AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Naïs Jol
Maître Envoleur
Modératrice


Nombre de messages : 602
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Greffe: Griffes rétractables
Signe particulier: Aveugle

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Ven 16 Nov 2012, 01:16

≈≈≈ Naïs ≈≈≈

J’aurais voulu profiter encore de l’odeur de Pan, simplement enivrante, et de la chaleur de ses bras puissants. Or cette petite envie qui se manifeste presque sous la forme d’une légère onde, diffuse au creux de mon ventre, est particulièrement rare. Seuls trois, ou quatre hommes peut-être – dont Pan – , dans toute ma vie pouvaient se vanter de cet exploit. Me repliant sur moi-même, quasiment en position fœtale, je songe tout en caressant pensivement le torse de l’homme du bout des doigts comme un doux effleurement aérien : j’ai du sable entre les fesses et je peux indéniablement sentir crisser les grains malicieux qui se sont glissés dans mes cheveux emmêlés par la sueur et l’effort. Mais je suis bien. Juste bien. Formidablement bien.

Pan finit cependant par rompre le contact et je ne tarde pas à l’imiter en étouffant un bâillement sonore. Par la sainte culotte de l’Empereur, quelle nuit alors ! Lentement mais sûrement – non sans me débarrasser toutefois du sable collant encore à ma peau – je retrouve mon éternel short qu’Ainhoa ne supporte plus de me voir avec, même en peinture, ma chemise que je prends toujours soin de porter décolletée ainsi que mon corset tout neuf. Un sourire naît sur mes lèvres tandis que l’eau lèche joyeusement mes pieds et je profite de l’instant présent, ne sachant trop ce qu’il allait se passer à présent. Les itinérants resteront sûrement encore quelques jours : si en descendant vers le Sud avec la caravane, je n’étais pas certaine de remonter avec eux, ce vieux brigand d’Ythyen a finalement réussi à me convaincre – j’aurais sûrement mauvaise conscience à le décevoir. Alors, pour la première fois depuis longtemps, j’ai le temps de traînasser comme je le veux. Aussi, lorsque Pan me propose cette balade matinale, histoire de se remettre doucement en route, je hoche la tête de façon approbative.

Une balade matinale, rien que pour se réveiller lentement, après une nuit d’amour particulièrement torride : voilà qui est vraiment pour moi – pour ne pas dire exceptionnel ! D’aussi loin que je me souvienne, il me semble même qu’il s’agit d’une première. En fait, je me surprends carrément à apprécier ces minutes d’une journée qui commence sacrément bien en compagnie d’un homme extraordinaire. Déjà, il est Envoleur, épris de liberté, de puissance et de force ; et puis, il a des cornes, même si, en soi, ce détail ne change absolument rien à ma façon de l’aborder. Certes, son comportement et peut-être son mode de pensée aussi doit différer quelque peu des Alaviriens, mais Pan reste avant tout un homme.

Alors que quelques embruns malicieux et salés éclaboussent légèrement mon visage, un sourire espiègle naît sur mes lèvres. Au loin résonne les échos d’une mélodie, comme une complainte naturelle. La caresse de l’eau contre la roche ressemble presque, à cet instant, au chant des sirènes. Une petite idée germe doucement dans ma tête et doucement, comme un léger souffle, je me coule contre Pan.

- « Et si on faisait la course ? »

Presque innocemment, je me hisse sur la pointe des pieds jusqu’à ce que nos deux visages soient si proches que nos souffles s’entremêlent.

- « Là-bas ! Jusque la grotte ! Jusqu’au chant des sirènes… »

Je marque une légère pause pour laisser à Pan de repérer l’endroit – pas très loin en fait puisque la grotte doit se situer environ à deux cents mètres sur notre droite tout au plus.

- « Le premier qui arrive aura… »

À vrai dire, je n’ai pas encore réfléchi à la récompense. Si je gagne, je ne serais pas contre d’en savoir un peu plus sur l’Envoleur. En revanche, si je perds… Sauf que je ne compte pas perdre ce petit défi, aussi, joueuse et malicieuse, je dépose une bise douce et légère juste à la commissure des lèvres de Pan avant, dans un mouvement incroyablement rapide défiant toute rationalité, de pousser l’homme à l’eau. Voilà qui devrait le ralentir quelques secondes. Juste le temps qu’il me faut pour prendre un peu d’avance.

Moi, tricheuse ? Non, je n’oserais pas…
Moi, mauvaise joueuse ? Peut-être un peu…

Par la sainte culotte de l’empereur, si on ne peut plus rigoler deux minutes !

* *
*


Le vent fouette mon visage. Il joue avec mes cheveux, s’y engouffrant malicieusement. Il semblerait presque me donner des ailes, me poussant en avant à une vitesse tout bonnement hallucinante. Joue avec moi me susurre-t-il de sa voix douce, fraîche et pétillante. Envoles-toi avec moi me presse-t-il malicieusement. Et je te donnerais des ailes me promet-il enfin tandis que Pan, juste derrière, si proche, menace de me rattraper à tout instant. Alors, je réponds à la brise matinale, joueuse, et me laisse porter.

Le sable sous mes pieds semble m’ouvrir un passage, comme par magie. Il épouse la forme de chacun de mes pas aériens. Je n’ai pas remis mes bottes : elles limiteraient tout simplement ma liberté de mouvement sur un sol aussi meuble. Elles ne risquent pas de s’envoler sur plage aussi peu fréquentée, alors je les récupérerai tranquillement sur le chemin du retour. Mais pour l’instant de moi cette préoccupation…

* *
*


Les mains appuyées sur les genoux, je peine à retrouver mon souffle. J’ai donné un maximum d’énergie depuis les premiers mètres jusqu’aux derniers et j’imagine que Pan aussi puisqu’il semble tout autant essoufflé que moi. Mon cœur bat à tout rompre dans ma poitrine qui manque presque d’exploser. Ne tenant plus sur mes deux jambes, vacillantes, je finis par m’écrouler sur le sable humide de la grotte. D’une main hésitante, je ramène quelques mèches folles derrières mon oreille.

- « Par… la sainte… culotte… de l’Empereur… »

Tandis que je ferme les yeux, l’air pénètre de nouveau régulièrement dans mes poumons qui semblent réclamer toujours plus d’oxygène. Lentement, les battements effrénés de mon cœur ralentissent. Au bout de deux longues minutes qui me paraissent interminables, je retrouve une respiration presque normale. Roulant sur moi-même, je me redresse délicatement sur un coude alors que ma main effleure celle de Pan, écroulé de fatigue lui aussi. Le temps que les idées s’ordonnent dans ma tête, j’observe un moment le silence à peine perturbé par le ressac incessant des vagues.

- « C’est loin, là d’où tu viens ? »

Aussi loin que ma petite île natale qui s’étend au Sud de l’archipel des Alines, par-delà les Grands Océans ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan Hilibiaskiiyai
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 19/03/2012

Feuille de personnage
Age: 37 ans
Greffe: Peut créer des ondes de choc en tapant
Signe particulier: Cornes sur la tête

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Sam 17 Nov 2012, 12:25

Une course ?
Alors que Pan allait acquiescer tranquillement, Naïs se tourna pour déposer un baiser sur le coin de ses lèvres. Surprise. Très vite remplacée par un éclat de rire dans son regard : pas question de céder du terrain à l’Envoleuse ! Mais c’est trop tard, elle a déjà pris suffisamment d’avance pour qu’il sût qu’il ne pourrait pas la rattraper.
Cela ne l’empêcha pas d’accélérer sa cadence. Il aurait aussi pu tricher, mais n’avait pas envie : c’était aussi très agréable de se trouver derrière l’Envoleuse qui remuait son postérieur dans sa course… Hum. Secouant légèrement la tête, Pan accéléra encore, mais deux déconcentrations de suite, c’était beaucoup trop pour rattraper la femme qui filait comme un éclair sur la plage, vers la grotte.

Est-ce que d’ailleurs cette grotte faisait un bruit spécial ?
Elle avait pu la repérer ainsi ? Elle avait dit le chant des sirènes, c’était qu’une mélodie devait s’en dégageait. Pourtant, si Pan avait une bonne ouïe, il entendait les brunes de l’océan sur le sable, dans les fourrés, peut-être s’engouffrer dans la grotte aussi un peu, mais il était désormais bien plus près de cette dernière qu’ils ne l’avaient été lorsqu’elle avait lancé son défi.

Arrivant enfin à sa hauteur, le colosse prit une grande inspiration en s’arrêtant enfin.
Se mordant la lèvre en observant Naïs courbée en deux pour reprendre sa respiration, il suivit la délicate courbe de son dos des yeux quelques secondes. Lui, ne pouvait que se contenter d’être debout, les mains sur les hanches, sous peine de basculer en avant, les cornes plantées dans le sable. Rien que l’idée de cette scène le fit sourire, et il réussit à prendre sa respiration plus rapidement que l’Envoleuse particulièrement essoufflée.
Elle s’en était donné la peine !
Elle finit par s’écrouler dans le sable – bonne idée ! Se faisant basculer sur le sol meuble, Pan prit une grande inspiration, un sourire sur les lèvres, et s’assit sur ce dernier, ses bras en arrière de son corps pour supporter son poids. Leurs respirations finissent par se calmer tout à fait, et enfin, la question qu’il attendait voleta dans l’air.

- C’est loin, là d’où tu viens ?

Un léger sourire étira les lèvres de l’homme, qui fit rouler sa tête sur ses épaules quelques secondes.

- Ca dépend ce que l’on appelle « loin ». Je viens d’un endroit qui est très proche et très lointain à la fois…

Le sourire sur le visage de Pan s’agrandit légèrement, et il tourna la tête vers Naïs.

- Et toi, Princesse ?







[ Ouf, c'est super court, désolée ! Je me rattraperai ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïs Jol
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 602
Citation : Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Greffe: Griffes rétractables
Signe particulier: Aveugle

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Sam 17 Nov 2012, 13:01

- « Proche et lointain?

(léger froncement de sourcils)

On peut dire cela comme ça : c'est une petite île perdue au milieu des grands Océans, complètement isolée et éloignée des routes commerciales

(sourire rêveur)

J'imagine que tu as dû en faire fuir plus d'un avec tes immenses cornes! Pratique... Mais j'ai comme la sensation que je dois être la première que tu n'effraies pas, je me trompe? »




[Quelle curieuse celle-là x)]

__________________________________________




Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !

Life sucks when you're ordinary !

I experienced that seeking feeling you get when you know you have conned yourself into doing something difficult and there's no going back




 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan Hilibiaskiiyai
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 19/03/2012

Feuille de personnage
Age: 37 ans
Greffe: Peut créer des ondes de choc en tapant
Signe particulier: Cornes sur la tête

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Sam 17 Nov 2012, 13:43

- Ca doit être sympathique en effet...

Oh, pas tout à fait. Il y a eu une seule autre personne qui n'a pas été apeurée par mes cornes, mais la plupart des gens le sont, même s'ils ne veulent pas se l'avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïs Jol
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 602
Citation : Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Greffe: Griffes rétractables
Signe particulier: Aveugle

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Sam 17 Nov 2012, 13:54

- « Je suis sûre qu'elle te plairait : dans mon souvenir, les gens y sont différents et les paysages somptueux. Un jour j'y retournerais probablement alors...

(clin d'oeil dorée)

Bah, il ne savent pas ce qu'ils perdent tous à te fuir! »

__________________________________________




Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !

Life sucks when you're ordinary !

I experienced that seeking feeling you get when you know you have conned yourself into doing something difficult and there's no going back




 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan Hilibiaskiiyai
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 19/03/2012

Feuille de personnage
Age: 37 ans
Greffe: Peut créer des ondes de choc en tapant
Signe particulier: Cornes sur la tête

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Sam 17 Nov 2012, 13:58

- Oui, c'est sûr !

( regard de connivence )

- D'où je viens, tous les hommes ont des cornes comme les miennes. Les femmes non. Les sirènes existent, tout comme des créatures que tu ne pourrais même pas imaginer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïs Jol
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 602
Citation : Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Greffe: Griffes rétractables
Signe particulier: Aveugle

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Sam 17 Nov 2012, 14:06

- « Sérieusement ? Tu me laisse rêveuse tu sais...

Pourquoi as tu quitté tout cela ? Tu devais avoir une famille là-bas, non? Peut-être même une femme?
»


__________________________________________




Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !

Life sucks when you're ordinary !

I experienced that seeking feeling you get when you know you have conned yourself into doing something difficult and there's no going back




 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan Hilibiaskiiyai
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 19/03/2012

Feuille de personnage
Age: 37 ans
Greffe: Peut créer des ondes de choc en tapant
Signe particulier: Cornes sur la tête

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Sam 17 Nov 2012, 14:07

( ricannement )

- Non. On fonctionne en clans, en troupeaux. Il n'y a rien d'intéressant, en tout cas pour moi...

Tu veux que je te raconte une histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïs Jol
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 602
Citation : Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Greffe: Griffes rétractables
Signe particulier: Aveugle

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Sam 17 Nov 2012, 14:12

- « J'aime les histoires... »

__________________________________________




Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !

Life sucks when you're ordinary !

I experienced that seeking feeling you get when you know you have conned yourself into doing something difficult and there's no going back




 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan Hilibiaskiiyai
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 19/03/2012

Feuille de personnage
Age: 37 ans
Greffe: Peut créer des ondes de choc en tapant
Signe particulier: Cornes sur la tête

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Sam 17 Nov 2012, 14:29

- D'accord

Elle aimait les histoires ?
Il n'avait jamais raconté cette histoire à quiconque. Elle serait par contre la première pour cela...

- C'est l'Histoire d'un autre monde, dont le nom est Gazalawmahqj.
Un monde plein de créatures étranges, étonnantes. On peut compter parmi elles les Pabiancornes, des humains avec une particularité précise : les hommes possèdent des cornes. Certaines sont fines, d'autres longues, d'autres enroulées, plus épaisses, plus courtes... On peut en trouver de toutes les formes.
Les Pabiancornes se rassemblent en clan, qu'ils appellent plus communément troupeaux ou encore harems. La hiérarchie, dans ces groupes, repose sur l'épaisseur, l'enroulement et la longueur des cornes... Ceux qui les ont ainsi sont les plus respectés et ceux qui décident...


Faisant une petite pause, Pan croisa le regard aveugle – et pourtant terriblement vivant – de Naïs, pour lui sourire. Prenant une nouvelle inspiration, il finit par fermer les yeux.

- Il y a eu beaucoup de guerres et de combat entre clans, jusqu’à ce que celui que l’on nomme Clan Koat prouve qu’il était supérieur aux autres. Alors, depuis la paix règne. Mais un jour, un jeune homme en a marre de ne pouvoir montrer sa valeur, et de voir que tout peut lui être dû. Il n’y a pas assez d’aventures dans sa vie, et il décide alors de s’en aller pour vivre une vie de solitaire.

Il a entendu parler de légendes. Des légendes qui disent qu’il y a des portes entre les mondes, et que l’une d’elle se trouve dans un endroit très reculé de Gazalawmahqj. Il décide de s’y rendre… Le voyage est loin d’être facile, mais sa détermination le pousse en avant, et il finit par la trouver… la porte. En la poussant, il atterrit dans une maison, une grande maison avec des tas d’autres portes. Sans réfléchir, il en pousse une autre, et là une douleur terrible le prend dans les entrailles quand il passe de l’autre côté…


Pan ouvrit les yeux, et contempla le ciel où les nuages avançaient, indolents.

- C’est comme ça que je suis arrivé en Gwendalavir. Grâce à des légendes. Elles sont tellement basées sur des choses vraies…

Le passage du récit à la première personne ne devait sans doute pas surprendre Naïs, mais cela fit un petit truc dans la gorge de Pan, qui eut du mal à prendre sa prochaine respiration. Mais il attendait, avec malgré tout un léger sourire sur les lèvres…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïs Jol
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 602
Citation : Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Greffe: Griffes rétractables
Signe particulier: Aveugle

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Sam 17 Nov 2012, 16:31

- « Woaw! Eh bien...

(Air pensif)

... Tu sais quoi, je suis contente que tu ai ouvert la porte qui menait en Gwendalavir, et pas une autre : il aurait sûrement manqué un petit quelque chose dans ma vie si l'on ne s'était rencontré!

(sourire malicieux)

Et j'imagine que tu as trouvé la vie que tu voulais maintenant, aventureuses et libre? »

__________________________________________




Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !

Life sucks when you're ordinary !

I experienced that seeking feeling you get when you know you have conned yourself into doing something difficult and there's no going back




 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan Hilibiaskiiyai
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 19/03/2012

Feuille de personnage
Age: 37 ans
Greffe: Peut créer des ondes de choc en tapant
Signe particulier: Cornes sur la tête

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Sam 17 Nov 2012, 16:45

- Hum... Tu ne me crois pas ?

Ma vie est loin d'être comme je me l'imaginais, mais maintenant elle a l'avantage de me convenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïs Jol
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 602
Citation : Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Greffe: Griffes rétractables
Signe particulier: Aveugle

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Sam 17 Nov 2012, 16:57

- « Bien sûr que je te crois, c'est juste que c'est... Extraordinaire, oui, c'est le mot oui...

(Clin d'oeil)

Enfin, tu es loin d'être un homme ordinaire, Pan, alors quoi de plus normal que ton histoire sorte de l'ordinaire aussi ? »

__________________________________________




Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !

Life sucks when you're ordinary !

I experienced that seeking feeling you get when you know you have conned yourself into doing something difficult and there's no going back




 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan Hilibiaskiiyai
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 19/03/2012

Feuille de personnage
Age: 37 ans
Greffe: Peut créer des ondes de choc en tapant
Signe particulier: Cornes sur la tête

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Lun 19 Nov 2012, 17:08

- Justement, je te le demande...

[ Soupir ]

- Désolé si je t'ai un peu agressée, mais j'avoue que c'est un sujet sensible chez moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïs Jol
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 602
Citation : Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Greffe: Griffes rétractables
Signe particulier: Aveugle

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Mar 20 Nov 2012, 12:34

- « Je ne me suis pas sentie agressée, tu l'aurais su sinon...

(sourire équivoque)

Tu n'as pas dû la raconter souvent, ton histoire? »

__________________________________________




Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !

Life sucks when you're ordinary !

I experienced that seeking feeling you get when you know you have conned yourself into doing something difficult and there's no going back




 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan Hilibiaskiiyai
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 19/03/2012

Feuille de personnage
Age: 37 ans
Greffe: Peut créer des ondes de choc en tapant
Signe particulier: Cornes sur la tête

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Jeu 29 Nov 2012, 12:51

- Non. Jamais, en vérité, c'est sans doute pour ça que je suis si...

[ Soupir ]

- Prompt à la colère...

Mais dis-moi, Naïs, comment es-tu arrivée en Gwendalavir ?










[ Désoléeeeeeeee pour tout ce temps de réponse, surtout pour trois pauvres phrases XD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïs Jol
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 602
Citation : Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Greffe: Griffes rétractables
Signe particulier: Aveugle

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Jeu 29 Nov 2012, 20:09

- « Cela peut se comprendre.


Olalah! Ca remonte à plus de vingt-cinq ans, j'étais petite à l'époque. Aussi, je ne me souviens pas de grand-chose. Peut-être juste du bleu des mers et de ma tante malade à crever, non pas à cause du tangage incessant du bateau mais parce qu'elle était tout juste enceinte de mon frère et de ma soeur


(sourire pensif)

Les navires marchands ne passent jamais par l'île où j'habitais : elle est bien trop loin des routes maritimes habituelles. Du coup, le chef étant un ami de mon père, on a fait voile avec des pirates »




[T'es toute pardonnée, mais c'est bien parce que c'est toi hein =P]

__________________________________________




Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !

Life sucks when you're ordinary !

I experienced that seeking feeling you get when you know you have conned yourself into doing something difficult and there's no going back




 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan Hilibiaskiiyai
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 19/03/2012

Feuille de personnage
Age: 37 ans
Greffe: Peut créer des ondes de choc en tapant
Signe particulier: Cornes sur la tête

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Jeu 29 Nov 2012, 21:03

Le bleu des mers, l’immensité des océans, et les pirates.
C’était tout ce qui manquait au tableau mental que Pan était en train de dresser. Il voyait une jeune Naïs de cinq ou six ans accrochée au bastingage, riant en contemplant les écumes folles de la mer s’écrasant contre la poupe, les cheveux au vent.
Un léger sourire étira les lèvres de Pan. Etonnant comme la présence d’une personne peut faire basculer le cours de pensées, le cours d’un voyage, le cours d’une existence, et surtout briser les frontières, abattre les murs et construire de nouveaux édifices. A l’intérieur.

Prenant une grande inspiration, l’homme s’arrêta tranquillement et son regard se porta sur l’horizon.
L’océan, immensité indéfinissable, chaos absolu et harmonie parfaite. Le ciel semblait plonger dedans, à moins que ce ne fût l’eau qui s’élevât en gerbes pour l’atteindre. Tout et son contraire.
Naïs était à son côté, magnifique, et dans sa splendeur elle aurait pu faire pâlir le soleil. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de Pan, et il secoua doucement la tête.

- Pirate, Envoleuse, Voyageuse… mais quelle femme tu fais !

Lui adressant un clin d’œil, Pan prit une grande inspiration.
Un long frisson remonta de la plante de ses pieds jusqu’au sommet de son crâne, ébranlant ses deux immenses cornes au passage, tandis qu’il saisissait presque tendrement la main de Naïs dans les siennes. C’était agréable, cette promenade le long de la plage, en si bonne compagnie. Belle, brillante, intelligente, il avait du mal à croire que l’Envoleuse pût avoir des défauts, même si c’était sans aucun doute vrai. On ne peut pas connaître une personne en une journée et une nuit - et encore, ce n’était qu’à peine que la journée avait commencé !

Un désir puissant s’empara de lui.
Il voulait la connaître.


§§


Quelle journée épique !
En s’étalant encore une fois dans le sable, Pan était transcendé par la fatigue, mais se sentait merveilleusement bien. Cela faisait trois jours qu’il explorait les environs avec Naïs, au grès des quelques rencontres sauvages qu’ils avaient faites. Mais étonnement, plus une seule goule ne montra le bout de son nez, pas plus que des dessinateurs jaloux. Des jours simples, au soleil et à l’océan, composés d’embruns et de vie. Des jours où l’amour charnel se mêlait aux prouesses physiques.

Mais au fil des jours, si Pan appréciait de pouvoir décrocher simplement ses pensées du Domaine, il avait cette envie profonde de retourner voir ses apprenties, et de voir leur évolution quand il n’était plus là pour leur indiquer la voie. Cela faisait quand même presque dix jours en tout qu’il les avait enfin laissées, après plus de trois mois à les côtoyer tous les jours. Peut-être qu’elles avaient besoin de plus de temps, mais lui non.
Il voulait rentrer.

Il s’en ouvrit donc tout naturellement à Naïs, cherchant son regard aveugle qui communiquait pourtant si bien les émotions qui traversaient l’Envoleuse.

- J’ai envie de retrouver mes apprenties.

Cela ne voulait pas dire qu’il voulait la quitter.
Mais cela l’engendrait, car elle voulait continuer à suivre la caravane.

Attendant sa réponse, Pan traça quelques lignes au sol, du bout du doigts, creusant légèrement le sable de la plage.
Un instant d’éternité qui prend fin…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïs Jol
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 602
Citation : Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Greffe: Griffes rétractables
Signe particulier: Aveugle

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Ven 30 Nov 2012, 11:14

≈≈≈ Naïs ≈≈≈

- « Et ce jeune homme ? Intéressant ? »

La voix d’Ythyen qui s’approche dans mon dos me fait sourire imperceptiblement tandis que je me hisse souplement sur la scelle d’Océan. Le vieux brigand, il a tout compris, c’est certain. Rien ne lui échappe jamais en fait. Les premiers rayons du soleil éclairent à peine l’horizon, chauffant doucement ma peau – l’odeur de Pan s’y accroche encore résolument. Le voyage de retour commence tandis que je laisse derrière moi trois jours de sensations pures mais incroyables, ponctués de plaisirs simples et d’amour charnel. Voilà des années que je ne me suis pas sentie aussi insouciante qu’une adolescente. Mais voilà, aujourd’hui, il faut repartir, vers le nord. Vers Seth. Vers mes responsabilités.

- « À te voir sourire ainsi, je suppose que oui… »
- « Tu n’imagines même pas à quel point ! »

Une flopée de souvenirs m’enveloppe littéralement alors qu’Océan se met au pas, fermant la caravane, comme à l’aller. L’océan grondant derrière moi semble vouloir me dire au revoir après avoir passé trois jours, les pieds dans l’eau, à ne pas penser à autre chose qu’à l’instant présent, fichtrement agréable. Ythyen avance près de moi, conservant un silence équivoque. Secouant la tête, amusée, je ne tarde pas à le rompre.

- « Avoue que tu voudrais bien savoir les détails croustillants ! »
- « Moi ? Je n’oserai pas… »
- « Menteur ! »
- « Ah jeunesse ! »

Nos éclats de rires emplissent joyeusement l’atmosphère comme en réponse à l’immensité bleue et sauvage. Les mille embruns malicieux me caressant le visage me susurrent de ne pas oublier de revenir jouer avec eux…

* *
*


Le soleil couchant me réchauffe de ses derniers rayons plongeant dans l’océan en furie. Allongée dans le sable fin, ma respiration retrouve peu à peu son rythme normal. Pan semble au moins aussi épuisé que moi. Mais je sens, tout au fond de moi, qu’il s’agit d’une bonne fatigue, de celle qui me fait me sentir incroyablement vivante. Entre amours charnels, défis physiques et plaisirs simples, ces trois jours auront passé à une vitesse fulgurante et pour ainsi dire, dans tous les sens du terme, je ne les ai pas vu passer. Il faut dire, qu’en compagnie si agréable, les soucis s’oublient facilement.

Pan finit par se redresser avec un soupir accroché aux lèvres. Il sait tout aussi bien que moi que l’éternité ne dure jamais très longtemps. Et pour cause, demain, la caravane repart et je m’en irai avec elle. Lui aussi, d’ailleurs, a sûrement des obligations qui l’attendent quelque part. Comme des apprentis par exemple. J’en avais eu une également, Lilith, mais elle avait disparue dans la nature avant même de passer une première nuit. Je hausse les épaules un instant. Elle n’était qu’une gamine – et elle doit l’être encore – qui ne savait pas bien tout à fait pourquoi ses pas l’avaient guidé jusqu’au Domaine. Le Conseil ne rechigne pas à les prendre au berceau, et je le déplore souvent. Selon moi, il faut quand même une certaine maturité pour avancer sur cette voie du Chaos. Mais, tout de même, j’avoue que j’envie un peu Pan de mener des apprentis sur la voie.

- « Ils peuvent se targuer d’avoir un maître exceptionnel, tes apprentis »

Assise face à l’océan, je m’apprête à laisser partir Pan. Je m’apprête, seulement. Toutefois, il me reste encore une nuit à passer sur cette plage avant de sillonner de nouveau les routes avec cette caravane d’itinérants. Un léger sourire, malicieux, naît sur mes lèvres. Bah, ils peuvent bien attendre quelques heures de plus, les apprentis de Pan ! Le temps d’une dernière nuit d’amour. De nouveau envahie par un désir puissant, j’attire l’Envoleur à moi, le temps d’une dernière danse un peu trop courte, éphémère. Et avant même que le jour ne se lève, nos routes se séparent. Mais si je suis certaine d’une chose, c’est qu’elles se croiseront à nouveau un jour prochain. Parce que j’en meurs d’envie en fait.

* *
*


… Pour sûr, seule ou accompagnée, peu m’importe, je reviendrai. Promesse.




[Ca me fait tout bizarre de clore ce joli Rp, mais voilà quoi! Je n'ai plus qu'une chose à dire : faudra que l'on se remette ça très très vite =)]

__________________________________________




Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !

Life sucks when you're ordinary !

I experienced that seeking feeling you get when you know you have conned yourself into doing something difficult and there's no going back




 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan Hilibiaskiiyai
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 19/03/2012

Feuille de personnage
Age: 37 ans
Greffe: Peut créer des ondes de choc en tapant
Signe particulier: Cornes sur la tête

MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   Lun 03 Déc 2012, 19:41

[ Du coup, tu as clos joliment, je trouve rien à rajouter à part : rendez-vous pour de nouvelles aventures ! Very Happy ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les embruns sont comme les petites surprises de la vie... [Pan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les amis sont comme des diamants. Précieux et rares. | Feat Stiles Stilinski
» Les hommes sont comme les débris de verre, au loin ils brillent et de trop près ils blessent.
» Que sont devenues les petites filles en Chine?
» (zhora) les faux-cul c'est comme les répondeurs: ça parle que quand t'es pas là!
» Le magnétisme curatif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Les grands Océans-
Sauter vers: