AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Snow on the mountains lead the way [PV Kanaëkhian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Snow on the mountains lead the way [PV Kanaëkhian]   Mar 22 Mar 2016, 02:43

The dogs bark, my beard is black, and I stare
At the North Pole . . .
                                       And now what? Why go back.

L'envoleur croisa les jambes sur sa branche, ignorant joliment les loups au pied de l'arbre. Il aurait put s'en débarrasser, mais il n'avait aucune raison de tuer de si noble créatures... Pour l'instant, du moins.

Baillant au corneilles, le jeune homme se gratta légèrement le menton avant de croiser les bras derrière sa tête. Il commençait à avoir une légère barbe qui, d'une façon inconnue, augmentait l'air taquin de son visage et ses cheveux commençaient à allonger, s'il ne s'en occupait pas, il devrait se faire une queue de cheval pour les gardés hors de son chemin.

Mais bon, il n'avait pas ce qu'il fallait, là. Il se demandait encore s'il ferait un tour à la citadelle. Il n'avait aucunes raisons d'y aller, mais après tout, c'était assez proche et il avait toujours la clef pour ses appartements.

Et, surtout, il aurait bien prit une petite bagarre, là. La neige et les contrés de son enfance réveillaient son sang nordique et il aurait bien fait la fête à la frontalière avec une jolie beuverie peut-être suivit d'une bagarre avec des potes à propos d'une bagatelle.

La fête, quoi! Il ouvrit son oeil droit alors qu'il entendit un léger son, la neige qui craque doucement sous des pas, presque inaudibles, et les loups qui commençaient à penser à cette nouvelle proie...

Le jeune homme soupira, qui diable était assez fou pour se pointer dans le nord et s'approcher de grognements de loups?

Il se corrigea en apercevant l'inconnue... Ce n'était pas fou, mais folle.

Merveille, il ne rencontrait jamais d'hommes, ou quoi?

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanaëkhian Kwaekoanok
Maître Marchombre
avatar

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 24/02/2016

Feuille de personnage
Age: 30 ans
Greffe: Regard paralysant
Signe particulier: Insensibilité au froid - Léger accent quand elle parle

MessageSujet: Re: Snow on the mountains lead the way [PV Kanaëkhian]   Ven 01 Avr 2016, 19:23

Elle ne savait pas trop pourquoi, mais quelque-chose l’attirait indéniablement dans cette partie de l’Empire. Peut-être était-ce à cause de ce froid pénétrant et humide ? Enfin, froid, c’était un bien grand mot ! Rien à voir avec les températures extrêmes qu’elle avait eu l’habitude d’affronter quand elle était plus jeune. Malgré tout, il faisait quand même assez frais pour que la neige, qui était tombé à gros flocons toute la nuit, tienne plusieurs jours sur le flanc de ces montagnes ! Emergeant doucement de la surface d’un lac gelé, Kanaëkhian reprit son souffle avant de se hisser à bout de bras sur l’épaisse couche de glace, sous l’œil ahuri de deux Thüls.

Gunnar la connaissait sans doute mieux que personne, mais après tant d’années à la côtoyer, il ne parvenait toujours pas à comprendre comment la jeune femme pouvait se baigner par ce froid glacial. Quant à Juhen, elle ne le connaissait que depuis quelques jours. Depuis qu’ils avaient pris la route tous les trois, trois jours plus tôt. C’était un cousin de son ami apparemment et sous ses airs de brute épaisse, c’était quelqu’un de très sympathique. Et très blagueur aussi ! Ils avaient quasiment le même âge tous les deux et ils avaient grandi ensembles, ce qui avait forgé entre les deux hommes une forte complicité. D’un geste qui, selon Jehan, la rendait terriblement sexy, la Marchombre essora ses longs cheveux blonds pour les ramener dans son dos. Sans se presser, malgré le froid mordant, elle récupéra une serviette dans ses affaires et commença à s’essuyer. Evidemment, Khia s’amusa d’entendre les deux Thüls déglutir avec difficulté.

- « Bon, on y va ou on passe notre vie ici ? » fit Juhen en se raclant la gorge pour essayer de cacher sa gêne.
- « Ouais, je serais d’avis qu’on ne traîne pas, les chiens commencent à s’exciter » renchérit Gunnar, d’un ton parfaitement détaché.

La jeune Aoki leur lança un regard brillant tandis qu’elle enfilait rapidement son pantalon de cuir bleu sombre, l’ajustant avec un corset de feutrine tirant sur une autre teinte de bleu. Gunnar avait raison : un peu plus loin, ses bêtes commençaient à japper et à hurler. Ce n’était pas vraiment des chiens. Ni complètement des loups – quoi qu’ils y ressemblaient fort. Mais c’était un savant mélange des deux races. Ils avaient la carrure et le pelage de ces animaux sauvages, mais ils étaient relativement faciles à dresser. Son ami avait prévu de vendre quelques chiots dans les villages alentours. Ils faisaient de bons compagnons de chasse dans la région et aidaient notamment à éloigner d’autres prédateurs, comme les loups justement !

Moka, un mâle puissant au pelage gris clair, se comportait exactement comme un alpha et entraînait souvent le groupe dans ses bêtises. D’ailleurs, Khia n’eut même pas le temps de se remettre en selle, cette fois ! En effet, des grognements et aboiements agressifs quelques centaines de mètres plus loin attirèrent son attention. Soupirant imperceptiblement, elle vit Gunnar bondir en avant, rapidement suivi de Juhen. Allons bon ! Qu’est-ce qu’ils ont encore déniché ? La réponse à sa question ne se fit pas attendre. Alors qu’elle rejoignait ses deux comparses d’un pas tranquille et léger, tenant Loki par la bride, la Marchombre constata que la meute de chien-loup s’était regroupée au pied d’un arbre. En levant les yeux, Naë remarqua qu’un homme avait réussi à grimper sur une branche haute pour échapper à cette bande d’animaux enragés. La jeune femme manqua d’éclater de rire alors que Gunnar s’arrachait littéralement la voix pour tenter de faire obéir ses bêtes.

- « Moka, Binki ! Ici ! » hurla-t-il.

Cela fonctionna pour Binki, qui revint vers son maître en lui léchant le visage, clairement d’humeur joueuse. Moka, lui par contre, ne fit que remuer une oreille et continuait à grogner au pied de l’arbre, tandis que les autres chien-loup se désintéressaient peu à peu de l’homme. Secouant la tête toute seule, Khia s’avança pour saisir l’animal par le collier et le forcer à s’asseoir. Moka montra les dents quelques secondes, mais ne lui opposa pas plus de résistance que cela. Juhen ricana dans son dos, et Khia lui jeta un bref coup d’œil par-dessus son épaule.

- « Hé gamin ! Tu peux descendre ! » fit-il d’un ton hilare.

Apparemment, ces deux-là se connaissaient !








[Regarde qui j'amène pour venir t'embêter xD]

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: Snow on the mountains lead the way [PV Kanaëkhian]   Ven 01 Avr 2016, 19:59

Lorsqu'il aperçu Juhen, avec un autre Thül et la femme qui semblaient tenter de contrôler la bande de canins, l'envoleur ne put s'empêcher de sourire.

Parlant de beuverie et de bagarre...


Juhen, tête de Ts'liche, t'as réussis à retrouver ta famille?

Indiquant les chiens du menton, son éternel sourire amusé sur le lèvres, le jeune homme se laissa tomber de sa branche, effectuant une légère roulade pour se relever à deux pas du Thül et de lever le poing dans un salut rarement pratiqué entre frontalier et Thül... Puis se retourna vers les compagnons de voyage de l'homme.

Alors, tu me présente ou s'il faut que je te pique à nouveau ta chemise pour la refiler à notre cabochard de Gil la prochaine fois que je le vois, question de lui montrer que je m'attire les ennuis même maintenant qu'il n'est plus là..?

Façon subtile de faire comprendre qu'il avait terminer son apprentissage au géant sans en dire trop. Le frontalier étudia un moment l'autre Thül, lui adressant un salut du menton, avant d'observer la femme qui lui rappelait quelque chose...

Cette efficacité de mouvement malgré le froid, cette façon de respirer à un rythme marqué qui empêchait l'air froid d'être inconfortable dans le nez... Il en était sûr, elle avait vue des tempêtes qui auraient tués la plupart des hommes, mais ne semblait pas frontalière pour autant... Habitué au froid du nord mais pas frontalière... Plus nordique encore, peut-être? Bon il faudrait remonter un sacré paquet parce qu'au nord il n'y avait que les raïs, mais passé les raïs peut-être que...

Et elle était presque aussi grande que lui, à environ une quinzaine ou une vingtaine de centimètres près. Un sifflement admirateur échappa de ses lèvres, ce qui sembla amusé les Thüls qui devaient pensés qu'il sifflait pour une raison tout-autre que la vérité. Il était impressionner, voilà tout.


Dit-donc, tu te débrouille mieux que je le croyais niveau compagnes, ça c'est une vraie femme, je te paris qu'elle pourrais te mettre une jolie raclée, elle aussi...

Compagne de voyage, je veux dire. Si je ne te connaissais pas, je pourrais penser que c'est ta petite amie, mais Gil m'a révéler ton penchant pour les chèvres de montagnes alors...


Souriant devant l'air d'abord gêné de l'homme, Syles éclata carrément de rire quand celui-ci vira du rouge gêné au rouge grogner. Qu'il s'en rende compte ou non, il lui avait quand même manquer, ce Thül... Parce qu'il se serait bien fait une autre petite bagarre, pour s'amuser.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanaëkhian Kwaekoanok
Maître Marchombre
avatar

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 24/02/2016

Feuille de personnage
Age: 30 ans
Greffe: Regard paralysant
Signe particulier: Insensibilité au froid - Léger accent quand elle parle

MessageSujet: Re: Snow on the mountains lead the way [PV Kanaëkhian]   Jeu 14 Avr 2016, 14:57

Ouais, vu la façon dont Juhen se mit à grommeler sans vraiment perdre son sourire non plus, c’était évident que ces deux-là se connaissaient. Et plutôt bien même ! Continuant de caresser affectueusement le crâne de Moka, qui était parfaitement calme désormais, Kanaëkhian détailla en silence le jeune homme qui venait de descendre de son perchoir. Il était plutôt grand – plus qu’elle en tout cas, ce qui n’était finalement pas si courant que cela en Gwendalavir – et arborait une musculature toute en finesse. D’ailleurs, sa façon de se tenir était redoutablement efficace : la Marchombre se sentait étrangement attirée par son aura sombre et dangereuse, qui contrastait fortement avec son sourire moqueur et son regard aux lueurs dorés brillants d’espièglerie. Et c’est peut-être bien exactement la raison pour laquelle sa méfiance se réveilla doucement au fond de son ventre.

La jeune Aoki relâcha le chien-loup à ses pieds, qui trottina tranquillement vers son maître. Gunnar affichait un air parfaitement hilare. Jamais encore il n’avait vu Juhen se faire charrier de la sorte sans même répliquer un mot. C’était complètement inédit pour lui ! Et très drôle aussi ! Le jeune homme qui leur faisait face était à peine un gamin – allez, il en mettrait sa main à couper, il devait bien être quasiment deux fois plus jeune que lui. Et pourtant, il tenait une sacrée répartie. Le Thül échangea un bref regard avec son amie qui, encore une fois, n’avait quasiment rien sur le dos. Au milieu de ces montagnes enneigées, cela lui fichait des frissons – et il avait tout de même l’habitude du froid lui aussi, mais pas à ce point tout de même !

- « Espèce de sale face de Raï ! » vociféra soudain Juhen en faisant presque sursauter ses deux comparses « Et mon poing dans ta tronche, tu veux savoir s’il a aussi un penchant pour les chèvres de montagnes ?! » gronda le géant en attrapant le jeune homme par le col.

Pouffant toute seule, Khia imaginait très bien la suite : le Thül allait coller une bonne châtaigne à ce gamin insolent, mais ce dernier lui échapperait à tous les coups grâce à une parade audacieuse. Posant sa main gauche sur sa hanche et son coude droit sur l’épaule de Gunnar, dans une attitude en apparence nonchalante, la Marchombre s’apprêtait à profiter du spectacle. Oh non ! Elle ne comptait pas intervenir le moins du monde ! Qu’ils règlent cela entre hommes, à la dure ! Au moins, ils se défouleraient un peu et ils pourraient ensuite tous ensembles profiter d’une bonne flambée, au cœur de ces montagnes.

~ * ~ * ~

Au bout de longues minutes Juhen s’affala les fesses les premières dans la neige : il arborait un grand sourire, absolument ravi d’avoir pu coller une bonne trempe au jeune homme au regard doré. Lui aussi affichait une mine réjouie en venant s’asseoir à côté du géant en lui assénant une tape amicale dans le dos. Moka, sautillait joyeusement autour des deux hommes en remuant sa queue touffue ; il avait presque l’air de leur demander s’il pouvait jouer avec eux, lui aussi ! Khia éclata de rire littéralement alors que Gunnar soupirait, complètement dépité, en se passant une main sur le visage. Il fallait quand même avouer qu’il n’était pas d’un tempérament très bagarreur, mais que cette attitude chez cousin l’exaspérait quelque-peu. Haussant toute seule les épaules, la Marchombre retourna auprès de son cheval dans l’intention de récupérer son arc. Loki piaffa en secouant sa grosse tête, ce qui fit sourire la jeune Aoki qui lui prodigua une douce caresse. Ajustant son carquois sur une épaule, elle se planta ensuite face aux trois hommes.

- « Je vais chasser » annonça-t-elle « Je peux vous laisser sans que vous ne vous entretuiez ? » ajouta-t-elle dans une boutade, surtout destinée à Juhen et à l’autre jeune homme.

Avec un sourire moqueur, Naë tira la langue aux trois hommes avant de se mettre en route de sa démarche souple et déliée. Humant l’air frais avec délice, elle s’enfonça dans la forêt avoisinante en adoptant l’attitude d’un prédateur. Tous ses sens en éveil, elle se mouvait avec le plus grand silence. La neige, pourtant épaisse sous ses pieds, n’émettait pas un seul craquement. Rien ne bougeait autour d’elle, elle quasiment l’impression d’être parfaitement seule. Chasser en plein hiver, et particulièrement au cœur d’un paysage enneigé, était particulièrement difficile car les proies se faisaient plus rares. Il fallait se montrer rusé et particulièrement attentif. Elle avait souvent observé des loups solitaires et imitait en quelque-sorte leur technique de chasse bien particulière, mais efficace.

Khia avançait lentement. Doucement. Soudain, elle perçut un léger bruissement. Si léger qu’il aurait tout aussi bien pu être carrément imperceptible pour toute autre qu’elle. Sondant son environnement du regard, la jeune femme focalisa toute son attention sur cette présence. Oh, sans doute pas du gibier ! Du moins, l’air autour d’elle n’en avait pas l’odeur ! Et encore moins un prédateur, qui aurait été quand même beaucoup plus discret ! De toute évidence, elle était suivie. Sentant son cœur palpiter d’excitation, la Marchombre continua d’avancer. Elle se fondait dans les ombres de la forêt, rendues inquiétantes par le crépuscule. Dénichant une bonne cachette, elle banda son arc et attendit. De longues secondes. Laissant approcher celui qui la suivait depuis plusieurs minutes. Avant de bondir avec autant de grâce qu’un félin, pour faire face à un homme. Arc bandé, sa flèche ne demandait qu’à fuser. A cette distance, là, elle ne risquerait de manquer sa cible. La jeune Aoki sourit, sans toutefois relâcher la tension de la corde.

- « Tu devrais te méfier un peu plus, tu peux faire des rencontres dangereuses dans cette forêt » lança-t-elle à l’homme qui lui faisait face.

Pas de menace. Ni d’agressivité dans sa voix. Juste une constatation.

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: Snow on the mountains lead the way [PV Kanaëkhian]   Ven 22 Avr 2016, 17:06

Écoute, mon vieux, je ne veux pas savoir ce que tu fais de ton poing, d'accord?

Poing que le jeune homme évita souplement avant de lui ficher une petite claque plus insultante qu'autre chose qui fit rougir encore plus le Thül de colère... Il était grand temps qu'ils reprennent le match d'avant, sans planches et sans piquer de chemise, cette fois!

~~~

S'écrasant au cotés de Juhen, lui frappant le dos amicalement, le frontalier, tout sourire, entreprit de reprendre son souffle un moment... Chacun allait avoir de jolis bleus de plus, ça c'était sûr, mais rien à voir avec les épaules et les genoux démis de leur première rencontre.

La question de la femme avec qui les deux Thüls voyageait le fit cependant répliquer amusé.


Tant que Juhen ne confond rien pour une chèvre, ça devrait aller!

Éclatant de rire devant le coup sur l'épaule qu'il se prit, le garçon regarda la femme s'éloigner avant de reprendre la parole un moment.

Alors comme ça tu voyage hein? C'est rare de voir des gens si habitués au froid.

Ah en passant, Gil voulait que je te dise, si jamais je te croisait, qu'il voulait que tu l'embrasse, la prochaine fois que vous vous voyez. J'ai toujours trouver sa ressemblance avec les chèvres du nord frappante, mais je ne savais pas que vous aviez ce genre de relations...


L'homme sembla presque s'étouffer sur sa salive... Vraiment, cette blague serait toujours drôle... Et puis Syles pouvait voir d'ici la prochaine rencontre de ces deux là, quand le Thül demanderais à Gil c'était quoi cette histoire, avec les chèvres et les baisers... Ça serait très marrant, s'il était là lui aussi, pour encore plus emmerder le peuple.

La femme l'intriguait, mais si son instinct avait raison, il n'apprendrais rien en demandant à Juhen ou à l'autre Thül. Un instant, il pensa la suivre, mais balaya cette idée bien vite en répliquant à une nouvelle bourrade du géant.

Pour en savoir plus, il devrait attendre d'être seul avec elle, pour pouvoir poser des vraies questions qui demanderaient des vraies réponses...

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanaëkhian Kwaekoanok
Maître Marchombre
avatar

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 24/02/2016

Feuille de personnage
Age: 30 ans
Greffe: Regard paralysant
Signe particulier: Insensibilité au froid - Léger accent quand elle parle

MessageSujet: Re: Snow on the mountains lead the way [PV Kanaëkhian]   Lun 15 Aoû 2016, 18:11

L'homme qui lui faisait face était bien plus grand qu'elle – d'au moins une bonne tête. Il devait sans doute dépasser les deux mètres quinze, ce qui n'était pas courant en Gwendalavir, même chez les Thüls. Kanaëkhian fronça un instant les sourcils en détaillant l'inconnu ; son regard d'un gris acier, teinté de nuances presque blanches, laissait paraître une fatigue intense. Lasse. La Marchombre relâcha la tension de la corde de son arc, et rangeant sa flèche dans son carquois. C'était un membre du clan des Konekii. Mais... Pour quelle raison s'était-il aventuré aussi loin de ses terres ? Et surtout, que faisait-il seul dans ces montagnes dangereuses ? Une capuche lui cachait la moitié du visage ; avait-il quelque-chose à cacher ? Ou alors était-il juste très méfiant ? Khia fit un pas en avant, bras ouverts en signe de paix. Elle devait gagner sa confiance.

« He dààj ! » le salua-t-elle dans sa langue natale « Ne crainds rien. Je suis Kanaëkhian, fille du chef des Aokis » se présenta-elle en plantant son regard dans celui de l'homme, qui s'illumina presque aussitôt.

Le Konekii abaissa son capuchon et son visage se fendit pour la première fois d'un sourire qui en disait long sur son soulagement. Naë lui sourit en retour.

« Amaïa soit louée ! » s'exclama-t-il « Je suis Thormod, fils de Thorvald. Moi et mes compagnons sommes sur la piste d'un groupe de Raï qui a capturé plusieurs femmes et enfants de notre village. Cela fait plusieurs jours que nous les suivons, mais nous avons perdu leurs traces dans les montagnes » expliqua-t-il avec son fort accent montagnard.

La Marchombre réfléchit à toute vitesse, les informations s'entrechoquaient dans son crâne bouillonnant. Les rencontres avec les guerriers-cochons sur leurs contrées étaient relativement rares, même sur les territoires frontaliers du royaume Raï les plus au sud. Khia était un peu perdue, mais surtout inquiète pour son peuple. Dissimulant son émotion derrière un masque parfait, Khia hocha la tête.

« Où sont tes amis ? » demanda la jeune femme en avisant la situation.
« A quelques encablures d'ici, dans les hauteurs » répondit Thormod « Nous comptons deux blessés, dont un grave. Et un mort » précisa-t-il en affaissant les épaules.
« Je peux peut-être vous aider... » souffla la jeune Aoki, sans trop savoir ce qu'elle faisait toutefois.

~ * ~ * ~

Thormod mena Khia jusqu'à leur camp de fortune. Un feu, quelques toiles tendues pour protéger les blessés des intempéries, et quelques vivres entassés dans un coin de la petite grotte. La Marchombre plissa les yeux et distingua deux autres hommes qui se levèrent pour accueillir leur camarade. Ce fut Thormod qui fit les présentations : Alvar et Uwe, deux grands bruns à la barbe épaisse et grisonnante la saluèrent d'un bref signe de tête. Ils étaient seulement trois, avec deux blessés. Et il avait commencé leur périple à six : c'était de la pure folie ! Du suicide ! Mais pouvait-elle le leur reprocher ? Sous leurs airs de fiers guerriers, les hommes du nord ne s'aventuraient que très peu au-delà de leurs frontières. Par habitude, la jeune femme prit soin d'analyser son environnement. De sonder la roche, puis l'horizon enneigé. Svätte ! Un cul-de-sac ! Un vrai coupe gorge ! Cela ne lui disait rien qui vaille, mais alors rien du tout.

Et son intuition se révéla juste car en une poignée de secondes à peine, une volée de flèches s'abattit à l'intérieur de l'abri. Naë jura entre ses dents en roulant au sol pour éviter un projectile qui fusait dans sa direction. Des Raïs ! Mais qu'est-ce qu'ils fichaient aussi loin au sud ? S'agissait-il du groupe de guerriers-cochons que Thormod et ses amis pourchassaient depuis plusieurs jours ? Quoi qu'il en soit, la jeune Aoki n'avait pas le temps de tergiverser ; il fallait qu'elle agisse et vite ! Pointant du doigt la direction des deux blessés, elle cria à l'attention des trois Konekii.

« Protégez vos positions, je m'occupe de ces monstres ! »

Son ton était ferme et autoritaire, et Kanaëkhian n'attendit pas de réponse avant de se fondre dans les ombres pour sortir discrètement de la grotte. Au fond d'elle, elle espérait que Gunnar ou Juhen parviendraient à entendre les échos des combats.








~ * ~ * ~

Lexique :
Svätte : Putain
He dààj : Salut










[Ayé, me revoilà ! Vraiment désolée pour le retard, mon départ à l'étranger me prends pas mal de mon temps... Mais bon, pour me faire pardonner, je me suis un peu emballée. Et en plus, il y a de la baston ! Very Happy ]

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: Snow on the mountains lead the way [PV Kanaëkhian]   Dim 13 Nov 2016, 17:19

HRP:
 

Le garçon parlait doucement avec Juhen et Gunnar, racontant blagues et histoires, quand il s'interrompu en plein milieu d'une d'elles en tendant l'oreille à un moment et si Gunnar ne sembla pas s'en formalisé, pensant sûrement qu'il s'agissait d'un bruissement de buissons quelconque, Juhen, lui, connaissait Giliwyn...

Et si Syles avait voyagé et appris de Sangrelune, il ne tendrait pas ainsi l'oreille pour un lapin.

Ainsi, le géant ne se fit pas prié pour suivre le frontalier quand celui-ci jura en sautant sur ses pieds pour courir, apparemment au hasard, entre les arbres.

Leur compagnon pris un instant de plus à les suivre en se demandant bien ce qui les avaient piqués pour valoir cette course de fou...

Un instant avant de débouché sur une vision casi-impossible.

Des raïs... Qui se battaient au côté d'une bande d'hommes!

Et le groupe qu'ils attaquaient était accompagné de Kanaëkhian, ce qui était plus qu'assez pour valoir que l'homme ne se lance à la suite de ses compagnons dans la bataille.

Syles, lui, y avait carrément sauter, coupant des gorges et massacrant un chemin parmi l'adversaire avec une efficacité déconcertante, passant d'un ennemi surpris au suivant, laissant le plus gros de la horde au deux Thüls. Ils étaient bien capable de s'en occuper, les humains qui accompagnaient la bande et qui se battaient à ses côtés contre la jeune femme, qui se faisait lentement encercler, était ce qui l’inquiétait le plus.

Il avait fait l'école de la guerre, si elle, qui ralliait les Thüls et les autres guerriers inconnus, tombait... La bataille serait presque certainement perdue.

C'est avec cette pensée qu'il glissa le long d'une lame, sauta au dessus d'une autre en écrasant un groin du pied puis glissa sa lame le long d'une jugulaire, ce qui fit tomber l'homme qui s'apprêtait à prendre Kana de revers.

L'envoleur colla son dos au sien afin de couvrir ses arrières et son arrivée donna un instant de surprise qui fit stopper légèrement le combat autour d'eux, encercler... Ça lui rappelait presque les tests de Gil..!

Tournant doucement, toujours dos à dos, pour garder le cercle en vu, les deux combattants n'eurent que le temps d'échanger une phrase que tout recommençait.


En tout cas, je sais pas d'où tu viens, mais vous savez vous amusez..!

Et que c'est reparti, une bagarre dans une danse mortelle qui débordait d'efficacité et d’agressivité. Si bien qu'avec les Thüls et l'autre groupe qui cisaillaient les assaillants, il n'y eu bientôt plus trace d'eux que les corps sans vie à leurs pieds...

Syles profita de l'instant de solitude avant que les autres ne viennent les retrouvés pour glisser trois mots à la femme...

Trois mots qui voulaient tout dire, sans rien dire.


Marchombre hein..? Intéressant...

Sans en dire plus il se dirigea vers Juhen pour le traiter de limace pour avoir été si lent à vaincre une bande de ''Jambons sur pattes'', ce qui recommença la joute verbale entre eux...

... Pendant qu'il ignorait exprès le regard perçant qui l'observait.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Snow on the mountains lead the way [PV Kanaëkhian]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dessin de Snow'
» Let Love Lead The Way [PV]
» Présentation de Dark'Snow Day
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Ann Snow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Nord :: Les Marches du Nord-
Sauter vers: