AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Tréfonds d'ombres... [ Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Shan Lowën
Groupe Quern


Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 16/03/2012

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Très bon au tir à l'arc, parle Faël

MessageSujet: Re: Tréfonds d'ombres... [ Libre ]    Mer 28 Aoû 2013, 12:36


    Erwan n'avait pas décoléré. Mais avant qu'il n'ai eu le temps d'assimiler ce que Shan avait dit et d'y réfléchir, Syndrell intervint.

    - Tu entends ça ? Ce n’est qu’un élève. Le tuer ne résoudra pas cette histoire. Au mieux, ça calmera un peu tes nerfs, mais pour être honnête, j’en doute sérieusement. Tu l’as dit toi-même : la vengeance ne nous rendra pas Miss. Laisse-le partir, Erwan. Tu penses que c’est impossible, mais tu sais bien… impossible n’est pas Marchombre !

    Il en était sûr maintenant, sûr à 100%, Erwan et Syndrell étaient donc bien des marchombres... Et les parents de Miss? Probablement pas non. En tout cas, bien que pas loin d'être terrifié - sa vie était quand même en jeu et son self contrôle avait du mal à le faire garder son sang froid dans une telle situation - il ne pu s'empêcher de noter que Syndrell, qu'il était heureux de voir prendre à nouveau sa défense malgré la situation, était en train d'essayer de dissuader Erwan de le tuer, et cette façon de faire, ce "sujet de discussion" lui rappelait les Envoleurs.

    Bien sûr, il ne pouvait pas pour autant mettre envoleurs et marchombres dans le même sac, la situation était particulière, mais tout de même, il trouvait la situation d'une certaine ironie. Sauf qu'il doutait qu'un envoleur ai jamais essayé d'en convaincre un autre de ne pas tuer quelqu'un...

    Un ricanement ramena l'attention de Shan sur Erwan. Les paroles de Syndrell n'avaient pas vraiment eu l'effet esconté non plus.

    - Comme si tu savais ce que je pense ! Je ne compte pas le tuer… Mais le mettre hors d’état de parler de ceci à quiconque. Il connait nos noms, il a sans doute bien mémorisé tout cela, ce que je suis, ce qu’Ylléna est…

    Alors que l'intervention de Syndrell lui avait permis de retrouver un semblant de calme, le regard d'Erwan posé sur lui et ses paroles, entendre des menaces aussi claires, firent libérer une nouvelle vague d'adrénaline dans ses veines.

    Certes, il parlait de ne pas le tuer. Mais Shan ne savait pas si "mettre hors d'état de parler de ceci à quiconque" était vraiment mieux. En évitant d'adopter une position pouvant être vue comme une attaque, Shan se prépara mentalement à l'action, que se soit pour esquiver ou fuir, même s'il savait que ses chances d'en réchapper si Erwan décidait de passer à l'action étaient très faibles.

    - Il est apprenti Envoleur. Il l’a dit lui-même… Il a de quoi nous livrer tous aux Envoleurs et aux Mentaïs ! Il a de quoi rendre la chasse plus intéressante avec nos caractéristiques. Il a de quoi confirmer l’existence de nos lames ! Donne moi une seule bonne raison de le laisser sortir d’ici indemne. Ce n’est pas pour Miss, tout ça, mais bien pour nous. Nous tous !

    Il avait hurlé sur la fin. Nouveau pas en arrière, totalement irréfléchi, qui se serait transformé en fuite à toute vitesse si Shan ne s'était pas trouvé dans un espace clos plutôt qu'à l'extérieur. Mais fuir aurait été une mauvaise idée, ils auraient pu mal l’interprété.

    Il n'avait pas envie de vendre Syndrell, qui lui était sympathique, et Erwan, qui l'était déjà nettement moins mais même, aux envoleurs. Il n'en voyait pas la raison. Erwan l'avait dit, il ne voulait pas forcément se venger, sachant que cela ne lui apporterait rien, juste comprendre. Bien sûr, ainsi, il pourrait s'approcher un peu trop près des envoleurs et de certains de leurs secrets, mais Shan ne pouvait pas vraiment leur en vouloir, ils ne pouvaient pas faire autrement.

    Sauf que vu l'état émotionnel d'Erwan, il se voyait mal le dire, d'autant qu'il n'était pas sûr du tout qu'on le croit. Mais le père croisa le regard de sa fille, et soudain, toute sa colère sembla partie.

    Sa fille, Ylléna, que ses éclats de voix avaient réveillé.

    Erwan cligna des yeux, la prit contre elle et se tourna vers Syndrell, son regard toujours flamboyant.

    - Très bien. Fais ce que tu veux, jeune fille. Moi je m’en vais.

    Et il disparut par la porte. Shan entendit ses pas descendre à la volée les marches de l'escalier, puis disparaître totalement.

    Il était parti.

    Encore sous le choc, Shan se tourna, un peu hébété, vers Lykia, Norman, puis enfin Syndrell, l'air de dire "Et maintenant?"




      ( Effectivement, de toute façon je ne pense pas que Shan ai très envie de revoir Erwan vu qu'il vient probablement de lui flanquer la trouille de sa vie xD )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin
avatar

Nombre de messages : 4362
Citation : Verba volant, scripta manent : les paroles s'envolent, les écrits restent...
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: Tréfonds d'ombres... [ Libre ]    Sam 31 Aoû 2013, 22:24

Syndrell s’était mentalement et physiquement préparée à tout. Elle avait fléchi les genoux pour bondir au cas où Erwan réagirait par la force. Elle avait réfléchi à un discours bien senti sur la présomption d’innocence. Elle avait repéré quelle issue pourrait emprunter Shan s’il était contraint de prendre la fuite.

Mais elle n’avait absolument pas prévu qu’Erwan se mettrait en colère.
Contre elle.

En fait, elle n’avait jamais vu le marchombre perdre son sang froid. Jamais. Il était pour elle un modèle de sérénité et de paix, une force tranquille qu’un coup de vent ou un coup dur ne saurait ébranler. Et puis elle l’avait vu à terre, anéanti par l’alcool et la tristesse. Elle l’avait vu pleurer, le cœur brisé. Et à présent, elle voyait éclater sa fureur.

C’était impressionnant : sa voix, d’ordinaire calme et posée, résonnait dans la pièce, et ses yeux si limpides s’étaient assombris. Toute sa puissance envahit le salon et Syndrell, qui était pourtant difficilement impressionnable, se sentit écrasée par cette force brute, mi-humaine, mi-animal. Elle rentra la tête dans les épaules, le cœur battant, et attendit que la tempête se calme.

Elle finit par se calmer. Au bout d’une ce qui lui sembla une éternité, Erwan s’apaisa. Non pas de lui-même, mais parce qu’un regard terrifié s’était fixé sur lui. Ylléna le regardait et un éclat de peur brillait dans ses prunelles. Syndrell jeta un coup d’œil à Erwan. Il paraissait stupéfait de s’être emporté de la sorte, et elle vit à sa grimace qu’il était troublé par la réaction de sa fille.

Cette inquiétude la rassura. Cela signifiait qu’Erwan n’était plus dominé par le Jaguar, ou du moins qu’il n’était plus aussi dangereux qu’auparavant. Il était en colère et cette humeur ne le quittait pas vraiment, étincelant dans le regard glacé qu’il posa sur elle. Syndrell trouva toutefois le courage de lever le menton. Même après cet accès de fureur, elle ne comptait pas le laisser s’approcher de Shan.

D’accord, il avait percé bon nombre de secrets en l’espace de quelques minutes. Et alors ? que pouvait-il bien en faire ? Les Mercenaires du Chaos n’ignoraient pas que certains Marchombres se voyaient octroyer la greffe par le Rentaï. Et les transformations d’Erwan et d’Ylléna étaient bien trop uniques, bien trop complexes pour être réellement appréhendées par le jeune homme. Du reste, il n’avait pas assisté à grande chose.


- Très bien.

Syndrell sursauta. La voix d’Erwan était basse et grave mais plus tranchante que l’acier de ses lames.

- Fais ce que tu veux, jeune fille. Moi je m’en vais.
- Erwan…


Trop tard. Il avait déjà disparu avec sa fille, et bien imprudent aurait été le fou qui se serait mis en travers de son chemin ! Nornan le savait. Il retint sa femme par le bras lorsqu’elle fit mine de suivre Erwan. Lykia tourna vers lui un visage inondé de larmes et il la serra contre lui. La berça doucement tandis qu’elle pleurait contre son épaule.

Syndrell relâcha doucement la tension de ses muscles. Elle avait vraiment cru qu’Erwan allait sauter à la gorge de Shan. Le Jaguar en aurait été capable. Mieux valait ne pas songer à ce qu’il se serait produit si jamais le marchombre n’avait pas bridé le félin. La jeune femme expira doucement pour évacuer toute la pression emmagasinée jusqu’alors.


- Shan.

Elle s’approcha de lui mais s’arrêta à quelques centimètres, conservant une distance précieuse – celle du combattant qui souhaite rester hors de portée. Elle n’avait pas peur de lui, d’ailleurs il était fort possible qu’elle l’apprécie, mais en dépit de son emportement, Erwan n’avait pas tort : cet homme était fils du Chaos. Et il ne s’appelait pas Dolce. Deux bonnes raisons de ne pas complètement baisser sa garde.

- Je te conseille d’oublier ce qu’il vient de se passer, dit-elle doucement. Je ne pense pas que tu sois du genre à divulguer tout ce que tu viens d’entendre à n’importe qui mais, dans ton intérêt, il vaut mieux que tu gardes tout ceci pour toi.

Captant dans son étrange regard une lueur inquiète, Syndrell sourit. C’était un pâle sourire, et puis elle devait avoir une tête à faire peur, mais c’est tout ce qu’elle avait en réserve. Et il était sincère.

- Ce n’est pas une menace, Shan, c’est un conseil. Un conseil d’amie.

Du coin de l’œil, elle vit Nornan bouger. Un mouvement imperceptible, un geste de la tête dans sa direction, et un regard offusqué. Normal. Tout portait à croire que Miss avait été assassinée par un serviteur du Chaos, et elle faisait ami-ami avec l’un d’entre eux !

Syndrell haussa les épaules. Et bien, oui. N’en déplaise au Dessinateur, elle n’était pas d’accord avec ce genre de raisonnement réducteur. Shan n’était qu’un garçon qui s’était trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment. Encore que, sans lui, elle ne serait jamais arrivée jusqu’ici. Pas avec un Erwan ivre, désespéré et mal luné !


- Merci de m’avoir aidé tout à l’heure, et aussi d’être resté malgré tout. Erwan est trop malheureux pour comprendre que tu as pris de gros risques. Moi, je trouve ça bien.

C’était bien.
Mais cela ne ramènerait pas Miss.
Ni Erwan.





* * *



La nuit était tombée depuis longtemps sur la ville, mais celle-ci était loin d’être totalement endormie. Des lumières éclairaient chaque rues, les tavernes grandes ouvertes résonnaient de rires et d’éclats de voix, les gens déambulaient, s’extasiaient devant les étals des échoppes nocturnes ; certains s’installaient sur la place du marché et profitaient d’une nuit fraîche mais agréable pour diner en plein air, d’autres se promenaient dans les ruelles illuminées de guirlandes et de lampions, essayant de différencier les Dessins des lumières véritables. L’atmosphère était à la fête, les sourires étaient sur tous les visages. Excepté celui de Syndrell.

La marchombre remontait lentement une avenue, la tête basse et le regard perdu. Elle ne prêta aucune attention au jeune homme qui lui tourna autour en jonglant avec ses balles. Un gamin la bouscula en courant. Elle aurait pu l’éviter si seulement elle avait été ne serait-ce qu’un peu réceptive à ce qui l’entourait. Mais elle n’était qu’un pantin parmi la foule, une ombre au beau milieu des gens radieux tandis qu’elle s’éloignait du centre-ville.

Elle avait le cœur lourd. Des heures durant, elle avait cherché Erwan et Ylléna, espérant les trouver au détour d’une rue, dans un parc, sur un banc, sur la place. En vain. Ils avaient disparus.  Inutile de s’acharner davantage : Erwan savait rester introuvable et c’est ce qu’il souhaitait. Il ne voulait pas d’elle, pas pour l’instant.

Et Syndrell se retrouvait seule.

Cette idée la terrifiait. Voilà bientôt cinq ans qu’elle n’avait plus ressenti cette solitude oppressante, cette peur panique, cette angoisse qui nouait sa gorge et pesait lourd sur ses épaules. Leif mort, elle avait fui Al-Jeit et retrouvé cette solitude qu’elle avait tant connu et haï au cours de son enfance.

Et puis, il y avait eu Miss.

Miss Nyya, son mentor, son guide, l’étoile qui avait illuminé sa Voie. Elle lui avait enseigné tout ce qu’elle savait, l’avait sauvée de toutes les manières possibles et avait fini par devenir une amie, une sœur. Sa famille. Nulle autre personne en ce monde n’avait plus compté pour elle. Mais Miss était morte.

Et Erwan était parti.

Syndrell s’arrêta et essuya ses larmes d’un revers du bras. Elle pleurait sans plus pouvoir se retenir et plus la douleur montait, plus sa peur s’intensifiait. Froide, lancinante, implacable. Terrifiée, la marchombre s’accroupit au beau milieu de la rue, serra les bras autour de ses jambes et pressa son visage contre ses genoux. Seule.

Elle était toute seule.


- Syndrell !

Seule, vraiment ?

Ciel lui prouva son erreur en refermant les bras sur elle. Comment diable l’avait-il trouvée, mystère. Pourquoi diantre ne se posait-il pas de questions, aucune idée. Il s’était juste baissé derrière elle pour l’attraper et la serrer doucement. Tout doucement. Il était là.

C’était tout ce qui comptait désormais.



[Pour sûr, Erwan qui pète un boulon, ça décoiffe ! Je crois qu'on peut féliciter Shan d'être encore en un seul morceau après ça, et lui souhaiter de ne pas croiser Erwan avant un petit moment ! Merci à vous deux pour ce joli et triste Rp... Pas facile de parler de la mort de quelqu'un comme Miss, j'en suis toute retournée ! Crying or Very sad]

__________________________________________

Marchombre. Un souffle, un geste, un élan de vie. Un formidable amalgame entre liberté et harmonie.

Vous. Moi…


[Absente du 18/07 au 24/07]
Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shan Lowën
Groupe Quern
avatar

Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 16/03/2012

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Très bon au tir à l'arc, parle Faël

MessageSujet: Re: Tréfonds d'ombres... [ Libre ]    Dim 01 Sep 2013, 12:49

      ( Me fait bizarre aussi quand même de parler de la mort de Miss comme c'était le maître d'Azrune, même si ici je joue avec Shan. Et merci Razz )




    A voir les réactions de chacun, ça n'avait pas l'air commun de voir Erwan en colère. Eh bien c'était peut-être un événement rare mais il aurait préféré ne pas en être témoin! Bon sang, il avait vraiment cru qu'il allait se faire tuer ou en tout cas qu'Erwan allait l'attaquer, et vu la position de Syndrell, il n'était pas le seul. Cela le rassurait un peu et lui faisait plaisir d'ailleurs de voir qu'elle était prête à le défendre.

    - Shan.

    Elle s'approcha mais s'arrêta à distance de lui. Une distance plus grande qu'avant, comme si elle se méfiait de lui, ce qui le blessa un peu même s'il ne pouvait pas lui en vouloir.

    - Je te conseille d’oublier ce qu’il vient de se passer. Je ne pense pas que tu sois du genre à divulguer tout ce que tu viens d’entendre à n’importe qui mais, dans ton intérêt, il vaut mieux que tu gardes tout ceci pour toi.

    Shan hocha la tête. Oui, il s'en doutait bien qu'il ne fallait pas qu'il parle de tout ça. Et il ne comptait pas le faire. Il sentait que Syndrell le savait, elle l'avait dit d'ailleurs, mais il préféra l'en assurer d'un regard. Étrangement, il ne se sentait pas la force de parler.

    - Ce n’est pas une menace, Shan, c’est un conseil. Un conseil d’amie.

    Syndrell lui offrait un sourire un peu pâle, mais sincère, et vu la situation, c'était déjà très bien. Shan était touché par son comportement et il lui rendit son sourire. Un sourire un peu timide, il fallait bien l'avouer.

    Shan vit le regard de la jeune femme se décaler sur le côté. Il tourna la tête et trouva le regard offusqué de Nornan. Il aurait aimé lui dire qu'il était désolé pour eux, vraiment, et qu'il n'aurait pas prit part à cela même si on le lui avait demandé, mais il n'était pas sûr que cela l'aide. Et il n'avait toujours pas la force de parler, encore hébété en ce sens par les récents événements.

    - Merci de m’avoir aidé tout à l’heure, et aussi d’être resté malgré tout. Erwan est trop malheureux pour comprendre que tu as pris de gros risques. Moi, je trouve ça bien.

    Shan hocha la tête, toujours muet. Il n'ouvrit la bouche qu'en voyant Syndrell partir.

    Pour lui dire au revoir. Pour lui dire qu'il était désolé pour elle. Pour lui dire qu'il ne parlerait pas de tout ça à quiconque. C'était une promesse.

    Ensuite, il se retrouva seul avec Lykia et Nornan. Ces deux là ne le regardaient pas avec sympathie, cependant leur hostilité semblait avoir baissé. L'attitude de Syndrell envers Shan les avait déstabilisé, et le garçon aux cheveux blancs se contenta d'un mouvement de tête dans leur direction.

    Que dire? Il n'était pas sûr qu'ils apprécient quoi que se soit venant de lui. Ils ne le connaissaient pas, et malgré ce que Syndrell pouvait croire ou faire, ils n'avaient pas totalement confiance en Shan. Comme elle d'ailleurs. Mais ils paraissaient confus.

    Ils finirent par partir aussi. Ils partirent en silence, lâchant cependant un hochement de tête en guise d'au revoir, que Shan leur retourna.

    Et voilà, il était seul.

    Chez qui était-il au juste? Chez Syndrell? Non, chez un ami à elle non? Elle en avait parlé quand ils étaient entrés. Ah, il ne se souvenait plus. Peu importait.

    Il s'apprêtait à sortir à son tour lorsqu'il entendit des pas, et qu'un homme entrait, l'air surpris de le voir là.

    ~ ¤ ~

    Shan ne savait pas vraiment où aller.

    Il avait parlé avec ce Ciel, un ami de Syndrell. Sans entrer trop dans les détails de peur de révéler des choses qu'il ne devrait pas, il lui avait résumé les événements. Il était parti presque aussitôt après, sans doute pour aller la chercher.

    Shan lui souhaitait bon courage!

    Il se retrouva dans la rue, sans savoir quelle direction prendre. Ce qu'il venait de vivre l'avait remué, c'était sûr, et pas seulement parce qu'il était passé à deux doigts de se faire tuer. Cela le dérangeait, ce meurtre que les mercenaires avaient commis.

    Les mercenaires.

    Son camp.

    Pouvait-il vraiment rester avec des gens comme ça? Ils avaient tué Miss alors qu'elle ne risquait apparemment pas de divulguer leur secret. D'ailleurs comment savaient-ils qu'elle savait? Il ne comprenait pas tout, mais cela l'intriguait lui aussi. Il aurait du mal à continuer à suivre l'entraînement d'envoleur s'il ne résolvait pas cela.

    Parce qu'il avait rejoint les envoleurs parce qu'il était d'accord avec leurs idées.

    Sauf qu'il n'était pas d'accord avec ça.

    Vraiment pas.

__________________________________________

Fiche ~ RPs ~ Liens ~ Lettres ~ 2ème cours



Thank you Ethan Sil'Lifen Wink

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tréfonds d'ombres... [ Libre ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Suivant les ombres... [Libre...]
» Déchirer le voile des Ombres [Libre]
» Denwall Zemeric : Elfe de la Nuit : Ombres : Libre
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Al-Chen-
Sauter vers: