AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Kaünis Gil'Ozh [Evolution : Maître Envoleur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 987
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Kaünis Gil'Ozh [Evolution : Maître Envoleur]    Lun 30 Jan 2017, 23:12

Fiche de base, apprentie:
 



IDENTITE
Nom :Gil'Ozh
Prénom : Kaünis
Age : 28 ans
Ecole : Envoleur
Particularités : Possède un tatouage entre les seins. Greffe : contact qui glace.
Lieu de naissance : Un petit village entre la jungle d'Hulm et la rivière du Loutoubre, dénommé Choke-Al.



DESCRIPTIONS
Famille : 3 lignes minimum
Kaünis a toujours été entourée de ses deux parents, et aimée par dessus tout. Pourtant, on ne peut pas dire qu'elle a été spécialement gâtée, au contraire. Par amour pour elle, ses parents la laissaient le plus souvent se débrouiller d'elle-même, dans le but qu'elle puisse développer son intelligence et ses capacités manuelles. En effet, Voimakas, son père, ainsi que Hienovarainen, sa mère, sont tous les deux des Mercenaires du Chaos. Voimakas est un puissant Mentaï, qui met en oeuvre depuis de longues années des plans diaboliques pour renverser Gwendalavir, même s'il sait que son dessein sera utilisable sans doute seulement dans des centaines d'années. Quand à sa mère, surnommée Hien, c'est une Envoleuse, et plus précisément la supérieure de la première section des Envoleurs, justement.

Pourtant, leurs métiers respectif n'a jamais empêché Voimakas et Hien de s'aimer profondément, et d'offrir cet amour à leur fille. Ils ont toujours été très proches d'elle, et elle a toujours apprécié cette proximité jamais déplacée. En effet, l'un comme l'autre considérait que Kaünis devait suivre son propre chemin, et ce dès sa plus tendre enfance. Ils l'ont élevée de telle sorte qu'elle puisse s'en sortir seule dans la vie, mais non pas dans l'optique qu'elle se joigne à eux pour faire basculer l'Empire et balancer l'équilibre entre le Chaos et l'Harmonie.


Description physique : 7 lignes minimum
Kaünis n'est pas spéciale, physiquement. De taille moyenne, autour du mètre soixante-cinq, et de constitution plutôt fine, elle n'a pas de formes affolantes ou de courbes trop appuyées. En effet, son visage plutôt ovale possède des lèvres légèrement charnues, d'un rose scintillant, et ses yeux, immenses gouffres de sa personnalité, sont d'un vert un peu marécageux, ainsi elle n'a rien de bien surprenant. La jeune fille possède des pommettes hautes, et un petit nez qui remonte légèrement en trompette. Ses longs cheveux noirs viennent danser dans le creux de ses seins, lisses et doux, toujours brillants de vitalité.

Voici un long moment maintenant qu'elle s'est fait tatoué entre les seins, de motifs tantôt floraux, et tantôt chaotiques, mêlant les deux univers de beauté et de chaos avec une expertise non feinte. Ce tatouage a cependant évolué depuis sa création, trouvant quelques additions aux courbes plus appuyées, plus tranchantes, marquant une personnalité qui a bien évolué depuis son adolescence.
Son corps étant plutôt bien proportionné, elle possède juste des hanches plus larges qu'elles ne devraient l'être, ce qui donne un volume certain à ses fesses musclées. Sa silhouette est musclée et modelée par tous les exercices qu'elle a pu suivre depuis sa plus tendre enfance, puis avec son apprentissage et la discipline qu'elle s'impose. Suite à plusieurs accidents, elle se retrouve avec deux "pseudo-prothèses de hanches" mises en place par des Rêveurs.

Mais oui, pourtant, on a tendance à se tourner vers elle, quand elle passe dans la rue. Il suffit qu'elle fasse un geste pour dégager une impression de grâce, elle est tout simplement magnétique, étonnante, parfaitement chaotique. On ne comprend pas bien ce qui fait ce magnétisme chez elle... Peut-être la confiance, palpable, qu'elle a en elle-même. Peut-être la grâce naturelle qui imprègne chacun de ses mouvements. Peut-être ce regard étonné et étonnant, naïf et perçant, qu'elle pose sur chaque nouvelle chose... Peut-être cette puissance féline et chaotique, ténébreuse et hypnotisante, violente, qu'elle arbore depuis des années désormais et qui font d'elle une prédatrice hors pair… Elle a réellement un charisme étonnant. Elle sait parler, sa voix est claire et tranquille, un peu autoritaire, et elle sait remettre les gens à sa place et ne baisse jamais les yeux…

Sur elle, elle porte généralement une tenue de cuir moulante : un pantalon parfaitement ajusté à ses jambes, et en haut une sorte de faux-corset fixé par des lacets sur le devant, dévoilant son tatouage en entier et serré sur la taille pour ne pas la gêner dans ses mouvemens. Elle possède également une ceinture à poches en cuir dont elle ne sépare jamais.


Description de caractère : 7 lignes minimum
Kaünis a tout d'abord une confiance en elle débordante. Parce que depuis sa plus tendre enfance, elle risque sa vie très souvent, et habituellement sans le savoir, sans en avoir conscience. Parce que depuis sa plus tendre enfance, elle se débrouille toujours d'elle-même pour obtenir ce qu'elle veut, apprendre ce qu'elle souhaite, et faire son propre chemin. Ainsi, elle sait parfaitement ce qu'elle vaut, a tout à fait conscience de ses limites et connaît son corps par coeur. Bon, certes, sa Greffe est vraiment pas facile à gérer, mais elle s'en sort ; juste quand elle est submergée par une émotion trop violente, ça filtre, forcément, et elle a tendance à geler tout ce qui est à sa portée - et particulièrement à se geler elle-même - mais cela devient de plus en plus rare.

Généralement, Kaünis est de bonne humeur. Souriante, avenante, elle est curieuse de tout et peut tout à fait se prendre à n'importe quel jeu, aborder n'importe qui dans le but d'avoir une réponse à ses questions. Cependant, son humeur peut virer très rapidement du côté obscur : il suffit d'un mot, d'une attitude,d'un "truc" pour que tout parte en cacahuète et qu'elle s'en prenne à son interlocuteur… Ou qu'elle se barre, tout simplement. Méfiez-vous d'elle, même si elle réussit à se contrôler durant quelques minutes avant d'exploser, c'est jamais joli et souvent violent et sanguinaire… Et douloureux. Elle émet toujours des signes précurseurs pour annoncer son intention, mais ceux qui sont trop bêtes pour ne pas le voir ou ne pas la prendre au sérieux sont bien souvent surpris par sa vivacité et ses pulsions sanguinaires.

Ayant été élevée dans l'amour et la liberté, la jeune fille n'est pas de l'avis de ceux qui pensent que pour lutter pour une cause, et être complètement libre, il faut occulter ses sentiments. Au contraire. Elle a parfaitement conscience qu'il faut les contrôler, qu'il faut les connaître parfaitement pour pouvoir les accepter et les mettre parfois de côté, mais qu'il ne faut jamais les oublier. Ainsi, elle n'a aucune limite stupide de faire croire qu'elle va bien quand rien ne va, ou de s'empêcher de pleurer parce que soi-disant, c'est pour les faibles. Si l'homme a des émotions, ce n'est pas pour rien, elle en est convaincue. Même si ça peut devenir carrément chiant des fois.

Si pendant longtemps elle a cru vouloir renverser l'Empire pour le dominer, elle s'est vite rendue compte que de diriger quelque chose, c'était s'aliéner soi-même. Du coup, hors de question de prendre la tête de l'Empire désormais, elle veut être libre, et le rester. Diriger quoi que ce soit ne l'intéresse plus le moins du monde. Ce qu'elle veut, c'est la puissance, la liberté et… ben, être avec Syles. Parce que bon, hein, ouais c'est bizarre, mais elle est dingue amoureuse - et au moins ils se comprennent.
Parce qu'atterrir avec un mec qui comprend pas les besoins physiologiques, qu'on peut aimer le plaisir et la douleur - et le sang ! - et faire mal, tout ça en s'amusant follement, y'en a pas des tonnes, et puis c'est comme ça.




Accessoires et animaux :
Kaünis réfère généralement se battre à mains nues, avec les dents et les ongles. Pourtant, elle a avec elle ses lames forgées par Dil'Duran, longues armes qui peuvent s'unir en une seule, d'un blanc immaculé et dont la composition leur empêche de craindre le froid de sa Greffe.
Elle  a depuis plusieurs années sa jument Voyage, fidèle au poste - et qui a un bon instinct de survie.


HISTOIRE
Histoire : 15 lignes minimum

Un cri, puissant, s'élève dans la nuit.
Une douleur intense. Un bonheur cuisant. Des larmes brulantes.
Une étreinte passionnée, un hoquet de surprise, et la trouvaille du siècle.

Un bébé suce goulument le sein de sa mère. Une mère qui tient d'une main ce nouveau-né, et qui de l'autre serre fortement celle de son mari. Mari qui, les yeux brillants d'émotion, regarde ce petit bout de femme qui est déjà déterminé à profiter de la vie, accrochée à sa mère.

**

- Dis Papa, pourquoi elles font peur ces statues ?

La gamine de huit ans se serre un peu plus contre les jambes de son père. Ce dernier sourit, mais ne répond pas tout de suite. Il continue à avancer, d'un pas tranquille mais aux longues foulées. Soudain, il s'arrête devant une statue encore bien plus laide que les autres, et s'agenouille devant elle. Dans son dos, Kaünis fronce les sourcils, et attrape le vêtement de son père, mais ne se baisse pas, elle.

- A vous, Seigneur Kharx, de prétendre à votre promesse. Nous nous entendrons bien. Le Chaos survit, et vivra.

Il se redresse lentement, et son regard décrit les courbes des impressionnantes cornes sur la tête de la statue, immense. Il soupire. Le seigneur Kharx... Entité venue d'un monde parallèle. Aucun Dessinateur, ou Mentaï, n'a jamais pu aller dans ce monde en particulier. Un monde de créatures immondes et pullulantes de Chaos. Un monde où le Chaos avait fait naître une égalité et une équitabilité entre ses habitants. Un monde de paix, où plus personne n'était favorisé, ni défavorisé. Où un conseil de plusieurs hommes, élus par le peuple, décidaient de ce qui était bon ou non pour la nation. Un monde aux règles définies lorsque le Chaos avait vaincu, et avait fait renaître l'équité de ses cendres.

Un monde comme le serait Gwendalavir, lorsque la Prophétie se réaliserait.
Le temps des fils du Chaos viendrait.

- Papa ?

- Ces statues ne font pas peur, Kaünis. Elles sont l'incarnation de la rédemption du Chaos. L'illustration que le Chaos rend les gens plus égaux, et le monde plus équitable

- Equitable ?

- Tu comprendras quand tu seras plus grande.


**

Elle comprenait, maintenant. C'était pour cela qu'elle était revenue dans Ombreuse, après toutes ces années à être restée dans sa maison, au bord du Loutoubre. Elle marchait, et le paysage défilait autour d'elle. A ses côtés. Elle marchait, et elle se dirigeait plein Ouest. Trouver le Lac Chen, le contourner, entrer dans Ombreuse.

Devenir Envoleuse.

**

- Maman, pourquoi tu tues des gens ?

Hien inspire longuement. Elle arrache son regard aux carottes qu'elle est en train de préparer et le pose sur sa fille un instant. Sa fille.  gée de douze ans, elle est en train de l'aider à faire à manger. Voimakas ne tarderait pas à rentrer, d'un pas sur le côté, comme tous les soirs. Il passait ses journées dans Ombreuse, dans la cité, pour mettre en place de nouveaux plans, chaque jour. Pour continuer à invoquer le seigneur Kharx, aussi. Il ne tuait personne, en tout cas ne tuait plus par ses capacités de combat. Le regard lointain, la mère soupire doucement, avant de faire signe à sa fille de la suivre, et de s'installer sur une chaise, autour de la table à manger.

- Pourquoi me poses-tu cette question ?

- Pour savoir ce que tu en penses, toi.


Hien hoche doucement la tête, croisant ses mains sur la table.

- Très bien...

Elle soupire longuement, avant de planter son regard dans celui de sa fille, qui s'est assise elle aussi.

- Parfois, je tue pour me défendre, parce qu'il n'y a pas d'autre solution.

Kaünis fait un léger signe de la tête pour encourager sa mère. Depuis sa plus tendre enfance, sa mère rentrait presque tous les soirs avec des tâches de sang sur les vêtements. Parfois, les vêtements en étaient complètement maculés, mais d'autres fois, ce n'étaient que des éclats de sang, comme une goutte qui s'éclate sur le tissus. Elle revenait aussi souvent avec des estafilades partout sur le corps, avec un membre déboité, avec une tunique complètement fendue.

La jeune fille n'ignorait pas ce qu'était un Envoleur. Un tueur de Marchombres. Et elle savait aussi que sa mère avait compris le sens profond de sa question. Elle savait que c'était son métier, il n'était absolument pas nécessaire de le lui rappeler. Mais plutôt... pourquoi avait-elle choisi une telle Voie ?

- Parce que le Chaos doit survivre. Je nourris les mêmes espoirs que ton père. Le monde tel que nous le connaissons est trop inégal, il y a les riches d'un côté, les pauvres de l'autre. Ceux qui sont avantagés par leur naissance, et ceux qui ne le sont pas. Ceux qui ne le sont pas sont trop souvent mis à l'écart, considérés comme des moins que rien, comme des incapables. On ne leur donne pas la chance d'exister. Si tout le monde avait les mêmes moyens, tout serait plus facile. Il n'y aurait plus de révolutions civiles, et seulement la paix qui trônerait sur le monde.

Prenant une inspiration, Hien remit de l'ordre dans ses idées, avant de reprendre.

- Si l'on parvient à renverser l'Empire, à étendre le Chaos, nous pourrions invoquer l'ordre et la discipline, l'égalité et l'équité entre tous les Alaviriens. Un monde nouveau naîtrait de cela, un monde de paix et de joie, un monde ensoleillé. Il n'y aurait plus de héros ou de lâches, nous serions tous à la même enseigne.

C'est pour cela que j'ai décidé de suivre la logique du Chaos. Parce que j'ai l'espoir que les hommes peuvent se rattraper de tous leurs péchés. Mais pour cela, il faut éliminer les plus influençables, faire pencher la balance de l'Harmonie pour que le Chaos prenne un nouvel essor.


Les yeux écarquillés, suspendue aux lèvres de sa mère, Kaünis ne bouge pas. Respire à peine. Elle n'avait jamais pensé à cela, pas ainsi. Elle voyait mal la logique dont lui parlait sa mère. Et si tout le monde était égaux, que pouvait-on représenter ? Il n'y aurait plus de réel chef, seulement des personnes choisies... Oui, certes. Mais dans ce cas, la seule ambition possible et imaginable était de devenir l'ambassadeur d'un peuple ? Ne plus avoir ses propres idées ? Verser dans le communisme pur et simple ?

**

Kaünis ne pensait pas comme cela. Le monde de demain, qui naîtrait de ses propres cendres, consumées par le Chaos, ne serait pas un monde parfait. Soi-disant parfait. Ce que suivaient son père et sa mère était un rêve utopique, qui ne tiendrait jamais debout, selon elle. Elle pouvait tout à fait se tromper. Mais ce n'était pas pour cela qu'elle s'était à son tour engagée pour le Chaos.

C'était parce qu'elle voulait la puissance.
C'était parce qu'elle voulait avoir de l'influence.
C'était parce qu'elle voulait être à la tête de ce nouveau Monde.

Elle serait Envoleuse.
Parce qu'elle ne pouvait pas être Mentaï.

**

Son Maître était un couillon, doublé d'un ours. Mais bon, elle l'aimait bien, finalement, même si l'apprentissage, ça n'avait pas été du gâteau. Mais genre, pas du tout.
Elle l'avait détesté. De toutes les cellules de son corps. Haï jusqu'à la moëlle. Elle lui en avait voulu, tellement fort ! En plus, avec sa nana de Marchombre, et sa gamine, sérieusement, il en devenait bizarre. Mais finalement, peu importait sa pimbêche, si elle n'avait rien à lui dire elle ne lui disait rien, et si elle avait envie de quelque chose, ben elle le disait aussi.

Et puis Syles.
Un autre apprenti de Gil. Finalement, ils étaient peut-être faits pour se rencontrer? En tout cas, c'était limpide pour elle : même si elle adorait aller voir ailleurs, l'Envoleur était l'homme de sa vie. Et le meilleur coup du monde entier !
Alors ouais, sa Greffe c'était toujours pas ça, mais ça allait mieux hein. Elle aimait bien l'utiliser, elle la redoutait plus vraiment, juste parce que ben… Elle s'était faite à l'idée qu'elle en crèverait un jour. Alors bon.

Elle avait encore tellement de choses à vivre, de toutes façons ! Autant le faire pleinement.
Risquer sa peau, elle s'en tamponnait le coquillard !



DERRIERE L’ECRAN
Où avez-vous connu le forum? Je suis Erwan Smile


Présence sur le forum : 6-7/7

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kaünis Gil'Ozh [Evolution : Maître Envoleur]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] Problème de stats Evolution
» Marvel Evolution Reborn
» Evolution Stari
» [Guide] Méga Evolution et localisation des Gemmes
» Méga-Évolution / Mega-Evolution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: Entre nous :: Fiches de présentation :: Présentation des Maîtres Envoleurs-
Sauter vers: