AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Vous êtes ce que je ne suis pas... Et moi je suis quoi alors? [PV: Nounka and Nouchka and Ange !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Vous êtes ce que je ne suis pas... Et moi je suis quoi alors? [PV: Nounka and Nouchka and Ange !]   Mar 30 Nov 2010, 11:50

Il faisait plutôt beau ce jour là, malgré la neige qui commençait à tomber, signant le proche début de l’hiver. Une belle journée pour voyager, d’après Irydae qui traversait les Plateaux d’Astariul en ce jour. La jeune fille, même avec tous les cours qu’elle avait suivit lorsqu’elle était plus petite, semblait avoir oublié que ces terres étaient pour le moins hostiles. La joie de l’indépendance coulait dans ses veines et un grand sourire était inscrit sur son visage. Ses parents avaient prit la peine de lui laisser un cheval lorsqu’elle était partie, heureusement qu’elle avait suivit les cours d’équitation !

Elle découvrait à peine la jument que ses parents lui avaient acheté. Elle était mignonne, plutôt grande et d’une belle couleur crème , et en plus elle était très docile. Sauf qu’elle n’avait pas de prénom. Et c’était à ça qu’Iry songeait en avançant doucement dans le paysage qui se parait de blanc. La jument renâcla bruyamment pendant que la jeune fille lui flattait l’encolure. L’équidé semblait joyeux, et la dessinatrice pourrait peut-être s’en inspirer pour le nom ? Elle ne savait pas vraiment, hésitant encore un peu. Elle connaissait très bien les noms des chevaux de ses parents, mais se demandait si s’étaient des noms normaux… En y réfléchissant bien, Aërys XIV, ne pouvait pas être un prénom… Normal…

Observant les alentours, elle remarqua qu’il n’y avait que peu d’arbres, et surtout que le terrain était plutôt plat. Agrandissant son sourire elle se pencha en avant et murmura quelques mots à l’oreille de la jument.


-Ça te dit un peu de galop ?

La jument continua docilement de marcher en ligne droite, comme si les paroles de sa cavalière n’avaient aucun intérêt. Celle-ci ajouta qu’elle prenait ce manque de réaction pour un oui et talonna sa monture qui passa au galop sans emmètre de protestations. En équilibre sur ses étriers elle laissa un instant le vent voler dans ses cheveux. Elle aimait la sensation de vitesse quand elle galopait. Passant au trot puis au pas, elle observa à nouveau les alentours. Le paysage semblait se répéter inlassablement mais cela ne lassait pas du tout Irydae qui adorait voyager. Ses parents loupaient vraiment quelque chose en restant confinés dans leur maison d’Al-Jeit.

La jeune fille songea un instant à leur réaction s’ils savaient que leur fille unique se promenait en Gwendalavir en cet instant, eux qui lui avaient même interdit de sortir de la maison sans leur accord. Elle éclata de rire en se rendant compte qu’ils auraient lancé un nombre incroyable de personnes pour l’en empêcher . Bercée au rythme de l’animal, elle avait l’impression qu’elle pourrait rester là pendant des heures encore, juste à observer les alentours. Mais finalement, le paysage ne se répétait pas tant que ça, au fur et à mesure qu’elle allait vers le Nord, il y avait de moins en moins d’arbres… Mais il y avait des gens. Depuis son départ d’Al-Chen et du Dôme, elle avait déjà croisé quelques voyageurs sympathiques avec lesquels elle avait un peu discuté, le temps d’une halte. Elle espérait que ceux qu'elle apercevait au loin seraient aussi sympathiques que ces dernières rencontres...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vous êtes ce que je ne suis pas... Et moi je suis quoi alors? [PV: Nounka and Nouchka and Ange !]   Mar 30 Nov 2010, 17:32

Les cours n’ayant toujours pas commencé, un beau matin Nounka et Nouchka décident de partir à l’aventure. C’est d’ailleurs la première fois depuis qu’elles sont arrivées à l’Académie. Et si jamais elles ne faisaient pas de nouvelles rencontres lors de ce voyage, alors cette longue route aura au moins eu le bénéfice de leur dégourdir les jambes. Dans un cas, ou dans l’autre, c’est une bonne idée que les filles avaient eue là.

*Allez… Pourquoi tu ne veux pas monter à cheval ? Ca serait bien plus pratique pour ce petit périple.*

Air suppliant…

- « Nounka, tu sais parfaitement que je suis malade comme un chien dès que je monte sur une de ces bestioles »

… Dégoût…

*Petite nature va !*

… Amusement…

- « C’est ça moques-toi »

... Air malicieux…

Rires

C’est sur cette note de joie et d’hilarité que les jeunes femmes entament leur longue, très longue route. Oui, car elles y vont à pied, Nounka n’ayant pas réussi à convaincre sa sœur adorée d’aller chercher un cheval aux écuries afin de ne pas prolonger leur voyage plus que nécessaire. Elles laissent ainsi la vague silhouette de l’Académie derrière et elles se lancent dans une nouvelle aventure. Au fil de leurs pas, elles constatent avec émerveillement que l’hiver a repris ses droits sur la nature. Les petits animaux sortent alors que les plus gros hibernent et attendent le retour du printemps. Elles les trouvent d’ailleurs fort futés : après tout, qui n’a jamais eu envie de dormir tout l’hiver pour ne pas subir les caprices de la mauvaise météo ? Un épais manteau blanc recouvre désormais les paysages sur plusieurs kilomètres.

Et parfois, les filles ne résistent pas à l’envie de faire des bonshommes de neige. Parfois, Nounka entraîne sa sœur en courant
Main dans la main

*Et si on faisait un bonhomme de neige ?*

… Excitation…

« Oh oui !! »

… Joie…

Et elles contemplent le résultat, toutes fières de leur « exploit »

*Tu as vu, celui de gauche ? Il te ressemble je trouve…*

… Admiration…

« Oui mais celui de droite est plus amusant. Il me rappelle quelqu’un »

… Air taquin…

*Moi, tu crois ?*

… Etonnement…

« Mais oui, ma bécasse... »


Rires

Voilà le côté sympathique d’être des jumelles. C’est que Nounka et Nouchka ne s’ennuient jamais. Avec elles, le temps ne paraît jamais long. Elles papotent, se chamaillent, jouent… de vraies gamines. Mais surtout des sœurs. Elles ne sont non pas des sœurs comme les autres, non, mais plutôt des sœurs liées à la fois par le sang, par l’esprit et par le corps.

Sans trop faire attention du chemin qu’elles empruntent, les filles constatent avec embarras qu’elles se sont perdues. Elles ne connaissent pas du tout le coin. Et si elles ne trouvent pas quelqu’un pour leur indiquer la route pour rentrer à l’Académie, qui sait combien de temps elles continueraient d’errer sans savoir où elles vont.

*Mais non ce n’est pas par là. On est déjà passé devant cette plaine il y a deux jours*

Exaspération…

« Toi et ton sens de l’orientation… »

… Amusement…

*Cesse de te moquer ! Je suis peut-être aveugle, mais je sais reconnaître quand je suis perdue…*

… Boude…

« Pas la peine de bouder… je vois une fille au loin »

… Soulagement…

*Oh Joie ! Serait-ce la Sainte Providence qui nous l’envoie ?! Mais au fait, elle a l’air de quoi ?*

… Curiosité…

« Nounka… »

… Air désespéré...

*Viens allons lui demander si elle sait comment on peut retrouver Al-Chen. Ainsi, nous n’aurons plus aucun mal à retrouver notre route*

Et Nounka entraîne sa sœur
Et toutes les deux elles courent au devant de l’inconnue
Main dans la main
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vous êtes ce que je ne suis pas... Et moi je suis quoi alors? [PV: Nounka and Nouchka and Ange !]   Mar 30 Nov 2010, 18:45

"Il parait qu'il neige déjà sur les plateaux d'Astariul."

Une phrase entendue à l'arrachée dans les couloirs de l'école.
Juste assez pour convaincre Ange qu'il fallait qu'elle aille se balader. Balade n'était peut-être pas le mot idéal pour décrire un trajet qui allait lui prendre au moins deux jours, mais peu importait. Le début des cours était prévu pour dans plus d'une semaine et Shantal n'avait pas eu l'occasion de prendre l'air depuis leur arrivée. Nul doute qu'il s'était assez reposé.

******

Une couverture. Sa dague. Une pierre à feu. Quelques pièces de monnaies. A manger et du bazar.
Le sac fut rapidement expédié et jeté sur le dos de Shantal, bien fixé à la selle.
En moins de deux heures, Ange arpentait de nouveau les routes de Gwendalavir. Vite avant que la neige ne disparaisse !

******

Le froid qui s'était agrippé aux pierres de l'académie s'était nettement amélioré en chemin, faisant perdre quelques degrés à l'air qui gelait les poumons d'Ange. Malgré un équipement en cuir de siffleur et laine épaisse, la peau de l'apprentie frissonnait à longueur de journée. Ses doigts transis furent tellement atteint au début de la deuxième journée que la demoiselle se força à les plier/déplier pour les garder chaud et en activité.

******

Deux jours.
Ses calculs avaient été bons. Pour une paysanne, compter jusqu'à ce nombre relevait du miracle… auraient dit les mauvaises longues. Non en fait elle savait compter jusqu'à dix (ahah …).
Là, à perte de vue s'étalait la plaine d'Astariul, immense et mortellement plate. Tellement ennuyeuse … mais plus pratique d'accès que la neige qui couronnait les montagnes à proximité de Fériane.
Ange avait entendu parler de cet endroit qui renfermait les goules, bruleurs, ogres et autres créatures amicales. Un frisson remonta le long de son dos à l'idée de ce qu'elle était prête à affronter juste pour voir de la neige. Promis, elle ne s'aventurerait pas trop loin. Tout ce qu'elle voulait, c'était se rouler dans la neige et s'en vouloir toute une semaine à cause du coup de froid qu'elle ne manquerait pas d'attraper. Peu importait. La vue de cette blancheur immaculée la comblait de joie. Du moment qu'elle restait immaculée et ne se teintait pas de … le mot fatidique resta bloqué dans la tête d'Ange qui était incapable d’y penser.
Sang.
Elle en avait assez vu à son gout, et la pensée de ce jour d'hiver où il avait souillé la neige la révulsait. Mais c'était du passé et aujourd'hui, rien d'aussi horrible ne se présentait à elle.

Tout était parfaitement blanc.
Ou presque.
Au sol, traçant une route incertaine, deux empreintes de paires de pieds semblaient avoir foulées elles aussi la neige fraiche. Elle rencontrerait peut-être de la compagnie en chemin si ces fous qui la précédaient pensaient à s'arrêter et prendre leur temps.

Continuant sa route, Ange fut ravie de voir la neige tomber doucement. Ce n'était pour l'instant que quelques petits flocons, rien qui présageait une tempête et la forcerait à faire demi-tour. Elle devait juste en profiter.
Tournant la tête vers le ciel blanchâtre, l'apprentie ouvrit la bouche et tira la langue, goutant à ce premier bout de véritable hiver avec délice. Chaque année, c'était la même chose: elle redécouvrait la neige, son gout, sa texture, sa couleur, et même son odeur de fraiche pureté. Tout en ces petits flocons était parfait. Ils étaient son modèle, encore plus que sa mère ou son père.
Ephémère.
Sauvage.
Beau.
Elle les aimait aussi pour une autre raison. Leur venue était un rite que jamais rien ne briserait. Eux au moins ne la laisserait jamais tomber, comme sa famille et ses amis l'avaient fait en quittant cette terre.

Un détail intriguant tira la demoiselle de ses pensées qui redevenaient morne.
Bonhomme de neige.
Bonhommes de neiges?
Bonhommes de neige?!
Ange arrêta brusquement Shantal et le fit tourner pour s'approcher des étranges décorations. Qui donc était assez stupide pour perdre son temps au beau milieu des plaines d'Astariul en faisant des … bonhommes de neiges? Il fallait être sacrément jeune et immature pour faire ça.
Le cheval renifla les œuvres d'art et poussa une des "têtes" du bout de son museau. Trop faiblement attachée, la boule se détacha du "corps" et s'écrasa au sol.

Oups … heureusement que l'artiste était loin devant …

Un éternuement de Shantal fit comprendre à Ange qu'ils n'avaient pas que ça à faire. Toujours intriguée par les bonhommes, la demoiselle rechigna un peu avant de rejoindre la route tracée par les deux personnes précédentes.
En fait, elle avait envie d'être à son tour jeune et immature … ajouter un troisième bonhomme à cette étrange collection. Cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas pratiqué ces jeux enfantins…
Poussant son cheval au galop, Ange cessa de penser à cela, profitant plutôt du plaisir que lui procurait cette course au milieu des flocons qui tourbillonnaient à ses cotés.

*******

Cela faisait peu de temps qu'elle avait dépassé les œuvres d'art et enfin Ange rejoint les deux personnes qu'elle suivait. Deux silhouettes couraient dans la neige, en direction d'un cavalier qui avançait doucement en sens inverse. Curieux hasard que cet attroupement, là, perdu dans le plateau d'Astariul.
Shantal, toujours au galop, rattrapa et dépassa sans peine les voyageurs (voyageuses?) pour s'arrêter au niveau du cavalier. Si celui-ci continuait sa route dans ce sens là, il serait peut-être bon de faire ce chemin du retour avec lui. Comme ça, en cas de rencontre avec une goule, elle pourrait le laisser se faire dévorer, et en profiterait pour s'échapper intacte.
Avant que l'autre ne la dépasse, Ange la héla avec la première phrase qui traversa son esprit.


"Excusez moi mademoiselle, désireriez vous un guide touristique de la région ? J'ai justement deux superbes bonhommes de neige, symbole incompris d'artistes incompris, à vous faire découvrir en amont."


Un sourire flottait sur son visage, preuve d'un manque de sérieux qui ferait peut-être fuir l'inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vous êtes ce que je ne suis pas... Et moi je suis quoi alors? [PV: Nounka and Nouchka and Ange !]   Mar 30 Nov 2010, 19:16

Les formes au loin se rapprochaient sans cesse, et Iry s’approchait encore d’elles. Deux formes plus loin. Deux personnes. Et qui courraient droit vers elle. La dessinatrice se demanda bien ce que deux personnes pouvaient faire à courir ici, dans la neige fraîche. Surtout pour rejoindre une parfaite inconnue. Puis elle entendit un bruit, un peu plus loin il y avait un cheval au galop, qui arrivait aussi vers elle. Irydae ne comprenait pas comment autant de gens (trois personnes) pouvaient se retrouver à un endroit aussi désert normalement. Elle trouvait ça louche. Mais le sourire qui flottait sur ses lèvres ne laissait aucun doute . Elle était heureuse de pouvoir rencontrer du monde. Et finalement, le cavalier, qui s’avérait en fait être une cavalière, repassa au pas près d’elle .

"Excusez moi mademoiselle, désireriez vous un guide touristique de la région ? J'ai justement deux superbes bonshommes de neige, symboles incompris d'artistes incompris, à vous faire découvrir en amont."

Des…Bonshommes de neige. Iry n’en avait jamais fait, ses parents n’aimaient pas qu’elle aille dehors, et surtout en hiver lorsqu’il faisait froid. Pourtant elle savait très bien ce à quoi ça ressemblait. Et elle avait envie d’en voir . Ça la mettrait encore plus de bonne humeur. L’inconnue elle aussi souriait, et la jeune fille se demanda si c’était grâce aux bonshommes de neige. Et son sourire s’agrandit encore, si c’était possible.

-J’en serais ravie ! Puis-je connaître votre nom ?

Puis Iry aperçut les deux jeunes filles ( et oui c’était aussi des filles ! ) qui s’approchaient d’elle et de l’autre inconnue. Elle leur adressa un sourire, et lorsqu’elles furent regroupées, Iry ne cessa pas de sourire . Elle aimait beaucoup la compagnie. Et puis, être en filles ne pouvait pas lui faire de mal !

-Et vous, comment vous appelez-vous ?

C’était vraiment bien de voyager, on rencontrait des gens extraordinaires et on pouvait partager un moment ensemble. Son regard s’attarda sur les deux filles à pied. Elle se ressemblaient beaucoup, et la vérité ne mit pas longtemps à traverser son esprit. Des jumelles ! Iry n’en avait vu qu’une fois, et celles-ci semblaient bien différentes des premières. Plus gentilles . La dessinatrice mit pied à terre, ses parents lui avaient souvent répété qu’il était impoli de parler à quelqu’un lorsqu’on est à cheval et que l’autre n’y est pas. Elle entortilla un instant ses cheveux bruns autour d’un de ses doigts, en regardant partout aux alentours, avec ses beaux yeux verts clairs.

Elle flatta l’encolure de sa jument, qui n’avait d’ailleurs toujours pas de nom. Il faudrait vraiment qu’elle y réfléchisse, mais là elle n’était pas d’humeur à penser. Elle voulait se faire des amies. Et avec trois filles devant elle , il y avait moyen vous ne croyez pas ?Aller , un peu de courage, je suis sûre qu’elles s’entendront bien !Et donc, toujours avec son immense sourire et ses yeux verts qui décrivaient les filles, elle attendit leurs réponses .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vous êtes ce que je ne suis pas... Et moi je suis quoi alors? [PV: Nounka and Nouchka and Ange !]   Dim 02 Jan 2011, 22:11

La demoiselle ne fit pas volter son cheval, cherchant encore moins à s'enfuir au galop. Au contraire, son sourire ne promettait rien de fâcheux. Au contraire! Au vu de son âge, elle serait bien capable d'être enchantée d'aider Ange à rajouter un bonhomme de neige à la collection. D'ailleurs, elle accepta en riant la proposition de l'apprentie, avec un éclat qui témoignait de sa jeunesse vigoureuse.
A la question portant sur son identité, la Marchombre répondit sans hésitation.


"Ange à votre service gente demoiselle."

Et d'un mouvement du bras, elle salua bien bas l'inconnue, de la façon dont elle avait vu de jeunes bourgeois le faire dans le passé, avec leurs grands chapeaux plumés. Ce geste possédait à la fois un ridicule et un respect qui avait toujours fait rire Ange, dont le salut campagnard suffisait amplement. Nul besoin de s'empêtrer dans des manières alors qu'on pouvait trouver plus simple pour signifier autant.
Sauf aujourd'hui. Aujourd'hui où ce geste ajoutait un peu d'humour à sa journée.

Avant que l'inconnue n'ait pu répondre, les deux marcheuses étaient arrivées à leur niveau et pointaient le bout de leur nez gelé derrière la croupe de Shantal. Alors que l'inconnue les interrogeait elles aussi sur leur identité, Ange imprima un petit coup de cuisse à sa monture qui pivota aussitôt de quelques degrés, permettant ainsi d'intégrer les deux nouvelles au cercle.
Du haut du cheval, l'apprentie observa les deux jeunes filles qu'elle dominait de peu. Si Shantal n'avait pas été un animal de hauteur importante, elle aurait presque été au niveau de ces géantes. A vu d'œil elles faisaient bien deux têtes de plus qu'elle … De quoi la dissuader d'imiter l'inconnue qui était désormais à terre et se faisait dominer par les autres.
Son regard quitta ces considérations pour se glisser sous les habits fourrés des deux jeunes filles, y découvrant deux visages identiques. Jumelles. Etait-ce vraiment possible? Ange n'en avait jamais vu et du cligner des yeux pour s'assurer qu'elle ne voyait pas double. Non ... personne n'avait versé d'alcool dans sa gourde, c'était juste la vérité. Les jumelles n'étaient pas un mythe… pour l'apprentie, elles étaient aussi uniques que la Dame et son Dragon. Méritaient-elles adoration, respect, dévotion? Fallait-il s'incliner? Les vouvoyer?
Ange réfléchit un court instant. Si des jumelles étaient aussi rares et uniques que l'était la merveille de la Nature, alors elles méritaient le même traitement que celle-ci: respect muet sans toutefois se gâcher la vie en politesse.
L'apprentie se contenta donc d'arborer son sourire et enchaina sur les mots de l'inconnue.


"Bonjour demoiselles. Les bonhommes de neige que j'ai dépassés, est-ce que c'étaient vos créations?"

Un message mental quitta la tête d'Ange, priant les jumelles de répondre "non". Le souvenir de cette boule roulant au sol lui donnait quelques remords, et si elles avaient le malheur retourner en arrière, l'apprentie n'aurait pas le cœur de leur avouer que ce saccage était sa faute.
Le problème était qu'elle connaissait déjà la réponse. Seuls deux paires de pas l'avaient précédée. Il n'y avait donc pas trente-six mille personnes qui avaient pu être capables de construire ces deux bonhommes …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Vous êtes ce que je ne suis pas... Et moi je suis quoi alors? [PV: Nounka and Nouchka and Ange !]   Lun 07 Fév 2011, 00:27

« Quand une jumelle est très jolie, sa soeur l'est aussi » [Claude Frisoni]

ζ

La Citadelle des Frontaliers grouille de monde à cette heure-ci de la journée. Comme à toute heure finalement. Dans cette foule de visages longilignes, déformés par leurs grimaces symboliques d'une vie amère émergent deux géantes, courant la main dans la main. Elles semblent jouer avec le vent, se faufilant parmi les passants grincheux.
Sur la place toute proche, un jeune homme grand et élancé, d'un regard bleu profond les regarde se débattre et se heurter à un véritable mur. Il sourit, chaque jour de plus en plus admiratif et impressionné de leurs manières de bouger, de réfléchir, de vivre ensembles.
Les deux géantes cherchent une brèche, s'y faufile avec agilité et coordination avant de se heurter à une nouvelle vague de gens. Un jeu. C'est un jeu pour elles. Elles accélèrent. Elles semblent avoir vu le garçon qui les observent.
Les deux jeunes filles à la même tignasse noire de jais arrivent presque à sa hauteur. Ce même visage aux mêmes traits doux, espiègles et rassurants. Ce même regard pénétrant... Quoique! Ces deux filles qu'il aime, qu'il adore, qu'il vénère telles un miracle de la Nature.

Est-il possible d'aimer deux femmes si semblables et pourtant si différentes?

ζ

Les deux silhouettes continuent de courir dans l'immense ravin, la main dans la main, avec une parfaite cohésion et coordination dans leurs gestes. Genoux pliés. Jambes tendues loin devant. Elles se déplacent sur le même rythme endiablé d'une course effrénée. Logique. Elles ne forment qu'un seul et unique être. Un corps pour deux... Ou presque. Un « corps et demi » plutôt. Bizarre? Non pas pour elles.

- « Bonjour »
Et elle sourit...

- « Vous seriez vous égarées? »
…Interroge de son air curieux...

« Ou alors seriez vous aussi folles que nous pour vous aventurer dans ce coin de l'Empire? »
… Et arbore un petit ton malicieux...

Le regard de Nouchka se pose tour à tour sur leurs deux nouvelles compagnes de routes. L'un viens de descendre de son cheval. Elle lui semble ridiculement petite. C'est vrai aussi que les jumelles paraissent souvent pour des géantes. En la dévisageant un peu plus, Nouchka se demande si comme tous les petits bouts de femme, cette fille est teigneuse et débordante d'énergie. Puis son regard glisse sur l'autre demoiselle. Visiblement, les deux soeurs doivent l'impressionner quelque peu puisqu'elle n'a pas daigné descendre de son cheval. Alors elle sourit.

- « Les bonhommes... de... neiges?! Comment as-tu deviné? »
… Nounka n'en revient pas...

Nouchka, la dévisage. Cette fille au visage doux. Elle ressemble presque à une créature irréelle, sortie tout droit d'un rêve. Comme un Ange... Elle l'intrigue. Qui se cache derrière ce masque?!

« Oui. C'étaient nos créations! Les as-tu apprécié? »
… Alors que Nouchka réprime difficilement un fou rire...

- « Mais pouquoi c'étaient? Ce sont nos créations! »
… Répond Nounka de son air intrigué...

- « Au fait, tu voudrais les voir? »
… S'adressant à l'autre fille au regard vert...

- « En passant, moi c'est Nouchka... »
… De son sourire espiègle...

- « Oh! Ca commence à bien faire! Ca devient nul ce genre de blague! »
… Et elle soupire...

Nounka éclate de rire. Elle aime énormément sa soeur. Et son passe-temps favori est sans aucun doutes de l'agacer à longueur de journée. Pauvre Nouchka!! Heureusement qu'elle se prend malgré tout facilement au jeu... Et puis, c'est qu'elle adore sa soeur aussi. Ce n'est pas pour rien qu'elles sont siamoises. Pareilles. Identiques.

Ensemble, main dans la main, elles sont prises d'un fou rire
Et n'arrivent pas à arrêter


Revenir en haut Aller en bas
 
Vous êtes ce que je ne suis pas... Et moi je suis quoi alors? [PV: Nounka and Nouchka and Ange !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etes-vous attentifs aux autres ??? Petit test...
» La fic' dont VOUS êtes le héros
» Quel pokemon vous seriez ?
» Je ne suis pas Flemmard. Je ne suis pas Désaxée. Je ne suis pas Aveugle. [Pv : liliT, Sei]
» Non, je ne suis pas une fouine, je suis juste inquiet ! [PV Jeremy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Nord :: Plateaux d'Astariul-
Sauter vers: