AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Groupe Maizel - cours n°3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Syndrell Ellasian
Admin


Nombre de messages : 4368
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mar 06 Sep 2016, 23:56

Syndrell accepta volontiers la main que lui tendait Narek : le choc passé, elle avait les genoux qui tremblaient vaguement. Un tigre, rien que ça... Sonnée, elle essuya distraitement le sang qui la recouvrait. Et songea que ce bout de tissu ne serait jamais suffisant pour qu'elle s'en débarrasse complètement. Essayant de ne pas laisser des souvenirs plus sanglants frôler la surface de sa mémoire, elle décida qu'un bain était à rajouter sur la liste des choses à faire avant d'aller dormir.

- On peut commencer à marcher, tu m'expliqueras quand tu voudras.

Syndrell rétracta ses lames. Expliquer, hein... Elle devinait pourtant les interrogations qui se multipliaient sous le crâne du jeune homme. Et les questions qui se bousculaient sur ses lèvres. Mais comme s'il avait envie d'instaurer une sorte de suspens, Narek ramena la conversation au jeu qu'elle avait perdu. Elle écarquilla les yeux quand il lui dévoilà son truc – le plus simplement du monde.

N'avait même jamais songé qu'il puisse y en avoir un.



*



Ils dépecèrent et découpèrent une bonne partie de la journée. Syndrell laissa le plus gros du travail à Narek ; préparer un lièvre pour le diner, d'accord. Mais un tigre... Il y avait en outre trop d'images insoutenables dans ses souvenirs pour qu'elle insiste, et elle finit par aller se débarbouiller dans un petit lac, non loin de là.

La fraîcheur de l'eau lui coupa le souffle. Elle avait mis longtemps à se dévêtir, craignant que Narek ne surgisse dans son dos et découvre sa marque... En dépit de la bienveillance de Hièlstan, ce symbole gravé dans son omoplate lui laissait toujours un amer sentiment de honte et de faiblesse. Narek la regarderait-il de la même façon s'il savait que son maître avait été une esclave ? La croirait-il encore quand elle lui parlerait de liberté ?

Elle s'empressa donc de se laver et se rhabilla promptement. A la tombée du jour, le froid était mordant. Emmitouflée dans sa cape de voyage, elle rejoignt son élève et fit un feu ; ils n'avaient pas de tente, dormir à la belle étoile n'allait pas être une partie de plaisir mais au moins, quelques flammes allaient réchauffer son humeur.

Elle envoya Narek se laver à son tour, incapable de retenir un sourire en découvrant son visage carrément peinturluré comme s'il était un redoutable guerrier. Même dans une situation aussi particulière, il arrivait à la faire rire. Ce garçon était vraiment étonnant...

Syndrell attendit patiemment son retour, les mains tendues vers la flambée. Le soleil était en train de plonger quand il se montra enfin. Elle n'ouvrit toutefois pas la bouche avant qu'il se soit installé. N'ouvrit pas la bouche tout court. Les gestes étaient bien plus parlants que les mots lorsqu'il s'agissait de la greffe.

Elle tendit donc un bras vers lui et la lame qui s'y trouvait jaillit sans bruit, merveille d'acier et de mystère qui refléta l'éclat des flammes.


- Narek, vas-y. Pose tes questions.

Il fallait que ce soit lui qui commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 301
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 13:25

Ça fait mal..?

Selon toute logique, il aurait dut avoir une autre question pour commencer mais voilà, pour Narek, toute questions ne valaient pas qu'un humain souffre, encore moins si cet humain était une amie.

Ainsi il attendit patiemment sa réponse avant de demander quoi que ce soit d'autre, car c'était ça le plus important.


Pour le reste on va faire simple, c'est quoi c'truc et tu tiens ça d'où?

Direct en besogne et hop, s'il avait des questions, pourquoi tourner autour du pot? Plus simple d'être direct, Syndrell s'y attendait, à ses questions, de toute façon alors...

Ainsi il la laissa parler sans l'interrompre, soulevant un sourcil devant l'explication presque incroyable et il ne put s'empêcher de se demander si d'autres marchombres qu'il avait rencontrer avaient le même genre de don...

Puis il haussa les épaules, ça importait peu et, si bien d'autres auraient eu d'autre questions ou alors auraient demander si et quand eux y auraient droit aussitôt, lui il se contenta d'attraper un des deux lapins à la broche sur le feu et de souhaiter ''bon app' '' à son maître et puis niom.

Parce qu'au fond de lui, deux jours avant tout au plus il aurait eu toute ces questions, aurait voulu avoir la confirmation qu'il était marchombre par un tel don...

Maintenant, il s'en fichait un peu en fait, pour l'instant, il ne voulait pas savoir, n'en avait pas besoin, alors autant faire quelque chose de productif : manger!

Et puis s'il y avait d'autres informations dont il devait être mit au courant, Syndrell les lui transmettrais, il n'en doutait pas une seconde.

Confiance.

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin
avatar

Nombre de messages : 4368
Citation : Verba volant, scripta manent : les paroles s'envolent, les écrits restent...
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 15:28

- Pas du tout.

Syndrell laissa Narek observer sa lame avant de la rétracter doucement. Elle lui montra ensuite son bras, dépourvu de toute trace de coupure, avant d'ouvrir son manteau pour manger sans avoir trop chaud. Seules ses mains étaient froides et elle les approcha à nouveau des flammes tout en réfléchissant à la meilleur façon de dire la greffe.

Narek n'était pas n'importe qui. Darwen non plus, bien sûr, mais s'ils se ressemblaient sur certains points – un goût prononcé pour les taquineries, par exemple – Narek était plus mystérieux ; sa question semblait désintéressée, pourtant elle savait qu'il analyserait chacune de ses paroles et les enfermeraient dans un coin précieux de sa mémoire. Tout comme elle savait qu'il ne se contenterait pas d'une réponse évasive.


- C'est une greffe. L'un des secrets marchombres les plus précieux. Il faut toutefois que j'évoque d'abord l'Ahn-Ju avant de te parler d'elle. Est-ce que ça te dit quelque chose ? Non ? Par les ailes du Dragon, mais de quoi parle-t-on dans le réfectoire de l'Académie ?

Syndrell secoua la tête, faussement navrée, et entreprit d'éclairer quelque peu la lanterne de son apprenti :

- Il s'agit d'une série d'épreuves durant lesquelles un apprenti est évalué par des maîtres marchombres. Des épreuves retorses, voire dangereuses, qui ne sont pas obligatoires mais qui offrent le droit d'enseigner la Voie, plus tard – pour peu que le candidat réussisse ces épreuves. S'il échoue...

Elle jeta un coup d'oeil à Narek. Doutait-il encore de ses capacités ? Devinait-il qu'elle comptait l'envoyer passer l'Ahn-Ju d'une bourrade, tant elle était sûre de lui ?

-... s'il échoue, cela ne l'empêche pas d'être un marchombre, au même titre que tous les autres. Mais l'Ahn-Ju est l'unique moyen d'accéder à la greffe.

La jeune femme laissa ses mots rejoindre ceux de Miss, quelques années plus tôt.

- Extansion de l'âme et du cœur, du souffle et du corps... Difficile de définir la greffe et je m'en garderai pour la simple et bonne raison que, si tu veux en savoir davantage, il te faudra chercher des réponses par toi-même. Tout ce que je peux te dire, c'est que la greffe est le point d'achoppement d'une quête incroyable, l'ultime échelon sur la Voie... avant d'en découvrir un autre.

Clin d'oeil doré. Syndrell avait appis et découvert tant de choses depuis qu'elle avait reçu sa greffe... Maître, elle continuait d'apprendre – preuve en était ce qu'il s'était passé sur La Dormeuse avec Narek – et c'était cela qui faisait briller son regard à ce point.

Nouveau coup d'oeil en direction de Narek. Il mangeait et n'avait visiblement pas de question supplémentaire. Syndrell le laissa donc à sa gourmande réflexion et grignota pensivement son lapin tandis que les ombres s'étiraient. L'appétit lui revenait petit à petit, mais elle donna le reste de sa viande à son élève avant de se lever en s'étirant souplement.

Ce soir-là, elle décida de le ménager – non pas par altruisme, mais parce qu'il ne pourrait pas la suivre où elle avait prévu de l'emmener s'il était trp fatigué. Dame Yuna ne s'était pas trompée en affirmant que Narek était robuste, car il ne donnait pas l'impression de s'être ouvert les veines deux jours plus tôt. La marchombre insista toutefois pour qu'il réalise avec elle toute une série d'assouplissements et d'étirements voués à travailler ses muscles en douceur.

Elle en profita pour lui montrer quelques techniques de combat au corps à corps – des balayages, des clés de bras – sans se départir d'une lenteur proche de celle qui rythmait la gestuelle marchombre. Il s'agissait d'un échange, non pas d'un duel ; un échange qui se passait de mots parce qu'il était à la fois mouvement et regard.

Lien.

Ils s'arrêtèrent lorsque leurs bâillements prirent le dessus : Syndrell aussi était épuisée. Ils avaient une sacrée dose de sommeil à rattraper ! Elle approcha son sac du feu pour bénéficier de sa chaleur, le tapota pour lui donner une formet et surtout un moelleux supportable, s'enroula dans sa cape de voyage dont elle rabattit la capuche, ne laissant dépasser sur le bout de son nez, murmura un « 'Nne nuit » et s'endormit.

Pour se réveiller en sursaut deux heures plus tard. Tremblante, elle resta immobile quelques secondes, le temps de se détacher d'un cauchemar encore trop prenant – trop réel. Il lui semblait pourtant avoir progressé dans son mauvais rêve. La sensation d'un pas en avant était là, trop faible pourtant en comparaison de l'angoisse qui lui serrait la poitrine dans sa étau glacé.

Elle respira profondément et parvint à refouler la crise avant que celle-ci ne pointe vraiment son museau. Quand elle s'en sentit la force, elle s'assit et repoussa la capuche en arrière, dévoilant son front en nage alors qu'elle grelottait de froid. Si elle n'avait pas déjà vécu ce scénario, elle se serait crue malade...

Son regard glissa vers les braises encore rougeoyantes. Elle tergiversa un instant et décida finalement de réapprovisionner le feu ; Narek serait content d'avoir un peu de chaleur à son réveil. Syndrell se leva sans bruit, s'éloigna pour récupérer du bois. La lune était voilée par les nuages. Elle resta à proximité du petit campement, peu désireuse de s'enfoncer dans les ténèbres épaisses et glaciales, mais son esprit était ailleurs.

Dix minutes plut tard, une ridicule brindille entre les doigts, elle s'appuya contre le tronc d'un arbuste. Curieusement, elle se sentait aussi en forme que si elle avait dormi huit heures d'affilée ; se pouvait-il que deux heures aient suffi à son organisme pour récupérer ? Probable. Elle n'avait jamais eu besoin d'une dose de sommeil considérable. Possible aussi que ses cauchemars l'empêchent de retourner se coucher – mais elle savait que ce n'était pas uniquement cela.

Elle mit le doigt dessus lorsqu'elle se rendit compte que son pouce caressait distraitement la peau de son avant-bras. La greffe... Cette conversation qui avait mêlé divers autres sujets propres à la Voie la travaillait, pour la simple et bonne raison qu'elle s'était empêchée d'y penser jusqu'alors. Depuis son retour du désert, elle avait soigneusement évité de penser à l'Académie et au Conseil. Affronter l'une et l'autre viendrait bien assez tôt.

Mais le danger demeurait et la menace qui pesait sur ses amis s'alourdissait d'heure en heure : Darwen, Erwan, Ylléna... Syndrell craignait pour eux à chaque instant. Cette nuit, dans son rêve, elle avait imaginé le pire. Elle avait vu le corps d'un loup disséqué sur une table. Elle avait vu Erwan pendu par les bras, dépecé comme le tigre tout à l'heure. Elle avait vu Ylléna...

… elle ferma les yeux, incapable de laisser les souvenirs affluer. S'il était arrivé quelque chose à l'un d'entre eux, elle le saurait. C'était une évidence. N'est-ce pas ? Elle se mordit la lèvre, serra les poings. Et rouvrit les yeux en devinant la présence de Narek.



*



- Tu ne dors pas ?

Bien sûr que non, question idiote... Syndrell secoua la tête. Il était pire qu'elle, finalement.

- Tu es sensé te reposer, tu sais ?

__________________________________________

Marchombre. Un souffle, un geste, un élan de vie. Un formidable amalgame entre liberté et harmonie.

Vous. Moi…


[Absente du 25/08 au 28/08]
Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 301
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 16:14

Le repos et le sommeil sont parfois bien différents...

Le garçon était adossé à un arbre et regardait tranquillement les étoiles. Il n'avait pas sommeil, bon il n'avait jamais beaucoup dormit mais considérant son état pas idéal du tout, c'était horriblement étrange.

Cela dit la nouvelle force qu'il avait trouver dans sa réalisation que lui seul détenait le pouvoir de se faire marchombre lui redonnait vie comme rien d'autre ne le pouvait. Cela dit il était évident que quelque chose n'allait pas et ce n'était pas lui qui n'allait pas.

Il fixa son maître qui s'était retournée dans les yeux un instant avec un éclat frondeur et amicale dans les siens puis ferma les yeux pour se détourner et retourner au campement en laissant dans l'air la trace de sa voix, une main tendue en permanence.


Si jamais tu veux en parler, je suis là.

Pas besoin de dire plus, il ne savait pas exactement ce qu'il c'était passé mais il savait une chose... Il y avait, dans ces disques d'or, l'éclat brisé que l'on voyais dans les gens à qui la vie avait tout pris, il connaissait bien assez les humains pour le reconnaître... Et d'une certaine façon, il l'avait lui même eu, cet éclat, après la mort de Lyra.

Oh c'était probablement loin d'être aussi déchirant que ce qui avait pu mettre cet éclat dans les yeux d'une femme si forte mais voilà.

Maître et apprenti.

Un lien indélébile.

Elle était là pour lui et il était là pour elle.

Voilà tout.

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin
avatar

Nombre de messages : 4368
Citation : Verba volant, scripta manent : les paroles s'envolent, les écrits restent...
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 17:29

- Je sais... merci.

(Elle le regarde, n'ajoute rien, ne se lance pas. Pas envie. Pas le moment.)

Dis, Narek... si tu devais choisir trois maître-mots pour décrire la Voie, ce serait quoi ?



__________________________________________

Marchombre. Un souffle, un geste, un élan de vie. Un formidable amalgame entre liberté et harmonie.

Vous. Moi…


[Absente du 25/08 au 28/08]
Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 301
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 17:48

[La garçon s'arrête, se tourne et lâche sans penser : ]

Liberté, égalité, unité.

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin
avatar

Nombre de messages : 4368
Citation : Verba volant, scripta manent : les paroles s'envolent, les écrits restent...
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 17:57

- Liberté...

(sourire dans la nuit)

C'est l'un des miens aussi.

(Silence, et puis...)

On dirait que c'est moi qui pose les questions ce soir, alors... qu'est-il arrivé à ton premier maître ? Qui était-ce, d'ailleurs ?

__________________________________________

Marchombre. Un souffle, un geste, un élan de vie. Un formidable amalgame entre liberté et harmonie.

Vous. Moi…


[Absente du 25/08 au 28/08]
Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 301
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 18:10

J'en ais eu deux, d'abord une fille nommé Hope qui n'as pas rester bien longtemps, puis Milo, mais j'ai été averti que je changeais de prof en plein cours alors... Je croyais qu'ils t'avaient mise au courant, au moins...

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin
avatar

Nombre de messages : 4368
Citation : Verba volant, scripta manent : les paroles s'envolent, les écrits restent...
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 18:12

- En fait, ce n'est pas le Conseil qui m'a chargée de te retrouver. C'est Zoanne.

__________________________________________

Marchombre. Un souffle, un geste, un élan de vie. Un formidable amalgame entre liberté et harmonie.

Vous. Moi…


[Absente du 25/08 au 28/08]
Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 301
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 18:55

[Le garçon hausse un sourcil et écarquille les yeux puis souris en secouant la tête]

Et voilà, encore un truc pour lequel je n'ais pas pu lui dire merci...

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin
avatar

Nombre de messages : 4368
Citation : Verba volant, scripta manent : les paroles s'envolent, les écrits restent...
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 18:58

- Tu étais proche d'elle ?

__________________________________________

Marchombre. Un souffle, un geste, un élan de vie. Un formidable amalgame entre liberté et harmonie.

Vous. Moi…


[Absente du 25/08 au 28/08]
Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 301
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 18:59

Je l'ais rencontrer le soir même...

Mais en une soirée elle a plus changé ma vie que bien des gens en des années...


[Un peu comme toi, avait-il faillit rajouter.]

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin
avatar

Nombre de messages : 4368
Citation : Verba volant, scripta manent : les paroles s'envolent, les écrits restent...
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 19:07

- Elle avait ce pouvoir... C'est bien que tu aies été là, avec elle. J'aurais aimé lui dire au revoir. Et cette auberge... Elle aurait adoré. Tu sais, plus j'y pense et plus je crois qu'elle savait très bien ce qu'elle faisait quand elle m'a demandé de prendre sa place.

__________________________________________

Marchombre. Un souffle, un geste, un élan de vie. Un formidable amalgame entre liberté et harmonie.

Vous. Moi…


[Absente du 25/08 au 28/08]
Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 301
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 19:14

[Sourire]

Je me suis dit que le changement de nom lui plairait... Erwan était là aussi, nous l'Avons enterré prêt de Lyra, tu peux passé quand tu veux, je suis sur que Danir serait content de te voir et sa soeur aussi...

[S'étire un moment, comme pour reprendre ses esprits]

Bon, alors chef! On est tout deux réveillés, que dirais tu de reprendre la route..?

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin
avatar

Nombre de messages : 4368
Citation : Verba volant, scripta manent : les paroles s'envolent, les écrits restent...
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 19:43

- Erwan...

Syndrell s'interrompit, songeuse, et en dépit de l'interrogation qui traversa le regard de Narek, n'ajouta rien de plus. Mais son cœur s'était mis à battre plus vite. Elle calcula rapidement dans sa tête et détermina qu'une semaine plus tôt, environ, le marchombre était toujours sain et sauf. Comment décrire le soulagement qui l'étreignit à cette pensée ?

- Bon, alors chef ! On est tous deux réveillés, que dirais-tu de reprendre la route.. ?

L'or sombra un instant dans l'encre teintée de rouge.
S'illumina soudain.


- Attends, j'ai une meilleure idée...



*



Le lac était calme, silencieux, immobile. Petit mais profond, avait-elle découvert en s'y baignant rapidement un peu plus tôt dans la soirée. Syndrell se pencha, effleura la surface de l'onde du bout des doigts ; fraîche, mais ça allait encore. Ce lac ne gèlerait pas avant une dizaine de semaines, au moins. Et lorsque ce serait le cas, il serait tout simplement d'une beauté à couper le souffle...

Toujours accroupie, elle leva les yeux et scruta le ciel. Elle repensa aux paroles de Narek, à sa proposition touchante et sincère. Rendre visite à Zoanne ? Bien sûr... quand elle serait en paix avec elle-même. C'était important pour elle, même si elle ignorait pourquoi exactement. Elle attrapa un caillou par terre, petit et rond, et tira de sa poche l'un de ses rubans bleus qu'elle noua autour de la pierre.

- Tu as invité le vent à danser avec toi, dit-elle d'un ton léger en se redressant doucement. C'était une bonne idée. Mais l'eau qui dort n'est pas plus sage que les bourrasques que tu as su charmer... Et avec cette obscurité, s'y déplacer va être un défi.

Elle arma son bras, le détendit brusquement et lança la pierre vers le lac ; celle-ci décrivit un arc de cercle avant de disparaître sous l'eau dans un petit « plouf ». Déjà, la marchombre dévisageait son élève, une main sur la hanche et un sourire énigmatique sur les lèvres.

- Plonge, nage, retrouve la pierre, ramène-la moi. Et ne te noie pas.

Elle recula pour laisser Narek se dévêtir. Détourna machinalement les yeux, les joues en feu, avant de s'asséner une claque mentale pour la peine et de relever la tête. Oui, cet homme était beau – et alors ? Etait-ce une raison pour ne pas rendre grâce à la finesse des muscles qui roulaient sous sa peau nue ? A la silhouette élancée de ses épaules et de son dos ? A la ligne de poils qui descendait vers son ventre ?

Elle soutint son regard, soudain déterminée à ne pas reculer. Elle était son maître après tout et – la Dame soit louée pour ces souvenirs autrement plus réjouissants que ceux qui hantaient sa mémoire depuis des semaines – elle l'avait déjà vu nu. Ce n'était pas une première. Pas de quoi en faire tout un plat. Elle fourra quand même ses mains dans ses poches et désigna le lac d'un geste du menton. Il pouvait se dépêcher un peu, aussi !

Pourvu qu'il ne lui demande pas pourquoi elle ne venait pas elle aussi... Jamais Syndrell ne laissait ses élèves exécuter seul une tâche de ce genre, d'ordinaire. Elle aimait montrer, expliquer, conseiller, partager... guider. Cette fois pourtant, c'était différent. Pas envie de se déshabiller.

Voilà tout.

__________________________________________

Marchombre. Un souffle, un geste, un élan de vie. Un formidable amalgame entre liberté et harmonie.

Vous. Moi…


[Absente du 25/08 au 28/08]
Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 301
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 20:22

Regard interrogateur, il aurait cru, avec ces sages paroles, qu'elle lui fournirait au moins un exemple... Et puis ça ne pouvait pas être la gêne alors...

Pourquoi tu ne--

Laisse tomber.


Voilà, laisse tomber. Parce qu'il avait vu une lueur dans ses yeux du genre ''Oh non il va me demander ÇA!'' Alors donc...

Pas de questions. Elle parlerait si elle le souhaitait, se dit-il en s'enfonçant dans l'eau pour aller tenter de trouve le caillou.


~~~

Là il était mal... Très mal, se dit-il... Il avait fait plusieurs excursions bredouille vers l'endroit approximatif du lancer mais, preuve que quand il ne la faisait pas il n'avait pas de chance, il avait par inadvertance déplacer un rocher plutôt gros et, s'il ne s'était pas vraiment fait mal, voilà qu'il avait le pied coincé et dans la purée de pois de l'eau noire, il ne voyait absolument rien pour pouvoir se déprendre de là.

Il se débattit un bon moment, puis commença à manquer d'air... Aïe... Impossible d'atteindre la surface, il lui manquait même quelque centimètres de bras pour indiquer que quelque chose n'allait pas...

Il aurait du avoir encore beaucoup d'air selon son temps de plongé normal, mais voilà, l'effort lui avait fait usé plus de celle ci que de raison. Il attrapa quelque cailloux, dont celui à ruban et merde pour l'épreuve pour l'instant, il le retrouverait plus tard, et tenta de les lancer hors de l'eau... Sans grand succès. Forcement l'eau absorbait tout la force des lancés.

Il continua néanmoins d'essayer... À deux reprises il réussit à faire sortir un caillou de l'eau d'à peine un centimètre avant qu'il ne replonge, peu de chances que son maître ne les vois, se dit il.

Il commençait à manquer d'air cruellement, poussant sur la roche de toute ses forces mais n'ayant pas la bonne position pour la rouler. Sa vision commençait à s'embrouiller alors qu'il manquait d'air, son corps agit tout seul, prenant une inspiration qui lui brûla la gorge à laquelle il porta les mains dans un cris silencieux, tentant de tirer sur son pied. Il n'aperçut pas Syndrell avant qu'elle ne l'attrape par sous le bras pour le tirer hors de l'eau et, arriver sur la rive, il cracha et toussa, les poumons et la gorge en feu, la forte impression qu'il était sur le point de mourir toujours présente.

Haletant, il se frappa la poitrine d'un coup puissant qui lui donna une douleur mais eu l'effet de pousser sur ses poumons, le faisant de nouveau cracher l'excédent d'eau, puis quand tout fut enfin un peu calmer, il prit une grande inspiration et se releva pour se diriger vers le lac sans même regarder celle qui venait de le sauver, par trois fois maintenant, et se contenta de replonger, déterminer.


~~~

Trois heures.

Retrouver le caillou sans connaître sa location lui avait pris trois heures pendant lesquelles il n'avait rien voulu savoir du fait qu'il était encore faible et avait faillit se noyer en plus.

Il était là, il était marchombre... Il n'abandonnerait pas, n'avait pas abandonner.

C'est ainsi qu'il redonna la petite roche à son maître avant d'aller nonchalamment se rhabiller... En se disant qu'il serait bien de trouver une façon d'apporter avec lui une lumière de dessinateur tient, ça permettrait de voir sous l'eau...

À peine fut-il séché et habillé que, toujours un peu essoufflé, il en redemandait.


La suite maître..?

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin
avatar

Nombre de messages : 4368
Citation : Verba volant, scripta manent : les paroles s'envolent, les écrits restent...
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 21:57

Syndrell s'était assise dans l'herbe. Les jambes repliées contre la poitrine et le menton posé sur les genoux, elle regardait Narek émerger de temps à autre en soufflant bruyamment, juste avant de disparaître à nouveau. Sa motivation la rassurait. Elle retrouvait le garçon entêté et déterminé, celui qui ne baissait pas les bras tant qu'il était encore capable de se mouvoir et d'essayer.

Ses pensées dérivèrent malgré elle vers Erwan. Devrait-elle le prévenir ? Lui envoyer un message et lui parler de la menace qui pesait sur les métamorphes ? Sans doute, mais... Etonnament, elle ne s'en sentait pas la force. S'ouvrir à Hièlstan avec le carnet l'avait vidée. Maintenant qu'elle pouvait parler, elle devinait qu'il lui fallait mettre en mots ce qu'elle avait vécu – pas forcément dans le détail, juste de quoi prévenir son ami du danger qu'il courait, afin qu'il veille sur sa fille – et garde un œil sur Darwen à l'occasion.

Et si elle commençait par parler à Narek ? Il n'avait pas insisté tout à l'heure, en découvrant qu'elle restait en retrait. N'avait pas cherché à la questionner sur ce qui l'empêchait de dormir. C'était Narek. Il attendait qu'elle soit prête. L'était-elle ? Indécise, elle soupira longuement, puis fronça les sourcils. Voilà plusieurs minutes qu'elle n'avait pas vu son élève. Où était-il passé ?

Elle balaya les alentours du regard. Etait-il sorti de l'eau pendant qu'elle était perdue dans ses pensées ? Possible, mais peu probable en vérité : s'il était sorti, c'était forcément avec la pierre, et il n'aurait pas pu s'empêcher de la tirer de sa rêverie pour la lui rendre. Un signal d'alarme retentit dans sa tête – ou son cœur, elle ne savait pas trop. Comment évaluer l'origine d'un lien invisible ?

Syndrell se leva, fébrile. Il était sous l'eau ? Mais depuis combien de temps ? Un instant, elle envisagea la possibilité qu'il s'entraîne à retenir sa respiration très longtemps. Elle songea ensuite, fugacement, qu'il était êut-être en train de lui jouer un tour. Son instinct la tenaillait pourtant et elle fixa l'eau, de plus en plus inquiète et de moins en moins sûre que...

… elle plongea.

Toute habillée.


*


L'eau était glacée, épaisse et sombre. Très sombre ! Il fallut à Syndrell quelques secondes pour s'accoutimer à cette obscurité abyssale pendant lesquelles elle descendit vers le fond. Elle finit par distinguer sa silhouette et se mit à nagr résolument vers lui. Elle attrapa sa main, voulut l'entraîner, il résista... coincé ! Sérieusement ?

Impossible de lever les yeux au ciel, sous l'eau, mais l'idée était là quand même et si la situation n'avait pas été si dramatique, Syndrell aurait éclaté de rire – un rire plein de bulles joyeuses. L'heure n'était pas à la rigolade. Narek manquait d'air et elle n'allait pas tarder à s'épuiser à son tour. Elle se laissa glisser le long de son corps, frôla ses jambes et passa la main à l'endroit où son pied était coincé.

Ses lames jaillirent dans un remous et forcèrent entre la roche, jusqu'à faire basculer la pierre traîtresse. Se propulsant d'un bond, Syndrell attrapa Narek sous les aisselles et remonta, nageant aussi vite que ses jambes le lui permettait. Ils crevèrent enfin la surface et l'air si précieux envahit ses poumons.

Quelques minutes plus tard, elle hissait Narek sur la rive et se laissait tomber à côté de lui, pantelante, les muscles en feu. Elle ferma les yeux et l'écouta tousser puis cracher toute l'eau ingurgitée. Lorsquelle les rouvrit, il avait déjà replongé.
Plein de volonté.


*


Pendant trois heures, Syndrell resta là, guettant chacune des apparitions de son élève. Elle ne voulait plus le manquer. S'il se noyait encore, elle voulait être prête à lui porter secours. Sa dette avait beau être effacée, elle se sentait responsable de sa vie bien plus qu'aucune autre personne dans tout Gwendalavir...

Narek parvint toutefois à trouver le caillou. Il sortit de l'eau, chancelant mais victorieux, avec sur le visage l'air de celui qui a appris beaucoup de choses des difficultés qu'il avait pu rencontrer. Elle le regarda se sécher et s'habiller, silencieuse. Ne dit rien non plus lorsqu'il se planta devant elle, les cheveux mouillés, un caillou enrubanné dans la main.

Heureux.


- La suite maître.. ?

Il voulait déjà repartir ! Ce garçon était incroyable. Il ne devait pas exister plus impétueux que lui en ce monde, c'était certain... aussi certain que Syndrell, elle, avait autre chose en tête.

- La suite, grand chef, se résume en une pause ! Tu dois récupérer un peu, sinon tu vas t'effondrer dans vingt minutes. Et moi...

Elle ouvrit piteusement sa cape. En dessous, elle était encore trempée.
Et gelée.

- Je dois absolument me réchauffer !

Elle claqua des dents jusqu'au camp et se laissa tomber devant les braises, laissant Narek faire renaître une belle flambée. Trois heures qu'elle grelottait sous sa cape, désespérée à l'idée que Narek ne trouve jamais cette fichue pierre ! Un sourire sur ses lèvres bleues, elle l'observa, fier de lui. Il avait peut-être failli se noyer et passé la nuit à nager, il n'avait pas renoncé !

- L'eau est une... une force incroyable, expliqua-t-elle, toute tremblante. Le vent, le feu également. Ces forces, le marchombre en a conscience à chaque seconde... Non seulement il les perçoit, mais il s'immerge en elles et sait les renverser. Peu importe le temps qu'il lui faut pour cela.

Bon sang qu'elle avait froid ! Il fallait qu'elle retire ses vêtements mais elle n'avait rien pour se changer. Forcément.

- Tu n'aurais pas une chemise pour moi, par hasard ?

Son sac était plus gros que le sien. Espérant qu'il ne soit pas rempli d'instruments de musique et non de vêtements, Syndrell attendit en croisant les doigts et... gagné ! Soulagée, elle attrapa le vêtement et se contorsionna sous sa cape pour ôter ses vêtements détrempés. Ils lui collaient à la peau et ne rendaient pas la tâche aisée. La cape décida de la trahir alors qu'elle se débattait avec son pantalon.

- Ne regarde pas ! s'exclama-t-elle en remontant le rideau improvisé sur ses épaules.

Trop tard. Il avait vu la marque sur son omoplate.
Syndrell ne bougeait plus du tout. Les secondes filèrent, se transformèrent en minutes. Raide, elle finit par se débarrasser de son pantalon et enfila rapidement la chemise avant de resserrer la cape autour d'elle – comme pour se protéger des questions, des souvenirs, du passé.

Finalement, elle vint s'asseoir près de lui et, parce qu'il n'avait encore rien dit, décida de se lancer la première.


- Parfois, la plus belle des libertés connaît des limites...

Murmure.

Et attente.


__________________________________________

Marchombre. Un souffle, un geste, un élan de vie. Un formidable amalgame entre liberté et harmonie.

Vous. Moi…


[Absente du 25/08 au 28/08]
Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 301
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 22:28

La marque était sans équivoques, il l'avait vue par accident, son souffle s'était coupé un instant... Puis il avait repris un air tout à fait normal et avait sortit également un pantalon de rechange qu'il donna à son maître avant de s'asseoir sans un mot...

Pas de questions, elle parlerait quand elle serait prête.

Pas d'interrogation, juste un maître mot...

Ouverture.

Ce fut cette ouverture qui lui permit de résister à ses deux instincts. Le premier, prendre son amie dans ses bras pour tenter de juste faire disparaître les souvenirs par un câlin. Le second, aller défoncé celui qui avait apposé cette marque pour le ressuscité et le tuer de nouveau pour le-- Bref...

Le garçon ne dit rien non plus quand elle parla, se contenta de lui sourire aussi gentiment qu'il le pouvait, camouflant la rage vers ceux qui lui avait fait ça.

Il était son élève, ce n'était pas sa place d'intervenir...

À la fin du cours, quand il serait de nouveau d'abord et avant tout l'ami par contre...


Nous n'avons pas à parler si tu ne le veux pas, je n'ais rien vu rien entendu, Syndrell...

Mais je suis quand même désolé.


* Que tu ais eu à vivre ça, que je n'ai rien pu faire... Que tout. *

Au bout d'un moment comme ça, sans rien dire, il s'étira longuement puis remit un peu de bois sur le feu. Il ne pouvait rien faire de plus qu'être lui-même, voilà.

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin
avatar

Nombre de messages : 4368
Citation : Verba volant, scripta manent : les paroles s'envolent, les écrits restent...
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 22:40

- Non, c'est... Ne sois pas désolé. C'est moi, c'est ce silence ridicule qui... raaah !

(Elle se passe la main dans les cheveux, nerveuse)

C'est juste que ce n'est pas facile. J'ai déjà parlé de tout ça mais par écrit... je n'ai encore jamais raconté cette... cette histoire à voix haute. Alors je ne sais pas par où commencer, ni comment faire, et je ne veux pas te faire peur, ni t'ennuyer avec tout ça, ce n'est pas le moment, c'est ton cours et moi je suis ton maître, tu comprends ? Je ne peux pas m'épancher comme ça juste parce que tu as vu... ce que tu as vu, et ça m'embête parce que tu es mon élève et...

(elle se tait, écarquille les yeux)

Hum. Désolée, je... et merci. Pour le pantalon.

__________________________________________

Marchombre. Un souffle, un geste, un élan de vie. Un formidable amalgame entre liberté et harmonie.

Vous. Moi…


[Absente du 25/08 au 28/08]
Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 301
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mer 07 Sep 2016, 22:56

Oh la ferme...

Aucune animosité dans sa voix, même un peu d'amusement... Mais certes une toute petite pointe de colère.

Et quoi? Je suis ton élève et tu crois que je vais vouloir d'un autre prof parce que quelqu'un D'AUTRE t'a fait subir des choses horribles..?

Si tel est le cas, devrais-je me dire que tu va m'abandonner parce que je me suis ouvert les veines..? Tu n'es pas moins humaine parce que quelqu'un d'autre a tenter, et failli réussir, de t'arracher les ailes. Au contraire, cela prouve que tu es humaine, une humaine forte, capable de survivre à ce genre de choses, une battante.

Tu n'es pas moins humaine... Tout comme tu n'est pas moins digne d'être maître ou moins marchombre. Je ne suis qu'un apprenti mais bon sang, si tu a surpasser ça laisse moi te dire, je trouve que l'ahn-ju, ce jalon sur la voie, est très petit...

On peut attacher l'humain, le marchombre, on peut le battre, le brisé, le détruire, on peut sortir le marchombre de la liberté...


Le garçon pose une main sur son coeur.

Mais ta liberté, Syndrell, elle avait seulement été enfermé là. Et tu n'es ni responsable, ni moindre à cause de cela...

Il ne dit rien de plus, ce n'était peut-être pas sa place de parler ainsi à son maître mais...

Mais justement, parce qu'elle était son maître, il pouvait parler ainsi.

À cause de cette chose invisible et indestructible...

...Ce lien.

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin
avatar

Nombre de messages : 4368
Citation : Verba volant, scripta manent : les paroles s'envolent, les écrits restent...
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Jeu 08 Sep 2016, 21:12

Les yeux dorés de Syndrell s'agrandirent de surprise. Narek venait-il réelleent de lui demander de la fermer ?? Sidérée, elle l'écouta sans l'interrompre. Son éloquence frôlait parfois – souvent – le culot mais... il avait raison. Tant et si bien qu'elle n'ajouta rien. Elle se contenta de s'emmitoufler davantage dans sa cape et s'allongea près du feu qui craquait doucement dans la nuit.

- Tu iras loin, mon jeune apprenti..., murmura-t-elle dans un sourire lorsqu'il se coucha à son tour.

Ils ne se touchaient pas mais la chaleur de sa présence, dans son dos, l'apaisa. Un jour, elle lui raconterait tout. Elle s'endormit sur cette pensée, bercée par le crépitement des flammes et rassurée par l'odeur musquée de la chemise qui l'enveloppait.



*



Ils dormirent tard. Réveillée à deux reprises, Syndrell choisit de laisser Narek dormir – il l'avaut largement mérité après l'exercice du lac – et c'est avec une meilleur mine qu'ils se levèrent tous deux sous l'éclat voilé du soleil. Les nuages n'étaient toutefois pas menaçants et promettait une journée plus clémente.

Les vêtements de Syndrell n'étaient pas secs. Après les avoir contemplés, dubitative, elle se servit d'une ficelle pour resserrer le pantalon de Narek autour de sa taille. Elle en avait retroussé les jambes sur ses bottes, ainsi que les manches de l'ample chemise, nouée sur son ventre pour ne pas lui tomber sur les genoux. Elle avait une drôle d'allure et la grandeur des vêtements accentuaient sa maigreur, mais Syndrell était satisfaite.

Elle préférait nettement cet accoutrement à la tunique que la pétillante vendeuse d'Al-Jeit lui avait trouvé.

Ils se mirent en route au pas de course, accordant naturellement leur foulée en un rythme soutenu qui les mena jusqu'aux portes d'Al-Poll, en fin de matinée. Du haut d'une butte sur laquelle ils s'étaient arrêtés afin de reprendre leur souffle, Syndrell contempla la cité. Al-Jeit était impressionnante par sa taille et ses nuances, Al-Chen par la sérénité imprenable de ses quartiers... Al-Poll, elle, rivalisait en constructions alambiquées, profitant de sa hauteur pour voir s'élancer ses tours jusqu'aux nuages tandis que les plus hautes maisons, fichées dans la falaise, semblaient inaccessibles.


- Quartier libre jusqu'à deux heures, décida-t-elle en essyant son front en sueur. Il y a un quartier, au nord de la ville, réputé pour ses bains publics. Si ça t'intéresse...

Pour sa part, elle n'envisageait pas de traverser Al-Poll sans plonger dans la douceur de ses bains. Libre à Narek d'en faire autant ou non.

- On se retrouve dans la rue des tanneurs, d'accord ?

Réprimant à juste titre l'envie de lui planter un baiser sur sa joue mal rasée, Syndrell laissa Narek décider de ses projets et dévala la pente. Qu'il connaisse Al-Poll ou pas, il fallait qu'il s'y promène seul afin d'en savourer les moindres détails ; et puis, elle était comme ça, avec son besoin fondamental d'instants purement et simplement solitaires...

Retrouver la ville de son enfance fut grisant, surtout après ce qu'elle venait de vivre. Elle flâna dans les rues, échangea quelques mots avec les commerçants, s'acheta une gourmandise qu'elle grignota pour tout repas, et trouva les bains.

Ele avait choisi cette heure avec raison : il n'y avait pratiquement personne. Cela lui permit de se dévêtir et de profiter de la chaleur de l'eau sans avoir à cacher son dos, marqué au fer er zébré de cicatrices évocatrices. Elle profita même de ce qui lui restait de temps libre pour se glisser entre les mains habiles d'un barbier ; ébloui par la couleur de ses cheveux, il s'appliqua à en égaliser les mèches un peu trop longues et se plut à en tresser certaines.

Syndrell avait donc un sourire lumineux lorsqu'elle retrouva Narek à l'endroit où elle lui avait donné rendez-vous. D'un signe de la tête, elle lui fit comprendre de la suivre et s'enfonça dans un dédale de ruelles, toutes plus étroites les unes que les autres, jusqu'à s'arrêter dans une impasse jonchée de caisses éventrées et seulement habitée par un vieux chat de gouttière mal léché.

La marchombre se tourna vers son élève. Elle leva la main et pointa du doigt la petite lucarne qui se situait au-desus de leurs têtes, tout en haut d'une immense bâtisse.


- Tu devrais pouvoir t'y glisser sans trop de difficultés. J'aimerais que tu trouves la bague que le propriétaire des lieux a illégalement en sa possession. Petite, ciselé d'argent, frappée d'une pierre bleu nuit. La maison est grande, tu ne dois pas te faire repérer. Et je te préviens : le lierre est traître. Grimper ne sera pas de la tarte.

Sourire amusé.
Clin d'oeil doré.


- Tu as dix minutes.

__________________________________________

Marchombre. Un souffle, un geste, un élan de vie. Un formidable amalgame entre liberté et harmonie.

Vous. Moi…


[Absente du 25/08 au 28/08]
Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 301
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Jeu 08 Sep 2016, 22:18

Le garçon retint sa respiration quand le vieil homme passa devant lui en remerciant ses vêtements noirs. C'était bien sa veine, il avait enfin réussit, après la monté difficile, à trouver ce satané anneau et à le glisser dans sa poche arrière que l'homme avait voulut le montré à quelqu'un et avait retrouver le boitier vide...

Maintenant il était pris dans ce placard qui serait éventuellement fouillé aussi et il ne lui restait plus qu'une minute vingt secondes pour le temps alloué. Et surtout, cet homme ne semblait pas du genre joueur, avec son gros couteau de cuisine dans le poing pendant qu'il cherchait...

Au moins sa lanterne l'Aveuglait un peu, donc il serait un peu plus facile de se tirer mais l'apprenti n'était pas sûr d'avoir une occasion de se tirer sans se faire voir...

L'homme s'arrêta devant le placard et déposa sa main sur la poignée... Narek prit une grande inspiration en rangeant silencieusement à sa ceinture la dague qu'il avait dut briser pour ouvrir cette porte au plus vite. Déjà il sentait, au travers de l'air encore emplit de l'odeur acre du feu qui crépitait non loin , la rage de l'homme pour quiconque lui avait dérobé son bien volé déferlé sur lui. Il n'aurait qu'une chance...


Through rubble, rock and stone,
The ashes are my home...

The silver sting of hatred,
It creeps into my bones.

Broken blade...

La porte s'ouvrit et tout tomba sur l'homme qui jura devant le véritable bordel du placard qui l'écrasait de tout son poids, il prit un moment à se défaire d'un drap tombé sur lui dans le chaos de la chose... Tout ça pour un placard vide en plus.

Il n'aperçu jamais Narek, qui avait cause l'éboulement, s'échapper en sautant par la fenêtre pour descendre le mur en vitesse et courir trouver la silhouette à peine visible un peu plus loin pour lui tendre l'anneau... Avec un air contrarié puisqu'il avait manqué le temps demander... D'une seconde toute ronde, le temps de courir de la maison à elle.

Il était déterminer à ne pas manqué le prochain exercice.

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin
avatar

Nombre de messages : 4368
Citation : Verba volant, scripta manent : les paroles s'envolent, les écrits restent...
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Lun 12 Sep 2016, 22:08

Appuyée contre un mur, les bras croisés sur la poitrine, Syndrell regarda Narek descendre à toute vitesse et arriver seulement une seconde en retard. Il lui tendit la bague. Elle pouvait lire dans ses yeux qu'il n'attendait qu'une chose : faire mieux. Il n'allait pas attendre longtemps.

- Pas mal, concéda-t-elle sans prendre le bijou. L'ombre fait partie du Marchombre et ce, jusque dans son nom. Mais n'oublie jamais que, lorsque l'ombre t'es refusée, il faut choisir la lumière ; être visible est souvent le meilleur moyen de ne pas être vu.

Un sourire joyeux sur les lèvres, Syndrell referma les doigts de Narek sur la bague et se glissa dans le dos de ce dernier pour tendre le doigt vers la fenêtre éclairée de la bâtisse qui était opposée à celle qu'il venait de visiter.

- Voilà pourquoi tu vas aller rendre cet objet à sa propriétaire. Elle a organisé une fête et ne s'attend pas à ce que son petit écrin soit vide lorsqu'elle l'ouvrira devant tout le monde. Tu as tout juste le temps d'aller le mettre à sa place. Cette fois, pas possible de manquer une seule seconde !

Elle sourit – il s'éloignait déjà – mais elle le héla avant qu'il ne disparaisse complètement :

- Au fait ! L'écrin est au beau milieu de la salle de bal...

… une salle bondée de monde. De quoi agir en pleine lumière cette fois-ci. Syndrell laissa filer quelques secondes, un sourire aux lèvres, puis se dirigea à son tour vers la salled'où s'échappait une musique mêlée aux brouhahas de la fête. Elle était trop curieuse de le voir à l'oeuvre, cette fois-ci.

Vive et légère, souffle de bleu et d'or que nul ne vit entrer, la jeune femme se glissa à l'intérieur et se fondit parmi la foule. Il valait mieux qu'elle reste dans l'ombre, elle : les vêtements de Narek étaient confortables mais absolument pas dans le ton de la célébration qui avait lieu ici. De là où elle se trouvait, elle avait une bonne visibilité de la piste de danse - et surtout de l'écrin, entreposé à la vue de tous sur un genre de piédestal ouvragé, au centre de la pièce.

Dissimulée derrière une colonne, elle observa un instant les va-et-vient des danseurs. Les froufrous et la dentelle ne parvenaient pas à la faire se sentir différente. Elle savait qu'elle l'était depuis toujours. Petite, elle avait souffert d'être mise à l'écart. Puis elle avait grandi et compris que l'apparence n'était qu'un artificen une illusion à laquelle il était dangereux de croire ; une couche de maquillage et une belle robe ne faisait pas nécessairement une belle personne. Seul l'intérieur était vrai.

Et puis zut, elle ne s'imaginait tout simplement pas dans une tenue pareille, voilà tout. Elle avait déjà porté des robes et des toilettes similaires lorsque, espionne pour la capitale, elle avait dû se fondre dans le décor. L'ombre et la lumière pour mieux agir... Songeuse, elle chercha Narek des yeux.

Il ne manquait pas d'imagination ni de ressources. Il la surprenait toujours, elle qui pensait pourtant avoir tout vu ; elle préférait toutefois que ce soit en l'épatant qu'en se tailladant les veines... Elle frissonna et repoussa cette sombre pensée. Il avait changé de direction, retrouvé la bonne – celle qui le mènerait bien plus loin qu'il l'imaginait.

C'était déjà un grand marchombre.

__________________________________________

Marchombre. Un souffle, un geste, un élan de vie. Un formidable amalgame entre liberté et harmonie.

Vous. Moi…


[Absente du 25/08 au 28/08]
Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 301
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Mar 13 Sep 2016, 03:44

C'était bondé de monde et, bien sûr, aucune façon de ne pas se faire remarquer avec ses vêtements si visibles, avec leur couleur sombre et ses long cheveux, ainsi que les bottes de voyage, et comme de fait à peine entré que trois personnes, dont un qui semblait faire office de garde, venais demander s'ils pouvaient aider, un genre de majordome demandant s'il pouvait l’annoncer...

Il ne savait plus quoi faire, se présenter comme barde était absolument impossible, il serait foutu à la porte, de même s'il ne se présentait pas... C'était vraiment ''upper'' comme truc. Il capta un regard or que personne d'autre ne remarquait, derrière un pilier, puis il grogna un instant en se mordant la langue quand le garde lui attrapa le bras... Et merde, quoi.

Le garçon se pencha sur le majordome qui agrandit les yeux, puis lui montra rapidement quelque chose qu'il cachait dans une poche intérieure et l'homme s'empressa de s'excuser mille fois puis de l’annoncer, tirant le même genre de brouhaha.


Compte Nyran Rymär, d'Al-Chen!

Forcément, les annonces étaient, jusque là, des petits ''Madame unetelle'' puisqu'il s'agissait d'amis... Et voilà qu'un mec clamant être un compte que personne n'avait vu, jamais, sa fiancée étant morte il y avait longtemps et les Rymär ayant repris le contrôle des positions de leur famille entièrement, se pointait pour le première fois en public sans même la moindre escorte ou annonce...

Tous le regardèrent et les murmures firent bon train... Et lui qui n'avait jamais aimer tout ça, pas pour rien qu'il avait prit un faux nom pour les idioties nobles, et puis depuis la mort de Lyra il détestait la nobilité.

Une femme très bien habillé vint lui souhaiter la bienvenue, s'identifiant comme celle qui était l'hôte de cette soirée. Ils échangèrent des plaisanteries à la con - yeurk quoi - et il l'invita à danser... L'occuper le temps de trouver un plan, se dit-il.

Et du coup, camouflant sa mauvaise humeur derrière un masque souriant, gentil et aimable, masque qu'il sentait le regard curieux de Syndrell percer aussi facilement qu'une lame chaude perçait le beurre, il ne remarqua pas, probablement contrairement à celle-ci, que sa compagne de danse était un peu plus près que nécessaire de lui et semblait un peu - Trop - Aimer le fait de danser ainsi.

Et donc elle ne protesta pas quand il lui offrit une seconde danse... Puis une troisième... Et elle fut déçue quand il s'excusa pour la quatrième, se dirigeant vers les musiciens et chuchotant à l'oreille de l'un d'eux qui commença une valse juste assez douce pour empêcher quiconque de briser la danse et assez complexe pour attirer tout les regards.

Il eu à peine le temps d'ainsi se glisser dans la foule, approcher l’écrin, le remplir de la bague et s'éloigner de trois pas.

Aussitôt la femme était de nouveau devant lui à lui demander pourquoi il se dirigeait ainsi vers la porte, le suppliant de rester plus longtemps, n'acceptant pas ses meilleurs prétextes, lui offrant l'asile pour la nuit en lui faisant un clin d'oeil qui lui fit comprendre qu'il avait - trop - bien distrait celle-ci. Et ayant envie de s'élancer dehors en courant malgré l'exercice... Elle était jolie et tout mais voilà, il n'était pas intéressé, réalisa-t-il avec une légère boule dans la gorge en jetant un coup d'oeil vers le pilier où il n'y avait plus de Syndrell... Évidemment, elle avait changer d'endroit.

Elle lui proposa même de l'accompagner pour dévoiler la bague et tout... Puis pour le reste de la soirée, lui faisant retenir avec peine un soupir exaspéré.

Ainsi il la suivit, puis l'accompagna quand elle se retira...

Sauta par la fenêtre dès qu'elle fut retourner, s'éclipsant et retrouvant son maître non loin qui devait avoir des questions sur ce truc de compte, mais sa réponse fermée, grommelé, ferma le sujet pour l'instant.


Pas envie d'en parler. Prochain exercice..?

Il avait besoin de se vider l'esprit un peu...

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin
avatar

Nombre de messages : 4368
Citation : Verba volant, scripta manent : les paroles s'envolent, les écrits restent...
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Jeu 15 Sep 2016, 19:25

Syndrell sourit et pencha la tête pour dévisager Narek lorsqu'on annonça son « titre ». C'était bien joué ! Une façon audacieuse de se mettre en pleine lumière pour... Son sourire se figea, puis elle fronça les sourcils. Elle se trouvait assez loin de lui mais quelque chose, dans son regard fermé, lui souffla qu'il ne s'agissait pas d'une mascarade.

Sacrée surprise. La marchombre poussa un léger sifflement avant de se couler le long des tentures afin de ne pas le perdre de vue. Des questions plein la tête, elle le regarda inviter la reine du bal avec aisance. Elle le suivit des yeux, songeuse, tandis qu'ils évoluaient au milieu des danseurs. Narek avait cette élégance, ce maintien gracieux qu'elle lui avait toujours connu. Aujourd'hui pourtant, ça lui sautait aux yeux. Elle estima que ça lui seyait, cette allure, d'autant qu'il était loin d'être raide et coincé comme la plupart des hommes endimanchés, présents dans cette salle !

En fait, ce comte surgi de nulle part attirait l'attention de tous. Parce qu'il dansait avec la femme qui avait organisé cette fête et parce que le mystère qui lui collait à la peau lui donnait un air franchement craquant. Syndrell se mordit les lèvres, puis haussa les épaules ; Narek était mignon, ce n'était pas un crime de le reconnaître ! Elle se sentait même plutôt fière de la réaction qu'il provoquait autour de lui, comme si le fait qu'elle soit son mentor y soit pour quelque chose.

Elle aima moins quand sa cavalière se colla contre lui pour lui murmurer quelque chose à l'oreille. Pas besoin de lire sur les lèvres pour deviner de quoi il était question. Syndrell fit la moue. Ce n'était pas le moment pour que Narek pense à ce genre de distraction et un bref instant, une pointe de jalousie la piqua aussi vivement que le dard d'une guêpe agacée. Mais Syndrell n'était pas stupide : son élève était en train de relever un défi complexe et, s'l jugeait nécessaire de passer par cette étape afin de rester en pleine lumière, elle validait son choix.

Elle hocha la tête lorsqu'elle le vit s'approcher du coffret. Les regards étaient dans ses yeux, non sur ses mains. Nul ne le vit placer la bague à sa juste place. C'était finement exécuté ! Satisfaite, Syndrell s'éclipsa sans demander son reste. Une fois dehors, elle fit quelques pas et décida de s'asseoir sur un petit muret de pierre, laissant ses jambes pendre dans le vide et se balancer en un rythme qui lui trottait dans la tête.

Narek ne tarda pas à la rejoindre. Il s'arrêta près d'elle et elle sentit le parfum féminin qui se dégageait de sa chemise, légèrement enivrant. Avant même qu'elle ait eu le temps de faire ou dire quoi que ce soit, il prit la parole d'un ton vaguement fatigué :


- Pas envie d'en parler. Prochain exercice.. ?

Syndrell le fixa quelques secondes. Elle ouvrit la bouche, se ravisa. Hocha la tête. Lui non plus n'avait pas insisté lorsqu'elle avait dévoilé son dos abîmé. Il y avait un temps pour tout et celui-ci n'était pas propice à une discussion aussi intime.

- Suis-moi, dit-elle en se laissant glisser du muret pour remonter la rue de son pas léger.

Elle laissa Narek acorder son pas au sien – c'était toujours lui qui le faisait puisqu'il était plus grand qu'elle – et laissa filer quelques secondes avant d'ajouter dans un sourire :

- La lumière te va bien.

Mais chez lui, c'était l'ombre qu'elle préférait.



*



La tour qu'ils s'appliquaient à escalader était vertigineuse. A mi-hauteur, le vent du nord ralentit leur progression tandis que les prises se faisaient plus rares et plus difficiles d'accès ; il ne faisait pas assez froid pour que le givre se mêle à la partie mais l'humidité de l'air rendait toute de même la paroi plus glissante que la normale et soulignait la difficulté de l'exercice.

Syndrell évoluait avec souplesse et fluidité, chacun de ses geste était d'une précision extrême ; c'était à son tour, toutefois, d'accorder son allure à celle de son élève. Elle se trouvait sur sa gauche, légèrement en retrait pour qu'elle puisse le suivre – et non l'inverse. C'était à lui de tracer sa voie. De plus en plus. Un jour...

Elle secoua la tête avant de se passer une main dans les cheveux, sans paraître se soucier de se trouver au-dessus du vide pour un tel geste. Inutile de se projeter aussi loin ! L'essentiel était sous ses yeux : c'était Narek, sa façon de se mouvoir, de se hisser contre la paroi – et Syndrell n'aurait échangé sa place avec personne d'autre. Un sourire sur les lèvres, elle se rapprocha imperceptiblement de lui.


- Les hommes peuvent-ils voler, jeune apprenti ? demanda-t-elle sans la moindre trace d'essoufflement dans la voix.

__________________________________________

Marchombre. Un souffle, un geste, un élan de vie. Un formidable amalgame entre liberté et harmonie.

Vous. Moi…


[Absente du 25/08 au 28/08]
Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narek Liam
Groupe Maisel
avatar

Nombre de messages : 301
Citation : ''Je suis prince incongru d'un talent dérisoire : me faire aimer des autres sans aimer.'' ~Florent Mothe (Salieri) - Mozart l'opéra rock~
Date d'inscription : 05/10/2013

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Greffe: Corps qui devient intangible et passe à travers les objets.
Signe particulier: Yeux noirs qui ont des reflets rouges. Cicatrice de brûlure sur son omoplate gauche.

MessageSujet: Re: Groupe Maizel - cours n°3   Ven 16 Sep 2016, 02:17

L'apprenti repensa à sa question lancée à Milo auparavant en s'arrêtant un instant puis remonta deux mètres avant d'enfin répondre.

Tu sais certains diront qu'il y a un ''art'' à apprendre pour voler...

Moi je trouve qu'il s'agit simplement d'un truc; Il faut apprendre à tomber en ratant le sol.


Comme pour prouver ce qu'il disait, le jeune homme se laissa tomber sur quelques mètres et rattrapa le mur plus bas pour remonter, c'était difficile à cette hauteur mais au moins il n'avait de cesse d'escalader tout ce qu'il voyait du coup il avait beaucoup plus d'expérience, même s'il n'avait pas l'aisance de Syndrell...

Et surtout, ce petit exercice de vol d'un moment était devenu une façon très efficace de se calmer ou de pensé, l'adrénaline surchargeait son cerveau pour lui permettre d'oublier tout ce qu'il avait en tête.


The moment you doubt whether you can fly,
You cease for ever to be able to do it...

Comme elle s'adaptait à son rythme, il atteignit le toit en premier... Et regarda la ville en dessous avant de parler enfin quand son maître atteignit aussi l'endroit si haut.

La famille de Lyra était noble... Même s'ils n'aiment pas ce fait et ne s'en occupent pas. Je ne l'ais sut que quand le mariage a été planifier, avant sa mort...

Je ne suis comte de rien, Syndrell, je hais ce titre et je ne suis rien ni personne d'autre que Narek Liam, voilà pourquoi j'ai utilisé un faux nom officiellement...


Il se retourna en fronçant le nez légèrement.

En plus je déteste le parfum! Étonnant qu'il n'y ais pas plus d'usure sur le bord de cette fenêtre avec l'odeur de sa chambre, déjà que je voulais sortir pas là, c'est devenu nécessaire en entrant là dedans bon sang!

Il espérait que la blague coupait un peu du sérieux de l'information... Et puis de toute façon il le voyait bien dans ses yeux...

Syndrell ne le considérait pas comme un comte à la con...

Il était Narek Liam, son élève...

Son ami.

__________________________________________


Spoiler:
 

Team Rocket Version Na/Syn/Tsu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Groupe Maizel - cours n°3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Groupe Leenio - Cours n°5
» Groupe Humo - Cours n°3
» Groupe Bizya - Cours n°2
» cours de latin
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Nord :: Al-Poll-
Sauter vers: