AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 La nudité est un cadeau (enfin presque) [Desteith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 712
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: La nudité est un cadeau (enfin presque) [Desteith]   Mar 24 Juin 2014, 12:25

Libertée laissait son regard voguer sur la mer, et sur les vagues.
L’océan était infini, et une douce sérénité la possédait depuis quelques jours. Depuis qu’elle avait appris pour la vie qui grandissait dans son ventre ; cela faisait peu de temps, un peu plus d’un mois, mais elle savait désormais qu’il était là. C’était son père qui l’avait senti le premier, mais elle le sentait aussi, maintenant. Une pulsation, dans les tréfonds de son être, une pulsation douce et déterminée à vivre.

Déterminée à vivre…
Elle se passa une main sur son ventre, parfaitement plat. Il faudrait encore des mois avant que son ventre ne s’arrondisse, sa mère lui avait parlé d’attendre que le premier trimestre passe avant de voir ses formes changer. Il lui restait deux petits mois, et elle devait faire des choses.

Elle aurait voulu éviter de monter à cheval, mais courir était encore pire.
Elle aurait voulu protéger ce petit bout de vie, mais s’il était mal accroché, elle n’allait pas s’aliter. Il pouvait y en avoir d’autres, non ?
Un sourire étira ses lèvres, et sa main était toujours sur son ventre.


- Allez, ma chérie. Fais bon voyage, et prends soin de toi.
- Pas trop de bêtises, hein. Je veux voir ce bout de chou avant qu’il ne marche !

Libertée éclata de rire, et prit ses parents dans ses bras.
- Promis. Mais pour l’instant, je dois trouver Gil.
Elle vit clairement le visage de ses parents, mais encore plus celui de son père, s’assombrir.
- Si jamais il fuit, je lui coupe la tête, et les testicules.
- Papa ! Mais n’importe quoi !
- En tout cas, ne le laisse pas décider si tu vas aimer votre enfant, Lib.
- Je vais essayer.


Elle planta un baiser sur chacune de leur joue, et leur adressa un dernier adieu de la main, avant de monter dans le bateau qui allait la ramener en Gwendalavir. Elle avait besoin de retrouver Gil, de lui annoncer la nouvelle, de voir son visage en face quand elle le lui annoncerait.

« Si tu tombes enceinte, je veux que tu me préviennes aussitôt. Où que je me trouve, quoi que je puisse être en train de faire, je te rejoindrai. Parce qu’il est absolument hors de question que je ne profite pas de ce merveilleux moment avec toi. »

Il avait été sincère, à ce moment-là, mais tiendrait-il parole quand elle annoncerait sa grossesse ?
Serait-il là parce qu’il en avait envie ? Parce qu’il voulait fonder une famille avec elle ? Parce qu’il s’en sentait obligé ?
Libertée savait pertinemment qu’elle ne pouvait pas anticiper la réaction de l’Envoleur, et c’était d’ailleurs pour cela qu’elle avait l’estomac serré et la gorge nouée. Il avait déjà abandonné le bébé de Naïs – son bébé ! – pourquoi en serait-il autrement avec elle ?

Parce qu’il l’aimait ?
Sauf qu’il aimait aussi Naïs.

«  C'est vrai, j'aime Naïs, mais... »
« Est-ce que tu la désires toujours ? »
«  Oui. »


Libertée poussa un soupir.
Elle ne savait pas comment réagir. Mais elle était certaine d’une chose : elle ne pouvait que l’annoncer face à l’Envoleur.
Pour le meilleur… mais surtout pour le pire.



♥ ♥ ♥


Arrivée en Gwendalavir, la Marchombre avait décidé de monter vers le Lac Chen pour trouver Gil. Il était parti avec Kaünis vers le Nord, et devait bientôt revenir. Elle espérait qu’il passerait non loin de là.

Assise sur la plage de sable bordant l’immense Lac, encore et toujours nue, le corps offert au soleil qui plongeait sur sa peau comme l’on plonge dans une eau cristalline, elle réfléchissait.
Elle allait devoir emmener Rilend pour son dernier cours, très bientôt, quand elle serait revenue du Rentaï. Qu’allait donc décider la grosse montagne pour elle ? Cela aussi, c’était impossible de le prédire, de l’anticiper.
C’était peut-être pour cela que c’était si magique.

Un bruit de pas tira Libertée de sa rêverie, et elle tourna doucement la tête pour voir qui arrivait, un petit sourire sur les lèvres.

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La nudité est un cadeau (enfin presque) [Desteith]   Mar 24 Juin 2014, 16:05

Nous avions fait une pause dans notre entraînement. J'avais décidé de refaire un tour des environs en courant tranquillement. M'éloignant de mes compagnons, pour une fois je permis à mes pensées de vagabonder, de penser à autre chose que le chemin que je devais emprunter du comportement humain que je devais adopter. De ne pas être obliger à sortir mon carnet pour apprendre à sourire à imiter un rire, à ce comporter devant tel ou tel situation. Un soupir s'échappa de mes lèvres puis je tournai la tête pour contempler le paysage qui m'entourait. Je fis un petit sourire en coin qui disparut aussi vite qu'il était venus. Je me stoppais regardant mes traces sur la plage, puis les vagues s'échouant dessus comme si elle voulait les avaler. S'était si facile de laisser une trace sur une place, une pierre, un arbre... mais dans le monde? Tout était... si différent... intense... vivant... et moi? Moi j'étais vide, je le savais...
Les rayons du soleil s'abattaient sur le lac comme un coup de massue. Je m'arrêtais retirant mon t shirt d'un bleu nuit qui me collait à la peau. Les cicatrices de mon passé suivait les courbes de mon corps parfaitement ainsi que mes muscles. J'eu l'audace de laisser ma main parcourir une cicatrice sur ma hanche, des paroles s'échappant de ma bouche sans que je puisse les retenir:

-Les cicatrices ont le mérites de nous rappeler que le passé n'a pas été qu'un rêve...

Je fermais les yeux un instant me mettant une gifle mental. Ce n'était pas le moment de penser à ça! Je devais vivre mon présent tout en essayant d'effleuré mon futur du bout des doigts.
Mon T-shirt à la main je me mis à longer le lac et c'est là que je la vis. Allongée nue sur le sable laissant les rayons du soleil recouvrir sa peau, l'air pensive. J'ai dus faire du bruit avec mon peu d'expérience en matière de Marchombre. Elle tourna la tête vers moi. Mon visage était froid inexpressif comme toujours. Je ne lui adressa aucun sourire, aucun geste amical. Juste ce mot:

-Bonjour...
Revenir en haut Aller en bas
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 712
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: La nudité est un cadeau (enfin presque) [Desteith]   Mar 24 Juin 2014, 16:24

Le pas qui se faisait entendre n’était pas pressé, ni réellement déterminé. Comme flâneur. Et quand Libertée tourna la tête pour voir à qui il appartenait, elle put détailler un homme relativement grand – en tout cas sans doute plus de vingt centimètres qu’elle -  avec des cheveux d’un rouge sombre étonnant.  

Un petit sourire étira ses lèvres alors que son regard tombait sur son torse nu, où elle trouva sur sa peau quelques cicatrices peu jolies à voir. L’une d’elle, particulièrement, passait près de son cœur, à gauche, et traversait son ventre.

- Bonjour.

Relevant le regard vers le visage du garçon, Libertée lui donna environs vingt ans, peut-être un chouia moins. Son visage était lisse comme de la porcelaine, et elle fronça légèrement les sourcils.
Contre toute attente, elle sourit encore plus largement, et laissa sa tête basculer en arrière pour exposer son cou au soleil qui réchauffait l’atmosphère.

Se reprenant, elle posa ses yeux roses dans ceux, marron, du jeune homme qui lui faisait face, et une grimace moqueuse étira ses traits.


- Salut ! Ca t’arrive souvent de t’arrêter dire bonjour à une nana que tu reluques comme ça ? lança-t-elle tout sourire, pouffant presque.

Dans un geste qui deviendrait sans doute une habitude ancrée lors des huit prochains mois, Libertée se passa la main droite sur son ventre plat, et se redressa sur les coudes, exposant son torse et sa poitrine à l’inconnu.
Comme il la regardait, elle le détailla sans vergogne, notant les quelques muscles sous sa peau et son air totalement absent. Mais en regardant bien, elle pouvait deviner un peu d’intérêt dans son regard, et dans son attitude. Pourquoi se serait-il arrêté sinon ? Pourquoi l’aurait-il abordée si cela n’avait pas été le cas ?

Spontanée comme à son habitude, Libertée se redressa à la force de ses abdominaux en songeant qu’elle ne pourrait plus le faire très longtemps, et se présenta devant l’homme, les mains sur les hanches, sa peau luisant doucement au soleil.


- Je peux au moins savoir ton nom, jeune inconnu ?

Sa voix avait été langoureuse, en tout cas basse et provocante. Son regard par-dessous ses cils aussi, d’ailleurs, tout comme la moue de ses lèvres. Libertée ne pouvait s’empêcher de tenter de savoir comment les hommes la trouvaient : à leur goût ou non. Elle n’était pas grande, blonde, et un véritable feu-follet ; mais maintenant, elle ne pourrait plus compter sur un corps de rêve, puisque son ventre allait s’arrondir et s’alourdir. Et généralement, ce n’était pas la seule chose qui prenait du rebond, pendant une grossesse : elle s’attendait à prendre des kilos partout, et espérait de tout cœur qu’elle parviendrait à s’en remettre une fois le bébé né.

Souriant toujours, elle n’avait pas bougé, et se mordait la lèvre inférieure en attendant la réponse du garçon.
S’il était « sage », elle lui donnerait son prénom elle aussi !

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La nudité est un cadeau (enfin presque) [Desteith]   Mer 25 Juin 2014, 12:42

A mon simple mot elle tourna la tête vers moi me dévisageant. Elle était en train de ce faire une opinion de moi mais ceci peu m'importait. ça faisait bien longtemps que j'avais arrêter de chercher à savoir ce que les personnes pensaient de moi. Je la laissais faire un long moment. Un sourire s'afficha sur son visage puis elle rejeta la tête en arrière exposant son cou au soleil. Le son de sa voix parvint jusqu'à mes oreilles:

- Salut ! Ca t’arrive souvent de t’arrêter dire bonjour à une nana que tu reluques comme ça ?

Elle souriait tout en me regardant. Je fermai les yeux un instant, bon j'avoue s'était totalement idiot comme réaction mais je ne croisais pas souvent une femme nue allonger sur le sable tout a fait naturelle. J'ouvris les yeux la regardant tout en gardant mon visage froids je lui répondis.

-Non... Je ne croise pas souvent de femme nue sur le sable tout en sachant que le regard d'un homme ne la gêne pas.

Elle passa sa main sur son ventre dans un geste doux et protecteur. Je n'avais vus ce geste qu'une seule fois dans ma vie. Lorsque j'étais dans le cirque humain, ma voisine de cage Mary caressait son ventre avec douceur et protection. Elle souriait naïvement en le faisant. Quelques mois plus tard un cris avait déchiré mes tympans. A l'époque je ne pouvais m'empêcher de grogner et je pense que je le ferai encore rien qu'en entendant ce son désagréable. Elle s'était redressée sur ses coudes à moitié tourner vers moi, elle pouvait ainsi me détailler... remarque je ne me gênais pas pour le faire également. Mes yeux parcouraient son corps sans s'arrêter. C'est pas que je n'aimais pas les femmes... je n'étais pas non plus intéresser par les femmes... mais j'étais mort... à l'intérieur de moi et totalement désintéresser. Elle décida de ce lever et se planta devant moi les mains sur les hanches plantant ses yeux dans les miens

- Je peux au moins savoir ton nom, jeune inconnu ?

Sa voix était provocante et chaleureuse... Tout le contraire de moi qui était aussi froids que la glace même au soleil. Tout était provoquant venant d'elle comme si elle cherchait à savoir si on voulait ce jeter sur elle. Je souris intérieurement. Quel comportement étrange et intriguant...

-Desteith... et vous?

Je n'avais détourner le regard à aucun moment, elle était tellement naturelle. Vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 712
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: La nudité est un cadeau (enfin presque) [Desteith]   Jeu 26 Juin 2014, 09:06

Le regard d’un homme ne la gênait pas non.
Pourquoi, cela aurait dû ? Pourtant, il n’y avait rien de plus agréable que le regard d’un homme, et surtout les étoiles qu’on devinait dans leurs yeux quand ils regardaient une femme qui leur plaisait. Libertée ne se voilait pas la face : ils rêvaient tous à un moment ou à un autre de la mettre dans son lit, surtout quand ils la voyaient nue. Et c’était ce qui lui plaisait, le fait d’avoir cette attraction.
Elle n’avait pas honte de son corps : pourquoi d’ailleurs ? Elle plaisait, cela suffisait. Et même si son ventre allait s’arrondir, elle savait qu’elle ne perdrait jamais cette envie d’être vue, parce que cela faisait partie d’elle.

Égocentrique ?
Exhibitionniste ?

Sans aucun doute ! Et elle n’allait pas le nier. Mais c’était comme cela, elle n’avait aucun problème avec la nudité et si elle l’avait pu, elle ne mettrait strictement aucun vêtement jamais. Comme cela n’allait pas à tout le monde, quand même, par respect elle enfilait des vêtements - qui ne cachaient pas grand-chose en plus – juste pour le principe.
Elle se sentait tellement mieux ainsi !
Elle était plus efficace aussi. Parce qu’être nue dans un combat, c’était ne pas être gêné par un habit, et même s’il n’y avait plus aucune protection, il n’y avait pas de poids supplémentaire à emmener avec soi. Et la plupart du temps, le fait qu’elle soit nue déstabilisait son adversaire, ce qui était un plus non négligeable, alors qu’elle s’en fichait royalement.

Souriant à l’inconnu, elle l’observait tranquillement, sans plus s’intéresser à son corps. Parce que son visage, si lisse, et ses yeux, si profondément vides, l’intriguèrent bien plus que le reste.

-Desteith... et vous?

Desteith, donc.
Il lui semblait avoir vu ce nom quelque part, et ce n’était pas un nom commun, quand même. Au panneau d’affichage de l’Académie ? Oui, cela devait être ça !

Souriant chaleureusement au garçon, Libertée fit glisser une mèche de cheveux dans son dos, et se mordit la lèvre inférieure, laissant son regard flirter sur la surface du lac.


- Je m’appelle Libertée.

Reportant son attention sur Desteith, Libertée continuait de sourire, et essaya de voir l’effet que son prénom faisait au garçon. Mais elle ne put s’empêcher d’ajouter, taquine et amusée :


- Et ne me vouvoie pas, je suis trop jeune pour ça !

Souriant toujours, elle leva un regard interrogatif vers Desteith, et finit par hausser les épaules : il ne semblait pas forcément mal à l’aise avec la nudité, bien que son regard ne la lâche pas une seule seconde, ce qui la faisait sourire. Elle n’irait pas se rhabiller si vite.


- Tu as eu ton premier cours ? demanda-t-elle, tout à fait innocemment.

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La nudité est un cadeau (enfin presque) [Desteith]   Jeu 26 Juin 2014, 12:06

C'était une belle femme, je ne pouvais pas le nier... Elle devait plaire à beaucoup d'hommes et je la voyais bien passer dans une rue bonder de monde et tous les regards ce tournaient vers elle après son passage. Je n'avais aucun doute là dessus. Elle ne regardait pas mon corps ce que je pouvais comprendre je ne possédais que des cicatrices en somme il n'était pas vraiment beau à voir. La nudité n'avait pas l'air de lui poser problème, j'irais même à penser qu'elle en prenait un malin plaisir.
A l'entende de mon nom elle sembla réfléchir un instant. Ce n'était pas es parents biologique qui m'avait donner ce nom mais Juck. Celui que je considérais comme mon père avant qu'il ne m'abandonne lui aussi à son tour. Il y eut un temps ou je souriais naturellement ou je ne me forçais pas comme aujourd'hui. Un temps ou la vie était simple et tranquille... Remplit de sentiments... J'avais envie de faire une grimace rien que de penser à ce mot "sentiments"... Elle nous mettait des entraves et nous gâchait la vie, j'étais parvenu à cette définition au fil des années...
Je me concentrais à nouveau sur cette femme nue, qui jouait avec son corps avec aisance. Elle fit glisser une de ces mèches dans son dos. Elle m'adressa un sourire chaleureux puis elle détourna les yeux quittant mon visage pour a surface calme du lac Chen.

- Je m’appelle Libertée.

Libertée... Oui elle portait bien son nom, ces gestes libres, sa présence naturelle... Oui elle respirait "Libertée" par toute les pores de sa peau. Et sans vraiment réfléchir je lâchais.

-C'est un nom qui te reflète bien.

Elle reporta son regard sur moi me souriant. Elle ne put s'empêcher d'ajouter:

- Et ne me vouvoie pas, je suis trop jeune pour ça !

Je savais que je devais sourire comme toute personne normal. Je me remémorai le manuel que j'avais lu sur comment faire un sourire et les notes que j'avais prise. Malheureusement je n'avais pas de miroir cette fois ci pour voir si je pouvais le faire correctement mais je tentais le coup. J'imaginais deux pinces qui tiraient sur les commissures de mes lèvres les étirant pour former un sourire. Je devais donner un sourire bizarre mais je devais paraître naturel... ou enfin presque...

Elle n'arrêtait pas de sourire... Comme Milo d'ailleurs... C'était si naturel pour eux et étranger pour moi. Elle finit par hausser les épaules en me regardant comme si elle ce renait compte de quelque chose.

- Tu as eu ton premier cours ?

Une Marchombre... Confirmer sans aucun doute et elle n'avait eut besoin que de quelques minutes pour savoir qui j'étais, elle avait du lire rapidement mon nom sur le tableau d'affichage...
Mes yeux parcoururent son corps rapidement avant de retourner sur son visage. Toujours aussi froids je lui répondis.

-Oui... Avec Hope mais elle est partie pour une affaire urgente c'est Milo maintenant notre maitre temporaire qui nous fait les leçons. Ou du moins qui termine la deuxième... Tu es un maître?
Revenir en haut Aller en bas
Libertée Iuaskallaphun
Maître Marchombre
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 712
Date d'inscription : 03/02/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Cheveux contrôlables
Signe particulier: Attire les hommes comme des aimants

MessageSujet: Re: La nudité est un cadeau (enfin presque) [Desteith]   Jeu 26 Juin 2014, 12:39

Le garçon lui adressa un sourire très bizarre et complètement forcé, ce qui fit froncer les sourcils à Libertée. Elle réalisa, en plongeant ses yeux dans les siens, qu’il essayait de réagir normalement. Mais elle pouvait aussi voir qu’il réfléchissait, comme si cela n’était pas du tout naturel pour lui.
Intéressant.
Elle savait parfaitement que les gens qui en arrivaient à de tels extrêmes avaient subi de profonds traumatismes. Et qu’il fallait des années pour que les traumatismes se lissent un peu, comme la pierre se lisse au contact de l’eau sans jamais disparaître.

Elle eut soudain très envie de le prendre dans ses bras.
Impulsion étrange, qui fut simplement réfrénée par Desteith qui se décida à parler. À lui répondre.


- -Oui... Avec Hope mais elle est partie pour une affaire urgente c'est Milo maintenant notre maitre temporaire qui nous fait les leçons. Ou du moins qui termine la deuxième...

Hope et Milo.
Elle ne connaissait pas la première, et avait seulement croisé l’autre pour l’Ahn-Ju de Rilend, sans en savoir plus sur lui : elle pouvait juste associer son nom à son visage.
Hochant la tête pour montrer qu’elle avait enregistré ce qu’il venait de lui dire, elle s’arrêta un instant sur sa question.

-Tu es un maître ?

Souriant, Libertée cligna des paupières et haussa les épaules d’un geste distrait.

- Sur les papiers, oui. Mais bon, entre guider des élèves sur la voie et être maître, il y a un monde ! Ca dépend de beaucoup de choses.

Elle adressa un clin d’œil à Desteith, avant de s’avancer vers l’eau : le soleil l’avait suffisamment réchauffée, et elle avait envie de se baigner un peu, et apprécier la caresse fraiche de cette dernière.


- J’ai un peu chaud, je vais me rafraichir.

Dit-elle à l’attention du garçon, avant de s’éloigner de lui pour entrer dans l’eau. D’abord, cette dernière vint lui lécher les pieds, et Libertée remonta ses cheveux en un chignon négligé haut… Avant de se figer : c’était tellement naturel pour elle, qu’elle en avait oublié qu’il y avait le garçon. Et puis, elle arrêta d’y penser : moins elle serait naturelle, et plus il y aurait suspicion – même si en l’occurrence, il était difficile de rater sa petite démonstration.

Tant pis.

Elle se glissa dans l’eau jusqu’à en avoir jusqu’aux hanches, puis s’immergea jusqu’au cou pour ne pas mouiller ses cheveux. Ils devenaient lourds et difficiles à manier quand ils étaient mouillés, et Libertée portait toujours une extrême attention à ce genre de choses, justement pour être efficace en toutes circonstances.
Elle fit quelques brasses ainsi, avant de ressortir de l’eau, rafraichie.

S’étirant avec délice, elle coula un regard vers Desteith, pour savoir comment il allait réagir. Ou comment il avait déjà réagi…

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La nudité est un cadeau (enfin presque) [Desteith]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DAKOTA › j'ai un prénom de fille, et j'assume ! enfin presque...
» [Terminé] Tranquille dans un parc de Londres, enfin presque... || Soo-Hee K. & Lily P.
» Tatii La Sage ( Enfin presque... )
» De retour parmit les vivants.... Enfin presque
» Le choc des Titans (enfin, presque !) ☆ JUDAH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Lac Chen-
Sauter vers: