AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 991
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Dim 05 Juin 2016, 04:52

No is a dirty word
Never gonna say it first
No is just a thought that never
Crosses my mind

- Tu comptes faire quoi ?
Se grattant la joue du bout des ongles, Kaünis haussa les épaules en se redressant. Elle épousseta sa peau car quelques bouts de terre s’y étaient enfoncés, avant de passer sa main dans ses cheveux. Son regard tomba sur Krämur, toujours parfaitement nu, et qui la regardait.
Oh, elle avait bien envie de recommencer, là de suite, juste pour le faire taire. Mais bon, elle voulait aussi retrouver Syles.
- Et toi ? cracha-t-elle à l’intention du jeune homme. Ce dernier lui répondit par un haussement d’épaules désabusé.
- Oh moi, actuellement, j’ai plus grand-chose à faire. La seule chose que j’ai envie de faire, c’est de voir jusqu’où tu vas aller.
- Du genre ?
- J’ai cru comprendre que tu voulais aller chatouiller le petit orteil droit de l’Empereur.
Kaünis pencha la tête sur le côté, intriguée soudain par Krämur qui avait un sourire en coin. Elle ne comprenait pas où il voulait en venir, et elle serra les poings un instant. J’ai de quoi t’aider, déjà. Et ensuite, je veux être là quand ça arrivera, histoire de graver cette image dans ma tête ! ajouta-t-il dans un sourire moqueur…
Ce qui fit éclater de rire Kaünis.
- Ouais, t’as raison, ça va envoyer du pâté. Mais avant, je veux retrouver Syles, fit-elle en guettant la réaction du jeune homme. Ce dernier se tendit une demie-seconde, avant de secouer la tête et de planter son regard d’un bleu foncé impressionnant dans celui de l’Envoleuse.
- Allons-y alors.

Oh, Kaünis était persuadée qu’il ne savait pas à quoi s’attendre vraiment. Ou alors, il ne voulait pas savoir. Pourtant, il s’acharnait à l’aider, maintenant, et elle ne comprenait pas trop son jeu. À moins qu’il n’ait décidé à un moment que ça serait plus amusant de la suivre et de l’aider plutôt que de suivre les ordres. Il avait l’air lui aussi vachement indépendant. C’étaient peut-être pas des ordres qu’il avait reçus, après tout.
Secouant la tête, l’Envoleuse s’ébroua brusquement, avant d’attraper ses vêtements pour remonter à cheval. Son regard suivit Krämur se relever et elle apprécia de voir les muscles sous sa peau dessiner des arabesques puissantes dans la lumière du soleil levant.

Maybe in the parking lot,
Better bring your friend along,
Better off together
Than just one at a time

En fait, elle n’avait aucune idée de l’endroit où chercher Syles.
Il y avait juste quelque chose, un instinct, qui la poussait à croire qu’il était dans Al-Jeit, lui aussi. Alors, le temps d’analyser cette sensation dans le creux de son ventre – et qui serrait sa gorge – Kaünis décida qu’ils pouvaient bien s’arrêter dans une auberge pour prendre de quoi manger et boire.

Manger, boire et baiser. Tout ça, c’était la vie, au fond.
Enfin, il manquait tuer, torturer et dormir. Mais c’était quand même un bon début.

Attablés dans une auberge de la capitale, où Kaünis s’était promenée avec la tête sous la capuche de son pull gris – elle mourrait de chaud là-dessous – qui avait pour petit nom charmant « Par les dessous de Merwyn ». Un endroit parfaitement approprié, en soi ! Ce n’était pas un repère de gros dégueus, ni un truc trop rococo, juste un endroit où on servait de la bonne bouffe et où pouvait jouer à quelques jeux… Un Hamman Lô se disputait sur une table à côté, mais Kaünis n’y prêtait aucune attention contrairement à Krämur qui s’était levé pour aller voir le match.

L’Envoleuse finissait à peine la dernière gorgée de sa bière quand le jeune homme revint pour s’asseoir à côté d’elle et demander un ragoût de lièvre avec des galettes de niam. Il adressa un petit clin d’œil à la serveuse qui piqua un fard, tirant un éclat de rire à Kaünis.
- Elle est bien baisable celle-là hein ? demanda-t-elle d’une voix intéressée.
Il faillit s’étouffer avec sa bière, en recracha la moitié sur la table, et mit au moins trente secondes à s’en remettre, avant de dévisager Kaünis avec de grands yeux ébahis.
- Euh… C’est une vraie question ? Ou y’a une bonne réponse à donner ?
L’Envoleuse grogna, joua avec la fourchette dans ses doigts un instant et en planta les pics à quelques millimètres de la main de Krämur qui frémit.
- Je la trouve canon. Ça te dirai de la baiser à deux ? fit-elle en plantant son regard sombre dans celui de l’homme.
Homme qui eut du mal à déglutir.
Heureusement – ou pas – une silhouette surgit à la droite de Kaünis.

S is for the simple need
E is for the ecstasy
X is just to mark the spot
'cause that's the one you really want

(Yes!) Sex is always the answer,
It's never a question,
'cause the answer's yes
Oh the answer's (Yes)
Not just a suggestion
If you ask a question
Then it's always yes

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )


Dernière édition par Kaünis Gil'Ozh le Lun 13 Juin 2016, 03:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 773
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Dim 05 Juin 2016, 05:28

Descendant au côtés de la serveuse à qui il venait de montrer un autre monde qu'elle ne trouverais dans aucune autre chambre, le frontalier se commanda une bière qu'il attrapa et but d'un coup avant d'aller se placer à la table d'un homme qui avait toute les caractéristiques d'un frontalier en laissant tombé une bourse sur la table, ce qui attira le regard de l'étranger.

Depuis sa rencontre avec Lib et la prise de bec qui en avait suivit, Syles avait... Changé. Déjà, il avait fait modifier son manteau en ajoutant de la fourrure de loup noir qu'il avait traquer un bon moment sur son épaule gauche, ensuite il avait recommencer à porter des gants, mais sans les plaquettes de métal, de beau gants noirs qui donnaient l'impression que ses mains n'en finissaient plus, ses pantalons encore neufs puisqu'il n'était pas sortit de la ville depuis qu'il les avait achetés lui donnait un air presque noble et ses cheveux, qu'il avait laissé s'allongés un peu, tombaient sur son front. La genre de veste qu'il portait à la place de son demi t-shirt habituel complétait le nouveau look sur lequel l'étranger posa un regard interrogateur puis amusé alors qu'il entendait le défi d'un nom du jeune homme.


Hamman Lô.

La partie commença alors même que l'envoleur envoyait un clin d'oeil à la serveuse qui le reluquait toujours, ce qui lui fit détourner le regard dans une gêne un peu mignonne pour aller s'occuper d'une table quelconque.

(you naughty thing)
You're ripping up the dance floor honey
(you naughty woman)
You shake your ass around for everyone
(you're such a mover)
I love the way you dance with anybody
(the way you swing)
And tease them all by sucking on your thumb
You're so much cooler when you never pull it out

'Cause you look so much cuter with something in your mouth...

Les gens qui observaient la partie restèrent sans voix. D'un côté, Rilan, un habitué du lieu et du jeu, avait fait un merveilleux dessin d'un lion rugissant, mais l'étranger, lui, avait réussis à faire un dessin juste... Parfait.

Et terrifiant. Un guerrier se tenait debout, la tête dans le vague comme s'il était sur le point de s’effondrer, et derrière lui apparaissait un énorme crâne semblant danser dans les couleurs des pierres. Comme si ce n'était pas assez, au dessus de ce champs de bataille, il y avait une lune rouge sang qui donnait l'impression d'avoir été tachée de cette couleur par la lame de cette silhouette.

Les deux adversaires se toisèrent du regard un instant, Rilan était tenté de traité l'autre de tricheur par principe, mais il avait lui même vu la partie, y avait participé, et il était assez doué pour avoir compris.

Ce gamin, ce jeunot, lui avait piquer son temps. Sans même s'en rendre compte, il l'avait aidé. Et il s'en rendait compte alors même qu'il comprenait que le garçon n'avait posé qu'une seule pierre dans toute le lune, c'était lui qui avait sauter à pieds joints dans le piège et l'avait carrément aider. Soupirant, l'homme poussa ses gains à l'étranger et lui serra la main en souriant.

Perdant ou gagnant, c'était une belle partie... Qu'il fut content de célébrer avec une tournée payée par le gagnant.


We're going off tonight
To kick out every light
Take anything we want
Drink everything in sight
We're going till the world stops turning
While we burn it to the ground tonight

Se relevant avec un sourire au lèvres et une bourse un peu plus lourde, le jeune homme s'étira un instant avant de remarquer une voix, et une silhouette, qu'il connaissait non loin et sourit en s'approchant et en surgissant d'un coup dans la conversation avec une déclaration du genre de celles qu'il adorait faire.

Ton copain est en retard, celle là, je lui ais démonter le pont, la cale et la dunette arrière...

Le sourire de l'envoleur s'agrandit malgré lui alors qu'il se demandait ce que Kaünis penserait de son style du moment...

Et surtout si ce mec savait et comprendrait qui il était, encore que vu la façon dont il avait commencer à embrasser son propre chaos intérieur, il se rendit compte d'un coup qu'il dégageait désormais un truc proche de ce que l'envoleuse dégageait, une aura de chaos et de danger...

Une flamme noire qui brûlait les petits papillons qui s'approchaient trop.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 991
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Dim 05 Juin 2016, 05:50

Si Krämur reconnut le deuxième joueur de Hamman Lô, Kaünis n’eut même pas besoin de se retourner pour savoir qui était là. Il sentait bon. Rien que son odeur était reconnaissable à mille lieues à la ronde, et l’Envoleuse se mordit la lèvre alors que la voix de son compagnon venait lui répondre, contrairement à l’autre jeune homme.
- Euh… ?
Mais Kaünis ne laissa pas vraiment le temps à Krämur de réagir. Elle repoussa la chaise à côté d’elle pour inviter Syles à s’asseoir, se balançant pendant ce temps sur un seul pied de la sienne. Un sourire sur les lèvres, elle laissa son regard retourner sur la serveuse qui ne cessait de jeter des regards vers Syles… Et elle ricana doucement.
Je t’ai connu plus… vigoureux, petit chou. Comment ça se fait qu’elle peut encore marcher ? demanda-t-elle à brûle-pourpoint.

Elle sentit à côté d’elle Krämur s’agiter, et fronça les sourcils avant de tourner la tête vers lui. Malgré elle, son regard tomba sur les griffures dans le cou du jeune homme – celles qu’elle-même avait faites le matin-même, encore croutées et même légèrement enflées. Un petit sourire satisfait étira ses lèvres un instant.
- J’imagine que c’est une réponse. Donc c’était une vraie question… Kaünis poussa un soupir en levant les yeux au ciel. Et donc tu dois être le fameux Syles. J’m’appelle Krämur.

L’Envoleuse se rendit compte qu’il n’avait pas l’air aussi intimidé que lorsqu’elle lui avait parlé de Syles pour la première fois. Peut-être qu’il croyait que le jeune homme était partageur ? En réalité, ça n’avait rien à voir. Ils faisaient ce qu’ils voulaient, l’un et l’autre. Avec qui ils voulaient. Ça ne voulait juste pas dire qu’ils ne se désiraient pas non plus, et qu’entre eux c’était qu’un truc charnel non plus. Enfin, c’était comme ça.
Les sentiments, ça se commande pas. Les désirs et besoins non plus, même si on peut plus ou moins les contrôler à court terme.

Kaünis se tourna vers Syles vivement, et un sourire étira ses lèvres alors qu’elle faisait jouer ses doigts sur les gants qu’il portait. Elle aimait sa nouvelle tenue. Si elle avait été une fille normale, elle l’aurait sans doute trouvé intimidant, noir et dangereux. Elle le trouvait juste diablement sexy et démoniaquement ténébreux.
- T’es chaotiquement désirable, comme ça. T’as une chambre de réservée ? fit-elle à l’adresse de Syles, un sourire à la fois provocateur, taquin, sombre et sensuel sur les lèvres.
- Euh… Je suis là ?
- Tu veux venir participer ?
- Euh..


Krämur les dévisagea tous les deux, mais Kaünis leva surtout les yeux vers Syles. Partager ? Pas partager ? Récupérer la serveuse ?

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 773
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Dim 05 Juin 2016, 06:02

Elle a eu droit à une pause... Assez longue pour récupérer... Mais j'observerais mieux si j'étais toi, elle marche n'importe comment, la petite.

La présentation de Krämur lui agrandit un peu son sourire, ainsi que sa façon de se tortiller un peu dans sa chaise lorsque Kaünis s'exprima... Ah monsieur ne s'était pas attendu à cette proposition?

Il n'avait pas passer assez de temps avec l'envoleuse, lui.


La Ts'liche t'as posé une question, mon gars, faudrait voir à répondre... Et si tu veux que la petite serveuse rapplique, suffit de demander...

Lorsque la serveuse en question passa prêt d'eux, le frontalier claqua de la langue ce qui eu l'effet instantané de la faire rougir, déposé son plateau et monté les escaliers.

Ricanant, l'envoleur s'adressa à son homonyme féminin pour toute réponse.


Chambre 7, juste en haut des escaliers, le petite créature innocente doit déjà trembler à la fois d'excitation et d’appréhension en imaginant ce qu'elle va subir et être témoin de.

Se levant dans le même souffle, le garçon tendit sa main à la jeune femme tout en regardant Krämur du coin de l'oeil.

En scelle, on va pas trop la faire attendre non plus, si?

Et puis après tout ce temps, je crois que je pourrais avoir besoin d'une dose de chaos à l'état pur sous forme féminine...

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 991
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Dim 05 Juin 2016, 06:29

Ouais, elle marchait pas vraiment correctement, mais elle marchait quand même ! L’image de la fille avec le sein découpé passa dans son esprit et elle sentit son ventre s’enflammer. Un petit sourire étira les lèvres de l’Envoleuse alors que Syles s’adressait directement à Krämur.

- La petite serveuse est mignonne, mais franchement ? Je crois qu’on a un plus beau spécimen juste là !
Cela tira un éclat de rire à Kaünis qui se pencha vers lui pour attraper le lobe de son oreille entre ses canines… Avant de se redresser et de voir Syles claquer de la langue vers la serveuse, qui rougit et prit directement les escaliers. Là, par contre, elle rit à gorge déployée pendant au moins vingt secondes, peinant à s’arrêter.

- Dis donc tu l’as bien dressée ! Quelle obéissance ! En vrai, t’as pas dû tant la malmener que ça, petit cachottier… Allez, t’as le droit d’avouer que je suis trop brutale hein. J’veux dire, c’est un secret pour personne. T’as besoin de variété… ajouta-t-elle en tirant la langue à l’adresse de Syles, se mordant la lèvre au passage.
Roh putain. Elle avait envie de lui, ouais. En fait, elle avait envie des deux mecs en même temps.  Mais s’il y avait l’autre pastèque là, elle n’en aurait pas assez, peut-être.

Remarque, elle devait être moins résistante qu’elle… Syles disait qu’il pouvait avoir besoin d’une dose de Chaos, et elle pouvait laaaargement lui donner ça. En fait, elle n’y pensait tellement plus, c’était de toutes façons tellement elle… Elle n’était finalement pas faite pour de la baise tranquille, de la baise-vanille ou quoi. Elle s’en rendait compte depuis plusieurs mois, elle ne s’en contentait plus vraiment, sauf quand c’était dans des occasions spéciales. Et encore.
Haussant les épaules toute seule, Kaünis reposa les quatre pieds de sa chaise et bondit sur ses pieds.

Elle capta le regard assombri par le désir de Krämur et ne put s’empêcher d’avoir un petit sourire satisfait.
Chambre 7, hein ?
Faisant passer ses cheveux par-dessus son épaule d’un geste presque hautain, Kaünis prit la direction des escaliers.
Une boule ténébreuse, dangereuse et chaotique émanait d’elle.
Une aura dangereusement attirante.


* *


Quand Kaünis ouvrit la porte de la chambre brusquement, elle passa si vite dans l’embrasure de la porte que la serveuse n’eut même pas le temps de faire volte-face et l’Envoleuse put voir qu’elle s’était déjà déshabillée et glissée sous les draps.
* Comme c’est meugnon… Elle veut vraiment faire ça sous les draps ? Sur le lit okay, mais sous les draps, sérieux… *
D’ailleurs, lorsqu’elle tourna sa tête, ses grands yeux s’écarquillèrent sous le coup de la surprise, et elle sembla immédiatement beaucoup plus mal à l’aise. Remontant le drap sur sa poitrine, elle serra les genoux en les ramenant contre son torse ce qui tira un ricanement à Kaünis.
- Salut ma biche, c’est quoi ton petit nom ?
- T’es qui toi ? Qu’est-ce que tu fous là ? Où est…
La porte claqua dans le dos de Kaünis à cet instant précis, et un sourire torve étira ses lèvres.
L’Envoleuse fit volte face pour pouvoir avoir les deux jeunes hommes dans son champ de vision. Un sourire mauvais sur les lèvres, elle s’approcha en une enjambée de Krämur pour attraper sa lèvre inférieure entre ses dents et enfoncer ses ongles dans son cou ce qui lui tira un frémissement.
Il n’eut pas le temps de faire quoi que ce soit que déjà l’Envoleuse le lâchait pour s’approcher de Syles et fondre sur sa bouche, plantant brutalement ses lèvres contre les siennes, laissant sa langue repartir à l’assaut de sa bouche. Hum, cette haleine qui avait manqué, aussi ! Le baiser prit plus de profondeur, et alors qu’elle venait plaquer ses seins contre la poitrine de Syles, une petite main l’attrapa par l’épaule pour tenter de la tirer en arrière.
- C’est quoi ton problème ? Espèce de salope ! Kaünis se dégagea de la poigne de la femellette en roulant de l’épaule, et si cette dernière voulu faire quelque chose, elle fut surprise en milieu d’action car l’Envoleuse l’entendit lâcher un gémissement bizarre.

S’éloignant à regrets des lèvres de son compagnon, Kaünis tourna la tête pour découvrir que Krämur s’était emparé d’un sein de la serveuse et que cette dernière tentait de se dégager en lui tapant sur l’épaule de ses maigres forces. Peine perdue. Mais quand le jeune homme releva les yeux vers elle, elle comprit que ça ne l’amuserait pas de forcer cette fille. Un sourire satisfait étira les lèvres de l’Envoleuse et elle passa délibérément sa langue sur ses lèvres très, très lentement.
Krämur grogna, repoussa la nana pour s’avancer vers elle et se plaquer derrière elle, alors qu’elle-même plaquait Syles contre le battant de la porte fermée.

* Oh ouais ! *

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 773
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Dim 05 Juin 2016, 15:18

S is for the simple need.

Salope? Vraiment?

Venant de la nana ridicule qui l'avait fait avec un étranger sans poser plus de questions et, contrairement à ce que Kaünis semblait penser, il n'avait pas été tendre... Autant dire que c'était du beau n'importe quoi...


E is for the ecstasy.

Alors toi, tu commence par te calmer avant que je te fasse passer par la fenêtre...

La serveuse, qui semblait sur le point de répliquer, arrêta son mouvement à mi-chemin en semblant soudain apeurée... Ah, quand même, elle n'oubliait pas les punitions, c'était déjà ça...

Ensuite, tu m'explique ce que tu faisais sous les draps, il me semble que je t'ai déjà dis que la prochaine fois que tu te couvrais, tu le regretterais amèrement...

La jeune femme commença à supplier à coups de ''Maître'' qui sembla faire grincer Syles des dents alors qu'il embrassait Kaünis, puis elle s'approcha, ce qui finit d’énerver le jeune homme qui lui gueula carrément un ''ASSIT!'' qui fut si hostile qu'elle en tomba à la renverse semblant complètement terrifiée.

Grognant son mécontentement, il rapporta son attention sur l'envoleuse, glissant ses mains sur ses hanches et, une étoile malicieuse au fond des yeux, lui agrippa les fesses pour les tirées à lui, ce qui força un peu Krämur à la retenir par les seins alors que le frontalier relevait son regard vers celui-ci avec un sourire un peu maniaque.


X is just to mark the spot,
'Cause that's the one you really want...

Alors, mon gars, t'a un orifice préféré, ou tu t'en tape..?

Il était temps de voir ce qu'il avait dans le ventre, ce nouveau partenaire de jeu... Les images indécentes qui passèrent par la tête du jeune homme agrandirent son sourire alors qu'il portait un regard plein de sens dans les pupilles de l'envoleur...

Elle allait en avoir pour son argent... De la baise et, puisque l'autre quiche avait fait sa conne, de la torture aussi tient... D'un coup, le jeune homme était content d'avoir trouver quelques informations sur le propriétaire que celui-ci préférait ne pas voir rendues publiques.

Avec le sous-sol à leur disposition, ça allait être marrant...


Sex is always the answer,
It's never a question,

'Cause the answer's yes,
Oh, the answers yes!

Not just a suggestion,
If you ask the question,

Then it's always yes,
Yeah!

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 991
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Dim 05 Juin 2016, 18:13

Now don't you make me
make me go crazy!

Kaünis haussa un sourcil quand Syles se fit appeler maître par l’autre nana. Un sourire mauvais et malsain passa sur ses lèvres, mais elle se contenta de secouer les épaules car là…
Il venait de s’emparer de ses fesses. Et derrière elle, Krämur s’occupait de ses seins.
* Bordel de putain de merde *

- Je m’en fou carrément.. Kaünis perçut une hésitation dans son dos mais grogna en tendant ses seins vers l’avant. Elle avait déjà oublié la nana avachie par terre, là tout ce qui comptait c’étaient ces quatre mains sur elle. Et putain, qu’elle voulait plus ! Apparemment, cela fit voler les derniers doutes de Krämur, et les dernières traces de gêne, car il ajouta dans le creux de son oreille. Au pire on échange. Le souffle de ses paroles glissa sur la nuque de l’Envoleuse qui sentit une ribambelle de frissons la parcourir.

- Bon vous arrêtez de discutailler putain ? cracha-t-elle vivement, alors que Krämur pinçait méchamment ses seins, avant de faire descendre la fermeture de son pull pour glisser ses doigts sous son faux-corset et aller s’amuser avec ses tétons. Les mains de Syles sur ses fesses avec que l’autre faisait ça, c’était… Ça lui donnait envie de les attraper tous les deux et de faire ce qu’elle voulait avec eux.
Ça allait sans doute être le contraire, mais elle embrassait cette idée avec délice en réalité.

Elle avait tellement hâte que son souffle était déjà court et désordonné. Son cœur affolé faisait penser à celui d’un oisillon qui va se faire manger par le grand méchant loup – mais elle n’était pas un oisillon. Elle allait les bouffer autant qu’ils la boufferaient !

I know you want to
you wanna break me?
Are you ready to go?
There's a monster deep inside of me
I'll rip you to pieces, don't try to save me
Nothing can turn me down

Bon, ils la déshabillaient, oui ou merde ? Et ils se déshabillaient aussi ?
Les doigts de Kaünis se posèrent sur le torse de Syles, et elle attrapa ses vêtements pour les lui ôter – presque les arracher  – elle sentit les mains de Krämur tenter de lui enlever son pull mais elle ne voulut pas lui laisser ses bras avant d’en avoir fini par l’Envoleur. Alors, il se contenta de défaire les sangles de son faux-corset, jusqu’à ce que les vêtements de Syles s’agglutinent sur le sol et que Kaünis enlève les siens aussi.
Elle sentit un frisson dans son dos, fit volte-face dans l’étroit espace entre les deux corps masculins, levant les yeux vers Krämur.
- On avait quelque chose… Il fut interrompu par les dents de Kaünis se refermant sur ses lèvres, alors qu’elle s’attaquait aussi à ses vêtements – non sans tendre les fesses à Syles.
- Ta gueule et baise-moi, finit-elle par lâcher en se tournant une dernière fois. Elle voulait voir le visage de l’Envoleur quand ils baiseraient. Quand il s’enfoncerait en elle. Elle voulait plonger son regard dans le sien, distinguer ce qu’il en pensait, lui aussi.

Se mordant la lèvre inférieure, elle se hissa sur la pointe des pieds pour mordre la clavicule de Syles.
Fort. Elle sentit l’os sous ses dents, qui lui écarta un peu l’articulation des mâchoires alors qu’elle serrait plus puissamment.

Don't you mistake me
to such a sweet thing
That just a warning
the damage I can bring
Are you going to take me away?
I'm a monster locked in a cage

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 773
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Lun 06 Juin 2016, 02:27

Le jeune homme soupira quand l'autre l'ouvrit pour marmonner un truc à la con... Il devait revoir ses priorités, le sexe d'abord, ensuite viendrais le blah blah, franchement...

Le jeune homme attrapa d'une main le menton de l'envoleuse avec un sourire amusé en prenant la parole d'un murmure juste assez fort pour que tout le monde l'entende.


Quel langage... Peut-être qu'on devraient régler ça, t'es tellement mignonne quand t'a un truc dans la bouche...

L'allusion à peine caché fit grandir son sourire alors qu'il glissait sa main plus bas, allait frotter doucement l'intimité mouillée de son homologue féminin.

La soulevant en tenant ses jambes, il la positionna de façon à ce que lui et Krämur puissent avoir un orifice chaque sans laisser la moindre goûte de contrôle à la jeune femme. Sourire torve sur les lèvres, il piqua un clin d'oeil à celle-ci en se positionnant à l'entré de son vagin alors que l'autre, lui, prenait position en ouvrant un peu ses fesses pour se donner un meilleur accès, puis l'empala carrément sur les deux membres chauds d'un coup, ce qui sembla plus surprendre son nouveau petit cobaye sexuel qu'elle.

Elle en perdue quand même le souffle un moment, moment qu'il ne lui donna pas pour se faire à la sensation, la soulevant pour l'enfoncer plus profondément encore. Elle n'avait pas dit ''Fais-moi l'amour'' en mode gnah gnah, elle avait dit ''BAISE MOI'' en d'autre mots, elle voulait une VRAIE partie de jambes en l'air, et il comptait la lui donné, et si l'autre, là, il était pas habitué, bah qu'il s'habitue et vite.

N'arrêtant pas les mouvements un seul instant, augmentant même leur violence légèrement chaque fois, le frontalier se pencha en avant pour prendre un des mamelons de la jeune femme entre ses dents pour le mordiller en lui donnant des coups de langues ici et là, tirant légèrement sur tout le sein quand il était au plus profond de son mouvement, se qui devait mêler légèrement douleur et plaisir...

Il la baisait, quoi.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 991
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Lun 06 Juin 2016, 04:50

Quand elle avait un truc dans la bouche, elle était mignonne ?
Alors, ça, elle n’y croyait pas du tout. Et puis, surtout, elle ne voulait absolument pas être mignonne ! S’il tentait de lui fourrer son pénis dans la bouche, elle le mordrait pour la peine, tiens. Même si elle savait qu’il aimait aussi bien ça, au fond. Elle n’était pas mignonne, et puis c’était tout !
Enfin, elle avait bien compris que ça voulait dire qu’elle parlait trop. Alors, un sourire étira ses lèvres quand les doigts de Syles jouèrent avec son intimité un instant. Laissant basculer sa tête en arrière, offrant sa gorge, elle lâcha un gémissement grogné de plaisir.

Lorsqu’il la souleva en l’attrapant par les jambes, elle se redressa pour s’accrocher à ses épaules et enfoncer ses ongles dans la peau tendre de ses épaules.  
Un long frisson remonta le long de sa colonne vertébrale quand elle sentit le gland de Syles affleurer son sexe, et un puissant frémissement l’agita quand Krämur écarta ses fesses pour se positionner lui aussi.

Hurla quand l’Envoleur l’enfonça brusquement sur eux deux, d’un coup, accentuant son mouvement en tendant le bassin.
Sentir ces deux membres fichés en elle, de part et d’autre de ses parois internes, c’était… indescriptible. Mais affreusement bon. Elle aurait peut-être eu besoin d’une seconde ou deux pour se faire à cette sensation – surtout là derrière,  et les deux couplés, elle n’avait pas fait ça si souvent, une seule fois – mais Syles ne lui en laissa pas l’occasion car il la torpilla violemment sans prendre son souffle.

Elle les sentait frotter l’un contre l’autre à l’intérieur d’elle et la sensation déclencha un ouragan de plaisir.
Krämur lui accrocha les fesses pour tenter de se caler sur le rythme de Syles, mais ce dernier s’empalait si rapidement et violemment en elle que c’était peine perdue… Alors, elle le sentit l’agripper plus fort de sa main gauche alors que sa main droite marchait dans sa chair pour se glisser entre son pubis et celui de l’Envoleur.
Il lui pinça le clitoris si fort qu’elle vit des étoiles noires danser devant ses yeux. Elle n’arrivait presque plus à respirer, elle ahanait sans parvenir à récupérer assez de souffle, tentait de s’accrocher aux épaules à sa portée, tenta de pousser le mur de ses orteils pour se dégager un peu de Syles, ce qui amplifia son mouvement.

Elle hurlait.
Elle hurlait vers le plafond alors que chaque muscle de son corps, chaque lien de sa conscience, lâchaient les uns après les autres. Elle ne pouvait pas s’arrêter, le son se propageait en continu, à l’infini, alors qu’elle sentait chaque parcelle de sa peau s’embraser, s’enflammer, brûler, cramer.
Elle cramait de l’intérieur, elle avait l’impression que son cœur allait lâcher, que ses poumons allaient exploser, que son cerveau allait gicler de tout l’afflux sanguin et de la pression sanguine qui montait si puissamment en elle…

Quand la sensation commença à s’estomper, que son cerveau commença à trouver le rythme qui liait tout ça, quand elle parvint à reprendre un peu son souffle, dégoulinante de sueur, l’expiration sifflante…
- Ça te dit d’échanger ?
Oh putain, ils allaient recommencer ?
Une folle seconde, elle se dit que ce n’était pas une bonne idée.

Une folle seconde.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 773
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Lun 06 Juin 2016, 05:24

Un sourire torve étira les lèvres du jeune homme, ben voilà, Krämur commençait à avoir de bonnes idées! Il avait été un peu lent sur la détente mais...

S'extirpant du tunnel inondé de la jeune femme, l'envoleur lui souleva les jambes pour la tourner puis eu une idée un peu sadique, s'empala dans son anus de face pour la faire tourner comme ça, en restant en elle et offrir son autre orifice à l'autre homme qui ne se fit pas prier pour la pénétrer et caler son rythme sur celui du frontalier, auquel il commençait à s'habituer malgré sa violence, sa rapidité et son chaos.

Ouvrant la bouche il lui retourna sa morsure d'avant, enfonçant ses dents dans la peau de son cou légèrement mais assez pour laisser une belle marque. Cette fois, c'était surtout de la douleur, mais entre eux, la douleur et l'excitation, c'était souvent des synonymes ou du moins ils cohabitaient.

L'envoleur accéléra, mais quelque chose, dans son crâne, n'était pas encore satisfait, Krämur pouvait encore le suivre dans sa violence et sa vitesse, c'était donc que c'était pas assez, non..?

Il compris ce qu'il manquait pour foutre la définitive sur cette partie de jambe en l'air et, en contrôle comme il était, lâcha les rênes en sachant qu'il pouvait tout arrêter très facilement, désormais, au besoin.


BESOIN

Primal, unique, le besoin de se la faire, pas de coucher avec, ni de sexe, mais de la baiser, jusqu'à ce qu'elle ne puisse même plus lâcher un râle tellement sa gorge serait usée, jusqu'à ce qu'elle ne puisse même plus pensé tellement son cerveau serait empli d'images et de pensées sexuelles, jusqu'à ce qu'elle ne puisse même plus bouger ses jambes tellement elle serait défoncé sexuellement, jusqu'à ce que son sperme remonte jusqu'à son estomac.

PRIMAIRE...

BESTIAL...

LYNX

Les pupilles de l'envoleur s'étirèrent sous l'effet du relâchement d'adrénaline normal quand la bête en question prenait le contrôle, ses dents s'enfoncèrent plus profondément, de façon plus brutale, moins retenue, premier signe, pour sa compagne, qu'il venait de passer au choses sérieuses...

Le second signe fut la légère pause dans ses mouvements de bassin, calme avant la tempête chaotique qui suivit alors qu'il semblait carrément tenter de lui enfoncer son pénis jusqu'à la gorge de l'envoleuse. Il avait été calme trop longtemps, l'autre emmerdeur le contrôlait totalement, le retenait, lui avait même donné des directives à suivre s'il voulait sortir, entre autres ne pas tuer l'autre imbécile qui voulait ''partager'' Kaünis. ''Partager'' mon cul, se dit l'homme, il ne réussissait même pas à suivre les mouvements, c'était qu'un mec totalement pathétique...

Les mains du frontalier se refermèrent sur les seins de son jouet du moment sans douceur, enfonçant ses ongles dans la chair alors qu'il lâchait le cou saignant légèrement de la fille pour lécher le long de celui-ci jusqu'à son oreille pour laisser échapper un murmure pour elle uniquement de sa voix rauque.


Je t'avais manqué, peut-être..?

Il n'attendit pas de réponse, mordit brutalement l'épaule de son interlocutrice alors qu'il pulsait en elle pour lâcher son sperme... Et il avait loin d'avoir finit, se dit-il en continuant ses mouvements sans la moindre pause, c'était sa chance de se venger pour son humiliation précédente en combat, sa chance de lui montrer qu'il était un vrai homme, bien plus que Krämur, bien plus que Syles...

Un vrai Alpha.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 991
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Lun 06 Juin 2016, 05:40

Sensation.
Sensations.
Ça se mélangeait, ça dégoulinait de partout, ça brûlait horriblement.
C’était horriblement douloureux, atrocement dérangeant, abominablement bon.
Le plaisir pulsait de la plaie dans sa nuque, elle pouvait sentir chaque dent qui s’y était enfoncée… Tout comme les deux pénis fichés en elle, la labourant littéralement. Un long frisson remonta le long de son décolleté quand l’Envoleur dans son dos s’empara avec une brutale violence de ses seins alors que Krämur lui tirait les jambes vers le haut, changeant l’angle de pénétration de Syles en tirant un hoquet de plaisir et de douleur à Kaünis.

- Je t'avais manqué, peut-être..?
Ohoh, elle savait ce que ça voulait dire. Ça voulait dire que la bestiole, le monstre, dans Syles était réveillé. Et alors qu’elle était torpillée dans tous les sens parce qu’il avait encore accéléré, se perdait dans un rythme chaotique à souhaits, démentiel, elle eut un sourire mauvais.
Mesquin, même.

Elle sentit ses dents découper sa peau et lâcha un gémissement de jouissance douloureuse.
Il était derrière elle, et elle put observer pourtant le changement d’expression de Krämur qui fronça un instant les sourcils… Elle ne lui laissa pas le temps de penser, se hissant à la force des bras jusqu’à son visage pour attraper ses lèvres entre ses dents pour le mordre, alors que le sang envahissait leur bouche.
Libérant l’une de ses mains, Kaünis la lança en arrière pour attraper la fesse de Syles et y enfoncer brutalement ses ongles, lâchant le visage de Krämur pour tourner la tête vers l’Envoleur.

Elle accrocha son regard sombre une seconde. Peut-être deux.
Avant d’avoir un sourire provocateur. Il voulait la baiser ? Lui faire payer quelque chose, peut-être ? Elle siffla entre ses dents en le fixant, un instant.
- Plus fort, petit chou… susurra-t-elle vivement à l’intention du monstre. Histoire de le faire sortir de ses gongs. Histoire de lui montrer que ouais, elle aurait sans doute un peu de mal à marcher et à chier pendant quelques heures, mais qu’elle ne le craignait pas de toutes façons. Et qu’il la tue ?
Elle s’en tapait.
Elle n’avait pas peur de lui, et se cambra pour l’accueillir plus profondément, alors que Krämur n’était pas encore venu une seule fois en elle.

Parce qu’elle avait remarqué que le jeune homme pouvait jouir sans éjaculer, c’était un truc de dingue.
Elle ne savait pas ce qu’elle préférait entre jouir, foutre son sperme en elle et continuer ou ne pas lâcher de liquide et continuer jusqu’à le décider.

Les deux étaient biens.

Elle n’avait pas peur du monstre, bascula sa tête en arrière. Ouais, elle offrait sa gorge, et à vrai dire ça n’avait pas du tout la signification escomptée par le monstre.
C’était de la pure provocation.
- Tout… ce dont t’es… capable ? lâcha-t-elle au rythme des pillonements.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 773
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Lun 06 Juin 2016, 14:55

Elle l’énervait, à parler, son rôle était pourtant simple, là fermée et les laisser faire... Le grognement qui sortit de ses lèvres fut plus donné comme un ordre que comme une proposition.

On changes.

À peine eu-t-il finit sa phrase qu'il la fit pivoter pour se ré-enfoncer en elle brutalement et sans retenue. Ses dents trouvèrent un sein sur lequel il mordit brutalement, semblant presque prêt d'en arracher le téton.

Elle l'énervait, mais plus encore l'autre mec, là, l'énervait, à ne même pas être foutu de baiser comme il faut. Elle était vraiment capable d'être seulement satisfaite avec ça? Il en doutait, mais en même temps, elle était peut-être une pauvre poupée fragile, au fond, elle aussi. Son sourire moqueur s'étira encore plus alors qu'il atteignait le paroxysme de la vitesse et de la brutalité, l'autre mec faisait de ses grimaces, on aurais dis un raï en rut se retenant de jouir, ou un truc du genre.

Le frontalier espérait qu'au moins il était capable de s'y remettre une seconde fois tout de suite, s'il se lâchait, parce que sinon c’était juste triste, de pensé qu'elle devait se contenter de ça...

À côté, Syles était plus de la compétition digne de Lynx que ce type. Il savait qu'il aurait sûrement mal au reins et au hanches, mais se dit qu'il s'en fichait, au fond, et utilisa chaque fibre de son être pour faire monter sa rapidité et sa bestialité un peu plus, ce qui ne fut pas facile.

Elle avait voulut être baiser? Et bien elle serait servie, parce que là, c'était plus passer en mode viol consentant. À ce stade, il ne s'occupait plus de savoir si l'autre suivait le rythme, le forçait un peu à le suivre vu qu'il bougeait à la fois son propre corps et celui de l'envoleuse. Certes, il était encore un peu plus rapide et violent, mais au moins l'autre était dans un rythme respectable, comme ça...

Restait plus qu'à continuer jusqu'à ce qu'elle ne soit plus qu'une poupée de chiffon en chair et en os entre eux.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 991
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Lun 06 Juin 2016, 17:28

There's something inside me
And I know it's good, I'm not evil
Just misunderstood

Ils rechangeaient.
Levant les yeux vers Krämur, Kaünis sut qu’il ne pourrait plus tenir longtemps… Ah. Tant pis pour lui ? Mais l’expression de son visage, il prenait ça pour un défi, et cela tira un sourire satisfait à Kaünis.
Jusqu’à ce que Syles la fasse encore tourner.

Le maelström qu’il déclencha alors dans son ventre fut dévastateur.
Les étoiles noires s’invitèrent encore devant ses yeux alors qu’elle s’accrochait à lui. Il guidait son corps et elle n’avait plus rien à en redire, même si elle voulait amplifier encore le mouvement. Serrant les dents sur sa clavicule, elle mordit si fort que le sang coula dans sa bouche.

La sensation du liquide chaud dans sa gorge, son goût ferrugineux sur sa langue, Krämur qui se lâchait en elle derrière, autre liquide chaud et visqueux dans son corps, tout cela furent ce qui fit déborder le vase de sa jouissance, alors que Syles venait encore taper tout au fond de son vagin, sur le point si sensible, là-bas, celui qui se contracta le premier en envoyant de véritables décharges électriques dans tout son corps, le long de chacun de ses nerfs.

Le cri qu’elle lâcha finit de lui arracher la gorge déjà bien râpée par ses précédents hurlements.
Tout son corps se tendit, elle fut incapable de contrôler cette contraction musculaire en chaine, cette tétanisation de ses membres, de son ventre ; elle en était même à ne plus pouvoir respirer du tout et les étoiles devant ses yeux devinrent des galaxies d’un noir d’encre.

Attirantes, ces galaxies.
Dans cette jouissance absolue, elle surfa sur le plaisir encore quelques secondes, se gorgeant de toutes les sensations qui parcouraient son corps, avant de s’accrocher désespérément à Syles et de basculer dans l’inconscience.


Do you see me now?
Do you hear me now?
You will know my name
Do you see me now?
Do you fear me now?
You will know my name


Quand elle se réveilla, elle était allongée sur le lit.
Se redressant sur un coude, Kaünis balaya la pièce du regard. Krämur était dans la salle d’eau de la chambre, elle entendait l’eau courante, mais Syles était juste là.
Et la nana aussi.
D’ailleurs, il devait être en de lui parler ou quelque chose, et quand elle vit qu’elle s’était réveillée, la serveuse écarquilla les yeux en la fixant de manière… effrayée ?

Un sourire satisfait – pleinement ! – sur les lèvres, Kaünis se leva complètement et s’étira longuement les membres et les muscles. Elle avait l’impression d’être faite en compote, mais elle arrivait à tenir debout. Son bas-ventre irradiait de douleur, entre l’irritation purement extérieure et celle, plus mesquine, interne. Mais elle adorait ça, et un long frisson la parcourut alors qu’elle analysait son état physique.
Non, à part ça, tout allait bien.

S’approchant souplement de Syles par derrière, malgré la douleur, elle déposa un petit baiser sur le haut de son épaule droite et posa son menton sur cette dernière juste après.
Un grognement s’échappa de la petite créature quand elle la vit faire, ce qui tira un sourire absolument méchant à Kaünis.

- Jalouse ? cracha-t-elle, mesquine.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 773
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Lun 06 Juin 2016, 18:55

Apeurée, je dirais...

Je viens d'expliquer à cette sourie que j'étais tenté de laisser une certaine Ts'liche s'amuser pour la punir d'avoir fait l'idiote...

Et comme j'avais du temps à perdre je lui ais un peu préciser l'état final de la dernière nana ayant passé 5 minutes avec nous en mode punition...


Elle avait finie morte de douleur et du sperme dans la cervelle, alors autant dire qu'il y avait de quoi effrayé la connasse un bon paquet, se dit le frontalier en baillant. Il était presque tenté de laisser Krämur s'amusé un peu pour voir s'il était assez tordu pour vraiment être un compagnon de voyage digne de ce nom.

En même temps, il se demandait un peu ce que Kaünis faisait dans le coin, elle était encore recherchée et tout... Soupirant, le jeune homme s'adressa à l'envoleuse en attendant l'autre mec- peut-être envoleur aussi, se dit-il? - puisqu'il avait laissé Syles prendre le premier tour dans la salle d'eau.


Sinon, baise et torture à part, tu fais ta touriste et viens seulement en ville pour provoquer la garde, ou si tu as un de tes merveilleux plans débiles à mettre en exécution..?

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 991
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Lun 06 Juin 2016, 19:15

Un frisson remonta dans le corps de Kaünis quand Syles mentionna l’autre nana crevée, quelques semaines plus tôt. Mais son corps était encore beaucoup trop sensible et elle retint de justesse un glapissement quand une pointe de douleur se ficha en elle, tout au fond de son vagin.
Ouch. Ça, ça s’appelait de la baise. C’était drôlement intense, même après !
Un sourire carnassier sur le visage, l’Envoleuse laissa son regard tomber sur la nana qui avait toujours les yeux écarquillés et le souffle court.
- N’empêche, je suis sûre qu’elle est un peu jalouse.

La fille ne répondit pas – * Et trop soumise en plus de ça * – et Kaünis haussa les épaules en se détachant de Syles. Elle était toujours parfaitement nue, et elle avait aussi un peu envie de se glisser sous de l’eau chaude.
- Sinon, baise et torture à part, tu fais ta touriste et viens seulement en ville pour provoquer la garde, ou si tu as un de tes merveilleux plans débiles à mettre en exécution..?
Elle ne put s’empêcher de ricaner doucement – parce que quand même, ses plans n’étaient pas débiles. Ils étaient juste… audacieux. Et indécents. Mais pas débiles !
- Je fais pas exactement ma touriste. Je voulais te trouver avant d’aller… son regard tomba sur la fille qui, malgré son air passablement terrorisé, pouvait cafter. Pas devant elle. M’en fous qu’elle dise quelque chose ou pas, pas devant elle. Parce que ce que j’ai à te proposer peut-être vachement plus drôle que de la baiser, la torturer et la tuer, cracha-t-elle presque méchamment à l’adresse de la serveuse. On peut la faire dégager ?


* *


Installée en tailleur sur le lit, Kaünis se frotta les yeux quelques secondes. Elle avait très envie de dormir, mais c’était pas exactement le moment.
La fille était enfin partie, et quand elle redressa le visage vers Syles, elle se mordit la lèvre inférieure alors que son ventre lui brûlait encore. Et que la douleur s’invita encore immédiatement à la partie, la faisant se tortiller sur elle-même.
- Apparemment, Nana, mon ancienne meilleure amie que j’ai tuée, était la maîtresse de l’Empereur. Donc il m’en veut, et me cherche depuis qu’elle est morte. Et il me veut vivante…
Elle fut interrompue par Krämur qui sortait de la salle d’eau en s’essuyant les cheveux, les ébouriffant au passage. Elle croisa son regard, et un sourire satisfait étira ses lèvres.
- Je veux aller voir ce qu’il me veut, en fait, commença-t-elle. Tu crois qu’il veut me torturer ? demanda-t-elle dans une grimace moqueuse. Faut que je vérifie s’il porte une culotte ou autre chose, d’ailleurs, ça te dirait de m’aider ?

Mais avant que Syles ai pu répondre, Krämur ôta sa serviette de ses cheveux et répondit en finissant de se sécher.
- Ouais, il veut te torturer. Kaünis haussa un sourcil. Ah, tiens, il était décidé à parler maintenant ? Ce qu’il n’a pas compris, c’est que tu vas aimer ça… ajouta le jeune homme avec un sourire qui fit briller ses yeux. Laissant tomber sa serviette de bain, découvrant son corps entier – que Kaünis reluqua sans gêne – il alla attraper ses vêtements tout en continuant à parler. J’ai de quoi vous faire entrer dans le palais. Y’a deux solutions : soit faire un pied de nez aux gardes durant la relève, soit vous faire passer pour des prisonniers.
Kaünis cligna lentement des paupières, avant de se passer une main sur le visage. Elle chercha un instant le regard de Syles, se demandant ce qui pouvait être le mieux. Se faire passer pour une prisonnière ? Elle n’était pas certaine d’être suffisamment bonne actrice pour ça, mais ça lui semblait le plus raisonnable pour pouvoir tirer l’oreille de l’Empereur – et avoir l’occasion de le rencontrer en personne !

Elle n’attendit pas de réponse de la part de l’Envoleur, et se contenta de se lever pour aller utiliser la salle d’eau.
Qu’ils en discutent entre eux. Elle s’en fichait, elle voulait juste aller lui chatouiller les miches, à l’Empereur.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 773
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Lun 06 Juin 2016, 22:29

Il avait jeté la serveuse dans le couloir, nue, ses vêtements en boule entre les mains. Sa punition, elle la trouverais surement dans le couloir, tient, une bande de bourru la prendrait bien pour jouer un peu.

La révélation de Kaünis, puis les paroles de Krämur, lui firent hausser un sourcil. Se faire passer pour un prisonnier? C'était le genre de plan stupide qui ne marchait jamais sauf dans les histoires pour enfants.

Lui, il avait plus envie d'être rapide, efficace et invisible. Tout en pensant, il se dit que ce mec ne considérait pas un atout majeur, sa greffe, puisque son contrôle du métal leur permettaient d'utiliser presque n'importe quel passage.


Ils la prendrait peut-être pour une prisonnière, mais pas moi, je n'ais pas de prix sur ma tête pour l'instant, de plus, si sa capture est faite, il y a des chances que l'empereur s'occupe de son cas rapidement, ce qui nous sépareraient. Trop de risques, il faut un autre truc... T'as l'air de t'y connaître, le palais doit bien avoir quelques passages sous terrains, non?

Ne t'occupe pas de savoir s'il y a des barreaux ou des portes verrouillés de l'intérieur, répond juste...


Ce qui était verrouillé, il pouvait s'en occupé, ce qui était barré Kaünis pouvait probablement le geler en partie pour le détruire. Tout les passages leur étaient ouverts, c'était une simple question de les trouver.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 991
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Lun 06 Juin 2016, 22:55

Krämur


Krämur pensait réellement que faire passer Kaünis pour une prisonnière ne fonctionnerait pas. Elle avait éliminé encore d’autres groupes d’assaillants envoyés par l’Empereur, et en plus de ça il ne l’en avais pas empêchée. Pire, il s’était mis à l’aider à tuer ses propres collègues. Alors même si l’information n’avait pas pu remonter jusqu’à l’Empereur – personne pour livrer de quelconques messages – il avait un doute sur la manière dont on pourrait interpréter sa présence au palais avec elle.

Il observa la jeune femme s’éloigner d’eux pour se glisser dans la salle d’eau et ne put s’empêcher de la dévorer des yeux un instant, juste avant qu’elle ne disparaisse. Qu’elle marche encore avec grâce l’impressionnait carrément. Mais son attention fut requise alors que Syles lui adressait directement la parole. Il n’avait pas l’air déconcentré par la jeune femme, lui…

- T'as l'air de t'y connaître, le palais doit bien avoir quelques passages souterrains, non?
Se grattant le menton, Krämur chercha un moyen d’accéder aux souterrains. Il savait que Kaünis s’en était échappée car la rumeur du champ de corps de gardes dans ces derniers avait circulé très rapidement. Des centaines de gardes, tués, entassés. Il était même allé voir de ses propres yeux – et c’était surtout son nez qui avait senti – le véritable génocide qui s’était opéré là, alors qu’elle avait été capturée.
Et là, maintenant ? Il était en train de l’aider.
Bizarre. Mais il ne pouvait pas vraiment faire autrement, et n’en avait aucune envie.
- Ne t'occupe pas de savoir s'il y a des barreaux ou des portes verrouillés de l'intérieur, réponds juste...
Krämur secoua la tête.
- Ce n’est pas ça le problème. C’est que les souterrains que je connais n’emmènent pas directement dans le palais, mais dans le jardin. Il y a encore une escouade de gardes impériaux pour accéder à l’intérieur du palais. Il faut parvenir à s’y glisser au début de la relève, comme ça personne ne remarquera qu’on est passés avant une heure.
Il tentait de réfléchir à haute voix, et revoyait les plans de l’extérieur du palais dans sa tête. Il ne connaissait pas l’intérieur, ou alors seulement les couloirs principaux qui permettaient de trouver l’Empereur pour faire des rapports.

S’asseyant sur le bord du lit, il se prit la tête dans les mains pour se masser les tempes un instant.
- La relève se fait toutes les heures, mais celle de la nuit dure plus longtemps. Il faudrait attention que le soleil soit couché depuis deux heures pour tenter de passer à travers, car ça nous donnera plus de temps. Par contre, je ne sais pas où se trouve la chambre de l’Empereur, ni où il sera à cette heure-là. Cependant, je peux faire croire que je le cherche pour l’isoler avec moi, en attendant que vous agissiez...
Parce que définitivement, oui, il avait envie de prendre part à ce plan. Et après, il disparaitrait de la cour pour de bon. Enfin, s’il y a encore un pouvoir en place après ça… songea-t-il en observant Syles. Ce mec dégageait un truc très proche de ce qui émanait de Kaünis, c’était un truc de dingue. Ils s’étaient bien trouvés, finalement. Et lui, il n’était qu’un misérable et faible insecte complètement fasciné par des flammes d’un noir tellement pur qu’il semblait interdire à la lumière le droit-même d’exister.

Ce fut le moment où Kaünis sortit de la salle d’eau, trempée, la masse sombre de ses cheveux dégoulinant dans son dos.



Kaünis


S’étirant dans l’entrebâillement de la porte, Kaünis poussa un petit soupir de contentement. Elle avait encore mal partout, l’eau l’avait carrément brûlée tellement elle était irritée, mais ça faisait du bien.
Levant les yeux vers les deux jeunes hommes, Krämur assis sur le lit et Syles debout devant lui, elle leur lança un regard interrogateur en s’avançant dans la pièce.

S’agenouillant sur le matelas, elle se jeta sur le lit en baillant aux corneilles, tentant de se réveiller en s’étirant encore une fois, un peu comme un chat, sans grand succès.
Elle avait trop envie de dormir.

Si on lui parla ?
Elle ne savait pas.
Elle dormait déjà.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 773
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Lun 06 Juin 2016, 23:24

Un sourire amusé étira les lèvres du frontalier devant la façon de Kaünis de s'étirer félinement pour ensuite s'endormir et il prit place sur une chaise non loin en soupirant légèrement.

C'était presque marrant, comment elle semblait leur faire confiance pour trouver un plan qui fonctionnerait. Le plan en question aurait put commencer à prendre forme, mais le jeune homme eu une idée qu'il n'aimait pas beaucoup mais qui aurait put marcher...

Ouvrit la fenêtre pour y passer sans un mot, grimper sur le toit pour trouver un homme qu'il aurait préféré ne pas avoir à contacté.

Chercha à peine cinq minutes pour trouver son père, observant le ciel depuis une tour et le jeune homme s'installa à ses côtés.


Je croyais que tu ne voulais plus me voir...

Crois moi, je préférerais pas, mais je m'apprête à faire un truc insensé et je me suis dis que peut-être, juste peut-être, serais-tu capable de fournir quelque chose...

Tu va faire quoi, encore..?

M'introduire dans le palais impérial pour aller chatouiller les oreilles de l'empereur, pour ainsi dire.

Rybris regarda son fils, interdit... Ce coup, il y avait penser des dizaines de fois, mais c'était impossible...

Impossible seul, du moins. Repensant à la gamine, Gil'Ozh, qu'il avait vu avec Syles avant, il se dit que si quelqu'un pouvait réussir...

Se mordant la lèvre en se disant qu'il était le pire parent du monde, il se laissa tomber de la tour pour attraper une prise plusieurs mètres plus bas.


Dreams are seldom shattered,
by a bullet in the dark

Rulers come and rulers go,
will our kingdom fall apart?

Who shall we now turn to,
when our leaders lost their heart?

Lives are lost but at what cost,
will the grand dream fall apart?

Killed by his own or by his foes,
turned the tide

300 years still no one knows,
the secret remains

Broken dreams so grand,
sing of his final stand, long live Carolus

Brought by soldiers hand,
back to the fatherland, long live Carolus Rex

Entrant par la fenêtre toujours ouverte, le jeune homme lançant un parchemin roulé à Krämur tout en parlant, Kaünis semblait s'être éveiller pendant sa petite aventure nocturne et son étude du dit parchemin laissé par son paternel.

Ils ne sont probablement plus en date, ils ont plusieurs années, mais tu as là quelques plans avec les tunnels, les jardins et certains couloirs, je doute que l'empereur change souvent de chambre donc cette information là devrais être correcte...

T'as qu'à voir si tu reconnais un truc pour qu'on puissent s'en servir.


Un coup d'oeil à Kaünis suffit à lui faire comprendre d'où il tenait ces renseignements... Ou du moins de ne pas poser de questions avant qu'ils ne soient seuls. Surtout que voir l'autre surprit comme pas deux devant les vieux plans et le fait que les trouver n'ais pris à l'envoleur qu'une demi-heure au plus valait bien d'attendre un peu pour s'expliquer...

Cela dit, il se doutait que son père lui ferait payer une telle info avec un service à la con et ça il n'aimait vraiment pas ça...

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 991
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Mar 07 Juin 2016, 02:25

Krämur


Quand Krämur vit Syles partir par la fenêtre, il poussa un petit soupir.
Son regard se posa alors sur Kaünis qui dormait déjà à poings fermés. Un petit sourire attendri et tout plein de fierté – il avait participé à ça quand même ! – se peignit sur son visage, alors qu’il caressait le corps nu du regard… S’en détourna en secouant la tête. Malgré cette mémorable partie de baise, il avait encore envie de remettre ça.

S’ébrouant, il finit de s’habiller en enfilant un haut, et se glissa par la porte de la chambre en la refermant à clef derrière lui. Histoire d’aller manger un morceau, car il mourrait de faim.
Le soleil se couchait depuis peu, et l’auberge était déjà pleine de monde. Les Alaviriens aimaient se retrouver autour d’une table à la nuit tombée, particulièrement au sein de la capitale. La plupart du temps, ce n’étaient d’ailleurs pas des bonnes gens qui se rassemblaient, mais cela n’avait jamais dérangé le chasseur de tête.

Jusque là.
Car ce soir-là, il avait la désagréable impression que l’attention avait tendance à se tourner vers lui, alors qu’il était accoudé au comptoir pour demander une assiette de ragoût. Il croisa le regard de la matrone qui gérait les commandes, et il était tout sauf amical. Oh, il aurait pu s’en accommoder facilement si cette impression qu’on le regardait et qu’on l’épiait, surtout, ne l’avait pas quitté.
Attrapant son assiette, il remonta les marches d’escaliers pour trouver la chambre 7, la déverrouilla… Elle était déjà ouverte ? Fronçant les sourcils, il poussa le battant de l’épaule pour se retrouver devant une chambre vide.
Hé merde.


* *


Il crut d’abord que Kaünis s’était réveillée et était partie à la recherche de Syles, mais ses vêtements sur le sol – et ses lames, surtout – mirent la puce à l’oreille de Krämur.
Ses sourcils se froncèrent une seconde, et la suivante un bout de papier passait par la fenêtre. Il crut un instant que c’était un mot de la ou des personnes qui avaient pris Kaünis, mais Syles suivit le bout de parchemin par le battant ouvert sur la rue et Krämur sentit son cœur accélérer dans sa poitrine, alors qu’il tenait toujours son assiette de bouffe chaude dans la main.

- Ils ne sont probablement plus en date, ils ont plusieurs années, mais tu as là quelques plans avec les tunnels, les jardins et certains couloirs, je doute que l'empereur change souvent de chambre donc cette information-là devrais être correcte...
T'as qu'à voir si tu reconnais un truc pour qu'on puisse s'en servir.

- On a un problème.


Ouais, il était carrément surpris que le jeune homme se soit procuré des plans du palais si vite. Mais il était franchement impressionné que quiconque ait pu réussir à s’échapper en prenant Kaünis sans son consentement en moins de trente minutes.
Et ça, ça faisait peur.
Qui l’Empereur avait-il engagé, cette fois, pour partir à la chasse ? Il passa rapidement en revue les gens qu’il connaissait. Et quand l’image de Crykil le Borgne s’imposa à lui, il frissonna malgré lui.
Il frissonna malgré le fait qu’il connaissait Kaünis.
Il frissonna malgré le fait qu’il fasse face à Syles, qui dégageait la même chose, ténèbres redoutables et dangereuses.
Parce que ce mec-là, c’était bien pire que tout.

- Je suis sûr que c’est Crykil le Borgne. C’est le dernier recours de l’Empereur. On est dans la merde. Profonde. Il n’était pas négatif, simplement réaliste. Ce mec était un malade mental couplé d’un combattant si redoutable qu’il ne connaissait personne pouvant lui résister. Même avec une technique irréprochable. Même avec des pouvoirs magiques. En plus, s’il était accompagné de Dessinateurs…

S’ébrouant avec force, Krämur prit une grande inspiration.
Saisissant les parchemins que Syles avait récupérés, il se mit à les étudier avec efficacité.
- Si l’Empereur n’a pas changé de chambre… C’est-à-dire qu’il y a très peu de chance à ça, parce que beaucoup de gens tentent de pénétrer au palais… La plupart des passages souterrains vont dans les cuisines. Kaünis a fait un véritable massacre de soldats avec un autre gars il y a quinze jours, dans les souterrains des geôles. D’après ce plan, il atterrit dans la salle d’entrainement du palais. Mais il y a toujours quelqu’un là-bas dedans, ils n’arrêtent jamais de se battre pour s’améliorer. Ils sont cependant souvent moins de trois à cette heure-ci…
Son regard glissait rapidement sur le parchemin. Il tentait de comprendre comment l’Empereur avait agencé les nouveaux appartements qui dataient de deux ans maintenant, et qui n’étaient pas à jour sur le papier.
- Logiquement, j’aurais tendance à dire qu’ils l’ont emmenée directement dans la salle de torture, mais elle a changé d’endroit quand ils ont refait l’aile ouest.
Donc à part si tu as un radar à Kaünis, va falloir improviser…



Kaünis


Quand elle ouvrit les yeux, tout était noir.
Oh, elle se doutait qu’elle se réveillerait alors que la nuit serait tombée, mais quand même. Et puis, ça sentait bizarre. Kaünis fronça le nez, se rendit compte qu’en fait le noir était complètement absolu. Comme si on l’avait enfermée dans un truc étrange. Elle tenta de bouger, de tendre un bras, mais son corps refusa catégoriquement de lui obéir. Serrant les dents – enfin, essayant, car elle n’y parvint pas – elle mit toute sa volonté dans le bout de ses doigts pour les mouvoir… Impossible.
Rah ! Mais elle était où putain ? Elle ne pouvait même pas parler, et si ses yeux étaient ouverts, elle y voyait absolument que dalle. Ça la gonflait déjà. Hé y’a quelqu’un quelque part ? Qu’est-ce que je fous là ?

Est-ce que c’était Krämur qui avait fini par la vendre ? Et qu’avait foutu Syles ?
Remarque, l’un comme l’autre avaient pu vouloir le fric de sa capture, au fond. Et bon, ben ils avaient raison, s’ils avaient besoin de ce fric. Elle s’en tamponait grave des pièces d’or, tant qu’elle pouvait bouffer et dormir tranquillement. Bon, en l’occurrence, elle n’avait pas pu dormir tranquillement. Et puis, elle se sentait un peu bizarre, elle avait encore vachement mal au ventre, et elle avait l’impression d’être groggy et elle pouvait pas bouger.
La rage enfla en elle et elle caressa intérieurement cette sensation familière et rassurance. Mais elle garda sa Greffe résolument en elle : hors de question de donner des indices sur elle là tout de suite. Elle attendait de voir ce qui se passait. Où elle était.
C’étaient sans doute des trucs des mecs de l’Empereur. Ça faisait du bruit, elle distinguait des sons en étouffé. Elle ne comprenait même pas comment elle était transportée en fait, elle avait l’impression d’être allongée, mais ça ne bougeait pas ou presque.
Ah si !
Elle sentit brutalement des mains la saisir par la taille et se retrouva le souffle coupé sans doute sur une épaule, ballotée sans pouvoir même bouger ou se mettre plus confortablement.

Kaünis voulut grogner mais le son se bloqua dans sa gorge. Putain, mais ça allait durer combien de temps cette connerie là ? Se concentrant encore, elle ne parvint toujours pas à bouger un doigt de pied. Roh putain que ça la gonflait. Elle avait envie de hurler et de tuer un truc là, qu’on la sorte de là bordel de merde !

Comme si on avait entendu sa complainte silencieuse, elle se sentit basculer de l’épaule alors que des mains se saisissaient de son torse – apparemment, elle était dans une sorte de sac de tissus ou un truc du genre car le chanvre lui piqua la peau.
On l’assit brutalement sur un truc un peu mou, et soudain elle fut aveuglée par une lumière trop vive qui lui fit fermer les paupières – la seule chose qu’elle contrôlait en fait. Il fallut quelques minutes avant que ses yeux ne s’habituent à la luminosité et qu’elle puisse balayer l’endroit dans lequel elle se trouvait du regard.

Déjà, elle était assise sur une chaise rembourrée mais avec des trous partout et notamment sous ses fesses. * Ça promet ! * Il y avait des chaines, un lit, des trucs clairement de torture alors que les murs et le sol, complètement nus à part des racks à accessoires posés contre, étaient d’un gris un peu dégueulasse.
Et il y avait cinq personnes devant elle.
Cinq hommes.

Le premier était très grand, la quarantaine, les cheveux châtains grisonnants sur les tempes et avec un regard d’un marron boueux mais brillant. Le second, un peu plus petit mais toujours plus grand que Kaünis, avait de longs cheveux blonds tombant dans le dos et un regard d’un vert clair perçant.
De côté, décalé de deux pas, se tenait un homme borgne dont l’œil inutile avait été cousu paupière fermée alors que la pupille de son autre œil, frémissante et aux étincelles presque dangereuse – selon les critères de Kaünis – était violet. Ouais, violet, et c’était complètement ridicule sur sa tronche de mec « grosse brutasse qui casse tout sur son passage » !
Et puis, en retrait, se tenaient deux autres hommes aux traits un peu similaires, l’un aux yeux bleus et l’autre aux yeux marron, tous les deux bruns.

Clignant des paupières, Kaünis voulut incliner la tête sur le côté mais elle en fut encore une fois incapable et un grondement sortir de sa gorge – seul son qu’elle pouvait produire.
- Altan, tu peux lui relâcher la tête et la positionner. Crykil, tu peux préparer ce que tu veux. Flynn, ne te laisse pas déconcentrer. Faites votre affaire, on vous regarde.
L’Envoleuse avait noté les expressions des hommes quand le mec en retrait avec les yeux marron avait parlé. Altan, c’était le mec dans la quarantaine avec les tempes grisonnantes. Crykil, le borne ridicule. Et Flynn, le blond. Et apparemment, Altan et Flynn étaient des Dessinateurs.
Elle sentit la seconde peau qui l’empêchait de bouger se retirer de son visage, et enfin elle put bouger les lèvres et la tête – un peu, mais ça faisait du bien, ça au moins.
Un petit ricanement s’échappa de ses lèvres alors que les deux mecs en retrait s’éloignaient encore pour disparaitre dans le noir, dans le fond de la pièce – ou peut-être qu’en fait, ils en sortirent, elle ne savait pas, elle ne voyait pas.
- Salut les mecs ! Il fait beau ce soir ? Y’a pas de fenêtres ici, c’est un peu glauque quand même !
Cela sembla surprendre les Flynn et Altan, qui s’entre-regardèrent un instant, mais le dénommé Crykil resta parfaitement impassible.

- Ouvre-lui ses putains de jambes.
- Faut pas la toucher…
- J’suis au courant.
Kaünis remarqua alors seulement – ouais bon, en réalité elle s’en branlait hein – qu’elle était complètement nue. Ils l’avaient anesthésiée ou quoi, pendant qu’elle dormait ?
Alors que ses jambes s’ouvraient sans sa volonté et que son dos prenait appui sur le dossier de la chaise, elle poussa un soupir ennuyé.
- Z’avez bientôt fini vos trucs sérieux ? J’ai pas que ça à faire moi…
Un sifflement étonné la surprit un instant, la coupant dans sa phrase et elle fronça les sourcils alors que le borgne avait un sourire mauvais sur les lèvres.
- On s’est faite plaisir à ce que je vois.
Kaünis aurait pu être gênée, mais elle savait parfaitement – pour avoir été du côté de ce mec, le tortureur – que c’était ce qu’il voulait. Alors, même si elle ne pouvait pas bouger, elle se mordit la lèvre inférieure en se passant la langue dessus.
- Tu veux tester ? Il parait que c’est drôlement bon là-bas en bas ! fit-elle d’une voix langoureuse.

L’homme sembla hésiter une seconde.
La seconde suivante, un brouhaha impressionnant monta dans le fond de la pièce.

Kaünis leva les yeux au ciel en poussant un soupir contrarié.
Qui cassait toutes les réjouissances comme ça ?

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 773
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Mar 07 Juin 2016, 03:00

Surprise... Il avait crut que Kaünis s'était éveiller et qu'elle reprenait une douche ou un truc du genre, mais compris bien vite lorsque Krämur parla...

Elle avait été prise...

Elle était prisonnière.

Quelque chose monta en lui, le frontalier sentit Lynx monté, dégager son aura de mort si reconnaissable, mais la bête se fondit en lui dans un équilibre effrayant alors que, sans qu'il ne pense un seul instant, ses lames volaient dans tout les sens pour tout détruire autour de lui en un éclair et revenir se ranger, sa chaîne faisant de même.

Le regard se soulevant enfin, il fixa l'homme devant lui comme s'il pouvait transpercer son âme de ses yeux. Cette fois c'était vrai, il avait dit à Gil qu'il jouait à l'humain, mais cette fois, il ne jouait plus, ni à l'humain, ni au monstre.

On lui avait prit la personne la plus importante à ses yeux, on lui avait dérobé la dernière chose qui gardait son esprit légèrement saint.

Un air dangereusement sérieux sur le visage, ne s'occupant même pas d'expliquer sa greffe qu'il venait de démontrer à l'homme qui semblait toujours aussi surpris, il ne prononça qu'une phrase, une seule, avant de sortir de nouveau par la fenêtre, signe évident que l'autre devait en faire de même.


On va la chercher...

Royal flames will carve a path in chaos,
Bringing darkness to the night.

Death is riding into town with armor...

They've come to take all your rights.

L'envoleur marchait sans même voir autour de lui, ne portant attention qu'au chemin droit devant.

Chemin qui fut bientôt bloqué par un garde qui lui cria un ''QUI VA LÀ!?'' qui attira son regard brillant de haine, rouge de rage et noir de chaos.


Je... Viens chercher... Kaünis Gil'Ozh...

L'homme sembla se tendre à la mention du nom, surement qu'il avait vu l'une des affiches, ou peut-être avait-il fait partit de sa capture. Quand il voulu se mettre en position de combat, il était déjà trop tard. Une lame volante venait de caresser son cou, l'alerte sonnerait bientôt, mais le jeune homme n'en avait rien à foutre.

Ni de Krämur, qui lui gueulait de penser un peu tout en le suivant. Il brûlerait ce palais, massacrerait tout le monde à l'intérieur. Se baignerait dans le sang avec Kaünis, une fois qu'il l'aurait libérée.

Parce qu'il ne doutait pas un seul instant de pouvoir la libérée.

Et l'archer qui venait de se prendre une lance volante sans que le jeune homme n'y touche avant même d'avoir encocher sa flèche ne pouvait pas vraiment le contredire.


So stay away from me,
The beast is HUNGRY.

I feel the rage and I just can't HOLD IT

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 991
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Mar 07 Juin 2016, 05:06

Krämur


Il était complètement dingue. Et dangereux. Et dément. Et démoniaque.
Y’avait un truc qui brûlait en lui, quelque part, et qui refaisait surface de temps en temps. Tout à l’heure, pendant la partie de baise, et là, alors qu’il se rendait compte que Kaünis n’était plus là.
Qu’elle avait été kidnappée.
En plus, il n’écouta même pas ses idées pour la retrouver. Plus de rationalité dans ses yeux, juste une immense rage et un puit insondable de ténèbres.

Krämur sourit.
Parce que pour le coup, il sentait aussi quelque chose de déplacer en lui. Enfler. C’était comme une caresse susurrante d’un immense monstre capable de se cacher sous la plus petite pierre. Il sentait son ombre glisser contre ses organes internes et s’enrouler dans les tréfonds instinctifs de son cerveau. Pervers, vicieux, malsain.
Alors que l’homme en face de lui détruisait toute la chambre à coup de… chaines ? Comment bougeaient-elles ? Krämur prit une grande inspiration et laissa monter la chose en lui.
Maxi-monstre.

Il emboita le pas de Syles.


* *


Si le chasseur de tête adorait la sensation dans son ventre de la puissance qui grimpait en lui, il n’en perdait pas la tête pour autant. Mais impossible de raisonner Syles, il fonçait dans le tas, entrant sans aucune subtilité dans la cour d’accueil du palais pour se présenter devant la porte principale.
- Je … viens chercher… Kaünis Gil’Ozh. Le tressaillement du garde face au nom prononcé valait son pesant d’or… Moins cependant que la lame sifflante dans le vent, moins encore que la lance qui se ficha dans la gorge d’un archer.
Impressionné – c’était quoi ce truc, il était magicien ce mec ? Dessinateur ? – Krämur poussa un petit soupir en passant sa main dans ses cheveux…

Il avait dans la tête le plan pas à jour du palais, mais doutait de pouvoir trouver son chemin alors qu’une section entière de gardes les poursuivrait à l’intérieur.
Krämur sentait l’électricité s’accumuler en lui, dans ses membres. Ça poussait de l’intérieur et il peina à contenir une soudaine impulsion. Quand la porte s’ouvrit brutalement alors que tous les verrous grinçaient avant d’être démantibulés, il cessa de se poser des questions.

S’engouffrant dans le palais avec une dizaine de gardes au cul, le jeune homme avait un large sourire qui découvrait ses dents.
Pointues, les dents. Et beaucoup trop nombreuses.


Kaünis


Quelqu’un tambourinait à la porte.
Pas du côté où étaient partis les deux mecs qui se ressemblaient un peu, mais de l’autre. Crykil eut un petit mouvement de menton et Flynn alla ouvrit la porte. Quelques murmures furent échangés, l’espace de quelques minutes, mais Kaünis fut incapable de distinguer quoi que ce soit à part des lèvres qui sifflaient.
Quand le Dessinateur revint vers ses deux compagnons, il leur adressa un regard dur.

- Apparemment deux mecs viennent de passer en force l’entrée du palais en disant la chercher. Cela tira un sourire torve au borgne et le second Dessinateur haussa les épaules.
- Va falloir faire vite alors.
- Enlève tous les trucs en métal d’ici. Tout de suite.

Kaünis cligna des paupières, mais reçut un coup de masse en bois précis sur le crâne et bascula dans l’inconscience avant d’avoir pu voir la suite.


* *


- Ils sont de l’autre côté de la porte ! lâcha Altan, apparemment un peu sur les nerfs, quand Kaünis rouvrit enfin les paupières. Ça s’agitait dans la pièce mais seuls les mots lui parvenaient.
- Fais surtout attention de ne pas la lâcher ! Je m’occupe de la porte.
Prenant une inspiration, Kaünis put redresser légèrement le menton et tomba nez à nez avec Crykil, à quelques centimètres de son visage. Il tenait dans sa main droite la masse qu’il avait utilisée pour l’assommer et cela tira un sourire à l’Envoleuse.
Quoi il tentait de l’intimider comme ça ?

Elle frémit pourtant quand il la frappa dans le genou droit, le brisant au passage, avant de réserver le même sort au gauche. Putain, mais qu’est-ce qu’ils avaient tous avec ses jambes ? Ils pouvaient pas trouver autre chose à casser, sérieusement ? Elle en avait vraiment marre de devoir mettre des plombes à remarcher correctement et à courir !
Un grognement s’échappa de sa poitrine.
- Vise autre part, mon chou.
Crykil haussa un sourcil, et un sourire pervers étira ses lèvres. Kaünis eut un petit sourire triomphant, une seconde avant qu’il ne frappe le point le plus sensible de son anatomie, surtout dans ces circonstances – avec la partie de baise qui datait de quelques heures à peine.

Elle hurla.
Pas seulement de douleur, parce que la décharge qui se propagea dans son corps était trop mêlée à une sensation jugée plaisante par son cerveau.
Haletante, elle baissa légèrement le menton, un sourire extatique sur les lèvres.
- Oh oui, encore !

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 773
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Mar 07 Juin 2016, 05:43

Nobody cares,
If I live or die...

So I might as well
Begin to put some action in my life...

Breaking the law.

Le jeune homme passait en ne laissant sur son passage qu'une apocalypse complète, les armes de ses opposants se retournant contre eux. Quelques lances le suivait d'ailleurs comme des chiens de gardes, lévitant non loin de son dos, prêtes à l'emploi.

La porte camouflant Kaünis était juste devant eux, il l'avait trouvé rapidement en torturant une demi douzaine d'hommes à la fois, un avait finalement craqué, puis le frontalier lui avait craqué le crâne.

Les hommes en grande partie terrifiés qui s'assemblaient devant lui furent exterminés en quelque secondes, Krämur, quant-à lui, était drôlement efficace pour garder leurs arrières. Le jeune homme ne se posait pas de questions pour le moment sur celui-ci, pas le temps, pas envie. La porte reçue une première carapace de métal, bélier improviser, puis une autre encore jusqu'à ce qu'elle craque enfin dans un tonnerre assourdissant...

Et que cinq pieux de métal ne s'élances dans la salle sombre comme une bombe explosant. Même à l'aveuglette, l'envoleur entendit au moins deux gargouillis agonisants et il ne prononça qu'une petite phrase à son complice avant d'entrer en marchant.


J'espère que t'es prêt, risque d'y avoir encore des dessinateurs là dedans...

Ce n'était pas les premiers qu'ils rencontraient et ce ne serais surement pas les derniers puisqu'ils devraient sortir de là. Ils commençaient à avoir de bonnes tactiques et les lames de Dil'Duran, qui semblaient étrangement ne pas être affectés par l'art des dessinateurs, permettait au garçon de se battre sans retenue... Le forgeron devait avoir utilisé un centre dessiné pour ses lames, ce qui expliquerait à la fois leur teinte si foncée et leur immunités, ou alors le vieil homme avait trouvé un matériel inconnu des autres qui n'était pas affecté par le don.

D'une façon ou d'une autre, le frontalier fut bien content de cette propriété de ses lames en sentant plus qu'il ne vu le filet qui s'élançait vers lui de nulle part, puisque celui-ci se coupa en deux d'un simple mouvement.

Attrapant ses lames noires, le garçon prononça une phrase dans la salle pendant que celles-ci se connectaient d'une chaîne cachée dans les pommeaux.


Si tu la frappe encore, je te ferais subir le même sort, au même endroit...

Sinon, je vous tuerais peut-être rapidement...

Peut-être.


La réponse fut assez évidente puisque l'autre frappa encore et sembla sourire de façon provocatrice pendant que l'envoleuse continuait de le provoquer, verbalement, elle.

Le dessinateur se concentra sur lui pour l'emprisonner, ce qui fut une grave erreur puisque sa cage en bois ne bascula pas dans la réalité, Krämur ayant déjà défoncé sa tête de con.

Syles ne pensait pas qu'il en reste, mais ne laissa pas tomber sa garde pour autant pendant qu'il marchait, lentement, vers le tortionnaire de Kaünis...

Sa démarche était lente, pourtant semblait rapide, elle dégageait une atmosphère de chaos et de mort...

Et derrière lui, il ne restait qu'une apocalypse, signe de l’Armageddon qu'il avait mit en marche...

Comme un cavalier de l'apocalypse annonçant la fin d'un monde...

Et maintenant qu'il avait retrouvé Kaünis, il y avait deux cavaliers.


It is foretold,
The moon will turn to blood

And the sun to ashen darkness
The dead will awaken,
A second coming will follow

The Four Horsemen of the Apocalypse

Pale and red, white and black,
Death and War, Famine and Conquest,

The end will begin with the sound of approaching hoof beats.

Of the Lone Horseman of the Apocalypse...

The end will begin with the sound of approaching hoof beats

Of the Two Horsemen of the Apocalypse...

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 991
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Mar 07 Juin 2016, 06:44

Un fracas assourdissant retentit dans la pièce avant que Crykil ne lui frappe l’entrejambe une seconde fois et Kaünis eut le réflexe de baisser le nez pour éviter d’avaler un peu de poussière. L’homme, entre ses jambes, se tourna un instant pour détailler ceux qui venaient d’enfoncer la porte.
Deux gamins. C’était ce qu’elle pouvait lire dans son regard. Et un sourire mauvais étira les lèvres de l’Envoleuse. Pour Krämur, elle ne savait pas mais il se battait bien – s’il était encore vivant ça le démontrait d’ailleurs – mais pour Syles… Non, là ce n’était pas un gamin du tout, il avait largement dépassé ce stade.
Et son cœur eut une petite accélération dans sa poitrine.

- Si tu la frappes encore, je te ferai subir le même sort, au même endroit...  Sinon, je vous tuerai peut-être rapidement... Peut-être.
* Ça c’est mon mec *
Le coup suivant ne la prit pas par surprise non plus, mais elle sentit clairement un liquide chaud dégouliner le long de la raie de ses fesses – du sang. En fait, son corps était déjà trop abîmé pour recevoir une quelconque once de douleur de plus, désormais. Oh, il pouvait s’acharner, ça la blesserait. Mais là, elle n’avait plus mal, elle n’était plus que hors de son corps. Plus de douleur, plus de plaisir, elle ne pouvait de toutes façons pas marcher, pas bouger.

In the dawn they will pay
With their lives as the price
History's written today
In this burning inferno
Know that nothing remains

Elle revint à la réalité, quand un sifflement strident, beaucoup trop puissant et trop près, retentit dans la pièce.
L’instant d’après, la coque qui entourait son corps se volatilisa – le Dessinateur était mort – et Kaünis releva le menton pour observer la scène.

Syles était juste là, dans sa nouvelle tenue, affreusement dangereux, dangereusement sexy. Crykil et lui se tournaient autour, comme s’ils n’avaient pas entendu le sifflement ultrasonique qui avait percé l’air.
Pourtant, cela avait une origine.

Un Brûleur. Dans la pièce. Il touchait presque le plafond, haut de trois ou quatre mètres, et ses tentacules frémissaient d’électricité tandis qu’il bouffait littéralement Altan. Surprise, Kaünis se demanda un instant ce qu’il se passait, avant de comprendre quand le Brûleur se redressa et que sa silhouette se brouilla.
Krämur.
Elle se fit la réflexion, un instant, qu’elle ne rencontrait finalement que des mecs hors du commun. Darwen avec son loup, Syles avec son monstre, et Krämur avec un Brûleur. * Putain de bordel de merde *
Un Brûleur !

Aiming for heaven though serving in hell
Victory is ours their forces will fall

Through the gates of hell
As we make our way to heaven

Krämur se précipita sur elle, alors qu’elle tentait de se redresser à la force des bras, les genoux hors service. Son regard était happé par Syles et Crykil. L’Envoleur maniait ses lames avec une vitesse confondante, elles volaient dans l’air, mais son adversaire était tout aussi surprenant à repousser chacune de ses attaques avec ses deux énormes gourdins, parvenant même à placer des coups au passage.
- Sur mon dos !
- Non !
Le son claqua dans l’air, surprenant le chasseur de tête. Je veux voir ça.
- Il faut partir !
- Tu rigoles j’espère ? J’ai toujours pas vu la couleur de la culotte de l’Empereur !
- Kaünis, tu te vides de ton sang, putain !

Elle baissa les yeux vers la marmelade de son bas-ventre.
Ah, ouais, tiens.
Oups.

Rouge ?
Noir.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 773
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Mar 07 Juin 2016, 22:25

Ce mec, il était doué.

Très doué.

Pas assez doué.

Ça ce voyait dans son regard, depuis quelque échanges, il ne faisait plus que bloquer, éviter d'un cheveux. C'était respectable, comme essai, mais bon, il n'avait pas ce qu'il fallait. Il faisait face à un gamin, avait-il d'abord penser, mais plus il se battait, plus il avait l'impression qu'il se battait contre quelque chose d'autre.

Quelque chose, pas quelqu'un. Une créature sortit d'il ne savait trop où pour venir reprendre cette emmerdeuse de Gil'Ozh. En plus, personne au monde n'aurait put être ami avec un brûleur, aucun humain ne pouvait réussir une telle chose, c'était impossible.

Par pur réflexe, il se baissa et évita un coup venu de nulle part, se retourna et vira au blanc en voyant un de ses camarades, Altan, avec une arme, tenter de le frapper un peu maladroitement...

Mais drôlement habilement pour un mort.


The time is near for the great tribulation,
All lost souls should be aware of this,

For it is written in the Christian Bible

Of the Four Horseman of the Apocalypse...

C'était presque trop facile. L'autre avait été tellement choqué par l'apparence du brûleur que Syles n'avait eu qu'à subtilement enroulé sa chaîne autour d'une cadavre pendant leur combat pour ensuite le faire l'attaquer et bam, il chiait dans son froc.

Utilisant la peur de son assaillant, l'envoleur lui cassa le bras, attrapa sa lourde masse en bois et lui envoya entre les jambes.

Le bruit de ses parties génitales meurtries montèrent dans le silence relatif de la salle, suivit de prêt d'un petit cris strident.

Le futur cadavre tomba à genoux un instant avant de se faire décapiter, Altan tombant à son tour, toujours sans vie, évidemment, et la chaîne vint retrouver sa place sur le bras du frontalier qui leva son regard sur le brûleur portant la silhouette de Kaü...

Un sourire étira ses lèvres alors qu'ils ressortaient de la salle. Il s'était dit qu'il ne pensait pas pouvoir être ami avec ce mec, mais un type qui devenait un brûleur...

Oh ouais, c'était totalement le genre de mec avec qui il s'entendrait bien, se dit-il. Et puis quand même, il avait foutrement fière allure, comme ça. Et cette peur primale qui se lisait dans les yeux des gardes quand ils le voyait était simplement merveilleuse...

Cela dit, ils n'avaient pas de temps à perdre, il fallait trouver un rêveur pour Kaünis et vite. Putain, se dit-il, elle aimait vraiment foutre sa vie entre les mains des autres, elle...


I've had every promise broken,
There's anger in my heart.

You don't know what it's like,
You don't have a clue...

Ridran soupira en remplissant un AUTRE formulaire...

S'il gardait son grade dans la garde impériale après tout ça... Son premier jour en poste de commandant de la garde du palais et sbam, deux mecs ou un mec et un brûleur, dépendamment d'à qui ont demandaient, les gens devraient moins boire à leur poste, se dit-il, avaient tout pété, prit Gil'Ozh, recherchée par l'empereur lui même, et c'était barrés comme si le palais était un endroit non gardé, laissant derrière eux un paysage apocalyptique de cadavres et d'un sillon de couloirs et de salles mis à feu et à sang. Avec tout les formulaires juste pour les réparations, il se doutait que la paperasse de cette nuit serait en surnombre...


...If you did you'd find yourselves
doing the same thing too...

Breaking the law.

Syles remerciait en pensées son père, qui lui avait indiquer au dos des parchemins l'endroit où trouver un rêveur qui ne poserait aucune questions et qui s'occuperait d'eux.

Il avait sûrement compris que quelqu'un serait blesser dans tout ça et il avait eu raison, finalement... L'homme avait d'ailleurs juré en les voyants arrivés, couverts de sang et avec la jeune femme en très mauvais état, puis avait dit qu'il s'occuperait de la stabilisé et leurs donneraient un produit qui laverait le sang sans détruire leurs vêtements ou irriter leur peau, ainsi que des vêtements de rechange pour Krämur, mais qu'ils devraient repartir immédiatement après pour une confrérie, puisque s'il pouvait stabiliser la jeune femme et ainsi leur donner du temps, il n'avait pas ce qu'il fallait pour la guérir complètement et, surtout, il n'était qu'un rêveur. vu son état, disait-il, l'envoleuse avait besoin d'au moins 5 d'entre eux pour se remettre complètement, surtout ses jambes qui avaient morflé en partie à cause du métal qui y avait été insérer par le passé.


~~~

Personne, à la confrérie, n'avait oser poser de questions... Fériane voyait son lot de voyageurs blesser et avec le temps, les gens présents en cet endroit avaient pour la plupart appris qu'éviter les questions évitait les problèmes.

Kaünis était toujours étendue sur un genre de lit, entouré par 6 rêveurs qui se relayaient parfois, quand Krämur, qui avait suivit un rêveur pour avoir les nouvelles, bonnes ou mauvaises, revint se poster non loin de l'envoleur qui parla d'un ton légèrement fatigué.


Alors..?

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 991
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Mer 08 Juin 2016, 02:41

Krämur


Elle était vraiment incompréhensible, cette fille. Et surprenante, même dans un moment pareil. Sérieusement, elle pensait encore à voir le slip de l’Empereur – ou sa culotte, peu importait – alors qu’elle n’avait plus de jambes ni de bas-ventre ?
Un long frisson remonta le long de l’échine de Krämur alors que la bataille faisait rage un peu plus loin.
Attrapant Kaünis qui s’effondrait soudain – ah ben enfin ! – sous les aisselles, il la hissa sur son dos tant bien que mal, l’installant comme il le pouvait… Avant de rechercher cette grosse bestiole dans son torse. Son aura oppressante lui emprisonna soudain la poitrine et il sentit son corps changer de forme tandis que son esprit s’embrumait doucement.


* *


- Alors, où vous en êtes ? Comment elle va ? Il avait posé la question fébrilement, ne pouvant s’empêcher de tirer sur les manches du vêtement trop petit qu’on lui avait filé après qu’il se soit retransformé en humain. Ça lui faisait toujours tellement bizarre de revenir à moins de deux mètres du sol qu’il en était parfois malade pendant quelques heures. Cette fois cependant, il n’avait pas eu le temps d’être malade, pour sauver Kaünis il avait fallu se bouger.

Le Rêveur en face de se passa une main sur le visage, essuyant quelques gouttes de sueur qui perlait à son front.
- On arrive petit à petit à reconstruire le pelvis, la symphyse pubienne et les ligaments du bassin mais ça va encore nous prendre quelques heures. Son état général est stable et ses genoux sont réparés. Elle n’est plus en hémorragie. Le jeune homme poussa un soupir de soulagement, se passant une main dans les cheveux.
Il se demandait comment en l’espace de quelques semaines il avait pu tomber complètement dans le jeu de la jeune femme. Comment il pouvait s’en faire à ce point pour elle, et pourquoi, alors que finalement, il la connaissait à peine. Et qu’elle n’avait absolument rien de tout ce que les femmes avaient pu lui apporter jusque-là.

Haussant les épaules – il n’avait pas trop envie de faire de l’introspection, là tout de suite – il remercia le Rêveur d’un signe de tête et retourna dans l’endroit où on les avait rapidement soignés, Syles et lui, et où ils attendaient depuis qu’ils étaient arrivés à Fériane.
A la question du jeune homme, Krämur haussa les épaules de manière désabusée. Certes, les nouvelles n’étaient pas mauvaises en soi – pour l’instant – mais ça le minait d’attendre comme ça !

- Ça va prendre encore quelques heures, mais c’est sur la bonne voie a priori, lâcha-t-il d’une voix où transparaissait l’agacement.
Se jetant littéralement dans un fauteuil, il se prit la tête entre les mains et se frotta énergiquement le visage.
- Sérieusement. Elle se fout souvent dans des merdes pareilles ? Tu sais qu’elle ne voulait pas partir, elle voulait voir ton combat et encore dessaper l’Empereur ? Elle est dingue… Il fit une pause en secouant la tête d’une manière un peu désespérée. Dire qu’à la base, j’étais censé la ramener à Sil’Afian…
Ouais. Et qu’il ne croyait pas une seule seconde qu’elle était « si » dangereuse, à la base. Et puis… Il avait été envoûté. Un truc du genre.
Peut-être que finalement, il n’avait jamais rencontré personne d’aussi noir et chaotique. Et que c’était complètement ça qui avait fait chavirer pas seulement la partie humaine et rationnelle de lui-même. A vrai dire, la partie rationnelle de lui-même lui hurlait de se casser avant d’être vraiment trop attaché.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Al-Jeit-
Sauter vers: