AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Boîte aux lettres d'Hièlstan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hièlstan Filsèvres
Rêveur
avatar

Nombre de messages : 196
Date d'inscription : 10/04/2016

Feuille de personnage
Age: 35
Greffe: Non
Signe particulier: Porte une bure de Rêveur

MessageSujet: Boîte aux lettres d'Hièlstan   Ven 10 Juin 2016, 21:08

Hièlstan est un homme consciencieux.

C'est pourquoi, un peu à l'écart de sa petite maison perchée sur le lac, au bord du chemin qui y mène, se trouve une installation un peu singulière.
Perchée sur de solides rondins, c'est une sorte de petite cabane, trop petite pour y mettre un être humain-à la rigueur juste un enfant- avec quelques aérations, par-ci par-là. Elle est faite de planches visiblement récupérées à droite à gauche, attachées avec soin, et l'ensemble semble assez solide pour résister aux vents incessants qui balayent la plage. Si l'on se penche pour jeter un oeil à l'intérieur, l'on y trouvera quelques perchoirs, un peu de paille au fond, des mangeoires pleines de graines et des petites rigoles pleines d'eau fraîche.
Avec un peu de chance, on y trouvera un oiseau voyageur au repos.

Oui, Hièlstan est consciencieux, et il souhaite que les oiseaux qui doivent lui apporter son courrier soient bien accueillis. C'est pourquoi jamais ils ne trouveront une mangeoire vide, un abreuvoir sec, ou un tapis de fientes au fond du petit abris.

On se doute bien que Hièlstan sait parfaitement lire et écrire, et qu'il n'est pas homme à laisser traîner son courrier ou à oublier de répondre.
On l'imagine bien, tous les matins, après son exercice de rigueur, aller vérifier la petite cabane, y prendre le courrier qui pourrait s'y trouver, y remettre de la nourriture, de l'eau, remplacer la paille si cela s'avère nécessaire. On l'imagine bien, aussi, assis à son petit bureau, ou en tailleur dehors au soleil, lire posément une lettre, de qui qu'elle vienne. Et enfin, il semble plutôt évident qu'il mette un point d'honneur à y répondre avec application, d'une belle écriture soignée, dans les plus brefs délais.

Ainsi, que vous dépêchiez un pigeon, que vous ayez les moyens de vous payer un coursier, ou que vous décidiez de lui laisser un mot en passant par-là tout simplement, sachez que votre lettre trouvera toujours un lecteur attentif, et une réponse prompte et appliquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rilend Ansakh
Admin
avatar

Nombre de messages : 722
Citation : ...
Date d'inscription : 18/03/2009

Feuille de personnage
Age: 34 ans
Greffe: Absorption des coups
Signe particulier: Sa dague fétiche, Talisman. Bien dissimulée sous les cheveux, une cicatrice à l'arrière du crâne suite à une commotion cérébrale. Un pendentif rond, en nacre. Elle se transforme en Panthère noire.

MessageSujet: Re: Boîte aux lettres d'Hièlstan   Dim 13 Nov 2016, 18:01

Le papier n'est pas très élégant, et il a manifestement voyagé sous la pluie, mais il l'a très bien vécu, protégé par une fine couche de cire. Il est maintenu roulé par un petit ruban de soie qui ressemble à une chute de tissu - c'est une chute de tissu ! - et l'écriture est vive, nerveuse mais assez déliée, l'encre légèrement plus sombre sur la deuxième partie, comme si la lettre avait été rédigée en deux fois. Un ou deux points d'encre qui ont diffusé dans la fibre indiquent un moment d'hésitation, comme une plume demeurée appuyée quelques secondes de trop avant de reprendre sa course.
Elle est arrivée par pigeon voyageur, elle a donc probablement mis deux jours à peine à faire la route jusqu'au bord du Lac Chen. Le cachet indique que la lettre provient de l'auberge de la Pinte de Châtaignier à Al-Far.

* *
*

Hièlstan,


Comment vas-tu ?
Es-tu encore à Al-Chen ?  


Pour ma part, je me trouve bien plus au nord...dans une auberge à Al-Far, aussi confortable que son tenancier est désagréable. Il a commencé par me demander ce que je faisais toute seule quand je lui ai demandé une chambre, puis si je savais écrire quand je lui ai acheté du papier...Au vu de sa mine, on aurait pu croire que je cherchais à me procurer de quoi crocheter une porte. Bref, il ne me fait absolument pas confiance, mais d'après Tomas c'est une constante chez lui.

Tomas est le patron de la caravane avec laquelle j'ai voyagé. Soit dit en passant, si un jour tu envisages d'aller visiter Al-Far, tu peux te joindre à lui les yeux fermés, c'est l'un des meilleurs employeurs avec lequel j'ai fait cette route et il la parcourt à peu près tous les deux mois. Un voyage inhabituellement tranquille, d'ailleurs, si l'on fait exception de la pluie qui nous a glacés jusqu'aux os plusieurs jours de suite. Il fait toujours aussi froid par ici, et j'avais oublié à quel point l'hiver s'installe tôt dans le nord, sans automne ou presque. A Al-Far, il serait impossible de demeurer assis trois heures sur un ponton sous peine de finir absolument frigorifiés...

Dans l'absolu, je ne m'en plains pas, c'était aussi l'occasion d'aguerrir un peu Vaillant, mon cheval.
Il s'est étonnamment bien comporté, pour un étalon de six ans, jusqu'au jour où il a neigé...Vaillant est né dans le sud, il n'a jamais vu un flocon. Il en a été tellement interloqué que j'ai bien failli vider les étriers deux ou trois fois avant qu'il admette que tout ceci ne valait pas la peine de cabrioler comme un cheval sauvage !
Ca aura au moins distrait un peu les autres voyageurs : j'en ai entendu plusieurs prendre des paris en croyant que je ne les entendais pas. Ils ont perdu leur argent, je suis restée sur mon cheval. J'aurais dû parier avec eux !

En tous cas, ici, les choses sont de bon augure.
La cité n'a pas vraiment changé, en tous cas, ceux qui comptaient et les gens à contacter demeurent peu ou prou les mêmes. Il n'a pas vraiment été difficile de retrouver la trace de ceux que j'avais besoin de mettre à contribution. Il y a pléthore de marchands de rumeurs et autres informations, plus ou moins sérieux, à Al-Far, et j'en ai aussi profité pour mettre à contribution les gamins. Ce sont souvent eux les mieux renseignés, et ma foi, je préfère les rémunérer eux plutôt que n'importe qui d'autre.
J'ai consacré cette journée à récolter des informations et je pense que demain, j'irai jeter un oeil à l'adresse que j'ai obtenue, histoire d'en savoir un peu plus.

Bref, Skif et Cara sont, semblerait-il, toujours en vie et toujours en ville. Je sais où, il ne me reste plus qu'à les trouver, rassembler mon courage et me faire connaître...
"Plus qu'à", ça sonne bien facile, dit comme cela.

Ce qui apparaît comme la partie la plus simple de l'entreprise ne l'est plus tant, au pied du mur. Mais maintenant que je me suis décidée à mettre ce projet en oeuvre, je refuse de reculer une fois de plus.
Je dispose d'une dizaine de jours avant de revenir à Al-Chen avec la même caravane, c'est soit très peu, soit beaucoup selon la façon dont tournent les choses...en tous cas, si tu es dans les parages d'ici trois semaines, tu en sauras plus.

Souhaite moi bonne chance !
A bientôt,

Rilend Ansakh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rilend Ansakh
Admin
avatar

Nombre de messages : 722
Citation : ...
Date d'inscription : 18/03/2009

Feuille de personnage
Age: 34 ans
Greffe: Absorption des coups
Signe particulier: Sa dague fétiche, Talisman. Bien dissimulée sous les cheveux, une cicatrice à l'arrière du crâne suite à une commotion cérébrale. Un pendentif rond, en nacre. Elle se transforme en Panthère noire.

MessageSujet: Re: Boîte aux lettres d'Hièlstan   Sam 19 Nov 2016, 01:34

C'est le même papier que la lettre précédente, mais cette fois-ci, le message a visiblement été rédigé d'une traite. La nervosité de l'écriture indique une certaine excitation, mais la main est manifestement expérimentée et le message reste donc parfaitement lisible.
Il est arrivé environ cinq jours après le premier.


* *
*



Hièlstan,


Merci pour ta réponse !
Bien des choses se sont passées depuis ma dernière lettre...j'ai d'ailleurs peine à croire que tout ceci soit arrivé en seulement six jours.

Oui, je monte Vaillant désormais, et même tous les jours ; nous nous entraînons dehors. Il s'est musclé pendant le voyage mais manque encore d'endurance, ce qui me donne une excellente excuse pour découvrir les alentours sur son dos. A présent, je n'ai même plus besoin de selle et (presque) plus de bride...hier, il a même accepté de traverser une rivière à la nage, ce qui n'est pas rien pour un cheval. Je suis heureuse qu'il me fasse confiance.
Quant à l'aubergiste, il n'a toujours pas compris pourquoi il me voyait rentrer tous les jours, mais jamais sortir ; si il levait les yeux quand il ouvre sa fenêtre le matin, il saurait...enfin, il est mal embouché mais correct pour le reste : il n'a pas touché à ta lettre. Encore heureux !

Krissiane ? Je ne connais pas exactement l'emplacement de la confrérie, mais les Dentelles Vives font partie des plus beaux endroits que j'aie vu, notamment en certains lieux où de petites cascades permettent de se baigner. C'est aussi un véritable paradis pour l'escalade, mais je ne suis pas sûre que ce soit tout à fait ta préoccupation principale...
Les pinèdes sont des endroits particuliers, c'est vrai ! Une sorte de mélange entre les forêts et les terrains découverts : elles sont silencieuses, immenses, denses et pourtant on y voit presque à l'horizon comme dans une plaine. On s'y habitue, mais c'est vrai que comparé aux forêts aux alentours du Lac Chen, c'est le jour et la nuit. En attendant, je te fais confiance pour tout connaître de l'histoire de ces roches, à ton retour.

Quant au reste...
J'ai effectivement eu bien besoin de courage, bien plus que de chance...mais j'ai retrouvé Skif, presque sans encombres, et Cara ce soir - ce fut plus explosif, disons. Tout ceci est assez compliqué à écrire, ou plutôt, me prendrait des pages entières qu'un pigeon ne saurait transporter, aussi te faudra-t-il attendre mon retour pour avoir plus de détails...

En attendant, profite bien de ce voyage ; j'imagine que ce doit être vraiment intéressant de pouvoir échanger avec d'autres personnes que d'habitude, peut-être plus pointus dans d'autres domaines...



A très bientôt,

Rilend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rilend Ansakh
Admin
avatar

Nombre de messages : 722
Citation : ...
Date d'inscription : 18/03/2009

Feuille de personnage
Age: 34 ans
Greffe: Absorption des coups
Signe particulier: Sa dague fétiche, Talisman. Bien dissimulée sous les cheveux, une cicatrice à l'arrière du crâne suite à une commotion cérébrale. Un pendentif rond, en nacre. Elle se transforme en Panthère noire.

MessageSujet: Re: Boîte aux lettres d'Hièlstan   Lun 28 Nov 2016, 01:28

C'est un nouveau papier, mais la même encre et la même qualité de fibre. L'écriture n'a pas changé ; peut-être un peu plus pressée, surtout sur la fin, comme écrite entre deux bouchées d'un repas à prendre rapidement. Néanmoins, la lettre n'est pas bâclée, pas du tout !

* *
*



Hièlstan,




Pas la peine de te faire un sang d'encre : je rentre ! Enfin, d'ici une dizaine de jours : avec un bon cheval, le trajet se fait en moins d'une semaine, mais je suis censée accompagner la caravane de Tomas et les chevaux de trait ne peuvent bien évidemment pas rivaliser avec Vaillant.
Si le temps me paraît trop long, je pourrai toujours provoquer Alan ou Hien, les Thüls avec qui je travaille, à la course : ils passent leur temps à me vanter leurs poneys rustiques comme s'ils étaient de grands coursiers (je sais bien qu'il ne faut jamais juger sur l'apparence, mais je n'exagère pas en parlant de poneys. Ils sont presque aussi massifs que les chevaux qui tirent les chariots).
Espérons que le voyage se passe au calmement qu'à l'aller, malgré les rumeurs qui circulent sur l'esplanade dédiée aux caravanes.

Tu as de la chance : l'aubergiste m'a remis ta lettre ce matin même - il est toujours aimable comme une porte de prison - quand je suis rentrée en coup de vent après avoir dormi chez Skif et Cara. C'est le fils de Skif, Ewen, qui m'a tirée du sommeil aux aurores et il a très bien fait. Il faudra que je te parle de lui ; c'est un petit bonhomme de six ans des plus attachants, et il a fallu que je lui promette de lui écrire régulièrement pour qu'il accepte de me laisser partir. Il ne sait pas lire, mais cela n'a pas l'air de l'arrêter.
Pas grand-chose n'a l'air de l'arrêter, à vrai dire.
Je pense que tu le déduiras de ces quelques lignes : tout s'est bien passé ! Même très bien, et j'ai eu du mal à quitter Al-Far.

Merci pour le plan. Il est très détaillé ; je pense qu'avec toutes ces indications, je n'aurai aucun mal à trouver ta maison. Et puis, comme tu le dis, il y a des chances que la plupart des passants puissent me renseigner si besoin est...

Flèche a l'air d'être dotée d'un certain caractère, mais c'est souvent le cas des juments, surtout lorsqu'elles prennent de l'âge et commencent à avoir un peu d'expérience. Ca en fait certainement le meilleur professeur que tu puisses avoir, d'ailleurs. Cela dit, je veux bien te donner quelques idées aussi quand je rentrerai.
Et parcourir les sentiers du bord du lac : bien qu'ayant passé du temps dans la région, je connais beaucoup mieux les bois que les rives, ce serait un plaisir que nous nous promenions à cheval.
Monter à cru, ou à défaut, sans chausser les étriers, est un excellent exercice si tu t'astreins à le faire régulièrement, mais...commence dans un coin où le sol est assez meuble. Crois-en mon expérience !

Tes journées ont l'air bien remplies, presque plus que les miennes : j'ai passé la majeure partie de mon temps avec Skif et Cara. Avec Ewen aussi, qui est doté d'un appétit sans nom pour tout ce qui ressemble à une histoire - et d'une curiosité sans nom pour tout ce qui ressemble de près ou de loin à une conversation d'adultes.
Pour le reste, j'ai consacré mes journées soit à m'entraîner avec et sans Vaillant, soit auprès des enfants dont je t'avais parlé et qui m'avaient permis de rassembler des informations. L'un d'eux notamment, Séthi, est à la fois intelligent, éveillé et attachant ; nous avons passé beaucoup de temps à discuter. Je sais bien comment j'étais à leur âge et je tiens à ce que ces gamins sachent qu'Al-Far n'est pas leur seul horizon...

En tous cas, à te lire, tu sembles satisfait de ton voyage ; j'en suis heureuse. J'espère que la deuxième moitié de ta visite se déroulera sous les mêmes auspices !





A dans quelques jours,

Rilend.

__________________________________________

*Parce que la panthère en toi peut être apprivoisée
Parce que le plus grand des trésors est la liberté.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Boîte aux lettres d'Hièlstan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» henri II à Diane de poitiers( lettres inédites)
» Des chiffes et des lettres : ((((69x11):3)-167)x7)+299 = ?
» Des chiffres et des lettres : Salope
» Mot de 5 lettres
» Joies, lettres et déceptions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Lac Chen-
Sauter vers: