AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Groupe Pomy cours n°2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Groupe Pomy cours n°2   Sam 19 Avr 2014, 18:34


Progresser. Voilà où devait les mener l’apprentissage que tu leur dispenser. Apprendre, grandir, parcourir la Voie, être libre, être soit. Et avancer toujours. Mais pas à n’importe quel prix, pas non plus par tous les moyens, et ceci était une leçon qu’ils devraient tous les trois apprendre et retenir au plus vite pour éviter des erreurs inutiles qui les ralentiraient. Car tout sur terre était en équilibre, le jour et la nuit, le silence et le bruit, la lumière et l’obscurité. Il fallait qu’ils voient cet équilibre, qu’ils le comprennent, et qu’ils l’appliquent. Mais cela allait surement un peu trop loin pour eux. Enfin pour le moment.

Progresser. Et tu en avais des choses à leur faire faire pour justement les emmener toujours plus loin sur la Voie, car pour le moment ils n’étaient qu’à son orée, et tu ignorais si tous les trois arriveraient à l’arpenter vraiment un jour où s’ils ne feraient que l’effleurer, voir s’en écarteraient complètement. C’était à toi de leur montrer le chemin, mais tu ne pourrais rien faire à leur place. Et pour le moment, tu n’avais pu que constater leur potentiel sans rien de plus. Ton cours numéro un avait donc été plutôt court, même si tu avais exploré plusieurs points important commençant à leur inculquer les des notions.

Progresser. Cela ne se ferait pas ici entre les murs de l’Académie, c’est pourquoi tu les avais emmenés au Lac Chen. Certes ce n’était pas très éloigné, ils ne seraient donc pas dépaysés, mais tu préférais prendre de temps avant de les emmener plus loin. Réfléchir avant d’agir. Voilà ce que tu devais faire, te jeter dans un voyage avec des apprentis pour en perdre un sur la route n’était pas le meilleur moyen de bien faire. Et puis tu ne savais pas vraiment où tu voulais les emmener, alors en attendant de trouver un but qui leur serait utile. Voyager pour voir des paysages non merci.

Progresser. Tu te souvenais de chaque cours de ton maître, de chacune de ses paroles, et tu te les rappelais souvent, car dans ta vie de nombreuses occasions avaient réveillées ta mémoire, alors tu savais que tu ne devais pas te tromper avec eux. Un pas de côté pouvait remettre en doute tout ton enseignement, et tu pourrais alors perdre leur confiance, mais aussi ta crédibilité. Si ce n’était qu’une question d’estime cela importerait peu, mais s’il doutait sans cesse de tes mots, de tes actes, de tes exigences envers eux, ils n’avanceraient pas, ou peut-être finirais-tu par partir. Quoi qu’il advienne ce ne serait pas bon, alors tu devais plus que jamais faire attention.

Progresser. Pour ce faire ils devraient t’écouter, et donner de leur personne, s’investir dans cette vie que tu étais prête à leur offrir, et cela commençait par faire ce que tu leur demandais. Tu espérais donc qu’ils soient échauffés avant de rejoindre le lac, parce que tu n’attendrais pas que l’un d’eux le fasse sur place faisant perdre leur temps aux autres. Comment tu réagirais si c’était le cas ? Tu ne savais pas encore, tu ne le virerais surement pas définitivement du cours, mais tu ne l’attendrais pas, tu partirais sans lui et il vous aurait rejoint plus tard, et s’il manquait une leçon importante se serait à lui d’assumer son erreur.

Progresser. Tu pensais à eux, car ce mot les concernait, mais tu oubliais que toi aussi. Chaque seconde à enseigner t’en apprenait un peu plus, sur toi, sur tes capacités, sur les relations à avoir avec des élèves, comment les mettre en confiance, leur faire comprendre les leçons essentielles. Cette expérience vous faisait avancer tous ensemble, surtout qu’ils étaient tes premiers élèves. Tu n’en avais jamais eu avant eux et… déjà une avait abandonné. Tu t’étais montrée froide, et exigeante lors de ton premier cours, tu ne voulais pas qu’ils aient la vie facile, tu voulais savoir jusqu’où allait leur volonté, mais tu en avais découragé une. Etait-ce bien ou mal tu n’arrivais pas à savoir. D’un côté, tu te disais que si elle n’avait pas réussi à surmonter les remarques de ce premier cours son entrainement n’aurait pas été bien loin, et comme le groupe était moins nombreux, tu aurais plus d’attention à donner aux autres à présent mais… Peut-être qu’elle se serait endurcie avec le temps, peut-être avait-elle des capacités que tu n’avais pas eu le temps de découvrir et qu’elle abandonnait suite à ton attitude. Un beau gâchis si c’était le cas. Et tu te remettais beaucoup en question ; Mais tu ne savais pas comment modifier ton attitude suite à cela. Qu’est-ce que tes élèves attendaient réellement de toi ? Le mieux serait peut-être de leur poser la question tout simplement. Oui, cette solution te plaisait, et tu ne manquerais pas de le faire.

Progresser. Les voilà qui arrivait, ils n’avaient donc pas laissé tomber eux, mais cela ne changeait rien à ce que tu pensais. Tu voulais t’améliorer, et pour cela tu voulais comprendre ce qu’eux attendaient de toi, de la Voie, la raison de leur présence ici. Mais tu ne savais pas vraiment comment t’y prendre, alors tu les lancerais déjà sur un premier exercice avant même de leur poser la question. Tu les regardas un à un attendant d’avoir toute leur attention.

-Bonjour, j’espère que vous vous êtes reposé car l’après-midi va être longue. Vous avez des planches de bois sur votre droite, elles flottent sur l’eau. Le principe de l’exercice est simple. Vous les posez sur l’eau, vous montez dessus et vous tenez debout jusqu’à ce que ce ne soit plus qu’une formalité. Elles sont assez instable aussi vous devriez vous dévêtir pour éviter de tremper vos vêtement pour la suite. Assez discutez, au boulot.

Tu attendis qu’ils se lancent tous, puis tu les laissas se dépatouiller seul, prenant leurs marques, restant attentive au cas où l’un se mette à couler et qu’il te faille plonger. Cependant tu te devais de leur demander, même si cela devait les distraire un instant les empêchant de se concentrer totalement sur l’exercice.

-J’aimerai savoir ce que vous êtes venu chercher ici, et ce que vous attendez de moi. Je ne garantis pas de correspondre à vos attentes, mais vu que j’exige beaucoup de vous, peut être puis je prendre vos avis en compte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Dim 20 Avr 2014, 15:52

Je m'étais reposé toute la matinée épuiser par cette nuit mouvementé. Un peu avant midi je bondis de mon lit prit une douche et enfilais des habits propres. Je partis faire mon footing habituelle torse nu à travers la forêt. Je revint plus tard pour prendre un bon repas chaud me demandant ce que Hope pouvait bien nous réservait... Serais je à la hauteur? Avais je eus raison de venir ici? J'avais tant de question sans réponse... mais j'allais me donner les moyens d'y répondre. Je n'allais pas me décourager je m'étais engagé et je comptais bien aller jusqu'au bout. Avant de partir m'échauffais je partis faire un tour dans ma chambre sortant un livre résumant le comportement humain. Je le relisais souvent comme pour l'apprendre et essayer de l'adopter en présence d'autres personnes et de ne pas me comporter comme une bête sauvage ce que je risquais de faire en temps normal... Je soupirais en refermant le livre.

Je partis dehors faire mon échauffement puis je partis ensuite au lac Chen. Evidement elle était déjà la droite nous attendant. Je posais mes yeux sur elle attendant sa tirade qui arriva lorsque tous le monde fut présents:

-Bonjour, j’espère que vous vous êtes reposé car l’après-midi va être longue. Vous avez des planches de bois sur votre droite, elles flottent sur l’eau. Le principe de l’exercice est simple. Vous les posez sur l’eau, vous montez dessus et vous tenez debout jusqu’à ce que ce ne soit plus qu’une formalité. Elles sont assez instable aussi vous devriez vous dévêtir pour éviter de tremper vos vêtement pour la suite. Assez discutez, au boulot.


Ma première pensée fut "Elle râle quand je suis en sous vêtement et me demande de venir habiller... Là je viens habiller et elle me demande d'être en sous vêtement..." La prochaine fois je viendrais semi habillé comme ça je suis sur qu'elle ne dira rien... On ne sait jamais...
Je secouais la tête puis je me mis en sous vêtement rapidement. Je pris ma planche et alla au bord de l'eau avant d'aller plus loin je mouillais ma nuque pour être prudent puis je sautais dans l'eau. J'avançais un peu puis je décidais de faire un test grimpant sur la planche... Round 1: deux secondes est demi. Je remontais à la surface et je remontais dessus essayant de rester debout plus longtemps. Je fis plusieurs tests tout en tombant plusieurs fois essayant de repartir mon poids correctement sur la planche tout en restant concentré. Au bout d'un moment je tenais en équilibre sur la planche... peut être pas parfaitement mais un peu prés. Puis par ma grande surprise Hope demanda:

-J’aimerai savoir ce que vous êtes venu chercher ici, et ce que vous attendez de moi. Je ne garantis pas de correspondre à vos attentes, mais vu que j’exige beaucoup de vous, peut être puis je prendre vos avis en compte.

Je faillis tomber de ma planche tant que ça m'avait pris au dépourvus. Je fermais les yeux pour calmer ma respiration puis j'ouvris les yeux regardant ma planche, mes pieds puis l'eau... Les rayons du soleil s'y reflétant. Je levais la tête vers Hope parlant de ma voix froide habituel mais que je maitrisais assez pour qu'elle ne paraisse pas hostile et j'exprimais ce qui me passer par la tête:

-La liberté...ou une forme de liberté où je m'y sentirais moi... Me trouver moi même dans un certain sens jusqu'où je serai capable d'aller, quelles sont mes vraies limites... Je ne m'attends pas à ce que vous nous appreniez ce qu'est le mal, le bien ou autre...juste nous montrer ce dont nous sommes capable ce dont une personne comme vous est capable de faire, jusqu'où nous pouvons voler de nous même avant de nous écraser... Que vous nous appreniez ce que vous savez, car ensuite de mon point de vue, nous devons trouver la voie par nous même...


Puis je tombais dans l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 288
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Dim 20 Avr 2014, 17:44

Narek se réveilla d'une sieste de trente minutes, puis sortit de l’académie et, après s'être échauffer, il regarda le soleil pour déduire l'heure et, se créant un horaire mental, il commença une course contre lui même, course qui durerait soit jusqu'à ce qu'il ne puisse plus courir ou jusqu'à ce que son horaire mental ne le rattrape. Il avait constaté cette habitude chez beaucoup d'apprentis et trouver que c'était une très bonne idée... En plus leur prof leurs avait demander de faire de même et il couru donc de nouveaux, même si il avait déjà couru après le cours, et ce même si ça risquait de l'épuiser un peu pour son cours. Il s'arrêta avec le feu aux tripes, les poumons en miettes et l'estomac dans les talons... Il mangea un bâtonnet de viande sécher en marchant vers l'académie, pensant qu'il avait au moins la chance de ne pas avoir mal aux pieds ou aux genoux vu son style de vie qui avait toujours été une vie sur la route. Il prit le temps d'aller s’entraîner au tir à l'arc (Il en avait bien besoins!) et, au bout d'un moment, il était temps qu'il se dirige vers le lac chen... Son second cours commencerais bientôt, dans un état moins... Mouillé que le précédent.

Narek arriva second sur les lieux, enfin, troisième si Hope contait. Il attendit les autres et, bientôt, ils avait leur premier exercice du jour. Il se doutait qu'en temps normal, retirer ses vêtements était la chose le plus intelligente à faire mais, ses vêtements étant en grande parties imperméables pour le protéger de la pluie, il décida de simplement les garder.... Après tout, si jamais il avait à se tenir en équilibre une fois qu'il serait marchombre, il ne se dévêtirais surement pas avant! Il tomba bien trois fois avant que Hope ne leurs demande ce qu'ils attendais d'elle... Et franchement il n'en savait rien! Il comprit bientôt comment se tenir et comment bouger pour rester en équilibre, mais il n'aurait pus dire si il répondait premier ou bon dernier.


- J'attends de vous ce que vous attendez de moi; que vous soyez vous même et que vous fassiez de votre mieux, que vous appreniez de vos erreurs et que vous ressortiez de ce cours une meilleure personne, ou une meilleure prof, qu'à l'entrer. Rien de plus, rien de moins. Après tout, il n'y as pas de juge plus difficile à satisfaire que sois même... Je ne suis venu cherchez que ce que vous allez m'offrir, et je ne peux savoir ce que c'est avant que vous ne me l'offriez.

Narek se balançais au courant des vagues sans même se rendre compte qu'il avait délaisser son masque loufoque pour n'être rien de plus ni rien de moins que lui même... Il lui demandais d'être elle même, le minimum qu'il pouvait faire était de suivre ses propres exigences, non? Il se pencha à droite pour contrer une vaguelette en bénissant sa facilité d'apprentissage innée et attendit la suite patiemment.

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dust Ura
Groupe Pomy
avatar

Nombre de messages : 66
Citation : Pour rendre au Crépuscule la beauté des aurores...
Date d'inscription : 09/02/2014

Feuille de personnage
Age: 21
Greffe: Non
Signe particulier: Aucun signe extérieur particulier.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Mer 23 Avr 2014, 14:10

Dust arriva au lac bon dernier. Il avait mal calculé son timing mais arriva au lac alerte, tous ses muscles prêts à l’emploi. Il rejoignit donc les deux apprentis déjà présents et leur maître et se plongea dans le cours.
Metal était silencieux, et avait à un tel point bloqué l’accès à ses pensés que Dust pensa un instant être seul.
Il rejoignit donc le groupement au pas de course, et attendit le début du cours, imaginant toujours mille scénarios.

Il écouta donc avec attention les paroles du maître, se dévêtit puis fit de son mieux avec l’exercice proposé. Après plusieurs chutes, il réussi à se maintenir sur la planche, en gesticulant à chaque impact des vaguelettes sur le bois.

Puis le maître s’adressa à eux, faisant preuve d’honnêteté et de franchise, ce qui plongea Dust dans une intense réflexion. Metal le rejoignit dans l’abîme de ses pensées, et il ne vit pas le temps passer, malgré le fait qu’il ait entendu les réponses de ses condisciples.
Il tenait à présent sur la planche avec des mouvements inconscients, instinctifs, dans une économie d’énergie qu’il pensait optimale. Le mouvement des genoux pour maintenir son équilibre était réduit à une amplitude minuscule, jusqu’à ce qu’il prenne une décision et revienne dans le monde réel.
Il perçut à nouveau la planche et chuta à la première vaguelette. Il remonta sur sa planche et répondit finalement, ignorant le temps passé depuis la question.

[color=#006666]- Je suis ici pour trouver l’Harmonie. C’est ce à quoi j’aspire avant tout. La Liberté m’est chère aussi. Quant à ce que j'attends de vous… Je suppose que c’est la même chose que pour nous. Chacun essaye de progresser, et je suis certain que vous aussi. Ce que j’attends de vous? Et bien, que vous trouviez ce que vous cherchiez en décidant d’enseigner. Et que vous soyez le support qui nous aidera à trouver le chemin que nous portera toujours en avant.

Il senti ses muscles se décontracter, et un doute s’envoler. La franchise. Ils devaient savoir à quoi ils étaient exposé.

- Je suis aussi ici pour devenir plus fort. Tout un chacun lutte contre ses démons intérieurs, disons que le miens est plus… réel que la plupart. Je suis Dust. Je vous présente Metal.

*- On est d’accord, tu ne bouge pas de la planche.*
*- Oui. Merci pour ça.*


La position de Dust changea. Le genoux fléchirent un peu plus, les bras légèrement courbé s’écartèrent un peu plus du corps. Mais la transformation la plus visible était ses yeux. Ils avaient perdu leur couleurs, devenant noir. Un noir profond, un noir sans fond. Les traits de son visage aussi avait changé, affichant une folie guerrière, exprimant une soif de sang sans borne.

- … Je… Je suis Metal. Dust voulait de la franchise : je voue tuerais probablement, un jour. En attendant, j’essayerais de supporter votre présence. J’attends de ces cours de devenir plus fort que Dust, et j’attends de toi, maître, de m’aider à y parvenir.

Meal tenait sur la planche sans l’ombre d’un problème, chaque mouvement parfaitement calibré, presque invisible, chaque impact épongé avant même que la planche tremble sous le choc.

Puis Dust resurgit. Ses yeux s’éclaircir jusqu'à redevenir marron, son visage retrouva une expression normale. La transformation durait au plus une seconde.
Dust garda la position adoptée par Metal, même s’il se maintenait sur sa planche avec plus de difficulté.

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Ven 02 Mai 2014, 12:29


Desteith fut le premier à arriver. Il te regarda comme attendant que tu le salues ou que tu lui dises quelques choses. Mais tu n’avais rien à lui dire, rien d’intéressant qui ne concernait pas ton cours, et pour le cours tu préférais attendre que tous les trois soient présents. Tu ne pris même pas la peine de lui expliquer ce raisonnement, ton silence était selon toi assez éloquent. C’est vrai que depuis leur premier cours tu avais compris qu’il te faudrait leur parler, faire des espèce de discours sur le sens de la vie et la raison de leur enseigner tous ces exercices pour qu’ils comprennent le but recherché et les messages, et tu y étais presque totalement résignée ; Mais entre leur parler pour leur faire apprendre ce qu’ils doivent savoir pour parcourir la Voie, et discuter pour ne rien dire, juste pour faire passer le temps ce n’était pas ton truc. Et ils devraient comprendre ça d’eux même. Tu n’étais pas ici pour copiner avec eux mais pour les emmener au-delà de leur limite, et les guider vers la liberté. Ce chemin serait long et parsemé de doutes et de piège, mais lorsqu’ils auraient avancé assez loin sur la Voie pour trouver un semblant d’harmonie sans pareil, ils comprendraient que cela valait le coup.

Narek fut le second à arriver. Il resta silencieux attendant. De ce que tu avais vu au premier cours c’était surement le plus patient et le moins impulsif des trois élèves que tu avais. Il était réfléchi pour chaque exercice, essayant de trouver comment être plus efficace, comment faire mieux, et surtout comment atteindre l’objectif fixé. Il serait facile de lui apprendre les bases, et il progresserait surement vite, cependant tu craignais que sa réflexion ne le pénalise dans une situation d’urgence où réagir spontanément est parfois indispensable. En se perdant en réflexion il pourrait perdre un temps précieux, ou y laisser sa vie ne sachant pas qu’elle option choisir. Il devrait donc apprendre à réfléchir plus vite, à prendre une décision rapidement, et à laisser parfois les réflexes de son corps prendre le dessus sur son esprit logique. Mais cela viendrait, après tout ce n’était qu’un gamin, il avait le temps de grandir, et toi tu avais trois ans de sa vie pour lui apprendre et le faire progresser. Il ne te restait plus qu’à être un bon professeur pour qu’il ne s’égare pas.

Dust fut le dernier à arriver. Tu le regardas de la tête aux pieds. Visiblement il s’était bien préparé avant ce cours, ils avaient donc tous écouté tes conseils, cela commençait déjà plutôt bien alors. Mais tu cherchais en Dust une chose qui t’avait intrigué la veille. Il s’était montré pleins de ressource pendant le cours, et pourtant sur la fin, il s’était montré plus distrait, moins concentré, comme si une chose le dérangeait. Peut-être était-ce les fantômes de son passé, l’exercice aurait pu lui faire penser à quelque chose qu’il avait mal vécu, mais tu n’étais pas sure. Et pour qu’il puisse avancer sur la Voie il fallait qu’il trouve l’harmonie. Donc quoi qui ai pu le distraire, il fallait que tu découvres ce que c’était et que tu tentes de le libérer des chaines qui l’empêcherai d’arpenter la Voie comme bon lui semblait. Shiki l’avait fait pour toi, souvent il avait cherché pourquoi tu avais tant de haine dans le regard, avant de se renseigner et de te libérer des démons de ton passé. Sur le coup tu lui en avais voulu d’avoir découvert cette partie de ta vie, mais tu savais qu’après le poids sur tes épaules s’était allégé et que tu avais progressé plus vite.

Ils avaient démarré l’exercice une fois que tu leur eus donné la consigne. Aucun ne rechigna et tous les trois se saisirent des planches pour entrer dans l’eau qui cependant ne devait pas être très chaude. Mais ils survivraient. Desteith eu le bon réflexe de mouiller sa nuque avant d’entrer dans l’eau, éliminant ainsi tus les risques choc pour son corps. C’était un bon réflexe. Puis il monta sur sa planche, tomba, et recommença. Il testa différente position voulant répartir au mieux son poids, mais ces gestes étaient loin d’être fluides. C’était plutôt des battements des bras fouettant l’air dans tous les sens pour qu’il arrive à rester sur la planche. Cependant pour un début c’était pas mal, et il n’hésitait pas a chercher d’autres façon de se tenir quitte à tomber de nouveau, plutôt que de rester dans une position le maintenant debout en équilibre précaire ; Il cherchait donc son vrai équilibre sans prendre la solution de facilité. Et il réussit à obtenir un résultat assez satisfaisant. Même ta question qui visiblement le surprit ne le fit pas tomber de la planche. C’était un bon début pour lui. Quant à sa réponse, visiblement il cherchait la liberté, mais aussi à se connaitre, et s’améliorer. Il voulait trouver sa Voie de lui-même, et de ce que tu entendais il y était déjà un peu engagé de par ses objectifs, même s’il n’en avait pas encore conscience.

Narek ne s’était pas déshabillé pour aller dans l’eau, c’était son choix, cependant tu te demandais si c’était parce qu’il avait honte de son corps, ou juste parce qu’il n’avait pas envie et n’en voyait pas l’utilité. Tu devrais donc chercher à en savoir plus mais pour le moment ce n’était pas vraiment un problème, alors qu’il fasse comme bon lui semblait. Il était absorbé par l’exercice, et analysa rapidement la situation, comprenant les mouvements qui lui faisaient perdre l’équilibre, et ceux l’aidant à rester sur sa planche. Il tenait dessus presque naturellement, ce qui était une chance pour lui. Quant à ses exigences envers toi, c’était simplement que tu fasses de ton mieux, et c’était ton intention, tu n’étais pas venus ici pour jouer, mais pour apprendre et pour les guider convenablement. Mais il n’était rien venu chercher en particulier, il attendait que tu lui montre ce qu’il pourrait avoir. Il n’avait pas l’air de bien comprendre ce que la Voie représentait pour lui et ce qu’elle lui permettrait de ressentir. Mais au moins ce n’était pas une quête de puissance.

Dust s’élança dans l’exercice comme les autres sans rechigner, il se débattit avec la planche comme il put, et réussit à se maintenir très précairement sur la planche. L’équilibre n’était donc pas vraiment son fort, mais il pourrait le travailler et s’améliorer, ce n’était pas vraiment grave si pour le tout premier exercice du genre il avait du mal. Mais de nouveau, comme la veille il fut distrait, peut-être par un mot que tu avais prononcé. Il semblait perdu dans ses pensées, cependant ses mouvements étaient devenus plus fluide, parfois la réflexion empêche notre corps de réaliser des exercices dont il est capable. Il tomba et remonta sur la planche avant de te répondre. Il voulait que tu l’aide à avancer pour qu’il trouve harmonie et liberté. Vous étiez donc tous sur la même longueur d’onde ; Aucun ne fit de commentaire sur ton attitude ou sur la façon font tu voulais t’y prendre pour les faire progresser, tu en déduis donc qu’ils étaient prêt à faire des efforts et à donner de leur personne dans cet apprentissage. Il parlait cependant d’un autre objectif. Devenir plus fort. Tu ne savais pas s’il voulait gagner en puissance, ou juste s’améliorer sur le plan physique pour être capable d’accomplir plus de chose, mais la fin de la phrase te troubla. Son démon intérieur ? Mais quand il prononça le mot de métal sa position se modifia, ses yeux devinrent, et ces traits ne laissait aucune place à la paix et à l’harmonie. Tu te demandas si Dust était possédé ou plus du genre schizophrène, une chose est sûre, la surprise t’avait cloué le bec. Mais cela expliquait ses moments d’absence.

Le prénommé Metal se représenta et déclara alors son envie, enfin plutôt la possibilité qu’il vous tue. Il disait bien vouloir supporter la présence pour devenir plus fort. La il s’agissait sans conteste d’une quête de puissance, une quête de pouvoir. Nul doute qu’il savait se battre déjà, sa position indiquait clairement qu’il avait plus que les bases, mais il fallait que tu remettes les pendules à l’heure, même si vilement Dust avait repris le dessus.

-La Voie que je suis et où je tente de vous guider ne vous apportera pas la puissance, si c’est votre but ultime vous vous écarterez du chemin de l’harmonie et de la liberté. J’ai entendu ce que vous aviez à dire, et Dust, je te remercie de ta franchise. Pour ce qui est au sujet de Metal je ne sais pas quoi te dire pour le moment, mais sache que j’y penserai.


Tu te raclas la gorge

-Pour en revenir à l’exercice, il faut que vous compreniez que l’énergie est partout, dans le déferlement d’une vague, comme dans la caresse d’une goutte d’eau, dans la puissance de la foudre, comme dans la lueur d’une bougie. Le Marchombre perçoit ces énergies et sait les utiliser. Toutes. Il faut que vous compreniez l’eau, son mouvement, son énergie. Le but n’est pas de se battre avec elle en essayant de mettre tout son poids sur la planche, mais de se fondre dans ses mouvements.


Tu reculas légèrement

-Nous allons arrêter la cet exercice quitte à y revenir plus tard, suite à vos réponses j’ai compris que vous étiez prêt à donner beaucoup de vous-même pour parcourir la Voie, et je tiens à préciser que cela ne sera pas facile. Vous douterez souvent, mais n’oublier pas, que le doute en soit est une force, une vraie force. Mais elle doit vous pousser vers l’avant. Ne doutez pas pour rien, ou ne doutez pas pour les mauvaises choses. Le doute n’a d’intérêt que s’il vous fait avancer.

Tu leur souris

-Assez discutaillez. Sortez de là, séchez-vous et au boulot. J’ai des caisses la bas, fermées par des cadenas, à partir d’ici on va voir lequel de vous est le meilleur. Voyons qui est le plus rapide pour ouvrir ces verrous. Vous avez deux trois aiguilles et autre matériel à côté des caisses. Premier arrivé, premier servi.
Revenir en haut Aller en bas
Dust Ura
Groupe Pomy
avatar

Nombre de messages : 66
Citation : Pour rendre au Crépuscule la beauté des aurores...
Date d'inscription : 09/02/2014

Feuille de personnage
Age: 21
Greffe: Non
Signe particulier: Aucun signe extérieur particulier.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Sam 03 Mai 2014, 10:28

Dust espérait que l’existence de Metal ne mettrait pas un frein  à ses espoirs de devenir marchombre. Les rêveurs les avaient refusé avant même qu’ils entrent chez eux, mais il savait que les marchombre n’étaient pas les même.
Metal ne prenait le dessus qu’en cas de menace majeur pour leur survie, ou quand Dust perdait le contrôle de lui-même. Mais s’il découvrait l’Harmonie et qu’il se battait comme un marchombre, Metal resterait peut être au fond de son être…

Ses pensées continuèrent à vagabonder, pour la millième fois sur le même sujet, tandis qu’il entreprit de sortir de l’eau en donnant des à coups à sa planche pour la rapprocher de la rive, puis lorsqu'il sauta dans l’eau, ne se mouillant que jusqu'au chevilles. Il se couvrit ensuite le haut du corps contre la morsure du vent et décida d’attendre d’être sec pour remettre son pantalon de toile et ses chausses.

Il se dirigea ensuite vers les caisses, pris deux aiguilles et s’accroupit devant l’une d’elle. La seule fois qu’il avait eu à forcer une serrure dans sa vie, il l’avait fait à coup de semelle. C’était donc une première. Metal resta silencieux, il n’avait donc aucune connaissances à ajouter.

Dust entreprit donc d’appliquer les ragots qu’il avait entendu à propos de l’opération, et d'y mélanger quelques souvenirs d'enfance. Il en plia donc une aiguille en deux, et l’engouffra dans le cadenas. Il pu sentir le loquet bouger, mais rester coincer. Il prit donc la deuxième épingle et joua avec les rouages intérieurs, essayant de trouver la position qui active le loquet.
Position qu’il trouva plutôt rapidement, du moins pour une première fois. Il était assez fier des souvenirs de son enfance, qui avait vu un certain nombre d’effractions, en restant à distance.

Il se rendit soudain compte que le maître leur avait souri en donnant les instructions pour l’exercice, alors, même s’il était inutile à présent de le faire, il se remit debout, se tourna vers elle et lui adressa un petit sourire, avant de retordre les aiguilles de manière à ce qu’elles soient presque droites et les remis avec le reste du matériel. Puis il d'ssit à mi distance de son cadenas et du maître.

- Je ne recherche pas la puissance, ni la gloire. Ce que je veux, c'est l'Harmonie, la paix et la compréhension. Mais Metal est chaque jour plus fort, et je me dois de garder le dessus.

Il porta enfin un regard curieux sur les deux autres apprentis.

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 288
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Dim 04 Mai 2014, 07:02

Narek ne parla pas, ne dit pas un mot, et se rapprocha de la rive sans commentaire ou même regard vers dust... ou metal... ou machin-chouette. Il attrapa une des boites et regarda la matériel... Des aiguilles, des lamelles de métal... Tout ce dont il avait besoin. Il avait parfois parler à des gens très peu recommandables pendant sa vie de barde... Du petit fermier au plus grand meurtrier, tout le monde aimait la musique... Enfin, selon lui! Et même un voleur, non, surtout un voleur, avait besoin d'un air lui faisant oublier sa vie le temps d'une nuit... Il connaissais donc la théorie... Pas vraiment la pratique, mais bon... Il procéda de mémoire comme les voleurs lui avait décrits la manœuvre. Il ne sembla pas se presser le moins du monde, malgré l'aspect de compétition que leur maître avait donné à l’exercice. Selon lui, essayer de devenir meilleur que les autres était inutile. Après tout, les autres aussi, deviendrais meilleures avec le temps! Il ouvrit enfin la boite... Écouta les paroles de dust, lui offrit un petit sourire de camaraderie, avec une lueur dans le regard qui s'adressais à métal et qui semblait dire ''C'est quand tu veux, vieille branche!'' avant de tourner un regard d'enfant curieux vers la boite, de la refermer et de recommencer... Bah oui, elle avait dit de l'ouvrir aussi vite que possible... Elle avait pas dit du premier coup. Et puis, de toute façon, elle ne leur avait pas préciser quoi faire après coup, autant s’entraîner! Narek attendit donc qu'on l’interpelle pour arrêter son exercice, prenant des notes mentales sur tout le procédé d'ouverture. Étrangement, il n'ouvrit jamais le boite et ne regarda pas à l'intérieur. Sois elle était vide, sois elle contenait quelque chose... Et puis de toute façon, elle avait dit de déverrouiller, pas d'ouvrir!

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Jeu 08 Mai 2014, 14:34

J'étais remonté à la surface pour écouter le discours de mes camarades. Narek avait était simple mais direct. Et Dust... C'était incroyable... Surtout Metal... Je ne savais pas vraiment quoi en penser mais dans un sens ce n'était pas...agréable peut être, je ne pouvais pas définir proprement parler de ce qu'il pensait car je ne savais pas exactement ce que c'était de partager son corps avec un autre... Mais dans un sens son côté animal, je pouvais le comprendre, j'ai passé une partie de ma vie à vivre en cage comme un animal.

-La Voie que je suis et où je tente de vous guider ne vous apportera pas la puissance, si c’est votre but ultime vous vous écarterez du chemin de l’harmonie et de la liberté. J’ai entendu ce que vous aviez à dire, et Dust, je te remercie de ta franchise. Pour ce qui est au sujet de Metal je ne sais pas quoi te dire pour le moment, mais sache que j’y penserai

Elle ce racla la gorge comme pour changer de sujet

-Pour en revenir à l’exercice, il faut que vous compreniez que l’énergie est partout, dans le déferlement d’une vague, comme dans la caresse d’une goutte d’eau, dans la puissance de la foudre, comme dans la lueur d’une bougie. Le Marchombre perçoit ces énergies et sait les utiliser. Toutes. Il faut que vous compreniez l’eau, son mouvement, son énergie. Le but n’est pas de se battre avec elle en essayant de mettre tout son poids sur la planche, mais de se fondre dans ses mouvements.

Elle recula comme pour nous observer de loin, comme pour voir autre chose que ne devait pas être là mais qu'elle devait absolument voir. Je la regardais silencieux je savais que ce n'était pas finit.

-Nous allons arrêter la cet exercice quitte à y revenir plus tard, suite à vos réponses j’ai compris que vous étiez prêt à donner beaucoup de vous-même pour parcourir la Voie, et je tiens à préciser que cela ne sera pas facile. Vous douterez souvent, mais n’oublier pas, que le doute en soit est une force, une vraie force. Mais elle doit vous pousser vers l’avant. Ne doutez pas pour rien, ou ne doutez pas pour les mauvaises choses. Le doute n’a d’intérêt que s’il vous fait avancer.

Elle sourit pour la première fois. Je ne savais pas quoi dire, juste que ça lui allait bien et que ceci ne faisait de mal à personne

-Assez discutaillez. Sortez de là, séchez-vous et au boulot. J’ai des caisses la bas, fermées par des cadenas, à partir d’ici on va voir lequel de vous est le meilleur. Voyons qui est le plus rapide pour ouvrir ces verrous. Vous avez deux trois aiguilles et autre matériel à côté des caisses. Premier arrivé, premier servi.

Je sortis de l'eau avec la planche me promettant de revenir pour m'entraîner et m'amélioré. Je ne devais pas en rester là. Je remis mes habits rapidement et me dirigeais vers les caisses n'attendant pas que mes habits soit sec. Je pris deux aiguilles et je posais mes yeux sur cette fameuse caisse. Des souvenirs fient surface, je me rappelais ce fameux moment où je vivais dans cet cage tel un animal et comment je m'étais débrouiller pour en sortir. Je me penchais et y mit toute ma concentration. Je mis la première aiguille à la base du mécanisme et je mis la deuxième juste au dessus la bougeant cherchant le petit "Clic". Au bout de quelques secondes je l'ouvris. Je me redressais n'ouvrant pas la caisse et je me tournais vers les autres. Narek s'entrainait, il était vraiment inspiré dans cet exercice. Dust souriait et Narek lui rendit, c'est vrai que Hope avait sourit... Devrais je sourire? Leur rendre? Etait ce une situation normale? Propice? Je les regardais mon visage était froid mais je souris légèrement en coin rapidement. Aussitôt apparut, aussitôt disparut. Puis je tournais la tête vers la caisse intrigué me demandant ce que je pourrais bien y trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Milo Sahid
Maître Marchombre à l'essai
avatar

Nombre de messages : 82
Citation : Si je dis à un homme de faire ce qu'il ne veut pas, je ne suis plus le Chef - La forêt d'émeraude -
Date d'inscription : 22/03/2014

Feuille de personnage
Age: 52
Greffe: Aucune - refusée
Signe particulier: aucun

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Mer 14 Mai 2014, 22:21

Ce matin là, je me réveillai tard... bien après que le soleil ait pointé le bout de son nez. J’avais laissé mes élèves la veille au soir, leur promettant de les retrouver trois jours plus tard, pour une aventure qu’ils ne seraient pas prêts d’oublier... du moins je l’espérais.

Je n’étais pas rentré chez moi pour dormir, préférant la simple chambre que l’Académie m’avait attribué. Les bras de Svetlana me manquait, mais je n’avais pas eu le courage de courir pour la rejoindre...

Je me levai doucement, jetant un œil sur les deux petites boites posées au pied de mon lit. Une élève avait été ajoutée au cours trop tard pour que je puisse prévoir une boite pour elle aussi. J’avais envoyé rapidement un message à Garlan pour lui passer une nouvelle commande, espérant qu’il puisse la faire à temps pour le prochain cours...

Je poussai un léger soupir avant de m’habillai et de descendre aux cuisines prendre un petit déjeuner. Ma femme travaillait aujourd’hui, elle rentrerait tard, je pouvais donc passer l’après-midi à flâner dans les couloirs de l’Académie et dans ses environs.

Ma promenade dura plusieurs heures et l’après-midi était déjà bien entamée quand je passai de nouveau les portes de la cuisine pour grignoter un morceau. Je sortais à peine du réfectoire  qu’un marchombre, un maître certainement, m’arrêta pour me dire que l’un des maîtres, Hope Treize, avait un empêchement de dernière minute et ne pourrait plus assurer son cours... Si j’étais d’accord, et si j’avais le temps, il me demandait de la remplacer jusqu’à ce qu’elle revienne. J’acceptai volontier, ne sachant pas trop dans quoi je m’embarquais... mais j’étais motivé ! Un nouveau groupe, de nouveaux élèves... un nouveau prétexte pour enseigner la Voie à des novices... n’étais-je pas là pour cela ?

Le marchombre m’apprit que j’étais attendu dans la minute au lac Chen, juste le temps de regrouper quelques affaires.

Je courus. En moins de vingt minutes, j’étais arrivé face à l’imposant lac. C’est là que je croisai une jeune femme aux cheveux noirs parsemés de rouge et aux yeux cerises. A sa façon de marcher, je reconnus la marchombre en elle et je ne doutai pas un instant de son identité. Elle me sourit, me remerciant de reprendre son groupe quelques temps et m’expliqua brièvement où ils en étaient. Je n’eus que le temps de lui souhaiter bonne chance avant qu’elle ne disparaisse. Je sortis du couvert des arbres pour déboucher sur la plage où trois jeunes hommes attendaient devant des caisses, hébétés, l’air vaguement désorienté suite au départ de leur maître. Hope venait certainement de les prévenir, mais tout avait dû se dérouler si prestement qu’ils n’avaient pas eu le temps de digérer la déclaration de la marchombre.

Je m’avançai donc à leur rencontre, affichant un sourire confiant et amical aux trois jeunes hommes. Je ne savais rien d’eux, je n’avais pas eu le temps de regarder leurs noms sur le panneau d’affichage. Tout ce que je savais, c’est qu’il formait le groupe Pomy...

Le premier, de taille moyenne, avait la peau bronzée, les yeux et les cheveux d’un même marrons. Il devait avoir vingt ans, ou un peu plus, ou un peu moins. Il se tenait debout près de sa caisse ouverte.

Le deuxième, lui, était beaucoup plus petit et ses yeux étaient d’un bruns-rouge étincelant... déconcertants... ses cheveux noirs qui lui descendaient en cascade jusqu’au milieu du dos les faisaient d’autant plus ressortir. Contrairement au premier, il était encore agenouillé devant sa caisse, visiblement ouverte, des aiguilles dans les mains, interrompu dans son geste.

Je portai mon attention sur le troisième jeune homme, qui était de loin le plus grand de tous, et croisai le regard froid et dur que lançaient ses prunelles noisettes. Le rouge étant à la mode dans ce groupe, ses cheveux, d’un rouge sombre, ne faisait pas exception à la règle. Il n’y avait que le premier apprenti qui ne la suivait pas.

- Bonjour ! Je me présente, Milo Sahid, maître marchombre. Vu vos têtes, je suppose que Hope vient de vous annoncer qu’elle a un empêchement de dernière minute et qu’elle ne pourra donc pas assurer votre cours, du coup, c’est moi qui vous le ferez jusqu’à son retour.

Je marquai une pause, souriant tranquillement, observant les apprentis tour à tour.

- J’ai conscience que cela a dû vous perturber, que vous vous posez des questions... N’hésitez pas à les poser, j’essaierais d’y répondre au mieux. Je ne peux pas vous en dire plus sur la raison de son départ, mais sachez que Hope ne vous abandonne pas, elle va revenir, tout ceci n’est que temporaire.

Je regardai les jeunes gens, cherchant une réaction dans leurs regards. Que pensaient-ils de tout cela ?

- Je sais que tout est allé très vite, je ne veux pas vous brusquer et je ne tiens pas à ce que vous nous jugiez Hope ou moi. Je vous le redis, si vous avez des questions posez les. Sinon... et bien peut-être que l’on pourrait commencer par faire connaissance non ? Vous savez déjà mon nom, mais je ne connais pas les vôtres...

Mon regard balaya les trois apprentis. Je me sentais un peu maladroit, je ne savais pas trop comment les mettre en confiance, comment les mettre à l’aise. La situation était tout aussi nouvelle et déconcertante pour eux que pour moi. Mais le cours devait continuer. Et si ils voulaient vraiment devenir marchombres, si ils souhaitaient réellement arpenter la Voie toujours plus loin, si tout ceci avait une signification pour eux, alors ils comprendraient et ils accepteraient. C’était ce que j’espérais.

- Une autre chose encore. Hope m’a brièvement dit où vous en étiez dans le cours, mais j’aimerais avoir un peu plus de précisions, surtout par rapport à ce que vous ressentez, vous. Qu’avez-vous fait ou appris jusqu’à maintenant ? Comment avez-vous ressenti votre premier cours ?

Un sourire se dessina sur mon visage. Tandis que j’attendais leurs réponses... ou leurs questions.

__________________________________________


~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Jeu 22 Mai 2014, 23:01

Sans vraiment comprendre pourquoi Hope partit. Sur le coup je fus choqué ne m'y attendant pas. Je pense que je n'étais pas le seul mais aucun commentaire ne traversa mes lèvres. Au bout de quelques secondes à peine notre maître fut remplacer par un autre. Un homme cette fois-ci. Il croisa mon regard froid mais ceci ne le perturba pas il restait souriant presque enjoué. Pour lui nous étions des nouveaux élèves, un nouveau défis. Des personnes à guider sur la Voie. Il prit le temps de nous observer un par un puis au bout de quelques instants:

-Bonjour ! Je me présente, Milo Sahid, maître marchombre. Vu vos têtes, je suppose que Hope vient de vous annoncer qu’elle a un empêchement de dernière minute et qu’elle ne pourra donc pas assurer votre cours, du coup, c’est moi qui vous le ferez jusqu’à son retour.

Milo Sahid... jamais entendue parler de lui mais je suppose qu'il nous réservait bien des surprises... Il restait d'ailleurs souriant tout en nous regardant.

- J’ai conscience que cela a dû vous perturber, que vous vous posez des questions... N’hésitez pas à les poser, j’essaierais d’y répondre au mieux. Je ne peux pas vous en dire plus sur la raison de son départ, mais sachez que Hope ne vous abandonne pas, elle va revenir, tout ceci n’est que temporaire.


Je n'avais aucune question à poser s'il ne pouvait pas nous expliquez, le pourquoi du départ de Hope. Au moins il nous rassurait disant qu'elle partait que temporairement et non par découragement de notre groupe. Ceci me redonna légèrement confiance mais mon visage ne montra aucune émotion.

-Je sais que tout est allé très vite, je ne veux pas vous brusquer et je ne tiens pas à ce que vous nous jugiez Hope ou moi. Je vous le redis, si vous avez des questions posez les. Sinon... et bien peut-être que l’on pourrait commencer par faire connaissance non ? Vous savez déjà mon nom, mais je ne connais pas les vôtres...

Il était venu pour remplacer Hope et pour qu'on ne prenne pas de retard sur notre apprentissage. C'est...gentil... Pas l'habitude de ça. Je sentais que notre nouveau Maître aller être bien différent de Hope... déjà parce qu'il n'arrêtait pas de sourire...

- Une autre chose encore. Hope m’a brièvement dit où vous en étiez dans le cours, mais j’aimerais avoir un peu plus de précisions, surtout par rapport à ce que vous ressentez, vous. Qu’avez-vous fait ou appris jusqu’à maintenant ? Comment avez-vous ressenti votre premier cours ?

Il était bien trop différent de Hope. Et bien trop gentil. Etait-ce une façade? Faisait-il semblant? Je n'avais aucune réponse à ses questions. Je posais mes yeux froids sur lui puis:

-Je me nomme Desteith Koperman. Le premier court était charger et inattendue. Charger dans le sens qu'en une seule leçon elle nous a montré pas mal de chose, montrant que la Vie est longue et que nous avons beaucoup de chose à apprendre même lorsque nous serons maître un jour comme vous. Pour ma part je suis très impulsif... j'ai été élever en cage...

Je me tournais vers Dust et prit une grande inspiration

-Je te dois des excuses pour la dernière fois lorsque nous avons fait des binômes de combat... je n'ai pas eu le temps de me contrôler.

Je fermai les yeux un instant et regarda Milo.

-Je sais que maintenant nous devons nous attendre à tout. A n'importe quel moment même au milieu de la nuit nous devons être prêt à bondir et à agir. Que nous devons travailler nos talents, les améliorés, nous perfectionné toujours et encore. Nous devons également négliger aucun point. Je ne sais pas ce qu'en pense mes camarades vus que je ne communique pas beaucoup. Je ne pourrais pas m'exprimer à leur place. Lors du premier cours je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre alors... je peux dire que j'étais "heureux" d'avoir Hope en maître et qui a commencé à nous enseigner la Voie.
Revenir en haut Aller en bas
Dust Ura
Groupe Pomy
avatar

Nombre de messages : 66
Citation : Pour rendre au Crépuscule la beauté des aurores...
Date d'inscription : 09/02/2014

Feuille de personnage
Age: 21
Greffe: Non
Signe particulier: Aucun signe extérieur particulier.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Mer 28 Mai 2014, 20:36

Hope partait. Par pour longtemps, mais quelques temps quand même. la déclaration avait été soudaine, et Dust, malgré le peu de temps passé avec son nouveau maître, en était troublé. Un “pourquoi” un peu trop curieux l'assaillait, mais il le repoussa sans mal grâce au désintérêt de Metal.
Le temps de quelques respirations, l’homme qui remplacerait Hope s’était présenté. Un style que Dust trouva agréable, efficace, poli, léger. Immédiatement il apprécia le maître marchombre qui les ferait lui aussi avancer sur la voie, quelques temps.
Il songea même quelques instant à son nom, ne réussissant pas à trouver son origine ou des ressemblance, mais appréciant la sonorité dont il était muni.

Il se fit même ensuite rassurant, avec raison. Au départ du professeur, les élèves se posent des questions. Finalement, il entra en douceur dans le vif du sujet, usant de questions précises mais laissant un certaine liberté.

Des s’adressa a Dust directement, présentant des excuses quant à son comportement lors de l'entraînement. Dust senti refluer d’inimitié entre eux, et ne songea plus à libérer Metal à la prochaine occasion, au grand déplaisir de ce dernier.

*-Qu’il est mielleux...* siffla Metal en observant le maître marchombre.
- Je m’appelle Dust. J’ai pour ma part trouvé le premier cours très physique. Je pense qu’Hope a souhaité tester nos corps et nos esprit en même temps, en sondant surtout nos capacités physiques dans un premier temps. Le cours en lui-même était placé sous le signe de la surprise, que ce soit dans la diversité des différents exercices comme -et surtout- le temps avant ou après ceux-ci. Quant à ce que j’en retiens… Toujours rester sur ses gardes, être imaginatif, efficace. La connaissance théorique, l’expérience de l’action sont essentielles. Si on s’est entraîné à de nombreuses pratique, nous avons plus de chances de nous en sortir si les circonstances sont contre nous mais que nous ne sommes pas démuni grâce à notre entraînement. J’ai beaucoup aimé ce cours, malgré l’absence d’une... personne avec qui j’aurais aimé le partager. Une question cependant, sans aucun intérêt et donc, à mes yeux, essentielle. D'où venez vous ?

Dust se tu enfin, n’appréciant pas parler pendant longtemps. Les souvenirs du cours revenaient en force, comme si un barrage avait cédé. Il en profita pour les partager avec Metal plus amplement qu'auparavant, se remémorant en sensations le cours de la nuit. Le réveil brutal, le mystère du camp d'entraînement, la satisfaction de rencontrer son maître, puis les exercices, des pommes à la clochette, et évidemment le duel contre Des.
Il sentit son sang chauffer, l’adrénaline remonter tant les souvenirs l’habitaient. Metal profita d’informations précisent pour analyser le style de combat de Des, affirmant être capable de le terrasser en 14 battements de cœur. Dust faillit lui demander comment, mais se retint à temps.
Il revint finalement à la réalité, ne sachant même pas si le barde, Narek, avait commencé à parler, ses divagations pouvant durer deux secondes comme 2 minutes sans qu'il n'en sache rien.

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 288
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Jeu 29 Mai 2014, 17:03

À l'arrivé du nouveau prof temporaire, Narek eu une tête de chaton curieux, tête qui, après une courte présentation de la par du nouveau venu, redevint très vite son expression normale. Il eu un instant envie de dire ''Ma parole! Il parle!'' quand Desteith prit la parole, mais se retint... Il nota qu'il s'excusa à dust, bien qu'il ne sache pas pourquoi, n'ayant pas porter une grande attention à leur combat. Lorsque vint son tour de parler, il se releva de devant sa boite, déposant ses aiguilles, et épousseta ses genoux avant de se présenter.

Je m’appelle Narek Liam et le premier cours m'as appris à ne pas envoyer les pommes à coups de pieds! Sa salie les bottes et sa ne sert à rien...

Évidemment, il avait donner l'image du comique depuis le début du premier cours, il se devait de conserver cette image aussi longtemps que nécessaire. Surtout qu'il avait reçu sa première menace de mort de l'année gracieuseté du très cher ''Metal''. Après sa présentation, il attendit simplement que leur nouveau professeur réponde à la question de Dust, quelque peu impatient de reprendre le cours...

HRP:
 

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Sahid
Maître Marchombre à l'essai
avatar

Nombre de messages : 82
Citation : Si je dis à un homme de faire ce qu'il ne veut pas, je ne suis plus le Chef - La forêt d'émeraude -
Date d'inscription : 22/03/2014

Feuille de personnage
Age: 52
Greffe: Aucune - refusée
Signe particulier: aucun

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Sam 31 Mai 2014, 17:33

Desteith.
Il parlait d’une façon froide et détachée. Il savait ce qu’il valait, peut-être un peu trop, mais Hope avait dû déjà le lui faire remarquer puisqu’une des choses qu’il avait retenu de son premier était qu’il avait beaucoup de choses à apprendre. Un point important pour le marchombre, qui ne cherche pas à se mesurer aux autres, mais bien à lui même. Croire que l’on sait est un rempart, une barrière sur la Voie. Pour progresser, il faut accepter de ne pas savoir. Si Desteith avait retenu cela de son premier cours, c’est qu’il avait assimilé la leçon et donc qu’il avait déjà fait un grand pas sur la Voie. Ne restait plus qu’à l’appliquer.
Chose qu’il commençait d’ailleurs à faire puisqu’il s’excusa auprès de son camarade, à propos d’un combat dont je ne savais rien, mais cela prouvait bien que, malgré son ton dur et mécanique, il savait faire preuve d’humilité.
Un détail cependant me fit hausser un sourcil. Il disait avoir été élevé en cage... comment cela ? C’était un point que je voudrais approfondir avec lui, connaître les conséquence qu’une telle enfance pouvait avoir sur l’homme qu’il était devenu aujourd’hui. Son attitude distante et sur la défensive venait très certainement de là. Mais il n’était pas encore temps de parler de cela avec lui. Nous nous ne connaissions pas assez et cela devait venir du jeune homme, pas de moi. C’était sa vie privée. Je me contentai donc de hocher la tête tranquillement.

Dust.
Surprise. Hope m’avait parlé très rapidement de la douche froide qui avait réveillé les apprentis la nuit passée. Une manière originale de commencer son enseignement qui laisserait sa trace dans les esprits des jeunes apprentis. Pour Dust, ce cours lui avait appris qu’il fallait rester sur ses gardes, qu’un marchombre avait besoin d’imagination et d’efficacité. J’hochai de nouveau la tête. Oui, ces notions étaient importantes... avec une petite préférence pour l’imagination (de mon point de vue). Pour pouvoir comprendre le monde et essayer de communiquer avec lui, l’imagination était essentielle. Un homme étroit d’esprit, qui n’est pas capable de voir au delà du monde “réel” n’avait aucune chance de pouvoir le tutoyer.
Lui aussi éveilla ma curiosité quand il parla d’une personne avec qui il aurait aimé partagé le cours... De qui parlait-il ? Un ami à lui qui aurait aimé devenir marchombre ? Qui n’avait pas trouvé l’Académie, qui n’avait pas pu venir ou qui faisait parti d’un autre groupe ? Encore une question qui attendrait un peu avant d’avoir une réponse. Je n’allais pas commencer à fouiller dans la vie privée de ces jeunes gens alors que j’étais apparu de nulle part après le départ un peu précipité de leur maître !

Narek.
Un jeune homme doté d’un sens de l’humour certain et sa réponse, bien que brève, m’arracha un sourire. Il ne s’étendit pas sur les détails comme ses deux camarades. J’aurais aimé en apprendre un peu plus sur ce qu’il avait ressenti pendant cette drôle de nuit, mais je gardai ma curiosité pour moi, soucieux de ne pas prendre trop de retard sur le cours. Je verrais bien par moi même de toute façon.

Un sourire tranquille prit place sur mon visage et je répondis rapidement à la question de Dust, qui semblait vaguement absent... comme perdu dans ses pensées.

- Je viens des marches du nord, mais je ne vais pas m’étaler sur le sujet, on aura tout le temps plus tard de discuter.

Je lui adressai un clin d’œil avant de continuer.

- Pour le moment, on va se remettre au travail ! Je crois que vous étiez en train d’ouvrir ces caisses il me semble...

Je désignai lesdites caisses aux pieds des apprentis, dont les cadenas étaient ouverts mais le couvercle toujours fermé.

- N’êtes-vous pas curieux de savoir ce qu’elles renferment ? Qu’attendez-vous pour les ouvrir ?

Je souris. Je savais très bien ce que contenaient ces caisses, Hope avait juste eu le temps de m’en parler. Des harnais. La marchombre avait prévu une petite séance d’escalade et je comptais bien suivre son idée. J’avais moi-même une longue corde et un baudrier dans mon sac et j’avais encore de la place pour ceux des garçons. Je ne savais pas où Hope avait l’intention de les emmener, elle n’avait pas eu le temps de me le dire. Peut-être aux Dentelles Vives, elles n’étaient pas si loin, mais il faudrait bien une journée ou deux pour les atteindre si je ne voulais pas épuiser mes nouveaux élèves dès le premier jour. Ils n’étaient certainement pas tous entrainés de la même façon et donc n’avait pas forcément ni la même endurance, ni l’endurance pour courir des longues distance. Pour aller jusqu’aux Dentelles, j’aurais besoin de plus de temps que je n’en disposais, j’avais rendez-vous avec le groupe Aljuin seulement trois jours plus tard et il fallait que je repasse à Al-Chen... Donc j’avais opté pour la façade de l’Académie, c’était bien plus près et nous pourrions y aller en rentrant. En attendant, j’avais deux ou trois petites choses à leur faire faire avant la fin de ce cours... qui venait seulement de commencer !

J’adressai un sourire aux jeunes hommes tandis qu’ils découvraient, avec plus ou moins d’étonnement, ce que renfermaient les caisses.

- Comme vous pouvez le deviner, Hope avait prévu une petite séance d’escalade ! On la fera, mais pas tout de suite, j’ai prévu autre chose avant. Je vais donc prendre vos harnais pour le moment.

Je leur fis un clin d’œil en tendant la main pour saisir les harnais qu’ils me tendaient et les mettre dans mon sac à dos.

- Bon, on va courir un peu. Ça réchauffera un peu vos muscles qui ont du se refroidir avec toute cette histoire ! C’est facile, vous n’avez qu’à me suivre... en essayant de tenir le rythme !

Je mis mon sac sur mon dos et me mis à courir à petites foulées. Je décrivis un petit tour de la plage pour voir où ils en étaient de leur endurance. Comme ils respiraient tous correctement, inspirant et expirant régulièrement, et qu’ils suivaient le rythme, j’allongeai un peu ma foulée, les entraînant un peu plus loin sur le bord du lac. J’augmentai ainsi progressivement la vitesse, longeant l’immense lac Chen.

J’aimais courir. J’avais l’impression de glisser sur le sol, porté par le vent. Toutes les odeurs du monde me parvenaient et c’est comme si je le redécouvrais à chaque fois. Je ne me laissais pourtant pas distraire, gardant toujours mon attention sur le rythme des foulées et de la respiration des trois garçons. Rythme qui s’accélérait bien entendu, plus pour les uns que pour les autres, puisqu’ils n’avaient certainement pas tous l’habitude de courir. Je continuai pourtant à accélérer pour les emmener dans leurs derniers retranchement, au-delà de leurs limites. Je commençais à en entendre souffler dans mon dos et les rythmes respiratoires étaient de moins en moins régulier. Je continuais à courir, arrêtant d’accélérer, les poussant encore un peu, jusqu’à ce qu’un élève ose demander grâce. Un sourire flottant sur le bout des lèvres, je ralentis progressivement l’allure avant de revenir à une marche rapide, puis plus lente.

- Ne vous arrêtez pas de marcher, continuer en respirant profondément, en expirant longtemps pour faire disparaître d’éventuels points de côté. C’est très mauvais de s’arrêter brusquement après un effort, marcher tranquillement jusqu’à ce que votre cœur ait retrouvé un pouls normal.

Nous marchâmes encore quelques minutes puis je leur montrai des étirements à faire pour éviter les courbatures, passant vers chacun d’entre eux corriger leur position. J’étais assez fier d’eux, ils avaient tenu une bonne vingtaine de minutes à une allure tout à fait respectable et si seulement l’un d’entre eux avait osé demander de s’arrêter, ils étaient tous plus ou moins dans le même état de fatigue.

__________________________________________


~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Lun 09 Juin 2014, 11:08

Chacun notre tour nous avons exposé notre point de vue et notre ressentit sur les cours précédents avec Hope. Seul Dust osa poser une question à notre nouveau maître ce dernier lui donnant une réponse courte.

- Je viens des marches du nord, mais je ne vais pas m’étaler sur le sujet, on aura tout le temps plus tard de discuter.

Il lui fit un clin d'œil rapide. Milo était en train de ce faire une opinion sur nous mais pas définitif, il voulait vraiment apprendre à nous connaître.

- Pour le moment, on va se remettre au travail ! Je crois que vous étiez en train d’ouvrir ces caisses il me semble...

Il nous montra du doigt les caisses prêt de nous. Oui j'avais envie de l'ouvrir depuis un moment mais je retenais assez ma curiosité pour garder un visage froids et sans émotion.

- N’êtes-vous pas curieux de savoir ce qu’elles renferment ? Qu’attendez-vous pour les ouvrir ?

Je m'approchai du coffre puis souleva le couvercle le laissant tomber lourdement sur le sol. Puis je baissai les yeux pour voir le contenu du coffre: des harnais. De l'escalade? Ce n'était pas vraiment mon point fort comparé au combat mais m'amélioré un peu serait le bienvenu. Je posais mes yeux sur notre Maitre.

- Comme vous pouvez le deviner, Hope avait prévu une petite séance d’escalade ! On la fera, mais pas tout de suite, j’ai prévu autre chose avant. Je vais donc prendre vos harnais pour le moment.


Il nous fit un clin d'œil dont seul lui avait le secret puis nous tendit la main pour prendre les harnais et les mettre dans son sac. Je regardais Milo avec un peu plus d'attention et j'arrivais à cette conclusion: un soleil. Je pensais que c'était le meilleur mot pour définir Milo que c'était un soleil heureux et que jamais un nuage gris ne pourrait gâcher sa journée.

- Bon, on va courir un peu. Ça réchauffera un peu vos muscles qui ont du se refroidir avec toute cette histoire ! C’est facile, vous n’avez qu’à me suivre... en essayant de tenir le rythme !

Courir. Je sautais de joie intérieurement, je courais deux bonnes heures chaque matin. J'aimais courir c'était ma première forme de liberté que j'avais redécouvert après être sortit de ma cage. Avant que je m'entraînais avec mon père adoptif je voyais ça plus comme une tâche mais maintenant c'était différent. Tout était différent.
Milo mit son sac à dos sur son dos et ce mit à courir en petite foulée le long du lac Chen. Je regardais un peu le paysage n'ayant pas pus vraiment en profiter sans me laisser distraire ni distancer évidement. Milo varia les rythmes nous faisant courir un bon moment. Evidement au bout d'un certain temps nous commencions à nous épuiser. Je me concentrais sur ma respiration pour la garder sous contrôle. Je ne m'arrêtais à aucun moment courant jusqu'à ce qu'il dise stop. Il ralentit jusqu'à ce qu'on marche.

- Ne vous arrêtez pas de marcher, continuer en respirant profondément, en expirant longtemps pour faire disparaître d’éventuels points de côté. C’est très mauvais de s’arrêter brusquement après un effort, marcher tranquillement jusqu’à ce que votre cœur ait retrouvé un pouls normal.

J'obéis puis il nous montra des étirements que j'appliquais consciencieusement et que je retenais pour les intégrer à mon entraînement quotidien. Milo me corrigea sur certain mouvement et j'acceptais son aide j'étais là pour apprendre après tout. Ensuite je regardais mes camarades j'étais fatigué mais eux aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 288
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Mar 24 Juin 2014, 21:18

La vue du harnais tira une belle grande grimace à Narek... Il n'avait jamais fait d'escalade! De la course, beaucoup, de la marche aussi... Même un peu d'équitation, mais jamais d'escalade! Aussi eut-il un soupir de soulagement presque inaudible quand Milo proposa d'abord une course... Qui, il fallait bien l'admettre, le fatigua après un moment... Regardant ses camarades, il remarqua bien vite qu'ils tomberait de fatigue avant de demander une pause. Aussi, et en damnant leur orgueil, Narek fut-il celui qui demanda, pour ne pas dire supplia, une pause de la part de milo... Il continua à marcher comme celui-ci leur avait demander mais tomba bien vite par terre et roula une ou deux fois avant de rester immobile en prenant des grandes bouffées d'air, un énorme sourire sur le visage. Ce n'était pas facile, rien ne l'était jamais... Il se releva, les cheveux en batailles et lui collant au visage, en remercia Milo pour la pause avec une révérence exagérer avant d’imiter les étirements qu'il leur apprenais puis, sortant d'une poche intérieure une petite flasque, prit une gorgée qui lui arracha presque une larme avant de proposer la flasque à ses compagnons, précisant qu'il sagissait de rhum, et non pas d'eau... Mais bon! On fait avec ce qu'on as hein! Le liquide qu'il buvait si rarement lui brûla la gorge, mais lui redonna une énergie nouvelle et, surtout, régla son problème de gorge écorcher pas les respirations saccadées et la poussière. Replaçant la flasque dans la petite poche après en avoir coulé un peu sur une égratignure due à sa chute, il sourit à Milo.

Et maintenant? L'entrainement de course, fait, c'est maintenant qu'on apprend à voler ou si il y as une autre étape?

Il reprenait encore son souffle, signe directe qu'il n'était pas aussi habitué à l'effort physique que Des, qui avait retrouvé son souffle plutôt rapidement, tout comme Dust, d'ailleurs. Mais bon, il avait été un barde après tout, pas un soldat! Il passa sa main ganté dans ses cheveux pour les repoussés en arrière, révélant les plaquettes de métals de ses gants qui, sans qu'il ne le sache, l'aiderait surement pour l'escalade...

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dust Ura
Groupe Pomy
avatar

Nombre de messages : 66
Citation : Pour rendre au Crépuscule la beauté des aurores...
Date d'inscription : 09/02/2014

Feuille de personnage
Age: 21
Greffe: Non
Signe particulier: Aucun signe extérieur particulier.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Mar 24 Juin 2014, 22:21

Malgré son manque d’attention, Dust avait entendu Milo satisfaire sa curiosité, même si ça restait léger. Le maître proposa ensuite d’ouvrir les caisses, ce que Dust fit avec plaisir. Il ne fut pas vraiment surpris d’y découvrir le sujet de leur prochain exercice, un harnais. Il n’avait jamais escaladé de parois difficiles, et seulement de petits arbre pour échapper à des poursuivants. Il s’imaginait déjà gambader à la verticale sur des falaise à pique, sachant que quand ça serait le moment, il ramperait sûrement plus qu’autre chose.
Ses pensées s’interrompirent quand Milo annonça qu’ils feraient d’abord un peu de course. Dust lâcha un léger soupir : il avait déjà couru presque toute la matinée, et même s’il récupérait vite, il s’épuiserait plus vite qu’à son habitude.
Il suivit cependant le rythme un long moment, accélérant progressivement pour suivre le maître. La fatigue commençait à prendre le dessus, les foulées se firent moins souples, la respirations, moins efficace. Les muscles commençait lentement à brûler, et il savait qu'il ne tiendrait plus longtemps.

- Laisse moi la place frérot, tu tiens à peine sur tes jambes.

Dust ne se fit pas prier, et laissa leur corps aux commandes de Metal. Alors il accéléra de nouveau, rattrapant son retard. Ses foulées étaient légères, malgré qu’il commençait à souffler comme une forge. Dust allait reprendre le dessus pour demander une trêve quand Narek se dévoua. De retour au commandes, il descellera, jusqu’à marcher.
Chaque muscles de son corps le faisait souffrir, ses mouvements étaient lents et douloureux, sa gorge parcheminée.

*- Rappelle moi de ne pas de laisser courir si la situation ne l’exige pas.*
*- Petite nature.*
*- Tu n’es pas très économe en énergie, tu sais?*


Dust prit plaisir à l’étirement, qui apaisa ses muscles. La séance terminée, il vit Narek boire au goulot d’une flasque, puis lui proposer.

*- Vas y frérot.*

Dust laissa un instant sa place à Metal, qui aimait boire de temps à autre, contrairement à Dust. Metal se saisit donc de la flasque et laissa couler un peu du liquide ambré entre ses lèvres. Il apprécia son goût puissant, ainsi que la sensation unique qui suivait toujours de près l’ingestion d’alcool fort. Puis il laissa Dust reprendre la main.
Ils savaient tout les deux que leur yeux s’étaient assombrît pendant l’opération, mais comme lors de la course, Milo n’avait pu apercevoir le changement.
Dust ne savait pas vraiment pourquoi il voulait le cacher à Milo. Il avait le droit de savoir. Mais avant l’exercice sur les planches, une seule personne avait pu observer cette transformation sans perdre au moins un membre, plus souvent la vie. L’annoncer avait été difficile, mais nécessaire. Ils avaient le droit de savoir. Pourtant il le regrettait.

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Sahid
Maître Marchombre à l'essai
avatar

Nombre de messages : 82
Citation : Si je dis à un homme de faire ce qu'il ne veut pas, je ne suis plus le Chef - La forêt d'émeraude -
Date d'inscription : 22/03/2014

Feuille de personnage
Age: 52
Greffe: Aucune - refusée
Signe particulier: aucun

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Jeu 26 Juin 2014, 17:33

Je savais très bien que les apprentis avaient les capacités de courir encore quelques minutes. J’avais bien remarqué que tous les trois avaient une bonne endurance et qu’ils étaient plutôt à l’aise avec la course. J’avais aussi conscience que, au début d’un cours, ils pouvaient aller bien plus loin. En effet, leur cours avait commencé plus tôt, ils avaient déjà dû courir et les exercices que leur avait proposé Hope les avaient certainement fatigués.
Mais le but premier de l’exercice n’était pas de les faire courir le plus longtemps possible. Non, ce que je voulais leur faire comprendre à travers cet exercice, c’était qu’ils étaient libres de me poser des questions, de me demander si quelque chose n’allait pas, qu’on pouvait communiquer quoi. Je voulais aussi leur montrer que avoir des faiblesses ou être à un plus bas niveau que ses camarades n’était pas une honte. Tous allaient avancer, chacun à leur rythme et, j’avais confiance, tous serait un jour de merveilleux marchombres.

- Narek, évite de t’affaler par terre comme cela, en restant immobile, c’est très mauvais pour ton corps. Il vient de faire un effort et de t’allonger au sol coupe d’un coup toute l’énergie qu’il a accumulé. Tes muscles se relâchent parce que tu leur fais croire que l’effort est terminé, sauf que ce n’est pas le cas et ce sera beaucoup plus dur de repartir ensuite. Et tu auras plus de risques d’avoir des courbatures.

Un sourire m’échappa quand le jeune homme, en se relevant, effectua une révérence et le remercia pour la pause.

- Merci à toi d’avoir oser demander de s’arrêter. Avoir des faiblesses n’est pas une honte. Au contraire, il faut connaître ses faiblesses pour pouvoir les surmonter et progresser. Il faut savoir les accepter pour pouvoir aller au-delà et les transformer en force, pour qu’elles ne deviennent que des broutilles.

Souriant, je parcourus les garçons du regard.

- Mais attention ! Je ne vous dis pas de vous reposer dessus ! Il ne faut surtout pas se dire “oui je sais, je ne sais pas faire ça” et ne pas chercher à aller plus loin. Non, il faut se dire “je ne sais pas faire cela, comment faire pour y arriver ?”. Vous me comprenez ?

J’attendis qu’ils hochent la tête ou qu’ils posent des questions, répondant à ces éventuelles dernière avant de continuer.

- Autre chose, Narek, j’aimerais que tu évites d’apporter ce genre de boissons pendant les cours. Vous avez besoin de rester sérieux et d’avoir toute votre tête. Réserver le rhume pour vos fêtes.

Je ponctuai ma phrase d’un clin d’œil. J’avais parlé d’une voix ferme et autoritaire, mais pas sèche ou dure, pas fâché ou en colère.

- Et pour répondre à ta question Narek, apprendre à voler, tu le fais en avançant sur la Voie et quand tu seras marchombre, tu prendras ton envol et, tu verras, ta vie serait complètement différente. Voler est quelque chose de très particulier, un privilège que peu de gens partagent...

Je laissai ma phrase en suspension, un sourire mystérieux sur mes lèvres. À eux de découvrir les merveilles que leur offrira la Voie. Mon regard s’arrêta sur Narek pendant une fraction de seconde. Quelque étrange personnage ce jeune homme. Il faisait tout... en grand ! Comme si il était continuellement sur une scène, en train de présenter une pièce de théâtre...

- Et donc, avant de voler, nous allons parler un peu avec l’eau. Hope vous a déjà fait un exercice sur l’eau il me semble, où vous deviez tenir sur des planches. Dites-moi, qu’avez-vous retenu de cet exercice ?

Un sourire sur les lèvres, j’attendis leur réponse en les détaillant un à un. Le violet de mes yeux s’arrêta un peu plus longtemps sur Dust avant de passer sur Desteith. J’avais... ressenti plus que remarquer, un changement en lui. Quand il courait, quand il semblait à bout de force, son corps s’était soudain légèrement tendu et il était reparti avec un peu plus d’énergie, sortie de je ne sais où... Et puis quand Narek distribuait son rhume... je n’en mettrais pas ma main au feu, mais j’ai eu l’impression que cette légère tension dans ses épaules était revenue... Mais c’était passé tellement rapidement que je l’avais peut-être rêvé... Et puis, si il cachait quelque chose, il avait certainement de très bonnes raison de le faire et ce ne serait pas moi qui irait le titiller là dessus. Si un jour il avait besoin d’en parler, il le ferait de lui même. Chacun avait ses secrets, son passé, plus ou moins douloureux, qu’on préférait enfouir au fond de soi. Chacun avait sa vie et n’en parlait pas forcément au premier venu. Moi le premier. Au fond, que savaient ces jeunes gens de moi ?

__________________________________________


~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Dim 29 Juin 2014, 15:52

Lorsque Milo s'arrêta Narek se laissa tomber sur le sol. J'avais envie de faire de même mais je me retins. Nous avions accumulé de la fatigue et je pensai que Milo ne voulait pas s'arrêter là.

-Narek, évite de t’affaler par terre comme cela, en restant immobile, c’est très mauvais pour ton corps. Il vient de faire un effort et de t’allonger au sol coupe d’un coup toute l’énergie qu’il a accumulé. Tes muscles se relâchent parce que tu leur fais croire que l’effort est terminé, sauf que ce n’est pas le cas et ce sera beaucoup plus dur de repartir ensuite. Et tu auras plus de risques d’avoir des courbatures.


Dés les paroles du Maître, il ce releva faisant une révérence comme s'il saluait sa prestation. C'était un personnage étrange mais plein de vie.

- Merci à toi d’avoir oser demander de s’arrêter. Avoir des faiblesses n’est pas une honte. Au contraire, il faut connaître ses faiblesses pour pouvoir les surmonter et progresser. Il faut savoir les accepter pour pouvoir aller au-delà et les transformer en force, pour qu’elles ne deviennent que des broutilles.

Il nous sourit puis enchaîna rapidement

- Mais attention ! Je ne vous dis pas de vous reposer dessus ! Il ne faut surtout pas se dire “oui je sais, je ne sais pas faire ça” et ne pas chercher à aller plus loin. Non, il faut se dire “je ne sais pas faire cela, comment faire pour y arriver ?”. Vous me comprenez ?

J'hochais la tête réfléchissant à ses paroles. J'osais poser une question.

-Nous aurons toujours des faiblesses... Même si nous apprenons à les combler personne ne peut être un homme parfait. Alors je penserais plutôt à "Comment fait-on pour limiter les dégâts?"

J'écoutais sa réponse avec attention. Puis je refusais poliment la fiasque de Narek. Milo ne put s'empêcher de lui faire une remarque à se sujet:

-Autre chose, Narek, j’aimerais que tu évites d’apporter ce genre de boissons pendant les cours. Vous avez besoin de rester sérieux et d’avoir toute votre tête. Réserver le rhume pour vos fêtes.

Il ne l'avait pas dis méchamment mais... normal, tranquille. Milo fit un clin d'œil dont seul lui en détenait le secret à mon avis. Le jeune garçon qu'était Narek continuait de sourire et posa à son tour une question:

-Et maintenant? L'entrainement de course, fait, c'est maintenant qu'on apprend à voler ou si il y a une autre étape?

A voler? Je ne voyais pas comment physiquement c'était possible... Les humains n'avaient pas de plume et n'était pas construit physiquement pour faire ce genre d'activité. C'était un privilège réserver aux oiseaux et non aux bipèdes comme nous. Milo ne put retenir un petit sourire et répondit rapidement à sa question.

- Et pour répondre à ta question Narek, apprendre à voler, tu le fais en avançant sur la Voie et quand tu seras marchombre, tu prendras ton envol et, tu verras, ta vie sera complètement différente. Voler est quelque chose de très particulier, un privilège que peu de gens partagent...

Je ne comprenais pas leur point de vue... absolument pas, c'était peut être hors de ma porter. J'avais encore beaucoup de chose à apprendre... Je fermai les yeux un instant imaginant une vie futur, ou j'aurais trouver ma voie, ma liberté une vie... PAF PAF PAF claque mental ce n'était pas le moment d'y penser! Quel idiot je faisais, les choses ne faisait que commencer. J'ouvris les yeux me concentrant à nouveau sur la conversation ou plutôt les paroles de Milo.

- Et donc, avant de voler, nous allons parler un peu avec l’eau. Hope vous a déjà fait un exercice sur l’eau il me semble, où vous deviez tenir sur des planches. Dites-moi, qu’avez-vous retenu de cet exercice ?

Ceci n'avait pas été un exercice aisé. Je posais mes yeux sur Milo:

-Je ne suis pas très à l'aise avec ce genre d'exercice qui demande équilibre et coordination. Malgré le fait que je ne tiens toujours pas très bien sur ma planche, j'aimerais recommencer car je n'aime pas abandonner ainsi. Je ne veux pas m'arrêter sur un échec ni sur une réussite d'ailleurs... Je... Veux juste être libre trouver une voie où je peux être moi. Et savoir utiliser tout ce que j'ai appris au travers de ces exercices. L'équilibre, la concentration, la coordination, la persévérance... Tout l'ensemble qui pourrait nous mener à nos objectifs. Qui nous tracera un chemin qu'on suivra...
Revenir en haut Aller en bas
Dust Ura
Groupe Pomy
avatar

Nombre de messages : 66
Citation : Pour rendre au Crépuscule la beauté des aurores...
Date d'inscription : 09/02/2014

Feuille de personnage
Age: 21
Greffe: Non
Signe particulier: Aucun signe extérieur particulier.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Mar 01 Juil 2014, 23:18

L’essentiel de sa musculature le faisant souffrir malgré les étirements, Dust écouta les conseils de Milo en essayant d’ignorer la douleur, ce qui était ardu. Se disant qu’il avait raison, il se força à ne pas rester au repos, en changeant de point d’équilibre plus souvent que nécessaire. La remarque sur le rhum lui arracha un petit sourire ; en tant que guerrier, il savait que ce genre de boisson était utile et même bénéfique en quantité réduite, pour éviter certains désagréments. Mais il était ici pour être un marchombre, et non un guerrier, aussi décida-t’il de respecter les paroles de Milo.

*- Fais ce que tu veux, mais ne m’oblige pas à me priver pour avoir bonne conscience.*
*- Tu ne ressens même pas l’ébriété quand tu retourne dedans. Et il a raison, tu le sais aussi bien que moi.*


Dust ne s’attendait pas à une réponse sérieuse à la question de Narek, aussi il l’écouta attentivement, ignorant le dédain que Metal avait pour ce genre de phrase codées. Il en retira seulement qu’il ne comprenait pour l’instant que peu de choses concernant les marchombres, et qu’il n’imaginerait jamais l’étendue exacte des choses qui lui resterait à apprendre, peu importe ce qu’il savait déjà.
Cette sensation était complexe, et devint vague quelques secondes seulement après qu’elle ait été appréhendée, mais ne disparu pas.

Puis Milo posa sa question, elle portait sur l’exercice des planches. Il pensait avoir compris le système, mais ne souhaitait pas vraiment exposer son point de vue avant d’avoir réessayé. Il le fit tout de même.

- L’exercice sur les planches a été difficile, dit-il en repensant au fait qu’il avait dévoilé son secret à ce moment là, mais, ou plutôt donc, il était intéressant. Je n’avais jamais vraiment essayé de tenir en équilibre sur l’eau avant, aussi la façon de le faire m’a surpris. Je pense toutefois avoir compris comment y parvenir. Au début, j’ai ressenti le roulis des vagues comme une agression, à laquelle j’ai essayé de répondre par un mouvement opposé. mais l’eau se fiche de notre riposte, et continue à nous attaquer. Riposter est donc la mauvaise stratégie. Je pense qu’il faut rechercher… Une symbiose. Ne pas réagir, mais anticiper, toujours en souplesse, afin de ne pas créer de nouvelle vagues. Il faut se fondre dans le mouvement de l’eau, le comprendre, et s’en servir. À vrai dire, j’aimerais réessayer cet exercice.

*- Moi aussi. Demain matin ?*
*- Quand on aura du temps. J’aimerais essayer de nuit.*
*- Tu pense réussir plus facilement sans moi ? Alors essaye, mais je pense que ta symbiose n’est pas le seul moyen de réussir, frérot.*

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 288
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Dim 06 Juil 2014, 21:14

Narek hocha la tête et se mit en garde à vous en criant ''OUI CHEF!'' avec un énorme sourire quand Milo lui dit de limiter la boisson. Il se remercia intérieurement d'avoir apporter cette flasque malgré tout, l'alcool, en petite quantité, avait fait disparaître sa douleur et lui avait fait retrouver cette énergie folle qui lui permettait d'être sur une scène éternelle, celle de la vie. Il retrouva son énorme sourire quand Milo parla de voler, pensant que beaucoup de gens normaux lui aurait dit qu'il était fou... Mais bon, les marchombres n'était pas tout-à fait normal, non? La question sur l'eau lui fit d'ailleurs garder son sourire, ainsi que les réponses de ses camarades...

Des répondu du tac au tac, sans grands discours et sans métaphores, tout comme il était lui même. Dust, lui, répondu de façon technique, avec des avis de coexistantes, ce qui le décrivait TRÈS bien, non?... Narek ne put s'empêcher de remarquer que tout les regards se tournaient vers lui, aussi sourit-il en répondant simplement.


L'eau est comme une jeune femme à qui l'ont fait la cour, si on la brusque, elle nous flanque une claque! Et si l'on y vas trop doucement, n'osant pas faire le premier pas jamais, elle se débarrasse de nous tout aussi vite. Il faut être doux mais dur, provocateur mais charmant... Et bon, apparemment que le danger peux se trouver partout, même sur une planche de bois...

Narek ne parlait plus de l’exercice, il fixait dust et se mordit la lèvre avant de continuer d'un ton moins assuré...

Mais Dust, non seulement tu as quelqu'un à présenter à milo, mais en plus, je me demande ce que notre quatrième coéquipier en pense, lui.

Métal avait été clair, il était là, il les tuerait... Ça, Narek l'acceptait. Mais leur prof DEVAIT être au courant, non?... En plus, il aurait peut-être des vues très différentes sur l’exercice... Et puis bon, pour les tuer, il devait non seulement passer les barrières de Dust, il devait aussi réussir à les tuer alors qu'ils ne se verraient certainement que si ils étaient en cours... Avec un maitre marchombre pour les surveiller... Si celui-ci était au courant.

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dust Ura
Groupe Pomy
avatar

Nombre de messages : 66
Citation : Pour rendre au Crépuscule la beauté des aurores...
Date d'inscription : 09/02/2014

Feuille de personnage
Age: 21
Greffe: Non
Signe particulier: Aucun signe extérieur particulier.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Dim 06 Juil 2014, 22:05

Dust lança a Narek un regard dénué de chaleur comme de haine, un regard froid. Pourtant, il savait qu'il avait raison, il y avait lui-même pensé.

- Milo... Désolé. Il n'y a rien de personnel, mais j'ai eu beaucoup de mal à m'ouvrir plus tôt, et je ne m'en sentais pas vraiment la force de recommencer. Je ne suis pas... Seul, dans ce corps. Je le partage avec celui que je considère être mon frère.
*- Arrête, tu vas me faire pleurer.*
- Je ne crois pas qu'il soit de nature humaine. J'ai essayé de savoir ce que les rêveur avaient perçu de lui mais ils ont refusé de m'en parler. Bref, je te présente Metal.


Dust recula dans la conscience, laissant Metal prendre sa place. Il savait ce que els autres pouvait percevoir lors de ce changement. Les iris qui se confondent avec ses pupilles, les muscles qui se tendent, près à l'assaut, une position de combat.

Ses yeux noir se posèrent un instant sur Narek.
- Hey, toi. Merci pour le rhum tout à l'heure, mais t'amuse pas à parler de ça à tout le monde, sinon je devrais te faire taire. Sache qu'à cet instant aucun de nous deux n'hésiterait.

Alors que Metal menaçait Narek, Dust repensa à la discussion avec son père spirituel. Il lui avait confié avoir déjà vu quelqu'un possédant deux âmes avant eux. Sur un gibet, la corde encore au coup, entouré d'une foule haineuse.
Puis Metal se tourna vivement vers Milo.
- Salut. Je t'aime pas, t'es trop doux. Et pour répondre à la question de l'exercice des planches... Je pense l'avoir réussi. Il suffit de dépasser ses limites. Je suis d'accord avec Dust sur un point, il faut chercher à comprendre comment l'eau agit. Par contre quand c'est le cas, une symbiose est inutile. La compréhension apporte le pouvoir. Plutôt que de se fondre dans l'eau, je préfère l'utiliser pour augmenter la puissance de mes coups, par exemple. L'utiliser à mon avantage, et non me considérer sur un pied d'égalité.

Il se tourna finalement vers Des.
- Dust t'as presque pardonné. Moi, je me fiche de ce que tu lui as fait. Mais je maintiens ce que je t'ai dit ce matin.

*- J'ai fini frérot.*


Reprenant le dessus, Dust continua de surveiller la réaction de Milo.

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Sahid
Maître Marchombre à l'essai
avatar

Nombre de messages : 82
Citation : Si je dis à un homme de faire ce qu'il ne veut pas, je ne suis plus le Chef - La forêt d'émeraude -
Date d'inscription : 22/03/2014

Feuille de personnage
Age: 52
Greffe: Aucune - refusée
Signe particulier: aucun

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Mer 09 Juil 2014, 23:40

- Nous aurons toujours des faiblesses... Même si nous apprenons à les combler personne ne peut être un homme parfait. Alors je penserais plutôt à "Comment fait-on pour limiter les dégâts?"

Je tournai mon regard violet vers Desteith, un sourire naissant sur les lèvres.

- C’est une très bonne question Desteith. Mais ce dont je vous parle, ce n’est pas “combler les faiblesses”, mais les surpasser.

Je m’arrêtai quelques courtes secondes, réfléchissant au meilleur moyen pour être clair.

- Un marchombre ne cherche pas à “limiter les dégâts”, il cherche à être meilleur que lui même. Oui vous aurez toujours des faiblesses, et c’est pour cela que la Voie est infinie, que vous aurez toujours de nouvelles choses à apprendre.
Ce que je vous disais, c’est que le début de tout ça, c’est la connaissance de ses faiblesses et de ses limites, mais pour aller toujours plus loin et non pour essayer de “faire avec au mieux”. Il faut toujours vouloir faire mieux.
Connaître et reconnaître ses faiblesses permet de ne pas se reposer sur ses acquis parce que, Hope a certainement dû vous le dire, celui qui croit savoir n’apprend plus.


Je ponctuai ma tirade d’un clin d’œil.

Narek répondit un “oui chef !” en se mettant au garde à vous à ma remarque sur sa boisson, me faisant lever les yeux avec un sourire amusé. Curieux personnage que ce garçon débordant d’énergie, aux mimiques exagérées, qui semblait tout prendre avec humour et légèreté.

Mon regard parcourut sur les garçons alors que j’écoutai attentivement leurs réponses. Ils avaient tous les trois des visions très différentes de l’exercice que Hope leur avait fait faire.

Desteith avait éprouvé des difficultés, mal à l’aise avec ce genre d’exercice. Il restait très technique dans ses explications, parlant de coordination, d’équilibre avant de dévier un peu sur ce qu’il recherchait lui. Une voie où il pourrait être lui même. J’hochai doucement la tête. Si c’était son cœur qui l’avait mené jusqu’ici, alors il avait trouvé cette voie. Sa Voie.

Dust aussi avait trouvé difficile cet exercice. Difficile mais intéressant. Quoi de plus normal ? Ce qui est trop simple n’a jamais grand intérêt. Tout réussir du premier coup peut être plaisant au début, mais on s’en lasse bien vite. Non, ce qui est intéressant, à mon sens, c’est de se mettre constamment au défi. La satisfaction de la réussite n’en sera que plus grande. Un léger sourire vint flotter sur mes lèvres quand il expliqua son expérience avec l’eau, quand il parla de symbiose avec le roulis des vagues, de se fondre dans leurs mouvements.

Narek, quand à lui, répondit dans toute sa théâtralité, comparant l’eau à une femme, me faisant sourire. Décidément, ce jeune homme était vraiment surprenant. C’était comme si toutes sa vie n’était qu’une pièce de théâtre. Il était dans son monde. Mais peut-être faudrait-il le faire redescendre sur terre ? Ou peut-être qu’après tout, la vie n’était-elle qu’un théâtre ? Je me souviens d’une phrase que Svetlana m’avait murmuré à l’oreille. «La vie est un ballet qui ne se danse qu’une fois.»

Je regardai mes élèves chacun leur tour. Tous les trois avaient vécu l’exercice de façon très différente, mais une chose ressortit de leurs trois points de vue : l’envie de réessayer, de recommencer, de tester de nouvelles choses, de mettre en pratique ce qu’ils avaient compris. Un large sourire de fierté illumina mon visage. Ils en voulaient, ils voulaient y arriver, ne pas rester sur un échec, l’utiliser pour être plus forts, pour réussir. Ils avaient compris là une grande leçon que Desteith avait résumé en un mot. Persévérer.

J’ai toujours détesté le dicton qui disait “quand on veut, on peut”. Parce que non, ce n’est pas vrai, parfois on a beau vouloir de toute son âme, on ne peut pas. Je veux plus que tout au monde que Nina soit vivante, heureuse et pétillante, là à mes côtés, mais je ne la ramènerai jamais à la vie. Vouloir ne veut pas dire pouvoir. Mais, en revanche, ce qui est certain, c’est que pour pouvoir, il faut vouloir. Je ne nierais pas que la volonté de se surpasser est indispensable à la réussite. Indispensable mais pas systématique.

J’adressai un sourire fier aux trois garçons, j’allais leur répondre, commenter leurs réactions quand Narek prit la parole.

- Mais Dust, non seulement tu as quelqu'un à présenter à milo, mais en plus, je me demande ce que notre quatrième coéquipier en pense, lui.

Je fronçai les sourcils. De quoi parlait-il ? J’allai faire une remarque à Narek mais Dust s’avança et prit la parole à son tour sans que je n’eus le temps de faire quoi que ce soit.

- Milo... Désolé. Il n'y a rien de personnel, mais j'ai eu beaucoup de mal à m'ouvrir plus tôt, et je ne m'en sentais pas vraiment la force de recommencer. Je ne suis pas... Seul, dans ce corps. Je le partage avec celui que je considère être mon frère.

Je secouai la tête. Il n’avait pas à être désolé. Si il n’était pas prêts à me parler de cela, même si visiblement, il en avait déjà parlé une fois, je le respectais. Mais, maintenant qu’il était lancé, je ne tentai rien pour l’arrêté, je n’aurais pas pu de toute façon, écoutant attentivement son histoire.

- Je ne crois pas qu'il soit de nature humaine. J'ai essayé de savoir ce que les rêveur avaient perçu de lui mais ils ont refusé de m'en parler. Bref, je te présente Metal.

J’haussai un sourcil et perçut très nettement le changement qui s’effectuait dans le corps du jeune homme. Ses yeux devinrent deux puits noirs profonds tandis que sa peau pâlit à vue d’œil et que ses muscles se développèrent d’un coup. L’être que Dust était devenu était terrifiant. Il menaça Narek avant de m’adresser la parole.

- Salut. Je t'aime pas, t'es trop doux. Et pour répondre à la question de l'exercice des planches... Je pense l'avoir réussi. Il suffit de dépasser ses limites. Je suis d'accord avec Dust sur un point, il faut chercher à comprendre comment l'eau agit. Par contre quand c'est le cas, une symbiose est inutile. La compréhension apporte le pouvoir. Plutôt que de se fondre dans l'eau, je préfère l'utiliser pour augmenter la puissance de mes coups, par exemple. L'utiliser à mon avantage, et non me considérer sur un pied d'égalité.

Il finit son petit discours en lançant une nouvelle menace, à Desteith cette fois, puis, aussi soudainement qu’il était apparu, Dust redevint Dust, le jeune homme à la peau mâte, aux yeux bruns que j’avais recontré moins de deux heures plus tôt.

J’hochai la tête, encore sous le choc de cette transformation. Je ne comprenais pas plus que Dust ce qui lui arrivait. Je savais que certaines personnes pouvaient partager leur corps avec une forme animal, qu’ils pouvaient même se transformer en cet animal, peut-être la transformation de Dust était-elle du même ordre ?

- Merci pour ton honnêteté Dust. Je ne sais pas vraiment quoi te dire au sujet de Metal, tout dépend de ce que toi tu veux, de ce que tu attends de moi par rapport à Metal.
Cependant, si Metal m’entend, j’aimerais lui dire une chose...


Je fixai le jeune homme dans le fond de ses prunelles, je savais que Metal n’avait pas besoin de prendre le contrôle pour m’entendre. Il était là.

- Metal, le pouvoir n’apporte ni bonheur, ni paix, ni plénitude. Le pouvoir ne rend pas heureux. Le pouvoir n’amène que de l’illusion. Chercher à contrôler le monde n’est pas la bonne solution. Écouter et comprendre. Là où tu te trompes, c’est que les Forces du monde, l’eau, l’air, etc, ne te laisseront pas les “utiliser à ton avantage”. Si tu te considères sur “un pied d’égalité” comme tu dis, là alors elles t’aideront en t’offrant leur puissance.

Je fis une pause de quelques secondes, laissant les trois, quatre, garçons méditer sur ces paroles, avant d’ajouter une chose.

- Un marchombre n’utilise pas les Forces du monde à des fins égoïstes.

Le silence accompagna ma réplique tandis que je fixai tour à tour chacun de mes élèves. Cela valait pour eux aussi. Un marchombre ne recherche pas la gloire, la richesse ou le pouvoir. Un marchombre recherche l’harmonie et la paix avec lui même. C’est seulement quand il aura trouvé cette sérénité là, cette communion avec le monde, qu’il pourra se sentira libre.

Un léger sourire vint flotter sur mes lèvres.

- Au fait Narek, je voulais juste te dire, par rapport à ta remarque de tout à l’heure, que c’est à Dust de décider quand est-ce que c’est le bon moment pour me parler de Metal. C’est à Dust, et à lui seul, de savoir si oui ou non il veut partager cela avec moi. Parler libère, mais personne n’est obligé de parler. Pas avec moi.

J’adressai un clin d’œil aux jeunes hommes avant de continuer d’un ton enthousiaste.

- Bien, revenons-en à nos siffleurs. Puisque vous semblez tous avoir envie d’y revenir, nous allons refaire cet exercice.

Je leur adressai un clin d’œil et fis signe aux garçons de me suivre au bord du lac. Je me dévêtu, ne gardant que mon caleçon, leur intimant de m’imiter si ils ne voulaient pas être trempé pour la suite du cours. Je saisis une planche, la déposai à la surface de l’eau et me mis debout dessus. Je regardai mes élèves, le sourire aux lèvres.

- Comme je le disais tout à l’heure, le monde est un entrelacs de Forces. Parmi elles, l’eau. Dust, tu as raison, il ne faut pas chercher à combattre ces Forces, mais bien à se fondre en elles. Ouvrez-vous à l’eau, écouta-la chanter et essayez de la comprendre. L’image que tu as donné Narek est très bien : comme une femme, il faut comprendre son langage, ses attentes. Séduisez l’eau et elle vous laissera jouer sur ses courants.

Un coup de vent un peu plus fort fit naitre plusieurs vagues sous ma planche. Je me contentai de suivre leurs mouvements, en parfaite harmonie avec elles, comme un ballet où tout est très bien régler. Chaque pas, chaque compte, tout est mesuré avec précision pour que le corps de ballet évolue en symbiose, comme une seule et même personne.

- Faites corps avec l’eau, jouez avec elle, dansez avec elle !

Je sautai de ma planche et rejoignis la rive, un sourire dessiné sur les lèvres. J’adressai un clin d’œil encourageant aux garçons.

- A vous maintenant !

__________________________________________


~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dust Ura
Groupe Pomy
avatar

Nombre de messages : 66
Citation : Pour rendre au Crépuscule la beauté des aurores...
Date d'inscription : 09/02/2014

Feuille de personnage
Age: 21
Greffe: Non
Signe particulier: Aucun signe extérieur particulier.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Mer 06 Aoû 2014, 14:41

Malgré l’action de Narek, Dust se sentait libéré de s’être ouvert. Mais le nombre de gens à connaître son secret commençait à trop croître à son goût. Même si les rêveurs et les marchombres ne sont pas des bavards, dès qu’une information est libérée, elle a tendance à se répandre de manière incontrôlée. Une grande partie de sa puissance personnelle reposait sur l’élément de surprise que Metal représentait lors d’un affrontement. Mais pire : le seul autre cas dont il avait entendu parler s’était fait abattre par les forces de l’empereur.
Il songea à enquêter là dessus dès qu’il aurait du temps libre.

Il sorti de ces pensées et planifications pour voir Milo leur adresser un clin d’oeil avant de lancer ses derniers conseils et montrer l’exemple pour l’exercice. Finalement, Dust se dirigea vers le lac avec sa planche. Il la lança à quelques mètres du bord, observa un instant les nombreuses interactions cachées dans l’eau s’exercer sur la planche. Puis il la rejoint à la nage, se hissa dessus et se leva doucement. Il senti la planche s’enfoncer légèrement dans l’eau, et se déplaça dessus pour équilibrer le poids, cherchant à ce que la planche soit la plus droite possible. Satisfait, il fléchit un peu plus les genoux, ferma les yeux, oublia les sons et resta un moment immobile, cherchant à comprendre chaque mouvement de la planche, cherchant à prévoir les mouvements suivants. Lentement, il se fondit dans les forces qui régissent l’eau, il les isola, et les traita chacune séparément. Il sentait l’eau. Il sentait le courant lié au vent, celui lié au changement de profondeur, ainsi que deux étranges forces ; l’une créant les vagues à partir de rien, l’autre venant de sous la planche, la faisant flotter, le gardant à la surface. C’était la force la plus importante. Elle l’aidait à garder l’équilibre, à contrer l’effet des vagues. Par contre c’était la plus apte à le renverser en cas d’erreur.

Au bout d’un certain temps, il ne pensait plus à rien. Ce n’était qu’un être, debout sur une planche, connecté à l’eau. Son esprit était vide de pensées, jusqu’à oublier la notion de temps. Il réagissait sans retard à chaque mouvement de l’eau, parfois même en avance.

Il ne savait pas combien de temps il avait mit à déduire tout ça, ni combien de temps sa transe avait durée.Mais elle fut rompue sans raison apparente. Il faillit trébucher, puis retrouva l’équilibre. Il pensa finalement à rouvrir les yeux, se rendit compte que sa planche avait dérivé, chercha un moyen de rejoindre le bord proche de Milo, et trouva une idée. Il fit pivoter sa planche pour qu’elle se tourne en direction de son objectif, en modifia l’équilibre pour que l’avant se relève, et que l’arrière s’enfonce dans l’eau. Une vague le poussa légèrement, pas assez.
Il sentit Metal remonter des abysses de leur esprit.

*- À moi de jouer, frérot.*
*- … D'accord.*


Metal lança ses jambes en arrières, ramena les bras le long de son corps tout en les fléchissant. Il se réceptionna sur la planche, les mains au niveau de la poitrine. Il laissa ensuite ses mains plonger dans l’eau et repoussa avec de grand gestes le fluide vers l’arrière. Ainsi propulsé, les vaguelettes l’aidant à accélérer, il s’approcha du bord de plus en plus vite. Il observa l’avant de la planche fendre l’eau, et une idée germa dans son esprit. Il atteint sa vitesse maximale, ramena ses mains au niveau de sa poitrine, et se propulsa en ramenant ses jambes sous lui. Debout sur la planche en un instant, il sentit le vent, la vitesse, griser ses sens. Un autre instant plus tard, il était dans l’eau.

*- C’était super ! Il faut trouver de plus grosses vagues !*
*- Oui, et une planche plus grande qu’on modifiera !*


Metal se hissa sur le bout de bois qui attendait à proximité, encore grisé par la sensation de la planche, portée par la vague, le portant lui. Debout, il chercha un autre moyen d’utiliser la puissance de l’eau. Mais les vaguelettes du lac lui interdisaient chacune de ses idées. D’un coup, l’ennui frappa. Il laissa alors sa place à Dust, qui hésita un instant à s'écarter de la berge pour tenter lui aussi de se lever à pleine vitesse, avant de se précipiter aux côté de Milo.

- Maître ! Existe-t’il un endroit où il y a de plus grandes vagues?

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Sahid
Maître Marchombre à l'essai
avatar

Nombre de messages : 82
Citation : Si je dis à un homme de faire ce qu'il ne veut pas, je ne suis plus le Chef - La forêt d'émeraude -
Date d'inscription : 22/03/2014

Feuille de personnage
Age: 52
Greffe: Aucune - refusée
Signe particulier: aucun

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Dim 14 Sep 2014, 19:04

[désolée Dust pour le temps de réponse... je voulais répondre plus tôt, mais j'ai eu quelques soucis x) Du coup, j'ai fait comme si Narek et Des' étaient toujours là, donc vous pouvez toujours rattraper le cours, y'a pas de soucis Wink ]








Un sourire naquit sur mes lèvres tandis que les garçons revenaient vers moi, souriant eux aussi. Je n’avais pas assisté à leur première tentative de tenir sur ce bout de bois, mais je peux dire que la seconde était plus que prometteuse. Une porte s’était entrouverte dans leur esprit : celle qui menait vers l’Ouverture, l’Écoute et l’Harmonie. Chacun commençait à comprendre le sens de “se fondre dans l’eau”, ils commençait à saisir cet espèce de lien qui unit le marchombre au monde.

- Maître ! Existe-t’il un endroit où il y a de plus grandes vagues ?

Je souris à Dust, qui venait de poser la question. J’avais remarqué qu’il avait senti ce lien qui l’unissait à l’eau, je l’avais suivi du regard quand, pris dans ce lien, il avait dérivé, et j’avais pu voir quand il s’était mis à jouer avec les petites vagues que créait le vent sur le lac. Sa question ne me surpris donc pas, il avait eu l’air de prendre beaucoup de plaisir.

- Bien sûr Dust qu’il existe des endroits où les vagues sont plus grandes ! Le lac Chen, comme son nom l’indique, n’est qu’un lac, aussi grand soit-il. Et les lacs ne sont généralement pas réputés pour leurs vagues... L’océan en revanche... Là bas, tu pourras te faire plaisir à glisser sur des vagues qui peuvent faire plusieurs mètres de haut !

J’adressai un clin d’œil au jeune homme, ne doutant pas que dès qu’il aurait assez de temps, il filerait droit vers le Grand Océan du Sud tester sa planche sur des vagues dix fois plus puissantes que les petites vaguelettes du lac.

Je reportai mon attention sur mes élèves, les regardant chacun tour à tour.

- Bien, vous avez tous compris cette notion de Force de l’eau qu’il faut apprivoiser. Il existe un mot qui définisse cette façon d’apprivoiser, d’écouter l’eau et de la comprendre, de s’unir avec elle et d’obtenir son aide. Ce mot...

Je marquai un temps d’arrêt, fixant Dust, Narek et Desteith, avec un soudain sérieux.

- C’est l’Ouverture.

S’ouvrir au monde, aux forces qui le constituent - parce que vous vous en doutez, l’eau n’est pas la seule. S’ouvrir, ouvrir son esprit pour pouvoir écouter et comprendre, pour parvenir à communiquer avec le monde. Toutes les forces dont il est tissé recèlent de savoirs, de conseils, elles sont prêtes à vous aider, à être vos alliées. Il suffit de s’ouvrir à elles.


Un sourire tranquille se dessina sur mon visage. Ouverture. Non pas un simple mot... mais...

- Il est des mots qui ont... comment je pourrais dire ça... une “force” supérieure, un sens plus profond, un espèce de pouvoir magique. Ces mots jalonnent la Voie du Marchombre, ils en font partie intégrante et ils nous guident tout au long de notre voyage. Ces mots, on les appelle des Maître-Mots.

Après, parmi tous les Maître-Mots qui jalonnent la Voie, quelques uns vous parleront plus que d’autres, certains feront écho en vous, ils vous suivront et vous sortiront de toutes les situations, ce sont vos propres Maître-Mots. Chacun à les siens.


Je marquai de nouveau un temps d’arrêt, vérifiant qu’ils aient bien tous compris, avant de continuer.

- Ouverture est un Maître-Mot de la Voie, fera-t-il partie des votres ? A vous de le savoir.

Je leur adressai un petit clin d’œil, répondant aux éventuelles questions avant de faire signe à tout le monde de me suivre, leur précisant de ne pas se rhabiller tout de suite.

Je longeai le lac sur quelques mètres en amont et m’arrêtai à un endroit où le courant était un peu plus fort. J’attendis que les trois garçons m’aient rejoint et je désignai le rocher à une cinquantaine de mètres de la rive.

- Bon, j’espère que vous savez tous nager, sinon, c’est le moment d’apprendre ! lançai-je d’une voix enjouée. On va faire une petite course, le dernier arrivé apportera le petit déjeuner pour le prochain cours !

Je traçai rapidement une ligne sur le sol et fis signe à mes élèves de se placer derrière.

- Et n’oubliez pas, l’eau est une force. Pensez Ouverture... Toujours.

A vos marques... Prêts... Partez !

__________________________________________


~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 288
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Ven 19 Sep 2014, 06:49

Malgré toute la menace du regard de métal, malgré l'absence d'émotion du regard de Dust plus tôt, Narek ne put s'empencher de rajouter un ''si tel est votre désire, sire.'' En faisant une révérence bien trop basse pour rien. Il ajouta également un prompt ''Si tel est votre vœux, maître.'' à la remarque de milo de laisser dust en parlait quand il se sentait prêt. Aucune moquerie, ni de mauvaises intentions dans sa façon d'agir; Du théâtre, voilà ce qu'il paraissait faire! Sa façon de parler, d'agir et même de marcher dévoilait qu'il était surement le genre à charmer puis à disparaître. Un nomade amoureux de liberté. Les mèches rebelles et les yeux étoilés du jeune homme, accompagné de son éternel sourire, laissait entrevoir ses habitudes théâtrales par leur simple état. Il suivi ensuite les autres sans commentaires, réussissant même assez bien l’exercice de la planche, puis écouta Milo... Enfin presque. Le mot ''Ouverture'' le figea. Il se sentait bien, mais mal. Le mot résonnait dans sa tête comme si il essayait de s'ancrer en lui et pourtant, une partie de lui, camouflé par son attitude, refusait de laissez entrer une telle chose. Il entendu vaguement quelque chose à propos de maître mots et, quand il réussi à s'éclaircir les idées, il se tenait près à partir pour la course... Pourtant, il n'avait pas l'impression de devoir se dépêcher... Pendant un bref instant, le mot ''ouverture'' prononcer par son maître s'ancra en lui et, doucement, il marcha au signal de départ, nageant doucement dans le courant, laissant l'eau jouer avec lui, jouant à son tour avec elle, puis revint de la même façon derrière la ligne. Il ne remarqua même pas si il était premier ou bon dernier. Il fixa simplement ses mains, comme en intense réflexion. Qu'il le veulent ou non, l'ouverture avait toujours été un de ses maître mots. La différence? Maintenant, il le savait, Et ça, ça changeait tout.

HRP:
 

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Groupe Pomy cours n°2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Groupe Leenio - Cours n°5
» Groupe Humo - Cours n°3
» Groupe Bizya - Cours n°2
» [NOV] Premier cours de vol : Travail de Groupe
» cours de latin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Lac Chen-
Sauter vers: