AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Une personne tente de retrouver son coeur [Tiun Lerutan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tiun Lerutan
Groupe Manz
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 19/02/2017

Feuille de personnage
Age: 17
Greffe: Non
Signe particulier: Cicatrice de l'épaule gauche jusqu'à la hanche droite, et un collier fait d'une sphère graphe rouge rubis que Tiun ne quitte jamais.

MessageSujet: Une personne tente de retrouver son coeur [Tiun Lerutan]   Lun 20 Fév 2017, 13:07

Nom : Lerutan
Prénom : Tiun
Âge : 17 ans
Camp : Marchombre
Particularité(s) : Grande cicatrice courant de son épaule gauche à sa hanche droite, et une sphère graphe incrustée dans un collier
Lieu de naissance : à mi-chemin entre Al-Chen et Fériane

Famille :
Père (mort) nommé Einodrev
Mère (morte) nommée Egaliva
Une sœur nommée Astra de 22 ans
Tiun à une petite famille composée uniquement d’une sœur, son père et sa mère étant tout les deux morts. Celui-ci s’appelait Einodrev, et était marié à Egaliva, qui était la mère de Tiun. Ils eurent d’abord Astra, la sœur de Tiun, et son ainée de 5 ans, puis Tiun elle-même.
La famille de Tiun pouvait être considérée comme enviable. Tiun était attachée à son père, fidèle à sa mère, et complice de sa sœur. Les moments de bonheur étaient multitudes, et la tristesse absente. Son père, qui était un Itinérant et un riche marchand adorait ses filles, trouvant toujours quelque chose pour leur faire plaisir. Il faisait le bonheur de Tiun et de sa mère. Astra, elle, partageait tout avec sa sœur. Ses doutes, ses moments de joie, ses moments de tristesses, ses certitudes, ses pensées, et ses rêves. Toutes les deux, elles étaient inséparables. La mère de Tiun était un concentrée d’amour pur. Jamais trop sévère, mais assez quand ses filles faisaient des bêtises ; la justice et l’équilibre parfait. Tiun aimait sa famille de tout son cœur, et aurait tout fait pour rester avec elle…jusqu’à l’année précédente.

Physique :
Tiun a un visage légèrement fin, plutôt joli et ses cheveux, de couleur noire, sont longs et descendent jusqu’au haut de sa poitrine. Elle a une grande mèche lui partant devant l’œil droit, et une autre plus petite, part devant son œil gauche. En parlant des yeux, les siens sont bleus vifs, et resplendissants. Son nez droit, et ses sourcils froncés lui donnent un air sérieux constamment, voir sévère, effet accentué par sa bouche qui n’est jamais souriante en public. Ses oreilles dépassent de sa chevelure.
Tiun s’habille toujours de noir, et en toute circonstance, qu’il s’agisse d’enterrement, de naissance, d’apparat ou tout simplement dans la vie de tout les jours. Elle aime beaucoup mettre un long manteau noir, des bottes souples, une tunique ample et elle utilise des pantalons en peau de Siffleur teintés en noir. Elle porte toujours sur elle un collier avec une sphère graphe rouge rubis, cadeau de son père.
Une particularité physique qu’a Tiun est une vilaine cicatrice courant de son épaule gauche à sa hanche droite, récoltée 1 an avant d’intégrer l’académie.
Caractère :
Tiun était une fille assez curieuse, rêveuse, bien qu’un peu moins que sa sœur, et d’une grande intelligence pour se fourrer dans des situations dangereuses. Toujours très énergique, elle cache de grandes ressources physiques. Après un combat contre les mercenaires du chaos, elle devint plus sérieuse, moins rêveuse. Réagissant désormais avec plus de clarté, elle est plus concentrée dans ce qu’elle fait, et fait très attention à la moindre situation. Très mature pour une jeune fille de 17 ans (ou jeune femme, ça dépend des points de vue), elle est très réfléchie. Sa mésaventure avec les mercenaires l’a rendu plutôt froide avec les gens, et elle peut paraître cassante au premier abord, mais si elle trouve une raison de connaitre un peu plus la personne en face d’elle, alors elle s’en fera un plaisir. Elle restera fidèle à ses amis, quoi qu’il arrive, n’hésitant pas à aller les aider (après avoir mit au point un plan quand elle n’est pas dans le feu de l’action) quand ils ont besoin d’elle.
Croyant beaucoup en l’idée de justice et d’égalité, elle veut toujours qu’une situation soit équitable pour l’un comme pour l’autre. En marchandant, elle s’assurera que son interlocuteur gagnera à l’échange en même temps qu’elle, et que en combat, son adversaire soit armé pour l’affronter, ou, s’il n’a pas d’arme, qu’il soit valide. Dans cette idée, Tiun peut paraître parfois joueuse, mais elle n’en reste pas moins sérieuse.
Accessoires et/ou animaux :
Tiun a toujours sur elle des stylets de lancer, et une dague, cadeaux de son père, et également un collier avec une sphère graphe rouge rubis. Elle a un cheval, mais l’utilise rarement.

Histoire :

Tiun courait le long des rues d’Al-Chen, tentant vainement de rattraper sa sœur, tandis que celle-ci filait entre les passants sans n’être arrêtée d’aucune manière, comme un filet d’eau glisse entre les pierres, sans être stoppé. Comme un éclair sombre courant dans les rues, poursuivi par une petite fille aux cheveux de jais qui tente de parvenir à sa hauteur.
Tiun jouait avec sa sœur depuis le matin, et celle-ci n’avait pas fait mine de fatiguer, malgré le fait qu’elle courait à toute vitesse, et se permettait même de lui adresser parfois des petits sourires nargueurs, quand Tiun commençait à ralentir. Cela la piquait au vif à chaque fois, et elle n’avait pas arrêté de courir. Néanmoins, elles couraient depuis bientôt plusieurs heures, et Tiun n’en pouvait plus. Ralentissant de plus en plus, tentant de reprendre son souffle, elle percuta un homme transportant un bac de poisson, et s’affala par terre. L’homme se retourna vers elle, et lui tendit la main en disant d’une voix affectueuse :
« Fait attention Tiun, à force de courir comme ça, tu vas finir par te faire mal ! Pourquoi tu ne te reposerais pas un peu ? Ça te ferait du bien ! ». Tiun prit la main de l’homme en répondant d’une voix douce et haletante : « Merci monsieur Ramir, j’essayais de rattraper ma sœur, mais je crois que jamais je n’arriverais à sa cheville ! ». Le dénommé Ramir l’assit sur un banc en rigolant, et retourna à ses activités. C’est ce moment que choisi Astra pour rejoindre sa sœur, et lui dire en riant :

«  - Alors ? Tu n’arrive plus à suivre ?
- Mais c’est toi qui va trop vite ! Tu ne peux pas ralentir ? Ou faire semblant d’être fatiguée ?
- Pourquoi je ferais ça ? Plus je vais vite, plus toi tu accélère ! Me mettre à ton niveau est un mauvais service à te rendre !
- Ouais c’est ça !
- Tu veux qu’on rentre ? demanda Astra, passant du coq à l’âne.
- Oui ! Papa doit nous attendre !

Les deux filles commencèrent donc à prendre le chemin du retour vers la maison. Sans se douter que du haut d’un bâtiment, un étrange personnage en habillé de cuir sombre les observe…


*Surprenantes…surtout la grande…*

L’homme observe les deux petites depuis un bon moment déjà, surpris de voir autant d’endurance chez des filles si jeunes…
La grande, est particulièrement captivante à ses yeux… Une grande flamme brûle en elle…et le fascine… Pas que celle qui est en elle, mais également celle en sa sœur. L’homme se demande combien de temps encore s’écoulera avant qu’elles ne trouvent leurs Voies. Peut-être pourrait-il les y aider ? Un grand contentement s’empare de lui à cette idée.


L’homme après être resté quelques instants immobile, recule de quelques pas, jauge le vide qui l’attend en bas, et après une course rapide et fluide, il saute au-dessus de la rue, flottant en l’air, comme porté par le vent. Mais bientôt, la gravité le rattrape, et c’est en effectuant une pirouette en l’air qu’il arrive à poser le bout de sa botte sur le rebord, et à atterrir sur le toit. Continuant sa course, sautant de toits en toits comme un écureuil volant, il suit les deux enfants pendant près d’une demi-heure, jusqu’à ce qu’elles rentrent dans leur maison. L’homme s’assit alors sur le toit pendant quelques minutes. A la fin de son attente, il trace 3 lignes dans la structure à l’aide d’un stylet, puis s’en va.

Arbre à la racine amer
Fruit au goût doux
Patience


Tiun rentra dans la maison avec sa sœur, et alla immédiatement voir son père tandis que sa sœur partait de son côté. Celui-ci était dans la dans le salon, en train de parler avec Egaliva, quand, en entendant des pas, il se retourna, et ouvrit les bras pour accueillir sa fille.

« - Ma chérie ! Où étais tu passée encore ? dit-il d’un ton amusé
- Je jouais avec Astra, répondit-elle, avant de continuer d’un air renfrogné, elle est toujours plus rapide que moi…
- Tu verras, un jour viendra où c’est toi qui la narguera !
- Mouais…quand les Marcheurs se laisseront monter…
- Qu’est-ce que tu peux être pessimiste ! Aller, regarde ! encouragea Einodrev en soulevant un collier avec une étrange pierre rouge au bout.
- Qu’est-ce que c’est ?
- C’est une sphère graphe, en général, elles sont utilisées par les dessinateurs, mais j’en ai fait travailler une pour en faire un collier !
- Whaaa ! Merci Papa ! s’écria Tiun en se jetant dans les bras de son papa
- Ne me remercie pas ma Tiun ! Remercie plutôt ta mère ! Elle a bien meilleur goût que moi en matière de bijou ! répondit le père de Tiun sans remarquer le rougissement d’Egaliva suite à son compliment. Dis-moi, tu sais où est ta sœur ? J’ai un cadeau aussi pour elle !
- Elle n’est pas dans le jardin ? demanda Tiun
- Peut-être ! Allons voir ! proposa Einodrev »

Sur ces paroles, il prit sa fille par la main, et marcha dans la maison, jusqu’à ce qu’il atteigne la porte menant au jardin. Et lorsqu’il ouvrit la porte, son sang se glaça.

Astra était dans le jardin, et parlait avec un homme tout vêtu de noir. Son visage était fin et harmonieux, et sa main était tendue devant lui, paume vers le ciel, comme un appel à venir avec lui. Einodrev se précipita vers sa fille, alertant l’homme de sa présence. Celui-ci tourna la tête vers lui, et Einodrev vit un demi-sourire se dessiner sur le visage de l’homme tandis que le père se plaça entre sa fille et l’inconnu. Il l’interrogea d’une voix ne dissimulant pas son hostilité :

« - Qui es tu ?
- Il s’appelle Corbac, répondit Astra à la place de l’homme, et c’est un marchombre. »

Marchombres. Ce ramassis de voleurs, et de hors la loi. Einodrev n’arrive pas à y croire. Un marchombre s’était introduit chez lui. Un marchombre s’était adressé à sa fille. Un marchombre.

« Il m’a proposé de devenir son apprentie, et j’ai accepté »

Un mot. Une phrase. Une phrase qui, à elle seule, peut causer plus de souffrance qu’une dague dans la poitrine. Einodrev tente de parler, de dire quelque chose. Mais les mots refusent de sortir. Et quand il arrive enfin à parler c’est Egaliva, qui s’était approchée discrètement, qui répondit :

« C’est vraiment ce que tu veux ? »

Astra acquiesça de la tête, d’un mouvement si sur qu’il ne laisse pas de place au doute. Einodrev voit sa fille se dérober à lui, et sa mère l’accepter. Les mots lui manquent pour exprimer ses sentiments. Il veut crier, tempêter, l’empêcher de partir, menacer l’homme… au lieu de ça il lui dit d’une voix où pointe la résignation :

« Prenez soin d’elle pour moi… »

L’homme répondit d’un sourire et commença à marcher en direction des toits, et après un signe à Astra, s’élança. La sœur de Tiun attendit encore un peu, avant de dire :

« Ne t’inquiète pas pour moi, je reviendrais. Seulement 3 ans, et ensuite je reviendrais. Je vous contacterais pour vous rassurer. »


Et elle s’élança à la suite du marchombre.

«  - Papa ? Pourquoi tu ne l’as pas retenu ?
- Je ne sais pas Tiun…je ne sais pas… »


5 ans ont passés. 3 de ces années se sont déroulés dans la solitude la plus complète pour Tiun. 3 années où sa sœur ne s’est manifestée que rarement. 3 ans durant lesquels Tiun ressentit le plus grand vide de sa vie. Quand Astra revint, ce n’était pas en tant que jeune fille, mais en tant que marchombre accomplie. Elle revint en tant que jeune femme forte, libre, et harmonieuse. L’année suivante, elle enseigna à Tiun des rudiments dans le combat à mains nues, matière dans laquelle elle se découvrit un petit talent. Cette même année, Tiun courait de plus en plus dans les rues en compagnie de sa sœur qui empruntait les toits. Cette même année, Tiun vit plusieurs marchombres courir ensembles. Cette même année, Tiun eut 15 ans. L’année qui suivit fut bien moins joyeuse…


C’était en automne, dans l’après midi. Tiun tentait de rattraper sa sœur en passant par les rues tandis que celle-ci empruntait les toits. Tiun était devenu l’éclair de jais tandis que sa sœur était maintenant un nuage (ou vent selon les versions) harmonieux. Passant de l’ombre à la lumière, des toits à la rue, nul obstacle ne pouvait se dresser devant elle. Tiun, avait acquis une agilité bien supérieure à celle qu’elle avait 5 ans plus tôt, mais bien inférieure à celle de sa sœur. Courant bientôt depuis l’aurore, aucune des deux filles n’était fatiguée. Chacune faisait attention à l’autre, tout en restant concentrée sur sa propre course. Quand, à midi, leur père leur avait annoncé que sa caravane convoierait des sphères graphes, ce fut la fête. Les gens payaient très cher pour en posséder, et convoyer des sphères graphes représentait un immense bénéfice. Nul doute que la famille deviendrait bientôt plus riche encore.
Tiun et Astra étaient reparties courir, comme à leur habitude, dans les rues d’Al-Chen, Astra, tantôt courante, tantôt volante, restait devant Tiun, mais veillait bien à la motiver en la laissant se rapprocher d’elle parfois. Tiun, ombre glissante dans la lumière, veillait bien à ne pas se faire distancer et continuait de courir.
Ce n’est qu’au bout de 4 heures de course que les deux filles s’arrêtèrent, et d’un accord tacite, décidèrent de rentrer.



L’homme se redressa sur le toit, ses 6 compagnons à côté de lui attendant ses ordres. Chacun d’eux avait une ou plusieurs lames qu’ils étaient prêts à sortir à tout instant. Chacun d’eux portait une armure de cuir sombre, et 4 d’entre eux avaient une capuche cachant leur visage. L’homme, quand  à lui avait une épée sinueuse d’un blanc d’os, et sa tête inexpressive. Entièrement concentré sur sa mission, il était là depuis la fin de l’après midi. Ses compagnons étaient arrivés peu après. Et depuis, ils attendaient. Ils attendaient le bon moment. La maison qui leur faisait face était celle d’un marchand. Il possédait quelque chose qui leur appartenait, et il comptait bien lui reprendre.

« Nous agirons cette nuit. »


La nuit était tombée. Douce. Accueillante. Pleine de paix.
Tiun rêvait dans son sommeil. Un homme lui faisait face, l’homme d’il y a 5 ans. Corbac. Celui qui avait fait de sa sœur une marchombre. L’homme chantait, d’un chant doux, et hypnotique. Quand Tiun l’écoutait, elle avait envie de le rejoindre, même si elle savait que ce n’était qu’un rêve.
« Et dans les rêves, entend-on les gémissements des autres ? »

L’homme avait il parlé ? Ou bien était-ce le fruit de son imagination ? Pourquoi parlait-il d’entendre les gémissements des autres ? Les questions se bousculaient dans la tête de Tiun, et elle savait très bien que quelle que soit la réponse, ce serait celle qu’elle aimerait entendre. Après tout, c’est son rêve. Néanmoins, la phrase de l’homme percuta enfin le cerveau de Tiun, encore endormie dans la brume du sommeil. Elle écouta un peu plus attentivement, l’oreille aux aguets… Et elle l’entendit. Son père. D’un bond, elle se releva dans son lit, trempée de sueur, et faisant voler en éclat son rêve. En courant, elle descendit les escaliers, entra dans le salon, et vit son père dans une flaque de sang. Celui-ci leva la tête vers sa fille et dit d’une voix où pointait la douleur :

« Ils…ils sont encore là… »

Tiun, affolée, ne bougea pas, et son père en profita pour lui glisser dans la main une petite bourse. Celle-ci le regarda, et il répondit à la question muette :

« Ils veulent les sphères graphes… Ne les laisse pas les prendre… Cours ! Tenta-il de crier. »

Tiun, sortant de sa torpeur, se releva brusquement, couru vers la porte, et, lança un dernier regard à son père. Ce qu’elle vit lui glaça le sang. Un homme venait d’approcher de son père, et la regardait. Tiun n’attendit pas plus longtemps pour courir. Elle sortit de la maison, fonçant à travers les rue d’Al-Chen. La plupart des gens étaient couchés à cette heure-ci, et elle ne pouvait compter sur aucune aide. D’ailleurs, pourquoi courait-elle ? Il suffisait de donner les sphères graphes. Il était inutile de risquer sa vie ! Elle n’avait qu’à… Elle esquiva une dague lancée sur elle, qui continua sa course avant de se ficher dans un étal. Tiun jeta un regard en arrière, et accéléra encore. Les hommes étaient derrière elle ! Inutile de penser à se rendre, ils n’avaient pas l’air d’avoir une once de pitié pour elle. Tournant dans une ruelle, elle s’arrêta... une impasse. Elle était fichue !
Les attaquants l’avaient comprit, ils ne couraient plus, marchants dans sa direction, assurés de leur victoire. L’un d’eux s’approcha, doucement d’elle, une épée sinueuse à la main. S’agenouillant devant elle comme devant une enfant, il tenta de sourire amicalement, ce qui n’eut pour effet que d’effrayer encore plus Tiun. Il lui dit d’une voix douce :


« Dis moi Tiun, tu veux subir le même sort que ton père ? Il est mort. Tout ça pour protéger ces sphères graphes. Nous ne voulions pas en arriver là, mais il ne nous a pas laissé le choix. Tu es plus maligne que lui n’est-ce pas ? Alors donne-nous ces sphères graphes, et nous partons, tu n’auras pas à en souffrir. »

Des larmes commencèrent à rouler sur les joues de Tiun. L’homme avait raison, ça ne valait pas le coup de mourir pour ces pierres. Elle commença à tendre la bourse vers lui, mais avant qu’il ne la prenne, une flèche siffla dans sa direction, et il dut sauter en arrière pour ne pas se faire transpercer. En haut du toit, se trouvait Astra, un arc à la main, une flamme dans le regard, et elle dit au mercenaire d’une voix dure : « Ne t’approche pas de ma sœur, mercenaire ».

Une impasse, oui. Mais pas qu’au sens physique du terme. Une impasse, car si l’un des deux camps tente de bouger, il risque de le payer au centuple.

« - Je suis surpris de voir que tu es enfin sortie de ton nid, je pensais que tu serais encore en train de parler au vent ! Les marchombres sont donc capable d’agir ?
- Et toi ? T’attaquer à une petite fille ? Les mercenaires n’ont donc aucune fierté ? Vous êtes si peu courageux que vous devez être plusieurs pour reprendre une bourse à une enfant ? »


L’insulte fit blêmir le mercenaire, qui recula encore de quelques pas, et soudain couru, évitant la flèche d’Astra, et sauta sur le mur, crocheta une prise, et après une escalade rapide et dangereuse, il parvint au sommet du bâtiment, et fit face à Astra. Un sourire mauvais, éclairé par la lune, s’afficha sur son visage. Chaque mercenaire était concentré sur l’affrontement qui avait commencé. C’est le moment que Tiun utilisa. Après une brève inspiration, elle couru rapidement, échappa aux mercenaires, mais ne put éviter une estafilade sur sa jambe, faite par la pointe d’une épée. Courant sans interruption, elle savait pourtant qu’elle n’irait pas loin, sa blessure la gênait, et l’empêchait de courir au maximum de ses capacités. Pendant ce temps sur le toi, le mercenaire tourna la tête, et laissa échapper un cri de rage en voyant Tiun s’échapper, suivit d’un cri de douleur quand Astra lui envoya son pied dans la poitrine, et le fit tomber du toit. En moins d’une demi-seconde, le mercenaire sortit des griffes d’escalade, et s’accrocha au mur, avant de ralentir sa chute. Astra commença à poursuivre les mercenaires, qui poursuivaient Tiun, qui fuyait. Celle-ci sprintait en permanence, courant dans la rue, tentant d’échapper à ses poursuivants. Néanmoins, sa course faiblissait de minute en minute, et les mercenaires commencèrent à la rattraper. Au bout de plusieurs minutes de course, ponctuées d’esquive de lancer de couteau, de coups d’épée, elle parvint en vue du palais. Alors qu’elle s’apprêtait à héler les gardes, un des mercenaires lui lança un couteau dans la jambe. Tiun s’écroula au sol, et tout se passa très vite. Le mercenaire à l’épée sinueuse s’approcha rapidement. Elle se retourna vers lui, tenta de fuir en rampant au sol, puis le mercenaire leva son arme, et d’un mouvement fluide, expert, perfectionné au rythme des meurtres qu’il a commit, il traça un trait de feu profond dans la poitrine de Tiun, de son épaule gauche à sa hanche droite. Tiun hurla, et son cri décrut lentement, tandis que l e tueur ramassa sa bourse de sphère graphes, sortit de sa poche une bille bleue, puis disparu. Un à un, ses compagnons firent de même, et Astra arriva quelques instants avant que le dernier des mercenaires ne s’évapore dans l’air et disparaisse. Puis se fut le trou noir…


Un an a passé depuis l’attaque des mercenaires, Tiun ne survécut que grâce à l’intervention miraculeuse d’un rêveur du palais d’Al-Chen. Elle ne garda de ses blessures que la cicatrice sur sa poitrine, mais plus encore que son corps, son cœur était brisé. Sa mère avait été tuée dans l’attaque des mercenaires, et son père également. Astra avait pu sauver sa sœur en l’emmenant au rêveur du palais rapidement, mais ses parents n’eurent pas cette chance. Les sphères graphes avaient été volées, et se fut Astra qui reprit la fortune de son père. Elle s’occupa de sa sœur, l’aidant du mieux qu’elle put, tentant de mettre un peu de baume sur ses souffrances. Plus l’année avançait, moins Tiun rigolait. En tout cas, elle n’a plus jamais rit avec quelqu’un d’autre que sa sœur. Celle-ci voyait bien que sa sœur avait besoin d’un guide, de quelqu’un pour l’aider à ordonner le chaos qui régnait en elle.
C’était le printemps, Tiun avait 17 ans, et regardait le ciel dans le jardin. Elle s’était assise pile à l’endroit ou Corbac avait commencé à guider sa sœur 6 ans plus tôt. Astra la regardait depuis la porte, voyant la souffrance qui s’instillait en elle, comme un poison. Elle s’approcha de Tiun, et traça dans la terre une poésie.


Sentiments empoisonnants l’esprit

Souvenir tuant ce qui reste du cœur

Souffrance


« J’aimerais t’aider Tiun… »
Une phrase
« Comment ? »
Un mot.
« En guérissant la souffrance en toi… »
Une réponse.
Tiun tourna son visage vers sa sœur, ses yeux embués de larmes. Et d’espoir. Une possibilité s’ouvre à elle.
« En t’aidant à ordonner le chaos en toi. L’académie peut t’y aider. »
Une direction à prendre.

A peine 1 jour plus tard, Astra emmena Tiun devant l’Académie, lieu de formation des novices marchombres. Lieu d’apprentissage de l’harmonie, de la paix et du respect.
Astra veut retrouver sa sœur. Tiun tente de retrouver son cœur.



Où avez-vous connu le forum ? Grâce à l'un de vos partenaires, "La voie des Marchombres"

Présence sur le forum : Je dirais 4-5/7, bien que selon le boulot que j'ai, ça peut varier.


Dernière édition par Tiun Lerutan le Mer 22 Fév 2017, 10:24, édité 2 fois (Raison : oubli (tout petit, vraiment tout tout petit))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rilend Ansakh
Admin
avatar

Nombre de messages : 712
Citation : ...
Date d'inscription : 18/03/2009

Feuille de personnage
Age: 34 ans
Greffe: Absorption des coups
Signe particulier: Sa dague fétiche, Talisman. Bien dissimulée sous les cheveux, une cicatrice à l'arrière du crâne suite à une commotion cérébrale. Un pendentif rond, en nacre. Elle se transforme en Panthère noire.

MessageSujet: Re: Une personne tente de retrouver son coeur [Tiun Lerutan]   Mer 22 Fév 2017, 08:05

Hello !
Pour moi c'est pas mal, même pas mal du tout, même validable...j'attends juste l'avis d'un second admin =)

__________________________________________

*Parce que la panthère en toi peut être apprivoisée
Parce que le plus grand des trésors est la liberté.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiun Lerutan
Groupe Manz
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 19/02/2017

Feuille de personnage
Age: 17
Greffe: Non
Signe particulier: Cicatrice de l'épaule gauche jusqu'à la hanche droite, et un collier fait d'une sphère graphe rouge rubis que Tiun ne quitte jamais.

MessageSujet: Re: Une personne tente de retrouver son coeur [Tiun Lerutan]   Mer 22 Fév 2017, 10:23

Aaaaah ! Enfin quelqu'un qui me remarque ^^ Merci d'avoir pris le temps de me lire
J'attends la réponse d'un autre admin avec impatience !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Jol
Groupe Geko
avatar

Nombre de messages : 103
Citation : "Vis comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre toujours"
Date d'inscription : 31/12/2014

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Il connaît le Domaine comme sa poche/ Il avait un frère jumeau

MessageSujet: Re: Une personne tente de retrouver son coeur [Tiun Lerutan]   Mer 22 Fév 2017, 13:36

Hey ! Jolie fiche ! Bienvenue à toi Very Happy

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiun Lerutan
Groupe Manz
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 19/02/2017

Feuille de personnage
Age: 17
Greffe: Non
Signe particulier: Cicatrice de l'épaule gauche jusqu'à la hanche droite, et un collier fait d'une sphère graphe rouge rubis que Tiun ne quitte jamais.

MessageSujet: Re: Une personne tente de retrouver son coeur [Tiun Lerutan]   Mer 22 Fév 2017, 15:12

Merci beaucoup, Seth ! Joli avatar ! (c'est pas Tyler Posey ?) Au plaisir de te revoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin
avatar

Nombre de messages : 4337
Citation : Verba volant, scripta manent : les paroles s'envolent, les écrits restent...
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: Une personne tente de retrouver son coeur [Tiun Lerutan]   Mer 22 Fév 2017, 22:31

Yo Tiun ! Pour moi tout est bon, mais tu dois activer ta fiche de personnage (dans ton profil) et ensuite, nous te validerons ! Wink

__________________________________________

Marchombre. Un souffle, un geste, un élan de vie. Un formidable amalgame entre liberté et harmonie.

Vous. Moi…




Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiun Lerutan
Groupe Manz
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 19/02/2017

Feuille de personnage
Age: 17
Greffe: Non
Signe particulier: Cicatrice de l'épaule gauche jusqu'à la hanche droite, et un collier fait d'une sphère graphe rouge rubis que Tiun ne quitte jamais.

MessageSujet: Re: Une personne tente de retrouver son coeur [Tiun Lerutan]   Mer 22 Fév 2017, 23:42

Parfait ! J'attendais que vous donniez votre accord !
(à vrai dire, je viens de le faire quand j'écris ce message ! ^^)
J'attends la validation !

PS : ah, et bonjour à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erhan Arfas
Groupe Kabay
avatar

Nombre de messages : 82
Citation : "Je suis désabusé, fatigué. Car nos efforts semblent invariablement nous conduire vers la même chose : Le Chaos." Ezio Auditore da Firenze
Date d'inscription : 23/06/2016

Feuille de personnage
Age: 20
Greffe: Non
Signe particulier: Cicatrice près du coeur. A des visions de son amie d'enfance. Porte la chaînette de celle-ci autour du cou.

MessageSujet: Re: Une personne tente de retrouver son coeur [Tiun Lerutan]   Jeu 23 Fév 2017, 10:59

Bienvenue à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiun Lerutan
Groupe Manz
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 19/02/2017

Feuille de personnage
Age: 17
Greffe: Non
Signe particulier: Cicatrice de l'épaule gauche jusqu'à la hanche droite, et un collier fait d'une sphère graphe rouge rubis que Tiun ne quitte jamais.

MessageSujet: Re: Une personne tente de retrouver son coeur [Tiun Lerutan]   Jeu 23 Fév 2017, 11:21

Merci ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin
avatar

Nombre de messages : 4337
Citation : Verba volant, scripta manent : les paroles s'envolent, les écrits restent...
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: Une personne tente de retrouver son coeur [Tiun Lerutan]   Jeu 23 Fév 2017, 15:40

Et bien, Tiun, te voilà novice parmi les Marchombres du forum ! Very Happy Tu fais partie du groupe Manz. Lou Ril'Fairy est ton maître et, de source sûre, je peux t'affirmer qu'elle postera bientôt le premier cours (tu en seras bien sûr informé).

Voilà, tu peux désormais Rper ! Amuse-toi bien ! Razz

__________________________________________

Marchombre. Un souffle, un geste, un élan de vie. Un formidable amalgame entre liberté et harmonie.

Vous. Moi…




Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiun Lerutan
Groupe Manz
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 19/02/2017

Feuille de personnage
Age: 17
Greffe: Non
Signe particulier: Cicatrice de l'épaule gauche jusqu'à la hanche droite, et un collier fait d'une sphère graphe rouge rubis que Tiun ne quitte jamais.

MessageSujet: Re: Une personne tente de retrouver son coeur [Tiun Lerutan]   Jeu 23 Fév 2017, 18:34

MERCIIIIIII !!!!
Je commençais à être en manque ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une personne tente de retrouver son coeur [Tiun Lerutan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Personne ne peut fuir son coeur. C'est pourquoi il vaut mieux écouter ce qu'il dit. [Vaas-Kate]
» Personne ne peut fuir son coeur... (Maëlys)
» FROLIC BB JACK RUSSEL 11 MOIS (49) asso COEUR SUR PATTES
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: Entre nous :: Fiches de présentation-
Sauter vers: