AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh


Nombre de messages : 232
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Jeu 23 Juin 2016, 03:01

[Je me retourne en grognant]

c'est ta tête que je vais nettoyer...

[Et je prends pas de réplique, dodo...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Dim 26 Juin 2016, 20:54

Gil sourit tandis qu’elle marmonnait quelque chose ; elle dormait déjà à moitié, elle avait même encore un but de pain dans sa main. Il le lui ôta délicatement puis remonta le drap sur ses épaules. Pas assez bien pour lui… Tu te trompes, c’est moi qui ne suis pas assez en forme pour te retaper correctement. Il se leva, s’étira en grimaçant et bougea les doigts de son bras blessé qui s’ankylosait vite. Il devait voir quelqu’un rapidement, ou bien les morsures allaient finir par lui être plus fatales que le risque incertain de boire du Rayon de Lune… ! Tsukia dormait profondément. Il pouvait bien la laisser seule un moment, non ? Je te préviens, songea-t-il en la regardant depuis la porte. Si tu bouges d’un cheveu pendant mon absence, je te l’arrache avec les dents. Hop ! La bille de la bille de clown à zéro. En plus ce sera plus pratique la prochaine fois que tu vomiras… Il quitta la chambre en s’assénant lui-même une claque derrière le crâne.

Abruti.



*



- Dites, c’est pas joli joli, hein… Qu’est-ce qui vous est arrivé, déjà ?
- Une amie avait une petite faim…


Devant le regard blasé de la guérisseuse, Gil soupira.

- D’accord, d’accord. Un chien a confondu mon bras avec son jouet.
- Sacrée bestiole,
fit remarquer la femme au chignon impeccable en inspectant la blessure à travers ses lunettes. Ça a commencé à s’infecter. Quand est-ce arrivé ?
- Mmmh, hier soir.
- Et vous avez attendu tout ce temps pour venir ici ?
- J’étais pas mal occupé.


Elle leva les yeux pour l’observer par-dessus les verres fins de ses binocles et son regard perçant le scruta intensément.

- C’était urgent au point de risquer votre vie ?
- Ce dont je me suis occupé ? Oui.

Il avait répondu sans hésitation et elle le dévisagea encore quelques secondes, avant de reculer pour attraper ses affaires.

- Vous allez douiller. Et vous allez devoir prier pour que l’infection ne gagne pas d’ampleur. Vous pourriez en perdre votre bras.

Gil cligna des yeux. Si je pers mon bras, fillette, je te coupe le tien pour qu’on soit quittes ! La guérisseuse ne devait pas l’apprécier beaucoup parce qu’elle ne fit pas dans la dentelle. Elle désinfecta la blessure sans douceur et l’alcool qu’elle utilisa le brûla si fort qu’il en siffla entre ses dents. Puis elle pinça les bords de la plaie pour la recoudre, et là encore, il dut serrer les dents. Il repartit fiévreux et de sale humeur, mais bien décidé à ne pas donner raison à cette Madame Chignon : son bras, il ne le perdrait pas.

Parce que c’était comme ça.



*



- Bon. On va faire un nouveau jeu, toi et moi. Promis, pas de poison ni de baston – enfin, sauf si tu me fais encore un coup pendable comme hier… C’était franchement nul, comme idée. Attends d’avoir appris à voler avant de te lancer dans le vide, hein…

Gil était assis à l’autre bout du lit. Il avait laissé Tsukia dormir jusqu’à ce qu’il finisse par s’ennuyer sérieusement. Alors, il l’avait tirée du sommeil, plus doucement que la veille, et installé d’autorité un plateau sur ses genoux, avec un bol de soupe, du pain de noix, des fruits rouges achetés au marché sur le chemin du retour, ainsi qu’un beignet à la banane. C’était varié, parce qu’il voulait qu’elle ingère au moins quelque chose ; s’il restait encore un peu de Rayon de Lune dans son organisme, avoir un truc à vomir lui ferait sans doute moins mal au ventre. Mais elle était toujours sur ses gardes et il soupira, avant de tendre la main pour attraper quelques framboises qu’il avala sous ses yeux.

- Les règles sont simples, dit-il en se léchant les doigts. Tu poses une question, celle que tu veux, j’y réponds si je veux. Ensuite, c’est mon tour. Je te pose une question, tu réponds si tu veux. Est-ce que ça te convient ?

Oui, c’était sa première question.
Elle avait le droit de poser la suivante.

Il était prêt.

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Dim 26 Juin 2016, 21:16

Ça me vas...

À combien de questions ais-je droit?


Oui, je viens d'en gaspiller une si c'est limité, me dis-je en avalant un bout de pain... Pas faim mais par expérience de gueule de bois, si j'ai rien dans l'estomac et que je dois re-vomir je vais morfler.

Du coup je bois un peu de soupe pendant qu'il répond puis me pose sa prochaine question pour lui répondre sommairement...

Bon, finit l'échauffement, il est temps de poser une vraie question.


Pourquoi tiens-tu tant que ça a m'aider..? Il t'aurais été beaucoup plus simple de me laisser dépérir et personne n'aurais pu te blâmer puisque je l'aurais fais toute seule...

Alors que là, il me semble que tu risque tes miches, à me retaper ici alors même que Libertée peut passer la porte à tout moment...


Bah quoi tu croyais j'avais pas compris, mon grand? Ça ce voit comme le nez au milieu de la figure voir mieux encore... Ces petites étoiles dans les yeux quand tu pense à elle, cette façon dont tout ton visage semble savourer son nom quand tu le prononce...

Je connais ça...

C'est pour ça que je suis là, parce que je connais ça un peu trop bien.

Donc pourquoi diable risque tu de finir à ma place, avec besoin de retapage, alors que tu pourrais m'ignorer? Ça, ce n'est pas que parce que je ''suis'' l'élève de Lib, il y a autre chose... Mais quoi?

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Dim 26 Juin 2016, 21:27

- On va dire que quand ta curiosité sera satisfaite, on pourra changer de jeu...

Je t'aide parce que j'ai déjà été à ta place, une fois. Et si on ne m'avait pas donné un bon coup de pied au derrière avant un petit coup de pouce, je ne serai pas là pour faire la même chose avec toi. Quant à Lib...

(long soupir)

Elle ne pourra pas m'en vouloir d'avoir cabossé un petit peu son élève pour une bonne cause. Enfin, je crois. J'espère...

Pourquoi tu as sauté de ce toit ?

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Dim 26 Juin 2016, 21:33

Parce que c'est une saleté de chienne de vie à la con, parce que les seules personnes à qui je tenais plus que tout... Parce que je ne pourrais plus les regarder en face sans avoir de nouveau envie de sauter...

...Parce que je ne sais plus si ça vaut la peine de souffrir autant pour un petit moment de joie éphémère...

Et parce que ça me semblait la seule issue...


[Je prends une inspiration... Pas toujours facile de dire la vérité...]

Comment as-tu fais, pour tuer ces gardes hier sans arme de jet apparente..?

[Parce que tant qu'à y être, tant qu'à avoir à dire la vérité à tout ce que tu demande...

Je vais te faire chier un peu, mon pote.]

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Dim 26 Juin 2016, 21:56

- Si je te le dis je vais être obligé de te tuer. Comme je viens de te sauver la vie, ça m'embête un peu, tu vois ? Ton maître saura t'expliquer ça.

Arrêter de vivre à cause des autres... C'est un peu décevant, non ? Je veux dire, d'accord, tu as perdu la confiance et l'amour de quelqu'un qui était tout pour toi. C'est pire qu'un coup de couteau dans le ventre, parce que ça reste plus longtemps. Mais moi, ceux qui me font du mal, je les emmerde. Je ne veux pas leur donner la satisfaction de me perdre à cause d'eux. Je suis plus fort que ça et je pense que toi aussi : pourquoi t'es devenue une marchombre, si ce n'est pas parce que tu veux vivre ta vie à fond ?

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Dim 26 Juin 2016, 22:01

Tu ne comprends pas...

Tu ne comprends rien...

Je ne sais même pas ce que ça veut dire, ce mot, ce nom... Marchombre...


[Je repousse le plateau, il reste un peu de pain et quelques fruits mais... Ça me coupe l’appétit qui n'était déjà pas fort, tout ça, alors...

J'ai bien envie de me rouler en boule à nouveau mais l'autre me regarde intensément...

Évidemment, il attend ma question... Bah il est temps de lui la foutre au pif, ma question.]

Si t'es vraiment un tueur de marchombre, alors pourquoi m'avoir empêcher de sauter, tient...

Je faisais ton job pour toi, non..?

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Dim 26 Juin 2016, 22:05

- C'est vrai, mais c'est moins drôle, tiens !

(Dit-il, plus sérieux que jamais...)

Tsukia. Réponds-moi franchement.

Es-tu une Marchombre ?

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Dim 26 Juin 2016, 22:14

Je...

Tu...

Ils...

GRAAAAAAH!


Vlan que j'lui casse les oreilles à crier en me tenant la tête entre les mains et ça ce voit!

Tant mieux, putain, je suis supposé répondre quoi, moi?!

Tout mon être et tout mon corps me clame que non, même lui il dit que je suis une fillette et pas une marchombre bon sang, alors par le dragon je suis supposé répondre oui, peut-être?

Y'a qu'une petite partie de moi qui dit ça, et c'est la même partie qui me dit de lui foutre un gnon, sortir par la fenêtre et grimper un arbre juste pour voir si les feuilles chantent alors autant dire que je préfère ne pas l'écouter...

Ça doit être l'alcool qui fait ça tient...

Ouais, l'alcool...

Juste l'alcool...

Après tout c'est sûrement pas ça être marchombre... Je suis ridicule, hein... Même quand quelqu'un m'aide, tente de me faire voir les choses du bon côté, je continue à ne voir qu'une issue.


Je suis pas marchombre...

J'suis qu'une fillette...


J'ose pas le regarder, cacher derrière un voile de cheveux, et je me contente de chuchoter ma réponse les yeux baisser et une larme dans chaque oeil.

Je suis sûrement pas assez bien pour être marchombre...

Comme je ne suis pas assez bien pour Syndrell et Aivy...


...Pourquoi ça fait si mal, d'aimer..?

Question en l'air, personne ne peut me répondre, je m'en doute... Mais c'est chiant, quand même...

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Dim 26 Juin 2016, 22:56

- AAAAAAAAAAAAH !

Son cri était tellement fort, tellement soudain qu’il se surprit pratiquement lui-même. Merde, pourquoi il n’aurait pas le droit de hurler, lui aussi ? Il était chez lui après tout ! Et elle lui courait sur le haricot, la fillette-qui-n’était-pas-une-marchombre-alors-qu’en-fait-si. Et il voulait qu’elle arrête de glisser vers le bas. Elle finissait par être lourde à retenir, ou bien alors c’était lui qui se fatiguait… Mais il ne céderait pas. C’était mal le connaître que de penser qu’après avoir presque perdu son bras dans la bataille, il allait renoncer à faire entendre raison à cette fille.

- Mais j’en sais rien, moi ! cria-t-il en écartant les bras. Qu’es-ce que tu crois, bon sang ? Qu’aimer une marchombre, c’est le bonheur parfait ? Que ça fait pas mal ? Tu crois que si j’avais la réponse à ta question, je retournerais encore et toujours l’Empire à la recherche de cette foutue Libertée ?

C’est vrai, quoi ! Il n’était pas un vénérable sage avec une barbe aussi longue que son âge et sa clairvoyance, il n’avait pas la réponse à la question penaude de Tsukia…

- Tu veux que je te dise ? Aimer, c’est souffrir un jour ou l’autre. En fait, ça commence par ça, espèce de crétine : t’as pas eu mal, peut-être, la première fois que tu es tombée amoureuse ? Pas eu cette impression que ton cœur explosait en un million d’étoiles chauffées à blanc ? D’ailleurs, c’est bien ça le truc : on tombe amoureux. On se vautre littéralement. Chute vertigineuse dans le vide, un peu comme toi hier.

Gil se leva et se mit à faire les cent pas dans la chambre. Jamais encore il n’avait été aussi concret avec quelqu’un, ni aussi ouvert à ce sujet.

- Il y a des étoiles qu’on recolle difficilement, et d’autres qui naissent par surprise. Crois-moi, ce n’est pas la dernière fois que tu as mal au point de te demander ce que tu peux faire de plus sur cette terre. Mais je vais te dire une chose, fillette. Un jour, quelqu’un te serrera si fort dans ses bras que tous tes morceaux brisés se recolleront. Ça, ça vaut le coup d’être vécu.

Il se passa la main dans les cheveux, puis eut un drôle de sourire. Un vrai sourire un peu gauche, celui d’un homme qui se rend compte à quel point il a dévoilé son véritable lui.

- Ahem, sinon… Sinon, tu peux toujours te faire Rêveuse et te retirer dans une confrérie. Mais sans sexe et sans alcool, je crois que tu vas pas faire long feu…

Il revint s’asseoir au bord du lit et glissa un doigt sous son menton pour qu’elle lève la tête et le regarde.

- Dis, je sais que je ne suis pas ton maître, et je sais aussi que je ne le serai jamais, mais tu veux bien que je t’enseigne une chose ? Une seule chose ?

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Dim 26 Juin 2016, 23:01

[Une chose hein...

Pourquoi pas. De toute, maître, élève, tout ça, c'est pas mal flou là alors...]

...D'accord...

[Mais si ça inclut ne serait-ce qu'une seule petite goûte de poison, je te la fou au c--]

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Dim 26 Juin 2016, 23:58

Soufflée ? Intriguée ? Insolente ? Gil ne chercha pas d’explication. Il attrapa Tsukia dans ses bras – pas comme un sac à patates, non, mais comme une fillette avec un cœur en miettes, un bras sous ses genoux, l’autre dans son dos, et il l’entraîna hors de la chambre. Elle n’avait pas intérêt à lui gerber dessus parce que sinon, il le jurait, il la jetterait dehors comme une malpropre. Sa patience avait des limites. Son bras blessé lui fit mal, il serra les dents mais ne reposa pas Tsukia par terre. Elle l’avait déjà reçu, son coup de pied au cul, et pas plus tard que cette nuit, tandis qu’elle crachait ses boyaux dans son salon ! Maintenant, il fallait juste un petit coup de pouce pour s’élancer de nouveau. C’était aussi sa dernière chance de lui prouver qu’elle se fourvoyait complètement. Si t’es pas une marchombre, alors moi je ne suis pas un envoleur. Ha ! Pas sûr que ce soit la meilleure comparaison à faire…

Sans prononcer un seul mot, il la posa sur le dos de Couillon. Le cheval qui portait bien son nom parut surpris mais ne broncha pas et Gil s’installa derrière Tsukia, passant les bras de chaque côté d’elle afin de guider le canasson sur la piste qui filait vers Al-Chen. La veille, ils avaient fait le trajet à pied. Mais il ne se sentait pas de porter la jeune fille aussi longtemps, et s’il la laissait marcher, elle n’en ferait qu’à sa tête et ne le suivrait pas, finalement. Il le devinait. Alors, il l’enleva, tout simplement. Retour à Al-Chen au grand galop. Terminus en bas d’une tour familière. C’était celle qui avait failli voir mourir Tsukia seulement quelques heures plus tôt. Toujours sans rien dire, Gil mit pied à terre et attrapa de nouveau sa compagne dans les bras. Il sentit sa raideur, comprit sa réticence, n’en fit pas cas : il la posa debout, mais seulement le temps de s’accroupir et de tapoter ses épaules. Grimpe. Il la hissa sur son dos et lui fit passer les bras de manière à ce qu’elle ne lui écrase pas la gorge, puis il posa les mains sur le mur vertigineux. Leva les yeux vers le ciel céruléen dans lequel glissaient paresseusement quelques moutons blancs. Battit des cils, une fois.

- Accroche-toi, dit-il seulement.

Et il se lança dans l’ascension la plus périlleuse de toute sa vie.



*



I was looking for a breath of life
A little touch of heavenly light
But all the choirs in my head sang
No, oh, oh…

To get a dream of life again
A little vision of the start at the end
But all the choirs in my head sang
No, oh, oh…

But I needed one more touch
An other taste oh heavenly rush
And I believed, I believed it
So oh, oh, oh..

Who’s side am I on ?
Who’s side am I ?
Who’s side am I on ?
Who’s side am I ?




*




Tu vois, je ne te connais pas. Tu n’es qu’une fillette un peu cassée, une fleur un peu fanée pour moi. Je suis celui qui pourrait bien te planter un poignard dans le cœur, un jour, simplement parce que tu es de ce côté et moi, de l’autre.

Mais moi, tu vois, je suis prêt à souffrir pour toi.
Parce qu’en quelques heures seulement j’ai appris à t’apprécier.
Et quand on aime, on souffre.
Voilà.




*




C’est dans ce silence qu’il lui offrit cet aveu.
Ce silence qui les rapprochait presque en secret tandis que, sous leurs pieds, la ville continuer de s’animer.



*




- … tu veux bien que je t’enseigne une chose ? Une seule chose ?
- … d’accord…



*




Gil essuya la sueur qui lui coulait dans les yeux. Il vacilla brièvement avant d’assurer son équilibre, debout face à elle… face au vide.

- Nous y revoilà.

Là où tout aurait pu s’achever.
Là où tout pouvait commencer.

- Lève-toi, gamine. Il faut être debout pour apprendre à voler.

Apprendre à voler.
Rien que ça.



*




Il bougeait comme s’il était plus léger qu’une plume, et pourtant le vide qui pouvait le happer à tout instant ne le faisait pas trembler. En équilibre à la limite du toit, les pieds solidement ancrés sur les tuiles d’ardoise, Gil exécutait ce que Libertée, si elle avait pu le voir en cet instant, aurait appelé gestuelle marchombre. Il ne savait pas, lui, qu’il était en train de danser comme elle. Il aurait fallu qu’il discute avec Manaël pour savoir que le petit garçon avait appris ces gestes en observant ceux de son père. Il ne disait rien, il n’attendait rien, sinon que Tsukia accorde ses gestes sur les siens, juste un instant, juste pour cette danse. Le vent jouait dans ses cheveux, murmure rassurant qu’il écoutait avec attention pour ne pas faire de faux pas. Son regard dépareillé brillait au soleil.
Allez. Tu peux le faire. Il suffit juste que tu reprennes confiance en toi. Ensuite, tu auras confiance en moi.

Et ensuite…

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Lun 27 Juin 2016, 00:29

C'est foutrement libérateur, le vent entre les cheveux comme ça, tombé vers le vide... Bon en fait c'est une rue, vers quoi on tombes, mais ça compte comme le vide.

Oui oui, on. Parce qu'à ma gauche, je sens toujours la présence de Gil, tombant à mes côtés, les mains le long du corps...

Et un peu d’inquiétude au fond des yeux.


I'm crazy but you like it,
Loca, loca loca,
You like that it ain't easy,
Loca, loca, loca...

...I'm crazy but you like it...

Tout ces mouvements, je le suis parce que j'ai donné mon accord, même si j'ai drôlement envie de l'envoyer promener et de retourner dans un bar...

Mais pourquoi putain...

J'arrête pas de dire que je suis pas une fillette mais j'agis comme rien de plus.

Syndrell ne m'aime pas...

J'ai brisé le coeur d'Aivy...

ET ALORS QUOI PUTAIN!?

VOUS M'AVEZ VUES, UN PEU!?

Je suis folle et elles le savent! Et si je suis folle...

Je sens mes mouvements devenir un peu plus assurés pendant que d'étrange larmes coulent sur mes joues et que je... Que je danse avec Gil.

On reste comme ça, à faire ces drôles de mouvements pendant un sacré moment, tellement que quand j'arrête la lune est haute dans le ciel. Mais je n'ais pas arrêter pour de bon... C'est juste que mon corps ne bouge plus, mon esprit et mon âme, eux, bougent encore... Mais il est temps que je lui apprenne un truc à mon tour. Du coup je lui attrape la main et m'approche du bord puis lui fixe les yeux...


Confiance...

Pas besoin d'en dire plus, ce mec est étrange, mais il semble habitué à la folie et il prend une grande inspiration un peu découragée juste avant de me suivre dans mon mouvement, levé le pied...

Puis de le déposer dans le vide alors qu'on fais tout deux une pirouette aérienne pour se retrouver tête en bas à fixer le sol qui se rapproche drôlement rapidement.

C'est foutrement libérateur, le vent entre les cheveux comme ça, tombé vers le vide... Bon en fait c'est une rue, vers quoi on tombes, mais ça compte comme le vide.

Et quand je vois le peu d’inquiétude dans ses yeux, je souris... Bah alors, tu sais pas volé..? T'en fais pas... C'est fou, ce qu'on fais, là... Et la folie c'est mon rayon.

Quand même, heureusement que j'avais repris toute mes affaires, parce que je ne traîne pas cette arme en particulier, normalement... Je ne suis pas encore assez doué.

D'un coup, je prend une dague très affilé à ma taille, dague qui est au bout d'une corde très solide, puis, me balançant dans les airs, je la plante dans une interstice de la paroi tout prêt de nous et laisse filer la corde en tendant de nouveau ma main à Gil.

Ouaip mon vieux, t'a tout compris, tout ce qui va nous retenir de nous écraser par terre, c'est une corde qui va nous arrêter quelque centimètres à peine au dessus de la rue... Aucune possibilité de prévoir si elle va lâcher avant ce moment là... Avant que ce ne soit trop tard.

Son regard semble presque rageur d’inquiétude... Ouaip, je suis folle...

Et tu aime ça...

Tout le monde aime ça...

La corde commence à se tendre alors qu'on se tient, notre vie en dépendant... Ça, c'est la folie, c'est mon poison à moi. Et il est drôlement addictif.

Loca, loca, loca.

Décrochant la corde d'un mouvement déconcertant de facilité, je sens toujours l'adrénaline dans mes veines. Et Gil, à quelque pas de moi, semble partager entre ses émotions, aussi je suis la première à parler...


Je sais pas ton nom complet et je n'ais pas à le savoir...

Mais malgré ce que tu semble croire, t'es un mec bien, Gil clair-de-lune.


Ouais, le nom du poison, il te va beaucoup mieux qu'au liquide qui m'as arracher les tripes... Tu devrais le prendre.

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Lun 27 Juin 2016, 01:03

… et ensuite, la chute.

Vertigineuse.



*



Quand elle tendit la main, pourtant, et qu’il serra la sienne, Gil comprit. Il sut très bien ce qu’elle allait faire, et s’il eut une chance de la retenir, de l’empêcher de commettre cette folie, eh bien, il ne la saisit pas. Il se laissa entraîner par la dualité d’un regard qui se disputait le jour et la nuit, et un par un mot qu’elle prononça. Confiance. Allez, après tout, pourquoi pas… ? Il tomba. Comme une pierre, et le vent lui fouetta le visage, et c’était désespérément rageant après avoir fait tout ça dans l’autre sens, une gamine sur le dos et un bras en compote. Sérieux, elle allait lui payer ça, hein. S’ils ne s’écrasaient pas, là, en bas. Il tomba. Voler ? Pfff, comme s’il était un piaf ou un truc de ce genre ! Voler c’était pour les aigles et les Marchombres. Tomber, en revanche, c’était à sa mesure. Il était tombé si souvent… tombé d’une chaise, d’un lit, d’une falaise, amoureux, dans la folie, l’alcool, les pommes, sur le cul, et maintenant dans le vide. Wahou, quelle aventure, c’était vraiment intense, unique, et étrangement long, aussi. Ils allaient vite, très, très vite, mais tout lui semblait ralenti, de son point de vue. Quand il la fusilla du regard, par exemple. Une secondes ou bien une minute ? Et puis au fond, qu’importe ? Je tombe et tu tombes avec moi. C’est cool.

Mais elle eut une idée et lui aussi. Pas envie de mourir, de finir comme une crêpe sur le pavé, d’abandonner. Elle attrapa la corde, il sortit les griffes, celles qui n’étaient pas abimées. Elle porta sa confiance dans le poignard fiché dans une fissure, et dans la corde qui pouvait céder à chaque instant, et il plaça la sienne dans les étincelles que créaient ses griffes en frottant la pierre. On y croit, hein ? Ils eurent raison. Quelques minutes plus tard – non, secondes ? – ils étaient en bas, essoufflés, le cœur battant, échevelés.
Vivants.

- Je sais pas ton nom complet et je n’ai pas à le savoir… Mais malgré ce que tu sembles croire, t’es un mec bien, Gil clair-de-lune.

Il la regarda sans rien dire, et légèrement troublé. Parce que ses yeux avaient changé ? Parce qu’elle n’avait pas renoncé ? Parce qu’elle l’avait baptisé ? Curieux qu’elle lui attribue le nom d’un poison. Sidérant qu’elle ait presque deviné, ainsi, son véritable patronyme. Il secoua la tête et s’appuya contre le mur. Ça l’avait vidé, cette histoire, et son bras le lançait terriblement. Il y avait des petits points noirs devant ses yeux. Est-ce qu’il allait s’évanouir ? Ce serait le pompon ! Il inspira profondément, souffla longuement. Voilà. Ça allait bien, comme ça. Je reste avec toi.

- Sûrement pas, tronche de cake. Un mec bien t’aurait déposée chez un Rêveur pour qu’il prenne soin de toi. Moi je t’ai assommée, frappée, insultée, provoquée, empoisonnée… Mais je reconnais que dans la catégorie des enfoirés, c’est moi le meilleur !

Clin d’œil noisette.



*



- Est-ce que tu vas retrouver Libertée ?

Ils étaient dans la chaleur douce et parfumée d’une toute petite auberge. Un endroit un peu fantasque et coloré, où personne ne se souciait de l’apparence intrigante de cet homme hirsute et de cette fille aux pieds nus. Il lui avait payé un chocolat chaud. Pas aussi revigorant qu’un verre de vin, mais c’était suffisant pour lui redonner un peu de couleurs. Gil aussi retrouvait son entrain, maintenant qu’il était assis et qu’il prenait un peu de sucre. Gardant son bras blessé contre lui, il jouait distraitement avec sa petite cuiller. Tsukia avait encore un long chemin à faire. Il lui faudrait du temps pour accepter la douleur et la colère qui lui faisaient peur. Un jour, elle comprendrait que les murs qu’elle était en train de hisser autour d’elle pour se protéger et s’empêcher de souffrir, ces murs l’empêchaient aussi d’aimer…

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukia Til'Werin
Groupe Furdh
avatar

Nombre de messages : 232
Citation : ''I'm the kind that your mamma and your daddy were afraid you'd turn out to be like''
Date d'inscription : 22/02/2016

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Oeil droit bleu, l'autre noir. Utilise le Zui Quan, un art martial utilisant les mouvements imprévisibles d'un saoul comme base.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Lun 27 Juin 2016, 01:23

C'est bon, le chocolat chaud... Drôlement bon.

Oui... Mais je ne sais pas quand... J'ai une paire de gnons à refiler d'abord... Et deux filles que j'aime à qui je dois apprendre la vraie folie...

Quand je la verrais, Lib, je lui dirais que je t'ais rencontrer...

Et que je crois que t'es un type bien... Pour le saut dans le vide, le poison et tout le reste... Et bien ce n'était pas une apprentie marchombre, qui était là, alors si tu es d'accord, Talia l'apprentie envoleuse et Tsukia la fillette resterons secrètes... Ainsi que leur rencontre avec toi...

Une marchombre peut bien avoir un ou deux secrets d'envoleuse, après tout.


Ça c'est tout une offre... Et elle ne se refuse pas, le silence du moment répondant mieux peut-être que des mots. Ma tasse, vide sauf pour un résidu de chocolat au fond, me fais sourire... Le chocolat a une forme étrange, comme un genre d'oiseau mélangé à une loutre... Bon, je ne vois ça que parce que je pense à Syndrell et Aivy, je le sais, mais c'est pas important.

Parce que plus encore que la réalité affecte la perception...

La perception change la réalité tout les jours.

Et du coup, j'ai deux marchombres à retrouver...

Ainsi que Lib...

Que mon maître.

Sans un mot, je me lève et m'étire, puis glisse derrière Gil pour lui chuchoter un truc à l'oreille...

Un truc que seul lui entends et qui lui attire des regards envieux...

Un truc que ces pervers ne pourraient pas comprendre.

Un truc qui n'as de sens que pour lui.

Quelque mots...

...Une promesse.


On se revois autour d'un verre, Clair-de-lune

Promesse entre la menace et l'au-revoir amical, je ne précise pas lequel c'est en sortant dans la nuit fraîche pour prendre une grande inspiration...

Puis je souris à la lune en prenant la direction que me dicte mon coeur.

__________________________________________



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giliwyn SangreLune
Maître Envoleur
Créateur de psychopathes
avatar

Nombre de messages : 974
Date d'inscription : 28/03/2011

Feuille de personnage
Age: 38
Greffe: Aiguilles jaillissant du dos de ses poignets, d'une dizaine de centimètres de long
Signe particulier: Son prénom est celui de son père, son nom de famille celui de sa mère. Yeux vairons.

MessageSujet: Re: It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)   Lun 27 Juin 2016, 08:50

De ce qu’elle lui répondit Gil ne retint que deux choses : elle allait retrouver Libertée. Et prendre sa revanche, d’une façon ou d’une autre, sur les deux nanas responsables de son état. Il arrêta sa tasse à quelques centimètres de ses lèvres et haussa légèrement un sourcil. Quoi, alors tout ce chantage pour que je finisse dans tes bras, c’était… rien que tu chantage, alors ? Ha ! Le regard de l’Envoleur pétillait de malice. Tsukia était une jolie fille. Très jolie. Qu’il considérait comme une petite sœur. Il ne l’aurait pas touchée… sauf s’il avait fallu qu’il passe par-là pour lui redonner le goût de vivre. Après tout, une certaine autre gamine délurée et sacrément tarée sur les bords fonctionnait ainsi ! Gil pencha la tête sur le côté et observa Tsukia. C’était vrai qu’elle ressemblait à Kaünis, mais pas seulement à cause de la couleur de ses cheveux ; ces deux-là avaient un truc, une énergie qui ne s’arrêtait jamais de brûler et à laquelle quiconque s’approchait se roussissait les ailes… Oui. Tsukia était de celles qui mordent la vie à pleines dents – et mordre, c’était son truc, hein... Il hocha la tête. Ça me va. Si tu croques la vie comme tu m’as croqué moi, si tu plantes tes crocs dans ces projets qui te reviennent et deviennent tes objectifs, ça me va, fillette. Et mon boulot peut s’arrêter là.

Elle dut penser la même chose, parce qu’elle repoussa sa chaise et se leva. Lui ne bougea pas. Les adieux, c’était pas son truc. Tu veux connaître des secrets d’Envoleur ? Barre-toi. Barre-toi toujours sans chichis ni discours, tire ta putain de révérence, balance un sarcasme à la rigueur, mais barre-toi et…

« On se revoit autour d’un verre, Clair-de-lune. »

Les deux mains autour de sa tasse encore tiède, Gil esquissa son franc demi-sourire. Il ne l’entendit pas s’éclipser mais il devina qu’elle avait disparu sans avoir besoin de se retourner. T’es vraiment nulle comme apprentie, conclut-il dans un soupir. Mais c’était d’accord. Un jour, ils se retrouveraient autour d’un verre, et ils riraient ensemble de cette drôle d’aventure pleine de morsures et de sauts dans le vide.

Un jour…


[Bon, c'est vraiment très court mais chui comme Gil, les adieux j'aime pas ça ! Pas mécontente de ce Rp en tout cas. Et je confirme. Y'en aura un autre... mrred]

__________________________________________

"Elle aura ma peau un jour, cette saloperie de destinée. Abruti de hasard même pas fichu de faire les choses correctement. Un jour... mais pas maintenant."



[Absent du 25/08 au 28/08]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
It's a fool's game, nothing but a fools game... (Gil)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» rhéa + change the game, don't let the game change you.
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Game of Thrones
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Al-Chen-
Sauter vers: