AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Groupe Fyrh - Cours n°4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Mar 11 Mar 2014, 17:55

Les filles n’étaient pas en reste. Loin de là.
Toutes les trois semblaient gonflées à bloc. Littéralement. Une énergie presque surnaturelle émanait de leur groupe, contrairement au groupe de Faëls. Les épreuves étaient en équipe, mais individuelles. Ils pouvaient se la jouer « solo » ou bien en équipe.

Au « allez-y » les flèches volèrent dans un bel ensemble. Chacune trouva sa cible, plus ou moins proche du centre absolu, mais toujours dans le rond rouge. Pour toutes les flèches, humaines ou faëlles. La grâce qui se dégagea de ces gestes simples mais souples et rapides était impressionnante.
Cependant, aucun des participants ne s’attarda sur sa performance au tir, et tous s’élancèrent vers le mur à escalader puis désescalader, et seulement quelques secondes plus tard les performances commencèrent à s’en faire ressentir.

Shalie était en tête, sa course était fluide et déterminée. Ange et Eole n’étaient pas loin derrière, par contre les Faëls n’avait pas des jambes aussi longues, aussi prirent-ils du retard sur cette partie de l’épreuve.
Néanmoins, si les jeunes filles arrivèrent les premières sur la roche et entamèrent leur escalade avec un peu d’avance, elles étaient talonnées de près.
Ce fut Ange qui attrapa son ruban en premier, suivie de près par Shalie et puis Eole. La désescalade aurait pu sembler brouillonne si elle n’avait pas été aussi rapide, et un sourire fier étira les lèvres de Pia tandis qu’elle hochait la tête toute seule.

- Elles se débrouillent vraiment bien !
- Tu croyais quoi ?
- Je suis aussi fier de toi que tu l’es d’elles.


Un sourire rayonnant éclaira le visage de Pia, qui hocha doucement la tête.

- Merci papa.

Des cris commencèrent à s’élever alors que les trois filles avaient atteint le bas de la falaise avec leur ruban. Le premier Faël talonnait de près Ange, mais les deux autres étaient aux coudes à coudes avec Shalie et Eole. Quand Ange noua son ruban, un soulèvement de foule se produisit, immédiatement renchérit avec les rubans des deux autres filles.
Cela dû se jouer à deux secondes près, à peine. Mais les humaines avaient réussi à nouer leurs rubans avant les Faëls, et Pia sauta en l’air, et se précipita vers ses trois apprenties.

- Je suis très fière de vous, les filles ! Vous vous êtes données à fond, sans rien oublier. Pas de précipitation, mais de l’efficacité !

Leur adressant un petit clin d’œil, elle désigna les trois Faëls du menton.

- Vous avez su compter sur votre temps, celui de la terre, de la roche… Vous avez su utiliser les détails, car ce sont les raccourcis qu’il faut savoir saisir. Cela peut vous sauvez la vie, et vous apporte tant !

Alors, malgré elle, Pia prit les trois apprenties dans ses bras en éclatant de rire.




C’était à son tour de se mesurer à un Faël.
Celui-là, pourtant, n’était pas jeune, mais il n’était pas suffisant, ni dédaigneux. Juste mortellement sérieux et concentré. Pia lui adressa un sourire tranquille, et se focalisa elle aussi sur leur parcours. Contrairement aux filles, c’était essentiellement de l’escalade, d’abord en longeant la falaise horizontalement à plus de dix mètres de hauteur, puis en grimpant, puis en descendant, et ensuite dans les branches des arbres. Des tas de témoins étaient à récupérer un peu partout sur le parcours.

- Allez-y !

Pia s’élança en avant, sur ses petites jambes.
Elle n’avait pas l’avantage à la course à cause de sa taille, aussi quand elle arriva sur la falaise, son adversaire avait pris de l’avance. Mais elle comptait sur ses capacités pour le rattraper sur la roche.

Escalader était une chose. Longer horizontalement une paroi en était une autre, et ce n’étaient pas du tout les mêmes muscles qui fonctionnaient. Et la première pensée de Pia fut qu’elle devait aussi faire faire cela à ses apprenties, car elles se débrouillaient largement assez pour s’y essayer.

Le petit corps de Pia n’était pas un avantage. Et même si les Faëls n’étaient pas très grands non plus, ils restaient plus grands qu’elle. Mais elle donnait toute son énergie, laissant ses doigts caresser la roche autant que l’encourager. Et elle sentait sous elle la puissance de la montagne. Elle se riait des divers défis que se lançaient des Faëls depuis des centenaires, et ce défi n’en était qu’un de plus.
La petite Marchombre avait toujours eu l’esprit de compétition, qu’elle avait tendance à barricader un peu car si elle le laissait trop s’exprimer, il occultait tout le reste. Elle savait s’en servir, mais ne lui lâchait jamais la bride, car elle oubliait tout ce qu’elle faisait habituellement. Aussi, profitait-elle du soleil qui réchauffait légèrement sa peau, du vent qui venait l’encourager lui aussi.

Elle rattrapa son adversaire alors qu’ils allaient entamer l’escalade pure, et s’élança vers les airs. Ses pieds et ses mains crochetaient les prises, même les plus petites, lui demandant des efforts qui semblaient impossible et la faisant survoler la pierre.
Ça chatouillait les doigts, ça lui chauffait les mains, c’était agréable.

Les rubans s’accumulaient sur les avant-bras de Pia, et quand elle arriva au niveau de celui qui était le plus haut, elle se laissa littéralement chuter le long de la paroi, dans une chute contrôlée. Ses doigts effleuraient à peine la pierre, ses pieds aussi, et elle glissait, elle prenait de la vitesse pour finalement arriver de manière très souple et légère sur le sol, et s’élancer vers les arbres.

Durant la courte course, le Faël réussit à la rattraper, et c’est aux coudes à coudes qu’ils s’élancèrent dans les branches d’arbres.
Mais Pia était alors parfaitement dans son élément, et s’élança de branches en branches, saisissant parfois des lianes, utilisant l’énergie et l’élasticité des différents bois et tiges pour se projeter toujours plus loin, toujours plus vite vers ses quelques cibles.

Aterrissant plus brutalement par terre, elle recommença à courir pour atteindre le dernier ruban, qui la narguait sur le sol. Elle sentit la présence du Faël derrière elle, qui reprenait du terrain, et se jeta en avant.
Une brèche s’ouvrit dans son esprit, et elle réalisa juste quand sa Greffe se manifesta qu’elle venait de la solliciter. En moins d’un dixième de seconde, elle fit un bond en avant de plus de sa taille et chopa son dernier ruban.

Le brandissant en l’air, elle afficha une moue moqueuse.

- Aha !

Revenir en haut Aller en bas
Éole Létoile
Groupe Fyrh
Modératrice & Reine de la Torture
avatar

Nombre de messages : 2130
Citation : Les écrivains dansent sur leur plume, leurs mots sont des ballets qu'ils offrent à leurs lecteurs - Pierre Bottero -
Date d'inscription : 04/03/2011

Feuille de personnage
Age: 27
Greffe: Réduction de son poids pendant un court laps de temps
Signe particulier: Éole=Ombe, voir Biographie

MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Mer 12 Mar 2014, 22:26

Il s’en fallut à quelques dixièmes de secondes, mais l’équipe des faëls finit de nouer ses trois rubans après les trois jeune filles. Éole ne le remarqua pas tout de suite d’ailleurs, tant l’écart de temps était mince. Elle ne le comprit que quand Pia surgit en sautillant d’excitation.

- Je suis très fière de vous, les filles ! Vous vous êtes données à fond, sans rien oublier. Pas de précipitation, mais de l’efficacité !

Un immense sourire se dessina sur le visage de l’apprentie, illuminant le noir de ses yeux de mille étoiles.

- Vous avez su compter sur votre temps, celui de la terre, de la roche… Vous avez su utiliser les détails, car ce sont les raccourcis qu’il faut savoir saisir. Cela peut vous sauvez la vie, et vous apporte tant !

La petite marchombre serra ses trois apprenties dans ses bras qui joignirent bientôt leur rire au sien. Éole était fière. Fière de ses deux camarades, fière d’elle et fière d’avoir vaincue les faëls. Elle sentait aussi que Pia était fières d’elles, et cela la rendait encore plus heureuse.

~ * ~

Éole faisait désormais partie du public et avait les yeux rivés sur Pia et sur son adversaire. La concentration émanait de chacun de leurs pores à tous les deux et une certaine tension se faisait sentir chez les spectateurs.

Lorsque le “Allez-y” retentit, les deux petits êtres se lancèrent à l’assaut de la montagne. La jeune fille fixait son maître qui courrait, non, qui volait pour rejoindre la falaise, tentant de rattraper son concurrent qui avait des plus grandes jambes qu’elle, quand un murmure glissa vers son oreille.

- Éole...

La jeune apprentie tourna la tête vers le faël qui venait d’apparaître à côté d’elle. C’était Ataën, son partenaire de danse et professeur de tir à l’arc.

- Toi t’être bien défendue, vous pouvoir être fière. Vous mériter avoir gagner.
- Merci,
répondit-elle en souriant au faël.
- Ce être une belle compétition, vraiment. Ton amie oreilles de chat courir vraiment très vite ! Ce être incroyable !
- Oui, Shalie est incroyable. On voit qu’elle est vraiment dans son élément quand elle court.
- Vous trois être plus fortes que ce que faëls imaginer... nous vous avoir sous-estimer.


La jeune fille esquissa un sourire et se réintéressa à la course qui était en train de se jouer. Ils étaient maintenant en train de ramper sur la falaise. Le spectacle qu’offrait les deux concurrents était fascinant. Tous les deux semblaient glisser sur la roche et en même temps ils y semblaient si bien accrochés... comme si ils avait eu des ventouses sous les doigts !
Ils se mirent ensuite à grimper, grimper, grimper... toujours plus haut, si bien que, quand Pia lâcha prise, se laissant tomber, pour la descente, Éole était persuadée qu’elle allait finir en bouillie... Pendant les quelques secondes que dura la chute, la jeune fille ne put détacher ses yeux horrifiés de la petite marchombre qui tombait. Non, elle ne tombait pas en réalité. Elle glissait le long de la falaise comme elle aurait pu le faire sur un toboggan. Et tout, dans sa chute, était invraisemblablement bien contrôlé. C’était impressionnant. Elle n’en revenait pas, se demandant comment une telle prouesse pouvait être possible.

*C’est tout aussi possible que de plonger sans faire une vague ou de jouer avec un courant violent sans se faire emporter...*

La jeune apprentie était tellement fascinée par son maître qu’elle ne pensa pas un seul instant à regarder du côté du faël. Ce n’est que quand il rattrapa Pia à la course qu’elle reprit conscience qu’il était là lui aussi. Il volèrent de nouveau au dessus du sol avant d’arriver aux pieds des arbres. Il s’élancèrent d’un même mouvement et disparurent dans l’épais feuillage. Éole essaya de les suivre en fonction du mouvement des branches, mais elle ne sut pas dire qui était en tête. Elle attendit donc, un boule au creux du ventre, que les deux acrobates réapparaissent...

Au bout d’un temps qui lui sembla infini mais qui n’était en fait qu’à peine quelques minutes, Pia émergea des arbres en atterrissant dans la poussière avant de recommencer à courir pour la dernière ligne droite... Le faël n’apparut pas longtemps après elle et commença à la rattraper... Éole se rendit compte qu’elle trépignait sur place, stressant pour Pia qui semblait plus déterminée que jamais. Mais soudain, une chose étrange se produisit. La marchombre se jeta en avant et fit un immense bond en avant qui, même pour une marchombre, était bien plus grand que ce qu’elle devrait être capable de faire... Comment Pia avait-elle réussi un tel exploit ? La distance qu’elle venait de parcourir était plus grande que sa taille !

- Aha !

La marchombre brandissait le dernier ruban coloré avec une moue moqueuse. Elle avait gagné, elle avait réussi ! Mais la jeune fille en était encore au prodigieux saut que Pia avait effectué et fixait cette dernière bouche bée, avec des yeux ébahis... Comment avait-elle donc fait ?

__________________________________________



"C'est donc bien que la danseuse est dans un autre monde, qui n'est plus celui qui se peint de nos regards, mais celui qu'elle tisse de ses pas et construit de ses gestes"
- Paul Valéry -

~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Jeu 20 Mar 2014, 22:48

Eole et Shalie courent dans un même mouvement, plein d'énergie. Je vois les rubans verts voleter dans leurs mains. Monter en haut de la falaise n'était pas un défi impossible pour elles non plus.
J'entend les Faëls autour de moi s'exciter à mesure que les quatre concurrents se rapprochent. Les cris d'encouragement fusent. L'air vibre et porte aux apprenties des sons qui doivent les galvaniser. Elles se surpassent. Elles Les surpassent.

Nous avons gagné.
C'est ce que le brouhaha autour de nous veut dire. Les cris ont changé. Toujours aussi fous et joyeux, ils ont pris la teinte de l'acclamation. C'est nous qu'ils acclament. J'ai peine à le croire tellement ce match était serré. Il s'en est fallu d'un cheveu pour que le dernier Faël rattrape Eole. Un cheveu semblable à une éternité impossible à combler pour Eyrim. Le pauvre est un peu dépité, c'est compréhensible.

La voix de Pia se détache de ce monde bruyant, nous enveloppant dans une bulle rassurante. Elle est aussi ravie que nous par cette belle victoire. Pas étonnant !


- Vous avez su compter sur votre temps, celui de la terre, de la roche… Vous avez su utiliser les détails, car ce sont les raccourcis qu’il faut savoir saisir. Cela peut vous sauvez la vie, et vous apporte tant !

Puis elle nous serre dans ses bras. Il n'y a pas de barrières sur la Voie des Marchombres, pas même entre un Maître et ses apprentis.
Mon rire se joint au sien, léger et plus heureux que jamais.
Je voudrais que notre aventure toutes les quatre ne s'arrête jamais.



|~~~|


- Félicitations à toi, Ange.

Je me retourne au son de la voix familière d'Eyrim. Il a retrouvé le sourire on dirait. Cette semaine à nos côtés lui aura appris à mettre son orgueil de côté. Ou alors il nous a juste acceptées comme ses égaux, enfin.

- A toi aussi. Nous avons tous gagné aujourd'hui.

Victoire ou défaite, on ne perd jamais vraiment. Il y a toujours quelque chose à en apprendre pour avancer.

De nouveaux cris ramènent mon regard vers "l'arène", autant dire vers la falaise et la forêt. Pia est là, prête à s'élancer à son tour. Un Faël d'âge moyen a décidé de la défier. Son regard est concentré, et je suis sûre qu'il n'entend pas la foule. Il a l'air de quelqu'un qui s'est enfermé dans sa bulle.


- Toi croire elle pouvoir gagner ?

- Je parie une flasque d'eau de l'arbre qu'elle l'emporte !

Main tendue, je lui adresse un clin d'œil en faisant référence à l'eau de vie. Sa main vient taper la mienne, scellant le pari. C'est comme si j'avais déjà gagné ! Pia est plus forte qu'eux tous, je n'en doute pas un seul instant. Enfin au début … La course commence. Mon Maître y perd de précieuses secondes malgré son aisance. Malgré moi je serre les dents, envoyant mentalement des encouragements à la petite Marchombre. Je ne peux pas imaginer qu'elle perde.

L'escalade maintenant. Pia n'a pas arrêté de courir, sauf que maintenant elle court à la verticale. Ses mouvements semblent troubles tellement ils sont rapides. Elle est épatante … plus que le Faël qu'elle rattrape très vite. Je me détend légèrement, même lorsqu'elle se met à prendre des risques insensés pour glisser jusqu'au sol. C'est exactement ce que j'ai essayé de faire tout à l'heure, sauf qu'elle est bien plus précise et rapide dans ses gestes, effleurant à peine la paroi.

Pia disparait dans la forêt aux côtés du Faël qui ne la lâche pas d'une semelle. Le match est tendu, et c'est en retenant mon souffle que j'espère leur retour. Celui-ci ne se fait pas attendre : trois nouveaux rubans en main, les deux adversaires s'élancent au coude à coude pour saisir le dernier bout de tissu qui les nargue à l'arrivée. Mes yeux sont rivés sur mon Maître, ne la quittant pas une seconde.

Ils la quittent …

Pia a disparu un instant …

La foule explose de joie autour de moi alors qu'elle saisit le ruban et se moque sans retenue du perdant. Moi, je reste là, interdite. Je ne comprends pas ce que j'ai vu, et mes camarades ont l'air de penser la même chose. Il suffit de regarder Eole et sa bouche bée pour comprendre qu'elle a eut la même hallucination.

C'était bref, mais Pia s'est téléportée …

Je me force à me joindre à la joie collective, me tournant vers Eyrim pour lui annoncer sa défaite avant de courir vers Pia, la prendre dans mes bras et la féliciter avec enthousiasme.


- Bravo Pia ! C'était une course parfaite ! Je crois qu'il te reste beaucoup à nous apprendre, et à nous expliquer. Il y a certaines astuces que j'aimerais beaucoup comprendre …
Revenir en haut Aller en bas
Shalie Altan
Groupe Fyrh
Modérateur Hors-Jeu
avatar

Nombre de messages : 671
Citation : La première partie de la vie se passe à désirer la seconde ; la seconde à regretter la première
Date d'inscription : 28/05/2011

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Très agile, Assez reconnaissable à cause de ses grandes oreilles pointues

MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Ven 18 Avr 2014, 20:35

C'était une victoire pour les humaines, elles avaient gagnés ! Shalie était contente et fière d'elle ainsi que de ses camarades. Celle devait en boucher un coin aux Faëls et leur fierté devait aussi en avoir prit un cou. La joie de Shalie s'effaça néanmoins rapidement de son visage laissant juste place à un sourire. Elle n'avait pas envie de vexer ses hôtes. Sautant de joie Pia rejoignit alors ses apprenties. Elle avait l'air d'être aussi fière que les filles et ça faisait plaisir à voir.

- Je suis très fière de vous, les filles ! Vous vous êtes données à fond, sans rien oublier. Pas de précipitation, mais de l’efficacité !- Vous avez su compter sur votre temps, celui de la terre, de la roche… Vous avez su utiliser les détails, car ce sont les raccourcis qu’il faut savoir saisir. Cela peut vous sauvez la vie, et vous apporte tant !
 


Suite à ses mots Pia prit ses apprenties dans ses bras. Shalie n'avait pas eu un contact physique aussi proche depuis bien longtemps et elle fut raide au début avant de se laisser aller et de serrer ses bras sur le groupe.

Après quelques minutes ce fut au tour de Pia de faire ses preuves. Shalie ne se faisait pas de soucis pour son maître, elle connaissait ses compétences. Quand Pia s'élança des Faëls adressèrent la parole à Ange et Eole. Shalie pour sa part s'installa par terre et ramena ses jambes sur elle tout en suivant attentivement la progression de Pia. Elle détaillait le moindre de ses mouvements, absorbée, les oreilles de la jeune fille se dressèrent quand elle entendit son prénom.

Tournant la tête, elle vit que le faël qui parlait avec Eole était en train de la regarder. Il détourna néanmoins rapidement le regard et se concentra de nouveau sur son interlocutrice. Shalie pour sa part retourna à la course. Pia était en train de gagner, mais son adversaire reprenait de l'avance. Il risquait de la dépasser .... Tout d'un coup quelque chose de surprenant arriva. Pia fit un bond gigantesque ce qui la fit arriver avant et remporter la victoire. Surprise Shalie fronça les sourcils son bond n'avait pas été naturel. Se tournant vers ses camarades, elle constata qu'elles étaient sur la même longueur d'onde.

Se relevant, Shalie resta en arrière alors qu'Ange alla à la rencontre de Pia afin de la prendre dans ses bras pour la féliciter. C'était très étrange ce qui venait de se passer ....


__________________________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Mer 21 Mai 2014, 13:48



Les trois apprenties vinrent la voir juste après que la course soit terminée, et Pia en fut très heureuse. Cependant, la question qu’elle attendait depuis qu’elle s’était rendue compte de ce qu’elle avait fait, ce fut Ange qui la posa.

- Bravo Pia ! C'était une course parfaite ! Je crois qu'il te reste beaucoup à nous apprendre, et à nous expliquer. Il y a certaines astuces que j'aimerais beaucoup comprendre …

Certes, ce n’était pas très direct, mais vu les hochements de têtes des deux autres jeunes filles, il n’y avait pas de doutes à avoir : elles avaient toutes vu quelque chose. En tout cas, quelque chose les avait intriguées, et elles avaient de quoi.
Poussant un petit soupir, Pia sourit à ses apprenties et les entraîna plus loin, loin des Faëls et de leurs effusions.

Parce qu’elles devaient parler de choses plus sérieuses.

- Les filles, j’ai à vous parler de quelque chose d’important.

Prenant son souffle, Pia ferma les yeux un instant, avant de s’asseoir brusquement sur le sol, les pieds en tailleur. Etirant les muscles de ses bras, elle porta son attention sur les trois apprenties qui se tenaient devant elle – et qui avait atteint, en gagnant ce défi, le droit de se voir appeler ‘Marchombres’ selon Pia.

- D’abord, je vais vous poser une première question : Est-ce que vous savez ce qu’est l’Ahn-Ju ?

Oui, tout commençait par là.
Parce que l’Ahn-Ju était une porte au milieu de la Voie, parce que ce à quoi il donnait accès était quelque chose de splendide et d’effrayant à la fois. Devenir Maître Marchombre, en tout cas pouvoir accéder à ce titre. Pouvoir aussi solliciter la Greffe…
Mais est-ce que les jeunes filles connaissaient cela ? Connaissaient l’existence de la Greffe ? Peut-être que oui, peut-être que non. Elle ne pouvait pas deviner, pas comme cela en tout cas, et attendait donc leur réponse.
Avec impatience, elle le reconnaissait.







[ Wauouh, désolée pour le temps de réponse, j'avais pas vu que Shalie avait répondu ! :/ En plus, c'est court, j'ai pas voulu en faire de trop. ]
Revenir en haut Aller en bas
Éole Létoile
Groupe Fyrh
Modératrice & Reine de la Torture
avatar

Nombre de messages : 2130
Citation : Les écrivains dansent sur leur plume, leurs mots sont des ballets qu'ils offrent à leurs lecteurs - Pierre Bottero -
Date d'inscription : 04/03/2011

Feuille de personnage
Age: 27
Greffe: Réduction de son poids pendant un court laps de temps
Signe particulier: Éole=Ombe, voir Biographie

MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Mer 21 Mai 2014, 13:55

[secoue la tête, intriguée]

- Moi non... je n'en ai jamais entendu parler...

[petit sourire et regarde ses camarades]

__________________________________________



"C'est donc bien que la danseuse est dans un autre monde, qui n'est plus celui qui se peint de nos regards, mais celui qu'elle tisse de ses pas et construit de ses gestes"
- Paul Valéry -

~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Mer 21 Mai 2014, 23:57

- Oui... un de mes anciens Maitres m'en a parlé un jour. C'est une étape, un jalon sur la Voie. Il m'a dit que trois Maitres évaluent l'apprenti qui se présente à eux et décident s'il pourra devenir à son tour maitre après son apprentissage. Il m'a aussidit qu'autre chose m'attendrait après cet examen. Quelque chose qui ne me laisserait pas inchangée, mais je ne sais pas quoi exactement...
Revenir en haut Aller en bas
Shalie Altan
Groupe Fyrh
Modérateur Hors-Jeu
avatar

Nombre de messages : 671
Citation : La première partie de la vie se passe à désirer la seconde ; la seconde à regretter la première
Date d'inscription : 28/05/2011

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Très agile, Assez reconnaissable à cause de ses grandes oreilles pointues

MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Ven 30 Mai 2014, 00:28

Je n'en sais pas plus qu'Ange. Il est temps qu'on passe cela ?

__________________________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Lun 02 Juin 2014, 08:44

- Détrompe-toi, Shalie, ce n'est pas quelque chose à passer. C'est simplement un pas de plus sur la Voie. Ce n'est pas une question de réussir pour réussir, mais d'être simplement soi-même.

Ange a donc assez bien résumé ce qu'était l'Ahn-Ju.

Cependant, après l'Ahn-Ju et si la décision des Maîtres est positive, il y a autre chose. Vous avez des informations là-dessus ? Est-ce que votre Maître vous en avait parlé, Ange, Shalie ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Lun 02 Juin 2014, 22:09

- Non, vraiment aucune. Apparemment je n'étais pas prête à savoir ce secret.
Revenir en haut Aller en bas
Éole Létoile
Groupe Fyrh
Modératrice & Reine de la Torture
avatar

Nombre de messages : 2130
Citation : Les écrivains dansent sur leur plume, leurs mots sont des ballets qu'ils offrent à leurs lecteurs - Pierre Bottero -
Date d'inscription : 04/03/2011

Feuille de personnage
Age: 27
Greffe: Réduction de son poids pendant un court laps de temps
Signe particulier: Éole=Ombe, voir Biographie

MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Mar 03 Juin 2014, 08:32

[secoue la tête]

- Moi non plus...

__________________________________________



"C'est donc bien que la danseuse est dans un autre monde, qui n'est plus celui qui se peint de nos regards, mais celui qu'elle tisse de ses pas et construit de ses gestes"
- Paul Valéry -

~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shalie Altan
Groupe Fyrh
Modérateur Hors-Jeu
avatar

Nombre de messages : 671
Citation : La première partie de la vie se passe à désirer la seconde ; la seconde à regretter la première
Date d'inscription : 28/05/2011

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Très agile, Assez reconnaissable à cause de ses grandes oreilles pointues

MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Mar 03 Juin 2014, 22:28

Je ne sais rien de plus

__________________________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Mer 04 Juin 2014, 09:48

- D'accord. Alors, qu'avez-vous vu à la fin de la course ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Mer 04 Juin 2014, 17:55

-Tu as ...

Hésitation

-Disparue ... Juste un battement de cils mais tu n'étais ... plus là.
Revenir en haut Aller en bas
Éole Létoile
Groupe Fyrh
Modératrice & Reine de la Torture
avatar

Nombre de messages : 2130
Citation : Les écrivains dansent sur leur plume, leurs mots sont des ballets qu'ils offrent à leurs lecteurs - Pierre Bottero -
Date d'inscription : 04/03/2011

Feuille de personnage
Age: 27
Greffe: Réduction de son poids pendant un court laps de temps
Signe particulier: Éole=Ombe, voir Biographie

MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Mer 04 Juin 2014, 22:12

- Moi j'ai eu l'impression que tu avais sauté... Mais tu as fait un bond tellement grand ! Ça ne semble pas faisable...

__________________________________________



"C'est donc bien que la danseuse est dans un autre monde, qui n'est plus celui qui se peint de nos regards, mais celui qu'elle tisse de ses pas et construit de ses gestes"
- Paul Valéry -

~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shalie Altan
Groupe Fyrh
Modérateur Hors-Jeu
avatar

Nombre de messages : 671
Citation : La première partie de la vie se passe à désirer la seconde ; la seconde à regretter la première
Date d'inscription : 28/05/2011

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Très agile, Assez reconnaissable à cause de ses grandes oreilles pointues

MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Dim 08 Juin 2014, 12:42

J'ai aussi eu l'impression que tu as fait un bond, grand, très grand, trop grand peut-être.

__________________________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Lun 09 Juin 2014, 16:22

[ Court, mais je voulais rester sur l'essentiel Wink ]






Pia observa ses apprenties dans les yeux, les unes après les autres.
Bon, il était temps qu’elles sachent. Aucune d’entre elles n’avaient jamais eu affaire à une Greffe, ou même en avait entendu parler ; elle devait les mettre au courant, car elle savait qu’elles seraient toutes confrontées au Rentaï rapidement.

Prenant une inspiration, elle leur sourit largement, et recula d’un pas.

- Très bien. Regardez-moi attentivement.

Elle recula encore d’un pas.
Une seconde. Non. Un millième de seconde.
Elle se retrouva derrières elles, et tapota sur l’épaule de Shalie.

Elle recula d’un pas.
Un millième de seconde.
Elle fut de nouveau en face d’elles, à l’endroit exact où elle s’était tenue avant de commencer.

Et elle sourit.

- Aucune d’entre vous n’a entendu parler de la Greffe ? demanda-elle. Vous avez le droit de la solliciter si vous réussissez l’Ahn-Ju. Avoir le droit de la demander ne veut en aucun cas dire qu’elle vous sera accordée. Quand vous aurez réussi votre Ahn-Ju, vous entreprendrez un long voyage, un voyage vers le Désert des Murmures et le Rentaï. C’est là que tout sera décidé.

« Quand vous aurez réussi » et non « Si vous réussissez ». Différence subtile, car elle savait que chacune de ses apprenties était parfaitement prête à une telle épreuve, et ces quelques compétitions contre les Faëls le démontraient niveau capacitifs, mais elle savait également que chacune avait suivi une telle évolution depuis qu’elle les côtoyait qu’il n’y avait pas d’autre choix possible. Pas d’autre possibilité.

- Vous avez des questions ? demanda la petite marchombre dans un sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Mer 11 Juin 2014, 21:42

- Mais c'est de la triche ... ça sert à quoi de vouloir dépasser ses limites si c'est pour avoir une greffe et se reposer dessus ? Tu t'en es servie pour gagner ... pour tricher ... est-ce que ça nous empêchera de progresser ce ... ce "don" ? Pour moi, l'utiliser c'est choisir la facilité, oublier qu'on peut avancer autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Éole Létoile
Groupe Fyrh
Modératrice & Reine de la Torture
avatar

Nombre de messages : 2130
Citation : Les écrivains dansent sur leur plume, leurs mots sont des ballets qu'ils offrent à leurs lecteurs - Pierre Bottero -
Date d'inscription : 04/03/2011

Feuille de personnage
Age: 27
Greffe: Réduction de son poids pendant un court laps de temps
Signe particulier: Éole=Ombe, voir Biographie

MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Mer 11 Juin 2014, 22:56

- Mais... qu'est-ce que c'est le Rentaï exactement ? Est-ce que c'est juste le nom du lieu, comme la "Citadelle", ou plutôt celui d'une organisation secrète ? Ou autre chose ? Et puis... cette Greffe... c'est la même pour tout le monde ?

__________________________________________



"C'est donc bien que la danseuse est dans un autre monde, qui n'est plus celui qui se peint de nos regards, mais celui qu'elle tisse de ses pas et construit de ses gestes"
- Paul Valéry -

~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shalie Altan
Groupe Fyrh
Modérateur Hors-Jeu
avatar

Nombre de messages : 671
Citation : La première partie de la vie se passe à désirer la seconde ; la seconde à regretter la première
Date d'inscription : 28/05/2011

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Très agile, Assez reconnaissable à cause de ses grandes oreilles pointues

MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Jeu 12 Juin 2014, 18:44

Je ne pense pas que ce doit être la même ... Cela dépend de quoi au final ?

__________________________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Ven 13 Juin 2014, 08:57


Pia s’attendait à la réaction de Ange, aussi elle ne put s’empêcher de lui sourire, et savait qu’elle devait se justifier pour ce geste qu’elle avait eu, et qui n’était pas très fair-play. Néanmoins, elle savait aussi qu’elle ne l’avait pas fait exprès, que dans le feu des émotions elle s’était laissée allée, donc que ce n’était pas de la triche. Si la jeune fille ne voulait pas la croire, elle s’en remettrait, parce qu’elle connaissait la vérité ; mais cela l’embêtait en un sens qu’elle pense que la Greffe toute entière était « de la triche ».

- Ange, ce n’était pas de la triche, car je t’avoue que je ne l’ai pas fait exprès. Dans l’instant, la détermination, sur la fin c’est venu tout seul… Mais si je m’attardais sur ça, les Faëls auraient su pour la Greffe, et c’est un secret très bien gardé par la Guilde… poussant un petit soupir, la marchombre, se frotta un œil de ma main droite. Est-ce que avant cela, tu m’avais vue une seule fois utiliser ma Greffe ? Pense-tu réellement que je me repose dessus ? C’est comme une arme, une lame, un outil : on doit savoir faire les tâches, se battre, sans, mais avec ça aide également. Ce n’est pas systématique, c’est juste comme ça. Je ne vous ai pas entraînées pendant tout ce temps pour que, si le Rentaï vous accorde la Greffe, vous vous reposiez dessus. Ca change la vie, mais surtout de l’intérieur.

Elle posa malgré elle un regard rempli de tendresse sur Ange, parce qu’elle se souvenait avoir eu la même réaction quand son ancien Maître lui avait montré la sienne : elle avait été outrée de savoir qu’il pouvait devenir invisible, réellement, pendant quelques secondes, c’était de la triche, c’était en opposition avec tout ce qu’il lui avait appris. Et puis, elle avait compris que seule la manière dont on s’en servait, donc on l’acceptait, définissait la falsification de soi-même ou non. Encore plus quand la Greffe lui avait été accordée.

- Le Rentaï est une montagne, Eole. Une montagne qui se dresse dans le Désert des Murmures. Il n’y a pas d’organisation, pas d’humain ; juste une entité indéfinissable. Mais je ne peux pas vous en dire plus : vous découvrirez cela vous-même, sans doute.

Souriant, Pia passa sa main dans ses cheveux, et observa ses trois apprenties tour à tour.

- Chaque Greffe correspond au marchombre qui l’a sollicitée, tu as raison Shalie. C’est une extension de la personnalité, et non pas un ajout. La mienne n’est pas très impressionnante, mais si vous avez l’occasion de croiser d’autres marchombres qui utilisent la leur, vous pourrez le comprendre.

Clignant des paupières, la petite marchombre sourit encore.
Ange avait réagi comme elle s’y attendait : à la base, elle n’était pas quelqu’un qui utilisait des outils ou des armes ; pour elle, peut-être à cause d’une ancienne peur, c’était inutile et elle pouvait s’en passer. Il était évident qu’elle parlerait en de tels termes de la Greffe.
Eole et Shalie avaient été plus subtiles, plus intéressées, et curieuses. Elle avait piqué leur intérêt, mais les deux jeunes filles avaient du mal à se rendre compte des possibilités d’un tel cadeau.

Il était vrai qu’elle n’avait pas présenté la Greffe sous un jour élogieux, en s’en servant sans le faire exprès, et dans une compétition. Mais elle espérait surtout ne pas avoir mal influencé les trois apprenties…



Elles quittèrent les Faëls deux jours plus tard, après avoir fêté la victoire des filles.
Pia avait parlé de ce qu’elle avait fait sans le vouloir à son père, parce qu’elle avait confiance en lui, et surtout parce qu’il le savait déjà : elle avait utilisé sa greffe une fois devant lui, alors qu’ils se faisaient attaquer par un Tigre des Prairies, pour le sauver. Elle s’était jetée sur son père, qui était entre les griffes du tigre, et l’avait téléporté en même temps qu’elle quelques mètres plus loin, avant d’entamer le chant marchombre pour calmer le grand félin.

Ca dépend uniquement de la manière dont on l’utilise et on la perçoit.
C’était ce qu’elle avait répété à ses apprenties, après que son père leur eût raconté comment il avait découvert cette… capacité de sa fille.

Puis, elles étaient reparties.
Après plusieurs semaines passées auprès des poneys Faëls, chaque monture avait pris un énorme ventre bien rempli, et Pia se moqua de Pino qui semblait attendre un poulain. Mais les chevaux étaient contents de voyager à nouveau, et les trois apprenties et leur maître prirent donc la direction de l’Académie, en passant par le Sud des Dentelles Vives cette fois.



Elles n’étaient plus qu’à trois ou quatre jours de l‘Académie quand Pia repéra la piste qu’elle cherchait depuis quelques jours. Y faisant marcher Pino, elle entraîna donc les trois apprenties et leurs montures dans un camp d’entraînement un peu spécial, où se trouvaient des cas de cibles de tir trouées.

- Les filles, aujourd’hui, nouvel exercice ! lança Pia sur un ton joyeux.

Elle désigna les cibles sur le sol du menton, et demanda à ses apprenties de prendre leur arc, tout en restant à cheval.

- On va commencer au pas. Vous devez contrôler la trajectoire de votre cheval, et celui de votre flèche. Elle fit volter Pino, prit son propre arc et fit une démonstration, d’abord au pas, puis au trot, et au galop. Le poney avait l’habitude de répondre aux sollicitations de l’assiette de sa cavalière, et il était presque facile de contrôler ses mouvements pour Pia. Le petit poney avait cependant un galop très énergique et rapide, pourtant la marchombre ne rata pas une seule fois sa cible, pas même quand il fit un écart pour éviter un trou.

- Allez, à vous !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Lun 16 Juin 2014, 23:13


Pia peut se téléporter.
Se téléporter.
C’est tellement absurde comme idée. Je n’arrive pas à m’avouer que ce n’était ni un rêve ni une farce de magicien. Il n’y a pas eu d’explosion, pas de fumée, rien qui puisse cacher un saut ou un mouvement extrêmement rapide. Elle s’est téléportée … C’est extraordinaire, mais la façon dont elle s’en est servie gâche tout le plaisir de la découverte. Je suis sure qu’elle aurait pu gagner par ses propres moyens, prouver qu’un Marchombre peut repousser ses limites plus loin qu’un Faël. Sauf qu’elle ne l’a pas fait. Au fond d’elle il y a quelque chose qui l’a empêchée d’être fair-play, et ce détail me déplait. Pia a beau expliquer son geste – et au fond je comprends ses raisons – sans réussir à changer quelque chose dans ma tête de bornée. Si j’obtiens un jour cette fameuse Greffe, je ne m’en servirais pas pour tricher !

La Marchombre répond ensuite à la question d’Eole. C’est là que je me demande dans quel monde fou je vis. Une montagne qui offre une greffe ?!!!!! Non … est-elle en train de se moquer de nous ? Je regarde ses yeux rieurs, dubitative. Pourtant, pour une fois, ils sont remplis de sérieux. La Guilde des Marchombres est réputée pour couver ses secrets comme une siffleur jalouse couve ses oeufs, et je commence à peine à comprendre pourquoi. Pia ne nous a pas donné toute la vérité. Sous ses mots, ils restent des sous-entendus, des questions sans réponse. Que se passe-t-il vraiment là-bas ? Et suite à la répulsion d’un tel cadeau, vient une soudaine envie d’aller faire un tour jusqu’à ce fameux Rentaï. Pas pour obtenir la Greffe, juste pour découvrir ce mystère. Pour peut-être mieux me comprendre aussi …


| - - - |

Notre séjour chez les Faëls ne s’éternisa pas bien plus longtemps. Deux jours plus tard, il était déjà temps de dire adieu à ce peuple fascinant. Il n’y eu pas de larmes, mais mon cœur se serra en tournant le dos au village. Ces deux semaines étaient passées à la vitesse de l’éclair. C’est dur de réaliser qu’on n’aurait pas pu mieux utiliser son temps quand on a l’impression de ne pas en avoir eu assez.

C’est en attachant mon carquois rempli de flèches bleutées à la selle de Shantal qu’un éclat de voie retentit dans la direction du village. Mon regard curieux aperçoit une silhouette dégringoler la falaise puis courir jusqu’à nous. Surprise quand je réalise qu’Eyrim n’a pas décidé de me laisser partir comme ça ! Je vois un objet dans sa main et me doute tout de suite qu’il s’agit d’un dernier cadeau d’adieu. Le jeune Faël s’arrête à ma hauteur, à peine essoufflé par sa galopade, et me tend d’un air joyeux une petite gourde faite de feuilles.


- Toi avoir oublié ça. Ca être pari perdu. Toi rappeler course Pia.

Je souris en me remémorant le pari fait avant que notre Maitre s’élance. Empêche mon sourire de diminuer quand sa dernière action remonte à ma mémoire. Il croit que j’ai gagné mais j’ai l’impression d’avoir perdu. Je ne devrais pas accepter ce cadeau alors que je n’ai rien à lui offrir en retour. Si, j’ai bien quelque chose : ma gratitude.

Je lui glisse entre deux éclats de rire moqueur :


- Je reviendrais très vite pour gagner un nouveau pari, Eyrim. C’est toujours un plaisir de profiter de la naïveté des autres.

Un clin d’œil plus tard, je suis sur ma selle, prête à rejoindre mon groupe qui s’est élancé vers le passage sans m’attendre. Je salue une dernière fois mon ami puis talonne Shantal. L’animal s’ébroue, résiste un peu puis pars au galop. Dur dur d’être à nouveau sellé après de si longues vacances ! Il tente de tirer sur le mors et de retourner en arrière auprès de ses copains les poneys, mais je le remets sur le droit chemin d’une main ferme. Moi aussi je voudrais rester ici un peu plus longtemps, sauf que Pia en a décidé autrement. Où que mon Maitre aille, j’irais aussi, et mon cheval avec moi !

| - - - |

Cela faisait plusieurs jours que nous chevauchions. La direction était celle du retour et ce trajet avait un goût de tristesse. Malgré la bonne humeur permanente de Pia, oublier ces temps de joie aux côtés des Faëls était dur, et penser que nous allions bientôt nous séparer l’était encore plus.

- Les filles, aujourd’hui, nouvel exercice !

Encore ?! Quelle imagination dans la petite tête de cette femme ! J’ai l’impression que pas un jour ne passe sans qu’elle nous entraine dans un nouvel exercice plus compliqué que les précédents ! Certes elle garde les bases, comme la course ou les étirements, mais c’est agréable de varier pour tester nos limites.
J’observe les environs avec intérêt. Cet espace a été aménagé il semblerait. Sinon pourquoi y aurait-il des cibles accrochées aux arbres à hauteur d’homme ? Ca sent le tir à l’arc !!! Je suis toute excitée à l’idée de tester les flèches fabriquées par Yilsen et moi-même. Seront-elles aussi efficaces que promit ? « Ca dépendre de tireur. » Oui évidemment je me doute qu’elles n’ont pas de têtes chercheuses de cibles. Elles ne seront efficaces que si je le suis aussi.

La petite Marchombre confirme mes espoirs en nous demandant de nous équiper de nos arcs, sans quitter nos chevaux. Puis sous nos yeux, elle effectue une démonstration. Aussi à l’aise que d’habitude, elle décoche flèche après flèche sur les cibles, d’abord au pas, puis au trot pour finir au galop. Seulement grâce à ses jambes, elle arrive à contrôler Pino. Depuis le départ du village, Shantal est redevenu le hongre docile qu’il était auparavant, mais je doute quand même de pouvoir contrôler sa trajectoire…


- Allez, à vous !

Je lâche mes rênes sur l’encolure puis encoche une première flèche. Il suffit d’une pression sur les flancs du cheval pour qu’il se mette à avancer avec nonchalance, au pas. Son rythme est lent, tellement que mes trois tirs atteignent leurs buts sans encombre. Nous ne venons pas de passer deux semaines chez les rois du tir pour rien ! Cet exercice semblant relativement simple, je décide de pousser Shantal au trot. C’est là que les choses se gâtent. Autant se caler sur le rythme paisible d’un cheval au pas était simple, autant se caler sur un trot tout en visant est difficile. Et puis je ne sais pas vraiment comment guider ma monture avec mes jambes. J’ai toujours eu l’habitude de me servir des rênes. Là, je me sens un peu déstabilisée. J’essaie tant bien que mal de faire deux essais de tirs, mais en les voyant fuser dans les fourrés voisins, je m’arrête. Hors de question que je perde mes précieuses flèches ! J’abandonne Shantal quelques secondes pour récupérer les traits, puis remonte en selle et retourne auprès de la Marchombre.

- Dis Pia, tu n’aurais pas des conseils à me donner ? J’arrive pas à contrôler Shantal sans utiliser les rênes …
Revenir en haut Aller en bas
Éole Létoile
Groupe Fyrh
Modératrice & Reine de la Torture
avatar

Nombre de messages : 2130
Citation : Les écrivains dansent sur leur plume, leurs mots sont des ballets qu'ils offrent à leurs lecteurs - Pierre Bottero -
Date d'inscription : 04/03/2011

Feuille de personnage
Age: 27
Greffe: Réduction de son poids pendant un court laps de temps
Signe particulier: Éole=Ombe, voir Biographie

MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Mer 25 Juin 2014, 22:46

L’Ahn-Ju. La Greffe. Ces deux mots résonnaient dans la tête d’Éole en continue. Des mots qu’elle ne connaissait pas quelques secondes plus tôt. Des mots qui prenaient tout un sens pour la jeune fille, des mots qui reflétaient tant de choses... Un jalon sur la Voie, un voyage initiatique... Et à la clé : le statut de maître et... et un espèce de pouvoir... et la Greffe quoi.

D’ailleurs, en parlant de Greffe... La démonstration de Pia avait allumé des étoiles dans les yeux d’Éole. La petite marchombre pouvait se téléporter !

La jeune apprentie écouta d’une oreille attentive les explications de Pia sur la Greffe. Ange y avait vu de la triche. Éole comprenait sa réaction, mais pour elle, elle voyait cela plus comme quelque d’extraordinaire, de mystérieux et de secret, comme un bonus ou la possibilité d’aller encore plus loin. Pia réussit à intriguer la jeune fille en parlant du fait que le Rentaï allait changer quelque chose à l’intérieur des jeunes apprenties... La Voie changeait déjà tellement de chose au fond d’Éole, elle en avait bouleversé tant ! Quand elle se regardait quelques années en arrière, quand elle n’était encore qu’Ombe, fillette frêle, peureuse, abandonnée, à la recherche d’elle-même, elle avait du mal à se reconnaître, à croire que cette fillette était aujourd’hui cette Éole qui avance sur sa Voie, guidée par la Danse. Le Rentaï était donc capable de modifier encore sa vie, son âme ?

- Le Rentaï est une montagne, Eole. Une montagne qui se dresse dans le Désert des Murmures. Il n’y a pas d’organisation, pas d’humain ; juste une entité indéfinissable. Mais je ne peux pas vous en dire plus : vous découvrirez cela vous-même, sans doute.

Hein ? Quoi ? Là, Éole ouvrit de grands yeux ronds, noirs comme deux puits sans fond. Le Rentaï... une montagne ? Mais... comment était-ce possible qu’un gros cailloux ait autant de pouvoirs ? Pia avait réussi à éveiller la curiosité de la jeune femme au plus haut degré et elle n’avait plus qu’une hâte : rencontrer cette fameuse montagne...

- Chaque Greffe correspond au marchombre qui l’a sollicitée, tu as raison Shalie. C’est une extension de la personnalité, et non pas un ajout. La mienne n’est pas très impressionnante, mais si vous avez l’occasion de croiser d’autres marchombres qui utilisent la leur, vous pourrez le comprendre.

De étonné, le regard d’Éole devint émerveillé. Elle avait du mal à ne pas imaginer le Rentaï comme un Dieu, une entité puissante qui pouvait lire au plus profond de votre âme. Il n’y avait peut-être pas de dieux en Gwendalavir, mais la danseuse avait eu beaucoup d’occasion pour lire toutes sortes de livres. Certains parlaient de dieux. Et elle ne les avait jamais associé à la Dame ou à son Héros qui, pour elle, était bien plus que des dieux et en même temps, bien moins. Non, si aujourd’hui, elle devait leur donner une image, elle ne serait autre que l’immense montagne flamboyante qui se dessinait dans son esprit. Une espèce d’énorme masse rocheuse, tellement brillante de mille feux, autant que l’étendue de sa sagesse et de sa droiture, qu’elle en serait presque translucide.
Voilà comment, après les explications de Pia, Éole imaginait le Rentaï.

*À quoi ressemblerait ma Greffe si j’avais la chance de rencontrer le Rentaï et qu’il me l’accordait ? *

La question flottait dans l’esprit d’Éole qui espérait pouvoir, un jour, trouver une réponse.

~ * ~

- Au revoir Éole. Toi me manquer. Toi pouvoir revenir quand toi vouloir tu sais ! Pour danser, tirer à l’arc ou faire ce que toi vouloir !
- Toi aussi tu vas me manquer Ataën, mais c’est promis, je reviendrais !


La jeune danseuse adressa un clin d’œil complice à son ami faël. Elle s’était beaucoup attacher à lui et avait le cœur serré de devoir le quitter si tôt... Deux semaines ! C’est tellement peu... et c’était passé tellement vite... Mais elle ne regrettait pas que Pia les ait fait découvrir ce fabuleux pays. La promesse qu’elle venait de faire à Ataën, s’adressait plus à elle qu’au jeune faël. Elle reviendrait.

Retenant une larme, Éole esquissa une révérence avant de se détourner pour suivre Pia, Ange et Shalie vers de nouveaux horizons... vers de nouvelles aventures !

~ * ~

Éole avait bien remarqué, avec une pointe de nostalgie d’ailleurs, qu’elles retournaient vers l’Académie. La fin du cours arriverait donc si rapidement ? Les deux années qu’elle avait passé en famille d’accueil lui avait semblé interminables... Cela faisait plus de cinq ans qu’elle était arrivée à l’Académie et pas une seconde ne lui avait paru trop longue ! Pourquoi le temps ne s’étirait-il quand des les situations les pires ?
Sans compter le fait que, une fois le cours terminé, leur petit groupe allait se séparer pour quelques temps... Et dire qu’il n’y avait pas si longtemps, la jeune fille ne connaissait ni Ange, ni Shalie puisqu’elles appartenaient à un autre groupe... Elle s’était attachée à ses camarades et l’idée qu’elle allait bientôt devoir les quitter la rendant nostalgique. Et Pia. Pia était le maître qu’elle avait eu le plus longtemps, celle qui avait su tenir ses promesses, ses engagements. Celle qui avait su répondre à ses attentes. Celle qui la guidait sur la Voie et qui l’emmenait plus loin qu’elle n’aurait pu l’imaginer.

La jeune apprentie n’eut pas le temps de pousser plus loin ses tristes pensées : la voix de la petite marchombre la fit sursauter.

- Les filles, aujourd’hui, nouvel exercice !

Comme à son habitude, Pia souriait, enjouée et bouillonnante d’énergie. Elle désigna des cibles dessiner au sol, leur enjoignant de prendre leur arc. Des étoiles s’allumèrent dans les yeux d’Éole : rien (ou presque) ne lui faisait plus plaisir que de prendre son magnifique arc, cadeau de son maître, et de pouvoir mettre en application l’enseignement des faëls !

- On va commencer au pas. Vous devez contrôler la trajectoire de votre cheval, et celui de votre flèche.

Pia ponctua sa tirade d’une rapide mais efficace démonstration. Au pas, au trot et au galop. Aucune des trois flèches ne rata le centre de la cible. Fa-ci-le !

- Allez, à vous !

Ange se lança dans l’exercice et Éole n’attendit pas pour faire de même, voyant Shalie du coin de l’œil qui suivit le mouvement.

Bolshoï était un hongre, il n’avait donc pas la fougue des étalons et c’était un cheval de nature plutôt calme et assez bien dressé. Il avait déjà connu plusieurs acrobaties de la part de sa cavalière... mais une arme, jamais. Jamais Éole n’avait utilisé d’arme sur son dos. Et ça, il ne connaissait pas du tout.

Du côté de la jeune fille, ce n’était pas mieux. Oui, elle pouvait dire qu’elle savait tirer à l’arc. Et même qu’elle avait quand même acquis un certain niveau grâce aux entraînements de Pia et à ceux d’Ataën. Mais tirer à l’arc, sur une cheval en mouvement, qui pouvait avoir n’importe qu’elle réaction qui-plus-est, c’était tout une autre affaire ! Et ça, elle ne connaissait pas du tout non plus.

Et bien ! Il faut bien un début à tout ! Il ne fallait pas oublier qu’elle n’avait jamais toucher un arc avant d’arriver à l’Académie et que, aujourd’hui, c’était son arme favorite, à tel point qu’elle avait totalement délaissé le magnifique sabre que lui avait offert sa mère !

Bon, assez tergiversé !

Éole lança Bolshoï au pas et banda son arc. Ouverture. Aléa était partie depuis longtemps, mais son enseignement persistait.

« Pense Ouverture Ombe. Toujours. »

Elle s’ouvrit au vent, à la terre, au soleil. Elle s’ouvrit à son cheval. Elle s’ouvrit à sa arc et à sa flèche.

Elle visa une cible. Pour le moment, Bolshoï ne montrait pas de signe de panique ou autre, il avançait tranquillement, comme si il n’était pas au courant de ce que sa cavalière s’apprêtait à faire... Elle lâcha la corde, la flèche partit à toute allure, fila à travers l’air et s’enfonça dans la terre... À quinze centimètres de la cible ! Pour couronner le tout, Bolshoï fit un écart, surpris par le sifflement de la flèche et il s’en fallut d’un cheveux pour que la jeune apprentie n’atterrisse pas à côté de cette dernière !

Deux tirs supplémentaires furent nécessaires pour mettre l’andalou en confiance. Un de plus pour qu’Éole trouve le bon angle de tir, la bonne distance, le bon moment pour que sa flèche atteigne la cible. Les trois suivantes parvinrent, enfin, à se planter au centre. La jeune fille tenta alors de mettre Bolshoï au trot. Elle commença par faire quelques foulées juste en jouant avec son arc pour rassurer sa monture et pour tâter le terrain et gérer les écartements de son cheval en testant sa stabilité.
Sauf que : de un, Bolshoï n’en fut pas forcément plus rassurer et le trou qu’il rencontra quand Éole lâcha sa flèche n’arrangea rien, de deux, même si Éole faisait de l’équitation depuis un moment et qu’elle savait à peu près diriger son cheval à l’aide des jambes, elle n’en utilisait pas moins les mains pour autant et de trois, garder son équilibre, sur un cheval au trot, un arc à la main, visant le sol et contrôlant la trajectoire de sa monture avec les jambes uniquement était tout sauf facile !
Résultat : Éole fit le même vol plané que sa flèche et atterrit le derrière dans la poussière, tout comme sa flèche.

*Et ben, Pia ne pourra pas dire que je n’ai pas accompagné ma flèche jusqu’au bout !*

Un léger sourire amusée par sa situation, Éole se releva pour ramasser ses flèches. Elle aperçut Ange du coin de l’œil et constata qu’elle n’était pas la seule à galèrer !

- Dis Pia, tu n’aurais pas des conseils à me donner ? J’arrive pas à contrôler Shantal sans utiliser les rênes …

Éole remonte en selle et vint se placer près de sa camarade.

- Oui, moi aussi je ne suis pas contre quelques conseils... J’ai un peu du mal à ne pas m’emmêler les pinceaux !

__________________________________________



"C'est donc bien que la danseuse est dans un autre monde, qui n'est plus celui qui se peint de nos regards, mais celui qu'elle tisse de ses pas et construit de ses gestes"
- Paul Valéry -

~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shalie Altan
Groupe Fyrh
Modérateur Hors-Jeu
avatar

Nombre de messages : 671
Citation : La première partie de la vie se passe à désirer la seconde ; la seconde à regretter la première
Date d'inscription : 28/05/2011

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Très agile, Assez reconnaissable à cause de ses grandes oreilles pointues

MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Mer 16 Juil 2014, 21:01

[Hrpg : Qu'on me fouette pour mon retard !  No ]

Pia attendait les réponses de ses apprenties un léger sourire aux lèvres. Elle apprit alors à Ange qu'elle ne trichait pas. Shalie trouvait quand même très étrange le fait de pouvoir se téléporter. C'était quelque chose de surnaturel, d'impossible normalement non ? Bon, elle n'était pas vraiment le bon exemple vu qu'elle avait quand même des oreilles de félins sur la tête, mais quand même ! C'était dingue ...

- Le Rentaï est une montagne, Eole. Une montagne qui se dresse dans le Désert des Murmures. Il n’y a pas d’organisation, pas d’humain ; juste une entité indéfinissable. Mais je ne peux pas vous en dire plus : vous découvrirez cela vous-même, sans doute.

Une montagne ? Tout était question d'une montagne ? Shalie brûlait d'en savoir plus, mais elle savait déjà qu'il était inutile d'insister. Si Pia n'avait pas envie de répondre, alors elle ne répondrait pas quoi qu'elle fasse. Quoiqu'elle n'avait jamais tenté le coup des yeux de chat, en mode pitié. Mouais, autant s'abstenir !

- Chaque Greffe correspond au marchombre qui l’a sollicitée, tu as raison Shalie. C’est une extension de la personnalité, et non pas un ajout. La mienne n’est pas très impressionnante, mais si vous avez l’occasion de croiser d’autres marchombres qui utilisent la leur, vous pourrez le comprendre. 

Pardon ? Elle arrivait à se téléporter, mais ce n'était pas très impressionnant ? Shalie n'était pas d'accord, mais pas du tout. Même si ça ne se voyait pas au premier coup d'oeil, c'était quand même vachement impressionnant de se téléporter, qu'importe la distance ! Pia s'arrêta là pour les explications. Shalie dû se mordre la langue pour ne pas en demander davantage.

---

Les deux jours qui suivirent furent consacrés à célébrer la victoire des filles. Shalie pour sa part était resté dans son coin afin de méditer ce qu'elle venait d'apprendre. Elle était curieuse de savoir ce qu'elle aurait comme greffe .. enfin, si elle y arrivait bien sur et ça c'était une autre histoire ! Finalement, la jeune fille n'était pas si mécontente que ça de quitter le peuple. Ils étaient sympathiques, mais ... différent. C'était avec plaisir qu'elle retrouva sa monture qui avait pris quelques kilos. Mmmh, une petite course ne lui ferait pas de mal ! En route pour l'aventure !

---

Ce jour-là, les filles chevauchaient tranquillement quand Pia décida de mettre fin à cette tranquillité en les entraînants sur un terrain pourvu de cibles. Oh, encore des cibles ... chouette.

- On va commencer au pas. Vous devez contrôler la trajectoire de votre cheval, et celui de votre flèche.

Comme à son habitude, Pia fit une démonstration. Cela avait l'air d'être tellement simple quand elle le faisait. Elle ne rata pas une seule cible peu importait la cadence. Elle était belle, elle était élégante. Elle n'était pas une Marchombre pour rien.

- Allez, à vous ! 

C'était si facile à dire, mais tellement moins à faire. Pourtant, Shalie lâcha les rênes de son cheval. Elle ne se lança pas de suite, voulant d'abord s'accoutumer au fait de ne pas tenir les rênes. Un jet siffla et elle remarque que ses camarades avaient déjà commencées. L'apprentie se décida alors de se lancer à son tour. Prenant son arc, elle encocha une flèche avant de viser la cible. Ce n'était pas simple avec la vitesse du cheval, le terrain qui n'était pas favorable. Décidant de ne pas y penser, elle resta quelques minutes dans cette position et inspira profondément. Calmant son cœur, elle coupa alors sa respiration, visa la cible et tira.

La flèche alla se planter dans un petit arbre à quelques mètres de la cible. Mouais, il ne fallait pas s'attendre à réussir du premier coup. Poussant un petit soupir, Shalie tourna alors la tête et constata qu'Eole et Ange étaient proches de Pia. Faisant faire demi-tour à sa monture, d'abord avec les jambes, ensuite avec les rênes en constatant que ce n'était pas si simple, elle rejoignit le groupe et attendit de voir s'il allait y avoir des conseils.

__________________________________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Jeu 17 Juil 2014, 09:00


Si les filles faisaient preuve d’une grande volonté de parvenir à réaliser l’exercice, et si les premiers tirs au pas ne posèrent pas vraiment de soucis, quand il fallut presser l’allure ce ne fut pas tout à fait la même chose. Pia voyait bien qu’Ange comme Eole avaient un peu de mal, et Shalie aussi, même si elle le montrait moins.
Souriant aux questions de ses apprenties, elle leur donna quelques petites astuces :

- Au trot ou au galop, cela sera plus facile pour vous si vous vous tenez en équilibre sur vos étriers. Vous serez plus stables, dans un premier temps.

Laissant les rênes de Pino sur son encolure, elle lui fit faire un tour sur lui-même vers la droite, et vers la gauche. Sans les mains.

- Pour diriger votre cheval sans les rênes, il faut penser avant tout à ce que vous voulez. Aller à gauche, à droite, s’arrêter… Votre corps va avoir des réflexes naturels, et tous les chevaux sont largement capables de les interpréter. Vous pouvez vous aider de pressions de jambes, juste un peu plus en arrière de la sangle, ici.

Elle leur montra en reculant très légèrement sa jambe gauche, et Pino esquissa un mouvement à droite, avant de s’arrêter parce que Pia avait récupéré la sollicitation de sa jambe droite.

- Essayez d’abord sans arc, et ensuite avec un arc. Il faut comprendre toutes les variables, leur dit-elle dans un clin d’œil.

Ce n’était pas un exercice facile, et pourtant, avec leur entraînement, les filles trouvèrent rapidement le « truc » qui leur permettait de faire encore plus corps avec leurs chevaux, de s’adapter, de ne faire qu’un. Action et réaction, compréhension.
Leurs flèches furent d’abord approximatives, avant de devenir plus sûres, plus précises.
Pia n’arrêta l’exercice que lorsque les trois jeunes filles parvinrent à planter dix flèches d’affilée au trot et au galop – et c’était plus facile au galop, malgré la vitesse, car cette allure est bien plus stable que le trot.
Le soleil était à demi-couché derrière l’horizon quand elles descendirent de leurs montures pour s’en occuper avec soin.



Elles reprirent la route le lendemain, et Pia mit un point d’honneur à enlever les rênes de ses apprenties pour la suite du trajet : elle détacha les lanières de cuir des mors des chevaux et ferma en une grande boucle qu’elle plaça autour de chaque encolure, comme un collier de cuir non ajusté.

- Ca vous permettra de moins dépendre de vos mains pour les guider. Et vous pouvez leur donner un petit indice si vous sentez qu’il ne comprend pas ce que vous demandez, ou que vous demandez mal.

Trois jours et plusieurs fous rires plus tard – les chevaux se croyaient parfois un peu tout permis – elles foulèrent la dalle de ciment coulée juste devant l’immense porte donnant sur les écuries et les boxes de l’Académie.
Un sourire étira les lèvres de la petite Marchombre, qui descendit de Pino, se recevant un coup de tête dans l’épaule au passage, avant de se tourner vers les trois apprenties qui mettaient pied à terre elles aussi.

- Les filles… On va se dire au revoir ici ! Mais on se retrouve très bientôt !

Elle s’avança vers les trois jeunes femmes et les serra dans ses bras une par une.

- Ca va faire bizarre de ne pas vous réveiller le matin ! lança-t-elle dans un clin d’œil, avant de prendre Pino par la bride, et de faire un dernier signe à ses apprenties pour disparaître dans la forêt proche des écuries.

Revenir en haut Aller en bas
Éole Létoile
Groupe Fyrh
Modératrice & Reine de la Torture
avatar

Nombre de messages : 2130
Citation : Les écrivains dansent sur leur plume, leurs mots sont des ballets qu'ils offrent à leurs lecteurs - Pierre Bottero -
Date d'inscription : 04/03/2011

Feuille de personnage
Age: 27
Greffe: Réduction de son poids pendant un court laps de temps
Signe particulier: Éole=Ombe, voir Biographie

MessageSujet: Re: Groupe Fyrh - Cours n°4   Dim 20 Juil 2014, 15:01

- Au trot ou au galop, cela sera plus facile pour vous si vous vous tenez en équilibre sur vos étriers. Vous serez plus stables, dans un premier temps.

Pour diriger votre cheval sans les rênes, il faut penser avant tout à ce que vous voulez. Aller à gauche, à droite, s’arrêter… Votre corps va avoir des réflexes naturels, et tous les chevaux sont largement capables de les interpréter. Vous pouvez vous aider de pressions de jambes, juste un peu plus en arrière de la sangle, ici.

Essayez d’abord sans arc, et ensuite avec un arc. Il faut comprendre toutes les variables.


Éole écoutait avec attention les explications de son maître. Tout en parlant, la petite marchombre leur montrait comment diriger son cheval sans les mains. La jeun fille hocha la tête. Oui, elle avait déjà eu l’occasion, il y avait longtemps, quand elle montait encore en centre équestre, d’appréhender les bases de cette façon de monter. Mais elle était partie tôt, le temps s’était écoulé depuis et elle avait oublié la technique qu’elle commençait alors à peine à apprendre.

La jeune danseuse lâcha alors les rênes de Bolshoï et essaya de mettre en pratique les conseils de Pia. Ce n’était pas une tâche aisée. Au début, le pauvre hongre noir ne comprenait pas où voulait en venir sa maitresse et partait un peu dans tous les sens, mais, petit à petit, Éole trouva le “truc”. Un petit sourire amusé vint flotter sur ses lèvres, comme pour se moquer d’elle même. Ce “truc” se résumait en un mot... pourquoi n’y avait-elle pas pensé plus tôt ? Un tout petit mot... qui recelait bien des choses.

Ouverture.

Éole ouvrit son esprit à celui de Bolshoï, comme si elle avait voulu communiquer avec lui par la pensée. Et c’est un peu ce qu’elle fit finalement. Son esprit connecté à celui de sa monture, elle souhaita de toutes ses forces aller à droite, son corps réagit et ses jambes, naturellement, effectuèrent une pression sur les flans du cheval qui tourna à droite.

Ouverture.

C’était incroyable à quel point un mot pouvait contrôler tant de chose. La jeune apprentie continua quelques minutes à diriger son cheval de cette façon avant de récupérer son arc et de réessayer l’exercice.

Les premières flèches se plantaient approximativement autour des cibles, parfois légèrement à l’extérieur, de temps en temps un peu plus à l’intérieur, quelques rares fois elles touchaient le centre, mais ce n’était que des coups de chances et non réellement des tirs précis et mesurés.

Ouverture.

Éole était assise sur le dos de Bolshoï, sereine. Elle inspira une grande bouffée d’air qui remplit ses poumons, oxygénant chacun de ses muscles. Elle ouvrit son esprit, s’ouvrit au vent, à la terre, à Bolshoï, à son arc et à sa flèche. Elle s’ouvrit à toutes les Forces qui l’entouraient, toutes ces Forces qui régissent le monde. Elle les écouta, chercha à les comprendre pour qu’elles puissent l’aider.

Liberté.

D’une pression des jambes, Éole fit démarrer Boshoï, qui s’élança sur la piste. La jeune fille banda son arc, amenant la corde vers sa joue.

Harmonie.

Elle était en équilibre sur ses étriers, ses genoux souples suivaient les mouvements de sa monture.

Envol.

Elle desserra les doigts, la flèche partit, fila à travers le vent, fendant l’air en deux, pour aller se ficher dans la cible, un peu plus loin. En plein centre. Un sourire satisfait illumina le visage d’Éole.

Pia leur fit continuer l’exercice jusqu’à ce que chacune ait planté dix flèches au centre, au trot et au galop. Éole était épuisé et c’est avec soulagement qu’elle descendit de cheval au soleil couchant.

~ * ~

Avant de partir, le lendemain, Pia retira les rênes à chacune de ses apprenties pour que celles-ci s’habituent à diriger leur monture uniquement avec les jambes.

Trois jours plus tard, les contours imposants de l’Académie se dessinaient à l’horizon. Une petite pointe de nostalgie vint serrer le cœur d’Éole. Après tout ce temps passer aux côté de son maître et de ses camarades, ne plus se réveiller avec elles, ne plus les voir tous les jours allait lui faire bizarre. Les quatre jeunes femmes allaient lui manquer d’ici le prochain cours.

Le petit groupe se dirigea vers les écuries pour s’occuper dignement de leurs montures, qui avaient bien mérité des vacances !

- Les filles… On va se dire au revoir ici ! Mais on se retrouve très bientôt !

Pia s’avança et serra chacune de ses élèves.

- Ca va faire bizarre de ne pas vous réveiller le matin !

Sur ces paroles, la petite marchombre s’éloigna en leur adressant un clin d’œil. Un léger soupir franchit les lèvres d’Éole qui sourit à Ange et à Shalie.

- Bon, je crois que c’est le moment de nous quitter les filles... Bonne chance à toutes les deux pour votre Ahn-Ju !

La jeune danseuse serra ses deux camarades dans ses bras avant de s’éloigner à son tour. Prochaine étape : l’Ahn-Ju !

__________________________________________



"C'est donc bien que la danseuse est dans un autre monde, qui n'est plus celui qui se peint de nos regards, mais celui qu'elle tisse de ses pas et construit de ses gestes"
- Paul Valéry -

~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Groupe Fyrh - Cours n°4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Groupe Leenio - Cours n°5
» Groupe Humo - Cours n°3
» Groupe Bizya - Cours n°2
» cours de latin
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Forêt de Barail-
Sauter vers: