AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh


Nombre de messages : 232
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mer 15 Juin 2016, 22:37

Je ne pris qu'un moment pour retirer la robe et tout, mais j'avais encore beaucoup plus Talia dans le crâne qu'autre chose et, quand l'autre m'invectiva de sortir ou il me tirerais par les cheveux, je tire la porte pour me glisser contre lui, une main sur son coeur, pour le repousse d'un doigt afin de pouvoir quitter la porte, un petit sourire sur les lèvres.

Il semble un instant surpris, forcément s'il s'attendait à se faire répliquer en mode je te cris dessus, c'est un peu surprenant et je le suit dehors pour la course, mon haut de Zui Quan le laissant apercevoir mon dos, mes bras et un peu de décolleté qui doit bien faire marcher son imagination alors que l'on sorts pour courir un moment... Ça me fait penser à l'entraînement de Lib, mais si Tsukia pleurerait à cette idée et tout ce que ça évoque, Talia, elle, la repousse simplement en l'utilisant pour mieux courir, tentant d'imiter la marchombre dans mes mouvements.


~~~

Ce mec est un marchombre.

J'en suis presque certaine, il est trop fou pour être juste un mec au hasard qui connais Lib, cette endurance, cette assurance, cette façon de marcher et d'être, ce mec est un marchombre.

Je suis épuisée, me sens morte et j'aurais bien besoin d'un autre bain avant ce soir si je veux vraiment charmer les mecs à 1000%.

Et il a pas de pitié, l'autre, j'ai eu beau demander une pause, il ne s'est arrêter que 15 minutes plus tard l'enflure...

Je me demande s'il est aussi endurant dans tout les domaines...

BREF!

Ça devait bien faire une heure et demi, voir deux, qu'on courraient comme ça pendant que monsieur était perdu dans ses pensées... Ou dormais en courant, un des deux.

Enfin bon, nous sommes de retour à la maison que nous avons quitter plus tôt et je me passe une main dans les cheveux en me disant que je vais peut-être me relaxer un peu dans le bain avant de me préparer pour la mission, mais Gil se poste devant moi juste comme j'attrape la poignée de la porte pour la traversé et aller me relaxer un peu, justement.

Un petit sourire charmeur naît sur mes lèvres alors que je relève mes yeux de la poignée vers son visage.


T'as un truc à me dire...

Ou est-ce que tu voulais seulement me rejoindre dans un bain..?


Il faut bien un peu s'amuser, dans la vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mer 15 Juin 2016, 22:53

- Pourquoi, t'attends quelque chose en particulier, fillette ?

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mer 15 Juin 2016, 22:56

Ouaip... J'attends de pouvoir prendre un bain.

[J'ouvre la porte pour aller prendre le bain en question, s'il a un truc à me dire, qu'il le fasse ou qu'il m'oublie pendant un moment, j'ai les pieds en compote.]

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mer 15 Juin 2016, 23:00

- Attends.

(Il posa la main sur le battant, l'empêchant de l'ouvrir tout à fait.)

Lib, c'est quel genre de maître ?

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mer 15 Juin 2016, 23:03

[Je hausse les épaules, c'est quoi cette question, je ne connais QUE Lib comme maître, je peux pas vraiment comparer...]

J'ai pas vraiment de matériel de comparaison, mais je dirais qu'elle est du genre... Joueuse, spontanée... Elle peut sembler un peu taré par bouts, mais c'est seulement parce qu'elle est si endurante...

Pourquoi cette question..?

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mer 15 Juin 2016, 23:04

- Tu l'aimes ?

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mer 15 Juin 2016, 23:10

[Je hausse un sourcil]

Mais pourquoi tu demande tout ça à la fin, je sais pas moi, j'ai pas eu 132 maîtres, je te signale, c'est mon maître, on a eu un cours, point barre, ça va pas plus loin, je me suis pas demander si je l'aimais ou pas, ca ne sert pas à grand chose de se demander ça, capice..?

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Jeu 16 Juin 2016, 07:08

[Très court, mais comme je ne vais plus pouvoir répondre avant demain, et encore, si tout va bien (sinon ce sera dimanche...), j'ai fait ça. Tralala !]



Gil fixa Tsulia quelques longues secondes, puis, soudain, poussa un profond soupir. Et appuya sont front contre le battant de la porte.

- Pourquoi, hein ?

Il eut un petit rire. Il se sentait soudain fatigué.

- Parce que l’idée m’a traversé l’esprit que je pourrais peut-être reprendre ta formation sans l’avis de Lib. Je te jure, dans ma tête, c’est marrant, surtout sa tête en s’apercevant que je lui ai piqué son élève… mais…

Il se tut un instant. A voix haute, c’était moins amusant. Il se redressa et planta son regard vairon dans celui, presque identique, de la jeune fille.

- Mais ce serait aller contre ton avis à toi, et ça, ce n’est pas bien. On ne change pas ce qu’on est, au fond. On évolue, on s’adapte, on fait des compromis… et on reste soi-même.

Il n’était pas sûr qu’elle comprenne où il voulait en venir, et ce n’était pas grave. Un sourire un peu triste sur les lèvres, il tendit la main et lui ébouriffa le sommet du crâne.

- T’es une marchombre de pacotille mais tu ferais vraiment une envoleuse de merde.

Gil ne lui laissa pas le loisir de faire ou de dire quoi que ce soit. Il disparut. La laissa prendre ce bain tant attendu. Où alla-t-il faire sa toilette, lui ? Mystère et boulette de niam… car, quand Tsukia arriva dans la cuisine, bien plus tard, il était propre et occupé à faire à manger. Il perçut sa présence sans avoir besoin de se retourner… et ne se retourna qu’au bout un long moment, pour s’adosser au comptoir, croiser le bras sur la poitrine et soutenir son regard.

- Tu ne t’en étais pas doutée ?

Que je suis une Envoleur ?
Que je suis supposé être ton ennemi ?
Que ton maître puisse me connaître aussi bien ?

Vraiment, Tsukia ?

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Jeu 16 Juin 2016, 15:35

Je n'ais vraiment aucune idée de ce dont il parlait, tout à l'heure, mais en prenant mon bain j'ai bien pensé à tout ça...

Pourquoi voudrait-il me piquer à Lib, comme il dit?

Et puis c'est quoi, une ''envoleuse''..?

Du coup je suis là, derrière lui, l'épaule posée sur le mur en le regardant, un truc me dis qu'il le sais, que je suis là, et qu'il ne se retourne pas exprès. Quand il me demande si je m'en étais douté, je ne suis pas sûr de comprendre mais je hausse un instant les épaules avant de répondre.


Que tu ferais un marchombre de merde, ou bien que tu avais penser me former malgré tes piques sur le fait que je ne sois qu'une fillette, ou peut-être à cause d'elles..?

She's playin' dumb all the time,
Just to keep it fun.

She’s talkin and walkin,
Just to wake you up.

And I’m crazy,
But you like it,
‘Cause the kinda girl like me,
They're running out of in the market...

You like that it ain’t easy,

Loca, loca, loca.

I’m crazy but you like it

Loca, loca, loca

Ne dis plus des trucs comme ''Ce serait aller contre ton avis à toi, et ça, ce n’est pas bien.'' et ''On évolue, on s’adapte, on fait des compromis et on reste soi-même.'', les discours philosophique, ça te vas pas... Il est passé où, l'enfoiré d'hier soir, hein..?

La carte du vieux maître sage, ça te va pas...

T'as plus l'air d'un... Hum... D'un cabochard.


J'ai parlé en m'approchant pour me prendre un peu d'eau à boire et m'écraser sur une chaise.

Un truc me dis que ce n'étais pas de moi, dont il voulait reprendre la formation, mais plutôt de quelqu'un comme moi, d'un élève qui ne serait pas facile...

D'une élève folle, aussi.

Cela dit, je me dis que si jamais je retourne en cours, alors il faudra que je mentionne ce petit kidnapping...

Et peut-être son idée d'envoleuse aussi, à Lib, juste pour avoir des réponses et voir sa tête qui, selon lui, serait hilarante.

Mais je préfère ne pas penser à Lib, Aivy, aux cours ou à Syndrell.

Je sais toujours pas si je vais y retourner, ça me semble juste trop douloureux pour rien et puis Aivy n'a probablement pas envie du tout de me revoir...

Et moi, je ne sais toujours pas si je veux les revoir...

Même si j'ai drôlement envie de leur montré Talia, de leur montré toute l'étendue de ma folie... Ma main passe d'elle même sur mon visage pour en effacer les traces de mon activité mentale comme l'autre me donne une assiette.

Des fois je me dis que je suis vraiment...


Loca, loca, loca...

You like that it ain’t easy,

Loca, loca, loca...

I'm crazy but you like it...

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Dim 19 Juin 2016, 16:13

(Ecarquille les yeux d'un air surpris)

- Attends... tu ne sais pas ce que c'est, un Envoleur ?

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Dim 19 Juin 2016, 16:17

Ouaip je sais, c'est une mouche!

Bah non je sais pas, monsieur énigme, mais ça a l'air hilarant si la tête de Lib serait si amusante que ça, c'est quoi, t'es un genre de marchombre qui marche pas, juste une ombre?

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Dim 19 Juin 2016, 16:26

- Enfer, mais qu'est-ce qu'elle t'apprend, en fait ??

Et on dit que je ne suis pas pédagogue ? Sérieux ?

Compte pas sur moi pour t'ouvrir les yeux maintenant, ce n'est pas le moment. Et j'ai renoncé à te prendre avec moi depuis que tu as parlé de Lib. Elle va encore me tomber sur le poil si je lui fais un truc pareil...

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Dim 19 Juin 2016, 16:29

[Il m'emmerde, je lui ais rien demander, moi, à la fin...

Et il est temps qu'il comprenne que je vais revoir Lib ne serait-ce que pour qu'elle lui tombe sur le poivron!]

Plus que quand elle va apprendre qu'un emmerdeur nommé Gil m'a kidnapper pour m’amener chez lui contre mon grès pour que je prenne un bain puis ne me révèle un truc à propos d'envoleurs et sur le fait qu'ils ais pensé à me piquer pour me former?

Ouais, t'a tout compris mon vieux, t'es DÉJÀ dans la merde, allez déballe.


[C'est bien d'être en position de pouvoir parfois...]

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Dim 19 Juin 2016, 17:04

- Il faut être un Marchombre pour s'intéresser aux Envoleurs. Tu crois que tu en as le profil, peut-être ?

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Dim 19 Juin 2016, 17:07

Et faut être un minimum responsable pour s'intéresser à une fillette, t'as pas le profil non plus alors crache ou bien je te mord à nouveau.

[Je claque des dents pour ponctuer ma phrase...

Viens pas là, mon joli, vais te bouffer tout rond moi...]

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mar 21 Juin 2016, 20:30

Gil regardait Tsukia sans rien dire. Il se demandait comment il avait fait, jusqu’ici, pour ne pas craquer et la foutre dehors avec ses jupons et ses vilaines dents tranchantes. Sérieux, elle ne pouvait pas le laisser tranquille ? Il regrettait son mutisme de la veille. Au moins, elle quand elle boudait, il avait la paix. Mais c’était sa faute, aussi… Pourquoi était-il allé lui parler des Envoleurs ? Comment avait-il pu envisager, même un bref instant, de piquer cette fillette à Lib ? Il soupira. Parce qu’elle montrait les crocs, voilà pourquoi. Kaünis, Syles… des loups sauvages qu’il n’avait jamais apprivoisés entièrement. Cette fille était un spécimen rare. Il aurait pu être son maître dans une autre vie, il aurait pu aussi mettre son projet à exécution et la prendre sous son aile en dépit du bon sens, mais… le bon sens le rattrapait, justement. Ou plutôt non, cela n’avait rien à voir ! Il ne parvenait tout simplement pas à faire ce coup-là à Lib. C’était ainsi. Et il avait bien vu, dans le regard bicolore de la jeune fille, à quel point elle appréciait son mentor.
La place était déjà prise.

- T’es gonflante, tu sais ?

Il se laissa tomber sur une chaise, en face d’elle. Ils avaient encore un peu de temps avant de s’en aller, autant en profiter pour discuter un peu, non ? Puisqu’il ne pouvait pas s’approprier l’élève de Libertée, il pouvait au moins faire en sorte de lui mettre un peu de plomb dans la cervelle. Tsukia venait de se prendre une claque de la part de la Vie. Mieux valait qu’elle encaisse le coup maintenant.

- Range tes crocs, fillette. Comparé à moi, et je ne dis pas ça pour me vanter, tu n’es qu’un petit chiot à peine solide sur ses pattes.

Et si je referme mes crocs sur toi, ma jolie…

- Les Envoleurs sont les négatifs des Marchombres. C’est noir contre blanc. Jour contre nuit. Panthère contre guépard.

Gil planta son regard vairon dans celui de Tsukia et acheva dans un souffle :

- Chaos contre harmonie.

Il se renversa ensuite contre le dossier de sa chaise et croisa les mains derrière la nuque.

- Les Envoleurs traquent et tuent les Marchombres, certains parce qu’ils s’ennuient, la plupart parce qu’ils ne partagent pas les mêmes convictions. Divergence des points de vue dans les grandes lignes.

Tsukia se rendait-elle compte que Gil ne disait jamais « nous » en parlant des Envoleurs ? Remarquait-elle qu’il ne s’incluait pas spécifiquement dans ce camp auquel il était sensé appartenir ? Réalisait-elle à quel point il était marginal ?

- Je crois qu’il y a du chaos en toi. J’en suis même certain. Mais je vais te dire… Je pense qu’il faut avoir un peu de chaos en soi pour accoucher d’une étoile qui danse.

C’était très, très rare que Gil s’exprime de façon aussi ciselée, aussi poétique. Plus rare encore qu’il soit sincère, tout à fait en accord avec ses paroles, mais c’était pourtant bien le cas : il regardait Tsukia, et il voyait dans ses yeux les petites étoiles qui dansaient aussi dans ceux de Libertée.
Pas Envoleuse, non.
Marchombre.

Elle avait juste oublié…

- Ce sera chacun pour soi, ce soir, dit-il en posant ses deux mains à plat sur la table. Il y aura toi, et il y aura moi. Un Envoleur et… une fillette en jupons de couleurs. Tu seras la diversion. Je serais l’exécution.

Je serai le chaos, et toi l’harmonie.

- Et si tu fais de la semoule, si la mission échoue, je t’arrache les dents à la pince, une par une. Et Lib n’aura plus qu’à te nourrir à la mie de pain humide et à la purée. Vu ?

Il songea que ce serait bien dommage d’en arriver là parce que, quand elle souriait – fugacement, ça aussi c’était un geste oublié… - elle avait de jolies dents.

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mar 21 Juin 2016, 20:53

Haussement de sourcil.

Parce qu'il se croit si bon que ça, ce mec? Il est même pas foutu d'assez s'identifier à son groupe pour s'y inclure...


Et toi t'as de l'harmonie en toi...

Mais il le sait, ça. Aussi certainement que je sais que je suis folle... Mais la folie, c'est ma plus grande amie je me lève pour aller laver mon assiette en laissant échapper une dernière petite pique.

Je ferais peut-être une envoleuse de merde, mais toi tu en est déjà un, un envoleur de merde.

Je ne suis peut-être qu'un chiot et une fillette... Mais je suis la plus barré des chiot fillettes, alors garde un oeil sur tes miches ou bien je vais les mordre.


Fou de colère.

Fou de chagrin, de jalousie, de joie...
Ou fou de rien!

C'est la plus belle des maîtresses,
La seule qui sait les caresses,
Que ne sait pas la sagesse.

On la sent où on la voit,
Mais on sait quand elle est là...

...La folie!

Je dépose mon assiette propre non loin de l'évier, j'ai aucune idée d'où diable elle va de toute façon, puis je m'étire comme un chat avant de me diriger vers la chambre où j'ai laisser tout mon attirail de Talia.

Il est temps que je reprenne mon rôle complet, surtout que c'est plus réconfortant... Talia, c'est une gitane, une femme jolie et dangereuse...

Tsukia, elle, n'est qu'une fillette et un chiot.


Elle nous prend,
Elle nous rend
Complètement, oh...

Tu pleures ou tu ris,
C'est la folie.

Elle nous entraîne,
Elle nous déchaîne,
Elle nous gêne,
la folie...

Mais on l'aime.

Quand je sors, de nouveau déguisé, l'autre est à mi-chemin pour frapper sur la porte de nouveau et je le repousse d'un doigt comme avant puis l'ignore merveilleusement en me dirigeant vers le canapé où je m'assoie gracieusement pour enfin ouvrir la bouche.

Remarque tu toi-même que tu parle des envoleurs à la troisième personne..?

Je vais être clair, Gilou tu ne me fais pas peur du tout.


Le surnom semble avoir un effet encore plus énorme que je le pensais et je me félicite d'y avoir penser. Tu veux m'attaquer? Me mordre? Viens mon joli, je t'attends, je n'ais peur de rien...

Ce n'est pas de la bravoure, cela dit, c'est...


Elle me prend,
Elle me rend
Complètement, oh...

Je pleure ou je ris,
C'est la folie.

Elles m'entraîne,
Elles me déchaîne,
Elles me gêne,

Syndrell ou Aivy...

Mais je les aimes...

La folie.

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mar 21 Juin 2016, 22:00

De l’harmonie, hein… Gil réfléchissait aux paroles de Tsukia en faisant distraitement la vaisselle. Elle ne doutait de rien, c’était presque vexant. Il en avait fracassé pour moins que ça ! Mais il n’était pas d’accord avec elle, l’harmonie n’avait rien à voir avec la distance qu’il mettait entre le Chaos et lui-même. C’était quelque chose de bien plus complexe, bien plus ancien aussi, et son regard s’assombrit tandis que, dans sa mémoire, l’écho des cris d’un mourant refaisait surface. Il se concentra de toutes ses forces sur sa tâche, mais il finit par balancer presque rageusement le torchon et se dirigea à grands pas vers la pièce dans laquelle s’était enfermée la fillette. Il leva le bras pour frapper – et le battant s’ouvrit brusquement. Tsukia n’était plus tout à fait Tsukia. Elle était… différente. Et pas uniquement à cause de cette tenue qui soulignait les traits les plus charmants de sa féminité. Profitant de son trouble, elle marcha sur lui et le fit recula d’un doigt, puis elle s’assit et, la bouche en cœur, osa l’appeler Gilou. Je vais l’étrangler.

- Je n’ai pas l’intention de te faire peur, répondit-il dans un grognement agacé. J’ai simplement dit ce que j’ai l’intention de faire si tu fais tout foirer.

Il ne releva pas sa remarque, tout simplement parce qu’elle n’attendait pas de réponse de sa part : c’était un fait que l’on pouvait aisément constater, Gil n’était pas un Envoleur… enfin, pas comme les autres. Et il pouvait nier tout son saoul, c’était probablement cette part d’harmonie qui vibrait en lui qui le rendait si différent, cet héritage qui brillait dans les nuances noisette de son œil droit. Il secoua la tête, peu désireux d’entendre à nouveau les cris de son père déchirer la paix qu’il s’était créée depuis toutes ces années, et observa attentivement Tsukia. Elle avait réellement changé, dans son maintien et dans sa façon de parler. De penser. Tu joues toujours la comédie ou bien c’est un talent caché ? Il pencha la tête sur le côté, incapable de trouver une réponse à sa question, et finit par reculer au milieu du salon.

- Changement de règles. Je t’emmène seulement si tu es capable de me coller un gnon. Montre-moi que tu es capable de te battre dans cet accoutrement.

Il recula encore et leva légèrement les bras pour adopter une garde simple mais efficace. Il était assez curieux de la voir à l’œuvre dans cet état-là, parce qu’elle semblait soudain plus… plus forte. Et plus assurée. Plus folle, aussi.

Folle à lier !

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mar 21 Juin 2016, 22:29

C'est toi qui m'a sortis d'une bouteille où j'étais très bien, je te ferais remarquer...

Et j'y serais bien retourner, encore et toujours. Bon, Talia ne voulait pas, elle, mais Tsukia l'avait oublier, il y avait longtemps de cela, alors elle y arriverait à nouveau.

Mais seulement il y avait une chose indéniable... Ce mec méritait mille fois ce gnon en question.

Problème A ) C'était un mec probablement du calibre de Lib,
Problème B ) Il n'y avait pas d'alcool... Donc pas de Zui Quan...

Donc pas de vraie surprise.

Je m'étire de nouveau, ayant l'air tout à fait blasée... Mais profite de ça pour placer mon pied sous une table basse non loin du canapé que je lui fais volé à la figure d'un coup de pied pour me glisser le long de celle-ci dans le même mouvement, le prendre par surprise et...

M'en prendre un, de gnon.

Pas très fort, mais assez pour me faire reculer, le souffle court. Il avait pas parlé de riposter, le saligot. Du coup je retente de me gli-- Gnon.

J'essaie une attaque frontale.

Gnon.

Une feinte...

Mais gnon.

Je grince des dents... En partie parce que je le hais, en partie parce que je me hais, en partie parce qu'il sourit un peu trop content de lui...

Mais quand je me prépare à l'attaquer en rage, le gnon que je me prends est mental.

Parce qu'il vient de dire un truc finissant par ''fillette''.

Parce qu'il a même baissé sa garde.

Parce que je suis stupide.

Je me bas comme une fillette qui ne connais rien de la vie... Qui ne connais rien du Zui Quan... Et un sourire mesquin se forme sur mes lèvres que j'ouvre, il semble penser que c'est pour répondre avec ma verve habituelle mais...


Hips!

Sa tête vaut tout l'or du monde... Bah ouais mon vieux, je hoquette même quand je suis pas saoule. Et si je crois un instant qu'il va faire comme Syndrell, m’imiter pour apprendre et parer les coups... Il semble un peu trop vexé que je semble prendre ça pour un jeu, à me balancer comme ça d'un pied à l'autre sans équilibre.

Trop sérieux. Monsieur est trop sérieux pour comprendre.

Il est tombé dans le panneau... Non, il y est sauté à pieds joins.

Et il y est encore alors qu'il envoi un autre gnon... Qui me rate complètement sans même que je ne l'évite.

Je danse avec lui, je connais le temps, je le sens tenté de comprendre le mien, comprendre ce que je fais... Mais ça sert à rien, mon vieux, le principe du Zui Quan est de changé de temps en permanence. Tu n'en a qu'un, j'en ais plus de 40.

Son prochain coup me frôle de trente centimètres alors que je me penche à mi mouvement pour l'embrasser sur le torse du bout des lèvres puis tourne sur moi même en reculant pour éviter un genoux qui me semble rageur, puis me glisse de nouveau dans la danse en lui immobilisant le bras avec mes jambes - oui oui, mes jambes - à un moment pour lui chuchoter un début de phrase à l'oreille pendant qu'il tente de trouver une solution pour se débarrasser de moi sans se casser le poignet, solution qu'il trouve rapidement, cela dit...


À la fin de l'envoi...

Son bras tourne pour se libérer de ma jambe, je le vois soudain dans ses yeux, il comprend, semble prêt à lâcher un juron... Ah t'as commencer à être imaginatif, à comprendre le Zui Quan..? T'es en retard, mon mignon. Ma jambe, rebondissant de son mouvement en torsion, m'envoie valser... Seulement elle lui attrape le coup au passage pendant que mon bras gauche lui frappe l'arrière des genoux et qu'il tombe avec moi.

Me retrouvant assise sur sa tête d'idiot, je lui met un petit coup rapide sur le torse.


...Je touche!

Je me relève en sentant un soupir sous ma jupe - Sérieux, respire moins fort, mec - puis retourne au canapé en passant une mèche derrière mon oreille.

Si toi tu fais tout foiré, il faut que je t'arrache les dents, pour qu'on sois quittes..?

Et si on foire tout ensemble, que j'ai envie de demander, mais je me retiens de justesse...

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mar 21 Juin 2016, 23:32

Attaque.

Gnon.

Atta…

Gnon.

A…

Gnon.

Gil ne laissait plus le temps à Tsukia de réfléchir. Ni même le temps d’agir. Il voulait la faire réagir. Il voulait voir l’étoile danser. Alors, au beau milieu du salon, il faisait ce qu’il savait probablement faire de mieux : il se battait, laissant venir la jeune fille à lui pour esquiver un coup d’un simple effacement d’épaules, et riposter avec fermeté. Il évitait son visage, il ne s’agissait pas d’abîmer son appât, tout de même ! Mais il n’y allait pas doucement non plus. Des bleus allaient fleurir sous les jupons. C’est tout ? Il la défiait de son regard dépareillé, la narguait d’un petit sourire en coin, la vexait en soupirant d’un air dépité. Il attendait qu’elle lui rende ses gnons mais Tsukia ne semblait pas pressée. Pas grave, je suis patient. C’était faux bien sûr, sauf pour ce genre d’exercice, qui aurait pu durer encore longtemps si une étincelle ne s’était pas soudain allumée dans les yeux de la jeune fille. Gil haussa un sourcil, puis deux lorsqu’elle eut un hoquet. Pas sûr que tu soies vraiment sortie de ta bouteille, fillette…

Tiens tiens. Elle avait changé de rythme. Drôle de rythme, d’ailleurs, c’était presque ridicule, et Gil pensa qu’elle se payait sa tronche. Sérieusement ? D’accord. Son poing serré fila vers son visage – et tant pis pour la diversion de ce soir, il en avait marre – mais le rata, et de beaucoup. Il pivota aussitôt, remonta son genou, la rata encore. Sourit dans ses pensées. Enfin ! Grimaça lorsqu’elle immobilisa son bras. Hé, attends, c’est pas… Se retrouva par terre sans comprendre. Ou plutôt, sans comprendre pourquoi elle était assise sur son visage. Elle ne prenait pas vraiment appui sur lui mais, complètement recouvert par la jupe, il se trouvait dans une position qui en aurait fait rêver plus d’un. Et qui aurait énervé le plus gentil de tous les poulpes de la terre. Sauf qu’il ne rêvait pas du tout de l’entrejambe de Tsukia. Et que Lib n’était pas un gentil petit poulpe. Il la repoussa un peu brutalement et, satisfaite, elle alla se rasseoir. Il se redressa lentement. Alors c’est comme ça que tu danses… Il était plutôt satisfait, lui aussi. C’était pas commun comme technique, mais fichtrement efficace et très surprenant ; elle lui allait bien, cette technique, elle faisait soudain ressortir le rose de ses joues et l’éclat de ses yeux.

- J’ai cru que tu n’allais jamais te réveiller, dit-il toutefois en époussetant ses vêtements. Sois plus rapide à la détente, ce soir. Et laisse mes dents tranquilles, puce de Raï.




*



La nuit tombait doucement sur la ville lorsqu’ils quittèrent la maison de Gil. Celui-ci marchait d’un pas tranquille, les mains enfoncées dans les poches de son manteau. Il n’était pas inquiet. Tsukia n’était qu’une apprentie au fond du trou mais, de ce qu’il avait pu voir, elle était déjà en train de remonter de sa bouteille. Elle avait une direction nouvelle à suivre, et tant pi si c’était sous les traits de cette gitane.

T’en fais pas, Lib. Il ne lui arrivera rien ce soir. Je te la ramènerai, ta sale gamine pleine de crocs.
Juré, promis !

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mer 22 Juin 2016, 00:00

Danse ou crève.

C'était ça, le nom du jeu, me dis-je en entrant dans la ville auprès de Gil... Parce que j'allais devoir distraire un bon paquet de gardes.

Seulement une patrouille s'approcha en tournant un coin et ça c'était mauvais, parce qu'il avait tout pour être louche, l'autre, alors je l'attire vers moi en me plaquant contre un mur et je l'embrasse en emprisonnant ses jambes avec l'une des miennes.

Il semble pas content, mais la patrouille nous passe sans même nous regarder...

Et je me décolle de lui pour continuer à marcher, seulement monsieur est figé un moment.


Reste pas là bon dieu, on a pas le temps et la prochaine patrouille qui passe, je cris au voleur, t'as la gueule de l'emploi!

Il se dégèle enfin et nous continuons sans grand problème, quand nous approchons il grimpe un mur sans un mot alors que je continue comme si nous avions tout deux un plan très précis, ce qui n'est pas vraiment le cas, mais alors pas du tout.

Malgré moi, je suis obligé de reconnaître que l'on forme une assez bonne équipe, me dis-je en passant un coin tout en me déhanchant ce qui attire de suite le regard de quelques gardes poster non loin, les premiers de la nuit, parce qu'il me faut passer ceux là pour atteindre ceux, plus loin, qui seront les vraies cibles de distraction.

Je m'approche en faisant quelques ''la la la la la la la'' sur un petit rythme alors qu'ils semblent baisser leur garde et que je me colle contre l'un d'eux, tirant un regard jaloux à l'autre...

Et comme prévu l'autre s’effondre sur le sol, mort ou inconscient je suis pas sûre, et celui que je viens de tenter s’effondre sous l'effet de la fléchette tranquillisante que je cachais sous un bracelet.

Gil apparaît promptement pour m'aider à cacher les deux hommes promptement dans un cul de sac non loin comme s'il avait vraiment tout prévu de A à Z.

Aussitôt fait, aussitôt il disparaît de nouveau sur les toits... Selon le plan il va me suivre depuis là haut jusqu'à l'endroit de la distraction, le plus gros regroupement de gardes, le groupe qu'il ne peut pas éviter...

Mon propre ange gardien... Bon, un ange déchu, mais un ange.

L'endroit en question arrive bientôt en vue et ma danse ne passe vraiment pas inaperçue alors que des hommes un peu idiots et souriants quittent leur postes pour se regrouper autour de moi...

Je croyais que Gil exagérait, en disant qu'ils ne poseraient pas de question sur comment j'étais arrivé, mais apparemment il a raison, ils sont vraiment con.

Je lui ais dis que je lui donnais cinq minutes et j'étais sérieuse, si quelqu'un m'approche de trop près je le laisse là et je me barre vite fait bien fait, alors dépêche toi mon gars...

yippee ki yay, Gil l'enfoiré...

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mer 22 Juin 2016, 18:48

Sel’Ebriac ne dormait pas. La nuit était bien avancée mais il était assis à son bureau, enveloppé dans une chaude couverture. Son chien, un molosse qui devait peser quarante bons kilos, ronflait doucement sur le tapis moelleux, du genre de ceux dans lesquels on s’enfonce en marchant dessus. Il n’y avait personne dans son lit, sans doute la raison pour laquelle il n’était pas dans ses draps en train de ronfler aussi. Tout ceci compliquait légèrement la situation… mais il en aurait fallu bien davantage pour arrêter Gil. Il avait une seule chance. Il la saisit sans hésitation. Il se détacha du rideau, rapide, furtif, décidé, et ne laissa pas le temps à Sel’Ebria de se retourner : il lui attrapa les cheveux de sa main droite et, de la gauche, laissa ses griffes d’acier lui ouvrir la gorge. Le sang jaillit à gros bouillon sur les papiers recouvrant le bureau. Voilà, le plus facile est fait. Maintenant… Gil pivota à l’instant où le chien lui sautait dessus.



*



Il n’y avait qu’un seul plan, simple et concis, dans la tête de Gil alors qu’ils arrivaient non loin de l’imposante demeure de leur cible : rentrer, éliminer Sel’Ebriac, sortir. Et récupérer l’argent promis. Facile, non ? songea-t-il en glissant un coup d’œil vers Tsukia. Soudain, un bruit de pas lui fit lever la tête. Deux hommes patrouillaient dans la rue ! Et merde, grogna-t-il en se figeant – il n’avait pas prévu d’en croiser une si tôt et ils étaient déjà trop près pour qu’il…

… elle lui coupa le souffle en le plaquant contre le mur pour l’embrasser à pleine bouche. Un rien sonné, Gil répondit à son baiser par réflexe tandis que les deux hommes ricanaient en passant près d’eux, amusés et sans doute un peu envieux. Dès qu’ils furent hors de vue, Tsukia se détacha de l’Envoleur et reprit son chemin, comme si de rien n’était. Elle ne savait pas qu’en agissant ainsi, elle avait attiré l’attention de la bête. Gil, lui, luttait déjà pour qu’elle ne prenne pas le contrôle de sa personne. Appuyé contre le mur, il reprit son souffle et ses esprits. Impatiente, elle lui lança une pique à laquelle il voulut répondre, ne serait-ce que par la pensée… Woais. ‘rive. Hum. Fonctions cérébrales légèrement atteintes, donc. Il secoua la tête, histoire de reconnecter quelques neurones, et la rattrapa sans bruit. Ils ne prononcèrent plus aucune parole, parce qu’ils étaient en passe d’arriver pour de bon. La garde enagée par Sel’Ebriac était là, prête à accueillir une petite armée. Haha. Compagnie… chargez !

Elle continua sa route, il grimpa sur les toits et la suivit depuis son perchoir. En bas, elle attirait déjà l’attention, et il songea tout en dégageant ses poignets qu’on ne pouvait pas reprocher quoi que ce soit aux homme qui allaient tomber dans le piège. Tandis qu’elle faisait son petit manège, il décocha une pointe, puis descendit le temps d’aider Tsukia à dissimuler les corps. Il remonta ensuite et, dans l’ombre, continua de dégager la voie. Que penserait Lib si elle les voyait ? Lui en voudrait-elle d’entraîner sa protégée dans un endroit pareil, pleine de soudards en manque de compagnie féminine ? Il grogna. C’était peut-être dangereux mais au moins, la gamine qui était là, en bas, avançait la tête haute. Rien à voir avec le déchet humain qu’il avait ramassé la veille. Il se dit alors que ça, elle pourrait l’accepter. Admettre que, pour retaper cette fillette déglinguée, il fallait lui lancer un défi à sa mesure. Pas sûr, en revanche, qu’elle accepte le baiser. Il se renfrogna sur son toit et, l’espace d’une folle seconde, envisagea de tirer sa prochaine pointe sur Tsukia. Elle avait la langue aussi bien pendue que celle de Kaünis et Syles. Elle en parlerait à Lib, c’était l’évidence même. Pourquoi ne pas l’éliminer maintenant ? Un choix qui lui assurerait la tranquillité et l’intégralité du salaire de cette mission…

Mais le peloton de gardes en faction devant l’entrée l’empêcha de mener à bien son petit projet. Il avait encore besoin d’elle, ne lui en déplaise… et il allait devoir faire vite, parce qu’elle n’allait pas s’en sortir toute seule face à eux tous réunis. Il la laissa donc jouer sa comédie et se faufila dans l’immense jardin envahi par les arbustes soigneusement taillés. Pourquoi les riches ont-ils toujours des arbustes taillés au millimètre près ? Résistant à l’envie monstrueuse de massacrer l’un d’eux pour ruiner cet effet de régularité franchement ridicule, Gil se colla contre le mur et s’élança. Il grimpait vite, en suivant le lierre qui grimpait lui aussi en ondulant sur la pierre froide, et la chance ou le hasard voulut que Sel’Ebriac se trouve dans la première pièce. Celle-ci n’était pas plongée dans la pénombre et Gil jeta discrètement un coup d’œil par la fenêtre entrouverte. Il repéra le chien et soupira. Ça allait faire mal. Mais là, pas possible de compter sur son vaillant petit appât, déjà occupé à jouer son rôle. Tant pis, je vais faire ça à ma manière.

Autrement dit, n’importe comment !



*



Gil pivota à l’instant où le chien lui sautait dessus. Celui-ci referma sa puissante mâchoire sur son bras et il grogna en sentant les crocs s’enfoncer dans le cuir souple de sa mitaine. Le mécanisme de Dil’Duran en prit un sacré coup, mais il lui sauvait la vie en empêchant le chien de le mordre à la gorge. C’était toutefois le bras que Tsukia avait déjà mordu au sang et Gil grogna de plus belle. Enfer, est-ce qu’on allait cesser de lui mâchouiller ce bras, oui ?? Luttant contre le poids et l’acharnement du molosse, ignorant le sang qui gouttait sur le plancher, Gil parvint à reculer vers la fenêtre. Le chien était comme enragé. L’odeur et le goût du sang décuplait sa férocité. On aurait dit la bête, celle qui s’agitait dans le ventre de Gil en cet instant, frémissante de fureur et d’excitation mêlées. Lorsque son dos cogna le rebord de la fenêtre, il ferma le poing gauche et plongea les griffes dans le corps du chien. L’animal couina et relâcha suffisamment sa prise pour qu’il extirpe son bras ensanglanté… avant de se jeter par la fenêtre. Il se retint au lierre et descendit rapidement, en se laissant à moitié tomber, jusqu’à ce que ses pieds touchent enfin la terre ferme. Ses jambe tremblèrent un bref instant et il s’appuya contre le mur, le temps de retrouver son souffle et sa vigueur. Son bras n’était pas en très bon état, mais… Bah, ça ira. Il fallait qu’il se dépêche, à présent.

Il devait récupérer son appât.



*



Elle était toujours vivante et en un seul morceau quand il se faufila par le passage qu’il avait emprunté à l’aller, et Gil s’autorisa un petit soupir de soulagement. Mais les hommes qui entouraient Tsukia devenaient de plus en plus entreprenants et rien qu’à la voir, de là où il se trouvait, il pouvait deviner qu’elle commençait à perdre patience. Mieux valait la tirer de là avant qu’elle ne se mette à distribuer des gnons – et qu’elle s’en prenne par la même occasion. Gil plaqua son bras blessé contre lui et enfonça résolument sa main dans sa poche. C’était douloureux de le tendre de la sorte, mais le manteau dissimulait le sang et il fallait qu’il ait l’air naturel. D’un pas tranquille, il s’approcha du groupe. Une légère tension naquit lorsqu’on le vit arriver, cet homme un peu hirsute et entièrement vêtu de noir… mais Gil souriait franchement.

- Te voilà enfin ! s’exclama-t-il à l’attention de Tsukia. Je t’ai cherchée partout, mon ange !

Des paroles et un petit air serein qui apaisèrent aussitôt l’atmosphère, mais quelques regards s’assombrirent toutefois : Gil venait de revendiquer ce qui était hautement convoité depuis quelques minutes. Les plus hardis, ceux qui avaient fait connaissance avec Tsukia et qui essayaient de l’inviter à boire un petit verre, ne se démontèrent pas pour autant, et l’un d’eux se pencha vers Gil pour lui demander à voix basse :

- Drôlement jolie, hein… mais, est-ce qu’on ne pourrait pas, disons… s’arranger ?
- Pour quoi faire ?
fit Gil, qui voyait très bien où le type voulait en venir.
- Ben, tu sais… pour passer un bon moment ensemble, dans un endroit tranquille.

Gil sentit un drôle de sentiment lui mordre le ventre à la manière d’un serpent venimeux. Surpris lui-même, il réalisa qu’il s’agissait d’une émotion très vive à la façon dont ses joues se mirent à le brûler d’un seul coup ; sans réfléchir, il glissa son bras valide autour de la taille de Tsukia et la ramena contre lui.

- Désolé mec, je partage pas.
- Non ? Dommage…


C’est ça… Gil salua la petite troupe et entraîna Tsukia à l’écart. Il ne la lâcha que lorsqu’ils furent hors de vue de la garde de feu Sel’Ebriac, et s’éloigna d’elle aussitôt. Difficile de comprendre la raison de cet élan de jalousie, cependant une certitude était née en lui : si c’était à refaire, il agirait exactement de la même manière. Nul ne pourrait sans doute jamais expliquer pourquoi il avait eu envie, en découvrant Tsukia, de la protéger même si elle l’énervait au plus haut point. C’était… naturel, comme si cet enfoiré de destin s’en était mêlé à sa manière. Gil s’ébroua pour chasser de son esprit ces idées saugrenues, et croisa le regard interrogateur de la jeune fille ; il hocha la tête en guise de réponse affirmative. Ouais. C’est fait. Mission accomplie. Repos, soldat !

- On doit retrouver notre employeur au même endroit qu’hier soir. Ça te dit d’y aller maintenant, histoire d’empocher rapidement notre argent ? Je te paie un verre en chemin.

L’invitation était un prétexte : Gil avait besoin de boire quelque chose de fort. La douleur irradiait son bras droit et il se sentait soudain plus faible. Il perdait du sang. Pourtant, il leva son bras gauche et le replia pour offrir son coude à la jeune fille.

- On est partis, mon ange ?

Finalement, c’était amusant, ce petit jeu !

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mer 22 Juin 2016, 19:29

Allons-y, mon chou.

J'ai un énorme sourire sur le visage alors que je prends son bras et que l'on se diriges vers notre paye... En regrettant quand même un peu de voir arriver la fin de cette aventure.

Il est un peu énervant, mais je l'aime bien ce mec, au fond, et puis il faut avouer que... Je ne sais juste pas où aller et quoi faire une fois tout ça terminer... Retourner à l'académie..? Je n'ais vraiment pas envie de revoir l'endroit, ni Syndrell, ni Aivy, ni Lib...

Pas envie de me faire rappeler que je ne suis qu'une fillette. Ici, comme ça, j'ai l'impression d'être plus, même si je ne suis qu'un appât, au moins j'ai une raison d'être là...

Une raison de vivre.


If you like piña coladas and getting caught in the rain,
If you're not into yoga, if you have half a brain...

If you like making love at midnight in the dunes of the cape,
Then I'm the love that you've looked for, write to me and escape...

Tout était arriver un peu trop vite, l'autre nous avais payés sans plus de problèmes, puis Gil m'avait offert un verre...

Et selon toute logique il partirait vivre sa vie et moi j'irais vivre la mienne...

Alors pourquoi est-ce que ma main attrape son bras, alors qu'il se lève pour partir, que ma bouche prononce une phrase sans même qu'elle ne passe par mon cerveau..?


Apprends moi...

À ne plus être une loque,
à ne plus être une fillette,
à sortir de ce trou dont tu m'as parlé...

À être envoleuse et même à aimer s'il le faut...

Mais ne me laisse pas là, comme ça, à retourner dans ma bouteille, à mourir lentement, je ne peux plus vivre comme ça, je...

J'en peux plus...

Sauve moi, enfoiré, ou laisse moi ici...

Laisse moi mourir.

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mer 22 Juin 2016, 20:45

- Avec plaisir, mon chou.

Gil leva les yeux au ciel.
Et sourit de plus belle.



*



Ils étaient allés chercher leur paye d’abord. C’était plus sûr. Et mieux pour pouvoir s’offrir à boire et à manger sans envisager de partir en catimini parce que plus rien dans le fond des poches… Le vieux ne s’était pas moqué d’eux. Ils avaient de quoi être tranquilles un petit bout de temps, même en coupant la poire en deux. Du coup, Gil avait tenu parole : ils s’étaient arrêtés dans une auberge plutôt calme, surtout comparée à celle de la veille, et ils avaient trinqué à leur mission en duo. A la réflexion, ça c’était passé comme sur des roulettes, à un poil de chien près… L’alcool avait du bon, surtout face à la douleur. Après quelques rasades d’une eau de vie bien corsée, Gil ne sentait plus son bras du tout. Il allait quand même devoir faire soigner ça, ne serait-ce que pour éviter l’infection. C’est la raison pour laquelle il ne força pas sur la bouteille, et aussi pour cela qu’il finit par se lever, prêt à s’en aller. Il devait avouer qu’il regrettait de quitter Tsukia, surtout après ces quelques dernières heures ; elle était plutôt chouette, sous sa folie de fillette frappadingo.

- Allez, salut bille de clown en jupon.

Gil posa les sous de la commande sur la table, décocha un clin d’œil bleu à Tsukia et se détourna. Il ne fit pas trois pas. Une main l’avait attrapé par le bras.

- Apprends-moi…

Ce n’était même pas une question. Pas la peine d’y répondre. Il aurait peut-être dû l’ignorer, mais quand Gil se retourna, ce fut pour voir la petite étoile vaciller dans le regard fascinant de Tsukia. Il comprit que s’il partait, elle allait retomber au fond de son gouffre. Elle était en train de remonter la pente, mais pour l’instant elle avait besoin qu’on lui file un petit coup de pouce ! Et c’était à lui qu’elle demandait de l’aide. Alors…

… alors il ne dit rien, mais il tendit la main.

Tout simplement.


When darkness falls
And surrounds you
When you fall down
When you're scared and you're lost

Be brave
I'm coming to hold you now
When all your strength has gone
And you feel wrong like your life has slipped away

Follow me
You can follow me...



*



Il avait mal au bras mais là, il s’en fichait carrément. Tout ce qui lui importait, c’était de s’assurer que Tsukia le suivait. Il traversait Al-Chen, les pans de son manteau dansaient au rythme de ses pas ; là-haut, la lune esquissait un sourire complice. Gil restait silencieux : pourquoi parler alors que c’était dans le silence qu’ils avaient appris à s’entendre ? Il percevait sa souffrance, son incertitude, sa crainte de ne plus arriver à se débrouiller seule. Il n’y pouvait pas grand-chose, il n’était pas magicien, ni son père, ni son mentor. Juste un type qui était passé par-là au bon moment. Et qui lui avait tendu sa main. Il n’avait même pas pensé qu’elle pouvait encore le mordre. Il n’hésiterait pas à la frapper si elle recommençait ce petit manège. La baston semblait être efficace avec elle… C’était une dure à cuire qui avait prit un gnon de trop. Et qui en perdait soudain tous ses moyens. Une boxeuse qui vacillait sur le ring, sonnée, déboussolée ; pour lui redonner son équilibre, il allait devoir finement jouer, mais c’était un défi qu’il était prêt à relever.

Et toi, fillette ?

Il aurait dû aller voir un guérisseur pour son bras. Au lieu de ça, il emmena Tsukia sur les toits de la ville. Il utilisa une échelle en fer, le long d’un mur, pour escalader le mur d’une bâtisse imposante, et utilisa peu son bras droit. Mais il précéda l’ascension de Tsukia et elle le suivit jusqu’en haut. Un peu de brume se dispersait dans les hauteurs, léger voile qui les fit frissonner après l’effort ; Gil remonta le col de son manteau et s’assit les pieds dans le vide. Son regard caressa la ville endormie. Il laissa Tsukia en apprécier tout le mystère, depuis ses lumières jusqu’aux ombres des plus hautes tours, en passant par la coupole irisée du Dôme que la brume nocturne enveloppait délicatement. Il finit par lever les yeux et questionna la lune rieuse : comment apprendre à ne plus souffrir ? A ne plus douter ? A retrouver la force de sourire ?

- Ton crochet du gauche est redoutable.

Gil passa les doigts sur son menton avant de poursuivre… avant d’emprunter, pour cette nuit seulement, le costume de maître de Libertée. Je te le rends très vite, mon amour…

- C’est tes frappes avec le bras droit qui manquent de précision et d’efficacité. Si Lib était là, elle te montrerait sans doute comment améliorer ça.

Et elle le ferait très bien ! Mais ce n’était pas de coups de poings qu’il s’agissait.

Il était question d’un cœur qui saignait.

- On dirait pas, tu sais.. mais la vie, c’est moins compliqué que ça. L’important n’est pas dans les coups que tu donnes. Ce qui compte vraiment, ce sont les coups que tu reçois et auxquels tu résistes pour aller de l’avant.

La vie, c’est une histoire de gnons.
En gros.


- Aussi curieux que cela puisse paraître, c’est aussi à la portée d’une fillette.

Coup d’œil vers la gauche. Tu piges, le nain de jardin ?

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mer 22 Juin 2016, 21:17

- Ton crochet du gauche est redoutable.

C’est tes frappes avec le bras droit qui manquent de précision et d’efficacité. Si Lib était là, elle te montrerait sans doute comment améliorer ça.

On dirait pas, tu sais.. mais la vie, c’est moins compliqué que ça. L’important n’est pas dans les coups que tu donnes. Ce qui compte vraiment, ce sont les coups que tu reçois et auxquels tu résistes pour aller de l’avant.

Aussi curieux que cela puisse paraître, c’est aussi à la portée d’une fillette.


C'est supposé me réconforter, ton blabla..?

Peut-être que je me suis trompé, finalement, la bouteille était peut-être une meilleure idée...

Parce que toute ton histoire ne m'aide pas du tout, mon grand.

En fait je me sens juste encore plus... loque.

Et du coup j'ai encore moins envie de faire quoi que ce soit, plus envie de rien... Encore... Je sais même plus si je veux partir ou rester, j'ai bien envie de visiter le gouffre du fou de façon personnelle, mais je doute qu'il me laisserait m'y jeter, l'autre, alors ce plan là est tombé à l'eau quand je l'ais retenu...

Pourquoi je l'ais retenu, d'ailleurs, et pourquoi il m'a tiré ici...

J'ai même pas envie de lui demander, j'enfonce juste ma tête un peu plus contre mes genoux.

Je suis fatigué de tout ça, toute ces conneries, toute cette prétention. Prétendre être marchombre, prétendre être une fille bien, prétendre toujours aller bien, ça sert à quoi? Nous sommes quoi, au final?

De l'engrais pour vers de terre, point barre, rien de plus, c'est tout ce qu'il reste à la fin.

De l'engrais pour vers de terre et de la douleur, beaucoup, beaucoup de douleur.

Et l'autre philosophe à la con qui disait ''Neque porro quisquam est qui dolorem ipsum quia dolor sit amet'' Il en pense quoi, lui...


Il n'y a personne qui aime ou poursuit ou désire obtenir la douleur elle-même, parce qu'il s'agit là de douleur,

Mais parce que parfois des circonstances se produisent dans lesquelles la fatigue et la douleur peuvent lui procurer un grand plaisir...

Je ne lui réponds pas, à quoi bon... Après tout, ça servirais à rien de toute façon, au mieux il me jette dans le vide et splat, au pire il me laisse seule...

Et je me jette dans le vide et splat.

Alors si une solution est inévitable, pourquoi la fuir..?

Sans en dire plus, je laisse mes jambes se balancer dans le vide, prends une grand respiration...

Puis je me tourne vers lui en souriant, une larme au bord des yeux avant de tout lâcher, de sentir le vide me tirer...

Puis un bras qui m'attrape, un juron qui est siffler entre des dents, ma propre langue qui claque alors que je cris ''LÂCHE MOI!''...

Ma seconde main qui tente de griffe l'enfoiré qui me retiens...

Puis il me tire un peu et je sens une main sur ma nuque.

Pas encore...

Noir...

Inconscience.

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Mer 22 Juin 2016, 22:54

On a deux vies.
La deuxième commence le jour où l’on se rend compte qu’on en a qu’une.

Gil était incapable de se souvenir qui avait pu lui sortir cette connerie. C’était une connerie pas si ridicule, quand on y pensait sérieusement… il n’avait jamais été plus sérieux qu’en cet instant. Assis devant Tsukia, les verres alignés sur la table, il la regardait, impassible, alors qu’à l’intérieur pourtant, ça bouillait. Volcan de fureur pure. La bête se gaussait ! Et lui, il priait.
Ce n’était pas le moment de se planter de verre.
Ce n’était pas le moment de mourir.



*



- Non !!

Par chance, Gil avait deviné les intentions de Tsukia juste avant qu’elle ne passe à l’acte, mais quand il la vit tomber, son cœur tomba avec elle. Vlan. Saut dans le vide. Il rattrapa la première à bout de bras mais laissa tomber le second – après tout, un cœur, c’était tellement encombrant… la preuve, tiens, elle n’était plus capable de supporter le poids du sien ! Agacée qu’il l’ait rattrapée à temps, elle s’agita et le traita de tous les noms. Mais c’est qu’elle commence à me les briser ! Serrant les dents, Gil commença à remonter son précieux et insupportable fardeau. Il l’avait choppée par réflexe, avec le bras droit, et le sang qui poissait de sa main rendait sa prise glissante. Très glissante. Il vit dans son regard que ça l’arrangeait bien et il faillit ouvrir les doigts pour la balancer dans le vide. Rien que pour lui apprendre à envisager un truc aussi con. Lâche pas, fillette. Pas maintenant ! Elle essaya de le griffer, il tint bon. Tout le haut de son corps était dans le vide, il fallut qu’il puise dans la force de ses jambes, de son dos et de ses deux bras pour la hisser progressivement jusqu’à lui. Avant qu’elle puisse se débattre et lui échapper à nouveau, il l’attrapa d’une main par les cheveux et, de l’autre, trouva un point précis sur sa nuque. Une pression forte, et elle s’affaissa dans ses bras.

Alors il la serra, aussi fort que sa colère le lui permettait.

- Idiote, souffla-t-il.

Qu’aurait-il fait si elle s’était écrasée en contrebas ? Avait-elle seulement pensé à ça ? Non. La douleur rend égoïste. Il était bien placé pour le savoir… Il soupira. Tu veux jouer à ça ? Tu veux vraiment jouer à ce petit jeu, Tsukia ? Très bien.

Il allait jouer aussi, alors.
Plus on est de fous…



*



Une fesse posée sur le coin de la table, le regard fixé sur elle, posée sur une chaise et encore dans les vapes, Gil regardait Tsukia tout en pansant son bras blessé. C’était de la charpie et il avait déjà les yeux brillants de fièvre, mais baste ! Y’avait encore plus drôle, il ne pouvait pas se concentrer sur trop de choses en même temps. Son pansement de fortune terminé, il s’approcha de la chaise, tendit son bras gauche en arrière… et gifla l’apprentie de Lib.

Sans.
Aucun.
Scrupule.

- Debout, dit-il d’un ton incisif. On a du boulot, toi et moi.

Pas le même genre de boulot que la mission du vieux. Ce boulot-là était encore plus sale.
Et bien plus dangereux.

Il fallait dire, aussi, qu’après quelques heures passées en sa compagnie il finissait pas la connaître un petit peu. Et quand il faisait le calcul, ça donnait ceci :

Alcool + baston + danger = Tsukia

Mais, pour plus de sensations, pourquoi ne pas rajouter une composante à l’équation ?

Alcool + baston + danger + Gil = … ?

C’était le moment de vérifier qu’il était doué en maths. Gil désigna la table, devant Tsukia. Quinze verres y étaient alignés. Tous remplis à ras bord d’un alcool très, très fort. Suffisamment fort pour masquer le goût du poison qu’il avait glissé dans l’un d’eux… le rendre indétectable.

Je suis complètement dingue.
Mais, hé, c’était elle qui avait commencé…

- Envie d’abandonner ? lança-t-il à brûle-pourpoint. De claquer la porte ? T’as raison, ça c’est à la portée d’une fillette. Mais c’est trop simple alors tu vois, je vais compliquer un peu les règles du jeu.

Il s’assit de l’autre côté de la table. La rangée de verres les séparait.

Mur infranchissable.

Cocktail fatal !

- Moi aussi, je participe. Moi aussi, je peux tomber dans le vide… On boit chacun notre tour, celui qui boit le poison pourra tirer sa révérence dans la saveur de la boisson. Si c’est toi, tu seras tranquille et moi aussi. Si c’est moi, le résultat sera le même… mais pour ça, faut d’abord que tu m’affrontes. Ou bien que tu aies enfin les couilles de vivre.

Vouloir se tuer, c’était une chose.
Entraîner une tierce personne dans son sillage, en revanche, c’était une autre histoire. Ça demandait une réflexion que Tsukia était capable d’avoir si elle faisait un petit effort. C’était un pari très, très risqué qu’il relevait là ! Il savait qu’elle en était capable, pour l’instant il était le seul à posséder cette certitude. Il fallait simplement que Tsukia ouvre les yeux et réalise… Parfois, il fallait se réveiller brutalement. C’était la seule solution. Radicale, mais efficace… En l’occurrence, elle risquait d’être plus radicale qu’efficace. Gil attrapa un verre. Il ne bluffait pas et il entendait bien le lui prouver ! Pour une fois, ce n’était pas lui qui manquait de courage. Pour une fois, ce n’était pas lui, le lâche. Pour une fois, il avait envie de réussir ce qu’il était en train d’essayer de construire. Pour une fois, il avait la trouille d’échouer…

On a deux vies.
La deuxième commence le jour où l’on se rend compte qu’on en a qu’une.

Gil porta le verre à ses lèvres et le vida d’un trait.

Game on.

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» rhéa + change the game, don't let the game change you.
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Game of Thrones
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Al-Chen-
Sauter vers: