AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Quand les loups se mêlent aux agneaux. [PV Hiné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Quand les loups se mêlent aux agneaux. [PV Hiné]   Lun 12 Nov 2012, 01:38

Les sabots de Kishi raisonnent une fois de plus sur une route pavée. Son maître n'a toujours pas changé, grand et sombre, il ne laissera pas plus de souvenir qu'une multitudes de tresses dansantes, comme à son habitude. La porte est tout juste traversée et c'est par la bride que Nuhadu guide son fidèle compagnon vers une digne écurie pour lui. L'étalon l'aura bien mérité, voilà près de quinzes jours qu'il a quitté Al-Jeit et qu'il traverse l'Empire. Ce n'est pas un temps record pour effectuer une telle distance, mais il faut dire qu'il a eut à faire sur la route. Notamment aider ce pauvre Edouard ! Kishi a quand même dû porter leurs deux poids dans de longs galops. Ne serait-ce que par admiration pour l'effort fourni par la bête habituellement bien paresseuse, Nuhadu s'est décidé à lui offrir le plus de repos possible. Ça devrait lui laisser le temps de trouver ce qu'il est venu chercher, à savoir le forgeron de ses lames, Feris Heron . Ce n'est pas tout, il y a aussi cette lettre qu'il doit remettre à la famille d'Edouard. Décidément, il aura passé beaucoup de temps à accéder aux requêtes de ce noblion de commerçant ! Mais voilà, il s'avère que lui connaît son nom grâce aux liens qui unissent leurs deux familles et que si Edouard n'a pas reconnut en lui un membre de la haute famille Saïm'Han c'est tout bonnement parce que Nuhadu s'est cantonné sur sa décision de coupé tout lien avec ses origines en changeant son nom.

Malgré cet effort, il se retrouve quand même poussé à répondre à la requête de son nouvel ami à cause de ses origines. Étant petit, il a toujours beaucoup apprécié Leonnard Cal'Rivel, un annalyste des plus sympathiques qui était assez souvent invité à la demeure. C'est parce qu'il ne pourrait pas refuser de rendre service à cet homme s'il le revoyait qu'il fait l'effort de rendre service à son probable neveu.
Le Marchombre est étonné de la démarcation si importante dans cette ville entre les beaux quartiers, sujet à un ordre assez strict et les bas quartiers, qui ne sont que d'innombrables rues et ruelles où l'on a autant de chance de rencontrer des enfants en quête de bourses à voler, des hommes en quête de gorge à ouvrir et de cadavres à dépouiller et d'honnêtes gens dépouillés.. parfois encore vivant ! Pourtant, il aurait beaucoup aimé s'amuser dans ses bas quartiers ! Ses pas de loup le portent plutôt au cœur de belles ruelles où son accoutrement de voyageur poussiéreux fait tâche. Quelques gardes l'observent même d'un mauvais œil en circulant dans les rues. Difficile de se fondre dans la masse dans ses conditions ! Mais son comportement posé et calme finit souvent de convaincre les gardes qu'il ne causera pas de troubles.
La Maison d'Edouard est tout à fait respectable ! Une belle battisse qui faute d'être bien large s'élève sur trois étages. Nuhadu lui trouve quelques souvenirs de l'époque où il vivait dans une maison encore plus grande. L'immense sourire qui barre son visage ne le quitte pas lorsqu'un homme vêtu comme un serviteur vient ouvrir la porte et poser sur lui un regard mi-curieux mi-dédaigneux. Nuhadu ne s'en offusque pas, loin de là. Il envisage même de délivrer son même nom pour voir sa tête, mais l'ironie d'une telle situation ne vaut pas ses résolutions. Il se contente de se présenter et de confier la lettre a l'homme, aussi pressé de retourner à sa quête et à la découverte de la ville que l'autre de le voir quitter le pas de la respectable porte. Enfin, toutes obligations ayant quittées ses épaules, il peut enfin se lancer à l'assaut d'Al-Far ! Bon, il évitera de grimper les murs des belles maisons tant qu'elle sera bondé de monde. Il a promit à Kishi du repos, pas question de s'attirer les foudres des gardes trop tôt. Surtout que les bâtiments les plus intéressant se trouvent dans les bas quartiers qui sont pratiquement sans surveillance !

Mais alors qu'il repassait sous les yeux suspicieux des gardes, une voix le hèle et le prie de s'arrêter. Surpris, il se retourne pour découvrir le majordome de tout à l'heure lui courant après et, l'instant suivant, les lourdes mains gantées des gardes qui ses saisissent violemment de ses bras. Il ne comprend rien à ce qui se passe mais se faire ainsi saisir ne lui plaît guère. D'une torsion des bras, il s'échappe des étreintes et se ramasse, prêt à fuir ou combattre alors que les gardes doutent un instant de s'être vraiment saisit de lui..

-Arrêtez messieurs ! Cet homme n'est pas un malfrat!


Nuhadu est dans la maison Cal'Rivel cette fois.. Il n'a pas eut le temps de s'en remettre, mais il a vu les gardes se faire rabaisser et se soumettre en pluie d'excuses sous les remontrances du majordome. Ils ont cru qu'il courrait après Nuhadu parce qu'il avait commis quelque acte répréhensible, rien de tout cela en fait. Sa maîtresse l'aurait apparemment dépêché pour retrouver le marchombre et l'invité à la rencontrer.. Mais qu'est-ce qu'Edouard a bien pu mettre dans ce billet ? Nuhadu pensait que ce serait au pire des mots d'amour et de réconfort à son épouse. Après tout, il a emprunté une route bien périlleuse, seul, et il a manqué d'y rester déjà une fois.
Le salon des Cal'Rivel est assez chaleureux mais loin d'être simple. L'aménagement entier semble avoir été étudié pour souligner le statut du couple. Certes, lui semble un marchand versé dans des objets d'une rareté frôlant l'unique, mais elle semble venir d'une famille particulièrement riche sur le plan généalogique. Les Val'Drazir.. Nuhadu n'en a jamais entendu parler, mais il en apprend beaucoup sur eux en observant les différents portraits et les annotations qui les accompagnent. Il semblerait qu'Al-Far doivent pas mal à ces hommes et femmes, mais aucun Dessinateur dans cette branche. Voilà qui explique qu'il ignore tout de cette famille, aux yeux des Saïm'Han qui étendent leur empire commercial depuis Al-Vor et tirent grande fierté de leurs lignée de Sentinelles, les figures d'Al-Far ne sont pas particulièrement intéressantes. Enfin.. S'il était resté assez longtemps auprès de sa famille, il aurait eut vent de l'union des Cal'Rivel et des Val'Drazir.. mais ce n'est de toute façon pas le cas !

Ça faisait quelques minutes qu'il étudiait les informations soigneusement disposées dans le salon quand la maîtresse de maison fit son entrée dans la pièce. Nuhadu retint son souffle, c'était une splendide jeune femme aux cheveux blonds comme les blés. Il eut bien du mal à ne pas admirer ses formes magnifiquement mises en valeurs dans sa riche robe. A la voir, on savait qu'elle prenait soin de son physique qu'elle ne manquait ni de temps ni de moyens pour ça ! Elle s'avança vers lui et lui tendit une main qu'il saisit pour déposer un galant baise-main dessus. Aussi marchombre ou dépenaillé soit-il, il n'a pas oublié ce geste et l'instinct à presque parlé pour lui. Effrayant, il semblerait qu'il n'ait rien perdu de ce qu'il a apprit avant de quitter sa maison et son nom.

-Vous êtes bien galant pour un messager.
-Et bien mal habillé pour me présenter à une dame de votre beauté.
-Haha ! Je dois pouvoir pardonner une telle tenue à celui qui à sauver mon maris, d'autant qu'il se couvre bien mieux de son beau parlé.


Nuhadu ouvre de grand yeux sous l'éclat de rire cristallin de la dame. Ainsi, Edouard parle de lui dans son message ? Elle l'a donc fait venir pour le remercier, il doute de pouvoir accepter quoi que ce soit de leur part, après tout il pensait rendre à Leonard la gentillesse dont il a fait preuve envers lui en aidant un membre de sa famille.


-Je vois déjà dans vos yeux que vous allez refusé l'argent qu'il m'enjoint de vous remettre !
-Suis-je si facile à lire ?
-Les femmes sont douées pour percer ce genre de choses voyez vous.
-Et qu'avez vous percé de plus?
-Eh bien, vous désirez quelque chose !
-Et quoi donc?
-Un bain et des vêtements propres pour m'accompagner au repas de ce soir !
-Pardon?
-Si si, n'est-ce pas une belle façon d'éviter la compensation financière ?
-Eh bien..
-Allons, un homme aussi galant n'oserez pas abandonner une dame seule à une table, n'est-ce pas ?
-Mais.. Enfin non, il n'oserait pas.. Peut-il au moins savoir le nom de la dame qu'il accompagne ?
-Jessica Cal'Rivel, votre obligée pour votre aide monsieur Darkmoon.

Avant qu'il ait pu s'inquiéter qu'elle connaisse son nom, la jeune femme s'en fut, laissant un rire bien envoûtant derrière elle. De toute façon, il ne doute pas qu'il figure sur le message qu'il a porté.. Non mais attendez une seconde ! Je rêve ou Nuha vient de se faire totalement mener par le bout du nez ?
La porte se rouvre sur le majordome.


-Monsieur, votre bain attend..

Il n'avait pas souvenir d'être arrivé si tard à Al-Far, mais en fait il n'avait pas pris le temps de s'en inquiéter.. ou il a beaucoup profiter de ce bon bain brûlant ! Le fait est que le soleil commence déjà sa descente dans le ciel quand il sort de la porte des Cal'Rivel, propre, rasé et habillé de beaux habits empruntés à Edouard. Les siens avaient disparus à le sortie de son bain ! Apparemment, il devrait les retrouver propre à son retour.. Sous les conseils du majordome, il a délaissé l'idée de prendre ses épées. Il faut avouer que ça ne va pas vraiment avec la tenue ! Non, il a quand même gardé le couteau que lui avait donné Raven, le dissimulant dans ses bottes qui ont eut droit à être cirées. Grâce à l'habilité d'Edgard, le fameux majordome, il en sort un Nuhadu parfaitement à sa place au bras de mardame Cal'Rivel. Même ses tresses, sagement attachées en queue de cheval, lui offrent un air assez distingué en plus d'exotique. Diable ! A ça prêt, on aurait pu voir Gelester Saïm'Han en personne ! Cette simple idée à suffit à Nuhadu pour éloigner le miroir d'Edgard au plus vite.
Marchombre dans l'âme autant que dans le corps, Nuhadu s'est fait à sa tenue d'un soir. Jessica Cal'Rivel lui a proposé un compromis plus qu'intéressant pour qu'il ne se sente pas redevable à Edouard à son tour. En plus de cela, la compagnie amusante de la jeune femme et son rire, qui éveille un lointain écho en Nuhadu, sont plus qu'appréciables !

En fait, c'est amusé et insouciant que le Marchombre accompagne la jeune femme dans les rues de la partie riche d'Al-Far, se dirigeant apparemment vers une auberge renommée au doux nom de ''La halte de l'Empereur''. Les légendes racontent qu'un des Empereur serait venu y manger et que depuis elle porte ce nom.. Les légendes disent aussi que la nourriture y est excellente ! Jessica souligne aussi que les légendes évitent soigneusement de parler du prix!

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand les loups se mêlent aux agneaux. [PV Hiné]   Lun 12 Nov 2012, 13:09

Al-Far.
Cela faisait longtemps qu’elle n’y avait plus remis les pieds. A vrai dire, parcourir les villes de l’Empire ne l’intéressait pas plus que cela, et la plupart du temps elle se contentait de rentrer, prendre des provisions, et en ressortir. Mais cette fois-ci, c’était différent. En effet, cette fois-ci, elle avait un rendez-vous de prévu.
Un rendez-vous avec Hum.
Son ancien Maître.

Lâchant un petit soupir, la jeune femme ferma les yeux, et son prit une grande inspiration.
Elle détestait ces « rendez-vous » avec Hum. Elle avait toujours cette impression prenante de retourner des années en arrière, quand elle était encore en formation, et cela l’agaçait au plus haut point. On ne cesse jamais d’apprendre, elle l’avait bien intégré – durant sa première formation, d’ailleurs – mais passer pour une imbécile à chaque fois qu’elle le retrouvait, ce n’était pas la même chose. Si elle avait vraiment été une imbécile, elle n’aurait pas réussi l’Ahn-Ku, et elle ne serait pas Maître Envoleuse !

Grinçant des dents toute seule, l’Envoleuse se glissa dans les écuries pour y laisser Samie. Prenant rapidement congé auprès du palefrenier, elle s’enfonça alors dans les ruelles de la ville, la tête entre les épaules, le regard frondeur.



* ~ . ~ *


- Il paraitrait que tu as des apprentis…
- Oui. Plus qu’une, d’ailleurs.
- Un s’est fait la malle ?
- Mm.
- Et l’autre ? Intéressante ?
- Qu’est-ce que tu veux Hum, bon sang !


Un bref éclat de rire traversa le regard de l’homme.

- Juste prendre des nouvelles.
- Menteur.
- Toujours ton détecteur de mensonges ?
- Je ne serais pas moi sinon.
- Hum. Bon, j’ai une faveur à te demander.
- Quel genre de faveur ?


L’homme prend une grande inspiration, et Hiné voit clairement qu’il n’est pas à l’aise.
Qu’a-t-il fait ? Pourquoi lui demande-t-il à elle ? Elle commence à se méfier de ses « missions », comme il aimait les appeler. Fronçant les sourcils, elle le voit hésiter, frémir légèrement sur sa chaise, se retenir de se tortiller… Hausse un sourcil.


- Il y a un certain temps, j’ai fait la connaissance de Madame Cal’Rivel. Une femme fière et très intéressante… Dans tous les cas, je lui suis redevable, et je dois lui apporter ceci…

Le regard de Hiné tomba sur le paquet emballé dans du papier marron que lui tendait celui qui avait été son Maître. Haussant les sourcils, elle posa une question silencieuse à laquelle il évita évidemment de répondre.

- Et pourquoi je ferai ça ?
- Sais-tu que l’apprenti qui a filé, Ethan, est le fils déchu de l’Empereur ? Oh, j’ai touché un point sensible…
- Je m’en fiche. Donne-moi un vrai argument, sinon je ne ferai rien.
- Est-ce que deux cent pièces d’or est un argument convaincant ?


Le regard de l’Envoleuse se posa sur la bourse que Hum venait de déposer sur la table, et elle put voir clairement les pièces qui y étaient contenues.

- Oui, si elles sont données avant.
- Evidemment. Surtout que tu dois changer tes loques, sinon tu ne pourras même pas l’approcher…


* ~ . ~ *


Hiné souffla longuement.
Elle se tenait devant l’auberge que lui avait indiqué Hum, « La halte de l’Empereur ». Ironie du sort, n’est-ce pas ?
Haussant les épaules, l’Envoleuse fit rouler sa tête sur ces dernières pour se mettre plus à l’aise.
Elle n’avait pas l’habitude d’être affublée d’une robe, ainsi. Et si celle qui lui ceignait la taille était d’un jaune rayonnant, mettant en valeur la masse flamboyante de ses cheveux, attirant les regards des hommes comme des mouches, elle n’y était pas à l’aise.
Pourtant, la robe était fendue du bas jusqu’à sa hanche, découvrant la peau hâlée et satinée de ses jambes.
Le col rond de l’œuvre de tissu s’approchait de son cou, tandis que son dos, mis à disposition par un dos-nu, attirait les regards par l’harmonie de ses muscles chatoyants.

Passant une main dans sa tignasse rousse, l’Envoleur prit une profonde inspiration, avant de pousser la porte de l’auberge.
Le tout était maintenant de trouver cette Dame, Cal’Rivel. Et de lui remettre le paquet – innocent, elle en était sûre et certaine. Mais elle avait terriblement envie de savoir ce qu’il contenait.

Revenir en haut Aller en bas
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Quand les loups se mêlent aux agneaux. [PV Hiné]   Dim 18 Nov 2012, 11:45

Le marchombre découvre une nouvelle facette de la noblesse. Il avait connu le marchandage et la volonté inflexible d'honorer ses origines. Ainsi, il aurait pu devenir un riche commerçant et un habile homme d'affaire, ou même un puissant dessinateur s'il avait eut un quelconque don pour le dessin. Sauf que cette vie était vraiment tout sauf enthousiasmante. Nuhadu n'a jamais cessé de rêver et en suivant la Voie, il a l'impression que tout ses rêves finiront par se réaliser ! Vraiment aucun moyen pour qu'il regrette un jour son choix ! Cependant, la façon de vivre de la dame assise en face de lui et vraiment surprenante ! Toute de joie et d'humour, elle lui raconte nombres de choses et il ne sait jamais les quelles il peut croire ! C'est souvent le rire moqueur de la jeune femme qui lui confirme que l'histoire n'a rien de vrai. Elle est d'une compagnie si agréable.. Il ne peut s'empêcher de penser que ce rave Edouard a beaucoup de chances d'avoir trouvé une telle compagne. Il se prend même à s'imaginer avec Lacrya, installé dans la demeure où il a grandit.. mais le rêve s'effondre vite. Aucun d'eux n'apprécie particulièrement les murs.. Et elle n'est pas une femme.. très sociable.

Il chasse vite l'idée. Il faudrait déjà qu'il parvienne à la retrouver et cela relèverait d'un exploit particulièrement miraculeux. Puisqu'il a la chance d'être en bonne compagnie et de profiter d'une table de cette qualité, il ferait bien d'être des plus parfaits invités ! Il a pourtant du mal à entrer dans le rôle. Ses vêtements ne sont définitivement pas confortable, surtout pour lui qui aime à avoir ses bras libres. Par ailleurs, même si Edouard et lui étaient d'une taille semblable, leurs statures n'étaient pas vraiment la même.. ou est-ce la pression de tout ce luxe autour de lui qui le fait se sentir si serré ? Il ne sait pas trop, mais son malaise n'échappe pas à madame Cal'Rivel qui se moque gentiment de lui et lui souffle que, même pour elle, cet établissement est un peu trop faste. Il ne saurait dire si elle essaye de le mettre à l'aise ou si elle le pense vraiment, mais ça l'aide grandement à se détendre.

Habitué à côtoyer les tavernes les plus bruyantes et les moins calmes, Nuhadu ne peut s'empêcher de garder un œil sur l'entrée. On ne sait jamais qui peut franchir la porte ! Un Raïs, un ogre, un pirate borgne, une goule ? Et pourquoi pas une magnifique jeune femme à la chevelure rougeoyante ? Le marchombre en oublie un instant le bavardage de son hôte, il ne savait pas qu'une femme pouvait se montrer aussi.. Diantre ! Mieux vaut qu'il ne cherche pas de mots pour décrire cela ! Il s'en voudrait presque de le penser, ne devrait-il pas tourner ce genre de sentiments vers Lacrya ? Pourtant.. il faut bien l'avouer, la femme qui fait son entrée en ce lieu est incroyablement sexy..
Il reporte son attention sur Jessica pour oublier cette pensée qui le gêne bien plus que ce milieu auquel il n'est plus habitué. Il se demande ce qu'aurait pensé Lacrya si elle avait surpris son regard.. Et il découvre que la dame en face de lui à suivit toutes les émotions qui sont passées sur son visage et s'en amuse fortement. Les éclats bleu de la dame se tourne sur la nouvelle venue et une moue appréciatrice se dessine sur son visage et elle se retourne sur son brave messager d'un jour.


-Vous avez bon goût mon ami. Cette personne est absolument ravissante ! Quoiqu'un peu sauvage à mon goût. Elle vous irait à merveille !


Elle éclate de son rire cristallin devant la gêne qui s'empare du visage de Nuhadu. Bon sang, il a pourtant affronté les railleries de Thüls et de soûlards sans broncher, comment une si simple remarque peut-elle le troubler à ce point ?
Il se ressaisit tant bien que mal et affiche un petit sourire à la dame. Libertée s'est entêté à lui donner un certain sens de la répartie, il devrait pouvoir l'utiliser de temps en temps!

-J'aurais trop peur de m'y brûler, les flammes ont un dangereux caractère vous savez.
-Elle est donc une flamme ?
-Tout son être en témoigne, ne trouvez-vous pas ?
-Si, vous avez bien raison. Et moi, que suis-je ?


Nuhadu prend le temps de réfléchir et de la détailler. A vrai dire, il n'avait pas réfléchit pour décrire la magnifique rousse.. ça lui était venu instinctivement.. A quoi a-t-il pu penser en premier en rencontrant madame Cal'Rivel ?

-Lumineuse..

La dame glousse légèrement, mais Nuhadu voit bien à son regard qu'elle apprécie. Il est bien content qu'elle ne lui demande pas de s'expliquer, il aurait été bien en peine de ne pas bafouiller.
Un homme s'approche alors de la table avec une serviette au bras.


-Nous sommes honoré de votre visite, Madame Cal'Rivel. Qu'est-ce qui pourrait vous faire plaisir ? Nous avons actuellement...

Nuhadu ouvre de grands yeux ronds, des noms défilants sans qu'il arrive à saisir de quoi se composaient les plats. Les mots sortaient telle une cascade de la bouche de l'homme et si le marchombre n'avait pas le sourie de son amie pour le soutenir, il se serait sûrement noyé dessous!

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand les loups se mêlent aux agneaux. [PV Hiné]   Lun 03 Déc 2012, 18:16

Quand les regards convergèrent vers elle, Hiné soupira légèrement.
Elle s'immobilisa, et son regard parcourut rapidement la salle dans le but de trouver la dame, Jessica Cal'Rivel. Hum la lui avait décrite assez précisément, et l'Envoleuse s'était demandé s'il ne s'était pas passé quelque chose entre lui et la noble. Mais elle avait rapidement écarté cette pensée de son crâne pour se concentrer sur ce qu'elle avait à faire. Donner ce paquet, et puis c'était tout. Avait-elle réellement besoin de faire autre chose ?
Non, évidemment. Mais elle était quand même curieuse, et aurait voulu savoir ce que cela contenait, tout cela. Au vu de l'étincelle dans le regard de son ancien Maître, elle savait pertinemment que cela devait être plutôt « intime », mais après, de là à deviner quoi que ce soit...
Surtout qu'elle n'était au courant de rien.

Un léger soupir franchit ses lèvres quand enfin les regards lourds se désintéressèrent d'elle.
Elle nota cependant que deux personnes continuaient à la fixer, et notamment un jeune homme à la peau foncée et aux centaines de tresses qui tombaient sur ses épaules. Fronçant légèrement ses sourcils roux, Hiné se mordit la langue, avant de porter son attention sur la compagne du jeune homme. La détaillant tranquillement, elle remarqua qu'elle correspondait vraiment bien à la description qu'elle avait eue de miss Cal'Rivel, aussi décida-t-elle de l'aborder tranquillement.

Traversant la salle de son pas félin, elle louvoya quelques instants entre les tables, avant de se poster juste derrière le serveur qui proposait les différents plats de la maison aux deux gourmets. Prenant son mal en patience, Hiné le laissa terminer, tandis que certaines appellations la faisaient saliver d'envie. Cela donnait faim, tout cela ! Mais elle n'était pas là pour manger, aussi essaya-t-elle de ne pas penser à toute la nourriture qui l'entourait – elle aurait claqué la moitié de la bourse que lui avait donné Hum dans cette auberge faramineuse – et de se fixer l'attention sur les deux personnes attablées.

Finalement, ils prirent commande et le serveur s'éloigna de la table, ce qui lui permit de s'avancer doucement vers eux. Son regard gris se planta dans celui de la femme, et elle lui sourit légèrement, histoire de la mettre en confiance, avant de venir tout contre leur table et de se présenter rapidement.


- Bonsoir.

Elle émit un léger sourire.

- Je m’appelle Hiné, et je cherche madame Cal’Rivel. J’ai un paquet à lui remettre de la part d’un certain Hum…. Pourriez-vous me renseigner ?

Evidemment, qu’elle savait qu’ils pouvaient la renseigner. Enfin, surtout la femme, puisque a priori, c’était à elle que le paquet était destiné. Hiné guettait donc sa réaction avec curiosité, tentant de découvrir ce qu’il se passait entre cette dame et son ancien Maître – et même si elle savait qu’avec Hum, la curiosité était un vilain défaut !








[ Désolée pour le temps de réponse et ce RP pitoyable ^^' ]
Revenir en haut Aller en bas
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Quand les loups se mêlent aux agneaux. [PV Hiné]   Sam 15 Déc 2012, 13:19

A peine le serveur laisse-t-il sa place que la ravissante silhouette de la flamme vint se pencher à leur table. L'étonnement du marchombre du contraster avec le sourire poli de Jessica. Il n'a pas vraiment l'habitude de cacher sa curiosité, contrairement à son amie qui s'est fait tout un art d'accueillir les gens et poser une question d'un simple étirement de lèvres.
La flamme les salut avec un léger sourire qui met immédiatement la table en confiance. L'inconnue semble chercher Jessica, quel hasard qu'elle tombe sur elle tout de suite ! La cocasserie de l'instant tire un sourire amusé à Nuhadu qui se garde bien d'intervenir dans l'affaire de la dame. Il ne voudrait pas interférer en plongeant dans un milieu qui lui échappe depuis toujours.

- Je m’appelle Hiné, et je cherche madame Cal’Rivel. J’ai un paquet à lui remettre de la part d’un certain Hum…. Pourriez-vous me renseigner ?

Nuhadu ne sait absolument pas ce qu'il se trouve dans ce paquet, mais il a soudain bien envie de le découvrir ! Et il a de forte chance de le voir puisque son destinataire et juste là ! Mais à en voir les sourcils légèrement froncé de madame Cal'Rivel, il se demande si le contenu n'est pas trop personnel pour être ouvert ici.

-Par chance, vous l'avez en face de vous. Hum dîtes vous ? Je ne suis pas sûr de reconnaître le personnage.

Elle tend néanmoins la main, ses yeux d'azur glissant sur le paquet avec une vive curiosité. Elle même ne doit pas savoir ce qui s'y trouve caché ! Pourtant, elle le pose sur la table sans même chercher à l'ouvrir. Pas encore tout du moins, malgré l'envie qui semble l'étreindre de le faire.


-Il est rare de rencontrer de si sublimes coursières. Justement, cet étonnant jeune homme a aussi joué les estafettes pour moi aujourd'hui, peut-être pourrais-je vous remercier en vous invitant à ma table?

Son visage rayonne à nouveau derrière l'éclatant sourire qu'elle offre à la jeune femme en lui présentant une chaise. Sans doute est-ce là la preuve de sa générosité, en tout cas Nuhadu le voit-il ainsi, car il ne doit pas y avoir beaucoup de coursiers qui puissent manger à cette table non plus.

-Je dois vous mettre en garde cependant, ce jeune homme semble avoir été piqué par vos charmes!

Elle éclate alors de rire sous le regard surprit du marchombre qui se serait sûrement empourpré si la teinte de sa peau ne le prévenait pas de tels signaux de détresse. Il ne peut certes pas rester sans rien dire après qu'on l'eut jeté dans un tel embarras.

-Je ne faisais que relever votre.. enfin.. le fait que vous êtes belle.. Je n'entendais rien de plus..

Mince, il aurait mieux fait de rougir et de se taire. La situation lui fait perdre absolument toute son assurance et il commence à penser que Libertée ne l'a pas suffisamment prévenu contre les armes des femmes. Elles sont vraiment terrifiantes dans leurs jeux.

-Enfin.. Je suis Nuhadu. Enchanté.

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Quand les loups se mêlent aux agneaux. [PV Hiné]   Ven 18 Jan 2013, 13:06

Alors que Hiné attendait une réaction de la part de la femme, qui semblait bien être celle qu’elle cherchait, cette dernière ne tarda pas à répondre, confirmant la première intuition de l’Envoleuse.

-Par chance, vous l'avez en face de vous. Hum dites-vous ? Je ne suis pas sûr de reconnaître le personnage.

Elle n’était pas sûre de reconnaître le personnage ?
Ca, cela voulait tout dire ! Mais comment Hum avait-il réussi à se mettre dans le lit d’autant de femmes – et en plus, de la haute aristocratie, apparemment - ? Cet homme était tout simplement sidérant, et prodigieusement agaçant en fait. Rien que d’y penser, elle avait cette envie tiraillante de l’étrangler. Cependant, la voix de la femme la tira de ses pensées ensanglantées.


-Il est rare de rencontrer de si sublimes coursières. Justement, cet étonnant jeune homme a aussi joué les estafettes pour moi aujourd'hui, peut-être pourrais-je vous remercier en vous invitant à ma table?

- Ah, parce que j’ai l’air d’une coursière ? Ou bien, peut-être était-ce une touche d’humour de votre part… J’imagine. Enfin, si vous insistez, je peux me joindre à vous quelques minutes, car j’ai aussi à faire, de mon côté.

-Je dois vous mettre en garde cependant, ce jeune homme semble avoir été piqué par vos charmes!


Un léger soupir d’exaspération franchit les lèvres de Hiné, qui tourna son regard vers le jeune homme en question, comme pour le jauger rapidement.
Elle apprécia les dunes des muscles de ses bras, ainsi que son sourire et son petit air gêné. Des centaines de tresses encadraient son visage un peu ovale, et sa tenue attestait une certaine souplesse et détente. Quelque chose, chez lui, alluma une alarme dans le cerveau de l’Envoleuse, mais elle décida d’ignorer ce signal pour s’asseoir tranquillement à la table, tandis que le jeune homme en question tentait de se rattraper… Lamentablement.


-Je ne faisais que relever votre.. enfin.. le fait que vous êtes belle.. Je n'entendais rien de plus.. Enfin.. Je suis Nuhadu. Enchanté.

Hiné éclata de rire, avant de prendre une grande inspiration.
Puis, elle tapota ses doigts les uns après les autres sur le bois de la table, et répondit d’une voix tranquille, et un peu rauque.


- Je m’appelle Hiné.

Il devait avoir six ou huit ans de moins qu’elle, et semblait plein de vigueur, ce qui la faisait doucement sourire. Mais elle sentait que quelque chose aurait dû lui mettre la puce à l’oreille, elle manquait un indice, elle…

- Mademoiselle, je vous sers quelque chose ?

Clignant plusieurs fois des paupières, Hiné reprit pied avec la réalité en moins d’une seconde et répondit rapidement à la serveuse qui venait de la sortir de ses pensées. Malgré elle, son regard revenait toujours sur l’homme, et elle avait tendance à beaucoup trop le détailler.
Pas pour les raisons qu’il aurait pu s’imaginer, après sa déclaration. Certes, il était bien fait, et sa peau chocolat mettait ses muscles en valeur, mais ce n’était pas ce qui intéressait l’Envoleuse. Elle avait une intuition, mais était bien en peine de la définir avec plus de détails.
Et elle devait découvrir ce que c’était.


- A vrai dire, Hum semblait au courant que je pourrai facilement vous trouver dans cette auberge. C’est un endroit que vous fréquentez souvent ? J’en déduis que vous êtes du quartier, n’est-ce pas ?

Prête à glaner n’importe quel type d’information désormais – un mouvement, un clignement de paupières, des mots, le ton ou l’intonnation d’une phrase…
Hiné était aux aguets.








[ Pardon pardon pardon pour tout ce retard ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Quand les loups se mêlent aux agneaux. [PV Hiné]   Dim 17 Fév 2013, 17:26

L'embarras plonge Nuhadu dans une étonnante réflexion.
De toutes les femmes qu'il a rencontré, il n'y en a pas tant qui l'ont fait bégayer et se sentir mal à l'aise. Il faut bien qu'il y ait une raison pour que ce soit le cas maintenant. Mis à part que ces dames sont ravissantes, ce qui ne doit plus être si choquant après avoir côtoyé Libertée et l'avoir vu se jouer de mille et un jeunes hommes, il y a peut-être à regarder du côté de la situation.
Il n'est pas un simple jeune homme tressé et fougueux qu'il est en temps normal. L'habit fait peut-être bien le moine, puisqu'il ne vit pas pareil dans ce costume que dans ses tenues habituelles. Ce n'est juste pas son rôle.. Alors, pourquoi le jouer sérieusement ?
S'il ne joue pas sa vie, il n'a qu'à jouer le jeu.

C'est l'idée qui en résulte à la fin de sa réflexion. Il faut qu'il se mette en tête que ce n'est qu'un jeu de plus, que sa respiration fera le costume et le masque. Juste se laisser emporter par le contexte.
Il revient doucement à lui et se rend compte que la jeune femme du nom d'Hiné, a-t-il cru entendre, bombarde Jessica de questions, ce qui provoque le rire claire de la jeune femme. La coursière doit vraiment être curieuse pour sauter de questions en questions sans même en attendre les réponses. A moins qu'elle n'ait pas besoin qu'on lui réponde pour trouver ses réponses.

La faim taraude Nuhadu tandis qu'il prête une oreille distraite à la discussion. Distraite, mais tout de même étonnée. Les réponses de Jessica ne semble jamais complète. Elle ne confirme qu'à peine, ne précise pas d'elle et garde toujours une certaine incertitude quant à la question de ce Hum. Qui peut bien être cet homme qui en connaît tant sur une femme mariée et qui pourtant ne pointe pas le bout de son nez.. Tient mais c'est vrai ça, pourquoi n'est-il pas venu de lui même ? Jessica n'a pas soulevé cette question. Ce peut-il vraiment qu'elle n'éprouve aucune curiosité pour ce semblant d'inconnu ? Eh bien les tresses du jeune homme frémissent de savoir !

-Vous nous parler beaucoup de Hum, aussi je suppose que c'est une de vos connaissances. N'est-il pas aussi un habitué de cette auberge ? Comment se fait-il qu'il ne soit pas venu de lui même porter son paquet?

Sans le vouloir, le ton du jeune homme s'est fait légèrement inquisiteur. Il se prendrait presque à le regretter, mais il l'assume pleinement et glisse son regard curieux dans celui de la belle estafette. Est-ce lui ou son regard n'est pas le seul à chercher des réponses ? Un léger frisson le secoue, comme si un doute menaçant s'était tissé entre leurs regards. A cause de sa question ?
Il aurait bien aimé que Jessica vienne appuyer sa question pour briser l'instant, mais elle semble trop occupée à prendre une gorgée d'eau. Pour un peu, il penserait qu'elle veut éviter cette question.

Se pourrait-il que la respectable madame Cal'Rivel ne soit pas aussi respectable que cela ? Alors ce Hum et elle seraient amants, aux dépends de son ''ami'' Edouard ? Par tout les poils de Merwyn, dans quelle histoire est-il en train de s'emmêler encore ?
Allons allons, ne jugeons pas trop vite. Il suffirait de savoir ce qui se trouve dans ce fameux paquet pour se faire une idée plus précise.


-D'ailleurs, n'avez pas idée de ce qui peut se trouver dans ce paquet?

Le sourire le plus innocent du monde fend le visage du marchombre travesti en gentilhomme tandis qu'enfin les serveurs reviennent avec plats et vins. Il regrette un peu cette coupure, mais son estomacs lui bondit de joie en découvrant les merveilles que l'on dépose sous son museau affamé et alléché. Sa langue glisse sur ses crocs, comme pour les aiguiser et il en oublie la curiosité du paquet.
Le tout, c'est qu'il arrive à se contrôler assez pour manger convenablement.


[Pardon du retard et de la piètre qualité. Cette histoire de paquet mystère me torture plus que Nuha ! Dis, dis, tu me diras ce que c'est hein ? ]

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quand les loups se mêlent aux agneaux. [PV Hiné]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand les Ombres se frôlent
» 03. Quand les sangs se mêlent
» Quand Deux Loups se retrouvent Face à Face...[Livre II - Terminé]
» Quand les loups vont libérer Nelson... [Rang D solo]
» Quand le bateau est trop lent...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Nord :: Al-Far-
Sauter vers: