AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Amsetaïk Uleïnork

Aller en bas 
AuteurMessage
Amsetaïk Uleïnork
Groupe Buif
avatar

Nombre de messages : 15
Citation : La connaissance, c’est de savoir qu’une tomate est un fruit. La sagesse, c’est de ne pas en mettre dans la salade de fruits.
Date d'inscription : 07/01/2018

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Fort accent des Nimurdes.

MessageSujet: Amsetaïk Uleïnork   Dim 07 Jan 2018, 23:23

Amsetaïk Uleïnork
Identité
Nom : Uleïnork
Prénom : Amsetaïk, bien souvent réduit à Amset depuis son arrivée en Gwendalavir.
Age : 23 ans
Camps:Marchombre
Particularités :Accent prononcé des Nimurdes. (Un peu comme l'accent Hongrois si vous souhaitez vous faire une petite idée.)
Lieu de naissance : Il a vu le jour à Murkalaï, la seconde cité des Nimurdes. Située sur la côte Est de l'Île, elle surplombe l'océan au sommet d'une falaise, les hauteurs faisant office de rempart à l'Est de la cité. Le reste de la ville est protégé par d'épaisses murailles, bien souvent recouvertes de neige et de glace l'hiver et protégeant la cité des rafales de vent l'été venu.

Descriptions

Famille :
Amsetaïk est le cadet de la famille royale de Murkalaï, la seconde cité des Nimurdes. Il est le plus jeune fils de Noriseïk et de sa première épouse, Seïkal Uleïnork. Son père a toujours voulu faire de lui un guerrier, bien que le jeune garçon semble avoir toujours eu du mal à rentrer dans le moule conçu pour lui. Son frère aîné a été nommé à l'image de leur père, destiné à devenir souverain à la suite de ce dernier. Mort des mains de son cadet, il n'a jamais porté la couronne, abandonnant le rôle d'héritier à Amsetaïk. Celui-ci n'en a jamais voulu, fuyant ses responsabilités en quittant les Nimurdes. Cette fuite a marqué la fin de ses relations avec son père et sa mère, seule sa sœur aînée Maëvan étant été prévenue de son départ. Mais s'il a quitté les Nimurdes, c'est avant tout car le jeune homme a un fils de presque six ans, envoyé en Gwendalavir sous les ordres du Roi. Portant le nom de famille de sa mère, Tiseïnor Hasaïlk se trouve dans les contrées Alaviriennes, Amsetaïk étant bien décidé à le retrouver.

Caractère :
L'enfant a été élevé dans un environnement dur et violent, sûrement trop brutal pour un jeune garçon. L'homme qu'il est devenu est à cette image. Si Amset ne le laisse pas paraître, un observateur attentif pourrait percevoir la colère qui sommeille en lui, se réveillant avec plus ou moins de raisons, un rien pouvant parfois la faire surgir. En effet, le jeune homme est une bombe à retardement. Il tente de contenir ses émotions, qu'il sait bien trop violentes, jusqu'à ce qu'elles surgissent, totalement destructrices. La vérité, c'est qu'il est bien trop sensible aux émotions. On lui a toujours appris à ne pas les montrer, ce qu'il s'est acharné à faire, oubliant de les écouter, ne sachant pas les interpréter ni les contrôler. Particulièrement sensible à la rage et la colère, lorsque ces dernières surgissent, elles dévoilent un individu violent, qui perd bien souvent les pédales. Et une fois calmées, elles le laissent régulièrement rongé par la culpabilité.

Ainsi, Amsetaïk est ce que l'on pourrait qualifié d'instable. D'imprévisible surtout. Une attitude calme, qui peut durer un moment, puis laisser soudainement place à une incroyable réaction. La fierté du jeune homme n'arrangeant rien, il n'est pas rare qu'il soit piquer au vif. De plus, il est assez brutal. Autant dans ses mots que dans ses actes. Il dit ce qu'il pense, ne se rendant pas forcement compte qu'il peut s'agir de paroles déplacées, notamment auprès des femmes. Éduqué dans une société patriarcale et misogyne, sa sœur est la seule qui a réussi à se faire une place dans son estime et dans son cœur. Cependant, il découvre le respect qu'il peut leur porter et l'estime qu'elles méritent au même titre que les hommes, notamment depuis sa rencontre avec une mystérieuse individu qui s'est acharné à lui enseigner le respect.

Pour autant, il n'est pas impossible à dompter et le Nimurde est surtout un homme tourmenté. Les actes qu'il a commis sous la colère ou dans les Nimurdes après la disparition de son fils ont tendance à revenir le tourmenter, alors qu'il mène un combat contre lui-même. Un combat pour son fils, pour la sérénité et la paix avec lui-même.


Physique :
Son apparence le clame : Amset est un homme du Nord. La pâleur de son teint prouve la rareté des rayons de soleil sur sa terre natale. Il a beau avoir passé le plus clair de son temps à l’extérieur, seul le froid a laissé ses marques sur son épiderme. Sans cesse soumise aux rafales de vent, sa peau est devenue plus rugueuse, lui donnant quelques années de plus qu'il n'en a réellement. Son corps lui, clame sa jeunesse. Puissamment bâti, un torse large duquel s'échappe une voix grave, le jeune homme est imposant : Presque deux mètres de muscles, le tout approchant les cent kilos. Carrure plutôt typique chez lui, il a vite remarqué qu'il arborait une corpulence moins commune chez les Alaviriens.

Concernant son visage, il n'est pas là pour adoucir son air de géant patibulaire. En amandes et entourés de longs cils, ses yeux noisettes tirant sur le doré semblent être le seul éclat de sa physionomie renfrognée, bien que surplombés par des sourcils sombres et broussailleux. Pourtant, il suffit qu'un sourire étire ses lèvres pleines, que ses yeux se plissent légèrement pour adoucir son visage, laissant apparaître des fossettes sur ses joues. Sa mâchoire est elle recouverte d'une longue barbe, parfois nattée par endroit. Encadrant cet ensemble, sa tignasse est elle aussi une preuve de ses origines nordiques. D'un blond cendré, ses cheveux sont assez ternes, de ceux qui n'ont pas vraiment eu l'occasion de s'éclaircir sous le soleil. Parfois, il laisse libres ses boucles indomptables, à peine assez longues pour atteindre ses épaules, les plaquant de temps à autre sur son crâne sous forme de tresses.

Son accoutrement est pour sa part assez simple. Des pantalons sombres, faits d'un savant mélange de morceaux de tissus et de peau animale, accompagnés de chemises sans cols faites de lins. Le seul détail pouvant sortir de l'ordinaire étant les nombreux bijoux qu'il porte. Parures traditionnelles de chez lui, le jeune homme arbore fréquemment de nombreux colliers, bagues et bracelets, conçus principalement d'argent et de bronze. Enfin, originaire de contrées nordiques, une épaisse veste de cuir doublée de fourrure lui suffit pour lutter contre le froid de l'Empire. En effet, même le climat des Frontières de Glace lui semblerait doux en comparaison de ce qu'il a connu.


Accessoires et Animaux
Le Nimurde arbore fréquemment de nombreux bijoux traditionnels de chez lui : bracelets d'argent et de cuir, pendentifs de bronze aux formes diverses et de nombreuses bagues. Il porte également des foulards de temps à autre, parfois noués sur son crâne, d'autre fois enroulés autour de ses poignets ; étoffes colorées aux motifs typiques des Nimurdes.

Il voyage sur le dos d'un immense étalon qui le suit depuis son Île natale. Nommé N'takeï, l'animal arbore une robe d'un gris foncé, les crins ondulés et presque noirs, les muscles de la monture se dessinant sous des poils courts. Puissant, large et de haute taille, il semble correspondre à l'allure de son cavalier.

Histoire

✘ 5 ans

Perché sur un pont de pierre, le jeune garçon sent une énorme main s'abattre sur son épaule. Il sert les dents, retenant le léger cri de surprise. Il met un point d'honneur à ne pas tressaillir, sa fine silhouette restant la plus immobile possible.

- Pourquoi ai-je ordonné à mes hommes d’abattre ces étrangers ?
- …
- Fils... Je ne me répéterai pas.


Il sent les doigts se resserrer sur son épaule, comme porteurs d'une menace, alors qu'il serre les poings pour ne pas trembler. Il ignore la réponse que son père attend, ne trouvant aucune bonne raison d'abattre ces quatre hommes qui lui font face. Ils avaient débarqués sur la plage au pied des falaises, en contrebas de la cité. C'est là que les gardes les avaient cueillis, les traînant jusqu'ici. Le jeune garçon avait assisté à la scène sans un mot, juché sur la monture de son père. Depuis, il observe. Ils parlent une langue qu'il ne comprend pas et sont bien plus petits et frêles que les Nimurdes. Il est fasciné. Ils sont la preuve d'un monde au-delà des océans, d'une vie au-delà de l'île, dans ces contrées que les livres nomment Gwendalavir. Son esprit d'enfant les avait maintes fois imaginées, alors qu'il écoutait certains récits de Nimurdes intrépides se vantant d'avoir voyager hors de l'Île.

- Je... Je n'en sais rien. Les histoires disent que nous sommes Alaviriens nous aussi, des exilés... Venus se réfugier dans les Nimurdes il y a...

Il se tait, la douleur des doigts de son père s'enfonçant dans son épaule l'interrompant, tremblant malgré lui. Mauvaise réponse.

- Nous valons bien mieux que ces spécimens. Regarde les donc s'éteindre sans même se battre, peut-être t'en rendras-tu compte. Et garde bien ceci en tête fils : Nous sommes Nimurdes.

Il voit du coin de l’œil la main de son père se lever dans un signe, implacable. Les lames quittant leurs fourreaux chuintent, sifflant dans l'air d'un même mouvement. Une pour chaque individu, une lame pour chaque gorge, interrompant les supplications du plus jeune des étrangers. Les crânes volent, quittant les épaules de leurs propriétaires pour atterrir dans un bruit sourd un peu plus bas. Le garçon voit le sang se répandre sur l'épaisse couche de glace qui fige la rivière, le regard attiré par le contraste de l'hémoglobine sur le blanc éclatant du givre. Un éclat de terreur dans les yeux, il quitte la scène du regard, trébuchant alors que son père le traîne vers la cité dont il est le souverain : Murkalaï.

----

✘ 7 ans

- Une vraie brute ! Tu travailles ton regard de tueur depuis quand dis-moi ?

Amsetaïk laisse un cri de rage s'échapper de ses lèvres, se jetant sur son frère de quatre ans son aîné. Ce regard haineux qu'il lui jette, il n'a pas réellement besoin de le travailler. Si Noriseïk savait quelle haine son cadet lui voue, sûrement ne se risquerait-il pas à de telles réflexions. Mais pour lui, ce n'est qu'un gamin un peu trop faible, parfois sujet à la violence, mais pas dangereux pour un sou. Et en effet, du haut de ses sept ans et de sa silhouette encore menue, le jeune garçon n'en mène pas large, malgré une volonté sans faille. Le plus âgé pour sa part, profite de la situation d'un plaisir malsain. Il a pour mission d'initier son jeune frère aux bases du combat, mais transforme ces séances d'entraînement en humiliation, guidant Amsetaïk jusqu'à la crise de nerfs. Et il s'amuse de sa violence, alors que le garçon s'écrase une nouvelle fois sur la terre sèche.

- Je prends sa place !

Se relevant difficilement, l'enfant se tourne vers sa sœur qui s'approche d'eux. Il baisse les yeux, conscient de ce qu'il va se passer. Un rire méprisant s'échappe des lippes de leur aîné, accompagné d'un regard dédaigneux.

- Maëvan... Pose cette épée s'il te plait, hum ?
- Viens la prendre Noriseïk !
- Arrête. Va donc aider mère.


La voix de Noriseïk claque dans l'air froid de la matinée, inflexible. La même intonation sans appel que leur père. Bien qu'il soit encore jeune, la ressemblance est frappante. La jeune fille finit par s'éloigner, abandonnant l'arme sur le sol.

- Père serait bien fier de toi dis-donc ! Tu pourrais lui succéder dès maintenant si t'étais pas si couillon.
- Cesse donc de la défendre tu veux ? Et utilise des mots que tu connais.
Rétorque-t-il dans un éclat de rire. Les filles ne se battent pas, tu le sais bien.


Il lève ses yeux vers son aîné, toujours empli de colère à l'égard de ce dernier. Bien sur qu'il le sait. Les femmes de la cité ne touchent pas les armes. Elles travaillent dans les demeures de leur époux, en compagnie des différentes épouses de dernier. Il le sait, on lui a déjà maintes fois répété.

----

✘ 9 ans

Il se glisse sur le comptoir de la cuisine familiale, ignorant le regard désapprobateur de sa mère à côté de lui. Elle s'affaire au-dessus d'une vasque aux côtés d'une esclave, s'activant à faire disparaître les tâches de graisses d'un grand récipient. Seïkal Uleïnork, une des trois épouses de son père. La plus importante aux yeux d'Amsetaïk, la seule femme à qui il daigne adresser la parole.

- Pourquoi père est-il si long à revenir ?

Il sait qu'il ne rentrera pas avant un moment, il veut simplement s'assurer que ce qui le retient le retiendra encore un moment. Son frère étant parti avec lui, il savoure surtout l'absence de ce dernier.

- La guerre peut parfois durer longtemps. Et le Roi de Katthelaï ne nous laissera pas tranquille de si tôt.
- Et... Pourquoi nous menace-t-il ?


Il a toujours posé des questions. Il en posera toujours, jamais satisfait des réponses qu'on lui offre. Il les trouve stupides, dénuées de sens, alors qu'elles le laissent insatisfait et dans l'incompréhension.

- Nous vivons sur une terre hostile. Les vivres, l'eau, le bétail, ce sont des choses précieuses. Nous en possédons trop à leurs yeux.
- Et pourquoi on ne partagerait pas alors ?


La gifle retentit dans le calme de la pièce, surprenant Amsetaïk qui laisse échapper un cri. Il sait que Katthelaï est la première cité des Nimurdes, mais ne voit pas pourquoi son dirigeant refuse que son père mène Murkalaï au même rang. Deux cités puissantes... c'est toujours mieux qu'une seule de son point de vue. Il fixe ses yeux noisettes dans ceux de sa mère, identiques aux siens.

- On ne cède pas ce que l'on possède, Amsetaïk. Jamais. Il n'y a que les faibles qui partagent.
- Mais tu n'es pas faible ! Et tu partages père.


Une deuxième gifle. Il saute du meuble d'un seul coup, les larmes aux yeux, portant une main à sa joue brûlante. Il ne comprend pas. Une nouvelle fois, les réponses qu'on lui offre ne lui conviennent pas. Sa mère partage alors... sa mère rst faible ? Comme les autres femmes ?

Il est curieux, on lui répète sans cesse. Il n'est jamais d'accord avec ce qu'on lui dit, on lui reproche tout le temps. Mais il ne comprend pas. Ni pourquoi les femmes n'ont pas le droit de se battre, ni pourquoi il ne faut pas partager.

----

✘ 12 ans

Il sent son pied glisser sur le rebord d'un toit, son cœur ratant un battement. Il se rattrape de justesse au rebord d'une cheminée, s'immobilisant quelques instants pour reprendre son souffle. Il baisse les yeux vers le sol quand la voix de son frère l'interpelle. Sans plus tarder, il s'élance, saute sur la terrasse voisine et se réceptionne d'une roulade avant de continuer sa course. Il arrive enfin à la limite de la cité, au sommet d'une immense falaise surplombant l'océan, qui fait office de rempart à l'Est de Murkalaï. C'est son frère qu'il fuit, le distançant depuis la résidence royale où il vivent. Il évite depuis quelques mois les cours de combat dispensés par Noriseïk, du moins lorsqu'il échappe à la surveillance de ce dernier. S'étant enfuit par les toits cette fois, usant de son agilité développée au cours de longues courses poursuites pour distancer son aîné, il pense l'avoir semé, s'approchant du bord des falaises face au vide.

Il sent alors une masse le percuter et lui couper le souffle, le faisant basculer dans le vide. Levant un regard effaré, il tombe nez à nez avec Noriseïk, qui l'empêche de tomber par sa seule main serrée autour de son poignet.

- Alors p'tit frère, on se laisse surprendre ? J'ai toujours trouvé que tu étais un bien piètre prince. Regarde moi ça, c'est que tu es à ma merci, non ?

Il serre les dents, tremblant. De rage plus que de peur. Il le méprise, le hait lui et sa folie.

- Voilà la brute qui resurgit ! S'exclame-t-il dans un rire. Je pense que c'est pour ça que père n'a pas encore laissé tomber. T'es plutôt prometteur quand tu t’énerves comme-ça.

Le jeune garçon se sent tiré vers le haut, s'étalant sur la roche froide de la falaise. Il sent les rafales de vent sur son dos, fixant les bottes de son frère s'éloigner vers la cité. Encore tremblant, il sent la colère monter en lui. Cette colère qu'il connait si bien et qui le rend fou. Il ressemble à son père dans ces moments, à Noriseïk aussi. Il a frappé sa sœur une fois, dans un élan de rage. Il se souvient également du sang qui avait giclé d'une bouche quand il s'était emparé d'un marteau qui traînait sur un établi et l'avait enfoncé dans l'estomac d'un des fils d'une autre épouse de son père. A chaque fois, il l'avait regretté, s'isolant pendant des heures sans prononcer un mot. Et si son père semble si fier de cette brutalité dont il peut faire preuve, lui, cette colère le terrorise.

----

✘ 16 ans
[-16]

Il sent le corps de la jeune femme se tendre sous lui, sentant ses ongles érafler la peau de son dos. Un éclat sauvage s'allume dans ses yeux alors que ses coups de reins se font plus rapides, une de ses mains sur le bas du dos de sa compagne pressant son corps contre son torse. Ce n'est plus un désir qu'il sent s'agiter au creux de son ventre... ce dernier s'est transformé en besoin. Puissant et incontrôlable. Sauvage. La chaleur entourant son sexe, les courbes féminines contre sa peau, les gémissements s'échappant de lèvres charnues... Désir. Besoin. Sauvage et assouvi. Son corps entier finit par se tendre dans un gémissement guttural qui franchit ses lèvres alors qu'il jouit à son tour, le corps tremblant de la jeune femme finissant de l'achever.

Il se dégage subitement du corps féminin, reprenant pied avec la réalité. Il la sent remuer dans les draps, alors qu'une main trace une longue ligne le long de sa colonne vertébrale. Il la repousse brutalement, se levant du lit et enfilant rapidement ses vêtements dans un soupir. Le jeune homme finit de ramasser ses affaires et franchit la porte en haussant les épaules. Il a calmé sa colère. Du moins pour un temps. Il n'a jamais réussi à éloigner cette rage qui monte en lui par moment, la seule solution qu'il ait trouvé étant de la laisser surgir. Parfois avec une paire de jambe entourant ses hanches, avec une giclée de sang ou encore en s'isolant sur la plage au pied de la cité après une périlleuse désescalade des falaises qui le laisse épuisé. Il laisse la rage surgir de temps à autre, abandonnant derrière lui une conquête ou un corps abîmé. Il ne parvient pas à la contrôler. Il devient brutal, perdant pieds dans sa violence occasionnelle. Et plus tard, il en tremble de peur.


----

✘ 18 ans

- Un fils hum ? Tu t'es bien gardé de m'en informer durant tous ces mois. Voilà qui te rend encore plus vulnérable p'tit frère !

Le corps d'Amsetaïk se fige, son sang se glaçant dans ses veines. Il vient d'annoncer sa paternité à sa sœur, ignorant la présence de son frère, qui vient de se révéler à lui. Une fois de plus, le plus âgé a décidé qu'il jouerait avec les nerfs de son cadet.

- Comment réagirais-tu s'il venait à... disparaître ?

Ses yeux noisettes se plissent, ses poings se serrent. Il n'est plus le jeune garçon frêle, tremblant de peur face à ce frère tyrannique. Désormais aussi grand, bâti comme un homme, il n'hésite qu'une seconde avant de se jeter sur la silhouette de Noriseïk. Il replie le bras, envoyant son coude dans la mâchoire de son frère d'un puissant coup. Il lui retombe immédiatement dessus, l'immobilisant d'un genou sur sa gorge, sa force décuplée par sa rage.

- Cette brute... T'es aussi taré que moi Amsetaïk...

Il ignore ce qu'il se passe exactement. Il sent les mains de sa sœur le traîner en arrière, mais il se dégage d'un coup puissant. Puis le sang dans son champ de vision, sur la lame d'un large couteau et qui s'écoule d'une plaie béante ; Sur la gorge de son frère. Le jeune homme se redresse, sans un regard pour son défunt aîné et s'éloigne du corps sans vie. Colère. Apaisée.

---

- Dès aujourd'hui, tu porteras mon nom, comme ton frère avant toi. Et lorsqu'il sera temps, tu prendras ma place, Noriseïk.

Le jeune homme tressaille quand il entend son père l'appeler ainsi. Il ne veut pas de ce nom, tout comme il ne veut pas être roi. Mais la tradition Nimurde fonctionne ainsi. Le fils aîné porte le nom de son géniteur, prend sa place après sa mort et possède la toute puissance d'un roi : les plus grandes richesses, les plus puissantes armées, les plus belles femmes de la cité. La pensée de son fils se fraie un chemin dans son esprit, lumière au milieu de sa colère. Qu'ils aillent au diable.


----

✘ 22 ans


- Où est Tiseïnor ? Où est-il ?

Il fixe la silhouette de la jeune femme de ses yeux noisettes, la fureur pouvant s'y lire même à plusieurs mètres. Il a parlé d'une voix calme, sans crier. Mais son ton est glacial. Et ses poings tremblants. Il s'avance vers la mère de son fils avec empressement. Il se fiche d'elle, n'est même pas certain de son nom. Elle n'avait été qu'une conquête parmi d'autres, lui donnant un fils cinq ans plus tôt. C'est tout ce qui la différencie des autres. Peut-être devrait-il la tenir en plus haute estime, mais on ne lui a jamais appris à respecter les femmes. La seule s'étant fait une réelle place dans son cœur et dans son estime étant Maëvan, sa sœur. Mais maintenant, tout ce à quoi il pense, c'est son fils. Il doit le voir ce jour, pourtant il n'a trouvé que sa mère, les yeux rougis par les larmes.

- C'est le Roi ! C'est ton père ! Il est venu hier, il a... Il a dit que Tiseïnor occupait bien trop ton esprit, que tu ne pouvais pas te permettre de te focaliser autant sur lui et devenir...
- Viens-en au fait !
- Il voulait le tuer, Amsetaïk ! Il a menacé de le faire... Il m'a donné une sorte de... perle, brillante. Il m'a dit qu'elle emmènerait Tiseïnor ailleurs, qu'il voulait qu'il disparaisse loin des Nimurdes.
- Une voyageuse...
Dit-il dans un souffle. On lui avait appris l'existence de ces objets, permettant de réaliser un pas sur le côté, même sans posséder le don du Dessin.
- Il l'a utilisée, il est... Elle étouffa un sanglot. Il a disparu.
- Dis-moi donc où !
- Je ne sais pas... Je lui ai simplement parlé de Gwendalavir, c'est ce que le Roi a mentionné.


Il ignore quoi faire, trop ébranlé par la nouvelle qu'elle vient de lui jeter à la figure. Cependant, il sent la colère l'envahir, puissante et destructrice. Le jeune Nimurde tourne les talons, courant hors du taudis qui sert de demeure à la jeune femme. Il voit les passants défiler dans son champ de vision, le vent glacial fouetter son visage, la terre sèche et gelée sous ses pieds. Sa course le porte jusqu'aux falaises, le jeune homme ne pouvant retenir plus longtemps le cri qui s'échappe de sa poitrine.

Il a cette impression que tout lui échappe. Perdu. Son fils a disparu. Et lui... les paroles de son frère quelques années plus tôt résonne dans son crâne. Brute. Aussi taré que moi. Brute. Et s'il avait raison ? La colère qui le ronge, qui détruit tout lorsqu'elle surgit, cette violence dont il fait preuve.

Non.
Il est tendre avec Tiseïnor. Il...

Il l'aime.

Cette pensée ordonne subitement son esprit. On lui a pourtant appris qu'aimer rend faible. Peut-être pas.

Il lui faut la contrôler. Il lui suffit d'avoir le contrôle sur cette colère qui sommeille au fond de lui et sur cette rage qui chatouille ses nerfs. Il apprendra, il la combattra. Il lui faut juste trouver la paix avec lui-même, avec ses actes aussi. Il doit tenter, tout comme il doit trouver son fils. Et s'il doit traverser les océans encerclant les Nimurdes pour se faire, s'aventurer chez ces Alaviriens qui l'ont autrefois fascinés pour le retrouver, il le fera.

----

Amsetaïk lâche un grognement, s'avançant dangereusement de l'homme qui lui fait face. Il le surplombe d'une bonne tête et baisse les yeux vers lui, prêt à lui envoyer son énorme poing dans la figure.

- Je paye pour cet homme. Et pour son cheval.

Il ne comprend rien à ce qu'elle vient de dire. Ses yeux noisettes se pose sur l'individu qui vient de prononcer ces mots. Son visage est dissimulée par une large capuche sombre, mais sa voix et sa silhouette ne laisse aucun doute au jeune homme. Il frissonne à l'idée qu'une femme paye pour lui, mais se retient de protester. Il n'a pas le choix, cette occasion est la seule qui s'offre à lui depuis des mois. La décision de partir à la recherche de Tiseïnor prise, le Nimurde s'était mis en quête d'un moyen de traverser l'océan. Il s'était renseigné sur les voyageuses, mais bien trop rares, il n'avait jamais pu mettre la main dessus. C'est alors qu'il avait fuit, quittant Murkalaï et son destin de Roi, n'en informant que sa sœur. Il avait voyagé vers le Sud de l'Île, dans des contrées peu habitées, jusqu'à la côte du Sud-Est, qu'il avait atteinte la veille. Il avait pour objectif de rallier Remakaï, le port principal de l'Île et d'y trouver un navire qui pourrait l'emmener loin des Nimurdes.

Mais il était tombé sur ces étrangers. Il avait escaladé la falaise surplombant la plage, son ascension lui rappelant les falaises de Murkalaï. Ses épaules s'étaient élargies avec les années, alors qu'il prenait facilement deux têtes de plus. Une carrure impressionnante, malgré laquelle il conservait une certaine agilité, cette dernière faisant ses preuves alors qu'il redescendait la falaise pour rejoindre son campement. De son perchoir, il avait aperçu un bateau non loin de la plage, approchant du ponton qui s'étirait de la plage jusqu'à la mer. Il s'était avancé vers eux, remarquant bien vite qu'il ne comprenait pas un mot à ce qu'ils disaient. Alaviriens.

Il avait tenté de communiquer, par des gestes vite emprunts d'impatience qui menèrent à une situation tendue. Puis elle avait surgie, sautant du bateau avec légèreté, s'interposant entre ses huit compagnons et le jeune homme. Et à sa grande surprise, elle s'adressa à lui en Nimurde.

Et désormais, elle lui offre de payer pour lui. Elle tend une bourse à l'individu face à Amsetaïk, qui s'efface pour le laisser monter à bord, tenant sa monture par la bride.

- Si vous avez récupéré tout ce qu'il vous faut, il faut partir. Les miens ne feront qu'une bouchée de vous sinon.

La femme traduit ses paroles à celui qui semble être le capitaine, l'équipage s'agitant d'un coup sous ses ordres. Le jeune homme se tourne alors vers cette inconnue.

- Je n'ai pas besoin de l'argent d'une femme, je...
- Je connais bien ton peuple et sa manière de voir les femmes. Mon argent t'as tiré de cette plage il me semble. Il s'avère que tu en as besoin.


Elle a bougé. Si rapidement qu'il ne l'a même pas vu, se retrouvant incapable de bouger et le souffle coupé par sa chute brutale. Il fait alors face aux yeux bleus de l'inconnue.

- Je t'ai aperçu descendre cette falaise. Ce n'était pas trop mal... Ne me fais pas regretter de t'avoir aider.
- Pourquoi m'avoir aidé justement ?
Articule-t-il alors qu'il tente en vain de se dégager.
- J'ai vu... Un certain potentiel. Et tu as besoin d'aide, tu transpires la rage jeune homme.
- Je n'ai certainement pas besoin de ton aide...


Elle lâche un soupir, un sourire se dessinant pourtant sur son visage.

- Je ne t'aiderai qu'au début, disons le temps du voyage. Tu accepteras, j'en suis certaine. Si tu en vaux la peine, je t'indiquerais un lieu qui t'aidera. Et seulement si tu te mets dans le crâne que oui, je suis une femme et que c'est moi qui vais t'apprendre les bonnes manières.

----

✘ 23 ans

Ils étaient arrivés en Gwendalavir un mois plus tôt, accostant au Nord des pays faëls à ce qu'on lui avait dit. Son voyage depuis les Nimurdes avait duré plusieurs mois, qu'il avait principalement passé avec Lenaya, cette femme qui l'avait aidé sur l'Île. Elle l'avait testé, découvrant un peu plus qui était réellement ce fuyard. Il avait appris la langue Alavirienne -s'exprimant sans trop de difficulté si l'on mettait de côté son fort accent Nimurde- et cette femme lui avait fait découvrir une once de sérénité. Pour les bonnes manières... Trop de remarques déplacées lui échappaient encore à son goût, mais ils avaient fait des progrès.

Elle voyage désormais à ses côtés, alors qu'ils approchent de ce fameux Lac dont elle lui a parlé. Le Lac Chen.

- Cet endroit qui t'aidera... C'est l'Académie jeune homme.
- Alors j'en vaux la peine hum ?


Il a prononcé ces mots d'un ton sarcastique, mais elle a appris à le connaître ces derniers mois. Bien plus qu'il ne le pense. Elle a vu cette colère qu'il tente vainement de contrôler, ses actes guidés par la rage qui le tourmente. Elle a fini par comprendre les raisons de sa venue en Gwendalavir lorsqu'il a mentionné un fils disparu. Elle se tourne vers lui, ses yeux bleus rencontrant son regard noisette.

- Plus que tu ne le penses.

Le jeune homme ne lui répond pas, gardant son regard fixé sur l'horizon. Il ne fait pas dans les sentiments. On ne l'a jamais habitué à le faire. Il aimerait la remercier pour son aide et son soutien, mais aucun mot n'acceptent de franchir ses lèvres. Il hausse simplement les épaules, mais elle a perçu cette étincelle dans ses yeux. Elle fait alors ralentir sa monture, laissant celle du jeune homme la dépasser.

- Je te quitte ici jeune homme. Nous nous reverrons, sait-on jamais, ta morosité pourrait bien me manquer. Et... tu le retrouveras Amsetaïk.

Il écarquille les yeux, observant la silhouette de Lenaya s'éloigner au galop. Un sourire se dessine sur son visage. Il ignore presque tout d'elle et à son grand étonnement, il l'admire. Il n'essaye même pas de voir comment elle a pu savoir pour Tiseïnor. Elle sait, c'est tout. Comme il sait qu'il se dirige vers l'Académie. Il ignore si cet endroit l'aidera vraiment, mais il doit tenter.


Derrière l'écran
J'ai connu le forum : Grace à ma coloc' qui vient de vous rejoindre et qui m'a vanté votre forum.
Présence sur le forum : 5 /7, je travaille dans la restauration, je suis donc surtout disponible dans l'après-midi et le matin. (Quand la plupart des gens ne le sont pas, j'ai l'habitude  Razz )


Dernière édition par Amsetaïk Uleïnork le Mar 06 Fév 2018, 22:16, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Narcos
Admin
avatar

Nombre de messages : 3485
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 37 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Re: Amsetaïk Uleïnork   Lun 08 Jan 2018, 17:12

Bienvenue Amsetaïk!

Une fiche de bonne augure en tout cas, j'ai hâte d'en savoir plus sur ce personnage Wink

Si tu as des questions, n'hésite pas ! Very Happy

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amsetaïk Uleïnork
Groupe Buif
avatar

Nombre de messages : 15
Citation : La connaissance, c’est de savoir qu’une tomate est un fruit. La sagesse, c’est de ne pas en mettre dans la salade de fruits.
Date d'inscription : 07/01/2018

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Fort accent des Nimurdes.

MessageSujet: Re: Amsetaïk Uleïnork   Lun 08 Jan 2018, 20:42

Merci !

Pas de questions particulières pour le moment, je pense terminer la fiche dans la soirée ou demain, la suite arrive donc bientôt Smile

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozvane Vil'Harn
Groupe Sawl
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 27/12/2017

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Corps recouvert de tatouages.

MessageSujet: Re: Amsetaïk Uleïnork   Mar 09 Jan 2018, 17:30

Bienvenue mon chou ! What a Face

Contente d'avoir réussi à te convaincre de venir ici Cool Je suis fan du nom en tout cas et j'aime beaucoup l'histoire que tu as écrit.

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amsetaïk Uleïnork
Groupe Buif
avatar

Nombre de messages : 15
Citation : La connaissance, c’est de savoir qu’une tomate est un fruit. La sagesse, c’est de ne pas en mettre dans la salade de fruits.
Date d'inscription : 07/01/2018

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Fort accent des Nimurdes.

MessageSujet: Re: Amsetaïk Uleïnork   Mar 09 Jan 2018, 18:04

Merci !

Oui, il s'avère que t'es assez convaincante quand tu le souhaites Rolling Eyes

Ma fiche est donc terminée, je n'avais pas prévu de faire si long pour l'histoire, mais faut croire que mon p'tit Nimurde m'a inspiré Razz

J'espère que tout vous ira et n'hésitez pas si quelque chose vous chiffonne !

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Narcos
Admin
avatar

Nombre de messages : 3485
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 37 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Re: Amsetaïk Uleïnork   Mar 09 Jan 2018, 19:19

J'adore cette fiche, et ce personnage !

Tout me semble cohérent et bien amené, juste une petite perturbation mais qui ne va pas m'empêcher de te valider : la description de la famille va plutôt dans la partie "descriptions " en début de fiche Wink

Mis à part ça, tout est en ordre, et je te valide avec plaisir !
Tu fais donc partie du groupe Novices et peux commencer à RP. Je t'ajoute dans un nouveau groupe d'apprentissage également !

Amuse-toi bien !

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amsetaïk Uleïnork
Groupe Buif
avatar

Nombre de messages : 15
Citation : La connaissance, c’est de savoir qu’une tomate est un fruit. La sagesse, c’est de ne pas en mettre dans la salade de fruits.
Date d'inscription : 07/01/2018

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Fort accent des Nimurdes.

MessageSujet: Re: Amsetaïk Uleïnork   Mar 09 Jan 2018, 21:15

Effectivement, une erreur en faisant la mise en page. C'est rectifié !

Je te remercie en tout cas Smile


__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khamill Norwël
Groupe Wolld
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 539
Citation : Accorder sa confiance revient-il à offrir son dos au poignard ? (Le Pacte des Marchombres)
Date d'inscription : 09/04/2012

Feuille de personnage
Age: 29 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Une marque au fer rouge en forme d'étoile à trois branches entre son épaule et son sein droits ; et la moitié gauche du visage rougie par une large brûlure.

MessageSujet: Re: Amsetaïk Uleïnork   Sam 13 Jan 2018, 21:20

Wouaouh ! Une fiche géniale, et un personnage tout à fait intéressant !

J'arrive un peu tard, mais bienvenue parmi nous Very Happy

__________________________________________


Flamme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amsetaïk Uleïnork
Groupe Buif
avatar

Nombre de messages : 15
Citation : La connaissance, c’est de savoir qu’une tomate est un fruit. La sagesse, c’est de ne pas en mettre dans la salade de fruits.
Date d'inscription : 07/01/2018

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Fort accent des Nimurdes.

MessageSujet: Re: Amsetaïk Uleïnork   Dim 14 Jan 2018, 20:09

Je te remercie !

Et j'aime beaucoup ton kit en passant **

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Jol
Groupe Geko
avatar

Nombre de messages : 122
Citation : "Vis comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre toujours"
Date d'inscription : 31/12/2014

Feuille de personnage
Age: 22 ans
Greffe: Non
Signe particulier: Il connaît le Domaine comme sa poche/ Il avait un frère jumeau

MessageSujet: Re: Amsetaïk Uleïnork   Dim 14 Jan 2018, 22:09

Superbe fiche et personnage très sympathique, bienvenue par ici Very Happy

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Sahid
Maître Marchombre à l'essai
avatar

Nombre de messages : 93
Citation : Si je dis à un homme de faire ce qu'il ne veut pas, je ne suis plus le Chef - La forêt d'émeraude -
Date d'inscription : 22/03/2014

Feuille de personnage
Age: 53
Greffe: Aucune - refusée
Signe particulier: aucun

MessageSujet: Re: Amsetaïk Uleïnork   Lun 15 Jan 2018, 14:22

Bienvenue à toi Amset Very Happy

Très belle fiche, j'ai hâte de te rencontrer en RP Razz

__________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amsetaïk Uleïnork   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amsetaïk Uleïnork
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: Entre nous :: Fiches de présentation-
Sauter vers: