AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Syles Agarest
Envoleur


Nombre de messages : 755
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Ven 10 Juin 2016, 03:49

Bah tant pis...

[Le jeune homme haussa les épaules et tira Krämur avec lui, non sans au passage toucher un ou deux des points les plus faibles de Kaünis, vers l'extérieur avec un plan juste... Démoniaque.]

Pas de bouffe, pas d'aventure, pas de sexe et pas d'entraînement.

Tu veux faire ta sale gamine, on va faire comme tu veux.

Allez, Krämur, allons nous entraîner un peu...


[Si ça, ça ne l'offusquait pas...

Parce qu'il allait faire la chose qu'elle redoutait le plus.

L'ignorer, faire comme s'il ne la voyait toujours pas. Elle voulait faire son emmerdeuse, il lui donnerait la pire des tortures.

Pour convaincre une Ts'liche, fallait être un peu barbare.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 962
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Ven 10 Juin 2016, 04:16

Kaünis


Le ton de Syles la fit frémir, mais moins que ses mots. Ou plutôt, son attitude.
Une première vague menaça de la submerger quand l’Envoleur la lâcha, s’éloignant d’elle pour inviter Krämur à le suivre. Et ce connard, il se rangea à son avis, en plus !
Elle serra les dents, les genoux, et la gorge.
Non, ne pas laisser ce truc, là, à l’intérieur d’elle prendre le dessus. Syles allait mieux, de toutes façons. C’était normal qu’elle ne soit pas le centre de son monde, la réciproque était la même – à un certain point. Non, en fait, il n’était peut-être pas au centre de son monde à elle – parce que c’était elle le centre – mais il était si près du point de gravitation que ça revenait presque au même.  

Et là, il l’envoyait, elle, en orbite.
Elle n’avait rien dit, les laissant s’en aller, les laissant passer la porte avec le menton relevé en signe de défi. Elle ne voulait pas manger, elle n’avait pas faim, elle savait qu’elle allait tout vomir si elle bouffait quoi que ce soit.

Alors, pourquoi, quand ils eurent refermé la porte derrière eux, elle éclata en sanglots ?
Pourquoi elle se leva, titubant dans la maison qu’elle connaissait par cœur, pour se diriger vers sa chambre, montant les escaliers en courant, les larmes lui barbouillant le visage, la morve plein la bouche, les cheveux collés à ses cils trempés ? Elle s’arrêta un instant devant la salle de bain, juste à côté de sa chambre, en jetant un coup d’œil par son embrasure. Un long frisson la parcourut de la tête aux pieds, et elle entra.

S’observant dans le miroir, elle nota qu’en effet, elle avait beaucoup trop maigri. Elle n’était pas cadavérique – elle avait une large constitution – mais on voyait ses côtes et les os de ses hanches ; ceux de ses clavicules ressortaient clairement plus que d’habitude.
C’était moche.
Secouant la tête, elle ouvrit le robinet de l’eau chaude pour remplir le bain, et s’y glissa en poussant un soupir de contentement. L’eau chaude détendit ses muscles endoloris, ça faisait du bien au corps, et à l’esprit.
Enfin, pas assez.
Parce que quitte à être moche, autant ajouter de nouvelles cicatrices à celles qui spirallaient sur ses bras.


* *


Elle ne s’arrêta que lorsque l’eau tira légèrement au rose, alors qu’elle plongeait ses avant-bras dans le bouillon d’elle-même, dans le bain.
Une longue entaille parallèle à son bras, et deux perpendiculaires à ce dernier près de son poignet. Sur les deux bras. La douleur physique pulsait doucement, alors que les blessures commençaient à boursouffler un peu à cause de l’agression, mais c’était une bonne douleur.
Une vraie douleur.
C’était rassurant, en fait…

Elle ferma les yeux, un sourire sur les lèvres.


Krämur


Ça faisait un moment qu’ils étaient dehors, à plus ou moins s’entraîner, tous les deux.
En fait, il s’attendait à ce que Kaünis sorte en trombe très rapidement de la maison. Qu’elle hurle, qu’elle pète un câble, qu’elle les agresse, peut-être même qu’elle pleure…
Mais non, il n’y avait que le silence, dans la maison, et le bruit, parfois, de leurs lames qui s’entrechoquaient. Le jeune homme avait un mauvais pressentiment.

Alors, quand ça fit trop longtemps à son goût – peut-être pas exactement une heure, mais pas loin – il se redressa en secouant la tête.
- Je sais pas toi, mais moi je le sens pas…

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 755
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Ven 10 Juin 2016, 04:31

Non lui non plus, il ne le sentait pas, ne le sentait plus, un truc au fond de lui grinçait carrément, il l'avait repousser un moment mais quand Krämur formula qu'il ressentait la même chose le frontalier n'hésita pas, entrant dans la maison pour la chercher...

Une boule se forma dans sa gorge quand il monta, ne la trouvant nulle part et qu'il ne restait que la salle de bain...

La porte était verrouiller... Kaünis ne verrouillait jamais la porte.

Sans même penser à utiliser sa greffe sur la serrure - prendrait trop de temps - l'envoleur défonça la porte d'un coup de pied au centre, l'envoyant valser sur ses gonds alors qu'il entrait en trombe, les yeux écarquillées devant le spectacle qu'il découvrait, se précipitant pour la prendre dans ses bras, couvrant les siens avec des serviettes propres...

Trop longtemps, il avait trop attendu, trop de dégât, il ne pourrais pas l’amener où que ce sois attends pour qu'un guérisseur ou un rêveur ne puisse là guérir.

Certes, il était au centre d'un village de dessinateurs, mais pour ce qu'il en savait, ceux présents seraient heureux de la voir mourir...

Et Hien qui n'était pas là, ni Voïmakas qui avait dit ne pas revenir de si tôt... La prenant dans ses bras pour courir au salon, elle était si légère, son état de mal nutrition jouait contre eux, criant à Krämur pour savoir s'il avait ne serait-ce qu'une once de don en dessin, il tenta un acte de désespoir qu'il n'avait tenté qu'une fois par le passé et dont il n'était pas sûr de l'utilité...

Sentit comme un picotement au fond de son cerveau alors qu'il tentait de forcer l'accès à l'imagination, tentait de trouver un lien direct vers l'esprit de Voïmakas...

Priait pour qu'il l'entende.


Putain je n'ai pas de grand talent en dessin qu'ils disent mais je m'en FOU OKAY!?

VOÏMAKAS! JE ME FOU QUE TU SOIS MENTAÏ RAMMÈNE TON CUL À LA MAISON ET TOUT DE SUITE!

Sinon cette fois...

Cette fois, Kaünis ne reviendras pas...

Des larmes commençait déjà à couler sur ses joues...

Il ne pouvait pas la perdre maintenant, pas maintenant et pas comme ça putain...

Continua de serrer ses poignets stupides à la con de Ts'liche suicidaire qu'il adorait de toute ses forces en voyant les serviettes blanches se tâchées de rouge...

Elle saignait trop, qu'est-ce qu'il faisait, son père, putain?

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 962
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Ven 10 Juin 2016, 05:12

Voïmakas


- Il faut vraiment trouver une solution à tous ces apprentis Envoleurs qui finissent par se faire la malle. De plus, j’ai appris que récemment, Giliwyn SangreLune avait encore fait des siennes avec son dernier groupe d’apprentis…
- Personne ne changera Gil, et il fait du bon boulot, au fond. Arrête de le pointer du doigt, ça ne fait rien avancer au reste.

Voïmakas poussa un soupir, mais hocha doucement la tête. Il était d’accord avec Gulyn, ça ne servait à rien de s’acharner contre le Maître Envoleur, il faisait à la hauteur de ses capacités, et avec sa propre pédagogie. Qui marchait, à long terme. Il avait bien vu Syles et Kaünis s’entraîner, et même s’ils n’étaient pas au meilleur de leur forme tous les deux, ils étaient terriblement efficaces et dangereux.
- Laissons Gil à ses soucis personnels. Autre chose à relever pour la réunion ?

Un Mentaï se leva en hochant la tête.
- Il faut songer à commencer les rituels pour faire apparaître le Seigneur. On aura besoin de quatre ou cinq d’entre nous. Quand pouvons-nous programmer ça ?
Quelqu’un lui répondit, mais Voïmakas sentit sa concentration fondre comme neige au soleil, d’un coup. Fermant les yeux, il se massa les tempes alors qu’un mal de tête le prenait presque par surprise. Et puis.. Quelque chose affleura sa conscience. Son formidable don prit le relais presque immédiatement.
« VOÏMAKAS! JE ME FOUS QUE TU SOIS MENTAÏ, RAMÈNE TON CUL À LA MAISON ET TOUT DE SUITE ! »
Le Mentaï fronça les sourcils, alors qu’une sueur froide le traversait de part en part.
« Sinon cette fois... Cette fois, Kaünis ne reviendra pas... »
Se relevant brusquement sur sa chaise, il la fit grincer sur le parquet et elle bascula en arrière dans un fracas assourdissant, interrompant l’échange entre Gareth et Lyiam, alors que tous les hommes de la salle tournaient leur visage vers lui. Il ne fit que croiser le regard de Gulyn, avant de s’excuser rapidement.
Pour disparaître.


* *


Que s’était-il passé ?
Pas le temps d’en parler, pas le temps de s’en inquiéter.
En déboulant dans le salon, le Mentaï vit sa fille, inarticulée, dans les bras d’un Syles dans tous ses états, avec un Krämur dans un état pitoyable lui aussi.
Putains, mais ils ne pouvaient pas se gérer seuls, ces jeunes ? Enfin, surtout Kaünis ! Est-ce qu’elle avait fait ça pour éviter de manger ?

S’approchant de sa fille recouverte de serviettes teintées de rouge, Voïmakas posa ses doigts sur les bras de sa fille. Les entailles étaient minimes, ça commençait déjà à crouter, mais elle était inconsciente… Il dessina des bandages serrés sur ses bras, avant de jeter un coup d’œil à Krämur.
- Je reviens te chercher.


Kaünis


- Mmmmm ! Un gémissement strident franchit les lèvres de Kaünis quand elle se réveilla. Bougeant légèrement, elle sentit ses avant-bras lui brûler un instant, avant de se demander pourquoi elle n’était plus dans l’eau de son bain.
A ce moment-là seulement, elle entendit les bruits de conversation autour d’elle, fronçant les sourcils.
- Ce n’est pas très grave, c’est juste qu’elle était si faible que ça lui a pris sa dernière énergie. On l’a remplie de nutriments essentiels, mais il va falloir qu’elle mange.
- Mais elle refuse de manger !
Ça, c’était la voix de Krämur. Ouvrant les yeux, Kaünis tenta de se redresser mais les forces lui manquèrent et elle sentit surtout la pièce tanguer autour d’elle.
- Doucement… Oui, c’est normal, a eu un choc psychologique – sa perte de mémoire il y a un mois – et apparemment autre chose. Il faut qu’elle aille mieux psychologiquement, il faut aussi l’épuiser pour qu’elle ressente le besoin d’énergie, pour réhabituer son corps à demander de la nourriture. Elle n’est pas encore en anorexie mentale, mais pas loin, je pense.
- En anorexie ?! Vous êtes sérieux ? Elle a toujours mangé comme cinq !
- Écoutez monsieur, je sais que vous êtes inquiets, je vous fais part de mes impressions. Ça va prendre un certain temps pour qu’elle remange normalement, et il faut l’encourager.


Kaünis parvint enfin à se redresser sur la couchette, en poussant sur son coude, et se passa une main sur le visage.
- Qu’est-ce que je fous ici ? demanda-t-elle abruptement. Pourquoi vous m’avez emmenée là ? J’en ai pas besoin !
- Kaünis, tu étais inconsciente dans ton bain, avec tes traces sur les bras !!
lui cria Krämur. Elle rentra le menton et pinça les lèvres si fort qu’elles virèrent au blanc.
- Je voulais juste… Une vraie douleur… C’est plus facile à gérer… gémit-elle en marmonnant sans articuler, baissant le menton, pour regarder les fines cicatrices sur ses avant-bras.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 755
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Ven 10 Juin 2016, 05:33

...Et se prendre une châtaigne monumentale.

Parce que Syles, qui tentait de se calmer dans une pièce adjacente, l'avait entendue l'espace d'un instant et qu'il venait d'entrer à la vite en poussant tout sur son passage vers ce magnifique gnon à lui en sonné...

L’anorexie! C'est ça, à lui en sonné l'anorexie!

Il avait tellement mis d'énergie dans le coup qu'il était sûr d'avoir rajouter un travail de réparation de fracture, parce qu'il en était presque fatigué juste de l'avoir frappé.

Sans attendre et sans se formaliser des gens qui lui disaient peut-être d'arrêter, remarquant cependant que Voïmakas, qui était sûrement le seul capable de le convaincre sans l’assommer, ne bougeait pas, il attrapa la jeune femme par le col de façon un peu brutale pour amener son visage à un millimètre du sien, une colère noire et chaotique au fond des yeux.


Pire qu'une Ts'liche, t'es une emmerdeuse de première, une connasse, tu m'entends!? T'as rien compris mais alors rien du tout oui ou merde?

La raison pourquoi je t'ais ignorer, c'est parce que je m'en fais pour toi espèce d'idiote! Je t'avais dis de pas faire ton égoïste mais t'apprends jamais rien bon sang!

Et tu croyais quoi, que ta ''vraie douleur'' là, ça t'aiderais? PUTAIN MAIS RÉVEILLE TOI KAÜNIS! T'es pas assez conne pour sérieusement avoir pensé ça! Tu pensais à quoi, hein? Tu croyais que parce que t'étais mince, une ou douze cicatrices ne changerais rien à ton corps!?

Que le dragon me brûle sur place putain, la prochaine fois que tu me fais un coup comme ça je t'achève moi même et je te rejoins en enfer tout de suite après pour t'en refoutre une putain!


Il criait à s'en arracher les poumons avant d'enfin l'attraper dans ses bras pour doucement pleurer contre son épaule en murmurant...

J'ai...

J'ai crus que je t'avais perdu pour de bon, cette fois...

Ne fais plus ça, Kaünis, pitié ne fais plus jamais ça je...

Je n'ais pas la force de te perdre une seconde fois...

Je t'aime et je sais que tu ne voudrais pas que je me laisse mourir si ça arrivait, mais j'en suis incapable, tu m'entends..?

Je ne sais pas si Krämur, Gil, Hien et Voïmakas pourraient survivre à ça, mais moi...

Moi, je n'en ais pas la force...

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 962
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Ven 10 Juin 2016, 05:45

Quelque chose se brisa soudain.
Sa pommette. Une seconde avant qu’elle ne bascule brutalement du lit sous la puissance du coup porté par Syles. Elle eut du mal à porter sa main sur sa joue. Serrant les dents, elle tenta de se relever mais ses jambes flageolèrent un instant et ce fut l’Envoleur qui la releva en l’attrapant par le col et s’approcha dangereusement de son visage.
- … je t'achève moi-même et je te rejoins en enfer tout de suite après pour t'en refoutre une putain!
Elle serra les dents en enfonçant ses ongles dans les mains de Syles qui la tint encore à bout de bras pendant quelques secondes. Elle sentit la chair pénétrer sous ses griffes et se mordit l’intérieur de la joue si fort qu’un goût de sang l’envahit.

- Ne fais plus ça, Kaünis, pitié ne fais plus jamais ça je...
Elle serra les dents plus fort. Une vague de désespoir l’envahit, suivie d’un vent glacial, dans son cerveau. La rage tourbillonna dans son esprit, s’enroula en une tornade puissante qui s’élança dans le paysage désolé et gelé de son monde intérieur.
- … Moi, je n'en ai pas la force...
- Alors ne m’abandonne plus jamais.

Il pleurait contre elle, mais la voix de l'Envoleuse était glaciale. Parce que c’était comme ça qu’elle le ressentait : un abandon, ni plus ni moins. D’abord par aveuglement, il ne voulait plus la voir, et ensuite par choix, pour la plier à ce que lui voulait. Parce qu’il ne voulait pas écouter ce qu’elle avait à dire.
Oh, elle l’aimait, bien plus que n’importe quoi, que n’importe qui. Mais ça, ça faisait beaucoup trop mal. Elle ne pouvait pas faire comme si de rien n’était, parce que ça bloquait sa gorge, ça piquait ses yeux, parce qu’elle avait été là tout ce temps, parce qu’elle l’aimait, bordel ! Et lui, qu’est-ce qu’il faisait ? A la première occasion, il la laissait tomber. Il lui tournait le dos, l’ignorait comme si elle n’existait pas.

Si elle n’existait pas, alors qu’il ne revienne pas ! Qu’il ne pleure pas !
Elle serrait les dents, les yeux dans le vague – elle ne les avait même pas fixés sur Syles – et les larmes coulaient, silencieuses, sans aucun sanglots.
Juste dans l’humidité de ses yeux.

Et un murmure dans le coeur.
- J'existe, Syles. J'existe... Je t'en prie, j'existe, je suis là, je t'aime, j'ai besoin de toi...
Murmure qui se transforma en gémissement.
- Ne m'abandonne pas...
Gémissement qui fondit en sanglots.
Sanglots qui se propagèrent si violemment que ses jambes cédèrent sous elle et qu'elle s'effondra dans les bras de l'Envoleur.

Elle s'accrochait à lui comme à une bouée de sauvetage.
Rien d'autre n'avait plus d'importance que ce corps contre le sien, que son corps qui la serrait...

Qu'il la serre encore plus fort !

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 755
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Ven 10 Juin 2016, 14:43

Il avait envie de lui casser la gueule.

Parce que oui, hein, oh, fallait pas exagérer non plus, c'était elle qui lui avait dit de lui foutre la paix, pour la bouffe, elle qui lui avait fait croire qu'il l'avait perdue pour de bon.

Ses épaules se tendirent un peu et il aperçu Voïmakas, dans son coin, qui semblait sur le point d'intervenir... Ah alors il avait capté que sa fille était sur le point de se faire maraver la tronche jusqu'à plus soif?

Cependant le jeune homme, inspirant profondément, se contenta de prendre l'envoleuse un peu plus fort dans ses bras alors qu'un rêveur grimaçant s'approchait pour guérir la pommette, se recevant au moins trois regards glaciaux quand il commença un mouvement pour étendre la jeune femme et se contenta de réparer les dégâts de son mieux en la laissant entre les bras de Syles.

Elle était chétive, c'était presque traumatisant et vu combien les dernières semaines avaient été éprouvantes pour lui, l'envoleur aurais bien aimé que le Mentaï présent puisse stopper le temps un moment pour qu'il reprenne des forces avant d'avoir à tenter de guérir une Kaünis en pleine crise...

Il pensa un instant qu'il aurait put gagner en cheveux blancs, avec cette Ts'liche, mais la pensée de sa mèche blanc-argentée le fit sourire légèrement. Il avait déjà donné, niveau cheveux.

En temps normal, cela dit, elle ce serait prise tout un gnon hein, parce que son petit ''ne m'abandonne pas'' c'était très peu... Kaünesque.

Elle qui avait plutôt tendance aux ''mais tu me fiche la paix!?'' le frontalier ne put s'empêcher de se dire que pour finir ce monumental bordel, il ne manquerait plus que Gil débarque...

Et maintenant qu'il y avait pensé, cette tête de nouille était capable de se pointer juste pour voir pourquoi il avait éternuer.


Shh, je suis là, je sais que toi aussi, c'est fini, je ne t'abandonnerais pas...

Franchement, au point où il en était, se dit-il, il aurait été prêt à être père, parce qu'entre la crise d'adolescence, la gamine arrogante et la gamine amoureuse, il avait vu tout les stades si ''difficiles'' dans l'élevage d'un gosse...

Cette pensée lui tira un soupire de satisfaction, au moins elle ne pouvait plus se trouver l'idée de tomber enceinte pour ''toujours avoir une partie de lui près d'elle'' ou une connerie du genre.

Et puis bon, Kaünis était peut-être une sale gosse...


* Mais c'est MA sale gosse. *

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 962
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Ven 10 Juin 2016, 18:12

Recroquevillée sur elle-même, le menton dans le torse, les yeux baissés, les doigts serrés sur le haut de Syles, Kaünis se dit un instant qu’elle allait se recevoir encore un gnon. Elle sentit la tension dans les épaules de l’Envoleur et rentra la tête dans les épaules pour se préparer à encaisser un nouveau coup…
Qui ne vint pas.
Surprise, elle releva à peine la tête pour croiser un instant le regard de son père qui serrait les dents, mais qui avait apparemment arrêté son geste lui aussi en voyant que Syles ne menaçait pas de lui foutre une raclée. Parce qu’elle était pas en état ? Roh, de toute façon, ils étaient dans une confrérie, apparemment, puisqu’un Rêveur venait de lui réparer la pommette, alors bon, un peu plus cassée, un peu moins…

- Shh, je suis là, je sais que toi aussi, c'est fini, je ne t'abandonnerai pas... L’Envoleur cligna des paupières quelques secondes, avant de pousser un soupir qui détendit tout son corps brusquement.
Il était là. Il ne l’abandonnerait pas..
Une sorte de court gémissement passa les lèvres de Kaünis, qui s’étaient étirées en un sourire, en un instant. Elle ferma les yeux, plongea son nez dans le cou de Syles…
S’endormit comme ça, sans même s’en rendre compte.


* *


Quand elle ouvrit les yeux, elle était de retour chez elle.
L’odeur de sa chambre et des draps dans lesquels Syles et elle avaient dormi l’enveloppait… Il y avait une odeur en plus, et quand elle bougea légèrement la tête, Krämur était allongé derrière elle, s’emboitant parfaitement en chien de fusil contre elle, qui était blottie contre Syles.

Un soupir de contentement passa ses lèvres.
Elle était bien, là. Il faisait noir dehors.

Alors, elle se rendormit, le sourire aux lèvres.


* *


Un semi-grognement, semi-gémissement passa la barrière de ses lèvres quand elle se réveilla brusquement parce qu’un courant d’air venait de se glisser dans son dos. Un frisson de fraicheur la secoua, la réveillant tout à fait, et elle eut pour réflexe de tâter les draps derrière elle… Devant elle…

Se redressant brusquement sur le lit dans un élan de panique, elle balaya la pièce du regard sans trouver ni Syles, ni Krämur. Elle se dégagea vivement des draps, les repoussant au pied du lit, pour attraper un tee-shirt trop grand dans son armoire – un truc sans forme qui lui tombait jusque sous les genoux, dont les manches arrivaient à la moitié de ses bras presque jusqu’aux coudes, d’un vert presque identique à ses yeux – et sortir de sa chambre pour descendre les escaliers menant à la pièce de vie.

Ça sentait bon.
Ça sentait bon, et ça ne sentait pas les crêpes.

Elle s’arrêta dans la cage d’escaliers, saisissant un bout de conversation entre Syles et Krämur au passage – ils parlaient de bouffe apparemment et ça lui fit serrer les dents – mais l’odeur était beaucoup trop… alléchante pour résister, et ses papilles se mirent à frétiller dans sa bouche.

Quand elle posa le pied sur le parquet du rez-de-chaussée, un sourire étirait ses lèvres et elle salivait beaucoup trop.
- Ça sent drôlement bon. C’est quoi ?
Elle sembla les surprendre tous les deux, mais se contenta de continuer de sourire, en s’approchant de la cuisinière pour fureter et voir ce qu’il y avait sous le couvercle de la casserole…

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 755
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Ven 10 Juin 2016, 18:53

Du Sexe..!

La tête un peu surprise de Kaünis et carrément gueule ouverte de Krämur fit éclater l'envoleur de rire avant qu'il ne s'explique en tournant le contenu de sa poêle.

Sauce à l'Emmental sur Xouba et Encornet...

Du poisson avec une sauce gratiné, quoi!


C'était une recette pour le moins étonnante, vu que la plupart des gens n'osaient pas mélangé poisson et fromage, mais l'Emmental, en particulier, était un fromage mi fort assez surprenant, qui donnait un goût très léger mais surprenant une fois cuit, le mélange du Xouba et de l'Encornet, deux poissons très différents, donnait un plat tout à fait délicieux une fois bien assaisonné.

Il n'avait pensé au jeux de mots qu'en entendant Kaünis demander ce que c'était, n'ayant pas souvent l'occasion de cuisiner cette recette, puisque les deux poissons utilisés n'étaient pas les plus communs.

Heureusement, Voïmakas n'avait pas été contre l'idée d'un peu de shopping si c'était pour faire manger sa fille... Parce qu'aller chercher tout ça à pied aurait prit un bon moment quand même.

Laissant son poisson finir de mijoter un peux dans sa sauce et ses herbes, le frontalier attrapa un instant un chaudron juste à côté pour en brasser le contenu, de la purée de pomme de terre au romarin qui se marieraient à la perfection à ce repas en se disant encore une fois que son intérêt pour la cuisine l'aidait encore une fois...

Et vlan dans les dents des gens qui se moquaient de lui pour aimer cuisiner, à la citadelle!

Goûtant dans un petit bol sur le côté au pommes de terre puis à la sauce, le jeune homme leva soudain la tête en relevant un sourcil... Il entendait un cheval, hors Hien n'avait pas prévu revenir avant un moment et Voïmakas, lui, n'avait pas besoin de chevaux pour se pointer au besoin...

Haussant des épaules en se disant qu'il pouvait tout imaginer, le garçon se dit que, de toute façon, il avait exagérer sur les portions, alors si c'était Hien qui revenait à l'improviste, elle pourrait se joindre à eux sans problème!

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 961
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Ven 10 Juin 2016, 19:36

Gil dormait à poings fermés. Allongé en travers du lit, un bras sous son oreiller, l’autre tombant dans le vide, il remuait vaguement les paupières : il rêvait. Et dans son rêve, il pique-niquait. Le soleil était éblouissant mais moins que le rose des yeux de sa compagne, dont le rire frais et pétillant emplissait son cœur d’une sérénité encore jamais atteinte. Un autre rire résonna à ses oreilles, petites clochettes de bonheur qui cascadèrent jusque dans le creux de son ventre à la manière de chatouilles, et il tourna la tête pour apercevoir la silhouette floue de sa fille qui gambadait dans l’herbe. Soupirant d’aise, Gil bascula en arrière et croisa les mains derrière sa nuque. Il ferma les yeux. Rêve, réalité ? Il se trouvait à la frontière entre les deux, pile à ce moment où l’on hésite, on l’on ne sait plus – où l’on ne veut pas savoir. Il était bien, c’était tout ce qui comptait. Les doigts de Libertée frôlèrent sa joue, papillon timide et délicat. Il les emprisonna dans sa main tandis qu’un sourire moqueur se dessinait sur ses lèvres, puis ouvrit les yeux…

« Gil. »
- Yaaaaah !


Effrayé, Gil se redressa d’un bond dans son rêve – et dans la réalité. Il reprit ses esprits assis dans son lit, en nage, le souffle court… et furieux. Qu’est-ce que Voïki fichait dans son rêve de pique-nique ?? Sérieusement ??? Connard, songea-t-il en se passant la main sur le visage.

« Ouais. Bonjour à toi aussi. »
Voïmakas ?

Gil se figea, la main toujours sur la figure. Il entendait très clairement le Mentaï dans son crâne et soudain, il comprit pourquoi il avait aperçu son visage dans son rêve.

Enf… Ahem. Que me vaut le plaisir ?
« Je t’ai réveillé au beau milieu de la nuit, n’exagère pas… »
C’est pas mon genre. Je vous écoute.
« C’est Kaünis. »

L’Envoleur soupira. C’est trois mots ensemble annonçaient toujours l’Apocalypse. Il n’était pas certain de vouloir entendre la suite, mais impossible de couper la communication et Voïmakas enchaînait déjà :

« Elle a tenté de se tuer cette nuit. »
Enfin une bonne idée ! Non – je plaisante, Voïki…makas. Enfer, c’est compliqué de vous avoir dans mes pensées.
« … »
C’est grave ?
« Oui et non. Avec elle, rien n’est jamais certain. Ou bien peut-être que ça l’est trop… »

Il y eut un silence tellement long que Gil finit par se demander si le Mentaï n’avait pas quitté son crâne. Il était en train de se rendormir quand la voix déchira de nouveau ses pensées.

« Elle a besoin de toi. »
Foutaises ! J’ai déjà dégusté sur ce terrain-là, merci bien.
« Non, je veux dire qu’elle a besoin d’un ami. Syles est déjà là, et Krämur… »
Kra-quoi ?
« Tu l’aimes assez pour prendre le risque de déguster encore, ou bien je te laisse te rendormir tranquillement ? »

Gil remua sur son lit. Il percevait très nettement l’inquiétude de Voïmakas et cette anxiété trouvait un écho particulier en lui. Tout neuf et tout fragile, celui d’un jeune père encore débutant en la matière – sauf pour ce qui était de s’inquiéter. Ça, c’était tout naturel, visiblement. Il se dit que Kaü n’avait pas dû se rater pour que le Mentaï soit aussi facile à cerner. Encore heureux qu’il ne soit pas au courant pour…

Gloups.
« Quoi ? Au courant de quoi » ?
Rien du tout. Pourquoi ?
« Tu viens de penser à quelque chose, là... »
Aaaabsolument pas. Bon, d’accord, je viens. Vous êtes où ?

Bloquer ses pensées, quel exercice compliqué ! Gil se mordit la lèvre et ferma les yeux. Pourvu qu’aucune image de lui et de Kaünis ne filtre. Allez, Voïki. Réponds-moi...!

« Je préfère encore « connard », en fait. »
Z’êtes pénible, hein. Donnez-moi votre position et foutez-moi le camp de mon crâne.
« Chez nous, abruti ! Tu es loin ? »
Je serai là demain matin.
« Bien. »

Bien ? Pas de merci, pas de « T’es génial, Gil, on t’aime ? » Non. « Bien » et puis c’est tout. Vide intersidéral. Au moins cet emmerdeur était parti… Gil poussa un long soupir. Il n’avait pas prévu ça. Pas prévu de revoir Kaü si vite. Plus d’un mois s’était écoulé depuis qu’il l’avait quittée en lui sommant de ne pas raconter leurs galipettes à son paternel.
Un mois qu’il essayait de ne plus y penser.
Et ça avait fonctionné.

- Sale gosse, attends un peu que je ramène ma fraise, tu vas voir… Je vais t’apprendre, moi, à faire ce genre de connerie !

Il était étrangement calme en dépit de la gravité de cette nouvelle… parce que c’était Kaünis ? Parce qu’elle avait sans doute fait cela pour se faire remarquer ? Un pari débile entre Syles et elle ? Un genre de « cap ou pas cap » qui avait tourné au vinaigre sanglant ? Il secoua la tête, puis repoussa ses draps et se leva. Baissa les yeux et…

Oh.

S’aperçut qu’il était sans doute un peu trop… pressé… de rejoindre cette andouille.

Enfer, je vais le regretter !



*



Chante-Brume lui manquait. En arrivant à destination, Gil fut soulagé à l’idée que, peut-être, il allait pouvoir faire le voyage de retour d’un pas sur le côté. Pour ne pas perdre de temps en retournant chercher sa jument, il avait « emprunté » un canasson qui n’en faisait qu’à sa tête et qu’il avait ainsi nommé Couillon. Il l’arrêta devant la maison, sauta à terre… et poussa tranquillement la porte d’entrée. Ça sentait bon. Délicieusement bon, même ! Guidé par son odorat et poussé par les gargouillements désespérés de son ventre qui n’avait rien mangé depuis la veille, il arriva dans la cuisine et s’arrêta sur le seuil en découvrant les trois jeunes. Celui de gauche, il ne le connaissait pas. Krämur, probablement. Syles s’activait aux fourneaux, et Kaünis… Gil cligna des yeux. C’est Kaünis ça ? Ce sac d’os ? Elle n’avait littérament plus que la peau sur les os ! Maigre, anguleuse, le teint crayeux, les yeux cernés, le regard brillant… Il sentit la bête frémir en lui. De colère plus que désir. Mais il ne dit rien, il se contenta de croiser les bras sur la poitrine et de la regarder de haut en bas, puis de bas en haut. Lentement.

- Enfer, t’es tellement maigre que si tu te mets de profil en tirant la langue, on dirait une fermeture éclair. Salut, Sac d’Os. Ça flotte ?

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 18/07 au 24/07]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 962
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Ven 10 Juin 2016, 20:09

Kaünis ne put s’empêcher de pouffer de surprise quand Syles expliqua le coup du « sexe », suivie rapidement par Krämur. Elle souleva le couvercle et se remplit le nez de l’odeur surprenante, mais tellement… Rah, ça la foutait en appétit, en fait. Elle avait envie de manger, même si elle avait pas faim…
Et ne put s’empêcher d’avoir un sourire en coin en levant les yeux et reposant le couvercle sur la mijoteuse.
- Ça donne envie… lâcha-t-elle en lançant un regard plein de sous-entendus à Syles, avant de passer à Krämur qui eut un petit sourire.
- Si ça peut te donner envie de manger !
Il s’approcha d’elle, mais elle entendit les bruits de sabots comme Syles et fronça les sourcils…

La porte s’ouvrit sur Gil au moment où le chasseur de tête attrapait la peau de l’épaule de Kaünis entre ses dents. Il leva les yeux vers l’homme qui venait d’entrer sans frapper et la lâcha en inclinant la tête sur le côté, intrigué.

L’Envoleuse, quant à elle, retint son souffle. Ça, c’était forcément un coup de son père.
« Papa, je te déteste ! » cracha-t-elle mentalement alors que son ancien Maître l’appostrophait durement, pour changer.
- Enfer, t’es tellement maigre que si tu te mets de profil en tirant la langue, on dirait une fermeture éclair. Salut, Sac d’Os. Ça flotte ?
Elle serra les dents… Avant de hausser les épaules avec un sourire mauvais.
- Une fermeture éclair ? Quoi, tu veux déjà ouvrit la tienne ? siffla-t-elle, un air satisfait sur les lèvres.

Avant de lever les yeux vers Syles.
Il allait comprendre, peut-être même qu’il savait déjà. Enfin, elle s’en fichait, après tout il était partageur – elle jeta un coup d’œil à Krämur – avant de hausser les épaules.
Le jeune homme les interrogea du regard, elle et Syles, avant de s’avancer vers Gil en lui tendant une main ouverte.
- Ça flotte, on peut dire ça comme ça. Elle nous ballotte dans tous les sens, surtout ! commença-t-il avant de se présenter. Moi c’est Krämur.

Kaünis leva les yeux au ciel en poussant un soupir désabusé.
- Bon, ben hein, je vous ferai remarquer que ça va refroidir. Vous me donnez faim, et après vous me laissez tomber ? C’est pas très malin ! fit-elle en se redirigeant vers la casserole… Pour l’ouvrir et glisser un doigt dans la sauce, l’attrapant du bout des lèvres.
C’était chaud, dégoulinant, et elle lapa un filament qui tenta de se faire la malle, un sourire gourmant sur les lèvres en sentant le fromage envahir sa bouche, pâteux et délicieux, avec la saveur du poisson ancrée dedans.

C’était putain de bon !
Se mordant la lèvre inférieure, elle s’agita soudain, attrapant avec adresse des assiettes pour les disposer sur la table, avant d’y lancer les couverts et d’attraper le plat en sauce pour l’amener sur la table.
Elle avait faim maintenant !
- Ça vous dit de prendre des forces pour la suite ? lança-t-elle avec un sourire malicieux et mutin sur les lèvres. Krämur secoua la tête.
- T’es irrécupérable… Et complètement bizarre, tu sais. Elle haussa les épaules.
- Ouais, je sais.

Elle n’attendit pas qu’ils soient tous assis pour se servir, et commencer à manger. Putain, en fait, son estomac était littéralement en train de se bouffer lui-même, et elle n’avait pas eu cette sensation depuis…
Depuis un mois en fait !

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 755
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Ven 10 Juin 2016, 20:23

Syles suivit l'échange avec intérêt puis éclata de rire devant la faim de Kaünis en se disant qu'il avait peut-être très bien fait d'exagérer sur les portions, finalement...

Et d'inviter Gil à s'asseoir avec eux en se servant à son tour.


Y'en a pour tout le monde et puis tu diras pas non à du poisson... Si?

Le sourire du jeune homme s'étira en se rappelant la dernière fois que son maître et lui avaient manger du poisson... Et la blague qu'il avait fait sur Juhen.

Ça avait été et était toujours très marrant...


* Vive le poisson..! *

Mangeant un morceau, le frontalier fit une pause avant sa deuxième bouchée pour émettre une pensée à voix haute.

Vu l'apocalypse qu'on a fais au palais impérial la dernière fois la sécurité risque d'être avancer...

Alors, Gilou, ça te branche d'aller emmerder l'empereur en personne avec nous?

À quatre ça ferait tellement plus ''Cavaliers de l'apocalypse'', après tout...


Depuis qu'il y avait pensé, il aimait bien ce parallèle, c'était merveilleux... Et puis il se doutait que Kaünis et Gil apprécieraient aussi.

Bref, à quatre plutôt qu'à deux, si leur ancien maître acceptait, il allait y avoir de quoi faire VRAIMENT peur à l'empereur...

Vu le bordel qu'ils avaient mis la première fois... Et puis justement, ils s'y connaissaient, maintenant! Bon, ils n'entreraient probablement pas par la porte principale mais...


Mais apocalypse ou pas, je propose d'élaborer le plan, cette fois, parce qu'entrer par la porte principale, ça ne marchera pas à tout les coups, je crois...

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 961
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Ven 10 Juin 2016, 23:34

- Une fermeture éclair ? Quoi, tu veux déjà ouvrir la tienne ?

Le regard de Gil étincela un instant, juste avant qu’il n’abandonne sa main dans celle de Krämur. Celui-ci semblait légèrement plus vieux que Kaünis et Syles, mais il y avait dans le bleu de ses yeux une fougue intrigante ; ses cheveux mi-longs et châtains encadraient son visage mince, il était grand, élancé mais bien moins développé que Syles. Et quand Gil était entré, il était en train de grignoter Kaünis. L’Envoleur haussa un sourcil en le dévisageant. Il ne le connaissait pas et était à peu près sûr qu’il ne s’agissait pas d’un fils du Chaos. Où Kaünis avait-elle bien pu le dégoter, celui-là ? Du coin de l’œil, il vit la sale gosse s’approcher de la casserole. Elle proposa de manger, non sans appuyer certains mots qui pouvaient être compris tout à fait autrement, et au regard surpris qu’échangèrent Syles et Krämur, Gil comprit que Kaünis n’avait sans doute pas mangé convenablement depuis un bout de temps. Il décida de laisser faire cette dernière sans la freiner dans son (ses) envie(s), et prit place sur une chaise, jambes tendues, chevilles croisées, mains derrière la nuque. Syles avait un sourire jusqu’aux oreilles. Vas-y, morveux. Balance ta sauce.

- Y’en a pour tout le monde et puis tu ne diras pas non à du poisson… Si ?
- Faut voir,
répliqua Gil, un sourire au coin des lèvres.

Il attendit toutefois que Syles ait entamé le plat pour goûter une bouchée à son tour. C’était divin. Ce garçon était vraiment étonnant. Et doué !

- Qu’est-ce que c’est ?
- Du sexe.


Et voilà comment Gil, pour la deuxième fois de sa vie, s’étouffa avec du poisson.

Vive le poisson.



*



- Vu l’apocalypse qu’on a fait au palais la dernière fois, la sécurité doit être avancée… Alors, Gilou, ça te branche d’aller emmerder l’empereur en personne avec nous ?

Gil reposa lentement ses couverts. Etait-il venu pour ça ? Avait-il chevauché toute la nuit pour aller soulever la jupe de l’Empereur ? Son regard glissa vers Kaünis. Elle n’avait pas eu l’air ravie de le voir arriver et elle l’ignorer, comme d’habitude. Ce qui voulait dire qu’elle n’allait pas si mal – mais dans cet état elle n’allait rien pouvoir tenter seule. Il regarda ensuite Krämur. Qui que puisse être ce type, il avait l’air d’être prêt à tout pour elle. Enfin, Gil leva les yeux vers Syles. Ce dernier semblait prendre pour acquis le fait qu’il allait les accompagner dans cet enfer. Parce que oui, infiltrer le palais après la débandade qu’ils avaient créée tous les trois, c’était une mission suicide. Rien de tel pour lui donner envie de la tenter !

- J’en suis.

Son regard revint vers Kaünis. Elle n’allait peut-être pas apprécier qu’il se joigne à eux mais il ne lui laissait pas le choix, en fait. Et tant pis s’il regrettait son choix par la suite.

Pour une fois qu’il prenait une décision rapidement…

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 18/07 au 24/07]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 962
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Sam 11 Juin 2016, 00:43

Kaünis mangeait.
Et pas comme depuis des semaines, à petites bouchées et lentement, mais littéralement comme un ogre. Et plus elle mangeait, plus elle avait faim. Elle finit son assiette, en reprit une seconde fois, et poussa même le vice jusqu’à lécher consciencieusement la porcelaine pour récupérer chaque goutte restante de sauce…
Non sans échanger quelques regards lubriques avec Krämur et Syles… Et un regard tout à fait provocateur avec Gil. Elle s’était écroulée de rire pendant plusieurs minutes quand ce dernier s’était étouffé avec le poisson à cause de Krämur… Elle avait tellement ri qu’elle s’en était tenu le ventre.

Ça faisait du bien, de manger et de rire, en fait !

Et puis, Syles aborda le sujet de l’Empereur, et Kaünis leva les yeux au ciel. Il proposait à Gil de les accompagner, évidemment… Posant son regard sur son ancien Maître, elle se dit que finalement, elle n’arrivait pas à décider si ça pouvait être une bonne ou une mauvaise chose qu’il vienne. Si elle était pour ou contre…
- J’en suis.
La réponse de Gil surprit Kaünis – autant par sa rapidité que par son contenu, en fait ! Se mordant la lèvre inférieure, l’Envoleuse inclina la tête sur le côté un instant…
Avant qu’un sourire moqueur n’étire ses lèvres.
- On va bien se marrer, et tu pourras même chiper sa culotte pour la montrer à Naïs ! Enfin, ramener un trophée du genre ! piqua-t-elle avec vivacité.
En fait, là, elle se sentait vachement à l’aise. Rien à voir avec le fait que chacun des mecs dans la pièce lui soit déjà passé au moins une fois dessus (voire deux) – enfin, dedans – mais… Ça allait bien mieux le ventre rempli. Enfin, même avec plus une goutte de sauce dans le plat, elle avait encore faim.

Se levant vivement en repoussant sa chaise, elle la fit tourner sur un pied et bondit vers les placards de la cuisine.
- J’ai encore faim. Y’a pas un autre truc du genre… Du genre ça ! Du pain de châtaignes, de la purée de pois-chiches, de la poudre d’amande et de gingembre – un cocktail bizarre mais drôlement bon !
Se préparant quatre tranches de pain bien fournies et épaisses, elle leva tout à coup son regard vers les trois hommes – toujours à table
- Euh… Vous en voulez ?
Ils éclatèrent de rire – enfin surtout Krämur et Syles – et ce dernier ne put s’empêcher d’en ajouter une couche.
- Non, vas-y mange, satanée Ts’liche ! Elle croisa son regard et piqua un petit fard en y lisant Parce qu’après, c’est toi qui va être croquée..
* Oh yeah ! *


Your body's built just like a weapon and you're using it
But the devil can hear you when you say...

C'mon and get up (get up), move your body
Use your body, lose control.
Rub it right up, against my body
Use my body, make it yours


Elle ne s’installa même pas à table avec ses tartines, préférant se caler dehors au soleil, assise dans l'herbe près de la combe derrière la maison.
Ils l’avaient tous plus ou moins suivies, et elle poussa un petit soupir de contentement quand elle croqua sa première bouchée de pain. Mâchant consciencieusement, elle sentit son estomac la remercier et ferma les yeux pour savourer aussi le mélange sur la langue.

Ouvrant les yeux, elle chercha le regard de Syles, en se frottant le dessous du nez – elle s’était foutu du humus partout – et lécha son poignet avant de parler avec la bouche encore un peu pleine.
- En même temps… Quelle idée de rentrer par la porte principale ! se moqua-t-elle en levant les yeux au ciel.
- C’est pas faute de lui avoir dit ! Mais quand il te perd, il perd la boule aussi. Et c’est réciproque, je te rappelle ! Kaünis tenta de dédramatiser la situation en adressant une grimace à Krämur qui secoua la tête. N’empêche, on ne sait pas ce qu’ils ont vraiment vu, vraiment compris, donc… pour l’effet de surprise, ça marchera pas aussi bien !
- T’as qu’à tous les bouffer et les électriser !
Krämur jeta un coup d’œil du côté de Gil... Ce qui fit hausser les épaules à Kaünis. T’inquiète, c’est qu’un vieil ours gronchon, mais on peut… Elle tourna le regard vers Gil, avant de sourire bizarrement – entre le sourire moqueur et le sourire provocateur. … lui faire confiance.
Krämur haussa les épaules.
- J’ai aussi des points faibles hein ! Genre le ventre.
- Tu crois franchement qu’ils vont se glisser dessous pour tenter un truc ?
Le chasseur de tête eut une grimace pas très convaincue, et Kaünis haussa les épaules. Enfin, moi j’ai pas d’idées.
- Et si on utilisait les plans, cette fois ? Et notre tête… Enfin, pas pour donner des coups de boule hein !
ne put-il s’empêcher de plaisanter, ce qui fit glousser Kaünis.
Elle croqua dans sa deuxième tartine, avant de poser sa tête sur l’épaule de Syles en fermant les yeux, mâchant tranquillement, un sourire sur les lèvres.

Ouais.
Elle était drôlement bien, là !

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 755
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Sam 11 Juin 2016, 06:01

Je propose d'abord que l'on mette un peu à jour les plans avec ce qu'on a vus en y allant, ça ne sera pas grand chose d'utile, mais si ça peut donner des échappatoires possibles...

Entre nous, on a assez de talents pour les emmerdes pour devoir faire une course rapide pour se sauver, donc je préférerais avoir plus d'une sortie...


S'en suivit une longue conversation entre les partenaires de crimes pour trouver idées et moyens d'entrer puis de sortir, ainsi que quelques blagues plus ou moins douteuses et des réflexions un peu enfantines ou crues sur tel ou tel sujet.

Les avis divergeaient parfois, Syles et Kaünis s'alliant quelque fois pour défendre un point de vue un peu... ''Coup de boule'' contre l'avis plus logique de Gil et Krämur, bien que les rôles se mélangeaient parfois pour un moment, ils arrivèrent néanmoins à se ramener à un choix de trois points d'entrer distinct...

Un tunnel désaffecté risquant peut d'être patrouiller mais dont l'issue certainement bloqué leur était inconnue, un autre tunnel de maintenance menant, selon les cartes, dans une salle de serviteurs mais dont la validité était incertaine vu l'âge des plans...

Et une approche un peu plus... Folle qui consistait presque en un assaut par l'arrière du palais utilisant la greffe du frontalier, dont il ne précisait ni le nom, ni l'origine, ni l'étendue des pouvoirs de devant Krämur par précaution, pour leur permettre d'escalader le mur le moins bien garder selon les connaissances de celui-ci et la position stratégique d'obstacles qui rendrait un assaut à grande échelle presque impossible par cette façade.

L'envoleur soupira un moment... Il était presque sûr que le débat allait être houleux pour se décider sur le bon plan à suivre.


HRP:
 

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 961
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Sam 11 Juin 2016, 11:18

[Bon, je ne fais rien avancer du tout, mais baste ! Vous saurez bien comment enchaîner...  Rolling Eyes]


Ravi de la surprise qu’il put lire dans le regard de son ancienne élève, Gil hocha la tête, séduit par la suggestion. Ramener la culotte de l’Empereur à Naïs ? Ça, c’était une idée ! Et ça confirmait également que Kaünis n’était peut-être pas si ennuyée que cela à l’idée qu’il l’accompagne. Il l’observa tandis qu’elle engloutissait littéralement le plat. Toujours aussi accro au sexe, à ce que je vois… Il se demanda ce qu’elle avait pu vivre, récemment, pour se retrouver dans cet état. Cette fille était un roc. Il fallait forcément quelque chose d’incroyable pour l’atteindre, à moins… Gil regarda plus attentivement Syles. Oui. C’était moins évident parce que le jeune homme était savait dissimuler ce genre de chose, mais il avait dégusté aussi. Pourquoi, comment ? Ce n’était pas important puisqu’apparemment lui aussi allait mieux, mais Gil sentit un bref frisson de rage pure le traverser de part en part. Il n’aimait pas qu’on fasse du mal à ces deux-là.
C’était comme ça.

- Euh… Vous en voulez ?

Kaünis était en train de se préparer un second repas.

- Non, vas-y mange, satanée Ts’liche !
- Ça me retourne l’estomac rien que de te voir bouffer ce truc,
ajouta Gil, dépité, en la regardant étaler une généreuse couche de purée sur son pain.

Comme elle s’en fichait pas mal, elle s’installa à l’extérieur. Ils la suivirent. Syles d’abord, Krämur pas loin derrière… Gil prit son temps. Il s’appuya contre le mur de la maison, à l’ombre, et croisa les bras sur la poitrine.

- En même temps… quelle idée de rentrer par la porte principale ?
- C’et pas faute de lui avoir dit ! Mais quand il te perd, il perd la boule aussi. Et c’est réciproque, je te rappelle !


Ah, voilà qui explique un peu tout ce merdier… Silencieux, Gil écoutait les morveux sans bouger. Il plissa les yeux en direction de Krämur lorsque Kaünis lui suggéra d’électriser les gardes. Se pouvait-il que ce garçon soit finalement un Envoleur ? Que sa greffe ait un rapport avec l’électricité ? Quoi que cela puisse être, ce type cachait quelque chose. Le coup d’œil inquiet qu’il jeta à Gil conforta cette idée et celui-ci haussa un sourcil – mais il fut davantage surpris par les paroles de Kaünis :

- T’inquiète, c’est qu’un vieil ours gronchon mais on peut… lui faire confiance.

Elle souriait, moqueuse, provocante, alors un pli se creusa dans sa joue et il secoua lentement la tête. Tu recommences à jouer avec le feu, sale gosse…

- J’ai aussi des points faibles hein ! Genre le ventre.

L’attention de Gil se tourna à nouveau vers Krämur. Quel genre de personne dévoilait sans impunité son point faible, tout en désirant garder précieusement un secret visiblement énorme ? L’Envoleur n’arrivait pas à cerner cet homme, ça le gênait un peu. Mais pas Kaünis, visiblement, ni Syles. Ils semblaient étrangement liés et à peu près sur la même longueur d’ondes… à peu près. Dans les idées qui fusèrent, tandis que chacun essayait de trouver un plan intéressant et réalisable, ses deux anciens apprentis avaient tendance à se rejoindre. Krämur était plus pragmatique, et son avis s’accordait plus souvent à celui de Gil.

- Pourquoi on ne passerait pas par ces trois entrées à la fois ? proposa-t-il en décroisant les bras pour enfoncer les mains dans les poches de son long manteau. Krämur prendrait le premier tunnel, moi le second, celui qui mène à l’aile de service, et Kaü et Syles entreraient par l’arrière du palais… Dispersion, diversion, intrusion. Tout ce qu’il faut, c’est que le Sac d’Os atteigne les quartiers de l’empereur, non ?

Et surtout qu’elle ne soit jamais seule. C’était pour cela qu’ils s’y mettaient tous : pour le risque, pour l’amusement… et pour Kaünis. Réalisait-elle sa chance ? Gil croisa son regard, et lui décocha un clin d’œil bleu. Ouais, tu le sais très bien, que t’es veinarde…

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 18/07 au 24/07]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 962
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Sam 11 Juin 2016, 16:55

Kaünis écoutait le débat en y prenant parfois part… Enfin, avant de finir ses tartines. Car quand elle eut terminé de tout manger, elle avait ses idées à défendre elle aussi. Même si elle en revenait soudain à être d’accord avec Syles. Alors ben, elle se rendit compte que Krämur, en fait, était plus… prudent ? qu’eux. En tout cas, son avis s’approchait plus de celui de Gil et elle se demanda un instant si c’était l’âge qui voulait ça… Avant de secouer la tête : elle était presque aussi vieille que lui, et elle était beaucoup plus de l’avis de son compagnon Envoleur. C’était juste une histoire de caractère, du coup.
Parce que bon, si elle avait perdu du poids, de la graisse et un peu de muscle, elle n’avait pas perdu de cerveau, et elle défendait son point de vue. Certes, la plupart du temps, c’était pas forcément avec de vrais arguments, juste parce qu’elle avait envie de s’amuser !

- - Pourquoi on ne passerait pas par ces trois entrées à la fois ?
Kaünis tourna son attention vers Gil, en se mordant la lèvre inférieure pour réfléchir un instant. Pourquoi pas ! Mais elle ne savait pas trop si Krämur pourrait s’en sortir, en fait. Parce qu’il n’était pas Envoleur, lui et s’il se retrouvait devant un truc condamné…
- Ça me semble le plus plausible. Et notre meilleure chance. Elle haussa les épaules quand Krämur la coupa dans ses pensées : après tout s’il pensait en être capable… Ben, il savait mieux qu’elle ce qu’il pouvait faire hein !
Elle avait capté que ces trois-là, ils allaient se jeter dans la gueule du loup pour elle, en fait. Ça avait fait tout chaud dans son ventre, mais elle avait chassé cette sensation rapidement : ils étaient libres de faire ce qu’ils voulaient, et s’ils changeaient d’avis ben… C’était leur souci ! Ça ne voulait pas dire qu’elle ne se moquerait pas de celui qui se défilerait pendant le restant de sa vie, par contre.

- Le Sac d’Os, il te dit d’aller te faire foutre ! grogna-t-elle à l’adresse de Gil en grimaçant. Ou plutôt, l’inverse. Enfin. Secouant la tête, Kaünis lâcha un long baillement en s’étirant longuement, avant de laisser son dos s’enfoncer dans l’herbe. Elle était soudain terriblement fatiguée, le ventre un peu gonflé de son repas trop gros comparé de ce à quoi il avait fini par s’habituer.
Elle les laissa parler, d’abord le regard dans le vague, fixé sur les quelques nuages vaporeux qui glissaient indolemment dans le ciel. Avant de se rassembler dans une posture fœtale pour s’endormir presque instantanément.

Un sourire sur les lèvres.


* *


Quelques doigts dans le creux de ses reins la réveillèrent avec efficacité en tirant un délicieux frisson à son corps tout entier. Se redressant sur un coude, elle s’ébroua rapidement, la trace de quelques brins d’herbe imprimée sur sa joue.
Mais elle n’eut pas le temps de réagir avant qu’une formidable poussée la soulève en la prenant dans le dos et sous les jambes, et elle se contenta de lâcher un petit cri de surprise.
- C’est vrai que t’es beaucoup trop légère, la Ts’Liche.
- Tu sais que la plupart des nanas se contentes d’entendre ça ?
répliqua-t-elle vivement en s’accrochant à la nuque de Krämur en tentant de bouger pour qu’il la lâche. Mais il l’emprisonna contre lui, et elle cessa de lutter en grognant.
- T’es pas « la plupart des nanas ». Ça, il faut pas longtemps pour s’en rendre compte. Elle grimaça en fronçant le nez et tirant la langue mais ne le corrigea pas : elle ne se comprenait pas elle-même alors bon.

Un frémissement l’agita quand elle sentit la main de Krämur suffisamment haut sur l’arrière de sa cuisse pour faire réagir son ventre. Et elle se rendit compte à ce moment-là qu’elle était toujours dans la même tenue que le matin, quand ils l’avaient traînée de force dans la cuisine pour tenter de la faire manger. Oh, elle s’en fichait hein, mais pour le coup, ça avait eu l’air de choquer personne, et elle eut un petit sourire en coin.
- On part quand ?
- Sans doute demain, pour y être pour la nuit.
Elle hocha la tête, et il la lâcha enfin sur le fauteuil de la maison, devant la cheminée, non sans glisser ses doigts sur sa cuisse pour lui tirer un autre frisson qui lui fit échapper un début de gémissement.
Se tournant sur le fauteuil, elle chercha le regard de Syles, trouva celui de Gil…

Cligna des paupières, une seconde.
Ah bon. Elle avait eu envie de dire qu’elle avait envie d’une partie de baise, mais gérer trois mecs ?
Compliqué quand même.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 755
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Sam 11 Juin 2016, 19:56

Syles, dans son coin, utilisait depuis un moment un couteau pour sculpter une petite figurine en bois, puisqu'il s'ennuyait quand même un peu et que, s'il était fatigué par tout ce qui était arrivé, il n'avait pas du tout envie de dormir, là.

Capta un peu la recherche oculaire de Kaünis et faillit rire... Parce qu'il avait capté un éclat lubrique un instant dans son regard et le fait qu'elle semble considéré si elle voulait retrouver cet éclat avec les trois mecs présents dans la salle était plutôt drôle, de son point de vue.

Auraient-ils enfin trouvés un truc que même elle n'osait pas? Il en doutait, mais bon...

En même temps il n'avait pas pensé qu'elle serait affecté comme ça par ce qu'elle appelait un ''abandon'' et cette pensée assombrit son regard...

Elle voulait qu'il s'occupe d'elle d'accord, mais si elle voulait trop d'attention il allait devoir placer un mur, parce que quand même, elle avait presque proposé de prendre une maison, si ça n'avait pas été de Grapa, hein...

Et il ne savait pas pour elle, mais lui il n'était pas prêt de se poser gentiment avec une petite maison et une Ts'liche qui l'accompagnait TOUJOURS.

Il aimait trop sa liberté pour ça et puis en plus, une maison, quoi!

C'était quoi la prochaine, le mariage?

Parce que si elle parlait de ça, il s'exilait aux nimurdes.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 961
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Sam 11 Juin 2016, 22:09

Gil eut un léger mouvement du menton lorsque Kaünis lui suggéra très cordialement d’aller se faire foutre. C’était une bonne idée, mais ce n’était pas le moment pour ça ! Il fallait au moins qu’ils aient une ébauche de plan sinon ils n’avanceraient à rien. Krämur était d’accord avec son idée, ce qui sembla faire pencher la balance en sa faveur. Bon. C’était un début, donc. S’ensuivit une discussion animée à propos de l’entrée de chacun – enfin, Syles et Krämur discutaient, lui répondait de temps en temps par un grognement et Kaünis… Kaünis ronflait doucement. De vrai, en plus ! La sale gosse !

- Hé, les mecs, je crois que notre Ts’liche a subtilement qitté la conversation pour piquer un somme…

Ils sourirent mais la laissèrent dormir.
Elle en avait besoin.



*



Assis sur le bord de la fenêtre, une jambe repliée contre lui, l’autre se balançant dans le vide, Gil bidouillait l’une de ses mitaines lorsque Krämur arriva, une Kaünis bien réveillée dans les bras.

- On part quand ?
- Sans doute demain, pour y être avant la nuit.


Le jeune homme laissa tomber le Sac d’Os sur le fauteuil, non sans avoir laissé s’attarder ses mains sur la peau nue de ses jambes. Un détail qui n’échappa pas à Gil, tout comme le regard que Kaünis lui jeta. Enflammé de désir. Le sien s’éveilla aussitôt. Enfer, songea-t-il en remuant légèrement, si on s’en va dans cette direction-là, je ne pense pas qu’on sera au point demain ! C’était un fait. Il avait déjà envie d’elle. Pas comme il pouvait avoir envie de Libertée, c’était bien différent – plus brutal, sauvage, et… puissant. Indéniablement puissant. Il frémit. Passa la langue sur ses lèvres tout en soutenant le regard de Kaünis. T’es sûre de toi, au moins ? Elle n’était pas au mieux de sa forme. Il l’avait rarement vue si fragile d’aspect et c’était déroutant. S’ils s’y mettaient à trois avec elle, ils allaient la briser ! Mais soudain, Gil repensa à la manière dont elle avait engloutit son – ses – repas. Vorace. Kaünis était vorace dans tous les sens du terme. Elle avait besoin de ça. Elle avait besoin de sexe pour retrouver ses forces. C’était paradoxal… mais c’était Kaünis.

Gil se leva soudain et, prenant les deux autres hommes de court, marcha jusqu’au fauteuil pour attraper Kaünis par le col de son t-shirt et la soulever sans effort. Elle ne pesait rien du tout. C’était navrant.

- Si tu survis à ça, tu seras bien partie pour survivre à notre petit virée impériale de demain, murmura-t-il, ses lèvres contre les siennes.

Il ne l’embrassa pas mais il attrapa sa lèvre inférieure entre ses dents.

Et mordit violemment.

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 18/07 au 24/07]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 962
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Sam 11 Juin 2016, 22:41

Elle avait l’impression que Syles était préoccupé, d’ailleurs, mais elle ne savait pas ce qu’il se passait dans sa tête et haussa les épaules toute seule. Elle avait envie de… Des trois, en fait. Arf. Son regard flamboya un instant, avant de trouver une seconde fois celui de son ancien Maître.

Compliqué, ça ne voulait pas dire impossible.
Et apparemment, Gil était d’accord avec elle, car il quitta son perchoir une seconde après avoir échangé un coup d’œil avec elle. Il se dirigea vers elle d’un pas déterminé et elle se demanda un instant, quand il l’attrapa par le col, s’il allait lui foutre une mandale ou s’il répondait à son désir silencieux ?
Ah, seconde option.
Quand elle sentit sa lèvre rouler et craquer sous les dents de l’Envoleur, elle frémit alors qu’un sourire éclairait son visage. Et elle grogna. Avant de mordre elle aussi la lèvre supérieure de Gil, d’enfoncer ses ongles dans ses avant-bras, se tortillant sous sa poigne.

Une chaleur envahit son dos, et elle sentit des doigts se glisser sur sa taille découverte à cause de Gil qui la tenait par le col. Elle frissonna quand elle sentit une caresse presque brutale s’emparer de sa hanche, se glisser à l’intérieur de la culotte qu’elle portait pour la faire glisser le long de ses jambes.
Krämur.
Il se colla à elle, et elle sentit son désir tendu et brûlant se presser contre la raie de ses fesses. Un nouveau gémissement franchit ses lèvres, et elle se cambra exagérément, lâchant l’avant-bras gauche de Gil pour attraper les cheveux du jeune homme derrière elle – au-dessus d’elle –  et basculer la tête en arrière pour attraper la chair du menton de Krämur entre ses dents. Et mordre fort.

Une main s’empara de son sein droit, une autre de son sein gauche. Pas de la même personne, les mains.
Tout son corps bouillonnait soudain. Elle avait l’impression d’être prête à exploser… Et releva les genoux pour les verrouiller autour des hanches de Gil – putain, pourquoi il était encore habillé ?
Abandonnant la tignasse de Krämur, elle appuya son dos sur le torse de ce dernier pour pouvoir lâcher l’avant-bras de Gil – de longues traces sanglantes se dessinaient sur sa peau – et elle gaina tout son ventre pour parvenir à attraper le pantalon de l’homme en face d’elle. Elle parvint à saisir le bord, fit sauter le bouton en tirant brusquement dessus, mais galéra quelques secondes pour parvenir à faire descendre la braguette – quand on parle du loup… Quelques secondes que Krämur utilisa pour enfoncer un doigt en elle brusquement, ce qui lui tira un hoquet de surprise et de plaisir.
* Oh putain *
Soudain beaucoup plus pressée, elle parvint à défaire la dernière résistance du pantalon de Gil, verrouilla ses chevilles dans son dos pour pouvoir ouvrir les genoux et le faire tomber sur ses pieds.
C’était chaud, partout, et elle avait le corps déjà tendu par l’effort que ça avait demandé. Mais il n’y avait pas que ses muscles qui étaient en feu…

Elle grogna, Krämur la plaqua contre Gil, et… S’enfonça en elle, brutalement, elle le sentit forcer ses entrailles. Sa respiration se coupa et elle lâcha un grondement rauque vers le plafond.
Oh ouais, plus que ça ! Encore !

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 755
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Sam 11 Juin 2016, 23:15

Le frontalier, en pensant, se retourna vers Kaünis juste en temps pour voir Gil et Krämur passé à l'action et soupira en se décroisant les jambes pour s'approcher...

Et foutre une baffe, pas forte mais bien pincante, à l'arrière du crâne de son ancien maître, ce qui sembla figé tout le monde une seconde alors que le jeune homme fixait l'envoleur aîné, un léger sourire sur les lèvres.


On dirais que c'est toi, le sale gosse qui n'apprends jamais, après tout...

Son sourire persista un moment alors qu'il se glissait d'un cheveux sous la réplique pour agripper l'un des seins, de l'envoleuse, que Krämur avait lâché pour s'occuper des vêtements de celle ci, et ainsi rejoindre la fête avec un goût de triomphe dans la bouche...

Se dire qu'il avait non seulement surpris Gil mais l'avait claquer lui apportait une joie considérable ainsi qu'une preuve du fait qu'il s'améliorait énormément depuis la fin de son cours...

De plus, son ancien maître semblait un peu trop préoccuper par ce qu'il ce passait ''En bas'' pour s'occuper de son cas immédiatement. C'était parfait, quoi... Surtout qu'il devait le savoir, qu'il se créait ENCORE des problèmes.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 961
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Dim 12 Juin 2016, 09:52

Le sang.

C’était la base, en fait. Et c’est justement ce détail que Gil s’était évertué à faire comprendre à Libertée : il avait toujours été un peu brutal, un peu sauvage dans sa manière de lui faire l’amour, mais jamais jusqu’à faire couler son sang – exception faite de cette fois-là, à Al-Far, quand elle lui avait sauté dessus dans le taudis qui lui avait servi de chambre quelques semaines. Leur passion était restée très douce malgré tout… Là, s’il y avait de la passion, elle avait un goût de fer très prononcé. Gil tourna la tête et cracha un jet de sang et de salive. Kaünis lui avait fait mal et ça décuplait son excitation. Lorsqu’il la regarda de nouveau tandis qu’elle bataillait avec sa ceinture, puis sa braguette, son regard était dangereusement sombre. Il ne l’avait pas mise en garde pour rien. Elle risquait quelque chose en leur présence, et il espérait qu’elle l’avait bien compris… La manière dont elle verrouilla ses jambes autour de lui confirma que oui. Consciente et consentante. Vorace. Krämur la tenait par la taille, il la lâcha donc d’une main pour passer celle-ci sous son t-shirt et refermer les doigts sur l’un de ses seins. Il pinça fortement le téton qui se durcit.

La violence.

C’était lié au sang, la cause brutale et paradoxalement agréable au moment où ils étaient encore en train de lutter avec leur envie primale. Gil tenait Kaünis avec une poigne ferme, elle avait planté ses ongles dans la peau de son bras, Krämur avait enfoncé brusquement ses doigts en elle… la violence appelait la violence. Lorsqu’une tape sèche le cueillit derrière le crâne, Gil sentit la bête claquer des mâchoires. Dégage ! J’étais là le premier ! Son coude jaillit en arrière et frappa durement Syles au sternum. Ça le fit reculer tout en le vidant momentanément de son souffle, et Gil en profita pour passer les mains sous les fesses de Kaünis. D’un mouvement de rein puissant, il entra en elle.
Voilà.

Le sexe.

C’était indescriptible, il n’y avait pas de mots pour décrire le brusque sentiment de plaisir qui relia d’un seul coup Krämur, Kaünis et Gil – surtout après avoir passé quelques heures à feindre d’ignorer la tension quasiment électrique qui palpitait tout autour d’eux. Coincée entre eux deux, Kaünis grognait de satisfaction. Elle était bien, solidement maintenue, joliment baisée. Mais ils étaient gênés par le fauteuil et surtout, Syles n’avait pas beaucoup de marge de manœuvre. Sans prévenir, Gil recula, emportant Kaünis et la détachant ainsi de Krämur ; celui-ci grommela mais l’Envoleur l’ignora. Toujours profondément enfoncé dans la chaleur de la jeune femme, Gil se laissa tomber sur le tapis. Il était assis et bougeait peu les hanches, la laissant s’agiter seule un instant, le temps de déchirer ce satané t-shirt qui l’agaçait, puis il bascula en arrière, sur le dos, et s’amusa à soulever brusquement les hanches pour qu’elle bascule à son tour en avant. Elle s’écrasa presque sur sa poitrine. Derrière elle, Krämur laissa échapper une exclamation étouffée. Le sexe tendu, il tomba à genoux, empoigna les hanches de Kaünis et la prit sans sommation. Gil, lui, avait planté ses ongles dans la peau de ses cuisses et la regardait se tordre de plaisir.

Même comme ça… Même amaigrie, les avant-bras bandés après sa tentative de suicide, elle restait belle et incroyablement désirable. Incroyablement baisable. Cette fille était dingue… que dire, alors, d’eux trois ? Ils étaient tombés dans le panneau ! Trois moucherons venus s’engluer dans la toile orgasmique d’une veuve noire dangereuse et terrifiante. Ce n’était pas de l’amour – pas pour Gil en tout cas, même s’il ne pourrait jamais nier qu’il était attaché à elle –, c’était bien mieux, bien plus simple, bien plus stimulant que ça : chaque fois que son gland venait cogner au fond de son vagin, chaque fois que Krämur la poussait un peu plus contre lui, chaque fois qu’elle laissait échapper un gémissement ou un cri, il se sentait plus fort. T’as peut-être raison, alors ! Peut-être bien que ça nous aide vraiment, ce truc… Il la sentit soudain se resserrer autour de son membre. Baissant les yeux, il vit que Krämur avait posé la main  sur le pubis de la jeune femme, pressant son pouce contre son clitoris. Idiot ! Tu veux vraiment qu’elle jouisse aussi rapidement ? Gil feula et repoussa la main audacieuse d’une pichenette agacée. Il ne voulait pas qu’elle atteigne le sommet si vite. Il voulait qu’elle en effleure les contours du bout des doigts avant qu’il lui échappe. Il voulait qu’elle soit frustrée, qu’elle ait désespérément envie, non, besoin de l’atteindre.

Du coin de l’œil, il perçut alors un mouvement. Syles s’était approché. C’était à lui de jouer, désormais. Lui, il pouvait entraîner Kaünis bien plus loin qu’eux deux réunis. Même dans la compétition involontaire qui s’était déclenchée à partir du moment où Krämur avait pénétré Kaünis, Gil l’avait deviné.

N’empêche qu’il attendait de voir.

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 18/07 au 24/07]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 962
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Dim 12 Juin 2016, 18:24

Kaünis voulut rire quand Syles frappa l’arrière du crâne de Gil, mais ce dernier lui balança un coude dans le sternum et elle ne put s’empêcher d’enfoncer ses ongles dans le pectoral droit de l’homme en face d’elle pour lui arracher la chair en cinq traits sanglants – juste pour le principe.
Heureusement, il ne s’arrêta pas. Au contraire, il la saisit par les fesses et elle sentit son centre de gravité basculer en avant alors que Gil se laissait tomber sur le tapis, faisant sortir Krämur… Elle grogna de dépit, tout comme le jeune homme, alors que l’Envoleur tentait de manœuvrer bizarrement pour se retrouver sous elle, lui déchirant son tee-shirt. Elle tentait de bouger, pour mieux le sentir en elle – la sensation avait complètement changé sans Krämur derrière – mais l’homme ne se contenta pas de rester assis et bascula une seconde fois en arrière et elle s’écrasa littéralement contre lui, brusquement, alors que l’instant d’après Krämur reprenait possession d’elle.
* Oh putain, ouais ! *

Prise en sandwich entre les deux hommes, entre leurs deux corps brûlants, tendus et puissants, elle était complètement ballottée par leur rythme asynchrone. C’était bon !
Bon, mais pas encore assez. Elle en voulait plus, plus fort, plus vite, plus profond. Plus brutal ! Prenant appui sur ses coudes, elle fit glisser ses genoux au niveau de la taille de Gil, de part et d’autre, pour imprimer un mouvement plus complet, alors que les doigts de Krämur s’invitaient sur son pubis…
Un frisson remonta de son sexe à la racine de ses cheveux, la faisant haleter un instant. * Non, pas tout de suite ! * C’était trop tôt, encore, pour jouer avec ça. Elle voulait de la violence, de la brutalité, de la possession à l’état sauvage, pas juste quelques coups de rein !
Mais Gil réagit avant elle, chassant la main de Krämur qui, sans doute par frustration, l’enfonça dans sa fesse droite… Et elle se pencha en avant pour mordre la plaie qui courrait sur son pectoral et en lécher les contours.

Avant de relever la tête, les lèvres barbouillées de sang, pour croiser le regard de Syles. Elle se passa lentement la langue sur ses lèvres rougies, avant de redresser son buste, le regard sombre. Elle ne pouvait pas tendre la main vers lui sinon elle perdrait son équilibre, alors que les deux autres la pilonnaient avec force, mais c’était ce que ses yeux disaient à son compagnon Envoleur.
* Viens, je veux m’occuper de toi aussi… *
Elle voulait le sentir lui baiser la bouche, et laissa sa langue glisser sur ses dents pour l’y inviter, une lueur sauvage dans son regard assombri de désir et de plaisir.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 755
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Dim 12 Juin 2016, 20:03

Un combat de bêtes.

Voilà ce que Gil déclencherait sans le savoir plus tard, à retardement, à cause de son coup de coude qui donna un instant envie à Syles de lui arracher la tête d'un coup de lame enchaînée...

Quand le regard de Kaünis capta le sien, il y lut l'invitation, mais n'était pas sur le point de tout rendre si facile, se contentant de tourner deux fois autour des trois qui s'occupaient de leur désir personnel...

Avant de glisse un doigt sur la peau de l'envoleuse dans un sillon qui s'arrêta de façon précise dans un point entre ses cotes, un de ses points faibles mais... Pas exactement de plaise, se dit-il en enfonçant un doigt à cet endroit, sentant sous celui-ci un nerf qui semblait presque tressaillir sous l'effet soudain et instantané de cette douloureuse petite attaque.

Sur quelqu'un d'autre, ça aurait tuer l'envie sexuelle, mais chez Kaünis...

Chez Kaünis, son regard qui le fixa quand il vint enfin lui prendre la bouche sans douceur lui disait que tout était différent, elle en avait BESOIN, de ce genre de chose, sinon ses orgasmes n'étaient pas aussi bon, pas aussi longs, pas aussi...

Orgasmiques.

Trouvant un sourire carnassier, le frontalier posa ses mains de chaque côté de la tête de la jeune femme et s'enfonça d'un coup au fond de sa gorge... De la préparation? De la douceur?

Certainement pas! Il était là pour une seule chose : Prendre son pied à lui en déboîter la mâchoire, voir un peu plus encore.

Et pendant ce temps ses mains ne restaient pas inactives, s'amusants à autant lui cause du plaisir que de la douleur...

Non, en fait il faisait plus dans la douleur, dommage qu'il ne puisse rejoindre une certaine bille de chair, d'ailleurs, il y aurait enfoncer un ongle, tient, ça aurait tiré une réaction, il le savait par expérience...

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 961
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Dim 12 Juin 2016, 22:46

Kaünis le mordit et Gil rejeta la tête en arrière en grognant. Elle était en train de réduire son torse en charpie mais il s’en fichait complètement. La douleur était sourde quand elle se désintéressait de lui, puis lancinante quand elle plantait les crocs ou les griffes dans sa chair, et la douleur se mêlait au plaisir qui vibrait en lui. En eux. Les mouvements de Krämur, à travers le corps de l’Envoleuse, rendaient l’instant plus excitant que jamais. Cloué au sol, écrasé par leurs deux poids – surtout celui du jeune homme – Gil laissait peu à peu la bête prendre le contrôle. Il y allait doucement avec elle, parce qu’il savait que si elle jaillissait, cette monstruosité, il était sans doute capable de les tuer tous les trois. Ou de les blesser très sérieusement. Ce n’était pas son intention d’aller jusque-là ; il avait besoin d’un peu de violence seulement, d’un peu de bestialité pour satisfaire Kaünis – et se satisfaire également.

Elle se redressa afin de prendre le membre de Syles en bouche, et il se redressa également en contractant ses abdos. Il posa une main derrière lui pour assurer son appui mais passa l’autre dans la chevelure sombre de Kaünis et referma le poing pour qu’elle sente la douleur. Lorsqu’il vit les larmes briller dans ses yeux, il la lâcha et pressa ses lèvres dans la moiteur de son cou. Ils transpiraient déjà. Gil attrapa la peau délicate entre ses dents – il pouvait sentir son pouls rapide contre ses lèvres et c’était incroyablement puissant – avant de lui faire un suçon. Dans le même temps, il fit glisser sa main libre le long de sa hanche, frôla celle de Krämur, s’arrêta sous la fesse de Kaünis et la plaqua davantage contre lui. Leurs rythmes avaient fini par s’accorder à peu près et les entraînait à chaque poussée un peu plus près de la jouissance. Mais c’était sans compter leur imagination pour décupler les sensations de Kaünis et retarder son orgasme.

Krämur se pencha et murmura quelque chose au creux de son oreille, quelque chose que Gil n’entendit pas mais qui la fit frémir de la tête aux pieds tandis que Syles continuait de s’enfoncer dans sa gorge. Ils se relayaient plutôt bien, en fait, ne laissant aucun répit à Kaünis : douleur, plaisir, douleur, douleur, douleur, plaisir, plaisir, douleur, plaisir, douleur… Elle se défendait plutôt bien, d’ailleurs. Cette fille était réellement surprenante. Et tellement chaotique… Gil passa sa main sous sa cuisse et l’écarta davantage, l’ouvrant un peu plus encore, si c’était possible. Ils s’acharnaient de plus belle, la course était lancée, et comme ils étaient plutôt dégourdis, l’issue de ce premier round s’avérait serrée. Impossible de dire qui dominait la partie. Syles, que Kaünis ne quittait pas des yeux ? Krämur, qui la prenait si violemment que ses hanches venaient claquer bruyamment contre ses fesses ? Ou bien Gil, qui tantôt caressait, tantôt mordait, tantôt griffait ? Comment pouvait-elle encore tenir la cadence ?

Il la sentit soudain se tendre brusquement. Oho, ça vient. Il pencha la tête et attrapa un téton entre ses dents. Tu es tout près, hein ? Son souffle était déjà plus erratique. La bête prit alors les commandes. Se laissant tomber en arrière, en appui sur les coudes, Gil se mit à bouger les hanches alors que jusqu’ici il s’était contenté de laisser les à-coups de Krämur faire le plus gros. Elle n’allait plus tenir très longtemps mais lui, il était encore capable de lui faire perdre la raison avant d’y laisser la sienne.

Elle d’abord.

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 18/07 au 24/07]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 962
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]   Dim 12 Juin 2016, 23:25

I know you want to
You wanna break me?
Are you ready to go?

Son corps est littéralement secoué d’un puissant spasme quand Syles glisse ses doigts le long de ses côtes… Qu’il l’effleure juste là, à cet endroit qui... Rah ! La vague de plaisir se transforme si facilement en pointe d’une douleur intense qu’elle en hoquète brutalement, tente de se tortiller mais...
* Oh oui ! *
Syles s’enfonce dans sa bouche, le long de sa langue, à cet instant précis. Il cogne contre ses dents, contre le fond de sa gorge, lui tirant un réflexe laryngé qu’elle peine à contrôler alors que ses yeux lui picotent, tout comme le nez. A cela vient s’ajouter le tiraillement sur ses cheveux, basculant sa tête en arrière, et toute la scène prend soudain la teinte d’une violence inouïe.

Parce qu’elle ne veut pas se contenter de se laisser faire.
Parce que ce qu’elle aime, c’est justement toutes ces pulsions ensemble, qui s’assemblent et se désassemblent dans une violence, une brutalité, une sauvagerie impétueuses. Elle se fait baiser dans tous les sens. Par tous les orifices possibles.
Et elle résiste. Elle résiste, elle laisse ses dents glisser sur le membre de Syles parce qu’elle a envie de mordre, parce qu’elle aime son rythme qui vient taper presque contre sa glotte, qui lui retourne l’estomac, mais qui est divinement savoureux parce qu’on la tient dans tous les sens, la gorge ouverte, grande ouverte.
Noircie par un suçon douloureux, encore de la douleur, encore de la violence dans leur manière de la torpiller sans ralentir, au contraire.

Le murmure de Krämur dans son oreille, son souffle sur sa peau, le fait de voir le nez du jeune homme si proche de la hanche de Syles – oh, elle avait envie de le voir mordre l’Envoleur ! – elle se tendit, poussa sur ses jambes comme pour tenter de se dégager, se contenta de gainer son ventre parce que Gil commençait – enfin bordel ! – à vraiment bouger.
La sensation, dans son ventre, brûla chacun de ses nerfs alors qu’elle engloutissait un peu plus fort le membre de Syles en plaquant sa langue sur son frein pour augmenter ses sensations à lui. Ses doigts s’enfoncèrent dans l’épaule droite de Gil et dans la fesse gauche de Syles, y traçant des sillons écarlates, alors que tout son corps commençait à s’essouffler, ne répondait plus à ses sollicitations correctement….
Et se tendait tellement fort que ça faisait mal. Tous ses muscles, les uns après les autres, se nouèrent violemment sans parvenir à se détendre, elle poussa sur ses genoux mais Krämur la fit basculer en avant, attrapant ses cheveux à la place de Gil pour lui garder le menton relevé d’une main, l’autre s’enfonçant si sauvagement dans son aine que sa peau frémit seule alors qu’elle sentait un liquide chaud glisser le long de sa cuisse droite.

* Oh. PU. TAIN. *
Elle ne pouvait même pas hurler. Syles entrait et sortait à un rythme diabolique, elle en avait les larmes aux yeux, et quand la puissance de l’orgasme décida enfin de s’écraser en elle, elle ne put retenir sa mâchoire se refermer suffisamment pour le blesser.
Le liquide blanc et visqueux, salé, s’écrasa au fond de sa gorge et elle crut qu’elle allait s’étouffer avec mais de toutes façons ses poumons refusaient d’être actifs tant son diaphragme était contracté. Tétanisé de plaisir, même.

Jusqu’à ce que son cerveau endolori veuille enfin de l’air, et qu’elle ne sache plus quoi faire du tout, que Syles soit toujours fiché en elle, mais qu’elle veuille pousser le vice en enroulant sa langue autour de son gland. Alors, la semence passa du mauvais côté, envahit ses sinus et tout son ventre se contracta dans une quinte de toux mémorable qui fit sortir tous les membres masculins d’elle.

Quinte de toux, jets blancs, qui se conclurent par une chose…
Un fou rire.


Are you going to take me away?
I'm a monster locked in a cage
There's a monster deep inside of me
I'll rip you to pieces, don't try to save me
Nothing can turn me down
Bring out the monster

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[-18] I wonder what's up under there? [ Syles & Gil ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Al-Jeit-
Sauter vers: