AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Groupe Vifé - Cours n°4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Groupe Vifé - Cours n°4   Mar 31 Juil 2012, 17:48

Al-Jeit.
Libertée comptait bien s'y rendre, pour cet ultime voyage avec Nuhadu.
Ultime, parce qu'elle savait parfaitement qu'elle n'avait plus grand-chose à lui apprendre. Ils s'étaient vus pour la dernière fois trois mois auparavant. Et avant ça, trois mois encore. Ils s'étaient croisés, et elle l'avait envoyé à Al-Chen pour prendre une caravane de marchandises.

Depuis, elle avait fait de nouvelles rencontres, et lui aussi. Certainement.
Six mois, une demi-année… il s’en passait des choses ! Elle l’avait laissé aux bons soins de Deby, accompagné de trois guerriers thüls pour escorter une famille noble d’Al-Chen à Al-Poll, puis à Al-Vor. Ce n’était pas compliqué en soi, mais dans une caravane, chacun avait sa place, ses tâches. Sauf le marchombre.
Sentir l’imperceptible. Voir l’invisible. Prévoir l’imprévisible…

Un sourire étira les lèvres de la marchombre alors qu’elle se souvenait parfaitement de la caravane – elle de marchandises – qu’elle avait escortée durant son apprentissage. Des rencontres improbables, des combats, de la tendresse et de la passion… Tout avait été au rendez-vous, et elle avait passé des mois inoubliables. Elle espérait sincèrement que cela serait le cas de Nuhadu.
Elle ne connaissait pas sa Greffe, et ne la lui avait pas demandé la fois où ils s’étaient entrevus. Aucune importance, à ce moment-là. Elle était curieuse, mais ne la lui demanderait pas de toute façon, parce que c’était à lui de voir s’il voulait la partager avec elle ou non.

Dans tous les cas, elle l’attendait tranquillement sur la branche d’un arbre, près des petits lacs.
Allongée sur sa branche, les yeux dans le ciel, elle réfléchissait à ce qu’il s’était passé pour elle lors de ces derniers mois. Beaucoup de rencontres intéressantes, c’était certain.
Un sourire étira ses lèvres, alors qu’à l’oreille, elle entendit quelques buissons bruisser. Se retournant vivement, elle se ramassa sur elle-même… Pour bondir sur le jeune homme qui émergea dans la clairière d’entraînement.


- Tadaaaa !

Riant aux éclats, elle se cramponna quelques secondes à lui, avant qu’il ne parvienne à se débarrasser d’elle. Elle se sentit être propulsée en l’air, mais telle un chat elle parvint à se retourner pour atterrir accroupie sur le sol.
Se redressant, elle lui lança un clin d’œil complice, avant de lui lancer :


- Alors ces voyages ?

Souriante, elle s’appuya contre le tronc d’un arbre, soudain toute ouïe, fixant son apprenti intensément.
Profondément heureuse, en fait.









[ Désolée, super court pour une intro ! ]

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Dim 16 Sep 2012, 17:19

Le pauvre jeune homme n'avait décidément pas le temps de se reposer. A peine rentré d'Al-Vor, où il avait laissé la caravane et ses amis d'un long et intéressant voyage, qu'il trouve sur son lit douillet de l'Académie l'appel de son incroyable maître. Comme il a traîné tout le long du voyage, il se trouve que c'est l'après-midi même qu'il doit retrouver la folle aux yeux roses et le pire c'est sans doute qu'il s'en réjouit. Combien de fois a-t-il regretté la tornade blonde lors de ses longs voyages ? Il n'a pas vraiment eut le temps de lui parler à la fin de son périple au Rentaï. Ça doit bien faire six mois qu'il n'a pas suivit le dur entraînement de Libertée. Les classes vertes sont sûrement finies maintenant.

A quoi bon attendre l'après-midi quand on peut essayer de lui tendre un piège ! Mais oui ! Il ne lui a toujours pas vidé de sceau d'eau sur la tête ! Ah ! Il est temps de voir si l'apprenti à surpassé le maître !
Mais se trimbaler un sceau d'eau dans toute l'académie ça risque d'être suspect quand même.. N'oublions pas qu'elle voit tout la bougresse ! Bah, il se contentera d'une gourde, du moment qu'il arrive à la surprendre, il sera heureux !

Et Nuhadu fila a travers les couloirs de l'Académie avec le sourire espiègle d'un gamin rusé. Quelles magnifiques retrouvailles ils vont connaître ! Ce sera peut-être la première occasion pour lui de l'entendre se plaindre ! Il n'a pas souvenir de l'avoir déjà entendu le faire et pourtant il n'a pas du être un élève exemplaire ! Il suffit de se souvenir de Raven pour en apercevoir les nombreux défauts. En fait, chacune avait sa façon de les corriger.

Par exemple, pour rappeler à Nuhadu qu'il n'est pas si malin que ça et pas très silencieux, Libertée lui tendrait une embuscade juste à la sortie de se buisson. Se serait tout de même cocasse..


- Tadaaaa !

La pensée l'avait traversée, amusante et absurde. Il n'aurait jamais cru que ça se produise vraiment ! La petite marchombre, accrochée à son dos, riait aux éclats, accompagnant la voix de son élève qui eut bien du mal à la tirer de là. Rire et se battre ne sont pas vraiment compatibles. Mais finalement, il parvint à s'en défaire et, craignant qu'elle ne revienne l'assaillir, se retourna vivement vers elle, près à riposter. Par chance, elle a déjà retrouvé son calme, enfin un calme tout relatif et à son habitude attaque le sujet qui l'intéresse sans tourner autour du pot.

- Alors ces voyages ?

Le jeune homme offre à son maître un grand sourire amusé et se détend un peu, glissant une main dans ses tresses pour chercher ce qu'il pourrait lui raconter de ses nombreux périples.. qui lui paraissent soudain bien moins nombreux.. Il entame alors un petit résumé du tout à haute voix:

-Eh bien, eh bien.. c'était de bonnes vacances. Si je prends en compte le voyage jusqu'au Rentaï qui était vraiment calme, le retour qui était, au contraire, bien éprouvant et puis ce séjour en caravane à côtoyer des Thüls aussi peu délicats qu'ils sont sympathiques et deux mômes qui n'ont eut de cesse à me sauter dessus et me bombarder de question.. ah tient, ça me rappelle quelqu'un ça.. Enfin bref ! C'était génial, extra et plein de surprises ! Beaucoup de surprises, pas toutes aussi extra, pas toutes bien sympa, mais le tout était.. vivant ! Je crois que tout y est..

-Oh et bonjour ! Ça fait quand même longtemps que j'ai pas eu droit à un salut traditionnel ! Non pas que je n'aime pas ta façon de m'accueillir, mais un jour tu vas finir par casser ton élève!


Y a-t-il une personne au monde qui puisse rester sérieuse avec Libertée dans les parages ? Et qui ne lui en voudrait pas à mort éventuellement.


[J'ai été particulièrement long pour écrire bien peu.. mais j'ai pas trouvé le courage de faire des flash back.. Rolling Eyes je suis un flemmard!]

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Mar 18 Sep 2012, 13:47

Libertée riait seule en haut de sa branche, voyant parfaitement où Nuhadu aurait voulu en venir… Mais ne lui en laissa pas l’occasion. Pas question de se faire avoir, ha non ! Il allait devoir faire mieux que ça pour y arriver, parce qu’en plus, ce coup-là était prévisible…

Le résumé du jeune homme était vraiment… résumé.
Mais la marchombre ne s’en offensa pas, loin de là. Elle l’observait, dans sa globalité. Une nouvelle assurance se dégageait de lui, et il semblait avoir grandi d’un coup, bien plus qu’elle ne l’avait vu faire en étant à ses côtés. Bon, certes, six mois c’est plutôt long, mais quand même. La différence était palpable, et elle lui plaisait. Elle avait envie d’aborder des tas de choses avec lui, de lui soutirer des informations sur ces gosses et ces Thüls, mais ne demanda rien de plus : s’il avait envie d’en parler, il le ferait. Mais ce n’était pas pour tout de suite, apparemment.

Plantant ses poings sur ses hanches, Libertée le fixa quelques secondes avec un sourire en coin sur le visage, avant de répondre en lui lançant un clin d’œil provocateur… sa spécialité.


- Et bien… bonjour gent apprenti ! Mais tu sais, moi et les formalités, ça fait cinq milles. Alors ne nous attardons pas avec ça !

L’invitant à la suivre tranquillement, elle commença à prendre un chemin qui partait dans la petite forêt. Elle allait l’amener à Al-Jeit, c’était simple. Mais à pieds. Tous leurs voyages s’étaient faits à cheval jusqu’alors, et elle voulait changer. D’autant que ce voyage était leur dernier, elle le savait pertinemment, alors autant en profiter et éprouver une dernière fois les muscles et les limites de son apprenti – et peut-être les siennes.

Mais elle n’allait pas en parler avec lui.
Gardant donc le silence quelques secondes, elle ne put s’empêcher cependant de penser à ce qu’il s’était passé pendant l’absence de son apprenti. D’abord, la rencontre avec Gil. Elle espérait le revoir, en fait, et la flûte qui était toujours coincée à sa ceinture le lui rappelait constamment. Elle aurait voulu s’en détacher – évidemment qu’elle était allée voir ailleurs, et qu’elle le faisait toujours… avec moins de conviction, certes, mais toujours – et n’y parvenait pas.
Alors, elle espérait qu’il viendrait rapidement chercher sa flûte.
Et puis, sa conversation avec Lacrya, sur le bord du petit lac. Plissant les yeux, elle tourna la tête vers son apprenti, se demandant soudain s’il avait pu la voir ou pas, si l’envoleuse l’avait retrouvé, pourchassé, ou si elle n’y était pas arrivée, ou si elle ne l’avait pas fait, tout simplement.

Et comme à son habitude, elle ne tourna pas autour du pot.


- J’ai vu Lacrya y’a quelques mois…

Bon, pas très explicite, mais elle savait que Nuhadu comprendrait. Et tiquerait, surtout. Mais elle n’allait pas non plus l’obliger à parler, ou lui sortir les vers du nez. Il était assez grand pour le faire tout seul, et pour faire ses choix.







[ Yep ! C'est le topic des courts ici ! Rolling Eyes ]

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Dim 30 Sep 2012, 14:18

La petite maître n'a décidément pas changé après cette longue période de promenade. C'est tant mieux pour Nuha qui espère de nouveaux défis pour se remettre dans le bain ! Et comme Libertée ne semble pas attendre plus de détails, il se peut que ça reprenne tout de suite. Une petite course dans les arbres à prévoir ? Pour le moment, elle semble juste vouloir marcher dans la forêt. Ce doit bien être la première fois qu'ils se promènent paisiblement, à pied du moins. Se pourrait-il que son maître est tout de même des questions après tout ?

Fidèle à son rôle d'apprenti, le jeune homme marche aux côtés de son maître. Le rythmes semble s'être cassé depuis le Rentaï. Libertée ne file plus au loin en l'invitant à le suivre, elle l'envoie au loin et, depuis six mois, c'est comme ci elle restait sur place, comme si elle attendait de voir ce qu'il ramènerait de ses aventures. Pas grand chose a vrai dire ! A chaque fois il résume le tout de la façon la plus inintéressante et la moins détaillée possible ! En même temps, il a l'impression que ces aventures ne se parent que d'insignifiantes péripéties ou d'inavouables bêtises. Il aimerait beaucoup lui raconter ce qu'il s'est passé dans l'immense désert, la lègère rancoeur dans sa gorge quand il crut que le Rentaï ne lui avait rien offert.. la certitude qu'il n'avait besoin de rien aussi. Et puis finalement..

Il ne le lui a toujours pas dit. Il s'étonne même qu'elle ne s'en inquiète pas. Mais il l'a eut, la Greffe. Rien d'aussi impressionnant que les cheveux de Libertée, mais une part manquante de lui même retrouvée. Un don qui le comble chaque nuit et qui l'aura sauvé deux fois. Des yeux sombres qui percent les ombres.
Cela vaut-il la peine d'en parler ?
La nuit a toujours été son domaine, cette greffe ne fait que le confirmer et il ne la considère pas comme un don. C'est un pas de plus vers les loups. Son pas à lui, pas à une montagne. Il n'a pas reçut de Greffe. Rien à raconter sur le sujet donc..
Et puis.. le désert était plein de surprises ! Pour une fois qu'il n'a croisé aucun envoleur, il a fallut qu'il risque sa vie avec des hommes vivant dans l'anonymat le plus obscur. Un petit peuple du désert aux mœurs étranges et abjectes.. et une femme sans scrupule, seulement animée de la joie de vivre.
Isil.
Si ils se recroisent, le sang risque de couler à flot.

Ensuite il y a bien eut son retour, passant par Al'Chen pour retrouver son ami et mentor Roy. Ces bruyant et turbulent gaillards ont su le remettre sur pied à coup de choppe de bières ! Il aurait volontiers passé plusieurs semaines avec eux si Libertée ne l'avait pas attendue à l'Académie sous peu. Heureusement que Roy possède de tout les talents dans son équipe. Le fameux Horn a réussit à lui reproduire une de ces étranges armes trouvées dans le désert ! Une armature que l'on sert dans son poing et le munit ainsi de deux lames acérées. Les originales n'étaient affreusement pas pratique à transporter ! L'ingéniosité d'Horn lui permet désormais de plier replier les lames contre l'armature et de pouvoir ranger cela dans une poche. Pourquoi en a-t-il prit deux avec lui, plutôt que de se contenter de ses poignards et épées..
Au cœur de la nuit, le chasseur est loup et le loup possède des griffes.
C'est tellement plus vibrant.. tellement plus instinctif.. Les avoir utilisé une fois lui a fait apprécier ses armes peu communes. Même s'il n'apprécie pas de devoir les utiliser. Rien ne vaut ses bonnes vieilles épées !

Le véritable repos, se fut sans doute la caravane ! Semée de rires et de quiétude. Il n'y eut pas tant de boulot pour lui. On a pas toujours besoin de son joker pour s'en sortir ! Il n’empêche qu'il a passé un joyeux moment !

Mais maintenant qu'il est de retour auprès de son maître, après avoir si souvent regretté ses entraînement et sa folie, il a l'impression que leur relation a changée. Et ce n'est pas parce que ses tresses s'en sont sorties indemne de leur retrouvailles ! L'un des deux n'est plus le même qu'il y a quelques mois.. a moins que les deux n'aient changé ?

-- J’ai vu Lacrya y’a quelques mois…

Le cœur du marchombre rate un battement. Ce nom n'est plus parvenu à ses oreilles depuis bien longtemps. Il ne l'avait pas oublié, loin de la ! Mais il ne cessait de reporter ses questions et inquiétudes plus loin. S'il a appris quelque chose du Rentaï et d'Ombreuse, c'est bien qu'il ne peut pas devenir marchombre et lui courir après en même temps. Il faut savoir se prendre les problème les uns après les autres et pas tous en même temps.
Pourtant, Lacrya refait son apparition dans sa vie d'elle même et plus tôt que la raison ne l'aurait souhaité. Quel manque de chance qu'il ne fut pas avec Libertée ce jour là, il aurait pu... il ne sait même pas ce qu'il aurait fait ! Tout ce qu'il sait, c'est que lors de la dernière rencontre des deux femmes, les lames n'étaient pas loin de se teinter de rouge.

-Et tu y as survécut, ce n'est pas si mal!

Humour, toujours. Il ne peut pas lui cacher son intérêt pour leur rencontre, surtout que si Libertée est en vie c'est qu'il n'en est peut-être pas de même pour Lacrya. Il ne croit pas possible que Lacrya meurt et encore moins que Libertée blesse une jeune femme si importante pour son apprenti. Mais l'impossible n'est qu'une question de point de vue pour des Marchombres et des Envoleurs.

La vérité, est entre les lèvre de Libertée.


[Argh! ma couleur fait mal aux yeux maintenant, je vais devoir en trouver une autre T.T! Pardon pour le retard Master! je vais essayer de tenir une meilleure cadence!]

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Jeu 04 Oct 2012, 13:43

Autant grâce au silence qui suivit sa phrase qu’à l’humour dont Nuhadu fit preuve, Libertée comprit qu’il ne l’avait pas revue, lui. Ainsi, l’envoleuse ne l’avait-elle pas cherché ? Ou peut-être s’était-elle cachée de lui en l’observant. Elle ne savait quoi choisir entre les deux options qui se prêtaient à elle, et préféra mettre ces questions de côté pour se concentrer sur la conséquence simplement : Nuhadu n’avait plus revu Lacrya ; Lacrya n’avait plus revu Nuhadu… Depuis plus de six mois ! Cette constatation lui tira un léger frisson dans le dos, et ses pensées filèrent un bref instant vers Gil, mais elle s’obligea à penser à autre chose.

Pas question de le laisser prendre trop de place, même si elle en avait terriblement envie.

Alors, en réponse à la première taquinerie de Nuhadu, Libertée arbora un sourire en coin, retroussant les lèvres en montrant les dents au jeune homme.


- Comme si j’avais peur d’une fille comme elle !

Cela aurait pu dire beaucoup de choses ; notamment pour elle et sa relation à Gil, ainsi qu’à sa mère. Désormais, en plus de ses parents, seuls ces deux personnes-là étaient au courant. Même si Lacrya ne savait pas lequel des deux était envoleur comme elle, Gil lui le savait. Elle le lui avait dit explicitement. Et les deux personnes auxquelles elle avait révélé cela était… des envoleurs. Quel joueur, ce destin !

- Enfin, on ne va pas non plus se contenter de marcher, faut pas rêver ! Si tu ne te fais pas plus bavard, on va courir. Maintenant !

Et elle s’élança, comme un feu follet, vers l’avant, dans une foulée ample et rythmée.
Aucune vengeance ou ressentiment dans ce geste cependant, plutôt une fuite à dire vrai. Une fuite vers l’avant, parce qu’elle en avait assez de penser à Gil à tout bout de champ. Et courir lui apaisait l’esprit, sa tête se vidait et elle devenait plus sereine. Sa haute queue de cheval balançait allègrement dans son dos, et elle se demanda ce que le Rentaï avait révélé à Nuhadu. Mais il en parlerait quand bon lui semblerait… Peut-être que comme elle, il ne l’avait pas encore découvert, pensait qu’il n’avait rien eu et avait peur de décevoir son Maître. Il fallait qu’elle fasse attention à ce qu’il ferait et à comment il la regarderait.
Mais elle avait cette vague impression que tout s’était bien passé. Que le Rentaï avait fait un choix qui convenait parfaitement à Nuhadu, et elle était rassurée de sentir cela, même si ce n’était qu’un instinct. C’était mieux que rien.


- Plus vite !

Le sprint qu’ils firent à cette phrase était le meilleur que Libertée n’avait jamais fait. Vraiment. Elle enchaînait les foulées les unes après les autres, les agrandissait au maximum, accélérait sa cadence ; et pourtant, Nuhadu restait à côté d’elle, voire gagnait du terrain ! Il était plus grand, et désormais sa condition physique faisait qu’il était parfaitement… Libertée ouvrit des yeux ronds quand il lui passa devant et continua à gagner de la vitesse. Une formidable montée d’adrénaline s’empara de ses membres, et elle poussa encore plus sur ses jambes, repoussant les limites de la gravité…
Il avait gagné.

Ralentissant comme elle le pouvait sans s’écorcher les pieds, elle agita la main pour avouer sa capitulation. Pourtant, c’était un immense sourire qui illuminait son visage entier, et qui émanait d’elle complète. Et voilà. Un dernier voyage, et l’élève dépasse le maître. Se mordant la lèvre inférieure, Libertée laissa Nuhadu prendre conscience de ce qu’il venait d’accomplir, et lui donna une tape sur l’épaule.


- Je me souviens, en revenant du Rentaï, j’ai dit à mon maître qu’il ne m’avait pas accordé la greffe. Mais au fond, je m’en fichais : ce n’était pas un caillou qui allait me dire si j’étais bien ou pas ! Et j’ai découvert mes cheveux le jour où on est monté sur le haut sablier d’Al-Jeit, avec mon maître : ils m’ont sauvé la vie et montré que j’étais complètement libre…

Levant les yeux vers le ciel, Libertée envoya une pensée à celui qui l’avait guidée sur la voie.
Ses cheveux lui avaient sauvé la vie, et montré qu’elle était complètement libre malgré les chaînes qui enchaînaient ses poignets et ses chevilles. Qu’elle pouvait aller toujours plus loin. Qu’elle ne tomberait plus.


__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Sam 06 Oct 2012, 12:32

Le sourire de Libertée rassure quelque peu l'homme, la rencontre des deux femme n'a pas du donner lieu a beaucoup d'ennuis. Ce peut-il qu'elles aient réussi à s'entendre ? Quoi qu'il en soit, Libertée doit maintenant en savoir assez long sur Lacrya, il serait même étonnant qu'elle ne se doute pas de sa vocation depuis leurs premières rencontre. Si elle ne lui en parle pas, c'est sans doute qu'elle l'estime capable de faire ses choix, ou même qu'elle ne désapprouve pas les sentiments qu'il porte à une envoleuse. En fait, Libertée est sans doute la dernière personne qui regarderait une relation amoureuse d'un mauvais œil, se serait trop hypocrite de la part d'une femme qui change de partenaire aussi facilement que de chemise. Et puis, c'est elle qui lui a dit que des voies opposées peuvent s'unir.

- Enfin, on ne va pas non plus se contenter de marcher, faut pas rêver ! Si tu ne te fais pas plus bavard, on va courir. Maintenant !

Faut pas rêver, en effet, c'est presque un miracle de l'avoir gardé si calme jusqu'à maintenant, mais il avait tant regretté les entraînements de son maître qu'il ne risque pas de s'en plaindre. Elle pourrait se prendre de l'envie d'escalader une montagne sans autre but que voir s'il s'y cache des lapins qu'il la suivrait !
Ne lui cédant pas plus d'une seconde, le marchombre la suit. Elle a toujours filé si vite et loin que courir après elle a toujours été une suite d'efforts, toujours plus importants à donner. Elle semblait toujours si proches, mais plus il s'approchait plus elle était éloignée. Il sait bien qu'elle n'est pas à son plein rythme quand il remonte à son côté, à vrai dire lui non plus. Normal, ce n'est que le début de la journée !

Tresse blonde,
Tresses noires.
Voilà longtemps qu'il n'avait pas courut après les cheveux « magiques » de son maître. N'a-t-elle pas un peu exagéré en le laissant tant livré à lui même ? Il a du s’empâter un peu loin du rythme fou de la petite femme.

- Plus vite !

Un sourire fugace étire les lèvres de Nuhadu. Finit de jouer, il va partir plein pot ! Pousser Libertée à aller encore plus vite pour le devancer, voir jusqu'où son maître peut aller.
Ses puissantes jambes allongent leur foulé, se plantent dans le sol pour le propulser toujours plus fort, toujours plus loin. Toujours plus vite.
La brise devient vent sur son visage. Malgré les tambourinement de son cœur, il maintient un souffle rythmé et profond. Il vole aisément et dépasse son maître avec joie. Elle va prendre mouche c'est sûr, elle va devoir se pousser pour le rattraper !
Pourquoi devrait-il être rattrapé ? C'est décidé, ceci est une course.. jusqu'où ?
Qu'importe.

Il laisse tout partir, pas de retenu, pas d'objectif. Un sprint qui n'a, pour seule limite, que sa propre fatigue.

Et, à sa surprise, Libertée tarde à le dépasser. Un regard derrière lui lui donne l'incroyable vision d'une Libertée l'invitant à s'arrêter avec un grand sourire. Que lui arrive-t-il ? Peut-on envisager un coup de fatigue ? Les bottes du marchombres râpent contre le sol alors qu'il s'arrête, puis il rejoint son maître sans être vraiment sûr de ce qui l'a fait s'arrêter.
Une tape sur son épaule lui souffle qu'il peut-être fier de lui.
Ainsi, les petites jambes de Libertées ont enfin cédé devant les siennes ? Il était temps ! Ça en devenait inconcevable !

Il sourit, autant d’arrogance que de bonheur. Il s'approche enfin des marchombres, des vrais.


- Je me souviens, en revenant du Rentaï, j’ai dit à mon maître qu’il ne m’avait pas accordé la greffe. Mais au fond, je m’en fichais : ce n’était pas un caillou qui allait me dire si j’étais bien ou pas ! Et j’ai découvert mes cheveux le jour où on est monté sur le haut sablier d’Al-Jeit, avec mon maître : ils m’ont sauvé la vie et montré que j’étais complètement libre…

Etait-ce une invitation à parler du Rentaï ? Ou juste un bout de son apprentissage qu'elle lui offrait comme un secret ou un lien.. ou même une indication.. Il décida que c'était tout à la fois et, de toute façon, il est dans sa nature de toujours rendre ce qu'on lui offre à l'équivalent. Sans doute ne pourra-t-il jamais rembourser l'enseignement qu'elle lui offre et tout ce qu'il lui ouvrira.. mais échanger un souvenir est à sa portée.

-Je suis entré dans le Rentaï avec la certitude que je découvrirais le plus grand secret des marchombres. Je me suis réveillé sur le sable, aussi nu et ignare que lorsque j'y ais grimpé. J'étais déçu et furieux. Déçu parce que cette route a été faite pour rien et furieux parce que j'étais persuadé que j'aurais la greffe. Par colère ou non, j'ai pensé comme toi et je le pense encore aujourd'hui. Aucune montagne n'a le droit de nous juger. Mais lors de ce voyage, j'ai découvert bien plus qu'une greffe.


Le marchombre sourit distraitement en fixant son regard dans celui de Libertée. Il l'oublie si souvent sa greffe, tant elle lui est naturelle dans le fond. Aussi parce qu'elle ne lui est d'aucune utilité dans l'instant. Mais il pourrait percer chaque détail de ce jolie visage, quelque soit l'heure, quelque soit la couverture dont se recouvre le soleil.

-Il n'y a plus de secret que la nuit saurait me garder..

Un petit clin d'oeil avant de prendre un ton plus décontracté.

-Je n'ai jamais gravit ce fameux sablier ! C'est au programme de nos prochaines sorties?

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Lun 08 Oct 2012, 19:05

Un sourire étira les lèvres de Libertée lorsque Nuhadu parla du Rentaï. Le plus grand secret des Marchombre ? Il l’avait sans doute trouvé, d’après ce qu’en attestaient ses paroles, mais il ne l’avait pas encore fait consciemment.
Parce que ce secret pouvait se dire, mais en se libérant par la voix, perdait de sa profondeur. Alors, Libertée décida de lui donner un indice, et traça quelques lettres dans le vent.


Secret bien gardé
A la lumière du jour
Rayonnant

D’humeur badine, la jeune femme lui tira à nouveau sur les tresses, et répliqua d’un ton mordant :

- Oh, mais escalader simplement ce sablier est trop… à la portée de tous. On corsera un peu ça !

Un clin d’œil suivit sa boutade, et elle s’élança à nouveau.
La course, le vent et le soleil. Que demander de plus ?



♥ ♥ ♥


Ils se dirigeaient vers Al-Jeit.
Al-Jeit, ville-lumière, ville-son et ville-art. La cité des Dessinateurs, dans toute leur splendeur. Cela faisait un moment maintenant que Libertée ne s’y était plus rendue, mais elle était déterminée à y emmener Nuhadu… Tout simplement parce que pour elle, sceller son apprentissage passait par la même épreuve qu’elle avait subie des années auparavant : monter ce fichu sablier avec pieds et poings liés. Une épreuve de force, mais pas que. Pas du tout que, même.

Mais elle restait intransigeante sur les divers exercices que son apprenti exécutait les uns après les autres. Elle savait qu’il la dépassait dans plusieurs domaines – la course, la force – et s’amusait toujours autant à le provoquer verbalement pour aiguiser son sens de la répartie. Malgré tout, le rythme de leur voyage s’était fait plus indolent, moins précipité. Sans doute une conséquence de cette longue période durant laquelle ils ne s’étaient pas vus…
Non.
Une conséquence que Libertée, même si elle savait que c’était indispensable, peinait à admettre qu’elle n’avait plus grand-chose à apprendre à Nuhadu. Elle n’était plus là que pour consolider les bases, discuter avec lui et l’embêter de temps à autre, mais ces six mois l’avaient vu grandir et mûrir, et ses capacités s’étaient réellement affichées au grand jour.

Alors, elle parlait de plus en plus.



♥ ♥ ♥


-… Et puis, c’est quand même compliqué comme confrérie, les Rêveurs. Même s’ils m’ont expliqué plusieurs fois, j’ai jamais vraiment saisi leurs histoires de cercles…

S’arrêtant brutalement au milieu de sa phrase, Libertée stoppa sa marche et tendit l’oreille. Des cris retentissaient un peu plus loin, et elle entendit distinctement des bruits de lames qui s’entrechoquaient. Fronçant les sourcils, elle fit signe à Nuhadu de la suivre discrètement et se faufila entre deux buissons pour observer la scène qui se déroulait.

Il y avait un amas d’hommes juste devant eux.
Un au centre, qui brandissait une petite épée, entouré d’autres équipés de haches, de sabres et de serpes. Celui qui se faisait attaquer par les brigands semblait avoir du mal à suivre les mouvements de ses assaillants – au nombre de cinq – et ripostait avec vivacité mais un manque de technique très clair.

Un sourire étira les lèvres de Libertée.


- Allez mon jeune héros. A toi !

Et son visage fut envahi par une moue appréciatrice, alors qu’elle jaugeait le « damoiseau en détresse ».

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Dim 14 Oct 2012, 22:29

Il ne s'en était pas rendu compte, le fou. Trop occupé à suivre la petite marchombre qui ne cessera sans doute jamais de tirer sur ses tresses, il n'avait pas compris que cette apparente promenade était déjà une nouvelle aventure avec son maître !

Le vent sifflant à leurs oreilles, le soleils éclairant leurs routes..
Oh, pour sûr il aurait pu s'en passer de ce gros paresseux dans le ciel ! L'ingrat qui chaque matin entache le ciel de sa sanglante domination. L'immonde lumière qui fait de l'ombre à la Lune. Pourtant, malgré que toutes ces pensées le traverse à chaque fois qu'il voit s'élever le brulant œil, la rancune se laisse bien vite apaiser par la chaleureuse caresse de ses rayons.

Esprit changeant, esprit fou.
Cœur aimant.
Crocs sanglants.

Y a-t-il une quelconque logique dans l'esprit des hommes ? Il n'y a sans doute pas de l'esprit de cet homme. Il aime la chaleur mais hait le soleil, tout comme il aspire à l'Harmonie et s'éprend du Chaos.

Dans tout les cas, le vent sifflant à leurs oreilles, le soleil éclairant leur route, l'apprenti et le maître dansaient sur la vie et les courants, jouaient des crocs et des griffes, des rires et des chants. Il redécouvrait l'incroyable marchombre qui lui en avait tant fait baver et qu'il a appris à admirer en chaque instant. Il s'étonne pourtant d'avoir garder un souvenir d'elle quelque peu exagéré.. A moins qu'elle ne se soit vraiment ramolie ! Ses exercices, plus que des défis, lui semblaient devenu des jeux. Pas forcément faciles, mais bien moins impossibles !
Ça lui est devenu si naturel.. Mais n'est-il pas en train d'accomplir ce qu'il estimait être l'impossible il y a... un an, deux.. déjà trois ? Si seulement il y pensait, il serait prit d'une bien violente nostalgie..

Juste le rire, le rire qui semble ne jamais vouloir s'arrêter. L'aventure qui le guide vers Al-Jeit secoue son être d'une joie infini, d'un rêve qui l'emplit. Même l'ombre de Lacrya ne l'atteint pas. Il file sur l'Harmonie, poursuivant une Libertée qui lui semble incroyablement proche pour une fois ! Tellement plus, comme si tendre la main lui suffirait à l'attraper.. Mais ce n'est plus elle qu'il veut. Il veut cette lumière au loin ! Elle n'était pas là avant, pas pour lui.. Mais il comprend que c'est elle que son maître pourchasse depuis bien longtemps.

La Voie lui est ouverte et il la chevauche au plus près de son Guide.
La veulent-ils tous au fond ?

Aujourd'hui, ils se contentent d'avancer. Ils ne sont pas pressés, c'est tout ce qu'il sait. Et il a encore tant à apprendre ! Mais Libertée prend terriblement son temps. A vrai dire, sa langue s'est faites plus mouvementées ces derniers jours. Les discussions ne cessaient de s'élargirent et de gagner en profondeur.. encore qu'il arrivait souvent qu'ils échangent de vulgaires banalités ou de piquants assauts pleins d'humours. Cependant, les arbres étaient bien agités en cette calme journée. Trop pour que la conversation perdure.

Cris et chocs.

La petite marchombre réagit au quart de tour et se glissa dans la végétation en invitant son apprenti à l'accompagner. Il aurait été bien en peine de dire non, la curiosité le tiraillait aussi et il n'était pas dans sa nature de garder son nez loin des ennuis !

Ohoh ! Pas de surprises ! Un pauvre homme s'est fait encerclés par cinq autre tout aussi pauvre à forciori.. a chacun sa pauvreté !
L'un avait le malheur de s'être fait beaucoup d'ennemis ! Mais bien qu'il eut une épée, de bonne facture au premier coup d'oeil, il était bien loin de savoir l'utiliser ! Bien sûr n'importe qui saura comment frapper avec une épée, mais tout le monde ne saura pas toucher.. Alors repousser cinq assaillants. Armés qui plus est.

Les autres.. eh bien ils en avait après la richesse du premiers ! Équipés au petit bonheur la chance, brandissant des haches redoutables et des serpes maladroites.. L'un d'eux avait au moins un sabre, mais il n'avait pas plus de connaissances en la matière que sa cible.. Seul le nombre les avantages, c'est certain !

Ça en fait de bons amuse-gueule pour deux marchombres !

- Allez mon jeune héros. A toi !

Un sourire carnassier étire les lèvres du jeunes marchombre.

-Ohoh ! Tu me les laissest tou.. C'est quoi ce regard ? Alors là non, ne compte pas sur moi pour te pêcher un joujo... Enfin.. Bon j'y vais.

Alors qu'il se réjouissait d'étaler les cinq malheureux surpris dans leur horrible métier, le regard que Liberté jetait a leur victime capta celui de Nuhadu. Il ne lui fallut pas deux secondes pour y lire les pensées de son maître. L'idée même qu'elle l’envoi, lui, s'occuper des gredins pour lui pousser le jeune homme dans ses griffes l'irrita. Non, ce n'était pas de la jalousie ! Enfin pas le genre qu'il éprouverait si un homme tournait son regard sur Lacrya. Il la devait plutôt à l'impression que l'homme allait venir s'immiscer dans leur aventure et gêner son apprentissage.
Parfois, il faut aussi lire l'ordre qui transparaît dans le regard de la petite marchombre.

Poussant un long soupir, Nuhadu se résigne. Il est son apprenti.. Qu'a-t-il à redire là-dessus ?
Pff, vous parlez d'un héros ! C'est pas lui sera récompensé pour ce sauvetage à première vu !

Se glissant hors des branchages, apparaissant comme une ombre qui se serait détaché du sol, il se présente sans plus de manières à ses adversaires. Bien occupés à pousser leurs victimes à la faute, aucunes de ses cibles ne lui prêta la moindre attention.
Ses doigts glisse sur le pommeau de ses lames chéries, même les petits poids dans la poches de sa veste semblent l'appeler.

Alors alors..
Tuer ou pas ?

Laissons leurs le soin de choisir leur destin. Il ne prendra pas la responsabilités de ses vies sur lui. Chacun a le droit de fuir.

Nuhadu roule doucement ses épaules, avançant dans la plus parfaites tranquilités vers le combats. La fougueuse proie défendait sa vie chèrement ! Il y a de quoi être impressionné par la détermination dans ses mouvements. Roy aurait adoré cet homme ! S'accrocher ainsi à la vie ! Ça mérite bien un coup de main !

Un œil l'apperçoit enfin quand le pied du marchombre frappe l'arrière d'un genou.
Han.. ce que ça peut-être bruyant un combat.. Le cri de souffrance s'accompagne des hurlements de ses compagnons.. Pourquoi ne pas laisser les lames chanter simplement ?

Une hache fuse vers lui et puis un sabre et même une serpe ! Son sourire s'agrandit. Aucun ne le touchera ! Lui, par contre..

Quelques membres cassés plus tard, une épée sanglante et un sourire amusé observent les brigands s'enfuirent en boitillant ou se tenant le ventre. Seulement quatre d'entre eux cependant. L'un eut la malchance de se détourner du combat quand sa proie passa à l'attaque. Une épée ne se fait jamais prier pour voler une vie.
Nuhadu peut sentir les siennes, bien mécontentent d'avoir raté une occasion de goûter le sang. Comme si ces crapules méritaient des lames aussi parfaites ! Non, qu'ils aillent repenser leur condition et remercier la chance qu'il ne se soit pas mis en tête de les libérer d'une vie qu'il ne savent pas apprécier à sa juste valeur !
Ils ont bien de la chance, parce que loin de s'emporter, le marchombre se sent d'humeur à rire un peu. L'homme à ses côtés semble près à lui témoigner sa reconnaissance. Ha ! On ne se fait pas sauver tout les jours ! Mais le marchombre a bien une autre idée derrière la tête. Roy aurait eut la même après tout !

-Redresse ton sabre l'ami ! Son panache à mérité de rencontrer le mien!
Il tire l'une de ses brillantes épée avec un petit clin d'oeil pour son adversaire. Pas besoin d'user des deux contre un homme épuisé qui est bien loin d'égaler son expérience en la matière.

Le sauveur aux tresses virevoltantes entame seulement sa danse, une belle danse vibrante que Roy appelle familièrement ''Duel''. Et qu'il le veuille ou non, son adversaire va devoir suivre le rythme..


__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Lun 15 Oct 2012, 11:14

-Ohoh ! Tu me les laisses tou.. C'est quoi ce regard ? Alors là non, ne compte pas sur moi pour te pêcher un joujo...

Libertée lâcha du regard l’homme encerclé pour fixer son apprenti d’une manière qui voulait tout dire. Presque un regard noir. A la base, ce n’était pas un jouet, elle l’avouait ! Mais il fallait bien admettre qu’il était pas mal foutu, ce gredin, et que donc il l’intéressait potentiellement. Enfin, dans tous les cas…

Enfin.. Bon j'y vais.

Un petit rire s’éleva dans la gorge de la marchombre qui fixait les brigands. Ces derniers n’avaient même pas remarqué leur présence, et c’était très drôle de voir leur réaction quand le jeune marchombre s’élança et fit basculer l’un d’entre eux d’un petit mouvement de pied derrière le genou.

Ce fut avec une certaine fierté – ou une fierté certaine – que Libertée observa son apprenti se débarrasser rapidement des brigands, tantôt les mettant hors combat, tantôt les faisant fuir. Seuls quelques malheureux ne purent éviter sa lame et finirent dans un bain de sang, la vie filant avec le fluide vital qui les quittait. Et alors que la jeune femme allait invectiver son apprenti pour lui dispenser quelques derniers conseils, ce dernier se retourna contre celui qui l’avait sauvé pour l’intimer à échanger quelques brettes avec lui.
Un long soupir franchit les lèvres de Libertée, mais elle ne dit rien, se contentant d’observer.

L’inconnu fut d’abord surpris de la manière dont tournaient les choses, et laissa son regard traîner autour de lui. C’est alors qu’il la vit enfin, et elle vit un éclat passer dans son regard. Il semblait avoir plus ou moins compris ce qu’il se passait, en tout cas qu’il était face à un jeune homme expérimenté – il s’était débarrassé des brigands, lui – mais qu’elle ne l’empêcherait pas de bretter contre lui. Elle put distinguer ses lèvres s’étirer dans un soupir, mais il leva sa lame avec plus de détermination, comme le lui avait indiqué le garçon.
Mais il ne laissa pas ce dernier l’attaquer : il lui laissait le temps de se reprendre, et cela lui suffisait, apparemment. Son regard fila vers l’épée tendue vers lui, et il cligna des paupières. L’instant d’après, l’arme de Nuhadu s’arquait comme si elle avait été faite de gélatine entre ses doigts, et l’inconnu éclata de rire.


- Ils m’ont pris par surprise, et je n’ai pas pu investir l’Imagination avant que vous arriviez. Mais il aurait fallu moins d’une seconde d’inattention de leur part pour qu’ils soient tous expédiés…

Les sourcils de Libertée s’arquèrent quelques secondes, et elle fut bien vite auprès de son apprenti pour voir l’état de la lame : elle détestait que cet homme eût pu gâcher une si belle arme ! Mais voyant son regard devenu dur, ce dernier offrit quelques éléments de réponse.

- Ce n’est qu’un dessin. Regardez.

En effet, la lame de Nuhadu reprit instantanément son port d’autrefois, et un soupir de soulagement passa les lèvres de Libertée.

- En gros, vous nous dites qu’on a été inutiles. J’apprécie l’effort. Bonne route, dans ce cas !

Non pas qu’elle était furieuse, mais elle détestait que l’on se foute d’elle de la sorte. L’air suffisant de l’homme l’agaçait, oui.

- J’en oublie les bonnes manières, excusez-moi mademoiselle ! Je vous remercie de votre aide, vraiment. Ce jeune homme est pourvu d’un grand talent, assurément ! Pour vous montrer ma gratitude, permettez-moi de vous accompagner sur une partie du chemin. Je me rends moi-même à Al-Jeit, donc demain je vous quitte.

Libertée planta son regard dans celui de l’homme, et lâcha un soupir. Après tout… pourquoi pas ?

- Nous nous rendons aussi à Al-Jeit.

En effet, il ne leur restait plus qu’une journée de marche avant d’arriver dans la capitale de l’Empire. Ils avaient franchi l‘Arche quelques heures plus tôt, se repaissant de sa beauté et des miroitements qu’il dispensait sur l’immensité du Pollimage.

- Nuha, pourquoi tu as utilisé tes épées ? La prochaine fois, tu combattras sans. Tu n’as pas besoin d’une arme, puisque tu en es une….

Elle avait murmuré ces quelques instructions à l’oreille du marchombre, et puis d’un haussement d’épaule avait lancé la marche. Tranquille.

- Au fait, je m’appelle Manao, et vous ?
- Libertée. Mais que faisiez-vous par ici ?
- J’ai été envoyé dans un petit village non loin pour exercer mon talent, alors qu’une auberge a été complètement carbonisée par une maladresse du cuisinier. Je retournais dans ma congrégation quand ces brigands ont débarqué… en plus, j’ai perdu mon cheval.


Libertée eut un petit sourire presque désolé, mais continuait à observer l’inconnu.
Dans son ventre, elle sentait ce désir primaire grandir, même si elle ne lui faisait pas confiance à cet homme. Mais bon, après, il pouvait le combler, son désir, non ? Alors, et bien…
Elle commença à l’amadouer, jetant un œil à son apprenti qui ne semblait pas perdre un mot de la conversation. Après tout, on ne rencontre pas non plus un Dessinateur tous les jours, et la rose que ce dernier Dessina était si belle que les deux marchombres en furent éblouis.
Ne jamais sous-estimer l’Imagination…


__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Dim 21 Oct 2012, 13:00

La danse se coupe court quand la lame brillante fend l'air.. et se ratatine comme une quelconque chose gluante sous le regard abasourdi du marchombre. Trois secondes ne suffisent pas pour qu'il comprenne ce qui vient de se passer et lorsqu'il lève son regard décontenancé sur son adversaire qui était prit d'un violent rire..
Son épée.. l'une des armes que Roy lui a offerte ! Qu'a-t-il osé faire à son épée bon sang !
Le poing du marchombre se serre douloureusement sur le pommeau de l'arme, rendue disgracieuse par ce dessinateur anciennement victime de brigands.. Alors comme ça il n'avait pas besoin d'aide ? Et un poing dans la figure, ça lui fera ravaler sa langue ?
Pas besoin d'une épée pour gagner son duel !

Mais Libertée était déjà près de lui et il trouva quelque réconfort à la voir partager sa colère. En côtoyant le marchombre, elle a du s'apercevoir qu'il tenait beaucoup à ses lames. Elles sont une part de son histoire tout comme il voit en leur éclat les promesses de son avenir. Il ne lui ai jamais venu à l'esprit de s'en séparer et il espérait véritablement se briser bien avant elles ! Mais ça.. finir dans cet état.. C'est presque une insulte..

- Ce n’est qu’un dessin. Regardez.

Ah mais oui ! Les dessins ne sont pas éternels !
Quel plaisir de retrouver l'éclat et le fil acéré de sa lame ! La joie brille à nouveau dans les yeux du marchombre qui en oublie même de s'intéresser a l'ancien prince en détresse ! Il glisse un doigt sur l'acier pour s'assurer qu'il est toujours le même et le redécouvre froid et splendide comme avant ! Bon sang ! Quelle frayeur il a eut !
Oh mais, on parle de lui là non ? Un jeune homme de talent ? Ah mais oui, c'est bien lui ! Il n'est pas si méchant le bougre, bon peut-être un peu prétentieux mais au moins il a l'oeil ! .. L'hopital qui se fout de la charité ? Allons bon ! On a bien le droit a quelques compliments pour avoir sauver un dessinateur dans la mouise ! Cependant.. Depuis quand est-il prévu qu'il les accompagne ? Qu'a-t-il manqué dans la conversation pour qu'elle progresse autant ?

- Nous nous rendons aussi à Al-Jeit.

Le jeune homme ravale toute protestation. Son maître à tranché et à en voir le beau visage de l'homme, il n'a aucune chance de la faire revenir sur sa parole.. Et on ne revient pas sur une parole. Si elle le laisse les accompagner alors soit ! Après tout, ils n'en sont pas à un jour près.

- Nuha, pourquoi tu as utilisé tes épées ? La prochaine fois, tu combattras sans. Tu n’as pas besoin d’une arme, puisque tu en es une….

Le murmure de Libertée lui tira un sourire. Bien sûr qu'il est une arme, au moins aussi efficace qu'une épée ! Elle avait veillé à ce qu'il soit capable de se défendre seul et cinq paysans ne sont pour lui qu'une broutille maintenant ! A vrai dire, il aurait mieux fait de laisser ses épées dans leur fourreau, il aurait éviter que le sang ne coule trop.. mais s'il est une arme il n'en reste pas moins que ses armes font parti de lui, parce qu'il les détient depuis suffisamment longtemps pour leur porter la même attention qu'au reste de son corps.
Il n'en garde pas moins le conseil de Libertée. Après tout, Roy n'utilise pas son épée contre n'importe qui. Peut-être que sortir ses lames trop facilement est un défaut..
Ou une faiblesse ?

- Au fait, je m’appelle Manao, et vous ?
- Libertée. Mais que faisiez-vous par ici ?
- J’ai été envoyé dans un petit village non loin pour exercer mon talent, alors qu’une auberge a été complètement carbonisée par une maladresse du cuisinier. Je retournais dans ma congrégation quand ces brigands ont débarqué… en plus, j’ai perdu mon cheval.


Ne se fait-il pas un peu oublier dans cette conversation ?
Un sourire moqueur sur les lèvres, le jeune homme se fait l'ombre de leur nouveau compagnon. Encore un qui n'a pas résisté au charme de Libertée, à coup sûr ! Il suffit de capter les regards qu'il lui porte pour s'en rendre compte! Quant aux regards de de son maître il les avait déjà vu assez souvent pour se douter de la suite des événements. Ha ! Qu'elle essaye seulement de prétendre que des loups se cache dans le coin pour l'éloigner ! Encore que, vaut mieux partir à la chasse au loup que de risquer de gêner cette femme, elle serait capable de se venger !

Les Dessinateurs ne sont pas seulement des prétentieux et des tricheurs. Il l'avait pu l'appréhender en rencontrant Hen, il y a.. si si longtemps ! Un dessinateur d'excellent niveau ! Même s'il faisait un très mauvais médecins ! Et surtout, il était complètement fêlé ! Se planter des poignards dans le corps pour rester lucide et maintenir d'imposant dessins.. c'était juste de la folie ! Un miracle qu'ils aient échappé à cet Ours-élastique ! Brr.. rien que d'y repenser fait mal a Nuhadu ! Comment diable a-t-il pu souffrir autant lors d'une balade dans les branches ?
Enfin bref ! Les Dessinateurs ne sont pas seulement des prétentieux et des tricheurs ! Se sont aussi des personnes capable de poésie. De forts sentiments. Les rares qu'aient connu Nuha étaient adepte de la beauté et lorsque le fameux Mano dessina la rose, il sut qu'il n'échappait pas à la règle ! Ça mérite bien qu'il lui pardonne l'affront fait à son épée.

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Dim 21 Oct 2012, 23:33

Libertée s’amusait à échanger avec Manao, et elle devait avouer que plus elle le découvrait, plus elle le trouvait assez étrange. Non pas bizarre, mais étrange, parce qu’il avait une manière de parler et de s’adresser aux gens toute particulière, fait de courtoisie et de gentillesse, jusque dans son regard. Et pourtant, une attitude spéciale la mettait en garde… Bah !
Il ne pouvait rien contre elle, de toute façon. Surtout dans un lit…
A cette pensée, un petit sourire étira les lèvres de la marchombre, qui tourna la tête vers Nuhadu. Ce dernier ne s’était même pas présenté, en fait, préférant les laisser… seuls ?

Elle voyait bien qu’il n’était pas spécialement à l’aise, et même assez agacé de la présence du Dessinateur, mais après tout… Le lendemain, ce dernier serait parti !

Alors, quand ils dressèrent le camp, Libertée décida qu’elle allait chercher le petit bois pour faire du feu. S’enfonçant dans la forêt, elle entendit simplement Manao qui disait qu’il venait avec elle.
Bon… et bien, ils étaient sur la même longueur d’onde, et Nuhadu avait toujours ce bon sens caractéristique… non ?



♥ ♥ ♥



La chaleur du corps de Manao était difficile à quitter, et pourtant lorsque Libertée se réveilla, elle s’en extirpa sans état d’âme.
Un peu déçue, même.
Mais bon. Haussant les épaules, la marchombre passa près du feu et effleura l’épaule de son apprenti du bout des doigts : ils allaient partir. Il leur fallait juste déjeuner avant cela. Elle avait très envie de s’en aller avant que le Dessinateur ne soit…


- Bonjour mademoiselle…

Un léger soupir franchit les lèvres de Libertée, et ses épaules s’affaissèrent légèrement. Bon, bah, raté. Tant pis, Al-Jeit n’était pas si loin que cela !

- Salut…

Jetant un coup d’oeil à Nuhadu, Libertée se demanda comment allait réagir ce dernier, et comment il interpréterait la chose. En fait, elle était surtout déçue par le manque de technique de Manao, et puis… et puis, il lui avait semblé que quelque chose manquait, dans ces étreintes. Un peu de sauvagerie, sans doute, mais il fallait bien avouer que le souvenir de Gil flottait aussi dans son esprit, et elle détestait cela.
Autant dire qu’elle était d’une humeur exécrable.


- Bon, allez, on se bouge. Faut arriver vite à Al-Jeit.

Le voyage se passa dans un calme plat, où seules quelques paroles furent échangées entre les marchombres et le dessinateur. Et quand enfin les portes d’Améthystes et leur arche furent au dessus de leur tête, Libertée poussa un soupir de soulagement.

- Et bien, Manao, peut-être se croisera-t-on à nouveau…

Et sans un mot de plus, la petite marchombre se fondit dans la foule.
Suivie de près par son apprenti.



♥ ♥ ♥



- J’ai une faim de loup ! Tu veux manger quoi Nuha ?

Attablés dans une auberge tranquille, dont le nom, La Petite Eternité, semblait accordée à son ambiance chaleureuse, Libertée observait son apprenti tranquillement. Elle n’avait pas encore envie de se lancer dans l’escalade du sablier…

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Lun 29 Oct 2012, 08:58

La compagnie de Manao est plus qu'appréciable, galant, amusant et même attentionné. Certes il ne se tourne pas vers le jeune homme tressé lorsqu'il se montre si charmant, mais il n'en reste pas moins de bonne compagnie et Libertée semblait l'apprécier au plus haut point. Aucun doute qu'ils finiront par le laisser pour faire plus amples connaissances ! Ça promet une soirée tranquille au moins.

Nuhadu se pensait d'un sommeil profond quand il ne connaissait pas les marchombres. Depuis qu'il est sous la tutelle de Libertée, un rien parviens à le tirer de ses rêves et il s'en trouve même assez matinal. Ainsi, l'appel discret des doigts de son maître sur l'épaule du jeune homme suffit à lui ouvrir les yeux. Il est tôt, comme chaque fois qu'il lève le camp avec Libertée. Enfin, peut-être vraiment tôt cette fois. N'a-t-elle pas peur de secouer un peu notre invité en le faisant se lever à des horaires si matinales ?

- Bonjour mademoiselle…

L'apprenti tressaille. Il est donc le dernier levé ? Mince, il doit-être plus tard qu'il ne le pensait ! Pas question d'être à la traîne ! Il se redresse et jette un œil sur le Dessinateur.. Bon sang, quel regard il porte à Libertée ! Il n'a pas du perdre sa nuit lui ! Nuhadu se demande même s'il ne devrait pas se recoucher, car l'homme ne semblerait pas dire non à chercher un peu plus de bois encore..
Libertée par contre.. On est bien loin la marchombre guillerette qu'il a l'habitude de côtoyer !Sans doute que se débarrasser de Manao le plus tôt possible ne serait pas un luxe. Hoho ! Ils pourraient le bâillonner et le laisser ballotter au bout d'une branche !

Sans doute que l'immense sourire carnassier du jeune homme attisa la curiosité de Manao. Mais Nuhadu répondit au quart de tour à l'appel de son maître à lever le camps. Le pauvre Dessinateur ne sera plus des leurs bien longtemps ! Peut-être même que Libertée lancera un pas de course, qui sait ?

Le Dessinateur ayant été .. expulsé ? Ce n'était pas très loin.. à l'entrée de l'immense et magnifique capitale, Libertée et Nuhadu se retrouvent à sinuer dans la foule. C'est drôle, cette façon qu'elle a d'avancer, sans ralentir, suivant le moindre passage que les corps errant lui offrent. Même dans un moment aussi anodin que la traversée d'une ruelle, on la devine marchombre dans toute la splendeur du terme ! Pourtant, lorsque les regards se tournent sur elles, Nuhadu n'y lit aucunement l'admiration, ils sont plutôt lubriques au possible.. A-t-il jamais été comme ça aussi ? Capable de se retourner juste pour observer le beauté d'une jeune femme croisé au détour d'une ruelle ?
Non, la question, c'est plutôt pourquoi ne le fait-il pas ? N'est-il pas humain lui aussi ? Il doit bien avoir quelques hormones le poussant à apprécier les jolies formes quelque part en lui non ?

Il doit bien y avoir des yeux de brumes où se plonger, quelque part dans l'empire.. Non ?

Les autres femmes ne peuvent-être à la hauteur. Même Libertée finira par ne plus apprécier de changer de partenaire à tout bout de champs ! Tout le monde finit par s'éprendre. Même les marchombres doivent se laisser attraper dans les filets de l'amour !
Merwyn tout puissant, que c'est niais ! Il faut qu'il se remplisse l’estomac au plus vite !


- J’ai une faim de loup ! Tu veux manger quoi Nuha ?

L'estomac de Nuhadu n'a cessé de grogner depuis bien dix minutes, aussi n'a-t-il pas l'intention de surenchérir, mais le choix de l’expression lui tire un sourire amusé. C'est vrai qu'il fait faim ici ! Puisque son maître ne s'est pas mise en tête de lui faire escalader une tour, c'est le moment de se faire péter le bide !


-Ce qu'ils ont de plus gros et de meilleure ! Puisque c'est toi qui régale, je ne vais pas me priver!

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Lun 29 Oct 2012, 18:22

- Evidemment, je ne vois pas comment ça pourrait en être autrement... C'est pas comme si tu avais des sous à dépenser, toi !

( lui fait une petite grimace )

- Je prendrai un civet de sanglier, avec beaucoup de sauce sur les galettes. Vous avez un peu de pâtes ? J'aimerais en avoir avec les galettes de niam. Ah, et puis, lui il veut...

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Mar 30 Oct 2012, 01:08

-Lui il prendra votre plus grosse entrecôte de Siffleur! Bien épicée s'il vous plait et accompagnée d'un pichet de cidre!

-Je te fais don de la boisson ma chère Libertée, j'ai au moins assez d'argent pour ça! Et puisqu'on a le temps de papoter de tout et de rien, j'aimerais que tu me racontes un peu ce que tu sais sur Lacrya.. Même si je me contient, je dois dire que votre rencontre m'inquiète un peu!


__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Mar 30 Oct 2012, 13:30

- Ce que je sais sur elle ? J'espère moins que toi, quand même...

( petit clin d'oeil )

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Mer 31 Oct 2012, 12:15

Le jeune homme sourit, rien n'est sûr avec Lacrya, il aura quand même mit sacrément longtemps à n'obtenir que son nom, le vrai. Bien sûr, elle s'est confiée à lui en haut de cette tour à Al-Jeit, lui offrant une nouvelle identité qu'il espérait être la vrai. Et puis, elle s'était révélée être une envoleuse, un peu brutalement certes, mais ça c'était prouvé. Et maintenant, que lui reste-t-il à découvrir sur elle ?

-Je serais bien chanceux si c'était le cas ! Mais est-ce vraiment important que tu en sâches plus ou moins que moi ? Ce que je veux savoir, c'est ce que tu sais.


Il a besoin de savoir comment la retrouver, il suffirait qu'il envoie une lettre.. comme la dernière fois, mais il doute qu'elle accepte une lettre de lui après ce qu'il lui a dit. Comment des mots sans émotions, abandonnés sur une feuille pourraient-ils le faire pardonner ? En fait il se trompe, certains mots ont plus de force si on ne les prononces pas, n'est-ce pas le principe du poème marchombre ? Mais il est bien médiocre à ce jeu là... et s'il venait à en tracer un, il n'y a aucune chance pour qu'il choisisse l'émotion à tracer.. Pourquoi s'inquiète-t-il de tracer un poème déjà ?

Pour reconquérir Lacrya.. Mais oui, pourquoi pas.. amadouer une envoleuse qui hait les marchombres.. avec un poème marchombre.. Bien sûr ! Quelle incroyable idée !

Non, il faut qu'il soit plus sérieux, la première chose à faire, c'est filer à sa recherche ! Ombreuse. Le centre de toute choses il faut croire. De toutes ses rencontres. Il devra y retourner et cette fois il ne cédera pas à la forêt tant qu'il n'aura pas retrouver l'envoleuse !
Ah non ! La première chose à faire c'est manger ! La cuisine va vite et c'est un plaisir inuit de découvrir l'énorme pièce de viande qu'on lui sert. Ses yeux doivent briller comme ceux d'un gamin !


-Je dois rêver ! Bon appétit!

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Mer 31 Oct 2012, 15:02

- Je sais... Je sais qu'elle a suivi un bout de formation marchombre - je l'ai deviné et elle n'a pas démenti - je sais qu'elle tient énormément à toi, et je sais que pour l'instant, elle ne me tuera pas...

C'est déjà bien hein ?

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Mer 31 Oct 2012, 15:18

- C'est même pas mal du tout!

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Mer 31 Oct 2012, 15:27

- Et pourquoi cette soudaine curiosité, jeune homme ?

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Mer 31 Oct 2012, 15:30

-Peut-être que je tient à elle moi aussi. Ca doit bien faire trois éternités que je ne l'ai pas revue!

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Mer 31 Oct 2012, 18:35

- Tiens, une éternité, c'est entre deux et trois mois ?



__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Mer 31 Oct 2012, 19:35

-Ben .. dans ces eaux là! D'ailleurs, ça doit faire autant d’éternités sinon plus que je ne suis pas revenu dans cette jolie capitale! Je suppose que lorsqu'on en sortira, elle n'aura plus de secrets pour moi?

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Mer 31 Oct 2012, 20:46

Libertée sourit à son apprenti.
Al-Jeit, sans secret ? Impossible !


- Si on peut considérer que le secret-même ne peux plus avoir de secret… Pourquoi pas ?

♥ ♥ ♥

Elle réveilla Nuhadu très tôt, alors que le soleil était loin de dépasser l’horizon. En effet, elle voulait commencer l’ascension de la tour avant que l’astre diurne ne propage ses rayons sur les murs d’Al-Jeit, tout simplement pour pouvoir admirer les premiers rayons sur la ville-lumière.
Le poussant un peu, elle lui fit néanmoins courir une petite heure pour s’échauffer, avant de se pointer en bas de la tour en question, ce sablier immense.

La première partie était facile, et permettrait à Nuha d’apprivoiser les contraintes.
La seconde allait être une torture, mais lui ouvrirait parfaitement les yeux.

Mue par un instinct puissant, Libertée prit cependant le temps de se plonger dans la gestuelle avant de commencer l’ascension.

Mains qui montent, s’ouvrent au monde, s’offrent à l’Harmonie.
Inspiration.
Mains qui descendent, s’offrent à la Terre, guident vers soi.
Expiration.

Un sourire sur les lèvres, elle se tourna vers son apprentie, tranquille. Dans un tel état de sérénité et de calme qu’elle se surprenait elle-même.
Tournant son sac pour le faire passer sur son ventre, elle attrapa des chaines et des verrous et les tendis à Nuhadu, une lueur de défi au fond des yeux.

- Allez, donne-moi tes mains, jeune loup. On va faire joujou.

Un ton badin, mais avec un fond sérieux qui n’acceptait pas de protestation.
Libertée ne parlait presque jamais ainsi…
Que lorsqu’elle savait que c’était nécessaire.




[ Court ! >.<" ]

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Mer 31 Oct 2012, 22:36

Danse lune
Danse rêve,
Brille monde
Qui t'émerveille

Morphée aimante
Sourire serein
Sommeil divin

La nuit, calme et douce nuit ne dura peut-être pas aussi longtemps que Nuhadu ne l'espérait, mais pas une goutte de fatigue ne vint le revendiquer après cette course matinale. Longue course dans un silence citadin, donc tout sauf silencieux dans une ville aussi importante qu'Al-Jeit. Pourtant, ils ne furent pas gêné par les activités des habitants et commerçants qui prenaient l'aube de vitesse. Comme si elle savait pertinemment quand et où passer, Libertée guida son apprenti à travers rues et ruelles quand elles étaient les moins fréquentées et même, la plupart du temps, désertes. Seule la brise vint les frôler, à moins qu'ils ne furent cette brise une heure durant.. divagations sans doute, mais cette course à la limite du nocturne permit à l'esprit du jeune homme de se vider et de se détendre. Une matinée aussi légère que parfaite. Si légère qu'il n'a le poids d'aucune arme sur lui, pas la moindre piécette ou bourse. Pour une fois, on ne reprochera pas à un étudiant d'arriver les mains vides..

Le marchombre est le seul outil dont il a besoin.

Bien sûr que la course était entièrement préméditée, sans doute que toute la route était prévue, encore que Libertée ne semble pas prévoir grand chose.. mais elle aboutit sur une tour qu'il se souvient de l'avoir entendu la lui décrire au tout début du voyage vers Al-Jeit. Immense sablier construit par la pierre qui s'élève au dessus d'eux et leur ferais de l'ombre si le soleil s'était levé.. ou si seulement l'ombre avait encore un sens pour Nuhadu. Elles se sont toutes ouvertes à lui et elles ne lui cacherons plus aucun secret. Ce jour, si lointain à présent, le Rentaï le reconnu comme un seigneur à part entière, comme le seigneur de la nuit. Son sang est noble, mais ce n'est que dans sa voie qu'il est vraiment puissant.. et épanouit.

Danse sombrelune
Ouvre toi au Monde
Offre toi à la Terre

Danse Sombrelune
Offre toi à l'Harmonie
Guide la vers toi.

Danse Darkmoon
Inspire
Expire.

Chaque geste, chaque geste parfait, est guidé par le souffle. Par l'inspiration, l'acquisition du temps et de l'essence, de la puissance et de la délicatesse. Et par l'expiration, la libération de l'énergie, l'accomplissement de la volonté, le souffle de la victoire. Et si le souffle est bon, le geste est parfait.
C'est pourquoi la gestuelle n'a que faire du temps, elle n'appartient qu'au souffle, au mêmes souffles qui s'accordent pour lui donner la perfection.

Le monde et l'apprenti sont en paix et unis.
Serein.

Pourtant. Le tintement curieux qui émane du sac du maître attire l'oreille et même l'oeil du jeune homme. L'ardeur du feu follet lui même semble s'être éteint dans la gestuelle de leur Voie. Son sourire est comme une promesse, celle d'un défi sans doute mais l'apprenti l'attend. Prêt, quoi qu'il arrive. Il le pensait en tout cas. Les chaînes étaient tout sauf attendues et le regard du maître assez inquiétant soudainement. Il s'en doute, mais il espère encore se tromper.


- Allez, donne-moi tes mains, jeune loup. On va faire joujou.
- Joujou ? Je ne me souviens pas que les loups avaient des laisses.. Tu ne penses pas que tout ça est.. de trop ?.

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 732
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: Groupe Vifé - Cours n°4   Mer 31 Oct 2012, 22:40

- Pas du tout. Au contraire !

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Groupe Vifé - Cours n°4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Groupe Leenio - Cours n°5
» Groupe Humo - Cours n°3
» Groupe Bizya - Cours n°2
» cours de latin
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Al-Jeit-
Sauter vers: