AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Groupe Jugha - cours n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Milo Sahid
Maître Marchombre à l'essai
avatar

Nombre de messages : 82
Citation : Si je dis à un homme de faire ce qu'il ne veut pas, je ne suis plus le Chef - La forêt d'émeraude -
Date d'inscription : 22/03/2014

Feuille de personnage
Age: 52
Greffe: Aucune - refusée
Signe particulier: aucun

MessageSujet: Groupe Jugha - cours n°1   Ven 19 Juin 2015, 19:06

Un flocon de neige tomba sur mon nez. Il faisait froid, mais, bien emmitouflé dans mon manteau de laine, je ne le ressentais pas. Et puis, la neige qui tombait doucement témoignait du léger réchauffement de l’atmosphère : en effet, quelques jours plus tôt, il faisait si froid que les berges du lac Chen avaient complètement gelée ; la neige ne tombait pas à cette température là, ou alors il s’agissait de petits cristaux de glace qui vous fouettaient le visage.

Svetlana, cachée elle aussi sous une capuche de fourrure, m’enlaçait la taille de ses bras et avait posé sa joue contre mon omoplate. Nous étions là tous les deux, sur notre terrasse enneigée, à observer la neige tomber. Il faisait encore nuit, bien que l’aube soit proche désormais, et le paysage n’était éclairer que par le rayon argenté de la pleine lune. Nous nous étions levé tôt tous les deux ce jour là, pour profiter l’un de l’autre avant qu’elle ne parte à Al-Vor pour donner un stage de danse et que moi-même je retourne à l’Académie où un nouveau groupe d’élèves m’avait été attribué et n’attendait plus que le début de son cours.

- Je t’aime Milo.

Le murmure de Svetlana flotta dans l’air pendant de longue minute et je savourai l’effet que ces trois petits mots me faisaient encore aujourd’hui.

- Moi aussi je t’aime ma Svetlana.

~ * ~

Avant de prendre le chemin de l’Académie, j’étais passé faire réparer mes bottes à Al-Chen - qui en avaient vraiment besoin d’ailleurs. Sur le chemin, je repensais à ce que m’avait dit Svetlana la veille...

~ * ~

- Milo...
- Oui ?
- Je suis enceinte.


Incrédule, je l’avais fixée au fond de ses grands yeux bleus pâles, une larme dans le regard. J’étais partagé entre la joie et la peur. L’image de Nina ne cessait de revenir me hanter. Ma femme posa doucement sa main sur mon bras, un sourire délicat et rassurant sur les lèvres.

- Si tu n’es pas prêt à avoir un autre enfant, j’appellerai un rêveur.
- Non...


Non. Ce n’était pas cela. J’avais envie d’avoir un enfant, de le voir grandir, de lui apprendre à marcher et de lui faire découvrir le monde... Mais j’avais peur. Peur que, à l’instar de Nina, grandir lui serait interdit, que lui aussi ait cette maladie inconnue qui avait frappé ma fille... Et, au fond de moi, une petite voix avait peur de trahir le souvenir de Nina. Avais-je le droit d’aimer un autre enfant qu’elle ?

- Avoir un autre enfant n’est pas remplacer Nina, me murmura Svetlana devant mon hésitation, avant de continuer, comme si elle lisait dans mes pensées, Nina est morte Milo. Tu ne peux pas rester attachée à elle comme si elle allait revenir. Elle ne reviendra pas.

Comment parvenait-elle à parler ainsi ? Comment faisait-elle pour continuer à vivre en acceptant simplement la mort de notre fille ? Je savais qu’elle avait raison. Je n’avais jamais totalement réussi à faire le deuil de Nina, contrairement à elle. Cela ne voulait pas dire qu’elle n’en avait pas souffert, seulement qu’elle avait accepter l’idée que Nina était partie pour toujours.

- Tu as le droit d’aimer un autre enfant qu’elle tu sais. Si elle était encore vivante, aurais-tu été réticent à l’idée d’avoir un second enfant ?

Je secouai la tête même si je savais que la question n’en était pas vraiment une. Elle avait raison. Comme toujours.

- Penses-tu que, là où elle est, elle t’en voudrait d’offrir ton amour à un ou une autre qu’elle ? Penses-tu qu’elle t’en voudrait de continuer ta vie, de vouloir faire partager les richesse de ce monde à une nouvelle âme ? Tu ne la trahiras pas Milo. Jamais. Avoir un autre enfant, l’aimer et lui apprendre à grandir ne veut pas dire oublier Nina. Elle n’est peut-être plus là, mais dans tes souvenirs, elle existera toujours et dans ton cœur, il y aura toujours une place pour elle.

Un doux sourire illuminait ses traits et mes lèvres s’étirèrent en écho au siennes.

- Mais, si tu n’es pas encore prêt - et peut-être le seras-tu jamais - je ne t’en voudrais pas. Je t’aime et ce n’est pas le fait d’avoir un enfant ou non qui changera quoique ce soit.

En guise de réponse, je déposai délicatement mes lèvres sur les siennes et posai ma main sur son ventre. Je la sentis sourire.

~ * ~

Un sourire s’était dessiné sur mes lèvres à ce souvenir. Svetlana était enceinte. Nous allions avoir un enfant. J’étais rempli de bonheur. Pour moi, cet enfant signifiait une nouvelle chance de Vivre.

Nina... Je sais que tu vivras toujours dans mes rêves. Toujours.

~ * ~

La vie avait décidé de me faire des surprises. Peut-être voulait-elle me rendre mon sourire ? Quand j’allai enfin voir le panneau d’affichage le lendemain - étant arrivé en fin de journée, j’étais allé voir Adage avant de passer gringotter un morceau à la cafétéria, me doucher et dormir, sans passer par la case “panneau d’affichage”, me disant que cela pouvait bien attendre - pour connaître les noms des élèves de mon nouveau groupe. Parce que j’avais reçu un message comme quoi un groupe m’attendait, mais je n’avais eu aucune information de plus. À mes yeux ronds de surprise se succéda un sourire immense quand je pris connaissance de mes élèves. Je connaissais les deux noms inscrits sur le tableau.

Le premier était Fineys Dalbre. Je l’avais rencontré peu de temps auparavant, quelques jours avant l’Ahn-Ju d’Ange. C’était une jeune fille aveugle, guidée par sa jument, qui avait atterri aux portes de l’Académie des Marchombres. Ayant un peu parler avec elle, je savais qu’elle doutait beaucoup d’elle-même et qu’elle cherchait encore son chemin. J’étais heureux d’être son Maître. J’étais persuadé du potentiel que cette gamine pouvait avoir et, au fond de moi, j’avais toujours espéré qu’elle atterrisse dans mon groupe. En plus, elle me rappelait Trystan, le petit dernier de mes voisins, aveugle de naissance lui aussi, et, grâce à lui, je savais à quel point la cécité n’était pas un handicap pour un marchombre. Au contraire.

Le deuxième et dernier nom était celui de Elthiane Sefirienda, que j’avais vu la veille et qui avait réparé mes bottes ! Oui, Elthiane était le fils du travailleur de cuir chez qui j’avais l’habitude d’aller. Je ne le connaissais pas beaucoup. Je savais qu’il aidait son père à la boutique, le remplaçant quand il n’était pas là, mais je ne l’avais pas vu très souvent, ce qui ne m’empêchait pas de l’apprécier. J’avais toujours trouver ce jeune homme très attachant, ouvert et souriant. Je ne savais pas qu’il connaissait les marchombres et l’Académie, je ne savais même pas qu’il était ici ! Mais j’étais très heureux de le savoir dans mon groupe lui aussi.

Mon sourire toujours sur mes lèvres, je décidai que le cours allait commencer tout de suite. J’avais déjà réfléchi à mon programme et savait où j’allais emmener mes élèves... Fineys étant aveugle, je choisis de les attendre là, à côté du panneau. J’avais dit à la jeune fille de passer au moins deux fois par jour, matin et soir, pour demander si il y avait des nouvelles sur son premier cours, donc j’étais à peu près sûr qu’elle n’allait pas tarder à passer. Quand à Elthiane, je ne doutais pas qu’il passerait bientôt par là pour vérifier lui aussi si des nouvelles de son cours avait été affichées.

Souriant, heureux, j’attendis donc les deux jeunes gens, qui, comme je l’avais prédis, ne tardèrent pas à arriver...

__________________________________________


~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Jugha - cours n°1   Jeu 25 Juin 2015, 19:01

Vaincre sa peur…

Le doute est destructeur. Quand tu es arrivée tu étais totalement perdue. Tu te contentas de suivre ta route au hasard en essayant de garder la foi, te laissant entièrement guider par le hasard. Tu avais de nombreuses peurs. Peur d’être seule, peur de mourir, peur de vivre. Ta vie, ton esprit n’était tourné que vers une bataille : te trouver un but, et la force de continuer à avancer. Mais c’est loin d’être aussi simple que ça. Et malgré tout tes rêves et les espoirs que tu nourrissais pour avancer, tu te sentais trop faible pour trouver ta place. Et l’envie de baisser les bras et de dire au destin de se débrouiller seul pour accomplir les desseins qu’il avait pour toi, ne t’a pas effleuré qu’une seule fois. Tu étais sans arrêt tourmenté et tu priais pour que ça cesse. Tu voulais devenir quelqu’un d’autre, utile, libre, indépendante, forte, mais cela semblait inaccessible. Tu étais en prison, et tu avais toi-même créé tes propres barreaux que tu n’arrivais pas à franchir. Survivre et non vivre, voilà ce que tu endurais. Et ce que tu ressentais était comme ta cécité, une faiblesse, et tu ne souhaitais que la dissimuler. Cacher tes sentiments, c’était ta barrière de défense contre le monde extérieur qui te faisait peur.

Le doute est destructeur. Mais parfois il suffit qu’une personne nous ouvre les yeux pour qu’on trouve des ressources en soi pour vaincre ce doute. C’est Milo qui t’avait réveillée. Il avait trouvé les mots. C’était une torture car il avait réveillé aussi en toi ce que tu avais peur d’espérer, car l’espoir est la cause de nombreuses déceptions. Tu ne savais pas si tu aurais accès à ce monde merveilleux, si tu aurais une place, ou si un échec t’attendait à nouveau au bout du chemin. Mais ne devais-tu pas au moins essayer, Pour ne pas avoir de regret, pour avoir une chance. Il te fallait faire confiance aux paroles de Milo, mais tu ne l’avais vu qu’une fois alors comment se fier aveuglément à quelqu’un ? La confiance c’est la dépendance, ou la trahison. Et tu ne voulais être l’objet de personne, tu voulais vivre par toi-même, la liberté n’est pas vivre au crochet de quelqu’un et être un fardeau même si on a la belle vie. Sans oublier que la voie dans laquelle tu t’engageais sembler difficile et tu avais tes limites.

Le doute est destructeur. Et tu avais peur d’être déçue. Encore une fois la peur te bridait et devenait la raison de tes choix. C’était vraiment un choix compliqué de croire en l’avenir, rien de concret, et rien de sûr. Mais ne pas croire c’est renoncer alors… soit tu ne tentais rien et tu n’avais rien, mais tu ne voulais pas continuer sur cette voie. Soit tu essayer, tu tentais de croire en gardant à l’esprit que tout pouvait déraper en une seconde, pour ne pas être trop déçue. Oui tu ferais ça. Ça te semblait bien. Croire mais pas aveuglément. Ne pas trop s’impliquer. Il fallait trouver un juste milieu et cela pourrait prendre un peu de temps. Et même si tu échouais, ce rêve éveillé, bien qu’éphémère, pourra se révéler être un bon souvenir au final. Tu devais essayer. Et Syndrell t’avait appris que ton maître serait Milo, hors tu étais ici grâce à lui, donc même si tu n’espérais pas un traitement de faveur, tu avais l’impression qu’il pourrait comprendre et te laisser ta chance. Cela t’encourager à tenter le coup. Le seul problème c’est que tu ne serais surement pas seule dans ton groupe, et tu ne voulais pas gêner les autres, et être un boulet. Etait-ce égoïste de tenter ta chance dans ces conditions ? Avais-tu réellement le droit de prétendre à t’engager dans cette voie ? Si Milo pensais que tu pouvais tu ne voulais pas y renoncer. Mais ce Milo avait-il toujours raison ?

… se jeter à l’eau…

Le courage. Tu étais encore tourmentée, mais tu devais de tout essayer pour réussir, alors tu fis taire ton angoisse. Etait-ce ça le courage ? Ignorer sa peur et se jeter à l’eau ? Tu espérais simplement que tu saurais nager, parce que si tu coulais, tu n’étais pas sûre que quelqu’un d’autre te remonter à la surface. La vie n’était pas facile, mais il faut avouer que sinon elle manquerait de ce piquant qui fait tout son charme, même si parfois c’est franchement désespérant. Allez tu dois te bouger ! Tu te relevas et tu te frotta les fesses pleine de paille. Tu dormais dans le box de Wade, c’est l’endroit où tu te sentais le plus en sécurité et à ta place. On dit qu’un foyer c’est un endroit où on pense à vous, alors tu avais peut être deux foyer, ta famille et ce box. Penser à ta famille te faisait mal, car si tu ne te sentais pas à ta place là-bas, tu savais qu’ils t’aimaient et tu les aimais, alors la distance était difficile à supporter. Difficile mais nécessaire pour avancer.

Le courage. Tu pris une grande inspiration. Tu devais sortir de l’écurie et aller dans le hall pour te poster près du panneau d’affichage, tu savais que Milo serait ton maître, mais tu ne savais pas où et quand serais ton premier cours, alors tu devais vérifier. Même si tu pensais que Milo trouverait un moyen de te communiquer le lieu et le moment car il connaissait ta cécité, mais d’un autre coté il t’avait dit de demander aux autres. Et tu n’aimais pas ça, ça te rappelais que tu ne pouvais pas te débrouiller seule, que tu n’étais bonne à rien si personne ne te tenait la main ; De plus tu ne voulais pas déranger les autres élèves ou subir leur moqueries. Alors ça n’allait pas être un moment agréable. Et pourtant tu pris sur toi et tu te rendis dans le hall, sans voir que tu avais de la paille dans les cheveux. Tu t’avanças dans la bâtisse restant près du mur, mais tu n’arrivas pas à aller vers les autres élèves. Et puis comme tu n’avais jamais osé demander, autant les cours avaient déjà commencé depuis un moment et le groupe ne t’attendait plus. Milo n’allait pas non plus te courir après pour te dire te ramener tes fesses. Et tu comprenais très bien. Tu soupiras. Tant pis.

… et tenter de nager.
Revenir en haut Aller en bas
Elthiane Sefirienda
Groupe Jugha
avatar

Nombre de messages : 33
Citation : Vent, Marchombre , Liberté, Marchombre, Marchombre, Harmonie
Date d'inscription : 05/06/2015

Feuille de personnage
Age: 22 hivers
Greffe: Non
Signe particulier: Ventus, son oiseau; sait travailler le cuir

MessageSujet: Re: Groupe Jugha - cours n°1   Dim 05 Juil 2015, 13:33

Lorsque Fériane était revenu avec Ania, je venais juste de rentrer de cet endroit que l'on appel '' Académie '', une personne m'avait vaguement parlé de cet endroit, et de ceux que l'on appel ''Marchombres'' , je ne comprenais pas vraiment ce que cela voulait dire mais ce nom m'inspirait une manière de penser et de vivre, libre .
Sur le chemin du retour je n'avais pas arrêté de penser à ce mot, Marchombre, était-ce vraiment ma voie, arrêter de travailler le cuir et devenir l'élève de Milo, celui que j'avais suivi jusqu'à l'Académie, peut-être que lui pourrait m'aider à décider de celui que je voulais être .
Je décidai donc d'en parler avec Fériane et Ania, mes parents .

- Elthiane, est-ce que tu es bien sûre de vouloir suivre cette voie ?
- Non .
- Fériane prit un air étonné . Pourquoi ne rien nous dire sur cet endroit ?
- Parce que .
 Fériane regarda Ania, dépité .
- Fériane, je pense que tu devrai lui faire confiance, c'est un adulte maintenant .
 Elle se tourna vers Elthiane . Elthiane, si tu te rend compte que cette voie n'est pas la tienne, sache que tu auras toujours ta place ici .
Elthiane eu l'air surprit .
- Un sourire se dessina sur son visage .
Ne vous en faites pas, quoi que je devienne, quoi que je décide, vous resterez ma seule famille, je passerai vous voir, même si je suis un Marchombre, c'est pas comme si je voulai devenir un rêveur ...


*-*-*-*


Je préparai donc mes affaires pour partir, ma longue veste noire, un bandeau lui aussi noir, quelques habits, mes outils  pour travailler le cuir, et pour terminer, j'appelai Ventus qui se posa sur mon épaule peu de temps après, j'étais fin près .
Je partis donc en direction de l'Académie en faisant attention à ce que personne ne me suive, si j'avais réussi à suivre Milo, n'importe qui pourrait faire de même avec moi . Heureusement, le soleil était caché par des nuages, je pouvais donc ranger ma veste dans un sac pour garder des mouvements plus fluides .
Ventus volait non loin de moi et des flocons de neige tombaient, j'étais heureux .


*-*-*-*


En arrivant, je vis Milo devant le panneau, il n'avait pas l'air de s'impatienter, je m'approchai donc de lui l'air joyeux, en lui faisant signe de la main .

[ Désolé je n'ai pas eu le temps de l'écrire plus tôt . ]

__________________________________________


Merci infiniment à Éole Létoile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Sahid
Maître Marchombre à l'essai
avatar

Nombre de messages : 82
Citation : Si je dis à un homme de faire ce qu'il ne veut pas, je ne suis plus le Chef - La forêt d'émeraude -
Date d'inscription : 22/03/2014

Feuille de personnage
Age: 52
Greffe: Aucune - refusée
Signe particulier: aucun

MessageSujet: Re: Groupe Jugha - cours n°1   Ven 10 Juil 2015, 12:05

Fineys arriva la première. Elle n’avait pas changé. Elle avait toujours cette démarche peu sûre d’elle et ce doute constant sur les traits de son visage. Elle se dirigea vers le panneau d’affichage et attendit. Un léger soupir franchit mes lèvres. J’aurais dû me douter que la jeune fille n’oserait demander à personne de lui lire les informations du panneau... Peut-être que le hasard n’existe définitivement pas. C’est moi qui avais croisé sa route, c’est à moi qu’elle avait donné sa confiance et c’est moi qu’elle avait suivi tandis que je lui présentais l’Académie. Il était donc logique que c’était moi qui devait devenir son maître. Mais il faudrait bien qu’un jour ou l’autre, elle apprenne à sortir de cet état de doute qui la rongeait, qu’elle sorte de toutes ses pensées négatives et qu’elle mettent enfin fièrement un pied devant l’autre pour avancer.

Je n’eus pas le temps d’aller la voir que mon deuxième apprenti arriva. Elthiane. Il me fit un signe de la main de loin et avança joyeusement vers moi. Je lui répondis d’un sourire et, encore une fois, je me demandai si le hasard existait réellement. Je ne croyais pas au destin, non, mais la notion de hasard perdait petit à petit tout son sens. Des milliers de questions se bousculaient dans ma tête. Comment était-il arrivé ici ? Pourquoi ? Depuis quand ? Je connaissais déjà une grande partie des motivations de Fineys, du pourquoi et du comment elle voulait suivre cette Voie, mais en ce qui concernait Elthiane, je n’en avais pas la moindre idée et la présence du jeune homme avait éveillé ma curiosité. Pourquoi avait-il quitté la tranquillité de sa maison ? L’avantage d’être Maître, c’est que je pouvais poser toutes les questions que je voulais, j’aurais une réponse. C’est un sacré avantage quand on est aussi curieux que moi.

Tandis que le garçon approchait, je lui fis signe de s’arrêter à quelques pas et d’attendre un peu. Savait-il que j’étais son Maître ? J’aurais ma réponse plus tard, pour le moment, Elthiane m’avait obéi et je devais m’occuper de Fineys.

Je m’approchai d’elle doucement et posai ma main sur son épaule. Je la sentis sursauté, mais je m’empressai de la rassurer d’une voix calme.

- Bonjour Fineys, ce n’est que moi, Milo. Je suis ton Maître et je viens te prévenir que le cours commence dès maintenant.

Tout en souriant, j’invitai Elthiane à nous rejoindre.

- Tu as un camarade, Elthiane qui est là. Elthiane, je te présente Fineys.

J’adressai un clin d’œil au jeune homme.

- Vous faites tous les deux partis du groupe Jugha, je suis Milo, votre Maître et on ne va pas attendre plus longtemps pour commencer. Allez donc cherchez un petit balluchon, on part en voyage ! Prenez le strict nécessaire, pas besoin de s’encombrer. Je m’occupe de la nourriture. On se retrouve devant l’écurie !

J’adressai un clin d’œil à mes deux élèves.

- Fineys, mon but n’est pas de t’assister et je vais t’apprendre à vivre avec ta cécité. Mais si, au jour d’aujourd’hui, tu as besoin d’aide, je suis là pour ça et jamais je ne verrais cela comme une marque de faiblesse. Je suis là pour te guider et tu es là pour apprendre à voler. On ne s’envole pas dès le premier jour, au début, on a besoin de quelqu’un qui nous soutienne.

Je marquai une pause, guettant sa réaction. Je n’étais pas sûr qu’elle avait compris, aussi ajoutai-je :

- Il faut parfois savoir accepter l’aide qu’on nous propose.

Un sourire tranquille étirait mes lèvres. C’est à cet instant que je remarquai les brins de paille dans les cheveux de la jeune fille. Dormait-elle à l’écurie ? Pourquoi ? Je lui avais pourtant montrer les dortoirs... Je laissai échapper un petit soupir mais ne dit rien. Je me contentai de la suivre vers les écuries.

~ * ~

Elthiane nous rejoignit peu de temps après. Je lui souris tranquillement et posai la question qui me semblait la plus importante sur le moment.

- Bien. Savez-vous monter à cheval ?

Essentielle quand on prévoit de partir à l’autre bout de l’empire...









[sorry, c'est court x) mais je voulais aller à l'essentiel Wink ]

__________________________________________


~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Groupe Jugha - cours n°1   Lun 13 Juil 2015, 16:30

Avec de la persévérance…


Tout allait commencer. Mais tu ne le savais pas, tu pensais réellement que jamais tu ne ferais ton premier cours, tu restais loin des autres, et si tu ne faisais pas le premier pas, pourquoi eux le feraient-ils ? Une main se posa sur ton épaule et tu sursautas retenant un cri de justesse. Quelqu’un s’était approché sans que tu y fasses attention, peut être voulait-il savoir ce que tu faisais là, après tout tu n’étais peut être pas à ta place aux yeux des autres, et tu le comprenais totalement, même si tu avais espéré pouvoir changer ta vie en venant ici, tu ne savais pas si c’était possible.

Tout allait commencer. Milo, c’était lui, tu le reconnu à la voix avant même qu’il ne prononce son nom. C’était ton maitre, tu le savais, mais tu ignorais qu’il t’avait attendu pour commencer le cours. Et pourtant il était là et te prévenais que c’était encore possible. Tu pouvais encore changer et il te donnait cette opportunité. Si ça n’avait pas été lui on ne serait pas venu te chercher… alors tu devais essayer, pour qu’il n’ait pas l’impression que tout ce qu’il a fait pour toi c’était du vent. Alors sers les dents et fais de ton mieux pour suivre.

Tout allait commencer. Tu ne serais pas seule avec Milo, il y avait qu’un d’autre, un certain Elthiane qui s’approcha et que Milo te présenta. Tu réajustas ton masque avant de te tourner vers lui, tentant un sourire sympathique. Votre groupe s’appelait Jugha, ça sonnait bien à tes oreilles, et tu approuvas en ton fort intérieur, même si au fond, que le nom te plaise ou non, cela n’avait aucune importance, mais c’est toujours bien d’aimer ce qui nous désigne après tout.

Tout allait commencer. C’était le début, le début d’un long voyage, au sens propre comme au figuré, tu avais beaucoup à apprendre, beaucoup de chemin à faire, et pour arpenter cette nouvelle voie que tu voulais découvrir à tout prix au fond de toi, Milo vous emmenait toi et l’autre élève en voyage, il te fallait donc faire ton sac, ce qui serait rapide étant donné que tu n’avais pas défait le tien depuis ton arrivée. Tu avais juste à le récupérer dans le boxe de Wade et tu serais prête pour aller n’importe où.

Tout allait commencer. Mais avant que tu ne fasses un pas en avant pour aller faire ce que tu avais à faire, Milo s’adressa a nouveau à toi. Il voulait t’apprendre à vivre avec ton handicap, même si tu restais sceptique a cette idée, tu ne croyais que ce que tu voyais, et tu avais eu ce problème toute ta vie sans jamais réussir à t’en accommoder, alors même si tu voulais y croire, tu ne pensais pas qu’un inconnu pouvait tout changer avec juste de la volonté. Mais cela restait un espoir et tu voulais t’y accrocher comme à une bouée de sauvetage.

Tout allait commencer. Il t’assura être là si tu en avais besoin, que ce n’était pas une marque de faiblesse. Et il n’avait pas tort. Quand tu avais commencé à escalader la montagne, ou que tu avais voulu apprendre le tir à l’arc, ton frère avait guidé tes pas pour que tu prennes tes marques avant de pouvoir t’envoler et faire les choses par toi-même. Le courage, la persévérance, personne ne pourra te les donner, cela doit venir du fond de toi, mais on peut te montrer la route, et si ton orgueil et ta fierté t’en empêche, alors tu te fermes toi-même les portes de ton avenir, et ce n’était pas ce que tu voulais. Alors tu comprenais, et tu te sentis prête à aller de l’avant.

Tout allait commencer. Tu hochas la tête signifiant à Milo que tu avais compris le message et tu allas vers l’écurie récupérant ton sac et ta jument allant attendre dehors le signal du départ. Elthiane vous rejoignit un peu plus tard et Milo vous demanda si vous saviez monter, tu savais qu’il s’adressait plus à Elthiane qu’à toi, tu savais monter, et il le savait puisqu’il connaissait ta jument. Pour le moment tu ne te sentais pas prête à monter sur un autre cheval car quand tes pieds ne touchaient pas le seul, l’animal devenait tes yeux, il te guidait, un jour peut-être ce sera l’inverse, mais pour le moment, tu connaissais Wade et tu lui faisais confiance, une confiance qu’un cheval inconnu n’aurait pas gagnée. Mais pas besoin de le dire, Milo ne te dirais pas d’en prendre un autre tu en étais sure… du moins tu l’espérais.
… tout est possible
Revenir en haut Aller en bas
Elthiane Sefirienda
Groupe Jugha
avatar

Nombre de messages : 33
Citation : Vent, Marchombre , Liberté, Marchombre, Marchombre, Harmonie
Date d'inscription : 05/06/2015

Feuille de personnage
Age: 22 hivers
Greffe: Non
Signe particulier: Ventus, son oiseau; sait travailler le cuir

MessageSujet: Re: Groupe Jugha - cours n°1   Jeu 16 Juil 2015, 08:35

En arrivant, je vis une filles s'approchait de Milo, probablement l'autre apprentie que j'avais pu voir sur le panneau, il me semble que son nom est Fineys, je ne savais rien d'elle, mais j'étais content de ne pas être seul .
Lorsque Milo m'aperçut, il me fit signe de m'arrêter, ce que je fis immédiatement, sans en comprendre les raisons, il s'approcha de Fineys doucement, étrangement elle ne semblait pas s'en être aperçut et elle sursauta lorsque Milo lui toucha l'épaule, l'avait elle vu ? Cela ne sembla pas étonner Milo .

- Bonjour Fineys, ce n’est que moi, Milo. Je suis ton Maître et je viens te prévenir que le cours commence dès maintenant.

A ce moment là, je compris, Fineys était aveugle, arriverait-elle à avancer comme nous, à se débrouiller ? J'éloignai ce doute quand Milo m'invita à les rejoindre, et puis si Milo avait confiance en elle, c'est qu'elle en était capable .

- Tu as un camarade, Elthiane qui est là. Elthiane, je te présente Fineys.
Celle-ci se tourna vers moi et me fit un sourire, je remarquai à l'instant qu'elle portait un masque .
- Bonjour ,répondis-je, tout en touchant l'épaule de Fineys pour lui partager ma position .

Milo m'adressa un clin d'oeil, probablement parce qu'il avait vu j'avais compris que Fineys était aveugle .

- Vous faites tous les deux partis du groupe Jugha, je suis Milo, votre Maître et on ne va pas attendre plus longtemps pour commencer. Allez donc cherchez un petit balluchon, on part en voyage ! Prenez le strict nécessaire, pas besoin de s’encombrer. Je m’occupe de la nourriture. On se retrouve devant l’écurie !

Le groupe Jugha, ce nom me convenait, Milo l'avait-il inventé ou bien signifiait-il quelque chose ? Une question de plus à lui poser plus-tard .
Pour ma part, j'avais déjà mes affaires, et elles étaient mon strict minimum,
on devait ensuite se retrouver devant l'écurie, cela voulait dire que l'on allait voyager à cheval, mais je n'avais ni cheval ni expérience, je commençai à m'approcher de Milo pour lui en faire part avant de m'apercevoir qu'il discutait avec Fineys, je me dis donc qu'il savait ce qu'il faisait, encore une fois .
Avant d'aller au point de rendez-vous, je décidai d'aller faire un tour dans les arbres, pour dire au revoir à Al-Chen, à ses envrions, Ventus me suivait comme d'habitude en volant, à un moment, je décidai de me poser peu de temps au sol, mis mon bandeau, et fis ma gestuelle habituelle, j'étais calme, reposait, j'étais bien .

*-*-*-*

Je rejoignis Milo et Fineys au point de rendez-vous, ils ne semblaient pas être arrivés depuis longtemps .
Milo nous demanda ensuite :

- Bien. Savez-vous monter à cheval ?
C'est bien se que je pensais, il sait ce qu'il fait .
- Gêné,je lui répondis , Je ne suis jamais allé ailleurs que à Al-Chen, Milo ...


__________________________________________


Merci infiniment à Éole Létoile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Sahid
Maître Marchombre à l'essai
avatar

Nombre de messages : 82
Citation : Si je dis à un homme de faire ce qu'il ne veut pas, je ne suis plus le Chef - La forêt d'émeraude -
Date d'inscription : 22/03/2014

Feuille de personnage
Age: 52
Greffe: Aucune - refusée
Signe particulier: aucun

MessageSujet: Re: Groupe Jugha - cours n°1   Sam 25 Juil 2015, 23:27

- Je ne suis jamais allé ailleurs que à Al-Chen, Milo...

Devant l’air gêné qu’affichait le jeune homme, je souris tranquillement.

- Il n’y a pas de soucis Elthiane, je suis là pour vous apprendre.

Je ponctuai ma phrase d’un clin d’œil confiant. Fineys n’avait pas répondu à ma question mais elle ne s’adressait pas vraiment à elle. Je l’avais découverte dans le bois de l’Académie accompagnée d’un jument à laquelle elle semblait très attachée. Je me doutais bien qu’elle savait monter.

- Tu peux prendre Ptitbuis Elthiane, c’est une jument parfaite pour les débutants, affirmai-je en souriant au jeune homme, c’est la petite palomino dans le box du fond là bas.

Je lui montrai le box en question pour désignai un crochet sur le mur où étaient suspendus un grand nombre de licols.

- Voilà les licols et, juste à côté, les longes. Prend un licol et une longe et suis-moi, je vais te montrer comment le mettre sur ta jument pour la sortir de son box. Fineys, je te laisse préparer ta jument pendant que je m’occupe d’Elthiane, si tu as un soucis appelle-moi.

Joignant le geste à la parole, je rejoignis Adage pour le sortir et le préparer, montrant à mon élève toutes les étapes par lesquelles il devrait passer à chaque fois. Après chaque action, j’attendais qu’il m’imite, le corrigeant si nécessaire. Je lui expliquai comment panser et harnacher sa monture, insistant bien sur l’importance du pansage, à faire avant et après l’exercice.
Quand tous les chevaux furent prêts, j’invitai mes élèves à se mettre en selle.

- Bien. Fineys, je m’excuse, mais je vais devoir répéter des choses que tu sais certainement déjà, dis-je d’une voix calme en souriant, mais ça ne te fera pas de mal, c’est toujours bon de revenir sur les bases.

Tout sourire, j’expliquai donc à Elthiane toutes les bases de l’équitation ; comment se tenir sur son cheval, comment le faire avancer, comment le diriger et l’arrêter. Une fois la théorie comprise, je fis passer les deux jeunes à la pratique.

- Alors, on va commencer par un exercice assez simple : vous allez vous mettre en file indienne derrière moi, Fineys, tu fermeras la marche, et vous allez faire exactement le même parcours que moi. Je veux que vous marchiez dans mes traces et à la même allure !

J’adressai un clin d’œil à mes élèves puis m’adressai à Fineys d’une voix enjouée.

- Fineys, si tes yeux ne voient pas, tes oreilles entendent... Aller, c’est parti !

Sur ces mots, je lançai Adage dans un pas tranquille et m’avançai sur la piste qui quittait l’Académie. Je commençai en ligne droite, vérifiant qu’Elthiane s’en sortait avec sa jument, avant de m’amusez à faire des virages un peu au hasard, d’abord très larges, puis de plus en plus serrés. Je jetai régulièrement des coups d’œil derrière moi pour voir si tout allait bien pour Fineys et Elthiane, les corrigeant et les encourageant au besoin. Au bout d’un moment, ils commencèrent tous les deux à être plus à l’aise et je lançai donc Adage au trot, répétant les mêmes figures. Un peu plus tard, comme ils se débrouillaient bien tous les deux, je corsai encore la tâche en m’amusant à alterner le pas et le trot, les lignes droites et les arrêts, les virages larges et les virages serrés.

Au bout d’une petite heure, je m’arrêtai enfin, revenant à la hauteur de mes élèves.

- Bien ! Ça va ? Bon, restez sur vos chevaux, je prépare l’exercice suivant.

Je descendis du dos de mon cheval et, à l’aide de pierres et de branches qui traînaient, je construisis un petit parcours sympathique.

- Alors, Elthiane, toi, tu vas faire ce parcours pour t’habituer à diriger ton cheval. Tu commences entre les deux branches qui sont devant toi et tu pars en ligne droite au pas jusqu’aux gros cailloux en face. Tu slalomes entre ces cailloux, toujours au pas et tu vas marquer un arrêt entre les deux branches à gauche du dernier caillou. Trois secondes puis tu repars au pas et tu vas passer au trot pour aller faire le tour du buisson là. Pour finir tu reviens par le slalome du début et tu finis par un superbe arrêt entre les deux branches qui formaient ton point de départ.

J’adressai un sourire encourageant au jeune homme avant de me tourner vers Fineys.

- Pour toi Fineys, l’exercice va être un peu différent. Comme tout à l’heure, tu vas te mettre en file indienne derrière Elthiane et tu vas le suivre à la trace. J’attends à ce que tu reproduises exactement ce qu’il fait, même si il se trompe. Utilise tes sens pour le voir.

Je marquai une petite pause avant de reprendre calmement, d’une voix confiante.

- Pour cet exercice, j’aimerais que tu me laisses ta jument et que tu grimpes sur Adage. J’ai vu que tu te débrouillais bien pour mener ta jument. Le parcours est simple et mon cheval répond bien au cavalier, donc tu ne devrais pas rencontrer de problème pour te faire obéir. Je te demande cela parce que je souhaiterais voir que c’est toi qui commande. Que c’est parce que tu sais que Elthiane tourne que tu fais tourner ta monture et non ta monture qui suit la jument de devant.

J’attendis qu’elle descende de sa jument pour lui tendre les rênes d’Adage et de prendre les siennes.

- Bien, si vous avez compris, alors go !

Un immense sourire sur les lèvres, j’observai mes deux apprentis à l’œuvre.

__________________________________________


~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Groupe Jugha - cours n°1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Groupe Leenio - Cours n°5
» Groupe Humo - Cours n°3
» Groupe Bizya - Cours n°2
» [NOV] Premier cours de vol : Travail de Groupe
» cours de latin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Nord :: L'Oeil d'Otolep-
Sauter vers: