AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Se retrouver [Éole]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Se retrouver [Éole]   Lun 09 Avr 2012, 21:49

    En partant de l'Académie il y a quelques jours, je n'avais aucun objectif précis. Quand on m'avait prévenu que pour l'instant aucun apprentis n'avait besoin de maître, ça ne m'avait pas dérangé, mais je trouvais le temps long à rester à l'Académie "au cas où". J'avais donc décidé de partir, a pied cette fois, voulant retrouver celle que j'étais. J'avais l'impression que ça faisait une éternité que je n'avais pas été vraiment seule et passée une petite journée seule avant de revenir chez moi me ferais du bien. Sous un coup de tête, je me préparai et partis vers Al-Chen. Le soleil plombait, la température était parfaite et le temps ne semblait plus compter. J'étais bien où j'étais.

    Un chemin d'ouverture
    Accompli pour se retrouver
    Quand tout semble oublié

    J'avais tracé ces mots dans l'air ce matin et ils résonnaient en moi. Qu'avais-je accompli depuis que j'étais à l'Académie? J'avais l'impression que ma vie stagnait, que j'avais ralenti, que j'étais oublié. Je n'avais plus de nouvelle de personne, mes objectifs s'étaient éteints. Je devais retrouver la flamme du début. C'était impératif. Car avoir des apprentis dans mon état actuel ne donnerais rien de bon. Pour moi et pour eux. Je ne voudrais pas gâcher leur chance sur la voie. Je ne pourrais le supporter.

    Mes pensées s'envolèrent vers Ceriba. Cela faisait si longtemps que je ne lui avais pas donné de nouvelle... Avait-il des apprentis? En ce moment, que faisait-il? Agissait-il comme le mercenaire qu'il était? Je soupirai. Un homme si bon au fond, si gentil et pourtant bourré de prétention, de certitude. Je ne me souviens pas qU'il se soit déjà remis en question. Bien sûr, nos sujets de conversation n'allaient jamais vers nos guildes respectives, par choix, mais je crois que c'est ce qui nous a envoyé. Nos guildes, c'est un peu de notre vie. Ma voie, c'est ma vie, ma façon de penser, de vivre, d'être heureuse et de m'amuser. Qui suis-je sans tout ça? Quelque ne connaissant pas cette partie de moi peut-elle véritablement me connaître? J'en doute. Je lui en parlerais, un jour. Mais pas maintenant.

    Et Xenoza? Ce qu'elle devenait m'intriguait. Marchombre? Ou autre chose? J'espérais qu'elle ne soit pas mercenaire. Je ne supporterais pas d'avoir le même genre de relation avec elle qu'avec Ceriba. Peut-être m'avait-elle oublié? Qui sait! Nous étions très importantes l'une pour l'autre, a l'époque, mais depuis le temps tout a changé, tout doit avoir changé. A-t-elle encore le miroir que je lui ai donné? Celui qui me vient de mon propre père? A quoi pense-t-elle? Que fait-elle? Qui est-elle, désormais?

    Lentement, mon esprit renoua ses liens avec la nature, avec le vent, avec la vie. Je retrouvais mon équilibre, seule, vivante. Enfin, je me retrouvais, moi, celle que j'étais, que j'avais toujours été. Mes sentiments était clair, le brouillard s'écartait pour laisser place à qui je suis. Moi. Marchombre. Devant moi, le Lac Chen. Et un chêne. Le chêne.


***

Sortant de la ville, je grimpai à un arbre près du lac. Faisant comme le jour d'avant, je m'accordai avec l'arbre, y grimpant avec un peu plus de facilité, puis me je posai sur une de ses branches. L'arbre avait des branches qui laissaient un creux entre ces dernières. J'y laissai donc mes vêtements et cachai bien mes poignards, mon argent et mon arc puis je plongeai. Liant le ciel à la terre, l'eau au vent, mon corps à la nature. Bras ouverts, dos cambré, jambes tendues, pied pointé. Plusieurs remous dérangèrent la surface de la houle. Pendant plusieurs heures je répétai le même manège. Grimper à l'arbre, nager, revenir, puis regrimpe à l'arbre, sauter, nager et revenir, encore et encore.

Quand je grimpai pour la dernière fois sur cet arbre, la Gestuelle Marchombre s'imposa d'elle-même.

Inspiration, profonde.
Mains qui montent.

Expiration, longue.
Mains qui descendent.

Mains qui montent, qui s'ouvrent sur le monde.
Ramènent le monde vers soi, reviennent sur un corps.
Se joignent.
Et recommencent.

Inspiration. Profonde.
Expiration. Longue.

Longtemps.

Je m'endormis dans le creux de cet arbre, heureuse.

***

    Cela faisait si longtemps... Ce chêne sur lequel j'avais perfectionné mes plongeons suite à mon premier cours avec Lohan, suite à la naissance de la voie en mon coeur. Le monde autour avait beau avoir changé, lui, il était toujours là, intact. Lentement, le monta dans l'arbre, autant mes vêtements. Et je plongeai. Liant le ciel à la terre, l'eau au vent, mon corps à la nature. Bras ouverts, dos cambré, jambes tendues, pied pointé. Harmonie, Plénitude, Ouverture. Et Respect.
    Aucun remous de dérangea la surface de l'eau.

    Assise sur un toit d'une d'Al-Chen, les yeux fermés, je profitais des derniers rayons de soleil sur ma peau. Doucement, un sourire s'étira sur mes lèvres. Je n'étais plus seule.
Revenir en haut Aller en bas
Éole Létoile
Groupe Fyrh
Modératrice & Reine de la Torture
avatar

Nombre de messages : 2130
Citation : Les écrivains dansent sur leur plume, leurs mots sont des ballets qu'ils offrent à leurs lecteurs - Pierre Bottero -
Date d'inscription : 04/03/2011

Feuille de personnage
Age: 27
Greffe: Réduction de son poids pendant un court laps de temps
Signe particulier: Éole=Ombe, voir Biographie

MessageSujet: Re: Se retrouver [Éole]   Mer 18 Avr 2012, 14:13

Éole pansait Bolshoï tandis qu’elle repensait encore à ce deuxième cours, tout aussi éprouvant que le premier, mais tout aussi extraordinaire. Décidément, elle aimait cette Académie, elle aimait son Maître, elle aimait apprendre, elle aimait chercher ses limites, les repousser. Tout en brossant son cheval, la jeune fille souriait. Elle venait de rentrer après ce petit voyage dans les Dentelles vives ( la Passe de la Goule plus précisément) avec Notok, son Maître Marchombre. Dehors, la nuit était tombée, la Lune s’était levée. Éole rangea ses brosses et sortit du box de son cheval. Elle referma la porte et sortit sous les étoiles. Elle avait décidé d’aller se reposer quelques heures, avant de partir, juste avant l’aube, pour Al-Chen. Éole souhaitait parcourir le monde, découvrir chaque coin de Gwendalavir et d’ailleurs, elle voulait faire ce qu’elle n’avait jamais pu faire : voyager. Et cette fois-ci, sa destination serait Al-Chen, ce n’était pas très loin et elle avant entendu dire plein de bien de cette ville. C’est donc un sourire aux lèvres qu’elle alla se coucher.

***

Elle se réveilla quelques heures plus tard, la Lune était encore haute et les étoiles se découpaient sur le ciel sombre. Un vent frais soufflait doucement, faisant naitre des frissons sur sa peau. Elle n’avait qu’une petite bourse avec un peu d’argent, juste de quoi se payer à manger ainsi qu’une petite chambre pour passer la nuit. Elle repartirait le lendemain.

Elle arriva en vue de la ville en fin d’après-midi. Mais avant d’y pénétrer, elle fit un tour sur la plage pour profiter un peu du Lac. Ce n’était pas la première fois qu’elle voyait le Lac Chen, et pourtant, elle éprouvait toujours la même sensation en arrivant face à son étendue : elle se sentait à la fois toute petite et à la fois géante. Elle se sentait protégée par ces eaux si lumineuses sous le soleil.
Éole ferma les yeux. Elle sentit le Vent l’envelopper, la caresser. Elle sentit le sable chaud sous ses pieds. Elle sentit l’énergie de la terre la traverser, le clapotis des vagues l’entraîner. Elle ouvrit ses bras comme pour embrasser l’air. Elle s’ouvrit au Monde.

Ouverture. Un mot qu’elle ne risquait pas d’oublier. Un mot que Aléa lui avait appris lors de son premier cours, que Notok le lui avait répété lors du cours suivant. Un mot qui, finalement, avait toujours été là, sans qu’elle le connaisse.

Éole s’ouvrit au Monde, et se mit à danser, en harmonie avec lui. Plus elle avançait sur la Voie, plus elle avait l’impression de se rapprocher de la Danse, et plus elle se sentait Libre. Infiniment Libre. Un sourire se dessina sur son visage tandis qu’elle effectuait les derniers mouvements de son improvisation. Heureuse. Elle offrit une révérence au Lac avant de se détourner et de se diriger vers la ville.

Les derniers rayons du soleil baignait la ville, dessinant des ombres sur les murs des maisons. La jeune fille n’était pas déçue : en effet, Al-Chen était une très jolie ville, qui mélangeait les architectures baroque et classique, ce qui lui donnait un petit air très charmant.
Éole trouva un endroit tranquille, où elle entreprit l’escalade d’un mur. Et, tandis qu’elle évoluait, elle pensait aux paroles de son Maître. Ouverture. Toujours. Elle laissa son esprit se fondre dans la pierre, elle s’ouvrit de nouveau aux Forces qui l’entouraient, mettant en application l’enseignement du Marchombre. Elle arriva enfin sur le toit, si proche des nuages qu’elle aurait pu les toucher en tendant la main. De là haut, elle observa la ville, le monde qui évoluait sous ses pieds, avant de remarquer une jeune femme, aux cheveux longs et bruns, assise sur le toit dos à elle. Éole s’avança de quelques pas, hésitante, avant de s’arrêter. Devait-elle partir, laissant la jeune femme tranquille ? Devait-elle s’avancer et aller la voir ? Elle ne la connaissait pas... elle pouvait être aussi bien quelqu’un de très gentil comme quelqu’un de très méchant... Finalement, elle choisit de faire demi-tour et de descendre. Mais la jeune femme l’avait surement entendue...

__________________________________________



"C'est donc bien que la danseuse est dans un autre monde, qui n'est plus celui qui se peint de nos regards, mais celui qu'elle tisse de ses pas et construit de ses gestes"
- Paul Valéry -

~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Se retrouver [Éole]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avant que l'on puisse se retrouver... [Libre]
» Besoin d'air. De partir. Pour mieux se retrouver. (Helinä) [x] TERMINE
» Demande particulière, retrouver un mannequin/célébrité..
» Comment retrouver celle que l'on a perdu ? [PV Cassia]
» [Quête] Retrouver le vase [Pw Atalos]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Al-Chen-
Sauter vers: