AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Dim 12 Fév 2012, 14:58

- Voilà… Donc je me demande ce que ça va donner. D’autant qu’une nouvelle apprentie a été attribuée au groupe.

- Tu verras bien ! De toute façon, tu ne peux pas vraiment anticiper, il va te falloir composer.

- Ouais…


Renversant la tête en arrière, Notok finit sa bière de quelques longues gorgées. Sentant le liquide alcoolisé glisser le long de sa gorge, au goût ambré et amer, il se sentit revigoré.
Ce qui eut pour effet de tirer un soupir agacé à Judh.

- Ils vont se demander ce que tu es, comme phénomène… Arriver à ton premier cours en puant la bière. Quelle entrée !

Cela tira un sourire amusé à Notok, qui se pencha au dessus de la table à laquelle ils étaient attablés, l’un en face de l’autre.

- Un peu de détente, ça serait aussi un bon remède… N’est-ce pas ?

Un clin d’œil espiègle à la jeune femme en face de lui, et Notok se rassit au fond de sa chaise. Mais sa proposition n’était pas tombée dans l’oreille d’une sourde, loin de là. C’était d’ailleurs pour cela que quelques minutes plus tard, à peine, Judh se leva en lui saisissant le poignet, l’entraînant dans l’une des chambres de l’auberge…


* * *



« Notok… Aide-moi… »

- Nuiaaaaaaaa !

Notok se releva brusquement dans son lit, embarquant toutes les couvertures du même coup.
Le souffle court, saccadé, il cligna plusieurs fois des paupières avant de se souvenir où il était, et pourquoi il était là.
Le souvenir de la jeune Ts’liche était revenu dans son rêve comme une évidence, et pourtant cela faisait des années qu’il n’y avait plus pensé. Pourquoi maintenant ? Pourquoi ainsi ?

Avait-il si peur que cela ? Que ses apprentis s’en allassent ? Il aurait dans ce cas aurait dû rêver de May, mais pas de Nuia… Normalement. Même si ce n’était pas pareil… Parce que Nuia, il n’avait juste pas réagi. On la lui avait enlevée… alors que May était partie de son propre chef.

Secouant la tête pour arrêter d’interpréter des rêves qui n’avaient pas lieu d’être, il jeta un coup d’œil par la fenêtre… Ouvrit dans les paupières. Secouant la silhouette féminine à côté de lui, il murmura à son oreille :

- Judh ! Je suis en retard, je te laisse ! Désolé…

Sans plus attendre, il sauta au pied du lit, enfila ses vêtements en quatrième vitesse, passant son tabard un peu trop rapidement, se chaussant en hâte. Précipité, il se débarbouilla rapidement, mais il n’avait pas le temps de raser la barbe naissante sur ses joues. Tant pis. Il le ferait une autre fois. Ou même le soir, quand ils seraient partis, dans le camp – en espérant que l’eau ne gèlerait pas trop !


* * *



Il courait.
Peut-être un peu trop vite. Peut-être pas. Après tout, il n’était pas spécialement essoufflé, loin de là. Mais il se sentait, par contre, sueur à grosses gouttes. Tant pis, il devait arriver devant l’Académie avant que ses apprentis n’y fussent.
Un soupir franchit ses lèvres, quand enfin il aperçut la porte, élégante, du grand bâtiment.

Un sourire sur les lèvres, il se redressa pour ralentir brusquement et finir de passer la distance dans une marche active. Un soupir, et il arriva finalement tout contre la porte : ils n’étaient pas encore arrivés. Ses sens, développés, lui indiquaient qu’il n’y avait personne autour de lui, ce qui le rassura, il fallait bien l’avouer.

Se secouant, il se passa les doigts sur le visage, se grattant la barbe naissance. Ca démangeait, c’était sûr. Il aurait dû se raser… Tant pis. Les poils, d’un bleu soutenu comme ses cheveux, semblaient juste noirs si courts. Cela lui éviterait d’avoir l’air d’un schtroumpf…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Lun 13 Fév 2012, 19:54

Le jour était enfin venu. Nous y étions. J’avais rendez vous avec mon maître dans quelques heures pour enfin commencer ce dont je n’ai fait que rêver ces dernières années… Je n’avais pu fermer l’œil de la nuit. Plus les heures passaient, plus je gagnais en excitation. Allongée sur ma couche, je tournais et me retournais sans pouvoir dormir. Trop de questions se bousculaient dans ma tête.
Je me demandais à quoi ressemblait mon maître, à quoi ressemblerait un entrainement, quelle serait sa difficulté… J’étais arrivée à l’Académie peu de temps avant mais j’avais fait le tour complet du domaine. J’avais rencontré pas mal de gens travaillant sur les lieux mais je n’avais jamais rencontré mon maître. Notok. Ce mot résonnait dans mes oreilles autant que quand on m’avait soufflé marchombre. Ca y est, il était l’heure. Je me levai et quittai ma chambre où je n’avais passé que quelques nuits. Je tournais le dos à mon ancienne vie sans regret.

Je me dirigeai vers la grande porte là où devait avoir lieu notre première rencontre. Il était déjà là. Tout à coup, j’hésitais à m’avancer, il semblait tellement intimidant, je choisi de l’observer avant. Il paraissait plus grand que moi et dégageait une attitude confiante. Son visage luisait à la faible lueur du jour naissant comme s’il venait de transpirer mais je trouvais son expression avenante. Il semblait si sûr de lui… Je pris une grande inspiration pour calmer les battements de mon cœur, me redressai, sorti à lumière et me planta devant lui.

- Bonjour, moi c’est Elya.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Mar 14 Fév 2012, 19:45

J'avais bien reçu ma lettre, et je ne m'étais pas trompé, en pensant que je ne serrais pas le premier sur les lieux. J'avançais calmement parmi les arbres du bois pour me diriger vers l'Académie. J'avais beaucoup forgé, mais rien de concluant, aussi je mettrais en vente tout cela à mon retour. Entraînement, voilà qui éveillait mes sens. Je sortis de l'ombre bienfaisante de la forêt pour me diriger à grand pas vers les deux personnes présente, aux dernières nouvelles seule Lenha était avec moi, enfin une apprentie de plus ne changerais rien. Approchant d'un pas toujours aussi déterminé je remis mes lunettes en place. J'entendis la jeune femme se présenter.

- Bonjour, moi c’est Elya.

Elya hein? Jamais entendu parlé. J'étais exténué, mais je ne m'en plaignais pas, cela m'avait tant manqué que de travailler à nouveau m'emplissais d'une joie indéfinissable. Enfin, je respirais un coup, histoire de ne pas avoir la voix trop étranglée.

Salut Notok. Miss Elya, bonjour. Je suis pas le dernier, ça m'étonne un peu. Enfin, je vais pouvoir en profiter un peu.
Dites moi, vous voulez quoi? Je forge un peu ces derniers temps, et je travail sur un petit quelque chose pour chaque membre de notre groupe. Vous y compris Notok.

J'entendais ma première question au sens large, Elya était tout aussi concernée que Notok. J'étais un peu cavalier c'est vrai, mais qu'importe, me tête était occupée à autre chose, et je n'avais toujours pas réussis à forger le poignard de mon autre comparse. Enfin, je n'avais rien obtenue de satisfaisant. Mais avec le temps, enfin surtout l'argent, et donc des matériaux correctes, je pourrais alors faire ce qu'il faudrait. J'attendis tranquillement que chacun réponde à ma question.
Revenir en haut Aller en bas
Ney Nirina
Groupe Er'Lyn
avatar

Nombre de messages : 254
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Brûlures sur le dos des avant-bras, Sae, un chat, la suis presque partout

MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Mer 15 Fév 2012, 22:58

    Tout était allé un peu vite. Un peu trop à ton goût. Mais bon, tu commençais à avoir l'habitude d'être perdue, tu savais t'adapter. Et tu apprenais vite.

    Tu avais vraiment l'air d'une originale quand tu étais arrivée. Nombre des futurs élèves marchombre avant toi avaient aussi paru particuliers, uniques, pour une raison ou pour une autre, mais toi, tu cumulais. D'abord, il y avait tes cheveux. Certes, tu n'étais pas la seule à les avoir d'une couleur rarissime, mais cela restait, eh bien rarissime justement. Des cheveux violets, quand même, ça court pas les rues. Et puis il y avait tes bras. Tu avais couru parce que tu avais envie de courir et que tu étais pressée d'arrivée donc, malgré les températures basses, tu avais relevé tes manches. Tu n'étais pas très frileuse de toute façon, mais tes bras, il fallait l'avouer, attiraient l'attention. Deux anciennes brûlures couraient sur le dos de l'avant-bras, du coude au dos du poignet, assez larges et d'une couleur assez différente de ta peau foncée pour être visibles d'assez loin. Et puis enfin, il y avait ce chat, allongé sur tes deux épaules, qui n'avait même pas besoin de ses griffes pour se maintenir en place alors que tu marchais d'un bon pas.

    Oui, tout cela attirait l'attention, mais bon. Il n'y avait pas grand monde. Et puis tu connaissais ça. Tu t'en fichais pas mal aussi. Tu avais l'habitude, et tu savais ne pas prêter d'intérêt à l'avis des autres. Quoique, pas toujours...

    A peine arrivée, on t'avais annoncée que tu pouvais commencer l'entraînement. La personne à qui tu t'étais adressée avait paru de transpercer du regard et avait du te juger apte à devenir marchombre. Tu en étais heureuse, tu ne savais pas encore beaucoup de choses d'eux car ils étaient très secrets, mais ce frisson en entendant le mot... Tu étais certaine que c'était ta voie.

    Et puis ton interlocuteur t'avait orienté vers ton premier cours. Là, tout de suite, maintenant. Tu l'avais fixé, avait commencé à t'énervé, demandant où c'était, râlant de ne pas avoir le temps de souffler un peu. Il t'avais sourit, t'avais indiqué où te rendre. Dès qu'il te donna cette information, tu parti sans attendre la suite.

    La vérité, c'est que tu t'en fichais de ne pas avoir le temps de souffler. Au contraire, tu aimais bien ça. Ça t'évitait de penser à des choses désagréables. Tu pensais trop parfois. Tu devais être un peu pessimiste sur les bords.

    Tu finis par arriver au lieu indiqué. Trois personnes étaient déjà là. Tu devinas vite qui était ton maître, c'était logiquement la personne la plus âgée. Personne qui avait d'ailleurs un début de barbe naissante. Tu rangea vite ce détail dans ta mémoire, il n'avait pas d'importance. Tu te doutais que ton arrivée avait été décidée au dernier moment par la personne qui t'avais aiguillée ici et qu'il te fallait toi-même expliquer la chose à ton maître. Quel était son nom déjà? Ah oui, Notok. Drôle de nom, enfin passons.

    Même si tu ne te considérais pas comme timide, tu apréhendais un peu de prendre la parole. Tu n'aimais pas qu'on te pose des questions, ta réponse était trop souvent la même. Sae le senti. Les chats sentent beaucoup de chose et lui lisait en elle comme dans un livre ouvert et percevait ses émotions avec une facilité déconcertante qui en serait devenue vexante si l'inverse n'était pas également vrai. Sae se mit à ronronner pour te rassurer. Cela te donna l'aplomp nécessaire pour s'approcher de Notok - tu n'aimais pas les mots tels que "maître".

    - Bonjour. Je suis arrivée à l'instant et on m'a dit de me joindre à ce groupe.

    Tu arrêta là, ne sachant pas quoi ajouter. Puis ton regard tomba à nouveau sur la barbe naissante et tu lâcha sans réfléchir :

    - Vous n'avez pas eu le temps de vous raser ce matin?

__________________________________________

Lettres ~ Fiche ~ RPs ~ Liens ~ 2ème cours



Merci beaucoup à Ange Shar pour ce kit! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Mer 07 Mar 2012, 13:26

Il fallait bien avouer que Notok n’eut pas à attendre bien longtemps : en effet, une présence se dessinait déjà, un peu plus loin, et il avait cette sensation ténue d’être observé. Ainsi, déjà l’un ou l’une de ses apprentis était bien arrivé, et hésitait sans doute à venir à sa rencontre. Il était allé jeter un coup d’œil, la veille ou l’avant-veille, sur le panneau d’affichage, et avait bien vu que le groupe dans lequel se trouvaient Yoshitsune et Lehna avait gagné deux autres apprenties, déjà. Ils seraient donc bien quatre, en tout. Si tout se passait bien…

Ce fut une jeune fille qui quitta les fourrés pour s’avancer finalement, l’air peu sûre d’elle. Elle était plutôt grande, plutôt svelte, et ses longs cheveux bruns filaient jusque dans ses reins, mettant en valeur la courbe délicate de ses yeux. Notok lui sourit, alors qu’elle se présentait sous le nom d’Elya.

- Bonjour Elya.

A la suite de la jeune fille, ce fut Yoshitsune qui arriva, luisant de sueur… Déjà fatigué ? Ce n’était pas très malin de sa part : Notok ne comptait pas faire le moindre quartier, et il aurait plutôt eu besoin de toutes ses ressources et de toute sa force physique pour continuer dans le cours ; après tout, ce premier cours consistait à chercher les limites des apprentis, à les jauger, à les comprendre et surtout à mieux les connaître, dans leur globalité. Autant physiquement, que mentalement, tous allaient apprendre à s’apprendre, justement.

Un léger sourire sur les lèvres, alors que le jeune homme proposait ses services pour forger des armes, Notok lui lança un sourire tranquille, un peu en coin, mais pas moqueur pour un sou, avant de répondre tranquillement :

- C’est très gentil à toi, Yoshitsune, mais personnellement je n’ai besoin d’aucune lame…

Et alors qu’il terminait sa phrase, à peine, une dernière jeune fille apparut, sur sa droite. Plus petite qu’Elya, elle arborait des cheveux d’un violet étonnant, qui trouvèrent un écho dans le regard doré du marchombre ; courts, ces derniers semblaient taillés pour ne pas la déranger, et c’était tout à fait utile ainsi.

- Bonjour. Je suis arrivée à l'instant et on m'a dit de me joindre à ce groupe. Vous n'avez pas eu le temps de vous raser ce matin?

Un sourire bizarre tordit les lèvres de Notok, mais contre toute attente, le jeune homme éclata de rire. Saluant la jeune fille d’un léger hochement de tête, il répondit d’une voix douce :

- Quelle perspicacité ! Je suppose donc que tu es Ney ?
Bien, normalement, une dernière doit arriver…


Il disait évidemment cela pour les faire patienter un peu. Mais il ne pouvait pas attendre éternellement, et ne se le permettrait pas, avec trois apprentis déjà présents. Après tout, il était dans sa responsabilité de les former, et il avait donné le feu vert pour cela, même si cela avait été plutôt difficile. Et si la rencontre avec Lehna et Yoshitsune avait été en partie décisive, celle avec Eole aussi ; ainsi, il se sentait prêt à se lancer dans cette aventure hors du commun, celle de l’enseignement. Et il espérait de tout son cœur que personne ne partirait pour rejoindre les Mercenaires du Chaos ; il avait assez donné avec ça.

Dans un soupir, il se redressa donc, alors que les deux minutes s’étaient écoulées. Tournant son regard vers les trois apprentis qui se trouvaient devant lui, il prit une grande inspiration. Déjà une de moins… Combien seraient-ils, à la fin de la formation ? Il avait tellement entendu dire que la grande majorité des apprentis désertaient au fur et à mesure des cours, qu’il se sentait presque… nauséeux, à l’idée que tous pouvaient partir d’un instant à l’autre. Mais de toute façon, s’ils partaient, cela serait sa faute : cela voudrait bien dire qu’il n’avait pas fait les choses correctement, et qu’il ne s’était pas donné comme il le fallait pour qu’eux n’eussent pas envie de lui rendre un minimum.
Et le respect, cela ne venait pas comme ça, il le savait bien.

- Bon ! Et bien, dans ce cas, on va commencer par le commencement : se faire un sac. Nous partons pour plusieurs semaines, donc je vous attends ici le temps que vous rassembliez tout ce que vous jugerez indispensable…

Et attention ! Je ne porte le fardeau de personne. Alors réfrénez-vous, si vous êtes du genre à tout emporter, c’est vous qui trimerez.


Un vocabulaire sans doute pas très adapté à un marchombre, mais tant pis. Le but de cette phrase était bien de mettre en garde les apprentis devant le poids de leur paquetage, et il espérait que son ambiance le leur ferait bien comprendre.

- Etant donné que j’ai déjà ce qu’il me faut, je vous attends. Vous avez dix minutes. Hop !

Un encouragement, un clin d’œil, et un sourire.
Notok inspira profondément quand les trois silhouettes eurent disparu dans l’Académie…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Mer 07 Mar 2012, 18:38

J'entendis Notok tout bonnement refuser une arme, pourtant n'avais-je pas dis un petit quelque chose? Soit il ne m'avait pas réellement écouté soit il se moquait de moi. La jeune femme qui arrive me fit sourire, elle était typique de mon comportement, mais je n'aurais pas osé le taquiner si tôt le matin.

Bonjour. Je suis arrivée à l'instant et on m'a dit de me joindre à ce groupe. Vous n'avez pas eu le temps de vous raser ce matin?

Notok eut alors un étrange sourire, je le traduisis pour un peu de moquerie, quelque chose dont il s'abstenait avec moi, et je l'en remerciais assez.

Quelle perspicacité ! Je suppose donc que tu es Ney ?
Bien, normalement, une dernière doit arriver…


Nous patientons donc, je réfléchissais à une façon plus douce d'annoncer la chose. Il s'était manifestement mépris sur ma proposition ou alors je m'étais alors mal exprimé à un moment. Je ne restais pas longtemps dans l'attente, c'est Notok qui rompis le silence encore une fois. Je souris relativement tout de même.

Bon ! Et bien, dans ce cas, on va commencer par le commencement : se faire un sac. Nous partons pour plusieurs semaines, donc je vous attends ici le temps que vous rassembliez tout ce que vous jugerez indispensable…

Et attention ! Je ne porte le fardeau de personne. Alors réfrénez-vous, si vous êtes du genre à tout emporter, c’est vous qui trimerez.


Je ne me faisais pas d'idée, j'avais si peu de biens que tout tiendrais sans peine dans un sac, mais il nous fallait de l'utile. Une chemise ferais l'affaire, de même que deux pantalons, du fil des aiguilles et sans doute de la nourriture... De la viande séchée et du pain aux herbes. En tout cas j'en aurais assez en cas de besoin, l'argent ça va ça vient... Et je m'en referais en rentrant, il nous indiqua qu'il ne nous restait que dix minutes. J'allais partir lorsque je pris tout de même le temps de lui parler.

Notok, pour ce qui est de ma proposition, tu t'es mépris. Un petit quelque chose inclus également les bijoux, penses-y. Sinon, voici ma véritable raison de parler. Devons-nous prendre de la nourriture?
Ney, ma proposition te concerne aussi. Si tu souhaites une chose qui peu se forger n'hésite pas a me le demander.

Je dévisageais mon maître attendant sa réponse avant de foncer jusqu'à ma chambre plier mon sac en peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Mer 07 Mar 2012, 19:32

- Bon ! Et bien, dans ce cas, on va commencer par le commencement : se faire un sac. Nous partons pour plusieurs semaines, donc je vous attends ici le temps que vous rassembliez tout ce que vous jugerez indispensable…

Et attention ! Je ne porte le fardeau de personne. Alors réfrénez-vous, si vous êtes du genre à tout emporter, c’est vous qui trimerez.

- Étant donné que j’ai déjà ce qu’il me faut, je vous attends. Vous avez dix minutes. Hop !


Le ton de Notok s'était voulu autoritaire mais je pense qu'il était toutefois tendu. L'une de élèves ne s'était pas présentée... Comment le prenait notre nouveau maître ? Pensait-il déjà aux Mercenaires du Chaos... ? Je secouais la tête et me remis en marche à travers l'Académie. Il ne fallait pas commencer à s'égarer dès maintenant. Le regard que j'avais surpris de Notok était qu'il allait demander une rigueur exemplaire. Autant commencer maintenant.
Mes biens représentaient bien peu de choses. Je n'avais pas beaucoup d'affaires quand j'étais partie d'Al-Jeit pour l'Académie. J'avais un petit poignard, et une tenue ou deux. Je glissais mon arme à ma ceinture et fourrais mes vêtements dans un petit sac. Je regardais une dernière fois la petite chambre spartiate qui m'avait accueillie avec la sensation d'avoir enfin trouvé ce que je cherchais. Elle ne me manquerait pas. Maintenant, il me tardait simplement de commencer mon apprentissage.
Je repris le chemin en sens contraire pour me retrouver de nouveau dans la cour inondée de lumière. La journée était belle même si le jour était encore naissant. Une belle journée pour commencer une nouvelle vie. Je me tournais pour regarder une fois encore ce bâtiment imposant que j'allais quitter sans vraiment en partir. C'est grâce à lui que j'allais pouvoir commencer à apprendre.
Mon petit sac sur mes épaules, je me plantais une nouvelle fois devant Notok. Il n'était pas particulière imposant mais sa silhouette diffusait une certaine grâce. Presque féline. Je n'avais échangé que quelques mots avec lui mais je le respectais déjà.

- Et où partons-nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Ney Nirina
Groupe Er'Lyn
avatar

Nombre de messages : 254
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Brûlures sur le dos des avant-bras, Sae, un chat, la suis presque partout

MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Sam 10 Mar 2012, 23:22

    Sae commençait à se tendre, Ney le sentait. Elle le sentait toujours, et ça la stressait. Bon, le chat, t'a réussit à faire bonne figure jusqu'ici, c'est pas le moment de stresser parce qu'il y a beaucoup de gens autour, ok? T'es sur mes épaules, alors calmos, tout va bien.

    C'était ça, le soucis, avec Sae. C'était un félin adorable, pot de colle, gentil, tout ce qu'on veut... Mais avec Ney uniquement. Les autres humains, ils s'en méfiait comme la peste la plupart du temps, sauf de rares exceptions. Elle le sentait mal l'entraînement s'il ne se calmait pas un peu, ça allait être coton... Elle savait qu'il ne s'enfuyerait pas, ils c'étaient déjà retrouvés dans pire situation, mais même, si jamais l'un des élèves faisait un geste trop brusque dans sa direction, il était capable de se mettre en position défensive, ce qui signifie fourrure hérissée, queue dressée, oreilles applaties, feulement et... griffes sorties. Or, comme il était sur l'épaule de Ney, elle allait les sentir passer les griffe en question, donc non merci! Elle avait déjà expérimenté et n'avait pas encore eu le temps de renforcer les épaules de ses vêtements pour éviter ce genre d'incident. De toute façon, elle ne savait pas coudre.

    Certaines personnes réagissaient mal à sa spontanéité. Mais tandis que Ney balayait le reste du groupe d'un rapide coup d'oeil, Notok éclata de rire. Comparé à d'autres réactions qu'elles avait eu, c'était de loin une des plus positives.

    - Quelle perspicacité ! Je suppose donc que tu es Ney ?
    Bien, normalement, une dernière doit arriver…


    Ney prit ça comme un compliment, avant de se figer. Comment connaissait-il son nom? Elle se détendit. Bien sûr, elle c'était présentée à son arrivée. Elle ne savait pas grand chose des marchombres, mais finalement, on dirait qu'ils c'étaient débrouillés pour prévenir son maître. Elle se détendit et attendit l'arrivée de la dernière personne tout en caressant Sae et en prenant enfin le temps de saluer les autres jeunes présents, quoique, même s'ils n'étaient pas bien vieux, même Notok, ils paraissaient quand même tous plus âgés qu'elle.

    - Bon ! Et bien, dans ce cas, on va commencer par le commencement : se faire un sac. Nous partons pour plusieurs semaines, donc je vous attends ici le temps que vous rassembliez tout ce que vous jugerez indispensable…

    Et attention ! Je ne porte le fardeau de personne. Alors réfrénez-vous, si vous êtes du genre à tout emporter, c’est vous qui trimerez.

    - Etant donné que j’ai déjà ce qu’il me faut, je vous attends. Vous avez dix minutes. Hop !


    Ney sourit et ne bougea pas. Elle était tout juste arrivée et ne c'était donc installée nulle part, elle n'avait rien déposé, avait sur elle toutes ses possessions, soit pas grand chose vu que c'est pas facile de devenir riche quand on est jeune et amnésique. Elle regarda néanmoins son sac, s'assura qu'il était bien accroché afin de ne pas la gêner dans ses mouvement, mais elle ne se posa même pas la question de savoir s'il était trop lourd ou trop volumineux, s'il était rempli au quart de sa contenance maximale, c'était bien le maximum.

    Pendant qu'elle effectuait ses vérifications, Sae en avait profité pour s'étaler sur ses deux épaules en même temps. Le côté écharpe vivante que cela faisait était agréable parce que c'était chaud et doux, mais en même temps la fourrure la chatouillait beaucoup, elle s'apprêtait à remettre le félin droit sur une seule épaule lorsque l'un des élèves revint.

    Notok, pour ce qui est de ma proposition, tu t'es mépris. Un petit quelque chose inclus également les bijoux, penses-y. Sinon, voici ma véritable raison de parler. Devons-nous prendre de la nourriture?
    Ney, ma proposition te concerne aussi. Si tu souhaites une chose qui peu se forger n'hésite pas a me le demander.


    Une proposition? Quelle proposition? Ney se gratta la joue puis éclata de rire.

    - Me forger quelque chose? Merci, c'est gentil, mais je ne crois pas que ça sera utile, j'aime pas les bijoux en métal et actuellement, si tu me donne une arme quelconque, tout ce que je pourrais faire avec c'est me blesser!

    Ceci dit, la dernière du groupe revint à son tour et fixa Notok.

    - Et où partons-nous ?

    Bonne question. Ney tourna la tête elle aussi vers le chef de l'expédition - elle répugnait toujours à l'appeler "Maître" - en attendant la réponse, bien qu'elle ne soit pas sûr de situer l'endroit qu'il dirait vu sa connaissance très partielle de Gwendalavir.

__________________________________________

Lettres ~ Fiche ~ RPs ~ Liens ~ 2ème cours



Merci beaucoup à Ange Shar pour ce kit! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Mar 13 Mar 2012, 19:23

- Notok, pour ce qui est de ma proposition, tu t'es mépris. Un petit quelque chose inclus également les bijoux, penses-y. Sinon, voici ma véritable raison de parler. Devons-nous prendre de la nourriture?

Notok haussa un sourcil : un bijou ? Mais pour quoi faire ?

- Non, merci Yoshi. Je n’ai pas besoin de… bijoux non plus.
Pour la nourriture, prenez ce que vous voulez. Mais cela ne vous dispensera pas de chasse…


Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, alors qu’il pensait à ses propres parties de chasse, tandis que Ney rembarrait Yoshi gentiment : elle n’avait pas besoin de quelque chose actuellement.

Bientôt, Yoshitsune comme Elya se glissèrent dans l’Académie pour aller faire leur sac, tandis que la dernière arrivée, Ney, ne bougeait pas, se contentant de lui sourire presque distraitement, tandis que le chat entre ses épaules le fixait intensément. Souriant toujours, le marchombre posa son regard dans celui de Ney en demandant :

- Il s’appelle comment ?

Dans sa question, il s’était rapproché d’elle et du chat, les yeux mi-clos, la tête inclinée sur le côté, en signe de paix pour le félin. Ce dernier sembla accepter ses mimiques, puisqu’il les lui renvoya. Et quand Notok approcha sa main de ce dernier, il la renifla longuement avant de lui faire une petite léchouille, curieux comme tout. Le jeune homme éclata de rire, avant de se retirer d’un pas, le regard brillant.

- On dirait que cet énergumène a un sacré caractère !

Adressant un léger clin d’œil à la jeune fille, il se tourna vers la large porte de l’entrée de l’Académie, qui s’ouvrait en grand. Deux personnes passèrent d’abord, qu’il ne connaissait pas, avant que Yoshi comme Elya arrivassent à leur tour, un sac sur le dos chacun. Hochant légèrement la tête en signe d’assentiment, il allait parler mais Elya le fit avant lui.

- Où allons-nous ?

Un sourire étincela dans les yeux de Notok, mais n’étira pas ses lèvres, cette fois-ci. Son visage devint sérieux, mais ses yeux riaient.

- Ha ça… Surprise !

Se tournant il désigna la forêt du menton, avant d’ajouter, d’un ton tranquille :

- Le but en soi ne compte pas. Seul le chemin a de l’importance. La fin n’excuse en rien les moyens, jeune fille… Enfin, pour le dire plus simplement, je n’ai pas envie de vous le dire. Vous le verrez en temps voulu !

Un nouveau clin d’œil, et Notok se mit en marche sur un sentier sylvestre, expliquant qu’ils allaient commencer par courir doucement : le but n’était pas d’aller vite, au contraire, mais plutôt d’aller doucement. Le temps qu’ils s’échauffassent doucement les poumons, le cœur, et les muscles. Tout cela avait évidemment des causes physiologiques, qu’il décrivit brièvement – les cellules qui produisent une certaine substance avant d’utiliser les bons nutriments – avant de s’élancer lui-même dans un tout petit trot.

Il comptait bien garder cette allure jusqu’à la sortie de la petite forêt qui entourait l’Académie. Donc durant une vingtaine de minutes, tout au plus, en se dirigeant vers le Sud.
Il souriait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Mer 14 Mar 2012, 12:39

- Ha ça... Surprise !

En fait, je m'y étais attendu... Mais on ne sait jamais, non ? Enfin voilà. Nous partions. De toute façon, il avait raison, peu importe où, nous partions. C'était ça l'essentiel. Même s'il n'avait pas souri pendant qu'il me répondait, j'avais senti son sourire briller dans ses yeux.
Tandis que Notok commençait ses explications sur ce qu'il attendait de nous dans les minutes qui allaient suivre, je me réjouissais. Enfin j'allais pouvoir recommencer à faire de l'exercice ! Non seulement recommencer mais quelque chose me disait que je n'avais même pas fini d'en faire ! Bref, j'étais ravie. J'allais enfin pouvoir avancer.
Plus les minutes passaient plus j'étais persuader que cette Voie m'offrirait la plénitude dont j'avais tant rêvé. Mais bon... Cette étape n'était pas encore pour maintenant. Chaque chose en son temps. Notok avait finit de parler et nous regarda quelques instants en cherchant quelque chose dans nos expression même si je ne su discerner quoi.
Puis il parti dans un petit trot. Quelque chose me soufflait que nous n'allions pas courir que 5 minutes alors je choisis la prudence et parti avec une vitesse mesurée derrière lui.

Nous traversions le Bois de l'Académie et bien que j'y sois déjà venue, c'était comme si je la découvrais. Le soleil perçait derrière l'horizon et parait les bois de jolies couleurs dorées. J'étais émerveillée même si j'essayais de ne rien laisser paraître. Toujours derrière Notok, je courais...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Dim 18 Mar 2012, 21:40

Je m'en allais donc chercher le minimum, hors de question de se charger comme un malade. En même temps mes armes me manqueraient, mais je ne pouvais toutes les emmener. Je fermais la porte de ma forge avec un petit sourire mélancolique. Lorsque je revins, il semblait que Notok se soit décidé à partir, a peine avais-je eut le temps de revenir, un sac de toile sur les épaules qu'il partait en direction de la forêt. Il nous expliqua alors sa volonté de nous faire courir, je ne me surpris pas à reconnaître qu'il avait raison, mais je comprenais mieux pourquoi il avait l'air buté chaque fois qu'il me voyait fumer. Enfin, là n'était pas la question, il s'élança au petit trot. Nous ne connaîtrions notre destination qu'au bout du voyage. S'il affirmait que la destination importait peu, je n'étais pas tout à fait d'accord avec cette vision de la chose. Enfin, à quoi bon discuter avec une personne qui n'en aurait de toute façon rien à faire, car l'Être Humain est ainsi, sûre de ses convictions.
Je m'élançais donc à sa suite, dans une foulée modérée. Savourant le vent frais contre ma peau, je rajustais mes lunettes dans un geste maintenant machinal. Je m'ennuyais déjà, tandis que ma jeune camarade elle semblait prendre du plaisir. De plus il avait tout simplement refuser mon offre, certes libre à lui. Mais tout de même, quel manque de tact, la sincérité étant une chose essentielle il lui faudrait lui aussi apprendre de nous. Il se rendrait vite compte que je n'avais rien à voir avec ces arnaqueurs vous vantant les mérites d'armes qu'ils ne connaissent même pas. Enfin, cela m'importait peu. Je vis le chat sur l'épaule de la jeune Ney, je souris. J'aimais bien les chats, animaux élégants. Enfin, tout cela n'était qu'un début, avant notre véritable entraînement.


Dernière édition par Yoshitsune Mitsuguri le Mar 20 Mar 2012, 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ney Nirina
Groupe Er'Lyn
avatar

Nombre de messages : 254
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Brûlures sur le dos des avant-bras, Sae, un chat, la suis presque partout

MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Lun 19 Mar 2012, 08:46

    Yoshitsune semblait décider à offrit quelque chose à Notok car il insista :

    - Notok, pour ce qui est de ma proposition, tu t'es mépris. Un petit quelque chose inclus également les bijoux, penses-y. Sinon, voici ma véritable raison de parler. Devons-nous prendre de la nourriture?

    Ney sentit un sourire envahir son visage sans qu'elle puisse le retenir. Des bijoux? Dans ce contexte, à cette personne? Il y avait peu de chances qu'il soit intéressé, et elle eu vite confirmation qu'elle avait vu juste.

    - Non, merci Yoshi. Je n’ai pas besoin de… bijoux non plus.
    Pour la nourriture, prenez ce que vous voulez. Mais cela ne vous dispensera pas de chasse…


    Ney fit la grimace. Elle savait chasser... avec son argent. Sa nourriture, elle l'achetait, on la luit donnait contre un petit travail, mais elle ne savait pas chasser. Tout au mieux avait-elle réussit à poser quelques pièges et à capturer quelques animaux avec, mais elle ne l'avait fait qu'une fois ou deux alors qu'elle était prêt de mourir de faim et avait vite compris que ce n'était pas une source de nourriture très stable. En plus, elle avait découvert qu'elle ne savait pas trop quoi faire d'un animal mort qu'il fallait préparer ensuite, bien que la dite expérience avec les pièges l'ai un peu renseignée sur le sujet. Quand sa vie est en jeu, on apprend vite ce genre de chose.

    Les deux jeunes partis, il ne resta plus que Ney et Notok. Ce dernier posa alors son regard sur Sae qui, comme à son habitude, par méfiance, le surveillait d'un regard intense.

    - Il s’appelle comment ?

    Tout en parlant, il c'était approché. Il fit une mimique qui surpris Ney. Cet homme semblait connaître les chats. Cela se confirma encore lorsqu'il avança sa main lentement et que Sae, après une hésitation, y fit une léchouille. Décidemment, les marchombres avaient un bon feeling avec Sae! C'était pareil quand elle avait été demandé pour son cours, Sae avait parut moins tendu que d'habitude.

    - On dirait que cet énergumène a un sacré caractère !

    La remarque fut accompagnée d'un clin d'oeil à Ney qui sourit.

    - Il s'appelle Sae, et vous avez de la chance, d'habitude, il est pire que ça!

    Comme pour la contredire, Sae se frotta à la joue de Ney, ce qui la fit éclater de rire : ça chatouillait! Tandis qu'elle le repoussait gentillement, les deux autres revinrent, un sac sur le dos. Elya, impatiente, lança :

    - Où allons-nous ?

    Ney se tourna vers Notok, attendant également la réponse. Il commençait à lui plaire, le Notok en question.

    - Ha ça… Surprise !

    Ney haussa un sourcil mais, avant d'avoir pu parler, leur "Maître" continua en désignant la forêt du menton.

    - Le but en soi ne compte pas. Seul le chemin a de l’importance. La fin n’excuse en rien les moyens, jeune fille… Enfin, pour le dire plus simplement, je n’ai pas envie de vous le dire. Vous le verrez en temps voulu !

    Ney ouvrit grand les yeux et, pour se donner une contenance, gratta la tête de Sae avant d'hasarder :

    - J'ai rien compris. En clair, ça donne quoi?

    Mais Notok, après leur avoir adressé un dernier clin d'oeil, se mit à courir doucement. Ney, contrariée, fut la dernière à se mettre en route. Elle entendit malgré tout les explications données par Notok, et le remercia, intérieurement pour ne pas gaspiller son souffle, d'avoir commencé par ce rythme. Parce que le footing, c'était pas son truc, elle était plutôt pour les sprint, rapide et court. Elle n'avait pas l'habitude de ce genre d'exercice.

    Pour un premier exercice, ce n'était pas très excitant, malgré tout, elle comprenait en revanche très bien l'argument de s'échauffer, et cela la motiva pour continuer. Qui disait échauffement disait aussi que ce n'était qu'un début...

__________________________________________

Lettres ~ Fiche ~ RPs ~ Liens ~ 2ème cours



Merci beaucoup à Ange Shar pour ce kit! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Jeu 22 Mar 2012, 14:29

Un soupir.
Bon. Il allait devoir composer. Vraiment. Ce n’était plus une affaire d’enseignement seulement, mais bien le fait de parler à des gens ; et il avait toujours tendance à trop en dire. Ou pas assez. Il n’aimait pas parler pour ne rien dire quand il n’avait rien à dire, tout comme il avait tendance à dire les choses de manière un peu trop crue parfois.

L’expression, de Yoshi d’abord, le mit sur la voie. En effet, le jeune homme semblait un peu agacé par le fait que le marchombre lui eût refusé ses lames. Mais… il n’en avait pas besoin. Tout simplement. Son corps était une arme, d’une part, et d’autre part, celles qui jaillissaient de ses poignets en étaient d’autres, qui ne lui feraient jamais défaut ; incassables et toujours parfaitement aiguisées. Il n’avait aucunement besoin d’autres lames, quelles qu’elles fussent, et quelle que fût leur qualité. Et des bijoux, encore moins !
De toute façon, en tant qu’orphelin, il n’avait toujours dû compter que sur lui-même, depuis sa plus tendre enfance. Il n’avait jamais reçu de présent, de cadeau, mis à part une paye. Il ne se voyait pas profiter ainsi de talents, même si on les lui offrait.
Bizarre, mais réel.

- J'ai rien compris. En clair, ça donne quoi?

Un sourire étira les lèvres de Notok, qui ne répondit pas à la jeune fille : il avait dit ce qu’il fallait, on ne peut plus clairement. A elle de faire l’effort d’interpréter, désormais. Surtout qu’il avait finalement bien expliqué qu’il n’avait pas envie de le dire. Ney semblait ne pas trop réfléchir avant de parler ; certes, Notok était ainsi, aussi, mais sa formation lui avait fait comprendre l’importance des mots, même s’il ne saisissait pas toutes les subtilités du langage tel que son maître le lui avait offert.

Le commencement, en échauffement, l’irréductible course à pied. Pour échauffer les muscles, il n’y avait pas mieux ; notamment le muscle cardiaque ; et puis, cela permettait de prendre une respiration d’effort sans forcer de trop, justement.
Notok courrait donc, tranquillement, menant le petit groupe qu’ils formaient à une allure plus que raisonnable : le but n’était pas d’aller vite, alors évidemment, le rythme était plutôt tranquille.
Il vérifiait l’état de chaque apprenti ; Elya semblait prendre un certain plaisir à courir, et dans son regard, Notok voyait briller la lueur de l’émerveillement, alors que les ramures des arbres se teintaient du doré matinal ; Yoshitsune, quant à lui, semblait déjà s’ennuyer… Un hyperactif, ce garçon : il avait besoin d’avoir toujours l’esprit occupé, semblait-il ; et puis Ney avait plus de mal, quant à elle : dans son regard, il pouvait voir qu’elle n’avait pas l’habitude de ce genre d’exercices.

Ce ne fut pas pour autant qu’il s’arrêta. Au contraire, il trottait tranquillement, et expliqua même ce qu’il attendrait d’eux désormais :

- C’est ce que j’appelle le décrassage matinal. On court, jusqu’à être parfaitement réveillé, autant notre conscience que nos muscles. Echauffés. Je n’en serai satisfait que lorsque vous pourrez tenir plus de deux heures sans ralentir, à une bonne allure.
La course permet de mettre en condition le cœur, aussi, et tout le système vasculaire. C’est donc important de la maîtriser, pour mettre son corps à même de répondre à n’importe quelles sollicitations.
Allez encore un effort !


Un sourire sur les lèvres, Notok continuait de courir, jetant des coups d’œil fréquents derrière lui, vers les trois jeunes apprentis qui le suivaient. Ils ne coururent pas très longtemps, juste pour courir. En effet, bientôt, le marchombre leur proposa plusieurs exercices pour venir chercher chaque muscle et les faire agir : genoux contre la poitrine, talons contre les fesses, cercles avec les bras tendus sur les côtés, puis derrière, petits sauts ; puis quelques sprints, pour revenir courir plus doucement, et encore sprint…
Ils enchaînèrent ainsi les exercices pendant près d’une heure, avant que le marchombre ne les laisse marcher pour reprendre leur souffle.

Un sourire sur les lèvres, il observa l’état de ses apprentis, appréciant leurs différentes capacités, et leur manière de faire les choses, tout comme de les percevoir…
Revenir en haut Aller en bas
Ney Nirina
Groupe Er'Lyn
avatar

Nombre de messages : 254
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Brûlures sur le dos des avant-bras, Sae, un chat, la suis presque partout

MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Jeu 22 Mar 2012, 16:52

    Sae était resté sur les épaules de Ney.

    C'était surprenait à voir. Déjà, les gens étaient souvent étonnés de la voir se promener avec lui sur les épaules en pleine rue, mais courir en plus avec le même chat sur les épaules, c'était encore plus intriguant. Mais oui, Sae tenait, il tenait même très bien. Il avait l'habitude, Ney n'était peut-être pas familière du footing mais plutôt du sprint, ils avaient apprit comment rendre la course la plus agréable pour eux deux. C'était aussi cela qui faisait que Ney n'aimait pas trop courir longtemps : elle craignait pour Sae. Il pouvait s'impatienter au bout d'un moment, ou elle pouvait trébucher,auquel cas il pourrait planter ses griffes dans sa peau pour se rattraper - c'était déjà arrivé - ou encore... Bref, il y avait de nombreux cas de figure, qui faisaient que Ney n'aimait pas trop ça. Mais Sae semblait bien supporter pour l'instant, il fixait la personne de devant tandis que Ney se concentrait surtout sur sa course et sur le chemin, prenant dès qu'elle le pouvait le temps d'observer le paysage autour d'elle afin de se repérer.

    Le rythme était heureusement assez tranquille, Ney sentait qu'elle pourrait le tenir un petit moment. Lorsqu'elle fut rassurée sur ce fait, elle entendit Notok continuer ses explications, et retint un juron uniquement pour économiser son souffle. Quoi, il voulait qu'ils puissent courir deux heures plus vite que ça sans problème? Il n'allait pas les faire courir autant de temps aujourd'hui, au moins? Même à cette allure, Ney doutait de pouvoir réussir, surtout qu'elle avait des affaires et Sae sur le dos...

    L'exercice se compliqua encore lorsqu'il leur imposa de ralentir puis de sprinter ou d'autres choses du style talons-fesse, des modifications de l'équilibre et du rythme qui mettaient Sae sur le qui-vive. Ney sentait ses griffes légèrement accrochées à sa peau, passant ses vêtements comme s'ils avaient été de l'air, pas encore enfoncés mais prêt à le faire si son équilibre était menace. Ney soupira intérieurement tout en se félicitant de s'être entraînée avec lui, sinon elle savait qu'il aurait depuis longtemps sortit complètement les griffes. Mais sa position, allongé sur ses deux épaules, les pattes sur le devant de la poitrine, lui permettaient une bonne tenue sans avoir besoin de ses griffes.

    Ney aurait peut-être pu tenir une demi-heure au rythme imposé par Notok. Pour quelqu'un qui ne faisait jamais ce genre d'exercice, c'était pas si mal que ça. Sauf qu'ils avaient une course irrégulière, cela cassait son rythme, et elle fut très vite épuisée. Elle chercha dans les ronronnements de Sae, qui avait eu la gentillesse de supporter cette méthode de transport qu'elle savait désagréable pour lui à la longue, le courage de continuer, de ne pas abandonner, d'autant que les deux élèves devant elle ne faisaient pas mine de s'arrêter non plus. Mais elle n'en pouvait vraiment plus, un point de côté lui déchirait atrocement la poitrine, elle avait la gorge en feu, les muscles en quelque chose qui était aussi résistant que du coton, soit tout mou, mais aussi lourd que du plomb, et qui faisait presque mal à force. Au début, elle cru être la seule à ressentir cela, être la seule à ne jamais faire ce type d'exercice. Pas qu'elle soit très physique mais elle n'avait pas jugé utile de faire ce genre d'entraînement auparavant... Elle finit cependant par entendre des respirations irrégulières et bruyantes devant elle, ce qui, au moins, la rassura.

    Enfin, moment bénit, Notok daigna enfin s'arrêter. Ney, sans se soucier des regard, s'étala aussitôt par terre, sa poitrine se soulevant à toute allure. Sae, qui avait prévu le coup, avait sauté et resta un instant près d'elle tout en jetant un regard étrange à Notok, comme de reproche. Il ronronnait pour la soutenir, et Ney sourit. Elle avait vraiment le la chance d'avoir un chat pareil! Et un lien aussi fort avec lui. Lorsqu'elle se fut un peu reposé, elle se redressa et caressa Sae pour le remercier puis fit un signe de tête vers la forêt. Elle avait encore le souffle court et préférait éviter de parler. Sae comprit et fila à travers les arbres. Il avait droit, lui aussi, à ses moments de solitude et de liberté, surtout après ce qu'il venait d'endurer pour la suivre, elle savait qu'il reviendrait, en espérant qu'elle n'aurait pas besoin de le chercher lorsqu'ils repartiraient. Elle se tourna ensuite, furieuse, vers Notok.

    - Dis donc, votre but, c'est de nous tuer ou quoi? Vous voyez pas que j'en pouvais plus? On est pas des spécialistes du marathon merde! Vous pourriez baisser un peu la barre pour le début, j'ai cru que j'allais cracher mes poumons et m’effondrer dans on fourré!

    Sa diatribe faite, Ney se releva tant bien que mal tout en ronchonnant comme elle pouvait :

    - D'accord, on est ici pour progresser, mais c'est pas une raison. Vous pouviez y aller plus doucement, je sais pas moi! Votre but c'est pas de nous souffler notre énergie en un exercice, on va faire comment pour vous suivre après? Vous voulez nous épuiser ou quoi?

    Elle prit alors conscience qu'elle c'était mise à parler au nom de tous et jeta un coup d'oeil aux autres avant de reprendre sans attendre d'avoir constaté leur propre état, même si elle avait déjà remarqué qu'aucun ne paraissait aussi touché qu'elle :

    - J'voulais pas dire que vous étiez pas résistants hein, je parlais pour moi...

    Puis, ces répliques lui ayant pris le peu de souffle qu'elle avait repris, elle se tut et choisit de s'asseoir, fixant Notok en attendant une réponse qu'il avait intérêt à lui fournir. S'il croyait qu'elle allait se crever la santé à le suivre pour lui faire plaisir, il se mettait le doigt dans l'oeil, il avait intérêt à trouver une excuse valable autre que son argument bidon concernant l'échauffement, il pouvait arrêter avant, ils étaient échauffés depuis longtemps!

__________________________________________

Lettres ~ Fiche ~ RPs ~ Liens ~ 2ème cours



Merci beaucoup à Ange Shar pour ce kit! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Jeu 22 Mar 2012, 18:04

Nous courions, comment saurais-je le résumer mieux que ça. Nous avancions vers un but inconnu au pas de course. Ney semblait être juste derrière moi, je l'entendais souffler, juste après que Notok nous ait alors expliqué ce qu'il voulait et ce qu'il désirait. Il nous imposa une série d'accélération combiné avec des phases plus lentes, mais tout aussi intense. Je me fatiguais, mes poumons n'étaient pas dans un état irréprochable, ce qui était ma faute. Je comprenais Notok, mais je savais ce que je désirais moi. Enfin, j'avais sentis Ney défaillir plus que moi, de façon plus intense. Je jetais des regards en arrière surveillant l'état de cette jeune femme. Je souris intérieurement, elle tenait bon s'accrochant de plus en plus. Tant mieux, c'est dans le surpassement de soit que l'on progresse. Enfin, l'exercice toucha à sa fin, me laissant aussi épuisé qu'un exercice de création intense. Enfin, je la vis, elle tomber a terre, j'esquissais un mouvement vers elle. Je me retint de trop en faire. Je la fixais, elle se releva d'un seul coup, enfin se redressa. Je l'observais avec son chat. Elle explosa d'un coup. Mon regard se durcit légèrement.

- Dis donc, votre but, c'est de nous tuer ou quoi? Vous voyez pas que j'en pouvais plus? On est pas des spécialistes du marathon merde! Vous pourriez baisser un peu la barre pour le début, j'ai cru que j'allais cracher mes poumons et m’effondrer dans on fourré!

Elle se redressa à grand peine et continua.

- D'accord, on est ici pour progresser, mais c'est pas une raison. Vous pouviez y aller plus doucement, je sais pas moi! Votre but c'est pas de nous souffler notre énergie en un exercice, on va faire comment pour vous suivre après? Vous voulez nous épuiser ou quoi?

Elle se tourna vers nous, finalement un peu prise au dépourvu d'avoir parlé au nom du groupe. Je plantais mon regard dans le sien. Avançant presque jusqu'à elle. J'étais exténué, littéralement, mais là n'était pas la question.

- Ney. Calme toi. Je pensais que tu l'aurais compris par toi même et non de ma bouche. On ne progresse que dans le dépassement de soit. Enfin, accuser ainsi Notok de vouloir notre mort est une provocation gratuite. Cela est ridicule, il prend soin de nous autant que possible, j'en suis convaincu. Mais tu as raison, son entrainement nous a laissé épuisé. J'en suis heureux.

Je ne me détournais pas. Fixant la jeune femme, je savais que ça risquait de ne pas lui plaire, mais tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Jeu 22 Mar 2012, 21:46

- Dis donc, votre but, c'est de nous tuer ou quoi? Vous voyez pas que j'en pouvais plus? On est pas des spécialistes du marathon merde! Vous pourriez baisser un peu la barre pour le début, j'ai cru que j'allais cracher mes poumons et m’effondrer dans on fourré!

- D'accord, on est ici pour progresser, mais c'est pas une raison. Vous pouviez y aller plus doucement, je sais pas moi! Votre but c'est pas de nous souffler notre énergie en un exercice, on va faire comment pour vous suivre après? Vous voulez nous épuiser ou quoi?


Je ne savais pas comment réagir si ce n'est qu'elle était allée trop loin. Non seulement elle parlait au non de tous mais en plus elle avait ouvertement insulté Notok qui était là pour nous apprendre. En quelques mots elle avait réussi à me gâcher le plaisir que ce premier exercice m'avait procuré. Aussi, je fus heureuse de voir que Yoshi répondis lui aussi, visiblement aussi scandalisé que moi.

- Ney. Calme toi. Je pensais que tu l'aurais compris par toi même et non de ma bouche. On ne progresse que dans le dépassement de soit. Enfin, accuser ainsi Notok de vouloir notre mort est une provocation gratuite. Cela est ridicule, il prend soin de nous autant que possible, j'en suis convaincu. Mais tu as raison, son entrainement nous a laissé épuisé. J'en suis heureux.

Mon regard se durcit encore et je vissai mon regard aux yeux de Ney. J'étais furieuse.

- Comment peux-tu prétendre entrer et progresser sur la Voie, cette Voie qui est si belle si, au premier exercice qui te met en difficultés tu insultes celui qui va guider tes pas pour t'apprendre ce que visiblement tu es venue chercher en franchissant les murs de l'Académie ?

Notok nous regardait tous. Son regard semblait impénétrable et je ne sais pas comment il prenait chacune de nos interventions mais j'étais trop en colère pour ne rien répondre.
Cette joie qui m'avait envahit pendant que nous courions avait été tellement libératrice... Je n'avais jamais ressenti et tous les exercices suivants m'avaient conforté dans mon idée. C'est cette Voie que je voulais suivre. Mon corps faiblissait peu à peu mais visiblement moins vite que celui des autres. Ma vie dans les rues m'avaient appris un peu l'endurance et j'étais relativement souple. Toutefois, la fatigue que je ressentais maintenant me remplissait de joie.
Une joie qui venait de s'effacer après la tirade de Ney. Je préférai me détourner d'elle et inspirai longuement afin de permettre à mon cœur de se calmer et de retrouver la sérénité qui m'envahissait quelques secondes auparavant. Lorsque je me retournai de nouveau devant mes compagnons, j'étais plus calme. La force qui se dégageait du maître Marchombre qui se tenait à nos côtés avait quelque chose de rassurant. La forêt était pleine de vie et il ne me tardait que d'une chose, reprendre les exercices...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Sam 24 Mar 2012, 11:21

- Dis donc, votre but, c'est de nous tuer ou quoi? Vous voyez pas que j'en pouvais plus? On est pas des spécialistes du marathon merde! Vous pourriez baisser un peu la barre pour le début, j'ai cru que j'allais cracher mes poumons et m’effondrer dans on fourré!

Le regard de Notok fila vers Ney, avant de se durcir légèrement quand il croisa son regard à elle. Une ombre de sourire traversa ses pupilles dorées, avant de se figer. Un sourire, en coin, apparut alors sur son visage, et il se mit face à elle, bras croisés sur la poitrine, l’écoutant attentivement.
Mais dans une attitude qui montrait bien qu’elle l’amusait plus qu’autre chose.

- D'accord, on est ici pour progresser, mais c'est pas une raison. Vous pouviez y aller plus doucement, je sais pas moi! Votre but c'est pas de nous souffler notre énergie en un exercice, on va faire comment pour vous suivre après? Vous voulez nous épuiser ou quoi?

- Ney. Calme toi. Je pensais que tu l'aurais compris par toi même et non de ma bouche. On ne progresse que dans le dépassement de soit. Enfin, accuser ainsi Notok de vouloir notre mort est une provocation gratuite. Cela est ridicule, il prend soin de nous autant que possible, j'en suis convaincu. Mais tu as raison, son entrainement nous a laissé épuisé. J'en suis heureux.

- Comment peux-tu prétendre entrer et progresser sur la Voie, cette Voie qui est si belle si, au premier exercice qui te met en difficultés tu insultes celui qui va guider tes pas pour t'apprendre ce que visiblement tu es venue chercher en franchissant les murs de l'Académie ?


Un sourire étira les lèvres de Notok, alors qu’il ne bougeait pas, ou presque. Son regard filait entre ses trois apprentis… Il y avait pas mal de choses à mettre en place, c’était certain. Déjà, que chacun réfléchisse avant de parler, cela serait une première. Oh, Notok n’avait rien contre les interventions inopinées, mais il y avait certaines choses qui le dérangeaient, en l’occurrence, dans l’intervention des deux apprentis qui n’étaient pas réellement concernés. Le fait qu’ils répondissent comme ils percevaient la chose était bien, oui. Mais qu’ils se permettent de juger la troisième ouvertement, cela lui convenait nettement moins.

- C’est bon, vous êtes calmés ?

En l’occurrence, la question avait plutôt pour cible Ney et Elya, car Yoshitsune avait gardé parfaitement son calme. Il sonda les deux jeunes filles quelques secondes, avant de les faire se relever.

- On marche. S’affaler sur le sol comme tu viens de le faire, Ney, ne peut que faire des dégâts dans ton corps – encore plus que de courir ! Alors tu te lèves, et tu avances.

Le ton, autoritaire soudain, passa dans l’air. Et quand tous furent enfin de nouveau debout, Notok s’adressa à eux très simplement, répondant d’abord aux questions de Ney.

- Tu sais Ney, j’ai cru comprendre que tu avais une langue bien pendue… Tu pouvais aussi dire que tu n’en pouvais plus. Tu ne dis rien, je considère que tu peux continuer !

Il fit un petit silence, mais ne laissa cependant pas les apprentis prendre la parole, enchaînant rapidement.

- Cela m’amène à me demander comment vous êtes arrivés ici… ? Pourquoi être venus à l’Académie, autant les uns que les autres ? J’aimerais connaitre vos raisons…

Une nouvelle pause, et Notok glissa son regard dans celui de ses apprentis.

- La Voie des Marchombre n’apporte ni richesse, ni consécration. Personne n’avance contraint sur cette Voie, mais elle demande des efforts continuels, quotidiens ; elle vous fera découvrir un trésor que les hommes ont oublié : la liberté.

En vous engageant ici, vous m’offrez trois années de votre vie. Trois années où vous me devrez une obéissance absolue. Trois années, les plus difficiles de votre vie !

Êtes-vous vraiment prêts à cela ?


De chaleureuse, sur la première tirade, le ton de Notok s’était fait de plus en plus ferme, sérieux, jusqu’à donner une note presque vindicative à sa question finale.
Il attendait de voir…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Sam 24 Mar 2012, 12:59

- La Voie des Marchombre n’apporte ni richesse, ni consécration. Personne n’avance contraint sur cette Voie, mais elle demande des efforts continuels, quotidiens ; elle vous fera découvrir un trésor que les hommes ont oublié : la liberté.

En vous engageant ici, vous m’offrez trois années de votre vie. Trois années où vous me devrez une obéissance absolue. Trois années, les plus difficiles de votre vie !


Le discours de Notok résonnait encore à mes oreilles. Je m'étais emportée trop vite s'était certain. Le ton de reproche était clair. Je rougis légèrement avant de me reprendre et je réfélchis intensément à ce qu'il venait de dire. Avais-je rejoins l'Académie pour la richesse ? Non. Je n'avais jamais vécu dans le luxe et cela ne m'attirait pas. Et la consécration ? Je n'avais jamais cherché à être reconnue. Non plus.

Êtes-vous vraiment prêts à cela ?

Oui je l'étais. Je voulais apprendre. C'est ce que j'avais toujours cherché. Et l'émerveillement que j'avais ressenti lors des premiers exercices de Notok me le prouvait. J'avais été heureuse. Un sentiment qui ne m'avait pas envahit depuis bien des années. Oui j'étais prête.

J'avais longtemps rêvé de découvrir qui était ces êtres d'exception que j'avais de temps en temps aperçus sur les toits d'Al-Jeit. Après avoir suivi le marchombre en essayant de l'attraper, il m'avait retrouvé et conseillé d'aller à l'Académie. Sans plus réfléchir, j'étais partie. Je voulais savoir et apprendre.

- J'ai passé toute mon enfance dans les rues d'Al-Jeit et une ville dangereuse apprend aux enfants qui la sillonnent à courir vite s'ils veulent survivre. Je suis devenue indépendante et les endroits où je me sentais en sécurité, c'était sur les toits. De là haut une fois, il y a de nombreuses années, j'ai aperçu l'un des vôtres et je suis devenue plus attentive pour pouvoir discuter avec l'un d'eux. Et finalement c'en est un qui m'a abordé et non le contraire et il m'a offert la réponse que j'avais tant cherché.

Je n'avais jamais parlé de ça à personne. Même avec Regan avec qui j'avais passé mon enfance, nous n'avions pas besoin de mots pour nous comprendre. Et de toute façon, quoi que je dise, il savait toujours. C'était presque douloureux de revenir sur ce passé où j'avais failli mourir tant de fois, où je ne m'étais attachée à personne parce que je savais que j'allais partir.

J'étais prête au sacrifice que Notok demandait. J'avais attendu ce moment pendant tellement d'années. J'ignorais que pour devenir Marchombre, nous devions être apprentie pendant trois ans mais j'étais prête. Je fixai mes yeux dans ceux de Notok, mes yeux où brillait une lueur de détermination.

- Je suis prête à vous suivre, pendant trois années. Je veux apprendre. C'est uniquement mon cœur qui parle, je ne souhaite ni richesse ni consécration. Je veux simplement être libre. Maître.

Je le regardai, il me regardait, mais à aucun moment je ne pus discerner ce à quoi il pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Ney Nirina
Groupe Er'Lyn
avatar

Nombre de messages : 254
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Brûlures sur le dos des avant-bras, Sae, un chat, la suis presque partout

MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Dim 25 Mar 2012, 16:13

    L'attitude de Notok montrait très clairement le peu de cas qu'il faisait de la colère de Ney. Cette dernière n'était pas bien douée pour décoder les attitudes et expressions mais, étant donné qu'elle le fixait durant sa diatribe, elle eu vite fait de comprendre son point de vue et s'apprêtait à en rajouter une couche lorsque les deux autres novices intervinrent.

    Ce fut d'abord Yoshitsune. Sa tirade lui avait visiblement déplu, mais il restait très calme.

    - Ney. Calme toi. Je pensais que tu l'aurais compris par toi même et non de ma bouche. On ne progresse que dans le dépassement de soit. Enfin, accuser ainsi Notok de vouloir notre mort est une provocation gratuite. Cela est ridicule, il prend soin de nous autant que possible, j'en suis convaincu. Mais tu as raison, son entrainement nous a laissé épuisé. J'en suis heureux.

    Ney s'apprêtait à répliquer mais ce fut au tour d'Elya de parler. Cette dernière était visiblement bien plus énervée.

    - Comment peux-tu prétendre entrer et progresser sur la Voie, cette Voie qui est si belle si, au premier exercice qui te met en difficultés tu insultes celui qui va guider tes pas pour t'apprendre ce que visiblement tu es venue chercher en franchissant les murs de l'Académie ?

    Ney râlait souvent. La diatribe qu'elle venait de faire était comme râler pour elle, ce n'était pas de la vraie colère. Notok l'avait compris, mais pas ses élèves. Cependant, c'en était trop pour Ney qui passa à un autre stade de colère, un vrai cette fois.

    - Qu'est-ce que tu y connais à la Voie? Tu y débute aussi bien que moi, et je parlais à Notok, non pas à vous. C'est à lui de me répondre, pas à vous et...

    - C’est bon, vous êtes calmés ?

    Interrompue, Ney ne songea cependant pas à repartir et se tourna vers Notok. Elle c'était levée sous l'effet de la colère, et ne bougea donc pas au signe qu'il fit pour les faire se lever.

    - On marche. S’affaler sur le sol comme tu viens de le faire, Ney, ne peut que faire des dégâts dans ton corps – encore plus que de courir ! Alors tu te lèves, et tu avances.

    Ney brûlait de répliquer ou de désobéir, appréciant peu son ton autoritaire, elle n'en fit cependant rien sans trop savoir pourquoi.

    - Tu sais Ney, j’ai cru comprendre que tu avais une langue bien pendue… Tu pouvais aussi dire que tu n’en pouvais plus. Tu ne dis rien, je considère que tu peux continuer !

    Ney ouvrit la bouche pour lui signaler que, étant derrière et croyant que l'exercice n'allait pas durer, elle c'était retrouvée à bout de souffle avant que l'idée de signaler son épuisement ne lui vienne et était alors totalement incapable de lui faire parvenir le message alors que lui était devant. Enfin, c'était sensé être son rôle de veiller sur eux et vérifier s'ils tenaient le rythme, et elle l'avait même vu se retourner quelques fois sans faire mine de ralentir. Mais il fut plus rapide.

    - Cela m’amène à me demander comment vous êtes arrivés ici… ? Pourquoi être venus à l’Académie, autant les uns que les autres ? J’aimerais connaitre vos raisons…

    Ney se figea. Connaître ses raisons? Cela revenait à parler de son amnésie, et au vu de son état d'esprit, elle n'avait aucune envie d'en parler. Mais encore une fois, il ne lui laissa pas le temps de la réflexion.

    - La Voie des Marchombre n’apporte ni richesse, ni consécration. Personne n’avance contraint sur cette Voie, mais elle demande des efforts continuels, quotidiens ; elle vous fera découvrir un trésor que les hommes ont oublié : la liberté.

    En vous engageant ici, vous m’offrez trois années de votre vie. Trois années où vous me devrez une obéissance absolue. Trois années, les plus difficiles de votre vie !

    Êtes-vous vraiment prêts à cela ?


    Ney resta muette un instant, cherchant à rassembler ses pensées. Avant qu'elle n'ai terminé, Elya prit la parole.

    - J'ai passé toute mon enfance dans les rues d'Al-Jeit et une ville dangereuse apprend aux enfants qui la sillonnent à courir vite s'ils veulent survivre. Je suis devenue indépendante et les endroits où je me sentais en sécurité, c'était sur les toits. De là haut une fois, il y a de nombreuses années, j'ai aperçu l'un des vôtres et je suis devenue plus attentive pour pouvoir discuter avec l'un d'eux. Et finalement c'en est un qui m'a abordé et non le contraire et il m'a offert la réponse que j'avais tant cherché.

    Oui, bon, on lui avait pas non plus demandé de raconter sa vie, elle pouvait faire plus simple non?

    - Je suis prête à vous suivre, pendant trois années. Je veux apprendre. C'est uniquement mon cœur qui parle, je ne souhaite ni richesse ni consécration. Je veux simplement être libre. Maître.

    Ney fit la grimace. Comment pouvait-on désirer être libre et prononcer le mot "Maître" avec tant de dévotion? Cela l'écoeurait. Elle se tourna ensuite vers Notok afin de s'expliquer :

    - Un homme m'a dit un jour que quelqu'un qui dépasse sans cesse ses limites finira par en faire des frontières infranchissables tandis que celui qui les titille sans les dépasser pourra les repousser.

    Ney hocha les épaules pour elle-même. Elle avait ressenti le besoin de s'expliquer cette fois parce qu'elle souhaitait en savoir plus. Le point de vue de la personne qui lui avait dit ça était donc faux? Qui avait raison, Notok? Mais comment en être sûre?

    Et maintenant, il lui fallait expliquer pourquoi elle était ici. Dédaignant l'idée de raconter sa vie et son passé obscur, elle choisi de ne dire que le strict minimum.

    - Pourquoi je suis ici? C'est très simple. Je ne suis pas physique, vous l'avez vu, pas toujours très débrouillarde non plus, mais j'ai envie de le devenir. De pouvoir me débrouiller d'être indépendante, d'être libre. De ne dépendre de personne. Et j'ai besoin de cette liberté pour d'autres raisons...

    Liberté d'action. Pour chercher des informations sur son passé. Alors, sans doute, elle retournerait à l'endroit où elle avait ses premiers souvenirs. A ces pensées, elle pressa le dos de ses mains, caché par des mitaines afin qu'on ne voit pas les brûlures qui s'arrêtaient au dos de la main et partaient du coude, l'autre partie était dissimulée par ses manches.

    Elle fixa ensuite Notok, guettant sa réaction, mais attendant aussi les motivations des autres. Elle ne s'intéressait pas à Elya, cette dernière venait de baisser dans son estime, elle n'y était déjà pas bien haut vu qu'elles ne se connaissaient pas. Yoshitsune, lui, y était en revanche plus haut placé, mais moins que Notok, et savoir pourquoi il était ici l'intéressait.

__________________________________________

Lettres ~ Fiche ~ RPs ~ Liens ~ 2ème cours



Merci beaucoup à Ange Shar pour ce kit! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Dim 25 Mar 2012, 17:03

- Qu'est-ce que tu y connais à la Voie? Tu y débute aussi bien que moi, et je parlais à Notok, non pas à vous. C'est à lui de me répondre, pas à vous et...

Visiblement les reproches faites aussi calmes et prévenantes ne passaient pas. C'était ma faute d'avoir ouvert les hostilités ainsi, j'en assumerais donc les conséquences en cas de problème. Il semblait cependant que Notok s'en moquait un peu, et visiblement il ne faisait pas cas de nos différents avis.

- C’est bon, vous êtes calmés ?

Notok l'interrompis, chose que je ne comprenais pas. Une chose impolie mais qui était sans doute nécessaire. Je ne dis rien j'observais la situation, rien ne me donnait plus envie de partir que ces conflits inutiles.

- On marche. S’affaler sur le sol comme tu viens de le faire, Ney, ne peut que faire des dégâts dans ton corps – encore plus que de courir ! Alors tu te lèves, et tu avances.

Je vis Ney, une réplique amère lui brulait la bouche, je fis un pas unique vers elle. Je ne désirais pas que les choses s'enveniment et qu'elle regrette ensuite son comportement. Cependant il était inhabituel pour le peu que je connaissais Notok qu'il donne ainsi des ordres.

- Tu sais Ney, j’ai cru comprendre que tu avais une langue bien pendue… Tu pouvais aussi dire que tu n’en pouvais plus. Tu ne dis rien, je considère que tu peux continuer !

Notok baissa d'un ton avant de continuer, et je continuais d'observer Ney du coin de l'oeil. Elya était là également, mais je savais qu'elle n'était pas méchante, enfin je le sentais. Elle avait sa propre vision des choses, comme tout un chacun.

- Cela m’amène à me demander comment vous êtes arrivés ici… ? Pourquoi être venus à l’Académie, autant les uns que les autres ? J’aimerais connaitre vos raisons…

Ney se figea, je l'observais avec un petit sourire. Elle redoutait les questionnements visiblement.

- La Voie des Marchombre n’apporte ni richesse, ni consécration. Personne n’avance contraint sur cette Voie, mais elle demande des efforts continuels, quotidiens ; elle vous fera découvrir un trésor que les hommes ont oublié : la liberté.

En vous engageant ici, vous m’offrez trois années de votre vie. Trois années où vous me devrez une obéissance absolue. Trois années, les plus difficiles de votre vie !

Êtes-vous vraiment prêts à cela ?


Ney resta muette un instant. Avant qu'elle n'ai terminé, Elya prit la parole.

- J'ai passé toute mon enfance dans les rues d'Al-Jeit et une ville dangereuse apprend aux enfants qui la sillonnent à courir vite s'ils veulent survivre. Je suis devenue indépendante et les endroits où je me sentais en sécurité, c'était sur les toits. De là haut une fois, il y a de nombreuses années, j'ai aperçu l'un des vôtres et je suis devenue plus attentive pour pouvoir discuter avec l'un d'eux. Et finalement c'en est un qui m'a abordé et non le contraire et il m'a offert la réponse que j'avais tant cherché.

J'écoutais, un parcours typique me semblait-il. Malheureux mais typique de beaucoup d'enfants, seulement rares était ceux qui arrivaient jusqu'ici. Je prenais note de son histoire. Elle continua.

- Je suis prête à vous suivre, pendant trois années. Je veux apprendre. C'est uniquement mon cœur qui parle, je ne souhaite ni richesse ni consécration. Je veux simplement être libre. Maître.

Ney fit la grimace. Visiblement elle n'aimait pas que l'on utilise le mot Maître, mais n'était-ce pas ce qu'il était? Notre Guide, notre Maître dans la Voie? Enfin, je l'écoutais elle, raconter son histoire.

- Un homme m'a dit un jour que quelqu'un qui dépasse sans cesse ses limites finira par en faire des frontières infranchissables tandis que celui qui les titille sans les dépasser pourra les repousser.

Elle semblait se questionner. Moi je pensais de la même façon où presque, le dépassement de soit permet de s'affranchir des limites. D'en créer de nouvelles aussi. Mais les limites existent partout en ce monde.

Et maintenant, il lui fallait expliquer pourquoi elle était ici.

- Pourquoi je suis ici? C'est très simple. Je ne suis pas physique, vous l'avez vu, pas toujours très débrouillarde non plus, mais j'ai envie de le devenir. De pouvoir me débrouiller d'être indépendante, d'être libre. De ne dépendre de personne. Et j'ai besoin de cette liberté pour d'autres raisons...

Elle avait besoin de la liberté. Oui, tous nous avions besoin de liberté. Son regard était dardé sur Notok, attendant une réaction. Je savais à présent que c'était à mon tours de parler. Mais je n'en avais aucune envies. Aussi je me contenterais du minimum.


- J'ai besoin de la liberté. Je suis perdu et j'ai besoin d'un guide. Tous le reste m'indiffère. Notok, vous semblez être notre guide en cette route. Soit, je vous donnerais les temps qu'il vous faudra. Quant-à comment je suis arrivé ici. Cela n'implique aucune réponse, puisque cela n'importe aucunement dans l'enseignement que nous allons suivre.

Je me mis prêt de la jeune Ney et murmurais comme pour moi.

- Navré de t'avoir offensé. Je ne pensais pas que cela t'attirerais les foudres d'Elya. Je pensais juste à dire ce que les autres pensaient pour éviter des critiques plus acerbes.

Je lui adressais un pauvre sourire avant de tous les fixer un par un. Attendant la réaction de Notok.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Dim 25 Mar 2012, 22:00

- J'ai passé toute mon enfance dans les rues d'Al-Jeit et une ville dangereuse apprend aux enfants qui la sillonnent à courir vite s'ils veulent survivre. Je suis devenue indépendante et les endroits où je me sentais en sécurité, c'était sur les toits. De là haut une fois, il y a de nombreuses années, j'ai aperçu l'un des vôtres et je suis devenue plus attentive pour pouvoir discuter avec l'un d'eux. Et finalement c'en est un qui m'a abordé et non le contraire et il m'a offert la réponse que j'avais tant cherché.

Un sourire étira les lèvres de Notok, tandis que dans ses yeux dansaient les souvenirs de sa propre enfance à courir les rues, et surtout à fuir. Il n’avait jamais été très cabochard, enfant, et si cela avait un peu changé désormais, il préférait néanmoins toujours éviter les conflits, quels qu’ils soient. D’avoir vu Nuia se faire tuer sous ses yeux, juste par l’incompréhension et la peur des humains, avait laissé des séquelles en lui ; des séquelles que seul son apprentissage avait pu cicatriser, bien des années plus tard, alors qu’il croyait la plaie refermée.

Un soupir franchit les lèvres de Notok, alors qu’il adressait un léger sourire à Elya, pour se tourner vers Ney.

- Un homme m'a dit un jour que quelqu'un qui dépasse sans cesse ses limites finira par en faire des frontières infranchissables tandis que celui qui les titille sans les dépasser pourra les repousser.

Certes, il ne pouvait qu’être d’accord avec cela. Cependant, il ne fallait pas se leurrer : pour pouvoir roncher comme elle l’avait fait, elle était encore très loin des limites de son corps ! Mais Notok attendit d’avoir les avis de tous les apprentis avant de se lancer dans cette première explication fastidieuse, qui était en grande partie aussi sa vision des choses.

- Pourquoi je suis ici? C'est très simple. Je ne suis pas physique, vous l'avez vu, pas toujours très débrouillarde non plus, mais j'ai envie de le devenir. De pouvoir me débrouiller d'être indépendante, d'être libre. De ne dépendre de personne. Et j'ai besoin de cette liberté pour d'autres raisons...

Le marchombre hocha doucement la tête, tandis que Yoshitsune prenait à son tour la parole. Plantant son regard doré dans celui du jeune homme, il y distingua une certaine résistance, qui se confirma rapidement dans ses mots :

- J'ai besoin de la liberté. Je suis perdu et j'ai besoin d'un guide. Tout le reste m'indiffère. Notok, vous semblez être notre guide en cette route. Soit, je vous donnerais les temps qu'il vous faudra. Quant à comment je suis arrivé ici. Cela n'implique aucune réponse, puisque cela n'importe aucunement dans l'enseignement que nous allons suivre.

Notok secoua la tête, franchement attristé par l’attitude de Yoshitsune : trois ans d’une vie, ce n’était pas rien, et il allait falloir qu’il s’ouvre un peu. Autant au monde et aux choses, qu’aux gens. Certes, il avait une attitude sociale, et plutôt engageante… A vrai dire, le marchombre ne tentait même plus de cerner les trois apprentis : il laissait simplement les indices venir à lui ; ils avaient tous, ici, tellement à apprendre – et surtout lui-même.

Hochant finalement du menton, le jeune homme posa son regard dans celui de ses apprentis. Elya, Yoshitsune et Ney. Tous les trois étaient ici, et ils savaient en partie pourquoi… Mais mis à part Elya, Notok avait une impression étrange que Ney comme Yoshitsune n’avait aucune vision de la Voie des Marchombres, et de ce qu’étaient ces derniers, ce qu’ils représentaient…

- Pour ce qui est des limites, Ney, je suis assez d’accord avec ce que t’a dit cet homme. Mais il me semble que tu étais encore bien loin de tes limites, étant donné que tu avais encore la force et de te jeter par terre, et de nous sortir une longue tirade sans respirer !

Notok n’avait cependant pas envie de demander immédiatement ce que représentaient les Marchombres et la Voie à ses apprentis. Simplement parce qu’ils n’avaient pas une vision assez précise de tout cela, parce que lui-même n’avait rien montré de ce dont il était capable. Mais ils allaient continuer : après tout, pour l’instant, il se devait de cerner un peu plus que cela ses apprentis et leurs capacités physiques autant que mentales. Il avait déjà un aperçu, surtout de leur notion d’effort…

- Dans tous les cas, on continue : pour être tout à fait libre, il faut se connaître soi-même, se libérer des zones d’ombres que l’on peut entretenir, consciemment ou non, par rapport à nos pensées et de nos capacités.
Pour vous permettre de vous améliorer, il me faut savoir jusqu’où vous êtes capables d’aller, dans un plus grand nombre de disciplines possibles. Nous venons de faire la course, et encore, personne n’est tombé sur le sol suite à un manque d’oxygène…


Faisant une petite pause, son regard se posa sur Ney un instant, et il sourit tranquillement.

- Et encore, on n’allait ni vite, et cela n’a pas duré longtemps : à peine vingt minutes. C’était un échauffement, comme je vous l’ai dit !

Le sourire, sur ses lèvres, s’étira encore un peu plus, et brilla même dans son regard doré. Non content d’avoir reçu quelques insultes de la part de Ney, il allait sans doute dans un sens où elle ne serait que plus âpre… Mais il s’en fichait après tout : qu’elle eût besoin de râler ne le dérangeait pas ; ce qui l’embêtait plus, c’était la réaction des deux autres jeunes gens… Mais il pensait avoir suffisamment mis les choses au clair : ils pouvaient dire ce qu’ils souhaitaient tant que c’était calmement.

Prenant une grande inspiration, Notok ferma les paupières un instant.
Ils marchaient tous encore, et c’était tant mieux : en effet, le but était qu’ils avancent, et leur destination n’était pas non plus la porte à côté. Les arbres se dressaient toujours autour d’eux, le long des sentiers sylvestres, et le Marchombre désigna les branches basses d’un arbre plutôt vieux.

- On monte, maintenant. Je veux voir comment vous vous débrouillez dans les branches.

Un sourire sur le visage, le jeune homme s’élança dans un bond prodigieux sur une branche basse, et s’y hissa à la force des poignets, sans effort apparent et avec une souplesse déroutante. Une fois dressé sur la ramure épaisse, il adressa un sourire à ses apprentis.

- En route !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Dim 25 Mar 2012, 22:15

- Dans tous les cas, on continue : pour être tout à fait libre, il faut se connaître soi-même, se libérer des zones d’ombres que l’on peut entretenir, consciemment ou non, par rapport à nos pensées et de nos capacités.

Notok venait d'exprimer ce que je n'avais toujours fait que deviner sans jamais pouvoir l'exprimer. "Se libérer des zones d'ombres". Pour cela encore fallait-il toutes les connaître... Et j'étais sûre qu'il y en avait plus en moi je ne le soupçonnait.
Il nous avait bien fait passé le message à Ney et à moi que nous nous étions emportées trop vite et mon éclat me faisait maintenant presque honte mais je pouvais masquer ma gêne tandis que nous marchions.

- On monte, maintenant. Je veux voir comment vous vous débrouillez dans les branches.

Quoi ?? J'étais stupéfaite ! Il voulait nous tester là dessus ? Maintenant ? Mais ce n'était pas un problème, toute une enfance passée à monter sur les bâtiments pour observer la ville d'en haut m'avait appris comment choisir mes prises. Mais je ne voulais pas non plus que mon assurance sur l'escalade des arbres me donne l'air arrogante...
Je m'approchai d'un arbre aux hautes branches et je posai mes mains à plat sur l'écorce avant de monter. J'avais besoin de me concentrer et effacer les dernières traces de honte de colère. Je devais être tout à fait sereine. Une fois que je fus satisfaite, je commençais lentement mon ascension. Regardant toujours en haut, je choisissais mes prises à l'avance pour ne pas être prise au dépourvu.
Je montai lentement. Trop lentement. J'avais vu le saut de Notok et j'avais été... sciée. Je ne savais comment le dire autrement. Son saut était puissant, plein de force mais surtout emprunt de grâce. J'étais certaine que si j'arrivai à monter, cela n'avait rien de gracieux. Je tentai toutefois de reproduire les mouvements du maître marchombre sans beaucoup de succès.
Je parvins tout de même à me hisser sur la branche sur laquelle Notok nous attendait...
Revenir en haut Aller en bas
Ney Nirina
Groupe Er'Lyn
avatar

Nombre de messages : 254
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Brûlures sur le dos des avant-bras, Sae, un chat, la suis presque partout

MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Dim 25 Mar 2012, 22:19

    Ney vit du coin de l'oeil que Yoshi la regardait, mais ne fit aucun commentaire. Elle fixait les bords de la piste. Sae n'était pas encore revenu, elle émit donc un sifflement afin de l'appeler. Ils n'étaient pas encore trop loin de l'endroit où ils s'étaient arrêtée, le félin devrait pouvoir les retrouver sans problème, et en effet, il ne tarda pas à sauter sur les épaules de Ney, sauf que cette dernière ne l'avait pas vu venir et qu'elle sursauta. Elle le gratouilla alors sur la tête tout en se remettant à râler gentillement contre lui avant de prêter l'oreille à Yoshi.

    - J'ai besoin de la liberté. Je suis perdu et j'ai besoin d'un guide. Tous le reste m'indiffère. Notok, vous semblez être notre guide en cette route. Soit, je vous donnerais les temps qu'il vous faudra. Quant-à comment je suis arrivé ici. Cela n'implique aucune réponse, puisque cela n'importe aucunement dans l'enseignement que nous allons suivre.

    Comme elle, il ne semblait pas vouloir s'épandre sur sa vie personnelle, contrairement à Elya. Il s'approcha alors de Ney pour lui souffler à l'oreille :

    - Navré de t'avoir offensé. Je ne pensais pas que cela t'attirerais les foudres d'Elya. Je pensais juste à dire ce que les autres pensaient pour éviter des critiques plus acerbes.

    Ney eu un sourire mi figue mi raisin.

    - Tu n'es pas responsable du comportement d'Elya, elle aurait réagit de la même manière même si tu n'avais rien dit je pense. Et je doute aussi que tu puisse prédire l'avis des autres, car Notok ne partageait visiblement pas le même opinion que vous deux...

    Elle avait terminé sur un ton légèrement taquin mais se tut pour regarder Notok, devinant qu'il s'apprêtait à parler. Elle ne se trompait pas.

    - Pour ce qui est des limites, Ney, je suis assez d’accord avec ce que t’a dit cet homme. Mais il me semble que tu étais encore bien loin de tes limites, étant donné que tu avais encore la force et de te jeter par terre, et de nous sortir une longue tirade sans respirer !

    Finalement, elle aurait mieux fait de garder son attention sur Yoshi! Elle fit la moue, mais ne répondit rien.

    - Dans tous les cas, on continue : pour être tout à fait libre, il faut se connaître soi-même, se libérer des zones d’ombres que l’on peut entretenir, consciemment ou non, par rapport à nos pensées et de nos capacités.
    Pour vous permettre de vous améliorer, il me faut savoir jusqu’où vous êtes capables d’aller, dans un plus grand nombre de disciplines possibles. Nous venons de faire la course, et encore, personne n’est tombé sur le sol suite à un manque d’oxygène…


    La grimace de Ney devint plus marquée, mais elle réussit à nouveau à se contenir...

    - Et encore, on n’allait ni vite, et cela n’a pas duré longtemps : à peine vingt minutes. C’était un échauffement, comme je vous l’ai dit !

    Le regard de Notok était sur elle et son sourire c'était élargit. Ney se mit à bougonner dans sa barbe comme quoi elle admettait y avoir été un peu fort, mais que bon, c'était pas la fin du monde non plus.

    Fort heureusement, Notok décida ensuite qu'il c'était suffisamment "vengé" et se concentra sur le chemin. Ils marchaient toujours, mais ça, au moins, c'était une activité dont Ney n'était pas prête de se lasser. Elle avisa ensuite un arbre désigné par leur guide.

    - On monte, maintenant. Je veux voir comment vous vous débrouillez dans les branches.

    Avant qu'elle n'ai pu bouger, il se mit en mouvement. Devant sa démonstration, Ney resta bouche bée et ne se reprit que lorsqu'il se retourna pour leur dire :

    - En route !

    Elle se secoua alors et sourit. L'homme dont elle avait cité les paroles un peu plutôt, un jeune d'ailleurs, lui avait appris quelques trucs concernant l'escalade, qui la rendaient beaucoup plus sûre d'elle dans ce domaine que dans la course... Sae, ayant comprit son but, sauta de son épaule et grimpa à sa manière, celle des chats, tandis que Ney, profitant qu'elle était encore loin, prenait son élan. Elle sauta et, du pieds, poussa sur le tronc pour se propulser plus haut. Elle réussit à crocheter une autre branche basse et utilisa l'appui du tronc pour s'y hisser. Une fois dessus, elle se redressa pour fixer Notok, qui était en face d'elle, et lui offrit un grand sourire. Aucune provocation dans se sourire, juste le bonheur d'aborder enfin un domaine qu'elle appréciait. Sae ne tarda pas à la rejoindre sur la même branche, son attention d'avantage portée sur les autres novices, en mouvement, que sur Notok, qui était immobile. La technique apprise par Ney offrait en effet un gage de rapidité, et était semblable à celle de Notok, même si elle était encore loin de posséder une détente semblable à celle du marchombre.

    Elya, en revanche, avait choisi une méthode beaucoup plus classique et proche de la vraie escalade et elle était encore plus bas. C'était un sentiment stupide, mais Ney était contente d'être arrivée avant elle. La jeune fille semblait visiblement honteuse de son emportement d'un peu plus tôt, mais pas Ney. Après tout, Notok c'était vengé avec ses phrases, ils étaient désormais quittes. Et puis c'était dans son caractère, elle n'y pouvait rien. Notok semblait fort heureusement l'avoir accepté. Le regard de l'adolescente chercha ensuite Yoshi du regard afin de voir comment il s'y prenait.



      ( Punaise Elya t'es une rapide! xD Le temps que j'écrive (j'ai fais un p'tit pavé aussi) t'avais posté! Et sans doute même au moment où j'appuyais sur "Répondre" parce qu'il m'a pas dit qu'un message avait été posté pendant que j'écrivais le mieux... Bref, désolée pour ce p'tit hors sujet ^^' )

__________________________________________

Lettres ~ Fiche ~ RPs ~ Liens ~ 2ème cours



Merci beaucoup à Ange Shar pour ce kit! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Dim 25 Mar 2012, 22:39

- On monte, maintenant. Je veux voir comment vous vous débrouillez dans les branches.

Je souriais, l'escalade n'était pas mon point fort. Mais j'étais un bon analyste. Plusieurs chemins s'ouvraient à moi. Lui sauta et s'accrocha à une branche avant de se hisser. Elya partit la première assurant ses prises sans doute de façon un peu instinctive. Je n'avais pas vraiment prêté attention a la réponse de Ney lorsque je m'étais excusé. Je savais ce qu'elle dirait, ou presque. Elle s'élança a son tours avec grâce, elle se propulsa a l'aide du tronc. J'étais encore en bas alors que tout le monde était sur la même branche. Zut, je n'avais presque pas d'alternative pour monter. Si c'était bien sur cette branche qu'il me voulait, alors je devrais faire un petit détours. Je dégainais mon arme et couru, un peu a la façon de Ney, mais avec moins de vitesse, tout résiderait dans la hauteur du saut, non dans la force appliquer pour me propulser le plus loin possible. J'arrivais à trois pas sur le tronc, encore un tout petit et je planterais l'épée là ou s'était trouvé mon pied une seconde avant. Chose que je fis. Je retombais dessus avec souplesse, mais j'étais dans un équilibre précaire. Un pied dans l'anneau que formait la garde et un autre plus loin sur la lame, j'évaluais la distance me séparant de la branche au dessus de moi. Un saut probablement suffirait, mais je n'avais pas assez d'appuis. Je choisis alors la sagesse, une branche sur le côté. Je lançais mes bras dans le vide avant de faire décoller mes pieds, en prenant garde de laisser mon pied gauche dans l'arceau. La lame suivi le mouvement. Je dut faire balancier pour remonter. Et mon épée failli tomber deux fois. Une fois sur la branche je pris le temps de la ranger. Deux mètres me séparait de l'endroit, un saut n'était pas à tenté au vu de l'étroitesse de la branche. Je fis donc un détours pas les hauteurs et me laissait tomber sur la branche un fois au dessus. Je fixais tout le monde, un peu... Non pas honteux, mais contrit d'avoir pris du retard sur tout le monde.

- Navré du retard. Mais je n'ai pas trouvé de chemin plus rapide pour venir jusqu'ici. Si c'est bien ici qu'il me fallait me rendre.

Baissant alors les yeux je me rendis compte d'une chose, du rouge maculait mon haute, je jetais un coup d'oeil rapide, puis levait la main droite à mon visage, une entaille profonde sur toute la paume. Je m'étais coupé avec ma propre arme, j'explosais de rire devant ma stupidité. A vouloir trop en faire je m'étais salement coupé. Je n'avais rien sous la main pour me panser, je le ferais donc plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]   Lun 26 Mar 2012, 22:28

Le regard du jeune homme était posé sur ses apprentis. Serein, et attendant de voir.
Monter dans des arbres était une affaire d’art, d’après ce que lui-même en pensait. C’était plus ardu que de grimper une falaise, et pourtant plus simple, comme si la vie présence dans chaque arbre était plausible, et parfaitement touchable du bout des doigts. Il en était persuadé. Ce n’était pas forcément évident de sentir cette vie, autour de nous, sous nos doigts et nos pieds, contre notre peau ; le rythme des arbres était tellement long et profond, puissant et lent, qu’il était extrêmement difficile à percevoir pour ceux qui n’avaient pas l’habitude de s’ouvrir à la nature.

Notok avait commencé très tôt à écouter tout ce qu’il se passait autour de lui, et avait toujours été particulièrement sensible à la nature. Peut-être principalement pour éviter les gros prédateurs, lorsqu’il était jeune, mais aussi pour épargner Luia, à un moment donné. Mais surtout parce que tout regorgeait de vie, et qu’il avait toujours été particulièrement attentif à la Vie en général, et à tout ce qu’il se déroulait dans le monde, à chaque seconde.

Ses iris d’un or liquide se posèrent sur Elya, qui s’élança rapidement à l’assaut de l’arbre.
Elle choisit une escalade plutôt conventionnelle, affermissant ses prises pour se hisser plus haut. Il voyait dans son attitude un essai pour être souple et fluide, ce qui aboutissait en quelques sortes ; pourtant, elle ne devait pas essayer de faire comme lui, elle devait trouver son propre chemin, sa propre perception des choses. Si le marchombre parvenait à de telles choses, c’était bien parce qu’il percevait l’arbre d’une certaine maniière…

Quand à la manière de faire de Ney, elle était loin d’être conventionnelle, avec son saut étrange pour se hisser sur la première branche à portée. Cependant, cela porta ses fruits, étant donné qu’elle fut même plus rapide qu’Elya et le rejoignit rapidement sur la large ramure où il se trouvait.
Mais il devait avouer que sa démonstration était plus une démonstration de force que de souplesse et d’escalade : en effet, en se hissant ainsi sur la branche, la jeune fille avait exagérément tiré sur ses épaules – heureusement qu’ils s’étaient échauffés, sinon cela lui aurait valu une douleur cuisante !

Et puis… l’attention de Notok se porta sur Yoshi, qui s’apprêtait à monter.
Ses sourcils se froncèrent lorsqu’il vit le jeune homme dégainer son arbre, et il ne put retenir une imprécation quand la lame entailla la chair de l’arbre. Sinon, la souplesse et la réactivité de l’apprenti étaient plutôt bonnes, il devait l’avouer. Mais cette manière de faire… Un long frisson parcourut l’échine du marchombre, et lorsque Yoshi arriva en s’excusant, il dut prendre une inspiration profonde pour garder son calme. Son regard tomba sur la blessure du garçon, et il se sentit se crisper un peu trop à son goût. Inspirant profondément, il relâcha son souffle lentement, avant de planter son regard dans celui de son apprenti.

- Est-ce que tu te rends compte de ce que tu viens de faire, Yoshitsune ?
Tu peux me dire pourquoi tu as planté ton arme dans cet arbre ? Il t’a fait du mal ? Il t’a attaqué ? A-t-il mérité de souffrir ?


A sa grande surprise, sa voix était calme, mais inflexible.
Lui qui avait toujours considéré les arbres comme des vieux sages, à respecter autant que la Terre, la mère de tous, il se rendait compte à quel point les agissements du garçon le choquaient : aucune ouverture, aucun respect pour la nature, il n’avait pensé qu’à être efficace, sans même tenter de s’ouvrir au monde.
Ouverture. Un Maître-mot.
Le premier qu’il devait inculquer à ces jeunes gens avant quoi que ce soit d’autre.

Jetant un œil circulaire aux trois jeunes gens, le marchombre bondit encore une fois, se propulsant sur une branche plus haute, et plus fine. Tranquille, il s’assit dessus, avant de poser son regard sur les apprentis qui le regardaient.

- On va commencer par autre chose, finalement. Je vois que vous en avez tous besoin.

Prenant une inspiration, il laissa son regard vagabonder autour de lui. Un sourire étira ses lèvres quand il vit un bourgeon en train d’éclore, à quelques centimètres de son visage. D’un geste doux, il vint caresser la future feuille, d’un vert éclatant et perlé, avant de prendre la parole d’un ton chaud.

- Installez-vous confortablement sur cet arbre. Puis, posez vos paumes de main contre son tronc, contre ses branches, contre son écorce. Et fermez les yeux…

Attendant que les trois jeunes gens aient pris place, il ferma les yeux comme il le recommandait à ses apprentis. Immédiatement, la puissance de l’arbre le pénétra de part en part, et il calqua sa respiration sur le rythme de la sève dans le bois.
Vivant.
Puissant.
Immense.

Un soupir de satisfaction passa sur les lèvres du marchombre.

- Laissez vos sens vous guider. Ouïe et toucher deviennent le centre de votre être. Sentez la pulsion de la sève sous vos doigts. Ecoutez le silence de la nature. Ouvrez votre âme, et accueillez la beauté de cet univers…

Sa voix était devenue murmure. Chaleureux. Vibrant, au même rythme que celui de l’arbre, parfaitement en accord avec ce dernier.
Harmonie pure.

- Sentez-vous la vie qui coule dans l’arbre ?
Etendez-vous l’écureuil qui passe à quelques mètres de vous ?
Ressentez-vous le bonheur de ce bourgeon qui découvre le soleil ?
Ouvrez votre âme, ouvrez votre cœur, ouvrez votre esprit.
Le monde sait déjà tout de vous. A vous d’apprendre de lui…


Le temps passa.
Léger, fort, il filait à toute allure, mais ne se sentait pas s’écouler.
Seuls avec eux-mêmes, avec l’arbre, avec la nature, les apprentis semblaient attentifs à ce que leur disait Notok. Sae, le chat de Ney, semblait avoir compris la solennité du moment et observait son amie en était assis à côté d’elle, tranquillement.

Un ange passa…
Revenir en haut Aller en bas
 
Groupe Er'Lyn - cours n°1 [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cours de Philosophie [Terminé]
» Groupe 8 - En cours
» je promets que je serai plus sévère (cours 1 - terminé )
» cours de latin
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Les grands Océans-
Sauter vers: