AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 [-16] All I want is to mess around [PV Syles]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Sam 13 Fév 2016, 01:14

Les phalanges de Kaünis tapèrent quatre fois, distinctement, contre le bois de la lourde porte qui menait au bureau des Mentaïs. Son père lui avait demandé de le rejoindre dans la salle, apparemment il voulait discuter et l'Envoleuse avait un peu peur de ce qui allait sortir d'une telle conversation.
Parce que ce n'était pas comme si elle n'avait pas revu son père depuis très longtemps. Comme si depuis la dernière fois que ça avait été le cas, elle n'avait pas tué un Envoleur avec sa Greffe. Comme si cet Envoleur n'avait pas été l'ancien apprenti de sa propre mère. Comme si cette dernière n'était pas désormais au courant que si son ancien apprenti était mort, c'était à cause de sa fille.

- Rentre ma chérie.

Soupirant d'un premier petit soulagement, Kaünis fit tourner la poignee de la porte et se glissa dans son entrebaillement sans un bruit, aussi légère qu'une ombre.

- Salut Papa, son regard rencontra celui de sa mère, et elle se mordit la lèvre supérieure. Salut Maman.

Elle les détailla tous les deux l'un après l'autre.
Son père, Mentaï actif, était assis sur l'immense chaise de pierre qui donnait sur un large bureau. Sa mère, Envoleuse de son état, était assise sur la table en question d'une seule fesse, et lui faisait face de trois-quarts. Ça sentait mauvais tout ça, et Kaünis coupa la parole à sa mère avant qu'elle ne commence.

- C'est à cause de Yan ? Pourquoi vous êtes là tous les deux ? J'ai l'impression d'avoir douze ans là...

Cela tira un sourire à ses deux parents, et elle fronça les sourcils. S'ils souriaient, c'était qu'ils n'étaient pas si fâchés. Alors pourquoi est-ce qu'ils étaient tous les trois dans cette pièce, d'une manière un peu trop formelle ? Croisant les bras sous sa poitrine, l'Envoleuse tapa du pied impatiemment, ce qui tira un soupir agacé à sa mère.

En réalité, Kaünis avait du mal à assimiler que sa mère couche pour arriver à ses fins, et que son père ne soit pas plus dérangé que ça. Ils semblaient même toujours aussi complices. Alors que bon, elle s'était attendue à juste être passée à côté de signes évidents quand elle l'avait appris, en pensant au temps qu'ils passaient ensemble. Mais non. Rien. Pas une once de ressentiment. C'était donc ça l'amour ?

- Kaünis ? Tu penses à quoi ?

La jeune fille se reprit bien vite, et secoua la tête.

– On s'en fout. Vous avez pas répondu à mes questions.

Ils échangèrent un regard, et Voïmakas posa ses deux coudes sur la table devant lui, croisant les doigts. Ça, ça voulait dire qu'ils avaient un soucis. Et qu'ils comptaient sur Kaünis pour les aider.


* * *


Grrmpphh.
Et voilà. Elle se retrouvait dans une misson qui n'aurait pas dû être la sienne, mais celle de Yan. Bonjour les retournées de karma, hein. Mais bon, elle n'allait pas rechigner non plus, car en faisant ça, elle rerentrait dans les petits papiers de ces grands messieurs du Chaos qu'on appelait Mentaïs.

Surveillant attentivement la caravane qui passait avec précaution une portion de route dalée qui était en très mauvais état, Kaünis songea que finalement, elle ne s'en tirait pas trop mal.
Quelques Thüls accompagnaient la colonne composée de trois convois. Il y avait d'abord Koujh Lignam, celui qui était clairement le supérieur hiérarchique des autres. Avec sa longue tresse de guerrier rousse qui lui tombait entre les deux homoplates, et sa carrure impressionante, il avait pourtant un visage ovale avenant et des yeux rieurs qui pouvaient s'assombrir brusquement.
Puis, ses cinq compagnons de tribu.

La jeune femme s'était coulée dans leur mécanique bien huilée facilement, démontrant dès le premier jour qu'elle était indispensable en repérant deux tigres des prairies qui chassaient en couple sur le chemin, et en s'en débarassant sommairement et efficacement.

Depuis, les rôles étaient parfaitement répartis, et l'Envoleuse pouvait prendre plus de distance avec les convois pour s'assurer que les sphères graphes arriveraient dans les bonnes mains.
Parce que c'était cela, le but de cette caravane : sous les allures un peu légère et complètement bohème des effets que les marchands vendaient, le chef avait reçu une bourse de plus d'un kilogramme de sphères graphes à ramener près de la Citadelle des Frontaliers pour les donner à quelques autres Mercenaires du Chaos sans faire de vagues, et sans se faire repérer.

Faisant prendre le galop à Voyage pour passer devant la caravane dont le dernier convoit négociait habilement les pavés déchaussés, Kaünis laissa sa jument prendre un peu de distance...
Et elle repéra les soucis arriver à grand soulèvement de poussière.
Un froncement de sourcils plus tard, elle fit faire volte-face à sa monture pour galoper rapidement vers la première caravane.

- Des Raïs !!

Un vent de panique souffla sur les carioles, qui stoppèrent leur activité, et tout le monde sauta sur la première chose qui pouvait faire office d'arme.

- Il faut que trois hommes restent ici. Koujh, choisit quelqu'un pour nous accompagner !
- Shantt, avec nous !


Les deux Thüls sautèrent sur leur monture, et galopèrent à bride abbatue vers la horde de Raï qui arrivaient en déplaçant un nuage de poussière et en hurlant des borognimes horribles sur leur passage.

Kaünis ne choisit pas exactement le même mode opératoire que les deux hommes, et quand Voyage fut à une dizaine de mètres de la première ligne des Raïs – la horde devait en fait être composée d'une trentaine d'individus – elle sauta à terre en dégaignant son arc, et ses flèches tranchèrent des artères.
Un sourire satisfait étira les lèvres de l'Envoleuse, qui se rappela son dernier cours avec Gil : ne s'était-elle pas sortie seule d'un affrontement avec une horde de Raï ? Juste, cette fois-ci, pas d'utilisation de sa greffe au programme, sinon les Thüls allaient se poser trop de questions.

Glissant dans un dos, Kaünis frappa, tourna, roula, faucha, trancha. Bondit, un coup de talon dans une nuque. Ce n'était pas le même style que les Thüls à côté d'elle qui tranchaient les têtes à grand coups de leurs haches énorme, mais aussi – voire plus – efficcace.
En quelques minutes, ce fut presque réglé.

Et alors que Kaünis achevait le dernier Raï debout d'un coup de coude dans son groin suintant, elle s'immobilisa.
Quelqu'un tenait les deux Thüls en respect.
Penchant la tête, elle se tourna complètement, et observa.
Intriguée.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )


Dernière édition par Kaünis Gil'Ozh le Jeu 18 Fév 2016, 02:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 739
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Sam 13 Fév 2016, 02:00

La citadelle. Syles pensait au lieu lointain où il avait grandi depuis son campement temporaire. Après son Ahn-Ku, il avait eu une envie folle d'y aller, question de régler quelque détails, mais hésitait encore alors même qu'il s'y dirigeait, ne sachant pas s'il était fin prêt.

L'apprenti soupira, termina son repas sommaire, s'assura une dernière fois de la présence de son faucon, Meria, dans le ciel et s'enroula dans sa couverture. Il avait une longue route demain, il était trop à l'est, ayant préféré s'installer pour la nuit loin des routes, et perdrait une petite partie de la journée en retournant vers l'ouest pour rejoindre sa destination.


~~~

La journée était déjà légèrement entamé quand Syles aperçu enfin la route... Et les problèmes. Une horde de raïs fonçait tête baisser vers trois personnes. L'une des dites personnes, la seule femme du petit groupement, se jeta de son cheval et attrapa son arc, lâchant une flèche dans le même mouvement. Les deux autres foncèrent dans le tas, pas de surprise, venu de la part de Thüls.

Le frontalier maudit le peu de conscience et de fierté guerrière dont il s'affublait encore, puis mit sa monture au galop, sautant de celle-ci un peu avant d'atteindre le gros de la horde et tranchant un guerrier cochon au passage en se réceptionnant par terre. La horde, déjà désorganisé, fut encore plus surprise par ce nouvel arrivant et, bientôt, les raïs commencèrent à sérieusement souffrir de l'assaut soutenu. Syles donna un coup de taille, éventrant l'un d'entre eux, et en égorgea un autre avant de revenir à sa gauche par pur reflex, arrêtant au dernier moment une épée qui volait vers lui...

Une épée vraiment très belle, bien entretenue... Trop bien entretenue. Les Thüls l'attaquait. Ils le prenait peut-être pour un bandit ou quelque chose du genre, l'apprenti n'en savait rien et n'avait pas exactement le temps de demander. Il rengaina, se mit en position et se concentra, un léger sourire sur les lèvres.

Shantt sentit le sang lui monté à la tête, non seulement il faisait face à un de ces prétentieux frontaliers, mais en plus cet imbécile avait rengainé et souriait! Il se lança sur l'homme, suivit par Koujh, et ensemble ils le prire entre eux deux. Personne ne pouvait résister à une telle attaque double...

Sauf un marchombre, ou un envoleur. Syles se décala légèrement à droite, frappa du pied le premier homme et attrapa la lame de l'autre d'une main, sentant le choc dans tout son bras, bien que protéger du tranchant de l'arme par ses gants plaqués d'un très bon acier, et plaça un coup d'épée qui trancha le vêtement protecteur du guerrier, atteignant presque la chair. Les deux hommes reculèrent, surpris, puis tentèrent une autre stratégie tout aussi dangereuse, que le frontalier évita de justesse encore une fois, jetant cette fois ci son arme vers l'un de ses assaillants pour le distraire alors qu'il jetait l'autre par terre en utilisant son propre centre de gravité et, d'une prise des jambes et des mains, lui brisa un bras avant de se relever rapidement, de glisse le long de son comparse venu l'aider et de récupérer son arme.

Il sentit une pression familière. Le Thül encore debout et sans blessures sérieuses tentait de s'emparer de son temps pour mieux gagner... L'apprenti envoleur sourit, rengaina et se mit en position. Il n'avait pas besoin d'une arme. Il était une arme bien plus dangereuse que n'importe quelle épée. L'homme se lança à l'assaut, le frontalier dansa avec lui, s'amusa avec le temps, puis l'écrasa. Ne se contenta pas de perdre le sien, mais s'en débarrassa, et de celui de son ennemi par la même occasion. Il lui fit une manchette à la mâchoire, lui fragilisa le genou et s’apprêtait à le briser quand, venu de nul part, il se retrouva face à la femme...

Non, face à l'envoleuse. Il n'y avait pas de doutes à avoir, elle se battait comme tel et n'avait pas de temps non plus... Mais il reconnu quelque chose dans ses mouvements, un arrière goût, une méthode, quelque chose qu'il connaissait très bien, mais ne reconnaissait pas assez pour dévoiler. Il décida de s'arrêter et, après une courte pirouette arrière, prit la parole d'une voix calme.


Stop. Je ne suis pas là pour me battre... Ce sont eux qui ont attaquer, je ne voulais qu'aider. Nous n'avons aucunes raisons de nous battre, je ne suis pas votre ennemi.

Syles laissa échapper malgré lui un ''Bon dieux, Sangrelune'' en soupirant, se jurant de demander un cours de défense contre envoleurs à celui-ci quand il le reverrais, vu le nombre de fois qu'ils tombait sur l'un(e) d'eux dernièrement. Il était sur le point de reprendre la parole quand il remarqua que la femme, ayant entendue, semblait soudain l'observer de nouveau, comme si elle l'examinait... Et il se promis encore une fois de foutre une paire de claques à son maître, surtout s'il avait des problèmes par sa faute!

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Sam 13 Fév 2016, 02:21

C'était un jeune homme.
A vu d'oeil, il était un peu plus jeune qu'elle, mais pas vraiment de beaucoup. Il avait déjoué les deux attaques concertées des Thüls presque avec facilité, et il y avait un petit quelque chose dans ses gestes qui attira l'attention de l'Envoleuse.

Une sombre efficacité, déjà.
Parce que Shantt était hors de combat et Koujh pas loin.
Heureusement – ou pas – le jeune homme la remarqua et stoppa son dernier geste qui se serait sinon conclut par un genoux complètement hors service. S'éloignant d'une pirouette maîtrisée, il s'adressa directement à elle en la regardant dans les yeux.

- Stop. Je ne suis pas là pour me battre... Ce sont eux qui ont attaquer, je ne voulais qu'aider. Nous n'avons aucunes raisons de nous battre, je ne suis pas votre ennemi.

Kaünis allait répliquer vertement, quand le grommelement de l'homme lui parvint. Sangrelune ? Gil ? Elle pencha la tête sur le côté.
Est-ce que ce mec était l'apprenti de Gil ? Il avait donc repris un groupe à la suite de la fin de son apprentissage à elle ? Oui, parce qu'elle se souvenait bien que son ancien Maître lui avait dit que finalement il avait bien aimé le bout de chemin qu'ils avaient parcouru ensemble.
Avait-il décidé de reprendre quelqu'un ?
Le lui avait-on imposé ? Hum. C'était bien possible ça.

Faisant passer ses cheveux dans son dos, elle s'approcha de lui d'une démarche confiante et déterminée.

- Si tu voulais qu'aider, pourquoi tu as riposté ? Tu es apparemment suffisamment bon pour esquiver.

Elle n'avait toujours pas sorti ses lames, mais toute son attitude était belliqueuse – du Kaünis tout craché quoi. Presque dédaigneuse, elle leva les yeux au ciel, et s'approcha des deux Thüls. Oui, elle tournait le dos à ce mec, non pas qu'elle lui faisait confiance, mais en tout cas elle avait une première impression. Et puis, elle pourrait toujours le maîtriser s'il tentait de l'attaquer, en tout cas de ne pas se faire trancher la gorge, donc elle resta attentive.

- Etat physique les gars ? demanda-t-elle en portant son attention sur Koujh.
- Moi ça peut encore aller. Par contre, il faut ramener Shantt. Tu t'occupes du morveux ?

Kaünis ne répondit pas, mais hocha la tête.
Cela pouvait semblait vraiment bizarre qu'un Thül lui confie une mission que deux d'entre eux n'avaient pas réussi à mener à bien, surtout qu'elle était une femme toute menue, mais cela montrait bien qu'ils l'avaient vue à l'oeuvre et estimaient qu'elle vallait autant que au moins deux d'entre eux...

Elle siffla Voyage, qui ramena les deux chevaux qui s'étaient éloignés du champ de bataille, et laissa Koujh monter son compagnon sur le dos du deuxieme cheval, en jetant un dernier coup d'oeil vers la jeune femme, qui avait toujours un sourire en coin.

Quand ils furent suffisamment loin, l'Envoleuse se tourna vers le jeune homme qui s'était quand même vachement bien battu.
Les poings sur les hanches, elle le détailla de bas en haut. Longuement.
Nota ses muscles fins mais efficaces, la couleur de ses yeux qui n'était pas vraiment commune, ses cheveux noirs en bataille mais surtout ce tatouage sur sa joue, juste sous son œil. Ça, c'était cool. Un sourire en coin étira ses lèvres, et toujours dans son attitude provocatrice, elle leva le menton.

- Sangrelune, comme Giliwyn ?

Si c'était ce qu'elle pensait, cela pouvait s'avérer être très drôle.
Vraiment.
Mais bon, elle avait quand même cette caravane à amener à bon port.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 739
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Sam 13 Fév 2016, 03:03

Sangrelune, comme cabochard, le remplaçant, Gilou ou encore l'imbécile de service, bien qu'il insiste pour se faire appeler Giliwyn, oui... Il me donne des cours, si tu vois ce que je veux dire.

Syles répondait avec sa verve habituelle, mais restait sur ses gardes, évidemment, bien qu'il compris qu'il y avait une ironie quelconque, que la jeune femme était la seule à comprendre, à l'oeuvre. Il passa une main dans ses cheveux avant d'essayer de comprendre ce qui était si drôle. Après tout, ça ne devait pas être si rare, un apprenti connaissant un maître... Particulièrement quand il s'agissait de son propre maître.

Pourquoi cette question?

~~~

Syles s'excusa encore auprès du Thül, dont le bras était désormais pensé, et celui-ci blagua sur la situation puis rit de bon coeur. L'apprenti avait toujours été un des rare frontaliers à ne pas avoir de problèmes quelconques avec les Thüls et, en plus, il semblait que ses deux adversaires connaissais Qark, l'homme en charge de la première caravane de Syles, ce qui avait encore plus adoucis les relations. Il observa à nouveau Kaunïs, la jeune femme si mystérieuse, non loin de là. Non seulement elle avait eu un air très amusé quand il lui avait révéler, à moitié en sous entendus, qu'il s'agissait bien de son maître quand il parlait de Sangrelune.

Elle l'avait plus ou moins indirectement invité à se joindre à la caravane pour quelques instants et Syles avait vu cela comme une occasion de s'excuser pour un certain bras cassé... Les Thüls étaient bien évidemment habitués aux blessures, et s'ils avaient presque tous semblé tendus en le voyant arrivé, Koujh avait été surpris par le salut Thül du jeune homme, qui lui avait présenté son poing tel que la coutume de ce peuple guerrier le demandais, puis il avait souris et ris en apprenant qu'il s'agissait là du jeune guerrier ayant accompagné Qark pendant un moment.

Comment les deux hommes se connaissais, Syles ne savait pas vraiment, mais pour une fois il remercia intérieurement Gil de l'avoir planté avec cette caravane. Le frontalier retourna à son étude sommaire de la jeune femme, qui lui retourna bien vite un regard qui était sois arrogant, sois amusé, sois les deux à la fois... Il ne savait pas trop, elle était un peu bizarre cette fille. Dès qu'elle fut un peu plus près, il lui glissa un petit ''Il faut qu'on causent'', mais ne reçut pour réponse qu'un ''Pas maintenant, pas ici.'' Ce qui, au fond, était évident... Il ne se voyait pas bien parler des mercenaires et de Gil en plein campement comme ça.


~~~

Au final, Syles était rester avec la caravane toute la journée et avait obtenu l'asile pour la nuit... Ce qui lui permettait d'être en ce moment même aux cotés de Kaünis, à l’extérieur du camp, en ''patrouille'' improvisé. Il resta silencieux un moment, puis, jugeant qu'il était hors de porté d'écoute du camps, prit la parole.

Alors, tu me raconte ce qui est si marrant du fait que je sois l'apprenti de Gil, ou s'il faudra que je le torture pour savoir?

Le frontalier savait bien qu'il menaçait Gil, et non cette fille, mais au fond c'était un peu parce que la torturé elle aurait non seulement sembler inutile, mais en plus très stupide... Alors que torturé Gil... Bah déjà il suffisait d'être un peu trop curieux, c'était plus facile et plus amusant, quoi. Il se dit un instant qu'il aurait a mentionné cette rencontre à son maître, ne serait-ce que pour voir sa réaction.

Le frontalier continua de marché auprès de la jeune femme en attendant sa réponse, sachant bien que cette ''Patrouille'' serait probablement son seul moment pour avoir quelques réponses faciles... Et il contait en profiter au maximum.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Sam 13 Fév 2016, 04:40

La réponse du jeune homme tira un éclat de rire à Kaünis, qui décida qu'elle l'aimait bien sur-le-champ. Cependant, quand elle eut calmé son hilarité, elle se contenta d'un sourire en coin à la question qui lui fut posée, accompagné d'un haussement d'épaules.

- Tu m'plais bien. Allez, allons rejoindre la caravane. Tu peux rester si tu veux.

Sa méfiance ne s'était pas totalent éteinte, évidemment : elle restait une Envoleuse, et elle garderait un œil sur lui. Parce que même s'il s'excusa auprès du Thül, et qu'ils se rendirent compte qu'ils avaient des amis en commun – un certain Qark apparemment, dont Kaünis n'avait jamais entendu parler – il pouvait être aussi imprévisible que son Maître – leur Maître à tous les deux en fait.

Ils s'étaient mis d'accord sur le fait que Syles pouvait rester pour la nuit, et même plus longtemps si ça lui chantait. Kaünis n'avait pas donné la destination finale de la caravane – s'arrêter avant la Citadelle aurait été vraiment louche, et même si le jeune homme était un Envoleur, elle ne se fierait pas à lui là-dessus – mais la direction globale, vers la Citadelle.

Ce ne fut que le soir qu'ils eurent l'occasion de s'éloigner du campement en tant que patrouilleurs. Et apparemment le jeune homme attendait ça avec impatience car dès qu'ils furent suffisamment loin pour ne pas être entendus, il demanda un peu abruptement :

- Alors, tu me raconte ce qui est si marrant du fait que je sois l'apprenti de Gil, ou s'il faudra que je le torture pour savoir?

Ohoh, c'était une belle perspective que de mener Gil à la torture, cependant elle doutait que Syles soit vraiment sérieux : cela devait être la torture verbale dont il parlait. Mais la manière de tourner la phrase la fit sourire, et elle haussa les épaules avec nonchalance.
Pas trop décidée à donner des indices.
Mais juste l'idée que Gil sache, un jour, que Kaünis avait rencontré son apprenti suivant.. Rien que cela lui tirait des étoiles dans les yeux, et un brin de bonne humeur. De la bonne humeur moqueuse.

Elle sourit de manière très alambiquée, une ombre sur le visage. Et puis, elle s'arrêta et attrapa Syles par le triceps, lui lançant abruptement.

- J'ai été son apprentie aussi. Alors je trouve que la vie a plein d'ironie, tu crois pas ?

Eclatant d'un rire frais, tout à fait incongru, elle lâcha l'apprenti Envoleur et gambada en avant sur quelques pas, avant de se calmer et de reprendre une allure silencieuse.

– Toujours aussi en retard ?

Avait-elle besoin d'être rassurée ? Non, certainement pas. En fait, c'était juste de la curiosité. De la curiosité piquante, voire carrément un peu méchante, mais cela ne la dérangeait pas le moins du monde.
Elle aurait voulu savoir s'il était toujours aussi mal léché. Mais le souvenir, vif et flamboyant, de son dernier cours s'alluma dans ses yeux, et elle sourit. Parce que finalement, il avait pas mal évolué. Peut-être que Syles ne vivait pas un enfer lui ?
Non, et puis, elle avait aussi un sacré caractère, elle le savait bien.

- T'en es où ?

De son apprentissage, de son parcours. De sa relation avec Gil aussi. Mais Kaünis ne donna pas de précisions à sa question, elle avait envie aussi de voir ce que répondrait spontannément Syles. Il semblait bien avançé quand même dans son apprentissage. Avait-il passé son Ahn-Ku ? Parut devant un Mentaï ?
Un frisson parcourut la peau de Kaünis alors qu'elle pensait à cette fichue greffe, qu'elle adorait et détestait à la fois. En fait, ce truc avait changé plein de choses qu'elle pensait savoir sur elle-même, et c'était sans doute le plus difficile à encaisser pour la jeune fille.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 739
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Sam 13 Fév 2016, 05:39

Syles sourit un instant en entendant la remarque sur les retards avant de répondre d'un ton jovial.

Si tu as été son apprentie alors je mentionnerais ton nom... En plein milieu d'un repas. Ça promet d'être drôle... Il est surement en retard, mais je me fait un point d'honneur d'arriver plus tard que lui, ça lui apprendras, pour une fois que c'est lui qui attend, tient, ça lui amélioreras peut-être son caractère entre le clown et l'ours affamé.

Syles ne savait pas vraiment à quel point Gil s'étoufferais en entendant le nom de l'envoleuse, mais si elle avait mis le même genre de point d'honneur sur le fait de l'emmerder que lui, alors cela promettait d'être une belle bouché avaler de travers... Et cela lui tira un sourire amusé. Rien ne le mettait plus de bonne humeur que de voir Gil faire cette tête surprise qu'il avait eu quand la frontalier l'avait appeler ''Gilou''.

La question sur ses progrès lui fit relever un sourcil. C'était très imprécis, le genre de question qu'on pose pour jauger quelqu'un... Oui, Gil allait définitivement s'étouffer.


Niveau apprentissage, j'ai passé mon Ahn-Ku, ensuite mon imbécile de maître s'est bien évidemment tenu de me mentionné la prochaine étape. Je vais devoir lui foutre une baffe pour ça, d'ailleurs.

Niveau relation maître/apprenti... Bah, il me traite de sale gosse et j'ai une envie permanente de l'embêter ou de lui en coller une, donc tout vas bien de ce côté.

Quant-au cours restant, tu connais Gil. Si je le sais le jour où il décide que mon apprentissage est finit ce sera un miracle... En fait, si lui même le sais ce serait un miracle.


Il exagérait un peu, et alors? Il n'y avait pas de Sangrelune à des kilomètres à la ronde et très peu de chance qu'il apprenne un jour le contenu de cette conversation... Même si ça aurait pu être hilarant de voir sa réaction.

Syles continua d'avancer un peu, en silence, puis reprit la parole avec une question qui lui brûlait les lèvres depuis qu'il avait remarquer un certain accessoire de l'envoleuse.


Au fait, cette lame, Gil en as une pareille... Est-ce que je me tromperais en disant que tu lui as prise?

Syles sourit à cette idée... La simple pensé de faire un tel coup, partir avec une des lames de l'envoleur, lui semblait merveilleuse et oh si marrante. Il imaginait Gil se rendre compte qu'il lui avait piqué et chuchoter un ''Sale gosse'', ce qui agrandit encore son sourire.

Cette question était cependant de la pure curiosité du moment, il ne voulait pas vraiment demander quoi que ce sois d'autre. Après tout, il serait beaucoup plus drôle de ne rien savoir tout en laissant Sangrelune penser que Kaunis lui avait dévoiler tout ce qu'elle savait que de tout savoir et ne rien devoir laisser paraître pour s'amuser...


~~~

La nuit était bien avancé quand Syles prit son tour de garde et seul la faible lumière du disque lunaire laissait les guerriers Thüls voir plus loin que le bout de leur nez. Le peu de lumière ne l'handicapait pas, et encore une chance.

Le frontalier s'introduisit dans une tente, réveillant Koujh en lui faisant signe de ne pas faire de bruit, puis entra dans la tente de l'envoleuse afin de la réveiller à son tour avant de lui chuchoter la raison de cette intrusion avec une vitesse plutôt haute.


Dix hommes, on dirais des pillards expérimentés, ils aurons bientôt franchi l'enceinte du camp si l'on ne fait rien, ils ont trois archers dans les arbres en bordure est. Koujh est au courant et prépare une défense subtile question de ne pas les faire attaquer avant que nous ne soyons prêts, les 7 autres hommes entourent plus ou moins bien le camps, nos gardes n'ont rien vu, mais tu les entendras, si tu ne les entends pas déjà. Je n'ais pas mon arc, je te laisse donc les archers... J'ai plus confiance en l'archerie d'une envoleuse que d'un Thül épuisé.

Le frontalier attrapa un morceau de pain sur une table, question de se donner une bonne raison d'être entré dans la tente aux yeux de leurs attaquants, et sortit en mâchant et en imitant un bâillement pour ne pas élever les soupçons, puis se dirigea tranquillement vers le sud du camp, où se concentrait la plus grande partie des assaillants, faisant semblant de simplement se dégourdir les jambes en saluant la sentinelle, qui lui répondit tout en s'étirant longuement, ce qui n'inquiéta pas Syles, puisqu'il savait qu'un Thül, même fatigué, valait bien 3 de ces pillards, le plus grand problème étant les archers qui pourrait attaquer à tout moment. L'apprenti envoleur se prépara mentalement un plan de bataille en attendant le coup d'envoie, c'est à dire le premier tir de Kaünis.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Sam 13 Fév 2016, 06:18

Un sourire étira les lèvres de Kaünis quand Syles lui demanda si elle avait piqué son arme à Gil... Mais ne répondit pas. Parce que cette lame, elle l'avait gagnée en réalité, et elle l'avait donc gardée. Mais il n'avait pas besoin de savoir ça, et s'il pouvait embêter Gil un peu plus, elle n'allait pas l'en empêcher.

Parce qu'elle s'était sentie vexée de ne pas avoir pu réagir comme Syles, et être plus en retard que Gil. C'était une bonne idée en soi, cependant elle restait persuadée que si elle avait agi ainsi, son Maître ne la voyant pas, aurait tourné les talons sans la chercher, juste sûr qu'elle avait abandonné.
Comme quoi, finalement, son évolution ne s'était pas arrêté à la fin de son apprentissage. Leur évolution, à tous les deux.

- Tu sais que Gil a une nana ? lâcha-t-elle avec un sourire en coin, juste avant qu'ils ne rejoignent le camp, coupant l'herbe sous le pied à Syles s'il avait voulu lui répondre.


* *


Un bruissement.
Léger. Presque imperceptible.
C'est ce qui réveilla Kaünis, qui cligna des paupières dans le noir de sa tente. Fronçant les sourcils, elle tendit l'oreille, mais le rabat de sa tente s'ouvrit doucement, laissant filtrer la lumière vive du feu qui brûlait encore.

- Dix hommes, on dirais des pillards expérimentés, ils aurons bientôt franchi l'enceinte du camp si l'on ne fait rien, ils ont trois archers dans les arbres en bordure est...

Se relevant immédiatement sans bruit, l'Envoleuse attrapa sa chemise trop grande qu'elle se contenta d'enfiler sans fermer, et laissa Syles prendre de l'avance en sortant de sa tente.
Kaünis saisit son arc, son carquois et les cacha grossièrement sous le pan ouvert de sa chemise, se glissant ensuite hors de l'habitacle, non sans jeter un coup d'oeil au chef de caravane qui cligna des paupières pour marquer son assentiment.
Elle lâcha un baillement, nota dans un coin de son esprit que Thoüs la suivait du regard, et fit comme si elle allait au petit coin, vers l'Est. Elle repéra au son les archers, distingua l'éclat d'un empenage entre les branchages...

S'accroupissant derrière une souche, elle banda son arc et d'un mouvement souple bondit de toute la hauteur dont elle était capable.
La flèche se ficha exactement où s'étaient tenus ses pieds la seconde précédente, et elle visa et tira avant de ratterir sur le sol. Dans le même souffle, elle encocha une deuxième flèche, l'ajusta une seconde, bondit sur le côté en roulant, tira. Un deuxième archer tomba.
Mais elle avait entendu le juron du dernier, et avant qu'il n'ai le temps de viser, elle tira une troisième fois, faisant mouche.

Tournant sur la pointe de ses pieds nus, elle fit demi-tour et rejoignit le centre du camps en courant. Les Thüls avaient déjà commencé à vouloir se battre, mais c'était Syles qui était allé au contact et décimait ses adversaires sans sommation.
Un sourire d'acquiescement étira les lèvres de Kaünis, tandis que deux pillards passaient la frontière du campement et que deux guerriers allaient à leur rencontre.

Kaünis se retourna brusquement.

Le pillard qui se tenait derrière elle et qui pensait être parfaitement silencieux comparé au tintamare de la bataille se figea un instant, se demandant comment elle avait pu l'entendre.
La seconde réflexion qu'il se fit, c'était qu'elle était en simple culotte sous sa chemise ouverte, et que le tatouage qu'elle avait entre les seins contrastait vivement avec le tissus blanc de son vêtement.
La troisième, qu'il faisait drôlement froid d'un coup.

L'Envoleuse s'ébroua, agitant ses doigts pour en chasser les dernières sensations de froid, et revint vers le camp. Trois, plus un, plus trois par les Thüls, plus trois par Syles. Le compte était bon, mais la jeune femme tendit l'oreille malgré tout.

Tout était redevenu calme, et chacun écoutait de son côté.
Mais plus rien ne vint perturber le silence, à part quelques respirations saccadées des itinérants. Se passant une main sur le visage, Kaünis s'approcha de Koujh.

- On bouge. Maintenant.

Chacun rassembla ses affaires, et il fallut malgré tout une bonne heure avant que les caravanes ne se remettent en marche. Dans la nuit qui se levait à peine, Kaünis partit en éclaireuse sur Voyage, suivie par Koujh et Syles.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 739
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Sam 13 Fév 2016, 16:25

HRP:
 

Le coup d'envoi retentit dans la nuit d'une légère vibration, celle de la corde d'un arc. Syles s'élança sans attendra, lançant un couteau qui tua un homme et tira deux couinements surpris de ses comparse. Le jeune homme dégaina en courant vers ses assaillants et prit rapidement le dessus, ces hommes n'étant apparemment pas prêts à se retrouvés face à la rage meurtrière d'un envoleur frontalier. Le jeune homme laissa son instinct le guidé, frappant le premier homme, puis utilisant son corps comme un bouclier humain qui intercepta un couteau que syles s'empressa de prendre et de relancer au troisième homme, brisant la nuque du second par la même occasion et laissant choir son corps sur le sol avant de se diriger vers le campement de nouveau silencieux, rejoignant Kaünis et Koujh, qui prit la parole.

On bouge. Maintenant.

~~~

La caravane avançait derrière le trio d'éclaireurs que formait l'apprenti, Kaünis et Koujh, entouré des guerriers Thüls qui avaient tous été tiré de leurs léthargie temporaire par l'attaque, leurs sang bouillant et leur esprits s'éveillant en un éclair. Syles n'avait pas eu, à l'origine, l'intention de rejoindre la caravane. Mais, au final, il avait fait la décision de les suivre. Peut-être les quitterait-il un peu avant la citadelle, ou peut-être y ferait-il un tour, finalement.

Le frontalier était en plein milieu d'une petite session de ''Comment embêter Gil'' quand il remarqua un son dans la nuit, son remplacer par un gargouillement alors que deux flèches s'y plantaires, l'une provenant de l'arc de Kaünis et l'autre de celui que Syles avait emprunter. Les trois comparses ne se questionnèrent même pas, depuis l'attaque, c'était le troisième imbécile qu'ils croisaient dans les arbres, probablement des amis de leurs assaillants qui était posté là pour savoir si la caravane avait été mise hors d’état... Ce qui laissait supposé qu'ils avaient été engager par quelqu'un, et ça, ça n'augurait rien de bon.


On transporte l'empereur en cargaison caché ou quoi... Ils n'abandonnent donc jamais, ces imbéciles?

Plus un constat qu'une vrai question, Syles se foutait un peu de la raison des attaques, mais se promit de ne plus sortir sans arc, c'est fou ce qu'une arme Thül était lourde pour rien. Le jeune homme continua son chemin avec le reste du trio, estimant qu'ils pourrait probablement voir la citadelle avant la fin de la journée... Ce qui limitait drôlement le temps qu'il lui restait pour décider si il y passerait ou non.

Au final, ça ne changerais pas grand chose, se dit-il, de toute façon il retournerait bientôt au domaine, retrouverait Gil et n'aurait de cesse de l'embêter avec des questions dont Kaünis lui avait donné l'opportunité... Sa seconde lame, sa ''nana''... La perspective du mal de crâne que cela donnerait à son maître était simplement... ''Délicieuse''.


~~~

La caravane avançait lentement, les itinérants semblant à moitié épuisé par le départ surprise de la nuit, la citadelle serais cependant bientôt en vue, ce qui était à la fois bien et mal. Bien, parce qu'ils seraient à l'abris tant qu'ils y seraient, mal parce que c'était la dernière chance de leurs attaquants pour frapper la caravane avant leurs destination, ce qui semblait être leur but. Koujh et Kaünis était apparemment d'accord avec lui et ils avançaient désormais plus prêt de la caravane, qui était gardé d'un oeil encore plus vigilent que la veille par les guerriers géants.

Si quelque chose devait se passer, pensa le jeune homme, ce serais avant la fin de cette journée.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Sam 13 Fév 2016, 23:28

Apparemment, quelqu’un avait entendu parler des Sphères Graphes, et qui qu’il soit, il avait suffisamment de moyens pour embaucher vraiment beaucoup de pillards ou autres brigands de la même espèce. Heureusement, ceci dit, ces bandits des grands chemins n’étaient pas suffisamment expérimentés et dangereux pour que cela pose réellement des soucis à Kaünis et la bande de Thüls. Alors en plus avec Syles, pour l’instant ils se débrouillaient bien.

Mais l’Envoleuse s’attendait à ce que les derniers kilomètres soient les plus denses. Parce qu’ils approchaient de leur destination finale, qui n’était pas exactement la Citadelle, et que peut-être bien qu’en réalité, c’était la personne qui devait recevoir les Sphères qui avait été corrompue, ou torturée, ou tuée. Ou les trois les uns à la suite des autres.

Alors qu’ils chevauchaient, et que Syles tirait un énième trait vers un archer planqué dans les branchages, Kaünis se concentra sur la pensé de son père.

- Papa ?

Elle ne savait pas si cela allait fonctionner. Son père était certes un grand Mentaï, mais il était aussi très occupé… Cependant, une pensée lui parvint, et elle sourit, contente d’elle.

- Kaünis ? Oui ?
- Je crois que quelque chose a fuité. On se fait attaquer presque en continu depuis hier soir.
- Vous en êtes où ?
- On devrait arriver cette aprem au point de changement…
- Hum. Dans ce cas, laisse la caravane sur place. Récupère les Sphères. Il faut les amener à un certain Vil’Huyrow, qui vit au nord de la Citadelle, dans une bâtisse ancrée dans le pied des Frontières de Glace.
- Je laisse les Thüls ?
- Oui. Je vais juste prévenir le caravanier.
- Ok. Merci.
- Fais attention à toi ma chérie.
- Comme d’hab.


Elle imagina très bien son père en train de lever les yeux au ciel et sa mère grogner à sa réponse, ce qui la fit sourire. Mais elle revint bien vite à l’instant présent en découvrant quatre brigands qui venaient de sauter sur le chemin devant eux, et poussa un soupir.

- Je vous les laisse. Je reviens.

Faisant faire volte-face à Voyage vivement, Kaünis la talonna pour l’encourager et rejoignit rapidement la caravane du milieu pour que le chef de caravane lui glisse sa lourde bourse dans les mains. Elle l’attacha solidement dans une sacoche de sa selle, et le remercia d’un mouvement du menton, avant de repartir vers l’avant de la caravane.

- On a juste besoin d’être accompagnés jusqu’au village.
- Oui oui.


Quand elle revint, les quatre brigands étaient déjà hors d’état de nuire, et kaünis lança suffisamment fort pour être entendue à Koujh  :

- Je vous laisserai au village.

Le Thül fronça les sourcils, mais acquiesça durement. Il devait avoir compris que le principal objectif de la mission avait changé de main.
Cependant, Kaünis se doutait que Syles aussi aurait compris. Cecit dit, cela pouvait aussi être lui qui savait ? Même si elle était intimement persuadée que non, elle n’allait pas écarter cette hypothèse, et donc elle verrait bien quand elle partirait.

Elle soupira quand un nouveau groupe s’approcha d’eux, alors que l’entrée du village était désormais clairement visible au bout du chemin…[/color]

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )


Dernière édition par Kaünis Gil'Ozh le Dim 14 Fév 2016, 02:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 739
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Dim 14 Fév 2016, 00:13

Syles fut légèrement surpris du changement soudain. Quelque chose avait modifié le but de Kaünis, et apparemment tout le monde savaient sauf lui... Il ne laissa pas paraître grand chose de son interrogation, continuant la route parsemée de rencontres monotones avec des bandits, se demandant par la même occasion si c'était le but de Kaünis qui avait changé... Ou le but des Mentaï.

Le frontalier avait entendu vaguement parlé de la caste de dessinateurs et du fait qu'ils offraient parfois une mission à certains envoleurs... Il avait aussi appris que Gil en avait apparemment tué un, s'attirant beaucoup de haine de la part de beaucoup de gens. L'envoleuse ne lui semblait pas être du genre à recevoir des ordres, pas plus que Gil dans le fond, mais il se dit que, puisqu'elle était une envoleuse à part entière, elle préférait peut-être simplement faire une ou deux missions question de se faire foutre la paix...

Deux choses étaient sûrs : elle savait quelque chose et elle le soupçonnait vaguement de quelque chose. Pas étonnant, tout les envoleurs étaient méfiants, lui le premier... Mais ne sachant pas pourquoi elle était là, ni si elle était vraiment si surprise par les attaques, il préféra resté sur ses gardes... Pour ce qu'il en savait, elle n'avait pas prévue son intervention, qui était en effet imprévisible, et c'était elle le véritable danger... Peut-être ne connaissait-elle Gil que de nom au fond, même si il en doutait, et avait tenté de l'amadouer.


~~~

Il faisait nuit quand Kaünis approcha enfin de Syles, adossé à un mur non loin de la sortie du village. Elle passa devant lui et il se décolla du bâtiment pour la suivre, interrompant alors qu'elle ouvrait la bouche pour protester.

Cause toujours, tu m'intéresse... Je ne donnerais probablement jamais toute ma confiance à un envoleur, surtout si l'on m'attaque sans cesse dès que je le rencontre, encore moins si l'envoleur en question as quoi que ce soit à faire avec ce cabochard de Gil... Mais pour une raison qui m'échapper tu l'as presque, ma confiance, mais je te suit quand même...

Le jeune homme se dit qu'elle pourrait probablement s'éclipser plutôt facilement, mais de toute façon une petite bande de bandits campait non loin, attendant probablement le départ de la caravane, et il avait subtiliser là bas une information très utile : les plans de ces idiots. Il avait ensuite profité du couvert de la nuit pour ''assaisonné'' les réserves d'eau du camp de bon vieux datura, une plante très vénéneuse qui, une fois séché et écrasé, formait une poudre très fine, presqu'invisible, qui, si elle était ingéré, causait de violent spasmes stomacaux entraînant la mort, et qui, si elle était inhalé, se greffait au poumon pour finir par étouffé la victime. Deux morts atroces, mais extrêmement rapide, dut à la toxicité élevé du produit.

L'apprenti suivit simplement la jeune femme dans le silence de la nuit, s'attendent à moitié à la voir disparaître sans laissé de traces tôt ou tard... Ou d'avoir à éviter une lame fusant vers sa gorge avec une précision chirurgicale... Et il n'était pas sûr d'aimer l'une de ces issues plus que l'autre, puisque la première n’empêchait pas la seconde.


HRP:
 

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Dim 14 Fév 2016, 04:12

[ J'me suis un peu emballée, mais j'ai pas forcément fait avancer le shmilblick ^^' ]



Non, Kaünis n’avait donné aucune précision à Syles, rien. Elle estimait qu’il n’avait pas besoin de savoir, et surtout elle se méfiait encore et toujours, fidèle à elle-même. Elle avait cependant vu que le jeune homme avait été légèrement surpris par la tournure des évènements, mais n’avait pas tenté d’apaiser sa curiosité.

Cependant, il ne dit rien, et ne chercha pas à passer la barrière immatérielle qu’elle avait mise entre elle et le reste du monde à partir du moment où son père avait répondu à ses interrogations et l’avait chargée de terminer la mission par elle-même.

Une fois qu’ils furent tous rentrés dans le village, Kaünis discuta quelques instants avec le chef de caravane.

- Quelqu’un a parlé, je prends donc la suite.
- Oui, c’est ce qu’a dit notre missionnaire… Mais n’avez-vous pas peur que tout vous tombe dessus ?


Un sourire provocateur avait étiré les lèvres de l’Envoleuse, et son interlocuteur n’avait pu retenir un léger mouvement de recul instinctif. Il soupira alors qu’elle fixait sur lui son regard sombre.

- Ça fera de l’animation comme ça.

Elle l’avait laissé donc dans l’auberge du village. Se prenant une chambre, elle sortit néanmoins de l’endroit pour refaire des provisions en prévision de son propre voyage jusqu’aux Frontières de Glace.
Quand elle revint dans l’auberge, au milieu de l’après-midi, elle monta directement dans sa chambre…
S’immobilisa à quelques pas de la porte, qui était entrouverte.
Poussant un soupir contrit, Kaünis fit rouler ses épaules et la poussa, se retrouvant… dans une chambre vide. Tout était parfaitement à sa place, rien n’avait bougé, et si elle n’avait laissé aucun effet personnel, elle se demandait pourquoi quelqu’un y était entré…

Mais alors qu’elle faisait un pas dans la pièce, elle eut l’impression vivace que quelqu’un l’observait… Se retourna brusquement alors que la porte claquait dans son dos, et que dans le même mouvement un homme lui bondissait dessus.

Rompant d’un pas, elle évita un coup de taille dans un réflexe improbable, bondit en arrière, se servant du cadre du lit pour s’éloigner plus efficacement et détailler l’homme qui tentait de s’en prendre à elle.
Il était grand, bien habillé de cuir souple, une barbe de trois jours, un regard d’un bleu très vif presque effrayant. Et tout dans sa position montrait que c’était un très bon combattant. Se mordant la lèvre, Kaünis respira lentement.

- En plus t’es mignonne… Mm, on va bien s’amuser !
L’Envoleuse serra les dents. Leva le menton en signe de défi.
- Qui t’envoie ?

Mais il ne répondit pas, et se contenta de se fendre en avant, tendant au passage un katana à bout de bras. Kaünis arrondit le dos, et la lame ne fit qu’effleurer sa chemise, qui se découpa comme du papier à musique.
* Et merde *
Il avait une allonge de malade avec un truc pareil. Et elle ne pourrait jamais réussir à le toucher… Non, il fallait qu’elle trouve une solution. Plissant les paupières, elle feinta à droite, réussit à se glisser le long de la lame, du se jeter au sol pour éviter une nouvelle attaque, roula, bondit.. Il était trop rapide. Et son allonge était beaucoup trop grande…
L’instant d’après, il la tenait en échec, sa lame sur la jugulaire de la jeune femme, il se colla à elle de tout son long, et Kaünis lui saisit l’avant-bras de toutes ses forces… en vain. Mais alors qu’elle allait relâcher son pouvoir sur l’homme, ce dernier murmura dans son oreille.
- Les Frontaliers se doutaient de quelque chose depuis la tentative ratée d’assassinat de l’une d’entre eux. Heureusement, y’a ceux comme moi, qui ne leur appartiennent pas suffisamment… mais assez pour remplir des missions déshonorantes !
L’Envoleuse jugula la panique qui monta en elle quand l’homme arracha sa chemise de sa main libre, se tortilla aussi puissamment qu’elle le put mais il la coinça contre le pied de lit en bois, et la lame s’enfonça un peu dans son cou.
* Il faut que je le fasse parler. Qu’est-ce que les Frontaliers viennent foutre là-dedans ? *
Elle retint un cri qui se transforma en gémissement de protestation quand l’homme glissa ses doigts sur son intimité.

- Tu es donc le toutou des Frontaliers ? Haha, très reluisant tout ça ! Elle avait mis tout le dédain dont elle était capable dans ses mots, et eut une inspiration de soulagement quand l’homme la tourna brusquement vers lui en lui tenant les mâchoires si fort qu’elle cru que ses mandibules allaient lâcher.
- J’suis le toutou de personne, sale chienne ! Même ton père pourra plus te reconnaître quand j’en aurai fini avec toi !
Quoi ? Il connaissait son père ou c’était juste une menace en l’air ?
Oulah, là de suite, peut importait, car l’homme venait de lui saisit la lèvre inférieure entre ses dents, et tentant d’imiscer sa langue dans sa bouche.
* Sale dégueu va ! *

Kaünis relâcha toute la pression qu’elle avait emmagasiné pour avoir des informations, et soudain, elle sentit en elle le pouvoir déferler puissamment. Son coeur cessa de tambouriner dans sa poitrine pour pomper à grands coups régulier, et la tension de ses épaules se relâcha brusquement.

L’homme, pas dupe, se détacha un instant d’elle.
- Que..?
Kaünis cligna des paupières et poussa sa Greffe hors d’elle. Par ses poignets, que l’homme immobilisait. Par son torse, contre lequel il s’était plaqué. Par son visage, qu’il tenait trop fort.
Ses doigts bleuirent, et un vent glacial souffla à travers la pièce.
Il poussa un cri désarticulé,. tenta de la lâcher, de s’éloigner, mais dans sa panique nouvelle trébucha en arrière. L’Envoleuse lui sauta dessus, plaquant ses deux mains sur son visage, qui se recouvrit de givre et de glace en moins de deux secondes, arrêtant son cerveau sur-le-champ et l’immobilisant à jamais.

Se relevant en s’époussetant, l’Envoleuse râla contre elle-même.
- Sérieux quoi, ils peuvent pas se contenter de juste passer leurs sales mains sous les vêtements, plutôt que les arracher ? Espèce de primate va !
Renonçant à tenter de faire quoi que ce soit de sa chemise, et voyant que dehors la nuit était complètement tombée, elle l’enleva complètement se contentant de sa brassière, et sortit de l’auberge, passant par les écuries pour récupérer Voyage.

Mais alors qu’elle prenait la direction de la sortie du village, elle repéra Syles adossé sur un mur. Elle poussa un soupir : elle n’était pas certaine de supporter un autre mec de la soirée, pour l’instant !

- Cause toujours, tu m'intéresses... Je ne donnerai probablement jamais toute ma confiance à un envoleur, surtout si l'on m'attaque sans cesse dès que je le rencontre, encore moins si l'envoleur en question a quoi que ce soit à faire avec ce cabochard de Gil... Mais pour une raison qui m'échappe tu l'as presque, ma confiance, mais je te suis quand même…
- Grrrmpph !


Elle ne s’arrêta pas.
S’il voulait la suivre, soit ! Elle avait confirmation qu’il n’avait rien à voir avec ces attaques, donc après tout, il pouvait bien faire ce qu’il voulait.

Kaünis dirigea sa monture vers le Nord, donc. On pouvait deviner les lumières qui émanaient de la Citadelle des Frontaliers dans la nuit, car elle était vraiment proche. Elle luttait contre son envie d’y aller pour enquêter sur ces histoires de tentative d’assassinat et de tout le reste, mais elle se retint : d’abord sa mission. Après, peut-être qu’elle irait à la Citadelle pour en savoir plus.

Mais les Sphères Graphes ne se faisaient pas oublier, rangées dans sa sacoche de selle. Elle avait eu la bonne idée de les cacher dans le double-fond de ce cette dernière le temps de faire ses affaires de la journée, et heureusement.

Finalement, sur un coup de tête, l’Envoleuse se tourna vers Syles.

- Tu as donc passé ton Ahn-Ku ? Es-tu passé par le bureau des Mentaïs ?

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 739
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Dim 14 Fév 2016, 15:56

HRP:
 

Syles haussa les épaules légèrement devant la question, se disant qu'il aimerait bien évité d'un jour se retrouver face à une sois disante figure d’autorité.

Non et, à moins que je n'en ais pas le choix, je vais les éviter merci bonsoir hein... Vu à quel point ils doivent aimé Gil, je préfère ne pas me retrouver face à l'un de ces emmerdeurs haut placés avant d'être dans la possibilité de répété l'exploit de mon fainéant de maître.

C'était vrai. Le frontalier ne voulait rien avoir à faire avec quelqu'un qui voulait lui donné des ordres, il n'avait pas rejoins le chaos pour ça, mais plutôt pour justement ne plus jamais recevoir d'ordres. Il repensa un instant à la femme qui lui avait indiqué le domaine, se demandant si elle était du genre à accepter de se faire diriger par le bout du nez... Oh bien sûr l'apprenti se doutait que même un maître envoleur devait avoir bien de la difficulté à abattre un dessinateur assez puissant pour être considéré une des voix du chaos, mais il s'en foutait bien, tient... Et puis pourquoi il serait passé par le bureau des Mentaï, d'ailleurs? C'était ça la prochaine étape? Se faire adouber envoleur ou peut importe? Et bien il emmerderais Gil un bon coup pour savoir ce que tout cela voulait dire... Si, évidemment, il ne se faisait pas traîner dans un des dit bureaux avant sa prochaine rencontre avec son maître...

~~~

Les deux envoleurs arrivèrent bien vite non loin d'un campement de leurs assaillants. Syles ne prit aucune précaution, ne ralentit pas un instant et ne se prépara pas au combat... Si quelqu'un était encore en vie la dedans, il s'étouffait en ce moment même après avoir respiré non loin des barils d'eau empoisonnés. Autant dire que le chemin leur était ouvert pour l'instant, bien qu'il ne savait pas du tout où diable ils allaient. Le frontalier devina que la mauvaise humeur de Kaünis avait prit naissance dans un événement dont il n'était pas au courant, elle n'avait plus sa chemise quand il l'avait revue et si, pour quelqu'un d'autre, cela était anodin, quand une envoleuse était de mauvaise humeur et, en plus, n'avait plus de chemise, quelque chose était arrivé. Il se demanda un instant qui aurait put être assez fort pour faire perdre sa chemise à un envoleur, mais considéra bien vite que les groupes capables d'un tel exploit n'était pas une douzaine. En fait, le jeune homme ne voyait qu'un marchombre, un frontalier, une troupe Thül enragés au grand complet ou un autre envoleur pour réussir un tel exploit... Comme il n'y avait pas eu d'attaque de Thül enragé et qu'il doutait qu'un envoleur ne s'attaque à elle sans être certain de pouvoir gagner, il ne restait que deux groupes, un marchombre ou un frontalier. Les marchombres n'auraient probablement pas attaquer sa chemise, mais les frontaliers avaient aussi un sens de l'honneur qui leurs auraient interdit un tel acte... Sauf si il s'agissait d'un de ces frontaliers dont Kalen aimait tellement se servir pour régler les problèmes gênant, les hommes avec si peu d'honneur et d'humanité que tué leur propre fille aurait été négociable, pour un bon prix.

Les voilà dans de beaux draps, une envoleuse et un apprenti tout deux possiblement poursuivis par une bande de frontaliers sans honneur qui ne voulaient rien de plus que les massacré... Ou les torturés puis les massacrés... Ou les violés, les torturés puis les massacrés. Syles passa une main dans sa chevelure, priant intérieurement pour qu'il se trompe, parce qu'il n'avait aucune intentions de faire de ses problèmes une affaire connue de tous, surtout ce problème, oh si stupide, là. Mais bon, au final ça ne changerait pas grand chose... Et puis, si c'était le cas, ils auraient plus de chances à deux. Le garçon calma son cerveau en ébullition en souhaitant qu'il y ais quelqu'un les attendant un peu plus loin... Il avait un besoin pressant de tué quelque chose.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Dim 14 Fév 2016, 21:50

[ Pas de soucis, je m'en fous un peu de la longueur Wink ]






Non ?
Kaünis fronça les sourcils.
Connaissait-il l’existence de la Greffe du coup, ou pas ? Comment Gil n’avait-il pas pu lui en parler ? Ou alors, il voulait juste ne pas le lui dire et garder cet atout dans sa poche jusqu’au dernier moment ? Ou alors, Gil estimait qu’il ne méritait pas la Greffe ?
Oulah, elle partait dans de trop grandes hypothèses là. Il fallait qu’elle se calme, et qu’elle se recentre surtout. Sérieux quoi…

Elle ne put s’empêcher cependant de couleur un regard vers Syles, essayant de le percer à jour un instant. Elle n’était en fait même pas sûre qu’il sache que c’étaient les Mentaïs qui accordaient la Greffe. N’avait-il jamais vu celle de Gil ? Ou en avait-il simplement rien à faire ?
Elle ne savait juste pas, et secoua la tête pour sortir ces pensées de sa tête.

* *

L’humeur de Kaünis ne s’était pas arrangée, et elle bouillait toujours de l’intérieur. Surtout que le froid de la nuit la piquait désagréablement, et qu’elle n’avait absolument rien à se foutre sur le dos désormais. Elle espérait trouver quelque chose sur la route, genre des campeurs à qui elle pourrait piquer un bout de tissus pour se couvrir un peu plus.

Donc quand ils s’approchèrent d ‘un camp qui avait l’air relativement grand - et surtout complètement immobile et silencieux - la jeune femme se tendit sur sa selle, incitant Voyage à se méfier elle aussi.
Mais tous les corps étaient inanimés, assis devant le feu ou alors en train de faire une grimace horrible, en cris silencieux vers le ciel.

Coulant un regard vers Syles, l’Envoleuse le considéra un instant, et elle put lire une once de fierté dans le regard du jeune homme.

- C’est toi qui a fait ça, pas vrai ?

Elle n’attendait cependant pas de réponse, et mit pied à terre avec souplesse, laissant sa jument brouter tranquillement à une vingtaine de mètres du campement.
En effet, tous les membres de cet équipage, si on pouvait appeler cela ainsi, étaient morts. Asphyxie ? Empoisonnement ? Il y avait un peu des deux, d’après ce que Kaünis pouvait observer. Et elle ne connaissait qu’une seule plante qui combinait ces deux “vertus”: le Datura. Un sourire entendu étira ses lèvres, et elle se dirigea dans une tente, soulevant les draps et ouvrant les sacs, pour finalement trouver une cape avec une capuche qu’elle passa sur ses épaules.

Remontant à cheval, la jeune femme réfléchit un instant, avant de mettre Voyage au pas. Se tournant vers Syles, elle pencha la tête sur le côté. Bon, apparemment, il n’était pas contre elle, et même mieux : il essayait de l’aider. Et en voyant ce campement si bien organisé, elle était partagée entre la colère qu’il ait pu la croire faible et la reconnaissance qu’il l’ai aidée.
Bon. Ok.

- J’me suis faite attaquer dans le village, par un mec qui disait avoir un lien avec les Frontaliers. Ça te dit quelque chose ?

Elle ne disait pas comment elle s’en était sortie, même si du coup cela pouvait dire qu’elle l’avait fait de manière frontale et pas par surprise ou de façon mesquine. Peut-être que Syles se méfierait plus d’elle par la suite, et déciderait qu’elle n’avait pas besoin d’aide ?

- Pourquoi tu m’suis d’ailleurs ??

Un peu trop brutale et abrupte, voire agressive, dans sa question… Kaünis ne se reprit pas. Parce que tout ça commençait sérieusement à lui foutre les nerfs en pelote, et elle avait besoin de se défouler sur quelque chose.
Ou quelqu’un.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 739
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Lun 15 Fév 2016, 16:31

Syles aurait normalement rit, puis demandé à quelle question il devait répondre en premier. Normalement. À la place, il grinça des dents avec une certaine colère dans les yeux.

Pour ta seconde question, je te suis parce que j'ai décidé de te suivre tient... Tu as besoin d'une raison pour faire ce que tu veux, toi? C'est ce que je pensais.

Version courte de la réponse à ta première question, tu est dans la merde. Version moyennement longue, jusqu'à ce que tu découvre qui t'en veux à la citadelle, te pointe là bas puis le défi en duel pour l'égorger publiquement question d'envoyer un message clair, tu vas avoir de plus en plus d'emmerdeurs de ce genre et d'autre types qui vont finir par te retrouver avec l'ordre de t'égorger, possiblement de te faire souffrir avant.


Le jeune homme soupira, il avait donc eu raison de s'inquiéter légèrement... Si ils étaient attaqués à la fois par des frontaliers venus pour elle et pour lui... Ça ne serait pas facile de se sortir d'un tel pétrin.

En passant, si tu te pointe à la citadelle tu auras le temps qu'il te faut, celui ou celle qui t'en veux engage ces types parce qu'il veux être intraçable... En d'autres mots, il ne se risqueras pas à t'attaquer si tu est à la citadelle, c'est trop risqué...

Ah et pendant que j'y pense, t'est pas la seule à y être, dans la merde... Dans mon cas c'est une emmerdeuse de première classe.


~~~

And that's why they call me
Bad Company
I can't deny
Bad Bad Company till the day I die
Until the day I die

~~~

Il n'y avait pas eu d'attaque... Et le silence qui pesait depuis un bout de temps entre les deux envoleurs n'en était pas un de malaise, mais plutôt un silence entendu. Parce que c'était trop calme, parce qu'au fond c'était trop facile. Parce que l'envoleuse savait ce qu'elle transportait et la valeur de la bourse, parce que l'apprenti s’imaginait la dite valeur sans pour autant poser de questions.

Il y avait quelque chose dans l'air aussi, un léger relent de cendres, une odeur à la fois acre et douce de viande à la broche. Si c'était des attaquants, se dit Syles, ils étaient vraiment stupides, ou du moins mal organisés, pour ne pas avoir prévu de nourriture sans odeur. Le vent poussait les sons et la dite odeur dans les narines des alliés du moment, faisant s'agiter légèrement leurs chevaux qu'ils calmèrent rapidement. Sois il ne se passerait rien et ils atteindrais leurs destination... Quand Kaünis le lui dirait, sois ils se feraient attaqué par un groupe d'imbéciles aigus du dernier ordre... Ou bien sinon ils se feraient attaqués par un groupe assez grand pour ne pas s'être inquiéter de leur faire savoir leur présence. L'apprenti préférait nettement la première ou la seconde option, mais ne pariais pas dessus.

Peut-être aurait-il dut parlé plus amplement avec la jeune femme, question d'essayer de savoir qui lui en voulait à ce point... Comme ça, il aurait au moins pu réduire le nombre d'options selon les ressources de la dite personne...

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Lun 15 Fév 2016, 21:02

[ Je me suis un peu emballée, s'il y a un truc qui ne te va pas, MP ! ^^ ]







Tiens tiens, il semblait en colère. Elle pouvait la reconnaître, la colère, nichée dans un éclat de ses yeux. Elle la connaissait si bien, cette colère… Elle l’avait toujours chérie, puis elle en avait eu peur, et maintenant elle la chérissait à nouveau. C’était plus d’elle-même qu’elle avait peur… Mais doucement et sûrement, elle se remettait sur les rails ; et puis n’avait-elle pas utilisé au moins trois fois sa greffe depuis qu’elle avait rejoint la caravane ? Cela prouvait bien qu’elle s’y faisait. Et qu’elle s’habituait à cette déferlante de pouvoir pur qui la traversait.

- Pour ta seconde question, je te suis parce que j'ai décidé de te suivre tient... Tu as besoin d'une raison pour faire ce que tu veux, toi? C'est ce que je pensais.

Kaünis fronça les sourcils : c’était pas une réponse ça.
Ou enfin, si, mais cela ne l’avançait pas spécialement. Et non, elle n avait pas besoin d’une raison pour faire ce qu’elle voulait, juste d’une pulsion généralement…
Donc quoi, il avait des pulsions qui le poussaient à la suivre ? C’était vraiment bizarre dit comme ça !

Elle était dans la merde, ça elle le savait déjà. Pas besoin de sortit des jupons de Merwyn pour le deviner, et puis vu le nombre de gens qui les avait attaqués les deux derniers jours, franchement…
L’Envoleuse serra les dents : de plus en plus d’emmerdeurs dans ce genre-là ? Sérieux quoi  ! Elle n’était pas de taille à lutter contre plusieurs, en tout cas pas en combat loyal, et si elle devait tous les éliminer, elle devrait se débrouiller pour que rien ne fuite sur sa greffe.
Sinon, elle ne serait plus dans la merde, elle y nagerait !

- Ah et pendant que j'y pense, t'est pas la seule à y être, dans la merde... Dans mon cas c'est une emmerdeuse de première classe.

La jeune femme coula un regard dans la direction de Syles, se demandant dans quelle type de merde était Syles. Il venait de parler d’une nana, donc..? Donc rien. Elle ne pouvait rien conclure.
Se mordant l’intérieur de la lèvre, l’Envoleuse laissa ses pensées se disperser dans l’air de la nuit. Le silence ne la gênait pas, et elle n’éprouvait vraiment pas souvent le besoin de parler, comme pouvait en attester Gil. Donc juste avancer dans la bonne direction, cela lui allait bien.

Jusqu’à ce qu’une odeur fumée s’insinue dans ses narines, leur indiquant à tous les deux qu’il y avait un campement de ce côté. Un campement qui n’avait pas peur des représailles. Fronçant les sourcils,la jeune femme fit passer sa jument à plus de cinquante mètres de la source de l’odeur, échangeant un regard avec Syles. Mais ils ne s’arrêtèrent pas… Et même, Kaünis talonna sa monture une fois qu’ils furent hors de portée des oreilles des campeur, qui s’élança au galop.

Son père lui avait montré de manière très précise la maison où elle devait déposer les Sphères Graphes, et d’après les images, ils n’étaient vraiment plus très loin.

- Ça te dérange de m’attendre là ? lança-t-elle à l’adresse de Syles, alors qu’elle poussait une dernière fois sa jument pour enfin découvrir la silhouette de la maison accrochée aux parois verticales des Frontières de Glace.
Voyage ne s’arrêta pas, et freina seulement quand elle fit un virage à angle droit juste devant la porte d’entrée. Décrochant avec efficacité la bourse remplie de Sphères Graphes, l’Envoleuse sauta à terre, laissa sa jument prendre de la distance - au moins, il y avait moins de chance qu’on la repère.

Elle toqua à la porte. Deux fois.
Cette dernière s’ouvrit brusquement, et un homme entre deux âges la détailla, regarda dehors avec méfiance, avant de la presser de rentrer, ainsi que Syles. Kaünis serra les dents.
- Toi là-bas, pareil. Arrive vite.
Ils s’engouffrèrent dans la maison, mais Kaünis resta sur ses gardes.

- Kaünis !
- Papa ?


L’Envoleuse s’avança vers son paternel, qui lui sourit.

- Je le savais.Ta mère ne voulait pas me croire.
- Bah quand même !


Le sourire de son père s’étira un peu plus, et il posa son regard vers Syles. Soudain mal à l’aise, Kaünis se tendit légèrement, se forçant à respirer.

- Faut croire que cet imbécile de Gil sait y faire, finalement, avec ses apprentis…

La jeune femme croisa ses bras sous sa poitrine avec un sourire en coin, avant de les dénouer et de faire tomber la bourse bien remplie dans la paume du Mentaï.

- Au fait, voici Ren Vil’Hyurow. Il est notre lien avec les Raïs et les habitants des Septentrions.
- Bonjour Kaünis. Enchanté de faire ta connaissance.


Kaünis hocha la tête, mais Ren ouvrit sa paume vide, et soudain une rose y apparut, sans épine. Elle ne put retenir un long soupir, lança un regard noir à son père qui se contenta de hausser les épaules.
Grrrmphh.
Certes, Ren devait avoir... même pas cinq ans de plus qu'elle, et il était pas désagréable à regarder. Mais là, elle en avait sa claque, bordel !

- J’ai été attaqué par des affiliés-Frontaliers. C’est quoi cette histoire ?

Voïmakas fronça les sourcils brusquement, et Ren eut un petit mouvement de surprise du menton. Ah. Bah eux non plus ne savaient pas. Elle était vraiment dans la merde alors.

- Besoin d’aide ?
- Non, non.


L’Envoleuse coula un regard vers Syles. Et si c’était à cause de lui ? Il avait dit qu’il avait des soucis aussi de ce côté-là. Des mecs mal informés les voyant voyager ensemble pourraient penser qu’elle serait plus facile à atteindre que lui, et qu’il pouvait tenir à elle. Et donc s’en prendre à elle.

- Mais on a des choses à régler.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 739
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Lun 15 Fév 2016, 23:37

Syles allait attendre dehors, comprenant que l'objet de la mission de Kaünis ne le regardait pas, mais il se fit interpeller et entra donc, s'installant dos à un mur non loin de la porte, y prenant support en croisant les bras pour attendre, ne faisant qu'un petit signe de tête en substitut d'un ''salut'' quand un homme, apparemment le père de Kaünis, le regarda. La remarque sur Gil, surtout le mot ''Imbécile'', fit apparaître un sourire sur le visage du frontalier.

Les hommes eu l'air surpris quand Kaünis mentionna ses problèmes avec les frontaliers, ce qui voulait dire qu'il s'agissait d'un problème plus personnel... Quand elle dit, après coup, qu'ils avaient des problèmes à régler il arqua un sourcil. Il n'avait pas encore décidé si il passerait bien à la citadelle et puis--- Non. Il lui avait dit qu'il avait des problèmes et il s'était dit qu'il pourrait légèrement l'aider puisqu'il connaissait la plupart des gros joueurs de la politique frontalière... Autant dire qu'il avait déjà accepté l'idée d'aller à la citadelle avec elle si c'était nécessaire

L'apprenti soupira. Il n'avait vraiment aucune envie de s'emmerder avec la politique frontalière et tout, aussi réglerait-il son compte à Kalen, puis foutrait-il le camp sans demandé son reste... Mais oui, comme si cela pouvait être aussi facile.

Son retour allait faire des vagues, après tout il n'avait été exilé que pour évité d'avoir à le séparer de sa famille. Si il en faisait la demande, toute les possessions de la ligné Agarest lui serait remises, étant le seul survivant. Il savait que personne n'avait le droit d'y toucher avant qu'il ais dit qu'il n'en voulait pas ou que 25 ans sois passées, puisqu'il serait alors considéré sois mort sois exilé permanent. Et dans toutes ces choses dont il ne voulait point une seule demandait son retour, la lame de sa mère. Il n'avait que faire du reste.


~~~

Ils étaient de retour sur la route, en sens inverse cette fois, tout deux silencieux, comme semblait être leur habitude, depuis leur départ quand Syles prit la parole.

As-tu une idée de pourquoi un frontalier t'en voudrais? Je connais pas mal de monde, à la citadelle, peut-être que je peux te donner une piste sur qui est derrière tout ça...

Sinon la seule conviction que je peux te donner est qu'il ne s'agit pas d'une certaine ''Dame Kalen''.


Le garçon eu presqu'un rictus en prononçant le mot ''dame'', vampire aurait été un mot plus approprié pour la femme. Dire qu'elle avait son age et, déjà, était considéré très influente. Si il ne se présentait pas, elle se ferais donné toute les richesses de la ligné de Syles au bout des 25 ans. Cette pensé finit de tiré une grimace au frontalier, dire qu'il avait passé si près de finir marié à une telle vipère. Serte, c'était un mariage arrangé, de politique et organisé sans l'accord des jeune gens, mais il était sûr qu'elle aurait bien aimé mettre ses sales pattes sur les connections et les secrets des Agarest.

Elle pensait probablement qu'il était mort, ou sur le point de l'être, puisqu'il avait envoyer un faux rapport d'un des hommes l'ayant attaqué plus tôt... Et il était impatient de voir la tête de la femme quand il se présenterait pour voir son statut d'héritier frontalier réstoré (Question d'avoir accès au affaires de sa mère.) et qu'il s'empresserait de la défié en duel comme son premier acte après avoir son honneur réstoré. Les fautes de son pères n'ayant pas d'effet sur son statut à lui, il retrouverait tout le prestige de la famille de sa mère. Autant dire qu'elle ne pouvait pas refusé le duel sous peine de tout perdre. Ce nouveau prestige lui permettrait aussi de faire appel à une ou deux faveurs pour savoir qui en voulait à Kaünis, maintenant qu'il y pensait... Et puisqu'il n'avait pas du tout l'intention de devenir guerrier frontalier, autant utiliser ses ressources à la citadelle pour aider la jeune femme.

Il ne la connaissait pas asser pour dire qu'elle avait mérité sa confiance, ou même son aide, par les actes seuls. Mais elle lui avait donné de quoi embêter Gil et elle avait, par le passé, été l'apprenti de l'homme, elle aussi. En d'autre mots, il considérait qu'il pouvait lui faire confiance tant qu'elle n'avait pas de raisons de le tuer. Et puis avec toute les munitions qu'elle lui avait donné, il pourrait donné un bon mal de crâne à gil... ''J'ai rencontré Kaünis, pourquoi tu ne m'as pas envoyé voir les Mentaïs? Ou parlé d'eux, tient...'' Oh ce serais doux que de voir son visage... Bon, il n'avait aucune idée de ce pourquoi il aurait du voir les Mentaïs, mais ça Gil ne le saurait pas avant qu'il ne le lui dise. De telle munitions valait bien un peu d'aide, non?


HRP:
 

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Mar 16 Fév 2016, 01:00

Ouais, elle l’avait inclus dans le “on”. Mais c’était lui qui l’avait cherché hein ! Après tout, il voulait absolument la suivre sans lui dire pourquoi, donc voilà, elle lui rendait la monnaie de sa pièce. * Et toc ! *
Laissant son père et Ren dans la maison, Kaünis et Syles en sortirent pour prendre la direction de la Citadelle. Voyage arriva au trot quand sa cavalière la siffla doucement, et elle mit le pied à l’étrier souplement.

- As-tu une idée de pourquoi un frontalier t'en voudrait? Je connais pas mal de monde, à la citadelle, peut-être que je peux te donner une piste sur qui est derrière tout ça… Sinon la seule conviction que je peux te donner est qu'il ne s'agit pas d'une certaine ''Dame Kalen''.

Kaünis secoua la tête.

- Non, absolument aucune idée.

En disant cela, la jeune femme réalisa qu’en réalité, la seule chose qu’elle pouvait voir en relation avec la Citadelle, c’était quand elle avait croisé Maïeul quelques mois plus tôt. Maïeul, en même temps qu’une Marchombre : Syndrell et ses cheveux bleus. Mais elle ne voyait absolument pas en quoi cela aurait pu migrer en tentatives d’en vouloir à sa vie, c’était un fait.
Fronçant les sourcils, Kaünis poussa un soupir.

- En fait, j’ai jamais eu q’un seul lien avec la Citadelle : y’a quelques mois j’ai croisé la route d’un Frontalier. Un certain Maïeul.

Elle n’ajouta rien, se contentant de laisser un nouveau silence s’installer entre eux.
Si cela disait quelque chose à Syles, il lui en ferait part de toutes façons, non ?
Mais franchement, même en partant dans des idées saugrenues, elle ne voyait pas de réelle raison que les Frontaliers auraient voulu s’en prendre à elle. Parce qu’elle leur avait jamais fait quoi que ce soit ! Ou alors, c’était peut-être sa mère qui avait des soucis avec les Frontaliers ?
Parce que bon, c’était vrai que cette mission était un peu… simpliste. Pourquoi son père ET sa mère s’étaient-ils concertés pour la lui attribuer dans ce cas ?

Franchement, c’était à ne plus rien y comprendre.
Et à devenir parano.

- Mais franchement, je vois pas pourquoi il m’en voudrait… finit-elle par murmurer du bout des lèvres.

Ça la gonflait royalement. Sérieusement quoi !!
Si elle pouvait balancer son poing dans la figure de quelqu’un, cela serait un véritable soulagement. Voyage s’ébroua sous elle, et l’Envoleuse desserra ses cuisses qu’elle avait contractées malgré elle, s’excusant auprès de sa monture d’une légère carresse juste au dessus du garrot.

- Tu viens de là-bas que tu as l’air de les connaître si bien ?

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 739
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Mar 16 Fév 2016, 02:41

Syles ne connaissait pas Maïeul... En même temps, si il avait eu un nom de famille, ça aurait pu aider... Enfin bon... La question sur la citadelle tira un petit sourire à Syles avant qu'il ne réponde.

Les Agarest sont une lignée frontalière, oui. Je suis né à la citadelle et j'y ais grandi pendant une bonne partie de mon enfance.

L'apprenti se demanda un instant ce que cette information ferais à Kaünis. Certains se serait méfier, qu'est ce qui pourrait amener un frontalier à devenir envoleur après tout? C'était carrément faire une croix sur son sens frontalier de l'honneur par définition. Et si ça ce savait, il perdrait toute chances de se faire réintégrer dans la communauté citadelle un de ces jours.

Peut-être ne s'en rendait-elle pas compte, mais il lui donnait les outils nécessaires pour détruire tout ses plans. Une preuve de confiance, au fond. Il respira un bon coup, espérant ne pas avoir fait une énorme boulette en révélant un tel détail.


Puisqu'il semble que nous y allons ensembles, tu seras d'autant plus assurée d'avoir la paix... Je n'y ais peut-être pas été depuis un bon moment, mais mon nom as néanmoins un certain poids. Si quelqu'un t'attaque ou t'importune alors que tu est invitée des Agarest, ils risqueraient une bonne vieille guerre intérieure. Et personne ne veux de ça.

Au fond, ils seraient peut-être plus en sécurité près de leurs ennemis respectifs qu'où que ce soit d'autre. Kalen ne s'attendais pas à le voir arrivé, encore moins accompagné. Autant dire que même elle y penserait à deux fois avant d'être ne serais-ce qu'hostile envers l'un d'eux.

Plutôt marrant, la forteresse de son assaillant devenait le seul endroit ou le dit assaillant ne pouvait pas le toucher. Syles aimait bien cette idée, ça donnerait une bonne leçon à Kalen tient, ne pas s'en prendre à quelqu'un qui ne vous veux rien et n'as rien à perdre...

Même si, désormais il avait quelque chose à perdre: Sa liberté, ses cours, le plaisir d'embêter Gil... Tant de raisons de la retrouver pour mettre fin à tout cela. L'apprenti pensa un instant à son maître, la dernière fois qu'il l'avait vu celui-ci lui avait seulement dit qu'il avait quelque chose à faire... Et le frontalier comptait bien le questionner la dessus aussi... Au fond il devait en finir et sortir de la citadelle en vie, il le devait pour pouvoir embêter Gil avec ses questions incessantes...

Et peut-être un tout petit peu pour ne pas le décevoir, aussi.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Mar 16 Fév 2016, 03:03

Les Agarest sont une lignée frontalière, oui. Je suis né à la citadelle et j'y ai grandi pendant une bonne partie de mon enfance.

Kaünis leva un sourcil en direction de l’apprenti Envoleur.
Ah, bon, d’accord pour la lignée Frontalière. Mais du coup, cela voulait dire qu’en effet, il pouvait être lié à ce que le mec qui l’avait attaquée dans l’auberge lui avait dit… Non, mais c’était pas cohérent, cette histoire. Pourtant, l’Envoleuse ne put s’empêcher de se demander pourquoi il s’était barré de la Citadelle pour descendre dans le Sud, mais surtout comment il s’était retrouvé chez les Mercenaires du Chaos ?!
Elle coula un regard vers lui. Malgré elle, elle détailla un peu trop son visage, et surtout le tatouage sur sa joue. Est-ce que cela avait un quelconque rapport avec son départ de la Citadelle ? Un tatouage, cela avait toujours un sens un peu trop profond, et même si les gens qui les côtoyaient pouvaient en deviner plus ou moins la signification, ce n’était qu’une partie immergée de l’iceberg.

Un sourire dessina une fossette dans le creux de la joue de Kaünis quand elle se remémora la fois où Gil lui avait demandé la signification du sien. Mais son sourire s’effaça vite quand ses pensées la conduisirent tout droit vers Nana, et elle secoua la tête vivement, faisant virevolter ses cheveux. Syles termina de la tirer de ses vagabondages spirituels.

- Puisqu'il semble que nous y allions ensemble, tu seras d'autant plus assurée d'avoir la paix... Je n'y ai peut-être pas été depuis un bon moment, mais mon nom a néanmoins un certain poids. Si quelqu'un t'attaque ou t'importune alors que tu es invitée des Agarest, ils risqueraient une bonne vieille guerre intérieure. Et personne ne veut de ça.

A nouveau, Kaünis tourna la tête vers le jeune homme, et plissa légèrement les paupières. Elle se demanda pourquoi Syles y retournait, au fond. Régler quelque chose, évidemment, mais dans ce cas, pourquoi en était-il parti ?
Boah, c’était pas ses affaires, après tout. Elle était déjà suffisamment dans la merde comme ça, autant de pas s’y enfoncer plus.


* *


Ils arrivèrent moins de deux heures plus tard devant la porte principale de la Citadelle, et Kaünis mit pied à terre, resserrant les pans de la cape qu’elle avait volée autour de ses épaules pour cacher le fait qu’elle était à moitié nue en dessous.
Coulant un regard vers Syles, elle se mordit la lèvre inférieure, signe qu’elle était suffisamment perturbée pour ne pas vouloir prendre les devants, pour une fois.
Elle redoutait un peu de rentrer dans cet endroit, en réalité.
Alors que quelques mois plus tôt, elle aspirait à venir pour se mesurer à un vrai Frontalier, son combat contre Maïeul l’avait largement refroidie - elle s’était faite correctement remettre à sa place. Ce n’était pas le seul combat qu’ils avaient mené, certes, et le second elle l’avait gagné haut la main… Mais elle n’était pas sûre que cette victoire-là comptait vraiment côté confrontation d’honneur.

Elle comptait peut-être, finalement, un peu trop sur sa Greffe, pour la tirer de situation délicates ? Et sur sa condition de jeune femme relativement jolie pour que ces primates d’hommes se laissent toujours finalement distraire, ne serait-ce qu’un instant, pour qu’elle puisse prendre le dessus.

Une moue sceptique sur les lèvres, elle poussa un soupir. Attendit que Syles se lance.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 739
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Mar 16 Fév 2016, 04:03

Syles, contrairement à Kaünis, s'assura de découvrir son visage au mieux en s'approchant de la citadelle, deux gardes bien armés encadrait la porte, ce qui n'était pas étonnant puisque c'était le cas dès que quelque chose de semi important se produisait dans l'enceinte. L'un d'eux les remarquas, ouvrit la bouche, la referma, étudia Syles puis écarquilla les yeux avant de courir à l'intérieur avec l'air d'avoir vu un fantôme. Le jeune homme sentit un sourire se former sur son visage, amusé par la réaction de l'homme qu'il avait légèrement reconnu.

Le second garde, lui, fut beaucoup moins formel et l'interpella avec un air très content.


Agarest! Ah, c'est bon de te voir, vieil enflure! Je le savais bien que tu ne crèverais pas comme un chien, moi! C'est Kalen qui vas être contente! Elle avait reçue des rapports de ta mort.

Le frontalier serra l'homme dans une étreinte rapide avant de répondre, assez heureux de retrouver son vieil ami.

Miran, ça fait mal de le dire, mais c'est bon de te voir, emmerdeur vas! Je vais avoir besoin des quartiers de ma famille, les deux chambres principales pour moi et mon amie. Et je ne veux pas savoir si je n'ais pas encore remplis les formalités, nous savons tous que tout ça me revient. Tu as encore les clefs?

Le jeune garde eu un rictus amusé sur le visage. Syles lui avait donné les seuls clefs des quartiers Agarest avant de se tiré, et comme défoncé la porte était hors de question, personne n'y était entré depuis un sacré bout... Personne sauf lui même, qui s'assurait que le ménage sois fait et les chambres fin prêtes pour le jour ou son ami d'enfance reviendrais. Peu de temps après, les deux envoleurs entraient dans la citadelle, faisant tourné les regards, autant pour Syles que pour la jeune femme le suivant.

Le jeune homme ne s'arrêta pas, prenant un couloir familier puis un escalier avant de rapidement déverrouiller une porte et de s'y engouffrer, la refermant derrière la jeune femme.

La porte débouchait sur une énorme salle circulaire avec un sol recouvert d'un grand tapis représentant des armoiries derrière lesquelles des ailes avaient été ajouté, apparemment à la vas-vite. L'endroit était luxurieux, avec d'autres portes à gauche et à droite.


Les chambres sont passé la porte à gauche, les deux première portes. Il devrait y avoir des vêtements dans celles-ci pour remplacer ta chemise. La porte au fond du couloir est la cuisine, bien qu'elle doit être vide. Prends tout ce dont tu as besoin. À droite c'est l'armurerie de famille, la bibliothèque et le salon.

Le salon as été transformé en salle de rangement depuis bien longtemps, ma mère n'aimait pas beaucoup cet endroit, top luxueux pour elle. Enfin bref, nous ne sommes pas ici pour s'asseoir et parlé autour d'une tasse de thé de toute façon.

Je vais bientôt être réintégré en tant que frontalier à part en tier, à partir de là j'aurais accès aux espions et tout ça. Ce sera le moment où l'on pourras se renseigner sur les personnes qui pourrait t'en vouloir. Si tu veux, fait ta propre enquête, provoque un peu, voie qui semble trop gentil avec toi. Tu est une inconnue ici, une invitée, certes, mais une inconnue. Si quelqu'un te traite comme si tu était importante sans semblé être dérangé par cela, alors tu auras trouvé la première pierre du chemin.

Si quelqu'un essaie de te défier en duel rappelle toi que tu peux refuser. Tu n'est pas frontalière, ton honneur et ton nom n'en on donc rien à faire. Bon, je crois que ça couvre le tout.


Le frontalier se dirigea vers l'armurerie, cherchant l'épée de famille, une arme unique faite selon une technique très vieille, deux épées liées au manche qui créait une vraie tornade d'acier quand elle était utilisé par une main habile. L'arme ne semblait pas se trouvé dans la salle, Syles en sortit donc, pensif, avant se retrouver devant Kaünis, ayant abandonné sa cape pour des vêtements trouvé dans la chambre probablement, face à un homme dont le visage était caché par une capuche qui se tenait debout devant elle, dans ce qui semblait vaguement être une garde de combat, avec quelques coupures sur ses vêtements, il semblait ne pas avoir l’avantage. Kaünis ne semblait pas blessé, mais néanmoins fatigué.

Eh, l'emmerdeur à la capuche, tu dit ce que tu fait ici, pourquoi tu cherche à te battre avec mon invitée et tu t'excuse de quinze façons différentes, sinon je t'envoie rejoindre tes ancêtres par la baie vitrée. T'as quarante cinq secondes mon gars.

À croire que Gil déteignait sur ses apprentis, surtout sa tendance à attiré les problèmes.

Alors c'est comme ça que tu me parle maintenant?

Syles s'approcha à grand pas, arracha la capuche de l'homme de son crâne, révélant un homme dans la trentaine avancé, cheveux blonds, yeux noisettes... Avec un tatouage presque identique à celui de Syles. L'homme souriait, mais se prit une paire de claques avant de se faire piquer son arme, une étrange épée à deux lames, que l'apprenti lui prit avant de se tourné vers Kaünis d'un air exaspéré.

Ce grand con, là, c'est Drake, Valen Drake. Il me donnait des cours quand j'était ici. D'un coté j'aurais préféré évité d'avoir à m'encombré de sa présence, d'un autre c'est un vrai fantôme, ce type. Si quelqu'un peux te dire qui t'en veux ici, c'est lui.

Un détail frappa les pensées de Syles, qui n'en laissa cependant rien paraître... Et si Drake était un envoleur? Ceci expliquerait cela... Encore qu'il en doutait fortement, l'homme était bien connu comme un frontalier qui apparaissait ici et là, mais qui avait un honneur intacte, malgré ses nombreux duels...

Et le jeune homme avait presque envie de compléter sa menace en le foutant au travers de la baie vitré.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Mar 16 Fév 2016, 04:36

Elle connaissait ce type.
Ou en tout cas, elle était sûre de l’avoir déjà croisé. Elle en aurait mis sa main à couper au feu. Oui, les deux à la fois. Ses yeux, délicatement ourlés, provoquaient un fort écho dans la tête de Kaünis, mais elle n’arrivait clairement pas à le remettre dans le contexte où elle l’avait déjà vu.
Et cela l’agaçait prodigieusement !

Pourtant, la jeune femme resta en garde, même si les manches trop longues de la chemise qu’elle avait récupérée dans l’armoire de la chambre que lui avait désignée Syles la gênaient pour attaquer. Elle ne se laisserait pas faire, et elle avait l’intime conviction que ce mec lui planterait un poignard dans le dos à la moindre occasion.
Se ramassant sur elle-même, parée à une nouvelle attaque, elle entendit Syles entrer dans la pièce et s’avancer vers eux.

- Eh, l'emmerdeur à la capuche, tu dis ce que tu fais ici, pourquoi tu cherches à te battre avec mon invitée et tu t'excuses de quinze façons différentes, sinon je t'envoie rejoindre tes ancêtres par la baie vitrée. T'as quarante cinq secondes mon gars.

L’emmerdeur en question ne répondit qu’à peine à la provocation, et invectiva Syles d’un ton à la fois amusé et goguenard.
Hum. Décidément, il y avait beaucoup de choses qu’elle ne maîtrisait pas ! Et ça la gonflait sérieusement. Mais au moins, elle s’était un peu défoulée en tapant sur l’autre imbécile - Valen Drake de son nom, d’après Syles.

Drake…
Drake comme Drake ?
Avalant une goulée d’air, Kaünis se redressa vivement, virevolta en arrière, alors que Syles n’avait même pas fini les présentations.

- … Si quelqu'un peut te dire qui t'en veut ici, c'est lui.

Kaünis eut une grimace mauvaise sur le visage, et redressa le menton en relâchant son corps, mais parée à toute éventualité.

- Bah pas étonnant, j’pense que c’est le principal intéressé…

Plantant son regard dans celui, noisette - mais oui, cette ourlure ! Elle en avait contemplé une similaire de très près pendant des mois et des mois ! - de l’homme, l’Envoleuse plaqua ses poings contre ses hanches, l’air à la fois sauvage, revêche, déterminé et démoniaque.

- C’est par rapport à Yan, c’est ça ?

Elle ne se serait jamais doutée que Yan ait grandi dans la Citadelle, loin de là ! Ils n’avaient jamais vraiment parlé de leur vie respective, et à vrai dire Kaünis s’en était fichue comme de sa première culotte.

- T’es qui, son frère  ?

Si c’était le cas, elle ne savait pas trop ce qu’elle devait en penser. Est-ce qu’il était au courant que c’était elle qui avait tué Yan ? Et la manière dont elle l’avait tué ? Comprendrait-il ce qu’il s’était passé ? Voulait-il éponger l’honneur de ce crétin et pervers de Yan ?

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 739
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Mar 16 Fév 2016, 05:27

Et toi, tu doit être sa meurtrière... Si j'avais su que je te retrouverai ici, au même endroit que Syles...

Drake poussa une main dans ses cheveux, faisant une mine exaspérée puis passant une main fatigué sur son visage avant de laissé tombé son large manteau de cuir sur une table non loin, révélant ses vêtements de cuir souples et ses bras légèrement musclés, ainsi qu'une lame droite à sa taille.

Bon, là ça rend tout compliqué... Si je te laisse partir, l'honneur de ma famille seras entaché... D'un autre coté, si je te défi, la maintenant, rien ne t’empêche de refuser. Et, même si tu accepte et que je réussis à m'en sortir, Syles, ici présent, n'auras rien à faire ou à dire que tout les alliés de la ligné Agarest voudrons ma mort pour avoir tué un invité de la prestigieuse famille...

Il semble que je ne puisse pas me sortir de ce pétrin sans y perdre des plumes. Si tu dois savoir--


Syles, que Drake, ayant toute confiance en lui, avait dépassé depuis un moment, frappa l'homme à la nuque du plat de la main d'un air ennuyé, le laissant s'écraser par terre sans le ralentir.

Ironique, c'est lui qui m'as montré à faire ça... Bon, tout ça c'est joli, mais moi j'en ais rien à foutre de ce qui l’accommode. Pour l'instant, il est le seul qui peux te dire si d'autres hommes viendront pour toi, alors ce que tu en fais, c'est ton choix. Moi, il m'emmerdait avec son blabla.

L'apprenti disparu dans la porte de droite puis revint avec une bonne longueur de corde qu'il utilisa pour attacher l'homme et le bailloner.

Bon, pour l'instant il vas resté bien sage pendant que tu décide ce que tu veux faire de lui. Si tu veux l’interroger tranquille, je recommande l'aire de rangement. Y'as pas grand son qui peux en sortir.

Le garçon fit disparaître le manteau de l'homme et, par la même occasion, sortit une ceinture étrange qu'il ajusta dans son dos pour y placé l'épée subtilisé, qui y tenait parfaitement sans pour autant semblé facile d’accès à quelqu'un ne portant pas la dite ceinture sur son propre dos. Il prit place sur une chaise, attendant à moitié la décision de Kaünis et à moitié que quelqu'un frappe à la porte pour lui annoncer qu'il était officiellement redevenu un frontalier.

Devant lui, au mur, était l'image d'une très jolie femme portant un collier en forme de croix identique à celui de Syles et ayant les même cheveux entre le noir et le bleu... Sur la toile à sa droite était représenté un homme assez beau lui aussi, avec de grand yeux profonds dont la couleur laissait paraître son lien de parenté avec l'apprenti. Un détail qu'il n'avait jamais vu, qu'il pouvait désormais voir mais ne vis pas, par faute de regarder le portrait, était présent sur la toile : Une partie repeinte au niveau de la joue droite. Une forme camouflé du mieux que l'on pouvait à la vas-vite. Une paire d'ailes.

Drake se réveilla lentement, remuant, surpris d'être ligoté, puis lançant un regard noir à Syles, l'invectivant dans son bâillon, ce qui ne fit sortir qu'une file de son incompréhensibles.


Oh la ferme, tu n'avais qu'à ne pas baissé ta garde. Comme si j'allais me gêner, tient. Tu sais, il n'y as pas qu'à la citadelle qu'un jeune frontalier exilé peux trouvé refuge. Je ne suis revenu que pour la lame et Kalen, puisque tu avait la première et que tu était responsable des problèmes de Kaünis, semble-t-il, c'était d'une pierre deux coups.

Maintenant, elle vas décider si elle veux te demander quelque chose ou juste en finir. Si elle le souhaite, elle vas enlevé ton bâillon et tu vas répondre... Parce que nous savons tout deux que la salle de rangement est presque insonorisée. Et aussi parce que moi je sais de quoi elle est capable, et tu ne veux pas qu'elle décide de te forcer à répondre. Donc pour l'instant, la ferme.


L'homme se tut, tel qu'ordonné, ne cessant néanmoins de lancer des regards noirs au deux jeunes gens.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Mar 16 Fév 2016, 05:57

Oulah.
Kaünis s’attendait à ce qu’il démente ou alors qu’il lui saute dessus sans vergogne, mais non… Le mec commença, réellement, à discuter. A partir dans tous les sens. Elle tenta de lire dans son bric-à-brac de mots, comprit qu’il ne pouvait pas faire comme il l’aurait entendu à cause d’histoires d’honneur et de duels, et enfin quand il allait peut-être - peut-être seulement ! - raconter un truc intéressant, Syles le coupa dans son élan en le frappant à la nuque pour lui faire perdre connaissance.

Kaünis lança un regard noir à l’apprenti Envoleur, et celui-ci tenta de se justifier.
- ... Bon, tout ça c'est joli, mais moi j'en ais rien à foutre de ce qui l’accommode. Pour l'instant, il est le seul qui peux te dire si d'autres hommes viendront pour toi, alors ce que tu en fais, c'est ton choix. Moi, il m'emmerdait avec son blabla.
- En même temps tu l’as coupé au moment où il aurait pu donner des infos intéressantes !


Elle n’était pas sûre que Syles l’ait entendue, car il était allé dans une autre pièce entre-temps, pour récupérer de la corde et un bâillon, et s’occuper de Valen.

Ce dernier ne se réveilla que quelques minutes plus tard, attaché solidement à une chaise, et tenta de parler… En vain.
Kaünis, bras croisés sous sa poitrine, le regard frondeur et le menton contracté, observait la scène avec intérêt. Et écoutait attentivement.

- … Et aussi parce que moi je sais de quoi elle est capable, et tu ne veux pas qu'elle décide de te forcer à répondre. Donc pour l'instant, la ferme.

Oh, non, il ne savait pas de quoi elle était capable. Pas entièrement. Pas dans les détails. Pas dans l’imaginaire comme celui de Valen, en tout cas : s’il avait vu l’état du corps de son frère, il devait se poser vraiment beaucoup de questions… Et rien que cette pensée éclaira un sourire torve sur le visage de l’Envoleuse.

S’approchant de lui avec détermination, elle lui arracha sans sommation le baillon, tirant un cri de surprise à Valen.
Laissant le pouvoir flirter avec sa conscience, Kaünis s’humecta les lèvres avec délectation. Cela allait lui faire du bien, ce petit intermède. Et à présent, elle se fichait bien de ce que Syles pouvait voir ou pas, par rapport à sa Greffe : le pouvoir enflait en elle, et la puissance l’enivrait.

Une moue alambiquée sur les lèvres, l’Envoleuse tendit le bras pour glisser ses doigts sur les avant-bras ficelés de Valen. Un trait de glace fusa de la puple de ses doigts jusqu’à sa peau, lui dressant les poils en les givrant discrètement au passage.

- Donc tu es bien le frère de Yan ?

Valen ouvrit la bouche, la referma… Se contenta de hocher très vite la tête.
L’Envoleuse passa délicatement sa main dans les cheveux de l’homme, puis ses doigts sur la peau de son visage. Son pouvoir grondait au fond d’elle, mais elle le retint. Il en tremblait rien qu’à son contact.

- Donc tu sais de quoi je suis capable… T’allais dire quoi tout à l’heure ?
Sa question claqua brusquement dans l’air, explosant de colère contenue et vibrant comme un blizzard soudain.
- J’ai pas que ça à faire. Et au pire, je m’en tape. Y’a d’autres gens qui en sont après moi ?!
Kaünis se délectait de l’effet qu’elle faisait à l’homme. Il était plus âgé qu’elle, mais dans son regard elle pouvait voir toute son épouvante à l’idée qu’elle le gèle en entier… Comme son frère.
Alors, avec un sourire pervers, elle attendait avec impatience ses réponses.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 739
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Mar 16 Fév 2016, 15:08

Valen pestait intérieurement contre Syles, il avait apprit tellement de choses au jeune homme et c'est ainsi qu'il le remerciait? En même temps, cela prouvait bien qu'il n'était plus du tout attaché à la citadelle, ni par honneur ni par quoi que ce sois... Et au final, il avait apparemment trouvé quelqu'un qui pouvait lui apprendre des choses que même lui n'était pas capable de faire... Jamais il n'avait vu ou ressentit une telle chose : Il gelait sur place alors que la salle avait une température idéale... L'homme ne reprit la parole que lorsque la jeune femme lui en donna plus ou moins l'ordre en arrêtant de poser des questions, comprenant soudain à quel point la mort de son frère avait due être horrible.

Kalen. Elle... C'est elle qui pourchasse Syles, elle m'as aussi dit qu'elle savait qui avait tué mon frère et qu'elle s'occuperait de ça. Je... J'ai vécu ma vie loin d'ici, je m'en fou, moi de l'honneur...

Foutaise!

Syles avait interrompu l'homme avec un regard mauvais dans les yeux, le genre de regard psychopathe qu'il réservait aux gens comme Kalen et au menteurs de premier ordre, ceux qui se mentait à eux même pour sauver leur peau.

Si tu n'avais rien à foutre de l'honneur, tu te foutrais bien des multiples duels auquel tu participe et tu n'aurait pas attaqué en voyant Kaünis alors que tu n'était même pas certains de qui elle était. De plus, Kalen ne fait rien qui ne lui rapporte pas quelque chose. Par déduction, c'est donc toi qui lui as offert quelque chose pour son aide.

L'homme grinça des dents en essayant de défaire ses liens une fois de plus. Décidément, ce sale gamin le connaissait trop bien... Il avait participé à des guerres contre les raïs, avait combattu des pirates, avait vu la mort en face plusieurs fois... Mais jamais il n'avait fait face à un être comme l'envoleuse. Il ne savait pas ce qu'elle était, ni d'où elle venait, mais elle incarnait la mort. Elle n'était pas de ce monde, ce n'était pas naturel, de pouvoir gelé quelqu'un d'un simple touché!

... Pitié...

Le mot n'avait été qu'un couinement bref, pathétique. Valen n'avait jamais supplié qui que ce sois de sa vie... Mais là, il n'avait pas le choix.

Syles, lui, se cala de nouveau dans sa chaise, ennuyer par le spectacle, et commença tranquillement à revoir sa provocation en duel dans sa tête quand l'homme mit cartes sur table pour essayer de sauver sa peau.


Pour l'amour du ciel, Syles! Je suis ton oncle, tu ne vas pas me laissé périr comme ça, merde! Yan était le frère de ton père, ton vrai père! Ne me dit pas que tu t'en fiche!

Syles était sur le point de se lever pour allez voir ce qui prenait si longtemps pour qu'il redevienne officiellement frontalier, mais arrêta son chemin à mi-parcours, arquant un sourcil. Il savait que celui qui l'avait élevé devait bien être un père adoptif, sa mère et lui ne semblait s'aimer que quand ils n'étaient pas seuls après tout... Mais quand même, de là à dire que Drake serait son oncle... Au fond, ça faisait du sens. Pourquoi, sinon, serait-il sortit de nul part pour demandé à lui apprendre, à lui plutôt qu'à un autre, à se battre..?

Un sourire étira les lèvres de Drake, certains qu'il avait enfin trouvé comment atteindre le jeune homme... Sourire qui disparu lorsqu'il entendit la réponse de l'apprenti.


Ça explique beaucoup de choses... Mais cela veux dire que tu est aussi le frère de mon père, le frère de l'homme qui as fait un fils à ma mère avant de se tiré, la laissant à se débrouiller pour expliquer ça sous peine de perdre son honneur, ce qui aurait été grave pour une si grande combattante frontalière... J'ai tué mon père adoptif pour moins que ça, alors oui, je m'en ''fiche''... De plus cela pourrait n'être qu'une excuse pour tenté de t'échapper.

Je vais être clair : Je ne suis plus frontalier, je fait partit d'une autre caste, par conséquence, j'en ais rien à foutre de la supposé tache à l'honneur que ton sang ferait sur moi. Donc non, Drake, je ne t'aiderais pas. Trouver toi un autre échappatoire. Ou meurt, ça aussi ça me vas.


Le jeune homme s'en foutait royalement, de son père. Véritable ou non, il s'agissait pour lui d'un mot synonyme de souffrances, alors pourquoi devrait-il s'y attaché..? De plus, il n'avait aucune preuves que l'homme disait la vérité, son père ne lui ressemblait vraiment pas, au final, alors autant dire que c'était du bluff.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-16] All I want is to mess around [PV Syles]   Mar 16 Fév 2016, 20:15

[ Hum, alors je te laisse décider des révélations, ça sera plus drôle comme ça ! En tout cas, Kaünis se transforme en psychopathe, c'est officiel xD ]





♪ Would you mind if I killed you?
Would you mind if I tryed to cause you have
Turned into my worst enemy?
You carry hate that I feel
It's over now
What have you done? ♪


Il était le frère de Yan. Le frère de cette enflure, qui avait tenté de l'enchaîner à lui ; qui avait eut tellement confiance en lui et en sa propre greffe qu'il pensait pouvoir lui faire suffisamment peur pour qu'elle rende les armes, de trouille.
Pas de chance, sa greffe n'avait pas besoin qu'elle bouge quoi que ce soit pour prendre effet et s'épendre. Est-ce que le Mentaï qui la lui avait accordée avait pu anticiper ce genre de scénario ? Bien sûr que non. Quoi que ! Tous les Mentaïs la connaissaient, au moins de nom, et celui qui avait été dans la pièce ce jour-là semblait la suivre avec intérêt depuis son arrivée au Domaine.
Qui sait, peut-être avait-il compris que Yan tenterait de faire ce genre de chose, en tout cas il était sans aucun doute au courant de sa relation avec lui à l'époque.

Serrant les dents, Kaünis sentit ses ongles rentrer dans la peau tendre de ses paumes de main, et elle réprima la vague de pouvoir qui menaçait de la submerger. Sentant sa propre peau se recouvrir de nervures et quelques vaisseaux exploser au passage, l'Envoleuse prit une inspiration en serrant les dents et visualisa la porte dans son esprit.
Et toute la colère, la rage, qui battait son ouverture.

Son regard se planta dans celui de Valen, toujours attaché sur sa chaise. Il tentait de parler, mais à travers plusieurs expression insaisissables sur son visage elle vit clairement qu'il ne disait pas toute la vérité. Kalen ? Celle qui en voulait à Syles, donc ? Non, ce n'était pas cela. Il jeta son regard en bas à droite, signe clair comme de l'eau de roche qu'il mentait explicitement. Et que cela le dérangeait.
Cependant, apparemment Syles voyait aussi clairement dans son jeu, et cela tira un sourire satisfait à l'Envoleuse. Ils étaient bien lottis, tous les deux. Et efficaces. Ils formaient, en somme, une bonne équipe... Cette confiance étrange et étonnante qu'elle accordait à l'apprenti lui permit de repousser un peu la tempête de rage dans son crâne, et de refermer un peu le battant de cette porte.

- ... Pitié...

Reniflant d'un air dédaigneux, Kaünis attrapa ses cheveux à pleine main et lui tira la gorge en arrière. Son regard flamboya, mais elle contrôlait sa rage désormais. Elle se contenta de cracher sur l'homme pathétique qui demandait une clémence qu'il ne méritait juste pas.
Cependant, l'homme réussit à surprendre l'Envoleuse, qui relâcha sa prise pour tourner son regard vers son compagnon. Le dévisageant un instant, elle ne put retenir un sourire torve quand celui-ci eut terminé sa tirade.

- Donc non, Drake, je ne t'aiderais pas. Trouver toi un autre échappatoire. Ou meurt, ça aussi ça me vas.

Elle nota dans un coin de sa tête que Syles avait apparemment tué son propre père, car cela pouvait toujours être utile, et reporta toute son attention sur Valen, qui s'était mis à trembler.

- .. Je... Mais la jeune femme le coupa avant qu'il ne tente encore une fois de les embrouiller ou de jouer avec ce qu'il croyait être leurs émotions.
- Si tu me dis clairement qui est au courant et en a après moi, je te tuerai rapidement... Sinon...

Elle agita ses doigts à quelques centimètres du visage de l'homme, qui déglutit péniblement. Il leva un regard épouvanté vers elle, chercha celui de Syles mais ce dernier avait clairement dit qu'il n'en avait rien à foutre. Et Kaünis le prenait au mot, c'était un fait : on ne plaisantait jamais dans ce genre de situation.
Surtout quand on est face à quelqu'un qui a définitivement envie de torturer cruellement une autre personne.

- J'attends.
- Quand il est mort, j'étais en ville ce jour-là, j'ai pu constater les dégats. L'auberge ne manquait pas de témoins, et j'ai donc décidé que c'était une dette d'honneur.
- Faux ! Ce mec n'avait aucun honneur, je doute donc que tu en aies toi aussi. C'est héréditaire ce genre de choses !
- Tu as dit que tu prenais la responsabilité des gens qui le regretteraient. Il a grandi ici, beaucoup de gens le connaissent...


Mesurant l'ampleur de la situation, Kaünis ne fit que hausser les épaules. Cherchant le regard de Syles, elle lui demanda silencieusement si elle pouvait se défouler.

Dans un sourire, elle posa ses doigts sur le dos des mains de Valen.
Fermant les yeux, elle laissa monter en elle toute sa colère, et invoqua la rage de sa Greffe. Sentant le pouvoir enfler, la puissance la submerger encore une fois, elle ouvrit les paupières. Elle pouvait sentit la force de la glace se répandre dans ses veines, sous sa peau, et les deux mains de Valen se recouvrirent de craquelures gelées, explosant tous ses vaisseaux au passage, glaçant le sang dans ses doigts, les rendant d'abord bleus, puis en un instant noirs. Un long hurlement s'échappa de la gorge de Valen, mais la jeune femme savait pertinemment que le froid piquait sur le coup, puis c'était simplement comme si toutes les sensations s'éteignaient d'un coup.

Un rictus de mauvaise augure passa sur les lèvres de Kaünis.
Valen rendit les armes et  se mit à parler à toute vitesse.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[-16] All I want is to mess around [PV Syles]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Mess des Marines
» Sean - please excuse the mess, the kids are making memories
» Don't mess with Brian Burke!
» Pièce vérité - Anael, Sorcha, Keziah.
» (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Plateaux et montagnes de l'est-
Sauter vers: