillement avant de lui rendre, lui offrant son prénom par la propre occasion. Ce prénom-même que cette gamine – garce ! – n’avait pas voulu lui donner, évidemment. Cela aurait été plus facile de l’aborder, sachant son prénom, mais finalement, cela se goupillait parfaitement bien. Et elle sentait que c’était bien parti, à voir la réaction qu’il avait à la sentir si proche de lui.
Et elle se délectait de sentir des muscles d’une puissance incomparable sous son tee-shirt moulant. Il aurait tout aussi bien pu participer au tournois que cela ne l’aurait pas le moins du monde surprise. Mais il semblait d’un autre ordre que ces badouins qui se trémoussaient sur le sable de l’arène.

La main, légère, qu’il venait de glisser autour de sa taille, en témoignait, si besoin était.
Il était bien plus délicat et distingué que ces chimpanzés en rut, il fallait bien l’avouer. Et elle se complaisait à se dire qu’il avait vraiment d’être un amant extraordinaire… Rien que cette manière de venir caresser sa taille de ses doigts, habile et aérien… Elle en frissonnait intérieurement.

Un sourire parfaitement serein et contrôlé sur le visage, Anee s’avançait donc avec grâce aux côtés du géant beau gosse. Elle se sentait soudain puissante, ainsi, dans le creux de ce bras, avec tous ces regards des femmes envieuses posés sur elle. Elle ne remarqua même pas l’homme qui la fixait elle, avec un regard noir sur Dolce ; non. Elle profitait de ce que cela lui procurait, cette sensation dans le creux du ventre qu’elle pouvait contrôler les consciences de n’importe qui avec cet homme accroché à son bras.
Quand ils arrivèrent, donc, près des stands de bière, Dolce lui demanda ce qu’elle souhaitait comme bière. Dans un léger sourire, et un regard aguicheur, elle répondit d’un ton mielleux :


-J’hésite… Une blanche, ou une brune ?

Pure provocation, certes, mais qui sembla faire son effet, parce que Dolce se retourna vers le vendeur en demandant pour lui-même une bière ambrée, qu’elle compléta avec une brune. Et même si l’homme avait lâché sa taille, elle sentait encore la brûlure de sa peau au travers de sa robe légère. Lui saisissant alors le bras, comme s’ils étaient parfaitement accordés, l’un contre l’autre, elle se plaqua contre ce dernier, pressant son sein droit contre son coude.

Subtile, Nee, avez-vous dit ?
Quand elle devient désireuse, et avec un peu d’alcool dans le sang…
Beaucoup moins.

Revenir en haut Aller en bas
Nuhadu Darkmoon
Marchombre


Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Sam 17 Mar 2012, 16:07

Une main se saisit de celle libre de Nuhadu.
Son regard plonge dans celui de Lacrya, étonné de la voir à côté de lui, elle est cependant la première à poser une question, désignant d'un coup de menton l'aveugle qui l'a poussé à fuir les lieux. Il ne répond d'abord pas, se contentant de fixer la source de son malaise. Elle a un visage que l'on n'oublie pas. Les embrouilles qu'elle attire derrière elle non plus. Pourtant, quand il la voit se lever pour s'éloigner à grand pas vers la sortie, l'idée de la suivre lui revient à la charge. Cette fois, il sait pertinemment a qui il a à faire et pourtant sa curiosité est toujours piquée. Qu'est-ce qu'elle va bien pouvoir faire ?

Il en détache pourtant les yeux pour les rendre à Lacrya. Le sait-elle seulement qu'elle possède ce regard sombre et brillant ? Ce ne doit pas être son premier soucis a sa mine presque autoritaire. Il se doute que sa question est tout sauf innocente et qu'elle a sans aucun doute reconnu l'autre envoleuse. Il lui intime d'attendre en un sourire, et se faufile doucement dans la file, étonnamment plus léger maintenant que sa sensation de danger s'est envolée. Il s'arrête néanmoins derrière l'armoire à glace qu'il reconnaît immédiatement. L'homme-repère ne passe vraiment pas inaperçue. Il note toutefois qu'il a fait une charmante rencontre durant son absence. Une belle femme aux yeux électrisant s'applique à se coller à lui. La situation est presque comique et Nuhadu cache son sourire en baissant la tête près d'eux. Cet homme a décidément une chance folle aujourd'hui ! Les paris, les femmes !
Il l'envierait presque. Certes, Lacrya n'a rien à envier à cette femme ! Elle à même un petit plus qui lui donne envie de la tenir près de lui pour tout une vie. Néanmoins, la tenir contre lui ne semble pas gagné d'avance. Surtout ici semble-t-il, puisque la bête la pousse à se fermer à tout, mais il trouvera bien la clé de sa cage !
Une fois une nouvelle chope dans les mains et une nouvelle boisson dans l'ancienne, il s'empresse de rejoindre sa belle, avec précautions pour ne pas renverser le liquide sous les coups de la foule.

-C'est une assez longue histoire et j'aime les histoire bien racontés.

Un léger coup d’œil aux personnes fortement éméchées lui assure que le lieux est tout sauf propice à conter de quelconques aventures. Et puis, il espère pouvoir tirer une expression plus détendue à son amie avant de l’entamer. Il lui propose son bras avec un large sourire, délaissant
toute la tension précédemment accumulée. Si elle ne peut se fondre avec lui dans la bête, alors il se rejoindra sa bulle.
Il l'éloigne sans se presser du stand, quêtant un lieux plus à même de leur offrir sérénité et tranquillité. Les premiers rangs sont donc forcément à éviter, et plus haut dans les tribunes ce ne sont pas les places qui manquent, malgré le nombre affolant de spectateur. Il en trouve cependant une qui lui semblent intéressante, occupée par un groupe assez posé, dont un homme aux rastas blanches qui ont été les premières à attirer son regard. Il la présente à Lacrya les quelques places qui sont libres à côté de deux jeunes femmes devant le personnage intéressant.

Attendant sa réponse, il jette un regard curieux vers leur ancienne place qu'il retrouve miraculeusement des yeux. Il s'étonne de retrouver le petit garçon qui accompagnait l'aveugle tout seul.. Elle était de nature bien plus protectrice que ça à son souvenir.. laisser un gamin seul dans la foule.. Ou pas. Un homme aux allures étranges se présente devant le gamin. Il jette ensuite un regard circulaire à la foule et croise les yeux de nuit de Nuhadu.

Il a une dette envers l'envoleuse.. Laisser ce gamin sans surveillance avec cet inconnu bizarre.. impossible. Mais il ne peut pas entraîner Lacrya dans ses dettes tout de même. Il suffit qu'il les garde à l’œil.. sans les perdre dans la foule.

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éole Létoile
Groupe Fyrh
Modératrice & Reine de la Torture


Nombre de messages : 2128
Citation : Les écrivains dansent sur leur plume, leurs mots sont des ballets qu'ils offrent à leurs lecteurs - Pierre Bottero -
Date d'inscription : 04/03/2011

Feuille de personnage
Age: 27
Greffe: Réduction de son poids pendant un court laps de temps
Signe particulier: Éole=Ombe, voir Biographie

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Mar 20 Mar 2012, 19:33

Éole fixait l’arène, observant les candidats se donner à fond pour lancer leur javeline le plus loin possible. Déjà beaucoup étaient passés, il en restait quatre ou cinq, pas plus, avant la fin de l’épreuve. Ellenya était partie, la laissant «seule»... enfin, elle ne connaissait plus personne sur autour d’elle, mis à part Dolce, qui était parti vers le stand de bière, la jeune femme aux yeux bleus accrochée à son bras.

La jeune femme qui était venue avec son enfant s’était levée après le passage du dernier candidat, l’homme qui les accompagnait n’avait pas tardé à les suivre... laissant seul l’enfant. Ils n’avaient pas peur de le laisser ainsi tout seul, au milieu de cette foule sauvage ? Un jeune blond, muni de lunettes s’arrêta vers le garçon cherchant des yeux les responsables de cet enfant. La jeune fille resta le regard fixé sur eux... au cas où... bien qu’elle ait laissé son sabre avec Bolshoï, chez Malik, elle pourrait toujours faire quelque chose... enfin.
Elle regardait donc le jeune garçon, ne se souciant plus ni des candidats qui lançait leur javeline, ni de sa chope vide, quand une jeune femme l’interpella.


- Excusez-moi… Vous avez entendu le nom du participant ?

Éole se retourna, la jeune femme était avec l’homme aux cheveux blancs qui avait prit place près d’elle, enfin, ils semblaient se connaitre.

- Euh... je ne me souviens plus très bien... quelque chose comme Sam... euh... Samane ou Samoane... je crois...

Éole sourit à la jeune femme.

__________________________________________



"C'est donc bien que la danseuse est dans un autre monde, qui n'est plus celui qui se peint de nos regards, mais celui qu'elle tisse de ses pas et construit de ses gestes"
- Paul Valéry -

~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice


Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Dim 01 Avr 2012, 10:46

    Silence.

    Je n’obtiens même pas un regard en réponse. Au contraire, il détourne les yeux pour les poser sur l’Envoleuse.

    Nouveau grondement.

    Je n’aime pas son attitude méfiante. Et encore moins que son attention soit accaparée par cette femme.

    Jalouse ?
    Jamais.
    Possessive plutôt.

    Je suis pourtant son regard et détail à nouveau ma collègue. Une inconnue en vérité. Souvenir éphémère et de passage. Je m’étonne moi-même de la reconnaitre.

    Soupir.

    L’Envoleuse finie par se lever et quitter l’arène. Tant mieux… Je reporte finalement mon regard sur Nuhadu. Ce dernier fixe toujours les immenses portes où vient de disparaitre la jeune femme. Comme s’il souhaitait la voir revenir.

    Ou la suivre.

    Je secoue doucement la tête et laisse mon regard un instant dériver sur les gradins. Ils sont bondés. Presque plus que tout à leur.

    Foule
    Soupir

    Je ferme un moment les yeux, passant ma main libre dans mes cheveux avant de capter le regard de Nuhadu.

    Enfin.

    Il semble légèrement plus léger. Comme si le départ de l’Envoleuse lui avait enlevé un poids sur les épaules. Que craint-il ? Je penche légèrement la tête sur le côté, les sourcils froncés, en attente d’une réponse.

    Il m’offre un sourire et s’éclipse.

    Un sourire ?! C’est ça sa réponse ? Je sens l’irritation me gagner lentement. Il se fiche de moi ? Un nouveau grognement sort de mes lèvres, plus appuyé que les précédents. Alors lui… J’ai l’impression qu’il me mène totalement en bateau. Et je n’aime pas ça.

    Pas du tout.

    Les yeux glacials, je le regarde se faufiler dans la file d’attente. Juste derrière deux Envoleur. Mais c’est pas vrai. Ils se sont tous donnés rendez-vous ou quoi ? Je recule d’un pas pour m’appuyer contre un mur, le regard rivé sur mes deux collègues. Je ne peux cependant retenir un sourire en reconnaissant Nee au bras du mercenaire.

    Ah celle-là…
    Il faut croire qu’elle s’amuse.

    Plusieurs minutes s’écoulent avant que Nuhadu n’arrive à accéder au stand de bière… et ne revienne avec deux chopes pleines.


    -C'est une assez longue histoire et j'aime les histoires bien racontés.

    Je lui offre un regard peu aimable et légèrement énervé avant de prendre l’une des deux boissons. Son sourire se heurte à une barrière. Que j’abaisse finalement.

    Je suis terriblement lunatique quand il y a trop de foule.

    Il me tend son bras. J’hésite. Puis cède avec un léger sifflement. Il me guide. Je ne fais que suivre d’un pas légèrement trainant. Mon regard vagabonde autour de nous tandis que nous montons les marches.

    Vers le haut.

    Lentement, je sens la pression de la foule diminuer. Les spectateurs se font moins nombreux. Moins pressants. Moins présents.

    Je me détends.

    Nuhadu fini par me désigner deux places à côtés de jeunes femmes. Deux inconnues. Mais l’homme derrière elle ne l’ait pas. Pas vraiment en tout cas. J’ai la vague impression de l’avoir déjà rencontré. Il y a longtemps. Plusieurs années peut-être.

    Je secoue la tête et tire légèrement le jeune homme vers le haut. Grimpant une dizaine de marches supplémentaires, je l’amène sur deux places, directement derrière cet inconnu aux rastas. Ce dernier est entourait deux autres personnes. Je n’aime pas être observé. Et m’assoir devant eux me donne cette impression.

    M’installant, je jette un petit regard à Nuhadu.


    - Et es-tu prêt à me la raconter maintenant ?

    Voix neutre.
    Question directe.
    Regard interrogateur.

    Je me perds un moment dans ses sombres pupilles.

    Et soupir.

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Narcos
Admin


Nombre de messages : 3415
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 35 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Mer 04 Avr 2012, 18:12

Alaya sourit à la jeune fille qui semblait légèrement timide, mais très gentille. Dans son regard, elle pouvait deviner quelques petites choses, et ses traits s’étirèrent encore plus dans une expression joviale.

- Samoan ? Mmm, ça me dit quelque chose. Pas à toi, Badil ?

- Oh, mais bien sûr que si, regarde ! Samoan, évidemment… Mais pourquoi participe-t-il au tournois ? Remarque, avec sa carrure, il a de quoi se vanter…

- Le fils d’aristocrate ? Aah, oui, tu as raison !


La jeune femme tendit la nuque pour mieux voir le candidat qui s’avançait tranquillement. Son regard balaya la foule, et il sembla tout à coup perturbé par une vision particulière.

- Il va se rétamer.

- Tu es mauvaise lang… Waouh, et puis en beauté en plus ! Comment… ?


Alaya haussa les épaules, éclatant de rire devant l’air légèrement ahuri de Badil.
Mais quand son regard croisa celui d’Erwan, celui hocha doucement la tête. Un an et demi. Badil savait sans doute qu’elle était Marchombre, et elle parlait de son apprentissage sur un ton qui ne laissait aucun doute : elle aimait ce qu’elle était. Elle était juste Marchombre !
Cet homme se rendait-il compte de cela ?

Erwan l’observa encore un instant.
Observateur, son regard glissait sur les gradins autant que sur l’arène. Il ne semblait pas réellement à l’aise dans la foule, sans doute était-ce Alaya qui l’avait conduit jusque-là. Mais dans son regard, dans son attitude, il pouvait aisément deviner que c’était une personne très attentive, et compréhensive.
La manière dont il regardait la jeune femme…

Un sourire étira les lèvres du Marchombre.
Regardait-il ainsi Miss, lui-même ? Probablement que oui. C’était plus que certain, même. Sans aucun doute plus fort encore que ce regard éperdument amoureux ; surpris ; tendre. Comme s’il n’en revenait pas d’avoir pu être choisi par une personne telle que l’était la Marchombre.

« Il y a des personnes dont la grandeur d'âme est tellement immense qu'ils ne seront jamais compréhensibles à nous, pauvres mortels. Ils illuminent le monde de leur splendeur... »

Le regard d’Erwan se posa sur la jeune fille à laquelle Alaya avait demandé le nom du participant.
Aucun doute, elle était à l’Académie. Il se souvenait d’elle de mémoire humaine, certes, mais bien mieux de mémoire olfactive. Un sourire étira ses lèvres, alors qu’il se penchait légèrement vers elle.


- A ton avis, jeune fille, un de ces hommes peut-il remporter plusieurs épreuves ?

Lui adressant un nouveau sourire, il hocha du menton, avant de boire une gorgée de sa pinte de bière toujours presque pleine.



__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïs Jol
Maître Envoleur
Modératrice


Nombre de messages : 594
Citation : Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Greffe: Griffes rétractables
Signe particulier: Aveugle

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Sam 01 Sep 2012, 01:18

≈≈≈ Seth ≈≈≈

Bon, surtout, ne paniquons pas. Atal va revenir, c’est obligé ! Enfin, j’espère. En attendant, je me rassois. Si je change de place, cela risque d’être délicat pour de me retrouver au milieu de toute cette foule. Je me demande quelle mouche les ont piqués ces deux-là. Mais en principe, le ton qu’avait employé Maman ne souffrait pas de réplique. Pourtant, je me retrouve bel et bien tout seul au milieu d’une foule échauffée par les effets de l’alcool et les combats se déroulant dans l’arène. Haussant les épaules, j’attends que le prochain candidat s’avance. Les épreuves ne tarderont pas à changer, je pense, puisque tous les participants se sont déjà présentés.

Je rabats mes jambes sous moi afin d’adopter une position en tailleur. Occuper un maximum de place, ce doit être la bonne solution pour montrer que les deux places autour de moi sont prises – en théorie. Alors un passant inattentif me bouscule et heureusement que je suis assis sinon je serais sûrement tombé. Il devait d’ailleurs connaître la politesse celui-là car il s’est tout de suite retourné et excusé. J’en profite pour le détailler – j’aurais bien voulu pouvoir dire que cette mauvaise habitude je l’ai hérité de ma mère, mais ce n’est guère crédible. Ses cheveux blonds en bataille et ses lunettes lui donne une drôle d’allure. Immédiatement mon regard se pose sur l’arme qu’il porte à son côté. Ce doit être un combattant… J’en ai vu de plus imposants comme Juhel. Une vraie montagne celui-là !! Quand je le vois – à savoir plutôt rarement – je fais tout, mais absolument tout, pour éviter une poignée de main. C’est bien plus prudent lorsque l’on salue un Thül et que l’on tient à ses garder ses doigts entiers.

- « Mon oncle devait me surveiller… »

L’homme qui me fait face n’est pas bien vieux. Je lui donnerai une petite vingtaine d’année tout au plus. Il semble plutôt contrarié, et par la même occasion parfaitement décidé à rester planté là, bêtement, à côté de moi. Je plisse le nez un instant. En temps normal, je me serais peut-être bien défilé, mais là, sais-t-on, il peut éventuellement m’aider à garder les places.

- « Mais il n’est pas loin. Il ne va pas tarder à revenir ! En attendant tu peux m’aider à garder les places… »

Je soupire un instant.

- « Au fait, moi c’est Seth ! »

≈≈≈ Atal ≈≈≈

Je décide de faire confiance à ma sœur, malgré le léger doute qui me tiraille encore. Dans cet état, elle capable de tout. Ce serait stupide qu’elle tue cette aristocrate à la mords-moi le nœud au vu et su de tous. Cela ne ferait qu’augmenter le prix des récompenses proposées pour sa tête. Maintenant, il ne me reste plus qu’à prier pour que Seth n’ait pas changé de place si je ne veux pas me faire arracher les yeux par Naïs. Les rues grouillent de passants plus ou moins pressés. C’est la capitale, et cela est habituel, festivités ou pas. Je bouscule des gens sur mon passage, mais je prends soin de m’excuser brièvement.

Le trajet me paraît plus long qu’à l’aller – c’est sûrement le stress de ne pas retrouver Seth à l’endroit prévu. Au moins, cela m’apprendra à agir sur des coups de tête ridicules. Quand enfin j’atteins les portes des gradins, je soupire un instant, à moitié essoufflé d’avoir autant couru. Je laisse alors mon regard sonder la foule tandis que je me relève doucement. Je panique d’abord en n’apercevant pas mon neveu et puis je me rends compte qu’il est simplement caché derrière une imposante silhouette. Je lâche un profond soupir de soulagement. Mais…

… Mais d’où sort-il celui-là au fait ? Un grand gringalet blond à l’allure étrange. Ses lunettes lui donnent un air légèrement arrogant. Quelque chose me dit que je ferais mieux de rejoindre Seth et en vitesse. Je me fraie donc un passage parmi la foule bousculant au passage un jeune homme à la peau sombre accompagnée d’une jeune femme aux étonnants cheveux blancs. M’excusant rapidement, je continue de fendre la foule enragée et finit par parvenir jusqu’à Seth et l’étrange homme aux cheveux blonds.

- « T’étais où ? »

Je hausse un sourcil. Décidément, c’est ma journée. Entre la gifle de Naïs et les reproches du gamin, je crois que je suis en train de battre un record. Je soupire.

- « Voir ce que faisait ta mère… »
- « Elle ne t’avait pas dit de rester là ? »
- « J’en ai payé les frais »
- « Ça t’apprendra… »

Je lève les yeux au ciel. Oui, c’est bon, j’ai retenu la leçon, c’était imprudent de te laisser là tout seul Seth. J’ai même eu la peur de ma vie lorsque je ne t’ai pas aperçu dans un premier temps.

- « C’est pas tellement le fait d’être tout seul qui m’a dérangé tu sais. Enfin, tout compte fait, si, parce que bon, garder trois places, c’est pas évident quand on est pas une montagne de muscle… »

Je souris à la boutade de mon neveu. Il a une de ces réparties ce gamin. On dirait sa mère. Alors que je lève les yeux, mon regard tombe sur le jeune homme qui semble décidé à rester campé devant non. Il semble bouillir intérieurement. Je hausse un sourcil. Ah non hein ! C’est bon, j’ai eu ma dose de morale pour la journée !!

- « Et tu es ? »

≈≈≈ Naïs ≈≈≈

Tapie dans l’ombre, j’attends une opportunité. Samoan ! S’il ose ne serait-ce que bouger le petit doigt pour me piéger aujourd’hui, par la sainte culotte de l’empereur j’en fais le serment, il ne reverra jamais ni sa fille ni sa femme car l’une sera vendue comme putain dans les quartiers mal famés d’Al-Vor tandis que l’autre voguera vers les îles du Sud en compagnies de pirates qui auront tôt-fait de la violer. Cependant que j’attendais encore le bougre, jamais il ne sortit. Ou peut-être que si, mais à la dérobée, comme un voleur, et ce, tout noble qu’il prétend être. La voix du stentor, noyée sous les acclamations tonitruantes des spectateurs en furie m’informe finalement que Samoan déclare forfait. Je plisse légèrement le nez. Lâche, retournes donc te cacher…

Au bout de quelques minutes, je me décide alors à rejoindre Atal et Seth avec la ferme intention de profiter de l’insouciance générale. Car parfois, cela pouvait avoir du bon aussi que de se laisser aller à un esprit plus festif. Haussant les épaules, je pénètre à nouveau dans les gradins surpeuplés. Cela commence sérieusement à puer l’alcool et la transpiration. Répugnant ! Avec un soupir, je trouve aisément le chemin du stand de bière. C’est pas compliqué, suffit de suivre la foule…


[Oh là là!! Tout ce retard! Vous êtes des anges de m'avoir attendu aussi longtemps... Et moi, je suis impardonnable! Juré, ça ne se reproduira plus]

__________________________________________




Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !

Life sucks when you're ordinary !

I experienced that seeking feeling you get when you know you have conned yourself into doing something difficult and there's no going back




 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolce Ysil
Maître Envoleur
Modérateur


Nombre de messages : 550
Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
Age: 39 ans
Greffe: Disque de métal tranchant autour du bassin
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Jeu 13 Sep 2012, 15:00

Il l’avait lâchée pour prendre les bières, et elle s’était frottée tout contre lui, éveillant une pointe de surprise – et de désir – dans son ventre. Néanmoins, avant qu’il n’eût pu dire ‘ouf’, elle se tourna et il sembla percevoir dans son regard une demi-excuse. Avant qu’elle ne disparaisse !
Interdit, Dolce resta quelques secondes immobile, avant de hausser les épaules : bon, et bien, il avait deux bières maintenant ! Même s’il n’était pas fan des bières brunes, il la boirait sans problème.

En se tournant, il heurta cependant une femme sans le vouloir, et s’excusa platement avant de la détailler brièvement. Elle était plutôt grande, et ses cheveux d’un brun ébène faisaient ressortir le hâle doré de sa peau et son regard doré.
Doré, comme celui de Syndrell.
Cependant, quelque chose le fit tiquer, une attitude infime.
Et puis, il se souvint du gamin à côté de lui. La ressemblance n’était pas frappante, mais il l’avait aperçue quand ils s’étaient installés à trois, et c’était sans aucun doute sa mère .

- Excusez-moi mademoiselle ? Une bière brune cela vous dit ? Je crois que votre fils vous attends, j’étais assis à côté de lui dans la tribune !

Un sourire engageant, une voix tranquille, Dolce attendit tranquillement la réponse de la femme, au milieu de cette place où les gens fourmillaient pour avoir une goutte d’alcool…








[ Super court, désolée, pas trop d'inspi, c'est pour relancer !! ]

__________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre


Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Sam 15 Sep 2012, 14:02

Il sent la mauvaise humeur qui émane de sa belle envoleuse. Qui ne la sent pas ici ? Ce n'est pas tant lui qui la provoque, il le sait bien. Chaque personne autour d'eux semble s’immiscer entre eux, pas volontairement, pas physiquement.. mais ils sont comme des obstacles à leur entente. Le sommet des tribunes est largement moins occupé et alors qu'il l'y mène, elle même vient à le tirer, pour l'entraîner encore plus haut, jusqu'à ce qu'il ne semble plus y avoir qu'eux d'eux.. bon presque qu'eux deux. Il y a toujours l'homme imposant devant lui et quelques personnes éparpillées tout autour d'eux.

Alors qu'il s’assoit près d'elle, la chope à la main et le regard attiré par les yeux de la jeune femme, il à l'impression que ce tournoi n'existe plus. Il n'y a plus qu'elle. Et sa question. Elle n'est pas bien joyeuse, comme si elle s'attendait à de sombres révélations ou quelque information déplaisante. Certes, il n'a pas connu la fameuse Naïs autour d'une tasse de thé, mais il en a surtout gardé une expérience étonnante en mémoire. Et le souvenir de nombreux morts. Triste affaire en fait, mais ça ne devrait pas effrayer Lacrya, elle en a sûrement connu de plus terribles.

Le jeune homme jette un petit regard autour de lui. Les places de devant semblant être animée par une grande discussion, il estime qu'aucune oreille ne viendra s'attarder sur ses contes. Alors il glisse à l'oreille de la dame la fameuse histoire dans son intégralité. Les hurlement, les annonces et les exclamations du stade ne parviennent pas à troubler son histoire qui se loge doucement dans l'oreille de l'envoleuse.

En bas, les hommes continuent de défiler, mais alors que le temps défile, il apparaît que le nombre de concurrents rétréci à vu d’œil. Ces épreuves sont loin d'être faciles et Nuhadu n'aurait jamais pensé qu'il existe de telle force de la nature. L'idée lui vient de se demander, si une des dix épreuves pourrait correspondre au marchombres.. Il ne voit là que des hommes épais, taillés pour la force brut mais pas vraiment prometteur sur la rapidité ou l'agilité..
Ce n'est que la première épreuve après tout.


[pardon, c'est un peu court ^^ ]

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éole Létoile
Groupe Fyrh
Modératrice & Reine de la Torture


Nombre de messages : 2128
Citation : Les écrivains dansent sur leur plume, leurs mots sont des ballets qu'ils offrent à leurs lecteurs - Pierre Bottero -
Date d'inscription : 04/03/2011

Feuille de personnage
Age: 27
Greffe: Réduction de son poids pendant un court laps de temps
Signe particulier: Éole=Ombe, voir Biographie

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Sam 29 Sep 2012, 23:00

Les gens allaient et venaient autour d’Éole. Quand un se levait, un autre prenait sa place. Beaucoup revenaient avec une chope à la main, ceux qui partaient en avait généralement une vide... Le monde se bousculait autour d’elle, dans un brouhaha incessant.
La jeune femme qui lui avait demandé le nom du participant lui sourit. Éole reporta son attention sur l’arène, où les derniers candidats se mettaient en place. L’épreuve touchait à sa fin. La jeune fille était impressionnée par leur physique. Ils étaient tous plus musclés les uns que les autres, et ces muscles se gonflaient sous leur peau, rendant ces hommes encore plus impressionnants. Éole se dit qu’elle n’aimerait pas se retrouver face à l’un d’entre eux... elle n’aurait aucune chance et se ferait bien vite réduire en bouillie.
Le Samoane en question rata son coup. Celui-là n’irait pas plus loin. C’est alors que l’homme aux cheveux blancs se pencha doucement vers elle, un sourire sur les lèvres.

- A ton avis, jeune fille, un de ces hommes peut-il remporter plusieurs épreuves ?

Éole se tourna vers lui en réfléchissant. Est-ce qu’un homme pouvait remporter plusieurs épreuves ? Certainement. Enfin, c’est ce qu’elle pensait. Elle sourit à l’homme.

- Je pense que oui. Après, je ne m’y connais pas assez dans le domaine pour en être sûre, mais cela me semble possible. Après tout, il y a tellement de chose que l’ont jugerait impossible et qui, finalement, se révèle l’être...

En disant cela, elle pensait au tournant qu’avait prit sa vie le jour où elle était tombée par hasard sur l’Académie.

Marchombre.

Un mot qui efface le mot “impossible”.
Est- possible de plonger sans créer une seule onde à la surface de l’eau ? Elle avait longtemps penser que non, et pourtant, Aléa l’avait bien fait.
Est-il possible d’avoir les cheveux bleus ou violets ? Elle aurait répondu non, jusqu’à ce qu’elle rencontre des gens qui avaient les cheveux bleus ou violets.

Était-il possible de voir mourir son père et de voir sa mère devenir folle ?

Tant de question auxquelles elle aurait jadis répondu “impossible”... tant de chose qui se sont révélées possibles.
Donc en fin de compte, rien n’est impossible. Et de ça, Éole en était maintenant persuadée.

Elle sourit pour elle même. Elle n’avait encore fait que peu de pas sur la Voie des Marchombre, mais elle s’y sentait déjà tellement bien.

- Non, en fait j’en suis sûre. Il existe certainement des hommes capables de remporter plusieurs épreuves...

Elle se surprit à penser aux Marchombres, quels résultats feraient-ils dans ce tournoi ? Y’en avait-il parmi les candidats ?

- Et peut-être même qu’un jour on verra un homme qui remportera toutes les épreuves... qui sait ?

__________________________________________



"C'est donc bien que la danseuse est dans un autre monde, qui n'est plus celui qui se peint de nos regards, mais celui qu'elle tisse de ses pas et construit de ses gestes"
- Paul Valéry -

~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice


Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Lun 01 Oct 2012, 23:23

    Malaise.
    Oppression.
    Curiosité.

    Autant de sentiments comprimant mon esprit. Je me sentais plus qu’irritable. Mal. Terriblement mal. Et pourtant, Je ne pouvais rêver de meilleur voisin.

    Nuhadu.

    Cependant les autres étaient de trop. Tous les autres. Hommes, femmes enfants, Marchombres, Envoleurs, Apprentis… J’aurai aimé les voir disparaitre. Se changer en fumer, me permettant de me cacher dans la brume et de disparaitre avec lui.

    Seuls.

    Mais ils sont là. Tout autour de nous, nous épiant. Nous oppressant. Volant notre dernier brin de liberté. Le brouhaha me ronge. Me dévore.

    Agoraphobie…

    Elle me prend à la gorge et la seule chose qui me retient ici est ce murmure. Léger. Un fil d’histoire s’enfilant au creux de mon oreille. Le ton de sa voix m’apaise légèrement.

    Mais pas ses paroles.

    Le regard fixé sur le dos de Naïs, j’écoute son récit avec attention. Jalousie et colère montant lentement en moi.

    Pour diminuer quand je ferme les yeux.

    Une main venant se glisser discrètement dans la sienne, j’attends la fin de son histoire pour rouvrir mes paupières. Les concurrents, insensibles à la foules les entourant, continue à défiler.

    Et à échouer.

    Les rangs s’épuisent à vue d’œil et seul quelques colosses ou futés semblent encore tenir. Mais le spectacle a depuis longtemps perdu tout son intérêt. Tournant mon regard vers le jeune homme je lui offre un faible sourire, remerciement silencieux qui se veut rassurant. Puis je m’égard un peu aux alentours, mes yeux glissants sur le dos nu du maître Envoleurs avant de les laisser dériver sur les autres mercenaires.

    Si nombreux.

    Pourquoi suis-je venue ici ? Foutue curiosité.

    Offrant un regard triste et désolé à Nuhadu, je me perds un instant dans ses perles de ténèbres. Mes ailes obscures me cris de quitter cet endroit. De les déployer à nouveau et de m’envoler loin.

    Seule.

    Laissant glisser une main tendre sur son visage, je m’empare un bref instant de ses lèvres.

    Baiser éphémère.
    Promesse d’une prochaine rencontre.

    Puis, me levant, je lui glisse quelques paroles au creux de l’oreille.


    - Excusez-moi, je n’y tiens plus.

    Sourire désolé et je disparais à travers la foule qui m’englouti, laissant au jeune apprenti qu’une faible chance de pouvoir me suivre.

    Mais pas impossible.

    Jouant des coudes et de ma souplesse, je parviens enfin aux portes du stade où un courant contraire me maintient un moment contre une palissade de bois. Avant la libération.

    Inspirant un grand coup, je sens ma poitrine se gonfler de nouveau pleinement. Une renaissance. Jetant un dernier regard en arrière, je tente d’apercevoir si une tête tressée m’a suivi.

    Mince espoir égoïste.



[Je quitte cet Event ici, sauf si Nuhadu décide d'abandonner le spectacle... Et même avec cela, je doute que nous continuerons ici... Ce fut un plaisir Wink ]

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Narcos
Admin


Nombre de messages : 3415
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 35 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Mar 09 Oct 2012, 11:34

Un léger sourire étira les lèvres d’Erwan à la réponse de la jeune apprentie.
Ou elle n’avait pas bien entendu – avec le bruit environnant, c’était sans doute vrai – soit elle n’avait pas bien écouté. Il penchait plutôt pour la première hypothèse, étant donné qu’elle lui parla des épreuves et des futurs hommes qui s’y présenteraient.

Il avait demandé si un de
ces hommes était capable de le faire.
Mais peu importait. A côté de lui, Alaya se tortilla sur son banc pour se plaquer contre Badil, et le sourire qu’il surprit sur son visage valait toutes les paroles du monde. Un léger soupir franchit les lèvres du Marchombre, et il ferma les yeux quelques instants.

Ses sens étaient tous saturés.
Tellement de sons, de bruit, d’odeurs et de molécules gustatives se baladaient dans l’air qu’il avait l’impression de nager dans un rêve précisément réel ; comme si le jaguar s’était immiscé dans son cerveau à son insu pour éclater ses sens. Ce n’était pas le cas, évidemment, pas pour l’instant en tout cas ; mais cela pouvait arriver aussi il faisait attention à l’animal dans son ventre.
Alaya n’était pas au courant. Cela avait été sa première apprentie, et elle n’était pas au courant de sa nature profonde, en tout cas il ne le lui avait jamais dit, et ne s’était jamais montré à elle sous son apparence animale. Peut-être l’avait-elle deviné – après tout, elle était très observatrice et fine analyste – mais ce n’était pas tangible, pas pour l’instant en tout cas.

Une huée monta des gradins, alors qu’une énième lance se plantait dans le sol. Et puis, le stentor reprit la parole pour annoncer la seconde épreuve, la coupe de tronc d’arbres.
Les différents concurrents inscrits à cette épreuve s’alignèrent, et des troncs furent amenés devant eux. Tous étaient équipés d’une hache conséquente, et le but de l’épreuve était de couper le tronc d’arbre en moins de cinq frappes. La carrure des hommes était désormais taillée dans le roc, ce n’étaient plus que des montagnes de muscles, alors que leur hache était tout simplement immense, leur tranchant acéré aussi long qu’un avant-bras.

Prenant une légère inspiration, Erwan sourit tranquillement.
Il porta sa bière à ses lèvres, grimaçant en buvant une gorgée du breuvage amer et collant. Décidément, il n’aimait pas cela.
Ses pensées partirent malgré lui vers Miss et Ylléna, et il se demanda encore une fois où elles étaient. Même la présence d’Alaya et des épreuves plutôt intéressantes ne parvenaient pas à éloigner ses pensées des deux femmes de sa vie.

Son regard tomba malgré tout sur les colosses qui abattaient leur hache pour la première fois.
Aucun ne parvint à couper son tronc du premier coup.
Au second coup de sifflet, un tronc se brisa en deux sous les exclamations de la foule, et le colosse leva les bras en signe de victoire. La plupart des autres concurrents lui jetèrent un coup d’œil envieux, avant de se reconcentrer sur leur propre troncs.
Au bout des cinq coups, seuls six concurrents étaient parvenus à couper leur tronc d’arbre, et étaient qualifiés pour la suite.

Il attendait donc, dans les caquètements d’Alaya et Badil – et des autres spectateurs qui les entouraient – la suite des épreuves, qui allaient doucement converger vers la précision et la finesse…

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin


Nombre de messages : 4250
Citation : Verba volant, scripta manent : les paroles s'envolent, les écrits restent...
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Jeu 18 Oct 2012, 14:44

- Tu ne dis pas ça pour moi, j’espère…

Syndrell leva les yeux au ciel et, coinçant la tête d’Eli sous son bras, elle se mit à lui frotter le crâne de son poing fermé.

- Mais non, gros bêta ! Parfois, tu es pire que Ciel !
- D’accord, d’a… d’accord, je me rends ! Pitié, arrête !

La marchombre n’écoutait plus. Son regard venait d’être happé par la foule, et l’espace d’un instant elle avait cru reconnaître…

- Syndrell ? Heu, j’ai mal…
- Désolée !


Libérée de son étreinte de fer, Eli se redressa en se massant le cou et fusilla son amie du regard. Peine perdue ! Elle semblait préoccupée par quelque chose, il ne risquait pas de la sortir de ses pensées…

- Pire que Ciel, hein, marmonna-t-il. Tu es aussi bornée que lui !
- C’est ce qui fait tout mon charme, pas vrai ? Il faut que j’y aille !
- Pardon ?
- On se retrouve plus tard !


Avant que le palefrenier ait eu le temps de faire ou dire quoi que ce soit, Syndrell lui avait planté un baiser sur la joue avant de disparaître. Purement et simplement. Ecarquillant les yeux, Eli la chercha un bon moment avant de se rendre à l’évidence : elle était partie. Un vrai coup de vent !

Il haussa les épaules et se tourna vers la fille aux étranges oreilles de chat pour reprendre leur discussion. Après tout, on ne retient pas le vent…





* * *




- Pardon… excusez-moi… pardon…

Syndrell jouait des coudes et des mains pour se frayer un chemin parmi la foule, mais l’entreprise était difficile et elle avançait à pas de fourmi. S’arrêtant un instant pour balayer les environs du regard, elle mit sa main en visière et plissa les yeux, cherchant celui qu’elle avait cru apercevoir depuis sa tribune.

Rien. Dépitée, elle prit le temps de réfléchir à la question. Après tout, elle s’était peut-être trompée… Il y avait un monde fou, toute l’arène était en délire et résonnait de cris, de rires et d’applaudissements. Les yeux dorés glissèrent vers la piste de sable, là où les candidats s’affrontaient à présent en tentant de couper d’énormes troncs d’arbres. Comment diable faisaient-ils pour ne pas être déconcentrés par tout ce tintamarre ?!

Elle s’apprêtait à rebrousser chemin pour retrouver Eli lorsque quelque chose retint son attention. Et un sourire fendit son visage. Pas d’erreur, cette fois : ce visage, s’il n’était pas celui après qui elle courait après, n’était pas de ceux qu’elle pourrait oublier ! Et Miss qui ne lui avait rien dit…

Jouant à nouveau des coudes, Syndrell gravit les quelques marches et parvint à se glisser entre deux bancs. Ignorant les vagues protestations de ceux qui suivaient les jeux avec attention (certains semblaient y parvenir, en dépit de tout ce joyeux bazar !), la jeune femme s’installa derrière l’homme qu’elle avait repéré et posa une main sur son épaule.


- Je ne sais pas ce que tu as fait de ta fille, mais je suis fichtrement contente de te voir, Erwan !

Sourire flamboyant.

__________________________________________

Marchombre. Un souffle, un geste, un élan de vie. Un formidable amalgame entre liberté et harmonie.

Vous. Moi…


[! Prof overbookée = rythme plus lent, désolée !]

Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Sam 20 Oct 2012, 00:54

Voler.
Toujours plus haut. Toujours plus loin. Toujours plus longtemps.
S’engouffrer dans les rafales de vent, faire la course avec lui, le devancer pour se faire enrouler dans un tourbillon joueur. S’élever dans les courants ascendants et chauds, les suivre indolemment…
Phis respire le grand air.
Celui qui n’a jamais vu un homme. Et qui n’en verra jamais, il l’espère de son être entier. Surtout du plus profond de ses plumes.

L’univers de l’homme est la terre.
L’air est celui des oiseaux et du vent.

●◊●

Al-Jeit.
Ville-lumière pour les humains, où le pouvoir des Dessinateurs s’est révélé dans toute sa splendeur. D’abord avec l’Arche, qui s’élève vers le ciel au-dessus du Pollimage pour mener à la Capitale de l’Empire. Ensuite avec les constructions audacieuses, Dessins éternels et magiques, magnifiques et iridescents, aux reflets multiples et d’un indigo aux tonalités subtiles.

Un cri de rapace retentit dans les airs, et la petite silhouette de l’animal virevolta dans un courant indécis, avant de prendre franchement la direction du sol. Ou plus précisément, d’une tour qui affleurait le haut des premiers nuages. Serres en avant, en quelques battements d’ailes le rapace prit pied sur le rebord saillant du toit, et son regard perçant descendit le long de la paroi. Mais le nuage, bas, brouillait sa visibilité.

La silhouette de l’oiseau se brouilla quelques instants, deux secondes tout au plus, et à sa place apparut celle d’un homme d’une trentaine d’années, les pieds dans le vide. Entièrement nu, avec seulement un collier autour du coup, dont le pendentif rond se coulait entre les pectoraux. Phis ouvrit d’un geste empreint d’habitude le pendentif rond et en sortit son bas, qu’il enfila rapidement, avant de s’élancer dans la descente de la tour où il s’était posé quelques secondes plus tôt. Des hurlements de foule venaient jusqu’à ses oreilles, et irrémédiablement il se sentit attiré par cette joie multiple. Filant plus que désescaladant, les prises se succédaient sous ses paumes à une allure folle, et bientôt ses pieds atterrirent enfin sur le sol pavé d’une ruelle.
Un peu brutalement, certes.
Mais ses genoux étaient habitués, et il n’eut même pas une titubation.
Il s’élança.

Son pas était fluide et léger, tandis qu’il se rapprochait du vacarme assourdissant de l’arène où se déroulaient les jeux d’Al-Jeit. D’après ce qu’il avait pu lire rapidement sur les tracts affichés un peu partout sur son chemin, ils venaient de commencer dans la journée, c’était donc tout frais. Sans aucun doute, était-ce la raison qui avait ameuté tant de monde, au moins le premier jour : pour voir tous les participants. Ils devaient être nombreux, et donc beaucoup de gens se sentant liés devaient venir les voir à l’œuvre. Au bout de quelques jours, seuls les passionnés resteraient. Ou ceux voulant trouver une excellente excuse pour boire un peu trop de bière ; ou encore celles voulant trouver une excellente excuse pour tomber enceintes et demander une pension à des pauvres malheureux qui n’auraient accompli que ce qu’ils désignaient comme leur devoir – faire plaisir à ces dames.
L’entrée, par le dessous des gradins, était tout simplement bondée de monde. Il n’imaginait pas ce que cela devait être sur les bancs : sans doute une grande partie des spectateurs devait être debout, tout simplement. Et donc ceux qui étaient assis ne devaient pas voir grand-chose. A vrai dire, cela ne le rebutait pas : il ne refusait pas la proximité, et n’en avait pas peur. Même s’il était plutôt solitaire dans l’âme, la présence de nombreuses personnes que certains pouvaient trouver oppressante ne lui donnait ni nausée, ni migraine.

Se passant la main dans les cheveux, le marchombre s’aventura entre deux corps, coulant dans la foule comme si elle avait été ruisseau tranquille, la remontant tel un thon aurait remonté un fleuve indolent. Bientôt, il aperçut un stand de vente de boissons et de nourriture, et décida de prendre un petit quelque chose… mais ne transportant pas d’argent, il n’irait pas loin. Un soupir de frustration fendit ses lèvres, et il finit par hausser les épaules seul : il finirait bien par croiser quelqu’un qu’il connaissait, et donc se ferait offrir de quoi apaiser son gosier.

Fendant les corps pressés les uns contre les autres – il ne pouvait s’empêcher de comparer cela à une orgie géante – il finit par trouver un petit espace où une certaine accalmie semblait opérer. Dans un soupir, il s’arrêta pour balayer les alentours du regard, et peut-être trouver une place. Ses yeux gris trouvèrent quelques personnages remarquables, notamment une jeune femme à la chevelure océan qui s’adressait à un homme plus âgé mais moins que lui-même aux cheveux déjà blancs ; un jeune homme aux cheveux tressés en centaines de tresses, et d’autres absurdités similaires encore.
Décidant qu’il n’était néanmoins pas si mal tombé, il s’assit à côté du jeune homme à la peau noire et aux cheveux tressés. Lui adressant un sourire, il l’aborda tranquillement.

- Salut ! Vous êtes là depuis le début ? Je viens de débarquer, et j’avoue être un peu perdu. Ce n’est pas la première épreuve, si ?

Les hommes, au milieu de l’arène et du sable, tentaient d’abattre des pieux de bois à coups de haches. N’ayant même pas entendu les consignes émanant de la voix du stentor, Phis ne savait même pas en quoi consistait réellement cette épreuve, et en quoi elle était difficile…
Mais peut-être que son voisin l’éclairerait.

Revenir en haut Aller en bas
Naïs Jol
Maître Envoleur
Modératrice


Nombre de messages : 594
Citation : Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Greffe: Griffes rétractables
Signe particulier: Aveugle

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Dim 28 Oct 2012, 20:41

≈≈≈ Naïs ≈≈≈

Il n’est même pas midi et je suis déjà fatiguée de cette journée. Déjà, les ambiances festives ou tout autre mouvement de foule dans le même genre m’insupportent au plus au point. J’aurai pu rester dans cette petite auberge, en plein centre du quartier le plus animé de la ville en ce jour de tournoi, mais, qu’importe, dedans ou dehors c’est la même chose : il y autant de monde. Plus aucune chambre de libre m’avait affirmé la tenancière du bar lorsque j’avais laissé quelques pièces, suffisamment pour payer le séjour de Seth, Atal et le mien. Avec mon tact légendaire et pouvoir de persuasion que nombreux jureraient pour le moins douteux – quoiqu’il marche relativement bien sur les hommes – la femme avait finalement souri après s’être démenée pour libérer une chambre. Toute la semaine les préparatifs se sont organisés à bon train et si je n’avais été retenue par une obligation, je me serais volontiers arrangée pour arriver dans la capitale au dernier moment. Fichu tournoi…

Je soupire – une profonde plainte d’exaspération en fait. Les gens ne se pousseraient pas pour tout l’or du monde et je suis obligée de jouer des coudes, parfois un peu violemment, pour me frayer un passage. L’espace d’un instant, l’idée de crier au scandale me traverse l’esprit. Sur le coup, cela aurait peut-être eu l’effet de scinder en deux la marée humaine qui me sépare du stand de bière, mais à bien y réfléchir, je ne tiens pas spécialement à me faire remarquer – surtout si Samoan et ses sbires savent que j’assiste à ce foutu tournoi : ils profiteront du moindre faux-pas pour me tomber dessus à bras raccourcis. D’ailleurs, je n’apprécie pas vraiment de devoir rester plus longtemps ici et si ce n’était pour Seth, il y a longtemps que j’aurai déserté les rues de la fameuse ville de lumière.

Une voix, dans mon dos, retentit en même temps que celle du stentor, à peine couverte par la puissance vocale de ce dernier. Malgré un court instant d’hésitation, je ne tarde pas à faire volte face – après tout, au milieu d’une telle cohue, il est facile de se confondre littéralement. À vrai dire, je crois que j’ai reconnu presque immédiatement mon voisin : une voix chaude et douce, légèrement éraillée mais terriblement virile, cela ne s’oublie pas aussi facilement. Bien que j’ai cru rêver au premier abord, il me propose une bière. Alors il ne faut pas me le dire deux fois, peu m’importe qu’elle soit blonde, brune ou rousse, si cela peut m’éviter une attente interminable pourquoi refuser ? Un léger sourire naît sur mes lèvres tandis que je me demande, à peine quelques infimes secondes, où se trouve la femme qui l’accompagnait quelques minutes plus tôt. Avec un haussement d’épaule, je finis par parvenir jusqu’à l’homme.

- « C’est pas de refus… »

Aussi légère et insaisissable que la petite brise australe qui souffle aujourd’hui, je me coule un instant contre lui pour prendre le verre qu’il me tend. Avec le plus parfaitement imperceptible des sourires en coin, je ne peux m’empêcher de penser que Seth a décidément bien choisi sa place au milieu de cette foule en furie – il ne cessera de m’étonner, mon fils. Loin d’être bâti comme la plus imposante des armoires à glace – à vrai dire, il semblerait même plutôt petit à côté de Juhen – son corps paraît pourtant sculpté intégralement par des muscles fins et déliés, puissants en somme. J’admets volontiers que si je n’avais pas eu l’esprit préoccupé par totalement autre chose, j’en aurais bien fait mon quatre heures. La femme qui vient de le planter, là, seul comme un idiot, ne tardera sûrement pas à le regretter. Dommage !

- « Votre amie vous a laissé tombé ? »

Simple question innocente. Un moyen d’engager une conversation car, peut-être que la journée peut se révéler intéressante malgré tout. Jouant des coudes, je commence à ouvrir un passage pour me faufiler jusqu’à ma place. Me suivrait-il ? Sûrement que oui ! Après tout, le tournoi est encore très loin de se terminer – les épreuves qui ne cessent de se succéder sans que j’y prête la moindre attention en témoignent. Sans m’arrêter, sans même savoir s’il me suit, ma voix se perd de nouveau sous les acclamations tonitruantes de la foule en délire. J’offre un nom. Mon nom.

- « Au fait, je m’appelle Naïs… »

Et je te dois une bière…
… Présentation faite, du moins pour ma part, comme une grande fille civilisée !

≈≈≈ Atal ≈≈≈

- « Woah ! Tu as vu ça ! »
- « Oui… »

Oh que oui, je viens de voir tout aussi bien que mon cher neveu le tronc complètement coupé en deux par un immense colosse aux muscles sans doute aussi redoutablement acérés que le tranchant de sa hache. Au second coup de sifflet du stentor, le géant est donc d’office qualifié pour la suite des réjouissance. Impressionnant, et Seth jubile littéralement sur place. Dommage que Naïs ne puisse voir un tel spectacle même si, je n’en doute pas une seule seconde, elle doit en garder des souvenirs impérissables : du temps où sa vue surpassait encore la mienne, elle était la première à nous trouver des places presque aux premières loges du tournoi. L’homme qui lève à présent les bras, victorieux, me fait étonnement penser à Juhen : même carrure, même chevelure aux folles mèches châtains claires, même force… Pas de doute possible, ce type est un Thül !

Naïs ne tarde finalement pas à revenir – et accompagnée qui plus est. Avec un verre de bière aussi, alors que le mien est désespérément vide. Un coup d’œil à l’homme qui suit ma sœur de près et un sourire effleure mes lèvres. Décidément, elle n’en loupe pas une ! À vrai dire, l’homme n’est autre que notre voisin et j’imagine qu’il serait ravi de récupérer sa place – surtout que par rapport au centre de l’arène, nous ne sommes pas si mal placé que cela. Alors que ma sœur se faufile avec légèreté pour retrouver sa place, je décide la taquiner un peu.

- « Et moi » dis-je en désignant son verre encore plein.
- « Tu connais ma patience légendaire : regarde la file… »

Avec un froncement de sourcil, mon regard glisse sur le stand de bière me tirant un léger soupir.

- « Effectivement, ça attendra »

Alors que Naïs me tend généreusement son verre, plein d’un liquide sucré et ambré, je ne peux m’empêcher de noter que Seth semble curieusement absorbé par tout autre chose que le tournoi : et pour cause, de folles mèches bleues qui fendent la foule. D’étonnantes mèches bleues…



[Uuuppss, désolée de l'attente...]

__________________________________________




Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !

Life sucks when you're ordinary !

I experienced that seeking feeling you get when you know you have conned yourself into doing something difficult and there's no going back




 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolce Ysil
Maître Envoleur
Modérateur


Nombre de messages : 550
Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
Age: 39 ans
Greffe: Disque de métal tranchant autour du bassin
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Mar 06 Nov 2012, 21:31

- Votre amie vous a laissé tomber ?

Dolce sourit à cette question presque anodine.
Presque, parce qu’il avait bien perçu un léger ton intéressé, derrière, et que forcément, cela flattait son égo. Bombant légèrement le torse, il sourit tranquillement, alors qu’ils prenaient tous les deux la direction des sièges où se trouvaient le jeune garçon et l’homme qui accompagnaient… Naïs, c’était son nom.

- Dolce, enchanté mademoiselle !

Il lui aurait bien fait un baisemain, mais avec une bière entre les doigts ce n’était pas très pratique, aussi se contenta-t-il de sourire innocemment.
Ils rejoignirent rapidement les places, et Dolce s’assit tranquillement sur le banc.
Les épreuves continuaient, évidemment, et désormais le but était de trancher des troncs d’arbres en moins de cinq coups, sinon c’était l’élimination. Il n’y en avait pas beaucoup qui y parvenaient, mais ceux qui y arrivaient étaient impressionnants ! Et alors qu’il allait se pencher vers Naïs pour lui poser une question, Dolce vit un éclat bleu passer à l’orée de son champ de vision.

Haussant les sourcils, il se tourna vivement vers ce qu’il pensait être une illusion…
Non, ce n’en était pas une !

Syndrell !

Un long frisson le parcourut soudain, et un immense sourire béat étira ses lèvres. Finalement, plutôt que de poser sa question, il prit congé de la femme aveugle rapidement.

- Ca alors ! Je vous laisse, excusez-moi.

Bondissant sur ses pieds, il revint en arrière dans les rangs de quelques pas, avant de se faufiler entre les corps. La Marchombre était en train d’interpeler un homme à la chevelure blanche qui semblait tout sauf vieux – en fait, il devait l’être moins que lui – et quelque chose dans le ventre de l’Envoleur se tordit.
C’était qui, lui ?!
S’obligeant à respirer pour garder son calme, Dolce s’avança d’un pas sûr et ferme vers sa dulcinée, et il lui effleura à peine la nuque des doigts pour marquer sa présence, prêt à réagir au quart de tour selon la réaction de l’une et de l’autre.

Il ne pouvait pas l’empêcher d’avoir des amis, de fréquenter des gens. C’était juste improbable, et certainement la meilleure façon de la faire fuir, de la dégoûter de lui. Sauf qu’il ne pouvait juste pas agir autrement, ou presque, tant ses veines bouillaient, en cet instant.

- Syndrell, ch… Hum ?

Oulala, ne pas s’emballer, se contenir…
Attention à ce qu’il pourrait dire. Aux gestes qu’il pourrait avoir.
Il ne voulait pas la vexer, ni la mettre mal à l’aise, et encore moins montrer à quel point ils pouvaient être proches devant les quelques Mercenaires qu’il avait pu croiser – et il devait d’ailleurs certainement y avoir des Marchombres, mais ça il s’en fichait. Il ne fallait surtout pas que l’on découvre que c’était lui qui avait tué le Mentaï de mèche avec la vipère.

S’obligeant à respirer un grand coup, Dolce laissa tomber sa main le long de son corps, et son regard fila vers l’arène, en même temps qu’il croisa la silhouette de Naïs.

Ouais, bah il était mal barré…

__________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre


Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Mer 07 Nov 2012, 11:26

Il ne comprend pas ce qu'il vient de se passer. Un instant plus tôt, Lacrya était là près de lui, contre lui, lui offrant ses lèvres dans un élan de tendresse qu'il ne pensait pas voir aujourd'hui et en ce lieu. Et quelques mots plus tard elle l'abandonnait et disparaissait au milieu de la foule. C'est totalement impensable, elle ne peut pas faire ça! Le laisser tout chamboulé avec son coeur qui tambourine de joie. Pas ainsi! Il ne sait même pas quand il pourra la retrouver!

Non non et non, il faut qu'il se lance à sa poursuite!


- Salut ! Vous êtes là depuis le début ? Je viens de débarquer, et j’avoue être un peu perdu. Ce n’est pas la première épreuve, si ?

Le jeune apprenti tourne son regard déboussolé vers l'homme qui est venu lui parler. Il met un certain à comprendre que c'est une question qu'il lui pose et au moins autant à comprendre laquelle. A son souvenir, ils en était encore au lancer de Javelot.. Mais a-t-il vraiment le temps de s'en inquiéter? Lacrya s'enfuit pendant que cet homme vient le ralentir.. Peste soit de sa gentillesse.

-Si si c'est la prem.. Ah euh.. non en fait..

Un rapide coup d'oeil vers l’arène lui apprend que le temps auprès de Lacrya a filé bien plus vite qu'il ne le pensait. Il ne s'est pas aperçut du changement d'épreuve.. Bon sang, il y avait vraiment des colosses plus musclés encore? C'était vraiment improbable, mais au vu du tronc à débiter, il faut des bras dignes d'un titan!
OH! Mais par où a pu partir Lacrya? Et.. ne devait-il pas répondre à l'homme.. Hey! Mais qu'est-ce que cette ribambelle de mèches bleu font devant lui? Y avait-il vraiment Syndrell si proche sans que Lacrya n'en ait rien su? Tout s'emballe un peu vite pour sa tête alourdie par l'alcool.

Par quoi commencer? Filer? Il n'a plus très envie de suivre ce tournois.. pas plus que de rencontrer à nouveau Syndrell avec le souvenir récent de Lacrya.


-En fait, la première épreuve était le javelot.. de belles prestations vraiment! J'ose espérer que cette nouvelle épreuve vous plaira! Mais excusez moi, je crois que j'ai besoin d'un peu d'air.

Avec un sourire d'excuse, le jeune homme se lève et essaye de se trouver une nouvelle place.. L'homme-repère ne lui sera d'aucune utilité cette fois. Cet idiot vient dans sa direction! Non, il va falloir trouver mieux.. La tribune s'est-elle encore remplie que le sommet des gradins se retrouve soudainement plus bondé? Sans avoir pu faire plus de quelques pas il se retrouve bousculé et étrangement il n'a plus une once d'équilibre. Il ne sait pas contre combien de personne il rebondit, ni même le nombre de marche qu'il descend avant de tomber sur son postérieur bien douloureux.

-Par tout les fichus poils de la barbes de cet emplumé de Merwyn! Ça vous ennuierez de regardez où vous marchez?!

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éole Létoile
Groupe Fyrh
Modératrice & Reine de la Torture


Nombre de messages : 2128
Citation : Les écrivains dansent sur leur plume, leurs mots sont des ballets qu'ils offrent à leurs lecteurs - Pierre Bottero -
Date d'inscription : 04/03/2011

Feuille de personnage
Age: 27
Greffe: Réduction de son poids pendant un court laps de temps
Signe particulier: Éole=Ombe, voir Biographie

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Ven 09 Nov 2012, 17:50

L’homme eut un léger sourire avant de détourner le regard, aussi elle reporta son attention sur l’arène. Le stentor annonçait l’épreuve suivante. Les concurrents vinrent s’aligner au centre de l’arène, une puissante hache dans leurs mains, devant des troncs d’arbre, qu’ils devaient abattre en moins de cinq coups. Éole étaient impressionnée par la taille des troncs... ils étaient énormes ! Elle admirait les colosses qui réussissaient à les fendre en moins de cinq coups.

La jeune fille remarqua que, quelques rangs plus bas, la jeune femme qui avait laissé son enfant était revenue et discutait avec Dolce... C’est fou à quel point elle n’arrivait pas à avoir confiance en lui... il ne lui avait pourtant rien fait, au contraire ! Il l’avait gentiment aidé à retrouver son chemin alors qu’elle s’était perdue dans les dangereux Plateaux d’Astariul, sans lui, et sans Louve, sa compagne, elle ne serait peut-être plus vivante à l’heure qu’il est... ou alors elle serait en mauvais état. En fait, il avait l’air trop gentil. Certainement qu’elle se méfiait un peu trop... mais qui pouvait lui en vouloir ? Son père s’était fait assassiner par on-ne-sait-qui et elle avait vécu avec une mère surprotectrice qui avait peur de tout le monde ! Enfin... peut-être que sa formation de Marchombre lui apprendrait à faire plus confiance aux autres sans se mettre en danger.

- Je ne sais pas ce que tu as fait de ta fille, mais je suis fichtrement contente de te voir, Erwan !

La voix tira Éole de ses pensées... cette voix... Louve ! La jeune fille se retourna : c’était bien la jeune femme aux cheveux bleus qui s’était approchée et qui avait parlé. Par une incroyable ironie du sort, elle retrouvait, ici, à Al-Jeit, Louve et Dolce, les deux compagnons qu’elle avait rencontré dans les plateaux d’Astariul, à croire que tout le monde venait assister au tournoi (ce qui n’était pas totalement faux) et que tout le monde venait dans cette partie de l’arène ! Louve semblait bien connaître l’homme aux dreads blanches assis près d’elle.
Elle haussa les épaules en se disant que le monde était petit et reporta son attention sur l’arène. Elle avait à peine tourner la tête qu’elle vit Dolce se précipiter vers Louve, mais ce n’est pas ce qui lui fit tourner de nouveau la tête... non, ce qui l’empêcha de reporter son attention sur les colosses aux milieu de l’arène c’était le nom par lequel il l’avait appelé... Syndrell ? Elle ne s’appelait donc pas Louve ?

*Oh et puis zut !* se dit-elle. Après tout, ce n’était pas ses affaires, elle ne les connaissaient pas plus que ça et puis elle ne voulait pas se casser la tête à des réflexions idiotes alors qu’elle était venue ici justement pour se détendre ! En plus, elle même avait changé de nom depuis qu'elle s'était perdue dans les plateaux alors finalement, ils étaient quittes... Elle secoua la tête et baissa les yeux sur sa chope vide... une petite bière ne lui ferait pas de mal, et tant pis si elle devait faire une heure de queue pour y arriver !

Éole regarda vers le stand de bière, ou plutôt vers la file interminable qui était devant. Elle poussa un petit soupir et se leva. Un jeune homme, celui qu’elle avait vu quand elle était arrivée, avec des dizaines de tresses dans les cheveux, s’écroula devant elle en jurant, bousculé par la foule. Elle se baissa vers lui et l’aida à se relever.

- Ça va ? Vous vous êtes fait mal ?

Finalement, à la vue de la cohue qu’il fallait traverser pour avoir une bière, la jeune fille se dit qu’elle avait meilleur temps d’attendre un peu sinon elle risquerait elle aussi de se retrouver les quatre fers en l’air !

__________________________________________



"C'est donc bien que la danseuse est dans un autre monde, qui n'est plus celui qui se peint de nos regards, mais celui qu'elle tisse de ses pas et construit de ses gestes"
- Paul Valéry -

~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Narcos
Admin


Nombre de messages : 3415
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 35 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Ven 09 Nov 2012, 20:06

Une présence.
Une présence simple, dont l’aura lui était familière. Et le jaguar, dans son ventre, sembla aussi la reconnaître.

Erwan tourna la tête à l’exact moment où une main se posa sur son épaule, et son regard trouva celui de la jeune femme, d’un or pur et liquide. Un sourire étira ses lèvres fines, et il la salua d’un hochement de tête.
Pourtant, ses paroles à elle lui firent l’effet d’un coup de poing dans le ventre.


- Je ne sais pas ce que tu as fait de ta fille, mais je suis fichtrement contente de te voir, Erwan !

Ylléna était censée être avec Miss.
Ylléna était censée être avec Miss, et au vu du ton de Syndrell, il aurait presque mis sa main à couper que si elle demandait cela, c’était qu’elle-même était surprise de ne pas le voir avec sa fille. Et que donc, potentiellement, elle avait croisé Miss.
Une vague de consternation passa dans son ventre, et il redressa le menton très rapidement vers la jeune Marchombre aux cheveux bleus.


- Je suis content de te voir, Syndrell, mais…

S’efforçant au calme, Erwan prit une grande inspiration dans le but de faire diminuer la fréquence des battements de son cœur. Il se faisait des idées. Il avait tellement peur que son hypothèse soit vraie qu’il la prenait déjà pour une réalité alors que cela ne pouvait qu’être quelques illusions et une imagination trop débordante.

- Ylléna est censée être avec Miss, de toute façon. Je lui en ai parlé, elle devait l’avoir avec elle le temps du tournois…

Voyant l’air intrigué d’Alaya, qui n’avait pas perdu une miette de l’échange qu’il venait de se passer entre lui et Syndrell, Erwan poussa un léger soupir.

- Quoi ? Une fille ? Mais…

Les grands yeux verts de la jeune femme étaient écarquillés par la surprise, et Erwan eut soudain envie d’être n’importe où, sauf à cet endroit. Néanmoins, il ne pouvait laisser son ancienne apprentie ainsi, et se contenta de hocher la tête.

- Tu ne m’en as même pas parlé ! C’est Ylléna son nom ? Et la maman Miss ? Mais tu l’as connue quand ? Elle a quel âge la petite ? Et… Oh, pardon, moi c’est Alaya, une ancienne apprentie d’Erwan !

Prenant une grande inspiration, Erwan ferma les yeux quelques secondes, tentant de gubuler les émotions qui ne cessaient d’arriver par vagues dans son esprit. Il se faisait beaucoup trop de film, et la peur dans son ventre ne voulait pas cesser de grossir.

- Alaya, tu peux te taire ?

En voyant la mine médusée de la jeune femme, Erwan sut qu’il y était allé un peu fort, mais en l’occurrence, il devait avouer que peu lui importait. Tournant son regard vers la marchombre aux cheveux bleus, il chercha ses yeux un instant.

- Tu as vu Miss ?

Son regard convergea soudain vers un homme qui s’approchait de Syndrell tranquillement, un véritable colosse aux cheveux coupés près du crâne. Ce dernier avait le regard scintillant en le regardant, et Erwan lut clairement de l’agacement dans toute son attitude, quand il lui décocha un regard noir lourd de sens… qui aurait fait sourire le Marchombre s’il n’avait pas été dans cet état d’angoisse.

- Syndrell, ch…hum ?

Ch comme chérie, Erwan le devina aisément grâce au regard brillant que l’homme posait sur Syndrell.
Finalement, un léger sourire apparut sur son visage, et il décocha un clin d’œil à la jeune femme aux cheveux bleus… avant de recevoir une réponse qui n’allait pas lui plaire.

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin


Nombre de messages : 4250
Citation : Verba volant, scripta manent : les paroles s'envolent, les écrits restent...
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Mar 13 Nov 2012, 17:37

Il fallu moins d’une seconde à Syndrell pour comprendre qu’elle avait commis une erreur. Pas en abordant Erwan puisque, de toute évidence, le marchombre était heureux de la voir ; son sourire parlait aisément pour lui et ses grands yeux bleus brillaient. Mais ils brillaient trop, justement, et Syndrell, qui avait toujours su « lire » les gens, devina l’inquiétude qui s’immisça en lui.

Oups.

Se mordant la lèvre, elle s’assit tandis qu’Erwan lui expliquait où était censée se trouver Ylléna. Avec Miss, bien sûr. Une Miss qui assistait aux jeux, de l’autre côté de l’arène, et qui s’amusait beaucoup. Sans sa fille. Re-oups.

Syndrell cligna des yeux. Elle avait confiance en Miss plus qu’en quiconque en ce monde et il ne faisait aucun doute que la pétillante marchombre aux yeux violets était une bonne mère. Ils étaient de bons parents, tous les deux. Personnellement, elle ne s’inquiétait pas plus que cela de savoir qu’Ylléna était probablement sous bonne garde, ailleurs, mais il était normal qu’Erwan, lui, ne soit pas tranquille…

Fort heureusement, elle n’eut pas à trouver une réponse tant adéquate qu’immédiate : la personne assise près d’Erwan intervint si brusquement que plusieurs regards surpris se tournèrent dans leur direction malgré l’attraction qui avait lieu au centre de l’arène.

C’était une jeune femme au visage avenant illuminé par des yeux verts étincelants de malice. Une marchombre. Syndrell l’avait aperçue plusieurs fois au sein de l’Académie et dans ses environs. Elle était plus âgée qu’elle mais quelque chose, dans sa manière de parler et de bouger, faisait penser à Miss… Plusieurs instants s’écoulèrent avant que Syndrell ne mette enfin le doigt dessus.

La joie de vivre.
Le bonheur à l’état pur.
Cette femme était aussi rayonnante qu’un soleil. Aussi rayonnante que Syndrell… avant qu’elle ne soit menacée de mort par une ennemie tout droit sortie de son passé.


- Moi, c’est Alaya, une ancienne apprentie d’Erwan !

Une lueur de fascination traversa le regard doré de Syndrell. Cette femme avait été l’élève d’Erwan ! A part Miss, Syndrell ne connaissait personne qui arrive à la cheville de cet homme. Dès leur première rencontre sur un sentier neigeux, quelques années plus tôt, elle avait éprouvé du respect à son égard.
Du respect et de l’admiration.

Dans un sourire, Syndrell hocha la tête et voulut se présenter à son tour, mais Erwan n’y tint plus et somma son ancienne apprentie de modérer ses ardeurs. Puis il planta un regard aussi pénétrant que la brume dans celui de Syndrell et lui posa la question qu’elle redoutait depuis quelques minutes :


- Tu as vu Miss ?
- Heu…
- Syndrell, ch… hum ?


La marchombre sursauta comme si elle venait de se brûler, puis ferma les yeux. Une seconde. Avant de les rouvrir pour se retourner et croiser le regard vert et intense de Dolce. Nom d’une chiure de mouche ! Tout l’Empire s’était retrouvé ici, ma parole ! Sonnée, Syndrell se contenta de regarder l’Envoleur, le cœur battant.

D’accord, plus battant que d’habitude. Et pour cause : à la seule vue du jeune homme, des images torrides lui étaient revenues en tête, colorant ses joues d’un léger ton rosé et allumant un feu dans ses yeux dorés. En même temps, une bestiole pleine de dents acérées lui mordit violemment les tripes, à l’intérieur de son ventre ; par chance, le gémissement qu’elle laissa échapper se perdit dans les vivats de la foule.


- Dolce ? Mais qu’est-ce que…

Syndrell se tut et dans ses prunelles flamboyantes, l’inquiétude succéda au désir. Si Dolce était ici, ça ne pouvait signifier qu’une chose : ils avaient des ennuis. Songeant immédiatement à Vanora, la marchombre se reprit en un clin d’œil.

- Attends-moi dans les escaliers, dit-elle à son amant. Je te rejoins tout de suite.

Puis elle se tourna vers Erwan et s’efforça de paraître le plus enjouée possible :

- Oui, j’ai vu Miss. En fait, je viens de la quitter. Mais tu as tort de t’inquiéter : elle sait très bien ce qu’elle fait !

Puisque mentir à Erwan lui était tout simplement impossible, elle choisi d’être parfaitement sincère avec lui ; en lui prouvant sa confiance envers Miss, peut-être parviendrait-elle à le rassurer !

- Je reviens tout de suite, j’ai… quelque chose à régler.

Plus vive qu’un feu-follet, Syndrell attrapa le bras de Dolce et l’entraîna à sa suite, s’arrêtant quelques pas plus loin pour planter son regard dans le sien.

- Qu’est-ce qui se passe ? demanda-t-elle, anxieuse.

Elle n’avait pas lâché son bras.




[Dolce, puisque nous en sommes encore à la période de traque entre Vanora et Syndrell, celle-ci est "légèrement" parano ; toutefois, rien ne t'oblige à faire en sorte qu'il se passe réellement quelque chose d'inquiétant, bien au contraire, on pourrait imaginer que, toute à son inquiétude, Syndrell ne se rende pas compte que tout ce qui perturbe Dolce, c'est la présence d'Erwan xD]

__________________________________________

Marchombre. Un souffle, un geste, un élan de vie. Un formidable amalgame entre liberté et harmonie.

Vous. Moi…


[! Prof overbookée = rythme plus lent, désolée !]

Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Jeu 15 Nov 2012, 13:46

Le garçon que Phis a interpelé semble troublé en réalité. Comme s’il attendait quelque chose, ou qu’il était surpris d’une tournure d’évènements étrange. Il mit d’ailleurs plusieurs secondes à lui répondre, et sa réponse était loin d’être exempte de doutes, d’autant qu’il ne s’était apparemment pas rendu compte du changement de l’épreuve.
Un léger sourire étira les lèvres du marchombre, alors qu’il portait son regard plus sur le visage de son interlocuteur. Il semblait perdu, et bientôt il prit congé en filant entre les corps. Etait-il à la recherche de quelqu’un ? Haussant les épaules tout seul, Phis s’assit à la place qu’il avait laissée vacantes afin qu’on la lui prît pas sous le nez.

Relevant le menton, son regard gris parcourut l’arène, et il s’arrêta sur les colosses qui s’y présentaient. Avec leur hache à la main et leur air débonnaire, ils auraient pu passer pour des sauvages si on les avait croisés ainsi sur les chemins de l’Empire. Pour les brigands mal léchés. Et pourtant, ils étaient là, foulant ce sable, sujet des applaudissements grandiloquents de la foule.

Les humains étaient bien compliqués…

Se redressant légèrement sur son banc, le jeune homme fut attiré par un éclat bleuté qui descendit les escaliers en trombe juste à côté de lui. Mèches bleues, cette chevelure était spéciale, et il ne put s’empêcher de détailler la jeune fille qui les arborait, en conversation avec un colosse là encore.
Le colosse en question jetait des regards méfiants à l’adresse de l’homme dans son dos – celui avec les cheveux blancs – et la jeune fille semblait soudain tendue à l’extrême, comme si quelque chose allait lui tomber dessus d’un moment à l’autre. Penchés l’un vers l’autre, ils murmuraient et Phis ne put pas entendre la teneur de leur conversation, aussi détourna-t-il le regard de ces derniers pour s’intéresser à autre chose.

La foule était composée en majorité d’hommes et de femmes adules, ou au moins ayant dépassé le cap boutonneux de l’adolescence. Cependant, il put voir non loin de lui un jeune homme assis entre deux personnes, sûrement des membres de sa famille au vu de la ressemblance des visages.
La femme était d’une beauté sauvage, et Phis eut un léger frisson dans le cou quand il croisa son regard doré. Il crut d’ailleurs d’abord rêver, avant de se rendre à l’évidence : elle était aveugle. Elle était aveugle, et pourtant semblait parfaitement à l’aise dans ce brouhaha incessant ; arrivait-elle seulement à savoir qui lui parlait ? Décortiquer les sons était bien plus complexe que de discerner des détails avec la vue, car toutes les informations arrivaient en même temps au cerveau.

Haussant les épaules, Phis reporta son attention sur l’arène, dans laquelle on venait d’arrêter l’épreuve. Sur tous les candidats, seulement cinq avaient réussi l’exploit de couper leur tronc en deux, et ainsi seuls ces derniers étaient qualifiés pour l’épreuve suivante, à savoir…
Planter une hache dans un bouclier, en plein galop.
Le regard interloqué du marchombre se posa sur les montures des cinq qualifiés. Elles étaient toutes robustes et semblaient avoir un caractère peu appréciable ; en tout cas la plupart marquèrent leur désapprobation quand ils se hissèrent dessus.

Une autre manche qualificative… sauf s’il n’y avait qu’un vainqueur.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1
» Event !! Tournoi, premier tour [The Rainbow's Girls VS Sadique Empire]
» [EVENT] Salle du trône - Groupe 3
» [Terminé] Event - Le Cimetière de Navires (Groupe n°4)
» Jeu N°1 - Event N° 4 - What happen ? [Groupe N°3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Al-Jeit-
Sauter vers: