AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Présentation de Theia Locklear

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Présentation de Theia Locklear   Mar 17 Oct 2017, 07:46

Présentation de Theia Locklear
Identité
Nom : Locklear
Prénom : Theia
Age : 19 ans
Camps:Envoleur
Particularités :A été élevée par un Thül, des pupilles d'un gris argenté, un fort accent et une facilité née de l'habitude à la vie et les déplacements forestiers, ayant appris à se battre avec un Thül qui ne retenait pas ses coups, Theia as développé une endurance plus que anormale pour une alavirienne de sa taille.
Lieu de naissance : Inconnu, a été élevée au nord du Lac Chen, en bordure de la forêt.
Descriptions
Famille : Ma mère, je la connais pas.

Pourquoi je commence par elle vous dites? Simple, elle a au moins eu la décence de m'abandonner à des Thüls en personne. Mon père, lui, je sais même pas s'il était vivant ou mort, à l'époque, encore moins aujourd'hui.

Ma vraie famille, de toute façon, c'est mon père, mon VRAI père, celui qui m'as pas abandonnée.

Je suis la fille de Theran Locklear.

Et je suis une Thül..!


Caractère : Theia croit, d'abord et avant tout, en elle même.

Toutes ses croyances sont basées sur cela, par conséquent, elle as de la difficulté à adopter les croyances en la dame et le dragon, pour elle, la seule chose sur laquelle elle a toujours et pourras toujours compter, c'est elle même et son père, et comme Theran est emprisonné, la jeune femme se retrouve avec comme seul recours ses propres capacités.

Au cours des années, afin de lui apprendre un respect d'elle même, de la vie et des autres qui est nécessaire, selon lui, à la vie sauvage ''en harmonie'' avec la nature, Theran a appris à sa fille adoptive que chaque être humain, chaque animal, chaque plante, est une divinité plus ou moins importante...

...Mais bien sur, sa fille est la plus importante de toutes ces déités.

Theia est un électron libre, elle déteste que quiconque ait un pouvoir sur elle et elle est prête à tout pour gagner la même force qui a permis à son père adoptif de se lever contre toute la communauté Thül en rébellion et survivre à leur riposte.

Le seul respect qu'elle veut, c'est celui là même qu'elle désire plus que tout mériter.

Bien qu'elle ait un certain talent en matière d'archerie, elle ne l'a pas développé beaucoup, préférant la chasse dangereuse de prédateurs à celle de créatures plus inoffensives, son père lui a néanmoins inculqué l'art des trappeurs, bien qu'elle désire améliorer chacun de ces points à certains degrés et que ses pièges sont rudimentaires.


Physique :Née d'une mère Alavirienne, Theia est petite, particulièrement puisqu'elle dit à qui veut l'entendre, et à ceux qui ne veulent pas, qu'elle est Thül.

La seconde chose, parfois la première, qui frappe, ce sont ses yeux. En partie la raison pour laquelle les Thüls ne voulaient pas tous d'elle, un tel trait n'étant pas particulièrement bien vu chez certains des plus conservateurs et traditionalistes d'entre eux.

Ses vêtements sont cependant adaptés à couvrir ces deux particularités plutôt bien, un mélange de soies et de cuirs, ses vêtements favoris sont un cadeau de son père Theran, confectionnés par celui-ci afin de la faire passer aussi inaperçue que possible sans entraver ses mouvements, une capuche un peu longue sur le devant suffisant à couvrir son regard sans lui bloquer la vue, la protégeant par la même occasion du soleil. Des brassards de cuir et des gants sans doigts lui permettant par la même occasion une certaine habileté de combat et d'escalade.


Accessoires et AnimauxUn couteau d'os et une cape de voyage en peau de loup ne la quitte jamais, une épée et une hache, armes de prédilection du clan Thül de son père et, par conséquent, d'elle même, ne la quittent jamais non plus.

Elle transporte aussi quelques armes secondaires, tel une dague additionnelle, en acier, et quelques couteaux de lancer.
Histoire

Je m'appelle Theran Locklear.

Je suis un Thül de taille respectable, ami du chef de guerre Märn Eaghan, cousin éloigné d'un autre chef de guerre nommé Qark.

De toute ma vie, je n'avais pas pris de décisions vraiment importante, content de suivre mon chef dans ses choix, jusqu'à ce jour fatidique où une femme, inconnue de tous, est venue et nous as confié sa fille.

Märn, comme la plupart des guerriers, étaient de l'avis pragmatique. C'est pas une Thül, donc c'est pas notre problème, donc on as qu'à la laisser là, dans son panier avec sa couverture. Soit elle crève de faim, soit quelqu'un la trouve.

Comme nous étions en pleine expéditions en terres peu visités, il aurait donc appliqué la ''merci'' de la tuée sur place pour lui épargner une mort plus douloureuse.

Les Thüls sont un peuple fier, dur, forgé dans le feu des combats dans l'acier des traditions et de millénaires de pratique. Mes parents m'ont appris peu de choses, laissant le monde m'apprendre le reste.

Mais personne ne m'as jamais appris à tué les enfants ou les innocents, ni à rejeter une potentielle guerrière.

Remettre en question la décision de son chef de guerre est un acte de grand déshonneur, le menacé encore pire.

Le pire acte possible, outre le meurtre, consiste en levé son arme contre son chef.

Je suis un guerrier Thül.

Et quand la hache de Märn Eaghan descendit dans un arc de mort vers le panier contenant le poupon, ce fut mon arme déshonorée qui l'arrêta. Ma voix profane qui le menaça s'il osait lever la main sur cette enfant. Mon bras hérétique qui donna le coup d'épée lui tranchant la tête quand il eu émit sa sentence inexorable.

Je me nomme Theran Locklear, et ceci est mon histoire.

Once I was seven years old my momma told me :
''Go make yourself some friends or you'll be lonely''
Once I was seven years old...

...It was a big big world, but we thought we were bigger,
Pushing each other to the limits, we were learning quicker...


Dit papa, pourquoi on as pas le droit d'approcher et de parler aux gens de la tribu qui se pointe tout les ans?

Je soupire, déposant ma hache aux côtés de la grosse pile de bois que ma fille adoptive tente tant bien que mal de corder plus vite que je ne le coupe, enfin, elle tentait, avant de s'arrêter pour une de ses questions.

Elle parle peu, pour une enfant de son âge, mais comme d'habitude, elle ne parle pas pour rien, sa question est pleine de sens et demande une réponse approfondie.

Une réponse que je ne suis pas prêt à lui offrir, pas encore.

Elle me regarde du haut de ses sept ans, les bras croisés comme si c'était elle la géante et moi l'enfant qui devrait être intimidé, je lui sourit malgré moi alors même que je vois la ''Tribu'', mon ancien groupe, passé sur le chemin, avec une caravane plus loin derrière.

Quelques un nous observent une seconde, la plupart avec de la haine dans les yeux, même les enfants, si rare dans ce genre de groupe, qui les accompagnent nous observent avec la même rage.

Et ma fille leur renvoi bien, ne cherchant pas pour une seconde à se cacher.

Je m’apprête à lui répondre quand j’aperçois un des garçons attraper une roche grosse comme son poing et sourire méchamment. Je vois d'ici la scène et tente de courir dans le chemin avant que le projectile n'atteigne mon enfant, bien que je sache que je vais arriver trop tard.

Pourtant, elle me vois, se retourne, aperçois la roche...

...Et l'attrape au vol.

Comme ça, comme si c'était normal, ta-dam que j'ai une belle pierre! Elle l'observe une seconde... Puis la lance droit vers le gamin, qui la prends en pleine tronche.

Une partie de moi est fière.

L'autre, complètement livide.

Un des guerriers se retourne vers nous et tire son épée en faisant un pas vers ma fille, probablement le père de ce petit sauvage.

J'attrape ma hache de guerre et me place devant elle, les mains sur la tête de mon arme dans un message clair. L'homme hésite une seconde, grince des dents, puis retourne avec son groupe en rangeant son arme. Je soupire en mettant un genou en terre, observant ma fille qui tente de cacher sa main. Je l'ouvre délicatement, découvrant une vilaine coupure, probablement faite en attrapant cette roche, et je commence à la soigner avec quelques herbes et un bandage tout en lui rappelant la seule explication que je lui donne pour cette haine.

N'oublie jamais ce que nous sommes, Theïa, nous sommes des exiles, et ce ne sont pas une tribu, mais bien une bande de guerre, je te l'ais déjà dit...

Elle croise les bras à nouveau en me regardant droit dans les yeux, un sourcil relevé, non satisfaite de la réponse.

Non papa, c'est une tribu, parce qu'ils ne sont que des sauva--

Elle ne termine pas sa phrase, je ne l'ais pas frappé fort, à peine assez pour faire bouger sa tête, pourtant elle porte la main à sa joue avec des yeux pleins d'incompréhension et de larmes en me fixant.

Soit respectueuse, Theïa, je t'ai déjà dit que ce ne sont pas des sauvages, il s'agit là de nos frères et sœurs, de notre race, qu'ils aiment ça ou non, que tu aime ça ou non, nous sommes tous Thüls.

Mon regard s'attendrit alors que je déplace légèrement sa main, observant sa joue même pas rouge, et applique un onguent comme s'il y avait la plus vilaine blessure au monde, ce qui n'est pas faux.

La blessure du cœur, c'est la plus grande qui existe.

Menteur.

J'ouvre grand les yeux en l'observant. Elle as toujours été rebelle, mais jamais au grand jamais ma fille n'oserait ne serait-ce que sous-entendre quelque chose d’irrespectueux à mon égard... À moins de se sentir profondément trahie.

Tout les enfants de la caravane, tout les Thüls, sont plus grands que moi! J'ai la taille d'un alavirien! T'es qu'un menteur et un tricheur, t'arrête pas de dire que je suis ton égale et tu ose même pas me dire que je ne suis pas Thül!

THEÏA!

Trop tard, elle s'est déjà enfui en courant, je tente de la suivre, mais elle passe dans le bois non loin et utilise les chemins les plus bas, que seul une petite sourie comme elle pourrait suivre rapidement. Je soupire donc et sort l'épée courte que je traîne avec moi, plus une machette qu'autre chose depuis que j'ai quitté la bande, et me prépare à de longues recherches... Et à une longue conversation.

Je voulais garder ma fille pour moi tout seul, ne pas lui avouer la terrible vérité, la voir encore me regarder avec de grands yeux plein d'admiration, l'entendre dire ''Mon papa c'est le meilleur''... Mais il est temps de répondre à ses questions. Advienne que pourra.

Pourtant, je la trouve plus rapidement que je le pensait, elle est là, à peine trente mètres plus loin qu'où je l'avais perdue de vue, assise en tailleur, boudeuse, et je m'assoie à ses côtés en commençant. Elle as droit de savoir la vérité, me dis-je en parlant, un poid se levant de mes épaules et un autre, plus lourd le remplaçant... Aujourd'hui, peut-être que je vais perdre pour de bon la confiance de ma fille, après tout, je suis un traître et un meurtrier...

Pourtant, à la fin de mon récit, elle me sourit et sèche ses larmes du revers de ses petites mains... Puis me surprends encore une fois quand elle me dit enfin ce qu'elle en pense.

J'le savais bien, que c'était mon papa le plus fort..!

By eleven smoking herb and drinking burning liquor,
Never rich so we were out to make that steady figure,
Once I was eleven years old my daddy told me :
''Go get yourself a wife or you'll be lonely''
Once I was eleven years old...

Je tourne, les yeux sur ma proie. Le loup qui menaçait, avec son petit groupe de cinq, ma vie et celle de ma fille en chassant le peu de gibier que nous avons me fixe en grognant. J'entends l'autre loup, plus petit, derrière moi qui grogne aussi.

S'ils m'attaquent tout les deux à la fois, je vais avoir du mal, me dis-je... Puis j'entends celui derrière moi s'élancer pour me prendre en traître alors même que l'alpha charge devant, je ne pourrais pas arrêter les deux à la fois, ma seule chance c'est de tuer le plus petit d'abord et espérer que l'alpha ne touche rien de trop vital avec sa première morsure dans mon dos, donc je me retourne, bloquant une mâchoire puissante de ma hache et me préparant à la douleur dans mon dos, qui ne vient pas, je n'entends que le grincement de dents sur du métal... Et merde je lui avais pourtant indiqué de rester loin et de n'utiliser que son arc SI elle avait une ouverture..!

Je repousse la bête devant moi dans un grognement, puis lance ma hache dans un arc expert qui l'attrape en plein saut, le tuant sur le coup ou presque, il gémit par terre, dans son sang, incapable de se relever, et je lui donne le coup de grace.

Puis je me retourne pour sauver mon enfant...

...Et trouve Theïa, par terre, le loup sur elle, en train de tenter de la mordre alors qu'elle bloque chaque assaut avec son épée, puis elle sort sa dague et, d'un mouvement très rapide et précis, l'enfonce jusqu'à la garde dans la tête de l'animal qui gémit une fois puis tombe sans vie, sur elle de tout son poid.

Quand je soulève la bête, elle inspire profondément, les bras couverts de griffures et me sourit de toute ses dents.

Je soupire, encore, et lui tends la main pour l'aider à se relever, cette gamine me donne plus de cheveux blancs que l'âge..!

Je ne la gronde pas, à quoi bon, elle n'écouterait pas, et place les deux loups ''Beta'' sur mes deux larges épaules... Elle m'observe, curieuse.

Ta proie, tes gains, ton travail.

Elle est perplexe une seconde, puis son visage s'illumine comme un gamin des villes le matin de son anniversaire. C'est la première fois que je la laisse garder ses prix pour elle toute seule... Mais elle l'as bien méritée, à onze ans, même moi j'aurais plus hésité qu'elle avant de m'attaquer à un tel loup. Peut importe ce que les autres pensent, cette gamine est bien plus Thül que bien des géants.

Bon, elle as l'air de vraiment galéré à porter le poids de sa prise...

...Mais en vraie Thül, elle ne se plaint pas une seconde.

Il est temps de rentrer cher nous, me dis-je en marchant à ses côtés, je lui demanderais bien ce qu'elle va faire de la peau de cet animal si majestueux, mais je connais déjà la réponse... Une cape de voyage . Elle n'arrête pas de parler du jour où nous allons partir ensemble pour explorer le monde et je dois avouer que j'y pense sérieusement, quand elle auras dix huit... Non, dix neuf ans, nous partirons tout les deux.

Ça me laisse huit ans pour lui apprendre tout ce que je sais sur les voyages, elle sait déjà lire les étoiles et le ciel et elle est pas si mal en combat, comme elle vient encore de le prouver. Je lui ébouriffe les cheveux d'une main, ce qui la fait rigoler, puis je prends une gorgée du whisky que je traîne toujours avec moi, une des rares denrées achetée aux marchands des caravanes qui veulent bien parler à des exils Thüls en échange de fourrures et d'autre denrées de la région.

Elle est jeune, trop selon certains, pour boire, mais c'est une nécessitée, dans la région, autant pour se réchauffer que pour se donner un regain d'énergie. De toute façon, comme disait mon père, ''C'est pas l'alcool qui va tuer un Thül!''.

They came for him one winter's night,
Arrested, he was bound.
They said there'd been a robbery,
His crossbow had been found.

Once she was nineteen years old, her story got told,
Before the morning sun, when life was lonely,
Once she was nineteen years old …

Je prépare mes sacs de voyages, m'assurant une dernière fois de ne rien laisser, dans la maison, de nécessaire... Dire que ça fait plus de dis sept ans que je n’ai pas fais de voyage... Ma fille est complètement fofolle, un vrai feu follet qui court partout, surexcitée d'enfin partir en voyage avec moi. Elle court ici et là, attrapant sa cape de voyage en peau de loup, souvenir d'il y as maintenant huit ans, je vous paris qu'elle est contente que je lui ais fait trop grande pour l'époque, maintenant, et le poignard d'os venant de la même source qu'elle traîne partout, l'attachant à sa jambe, puis observant pour la centième fois le tranchant de son épée et de sa hache pour s'assurer qu'ils sont au point.

Moi je l'observe elle une seconde... Elle est fichtrement belle, avec quelque défauts bien sûr, deux-trois cicatrices sur les épaules ou entre les omoplates, un front que certains diraient un peu trop large, ou un peu trop petit peut-être? Des muscles un peu trop développés pour les gens de la ville, aussi, mais moi, je trouve que c'est justement tout ça qui la rends parfaite. C'est ma princesse et je compte bien profiter de chaque moments de ce voya-- Tient, on frappent à la porte. Elle semble aussi surprise que moi, nous avons pourtant prévenus les marchands.

Pourtant, quand j'ouvre la porte, c'est des hommes armés, en armure, qui attendent derrière. Je soulève un sourcil, qu'est-ce qu'ils nous veulent? Nous sommes pourtant assez loin de la ville pour ne pas être sur leurs terres...

Êtes-vous Theran Locklear?

C'est moi oui, que puis-je faire pour vous?

Au nom de l'empereur, vous êtes en état d'arrestation pour vol et tentative d'assassinat. Veuillez présenter vos mains pour être menotté ou nous devrons user de force.

Il doit bien y avoir un bataillon complet... Je grince des dents, évidement je n'ai rien fait, mais qui diable pourrait le prouver..? Ma fille? Ils m'accuseraient probablement de kidnapping, ces saligots..!

J'entends justement Theïa tiré sa lame de son fourreau, je sais que le garde devant moi ne l'as pas entendue, elle est silencieuse, la petite, alors je fait la seule chose sensée...

...Je sauve la vie de ma fille.

Donnez moi une minute s'il-vous-plais, j'ai une invitée, je voudrais lui expliquer la situation moi même, vous pouvez entourer la maison si vous le souhaitez...

Il hésite une seconde, semble agacer, puis lève trois doigts pour m'indiquer le temps qu'il me donne et je hoche la tête... Trois minutes, ce n'est pas beaucoup, mais ça devras suffire. Je ferme la porte et me retourne, mettant un genou en terre pour être à la hauteur de ma fille et lui caresse le visage, elle semble méfiante.

Écoute moi bien, chérie, je n'ai pas beaucoup de temps. Il y as eu un malentendu et papa va devoir partir pour un moment... Je suis accusé de vol et de tentative de meurtre.

MAIS C'EST N'IMPORTE QUOI!

Shh, je sais, ma petite sourie, je sais, mais je n'ai aucune façon de me défendre... Et je crois qu'on m'as piégé, peut-être un membre de ma vieille bande, encore haineux de ma traîtrise. Mais ne t'inquiète pas, je ne risque pas ma vie dans cette histoire, je connais les lois de l'empire, ce ne seras que la prison...

Elle croise les bras agacée, ses yeux à la fois tristes et rageurs.

Combien de temps..?

… Si je me souviens bien, ensemble ça va chercher dans les quinze ans, peut-être dix si j'ai un vrai procès.

Elle est sur le point d'exploser de rage, de proposer de se jeter dans le tas, je le vois.

Alors je la serre fort, fort contre moi... Et je l’assomme en m'excusant.

Je soulève son corps inconscient et la place sur son lit, non loin de son sac de voyage, puis sort de la maison, ouvrant la porte juste comme le soldat s'apprête à frapper.

Je verrouille la porte pour la sécurité de ma fille dont ces hommes ignorent probablement l'existence, puis place la clef dans ma poche et tends mes mains à l'homme.

Je suis prêt.

Et votre invitée..?

Elle prépare ses affaires... Disons qu'elle n'était pas présentable.

L'homme renifle, puis hausse les épaules, après tout, c'est moi, qu'il doit ramener... Nous avons attendus huit ans pour ce voyage... Il semble qu'il doive en attendre encore une dizaine.

They marched him to the station house,
He waited till the dawn.

And as they led him to the docks,
He knew that he'd been wronged.

Je m'éveille en sursaut, avec un mal de crâne de chien, puis je me lève et regarde tout autour... Non... Il est partit..? Avec les soldats..?

Je regarde par la fenêtre, puisque j'entends des voix, sans faire de bruit et sans me faire voir.

Ça apprendras à ce sauvage! Sérieusement, ils ont étés trop mous! Que dix ans et une perte de sa propriété, moi je l'aurait foutu sur le bûché, ces gens doivent apprendre leur place..!

Je sers les poings de rage... Ces salopards ont emprisonné mon père, un innocent! C'en est trop, me dis-je, j'attrape mes affaires, puis je vais le chercher! Je tire donc sur mon épée et un bout de parchemin glissé dans le fourreau en tombe, je le soulève, le déplie, et le lit doucement, reconnaissant tout de suite l'écriture de mon père.

Theïa,
Je sais que tu dois être en colère,
Que tu ne comprends pas pourquoi je t'ai laissée ici.
Mais tu dois comprendre que dix ans, pour moi, ce n'est rien.
Tant que toi, tu es libre, tant que tu es là, dehors, à te battre, à rire, à vivre,
Je ne suis pas prisonnier. Car une partie de moi vit et vivra toujours en toi, ma fille.
N'oublie jamais qui tu es, Theïa Locklear.
Tu es une guerrière Thül.
Et tu restera toujours ma petite sourie.

Theran, ton père.
P.S. : Ne me cherche pas et ne tente pas de me libérer...
Je ne veux rien de plus que ta liberté et, par elle, je trouverais la mienne.
Je ne t'oublierais pas et je survivrais, ici bas, en attendant de te retrouver.
Un homme à qui je fais confiance as porté ce mot jusqu'à toi, je sais qu'il te trouveras.
Ma sentence est de dix ans, quand elle seras terminée, je te fais deux promesses.
La première, nous irons faire ce voyage qu'on attendait tant.
La seconde, je te retrouverais, où que tu sois,
Et je te prendrais une fois de plus dans mes bras...

Je t'aime, ma fille.

Over the hills and far away,
For ten long years he'll count the days.

Over the mountains and the seas,
A prisoner's life for him there'll be.

Je sors du passage secret que mon père as construit... Et dire que je le croyais paranoïaque, à dire qu'un tunnel sous terrain secret pourrait être utile, un jour...

Quand je me lève, j'époussette mes genoux puis observe un instant la scène. Les soldats paniquent en tentant d'arrêter l'incendie qui s'est déclaré dans notre maison. Le Whisky que j'ai utilisé comme accélérateur semble bien fonctionner, la baraque est déjà entièrement flambant et un des soldats paniqués monte sur son cheval pour se diriger vers la ville, probablement chercher un de ces ''dessinateurs'' dont papa m'as si souvent parlé.

Moi je me retourne et commence à marcher.

Je ne sais pas où je vais, je ne sais pas ce que je vais y faire...

...Mais j'y serais pour dix ans avant de revenir.

Je me nomme Theïa Locklear, et ceci est mon histoire.
Derrière l'écran
J'ai connu le forum :Autre
Présence sur le forum : de 3 à 5 /7
Revenir en haut Aller en bas
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 1066
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 29 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: Présentation de Theia Locklear   Mar 17 Oct 2017, 16:10



Moi comme je t'avais déjà dit, tout me semble bon et cohérent et j'aime beaucoup le personnage :3 Du coup, je te valide petit nem ! Very Happy Bon là je peux pas te mettre dans ton groupe, donc quand Ri ou Syn passera, elles pourront le faire !
Lëroya est contente d'avoir une apprentie siffle

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syndrell Ellasian
Admin
avatar

Nombre de messages : 4453
Citation : "Nom d'une chiure de mouche qui louche !" [Syndrell Ellasian]
Date d'inscription : 05/04/2010

Feuille de personnage
Age: 29 ans
Greffe: Lame qui sort de chaque avant-bras
Signe particulier: Syndrell sait lire sur les lèvres

MessageSujet: Re: Présentation de Theia Locklear   Mar 17 Oct 2017, 19:02

Pfiou.

Cet avatar. Ce personnage. Ce caractère de cochon qui s'annonce. Cette fiche. Elle m'intrigue depuis un moment cette graine de Thül, j'espère bien la croiser rapidement au détour d'un petit Rp !

Je valide, bien entendu. Et heu, je fais de mon mieux pour que ça ressemble à quelque chose (groupe, couleur, toussa toussa) ! Very Happy

__________________________________________

Murmure dans le vent
Qui file sur les toits
Marchombre



Spoiler:
 

(Wëlle, merci... tout simplement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiun Lerutan
Groupe Manz
avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 19/02/2017

Feuille de personnage
Age: 18
Greffe: Non
Signe particulier: Cicatrice de l'épaule gauche jusqu'à la hanche droite, et un collier fait d'une sphère graphe rouge rubis que Tiun ne quitte jamais.

MessageSujet: Re: Présentation de Theia Locklear   Mer 18 Oct 2017, 19:23

Heeeeeey !! J'adore cette diablesse !!! C'est bizarre, mais le style d'écriture me rappelle un certain barde, Narek ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darwen Ehsoleim
Groupe Kihux
avatar

Nombre de messages : 411
Citation : Ecrire. Non pas une lettre, ni même un journal intime. Non. Simplement écrire. Comme on respire. Pour vivre. (Les Âmes Croisées)
Date d'inscription : 16/01/2013

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Se métamorphose en un loup à la fourrure gris sombre ; des cicatrices plus ou moins visibles sur tout le corps ; claustrophobe

MessageSujet: Re: Présentation de Theia Locklear   Jeu 26 Oct 2017, 15:32

Bon. J'ai enfin pris le temps de lire cette nouvelle fiche, et, franchement, je suis contente de voir que tu as enfin laissé sortir cette graine de Thülle ! Cette petite nouvelle de Thëia me plaît ! Very Happy Et j'aime bien la façon dont tu es passé du point de vue de son pôpa au sien ^^

__________________________________________


Loup:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaia Tendor
Groupe Nudii
avatar

Nombre de messages : 426
Citation : Tout ce que tu ne prends pas ne t'appartient pas de droit
Date d'inscription : 10/05/2013

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Eden, son chat en pleine croissance; ne sait ni lire ni écrire

MessageSujet: Re: Présentation de Theia Locklear   Jeu 26 Oct 2017, 22:43

Theia Locklear. You... have silver eyes


__________________________________________


Erwan et Ella se sont penchés sur mon cas, merci à eux!


Eole est un ange et c'est elle qui a fait mon premier kit, je ne l'oublie pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Présentation de Theia Locklear   Ven 27 Oct 2017, 21:43

Belle référence Ala xD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de Theia Locklear   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Theia Locklear
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: Entre nous :: Fiches de présentation-
Sauter vers: