AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Groupe Pomy cours n°2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Narek Liam
Groupe Maisel


Nombre de messages : 298
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Mer 23 Déc 2015, 06:48

~Doubt kills more dreams everyday then failure ever will.~

La question de Milo frappa Narek en plein dans ses pensées, lui faisant remarqué à quel point il devait être évident qu'il doutait de lui même.

C'est juste que... Enfin, je me demandais si... Bref tu vois c'est que je suis... Et puis il y as...

Pour ce qui devait être la première fois de sa vie, l'apprenti ne savait pas comment former une phrase avec ses pensées. Il ne savait plus où il devait être, où était sa place. Il avait à la fois l'impression d'y être et d'en être éloigner. Pouvait-il devenir marchombre alors qu'il en savait si peu sur le combat? Il n'était pas un Thül, un frontalier ou même un soldat, il était un barde, ses armes c'était plus les mots, les notes et un luth qu'un arc, une épée ou même une dague. Il soupira avant de tenter de répondre à nouveau.

Chaque fois que je ferme les yeux, mon incompétence me semble insurmontable. Je ne sais pas vraiment me battre, je suis plutôt pathétique en escalade et je ne pourrait probablement pas tiré une flèche à plus de deux mètres. Je suis habituer à me battre à grand coup de notes, à escalader des montagnes de poésies et mes flèches sont des verbes que je plante dans l'âme de ceux qui m'écoutent. Au final, que sais-je de bénéfique à un marchombre..? Que sais-je de la vie?

Nouveau soupir, plus long et plus remplit de désespoir encore, mais qu'est-ce qu'il foutait là avec ses beaux mots, lui?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Sahid
Maître Marchombre à l'essai
avatar

Nombre de messages : 82
Citation : Si je dis à un homme de faire ce qu'il ne veut pas, je ne suis plus le Chef - La forêt d'émeraude -
Date d'inscription : 22/03/2014

Feuille de personnage
Age: 52
Greffe: Aucune - refusée
Signe particulier: aucun

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Dim 07 Fév 2016, 19:52

- C'est juste que... Enfin, je me demandais si... Bref tu vois c'est que je suis... Et puis il y a...

Je fronçai les sourcils. Sentant que le soucis de Narek était plus important que ce que j’avais imaginé, je fis arrêter les deux chevaux. Dust se débrouillait bien et apprenait vite. Il avait compris l’importance du mot Ouverture et se l’appropriait avec plus de facilité qu’il ne semblait le croire. Quant à Metal... Il faut avouer que je me sentais un peu perdu vis à vis de lui. Je voulais le traiter comme un être à part entière, pour le mettre en confiance et lui donner un sens à lui aussi, partant du principe que si il se sentait important - et “vivant” - il ne chercherait plus à tout contrôler, à faire le gros dur pour se faire remarquer et à prendre la place de Dust. J’avais l’impression que ce dernier était attacher à cet autre qui l’habitait et que ce qu’il souhaitait, ce n’était pas de s’en séparer mais de vivre de manière plus harmonieuse et sans être constamment en conflit avec lui. Bien entendu, il ne s’agissait là que des mes hypothèses personnelles et je savais qu’il faudrait que je prenne un temps avec chacun de mes élèves seul à seul pour leur parler. En attendant, je continuais de suivre mon idée.

Je voyais bien que Metal n’avait rien à faire de l’équitation, des leçons que je donnais en général d’ailleurs. Il me défiait. Il m’analysait, comme si il cherchait à comprendre. Mais quoi ? Que voulait-il ? Il se débrouillait bien, à vrai dire, Dust et lui avaient le même corps donc c’était logique. Mais il avait une manière d’utiliser ce corps très différente de celle de Dust. Il suivait les mouvements du cheval certes, mais le mot Ouverture n’était rien pour lui. Il luttait constamment, avec cette attitude de celui qui est supérieur à tout et qui n’a pas besoin des conseils des autres. Une forte envie de lui remettre les pendules à l’heure me prit, mais je réussis à me contenir et quand il laissa la place à Dust, j’adressais un sourire au jeune homme.

- C’est bien Dust, tu progresses rapidement et tu appliques chaque consignes. Tu vois, finalement ce n’est pas si dur de monter à cheval.
Metal, j’apprécie que tu te prêtes à l’exercice. Tu as une bonne technique, mais n’oublie pas qu’il n’y a pas que la technique qui compte... Celui qui croit savoir n’apprend plus...


Je laissai ma phrase en suspens, espérant l’amener à réfléchir sur cette dernière phrase.

Mon sourire s’effaça et c’est la mine un peu inquiète que je me tournai vers Narek pour écouter sa réponse. Je retins un soupir. J’avais oublié qu’être Maître était loin d’être simple et je découvrais que cela ne l’était pas plus dans cette école. Bien au contraire. Je découvrais aussi un inconvénient à avoir plusieurs élèves en même temps. J’avais l’impression de ne pas pouvoir
me consacrer entièrement à eux.

- Et tu crois que j’en sais plus que toi sur la vie Narek ? J’ai plus d’expériences que toi, c’est certain, et encore... Sur certains points, je suis sûr que tu en sais plus que moi. La vie... C’est tellement vaste et tellement riche, tu ne connaîtras jamais rien qu’une petite parcelle de tout ce qu’elle offre et c’est aussi ça qui fait sa beauté : jamais tu ne t’ennuieras, tu auras toujours quelque chose de nouveau à découvrir.

Être marchombre ne veut pas dire tout connaître sur la vie, ni se battre de manière spectaculaire, ni être le plus agile de la planète. Si les marchombres ont une certaine façon d’appréhender la vie, un certain niveau de combat et certaines aptitudes, c’est seulement parce que cela découle de ce qu’ils sont au fond d’eux même. C’est parce que je pense ouverture que mon plongeon ne fait pas de vague, c’est parce que je connais le temps que je gagne un combat et c’est parce je suis calme à l’intérieur que j’escalade une falaise. Et tout cela Narek, je ne suis pas né avec. Comme toi, j’ai appris. J’ai fait des erreurs, j’ai douté, je suis tombé et puis je me suis relevé, j’ai pris confiance et j’ai corrigé. J’ai appris, et j’apprends encore. Tous les jours. Et vous m’apprenez plus que ce que vous imaginez tous les deux.


Je marquai une pause pour reprendre mon souffle et leur adresser un sourire. Je ne m’adressai pas seulement à Narek et je voyais que Dust m’écoutait lui aussi.

- Qu’est-ce qu’être marchombre pour vous ? Être un surhomme ? Un super-héros avec des super capacités ou des pouvoirs magiques ? Non, être marchombre c’est d’abord et avant tout être Libre. Narek, tu me demandes ce que tu sais de bénéfique à un marchombre. Je ne peux pas te répondre parce que cette question n’a pas lieu d’être. Tu n’es pas ici dans un gang secret, avec des missions importantes pour servir une cause quelconque. On ne te demandera rien. Être libre c’est aussi être libre d’être vous même, avec vos qualités et vos défauts. Continue à te battre avec ta poésie et tes notes de musique Narek, elles t’emmèneront loin. Il faut être poète pour ne pas me prendre pour un fou quand je vous parle d’écouter le vent ou l’eau, de vous ouvrir et monde et d’entendre les battements de son cœur. Allez dire ça à n’importe qui dans la rue, je peux vous assurer qu’il se sauve en courant.

Je me fiche que tu ne saches pas escalader un mur ni tirer à l’arc, comme je me fiche que Dust n’ait jamais monter à cheval, comme je me fiche que Metal cherche à me déstabiliser pour prouver qu’il est plus fort. Je me fiche d’ailleurs qu’il soit le plus fort. Je suis là pour vous apprendre tout ça, pour vous aider à grandir, à évoluer et à mûrir. Je suis là pour vous guider vers cette liberté. Heureusement que tu ne sais pas déjà tout faire, je me sentirai bien inutile autrement.

C’est vous qui avez choisi d’être ici, pas moi. Je ne vous force à rien, encore une fois, vous êtes libres. Pourquoi êtes vous ici, qu’attendez-vous de cette voix ? Quelque soit votre réponse, si vous décidez de me suivre, alors je vous demande de me faire confiance.


Je fixai les deux garçons l’un après l’autre en leur souriant tranquillement. Je n’attendais pas de réponses, elles viendraient plus tard, je voulais juste qu’ils réfléchissent.

- Nous reparlerons de tout cela, mais pour ça, je vous verrais seul à seul, leur annonçai-je ne leur adressant un clin d’œil, en attendant, si vous voulez toujours me suivre, je vous propose de courir un peu pour se détendre l’esprit.

J’adressai un sourire à mes deux élèves et les invitai à me suivre. Nous courûmes une vingtaine de minutes à un rythme régulier avant d’arriver enfin au pied des Dentelles Vives. Le dernier exercice attendait mes élèves et ensuite, je leur laisserai un repos bien mérité.

- Dernier exercice les jeunes. Spécialement pour toi Narek, dis-je avec ironie en adressant un clin d’œil malicieux au jeune homme, les baudriers offerts par Hope vont enfin nous être utiles : nous allons escalader !

Après un sourire à mes élèves, je sortis trois baudriers et je leur montrai comment les mettre. Ainsi parés, nous étions tous reliés par une solide longe qui sauverait les garçons en cas de chute.

- Bien. Vous vous souvenez quand on a plongé, je vous ai parlé de Forces qui régissent le monde, d’Ouverture et d’écouter et de faire corps avec l’eau. Je vous ai aussi parler d’Ouverture quand vous montiez à cheval, je vous ai parler d’écouter et de vous accorder au souffle et aux battements de votre cheval. L’escalade - et même tout ce que vous ferez dans votre vie - c’est pareil. Un marchombre est toujours ouvert au monde, écoute sa respiration et s’y accorde. Comme une danse. Ou une musique. Tu suis un tempo et tu es en harmonie avec, pour cela, il faut ouvrir tes oreilles. Les oreilles du marchombres, ce sont ses cinq sens. Sentir, voir, écouter, goûter et toucher. Cinq manières différentes de ressentir les battements du monde et de s’y accorder.

Pour escalader cette falaise, il y a évidemment la technique : trouver des bonnes prises, avoir toujours au moins trois appuis sûrs, ne pas trop tirer sur ses bras mais penser à pousser sur ses jambes. Et puis, il y l’Ouverture : écouter et comprendre la pierre. Lui parler. Jouer avec elle. Sentir son rythme. Et danser avec la roche. Ou chanter avec elle.


Je parlais à Dust et Narek en souriant tranquillement. La portion de falaise que l’on allait gravir était pleine de prises faciles. Parfaite pour un premier essai.

- Passez devant, je vous surveille. Vous êtes en sécurité, si vous tombez, la longe qui nous relie et moi-même nous vous rattraperons. Dust, tu commences et quand je te le dirais, tu laisseras la place à Metal. Prêts ?









[désoléééééeeee pour le retard grosyeux grosyeux ]

__________________________________________


~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 298
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Dim 07 Fév 2016, 21:41

I will fight till I take my last breath.
I got the heart of a warrior.
The heart of a warrior...

Narek avait le cerveaux en feu. Milo avait bon lui dire de continuer comme il était, il n'était pas sûr de lui du tout... Et puis voilà qu'il se retrouvait devant une escalade semblant impossible à ses yeux, utilisant des instruments qu'il n'avait jamais vu de sa vie. Pour lui, ces trucs ressemblais à un genre d'étui pour une arme quelconque.

Il se retrouva bientôt sur la paroi, essayant tant bien que mal de garder un bon rythme. Il prenait une prise après l'autre, un genre de système mécanique s'installant dans ses muscles... Et une de ses prises s’effondra dans sa main dès qu'il y plaça son poids. Une partie de lui essaya de paniquer. Essaya de tomber. Fut enfermer dans les méandres de son âme.

Quelque chose débloqua dans la tête du jeune homme.


*Je vais tomber... Si la corde lâche, je suis mort. Merde je ne suis pas resté en vie pour ça. Je ne me suis pas sauver de cette foutue ferme pour crever comme ça, sans rien accomplir! Je n'ai pas appris à me battre avec cet imbécile de vieux barde à la con pour abandonner comme ça! Qu'est-ce que tu fou à abandonner sans même essayer imbécile! C'est sûr que tu ne deviendras pas marchombre comme ça, hein crétin!*

I've been down, I've been out and I bled...
I got the heart of a warrior.
The heart of a warrior...

I'll never back down!

En un instant Narek tomba de sa perche, se laissa chuter sur presque deux mètres au ras de la parois et attrapa une nouvelle prise en vol, s’empêchant de tomber alors même que la corde commençait à se tendre sous son poids. Il tira sur son bras un grand coup, montant sa main gauche pour atteindre une seconde prise à la force de son seul bras droit puis appuya son pied sur le mur de roche, le second dans une alcôve et recommença son ascension avec plus de souplesse, une nouvelle flamme dans les yeux et un genre de défi lancer au vent. Il montait beaucoup plus rapidement qu'auparavant et de façon plus agile... Même si son bras droit le faisait souffrir le martyre depuis sa petite acrobatie et qu'il avait des larmes sur les joues. Son visage était couvert d'une seule émotion: la joie.


HRP:
 

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dust Ura
Groupe Pomy
avatar

Nombre de messages : 66
Citation : Pour rendre au Crépuscule la beauté des aurores...
Date d'inscription : 09/02/2014

Feuille de personnage
Age: 21
Greffe: Non
Signe particulier: Aucun signe extérieur particulier.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Dim 06 Mar 2016, 12:34

Dust avait commencé l’escalade tranquillement. Les bases qu’il avait acquisent durant son enfance furent utile, mais la paroi rocheuse offrait un renouveau revigorant. Il repensait aux paroles de Milo, à l’Ouverture…
Dust s’oublia, se fondit dans la paroi. Il regardait en l’air, y voyait des voies. Certaines se recoupaient, d’autres partaient et disparaissaient. Il économisait ses forces en vue de passages difficiles, s’adaptait à une gestuelle imposée par la montagne.
Au corps à corps avec le rocher, il alternait progression dynamique et pauses. Certaines prises portaient encore des traces de passages, d’autres changeaient après le sien. Certaines étaient même surprenantes, cachant un appui bien plus utile qu’imaginé, d’autres, disparaissant soudainement. Il se sentit connecté à la montagne, à ces chemins qui évoluaient avec les intempéries et les escalades. Il regarda en bas, et vit le chemin qu'il avait suivit, ainsi que la partition gestuelle qui l’accompagnait, unique, qu’il avait prit pour atteindre cette hauteur. Ils avaient tout les trois choisi un chemin commun, bien que différent. Il regarda Milo, qui n’avait même pas l’air d’utiliser de prises, et Narek, en plein réflexion. Tous reliés par la même corde qui les empêchait de se perdre.

Mais le concept d’Ouverture n’était pas spécifique aux marchombres : son vieil ami rêveur près d’Al Far lui en avait parlé. On pouvait aussi s’ouvrir à soi-même. Et sans Metal, le moment était idéal. Il s’immobilisa contre la paroi, ferma les yeux et attendit quelques instants.
Il se focalisa sur le son. Le vent sifflait à ses oreilles, mais les bruits de la nature lui parvenaient. Il entendait les oiseaux chanter, les feuilles qui bruissaient. Le vent qui s'engouffrait dans des renfoncements de la paroi.
Puis il se focalisa sur l’odorat. Le vent apportait de nombreux parfums venant des plaines, mêlés à celui de la pierre.
Le gout. Un reste de déjeuner, et la pierre.
La vue. Il ouvrit les yeux. Une paroi massive, des prises ; derrière, la plaines, des morceaux de forêt, des bosquet, un chemin qui va se perdre derrière l’horizon. Il ferma à nouveau les yeux, s'imaginant tout petit et accroché haut.
Le touché. La roche, contre presque tout son corps, la roche, sous ses pieds. l’humidité du vent, ses vêtements. La roche, dans ses mains. Le baudrier et la corde qui le reliait aux autres.
Une envie lui vint, exécutée avant d’être réfléchie.
Dust lâcha la paroi, ouvrit grand les yeux, et tout les sens en éveil, plongea.


La corde se tendit rapidement, malgré une chute qui parut durer une éternité, et il fut prit dans un mouvement de balancier, face au vent tonitruant. Une de ses main crocheta la paroi et il réussi à se stabiliser. Il se colla à la paroi, à nouveau à l’abri du vent, rempli d’adrénaline. Il repartait d’un peu plus bas, mais toujours vers le même sommet.

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Sahid
Maître Marchombre à l'essai
avatar

Nombre de messages : 82
Citation : Si je dis à un homme de faire ce qu'il ne veut pas, je ne suis plus le Chef - La forêt d'émeraude -
Date d'inscription : 22/03/2014

Feuille de personnage
Age: 52
Greffe: Aucune - refusée
Signe particulier: aucun

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Jeu 10 Mar 2016, 15:39

Je sentis Narek mal à l’aise face à l’idée d’escalader ce pan de falaise. Il se lança pourtant, mais je le sentais... ailleurs. J’avais vraiment besoin d’une discussion en tête à tête avec lui. Peut-être que j’allai devoir la faire plus tôt que prévu. Je fronçai les sourcils. Ce qu’il faisait était mécanique et ne lui ressemblait pas du tout. Il grimpait, mais tout son corps criait qu’il voulait être loin d’ici. J’avais un mauvais pressentiment.

Mon instinct eut raison et j’eus raison de l’écouter. Une prise s’effondra sous la main de mon élève. Il aurait pu l’éviter, voir que la prise qu’il avait choisi était instable, qu’il ne s’agissait que d’un caillou près à tomber... Mais il n’était plus là. Il n’avait pas fait attention, presque comme si quelque chose en lui voulait tomber. Mais pourquoi ? Il était agile, il avait un esprit débordant d’imagination et une pêche incroyable ! C’était un jeune homme plein de poésie et c’est tout ce qu’il fallait à un marchombre... Narek était sur le point de tomber. Il ne paniqua pas, ni ne chercha à se rattraper. Il était enfermé à double tour dans son cœur. Je bondis à côté de lui pour le rattraper. Mais je n’eus pas besoin de faire quoi que ce soit. Une lueur s’alluma soudainement dans son regard et je vis ses muscles se tendre d’une vie nouvelle. Il attrapa une prise et se hissa vers la suivante.

Ça y est ! Je retrouvais le Narek que je connaissais. Il grimpait plus rapidement et plus souplement et surtout, il évoluait avec la roche. Avec le vent. Un déclic s’était fait en lui et le poussait toujours plus haut. Un sourire étira mes lèvres.

Dust, quand à lui, avait l’air plus à l’aise que son camarade. Les bases de l’escalades étaient déjà ancrées en lui, preuve qu’il n’en était pas à son premier mur. Mais, peu à peu, au fil de sa progression, quelque chose se lâcha dans son esprit. Quelque chose qu’il retenait. Je le sentis se délier petit à petit et laisser tout son corps, toutes ses sensations, s’ouvrir au monde, à la falaise, à la roche. Il avait un bon rythme et cette ouverture lui apporta plus de fluidité dans ses mouvements. Un sourire fier étira mes lèvres. Metal semblait incroyablement calme tout d’un coup et je voyais un Dust que je n’avais jamais vu auparavant. Probablement celui qu’il pourrait être sans Metal. Ou pas...

Je restais attentif à l’évolution de mes élèves, prêt à bondir si l’un où l’autre manquait une prise. Certes, il y avait la corde pour les sécuriser, mais si l’un d’entre eux tombaient, nous aurions tout son poids pour nous, je devais donc être prêt à les rattraper au cas où... D’ailleurs, Narek avait bien failli tomber.

Soudain, Dust me lança un regard qui me fit froncer les sourcils. Je sentis qu’il avait une mauvaise idée en tête mais n’eut pas le temps de le retenir. Il se lâcha.

*Par les flammes du Dragon ! Ils vont me rendre fou !*

Dust tombait dans le vide, un immense sourire sur les lèvres. La corde se tendit. Je bondis. Je lâchai la paroi pour me laisser tomber, ne la rattrapa que en arrivant à la hauteur de mon élève... qui avait déjà accroché une prise. Il planta son regard dans le mien. Il avait tout calculé, tout prévu. Je laissai échapper un soupir et un sourire naquit sur mes lèvres tandis que je lui fis signe de monter.

En arrivant — enfin — sur un plateau découpé dans la falaise, je remarquai que Narek avait le visage baigné de larme. Pourtant, il souriait et ce qui émanait de lui n’était pas de la tristesse. Au contraire, c’était de la joie, et cela me faisait un bien immense de le voir ainsi, épanoui, libéré de ses doutes. Dust aussi avait cet air épanoui. Sa petite chute contrôlée lui avait fait beaucoup de bien visiblement. Je l’observai d’un regard amusé.

- Vous allez me rendre fou tous les deux ! leur lançai-je, accompagnant mon exclamation d’un clin d’œil moqueur.

Dust, ce que tu as fait était risqué, mais tu as très bien géré, donc je ne peux pas te le reprocher. La prochaine fois, pense quand même à me demander avant de faire ce genre de chose, ajoutai-je en lui adressant un clin d’œil complice. Sinon, c’était très bien, tu as trouvé l’Ouverture, tu as compris ce que c’était. À toi maintenant de continuer à retourner ce mot dans tous les sens, à t’en servir tout le temps.

Narek, c’était bien aussi. Tu vois, tu es capable d’y arriver. N’oublie pas que tu es là pour apprendre et personne ne réussit du premier coup.


J’adressai un clin d’œil à mon élève.

- Au début, je te sentais vraiment ailleurs. Tes gestes étaient justes mécaniques. Un marchombre n’est pas une machine. C’est un être vivant qui se fond dans les forces qui l’entourent. Toi, tu ne faisait pas attention à ton environnement, c’est pour cela que tu es tombé. Cela se voyait de loin que la prise allait lâcher. Mais j’ai l’impression que cette chute t’a fait comprendre quelque chose d’important. Ce que j’ai vu ensuite était vraiment à la hauteur du Narek que je connais. Je crois que tu commences à saisir ce que veut dire Ouverture. Tu étais avec le monde et non pas contre. Il faut absolument que tu gardes cela en toi. Toujours. S’ouvrir au monde, l’écouter, le comprendre, lui parler. Évoluer avec lui.

Je souris tranquillement à Narek.

- Dès que tu douteras ou que tu auras du mal à faire un exercice, repense à cet instant. Ne baisse pas les bras et retrouve la sensations que tu as maintenant. D’accord ?

Je me levai et invitai mes élèves à faire de même.

- Hope vous a-t-elle parlé de la Gestuelle Marchombre ? Faites comme moi. Et laissez-vous porter par le vent, la falaise, le soleil... Laissez le monde pénétrer en vous et sentez son énergie. Nourrissez-vous en, laissez la couler dans votre corps et vous remplir.

Je m’immergeai dans la Gestuelle et les deux garçons me suivirent. Au bout d’un certain temps, je les laissai continuer seuls et passai près d’eux pour les corriger. Je les laissai sortir de la Gestuelle quand ils le sentirent et leur adressai un sourire tranquille.

- Bien, on redescend maintenant ! N’oubliez pas : Ouverture. Toujours.
Pour descendre, il faut être plus vigilant, on se laisse vite emporter par la gravité. Vérifiez bien vos prises.
Dust, est-ce que tu veux bien laisser Metal pour ce coup-ci ?


Je leur adressai un clin d’œil encourageant et les laissai passer devant. La descente se fit sans encombre. Je les invitai à reprendre leur monture et nous rentrâmes à l’Académie.
Nous commençâmes par nous occuper des chevaux, j’expliquai à Dust ce qu’il fallait faire pour l’entretien du matériel, puis je les conduisis au camp d’entraînement.

- Je vous ai dit une bêtise tout à l’heure, il vous reste un exercice en fait...

Je sortis une petite clochette de ma poche et la nouai à ma ceinture.

- Mais ce n’est pas vraiment un exercice, juste un petit jeu très simple. Le but : détacher cette clochette de ma ceinture. C’est quand vous voulez !

Je leur adressai un clin d’œil malicieux, le regard joueur. J’avais toujours adoré cet exercice !

__________________________________________


~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 298
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Lun 14 Mar 2016, 15:42

L'apprenti arqua un sourcil, incrédule...

Attrapé une clochette sur un marchombre? Un exercice en futilité, quoi... Même un frontalier aurait probablement eu de la difficulté à toucher ce truc alors un simple barde?

Plutôt qu'attaquer la tête baissé, le jeune homme s'assit sans dire pourquoi, croisa les doigts de façon un peu étrange et ferma les yeux.

Concentration.

Le jeune homme n'entendait plus rien, ne sentait plus rien. Les pensées, dans sa tête, avaient augmentées de vitesse à un rythme fou.

Des plans, des tactiques, des pièges, des techniques. Des dizaines de façons de tenter l'exercice passèrent dans son cerveau et il les étudia toutes. Trouva leur point faible, tenta de le parer, intégra cette nouvelle ouverture... Puis choisit enfin une tactique qui avait plus de chance de réussir que les autres.

Décroisant les doigts, il ouvrit les yeux, sourit légèrement puis se leva sans vraiment porter attention à si Dust avait tenté un truc ou non.

Narek entra en mouvement. Il n'était pas un expert en combat, loin de là, mais il était... Original.

Frappant parfois même de ses pieds en se tenant sur ses mains pour occuper celles de son maître le temps d'utiliser l'une des siennes pour étirer le bras...

Mais le marchombre n'avait même pas à s'occuper de ses pieds, puisqu'il était un véritable courant d'air, intouchable avec cette satané clochette.

Enfin presque, puisque le barde frôla de peine et de misère l'une des cloches une fois... Avant de se laisser tomber sur le sol, soupirer, et de ne pas bouger.

Il voulait bien persévérer, mais ça c'était plus de la folie...

Et il en connaissait un paquet, en terme de folie.

Peut-être, pensa-t-il, que l'exercice n'est pas ce qu'il semble être, qu'il y as là un autre truc caché, dans le genre travail d'équipe ou s'approprié l'ouverture... Peut-être aussi aurait-il dut l'approcher autrement que par confrontation directe..

Mais si c'était le cas, lui il n'y voyait que dalle!

À moins qu'il ne puisse la lui faire offrir en paiement musical il...


Hep, Milo, tu veux joué à un jeu?

Sourire... C'était là une idée tellement excentrique, tellement stupide qu'elle pouvait fonctionner...

Avec un peu de chance.

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dust Ura
Groupe Pomy
avatar

Nombre de messages : 66
Citation : Pour rendre au Crépuscule la beauté des aurores...
Date d'inscription : 09/02/2014

Feuille de personnage
Age: 21
Greffe: Non
Signe particulier: Aucun signe extérieur particulier.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Jeu 24 Mar 2016, 17:14

Metal s'éveilla pendant la Gestuelle Marchombre. Il resta discret et Dust lui laissa faire la descente. Il enchaînait rapides coups d’oeil et mouvements précis et rapides, parfois se laissait tomber jusqu’à une prise proche. La gravité, bien anticipée, était une aide précieuse pour gagner du temps. Il arrêta les micros-chutes quand il vit des traces de sang sur une prise après son passage.

Milo montra à Dust comment s‘occuper de Ptibuis à la fin de la journée, des actions qu’il avait observé de nombreuses fois sans les faire. La jument n’était toujours pas rassurée mais se laissait faire, et Metal était toujours assez calme. Milo est mena ensuite au champ d'entraînement.
Milo énonça le but du jeu.

*- Laisse moi faire !!*
*- J’essaye un peu avant.*
*- Fais vite alors frérot*


Dust jeta un coup d’oeil vers Narek. il avait l’air de réfléchir sérieusement à la question. Dust trouvait qu’il n’avait de toute façon pas assez d’information pour réfléchir à la situation.
Il vit que Milo observait lui aussi Narek, et tenta sa chance. Il fondit vers la clochette, qui se déroba en un tintement sonore. Il essaya plusieurs fois, mais chaque fois, Milo esquivait facilement. Les attaques devinrent rapidement plus folles. Dust tenta des feintes à base de chutes, mais Milo bondissait hors de portée dès qu’une tentative était bien engagée.

Finalement, il décida sur le vol n’était pas possible ici, et que la diversion était obligatoire. Il revint avec une approche plus agressive. Il ne trouvait pas la faille dans les esquives de Milo, il faudrait donc en creuser une.

Il commença a réfléchir à diverses stratégies quand Narek, lui, entra en action. Il demanda quand même à Milo s’il y avait des règles, tacites ou non, à respecter.

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Sahid
Maître Marchombre à l'essai
avatar

Nombre de messages : 82
Citation : Si je dis à un homme de faire ce qu'il ne veut pas, je ne suis plus le Chef - La forêt d'émeraude -
Date d'inscription : 22/03/2014

Feuille de personnage
Age: 52
Greffe: Aucune - refusée
Signe particulier: aucun

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Jeu 31 Mar 2016, 20:16

Narek fit quelque chose de très étrange auquel je ne m’attendais absolument pas : il s’assit. Je fronçai les sourcils, perplexe, avant de laisser apparaître un sourire. Il réfléchissait intensément à une stratégie. C’était une bonne initiative, mais elle ne pouvait malheureusement pas servir en combat rapproché.

Un mouvement. Derrière moi. Sourire. J’effectuai un pas sur le côté pour échapper à un Dust qui avait profité du fait que je m’intéresse à son camarade pour tenter de me voler la clochette. Bien essayé. Je jetai un coup d’œil à Narek tandis que Dust tentait un nouvel assaut. Il était toujours assis à réfléchir. Son camarade ne l’attendit pas, multipliant les tentatives. Dust essaya quelques feintes que je déjouai sans trop de difficulté. Il chercha les failles, les faiblesses dans ma défense. Il se débrouillait bien ; il cherchait, il agissait. La clochette ne passait pas loin de ses doigts, mais y glissait comme l’aurait fait un savon humide.

Narek entra enfin en action, mettant à l’épreuve ses stratégies bien réfléchies. Il fit preuve de beaucoup d’originalité, enchainant toutes sortes d’acrobaties, mais lui non plus ne parvint pas à attraper cette clochette.

J’attendais d’eux qu’ils aillent plus loin, qu’ils creusent plus dans leurs ressources, dans ce qu’ils avaient appris depuis leur premier cours avec Hope.

- Hep, Milo, tu veux joué à un jeu ?

Je regardai le jeune homme en haussant un sourcil.

- Avec grand plaisir Narek, j’adore jouer, mais avant, j’ai quelques petites choses à vous dire.

J’adressai un clin d’œil à l’acrobate puis promenai mon regard rieur sur mes deux élèves.

- Vous vous débrouillez bien tous les deux. Ce que j’apprécie, c’est que vous cherchez et que vous ne vous laissez pas démonter.

Narek, c’était bien d’essayer de te poser pour réfléchir, mais tu n’auras pas toujours le temps de faire ça. Presque jamais en fait. Le jour où tu devras affronter un ennemi, il ne te laissera pas le temps de réfléchir. En t’asseyant ainsi, tu deviens une cible facile. Par contre, garde ton originalité. Ces acrobaties peuvent surprendre ton adversaire et t’offre plein de possibilités pour la battre. Tu as ce petit grain de folie en toi qui est génial. Surtout ne le perd pas.


J’adressai un clin d’œil à Narek avant de me tourner vers Dust pour continuer.

- Dust, ce qui est bien chez toi, c’est que tu te lances. Tu cherches à destabiliser ton adversaire et à le tromper. Tu es juste encore un peu trop prévoyant. On sait quand tu feintes. Mais ça, c’est seulement dû au manque d’entraînement.

Un sourire destiné à Dust étira mes lèvres.

- Dans ce jeu, il n’y a pas plus de règles que je vous en ai dit. Vous devez jouer. Mais pour cela, il vous faut comprendre votre adversaire, trouver ses failles. C’est ce que vous avez essayé de faire tous les deux, mais vous avez oublié une chose : pour comprendre quelqu’un, ou quelque chose, il ne faut pas aller contre lui. Il faut commencer par s’ouvrir à lui. Vous devez comprendre votre adversaire et bouger avec lui pour pouvoir pénétrer son armure.
Le marchombre joue avec son adversaire. Il s’ouvre à lui, entre dans son jeu, dans sa force et l’utilise contre lui. Si vous arrivez à trouver cela, il ne pourra plus deviner vos feintes, il y plongera la tête la première parce que vous serez avec lui. Dans le même temps, dans le même rythme.


Je marquai une pause pour reprendre ma respiration puis continuai :

- Et jouez. Jouez avec le vent, avec le mouvement et l’immobilité. Jouez, rusez. Trouvez ce moment où vous passerez à travers la faille de votre adversaire. Un combat n’est qu’un seul geste, qu’un seul souffle, qu’un seul temps.

Je plantai mon regard dans les yeux de mes élèves.

- La seul règle qu’il y ait aujourd’hui, c’est Ouverture. Vous êtes deux, je suis seul et il n’y a qu’une clochette... À vous de jouer !

__________________________________________


~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 298
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Jeu 07 Avr 2016, 18:45

L'apprenti avait penser faire parier milo sur un jeu, le pari étant la clochette, mais se rendait bien compte, maintenant, qu'il refuserait tout bonnement...

Il s'approcha donc de son maître, la tête légèrement penché vers la droite et, tendant la main devant lui, eu une idée totalement loufoque.


Tu veux bien me prêter ta clochette, s'il te plait?

C'était limite stupide mais... Il n'avait jamais dit de la lui prendre, de la voler... Il avait dit d'y toucher, simplement. Donc s'il demandait, l'homme pourrait simplement lui prêter un instant, pour qu'il lui redonne ensuite et poof, gagner l'exercice impossible.

Il était à peu près sûr que ça ne marcherait pas mais... Après tout, n'était-ce pas là la chose à faire pour être poli? Demander, simplement? C'était un peu être en harmonie avec les autres, au fond, la politesse.

Et il ne perdait rien à essayer un approche différente.

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Sahid
Maître Marchombre à l'essai
avatar

Nombre de messages : 82
Citation : Si je dis à un homme de faire ce qu'il ne veut pas, je ne suis plus le Chef - La forêt d'émeraude -
Date d'inscription : 22/03/2014

Feuille de personnage
Age: 52
Greffe: Aucune - refusée
Signe particulier: aucun

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Ven 15 Avr 2016, 21:19

[sourire amusé]

- Bien tenté Narek, mais j'aimerais que tu utilises ton imagination d'une autre manière... Réfléchissez tous les deux, imaginez que cette clochette est votre seul moyen de vous sortir d'une situation critique... Peut-être que c'est la seule chose qui pourrait vous sauvez la vie...

[clin d'œil]









[Dust, je me suis permise de répondre parce qu'il fallait que Milo réponde à Narek, donc poste tranquille, on t'attend pour la suite Wink Narek, si tu veux poster à nouveau, pour montrer toute la créativité dont Narek fait preuve n'hésite pas ! Very Happy Mais du coup, attend peut-être que Dust ait posté une fois Wink ]

__________________________________________


~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dust Ura
Groupe Pomy
avatar

Nombre de messages : 66
Citation : Pour rendre au Crépuscule la beauté des aurores...
Date d'inscription : 09/02/2014

Feuille de personnage
Age: 21
Greffe: Non
Signe particulier: Aucun signe extérieur particulier.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Jeu 21 Avr 2016, 11:32

D’après Milo, pas de règles dans ce jeu, il fallait penser ouverture et ses feintes étaient trop prévisibles…

Dust fit tourner les différentes phrases de Milo dans sa tête un moment. Puis il se décida. il observa la position de Narek qui tentait une approche pacifiste avant de se lancer.
Milo était de côté, la clochette à l’opposé de lui. Il se décala pour le contourner, et lança son attaque.
Il se jetait vers la clochette, et ouvrit la voie. Avant de voir si Narek, de l’autre côté de Milo, en profiterait, il fit son maximum.
Le but de Metal était d’attaquer la clochette comme il le ferait pour un coup mortel, donc en essayant de l‘atteindre à chaque mouvement, mais sans être le but premier des dits mouvements. Sa première attaque visait à le déstabiliser avec son épaule, pour tenter de le renverser ensuite, tout en essayant d’arracher la clochette à Milo à chaque étape.
Il fallait créer des ouverture, dans un corps à corps rapproché situant le coup final au niveau de la clochette qui tintait frénétiquement, sans laisser Milo se désengager. Attaquer soit pour la clochette, soit pour entraver ses mouvements, pour ensuite recommencer.

C’était aussi le premier affrontement direct entre Metal et Milo. Il était terriblement curieux de voir ce que le maître marchombre avait en stock.

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 298
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Jeu 21 Avr 2016, 15:29

Le jeune homme sentit son sourire s'étirer, il n'avait pas crut que cela fonctionnerait un moment et hocha la tête devant l'avis de Milo de tenter de la prendre comme si leur vies en dépendaient...

Avant de sauter par derrière dans une pirouette pour éviter un Dust qui venait de rentrer dans le tas. Un peu plus, il aurait été prit dans l'attaque lui aussi... Mais il observa ses mains un instant en réalisant qu'il ne l'avait pas été.

Il ne savait pas se battre? Pourtant il avait été musicien, danseur, acrobate... Il sourit en comprenant que tout cela pouvait l'aider, en fait. Il ne savait pas se battre comme Dust, comme Milo ou comme un frontalier...

Il savait se battre comme lui-même.

Dust attaquait comme un lion... Mais, selon le barde, se concentrait trop sur la clochette. Certes, c'était là l'objectif, mais il ne s'en prenait pas assez à la garde de Milo, lui sembla-t-il. Chaque mouvement était pour la clochette et certes, le marchombre avait été repoussé vers les arbres un instant devant la violence de l'assaut, mais il n'avait quand même eu aucune difficultés à tout éviter.

...Des arbres? Narek eu un flash et un sourire en s'enfouissant dans les arbres ailleurs pour contourner le combat. Il n'était pas expert pour s'approcher sans faire de bruit mais savait chasser et mettait tout ce qu'il avait pour ne pas être détecter, en espérant que le combat soit assez distrayant pour que Milo ne l'entende pas.

Arriver à leur niveau, il s'élança, se balança sur une branche qu'il avait réussis à attraper en sautant et s'élança droit sur le maître marchombre, tout poings dehors et un énorme sourire sur le visage.

Évidemment, celui-ci avait presque disparu avant même que l'attaque ne frappe, mais il avait dut le surprendre un minimum... Car Dust, lui, avait presque toucher la clochette, le mot d'ordre étant presque.

Souriant à son compagnon de cours, l'apprenti s'élança vers leur maître... Il avait dit d'y toucher. S'ils travaillaient ensembles pour la lui piquer, ils pourraient tout deux y toucher.

La danse pouvait commencer.


~~~

Il ne savait plus... Dust était-il encore debout à ses côtés? Il ne savait pas. Épuisé, Narek continuait de se battre avec Milo par l'énergie du désespoir. Cet homme était un fantôme. Impossible à toucher, tout comme cette clochette. Le barde se prit les pieds et tomba sur le sol, n'abandonna pas malgré sa fatigue.

Il n'avait pas fait tout ce chemin pour que tout ça ce termine ainsi. Se relevant avec les jambes en chiffons, il s'élança de nouveau vers leur maître.

Son sourire ne l'avait pas quitter.

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Sahid
Maître Marchombre à l'essai
avatar

Nombre de messages : 82
Citation : Si je dis à un homme de faire ce qu'il ne veut pas, je ne suis plus le Chef - La forêt d'émeraude -
Date d'inscription : 22/03/2014

Feuille de personnage
Age: 52
Greffe: Aucune - refusée
Signe particulier: aucun

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Ven 22 Avr 2016, 12:01

Dust, non Metal, se jeta sur moi avec hargne. Il se battait comme une bête sauvage, de manière féroce et sans réfléchir. Il se jetait sur moi toutes griffes dehors. Il était, de ce fait, moins prévisible et donc plus dangereux parce qu’il était capable de tout. Je sentis dans son regard qu’il pourrait aller jusqu’à me tuer. Néanmoins, si il avait la rage de vaincre et une certaine technique, il lui manquait quelques bases. Son approche était trop instinctive, il ne réfléchissait pas vraiment, il avait trop confiance dans sa force et imaginait certainement que cela lui suffirait à gagner. Ses attaques étaient, certes, moins prévisibles, mais il n’était pas avec moi, il ne cherchait pas à comprendre quoi que ce soit et je déviais ses attaques sans grande difficulté.

Du coin de l’œil, je vis Narek se lancer à son tour. Pourtant il ne se dirigea pas vers moi. Je compris l’instant d’après, en entendant le froissement du feuillage au dessus de ma tête qu’il avait grimpé à l’arbre. Un sourire étira mes lèvres. Ce garçon était plein de ressource et ne laissait jamais tomber. Si une de ses idées farfelues ne fonctionnait pas, il en testait immédiatement une autre, comme si son imagination et sa créativité n’avaient pas de limite.
Narek avait moins de technique que Dust — pour ne pas dire pas du tout. Il ne savait pas se battre et cela se voyait dans ses tentatives désordonnées.

En fait, mes deux élèves étaient très complémentaire. Dust — ou Metal — avait la technique tandis que Narek avec la créativité. Un marchombre avait les deux, plus une autre chose...

Dans mon dos, la clochette tintait, mais ni Narek ni Dust ne parvinrent à la décrocher. Je les fis arrêter, voyant qu’ils commençaient tous les deux à s’essouffler.

- Repos soldats ! leur lançai-je en leur adressant un clin d’œil moqueur. Vous vous êtes bien défendu et nous verrons plus en détails la technique pour se battre dans le prochain cours. Le but de cet exercice n’était pas de se battre à proprement parlé, je voulais que vous compreniez l’approche que vous devez avoir face à un adversaire.
Foncer tête baissée ne sert à rien, pas plus que de réfléchir pendant trois quart d’heure. Vous devez trouvez le juste milieu, l’ouverture dans le temps pour pouvoir vous y glisser et trouver la faille de votre adversaire.
Il ne faut jamais se surestimer ou sous-estimer son adversaire. Metal, ta force est peut-être grande et tu attaques avec précision, mais tu es trop instinctif, pas assez ouvert. Et tu n’es pas si fort que cela. Je ne me ferais pas de soucis pour toi le jour où tu tomberas sur une bande de bandits des grands chemins ou face à des pillards, des voleurs. Ceux là, tu les battras sans effort. Cependant, face à un Frontalier, un Marchombre ou un guerrier rompu au combat, tu n’as aucune chance. Je parle à Metal, pas à Dust. Tu dois apprendre l’humilité, sinon tu te feras tuer par quelqu’un qui sera bien plus fort que toi.


Je marquai une pause, fixant Metal. Je ne disais pas cela pour le casser. Je lui énonçais la simple réalité. Je me devais de le prévenir des risques qu’il encourrait en agissant ainsi. En se surestimant ainsi, il baissait sa garde, ne faisait pas attention à la technique de son adversaire et ne se protégeait pas. Et, dans notre monde, cela pouvait lui coûter la vie. Mon but était de faire en sorte que mes élèves puissent vivre ! Je ne tenais pas à les emmener à l’abbatoire.

J’esquissai un petit sourire destiné à Dust/Metal, avant de faire glisser mon regard sur Narek.

- Narek, je le redis, tu as une créativité sans limite et c’est vraiment un atout. Veille seulement à ne pas t’y perdre. Le jour où tu te retrouveras face à un adversaire, tu n’auras pas le temps de réfléchir à quelque chose d’originale. Il faut t’entraîner à sortir toutes tes idées tout de suite. Ensuite, je pense que je ne t’apprends rien, tu manques vraiment de technique. Ne t’inquiètes pas, on va bientôt y remédier. En attendant, toi, contrairement à Metal, il faut que tu gagnes en assurance. Si se surestimer est dangereux, se sous-estimer l’est tout autant ! Tu peux lancer parfois des bonnes attaques, mais ton coup est hésitant et perd donc de sa force. Quand tu décides quelque chose, fais le à fond, mets-y toute ta volonté.

J’adressai un clin d’œil aux garçons.

- Inspirez-vous l’un de l’autre. Vous êtes très complémentaires tous les deux. Vous avez chacun des qualités que vous pouvez enseigner à l’autre. Profitez-en ! C’est un des avantages aux cours collectifs.

Je souris à mes élèves.

- N’oubliez jamais. Ouverture. Que ce soit pour escalader une paroi, pour lancer un couteau ou une flèche ou dans un combat. Ouverture. N’allez pas contre mais avec. Avec le vent, avec l’eau, avec votre poignard, avec votre adversaire. Dans un combat, c’est en vous battant avec et non contre votre adversaire que vous gagnerez. Parce que vous aurez ainsi accès à toute la technique de votre adversaire, vous pourrez le comprendre et savoir où et quand attaquer, comment feinter. C’est cela que je voulais vous montrez dans cet exercice. Vous n’aviez pas besoin de vous battre pour attraper cette clochette, juste à vous ouvrir et à vous glisse jusqu’à elle.

J’adressai un nouveau clin d’œil aux garçons.

- Je ne vais pas vous embêter plus pour aujourd’hui. Je vous ferai passer les instructions pour votre prochain cours dans la semaine. Mais vous avez du temps avant le prochain cours, profitez-en pour voyager, pour vous entraîner, etc. On reverra tout ça, pour le moment, je pense que vous avez bien mériter une pause ! Et une bonne nuit de sommeil.

Un grand sourire étira mes lèvres. Dust et Narek avait bien travaillé, tous les deux était plein de volonté et je ne doutais pas qu’ils aillent loin. Très loin.

- À la prochaine les garçons ! Restez en forme hein ! Je ne compte pas vous ménager la prochaine fois !

Clin d’œil moqueur. Je commençais sérieusement à m’attacher à ces deux là. En fait, j’avais déjà hâte d’être au prochain cours.

*Un gamin. J’ai l’air d’un gamin.*

J’adressai un dernier sourire à mes deux élèves avant de me détourner et de disparaître dans les lueurs rouges du soleil qui se couche.

__________________________________________


~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 298
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Ven 22 Avr 2016, 17:58

Your magic,
White rabbit,
Has left its writing on the wall.

We follow,
Like Alice,
And just keep diving down the hole...

Narek arrêta ses tentatives en gardant en tête une leçon de Milo... Plutôt que de suivre ce que son corps lui demandais et de s'écraser par terre, il fit une petite course autour de son maître et de son compagnon de classe en cercle pour ralentir tranquillement, calmer son coeur avant d'enfin se laisser tomber sur le derrière quand il ne sentit plus son coeur tenter de sauter hors de sa poitrine.

Il savait bien sûr qu'il devait s'entraîner, et jusqu'au prochain cours, il comptait le faire. Beaucoup et souvent. Entre autre avec un arc, arme qui l'intriguait beaucoup. Ensuite, il trouverait bien une arme de corps à corps qu'il aimerait bien quelque part.

Il comptait aussi se pratiquer en vrai combat, surement qu'il y avait un endroit où il pourrait participer à des combats légaux pour gagner en expérience... Sinon, il devrait se trouver quelqu'un à l'académie qui voudrait bien bastonner un peu!

Quand Milo dit que c'était la fin du cours, Narek eu presque envie de proposer à Dust de se pratiquer à se battre avec lui, mais se dit qu'il passerait au réfectoire pour manger un truc en pensant à une arme qu'il aimerait utiliser... Et à un cheval, dont il aurait probablement besoin.

Une jument, tient, noire de préférence, pour ne pas avoir de contraste trop bizarre avec ses vêtements. Sinon il prendrait bien une couleur originale, étrange, pour faire joli. Se relevant en disant au revoir à Dust d'un mouvement de la main, l'apprenti prit la direction de l'académie...

Il pensait déjà à quel type d'arme il voudrait utiliser, se disant qu'une épée était peut-être un peu trop lourde et encombrante pour lui.


HRP:
 

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dust Ura
Groupe Pomy
avatar

Nombre de messages : 66
Citation : Pour rendre au Crépuscule la beauté des aurores...
Date d'inscription : 09/02/2014

Feuille de personnage
Age: 21
Greffe: Non
Signe particulier: Aucun signe extérieur particulier.

MessageSujet: Re: Groupe Pomy cours n°2   Jeu 05 Mai 2016, 12:50

Metal commençait à voir flou. L'affrontement durait. Narek et Metal étaient à fond depuis longtemps. Il pouvait encore voir chacune des gouttes de transpiration qui s’envolaient à chaque mouvement. Elles, c’était facile. Par contre il n’arrivait pas à suivre Milo.
Narek et lui l’avaient attaqué tant de fois, mais la clochette, ainsi que l’homme, restaient hors d’accès. Comme si un homme assoiffé était enchaîné près d’une source.
La différence entre eux était trop grande. Comme de jeunes enfants essayant de renverser leur père pendant une après midi de jeu.

Metal enrageait. Dust, lui, était assez content malgré qu’il ne tienne plus debout.
De son point de vu, ces passes avec Milo étaient fascinantes. Mais surtout, Metal avait joué le jeu, sans jamais essayer de tuer Milo. Certains mouvements auraient pu être mortels, pour un combattant néophytes, mais pas ici.
Metal avait participé à un jeu, sans le transformer en combat. Une grande victoire en soit !
La clochette, une prochaine fois.

Narek, Metal et Dust écoutèrent ensuite les conseils de Milo. Dust perçut rapidement un changement. Cette fois, Metal buvait les paroles de Milo. Dust ne pu retenir un sourire que Metal compris immédiatement

*- Un problème frérot?*
*- Aucun ! Milo t’as remis les idées en place?*
*- C’est un essai.*


Le sourire de Dust ne le quitta pas. Metal se mettait à vraiment écouter. Comme avec le rêveur d’Al Far. Cette pensée raviva son envie d’aller voir le vieil homme.
Alors que Milo annonçait la fin du cours, Dust essayait de prévoir un plan. Il partirait le lendemain. Cela lui laissait un peu de temps pour apprendre au contact de Narek.
Il devait se trouver son style de combat, ses armes de prédilections. Un passage formidable pour un combattant, parfois redécouvert, mais la première fois est unique. Et Metal et Dust pourraient en plus observer son esprit fantasque en pleine activité.
Assit dans l’herbe la tête penchée en arrière, il sourit. C’était trop tentant. Il se redressa et vit Narek lui faire signe d’au revoir. Dust se releva et couru vers lui.

- Narek ! ça te dirait qu’on s’entraîne demain ?

HRP:
 

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Groupe Pomy cours n°2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Groupe Leenio - Cours n°5
» Groupe Humo - Cours n°3
» Groupe Bizya - Cours n°2
» [NOV] Premier cours de vol : Travail de Groupe
» cours de latin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Lac Chen-
Sauter vers: