AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 770
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Ven 22 Avr 2016, 03:14

Pathétique.

Cet homme ne posait aucune menace, c'était un rat. La cage de fer les entourant ne servait outre mesure à rien, puisque Lynx n'avait aucun besoin de tout cet espace pour éviter les coups grossiers.

Ça faisait plus de trois jours qu'il n'avait aucun combats digne de ce nom. Il avait déjà le titre de champion de cette arène pathétique et n'avait utiliser d'armes qu'à deux reprises, pour trancher la tête et éventrer les corps d'imbéciles question de tirer plus de sang des corps.

Évitant un coup de plus sous la clameur d'imbéciles assoiffés de sang regardant le spectacle, il attrapa le sabre de son adversaire, le désarma et laissa celui-ci tomber par terre avant d'étourdir l'homme d'un coup précis à l'oreille droite et de lui foutre un pied dans le genou gauche pour le faire tomber au sol.

Attrapant ses bras et posant un pied sur le dos de l'homme, il commença à tirer, s’enivrant des cris de douleurs de celui-ci. Bientôt, il entendit un ''CRAC!'' et continua malgré tout jusqu'à ce qu'il ne puisse simplement plus tirer.

Lâchant les bras complètement inutiles de son adversaire, il lui attrapa le crâne d'une main et la mâchoire de l'autre, la lui cassant d'on bon coup elle aussi, puis appliqua sa marque de commerce, utilisant un de ses ongles pour tracer des croix dans les yeux de l'homme, l'aveuglant complètement et lui tirant plus de cris encore au passage. Il n'y avait qu'une règle, ici... Tant que l'un des combattants n'était pas mort, le combat continuait.

Même si l'un torturait l'autre, ça faisait parti du jeu. Utilisant sa main comme une griffe d'un oiseau quelconque, le jeune homme agrippa la jugulaire vibrante dans le cou de sa victime et serra en tirant, lui arrachant carrément la gorge petit à petit. Ses muscles brûlaient sous l'effort, il s'apprêtait à voir ce flot de sang...

Mais cet imbécile même pas foutu de bien mourir lui claqua entre les mains. Dégoûter devant tant de faiblesse, l'envoleur lâcha le corps inerte et se dirigea vers la porte de la cage de combat, suivant le couloir vers la chambre du champion, sa chambre, où ses gains étaient déposés sans cérémonie dans un coffre aussitôt refermé.

Prenant place sur ''le trône du champion'', une large chaise plutôt confortable qui servait à attendre le prochain imbécile se mettant sur son chemin, il attrapa un corps inerte, à côté, le fille de la veille... Grogna de mécontentement en voyant qu'elle était morte et la jeta un peu plus loin alors que deux hommes venaient récupérer le corps.

Faible.

Ils étaient tous faibles... Mais au moins il avait du sang, de la nourriture, des femmes... Ses besoins étaient comblés, donc il ne disait rien, pour l'instant.

Un autre homme vint lui porter un plateau de nourriture, justement, et il se retint de le tuer... Ça aurait été le quatrième ces deux derniers jours et il ne voulait pas être trop prévisible non plus.

Prenant un morceau de viande, sur le plateau, il le porta à sa bouche en mordant d'un coup alors qu'un des imbéciles qui lui annonçait ses combats entrait dans la salle, un mouchoir sur la bouche... Ah monsieur le faible n'aimait pas le mélange d'odeur de sang, de mort et de sexe?

Bah tant pis pour lui, c'était pas sa chambre, à cet imbécile. N'écoutant que d'une oreille les semi remontrances de l'homme sur la femme qu'il avait tué par inadvertance en couchant avec, pas sa faute si elle n'avait pas pu endurer ses besoins, il continua son repas en ne se formalisant pas de l'annonce d'un nouveau combat dans cinq minutes... Mais eu un sourire carnassier en entendant un mot... Féminin. Une fille l'avait défier. Ça faisait un sacré bout, qu'il n'avait pas eu ce plaisir, tient, la foule serait surement folle de joie, surtout de la dernière fois, une fois qu'il s'était rassasié de son corps, il l'avait passé aux hommes hors de la cage en collant le derrière de la femme au barreaux plats. Ensuite seulement il l'avait tuée, l'éventrant avant de lui trancher la tête.

Du sexe et du sang, quoi demander de mieux, non?

Son sourire toujours sur les lèvres, il se leva pour prendre le chemin de l'arène... Il était impatient de voir la tête de sa prochaine adversaire.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.


Dernière édition par Syles Agarest le Ven 13 Mai 2016, 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 987
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Ven 22 Avr 2016, 06:14

Kaünis fit glisser ses doigts dans les crins de sa jument. Après avoir laissé les Dentelles Vives derrière elle, quelques jours plus tôt, elle se dirigeait résolument vers son lieu de rendez-vous avec Syles.
Elle avait trop besoin de le revoir. En fait, elle avait trop envie d’avoir besoin de lui. Bizarre. Incohérent. Mais c’était exactement ça. Elle voulait avoir besoin de lui, et étonnamment elle voulait aussi qu’il ait besoin d’elle.
Poussant un soupir, la jeune femme se passa une main dans les cheveux pour les rabattre en arrière. Le vent, dans son dos, les faisait voleter dans son visage ce qui était loin d’être agréable, contrairement à ce que les gens pensaient.

Flattant un instant l’encolure de Voyage, la jeune femme laissa son regard se poser sur Al-Vor quelques minutes, alors qu’elles étaient arrêtées. Elle hésitait. Entrer dans la ville, ou pas ? Sa raison lui disait de ne pas trop s’en approcher, à cause de son avis de recherche. Une autre partie d’elle la poussait à s’y rendre, et surtout à se glisser dans les ruelles les plus mal famées de la ville… Un instinct, qui l’amenait à croire qu’en fait, Syles s’y trouvait lui aussi. Al-Vor était sur la route directe entre Al-Far et la pointe de la forêt de Barail. Si elle y allait maintenant, directement, elle serait carrément en avance, et elle avait pas très envie d’attendre.
Selon toute potentialité, il était dans Al-Vor, car lui il était pas poursuivi comme elle, non ?
Décidant de suivre son sixième sens, l’Envoleuse serra les mollets et Voyage se mit en marche.


* *


Coulant un regard derrière son épaule, Kaünis poussa un soupir en découvrant que trois brutes épaisses l’avaient prise en chasse dans les ruelles sombres et coupe-gorges de la ville. Cela n’allait pas être difficile de s’en débarasser, mais elle cherchait un endroit en particulier, et peut-être qu’ils pourraient la renseigner.
Alors, elle s’enfonça un peu plus dans les ombres étroites, avant d’atterir dans un cul de sac avec un sourire carnassier sur les lèvres.

Se retournant, elle prit une pause laxsive et s’adressa directement aux trois mecs qui la suivaient. Le pire, c’était qu’ils n’avaient pas l’air ivres !

- Hé, faces de Raï, vous pourriez m’aider ? Je cherche la castagne. De quoi me faire du blé et me baigner dans le sang, si vous comprenez ce langage. Vous savez où je peux trouver ça ?
Ils se concertèrent du regard un instant, avant que celui au milieu ne prenne la parole en ricannant.
- Une jolie nana comme toi, se tâcher ? Comme si on pouvait être aussi canon et dangereuse ! Il fut soutenu par les grognements de ses comparses qui semblaient hilares. Kaünis poussa un soupir en levant les yeux au ciel… Avant de bouger.
Si vite que les trois hommes en restèrent interdits.
Elle saisit le premier par la nuque, le balançant contre le second et ils s’écroulèrent tous les deux. Passant devant le troisième, elle l’attrapa par la gorge pour serrer efficacement de chaque côté de sa mâchoire d’une main. Elle planta son regard dangereux dans celui de l’homme qui couinait, avant de regarder ses ongles avec nonchalance.
- Alors ? demanda-t-elle abruptement, en serrant un peu plus. L’autre couina entre ses doigts.
- C’est… C’est à deux… deux rues d’ici… Gauche et gauche…
- Besoin d’un truc pour rentrer ?

Il tenta de secouer la tête, n’y parvint pas, mais Kaünis le lâcha brusquement. Pour prendre la direction indiquée.

Les ruelles puaient les ordures et des nanas presque complètement à poil tentaient de racoler les mecs qui passaient pour entrer dans l’établissement.
Il émanait de la salle une odeur de sang, de mort, mêlée à celles des transpirations des mecs qui s’agglutinaient en masse contre les barreaux d’une cage…

Kaünis reconnut en un coup d’oeil le jeune homme qui était en train d’arracher la jugulaire à la main de son adversaire. Un petit sourire satisfait étira ses lèvres, alors que son regard cherchait les règles inscrites avec du sang sur un bout de bois, plus loin.
Tuer ou être tué, hein ?
Elle regarda à nouveau le ring et les barreaux, en secouant la tête. Hors de question qu’elle rentre là-dedans. Une nana passa à côté d’elle lui jetant un regard noir, lui tirant un sourire mesquin. Kaünis croisa ses bras sous sa poitrine en la regardant demander le prochain combat…

Oh, elle, elle ne savait pas dans quoi elle se lançait.
L’Envoleuse se mordit la lèvre inférieure en se glissant sans effort dans la foule qui se pressait autour des barreaux. On venait d’annoncer le prochain combat, avec une combattante féminie, forcément les mecs se pressaient contre les barreaux.
- La dernière fois, il nous a fait partager,  je veux pas rater ça ! entendit-elle juste à côté d’elle. Un nouveau sourire mauvais étira ses lèvres, elle évita avec adresse une main qui se tendait vers elle et se dirigea vers la loge du vainqueur.

Passant à côté des barreaux alors que Syles suivait le couloir qui menait à la cage, elle se glissa derrière un immense guerrier pour ne pas se faire repérer, avant de jeter un coup d’oeil circulaire pour finalement s’approcher de la porte…
Fermée à clef.
Elle attrapa une épingle dans sa ceinture, força la serrure en quelques secondes même pas pour passer de l’autre côté du battant. Elle referma derrière elle, et se glissa dans la salle.

Inspira à pleins poumons.
Ça sentait le sang, la mort, le sexe. Et une odeur bestiale venait s’ajouter à tout ça, une odeur qu’elle connaissait bien. Celle de son compagnon Envoleur.
Son regard s’arrêta à peine sur le corps de la nana écartelé et sans vie, un peu plus loin. Elle la poussa à peine du bout du pied pour la faire passer derrière une sorte d’épais rideau. Presque immédiatement, quelqu’un s’empara du corps inerte et elle se retrouva seule dans la pièce.

Un sourire étirait toujours ses lèvres.
Elle se déplaça avec souplesse et dans un silence parfait jusqu’au début du couloir pour observer la fin du combat de Syles.
Il venait de s’emparer de la gorge de la nana en la plaquant sur les barreaux de la cage. Elle pouvait voir les mains des spectateurs profiter de l’occasion, entrer en elle, l’inspecter brutalement avant que le jeune homme ne s’en occupe personnellement. Ça distilla un délicieux frisson dans tout son corps, alors qu’elle remarquait que clairement, ce n’était pas Syles mais la bête en lui qui s’occupait de tout ça.

Elle attendait.

Elle attendait qu’il revienne dans sa “loge”. Déjà, parce qu’elle avait envie de lui. Ensuite, parce qu’elle avait aussi envie de lui casser la gueule. Enfin, parce qu’il ne s’y attendrait pas, et qu’elle avait très envie de le surprendre, voilà.

Il se déchainait. Littéralement. Elle se doutait que cela devait faire un bien fou. Ça devait l’aider, à se libérer. Mais franchement… Elle ne voulait plus jamais qu’il renonce à vivre juste pour qu’elle aille mieux, merde ! Lui foutre une bonne râclée juste pour ça. Elle ne voulait pas qu’il renonce à lui-même, un point c’est tout et puis voilà.

Quand elle vit qu’il en avait terminé – nana égorgée, du sang et du sperme partout – elle se décolla du bord du couloir pour se glisser sans un bruit, telle une ombre parmis les ombres, derrière les rideaux près de la caisse qui semblait être la seule chose à peu près confortable pour s’asseoir dans la pièce.
Alors, quand l’Envoleur s’assit, elle lui sauta dessus.
Littéralement.
Ses jambes et ses hanches ne s’étaient pas encore remises de leurs mauvais traitements, mais l’amélioration était importante car elle parvenait à chevaucher désormais, donc elle pouvait bien s’en servir.

Elle frappa une première fois en bas du dos du jeune homme pour virevolter autour de la caisse le temps qu’il se lève pour répliquer.
En garde, elle se redressa lentement, levant le menton en signe de défi.
Un sourire sur les lèvres.

Rayonnante de ténèbres et de dangerosité. Irradiante de noirceur et de clarté à la fois. Pulsant d’énergie sauvage et sexuelle.

- T’en veux encore ou t’as peur ? lâcha-t-elle par pure provocation. Elle eut une grimace moqueuse et malicieuse à la fois, carrément taquine.
Oh, mais s’il voulait du sang, de la castagne, un vrai combat, elle n’avait aucun soucis avec ça. Elle allait lui casser la figure et puis voilà. Ils n’étaient pas sur le ring, après tout. Et elle allait lui mettre sa pâté, hanches en rééducation ou pas.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 770
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Ven 22 Avr 2016, 16:38

Fatigue...

Pas physique, juste psychologique. Il en avait marre. Ça avait été marrant un moment, mais là ça devenait n'importe quoi, l'idiote qui l'avait défié ne savait même pas ce qu'elle faisait. C'était du grand n'importe quoi. Tout ces imbéciles qui croyaient savoir se battre... Et puis la décoration de sa ''loge'' commençait à le lasser.

Lynx se passa de l'eau fraîche, qu'un homme venait d'apporter dans un large plat, sur le visage en soupirant, il devait penser, il pouvait partir, mais après il devrait se trouver une façon de se distraire.

Soupirant, le jeune homme s'assit pour mieux réfléchir...

Et se prit un grand coup sur la gueule. Il ne réagit que par reflex, parce qu'au fond il s'en tapait comme de sa première chaussette, particulièrement en remarquant c'était qui... Kaünis, encore elle? Qu'est-ce qu'elle lui voulait, encore... Elle voulait voir Syles? Trop tard, il était perdu, ce sale emmerdeur, enfermer à double tours dans une cage qui lui avait été destinée, à lui, depuis trop longtemps.


Qu'est-ce que tu veux..? Si c'est pour Syles, trop tard.

La question était sans appel, il était déjà de nouveau assit, comme si une si petite baffe allait lui faire perdre le contrôle... Il voulait seulement lui confirmé que son petit amoureux romantique d'envoleur était bien disparu et qu'il ne le laisserait pas revenir puis la laisser foutre le camp, tient. Ensuite il pourrait décidé de ce qu'il ferait de ce corps si longtemps convoité.

Cependant il ne put s'empêcher de ricaner un peu en précisant sa pensée.


Merci à toi, d'ailleurs, s'il ne s'en était pas autant fait, si tu ne l'avais pas brisé avant coup, je n'aurais probablement pas pris le contrôle.

Le regard noir où il crut apercevoir un soupçon de douleur qu'elle lui lança le fit éclater de rire. Ah elle croyait peut-être qu'il avait prit le contrôle de force? Pas du tout, cet abruti d'envoleur l'avait laissé faire, lui avait donné toute la force dont il avait besoin pour l'enfermer, lui, dans son propre cerveau. Qu'il y meurt en paix, Lynx savait, lui, comment l'assimiler. Et bientôt, le procédé serait complet, Syles n'existerait plus.

Si elle pensait lui faire voir la lumière au bout du tunnel, elle était très en retard. Le garçon avait perdu la vue du dit tunnel depuis qu'il avait failli se faire geler le coeur, dans les mines.

La perte de la jeune femme de sa mobilité complète et de ses capacités reproductives avaient été les gouttes nécessaires pour en finir.

C'était elle, qui lui avait permit de prendre le contrôle. Qu'elle s'y fasse, elle avait détruit celui qu'elle disait aimer au point où il avait abandonner, s'était perdu lui même.

Cependant elle recommença, l'attaqua à nouveau. Ces humains, ils étaient tous trop prévisibles. Elle, une Ts'liche? Certainement pas. Elle était malheureusement humaine à 100%, quoi que Syles ais put en penser à l'époque.

Évitant le poing de justesse d'un mouvement de tête, il se laissa tomber et rouler par terre en soupirant avant de se relever un peu plus loin, blasé...

Elle pouvait le battre, le tuer, mais oserait-elle? Il en doutait, les humains étaient trop faibles, avec leurs émotions. Lui, il n'en avait pas, et il n'hésiterait pas. Peut-être que si elle mourrait Syles abandonnerais encore plus facilement, tient.

Ses différentes lames s'envolèrent. Il n'avait pas de temps à perdre, cette fois, il n'avait toujours pas décidé de ce qu'il ferait après.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 987
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Ven 22 Avr 2016, 20:02

Ce n’était pas un réflexe de Syles qui répondit au coup qu’elle donna. Et ce n’était pas son regard non plus. Pinçant les lèvres dans une moue satisfaite, Kaünis se mordit la lèvre inférieure.
- Qu'est-ce que tu veux..? Si c'est pour Syles, trop tard.
Elle haussa un sourcil, comprenant ce que cela voulait dire. Ça voulait dire que finalement, le « monstre » avait pris possession du corps de l’Envoleur, à la place de sa propre conscience. Qu’il cessait de jouer à l’humain, hein ? Plantant ses mains sur ses hanches, la jeune femme observa le jeune homme devant elle par-dessous ses cils, tentant de jauger ce qu’il en était réellement.
Syles, perdu ?
Si l’animal en lui était là, c’était faux. Parce que bon, c’était juste le revers d’une même pièce, elle s’en rendait compte maintenant. Laisser tomber un masque ou l’autre, ça revenait au même, y’avait toujours la même enveloppe charnelle derrière. Elle en avait fait les frais, elle aussi, et… Elle se sentait libérée.

Elle était un monstre.
Tout comme cette personne, là, en face d’elle. C’était Syles, mais ce n’était pas lui. Elle eut une petite moue arrogante alors que la voix rauque du monstre tenta de l’ébranler.
- Merci à toi, d'ailleurs, s'il ne s'en était pas autant fait, si tu ne l'avais pas brisé avant coup, je n'aurais probablement pas pris le contrôle. Retroussant le nez, Kaünis éclata de rire un instant devant la répartie de l’Envoleur. Oh, c’était donc sa faute ?
Ouais, elle le savait. Justement, elle venait prendre ses responsabilités maintenant. Et l’une d’entre elles, c’était clairement de casser la gueule à ce monstre, lui montrer qu’il n’était pas le roi du monde.
Au pire, elle risquait quoi ? Sa vie ? De toutes façons, elle n’avait aucune intention de mourir vieille dans un lit en mode mamie. Elle préférait crever au combat.
Il riait lui aussi, mais s’en tapait. Non, mieux : elle aimait ce rire grondant et dangereux.

Pour la forme, elle tenta une première attaque que le jeune homme évita sans effort. Évidemment, en même temps. Elle le regarda tomber et rouler, soupirer, et un sourire mauvais étira ses lèvres.
Quand il répliqua avec la greffe de l’Envoleur, Kaünis tourna sur elle-même pour les éviter, un éclat de rire tourbillonnant dans son sillage.
Oh, elle s’amusait déjà, elle.

Virevoltant, elle ne sortit même pas ses lames.
Se contentant de quelques pas de danse, elle éclata encore de rire.

- Bon, d’accord. Du coup, c’est quoi ton petit nom, beau gosse ? demanda-t-elle, taquine et moqueuse. Avant de plonger en avant.
Elle ne réfléchissait pas, pour l’instant elle se contentait de s’échauffer, juste prendre la température. Parce que malgré ce qu’il disait, l’autre, il avait l’air las. Qu’il se réveille donc, qu’il vienne combattre pour de vrai.

Passant à nouveau sous une lame Kaünis tendit les doigts pour la geler, une moue amusée sur le visage. Son regard pétillait, alors qu’elle continuait de virevolter pour l’instant.
Elle attendait qu’il s’énerve.
Mais elle ne se contentait pas de s’amuser non plus. Elle frappait, elle aussi, du poing et des pieds. Ça faisait un bien fou, d’ailleurs, même si elle le ratait parfois. Elle s’en fichait, de le rater, elle se défoulait déjà, de toutes façons.
Si Syles était vraiment perdu, de toutes façons, elle ne perdrait absolument rien à tuer ce bout de chair, même s’il restait affreusement canon et horriblement attirant.

Un sourire irradiait de tout son être.
Elle tourna autour de lui, se retrouvant dans son dos, enfonça ses deux mains en position de crocher dans la taille de l’homme pour arracher littéralement sa chair.
* Je vais te faire des choses que tu ne pourras oublier… *

Le sourire amusé et rayonnant s’était transformé.
Il était devenu carnivore et infiniment menaçant. Démoniaque.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 770
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Dim 24 Avr 2016, 05:24

Ça l'énervait.

Elle était trop calme, trop provocatrice et elle ne voulait rien.

Lui il voulait qu'elle se barre, il en avait marre il...

Douleur. Cette salope venait de lui arracher de la chair! Ça c'était trop! Elle mourrait ici et maintenant!


~~~

Danser, danser dans ses yeux
Ennemis, ennemis, ennemis, ennemis...

J'ai su j'ai vu qu'elle me veut
Soumis, soumis quelle infamie.

Ainsi, ainsi insidieux
Phobie, manie, folie, poison
Épris, je crie, je prie Dieu

Dans les murmures de ma prison...

~~~

Pas encore...

Ce n'était pas encore le temps. Il était là, au fond de son propre cerveau, prêt à se laisser mourir un moment plus tôt, dans cette prison.

Maintenant, il voulait s'enfuir. Devait s'enfuir. Il la sentait, elle était là, il voulait prononcer son nom, mais il avait été effacer par son temps ici, au fond de cet endroit. Tout ça, c'était là, derrière ces barres de fer. Il tentait de s'y frapper, d'en sortir, mais ne réussissais pas.

La cage n'était pas rouillé, comme celle de son Ahn... Ahn... Merde, il commençait à oublier ça aussi. Où diable était-il pour tout oublier ainsi, comment pouvait-il en sortir?


~~~

Danser, danser, dans ses yeux,
J'ai vu le feu qui vous condamne.

J'étais le fou dans son jeu,
D'un geste elle a brûlé mon âme...

~~~

Lynx grogna en reculant, dos à un mur de pierre... Cette garce lui avait casser le bras gauche et son genou droit tremblait dangereusement après qu'il ait été démis et remis en place à la vas-vite.

Elle était rapide, c'était pas possible, et forte... Et elle le désarma sans problème. Il lui restait les chaînes et lames de Dil'Duran, mais il n'avait plus la force d'utiliser sa greffe... Non, elle ne lui répondait plus, simplement, et il ne savait pas du tout pourquoi.

Se coulant près de lui, cette emmerdeuse le roua de nouveau de coups sans qu'il ne puisse faire quoi que ce soit, cloué contre le mur, sauf craché du sang ici et là.

En plus cet emmerdeur de Syles cognait, s'interdisait d'abandonner... Il ne devait même plus se rappeler de son entraînement, à cette étape, alors pourquoi diable se battait-il..?


~~~

Il va bien falloir qu'un jour tu t'évades

Ma cellule est dans mon cerveau

Il va bien falloir qu'un jour tu l'extrades

Il est l'acier de mes barreaux

~~~

Cette voix...

Il connaissait cette voix. Elle n'était pas là, pourtant c'était--

Syles. Son nom à lui, c'était Syles. Et il venait de comprendre. Il ne pouvait pas passer ces barreaux, avant, parce qu'il n'avait aucune vraie raison de les passer.

Un sourire sur les lèvres, il passa ceux-ci, marchant au travers.

Personne ne pouvait le tenir prisonnier dans son propre corps, qui semblait vachement amoché, quand même, elle ne l'Avait pas manqué. Cet imbécile de Lynx tentait encore d'éviter les coups sans grand succès, adosser au mur.

Même pas capable de garder un oeil sur son environnement en plein combat, l'incapable. Il était grand temps de faire du ménage, dans son esprit, que le mot d'ordre change. Le sang, c'était bien joli et tout, mais il y avait un mot auquel il pensait depuis être sortit de cette prison qui lui semblait plus approprié, comme centre de pensés et il le prononça doucement, dans son crâne, une pensée écrasante qui repoussa toute les autres.


Kaünis...

~~~

Je suis insomniaque,
J'ai le cœur en vrac.

J'ai mes nerfs qui craquent,
Tout qui se détraque...

Complètement maniaque.

~~~

L'envoleur repris le contrôle comme un poing venait lui fracturer la pommette gauche dans un lourd ''Crac'' alors qu'il lâchait son épée, du sang plein la bouche.

Le fait qu'il laisse enfin tomber son arme sembla surprendre la jeune femme, qui arrêta son mouvement pour le frapper de nouveau un instant et il tomba la tête la première sur son épaule, beaucoup trop fatigué et blesser pour tenir debout.


Tu m'as... Pas raté...

Le frontalier se sentit glisser de son épaule en souriant, se préparant à frapper le sol de pierre dur...

Perdit conscience avant d'y être.


~~~

Je ne resterais pas là, si j'étais vous. J'ai libérer la salle, mais ils ne resteront pas dans les vapes longtemps...

Ah, et dis à mon imbécile de fils que je ne l'aiderais pas, la prochaine fois, tu veux bien?


Rybris n'attendit pas de réponse, se retourna pour sortir de cet endroit assez dégoûtant...

Il avait entendu des rumeurs d'un informateur sur son fils, mais ne l'avait crut qu'à moitié avant de voir l'état de cet endroit et de le voir, là.

Ce gamin n'avait pas suivit un chemin si différent du sien, après tout... Enfer, n'aurait-il pas put être plus comme sa mère? Plus calme, moins... Chaotique..?

Lorsqu'il fut enfin dehors, il prit la direction de l'endroit où sa monture l'attendait. Il préférait ne pas être vu en ville, après tout.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 987
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Dim 24 Avr 2016, 06:51

[ Alors, euh... Il me semble bien que c'est complètement chaotique mais... Pas réussi à me dépêtrer mieux que ça avec Kaü, désolée ! ]




Il ne répondit même pas à sa question, et Kaünis haussa les épaules mentalement : bon, ben elle avait fait une sacrée connerie. Une méga-connerie, même. Tout ça, c’était sa faute alors ben… C’était à elle de réparer les choses.

En l’occurrence, comment on répare un Envoleur cassé, dont l’homologue monstrueux a pris la place de sa personnalité par l’autre côté de cette même personnalité ? Tout ça, c’était une question d’orientation. On fait voir la face qu’on veut, mais les deux existent. Puis, des fois, la pièce tinte, une face prend toute la place, ça tourne ça tourne et le côté pile ressort.
Alors, il fallait donner une bonne pichnette dans cette fichue pièce.

Bon, et en moins imagé, l’Envoleuse était face à deux solutions : péter la gueule à ce monstre pour que Syles puisse revenir ; ou alors péter la gueule à ce monstre parce qu’il avait détruit Syles. Dans tous les cas, elle devait le massacrer, donc…
Autant s’y donner à coeur joie.

L'amour ne tient qu'à un fil
Il donne, il prend puis s'en va

Elle ne retient plus ses coups.
Devenu feu follet ténébreux, ses longs cheveux virevoltent autour d’elle alors qu’elle ne laisse pas l’occasion à son adversaire de faire quoi que ce soit. Oh, il tente de l’attaquer, et parfois même elle plonge sur ses lames, se blessant au passage… Mais elle s’en fiche. Alors oui, elle a quelques estafilades sur les bras, et une dans le creux de la taille à droite, mais ça ne la ralentit pas.

En passant dans son dos, elle était parvenue à lui attraper le coude gauche pour le bloquer dans son dos. Il avait forcé dessus, et elle avait alors sentit l’os craquer sous ses doigts.
A ce moment-là, elle avait commencé à se poser des questions.
Cela n’allait pas être possible de récupérer le jeune homme, dans ce crâne. Plus aucune notion de rationnalité, plus rien qui l’empêchait de se blesser lui-même. Bon, et bien, alors…
Elle passa devant lui, propulsa son talon dans son genou droit qui vacilla. Il commençait à manquer d’énergie. Oh, alors comme ça il était dans cet endroit depuis longtemps ? Pourtant, plus aucun technique, dans ses gestes, dans ses mouvements. C”était du gros n’importe quoi.

Serrant les dents, l’Envoleuse tournoya sur elle-même… Pour envoyer directement son poing chargé d’énergie cinétique dans la mâchoire du jeune homme en face d’elle. Sa pommette gauche éclata sous le coup, tirant un sourire satisfait à  Kaünis.
Elle allait frapper à nouveau quand soudain, le corps de son adversaire lui tomba littéralement dessus, alors que son expression se modifiait significativement.

- Tu m'as... Pas raté...

Il faut redéfinir la couleur de nos rêves
Et laisser le coeur s'agrandir
Pour voir ce qu'un X un Y peuvent faire
Disciple de tes hanches
Je pleure en soulevant ce mélange
Alors seulement tu baisses ta garde
Et tu t'abandonnes à mes bras

Elle avait envie de l’attraper par les épaules.
Parce que ça, c’était Syles.
Elle avait envie de l’attraper par les épaules, de le faire tourbillonner avec elle alors que son coeur explosait littéralement de bonheur. Il était là ! Putain de bordel de merde, il était là !

Pourtant, il s’évanouit dans ses bras et elle le rattrapa avant qu’il ne s’écroule sur le sol. Serrant les dents, Kaünis avait qu’une seule envie : l’embrasser, et surtout l’emmener voir des Rêveurs. Parce qu’elle n’y était pas du tout allée mollo… En fait, elle n’avait retenu absolument aucun de ses coups, plongée dans sa lancée, dans son objectif.
Au moins… Au moins, ça avait pris l’option une, plutôt que la deux ! Ça, par contre, elle s’en félicitait carrément.

Chargeant comme elle pouvait Syles sur son épaule, Kaünis redressa le menton quand la voix de Rybris s’éleva dans les airs. Elle n’était même pas surprise qu’il soit là, et d’ailleurs elle lui adressa un large sourire lumineux alors qu’il disait avoir dégagé la salle. Tirant Syles comme elle le pouvait, le chargeant finalement sur son dos, Kaünis se glissa dans la salle pour hisser le corps de son compagnon dans la rue.

Trouver un guérisseur, un rêveur, quelque chose du genre.
- Hé ! Attends ! Je… Merci pour ça.
C”était sans doute la première fois depuis longtemps qu’elle disait autant merci aux gens. D’abord, Dolce, maintenant le père de Syles… Elle s’en fichait. Fallait bien montrer un peu sa reconnaissance, dans sa vie, ça ne pouvait que l’illuminer un peu non ? Elle avait suffisamment d’ombre et de tentacules ténébreux comme ça, d’ailleurs elle les aimait, tous ces recoins d’ombre partout.

Elle avançait lentement, ses hanches protestaient à chaque pas, mais elle ne renonça à aucun moment. Mètre après mètre, pas après pas, elle atteignit la grande rue.

Une femme se précipita presque immédiatement vers elle. La cinquantaine, les cheveux plus gris que blonds, elle l’aborda en plantant ses grands yeux bleus dans ceux, si sombres, de Kaünis.
- Par le Dragon, mais qui lui a fait ça ? Non, pas besoin de répondre, je vais vous aider. Mon fils est de passage, et apprenti Rêveur.

L'histoire, l'histoire ne dit pas
Comment l'on se dessine, comment l'on s'efface
Comment l'on se ranime, comment l'on se noie
Comment l'on se respire, comment l'on se tacle
Comment l'on se déchire, comment l'on se répare
Comment l'on se construit, comment l'on s'échappe

Kaünis sentit l’imperceptible changement avant même que Syles ouvre les yeux.
Une micro-contraction de sa main qu’elle tenait entre les siennes, assise sur le bord du lit dans lequel l’avait installé Jukho, le Rêveur en formation. De ce qu’elle avait compris, il n’avait que son premier cercle, mais cela avait suffit pour réparer le bras et le genoux, et fait cicatriser une partie de l’os de sa pommette. Elle aussi avait été soignée, mais avant protesté suffisamment fort pour ne pas que le Rêveur en apprentissage lui fasse cicatriser la coupure superficielle qu'elle arborait sur la pommette droite. Il s'était contenté de la nettoyer en soupirant.

Oh, l’Envoleuse n’avait pas dit à Edella que c’était elle qui avait mis Syles dans cet état, mais son fils n’avait pas été dupe. De toutes façons, elle se fichait bien de ce qu’ils pouvaient penser.

- C’est toi ? demanda-t-elle doucement, du bout des lèvres, en se penchant au dessus de son visage pour inspirer son odeur. Oh, putain, ça aussi ça lui avait manqué.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 770
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Dim 24 Avr 2016, 15:07

C'est toi ?

Le jeune homme avança brusquement son crâne, frappant son propre front contre celui de l'envoleuse avec une légère touche de violence qui le fit grimacer avant d'ouvrir les yeux et de l'embrasser comme elle semblait sur le point de répondre...

Je t'expliquerais bien la raison de ces deux choses, mais tu les connais je crois...

Pour l'avoir amoché... Et pour l'avoir amoché. Parce que ça faisait mal, malgré les soins apparents d'un rêveur et parce que c'était ça qui l'avait sauver...

Aussi un peu pour ne pas l'avoir abandonner, parce que s'il était content d'être avec elle, elle avait eu une chance de vivre une vie un peu plus normale et l'avait jetée par la fenêtre en le sauvant.

Observant le plafond un moment, le frontalier ferma les yeux, il était très fatigué...

Un mot, un seul, franchit ses lèvres avant qu'il ne tombe dans un sommeil profond.


...Merci...

~~~

Ouvrant les yeux, Syles remarqua bien vite que la nuit était tombé. Même jour, ou avait-il été dans les vapes tellement longtemps que..?

Tentant de bouger un peu, il sentit un poids sur sa hanche, où il découvrit Kaünis, qui semblait ne pas avoir voulut quitter son chevet même alors qu'elle tombait de fatigue, ce qui lui apporta une palpitation au coeur et un sourire sur les lèvres.

Elle était tellement belle, éclairée par la lune, comme ça... Il observa la dite lune, par la fenêtre, en prononçant en pensées un voeux, un souhait complètement taré selon toute personne normale...


* Lune, Dragon ou Dame, si c'est vraiment possible, faites que je puisse toujours être ainsi, avec elle, en pensées quand ce n'est pas en gestes... *

I know not if fate would have us live as one,
Or if by love's blind chance we've been bound...

The wish I whispered, when it all began,
Did it forge a love you might never have found..?

HRP:
 

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 987
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Dim 24 Avr 2016, 18:08

La jeune femme fut surprise quand Syles leva la tête suffisamment vite et fort pour venir frapper contre son front… Mais contre toute attente, elle éclata de rire.
Éclat de rire qui fut interrompu par le baiser de Syles. Elle se liquéfia littéralement contre ses lèvres, chercha la chaleur et l’humidité de sa bouche, comme pour s’en gorger comme un fruit se gorge d’eau, comme si elle avait besoin de ça…
Elle cligna des paupières.
* Comme si j’avais besoin de ça pour vivre. *
Ses yeux s’écarquillèrent à ses propres pensées. Se mordant la lèvre inférieure, la jeune femme retint son souffle un instant, avant de froncer imperceptiblement les sourcils quand Syles se détacha d’elle pour lui adresser la parole.

Un petit sourire étirait ses lèvres.

Coup de crâne et baiser ? Il fallait faire le bon parallèle, mais Kaünis comprit immédiatement ce qu’il voulait dire,  Le réembrassa alors qu’il fermait les yeux, avant de se blottir tout contre le corps de l’Envoleur alors qu’il la remerciait doucement. Du bout des lèvres.

Easy come, easy go, that's just how you live oh
Take, take, take it all, but you never give
Should have known you was trouble from the first kiss
Had your eyes wide open,
Why were they open?

- Il faudrait l’emmener dans une confrérie.
- Ça sera à lui de décider. Pas à moi.
- Enfin, réfléchissez trente secondes !

Une moue dangereuse passa sur le visage de Kaünis alors que son regard s’assombrissait tellement qu’il en devint presque noir. L’apprenti Rêveur déglutit difficilement, mais ne baissa pas le regard… Alors, Kaünis se saisit de lui par le col pour le soulever – bordel, comment pouvait-elle soulever un homme d’une seule main ? - et le plaquer contre le mur de la chambre.
- J’ai dit : ce sera à lui de décider. Tu comprends ce que je dis ou faut que je te l’enfonce dans le crâne à coups de poings ?
Cette fois-ci, Jukho eut la bonne idée de paraitre vraiment effrayé et se contenta de hocher la tête vivement. Bon. Rêlachant la tension nichée dans ses épaules, Kaünis le lâcha brutalement.

Pour retourner dans la chambre où Syles se reposait.

Gave you all I had and you tossed it in the trash
You tossed it in the trash, you did
To give me all your love is all I ever asked 'cause
What you don't understand is I'd catch a grenade for ya
Throw my head on a blade for ya
I'd jump in front of a train for ya
You know I'd do anything for ya

Oh oh, I would go through all this pain
Take a bullet straight through my brain
Yes, I would die for ya baby

Elle tombait littéralement de fatigue, calée dans le creux des reins de Syles toujours allongé. Son menton n’arrêtait pas de tomber sur sa poitrine, alors que le sommeil la submergeait. En clignant des paupières, elle ne put empêcher un baillement de s’échapper de sa bouche. Grognant toute seule, la jeune femme bougea un instant…
Elle sentit la respiration de son compagnon se modifier, sans doute qu’il se réveillait…
Dans un sourire, elle se décolla de son corps un instant, enleva ses chaussures pour venir le pousser légèrement sur la couchette une place qu’il occupait, et musser chaque parcelle de son corps contre la chaleur du jeune homme.
Elle déposa un léger baiser sur sa joue épargnée.

- Je t’aime.


* *


Un rayon de soleil audacieux vint réveiller Kaünis en caressant ses paupières, la faisant froncer des sourcils. Elle lâcha un petit gémissement de protestation, avant de bondir littéralement sur ses pieds dans une vivacité impressionante pour quelqu’un qui venait de se réveiller…

Ce n’était que Jukho qui se trouvait dans la pièce, et les regardait dormir.
Depuis combien de temps il était là, lui ? Serrant les dents, Kaünis carra les épaules et leva le menton en signe de défi, contractant les poings au passage.

Mais alors qu’elle allait attaquer verbalement le voyeur, elle sentit une main se refermer sur son poignet, et cela happa littéralement toute son attention.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 770
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Lun 25 Avr 2016, 06:14

Il l'avait attraper par reflex, parce que ce rêveur, il n'était pas très doué niveau espionnage, ne s'étant même pas rendu compte, en entrant, que Syles était éveillé par quelques courbatures et se reposant simplement les yeux...

Bon ça faisait presque deux heures qu'il était ainsi, à penser comme un malade, les yeux fermés, mais l'homme n'était entré qu'environ cinq minutes avant et hésitait depuis à dépasser ce rayon de trois mètres qu'il était le seul à voir, autour du lit.


Monsieur est gêné, ça fait cinq minutes qu'il tourne en rond à hésiter entre nous réveiller ou ne pas risquer sa vie.

L'envoleur n'avait même pas ouvert les yeux, belle preuve qu'il ne s'en faisait pas du tout de cette présence. Daignant finalement lever ses paupières, il fit un signe de main à l'homme pour qu'il sorte, mais celui-ci ne bougea pas ce qui lui tira un soupir.

Merci pour les soins, nous ne restons pas, si tu veux bien nous laisser un instant que je puisse discuter avec ma partenaire un moment, je t'en serais reconnaissant, sinon...

Sinon tu va vraiment regretter de m'avoir guérit, dégage.


Reconnaissant? Nan. Pas pour ce gamin qui n'avait pas été fichu de faire son travail comme il fallait puisque le frontalier avait de douloureuses courbatures. L'homme sortit enfin et aussitôt la porte close, le jeune homme embrassa l'envoleuse à en perdre le souffle, se décollant juste assez pour reprendre son souffle en murmurant à peine une phrase.

Moi aussi, je t'aime.

Se levant et s'étirant en grimaçant, Syles observa Kaünis un moment, remarquant quelque changements subtils, tout en vérifiant son équipement, en grande partie intact sauf quelques lames secondaires dont il ne se servait jamais... Les lames noires de Dil'Duran et celles qu'il avait à la jambe et au bras étant toujours intacte, il se douta bien que la jeune femme avait fait exprès de ne pas les geler et...

Et il soupira en ouvrant rapidement la porte sur le rêveur, droit derrière, qui vira blanc comme un fantôme avant de décamper vite fait devant le regard noir de l'envoleur qui se retourna vers sa compagne, la prochaine fois, ce rêveur y passait et il était sûr que l'homme avait compris.


Alors alors, on fait quoi..?

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 987
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Lun 25 Avr 2016, 06:47

Kaünis ne put s’empêcher de pousser un soupir d’agacement quand Syles expliqua que l’apprenti Rêveur était là depuis cinq minutes. Elle grogna même, parce que bon, elle avait envie de lui casser la gueule, là tout de suite. Celui-là, il ne savait clairement pas ce que voulait dire liberté et libre-arbitre, et il se permettait en plus de leur donner des conseils qui ressemblaient un peu trop à des ordres, en tout cas avec son petit air qu’il était certain qu’il avait raison…
Ça lui lançait des fournis dans les bras, tant elle avait envie de l’exploser contre le mur. Mais elle serrait et déserrait les poings pour se calmer et concentrer dans sa rage dans ses doigts, vérifiant au passage la porte de sa rage, au fond de son esprit.
Non, tout était bien en place, et cela lui tira un sourire de satisfaction qui était aussi un peu carnivore au passage.

- Merci pour les soins, nous ne restons pas, si tu veux bien nous laisser un instant que je puisse discuter avec ma partenaire un moment, je t'en serais reconnaissant, sinon... Kaünis n’avait pas pu s’empêcher de sourire quand il avait dit “ma partenaire”, se faisant la réflexion au passage qu’il était bien poli et compréhensif au passage… Sinon tu vas vraiment regretter de m'avoir guéri, dégage. Ah ben quand même ! Là, c’était plus du Syles, même si bon, il était pas aussi aggressif qu’elle en tant normal non plus.

L’homme sortit, et Kaünis se détendit perceptiblement. Ça la mettait mal à l’aise, son regard inquisiteur qui disait qu’il savait mieux qu’eux ce qui était bon pour eux, et qu’il était persuadé d’avoir raison et donc d’avoir tous les droits sur leur vie. Non, mais sérieusement, il se prenait pour qui ? Qu’il aille faire de la méditation là, franchement ! Peut-être que ça lui remettrait les idées en place ! Et si ça marchait pas, le secouer suffisamment fort pouvait bien marcher, nan ? Elle se ferait en tout cas un plaisir d’essayer pour voir.

Ses pensées furent coupées par le baiser de Syles, qui électrisa tout son corps brutalement. Ça faisait des picottements partout, enflammait son ventre, brouilla sa vision alors que son coeur s’emballait et que sa respiration devenait complètement chaotique.
Se collant contre le corps de l’Envoleur, les seins plaqués contre son torse et leurs bassins si proche, elle ne put s’empêcher de frissonner quand il murmura légèrement.
- Moi aussi, je t’aime.
Alors là… C’était plus des papillons dans le ventre, mais carrément une marée qui la submergea brutalement, lui coupant le souffle sur le coup, alors que le rose lui montait aux joues. Elle se sentit stupide de rougir pour juste ça. Juste ça, c’était un baiser torride et quelques petits mots. Franchement, ils avaient des trucs bien plus gênants !

Se secouant intérieurement alors que Syles se décollait d’elle, Kaünis se mordit la lèvre inférieure en s’époussetant nonchalamment. Elle remarqua que le jeune homme vérifiait ses lames, et ne put s’empêcher d’avoir un petit sourire fier quand elle vit les lames noires de l’Envoleur intactes. Parce que bon, elle avait quand même fait un minimum attention : des lames comme ça, c’était tellement rare, elle n’avait pas voulu les abîmer, même si elles ne revenaient pas à Syles après coup. Et puis, elle n’avait pas eu besoin de ça pour venir à bout de la face cachée de Syles.
Elle le suivit des yeux quand il alla ouvrir la porte derrière laquelle le Rêveur se cachait toujours. Elle apprécia d’admirer le mouvement des muscles de Syles sous sa peau, alors qu’un sourire en coin étirait ses lèvres.

- Alors alors, on fait quoi…? Kaünis fronça les sourcils un instant, avant de hausser les épaules.
- Je sais pas trop, mais si on sortait d’ici, déjà ? Et de la ville ? Pas trop envie de me faire encore repérer. On avait dit la pointe de la forêt de Barail, nan ? On y va ?
Elle déposa doucement ses doigts à l’intérieur du coude de Syles, où la peau était si fine, avant de mordre son épaule doucement, une lueur de défi dans le regard.


* *  


Les chevaux trottaient avec entrain mais pas trop vite, s’étant calés dans une allure qu’ils pouvaient soutenir pour quelques heures sans fatiguer. Suivant le mouvement de sa jument, Kaünis jetait de fréquents coups d’oeil à Syles. Elle avait envie de parler, de dire plein de choses, mais elle hésitait vraiment.

Elle finit par se décider alors qu’ils atteignaient la lisière de la Forêt de Barail. Se grattant le front un instant avant de se passer la main dans les cheveux, elle se mordilla la lèvre quelques secondes.

- Je suis désolée, Syles. Je ne veux pas que tu renonces à toi-même pour moi. T’as le droit de vivre sans moi hein. Et si je crève, je veux pas que tu me suives trop vite... Elle leva la main pour l’empêcher de répliquer immédiatement, une moue provocatrice sur les lèvres. J’suis sûre que tu peux trouver quelqu’un d’autre, déjà. Et ensuite, franchement… Je veux que tu sois toi et puis voilà. Avec ton monstre aussi, quoi qu’il en dise et quoi que t’en dises. C’est comme ça que t’es entier, et c’est sûrement à cause de ça qu’on se perdra un jour.

Elle se tut, baissant légèrement le menton avant de se reprendre et de chercher presque immédiatement le regard de l’Envoleur qui l’accompagnait.
En fait, elle souriait. Parce que voilà, c’était dit, et que si ça avait l’air stupide, au moins c’était clair.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 770
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Lun 25 Avr 2016, 17:29

Sans dire un mot de plus, l'envoleur arrêta sa monture, descendis, se dirigea vers la jeune femme qu'il fit descendre à son tour, la traîna par la main vers un arbre...

Où il la colla d'une main de fer à son col, un air blasé sur le visage, pour lui foutre une demie-douzaine de claques.

Pas très fortes, les claques, mais assez pour pincer un peu et faire bouger légèrement son menton. En fait, son air blasé rajoutait un peu l'impression qu'il tentait de lui enfoncer un message dans le crâne à grand renfort de coups.

Quand il eu enfin terminer ses petits coups, il s'approcha d'elle à près d'un millimètre pour chuchoter d'une vois ou tremblait quand même une bonne dose de colère.


Je, je, je, je veux pas que, je suis sûre que, moi, moi, moi et ce que MOI j'en pense, tu y a pensé?

Arrête de faire ton égoïste, alors comme ça il faudrait que toi tu crève longtemps avant moi pour pas avoir à me perdre?

Peu de chance, ma vieille. Si je dois crever, ce seras avec une arme à la main, de la baston plein le dos, du sang sur le visage et une princesse Ts'liche tarée comme pas deux à mes côtés et si t'as un problème avec ça, faudra que tu t'y mette de suite pour en finir avec ma vie, alors fais-toi y.


La lâchant avec peu de cérémonie et retournant vers sa monture, le frontalier bailla aux corneilles en s'étirant puis remonta en scelle avant de fixer Kaünis de nouveau, un air questionneur sur le visage comme s'il ne venait pas de lui dire carrément de se faire à l'idée qu'il soit là ou de le tuer.

Bah alors, tu viens? Je sais pas où on vas, mais faudrait pas y être en retard...

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 987
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Lun 25 Avr 2016, 22:04

Kaünis fronça les sourcils un instant quand Syles arrêta sa monture pour en descendre. Qu’est-ce qu’il foutait au juste là ? Elle n’était pas certaine de vouloir descendre de cheval, là tout de suite. Elle sentait le mauvais coup arriver gros comme une ferme fortifiée. Mais… Peut-être à cause de son cœur palpitant, elle glissa de sa selle pour mettre pied à terre.

Et se faire plaquer contre un arbre, prise par le col, pour se faire asséner au moins six claques en aller-retour.
Les joues rosies par les coups, le souffle court, l’Envoleuse adressa un regard noir à Syles… Là, la seule pensée rationnelle qu’elle avait, c’était qu’elle voulait lui casser la gueule, encore ! Non mais ho, l’autre qui se permet de la gifler comme ça, autant de fois que ça, à la volée là, il se prenait pour qui ?
Pourtant, l’odeur de son haleine la fit frémir quand il s’approcha très près d’elle, enflammant son bas-ventre au passage.

Ses mots étaient parfaitement ajustés. Mieux, ils atteignirent leur cible avec une redoutable efficacité. Son cerveau, et son cœur en même temps. Puis, mieux que des flèches, ils devinrent un marteau face au clou qu’il était en train d’enfoncer dans son crâne. Ça faisait mal, mais ça ne bougerait plus, comme ça.
- Si je dois crever, ce sera avec une arme à la main, de la baston plein le dos, du sang sur le visage et une princesse Ts'liche tarée comme pas deux à mes côtés et si t'as un problème avec ça, faudra que tu t'y mettes de suite pour en finir avec ma vie, alors fais-toi-y.
Il la lâcha presque immédiatement et elle sentit ses hanches défaillir un instant sous le coup de l’émotion. Les joues toujours rosies, Kaünis prit une grande inspiration, suivant du regard le jeune homme alors qu’il retournait sur son cheval et montait en selle.

Oh, oh, non, pas de ça avec elle.
Il la fixait comme s’il attendait qu’elle se remette en selle tranquillement, comme ça, sans rien dire après ce qu’il venait de faire. Okay, elle avait compris, elle était trop égoïste. C’était pas nouveau, ceci dit. Elle ne pensait de toutes façons la majorité du temps qu’à elle-même et ne voyait les conséquences de ses actes que sur elle-même, elle le savait et ça ne la dérangeait pas plus que ça. Une conscience sociale ? Elle en ricanait seule, intérieurement.
De toutes façons, est-ce que cela lui apporterait vraiment quelque chose de tenter un nouveau mode de pensées ? Elle était en train d’essayer, de toutes évidences. Mais quand même.

S’approchant de Syles d’une démarche souple, les joues toujours un peu rosies par les coups, elle posa doucement ses doigts sur le genou de ce dernier en lui adressant un sourire presque piquant. D’un geste fluide et assuré, elle désangla efficacement la selle du cheval de son compagnon, laissant le bout de cuir se défaire complètement, avant de saisir le genou du jeune homme ainsi que son étrier pour pousser dessus de toutes ses forces…

La selle tourna, et l’Envoleur se cassa la gueule alors que son cheval partant en crabe sur le côté, ne comprenant pas ce qu’il venait de se passer.

Kaünis ne perdit pas une seconde pour sauter sur Syles. Elle l’attrapa par le cou pour le plaquer sur le sol, glissant ses tibias dans le creux de ses hanches pour l’immobiliser un instant…
Plongea ses lèvres sur la bouche de son compagnon.

D’abord, ce fut un simple baiser, lèvres contre lèvres, avec leur souffle qui se mêlaient et leurs haleines qui se mélangeaient. Puis, elle laissa sa langue titiller la chair des lèvres de l’Envoleur, les mordillant au passage, avant de se décoller violemment de lui, bondissant en arrière sur ses pieds…
Pour courir vers Voyage, l’attraper par ses guides et bondir dessus, la lançant au galop dans le même mouvement.

- Allez, on va être en retard, tête d’œuf ! cria-t-elle dans le vent, alors que le cheval de Syles n’avait plus de selle sur le dos.
Elle éclata de rire. Pour faire accélérer Voyage, qui s’en donna à cœur joie, soulevant des gerbes de terre.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 770
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Mar 26 Avr 2016, 05:05

Le jeune homme épousseta ses vêtements en soupirant, un sourire au lèvres. Gil avait raison, au fond, c'était une sale gamine...

Mais putain il l'aimait, cette sale gamine. Reprenant sa scelle et sifflant une note, il la remit sur Edelweiss, refit les sangles, puis grimpa et prit la direction que Kaünis avait prise... Elle voulait jouer à ça? Bien, parce qu'il avait justement choisi sa monture selon deux critères, l'endurance et la vitesse...

Et sa jument avait prouvé mainte fois qu'elle était très rapide. Le vent fouettait son visage et, quand il arriva au niveau de Kaünis, il s'approcha dangereusement d'elle, au point où il pouvait facilement la toucher, et sans ralentir se pencha vers elle pour lui coller ses lèvres sur la joue.


Alors on vas où, Ts'liche de mon coeur?

C'était un peu trop niania pour eux, comme surnom, mais c'était justement le but, se moquer un peu d'elle et la provoquer. S'éloignant un peu pour donner plus d'espace à leur chevaux, Syles regarda droit devant... Cet entrelacs d'arbres et d'inconnu était une très belle destination, au fond, surtout en si bonne compagnie.

La phrase suivante franchie ses lèvres sans même qu'il ne comprenne qu'il l'avait dite, puisque c'était une simple pensée qui avait franchie sa bouche.


Par le dragon, tu m'avais manqué...

Et c'était vrai, parce que même s'il ne lui disait pas, c'était elle qui avait été la clé de sa survie... Sans elle, il n'aurait pas put repousser le monstre et aurait été absorbé pas celui-ci. Ça n'était pas passé loin mais...

Mais elle avait crue en lui, l'avait ramené. Et ça, c'était une plus belle déclaration, selon lui, que quoi que ce soit d'autre... Et surtout le fait qu'elle ais passer si près de le tuer.

Barge? Ou, c'était barge. Mais il préférait de loin mourir que de devenir l'ombre de lui même, et s'il mourait ainsi, autant que ce soit sous sa lame à elle...

Comme ça, au moins, s'il reprenait le contrôle pour la fin... Il pourrait la voir. Et s'il devait mourir d'une façon si pathétique, c'était mieux que les autres possibilités.

Mais non, il balaya tout ça de son crâne. Il l'avait dit, non? S'il devait mourir, ce serais avec elle... Comme ça, personne n'aurais a vivre de deuil, personne ne pleurerait à des funérailles improvisées et personne ne se blâmerait stupidement.

C'était parfait, quoi.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 987
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Mar 26 Avr 2016, 05:39

Les cheveux claquant dans le vent, Kaünis voulut jeter un coup d’oeil derrière elle… Syles était juste là, sur le dos de sa propre jument, la rattrapant doucement mais sûrement. Voyage n’était pas spécialement taillée pour la vitesse, mais surtout l’Envoleuse, au fond, voulait se faire rattraper.
Quand il lui planta un baiser sur la joue, pourtant, elle leva les yeux au ciel de surprise. Et un sourire barrait son visage, alors qu’elle rosissait. Non, ça devait être encore à cause des giffles ou du vent froid en fait ! Se mordant la lèvre, la jeune femme voulut se pencher vers son compagnon, mais ce dernier s’éloigna avec un surnom beaucoup trop niais et mielleux à son goût.

- ‘Faut que je t’appelle mon lapin, c’est ça ? lança-t-elle dans un éclat de rire. Bon, elle se doutait bien qu’au fond, c’était elle la lapine. Ou alors ils étaient plutôt tous les deux des lapins, niveau énergie sexuelle. En tout cas, son ventre s’embrasait encore alors qu’elle sentait cette chaleur se répandre dans tout son corps alors que ses muscles se tendaient et que son imagination s’emballait.

- Par le Dragon, tu m’avais manqué...
Kaünis sourit au jeune homme, en prenant une grande inspiration alors que le vent froid gifflait son visage et la peau de ses joues un peu abimée.
- Je suis contente de t’avoir trouvé, répondit-elle doucement. Trouvé, retrouvé, les deux fonctionnaient. Elle l’avait foutu dans la merde, heureusement qu’elle était parvenue à l’en sortir, au fond. Sinon, toute cette histoire se serait affreusement mal finie, elle le savait.

Mais pour l’instant, ils se contentaient de galoper, les cheveux au vent.
La vie devant eux.


* *


Allongée sur le dos, les mains sous la tête, coudes ouverts, Kaünis embrassait le ciel d’un azur presque pur du regard. Quelques nuages, troupeau de moutons cotonneux, y étaient poussés par le vent alors que le soleil commençait à passer derrière l’horizon.

La chaleur de Syles, à côte d’elle, la rassurait.
Il irradiait de quelque chose de fort, ils pulsaient tous les deux au même rythme. Elle remarqua un instant que leurs souffles s’étaient accordés d’eux-mêmes alors qu’ils étaient encore allongés. Les chevaux broutaient un peu plus loin, et tout était calme, dans la plaine.

Se redressant sur un coude, puis sur les fesses, Kaünis tourna son regard vers le jeune homme pour apprécier le spectacle de ce dernier allongé. Un petit sourire sur les lèvres, elle laissa ses doigts jouer un instant sur son torse, glisssant sur ses vêtements.
Son ventre la brûlait, elle en avait presque mal. Pourtant, elle ne demanda rien, n’exigea rien, ne prit rien. Parce que… Parce qu’elle voulait voir jusqu’où elle pouvait aller. Jusqu’où elle pouvait se retenir d’elle-même, se contrôler. Elle savait pertinemment que s’il tentait quoi que ce soit, elle lui sauterait dessus, mais elle avait décidé de ne pas prendre les devants.
Contrôle.
Un petit sourire sur les lèvres, elle déposa un baiser sur le coin de la bouche de Syles.

- J’t’ai déjà dit que tu étais drôlement canon ?


* *


Remuant les braises du feu de camp qu’ils avaient fait, Kaünis observa un instant le firmament parfaitement noir désormais, mais piqueté d’étoiles.
Le silence était à peine perturbé par le craquement des flammes et les quelques bruits de la nuit. Ils avaient finalement presque atteint les premières criques face à l’Océan du Sud de la forêt de Barail.

Poussant un soupir, la jeune femme se passa une main dans les cheveux, avant de poser son regard sur l’Envoleur. Ils venaient de manger quelques lamelles de viande séchée, mais le lendemain matin elle comptait bien chasser pour trouver de la viande fraiche.

Le foyer faisait jouer des reflets oranges sur la peau de Syles, et quelques ombres s’amusaient dans le creux de ses muscles et des traits de son visage…
Inclinant la tête sur le côté, Kaünis se mordit la lèvre inférieure un instant…

Avant de se lever brusquement, dégaignant ses lames. Elle les jeta par terre près des flammes, se délesta de ses armes de jet et même de sa ceinture complète en fait…
Pour faire face à Syles dans une posture de combat. Une garde parfaite mais détendue. Elle avait un sourire creusé dans les joues, qui faisait étinceller son regard.

- Un combat à mains nues, ça te dit, mon lapin ? le provoqua-t-elle, malicieuse et taquine.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 770
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Ven 29 Avr 2016, 05:36

Adossé à un arbre, les bras croisés derrière le crâne et les yeux fermés pour penser un peu, une chanson paysanne à la con dans la tête, Syles ouvrit un oeil en entendant l'envoleuse se lever et fut légèrement surpris devant sa provocation...

Une envoleuse qui le regarde comme ça, joueuse, alors qu'il se repose en pensant collé à un arbre... Il y avait là un reflet plutôt drôle de la rencontre qui l'avait mené à devenir envoleur, quand même. Se décroisant les jambes pour se relever, le jeune homme sourit un peu en y repensant... Un lapin? C'était un peu trop doux quand même...

Lui il les bouffaient plus, les lapins. Bref, sortant ses armes de leur fourreaux, il les planta dans le sol pour ensuite se défaire de celles qu'il avait aux bras et aux jambes ainsi que de sa chaîne...

Que d'armes qu'il pouvait attiré à lui en un moment au besoin, de toute, pas qu'il en ais besoin à moins d'une attaque surprise venue de nulle part.

Se mettant à son tour dans une garde simple, toujours souriant, le jeune homme fit un calcul rapide. Il ne pouvait pas gagner à la loyale, forcement, comme lui prouvait bien leur premier échange qui, si personne ne fut touché par l'autre, avait bien faillit se finir par une première victoire de la jeune femme.

Leur second échange lui donna l'occasion de se glisser le long d'un bras pour lui mettre une baffe, mais il se prit un poing entre les côtes en réponse alors c'était pas vraiment mieux.

Faisant quelque pas de recul encore pour recommencer à tourner avec elle, deux prédateurs se jaugeant, un éclair lui vint soudain pour lui apporter un sourire alors qu'il se mit en mouvement.

Qui ne tente rien n'as rien et le frontalier compris tout le sens de cette phrase quand il se prit un coup de poing au même endroit que le précédent, ce qui fut très douloureux, dans sa tentative qui fut couronner de succès.

S'éloigna en riant après avoir décollé ses lèvres de celles de Kaünis non sans lui refilé un petit coup aux côtes au passage. S'il ne pouvait pas gagner à la loyale, il gagnerait à la déloyale... Et vu sa façon de le reluquer et de réagir au moindre frôlement depuis un moment, le moindre contact un peu tendre risquait de lui en tirer, des réactions et de la déconcentration.

Il avait assez d’arrogance pour se moquer un peu après tout, surtout que ses lèvres n'étaient pas du tout désagréables, surtout après tout ce temps, ça lui avait manqué, ça aussi.

Et selon sa réaction et le sang qui semblait lui avoir un peu monté aux joues, à elle aussi, ça lui avait manqué... Bon ben ils pourraient régler ça après cette petite bataille. Après tout, s'il avait une chance quelconque de lui repayer un peu la dérouillé qu'elle lui avait mit quelques jours plus tôt, il n'hésiterais pas à en profiter un peu, quelques claques et une dizaine de poings sur la gueule, ça n'avait jamais tué personne.

Surtout pas avant une partie de jambes en l'air. Au vainqueur revient le butin, comme disait la vieille maxime...

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 987
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Ven 29 Avr 2016, 23:27

Un sourire satisfait étira les lèvres de Kaünis alors que Syles, allongé plus loin contre un arbre, se leva pour planter ses armes dans le sol, s’en délestant lui aussi.
Elle avait envie de voir où il en était là, parce que quand elle lui avait cassé la figure quelques jours plus tôt, ce n’était pas vraiment lui et son apprentissage qu’elle avait affronté – enfin… elle n’appelait pas ça un affrontement en fait. Ça avait été un combat à sens unique. Elle aurait pu le tuer plus facilement, mais elle avait pris son temps en s’amusant… Heureusement, au fond, sinon il ne serait plus là, et il n’aurait pas eu l’occasion de reprendre le contrôle.

Lorsque l’Envoleur se mit en garde, le sourire de Kaünis était encore plus large qu’avant. Ouais, un combat, un vrai ! En fait, elle ne s’était jamais vraiment battue contre lui, et elle avait vraiment hâte.
Ils s’élancèrent.
Elle tourbillonnait, comme elle savait bien le faire. Vive et insaisissable, elle s’amusait à chercher les côtes de Syles pour les titiller. Oh, elle frappait pas de toutes ses forces, mais elle ne retenait pas ses coups non plus. Elle aussi se prit des claques, avant qu’ils ne se tournent autour, encore.

Une douce chaleur l’avait envahie toute entière.
Là, elle se sentait bien. Un peu mal à la joue, mais c’était de bonne presse. Ils tournaient, tentaient de se toucher, de se frapper… Elle parvint à se glisser sous la garde du jeune homme pour frapper une seconde fois au même endroit que précédemment : une faille, là, il fallait qu’il la referme !
Elle ne s’attendait juste pas à ce que les lèvres du jeune homme effleurent les siennes, et cela la surprit alors qu’une chaleur explosait dans son ventre. Oh, putain, il voulait la déconcentrer !

Et… C’était carrément réussi, car elle sentit tout son corps s’embraser et il en profita pour la frapper dans les côtes. Bondissant en arrière pour éviter une autre attaque, Kaünis prit quelques secondes pour calmer son cœur qui venait de s’affoler dans sa poitrine et contrôler sa respiration.
Sa langue se glissa sur ses lèvres pour s’imprégner du goût de Syles, suivie de près par ses dents qui mordirent sa lèvre inférieure.
Le regard de l’Envoleuse s’assombrit.
Oh, il voulait jouer à ça ? Elle s’attendait à un vrai combat, mais tant pis alors. Elle aussi elle pouvait jouer. De toute façon, elle devait bien avouer que si elle était fulgurante, face à un mec, sa première technique était toujours de le déconcentrer d’une manière ou d’une autre. Combattre à la loyale ? A quoi ça servait au fond ? Autant utiliser tous les atouts de son côté. Et souvent, les atouts féminins pouvaient être très utiles.
Un nouveau sourire sur les lèvres, la jeune femme feinta à gauche, ramenant son genou dans le ventre de Syles… Elle roula en arrière en lançant son pied pour l’atteindre au genou, lui aussi, bondit sur le côté…

Un seul geste, un seul souffle.

Elle se retrouva dans son dos, sauta sur ses épaules en passant ses deux bras sous ses aisselles, se tenant à son buste à la force des genoux. Ses hanches protestèrent un instant mais elle colla ses dents sur la chair de Syles, juste derrière son trapèze gauche, mordant suffisamment fort pour sentir ses mâchoires se décaler légèrement au moment de la bascule. Elle plaqua sa poitrine contre sa colonne vertébrale en ouvrant l’angle de ses hanches alors que ses doigts s’enfonçaient dans les pectoraux du jeune homme.
Sa langue joua un instant sur la chair qu’elle avait dans la bouche, avant qu’elle ne le lâche pour lui mordre cette fois le tendon dans le cou alors qu’il tentait de ruer et de la faire passer par-dessus lui. Elle ne serra pas fort, mais aspira pour laisser un magnifique suçon tirant vraiment sur le noir nécrosé, avant de le lâcher pour lui mordiller l’oreille…

Finit par le lâcher en se jetant en arrière, observant son œuvre dans son cou, alors que tout son corps pulsait d’un désir si ardent qu’elle avait affreusement chaud.
Un petit sourire fier étira ses lèvres, alors qu’elle redressait le menton en signe de défi…
Non, elle avait trop chaud…

Elle jeta un coup d’œil plein de sous-entendus à Syles, alors que soudain, elle quittait son pantalon et défaisait les boucles de son faux-corset pour les laisser tomber sur le sol, se retrouvant en culotte uniquement… Ah, c’était mieux comme ça ! D’un pas gracieux, elle se dégagea de la boule de vêtements sur le sol, avant de se remettre en garde….

Et se jeta littéralement sur Syles.
Oh, elle gardait de la technique, et elle frappait… Mais chaque effleurement la distrayait, elle le savait, et à chaque fois elle perdait quelques fractions de secondes qui permettaient à Syles de la toucher lui aussi.
Elle jouait elle aussi. Ses cheveux avaient tendance à lui chatouiller les reins, mais elle s’amusait comme une folle. La lueur des flammes faiblissait doucement, mais elle s’en fichait.
Elle était bien.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 770
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Mer 04 Mai 2016, 04:48

Craquement.

Quelque chose cassa dans l'envoleur. Peut-être à cause de la provocation de la jeune femme, ou du fait qu'elle semblait aller mieux, justement, qu'à leur dernière rencontre, mais quelque chose se ruptura et il n'eu pas la réaction qu'il aurait eu normalement d'entré dans le jeu de provocation. Il jeta plutôt simplement son vêtement de torse non loin de ses armes avec un mouvement plus désintéressé encore que quand il avait été sous l'emprise de Lynx.

Quand elle bondit sur lui, peu après qu'il ai constater cet emmerdement de suçon à la con, sérieux qu'est-ce que les filles avaient avec ces conneries, il se contenta d'utiliser son élan pour la faire passer par dessus lui en se jetant sur l'arrière et utilisant son pied sur le ventre de l'envoleuse pour augmenter le mouvement.

Ça n'eu pas grand effet et elle se reprit presque immédiatement pour revenir à l'assaut, qu'il prit de plein fouet à plusieurs reprises pour répliquer avec plus de force que nécessaire pour un simple combat amical.

Voyant les deux poings venir vers lui, il ne les évita pas, frappa des ses propres coups, cogna son genou contre celui qui venait vers son ventre...

Un regard toujours aussi détaché planté de celui de Kaünis.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 987
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Mer 04 Mai 2016, 05:14

Elle était bien. En accord avec elle-même, elle sentait le rayonnement qui partait des tréfonds de son être pour irradier hors d’elle. Elle pouvait voir, sentir, ces tentacules ténébreux qui prenaient leur essor dans tout son être, dans sa rage et sa colère, dans la glace de son monde intérieur.
Centrée sur elle-même, sur ses sensations, sur ses mouvements, sur son propre corps, elle tourbillonnait…

Et elle ne put manquer l’éclat brutalement changeant dans le regard du jeune homme en face qu’elle. Quelque chose se planqua à cet instant précis dans son ventre, comme un petit caillou chaud qui se serait immiscé dans son estomac. Quelque chose n’allait pas, pour Syles. Lui qui était dans le défi, dans le contrôle, dans la provocation… Ben il se retrouvait à la regarder de manière totalement détachée et cela la déstabilisa un instant.

Un genou frappa le sien pour la déséquilibrer, et au lieu de tenter d’échapper à la gravité elle se jeta sur le sol pour rouler, jouant de son énergie pour se relever avec efficacité. Bondissant sur le côté, elle roula des épaules un instant pour ne pas laisser la tension la gagner alors qu’elle se rendait compte de plusieurs choses.
Dans son combat, elle vivait chaque instant, et pourtant son esprit partit un instant bien loin.
Elle ne lui faisait donc plus d’effet ? Il ne la regardait pas de la manière dont elle l’aurait voulu, et ça elle ne pouvait pas le contrôler. Il était totalement détaché, et elle avait cette impression prenante qu’il ne la regardait plus elle, mais juste le chaos au fond de ses yeux.
Parce que oui, les prunelles de Syles étaient fixées au fond de ses yeux.

Oh, il voulait jouer à ça ? Elle ne comprenait pas trop l’enjeu de cette charge, de ces attaques.
Alors, elle se contenta de fermer les yeux. Ne plus le regarder, ne plus l’attendre. Juste se glisser dans le combat, dans l’affrontement, dans les coups, les feintes, les évitements.
Elle sentait les pulsions du corps du jeune homme, de son propre corps qui tentait de se déconcentrer à chaque contact, léger ou plus appuyé. Chaque coup avait un double effet, mais Kaünis gardait les paupières résolument closes.

Elle évitait quand même ses coups pour leur majorité. Les failles de Syles l’appelaient comme un courant d’air embarque avec lui les odeurs, et elle s’y engouffrait avec satisfaction et plaisir. Ça jubilait, tout au fond d’elle, parce que l’Envoleur était un adversaire de taille, et qu’elle se sentait poussée dans ses retranchements. Ne pas utiliser sa greffe était un véritable défi, et de toute façon elle n’était pas dans un état d’esprit où cette dernière aurait pu s’échapper sans qu’elle ne puisse la contrôler.

Il avait besoin de challenge ? De tutoyer ses limites ? Ça lui manquait peut-être depuis la fin de son apprentissage ? Et bien, elle allait lui montrer qu’il était loin d’avoir tout appris. Tout comme elle, d’ailleurs. Et aussi qu’il était loin de pouvoir prévoir comment elle, elle pouvait réagir. Alors ouais, elle réagissait à son contact… Non, plutôt son contact faisait réagir son corps, mais elle avait une ascendance sur ce dernier, encore. Elle ne se laissait pas submerger par les sensations déroutantes, par la chaleur dans son ventre, par la douleur de son bas-ventre qui ne cessait de se contracter sous le coup de l’envie persistante.

Les yeux clos.
L’âme ouverte sur le monde.

Soudain, elle se glissa dans son dos, évita de justesse un coup, s’en reçut un second dans les côtes à droite mais frappa du tranchant de la main droite, immédiatement suivi de celui de sa main gauche, pile à cet endroit, sous la nuque.
Elle sentit Syles s’effondrer alors qu’elle venait de toucher un point d’inconscience, et elle le rattrapa sous les aisselles avant qu’il ne s’écroule sur le sol en ouvrant les paupières cette fois.

Se mordant la lèvre inférieure toute en s’humectant les lèvres, la jeune femme allongea son compagnon sur le sol, un sourire satisfait sur les lèvres.
Il respirait encore, régulièrement et profondément, ce n’était donc pas alarmant. Elle glissa une boule de vêtement sous la tête de Syles, près du feu, avant de s’allonger tout contre lui, contre son torse nu et brûlant.

Admirant les ombres ondulant sur sa musculature bien dessinée, Kaünis poussa un petit soupir de contentement, fourra son nez presque sous son aisselle gauche, avant de poser sa joue sur son pectoral.
Bouboum boum.
Un sourire béat étira ses lèvres, et elle l’emporta dans ses rêves.


* *


La jeune femme ouvrit brusquement les paupières en fronçant des sourcils, mais resta parfaitement immobile. Le feu était éteint, les criquets chantaient, et aucun bruit suspect ne se faisait entendre.
Ah, si.
Ce n’était pas suspect, c’était juste la respiration de Syles qui s’était modifiée. Il devait s’être réveillé.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 770
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Mer 04 Mai 2016, 23:44

Pour être réveiller, ça, il l'était...

Mais il était partagé entre l'envie profonde de se barrer et celle d'étrangler celle qui l'avait fait tomber dans l'inconscience. Il sentait sa tête, coller sur son torse, et il se sentait très las. L'envoleur n'avait rien le goût de faire et, au fond, ne voyait pas pourquoi il aurait dut faire quelque chose.

Il en avait marre, de toute ces histoires. Marchombres, Envoleurs, Mentaïs, monstres et Ts'liches... Toute une équipe d'ailleurs, les envoleurs et les mentaïs. Même pas fichus de tous s'entendre sur leur nécessité ou même entre eux, sur quoi que ce soit vu qu'il y avait des salopards tel Shun.

Au final, il n'était pas vraiment plus avancé qu'avant de les rejoindre, à ceci près qu'il côtoyait désormais régulièrement des gens assez dingues et avec les capacités nécessaires pour le trucider... Et son père qui était aussi un envoleur et toute cette merde ne simplifiait rien, au fond.

C'était un merdier majeur et il en avait pas mal sa claque, de ce merdier. Mais il avait fait un choix et ce choix l'avait marqué comme un envoleur, puis son choix de laisser Voïmakas choisir sa greffe à sa place avait finit de foutre la merde dans ce qu'il restait de ses convictions et tout ça.

Dans sa vie, quoi.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 987
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Jeu 05 Mai 2016, 00:03

Il était réveillé mais il ne bougeait pas, et Kaünis resta immobile, la joue posée sur son torse.
Qu’est-ce qu’il se passait, au juste ? Elle était attentive à la légère irrégularité des battements du cœur de Syles, qui montrait que quelque chose le faisait un peu trop réfléchir. Enfin, un peu trop… c’était vite dit, elle ne savait pas à quoi il réfléchissait.

Alors ben quoi, il ne la touchait pas ? Il ne lui parlait pas ?
Une bouffée de frustration l’envahit, mais elle la repoussa. Tenta de la repousser, parce que ça avait eu le temps de faire palpiter son cœur à elle et modifier sa respiration qui était devenue presque haletante.
Elle avait pris le parti de ne rien demander à Syles. De ne pas lui dire qu’elle avait envie de lui, de gérer son désir… De se contrôler. Mais ça commençait à faire bouger trop de choses dans son crâne.

Si elle ne pouvait pas dire quand elle avait envie de lui, alors elle ne perdait pas un peu de ce qui faisait qu’elle était elle-même ? C’était tellement difficile de se retenir, de se dire que  ça viendrait quand lui en aurait envie, quand lui prendrait la décision… Mais, et s’il la prenait pas cette décision ? Si, au fond, depuis le début, il ne faisait ça que pour être tranquille ? A la base, il était peut-être attiré par elle, mais ce n’était peut-être plus le cas, et il pouvait n’avoir jamais osé lui en parler, non ? Juste pour ne pas être trop emmerdé… en tout cas, ce n’était pas lui qui avait pris les devants depuis un moment. Roh, il était pas du genre à cacher des trucs importants comme ça, non ?

Ouais, mais il s’était fait des nanas, dans cette arène à Al-Vor. Donc c’était pas qu’il manquait de quoi que ce soit. Il avait peut-être besoin de baiser des faibles, après tout ? C’était probable. Mais elle n’allait pas faire la fragile juste pour avoir droit à un coup vite fait. Non ? Peut-être que jouer, cinq minutes, ça pouvait être une solution, non ?
Elle n’avait pas envie de faire ça. Elle avait l’impression qu’elle allait se perdre elle-même si elle s’engageait sur cette pente glissante.

Se redressant doucement sur un coude en battant des paupières un instant, elle bascula sur le côté pour poser son menton dans le creux de sa paume et chercher le regard de  l’Envoleur.

Doute, colère et quelque chose proche de la résignation dansaient dans ses yeux. Kaünis fronça les sourcils, se demandant soudain si ça la concernait directement, ou pas du tout.
Elle hésita un instant. Fallait-il qu’elle le pousse à parler un peu ? Qu’elle se contente juste d’être là ? Est-ce qu’il préférait qu’elle se rallonge contre lui, qu’elle se détache, qu’elle s’en aille ? Peut-être qu’il voulait partir, finalement ?

Elle n’avait aucune idée des réponses à toutes ces questions. Alors, choisissant soigneusement celle qu’elle allait poser, elle s’humecta les lèvres un instant en passant sa langue dessus.
- Des fois j’aimerais savoir à quoi tu penses. Finalement, ce n’était pas une question. Juste une affirmation tranquille, glissée dans un léger murmure, se mêlant aux ombres de la nuit.
Quelques insectes chantaient encore, et les yeux de Kaünis s’étaient désormais habitués à la faible luminosité, celle de la lune presque noire et des étoiles.
Les yeux de Syles étaient comme deux puits de noirceur sur son visage, et la jeune femme se contenta de déposer un tout petit baiser sur le bout de son menton. Un peu pour l’encourager à parler, un peu juste parce qu’elle en avait envie.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 770
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Jeu 05 Mai 2016, 21:31

* Et des fois j'aimerais que tu la ferme... On a pas toujours ce que l'on veux. *

Soupirant, le jeune homme ne prononça évidemment pas sa pensée, bien qu'il agit tout comme, s'empressant d'embrasser la jeune femme comme pour couper court à toute réplique possible avant de rouler pour se retrouver au dessus d'elle, se tenant soulever du sol d'une main pendant qu'il lui tenait la tête de l'autre comme pour lui retirer même la possibilité de contrôler le moment où ce baiser s'arrêterait.

Jusqu'à ce moment c'était presque toujours elle qui avait initier ce genre de chose, cette fois, il ne la laisserait pas dominer. Il déciderait. Si elle voulait de la rapidité, il serait si lent que ce serait de la torture. Si elle voulait de la violence, il lui donnerait de la douceur...

Et si son corps clamait un besoin de douceur, de lenteur... Il serait la maelstrom qui balayerait tout sur son passage. Pour une fois au moins dans leur relation, il la ferait voler sur les ailes d'une douzaine d'orgasme par son seul désir à lui.

Il était grand temps qu'il prenne le contrôle et il n'avait pas l'intention de terminer cette petite session avant d'avoir sérieusement chambouler le monde de Kaünis...


~~~

L'envoleuse en nage contre lui, la chaleur de son corps, était définitivement un sentiment qu'il appréciait et qui lui donnait une demie réponse à ses questions...

Parce que s'il pouvait ne pas être très au service du chaos, mais au fond, ils faisaient leur propre chaos, ensemble, non..?

Parce que lui il aurait dit que oui... Et il n'en avait pas besoin de plus pour basculer de nouveau sur la jeune femme. C'était grand temps pour le round numéro... Bah il avait perdu le compte, donc il décida de recommencer son décompte depuis le round deux.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 987
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Jeu 05 Mai 2016, 22:48

La seule réponse qu’elle obtint de Syles, ce fut un baiser.
Elle ne s’y attendait clairement pas, et eut malgré elle un mouvement de recul quand les lèvres du jeune homme voulurent s’emparer des siennes. Est-ce que c’était pour ça qu’il venait de glisser sa main derrière sa tête, l’empêchant de s’échapper ? Pour ne pas qu’elle parle ? Elle ne parlait pas, de toute façon. Là, elle n’avait pas vraiment quoi que ce soit à dire.
L’impossibilité de rompre le baiser l’agaça autant qu’elle l’excita, alors que la langue de Syles plongeait dans sa bouche et venait caresser la sienne, explorer ses dents. Elle lui répondit avec ardeur, dans ce ballet humide et brûlant, alors que tout son corps s’embrasait doucement mais sûrement.

Elle ne savait pas ce qu’elle voulait, et lorsqu’il bascula au-dessus d’elle, elle se sentit perdue un instant.
Il prenait une initiative et le cœur de l’Envoleuse fit une demi-douzaine de sauts périlleux dans sa poitrine. L’espace d’un dixième de seconde, elle pensa à Dolce parce que lui avait tout pris en main, tout contrôlé et… l’aboutissement avait été extatique.

Alors, elle se laissa porter.
Le corps en feu, l’âme à vif, se plongeant en Syles autant qu’il plongeait en elle.


* *


Elle avait chaud.
Une couche de sueur recouvrait chaque parcelle de son corps, de sa peau nue, et elle peinait à reprendre son souffle. Son buste se soulevait à une vitesse phénoménale alors que son cœur tambourinait si fort dans sa poitrine qu’elle avait l’impression d’avoir piqué un sprint. Ou qu’il allait se barrer tout seul.
Complètement trempée, quelques grains de terre collaient à son épiderme, les petits cailloux s’enfonçaient dans sa peau, la piquant, mais elle s’en fichait.

Elle flottait sur un nuage post-orgasmique moutonneux.
Elle pouvait encore contempler le haut du ciel qu’elle avait atteint, ne distinguait qu’à peine la terre sur laquelle elle devrait bien finir par redescendre. Quand elle fermait les paupières, elle pouvait sentir tout son corps frémir alors que ses muscles peinaient à se redétendre complètement avec leurs dizaines de contractions puissantes et longues. Tout comme sa  jouissance, qui disparaissait tellement lentement qu’elle avait encore par moments l’impression que Syles était toujours en elle.

Son pouls affolé dans son cou était un étrange écho à celui qui pulsait dans son sexe.
Un sourire béat étirait ses lèvres, alors qu’elle tentait de prendre une profonde inspiration bien que ses poumons protestent. Ça calma un peu son cœur, mais elle sentait sa vibration régulière encore dans tout son corps.

Les paupières closes, elle sentait le sommeil demander son droit sur son cerveau. Il était juste là, tentant de l’emporter, et ce ne fut qu’un sursaut de conscience qui la fit réaliser que Syles venait de basculer sur elle, encore.
Un petit sourire satisfait étira les lèvres de Kaünis, qui leva le menton pour aller à la rencontre des lèvres du jeune homme. C’était si bon de parcourir la courbe de ses lèvres, d’endurer leur texture proche de celle d’un fruit, tendre et ferme à la fois.

Ses bras lui semblaient beaucoup trop lourds, et elle parvint à peine à poser ses mains, doigts ouverts, sur les côtes de l’Envoleur pour apprécier le contact de sa peau.
Elle aurait voulu bouger, tendre ses seins vers lui, mais tout son corps lui semblait aussi difficile à bouger d’un roc ancré dans le sol. Comme si elle n’avait plus d’énergie du tout. Ses muscles commençaient à frémir sous sa peau, ses paupières à vibrer également, témoins de la fatigue physique qui la submergeait.

Tout ce qu’elle fut capable de faire, c’était de lâcher un gémissement contre la bouche de Syles.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 770
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Sam 07 Mai 2016, 20:53

Le ''round 1'', puisqu'il avait perdu le compte, avait apparemment épuisé Kaünis au point où elle était une poupée de chiffon dans ses bras.

Ce corps féminin en nage déclencha un combat qu'il n'avait jamais gagné auparavant. Lynx voulait sortir, voulait se défouler de son humiliation sur l'envoleuse.

Le jeune homme arrêta son mouvement pour commencer le ''round 2'' à mi-chemin, les yeux plantés dans ceux de Kaünis, leur regard changeant entre celui de son monstre, dur et froid, et le sien, beaucoup plus doux. Lynx prit le contrôle, pensa avoir finit par réussir à gagner, se prépara à donner un coup de reins bien ressentit...


* Dégage. *

* LAISSE MOI! ELLE M'A HUMILIER, C'EST MON TOUR! *

* T'as vraiment rien compris, hein..? C'était pas une suggestion. C'est mon corps, tu n'es rien de plus qu'une partie de moi. Dégage. *

Le mot résonna dans toute sa conscience un instant avant que son regard ne change à nouveau. Calme, serein, il se glissa à l'intérieur de la jeune femme avec une douceur semblant impossible pour lui, presque douloureux, comme lenteur, puisqu'il sentait chaque pulsions, chacune de ses veines, dans le tunnel humide de l'envoleuse.

Imprégnant ses mouvements d'un rythme à la fois régulier et chaotique, il tenta de son mieux de donner une expérience unique à sa compagne.


~~~

Merci d'être venu me chercher...

Je t'aime.


Deux phrases, deux petites phrases qu'il réussit à articuler avant de tomber dans un sommeil épuisé. Décidément, chaos ou non, il était bien, là.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 987
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Sam 07 Mai 2016, 21:16

Elle n’en pouvait plus. Peinant à déglutir correctement, collée aux lèvres de Syles, elle sentait son pouls affolé qui ne voulait pas se calmer. Paupières closes, elle sentit les lèvres de son compagnon se durcir contre les siennes et fronça les sourcils. Il lui fallut quelques secondes de plus avant de se détacher de lui et d’ouvrir les yeux pour le fixer…
Son regard ne cessait d’osciller. De son jaune-doré, il s’assombrissait brutalement, sa pupille se contractait avant de se dilater. Elle pouvait le voir, même dans la nuit, maintenant que son regard était complètement habitué aux ténèbres.

Elle retint son souffle.
Un véritable combat s’était engagé dans le regard et l’attitude de l’Envoleur, et elle ne savait pas trop comment intervenir. Elle pouvait entièrement comprendre que la seconde partie de lui, le monstre qui n’avait pas voulu donner son petit nom, lui en voulait à mort. Ça ne la dérangeait pas plus que cela, outre mesure. Il voulait lui faire quoi ? L’humilier ? La blesser ? La détruire ? La tuer ?
Alors, déjà, elle s’en fichait. Elle était peut-être épuisée physiquement, mais sa Greffe était toujours à la portée de sa conscience. Elle n’avait qu’à y penser, qu’à ouvrir la porte dont elle avait appris les faiblesses et les forces, qu’elle avait consolidée et qui était sous son contrôle.
Depuis quelques temps, c’était plus devenu comme si elle avait sa tempête de glace et de rage dans un poing, et qu’elle fermait ce poing. Plus une porte qui pouvait s’ouvrir malgré elle, mais une volonté spécifique de muscler une partie de son corps. Juste un petit relâchement, ça filtrait entre les doigts. Pour lâcher la pleine puissance, elle avait juste à ouvrir sa paume, tendre ses phalanges et ça se déversait partout.

C’était devenu cela.
En le réalisant, l’Envoleuse eut un petit sourire intérieur. Elle était fière d’elle.

Donc, pour en revenir à Syles qui se battait contre lui-même au-dessus d’elle, elle se disait que s’il venait à réussir à la tuer, au moins elle crèverait dans ses bras. C’était une consolation comme une autre.

Mais alors qu’elle formulait silencieusement cette hypothèse, le corps de Syles se détendit et elle leva les yeux vers ses prunelles claires. Son regard doux et tendre. Un petit sourire étira ses lèvres, alors qu’il entrait en elle avec une infinie délicatesse. Elle pouvait sentit chaque irrégularité de son sexe, les cartilages, les veines, les pulsations, la définition de son gland en elle tant il allait doucement. Lentement.

Ça aurait pu être une torture, pourtant, ce n’était qu’un infini plaisir.


* *

- Merci d’être venue me chercher…. Je t’aime.
Un sourire étira les lèvres de Kaünis, qui avait calé son menton sur l’épaule gauche de Syles, allongée contre lui, une jambe entre les siennes. Levant le visage un instant, elle déposa un petit baiser sur sa barbe de quelques jours.
- Je t’aime.
Elle s’endormit presque instantanément.


* *


Kaünis s’éveilla alors que le soleil n’avait pas encore passé l’horizon. Entremêlée dans une étreinte chaotique de Syles, le nez sous son aisselle, respirant son odeur à pleins poumons, elle profita de cet instant plusieurs minutes, se contentant d’écouter la respiration de l’Envoleur. Son regard parcourait son corps nu, délicieux et terriblement tentant.
Mais son estomac lui rappela qu’elle avait faim, et elle finit par se détacher de ce corps chaud pour se lever, en parvenant à ne pas réveiller le jeune homme…

Alors qu’elle terminait d’enfiler son pantalon, cependant, un bruit bizarre attira son attention et elle se figea sur place. Elle était debout à quelques dizaines de centimètres de Syles, et elle effleura les côtes du jeune homme du bout du pied pour tenter de le réveiller…

Torse nu, elle jeta un coup d’œil du côté de ses lames, qui trainaient plus loin.
Bon, elle se débrouillerait sans, alors. Elle prit quelques secondes pour refiler un nouveau coup dans les côtes de Syles, histoire d’être sûre qu’il était réveillé.

- Y’en a huit… Sa voix n’était qu’un murmure, perceptible uniquement par l’Envoleur encore allongé.
C’est quand il ouvrit enfin les yeux que les brigands leur fondirent dessus, dans un cri de guerre… assez convainquant.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 770
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: (-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)   Sam 07 Mai 2016, 21:43

Huit hein?

Pathétique, comme chiffre. Et lorsqu'ils fondirent sur eux alors qu'il sautait sur ses pieds en activant sa greffe, ils n'eurent pas le temps d'arriver à sa hauteur qu'il avait une chaîne enrouler autour du bras.

Un des hommes vint vers lui toute lames dehors, tentant de le frapper de son sabre, mais Syles ne prit même pas le temps d'éviter le coup, l'interceptant de la main alors que l'homme semblait luter pour faire traverser les 5 derniers centimètres vers la paume, protéger de fer, du jeune homme à son arme. Un sourire carnassier sur les lèvres, l'envoleur tendit la main gauche dans laquelle une épée complètement noire vint se placer comme animée d'une pensée propre à elle même.

Un détail le frappa alors qu'il transperçait son adversaire, horrifier devant ce spectacle. Il contrôlait mieux sa greffe que jamais. Peut-être parce qu'il était désormais plus en contrôle, pensa-t-il, puisqu'il n'avait plus aussi peur de Lynx, depuis le sauvetage de Kaünis. Quoi qu'il en soit, il n'eut pas besoin, cette fois, de se concentrer outre mesure pour faire voler à la fois sa seconde lame vers sa main libre et sa chaîne qui partit étrangler un des hommes. Décidément, se dit-il, cette greffe était TRÈS utile en combats.

Comme pour confirmer ses pensées, le dernier des quatre hommes l'ayant attaquer tenta un lancer de couteau vers lui alors qu'il finissait d'éventrer le troisième, le second étant toujours en train de s'étrangler lentement. La dague de l'imbécile le manqua évidemment, changeant sa trajectoire pour s'arrêter non loin de sa main gauche. Le jeune homme lâcha son arme de cette main pour l'attraper et la lancer à son tour...

Passant loin par dessus sa cible. Le rire de l'homme devant se lancer si mauvais devint un gargouillis, cependant, alors que la dague était revenue en sens inverse une fois l'avoir dépasser pour se planter droit dans son dos à une vitesse assez grande. Légèrement étourdis, contrôler le vol d'un couteau de si loin était vraiment difficile surtout pour tenter être précis à une telle vitesse, le jeune homme repris ses deux lames et se dirigea vers celui-ci pour lui trancher la tête d'un mouvement légèrement blasé bien qu'un sourire à faire peur résidait toujours sur ses lèvres.

Commençant à s'habiller alors que Kaünis finissait son petit déjeuner de mort, le jeune homme observa le dernier encore vivant, qui était sans connaissance et qui était violemment parcouru de spasmes dans sa chaîne... Si l'envoleuse voulait qu'il le laisse en vie pour le questionner ou quoi que ce soit, il lui restait environ cinq secondes avant que cet abrutit n'arrête complètement de bouger et ce pour toujours... Et encore, son cerveau devait sérieusement être endommagé, déjà.


There's nothing here for free,
Lost who I want to be,
My serpent blood can strike so cold...

On any given day,
I'll take it all away,
Another thought I can't control...

This means war.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(-21) You want a battle? Here's a war. (PV Kaünis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Warhammer Battle
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» gobelins battle = grot's 40k ?
» Battle of kyuden Tanbo
» Cypher's sisters of battle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Al-Vor-
Sauter vers: