AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Rencontre dans une atmosphère salée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shalie Altan
Groupe Fyrh
Modérateur Hors-Jeu
avatar

Nombre de messages : 671
Citation : La première partie de la vie se passe à désirer la seconde ; la seconde à regretter la première
Date d'inscription : 28/05/2011

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Très agile, Assez reconnaissable à cause de ses grandes oreilles pointues

MessageSujet: Rencontre dans une atmosphère salée    Sam 19 Mai 2012, 12:08

Courir toujours plus vite aller toujours plus haut, tel était la devise de Shalie qui courrait d'un bon rythme, ses pieds nus s'enfonçant dans le sable chaud. À chaque nouvelle enjambée elle avait l'impression qu'elle allait s'envoler, sa tresse claquait joyeusement dans son dos tandis que son visage sentait la caresse du vent. Elle se sentait bien en ce moment, entière malgré la proximité de l'eau.

Elle se trouvait sur une plage de sable fin, en face d'elle se trouvait les Grands Oceans, jamais elle n'aurait cru mettre les pieds ici un jour à cause de sa phobie. Shalie avait peur de l'eau s'en était handicapant. Pour sa formation, elle avait dû faire de gros efforts, très gros même pour ne pas céder à la panique quand ils avaient dû allé dans l'eau. Elle aurait dû s'en doutait que tôt où tard elle y serait passé, en tout cas elle avait réussi à tenir, mais au point de vue qualité zéro.

Sa phobie était lié à un cauchemar qu'elle faisait depuis qu'elle était toute petite, elle était dans le corps d'un félin, elle n'arrivait jamais à savoir lequel et on la traquait. Des gens qui voulaient lui faire du mal de part sa différence, elle était donc obligée de courir enfin de sauver sa vie. Sauf qu'elle courre dans la mauvaise direction et se trouve coincer, elle se trouve devant une grande étendue d'eau et lorsqu'elle se penche pour regarder son reflet l'eau attaque. Des lianes alors sortent de cette étendue afin d'attraper Shalie, et ni ses griffes, ni ses crocs lui permettent de s'échapper. Elle est alors entraînée dans les profondeurs obscures et la elle se réveille.

Voilà d'où venait sa phobie, d'un vulgaire cauchemar qui lui semblait pourtant si réel quand elle le faisait. Courant toujours elle souffla avant de faire demi-tour, il était bientôt midi et elle commençait à avoir faim, elle retourna donc au point où elle avait laissé ses affaires. La plage n'était que très peu fréquenter, elle avait croisé une famille qui devait habiter dans les environs en train de se prélasser sous le soleil chaud, mais c'était tout. Un lieu parfait en soi pour la jeune fille.

Son regard se porta sur sa gauche et elle observa les vagues tout en pensant que des personnes les bravaient pour le plaisir. Shalie savait nagé, mais pour elle allé là-dedans devait vraiment être justifié. Elle avait déjà entendu dire que de nombreuses personnes c'étaient laissés piéger pensant qu'ils connaissaient tout de la mer, et à présent ils se trouvaient au fond de l'eau juste bon à servir de en-cas aux animaux marins.

Elle avait prévue de rester ici toute la journée, histoire de se ressourcée un peu et de tuer le temps. Le lendemain, elle se remettrait en route, d'abord elle passerait récupéré Kami sa monture dans le village voisin avant de se rendre dans les Dentelles Vives histoire de ne pas se rouiller au point de vue de l'escalade. Enchantée par cette idée, elle accélérât sa foulée, afin d'arrivée plus vite à ses affaires.

En une demi-heure elle revenue à son point de départ et se laissa tomber sur le sable lourdement, tendant le bras elle prit son sac et en sortit une serviette afin de s'éponger. Lorsque ce fut chose faite, elle sortit du jambon sec ainsi qu'un couteau et du pain et face à la danse des vagues elle mangea profitant de la vue.


__________________________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    Dim 20 Mai 2012, 00:28

Je n'aime pas la pluie … Je n'aime pas le Domaine sous la pluie. Et si je partais ?

*****

Le vent fouette mes cheveux et envoie la crinière de Lutz valser dans mon visage. Hormis cet élément joueur, tout est calme autour de nous. Il n'y a pas un seul humain à proximité … nous sommes bien loin du vacarme des villes. Moi qui suis citadine, je ne me sens pourtant pas mal ici. Je déteste la forêt, mais la mer m'apaise.

Je descends de ma monture et la guide à travers un chemin bordé d'herbes folles. Jaunies et décharnées, elles témoignent d'un climat rude. Ce sel qui déjà s'est posé sur mes lèvres ne doit pas être très bon pour leur croissance. Je le lèche et savoure son goût, me rappelant ces plats qu'il relevait à la cour. Au Domaine, les rares plats qu'on nous cuisine sont fades et ceux que je me prépare le sont encore plus. Dommage que je ne sache pas comment en récupérer pour en emporter avec moi.

Je m'arrête un instant et retire mes bottes et mes chausses, les glissant dans un sac sur le dos de mon cheval. Tout de suite, je peux apprécier le contact du sable frais sous mes pieds. C'est étrange … j'ai rarement marché sur un sol aussi instable. Ce n'est pas désagréable mais c'est fatiguant. Je tiens à profiter de ces sensations aussi je reste pieds nus et avance sur la plage jusqu'à la mer. Les pieds dans l'eau, je reste planté là, à regarder les vagues s'échouer sur mes chevilles. A mes côtés, Lutz renifle l'écume et retire presqu'aussitôt sa grosse tête en éternuant.

- Eh bien gros benêt ! Non ce n'est pas bon pour toi.

Je lui gratouille le front, un sourire sur les lèvres.

- Avant que tu n'essaies de boire cette eau, nous allons continuer notre route.

Je regarde encore un instant mes pieds s'enfoncer dans le sable battu par les vagues. Est-ce que je pourrais finir engloutie si je reste plantée là ? Je ne suis pas tentée de le vérifier. Je m'extirpe ce l'emprise du sol, rince mes pieds et me hisse sur le dos de Lutz. Une simple pression des cuisses suffit à le lancer au galop sur la plage. L'eau éclate en gerbes à chacun de ses pas de gros balourd. J'ai l'impression qu'il s'en donne à cœur joie et qu'il essaie de faire toujours plus d'éclaboussures. Je savoure la folie qui nous gagne tous les deux et encourage ma monture à accélérer. Le vent hurle dans mes oreilles le vacarme de la mer portant au comble l'étrange excitation qui m'envahit.


*****


Affalée au sommet d'une dune, je laisse mon cœur se reposer. Lutz lui aussi a besoin d'une pause après le long galop qu'il vient d'effectuer. Pendant qu'il grignote une herbe sèche à sa portée, je mordille dans un bout de pain sec, trop absorbée par le paysage pour me plaindre de cette piètre nourriture. J'ai du mal à croire que mon père ne nous ait jamais conduits ici … Même moi qui suis en général insensible à la beauté des lieux naturels, je ne peux m'empêcher d'apprécier cette immensité brillante. Que sommes-nous pauvres humaines face à la nature qui nous entoure ? Face à la mer, j'ai l'impression que ma vie est futile … que ces guéguerres à la cours n'ont pas d'importance. Que ma quête de pouvoir est inutile. Que ma vengeance est … non ma vengeance ne sera jamais futile. Nous ne sommes peut-être que des fourmis qui ne sont rien à l'échelle du monde, mais nous devons quand même continuer à vivre. Malgré ces émotions inhabituelles qui m'habitent ici, je ne changerais pas. Ce savoir dont je viens de réaliser l'existence ne m'ôtera pas le goût du mensonge et de la manipulation. Ce n'est pas en rêvant de la mer que je deviendrais comme Anee.

- On repars Lutz ?


L'équidé pointe ses petites oreilles vers moi, reconnaissant son nom. Dans ses yeux je lis une réponse affirmative. Alors en route.

*****

D'un petit trot calme, monture et cavalier avancent sur la plage. Le vent s'est apaisé et ne balaie plus nos têtes. La seule chose qui fait onduler mes cheveux, c'est la vitesse et le mouvement qu'impose Lutz à mon corps.
Mon œil vagabond quitte une mouette posée sur un rocher pour venir se fixer sur des traces de pas dans le sable. Les vagues les ont partiellement effacées mais je peux encore deviner qu'un humain est passé ici récemment. Aurais-je trouvé de la compagnie ?
Au détour de la dune suivante, la réponse m'est apportée : une jeune fille est assise sur le sol, les yeux perdus dans les vagues. J'aime trop la présence humaine pour faire demi-tour et m'approche donc de cette inconnue, sans chercher à masquer le bruit de mes pas. De toute façon, avec ce gros pâté de Lutz à mes cotés, difficile de passer inaperçu … Je descends de l'étalon et franchit la centaine de mètres qui me sépare de la fille. De ce que je distingue, elle a des cheveux d'un beau violet et … des oreilles de chat ? J'ai comme une impression de déjà vu … comme si j'avais déjà rencontré cette tête quelque part.

- J'étais persuadée que les chats détestaient l'eau … Il faut parfois affronter bien des peurs pour pouvoir profiter du calme.


Ne me souvenant plus si c'est une amie ou une ennemie, je me contente de sourire légèrement à la jeune fille.

Revenir en haut Aller en bas
Shalie Altan
Groupe Fyrh
Modérateur Hors-Jeu
avatar

Nombre de messages : 671
Citation : La première partie de la vie se passe à désirer la seconde ; la seconde à regretter la première
Date d'inscription : 28/05/2011

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Très agile, Assez reconnaissable à cause de ses grandes oreilles pointues

MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    Dim 20 Mai 2012, 18:07

Shalie continuait de mangé tranquillement savourant ses mets et observant le spectacle des vagues avant de pousser un soupir. Malgré la proximité de l'eau elle se sentait bien et entière chose qui ne lui était pas arrivée depuis un long moment. Curieuse elle se demanda ce que devenait ses camarades Aaron et ange, enfin Aaron avait déserté le groupe sans explications et n'avait plus donné de nouvelles ce qui navrait la jeune fille. Il était vrai, qu'ils n'étaient pas super proche, mais quand même elle avait espéré avoir droit à une minuscule explication et bien non. Pour couronner le tout lorsqu'Aaron avait mis les voiles, Ange avait aussi filé et Shalie c'était retrouvée seule et déboussolée avec son maître. Par chance la jeune fille était revenue et c'était plus où moins excusé, mais il y avait à présent une cassure dans le groupe pour la jeune fille.

Peut-être que le jeune homme reviendrait, peut-être pas, seul l'avenir leur dira. Ayant terminé de mangé Shalie se laissa tombé sur le sable contemplant ainsi le ciel ainsi que les nuages. Ils devaient apprendre d'eux-mêmes, avoir leurs propres expériences, c'était ce que voulait Aïwen, mais sans maître pour la guider elle se sentait un peu perdue et seule. La solitude ne la dérangeait pas plus que cela dans le passé, en effet au vu de sa maudite particularité elle était dans son enfance mise à part, mais à présent qu'elle avait côtoyé d'autres personnes cela la manquait. Enfin dans quelques temps elle les révéraient tout deux, elle faisait donc le stock de solitude pour les prochaines semaines à venir.

Perdue dans ses pensées, elle n'entendit pas de suite qu'une personne approchée, lorsqu'elle s'en aperçue elle était déjà à son niveau et Shalie n'avait eu que le temps de se remettre en position assise. Alors qu'elle se levait la jeune femme, car c'était une femme, qui se trouvait près d'elle prit la parole :

    - J'étais persuadée que les chats détestaient l'eau ... Il faut parfois affronter bien des peurs pour pouvoir profiter du calme.


Le ton était un tantinet ironique, mais la jeune ne s'en formalisa pas, la jeune femme se trouvant devant elle ne lui était pas inconnue, en effet, elles s'étaient déjà vues lors du très célèbre tournoi d'Al-Jeit. Shalie s'était faite intégrée dans une conversation avec deux jeunes femmes assez spéciales dont une avait des cheveux bleus et au cours de cette journée elles s'étaient rencontrés. Elle ne se souvenait pas de lui avoir adressée la parole, car quelque chose au fond de la jeune fille lui disait de se méfier, néanmoins elle avait écouté la conversation de loin et elle reconnaissait bien sa voix. D'ailleurs soit dit en passant, son instinct lui soufflait toujours de se méfier, enfin non là il lui disait carrément de mettre les voiles en quatrièmes vitesses. Ce genre de choses n'étaient arrivés qu'une seule fois dans sa vie, lorsqu'elle avait tuée pour la première fois d'ailleurs, un bonhomme des plus sympathiques avait engagé la conversation avec elle et malgré le fait qu'une voix lui hurler de fuir, elle était restée. Et le pire était arrivée, elle n'avait pas écouté une fois et c'était juré qu'à présent elle ne referait plus la même erreur, sauf que cela aurait semblé suspect de partir rapidement.

De plus la jeune femme devant elle lui souriait légèrement ce qui ne voulait pas forcement dire que ses intentions étaient mauvaises non ? Au et puis zut ! Tant pis, elle le regretterait forcement, mais elle avait décidée de ne pas se défiler et de lui répondre :

    - En effet parfois il est préférable de braver monts et montagnes afin d'être tranquille.


Bon là c'était un peu raté vu que ça tranquillité avait été rompu, mais bon cela faisait un peu de compagnie à la jeune fille ce qui n'était pas si mal. Même, si à choisir elle aurait préférée quelqu'un d'autre, elle n'allait pas faire sa difficile pour autant. Elle ne savait pas si la jeune femme l'avait reconnue et préféra ne pas faire semblant de son côté aussi après avoir jeté un coup d'oeil vers les vagues qui s'acharnaient toujours elle reprit :

    - Comment allez-vous depuis le tournoi d'Al-Jeit ?


La politesse gagnait bien des combats et on avait toujours apprit à la jeune fille à vouvoyer ses aines quelqu'ils soient aussi elle ne dérogeait pas à la règle.




__________________________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    Mer 23 Mai 2012, 23:36

Décidément sa tête ne me revient pas … mais où ai-je bien pu croiser ces oreilles de chat … de chat ? En un éclair les souvenirs remontent à mon esprit. Eclat blond. Eclat bleu. Eclat auburn. Eclat violet. Le tournoi d'Al-Jeit ! Cette fille y était ! Maintenant je me souviens : elle était assise à côté de ces deux femmes au charisme étonnant, les compagnes de ce jeune homme que je ne pouvais m'empêcher de titiller. Eli si mes souvenirs sont bons … D'ailleurs ses paroles reviennent à mon esprit … " J'aimerai bien avoir des oreilles comme les tiennes …" avait-il dit en contemplant cette demoiselle. Elle n'avait pas l'air de l'intéresser autant que moi ou la femme aux cheveux bleu, celle-là étant restée dans mon esprit comme la seule et unique rivale dont je devais me soucier. Il se dégageait d'elle quelque chose d'attirant … elle brillait à la façon d'une vive flamme qui attire tous les papillons qui s'approchent. Syndrell … je ne l'ai vue qu'un bref instant mais son souvenir s'est ancré en moi. J'aurais aimé passer plus de temps avec elle pour percer à jour son mystérieux secret. Mon 'envie d'aller me renseigner sur la famille impérial et sur les restes de la lignée Til'Ziaind avaient été plus forts que l'aura magnétique de Syndrell et j'avais quitté subitement l'arène. Après coup, je regrette de ne pas avoir laissé mes fesses posée sur ces bancs de pierre plus longtemps. J'ai comme le sentiment que cet étrange quatuor qui me tenait compagnie m'aurait appris beaucoup … Le destin a-t-il mis ce chat sur ma route pour que je me rattrape ?

A la réponse de la jeune fille, je laisse un sourire se dessiner sur mes lèvres, plus par habitude que parce que ses mots ont eu un effet sur mon cœur.

- Comment allez-vous depuis le tournoi d'Al-Jeit ?

Je tique légèrement en l'entendant me vouvoyer. Cela fait tellement longtemps qu'on m'a adressé la parole de façon polie. La dernière fois c'était … la dernière fois c'était il y a une éternité. Etait-ce dans une autre vie ? Oui cela se pourrait. Le souvenir de ce manoir à Al-Jeit. De ces repas luxueux. De ces serviteurs aux petits soins pour ma personne. Si je me regardais dans une glace, je doute que je reconnaitrais cette fille qui croyait tout savoir. Mes cheveux ont perdu la brillance de ces temps anciens, mes yeux n'ont plus cet éclat insouciant de l'enfance. Et puis il y a toujours ces cernes … Je ne suis plus ce que j'étais il y a cinq ans. Je ne suis plus une aristocrate et n'ait pas envie qu'on me vouvoie. Du moins pas pour l'instant. Dans deux ans quand mon apprentissage sera fini, alors oui je me ferais vouvoyer. Ce jour là, le sang de cette fiente de Raï aura coulé sur le marbre du manoir des Til'Ziaind et j'aurais récupéré ma place dans le monde.

- Oh je t'en supplie ! Ne me vouvoie pas ! Je vais me sentir vieille !

J'éclate d'un rire, un de ceux que je force légèrement car je n'en ai pas envie. Cela sens la fausseté à des kilomètres, mais avec un peu de chance, elle pensera que je fais ça pour installer de la confiance et de la bonne humeur dans l'atmosphère. Ce qui est le cas. Je n'ai pas envie de me battre … cette ambiance maritime a lavé ma soif de sang.

- Je vais bien depuis ce tournoi. Qui a gagné la compétition de lancer de javelot ? J'avais des comptes à régler en ville et n'ai pas pu assister à la finale …

C'est vraiment pour la mettre en confiance que je pose cette question. C'est tout sauf vital pour moi de savoir quelle armoire à glace aura montré le plus d'habileté durant le tournoi. Qu'importe le nom d'un homme que tout le monde aura oublié dans un mois … d'ailleurs cette miss l'a surement déjà oublié.

- Au fait je ne me souviens pas t'avoir demandé ton nom durant le tournoi. Je comptais sur Eli pour le faire mais je crois qu'il a oublié les bases de la politesse. C'est vrai qu'il n'avait pas l'air très à l'aise avec les femmes, aussi je te pris de l'excuser.

Le plissement de mes lèvres est cette fois bien sincère à la pensée de cet homme si timide. J'aurais due récupérer un nom, un endroit où le revoir. Ainsi j'aurais pu pister Syndrell et la retrouver. Peut-être que cette fille pourrait m'aider …

- Tu ne saurais pas où je pourrais trouver une de ces femmes qui nous séparait dans l'arène ? J'aurais beaucoup aimé les retrouver. Sais tu qui elles étaient ?

Beaucoup de questions, et peu sur cette curieuse fille aux oreilles de chat. Je manque de politesse. Mon éducation de noble appartient vraiment à une autre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Shalie Altan
Groupe Fyrh
Modérateur Hors-Jeu
avatar

Nombre de messages : 671
Citation : La première partie de la vie se passe à désirer la seconde ; la seconde à regretter la première
Date d'inscription : 28/05/2011

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Très agile, Assez reconnaissable à cause de ses grandes oreilles pointues

MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    Dim 27 Mai 2012, 15:04

Le fait de se trouver si près de l'eau donnait soif à Shalie, sauf que si elle cédait à son envie elle devrait se tourner afin d'attraper son sac, exposant ainsi son dos à la jeune femme. Une frisson lui parcouru l'échine à cette vision, elle ne comprenait pas pourquoi elle ne se sentait pas des plus à l'aise en sa présence, pourtant elle avait l'air normale vu ainsi. C'était une sorte d'énergie qu'elle dégageait, une énergie dangereuse insistant à la méfiance. Avalant sa salive elle se décida donc à patienter, peut-être qu'au fil de la conversation cette sensation lui passerait qui sait ? Elle commençait à devenir parano à force et en se méfiant de tout le monde tout le temps, elle ne progresserait jamais.

    - Oh je t'en supplie ! Ne me vouvoie pas ! Je vais me sentir vieille ! Répondit-elle tout en éclatant de rire.


Un rire assez faux soit dit en passant et qui n'arrangeait rien pour mettre à l'aise la jeune fille. Se donnant une baffe mentale Shalie décida de se ressaisir. Elle était une marchombre bon sans de bois ! Enfin une apprentie ... enfin elle était pas encore prête à se lancer toute seule et avait beaucoup à apprendre, mais bon crotte ! Il fallait qu'elle apprenne à ne pas se laissé envahir par ses émotions, cela la perdrait probablement un jour sinon. Après s'il fallait son instinct avait tout à fait raison de se méfier de la jeune femme en face, mais pour le moment elle n'avait pas l'air d'être agressive ni rien. Aussi, elle se décida à se détendre d'un chouïa c'était déjà pas si mal non ? Elle nota donc qu'elle se devait de la tutoyer et attendit la suite.

    - Je vais bien depuis ce tournoi. Qui a gagné la compétition de lancer de javelot ? J'avais des comptes à régler en ville et n'ai pas pu assister à la finale ...


C'est vrai qu'elle était partie avant que le tournoi ne se termine, Shalie était tellement absorbé qu'elle avait complètement oublié cela. Le pire c'était qu'elle n'avait pas été absorbée par la compétition, non, mais par les conversations. Alors qu'à la base elle était venue pour découvrir ce tournoi dont on vanter tant les mérites. Elle n'aurait su dire qui avait gagné, cherchant dans ses souvenirs elle répondit pas très sûre d'elle.

    - Il me semble que c'est un thül qui a gagner, par contre je ne pourrais te dire comment il se nomme j'ai oublié ce détail.


Elle s'en moquait un peu soit dit en passant, elle était venue pour admirer le spectacle et non pas s'encombrer des noms des candidats. Cela n'était pas très respectueux envers les guerriers participant, mais bon ils devaient ce douté qu'à moins de vraiment se démarquait et encore ils resteraient dans l'ombre du tournoi. Où sinon il fallait vraiment être un fan, incollable sur tous les participants des années précédentes et tout et tout. En somme ce que n'était pas Shalie, quitte à choisir, elle préférait allé escalader un où deux col à la place de vouer un culte à des guerriers.

    - Au fait je ne me souviens pas t'avoir demandé ton nom durant le tournoi. Je comptais sur Eli pour le faire mais je crois qu'il a oublié les bases de la politesse. C'est vrai qu'il n'avait pas l'air très à l'aise avec les femmes, aussi je te pris de l'excuser.


A par contre, Shalie se souvenait d'Eli, elle avait échangée quelques paroles avec le jeune homme et avait ainsi passé un bon moment. Toutefois, elle n'avait pas remarqué qu'il n'était pas des plus à l'aise, décidément ça n'était pas encore ça pour deviner les émotions des gens. Il faudrait qu'elle se mette rapidement au boulot sur ce point sinon elle risquait de le regretter dans quelques années. Travailler encore et encore, c'était le prix afin de poursuivre son périple sur la Voie, elle espérait fortement terminé vivante et en un seul morceau son apprentissage, ainsi que de devenir officiellement marchombre. Elle en était encore loin, mais elle savait que brûler les étapes ne menait à rien, à part à l'échec indéniable.

    - Ne t'inquiète pas pour ça, moi c'est Shalie, et toi ? Je ne me souviens plus si tu t'étais présenté en tous les cas je devais avoir la tête ailleurs en cet instant.


Peut-être qu'elle s'était présentée lorsque Shalie regardait encore le tournoi ? Où bien lorsqu'elle parlait avec Eli ? Ne sachant pas elle préféra attendre qu'elle lui donne son prénom, elle doutait qu'elle ne lui eut dit, sinon elle s'en serait probablement souvenue.

    - Tu ne saurais pas où je pourrais trouver une de ces femmes qui nous séparait dans l'arène ? J'aurais beaucoup aimé les retrouver. Sais tu qui elles étaient ?


Shalie fronça légèrement les sourcils suite à cette question, pourquoi tenait-elle tant les retrouver ? Qui sait le feeling était peut-être bien passé ? Malheureusement elle ne savait rien des deux jeunes femmes qui l'avait si facilement intégrer à leur petit groupe, à part qu'elle se sentait bien auprès d'elles. Toutes deux avaient été étonnées des oreilles de Shalie tendit qu'à l'inverse elle avait été étonné de la couleur de leurs cheveux. Miss était blonde tandis que sa camarade Syndrell avait les cheveux bleus. Shalie était mal placé pour s'étonner du fait que ses cheveux étaient violet, mais bon..

    - Je sais juste quelles se nomment Miss et Syndrell, c'est tout malheureusement, après le tournoi nous n'avons pas trop eut l'occasion de parler


Dommage tout de même, elle n'aurait pas dit non à revoir ses deux jeunes femmes assez spéciales... Curieuse elle se demanda alors ce que faisait celle se trouvant en face d'elle. La curiosité faisait partit d'un des défauts de Shalie, aussi après avoir pesé le pour et le contre pendant trois secondes elle se lança:

    - Et sinon vous faites quoi dans la vie ?

__________________________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    Lun 28 Mai 2012, 19:47

Ma question ne semble pas beaucoup lui plaire … Ou est-ce sa réponse qui ne lui plait pas ? En effet la seule chose qu'elle trouve à me donner réside en deux noms. Syndrell. Miss. Rien de plus que ce que je sais déjà. Dommage. Je pousse un léger soupir et tourne mon regard vers la mer, pensive. Je pensais avoir une chance de les retrouver, mais cet espoir aura été bien court.

En réponse à mon soupir, Lutz relève sa grosse tête et la tourne vers moi, une herbe sèche coincée entre les dents. Son air interrogateur me tire un petit rire tellement il me semble comique. Alors qu'il avale sa dernière bouchée, je passe mes doigts le long de sa joue pour rejoindre son épaisse crinière. Tout en jouant avec les crins, je pose ma tête contre son cou et fouille mes pensées en quête d'un indice qui me permettrait de retrouver une des jeunes femmes. Cette rencontre avec Shalie éveille en moi un goût de raté, comme si j'avais raté une intersection importante.

La question de la jeune fille atteint mes oreilles alors que je l'ai momentanément oubliée, trop absorbée par mes souvenirs.

- Et sinon vous faites quoi dans la vie ?

Au lieu de répondre, j'attrape une herbe sèche et me mets à la mâchouiller pensivement. Elle vient de me poser une question qui sent le piège. Je n'aime pas ça du tout … je pourrais prétendre être une actrice comme je l'ai souvent fait, mais aujourd'hui n'est pas un bon moment pour. Je laisse un instant mon regard dérivé pour se poser sur miss Oreilles de chat, cherchant toujours une réponse.

- Tu veux vraiment savoir ? J'élève des rats pour en faire des manteaux que je vends à la bourgeoisie.


Je laisse filer quelques secondes avant d'esquisser un sourire en coin. N'importe quoi … Pourquoi pas vendre de la peau de Thül aussi ?

- Si tu arrêtais de me vouvoyer peut-être que j'arrêterais de mentir.


Je retire l'herbe toute mordillée de ma bouche et la tend à ma monture qui la happe aussitôt, chatouillant au passage ma main de ses lèvres velues. A nouveau je lui offre une caresse, écartant une mèche tombante de ses yeux.

- Si tu veux vraiment tout savoir, je m'appelle Mai …


Encore un mensonge, au cas où elle m'aurait entendu prononcer ce prénom au tournoi. C'est celui que j'ai donné à Eli et par la suite à Syndrell, il n'y a donc pas de raison pour que Shalie ne l'ait pas entendu ce jour là.

- … et je suis mercenaire à mes heures … autant dire que je visite du pays en offrant mes services à des caravanes ou des gens divers ayant besoin d'une jolie garde du corps. Fut un temps j'appartenais à une bande de voleurs de bas étage, mais ce n'est pas exactement la vie dont je rêvais … alors quand on m'a proposé un meilleur boulot, j'ai sauté sur l'offre.


A quelques détails près, cette histoire est vraie, à l'exception que je suis une Mercenaire avec un grand M, pas avec un petit m comme ce que j'ai voulu lui faire croire. J'ai aussi oublié de précisé que mes premiers pas se sont fait à la cour, au milieu de la noblesse d'Al-Jeit, mais elle ne mérite pas de le savoir. C'est bien le genre de secrets que seules les oreilles d'Anee doivent avoir entendus.

- Et toi ? Que fais-tu de tes journées ? A part te balader seule sur une plage évidemment …

Revenir en haut Aller en bas
Shalie Altan
Groupe Fyrh
Modérateur Hors-Jeu
avatar

Nombre de messages : 671
Citation : La première partie de la vie se passe à désirer la seconde ; la seconde à regretter la première
Date d'inscription : 28/05/2011

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Très agile, Assez reconnaissable à cause de ses grandes oreilles pointues

MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    Sam 02 Juin 2012, 15:20

Shalie n'eut pas de réponse immédiatement, en fait la jeune femme regarda quelques instants sa monture qui était occupée à se restaurer et le caressa avant de l'imiter. Non elle ne s'est pas mise à quatre pattes en train de brouter de l'herbe, elle avait juste prit un brin d'herbe et c'était mis à la mâchouiller.

    - Tu veux vraiment savoir ? J'élève des rats pour en faire des manteaux que je vends à la bourgeoisie.


... Plait-il ? Elle élevait des rats ?! Fronçant les sourcils elle la regarda. Elle devait surement être en train de se moquer d'elle parce que bon elle n'avait jamais vu une personne qui élève des rats pour ensuite les dépecer. De plus pour pouvoir faire un manteau il fallait avoir pas mal de rat, la plupart n'ayant que la peau sur les os .... Et il fallait aussi faire attention au niveau des maladies qu'ils peuvent transmettre. Après elle peut très bien faire croire que c'est de la peau d'un autre animal, mais bon... Shalie voyait mal les gens de la bourgeoisie portaient de la peau de rat, ils préféreaient surement encore donner une pièce à un miséreux que de faire cela.
Elle comprit que la jeune femme se moquait d'elle lorsqu'elle vit qu'elle souriait légèrement.

    - Si tu arrêtais de me vouvoyer peut-être que j'arrêterais de mentir.


De la vouvoyer ? Mais elle ne l'avait pas vouvoyé pourtant ! A mince ... si lorsqu'elle lui avait demandé ce qu'elle faisait dans la vie ... Et slurk ! Bon aussi ça n'était pas la fin du monde du fait qu'elle ait zappé ce détail non ? Apparemment la personne devant elle était une comique, non pas une comique qui passe son temps à faire rire les gens, mais plus à s'en moquait en leur faisant croire n'importe quoi. Une farceuse donc. Ayant terminé avec son herbe elle l'offrit à sa monture qui la mangea avec entrain avant de la caresser à nouveau.

    - Si tu veux vraiment tout savoir, je m'appelle Mai ...


Mai, d'accord, c'était toujours mieux de mettre un nom sur un visage en tous les cas cela ne lui disait rien. Elle devait vraiment être ailleurs lorsqu'elle s'était présentéz ! Pourtant, en temps normal Shalie retenait pas mal de choses et faisait attention à ce qui l'entourait. Elle aurait dû faire encore plus attention du fait qu'il y avait foule. Enfin encore une erreur qu'elle aurait pu regretter. Cachant un soupir elle hocha la tête tout en regardant Mai.

    - ... et je suis mercenaire à mes heures ... autant dire que je visite du pays en offrant mes services à des caravanes ou des gens divers ayant besoin d'une jolie garde du corps. Fut un temps j'appartenais à une bande de voleurs de bas étage, mais ce n'est pas exactement la vie dont je rêvais ... alors quand on m'a proposé un meilleur boulot, j'ai sauté sur l'offre.


Le coeur de la jeune fille avait raté un battement lorsqu'elle avait entendue le mot mercenaire et avait reprit son rythme normal lorsque Mai avait précisé son rôle. En soi Mai était donc du menue fretin comparer à une vraie Mercenaire. Les Mercenaires, les ennemis des Marchombres. le souvenir de Lilith lui revint alors en mémoire. Une apprentie comme elle, mais qui n'était pas dans le même camp qu'elle. Elles auraient pu s'entre-tuer, mais elles ont au contraire couru côte à côte une partie de la nuit. Avant qu'elle ne rencontre Lilith, Shalie ne savait pas ce que représenter comme danger leurs ennemis. Elle avait compris que cela serait dur de se débarrasser de Lilith qui n'était pourtant qu'une apprentie, alors d'affronter une personne qui avait terminé sa formation .. c'était plus que suicidaire...

Si Mai c'était trouvé être une Mercenaire et bien ... non en fait elle ne préférait même pas pensé à ce qu'elle aurait vu que ça n'était pas le cas. Son histoire ayant l'air de coller elle n'avait aucune raison de mentit n'est-ce pas ? En tous les cas elle avait quand même vu juste, il fallait qu'elle se méfie de la personne se trouvant devant elle. Son instinct ne l'avait pas trompé, encore une fois.

    - Et toi ? Que fais-tu de tes journées ? A part te balader seule sur une plage évidemment ...


Commençant à avoir des fourmis dans les jambes du fait d'être débout et que bien qu'elle ne soit pas plus fatigué que cela elle avait quand même pas mal courue, Shalie se laissa tombé par terre croisant ses jambes sur elle-même. Elle ne répondit pas de suite s'accordant quelques secondes de répits pour préparer sa réponse, elle ne pouvait assurément pas dire ce qu'elle faisait vraiment de ses journées, autant allé se noyer de suite ! Fourrageant dans son sac elle sortit sa gourde d'eau et bu quelques gorgées avant de lui répondre.

    - Et bien en temps normal j'aide mon père à la ferme, c'est plus un métier d'homme, mais vu que je suis la seule dans la famille faut bien que j'aide. Il se fait vieux et n'arrive plus à tout faire tourner seul.


Mensonge, mensonge et mensonge. Son père n'avait nullement besoin d'elle pour faire tourner la ferme et il se trouvait dans une forme olympique. Il est vrai que durant son enfance Shalie l'a aidé, mais c'était plus histoire de forger le caractère de la jeune fille qu'autre chose.

    - Tu es la première mercenaire que je rencontre ... ça paye comme métier ?


Elle avait posé cette question par curiosité, elle ne savait pas si cela rapporté de faire ce métier, non pas qu'elle ait envie de le faire loin de la, mais bon. Avec les temps qui courent elle était curieuse de savoir cela. Prenant à nouveau son sac elle sortit à manger avant de poser le tout par terre à côté de l'eau et de reprendre ;

    - Si tu as faim n'hésite pas à te servir

__________________________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    Ven 22 Juin 2012, 23:40

Shalie ne semble pas trop s'inquiéter à mon sujet. Mon histoire bien que fausse a du suffire à chasser les derniers doutes qu'elle aurait pu avoir à mon sujet puisqu'elle s'assoit dans le sable. Tellement vulnérable … sur cette immense plage, il n'y a personne d'autre que nous et les mouettes qui piaillent dans le ciel. Rien qui puisse se faire le témoin de sa mort si l'envie de sang me prenait. Voir son visage se détourner de moi est comme un appel à faire glisser mon poignard hors de son fourreau. Ce serait simple … à tel point que j'en rirais après coup, me sentirais ridicule et regretterais de m'être laissée aller. Alors non, je vais contenir mes pulsions et laisser gentiment mes l'âmes dans leurs fourreaux et sa tête sur ses frêles épaules.

Je me laisse glisser au sol à ses côtés, les yeux rivés sur les vagues qui se brisent sur la plage. Le bruit qu'elles font en s'éclatant est apaisant, à tel point que je ferme les yeux, oubliant que Shalie pourrait cacher elle aussi des sentiments meurtriers. Comme moi, elle est armée. Quelle jeune fille saine d'esprit se baladerait seule dans un coin aussi perdu sans rien pour se protéger ? Pas elle. Pas moi. Pas que je sois vraiment saine d'esprit … juste trop accrochée à mes vieilles habitudes et à mon instinct de survie pour oublier mes armes. Ce sont ces compagnes qui m'empêchent de me relaxer complètement. Je suis prête à agir en cas de mouvement brusque.

Le son de l'eau qui heurte les parois d'une gourde. Pas de tentatives de meurtre. Après tout elle est peut-être bien la fille innocente et gentille qu'elle semble être. Tout le monde n'est pas aussi fourbe que moi. Dommage … parfois j'aimerais être le modèle des gens en Gwendalavir. Quand mes deux fesses seront confortablement posées sur le trône impérial, je le deviendrais. Je n'ai qu'à patienter un peu … encore trois ans d'apprentissage, deux de magouilles avec Ethan et le tour sera joué. Dans cinq ans, mon Lutz chéri aura un véritable box avec de la bonne paille fraiche et une nourriture de roi. Il profitera de la célébrité avec moi.

- Et bien en temps normal j'aide mon père à la ferme, c'est plus un métier d'homme, mais vu que je suis la seule dans la famille faut bien que j'aide. Il se fait vieux et n'arrive plus à tout faire tourner seul.

-S'il a autant de mal à faire tourner la ferme, pourquoi es-tu donc là ? Tu ne devrais pas te dépêcher de rentrer l'aider ? C'est vrai qu'on est si bien ici qu'on pourrait presqu'oublier nos devoirs … si tu veux je peux t'aider à rattraper ton retard tout à l'heure. Je cherche un endroit où dormir et je n'ai pas de missions qui m'attendent … je serais ravie de m'occuper utilement en échange d'un toit. Qu'en penses-tu ?


- Tu es la première mercenaire que je rencontre ... ça paye comme métier ?


- Disons que … ça dépend des jours, des rencontres et des propositions … Ca suffit pour survivre en tout cas. Cependant la vie à la ferme doit être plus sure, alors je ne te conseillerai pas de suivre mes pas. A moins que tu sois désespérément en mal de liberté et de grand air.


Je retiens un sourire en pensant à la vérité que je viens d'énoncer. Ca dépend des rencontres … des gens à détrousser surtout. En chemin j'ai du récupérer trois bourses qui ont pu aider à ma survie. Je pourrais chasser mais le tir à l'arc n'est vraiment pas mon fort : toucher un lapin immobile à dix mètres est déjà trop dur pour moi. Il faudra que mon Maitre m'apprenne l'art de la chasse à l'occasion. Avec mes longs voyages solitaires, je commence à comprendre l'importance de cet art de sauvage.

Après avoir tiré de longues gorgées sur sa gourde, Shalie s'attaque à son pique-nique. Toujours sans l'ombre d'une crainte. Elle à l'air de me croire aussi gentille que Syndrell, Miss et Elio … après tout pourquoi pas, à l'instant c'est bien ce que je suis.

- Si tu as faim n'hésite pas à te servir.


J'accepte l'offre avec joie et attrape une petite pomme ridée qui me fait de l'œil dans le sac. A part un vieux bout de pain rassis, c'est vrai que je n'ai pas offert grand-chose à mon ventre pour le remplir. Cette rencontre tombe à pic.

- Qu'élevez vous chez ton grand père ? Vous avez des cultures particulières ? Je ne sais pas si ces pommes viennent de chez lui, mais elles sont particulièrement bonnes.

Evidemment j'exagère … rien ne vaudra jamais la nourriture qu'on sert chez les nobles. Mais l'une des choses que m'a appris Liam, c'est que jeter des fleurs à une personne est le meilleur moyen de se la mettre dans la poche. Voyons voir si cela marche toujours …
Revenir en haut Aller en bas
Shalie Altan
Groupe Fyrh
Modérateur Hors-Jeu
avatar

Nombre de messages : 671
Citation : La première partie de la vie se passe à désirer la seconde ; la seconde à regretter la première
Date d'inscription : 28/05/2011

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Très agile, Assez reconnaissable à cause de ses grandes oreilles pointues

MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    Mar 03 Juil 2012, 14:04

[Désolé du temps de réponse ! Je corrigerais les fautes quand j'aurais un meilleur réseau x)]

Poussant un petit soupir d'aise Shalie continua son repas tout en gardant quand même un oeil sur la jeune femme. Bon elle n'avait pas tenté de la tuer lorsqu'elle s'était assise, c'était déjà un plus. Il fallait toujours positiver, pas facile de le faire tout en étant méfiante, mais bon. Elle ne comprenait quand même pas pourquoi elle se sentait mal à l'aise en présence de Mai. Enfin, il fallait qu'elle arrête et qu'elle se détende ! C'était un peu son projet du jour se détendre tout en s’entraînant. Bon pour ce dernier point c'était apparemment raté, mais en soit ça n'était pas si grave. Shalie avait tous le temps de s’entraîner, ça n'était pas une course contre la montre contre un ennemi invisible.

-S'il a autant de mal à faire tourner la ferme, pourquoi es-tu donc là ? Tu ne devrais pas te dépêcher de rentrer l'aider ? C'est vrai qu'on est si bien ici qu'on pourrait presqu'oublier nos devoirs … si tu veux je peux t'aider à rattraper ton retard tout à l'heure. Je cherche un endroit où dormir et je n'ai pas de missions qui m'attendent … je serais ravie de m'occuper utilement en échange d'un toit. Qu'en penses-tu ?

Shalie se figea pendant quelques secondes, il était hors de question qu'elle l’amène voir son père ! De toutes les manières elles étaient trop loin pour pouvoir y aller donc cela tombé parfaitement bien. Elle aurait mieux valut se taire que sortir cela, il était vrai qu'en disant ses mots on pouvait se demandé pourquoi est-ce que Shalie ne se trouvait pas auprès de son père. Prétendre qu'elle prenait quelques jours de repos étaient une idée pouvant marché, après tout pourquoi pas ? Se faisant craquer les doigts Shalie lui répondit une autre idée en tête.

- Mon père s'en sort encore si je le laisse pendant quelques jours. ça aurait été avec plaisir, malheureusement je me trouve plutôt loin de chez moi, je suis en route pour la capitale, je dois retrouver un ami de la famille souffrant.

C'était une autre version plausible, plus même que les jours de repos. En fait elle ne mentait qu'à moitié, elle voulait aussi allé à la capitale. Apparemment les murs étaient parfait pour s'offrir quelques heures d'escalades. Elle allait se régaler en somme. Il y avait une chose qu'elle adorait faire, c'était de sortir dans la nuit, lorsque les étoiles brillaient de milles feux dans le ciel. Shalie n'avait pas peur du noir, au contraire même elle était mieux dans l'ombre que dans la lumière. Là, elle n'avait pas à cacher son apparence, elle laissait tombé sa capuche et pouvait être elle-même. Un bonheur en soi de sentir les particules du vent caresser sa peau tel une caresse légère pendant qu'elle se trouvait en haut d'un bâtiment à profiter du calme et de la paix.

- Disons que … ça dépend des jours, des rencontres et des propositions … Ca suffit pour survivre en tout cas. Cependant la vie à la ferme doit être plus sure, alors je ne te conseillerai pas de suivre mes pas. A moins que tu sois désespérément en mal de liberté et de grand air. Ajouta Mai

Shalie se doutait qu'être mercenaire n'était pas un métier très stable, suivant les temps qui courraient les gens faisaient plus où moins attention là où ils s'aventuraient. De plus, un grand nombre de citoyen prenait un garde du corps quand ils avaient les moyens de se le payer. Aussi pour réussir dans se métier, il fallait soit avec beaucoup de chance, soit être un pro dans cette branche. Shalie opta pour la deuxième supposition pour Mai, la chance l'avait peut-être suivit certes, mais elle devait s'y connaitre. Cela se voyait où plutôt se sentait.

Mâchant machinalement, elle regarda alors la jeune femme prendre une pomme. Apparemment elle avait faim, bien une personne ayant faim se contrôler généralement moins bien qu'une autre ayant l'estomac plein. Tandis que la mercenaire mâchait sa pomme, Shalie elle rangea l'eau dans son sac avant de prendre une grande bouffée d'air.

- Qu'élevez vous chez ton grand père ? Vous avez des cultures particulières ? Je ne sais pas si ces pommes viennent de chez lui, mais elles sont particulièrement bonnes.

Grand père ? Il y avait erreur sur la personne, Shalie avait bien dit père pourtant, enfin passons. Mai était apparement une personne assez curieuse aussi, l'apprentie decida de lui répondre, mais en faisant autant.

- Mon père cultive le blé, nous avons aussi du bétail et un potager. Non, j'ai acheté ses pommes sur la route avant de me rendre ici. Et toi ? Que font tes parents ?

__________________________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    Jeu 05 Juil 2012, 15:25

Ma main s'éloigne de ma bouche, coupée dans son élan par la question de Shalie. La pomme dont je m'apprêtais à croquer un nouveau bout a soudain perdu sa saveur et je n'ai plus l'envie d'y goûter. "Que font mes parents ?" Cette interrogation laisse mes yeux errer dans le vague, ramenant mes souvenirs vers ces gens que je n'ai jamais aimé. Mon père … mon père pavanait à la cour et courtisait tout ce qui appartient à la gente féminine. A côté de ses occupations de courtisan, il se servait de son esprit filou de commercial pour gérer des négoces, enrichissant ainsi notre famille. Mais tout cela appartient au passé. Aujourd'hui, mon père nourrit les vers à Al-Jeit, quand à ma mère, je ne sais pas … peut-être a-t-elle eu droit au même sort que son cher et tendre mari. Qu'importe.

- Mon père est mort et je suppose que ma mère s'occupe toujours d'entretenir la maison qu'il lui a laissé.

La réponse tombe, sur un ton terne, apathique. Lointain. Comme si leur sort m'importait peu. En quittant Al-Jeit, j'ai brisé les derniers liens qui m'unissaient à ma famille. J'ai beau porter le nom Til'Ziaind, je me sens presque d'une autre famille. Je suis seule. Libre.
A mes mots, je ne sais pas quoi rajouter pour ramener une conversation plus vive. Shalie m'a coupée dans mon élan, ce qu'elle doit sentir par mon silence que je lui impose presque par mon regard perdu.


Le bruit de sabots foulant la mer doublé par des éclats de rire masculin interrompt soudain le calme qui avait envahi notre petite plage. Mon corps se tend brusquement, chaque fibre de mon être prêt à réagir en fonction de ce qui va débouler d'un instant à l'autre devant mes yeux. Une main tient toujours la pomme de façon naturelle, mais l'autre s'est glissée le long de ma cuisse, à côté de mon poignard. On ne sait jamais …
Deux chevaux galopant légèrement s'offrent bientôt à mon regard. L'un est de couleur bai, l'autre de couleur gris fer tacheté de blanc. Ces deux montures à l'aspect plutôt rustique sont chevauchées par deux hommes qui discutent. L'un d'eux nous aperçoit et fais signe à son camarade. Un sourire sur leurs lèvres, ils changent leur direction et passent à un trot souple pour nous rejoindre. Arrivés à notre niveau, ils s'arrêtent et nous contemplent de toute leur hauteur. Sans un mot, je les observe, notant la réserve du plus jeune alors que l'autre nous apostrophe.

- Hola demoiselles ! N'auriez vous pas vu passer un bateau à la voile verte au loin ?

Je tourne ma tête vers Shalie et échange vers elle un regard interrogateur. Personnellement je n'ai rien croisé de tel, ce dont je fais signe à l'homme. Cette réponse négative semble à peine l'ennuyer, et il secoue ses épaules d'un air de dire "tant pis". Ce geste fait ressortir sa fine carrure sous l'ample tissu de sa chemise en toile. Celui là n'est pas pêcheur et encore moins bucheron. Un marchand ? Ou alors un simple valet, serveur ou je-ne-sais quel autre métier qui ne forge pas une rude musculature. A en juger par l'étoffe de ses habits, je pencherai pour marchand bourgeois. Un coup d'œil vers son confrère m'apprend qu'il serait vain de chercher des muscles chez lui aussi.

- Dommage … nous allions à la poursuite d'amis pêcheurs qui doivent nous ramener une cargaison de dorades arc-en-ciel.

Une étincelle d'intérêt s'allume soudain dans mes yeux, que je fixe plus profondément sur l'homme. Des dorades arc-en-ciel ? Ces bestioles sont rares et valent une petite fortune. Il arrivait que nous en ayons à notre table à Al-Jeit, mais seulement en de grandes occasions.

- Ah ! Je vois que vous connaissez le produit demoiselle ! Si cela vous dit, nous pouvons vous inviter à en déguster avec nous ce soir !

Je n'aime pas ce genre d'invitations louches, même accompagnée d'une proposition qui me fait saliver par avance.

-Et bien … nous avons fort à faire vous savez … et je dois vous avouer que je préfère le goût de la sôle royale.

Je lui lance un sourire moqueur. S'il s'y connait un peu, il saura que ce poisson est encore plus recherché pour sa chair fine et goûteuse. Quand on me désire, on doit l'être jusqu'au bout.
En réponse, il grimace et étouffe un petit rire. Dans un geste qui semble inconscient, il descend de sa monture, imité par l'autre homme, et esquisse un pas vers nous.

- Ce n'est malheureusement pas un des poissons inclus dans notre commande et je ne pourrais pas en subtiliser pour vos beaux yeux à toutes les deux. Tant pis … il ne manquera pas de dorades au mariage de ma sœur.


- Offrez lui tout de même mes félicitations. J'ignore avec qui elle se marie, mais de tels plats doivent présager qu'elle a su choisir un riche heureux élu. Est-ce que je me trompe ?


- Oh non demoiselle ! Vous n'imaginez même pas quelle poisson elle a su ferrer ! Un noble de la cour d'Al-Jeit !
[/b]

Intéressant. Soudain, l'envie me prend de continuer cette discussion pour essayer de glaner des nouvelles fraiches de mon ancien entourage. Peut-être que je connais le futur marié…

- Un noble ? J'en rêverai aussi … savez-vous s'il a un frère ? Ou deux …

Je me retourne vers Shalie et lui lance un clin d'œil qui se veut amical, comme si je voulais nous donner l'air d'être des amis devant ces deux hommes. Pas des filles qui ne se connaissaient ni d'Eve ni des dents il y a quelques heures à peine et qui se soucient peu l'une de l'autre.

- Hum …

Il lance un regard à son confrère puis se retourne vers nous.

- J'ai entendu dire qu'il a eu un demi-frère … mais on en entend peu parler. Il semblerait qu'il y ai eu un incident dans cette famille il y a quelques années et que c'est grâce à cela il a pu obtenir la gouvernance de sa famille. Une aubaine pour notre sœur !

Etrangement, ses mots me glacent. Un soupçon pernicieux se glisse dans mon cœur, et malgré le sourire qui nimbe mes lèvres, je me fige dans l'attente de la suite.

- Elle se retrouve donc à guider une maisonnée aux côtés de sa belle-mère. Naya Til'Ziaind … j'ai hâte qu'elle se pare de ce nom et nous en fasse profiter.

La nausée envahit mon cœur. Ce rat est donc toujours en vie. Je l'avais constaté de mes propres yeux lors du tournoi d'Al-Jeit, mais savoir qu'il va se marier, et avec ce qui me semble être une roturière, ramène le contenue de mon estomac au bord de mes lèvres. Cependant je continue comme si de rien n'était, tentant de maitriser les sentiments qui grondent en moi.

- Ne souhaiteriez-vous pas vous joindre aux futurs membres-par-alliance d'une famille de la cour ?


- Non … je ne sais pas qui est votre sœur, mais je n'ai pas l'intention de suivre son chemin. Epouser un Raï n'est pas à ma convenance.

Les yeux de l'homme s'ouvrent grand, tout comme sa bouche qui témoigne de sa surprise. Si il s'attendait à ça ! Ses yeux s'ouvrent d'autant plus qu'il contemple la lame qui s'est enfoncé dans son cœur. Il titube maladroitement, tente de fuir mon regard, ma présence, puis s'effondre alors que je me lève. Le sang ruisselle sur le sol, absorbé par le sable sans avoir le temps de former une flaque. Je sors mon sabre de son fourreau et m'avance, lentement, vers le jeune homme qui est resté silencieux.

- J'espère que vos deux têtes feront de beaux cadeaux de mariage pour mon cher frère.

Un sourire sadique, je continue d'avancer vers lui, alors qui recule, trop effrayé et incertain pour se décider à sauter sur sa monture et fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Shalie Altan
Groupe Fyrh
Modérateur Hors-Jeu
avatar

Nombre de messages : 671
Citation : La première partie de la vie se passe à désirer la seconde ; la seconde à regretter la première
Date d'inscription : 28/05/2011

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Très agile, Assez reconnaissable à cause de ses grandes oreilles pointues

MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    Lun 09 Juil 2012, 15:20

Shalie prend une dernière gorgée d'eau attendant la réponse. L'eau, c'était drôle de constater qu'elle n'avait pas peur d'en boire, mais de se baigner dedans c'était autre chose. Cette peur était ancrée dans ses gênes, dans son sang, dans les fibres de son corps. Elle savait qu'un jour elle arriverait à se baigner dans une étendue aussi vaste, mais quand ? Dans 10 ? 15 ans ? Personne ne savait. Elle était certaine d'autre chose, que même si elle arrive tremper la dedans, elle ne sera jamais complètement à l'aise. Elle se souvenait de Aaron, qui barbotait tel un poisson dans l'eau, cela ne serait jamais son cas. Encore fallait-il qu'elle apprenne à nager, tout ce qu'elle savait faire c'était tenir sa tête hors de l'eau et faire en sorte de ne pas se noyer et encore il fallait qu'elle soit calme pour réussir cela.

Retenant un soupir elle tendit un bras devant elle, un bras humain. Elle était à 90% humaine et à 10% elle ne savait quoi. Des rumeurs prétendaient que des gens pouvaient se transformer en bête. Cela allait-il lui arriver un jour ? Elle ne serait plus une demie quelque chose comme cela. Elle en doutait, mais espérait. Où du moins elle aimerait trouvé une personne lui expliquant pourquoi ses oreilles étaient ainsi ... Cela ne lui apportait rien à part des soucis.

- Mon père est mort et je suppose que ma mère s'occupe toujours d'entretenir la maison qu'il lui a laissé.

Les paroles de Mai la sortire de ses pensées. Ainsi donc elle avait coupé tout contact avec sa mère ... Des fois les familles se déchiraient sans qu'on ne comprenne pourquoi. Enfin de toutes les manières ça n'était pas vraiment ses affaires. Si Shalie avait appris une chose primordiale dans sa vie, était de ne pas se mêler de ce qui ne la regardait pas et encore moins d'intervenir. Le problème était qu'elle était assez curieuse de nature. Ouvrant la bouche pour parler elle se tue alors lorsqu'elle discerna deux cavaliers venir dans leur direction.

Avant qu'ils n'arrivent Shalie prit dans son sac, sa cape à capuche et l'enfila afin que ses oreilles soient dissimulées, sait-on jamais. Arriver devant elles, le plus âgé prit alors la parole.

- Hola demoiselles ! N'auriez vous pas vu passer un bateau à la voile verte au loin ?

Un bateau à voile verte ? Durant son footing la jeune femme n'avait vu rien de tel, échange un regard avec sa camarade elle lui laissa le soin de répondre par la négative. Haussant les épaules l'air un peu embêter il enchaîna

- Dommage … nous allions à la poursuite d'amis pêcheurs qui doivent nous ramener une cargaison de dorades arc-en-ciel.

Des poissons qui valaient leur pesant en or, Shalie en avait goûter une fois et avait détester choquant ainsi toutes les personnes présentes. Pas du tout intéressée par la conversation elle replongea dans ses pensées, n'écoutant que d'une oreille distraite Mai qui semblait en connaitre un rayon.

Les poissons étaient donc pour un mariage et bien elle était heureuse de ne pas y être convier. En même temps elle n'a jamais été convier à un mariage. Apparemment c'était amusant et on mangeait bien, les gens venaient surtout pour cela manger et boire.

Pendant que Mai parle avec le plus vieux des deux, Shalie, elle s’intéressa au plus jeune, il devait avoir dans les 25 ans et semblaient fasciner par la conversation. Se passant une main sur son visage Shalie décida alors qu'elle s'était assez attardée ici. Il fallait qu'elle reprenne la route, elle allait se levée et rassembler ses affaires, lorsqu'il y eu une déchirure dans l'air. Se relevant elle constata alors que la mercenaire avait enfoncé une lame dans le coeur de l'homme. Il mourru avec une expression de surprise figée éternellement sur son visage. Sortant son sabre la tueuse s'approche alors lentement vers le survivant qui sembler être trop paniquer pour fuir.

- J'espère que vos deux têtes feront de beaux cadeaux de mariage pour mon cher frère. Lança dans un sourire sadique Mai

Histoire de famille donc, mais deux personnes n'avaient pas à payer pour une faute qu'ils n'avaient pas commissent. Shalie s'en voulait de ne pas avoir été plus attentive, elle n'allait pas en tout cas laisser un autre innocent se faire tuer sous ses yeux. Mai avançait, l'homme reculer. Profitant de son agilité pas commune, Shalie en profita pour se glisser entre les deux, elle poussa le sabre de Mai de sa main. En cas, elle avait tirer sa lame de trente centimètre qui était toujours dans son dos. Elle était prête à parer si la jeune femme désirer l'attaquer. Les yeux fixer dans ceux de Mai elle prit alors la parole à l'attention de l'homme.

- Je serais toi je partirais pendant que je le peu encore

Sortant de sa transe il ne chercha pas à en savoir plus et sauta sur sa monture avant de partir au triple galot.

- Pourquoi avoir tuer cet homme ? Même s'il est lier à ton frère, il ne méritait pas la mort;

__________________________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    Mar 10 Juil 2012, 15:47

Je passerai bien ma vie à gouter la peur dans les yeux de cet homme. Cette vision est presque jouissive. Si j'avais le temps et que son cheval ne lui offrait pas une issue de secours, je le ferais bien mourir à petit feu pour tirer encore plus de joie de cet épisode. Mais à trop jouer avec la souris, le chat risque de la voir glisser entre ses pattes, alors j'attaque.

La lame est décalée par un coup savamment appliqué. Mes yeux surpris rencontrent la main de Shalie qui a intersecté mon attaque. Ils remontent ensuite jusqu'à rencontrer le regard de la jeune fille et lui exprimer toute ma rage en silence. Elle me renvoi un regard signifiant clairement qu'elle ne bougera pas d'un pouce et qu'au contraire du jeune homme, je ne l'impressionne pas. La chienne !
En quelques mots, Shalie réveille l'homme ébahi d'avoir été sauvé in extremis. Il jette un dernier coup d'œil au corps sans vie de son frère avant de sauter en selle et s'enfuir aussi vite que sa monture le lui permet.

Il ne reste plus que Shalie et moi sur la plage, sans compter Lutz. Si la situation tourne au vinaigre, je peut encore le rejoindre et partir au grand galop à mon tour. En attendant, j'écarte l'option fuite et fixe la jeune femme sans bouger ma lame d'un pouce. Je reste malgré tout prête à m'activer et à trancher sa tête si elle fait mine de tirer l'arme fixée dans son dos.

- Pourquoi avoir tué cet homme ? Même s'il est lié à ton frère, il ne méritait pas la mort.


- Oh mon Dieu ! Comment peux-tu savoir qu'il ne méritait pas la mort ?


Je lui lance un regard empli de dégout, ma bouche formant un rictus tordu. Je n'avais aucun apriori envers cette fille, mais désormais je la classe dans la catégorie "microbes détestables à éliminer". Ou pas. Si je file maintenant, j'arriverais peut-être à rattraper le futur beau-frère du Raï de ma famille.

- Ne te mêle pas de ce qui ne te regarde pas, je ne voudrais pas avoir à faire couler ton sang à toi aussi.

Prudemment, je fais quelques pas à reculons, sans quitter Shalie des yeux. Dommage que je n'ai pas encore appris à Lutz à me rejoindre grâce à un sifflement …
Revenir en haut Aller en bas
Shalie Altan
Groupe Fyrh
Modérateur Hors-Jeu
avatar

Nombre de messages : 671
Citation : La première partie de la vie se passe à désirer la seconde ; la seconde à regretter la première
Date d'inscription : 28/05/2011

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Très agile, Assez reconnaissable à cause de ses grandes oreilles pointues

MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    Jeu 19 Juil 2012, 11:51

Alors que l'homme s'éloignait dans son dos Shalie elle était mortellement concentré sur Mai. Elle venait d'avoir la preuve que cette dernière était sacrément rapide pour une simple mercenaire, il y avait anguille sous roche. Hormis les vagues qui s'écrasaient contre le rivage on n'entendait rien du tout, le silence était de mise et régnait.

- Oh mon Dieu ! Comment peux-tu savoir qu'il ne méritait pas la mort ?

Ignorant son regard plein de dégoût elle lui répondit.

- Et toi comment peux-tu savoir qu'il méritait la mort ?

C'était n'importe quoi cette histoire, sous prétexte qu'on porte un message il fallait tué cette personne. Mai n'était pas réfléchit, si elle voulait insuffler de la part à son frère, autant laissé l'autre filé afin d'expliquer ce qui s'était passé. Son frère là comprendrait qu'elle en était la cause et pourra se ronger les sang où autre. On lui avait pourtant apprit à ne jamais relâcher sa garde et c'était ce qu'elle avait fait se retenant de ne pas se mettre des gifles elle entendit une réponse.

- Ne te mêle pas de ce qui ne te regarde pas, je ne voudrais pas avoir à faire couler ton sang à toi aussi.

Après avoir parler Mai fait quelques pas à reculons afin de s'approcher de son cheval. Secouant la tête, Shalie sortit alors son arme avant de reprendre la parole.

- Désolée, mais je ne suis pas du genre à rester sans rien faire quand on tue des personnes juste sous mes yeux.

Calmant sa respiration, elle se mit en garde avant de prendre appuis sur ses pieds. Elle ne comptait pas attaquer la première, si Mai désirait se battre, elle n'avait cas venir. Néanmoins, elle pouvait aussi choisir de partir avec son cheval à la poursuite de l'homme, mais même dans ce cas, la jeune femme avait une solution. Maintenant c'était à la mercenaire de voir comment elle comptait proceder.

__________________________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    Lun 23 Juil 2012, 16:06

Le soleil ardent se glisse sur le métal de la lame que Shalie vient de tirer. Arme simple et efficace, ce poignard contient une promesse de mort que les yeux brillants de la femme appuient dangereusement. A la manière dont elle tient l'objet, elle doit avoir une certaine expérience de son maniement.

- Désolée, mais je ne suis pas du genre à rester sans rien faire quand on tue des personnes juste sous mes yeux.

J'observe Shalie se mettre en garde sans moi-même le faire. J'hésite et elle doit le sentir car elle n'attaque pas d'elle-même. Trois chemins s'offrent à moi : la fuite à cheval pour rattraper l'homme, la discussion avec Shalie pour trouver une issue sans sang, ou tout simplement un rapide combat pour régler le souci qui se dresse devant moi. Les bruits de sabot que l'on n'entend plus éliminent la première option. Je n'arriverai pas à rattraper le beau-frère de mon demi-frère qui, avec la frayeur qu'il vient d'avoir, ne s'attardera pas avant de rentrer chez lui. Et puis après tout, le savoir en vie n'est pas une mauvaise chose : il portera à mon demi-frère la bonne nouvelle. Je suis en vie, et je le hais toujours autant. Reste Shalie. Discuter ? Se battre ? J'ai la flemme dans les deux cas … Sauf que je ne vois pas comment fuir la menace de ce poignard sans finir blessée. Si je monte sur Lutz, nul doute qu'elle enverra son arme se planter dans mon dos. Je grimace intérieurement en pensant que cette solution ne me plait guère.

Je souris. Je ne sais pas trop pourquoi mais je souris en baissant légèrement mon sabre sur le côté, en signe d'apaisement.

- Paix. Le sang a assez coulé aujourd'hui et je te promets de ne pas aller à la poursuite de cette homme.

Au lieu de continuer à reculer vers Lutz, j'esquisse un pas en avant.
Me jette sur Shalie.
L'attaque se veut fulgurante, trop rapide pour qu'elle ait le temps de réagir. Mon sabre décrit une courbe se dirigeant vers le flanc de la femme. J'espère au fond de moi que si je ne suis pas assez rapide, cette attaque servira à monopoliser le poignard de Shalie qui devra contrer. Dans le saut qui m'amène vers elle, ma main libre fait glisser mon poignard hors de ma ceinture et l'amène en ligne droite vers le ventre de ma cible.
En moi bouillonne l'excitation du combat, d'une manière plus intense que lors de mes entrainements au Domaine. L'issue sera sanglante et savoir que je viens de mettre ma vie en jeu ne donne que du piment à cet instant.
Un sourire devenu cruel sur mes lèvres, je m'apprête à réagir si Shalie réussi à esquiver mes deux attaques.
Revenir en haut Aller en bas
Shalie Altan
Groupe Fyrh
Modérateur Hors-Jeu
avatar

Nombre de messages : 671
Citation : La première partie de la vie se passe à désirer la seconde ; la seconde à regretter la première
Date d'inscription : 28/05/2011

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Très agile, Assez reconnaissable à cause de ses grandes oreilles pointues

MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    Lun 23 Juil 2012, 21:18

La tension monte d'un cran. Prête à agir Shalie attend une réaction. Si Maï compte abandonné la poursuite de l'homme, alors elle l'a laisserait partir. Elle venait peut-être de tuer un homme et ça place était dans une des geôles de la capitale, mais cela n'était pas le travail de la jeune femme. La respiration calme, elle attend, que comptait faire son adversaire ? Partir ? Ignorer son avertissement ? Se battre ? Le souffle calme en tous les cas, la jeune femme était prête à agir. Elle n'aimait pas faire couler le sang, mais l'avait déjà fait pour se défendre. En y réfléchissant elle constata même que ça n'avait jamais été elle qui avait cherché les ennuies. Bon là c'était une première, si elle n'était pas intervenue, elle était sûre que Mai se serait désintéresser complètement de Shalie et serait partit. Cette fois-ci quel que soit l'issue, elle devrait en assumer les conséquences.

En tous les cas elle ne comptait plus sous-estimés Mai ni la lâcher des yeux. Elle avait fait cette erreur et en deux secondes elle s'était trouvé devant un cadavre. La mercenaire était sacrément rapide ... ça n'était pas normal. On pouvait être rapide certes, mais un simple mercenaire ne pouvait tué aussi vite à moins que ... Non ... Ne lui dites pas que devant elle se tenait une mercenaire du chaos ! Elle n'avait aucune chance contre elle. Enfin si, elle en avait une si elle était encore une apprentie, mais bizarrement elle en doutait. Décidément, la chance n'était vraiment pas de son côté. Affronté une mercenaire revenait à se jeter dans le vide les yeux fermer. Elle ne devait pas céder à la panique, mais trouvé un moyen de s'échapper de ce bourbier. Respirant profondément elle attendait donc toujours une réaction de Mai. Cela ne tarda pas, se mettant à sourire cette dernière abaissa sa lame avant de prendre la parole.

- Paix. Le sang a assez coulé aujourd'hui et je te promets de ne pas aller à la poursuite de cette homme.

Et les siffleurs enveloppent leur viande dans du papier allu ? Il n'y avait pas non plus écrit crétine sur le front de Shalie. Elle allait prendre la parole lorsque Mai fit un pas en avant avant de bondir sur l'apprentie marchombre. Coup de sabre, coup de poignard, elle aurait pu parer l'un, mais se serait faite avoir sur l'autre. Shalie n'avait pas réfléchit, elle s'était laissé guider par l’instinct en se laissant tombé en arrière, effectuant une roulade elle se releva tout en tirant une deuxième lame. Apparemment elle allait devoir se battre, à moins qu'elle ne reussisse à engager à nouveau le dialogue et en profiter pour filer. Toujours en position de défense, prête à agir elle prit alors la parole.

- Je suis prête à parier que tu ne te nommes pas Mai et que tu n'es pas une simple mercenaire ... je dirais même plus que tu es une mercenaire du chaos !

__________________________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    Mar 24 Juil 2012, 16:43

Mes deux l'âmes ne tranchent que du vide. A la façon d'un serpent des mers, Shalie s'est esquivé d'une souple roulade arrière. Ravie d'avoir une véritable adversaire face à moi, je contemple la jeune femme d'un air narquois. Ses petits yeux de vipères me fixent avec un éclat que j'attribue à la méfiance et l'inimité qu'elle me témoigne. Sa langue de serpent s'agite un bref instant, déversant une vérité qu'elle semble vouloir être du venin. Veut-elle m'impressionner en me montrant qu'elle a trouvé mon véritable métier ? Je hausse vaguement un sourcil face à son accusation mais me garde bien de la confirmer. Elle me fait penser à cette brunette rencontrée dans les collines de Taj avant mon cours avec Anee. Rien que pour ça j'ai envie de la tuer.

Je me repositionne de façon à être prête à attaquer. J'ai une adversaire dangereuse en face de moi et doit me méfier de son agilité digne d'un chat. Pourtant, son attitude est trop défensive pour m'inspirer de la peur. Il semblerait qu'elle me craigne. Super. Je vais lui montrer qu'elle a raison.

- Que sais-tu des Mercenaires du Chaos pour être persuadée que j'en suis une ?


De nouveau je m'élance et abats mes deux lames sur Shalie, prête à modifier leurs trajectoires si elle décide à nouveau d'esquiver. J'apprécie de sentir cette fois-ci le contact du métal accueillir mon attaque. Mon talon se glisse dans la défense de la demoiselle, fonçant droit vers son ventre offert. D'un adroite parade, elle esquive à nouveau et se dégage avant que j'ai pu l'atteindre. Sans hésiter, j'attaque à nouveau, usant de tous les souvenirs qui m'habitent pour percer la défense vivace de Shalie. J'ai passé assez de journées à m'entrainer avec le maitre d'arme des Til'Ziaind ou à me battre dans les rues d'Al-Chen pour savoir un minimum me battre.
Le ballet qui se déroule ensuite se voit entravé par le sable qui freine nos mouvements de jambes, n'empêchant pas nos armes de voler avec vigueur. Une fois mon poignard effleure la joue de Shalie, réussite accompagnée directement par la vengeancer de la demoiselle qui tranche ma chemise et dessine une cuisante ligne de feu sur mon bras.

Essoufflée, je me force à m'écarter légèrement de Shalie pour me déconcentrer et reprendre ma respiration. Mes yeux ne sont plus que deux fentes brulantes de rage. Pourquoi ne veut-elle pas mourir gentiment ?! Pourquoi est-ce que je n'arrive pas à la tuer ?! C'est alors que des bruits de galop se font entendre. Ce son m'inquiète presqu'autant que la menace des poignards de Shalie, et c'est sur ces derniers que je garde fixement mon regard, prête à profiter d'une inattention de la miss pour lui porter un coup fatal.

- Ce sont elles !


La voix portée par le vent marin est celle du fuyard ! Cette fois-ci je ne peux pas m'empêcher de détourner mon regard de Shalie et de le porter à l'horizon. Vers nous galopent quatre chevaux et les trois nouveaux amis du fuyard semblent avoir de jolies épées brillantes à leurs mains …



[Je pensais faire en sorte que les trois nouveaux te prennent pour la complice de Laïar et que tu te retrouves donc dans la même m**** qu'elle :p Le fuyard préfèrerait te voir mourir aussi au cas où tu décide que tu n'aurais pas due le laisser s'échapper.
Tu as autorisation de fuir avec le cheval de Laïar, à condition de débarrasser au moins un des nouveaux arrivants. Et à condition d'en prendre soin par la suite, bien sur Smile

Si le fait que j'ai un peu fait agir ton personnage te dérange, dis le moi et j'éditerai en fonction Wink ]

Revenir en haut Aller en bas
Shalie Altan
Groupe Fyrh
Modérateur Hors-Jeu
avatar

Nombre de messages : 671
Citation : La première partie de la vie se passe à désirer la seconde ; la seconde à regretter la première
Date d'inscription : 28/05/2011

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Très agile, Assez reconnaissable à cause de ses grandes oreilles pointues

MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    Jeu 26 Juil 2012, 17:14

Suite à son accusation, Shalie n'eut d'abord droit qu'à un haussement de sourcil. Cela pouvait tout dire, mais elle était sûre qu'elle avait fait mouche ! Donc elle avait bien euraison que de se méfier depuis leur première rencontre. Enfin elle aurait du être plus prudente, à savoir cela elle ne serait pas resté en sa compagnie et aurait mis les voiles. Bizarrement une voix lui murmurait qu'elle risquait de ne pas s'en sortir si facilement. Nooooon ? C'est pas vrai ?? Elle n'avait pas besoin d'une stupide voix, pour apprendre cela ! En face de Shalie Mai ajusta ses appuies, prête à attaquer à nouveau.

- Que sais-tu des Mercenaires du Chaos pour être persuadée que j'en suis une ?

Elle en savait peu pour tout avoué, mais ses paroles confirmé le fait que Shalie avait raison. Elle le savait, mais à présent en été sure. Plus de doute n'était permit. Youpi, elle n'avait même pas finit sa formation, qu'elle allait devoir se sortir d'un combat avec une tueuse hors pair. Décidément il ne pouvait se passé un mois sans qu'elle n'ait de problème ! Shalie allait répondre, mais son adversaire ne lui laissa pas le temps, à peine avait-elle ouvert la bouche, que Mai était retournée à l'attaque. La jeune femme devait faire preuve de toute son agilité afin d'échapper aux attaques de la Mercenaire. Esquiver, se dégager, attaquer, se faire contrer. Le combat se déroulait comme cela et ça risquait de durer longtemps ! Shalie avait une bonne endurance en temps normal, mais elle savait que face à Mai, elle ne tiendrait pas longtemps. Comme pour lui prouver qu'elle avait raison, le poignard de son adversaire traça une ligne de feu sur la joue de la jeune femme. Ignorant le picotement elle profita du fait que Mai ne s'était pas remise en garde afin de l'atteindre au bras. Malheureusement, la blessure n'était que superficielle et n’empêcherait pas la Mercenaire à continuer le combat.

Jurant intérieurement, elle constata alors que Mai venait de se mettre hors de porté, surement pour récupérer un peu son souffle. Cela arrachait la pensée de Shalie que de pensé ça, mais bénie soit-elle ! Faisant de même, Shalie recula de quelques pas toujours en garde tout en reprenant son souffle. Un combat était vraiment quelque chose d'éprouvant, tant physiquement que mentalement. Jouer sa vie était un fabuleux moyen que de se surpasser. Shalie allait repasser à l'attaque lorsqu'elle entendit des bruits de galops. La cavalerie qui arrivait ? Elle en doutait par contre, elle espérait que ça n'était pas des camarades de Mai, sinon elle était vraiment dans la mouise et jusqu'au cou ! Elle aurait bien jeter un coup d'oeil, seulement faire ça signifier la mort. Aussi elle tenta de se concentrer à nouveau sur le combat, lorsqu'elle entendit une voix qui s'écria :


- Ce sont elles !


Fronçant les sourcils, Shalie imita alors Mai et détournant les yeux de son adversaires vit quatre chevaux foncés sur elle. Plissant les yeux, elle reconnu alors le jeune homme qu'elle avait aidé précédemment, apparemment il revenait avec des amis armés. Le moral de Shalie remonta alors légèrement, ils n'avaient aucune chance contre Mai, néanmoins, avec son aide ils pourront non sans mal éliminer la Mercenaire. Il ne fallu que quelques secondes aux cavaliers pour les rejoindre. Shalie allait les accoster lorsque deux d'entres eux filèrent droit sur elle, épée en main ! N'étant pas stupide, elle comprit alors qu'ils lui en voulaient aussi ! Ironie du sort, elle sauver la vie d'un homme et en remerciement avait le droit à une tentative de meurtre ! Faisant tourné ses lames dans ses mains, elle se remit en position de défense avant de comprendre qu'ils ne descendraient pas de leurs montures. Ils comptaient l'attaquer à cheval, il ne lui restait alors plus qu'une chose à faire. Chose dont elle se serait bien passé d'ailleurs. Alors que les cavaliers arrivaient droits sur elle, prêt à lui porter un coup fatal, Shalie se baissa évitant une des lames et rafermant la prise sur ses couteaux portant un coup au cheval. Elle sectionna une de ses artères qui se trouvait au dessus du sabot. Poussant un hennissement de douleur, le cheval se cabra avant de tomber sur le côté faisant tombé son cavalier. Sans plus lui accordée d'attention pour le moment, elle se concentra sur son deuxième assaillant qui foncer sur elle. Parant le coup, elle attrapa le poignée de l'homme avant de le faire violemment basculer. Dans un vol planée il s'écrasa lourdement. Retenant une grimace, Shalie plongea alors sur lui avant de lui planter son couteau dans le coeur.

Un de moins, se relevant elle se jeta alors en avant en entendant le rugissement qui venait de retentir dans son dos. Elle avait bien fait, sinon elle se serait faite décapitée sans sommation. Se remettant en garde, Shalie attendit que l'homme vienne à elle. Elle ne savait pas comment se débrouiller Mai et à dire vrai s'en moquer un peu. Tout en évitant les coups de l'homme elle réfléchissait à un plan pour s'en aller. Elle était sûre qu'en s'attardant elle devrait à nouveau se battre avec la Mercenaire. En tous les cas, elle avait de la chance, son adversaire était lent et éviter ses coups était quelque chose d'aiser. Parant une dernière fois un coup d'épée avec son couteau dans sa main droite, elle sortit sa lame de sa main gauche et d'un coup vif tranchant la gorge de l'homme. Surpris il la regarda pendant quelques secondes avant de tenté de stopper l'hémorragie. Il était trop tard pour lui ...

Le combat était finit pour Shalie, du coin de l'oeil, elle remarqua que Mai elle se battait encore. Profitant de cette occasion elle courru alors vers la monture de la Mercenaire avant de sauter dessus et de la faire partir au galop. Se tournant elle secoua la main avant de crier :

- A la revoyure !

Eclatant de rire sous le coup de l'émotion elle talonna le cheval afin de mettre le plus de distance possible entre elle et ce carnage. Plus jamais on ne la reprendrais à faire confiance à des inconnus !

__________________________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    Ven 27 Juil 2012, 10:56

A un contre cinq je suis mal … très mal. Un coup d'œil en arrière m'apprend que la retraire à cheval est impossible au vu de la distance qui me sépare de Lutz. Il va falloir faire face, tenter d'en désarçonner un pour récupérer sa monture et filer en quatrième vitesse. Alors que j'échafaude mille et un plans tordus pour déterminer la meilleure procédure, je m'aperçois que le groupe se divise. Je manque de laisser mon sabre tomber par terre en voyant deux cavaliers foncer sur Shalie, lame au clair. Mon demi-frère aurait-il épousé la sœur d'un fils de Raï ? Quelle belle coïncidence ! Dans le doute, il aura dit à ses compagnons d'éliminer aussi la personne l'ayant sauvé, juste au cas où elle regretterait son geste. Cela prouve qu'ils n'ont pas eu le temps de nous voir nous battre à mort.

Soulagée d'un poids, je fais face au cavalier qui fonce droit sur moi. Seul. Ses deux camarades ont pris Shalie pour cible, et le fils de Raï s'est arrêté pour observer le massacre. Le massacre des renforts bien entendu.
Je ne m'occupe pas du sort de la femme-chat, concentrée sur la charge à laquelle je dois faire face. Le cavalier a sa lame au clair, prêt à trancher ma tête en passant à mes côtés. Que faire ? La bloquer ? Mauvaise idée … je me retrouverai propulsée à des kilomètres, un bras cassé en plus. Alors j'attends, sure que le galop peu équilibré de sa monture freinée par le sabler va l'empêcher de se montrer trop précis. Le temps semble se dérouler de plus en plus lentement à mesure que le duo se rapproche de moi. Je sens le cheval qui n'est plus qu'à un mètre de moi. Me décale, me baisse alors que l'épée frôle ma tête, tranche la selle d'un coup bien appliqué de poignard. Le cavalier est bringuebalé encore trois mètres avant de glisser brutalement du cheval, incapable de s'esquiver sans mal. Ses pieds sont encore empêtrés dans la selle lorsque je lance mon poignard dans son dos. Il pousse un cri de souffrance mais choisi de s'extraire des étriers plutôt que de retirer ma lame. Sans attendre qu'il puisse se relever, je court jusqu'à lui, sabre toujours au poing, et un de mes poignards fins dans l'autre main. Manque de chance, il se relève avant que j'ai pu le rejoindre. Son épaule dégouline de sang et il titube, encore sous le coup du choc. Il pare ma première attaque maladroitement, laissant une ouverture pour mon poignard qui file et s'enfonce dans ses côtes. Avec la force brute d'un guerrier entrainé, il repousse mon sabre sur le coté avec son épée, m'empêchant de finir mon geste avec le poignard. Je peste en m'effondrant sur le sable. Déjà il est sur moi, prêt à me tuer. Dans un geste désespéré je lui lance du sable dans les yeux, glisse sur le côté pour éviter sa lame et me redresse comme un serpent pour planter mon sabre dans son cou. Je le retire aussitôt et le sang jaillit avec la force d'un torrent. Mon adversaire s'écroule à mes pieds, impuissant face à la mort qui s'est emparé de lui. Ma tâche finie, je me retourne et … voit Shalie sur Lutz en train de m'adresser un signe de main suivit d'un éclat de rire moqueur.

- A la revoyure !

-Sale garce ! Je te retrouverai !


Mon insulte sort de ma bouche, pareille au sifflement rageur d'un serpent. Mon cheval ! Je m'élance à sa suite, m'arrêtant au bout de deux pas pour réaliser que je ne la rattraperai jamais. Se faire voler son cheval volé ! Quelle comble ! Elle me le paiera. Et je récupérerai ma monture. En attendant, la rage au cœur, je me dirige vers le dernier spectateur du morbide combat. Le fuyard me décoche un regard effrayé avant de disparaitre à nouveau sans un moins sur son cheval lancé au galop. Il ne cherche même pas à m'éliminer. Quel froussard … j'espère qu'il racontera mon combat à mon demi-frère pour instiller en lui la terreur à la pensée du sort qui l'attend.

Mes yeux se perdent sur la scène sans vie. Quatre corps laissent leur sang s'échapper et nourrir le sable. Celui du beau-frère de mon demi-frère est presque semblable à une source tarie, d'où seul un maigre filet de sang s'échappe. Je fais le tour des quatre cadavres, récupérant quatre bourses plus ou moins remplies qui devraient m'aider à payer mes nuits à l'auberge jusqu'au Domaine, ainsi que quelques bouts de viande séchée et quelques pommes. Au passage je note que Shalie leur a donné des morts rapides et efficaces. Ce n'était pas une simple femme armée d'un cure dent … J'ai étrangement hâte de la retrouver et de finir notre duel.
Enfin, je me dirige vers un énorme cheval qui broute les herbes folles du bas de la dune. C'est le seul qui soit en état de me porter. La jument alezane ne renâcle pas lorsque je me saisis de ses rênes et grimpe sur son dos. Cette bestiole manque d'énergie et j'ai presque du mal à croire qu'elle ait pu réaliser une charge aux côtés de son ancien cavalier. Il va falloir faire avec …
Juchée sur une Baleine, je quitte la plage sans un regard en arrière. Il est temps de rentrer à la maison.


[Ravie d'avoir pu Rper avec toi miss Wink A charge de revanche.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre dans une atmosphère salée    

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre dans une atmosphère salée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Les grands Océans-
Sauter vers: