AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Groupe Vifé - Cours n°3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice


Nombre de messages : 1097
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mer 04 Juil 2012, 09:47

- Loin d'ici, il y a longtemps... Autre chose?

*réponse rapide, expédié, agrémenté d'un regard peu aimable.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 722
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Jeu 05 Juil 2012, 16:09

- Oui autre chose ! Je suis curieuse, et tenace. Je veux plus de détails moi !

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Jeu 05 Juil 2012, 18:25

Un soupir s'échappe des lèvres de Nuhadu. Non pas qu'il soit exaspéré de voir son maître insister sur un sujet qu'il lui a été refusé, ça il aurait même du le prévoir. Non, ce n'est ni ça, ni la réponse un rien agressive de son aimée. C'est la fatigue. Rien de plus que la sensation d'épuisement. Et un peu d'exaspération d'accord ! Parce que la pensée qui l'a traversé à l'instant est véritablement étrange ! Comment peut-on en vouloir à une enfant de s'intéresser à une histoire d'amour ? Mais non bon sang ! Libertée n'est pas une enfant ! C'est son maître ! Il ne peut pas penser à elle comme à une gamine trop curieuse et énergique ! C'est censé être lui le gamin qui doit apprendre..

Et puis non, il n'a aucune envie de lui parler de la cascade ! C'est ainsi ! Le moment lui a semblé si iréel, si merveilleux.. Un rêve, c'est ce qu'il a pensé en le vivant, ce qu'il a pensé en désespérant de ne plus la revoir.. C'est un rêve qu'il ne partage qu'avec Lacrya et le partager avec qui que ce soit d'autre, ce serait comme briser l'enchantement qui l'entoure. Ne serait-ce que d'essayer de le détailler, de redéfinir le contexte, de le repenser.. de s'en interroger.. Il risquerait de briser les souvenirs qu'il en a gardé.
Peut-être aussi les souvenirs qu'elle en a gardé..

A-t-elle seulement idée de ce qu'il a ressenti ce jour là ? Percer son point de vue de l'histoire pourrait aussi troubler Lacrya, peut-être détruire certaines de ses illusions à son sujet, ou tout simplement l'effrayer.. et lui n'est pas à l'abri des révélations de sa dame. Répondre à Libertée lui semble la plus effrayante des idées qui soit.. Et comment demander à une femme, qui ne supporte pas de dévoiler ses sentiments en publique, de raconter ou d'entendre l'histoire de leur rencontre.. avec tout ces moments gênants et ces niaiseries..

Ce sujet est définitivement inabordable ! La version de Lacrya, aussi évasive soit-elle devra suffire à combler le maître de Nuhadu.

Il ouvre la bouche pour le lui dire, avec un air de reproche encore plus intense pour lui faire bien comprendre qu'ils ne répondront jamais à sa question. Mais il l'a suffisamment côtoyée pour savoir cela plus inutile que de gueuler à une montagne de bouger. Elle s'amusera plus de les voir refuser avec de plus en plus d'entrains, que s'il lui donne une réponse. Lui donner un minimum de détail ne sera pas trop..

Mais comment lui en donner sans dénaturer ses souvenirs ?
Finalement, il reprend son souffle avant de se lancer, cherchant un peu ses mots en même temps qu'il parlait.

-Elle m'a.. surprit, pendant une baignade.. un peu comme aujourd'hui. Tu vois, rien de bien nouveau. Je pensais que je ne serais pas gêné que ça arrive une seconde fois.. Ben finalement si.

Il partit d'un petit rire. Lacrya a quand même trouvé le moyen d'arriver dans la pire des situations aujourd'hui ! Pourtant, il sont là autour de ce feu, sans que personne ne soit blessé. La chance lui a une fois de plus souri. Ça aurait pu finir en bain de sang, il en a conscience. Le visage de la belle dame aux cheveux de neige avaient semblé déformé par une rage qu'elle n'offrait même pas à Syndrell.

Elle est si effrayante, parfois.
Et pourtant, il aimerait être entre ses bras, là maintenant.

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Jeu 05 Juil 2012, 19:30

    - Oui autre chose ! Je suis curieuse, et tenace. Je veux plus de détails moi !

    Un soupir d’exaspération s’échappe de mes lèvres, mes yeux se levant vers le ciel et se perdant dans les milliers d’étoiles s’allumant lentement.

    Tenace hein ?
    Et bien moi, contrairement à ce que l’on peu penser, je sais être patiente.

    Fermant mes paupières, je bascule sur le dos, bras en croix derrière la tête. Plus de détails ? Et puis quoi encore. S’il y a bien un sujet sur lequel je déteste parler, c’est bien Nuhadu. Et surtout de mon amour pour ce jeune homme. Est-ce de la honte ? Du gène ? Peut-être… En réalité je n’en sais absolument rien.

    Je n’aime pas ça.
    C’est tout.

    J’ai toujours considéré l’Amour comme une faiblesse. Et ma vision des choses n’a pas changé depuis. Elle s’est même renforcer. A un détail prêt : je me pensais capable d’y résister. Et surtout de la repousser.

    Foutaise.

    Je lâche un second soupir. Silencieux cette fois. Mes pensés ne regarde en rien ce deux individus. Quand à cette Libertée Iuas-quelque chose… Une vraie gamine. Qu’est-ce qui l’intéresse dans notre histoire d’abord ? Elle a besoin qu’on lui raconte un conte pour qu’elle s’endorme la petite ?

    Troisième soupir.

    Je tente tant bien que mal de me détendre. Cette hostilité ne mène à rien. Je le sais parfaitement. Mais l’image de cette garce aux côtés de mon amant, parfaitement nue, me hante. Et à cette simple pensé, je sens les poils de ma nuque se hérisser de colère. Arh, je suis vraiment stupide.

    Foutus sentiments. Foutez ma la paix merde !

    Et me voila de nouveau en rogne. Bordel mais qu’est-ce qui m’arrive aujourd’hui ?

    Quatrième et ultime soupir.

    Lentement, je me détends. Faisant un instant jouer mes muscles, je m’étire avec souplesse, étouffant un léger bâillement. La journée de chevauchée retombe soudain sur mes épaules, lourde et épuisante. Couplé aux évènements récents… Autant dire que je me sens d’un coup épuisée.


    -Elle m'a... surprit, pendant une baignade... un peu comme aujourd'hui. Tu vois, rien de bien nouveau. Je pensais que je ne serais pas gêné que ça arrive une seconde fois... Ben finalement si.

    Mais pourquoi il a besoin de dire ça lui ? Laisse-la donc se lasser la gamine, elle arrêtera d’elle-même. Pour ma part, je ne prends même pas la peine de relever la tête, les paupières toujours closes. A quoi bon, je sens que si je me relève tout de suite, la colère va de nouveau m’envahir. Je préfère donc rester tranquille et faire la morte.

    D’ailleurs il serait presque temps pour moi de quitter cet endroit. Je pense avoir déjà assez perturbée le cours…

    Son cours.

    Nouveau soupir. A finalement, c’était pas le dernier…

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 722
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Lun 09 Juil 2012, 11:00

-Elle m'a.. surprit, pendant une baignade.. un peu comme aujourd'hui. Tu vois, rien de bien nouveau. Je pensais que je ne serais pas gêné que ça arrive une seconde fois.. Ben finalement si.

Libertée, si elle était enthousiaste et énergique comme une enfant, n'était pas pour autant naïve. Elle faisait comme si, certes, pour faire croire à des potentiels ennemis qu'ils pouvaient l'avoir facilement. Son attitude était toujours égocentrique, et dynamique, enfantine.

On pouvait tout à fait croire que c'était une "vraie blonde".
Sauf qu'évidemment, on ne pouvait pas parler d'elle ainsi. Ou si, mais tout simplement parce que personne n'avait encore pu réellement la percer à jour, sauf peut-être ses parents. Mais depuis qu'elle les avait quittés, il y a des années de cela, elle avait grandi, et évolué. Elle restait Libertée, mais elle avait mûri.

Un léger soupir s'échappa de ses lèvres, et son regard se porta sur Nuhadu, puis sur Lacrya.
Plissant légèrement les yeux, elle se demanda un instant comment ils avaient pu se trouver. Comment ils étaient tombés amoureux. Comment leur Histoire se passait, se déroulait. Mais… Mais elle n'était pas stupide, et comprenait bien qu'ils préféraient garder cela pour eux. Se mordant l'intérieur de la joue, la marchombre se retint de poser d'autres questions. Cela avait l'air d'être tout nouveau, tout neuf, encore en phase de recherche d'équilibre.
Un équilibre qu'elle-même n'avait jamais trouvé avec n'importe quel homme qu'elle avait pu croiser.

Haussant les épaules, elle se redressa vivement pour attraper un morceau de lapin, et le dégusta en se léchant les lèvres consciencieusement. Elle ne lâchait pas le couple des yeux, tentant de comprendre.
Comprendre l'attachement.
Cette Lacrya était spéciale. Mais en un sens, tous les humains étaient spéciaux. Tous les êtres vivants l'étaient, tout simplement parce que l'on n'est pas dans leur tête. Parce qu'ils ont leur propre caractère, leur propre vécu, leurs propres désirs. Mais elle sentait autre chose. Qu'elle ne parvenait pas à définir, en fait.

Bah !
Peu importait. S'ils pouvaient vivre heureux, c'était l'essentiel.


- Bon, bah Lacrya, j'espère que tu me le rendras heureux, mon petiot. C'est la seule chose que j'exigerai de toi.

Son ton, soudain sérieux et profond, jurait avec tout ce qu'elle avait pu faire ou dire depuis que Lacrya avait débarqué. Elle se demandait même si Nuhadu avait déjà vu cette facette d'elle. Elle la montrait très rarement, c'était un fait, tout simplement parce qu'elle n'en avait pas l'utilité. Sa bonne humeur convainquait généralement largement assez ses interlocuteurs.
Mais là, elle sentait qu'il fallait qu'elle parle ainsi.
Bizarre, mais de toute façon, elle fonctionnait à l'instinct.

Finalement, un large sourire fendit son visage, alors qu'elle chipait encore un morceau de viande pour la sucer avec délice. Sentir le goût envahir sa bouche, cela suffisait largement pour elle qui avait un appétit pas vraiment grand ; cela réveillait son estomac pour réussir à le remplir un peu plus. Elle en avait besoin, avec toute l'énergie qu'elle dépensait sans cesse, sinon elle tombait trop rapidement en sous-poids. Et en plus, elle devenait moche ! Un comble n'est-ce pas ?

Son regard rosé croisa celui de Nuhadu, puis de Lacrya.
Et elle souriait.


__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Lun 09 Juil 2012, 17:07

Les soupirs de la dame l'interpellent, trop nombreux, sans doute rythmés par l'ennui. Son cœur se pince à chaque fois qu'il la trouve mal à l'aise près de lui. Il en a sûrement trop dit pour la dame, surtout qu'elle semblait s'amuser de ne rien laisser filtrer. Mais, tenter de la consoler ou d'attirer son attention dans une étreinte ne ferait que la rendre plus mal à l'aise, tandis que plus il cherchait un sujet ne mettant pas Lacrya à découvert et ne se rapportant pas à l'Académie, plus il s'enfonçait dans des réflexions tortueuses n'aboutissant qu'à la mise en écart de l'une ou de l'autre.
A croire que leur mondes sont trop opposés pour instaurer un peu de chaleur autour de ce feu..

- Bon, bah Lacrya, j'espère que tu me le rendras heureux, mon petiot. C'est la seule chose que j'exigerai de toi.

Nuhadu jette un regard énormément surpris à son maître. Ce n'est déjà pas courant qu'elle s'adresse à quelqu'un sans ponctuer sa phrase d'un rire ! Mais surtout, c'est la première fois que Nuhadu à l'impression qu'elle s'insinue dans sa vie. Certes, en tant que maître elle l'a poussé à faire bien des choses folles, compliquées, éreintantes. Parfois, des choses qu'il n'appréciait pas, rarement même. Pourtant, à l'instant, elle s'était emparé de son destin.. comme.. comme si elle était sa mère ? Non, elle ne lui ressemble en rien. Mais elle prend un droit qu'il ne peut pas lui laisser. Celui d'agir sur une part de lui, qui n'appartient absolument pas aux marchombres. Son bonheur..

A-t-il le droit de lui en vouloir pour autant ? Elle a sur lui l'ascendant d'un tuteur et elle pense seulement à son bien être.. Dans tout les cas, il ne peut laisser personne exiger quoique ce soit de Lacrya ! Et il doute fortement que cette dernière apprécie la demande de Libertée.

Non mais vraiment, quel mystère elle fait cette Libertée ! Magnifique femme, insouciante et désespérément folle.. et pourtant, parfois.. Parfois pas ! Et bien oui quoi ! Que voulez vous dire d'une femme qui d'un coup, sans prévenir, vous jette un air sérieux des plus troublants ! Non, ce n'est absolument pas descriptible ! C'est bizarre ! C'est tout. Ça effraie, aussi.

Alors comme ça, il ne connaît même pas son maître.

Détruire ce silence avant qu'une autre ne le face. Le visage de Libertée à retrouver sa joie habituelle, mais les mots sont toujours là, alourdissant l'air. Il n'a pas de doute, un ordre ne glissera pas simplement sur Lacrya.. Elle est libre après tout.

-Dis moi maître, te serais-tu fatiguée dans cette rivière ? Normalement, je devrais tomber de fatigue à l'heure qu'il est !

Affichant son sourire le plus provocateur, il fixe Libertée dans les yeux. Certes, il est loin d'être aussi en forme qu'il le prétend, mais il pense sincèrement que les personnes présentes ont plus à dire par le corps que par les mots.
Il se lève donc et tend la main à sa belle Lacrya, son sourire se muant instinctivement pour devenir plus tendre.


-Peut-être que vous avez une idée ? Mon maître et moi même pouvons relever tout les défis qui vous passeront par la tête. Qu'en dîtes vous ?

Amusant. Il a trouvé le moyen de défier Libertée tout en la mettant momentanément sous les ordres de Lacrya. Drôle non ? Encore que son maître pourrait refuser de participer.. Non, elle aime trop jouer ! Elle acceptera sans aucun doute de montrer son talent à la belle dame. Ne serait-ce que pour remporter le défi !
Pour une fois que c'est lui qui en lance un.

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mar 10 Juil 2012, 20:01

    Le silence s’éternise.
    Long et lourd.

    Les yeux toujours tournés vers les étoiles, je les regarde s’allumer une à une. Bientôt, c’est un magnifique tapis de lumière qui s’offre à moi. Serein. Merveilleux. Pourtant je sens toujours peser sur mon un regard.

    Profond.
    Insistant.

    Il est lourd de question, d’envie. Et j’imagine sans mal d’où il vient. Le visage de Libertée s’offre à moi, les yeux brillant d’amusement et de curiosité. Des yeux roses… Une couleur bien insolite. Perturbante presque. Quelle plaie… Cette femme à tout pour m’irriter. Cette attitude moqueuse, désinvolte. Pas spécialement provoquant mais presque hautaine, bien qu’il ne s’agisse pas vraiment du mot exacte.

    Et cette attitude m’en rappel une autre. Lointaine et bien plus arrogante. Secouant légèrement la tête, je chasse le visage qui commence doucement à se dessiner devant moi, trop tard pour ne pas me remémorer sa chevelure.

    Bleue.

    Je laisse échapper un léger grognement et me crispe de nouveau. Et dire que j’avais presque réussi à me détendre… Décidément…

    Alors que je ferme de nouveau les yeux, profitant du silence qui s’étend de plus en plus, la voix de Libertée s’élève de nouveau.


    - Bon, bah Lacrya, j'espère que tu me le rendras heureux, mon petiot. C'est la seule chose que j'exigerai de toi.

    Mes paupières se rouvrent brusquement, tous mes muscles se tentant à l’extrême. Deux choses ne me plaisent pas dans ses paroles.

    « Mon petiot »
    « Exigerai »

    Le premier fait remonter un désagréablement sentiment de jalousie.
    Le second, l’indignation.

    Comment ose-telle seulement prétendre pouvoir exiger quelque chose de moi ? Se croit-elle supérieure à moi ?! Peut-être qu’elle ne pense qu’au bonheur de Nuhadu. Mais cela ne pardonne pas cela ! Pas pour moi ! Une sensation d’humiliation grimpe lentement en moi, pourtant je me force à rester immobile. Je n’ai aucune envie de répondre aux provocations de cette garce. Et encore moins lui faire croire qu’elle a une quelconque emprise sur ma personne.

    Cependant, quelque chose me trouble légèrement. Le ton de sa voix.

    Sérieux.
    Profond.

    Loin de son ton volatile et moqueur qu’elle avait employé depuis le début. Coïncidence ? Je n’en suis pas sûre… J’ai presque envie de me redresser et voir si un sourire est toujours collé au travers de ses lèvres. Pourtant je ne bouge pas. Le regard tourné vers les étoiles, je reste parfaitement silencieuse.

    Le rendre heureux…
    Comment donc ?

    Je laisse cette question de côté, trop de fois abordée. Je me contente d’admirer le ciel ténébreux. Encore et encore. Incapable du moindre geste pour le moment.


    - Dis-moi maître, te serais-tu fatiguée dans cette rivière ? Normalement, je devrais tomber de fatigue à l'heure qu'il est !

    La voix de Nuhadu s’élève, perturbant les murmures du vent. Je la laisse filer sans vraiment y prêter attention, avant de le voir apparaitre juste au dessus de moi, une puissante flamme brûlant dans le regard qu’il m’offre. Sa main tendue.

    -Peut-être que vous avez une idée ? Mon maître et moi même pouvons relever tout les défis qui vous passeront par la tête. Qu'en dîtes-vous ?

    Surprise.

    Le regardant sans vraiment comprendre, je laisse filer plusieurs secondes avant de me redresser légèrement, retrouvant ma position assise. Puis mes yeux glissent jusqu’à Libertée. C’est à elle que j’ai envie de me mesurer. Sans cacher mes capacités, mes compétences. En réalité, le fait de m’afficher comme Envoleuse ne me gène pas plus que cela. Surtout envers elle.

    Pensé bien égoïste quand on sait qu’elle est le maitre de mon amant.
    Peut-elle le renier pour ses sentiments envers un ennemi ?

    J’en doute. Et la furieuse envie que brûle en moi est plus puissante que tout. Me levant avec souplesse, je ne fais qu’effleurer la main tendue de mon amant, sans véritablement la saisir. Puis je me tourne vers la Marchombre, un sourire mesquin barrant mes lèvres.


    - Alors toi tâche de le mener jusqu’au bout de sa formation. D’ailleurs montre-moi un peu ce dont tu es capable. Je ne souhaite pas laisser l’enseignement de ce « petiot » entres les mains de la mauvaise personne.

    Parole superflu. Une simple réponse à ses précédentes exigences. Il ne s’agit en réalité qu’un prétexte pour me mesurer à elle. La jauger un peu. La décrouvrir.

    Curiosité.

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 722
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mer 11 Juil 2012, 10:57

Un sourire en coin passa sur les lèvres de Libertée, lorsqu'elle vit que ni l'un ni l'autre ne semblait apprécier ce qu'elle venait de dire. Bah, tant pis ! Au moins, elle l'avait dit. Et même si un silence s'était installé, elle n'était pas gênée, au contraire ! Toujours très à l'aise, elle continuait de sucer son morceau de viande, et elle finit quand même pas l'avaler. Un soupir franchit ses lèvres, tandis que Nuhadu prenait finalement la parole, lui demandait si elle n'était pas fatiguée.

Haussant un sourcil, la marchombre l'observa quelques secondes, tentant de comprendre le cheminement qu'il avait pu avoir. Il lança même un défi à Lacrya, quelque chose qu'elle ne saisit pas immédiatement. Pourquoi se mesurer ? Elle s'en fichait après tout. Mais la réponse de l'intéressée fit faire un petit bond à son ventre.

- Alors toi tâche de le mener jusqu’au bout de sa formation. D’ailleurs montre-moi un peu ce dont tu es capable. Je ne souhaite pas laisser l’enseignement de ce « petiot » entres les mains de la mauvaise personne.

Tournant son regard rose vers la femme, Libertée la jaugea quelques secondes. Donc elle savait que Nuhadu avait une formation… particulière. Comment pouvait-elle juger qu'elle était la bonne ou la mauvaise personne ? Comment pouvait-elle comprendre ce qu'était la Voie, et être marchombre, si elle-même ne l'était pas ?
Mais il fallait bien avouer qu'elle n'avait absolument rien d'une marchombre. Certes, elle avait l'air d'une guerrière, d'une femme aux capacités et aux réflexes impressionnants, mais elle ne dégageait pas cette… étincelle, elle n'avait pas cette flamme puissante et dorée qui émanait de ceux qui foulaient la Voie.

Qui était-elle ?

Se redressant doucement, répondant au sourire mesquin par un autre sourire, franc et amusé, Libertée planta son regard dans celui, clair et gris, de Lacrya.


- Et je pourrais savoir comment tu serais à même de pouvoir juger qui est capable d'enseigner son chemin à Nuhadu ? Si j'étais pointilleuse, je dirais même que tu ne sembles pas comprendre la portée de ce qu'il a choisi d'arpenter…

Un soupir passa ses lèvres vermeilles, et elle se releva complètement.
Adressant un clin d'œil à Lacrya, elle finit par lui accorder son plus beau sourire.


- Mais bon, j'ai bien compris que tu as juste besoin de passer ton agressivité et ton énergie sur une personne. Et de préférence, pas Nuha. Et de préférence, une personne que tu penses pas trop mauvaise, sinon ça serait même pas drôle…

Papillonnement de paupières.

- N'est-ce pas ?

Elle eut très envie de tirer la langue… Mais se retint.
Guettant un mouvement.


__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mer 11 Juil 2012, 12:02

-Mais... ce n'est pas vraiment ce que j'ai dit...

[Youhou, l'intervention qui tue !! Wink ]

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mer 11 Juil 2012, 23:24

    Regard curieux. Etonné même. Une suite de question traversa ses pupilles, des points d’interrogation pulsant dans son crâne.

    Cela se voit.
    A peine masqué.

    Un long sourire se dessine lentement sur mes lèvres. Enfin elle comprend. Du moins commence à comprendre. Qu’une simple femme ne devrait pas savoir autant de chose. Devrait s’étonner de trouver deux personnes danser dans les remous d’une rivière. Se mouvoir avec autant de souplesse et de facilité au creux du torrent.

    Pour une simple femme, cela relève de l’extraordinaire.
    Pas pour moi.
    Car je ne suis pas une simple femme…

    Une flamme d’amusement grandit dans mon regard tandis que je soutiens celui de Libertée. Allez, vas-y. Percute. Tu sens que je ne suis pas Marchombre. Tu sens que je ne suis pas la Voie de l’Harmonie. Alors qui d’autre peut connaitre tout cela ?

    Mis à part les Mercenaires ?

    Mon sourire se fait plus carnassier. Vorace. Je la sens hésiter. Pas spécialement troublée. Juste étonnée, des questions plein la tête. Enfin son regard se fait plus franc, plus profond, sans pour autant perdre sa légère moquerie. Son amusement.


    - Et je pourrais savoir comment tu serais à même de pouvoir juger qui est capable d'enseigner son chemin à Nuhadu ? Si j'étais pointilleuse, je dirais même que tu ne sembles pas comprendre la portée de ce qu'il a choisi d'arpenter…

    Je laisse échapper un petit gloussement pendant qu’elle se relève. Elle ne sait pas à quel point elle se trompe. Je connais beaucoup de chose sur la Voie de l’Harmonie. Je l’ai arpenté, pendant trois années. Enfin, presque trois années. Je l’ai suivit comme Nuhadu la suit aujourd’hui. Comme Libertée encore maintenant.

    Et j’en comprends sa portée.

    Lui décochant un grand regard moqueur, je retiens de nouveau un petit rire. J’aime voir les gens se tromper à mon sujet. Découvrir au fur et à mesure ma personnalité. Et s’en étonner. Rien n’est plus succulent que la surprise sur le visage de garce comme elle.


    - Mais bon, j'ai bien compris que tu as juste besoin de passer ton agressivité et ton énergie sur une personne. Et de préférence, pas Nuha. Et de préférence, une personne que tu penses pas trop mauvaise, sinon ça serait même pas drôle… N'est-ce pas ?

    Cette fois, c’est un rire franc qui s’échappe de mes lèvres. Cette jeune femme me plait de plus en plus finalement. La vivacité de son esprit est redoutable.

    Un peu comme…
    Je la chasse de nouveau.

    Me re-concentrant sur elle, je plonge mon regard amusé dans le sien.


    -Mais... ce n'est pas vraiment ce que j'ai dit...

    L’intervention de Nuhadu est coupée par la mienne. Puissante. Moqueuse.

    - Et toi tu ne sembles pas comprendre à quel point je connais la Voie qu’il a choisit d’arpenter. Surement pas autant que toi. Mais j’en connais la portée, ne t’y trompe surtout pas.

    Nouveau sourire mesquin, les battements de mon cœur s’accélérant brusquement.

    Excitation.

    Le mot venait d’être lâché.

    Voie.


    - Après… Il est vrai que j’ai besoin de me défouler un petit peu. Ma chasse n’a pas totalement rassasié mon appétit. Une petite joute amicale à main nue, cela t’intéresse où tu es trop fatiguée ?

    Mon ton n’est que provocation. Amical certes mais cela n’élève rien au défi. Les yeux brillant d’excitation, je sens mes muscles commencer à trembler d’impatience.

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 722
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mer 11 Juil 2012, 23:45

- Et toi tu ne sembles pas comprendre à quel point je connais la Voie qu’il a choisi d’arpenter. Surement pas autant que toi. Mais j’en connais la portée, ne t’y trompe surtout pas.
Après… Il est vrai que j’ai besoin de me défouler un petit peu. Ma chasse n’a pas totalement rassasié mon appétit. Une petite joute amicale à main nue, cela t’intéresse où tu es trop fatiguée ?


Libertée soupire franchement, amusée mais en même temps ennuyée par l’agressivité de cette femme. Mais qu’est-ce qu’elle a, à la fin, à vouloir se mesurer à elle ? Franchement, quel intérêt de se battre pour se battre ? On lui explique ?

Surtout qu’elle ne croit pas un seul mot que cette femme a prononcé juste avant.
Si elle parle de la Voie, c’est bien qu’elle a suivi un enseignement. Et comme elle n’est pas marchombre – ça, elle en mettrait ses cheveux à couper – elle ne l’avait jamais été. Et donc elle n’avait jamais vraiment foulé la Voie. Ce n’est pas parce que l’on a l’impression de suivre un chemin qu’on le suit forcément. On peut suivre un sentier parallèle un temps, mais au bout d’un moment, il y a nécessairement bifurcation !

Et à vrai dire, Libertée se fichait pas mal de ce qu’était cette femme dans le fond, et dans la forme. Cela ne l’intéressait pas le moins du monde ! Qu’elle soit guerrière, dessinatrice, rêveuse ou autre, elle s’en fichait, ce n’était pas son problème à elle, et elle n’était pas un puching ball de toutes façons.

" Ils nous ressemblent pour des personnes normales. Ils nous ressemblent, certes, mais sont tellement opposés que parfois, cette ressemblance n’est pas du tout flagrante. On pourrait les prendre pour des guerriers, des espions, de simples mercenaires… Mais eux, ce qu’ils vénèrent, c’est le Chaos. On parle souvent même de marchombres renégats… Mais ces personnes-là n’ont jamais été marchombres de leur vie ! "

Un nouveau soupir franchit les lèvres de Libertée, alors qu’elle posait son regard sur Lacrya qui s’était levée.
La forme de ses pupilles avait légèrement changé, et elle dégageait une aura violente et agressive. Oh, peut-être qu’elle était mercenaires du Chaos. Peu importait, elle s’en fichait de toute façon. Haussant les épaules, Libertée tourna le dos à Lacrya quelques secondes, fixant Nuhadu intensément.
Un sourire étira le coin de ses lèvres, et elle secoua la tête, reportant son attention sur Lacrya.


- Je suis trop fatiguée. Et je n’ai pas envie de me battre contre toi. Je n’ai rien à me prouver, ni à te prouver. Alors va passer ton agressivité sur un arbre si tu veux.

La marchombre posa son regard rose dans celui de Lacrya, complètement dénuée d’agressivité ou même de provocation. Ca n’avait pas pris. Elle n’allait pas se prendre la tête pour cette femme qui n’était qu’une gamine en manque d’affection non plus ! Elle n’avait pas envie de faire la mère poule, ou même de soumettre Nuhadu au spectacle de son maître et de sa… dulcinée se battant férocement.
Elle était égocentrique, mais pas à ce point.
Lâchant un soupir, elle finit par arracher son regard de celui de la mercenaire – parce qu’elle ne se voilait pas la face ; elle l’était – et s’assit près du feu. Prenant sa couverture, elle s’enroula dedans, souhaitant une bonne nuit aux deux tourtereaux.
Et elle ferma les yeux.
S’endormit aussitôt.








[ désolée, c'est court ! ]

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Jeu 12 Juil 2012, 21:16

Le temps s'arrête sous les yeux de Nuhadu qui ne comprend pas la tournure des événements. Il proposait gentiment à Lacrya de les défier, lui et son maître, d'accomplir quelque prouesse physique pour détendre l'atmosphère dans un petit jeu.. Par quel impulsion grotesque la jeune femme s'était-elle mis en tête de défier le mentor de son amant et de remettre en doute son enseignement sur une Voie qui s'oppose intégralement à la sienne ? Est-ce vraiment là la personne qu'il aime ? Il n'y a pas de doute sur le sujet, c'est elle il n'y en a pas deux comme ça ! Mais est-ce qu'elle l'aime vraiment ? Elle le lui a dit, le lui a murmuré et juré. Mais elle le déçoit quand elle fait preuve de tant d'agressivité envers ce maître, qui a prit sur elle de le guider sur sa Voie.

Quoi qu'elle puisse dire, quoiqu'elle prétende, c'est loin d'être un simple défi ou une évaluation qui apparaît. Libertée reste amicale malgré l'entrée fracassante de l'envoleuse et pourtant Lacrya ne lui renvoie que colère, haine et dédain. Ce n'est pas qu'elle veuille se défouler, c'est qu'elle ne peut supporter d'avoir un marchombre en face d'elle.. une créature si libre et sûre d'elle, qui brille d'une joie contagieuse et tient son amour entre ses serres. Oui, il est l'apprenti de Libertée et il a des devoirs envers elle, qu'ils en aient parlé ou non, il doit la suivre pour arriver à son but. Si ce n'est pas une laisse, il y a au moins des chaînes entre eux et il les a pleinement acceptées ! Pour rien au monde, il abandonnerait son maître, il a déjà trop changé, trop erré pour rien. Il l'a décidé dès qu'elle a su gagner sa confiance. Libertée sera son dernier maître. Son seul et unique maître.

Et Lacrya dans tout ça ? Son envoleuse ? Elle finira sans doute par le haïr, elle se montre si belliqueuse envers les siens, envers sa Voie. Plus leur chemin ensemble s'étend, plus il semble incompatible avec leurs idéaux. L'apprenti craint de plus en plus l'arrivé à ce carrefour, celui qui le forcera à choisir et forcément à abandonner une partie de lui. Aimer la femme qui prône le chaos, ou profiter pleinement de l'Harmonie qu'il poursuit inlassablement ? Il n'abandonnera pas sa Voie. Il n'a qu'elle pour vivre et se vivre. Seule cette passion est sûre en lui. Rien d'autre dans sa vie ne semblait aussi parfait et clair. Et pour l'obtenir, il ne lui reste qu'à suivre aveuglément Libertée et profiter de toute la joie qui entoure son maître.

Et Lacrya dans tout ça ?

Plus il se pose la question, plus il la repousse. Mais il faut se mettre la vérité en face. Lacrya fuit son contact et ne veut pas assumer ses sentiments envers lui. Elle avait déjà peur de l'homme quand ils n'étaient qu'une rencontre merveilleuse et passagère, elle n'en craindra que plus le marchombre. La vérité est triste mais.. Ils n'arriveront pas à se suivre.

Il a mal.

Mais c'est évident ! Les moments seuls moment auprès de lui qu'elle ait jamais supporté sont ceux qu'ils passaient loin des yeux de tous.. Mais de quoi doivent-ils se cacher ? Y a-t-il un envoleur qui les connaisse tout deux qui la suit de près à chaque instants ? Non ! Pas plus que de Marchombre ! Rien ni personne ne peut contester leurs sentiments. La seule qui le fait à chaque fois, c'est elle. Tout comme maintenant. Elle ne montre rien du visage charmant qu'il lui connait dans leur intimité. Elle s'enferme sur elle, plutôt que de profiter des rares instants où ils se retrouvent.. et respecter son humeur massacrante n'est pas possible.

Elle n'a aucun droit de s'en prendre à son maître !

Le temps reprend sa course et le vent disperse les miettes d'un cœur brisé.

Au moins, Libertée lui offre un peu de gaieté en se désistant du défi de la jeune femme et il lui en est grandement reconnaissant. Il ne peut que remercier le ciel que son maître soit capable de plus de sagesse qu'il ne le pensait. Il a encore beaucoup à apprendre d'elle et chaque instant compte. Sa Voie, est bien loin de s'achever.

Alors que son maître s'écartait de la discussion pour aller dormir, Nuhadu se planta devant Lacrya avec son regard sombre et vide d'expressions. La fatigue l'a rattrapé et son cerveau à trop tourné pour cette nuit. Il n'aspire qu'à plus de calme pour reprendre son entraînement éreintant..

Et il ne veut plus croire en des chimères..
Plus croire en l'envoleuse..
Pas maintenant en tout cas.

-Mange, c'est ta prise.. Dors ici si tu le souhaites.. Mais demain, je prie pour que tu sois partie.

Sa voix n'était qu'un murmure, mais elle tint bon face aux sentiments qui secouaient son être. Aucun signe ne vint témoigner de sa douleur à prononcer les derniers mots, pas plus que la tendresse qu'elle éveillait toujours en lui. Il serait pourtant si tentant de caresser son visage atténuer ses mots..

Il se détourne d'elle et s'en va s'envelopper dans sa propre couverture, sans manger ni jeter plus un regard à Lacrya.
Avec un peu de chance, elle poignardera ce cœur qui souffre et lui donne envie de hurler.


[Malgré ce qu'en pense Nuhadu pour le moment, je ne te laisse pas t'échapper Crya Wink ]

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Sam 14 Juil 2012, 10:06

    Envie meurtrière.
    Jeu mortelle.

    Je sens tout mon être se tendre à l’approche d’un affrontement. Une simple joute qui ne se transformera sans doute pas en combat à mort. Mais une bataille qui me permettra de me défouler. De faire sortir ma colère, ma jalousie, ma fatigue, ma haine, mon amour.

    Quelque chose qui me permette de me vider complètement.
    Et de finir cette journée pourrie.

    Le regard inquisiteur, j’attends l’approbation de la Marchombre pour me jeter sur elle. L’excitation me dévore, tout autant que l’envie. Elle ne peut pas refuser. Trop joueuse. Trop gamine. Trop…


    - Je suis trop fatiguée. Et je n’ai pas envie de me battre contre toi. Je n’ai rien à me prouver, ni à te prouver. Alors va passer ton agressivité sur un arbre si tu veux.

    Désillusion.

    Lâchant un faible sifflement, je me redresse légèrement. La provocation qui brûle dans mon regard se mue en agressivité, mes muscles tendus à l’extrême.

    Comment ?

    Je m’apprête à me jeter sur elle… Puis renonce finalement. Il y a des limites à la sauvagerie, et même si elles me sont parfois floues, je sais que je ne dois pas les dépasser ce soir.

    Si ce n’est déjà fait.

    La suivant des yeux, elle la voit s’envelopper dans une couverture près du feu et fermer les paupières. La journée est donc terminée. La noirceur de mon regard, entièrement destiné à la jeune femme, se heurte soudain à un obstacle de taille. Planté devant moi, Nuhadu me fixe, les yeux étrangement vides. Lâchant un très léger soupir, je passe une main lasse sur mon visage avant de l’affronter à mon tour.

    Je vais sans doute avoir le droit à une petite engueulade, bien que je ne sois pas sûre qu’il ose véritablement. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que toute tendresse a disparue.

    Etrange, lui si attentionné, même dans les…


    -Mange, c'est ta prise... Dors ici si tu le souhaites... Mais demain, je prie pour que tu sois partie.

    Mes yeux s’arrondissent de surprise. Aucune colère dans ses paroles. Aucune haine. Aucune émotion. Juste un froid. Immense.

    Immense.

    Un seau d’eau glacé se renversant sur mon être. Sur mon âme. J’en oublie même de respirer, mes yeux plantés dans les siens.

    Je ne comprends pas.

    Je m’attendais à tout sauf à cela. En réalité, j’aurai préféré qu’il me hurle dessus. Me frappe. Tente de tuer. Tout… Mais pas qu’il me chasse ainsi. Agar, je le regarde s’allonger à son tour et ferme les yeux.

    A côté de son Maître.

    Je reste planté là un long moment, sans avoir même l’idée de faire un mouvement, trop soufflée pour réfléchir. Puis la surprise se mue en colère. Encore ce sentiment. Il me ronge de l’intérieur. M’emprisonne. Un brusquement rage meurtrière mon en moi tandis que ma main se glisse à un de mes poignards.

    Je tourne finalement les talons, me dirigeant vers mon cheval que je détache. Puis, lui murmurant quelques paroles à l’oreille je le renvoie au domaine.

    Seul.

    Moi, sans même prendre le temps de jeter à un coup d’œil au camp de malheur, je cours.

    Seule.

    De toute mes forces. De tout mon être. Pour oublier. Evacuer. La colère qui est en moi. Pas la tristesse. Car je n’en n’ai étrangement pas. Pas une larme. Pas un sentiment de regrets après tant d’années ensemble. Juste de la haine.

    Alors je cours. Jusqu’à tomber de fatigue, cela m’est totalement égale. Je veux juste fuir.

    Une fois de plus.


[Et bien voila, je m’arrête ici. Merci pour votre petite invitation, même si je ne m’attendais pas du tout à cette fin… Lacrya est vraiment martyrisée en ce moment…]

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 722
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Dim 15 Juil 2012, 16:33

[ Merci Lacrya d'avoir bien voulu venir ici ! Very Happy
On se recroisera, promis ! Razz ]







Le sommeil.
Le sommeil, c’est sans doute une échappatoire. Echappatoire face à la vie que l’on mène, et dont on ne voudrait peut-être pas autrement. On dort pour oublier. Pour passer à autre chose.
Libertée s’était endormie si vite qu’elle n’avait pas entendu les paroles de Nuhadu vis-à-vis de Lacrya. Elle ne s’attendait pas à ce qu’elle parte, non. Au contraire, elle espérait que la mercenaire ne revienne pas sur sa décision le lendemain. Qu’elles se battraient, alors que l’apprenti serait en train de chasser… Elle avait quand même envie de se mesurer à elle. Mais pas comme cela l’aurait été la veille. Elle avait besoin de plus de recul…

Alors, elle fut surprise.
Surprise de constater que Lacrya été partie, lorsqu’elle s’éveilla au milieu de la nuit pour boire et attiser les flammes du foyer. Surprise de constater que Nuhadu dormait à côté d’elle.
Mais elle s’était rendormie.
Peut-être pour oublier qu’elle voulait se battre, finalement…


♥♥♥


- Mais tu savais qu’elle ne serait pas là ? Mais dis-moi, Nuha, qu’est-ce qu’elle avait contre moi ? J’ai quand même du mal à saisir : je n’ai rien fait de mal, je te guide sur la Voie qui vibre en toi, et qui quelque part défini pas mal de choses sur toi, et elle me rejette…

Libertée jeta un coup d’œil à son apprenti, avant de se taire.
Apparemment, il galérait déjà assez comme ça à réussir à garder son équilibre au-dessus de l’eau sur cette corde qu’elle avait tendu, pour ne pas être déconcentré. Mais en même temps, s’il y arrivait même déconcentré, c’était qu’il avait acquis cette leçon en particulier.
D’autant qu’on ne pouvait pas dire que le vent était doux : plutôt froid et puissant, il ne facilitait pas les choses pour le jeune marchombre.

Un soupir franchit les lèvres de Libertée, qui sauta à terre en faisant un petit saut périlleux.
Marcher sur la corde, en équilibre, ne lui posait aucun soucis, pas plus que de se retourner au milieu du parcours pour discuter avec son apprenti.
Sauf qu’encore une fois, elle parlait d’elle-même.
Elle ne lui avait pas parlé de son ressenti, que Lacrya soit partie. Peut-être parce qu’elle se doutait un peu qu’il avait dû insister, mais dans tous les cas elle n’avait pas envie de lire en lui la tristesse dont elle avait vu l’écho dans le regard, ce matin, en se levant.

Il fallait qu’elle lui change les idées.
Se mordant l’intérieur de la lèvre, la jeune femme le regarda traverser le pont de cordes et lui adressa un sourire lumineux.


- Allez, grimpe à cheval, on va galoper.

Elle ne connaissait rien de mieux qu’un long galop plein cul pour évacuer la pression et ne penser plus à rien. Sautant sur sa propre monture, elle lui adressa un clin d’œil avant de s’élancer dans une galopade effrénée d’un coup de talons. Ses cheveux claquèrent dans le vent, et elle les déploya autour de sa tête, telle une immense auréole de blés mûrs… Réflexe de ses galopades solitaires.

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mar 17 Juil 2012, 01:47

Son pied se pose sur la corde, peu sûr. Un jeu d'équilibre sur une corde qui ne lui avait posé aucun problème lors de son premier examen sous le regard de Raven. C'est on ne peut plus simple en condition normale, enfin pour peu qu'on soit pourvu d'un peu d'équilibre ! En bon apprenti, Nuhadu a depuis longtemps dépassé ce stade, mais Libertée à proposé cet exercice justement parce que les conditions sont loin d'être parfaites. Un vent furieux secouait l’apprenti et l'empêchait de se reposer sur ses appuis, le faisant chercher l'équilibre dans des zones totalement improbables et le délaissant dans l'instant qui suivait, à la merci d'une gravité qui l'entraînait trois fois sur quatre dans le courant. Ce n'est qu'après de nombreuses tentative qu'il parvint à effectuer la moitié du trajet, peinant pour autant à avancer de ne serait-ce qu'un pas. Au vent, on peut aussi ajouter la sombre humeur qui imprègne l'apprenti, seul moyen efficace qu'il a trouvé pour étouffer sa tristesse et les souvenirs de la veille. Intérieurement, il pestait aussi fort que le vent le poussait, contre tout et contre rien. Il aurait insulté un oiseau à haute voix pour le simple soulagement que procure les hurlement ! Mais pour son maître, qu'il a choisit de suivre malgré tout, malgré la douleur et malgré les séparation que sa Voie impose, il ne peut se permettre de laisser sortir ce trop plein d'émotions.

Se muselant, le cœur et la voix, il s'acharne à traverser cette corde, écoutant distraitement son maître entre deux pensées de violences inutiles et un soupçon de douleur quand un souvenir de la veille lui revient. Le même, récurent. Cependant, malgré le brouillard qui occupe son esprit, les dernières questions de Libertées l'atteignent avec un peu plus de force. Sans doute parce qu'elle font écho à son incompréhension de la veille. Il aimerait lui dire ce qu'il en pense, lui avouer ses déductions et ce qui l'a poussé à réclamer le départ e l'Envoleuse.. Mais rien ne voulu sortir. De peur qu'elle lui montre à quel point il a tort et tout ce qu'il a pu perdre en se laissant porter par ce flot d'indignation égoïste.. ou pire, qu'elle lui dise qu'il aurait du le faire bien plus tôt et ne pas se laisser embobiner par une envoleuse.. mais dans un cas comme dans l'autre, il y a aurait beaucoup à raconter et s'il peut y penser, essayer de les dire alors qu'il risque enfin de traverser cette corde serait une mauvaise idée. Il se contente de hausser les épaules, concentré sur son exercice, renfermé sur ses réflexions.

Il tomba encore, sous le regard de son maître qui ne semblait pas particulièrement sévère. Elle ne l'a jamais été jusqu'à présent, mais il ne lui a jamais montré tant de difficulté pour un exercice. Un exercice qu'il avait pourtant jugé simple à première vu. Un exercice qui lui semble toujours simple, accessible.. qu'il n'a pourtant pas le courage d'affronter à plein pot. Il est fatigué, mentalement, de s'y prêter, mais dans un dernier effort, il parvient enfin à achever la traversé, fort fastidieuse de ce pont. En temps normal, Libertée aurait profité de cette réussite pour l'inviter à recommencer plus vite ou avec une difficulté supplémentaire, sans doute aurait-elle virevolté sur la corde pour le pousser dans l'eau et l'inviter à lui rendre la pareille..

Mais depuis son saut périlleux, le regard de Libertée semble le scruter bien plus loin que son air léger le laisse entendre d'habitude. Son silence durant l'exercice a du être suffisamment éloquent pour l'alerter et lui montrer que son apprenti n'est pas dans son assiette. A moins qu'elle éprouve tout de même de l'agacement de l'avoir vu rater un tel exercice...
Comment savoir ce qu'elle cache derrière son sourire lumineux ?

- Allez, grimpe à cheval, on va galoper.

Face à tant de bonne volonté et de bonne humeur, l'apprenti ne peut retenir un faible sourire tandis que la fusée blonde file sur son cheval et s'élance dans un dernier clin d'oeil.

Il a choisit de la suivre partout, ça comprend de courir avec elle et de galoper à sa suite. De ne jamais la perdre de vue, quelque soit son humeur ou son état.
Il a perdu trop de temps à se morfondre sur cette stupide corde. Il a fait son choix et s'il doit l'assumer dans la tristesse, il le fera quand ça ne freinera pas son apprentissage.

Le jeune homme attrape les habits qu'il a eut la bonne idée de ne pas garder pour l'exercice et n'enfile finalement que son bas pour grimper sur Kishi et la jeter plein galop après l'éclat blond qui file déjà trop loin devant. C'est justement grâce aux conseils de ce maître qu'il pense à se pencher en avant et accompagner les mouvement de sa monture. Grâce à elle aussi qu'il peut retrouver l'étreinte du vent pour le bercer.
Et Libertée est déjà si loin.. il sait qu'il ne la rattrapera jamais, qu'elle devra l'attendre pour l'aider à suivre son allure quelques temps encore.. Et un jour, elle lui montrera ce dont elle est vraiment capable. Ce jour là.. peut-être lui expliquera-t-elle pour ses cheveux. Ils n'en ont toujours pas reparlé, mais petit à petit, l'apprenti s'interroge quant à l'étrange vision de la veille.

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 722
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mer 18 Juil 2012, 14:14

Elle finit par ralentir. Non pas parce qu'elle le voulait, mais tout simplement parce que son cheval n'en pouvait plus : essoufflé comme un forgeron, elle sentait ses flancs s'ouvrir et se fermer à une vitesse surprenante entre ses jambes, et donc forcément elle ne voulait pas le pousser dans ses derniers retranchements.
Pas pour une galopade.

Mais quand elle vit Nuhadu qui arrivait, et qui n'avait toujours pas le sourire aux lèvres comme elle avait l'habitude de le voir les jours précédents, elle se rendit compte que cela ne suffisait pas. Alors, que devait-elle faire ? Aborder la question avec lui ? Une ombre planait sur sa tête, oui, mais était-elle vraiment la personne la mieux placée pour interférer dans sa vie… de couple ?

Elle-même n'avait jamais vécu en tant que couple, et quoi que ce soit.
Les histoires d'un soir, d'une semaine ou deux, elle connaissait. Mais pas plus. Ce sentiment amoureux, elle n'en avait jamais vu la couleur, c'était un fait. Parfois, elle ressentait un peu d'affection. Parfois. La plupart du temps, elle s'en fichait complètement, ou alors éprouvait peut-être un peu de tendresse. Ce n'était jamais allé plus loin.
Elle n'avait jamais voulu que ça aille plus loin.
Alors, dès qu'elle sentait qu'elle commençait à s'attacher, ou que l'autre s'attachait, elle fuyait en courant.
Elle n'acceptait tout simplement pas la responsabilité que c'était que d'être en couple, d'une certaine manière engagée. Elle ne voulait que sentir sa Voie sous ses pas, et sous chacun de ses choix, et non pas une autre Voie, quelle qu'elle soit. Ni l'envie, ni l'intérêt, d'ailleurs.

Alors comment elle, qui n'avait jamais vécu ne serait-ce que deux jours de "vie commune", pouvait-elle conseiller Nuhadu ?
Comment elle, qui avait toujours fui une quelconque marque d'affection trop poussée, pouvait-elle tenter de le comprendre, pouvait-elle prétendre le comprendre ?
Comment elle, qui avait une vision de l'amour très bizarre, qui ne s'attachait jamais ou presque, qui pensait à l'opposé des esprits communs, pouvait-elle donner son avis ? Comment cet avis pouvait-il compter ?

Néanmoins, elle ne se sentait pas de rien faire.
Elle adorait son apprenti, et le voir dans un tel état la rendait nostalgique.
Ralentissant encore sa monture, elle se plaça à sa gauche, un léger sourire sur les lèvres pour l'encourager.


- Tu sais, je ne mesure peut-être pas ce qu'il y avait entre toi et Lacrya. Mais je pense que… différentes Voies peuvent coexister, vraiment, pacifiquement, sur une vie. C'est toujours comme cela. Les choix déterminent l'idée que l'on se fait de soi, et de la liberté…
Mais ils ne font pas tout.
L'humain est fait d'autant de conscient que d'inconscient. Pas besoin de réfléchir pour comprendre ce qu'il se passe là-haut, il faut juste ressentir. Faire ce que nous dit notre ventre, et notre inconscient, ne peut pas faire de mal de temps en temps…

Regarde, moi je le fais tout le temps !


Elle partit dans un éclat de rire, qui ne parvint cependant pas à atténuer la lueur qui était née dans son regard lorsqu'elle parlait.
Décidant qu'il était temps d'aborder le sujet de la fin de ce cours, elle se pencha en avant, et se rapprocha de Nuhadu avec sa monture. Plantant son regard dans le sien, elle fit légèrement onduler ses cheveux – aucun vent n'était là pour faire croire quoi que ce soit de naturel – et elle lui lança.


- Au fait… N'as-tu pas des questions impertinentes à me poser ?

Un sourire en coin étira ses lèvres, et elle attendit ainsi, tranquille.
Prête à aborder le meilleur… et le pire.


__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mer 18 Juil 2012, 16:09

Kishi rattrape enfin le destrier de Libertée. Ni le cheval ni Nuhadu n'en tire grande félicité, puisque cette dernière à volontairement freinée sa monture. Kishi au moins en tire un certain soulagement, recevant enfin la demande de calmer sa course et la possibilité de se souffler. Le jeune homme lui flatte l'encolure, rendu plus joyeux par les sensations de la course et un peu peiné d'avoir pousser son compagnon à donner tant de sa personne. C'est qu'il s'est pas mal attaché à cette brave bête, suffisamment pour l'emmener à chacun de ses périples dans l'Empire. Il faudra qu'il songe à un moyen de l'emprunter définitivement à l'académie. Il aurait beaucoup de mal à imaginer une cavalcade sans ce fichu paresseux !

Son maître, se rapprochant de lui, il voulut lui lancer un sourire accompagné d'une quelconque boutade pour rattraper sa mauvaise humeur de la journée et peut-être l'excuser un peu de sa performance déplorable au dernier exercice. Il a conscience qu'il a du retard depuis que Libertée l'a récupéré sous son aile, elle le lui a clairement dit, même si elle restait confiante sur l'aboutissement de son apprentissage. Il a beaucoup travaillé avec elle pour rattraper ce retard et jusqu'à aujourd'hui, il s'est donné beaucoup de mal pour ne laisser aucun de ses exercices le mettre en difficulté.. bien qu'à chaque confrontation avec son maître, il pouvait apercevoir le gouffre qui les séparait. Ce qu'il a fait sur la corde est un manque de respect envers Libertée, il a gâché du temps qu'elle lui offrait sur cette corde et qu'elle ne le relève pas ne l'empêche pas de s'en sentir désolé.

Seulement voilà, l'expression de Libertée le poussa à se taire. Ne pas la voir sourire à s'en fendre la poire ou sautiller sur sa monture est un fait si rare.. presque inconnu. La dernière fois, c'était lorsqu'elle avait pris son air sérieux. Les mots qui en avaient résulté résonnent encore dans sa mémoire. Destinés à Lacrya. Ont-ils encore raison d'être ces mots ? L'envoleuse n'a même pas prit la peine de manger ou de dormir avant de s'enfuir. Elle ne lui a pas non plus demandé de s'expliquer.. ses mots ont-ils portés tout les doutes qui l'assaillaient en plus de sa colère froide ? A-t-elle compris qu'il doute de l'existence de leur Voie ? Celle qui mêlerait les opposés.

- Tu sais, je ne mesure peut-être pas ce qu'il y avait entre toi et Lacrya. Mais je pense que… différentes Voies peuvent coexister, vraiment, pacifiquement, sur une vie. C'est toujours comme cela. Les choix déterminent l'idée que l'on se fait de soi, et de la liberté…
Mais ils ne font pas tout.
L'humain est fait d'autant de conscient que d'inconscient. Pas besoin de réfléchir pour comprendre ce qu'il se passe là-haut, il faut juste ressentir. Faire ce que nous dit notre ventre, et notre inconscient, ne peut pas faire de mal de temps en temps…

Regarde, moi je le fais tout le temps !


A son habitude, ses mots semblent chargé d'un sens difficile à appréhender, mais Nuhadu s'adonne à les prendre et les comprendre, tous sans exceptions. Il cherche inconsciemment une solution à sa douleur en eux et s'étonne qu'ils soient plutôt un écho de ses pensées. Elle ne lui dit pas qu'il a eut tort ou raison, pas plus qu'elle ne semble savoir ce qui le perturbe mais le soupçonne plus ou moins. Elle ne lit peut-être pas ses pensées, mais elle les comprend en grande partie. En vrai, ses mots lui font mal, parce qu'il vient peut-être de rompre sa seule chance de mêler sa Voie avec celle de Lacrya, parce qu'il ne se voit pas trouver une personne à la hauteur de cette dame, parce qu'il ne se voit pas vivre avec le souvenir de leurs étreintes pour seule compagnie. C'est douloureux, mais Libertée lui propose de se vider un peu de toutes ses réflexions qui n'en finissent pas de le ramener à cette même idée. FIN.

Pas besoin de réfléchir...
Roy ne cessait de lui dire l'inverse, de penser avant d'agir, de ne pas se jeter sur le feu avant de l'avoir maîtrisé, de ne pas laisser l'instinct le pousser dans un piège. Il l'a cru et il s'est mis à beaucoup réfléchir, à beaucoup pensé. Souvent trop, il le sait.
Mais là, il préfère suivre le conseil de Libertée et abandonner, aujourd'hui au moins ses pensées. Se laisser porter, comme l'enfant qu'il était, par les envies et l'instinct. Il se retiendra pourtant de hurler pour chasser de sa poitrine l’oppression qui s'y est installée, il ne prendra pas non plus Libertée dans ses bras pour la remercier de son conseil. Il n'est pas questions qu'il abandonne le respect qu'il a pour elle, ni se fasse passer pour un fou. Il est allé trop loin pour prendre le risque d'offusquer son mentor.
Mais il lui offre un franc sourire et murmure un merci, étouffé par l'éclat de rire de Libertée. Il n'a qu'une envie maintenant, c'est retourner sur le cours d'eau et affronter cette corde, la parcourir de long en large jusqu'à ce que le vent ne soit plus qu'une chatouille derrière son oreille ! Son maître s'approche cependant, et ses cheveux s'élèvent doucement, comme parcouru pas un vent qui n'existe plus. Une pensée revient alors à la charge, avec un souvenir précis qu'il s'étonne d'avoir encore pu oublier en seulement un galop ! Mais oui bon sang ! C'est quoi ce bordel ?

Il n'y a plus personne pour les gêner ou pour tendre l'oreille sur ce secret, plus rien qu'eux à cheval sur une plaine qui déserte. N'est-ce pas le moment rêvé?

- Au fait… N'as-tu pas des questions impertinentes à me poser ?

Sont regard à la fois curieux et émerveillé à bien du lui montrer que oui, il a de folles questions à lui poser ! Sans doute très personnelles aussi, mais il saute sur l'occasion, arrêtant même sa monture pour être sûr qu'il ne ratera pas une miette des réponses qui viendront.
Il veut tout savoir.

-J'en ai des multitudes ! Et ce depuis que je t'ai vu ! Mais on va commencer par les plus importantes..
D'abord, est-ce que tu sais toujours à quoi je pense ? Parce que j'ai parfois vraiment l'impression que tu prévois toutes mes réactions..
Ensuite, je veux savoir combien de visages tu as ! Hier au soir, tu as été.. plus.. bon, j'allais dire mature, mais disons plutôt sérieuse. Tu as été plus sérieuse que jamais encore je ne t'avais vu l'être. Tes sourires sont-ils faux ?
Enfin.. T'as déjà vu une couleur de yeux plus bizarre que le rose ? Parce que j'en ai vu tout pleins, des rouges, des dorés, des gris curieux.. mais des roses, c'est vraiment, vraiment vraiment, bizarre ! Sans vouloir te vexer bien sûr...

Ah et éventuellement, si tu m'expliquais comment tu as réussi à te muscler les cheveux, je t'avoue que ça m'intrigue un peu. Un tout petit peu..


Il avait prit soin de garder la question qui lui brûlait le plus les lèvres pour la fin, de manière peut-être à alléger les autres qui lui semblent vraiment plus qu'impertinentes. Le tout était saupoudré d'un peu d'humour pour lui montrer qu'un refus ne l'offusquerait pas et qu'il n'insisterait pas en tel cas. La véritable question, la plus importante de toute.. est-ce la deuxième ou la dernière ? A ces deux là, au moins, il voudrait une réponse. Le reste est du superflu dont-il peut se passer.. mais qui le titille un peu.

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 722
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mer 18 Juil 2012, 16:28

- Mais ils sont très bien mes yeux ! Un peu d'originalité, dans ce monde de brutes, c'est toujours sympa tu ne crois pas ? Et puis au moins, on ne me confond avec personne !


[ Clin d'oeil ]

- Je ne dirais pas que je sais à quoi tu penses... Mais plutôt que tu le montres, et puis je commence à te connaître et à savoir interpréter les signes que tu envoies inconsciemment !

[ Tire la langue ]

- Mes sourires, faux ?

[ Lui donne une pichenette ]

- Pourquoi donc, jeune homme ? N'ai-je pas le droit de prendre la vie du bon côté ? D'être optimiste ? De ne prendre que ce qui est bon pour laisser le reste ? Sourire donne le sourire. Et sourire est le début du bonheur. Et quand on est en accord avec soi-même, on est tranquille, et heureux, alors on sourit.
Le sourire est un médicament magique !

Muscler mes cheveux... Alors ça, c'est la première fois qu'on me la fait !


[ Eclate de rire, puis reprend son sérieux. ]

- As-tu déjà entendu parlé du Désert des Murmures ? Et du Rentaï ?

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mer 18 Juil 2012, 16:46

-J'ai bel et bien entendu parlé du désert, il faut dire qu'il prend une belle place sur la carte, d'autant plus qu'il est assez proche de la capitale. Mais je ne vois pas ce que peut être le Rentaï.. Sans doute que ça a un rapport avec ma question?

[Se frotte le menton avec un soupir mi désespéré, mi amusé.]

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 722
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mer 18 Juil 2012, 18:36

Libertée se fendit en un sourire resplendissant, mais un brin moqueur peut-être. Se mordant la lèvre inférieure, elle laissa passer quelques secondes avant de répondre finalement.

- Evidemment que ça a un rapport avec… Ca !

Elle sourit d’autant plus largement, alors qu’une mèche de ses cheveux d’une blondeur de blé venait tirer sur une tresse de son apprenti. Son rire retentit quand elle vit la réaction de Nuhadu, et précisa alors sa pensé :

- Le Rentaï… c’est une grosse montagne très bizarre. C’est l’endroit que tu rejoindras, pour demander quelque chose comme ça… La Greffe.

Mais avant de te lancer vers le Rentaï, tu vas devoir passer un examen. Ton ultime palier : l’Ahn-Ju.


Faisant une nouvelle pause, elle planta son regard dans celui de son apprenti. Un léger sourire sur les lèvres.

- L’Ahn-Ju est une épreuve particulière. Ce n’est pas ton maître qui t’évalue, contrairement aux autres examens demandés par l’Académie, mais d’autres maîtres marchombres qui seront là pour juger de ton avancée, et voir si tu es à même de devenir à ton tour… maître.

Ceux qui réussissent l’Ahn-Ju pourront un jour devenir maître marchombre. Les autres non.
Tu peux à tout moment demander forfait, abandonner… Mais si tu le fais, alors tu n’auras plus aucune chance de devenir maître. Et de demander la possibilité de la Greffe…


Elle fixait intensément Nuhadu… Pour continuer son explication. Et lorsqu’elle eut terminé, elle lui demanda :

- As-tu compris ?

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mer 18 Juil 2012, 18:57

Le marchombre sursaute en quand une mèche de Libertée vint tirer une de ses tresses. Le mouvement de recul finit bien vite quand il se rendit à l'évidence qu'avec sa main ou ses cheveux, il ne pourra jamais échapper à cette marque d'affection. Il lève les yeux aux ciel, comme pour le prendre à témoin du mauvais sort qu'on réserve au gens tressés, sans se départir de son sourire toutefois. Il faut dire qu'il l'avait un peu cherché. Il n'y a aucune raison de douter de Libertée, s'il lui pose une question sa réponse sera forcément bien choisit. Retenant donc toute réplique il attend sagement qu'elle finisse de lui répondre.
La description du Rentaï le laisse sceptique. Certes, il ne comprend pas toujours les images que Libertée veut lui faire passer, mais habituellement ses mots sont mieux choisis..plus beaux! Là, il a l'impression qu'on a posé un bout de caillou dans un désert pour que les gens viennent lui taper la discute et marchander cette fameuse greffe.. ou plutôt, une de ces fameuses greffes..

Mince alors! Il voulait pouvoir faire ça avec ses cheveux lui aussi! Ça serait tellement plus simple pour refaire ses tresses! Et sur quoi peut-on tomber d'ailleurs?
Il repousse la question, plus inquiet au sujet de cet examen qu'il est censé passer pour prétendre à cette greffe, prétendre à devenir maître et qui pas ces simples orientations devient indispensable à ses yeux. Sans doute que Libertée lui en parle pour le remotiver dans son apprentissage. Avec cet examen qui se dresse au loin sur sa route, il n'a plus qu'une envie, filer droit devant et le passer haut la main.

-Je comprend! Mais ça a l'air un peu rude tout ça.. Déjà, l'examen doit être particulièrement difficile, je pense que j'ai encore du temps devant moi avant d'y passer! Donc, n'en parlons plus pour le moment. ça me donne des frissons rien que de penser à ces maîtres inconnus qui vont me juger.. Ils ne jugeront que moi hein? Je veux dire, si je me rate ils ne reverront pas ta capacité à enseigner dans l'Académie, si?

Le jeune marchombre lève une main pour empêcher Libertée de répondre.


-Non, bien sûr que non. Le seul fait d'avoir cet examen doit suffire.. Dis moi plutôt, quelles sont les autres.. greffes? Je suppose que les muscles dans les cheveux doivent être plutôt rares!

[j'aime cette idée de cheveux musclé.. ça va te suivre un moment encore je crois Razz ]

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 722
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mer 18 Juil 2012, 19:08

- Détrompe-toi, tu vas y passer bien plus rapidement que tu ne le penses...

Les autres greffes... Tu sais, généralement les marchombre préfèrent garder leur greffe "secrète". Je ne suis pas sûre que tu en trouves beaucoup qui l'étalent à pleine vue... Ce n'est pas de la honte, c'est du mystère et du secret. On ne révèle pas ce genre de choses à n'importe qui... Donc je n'ai aucune idée de ce que peuvent être les autres Greffes.
Ce que je sais, c'est que la Greffe n'est pas quelque chose d'ajouté, lorsqu'elle existe. C'est une extension du marchombre. Et elle est unique à chaque marchombre, justement parce que chaque marchombre est unique...

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mer 18 Juil 2012, 19:17

-.. Plus rapidement? C'est à dire? Quelques mois?

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 722
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mer 18 Juil 2012, 19:23

- Tu verras !

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mer 18 Juil 2012, 19:31

-Tu te moques de moi? Je vais avoir peur que ça me tombe dessus du jour au lendemain maintenant!

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 722
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°3   Mer 18 Juil 2012, 19:33

- Mais Nuha... pourquoi as-tu peur ?

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Groupe Vifé - Cours n°3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Groupe Leenio - Cours n°5
» Groupe Humo - Cours n°3
» Groupe Bizya - Cours n°2
» [NOV] Premier cours de vol : Travail de Groupe
» cours de latin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Nord :: Citadelle des Frontaliers-
Sauter vers: