AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Un itinérant, un Thül et un frontalier entrent des les marches... (PV Gracieuse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Un itinérant, un Thül et un frontalier entrent des les marches... (PV Gracieuse)   Mer 16 Déc 2015, 18:13

Syles accouru vers Qark, le Thül qui menait l’expédition où Gil l'avait déposé. Un véritable géant, mais surtout un homme qui demandait les respect. L'apprenti avait apparemment été un des premiers, s'il n'était pas le premier, les avis semblait différés sur ce sujet, à lui avoir manqué de respect devant ses homme et avoir survécu... Principalement parce qu'ils s'étaient battus et avaient finis tout deux blessés avec la lame de l'autre sous la gorge. Depuis, les deux guerriers avaient développé une certaine amitié et un respect marqué l'un pour l'autre, brisé l'espace d'un combat amical chaque soir.

Le Thül indiqua à Syles une colline non loin, lui demandant de faire un petit allez retour question de voir si il était possible d'y monter le camp, la nuit était encore assez loin, mais le vent et le ciel ne mentait ni à Syles, ni au hommes habitués au voyage qu'ils entreprenais. Une tempête se préparait et, si elle ne semblait pas trop violente, seul un fou se serait aventuré dans les marches avec une caravane entière alors qu'il n'y voyait pas plus loin que le bout de son nez.

Ils montèrent bientôt le camp, le vent rendant la tâche plus dure qu'elle aurait dut l'être. La tâche fut compléter malgré tout sans grand problèmes et ils préparèrent tranquillement le repas, Syles remplaçant le cuisinier, blessé dans une attaque de raï il y avait deux jours... La blessure était superficielle et il n'y avait eu aucuns morts, mais un cuisinier dont le bras était dans un bandage pour l'immobiliser ne servait pas à grand chose. Tous avaient d'abord été incertain quand le frontalier avait repris le rôle en plus d'être un des gardes, mais le savoir faire du garçon les avaient charmés. Il se doutait que sa réserve de baies de givres et d'herbes de toutes sortes en prendrait un coup, à la longue, mais ils n'avaient pas grand choix.

Le fumet du ragoût de siffleur qu'il préparait se soir là fut le bienvenu dans le campement, surtout puisque tout le monde savait qu'il s'agissait de la prise du jeune homme qui en profitait pour faire un peu de chasse quand il revenait d'une des missions de reconnaissance de Qark. L'apprenti envoleur goûta le repas et, satisfait, demanda à un des itinérants affecté aux cuisines de l'aider pour servir tout le monde. Les rires et les bavardages allèrent bientôt bon train dans le camp, Syles prenant lui même place avec un groupe de Thüls qui échangeais des avis sur des méthodes de combat et sur des armes de toute sortes, les bavardages se brisant seulement quand l'un ou l'autre partait prendre le deuxième bol du repas auquel tous avait le droit, le cuisinier surveillant la nourriture de façon si imposante que, même s'il était blessé, personne n'osait tenté d'en reprendre un bol de trop.

Au final, pensa le frontalier, c'était plutôt bien, comme atmosphère.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.


Dernière édition par Syles Agarest le Mer 23 Déc 2015, 06:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gracieuse Dûbudchev
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 205
Citation : Les femmes sont comme le suspense. Plus elles éveillent l'imagination, plus elles suscitent d'émotions...
Date d'inscription : 31/10/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Langue empoisonnée
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Un itinérant, un Thül et un frontalier entrent des les marches... (PV Gracieuse)   Lun 21 Déc 2015, 17:16

[ Je fais pas avancer le Shmilblick, mais bon ! Razz ]






Gracieuse poussa un soupir contrarié.
Reprenant les rênes de sa monture, elle tenta vainement de caler ses longs cheveux bruns derrière ses oreilles ; remontant ses épaules contre ses dernières pour protéger son cou des rafales de vent vicieuses, qui transportaient avec elles quelques grêlons et flocons de neige. Maudissant un instant sa tignasse qui ne voulait pas tenir en place, elle chercha des yeux un refuge temporaire à l’horizon… Ce qui ne servait à rien : aucune construction n’était censée s’élever à moins de plusieurs jours à cheval – et pas à cheval au pas, mais avec une vraie allure de voyage.

Grognant toute seule, l’envoleuse rabattit sa capuche, qui s’envola à nouveau presque aussitôt. Cherchant une position plus confortable sur sa selle, elle pensa à son apprentie et cela lui redonna le sourire : elle aussi devait pester, galérer, et avoir froid. Cela la réconfortait.
Gracieuse avait laissé Alaia au retour de leur périple aux Royaumes Raïs. Lui confiant une mission de première importance, elle l’avait poussée à repartir seule pour mener cette mission à bien ; cela lui apprendrait à être plus autonome et efficace, tout comme indépendante. Parce que malgré tout, si la jeune femme avait fait d’immenses progrès, parfois elle avait tendance à ne pas être encore assez entreprenante et décisionnelle. Cette aventure lui ferait le plus grand bien…

Un sourire sur les lèvres, Gracieuse se figea soudain.
Le bruit d’une activité lui parvint aux oreilles, une seconde avant que le vent lui charrie l’odeur d’un camp. Fronçant les sourcils, elle se pencha sur l’encolure de sa monture et la sollicita pour que cette dernière l’emmène près des humains – elle était presque suicidaire pour se déplacer seule avec ce temps.

En effet, elle avait eu un bon instinct : c’était en réalité le camps d’une caravane entière qui avait été monté. Une caravane escortée par des Thüls, donc qui devait transporter quelque chose d’assez important – ou pas. Gracieuse se fit seulement la réflexion que c’était étonnant une caravane en cette saison ; mais elle n’avait aucun intérêt à vouloir quoi que ce soit se trouvant dans les chariots – à part peut-être un peu de chaleur et sociabilité humaine.
Comme elle avait arrêté sa monture à une dizaine de mètres de là, les sentinelles l’avaient repérée, et l’un des colosses vint vers elle en faisant rouler ses muscles de façon patibulaire. Quand il se rendit compte que le cavalier était une cavalière, un infime relâchement prit place dans ses épaules, mais cela n’éteignit pas toute sa méfiance : après tout, cela ne pouvait qu’être plus louche encore.
Carrant les épaules, Gracieuse se mordit la lèvre inférieure et descendit de cheval avec précaution : elle avait l’’impression saisissante de ne plus avoir de pieds et de cheville, et le choc avec le sol se répercuta jusque dans ses hanches, tandis que la douleur lui faisait serrer les dents et secouer les pieds.

Elle s’approcha, bride à la main, de la sentinelle qui s’était arrêtée en écartant les jambes et croisant les bras sur sa musculeuse poitrine. Le détaillant rapidement, Gracieuse nota que malgré sa position soi-disant inébranlable, le Thül avait gardé les genoux souples au cas-où. Au moins, lui, il ne sous-estimait pas les femmes – ou du moins, pas celles qui se promenaient seules dans une tempête de neige dans les marches du Nord. Du coup, cependant, elle se demandait comment faire pour être acceptée dans leur camp ; car s’ils avaient quelque chose à cacher ou protéger, il y avait peu de chances pour qu’elle puisse aller s’asseoir autour du feu.

Elle tenta cependant le tout pour le tout.


- Ça sera négociable que je me réchauffe un peu parmi vous ? On m’avait prévenue qu’une tempête se préparait mais je n’en ai fait qu’à ma tête, comme d’habitude…
S’avançant vers le guerrier, elle posa une main délicate et fine sur son avant-bras terriblement musclé – cela devait faire la taille de sa cuisse à elle – et elle laissa glisser ses doigts sur le cuir de son brassard de poignet. Elle ne tenta pas de le charmer – un Thül sentinelle ne serait pas ouvert à ce genre de pratique et tenterait de faire d’elle de la chair à pâté – mais seulement de lui montrer qu’elle n’était pas belliqueuse et qu’elle n’avait besoin de rien.

- D’accord, mais d’abord, tes armes. Et une fouille.
Gracieuse fronça les sourcils, mais hocha la tête : elle n’avait pas besoin de ses armes, et les seules qu’elle trimballait étaient trois étoiles de jet et deux poignards. Elle remit le petit sac en cuir et les deux sacoches à poignard au Thüll, et écarta les mains comme un épouvantail pour le laisser la fouiller.
Le guerrier était efficace et rigoureux, et l’envoleuse apprécia le fait que cet homme aurait pu repérer n’importe quelle arme sur elle – il avait même vérifié ses cheveux. Elle fut alors invitée à passer la frontière invisible du camp et se coula à la suite de son guide.


- Qark, on a une visiteuse.

Le colosse qui se tourna vers eux la détailla de la tête aux pieds, puis des pieds à la tête.
Elle lui rendit la pareille, un sourire en coin sur les lèvres, avant qu’un autre individu, plus sec et fin, n’attire son attention. Elle le fixa aussi, car sa tête lui disait vaguement quelque chose : cheveux noirs, regard entre le jaune et le vert, sa silhouette avait quelque chose d’obscurément familier.


- Tu t’appelles comment ?
- Gracieuse.


Sa réponse avait filé, et le Thüll hocha la tête de consentement. Il lui tendit une part de nourriture, ignorant superbement la tête mécontente du cuisinier, et la donna à l’envoleuse, qui le remercia en souriant largement.
Elle s’assit donc à côté de ce Qark, en apparence le chef de l’expédition en question. Elle nota les armes que tous les hommes avaient à la ceinture ou dans le dos, et un sourire alambiqué étira ses lèvres, mais elle se contenta de mordre dans sa nourriture, en fixant les bonhommes autour d’elle… Qui finalement la reluquaient à moitié, en se cachant, mine de rien.

__________________________________________


« Botero
C'est beau
Aller coupe coupe coupe moi les hanches
Au pinceau bleu en fines tranches
Si tu es sage je tombe le haut
Botero
C'est ça qui manquait tant à tes tableaux
Pas une moustache pour faire le beau
Si tu es sage je monte le dos »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: Un itinérant, un Thül et un frontalier entrent des les marches... (PV Gracieuse)   Mer 23 Déc 2015, 06:27

Syles fit claque sa langue assez fortement et tout les Thüls se tournèrent vers lui, sauf Qark à qui l'appel ne fit que tiré un sourire amusé devant la façon dont le garçon avait apprivoiser les guerriers en si peu de temps, il pensa un instant qu'il y avait un peu de sangrelune dans sa façon de s'attiré le respect même en étant nonchalant... Bien que non, Giliwyn s'attirait plus souvent les ennuis.

De la discipline, vos yeux dans vos bols, bande de têtes de raïs. Son nom n'était pas un invitation à ''Inspecter la grâce de son corps'' Alors arrêter moi ces regards ou je vous enferme dans une tente avec Hélène.

La Hélène en question était une vieille dame qui tentait sans cesse de laissez traîner ses mains sur le corps d'un ou l'autre des guerriers, Qark et Syles mis à part. Elle n'était pas folle non plus... Enfin, presque pas. L'apprenti avait rapidement détaillé la dénommé Gracieuse et quelque chose le tracassait... Elle avait tout du voyageur aguerrit: les vêtements souples mais chauds, les mouvements dont aucun ne semblait inutile, question de conserver son énergie... Mais aucun voyageur qu'il ne connaisse ne se serait laissez prendre par une tempête pouvant frapper d'un moment à l'autre pour finir à partager un ragoût avec une caravane au hasard. Aucun voyageurs sauf peut-être un envoleur ou un marchombre.

Moi c'est Syles, désoler pour cette bande de mal-polis, ni Qark ni moi n'ont réussi à les dresser.

Cette fois ci, Qark éclata littéralement de rire, particulièrement vu comment chaque Thül ayant entendu le frontalier avait laissez échapper un grognement mécontent. À moitié à cause du commentaire, à moitié parce qu'ils ne pourraient pas lui taper dessus pour lui faire ravalé ses paroles, ce droit étant réservé à leur chef depuis le premier jour.

Sinon qu'est-ce qui peu bien amené une voyageuse seule dans ce coin par un tel temps?

Le silence était presque pesant, chaque guerrier examinant du coup la jeune femme d'un oeil nouveau, très peu d'entre eux l'ayant vu comme une menace potentielle. L'atmosphère se détendit un peu quand Qark lâcha un ''Qu'est-ce qu'on as dit? Les yeux dans les bols.'' Mais la blague, chose si rare chez le géant, ne fit que très peu d'effet à l'auditoire désormais sur le qui vive... Sauf Syles et le gigantesque Thül assit au cotés de l'étrangère. Ils n'avaient pas besoin de se méfier d'avantages, ils se méfiaient même du vent, depuis quelque jours.

HRP:
 

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gracieuse Dûbudchev
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 205
Citation : Les femmes sont comme le suspense. Plus elles éveillent l'imagination, plus elles suscitent d'émotions...
Date d'inscription : 31/10/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Langue empoisonnée
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Un itinérant, un Thül et un frontalier entrent des les marches... (PV Gracieuse)   Mer 03 Fév 2016, 19:58

[ Désolée pour tout ce temps de réponse ! ]






Dégustant chaque bouchée l'air de rien, mais appréciant malgré tout d'être le centre de l'attention, Gracieuse avait un léger sourire sur les lèvres. Tous ces guerriers qui faisaient genre tout en se cachant clairement, c'était assez drôle à voir, clairement.
Mais si elle les avait repérés, un autre apparemment aussi. Un jeune homme, aussi fin que les autres étaient larges, mais dégageant une confiance en lui qui aurait pu être troublante - et qui expliquait sans doute le fait que tous ces Thüls se soient tournés vers lui alors qu'il faisait claquer sa langue de mécontentement.
Il devait avoir à peine vingt ans, peut-être un peu plus. Cheveux noirs, tatouage sous un oeil, vêtements de cuir et de métal... Aucun doute à avoir, pour Gracieuse, surtout lorsqu'il ouvrit la bouche.

- Son nom n'était pas un invitation à ''Inspecter la grâce de son corps''. Alors arrêtez moi ces regards ou je vous enferme dans une tente avec Hélène.

Elle le laissa la détailler à son tour, mais c'était une inspection sommaire et efficace. Lui jetant un regard équivoque, l'envoleuse eut un sourire en coin.


- Moi c'est Syles, désolé pour cette bande de mal-polis, ni Qark ni moi n'avons réussi à les dresser.

Partant d'un rire léger en haussant les épaules, Gracieuse fit écho au dénommé Qark. Il y avait de la connivence entre le jeune Syles et Qark, et les guerriers-montagne avaient trop de respect pour l'un et l'autre pour s'interposer et râler. Bon point.

Elle reporta son attention sur le jeune homme alors qu'il lui demandait ce qui avait pu amener une voyageuse dans un coin pareil par un temps si dégueulasse - en gros.

Elle se contenta de sourire, pas gênée le moins du monde malgré le soudain silence. Elle n'avait rien à cacher, en tout cas pas grand chose, mais elle se tourna malgré tout vers Syles, plantant son regard parme dans celui du jeune homme, d'une couleur entre le jaune et le vert.

- Je rentre du grand nord, je devais laisser quelqu'un là-bas. Prévisible d'atterrir dans une tempête de neige ou de se faire rattraper par celle-ci ! Ceci dit, c'est tout aussi étonnant de croiser une caravane de guerriers Thüls en cette saison, et dans cette partie de l'empire, je me trompe ?

L'envoleuse adressa un clin d'oeil entendu à Syles et Qark, leur montrant par là qu'elle n'était pas belliqueuse et qu'elle fichait royalement de ce qu'ils pouvaient bien transporter. Simplement, chacun ses petites affaires, non ?
Terminant son repas, elle ramena ses cheveux autour de son cou pour se tenir un peu plus chaud, et but une lampée d'eau qui lui brula de froid le gosier, mais qui fit du bien à son estomac.


- Vous montez ou vous descendez ?

__________________________________________


« Botero
C'est beau
Aller coupe coupe coupe moi les hanches
Au pinceau bleu en fines tranches
Si tu es sage je tombe le haut
Botero
C'est ça qui manquait tant à tes tableaux
Pas une moustache pour faire le beau
Si tu es sage je monte le dos »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: Un itinérant, un Thül et un frontalier entrent des les marches... (PV Gracieuse)   Dim 07 Fév 2016, 20:59

Syles but une gorgé de thé avant de répondre, ne s'inquiétant pas plus que nécessaire. Après tout, même un envoleur aurait été fou de tenté quoi que ce soit dans un tel campement.

Les deux, selon le terrain. Quant à la direction, nous rentrons à Al-Poll.

Une seconde inspection plus tard, l'apprenti envoleur jeta un coup d'oeil à Qark, qui hocha la tête tranquillement, puis fit signe à un Thül un peu à l'écart et celui-ci disparu dans une tente non loin.

Tes armes te seront rendues dès que tu le souhaite, tu est également la bienvenue à te joindre à nous pour la nuit et le voyage, mais si tu le souhaite, tu devras évidemment mériter la nourriture que l'on te sert. Vu ce que j'en sais, je te propose un poste simple : tu nous suis et si quelque chose attaque tu l’étripe, l'égorge, la massacre, peu importe tant qu'une fois que tu ais terminer ça ne bouge plus. Sinon, le repas de ce soir et la nuit sont gratuits. Nous prendrons ta réponse demain, à l'aube.

Normalement, une telle offre n'aurait pas été faite si rapidement et surtout pas par un frontalier insolent qui n'était là que pour cette fois. Mais Syles était un cas à part, il avait obtenu l'accord de Qark et, de plus, il été très observateur. Don qui avait sauver la peau des guerriers plusieurs fois, le jeune frontalier semblant remarquer le moindre détails dévoilant la présence d'un piège ou d'un passage récent dans les alentours. Au final, les Thüls, malgré leur tendance à se lancer tête première devant l'adversité, avaient appris à ne pas contredire les observation du jeune homme. Si il croyait que cette étrangère pouvait être utile, autant dire qu'elle devait valoir un Thül.

La routine du soir se mit en branle, les postes de gardes étant remplis et les tours établis puis des feux et des torches s'allumèrent derrière les gardes pour briser l'obscurité sans les aveugler et, enfin, Syles prit sa place à genoux sur un rocher. Il avait prêté sa tente à la dénommé ''Gracieuse'' pour la nuit, s'entendant avec Qark pour utiliser la sienne quant ils changerait de tours de garde. Il écoutait, une toux ici, un bruissement là... Tout les sons du campement lui en disaient infiniment sur l'activité du campement et ses occupants. Particulièrement sur la nouvelle venue. Il l'entendait clairement se diriger vers la tente, venant juste d'être informer de la position de celle-ci, seulement il l'entendait comme il entendait Gil : si il la perdait dans les autres sons, il ne la retrouverais pas.

Cette constatation fit frissonner le garçon... Et si elle était envoleuse? Si elle était là pour l'un des itinérants? Il ne pouvait la maîtriser seul et jamais ils ne la rattraperais si elle se sentait en danger.


*Foutu Sangrelune, jamais là quand on as besoin de toi...*

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gracieuse Dûbudchev
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 205
Citation : Les femmes sont comme le suspense. Plus elles éveillent l'imagination, plus elles suscitent d'émotions...
Date d'inscription : 31/10/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Langue empoisonnée
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Un itinérant, un Thül et un frontalier entrent des les marches... (PV Gracieuse)   Mer 10 Fév 2016, 20:21

- Les deux, selon le terrain. Quant à la direction, nous rentrons à Al-Poll.

Gracieuse ne put s'empêcher de soulever un sourcil contrit : quoi, il se foutait d'elle ou quoi ? Monter vers le Nord et descendre vers le Sud, il ne connaissait pas ? C'était pourtant un truc vraiment simple et que tous les vrais voyageurs connaissaient.
Elle eut tendance à renoncer à son précédent jugement sur le jeune homme. Cependant, son interlocuteur avait une attitude qui ne souffrait pas vraiment de doute pour la maître. Quand elle croisa le regard du thül à côté, amusé, elle décida donc de ne pas prendre en compte cette remarque qu'elle jugeait particulièrement stupide.


- Tes armes te seront rendues dès que tu le souhaites, tu es également la bienvenue à te joindre à nous pour la nuit et le voyage, mais si tu le souhaites, tu devras évidemment mériter la nourriture que l'on te sert. Vu ce que j'en sais, je te propose un poste simple : tu nous suis et si quelque chose attaque tu l’étripe, l'égorge, la massacre, peu importe tant qu'une fois que tu aies terminé ça ne bouge plus. Sinon, le repas de ce soir et la nuit sont gratuits. Nous prendrons ta réponse demain, à l'aube.

L'envoleuse glissa un regard vers le thül, encore une fois, pour revenir sur Syles.
Elle ne put s'empêcher de le jauger encore une fois, passant une mèche de cheveux derrière son oreille.
En réalité, elle descendait vers le sud, vers Ombreuse. Peut-être qu'elle passerait d'abord à Al-Chen, mais elle n'était pas sûre, elle verrait selon le temps qu'elle avait. Alaia en avait pour un moment avant de rentrer, alors bon. Mais elle n'avait pas vraiment envie de faire demi-tour, du coup elle connaissait la réponse qu'elle donnerait le lendemain matin.
Cependant, elle préféra la garder pour elle pour l'instant.


- Merci.

Parce que oui, elle savait que ce n'était pas habituel une telle proposition, et qu'ils auraient juste pu la considérer comme dangereuse et ne pas la laisser rester pour la nuit.

Elle aida pour la routine du soir. Habituée quand même à suivre des caravanes, elle connaissait les tâches à réaliser et s'y attela mécaniquement.
Pourtant, quand tout le monde se coucha et que Syles prit le premier tour de garde en lui laissant sa tente, elle ne put se résoudre à dormir. Trop tôt. Elle n'était pas assez fatiguée.
Se dégageant sans bruit de son couchage, elle se leva et sortit de la tente comme une ombre, repérant Syles sur son rocher, et s'en approcha en faisant un crocher par l'est.

Les mains sur les hanches, la tête penchée sur le côté, elle l'observa quelques secondes. Se rendant compte que le garçon semblait tout capter dans le campement dans sa globalité. Attitude typique des frontaliers, mais elle voyait mal un frontalier de pure souche voyager avec des thüls.
Alors quoi ? Vêtements de cuir, quelques plaques de métal. Une attitude sûre de lui, mais parée à toute éventualité. Pas encore assez dangereux pour être envoleur, mais apprenti peut-être ? Elle avait accompagné Alaia pendant des mois au quotidien, et si elle l'avait vue changer petit à petit, elle n'avait pas assez de recul pour savoir ce qu'elle pouvait dégager pour d'autres maîtres envoleurs.

Sortant de l'ombre impénétrable pour se glisser sous les rayons de la lune, l'envoleuse s'approcha suffisamment de Syles pour qu'il la capte enfin, et elle ne tenta pas de se dissimuler cette fois-ci.

- Tu ne voyages pas avec eux habituellement, je me trompe ?

Sa voix avait été murmure, mais suffisamment claire pour qu'il n'y ait que le jeune homme qui ait pu l'entendre. Elle s'assit nonchalemment sur un côté du gros rocher sur lequel il était installé et posa ses pieds nus contre la roche – elle avait enlevé ses bottes à talons aiguilles dans la tente.

__________________________________________


« Botero
C'est beau
Aller coupe coupe coupe moi les hanches
Au pinceau bleu en fines tranches
Si tu es sage je tombe le haut
Botero
C'est ça qui manquait tant à tes tableaux
Pas une moustache pour faire le beau
Si tu es sage je monte le dos »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: Un itinérant, un Thül et un frontalier entrent des les marches... (PV Gracieuse)   Mer 10 Fév 2016, 21:25

Syles garda les yeux fermés quand un bruit attira son attention, décida d'abandonner son pistage de la femme, il aurait été stupide de trop se concentré sur elle et perdre les signes d'une attaque par pure paranoïa.

Le bruit n'était rien de plus qu'un simple rongeur et le frontalier retourna à son étude des alentours quand un cris d'oiseau se fit entendre et il laissa un léger sourire étirer ses traits. Meria faisait son travail, suivait de ses yeux perçant Gracieuse, qui s'approchait de lui sans faire le moindre bruit. Quand la jeune femme prit place non loin en faisant une constatation avec une pointe de questionnement, il sifflota à l'oiseau d'aller dormir et ouvrit lentement les yeux avant de répondre, une dernière question passant dans son esprit : envoleuse, ou marchombre?


Chaos ou harmonie?

Simple phrase, question pour ceux qui savait et ne faisant aucun sens pour les autres. Et en même temps, une réponse, si elle était ce qu'il croyait. Le jeune homme observa la lune, encore basse dans le ciel, et se dit qu'il avait beaucoup de temps... Ce qui était à la fois bon et mauvais, tout dépendant de qui allais mener interrogatoire, pardon, la discussion.

D'une façon ou d'une autre, comment diable t'est tu fait prendre par cette tempête...

Le tutoiement lui était venu naturellement, possiblement un effet de sa relation avec Gil, et il ne corrigea pas. Après tout, il n'avait rien à faire des formalités. Il observa la jeune femme un instant et se promit que, si elle était hostile à lui ou à la caravane, il frapperais Gil jusqu'à ce que celui-ci regrette sa propre naissance pour l'avoir laissé à cette aventure.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gracieuse Dûbudchev
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 205
Citation : Les femmes sont comme le suspense. Plus elles éveillent l'imagination, plus elles suscitent d'émotions...
Date d'inscription : 31/10/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Langue empoisonnée
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Un itinérant, un Thül et un frontalier entrent des les marches... (PV Gracieuse)   Sam 13 Fév 2016, 22:15

Un cri de rapace retentit dans la nuit, mais un cri de rapace de jour. Gracieuse eut une moue qui voulait tout dire, mais dans la nuit personne ne pouvait la voir. Elle haussa les épaules, et attendit de voir comment allait répondre Syles.

Et il répondit à sa question par une autre question, ce qui fit serrer les dents à Gracieuse, qui ne répondit pas. Pas tout de suite. Comme si les gens se résumaient à Chaos ou Harmonie ! Il y avait énormément d’autres très bons combattants qui savaient utiliser la nuit, et la discrétion. C’était beaucoup trop stigmatiser les gens que de poser une question qui n’offrait en apparence que deux réponses, et surtout cela la gonflait royalement.
Mais dans le même temps, cela donna une réponse à la question qu’elle se posait plus tôt : apprenti Envoleur donc hein ?


- D'une façon ou d'une autre, comment diable t'es-tu fait prendre par cette tempête…

Gracieuse haussa les épaules.
Elle s’était faite prendre par la tempête car elle avait lâché Alaia une dizaine de jours plus tôt, et qu’elle retournait vers le Sud, voilà tout. Point, à la ligne. Ce n’était pas une micro-tempête qui allait l’empêcher de faire ce qu’elle voulait, et si les éléments avaient une force incommensurable, elle ne comptait pas en dépendre d’une manière ou d’une autre.

- Comme si une tempête allait m’empêcher de faire ce que je veux…

Cela aurait pu réveiller la méfiance du garçon, et c’était tant mieux.
Non, elle se fichait bien de cette caravane et de ce qu’elle transportait, mais elle faisait ce qu’elle voulait. Elle cherchait un peu de contact humain, elle avait trouvé ces gens, cela lui convenait. Elle repartirait d’ailleurs sans doute le lendemain sans demander son reste, comme à son habitude.


- Je trouve ça très réducteur de juger le monde en Harmonie ou Chaos. Et puis, ce sont des choses que tu vas apprendre à déterminer seul. Ne pose pas la question, observe.

Elle lui adressa un sourire à la fois tendre et dédaigneux - un sourire dont elle seule avait le secret - s’installa plus confortablement sur le rocher, laissant son ouïe devenir le centre du monde. De son monde.


- Qui est ton Maître ?

Sa question n’avait été qu’un léger murmure, formulé de telle sorte que seul le jeune homme puisse l’entendre. Il se confondait presque avec les rafales aiguës du vent…

__________________________________________


« Botero
C'est beau
Aller coupe coupe coupe moi les hanches
Au pinceau bleu en fines tranches
Si tu es sage je tombe le haut
Botero
C'est ça qui manquait tant à tes tableaux
Pas une moustache pour faire le beau
Si tu es sage je monte le dos »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: Un itinérant, un Thül et un frontalier entrent des les marches... (PV Gracieuse)   Lun 15 Fév 2016, 16:55

Syles haussa légèrement les épaules devant la réponse à moitié amusé et à moitié dédaigneuse, lui semblait-il, de la femme. Au fond, il s'en tapait un peu, de son camp. Elle n'avait pas essayer de l'égorgé et il était le principal problème d'un attaquant alors bon, autant dire qu'elle n'avait pas, pour l'instant, de plans malicieux.

Jacob Mc Jacobson troisième du nom. Tu ne répond pas à une question et tu voudrait que je réponde à la tienne? Voyons voir, si je suis marchombre et te dit le nom de mon maître mais que tu est envoleuse, tu pourrait le connaître de nom et décider de m'attaquer, ce qui ne m'arrange pas.

Si, au contraire, je suis envoleur et tu est marchombre, alors la même chose peu arrivé... Et si nous sommes tout deux envoleurs alors c'est encore pire. Bref, suis ton propre conseil, observe et essaye de deviner.


Le voilà qui répondait au questions comme Gil, en obligeant l'autre à répondre lui même... Définitivement son maître déteignait sur lui, presque comme si il étalait son influence... En même temps, l'influence et l'intelligence, dit-on, sont comme la confiture, moins l'on en as et plus on l'étale.

Cette pensé tira une sourire au jeune homme, toujours aussi amusé de trouvé de nouvelles phrases peu flatteuses à propos de Gil. Il observait légèrement la femme de haut en bas, se demandant un instant pourquoi elle était venu le voir, qu'est-ce qu'elle lui voulait, au fond?


Sinon, que me vaut cette visite tardive? À moins que tu ne voulait des réponses que tu n'as pas obtenue...

Cette perspective amusait bien la garçon, qu'elle ais fait ce détour et tout pour la simple raison qu'elle était curieuse et qu'elle n'obtienne aucune réponse... Meria, le faucon de Syles, décida qu'il était le moment pour faire son entré, agrippant au vol sur un bras que Syles tendit par réflexe en entendant les battements d'ailes s'approcher.

Tient, en voila un qui ne s'était pas présenté...

L'apprenti aurait préféré attendre un peu pour révélé cette petite surprise, mais au fond quand cette tête de piaf décidait de venir dire bonjour, personne ne pouvait l'arrêter... Il faudrait que le frontalier le présente à Gil, un de ces jours... Ne serait-ce que pour pouvoir l'embêter des airs et de la terre en même temps.

HRP:
 

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gracieuse Dûbudchev
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 205
Citation : Les femmes sont comme le suspense. Plus elles éveillent l'imagination, plus elles suscitent d'émotions...
Date d'inscription : 31/10/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Langue empoisonnée
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Un itinérant, un Thül et un frontalier entrent des les marches... (PV Gracieuse)   Lun 15 Fév 2016, 19:48

[ Pouffe de rire ]

- Parce que moi je sais, petit insolent. Et tu devrais avoir compris aussi, d'ailleurs... Les mots sont des armes, mais ce ne sont pas les seuls à communiquer. Qui est ton Maître Envoleur ?

__________________________________________


« Botero
C'est beau
Aller coupe coupe coupe moi les hanches
Au pinceau bleu en fines tranches
Si tu es sage je tombe le haut
Botero
C'est ça qui manquait tant à tes tableaux
Pas une moustache pour faire le beau
Si tu es sage je monte le dos »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: Un itinérant, un Thül et un frontalier entrent des les marches... (PV Gracieuse)   Mar 16 Fév 2016, 15:13

Sourire bref

Le seul maître envoleur aussi insolent que moi que je connaisse. Giliwyn Sangrelune.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gracieuse Dûbudchev
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 205
Citation : Les femmes sont comme le suspense. Plus elles éveillent l'imagination, plus elles suscitent d'émotions...
Date d'inscription : 31/10/2012

Feuille de personnage
Age: 33 ans
Greffe: Langue empoisonnée
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Un itinérant, un Thül et un frontalier entrent des les marches... (PV Gracieuse)   Ven 19 Fév 2016, 20:22

Le petit insolent en question avait de la répartie, et cela plaisait à Gracieuse dont les lèvres se fendirent en un sourire un peu ambigu.
Sourire qui faillit s'effacer immédiatement quand le jeune homme prononça le nom de Gil. Elle poussa un long soupir, et finalement se redressa un peu : Peu importait, tout cela était du passé.
Mais du coup, cela lui mit la puce à l'oreille : C'était donc sans doute lui qu'elle allait évaluer dans peu de temps.

Un sourire dangereux étira les lèvres de l'Envoleuse.


- Ceci explique cela, dans ce cas.

Gracieuse se rendit compte que cela faisait quand même très longtemps, du coup, qu'elle n'avait plus recroisé Gil. A dire vrai, elle ne croisait presque jamais de maitres envoleurs... Enfin. Si, quand même un peu. Gil, Iwan, Dolce... Elle ne put s'empêcher de sourire en se rendant compte qu'elle n'était tombée qu'uniquement sur des mâles représentant de l'espèce, globalement.


- Je vais pas dans la même direction que vous. La tempête s'est calmée, on peut presque voir les étoiles. Je pars cette nuit.

Elle n'adressa pas de signe distinctif à Syles.

- Merci pour le repas.

Se relevant souplement, elle se dirigea directement vers sa tente, et s'y glissa pour récupérer ses affaires. Passant à côté des autres tentes, elle se demanda si des Thüls étaient réveillés, mais réalisa en même temps qu'elle s'en fichait complètement.

Elle repassa devant Syles, parée à partir.
Lui adressant un petit signe de la main, la jeune femme se mit à courir.

Son souffle provoquait de la buée dans l'air tellement ce dernier était froid. Ça piquait le nez, brûlait les poumons, mais ça faisait un bien fou !





[ Microscopique pour un post de fin, mais apparemment Gracieuse avait envie de bouger, et pas de rester Razz
Et puis, puisque je t'ai ici, bonne chance pour l'Ahn-Ku ! Very Happy pompom ]

__________________________________________


« Botero
C'est beau
Aller coupe coupe coupe moi les hanches
Au pinceau bleu en fines tranches
Si tu es sage je tombe le haut
Botero
C'est ça qui manquait tant à tes tableaux
Pas une moustache pour faire le beau
Si tu es sage je monte le dos »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un itinérant, un Thül et un frontalier entrent des les marches... (PV Gracieuse)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un itinérant, un Thül et un frontalier entrent des les marches... (PV Gracieuse)
» Keln, guérisseur itinérant
» Éramos D'irifuse; Coeur d'aigle
» Wyclef Jean, ambassadeur itinerant d'Haiti au Congres US
» Assassean, l'assassin itinérant { Validé }

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Nord :: Les Marches du Nord-
Sauter vers: