AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dolce Ysil
Maître Envoleur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 550
Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
Age: 39 ans
Greffe: Disque de métal tranchant autour du bassin
Signe particulier: /

MessageSujet: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Sam 05 Nov 2011, 23:05

Al-Jeit.
Al-Jeit, et ses grandes tours, ses coupoles vitrifiées, ses milles couleurs, ses diamants incrustés… Sa beauté magnifique. Cette ville qui s’élève, seule, défiant le monde, au milieu des collines ; et qu’aucune silhouette de village ne vient perturber, où que l’on pose son regard à l’horizon. Il ne faisait pas spécialement beau, ni spécialement orageux. Les nuages couvraient le ciel azur de leur manteau gris, et si quelques gouttelettes venaient parfois interrompre la quiétude de l’air lourd, elles n’étaient pas plus dérangeantes que cela.

Dolce s’y était pris en avance : cela faisait une semaine qu’il chevauchait tranquillement, sans se presser, vers Al-Jeit. Singa était de plus en plus calme, et une connivence commençait réellement à s’installer entre lui et l’étalon, ce qu’il aimait particulièrement.

Pourquoi aller vers la capitale ? Mais pour voir le tournoi d’Al-Jeit, pardi ! Le plus grand tournoi au travers de l’Empire, qui réunissait les plus grands combattants, les plus puissants bucherons… enfin, tous ces dadets qui voulaient se faire reconnaître en tant que tel. Dolce aurait très bien pu participer à ce tournoi, mais cela ne l’intéressait pas le moins du monde : se faire connaître, il n’en avait pas besoin. Et surtout, cela lui aurait été plus préjudiciable qu’autre chose, c’était un fait.

Les sabots de l’étalon claquèrent sur le pavé de l’entrée de la grande cité, et Dolce descendit de son dos pour l’emmener dans les écuries. L’ami de Syndrell, le palefrenier, était toujours là, et s’occupait toujours aussi bien des équidés qui lui étaient confiés, ce fut donc sans aucune hésitation que l’Envoleur laissa sa propre monture aux mains douces de ce dernier. Alors, il se dirigea vers l’immense amphithéâtre duquel s’élevait une immense clameur enthousiaste. Un large sourire étira ses lèvres, et il accéléra le pas.

Prenant une miche de pain avec du fromage sur le chemin, il s’assit dans les gradins pour assister au « spectacle ». Le tournoi se déroulait en dix épreuves, cinq consacrées au lancer et cinq au combat, et s’étirait sur cinq jours complets. Les Alaviriens venaient par centaines, par milliers, des quatre coins de l’Empire pour y assister. La compétition était plus rude chaque année, mais voir ces montagnes de muscles qui se mouvaient avait de quoi faire rire Dolce, c’était un fait. L’Empereur lui-même venait y assister, dans la tribune, là-bas, cernée de tissus d’un rouge magenta. L’Envoleur eut une pensée pour ce pauvre Empereur, qui devait sans doute bien trop souvent lutter contre les Mercenaires du Chaos qui voulaient sa peau… Enfin, ce n’était pas non plus son souci. S’asseyant donc le plus proche possible du bastingage, l’homme croqua dans son pain tout en portant son regard sur les candidats aux épreuves.

La plupart des hommes qui participaient aux épreuves de lancer étaient musclés à outrance des épaules, n’ayant qu’une mobilité trop réduite au niveau du ventre et des jambes, selon l’Envoleur. Il aimait détailler les autres pour en apprendre plus, et même si sans doute son jugement était hâtif : après tout, il ne se mesurerait pas à ceux-là avant un bon moment, et au pire il aurait alors le temps de les voir venir. Les participants aux épreuves de combat étaient plus fins et plus équilibrés dans leur musculature, et dégageaient tous quelque chose de spécial. Un sourire aux lèvres, Dolce s’appuya contre le dossier de son assise et écouta ce que disait le stentor.

- … les dix épreuves du tournoi d’Al-Jeit commenceront dès aujourd’hui et pour cinq jours ! Tenez-vous prêts, retenez votre souffle, et vivez ces moments extraordinaires à nos côtés ! Mais pour commencer, quelques exercices d’acrobaties de la part de la troupe Jitallu !

Des applaudissements retentirent de toutes parts, dans les gradins, et les artistes s’avancèrent en faisant de grands signes de la main. Ils montèrent des échaffaudages avant de s’élancer dans des figures plus techniques les unes que les autres, entre les trapèzes, les cordes et les barres droites. Et puis, il y avait les jongleurs, et les cracheurs de feu, sur le sol, qui donnaient un spectacle tout aussi étonnant et grisant. Mais ce fut bientôt fini, et la première épreuve fut lancée : le lancer de javeline.

Dolce jubilait, et observait les guerriers qui s’alignaient, extrêmement concentrés, la javeline à la main. Le premier s’avança, fixant la ligne rouge, plus de trente mètres en amont de lui. La javeline s’élança dans les airs, gracieuse… pour se planter juste derrière la ligne.
Il expira.

Jeta un coup d’œil autour de lui, alors qu’une nouvelle clameur montait…














_________________________________

Voilà voilà, le post est lancé !
Alors, pour ce qui est du déroulement : chacun poste comme il peut la première fois, ce qui va instaurer un ordre de passage. Ensuite, on répondra dans cet ordre là.
Si jamais une personne venait à mettre plus de 10 jours à répondre, on sautera alors son tour... même si ça serait dommage ! Smile

A vous de jouer ! Very Happy

__________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Dim 06 Nov 2011, 17:08

« Le tournoi d’Al-Jeit.
Oh, j’y ai déjà assisté, durant mon apprentissage. Mon Maître tenait absolument à ce que l’on y restât toute la durée de cet évènement. Regarder des corps qui se dandinaient sur un sol en sable, je dois avouer que cela ne m’a jamais réellement plu. Même si les performances sportives et guerrières avaient de quoi valoir le détour, c’est bien vrai.

Pourtant, j’ai décidé d’y aller cette année. Peut-être pas pour les cinq jours, j’aviserai en temps voulu. Je me souviens de cette fois-là, où mon Maître et moi-même avions tellement bu qu’au final, on s’était endormis sur les gradins… »


£&£


Nee chevauchait Galoubet sans se presser. Le tournoi d’Al-Jeit ouvrait ses portes dès le matin, mais elle n’avait pas besoin de voir les acrobates qui s’y dandineraient gaiement. Elle voulait simplement jeter un œil sur les participants, étant donné que chaque année ils changeaient, ou bien s’engageaient dans plus d’épreuves. Mais elle y allait surtout pour le plaisir de se faire plaisir, peut-être de boire un peu trop, et se laisser porter par l’enthousiasme de la foule.

L’étalon était parfaitement docile, et elle était fière de l’avoir acquis.
Acheté alors qu’elle redescendait vers la Passe de la Goule, dans laquelle elle avait rencontré une Envoleuse dénommée Lacrya, il l’avait accompagnée jusqu’au Domaine, et était resté parfaitement sage dans son box et son paddock durant plusieurs semaines. Le temps que son premier cours se déroulât tranquillement.

Nee pensait à ses apprentis, et un léger sourire étira ses lèvres.
Entre Laïar, hypocrite et joueuse de rôle jusqu’au bout des ongles ; Siobane, timide mais avec un caractère bien trempé ; et Ethan, fil de l’Empereur qui se prenait toujours pour un prince ; elle savait qu’elle n’était pas sortie de l’auberge. Pourtant, elle était contente, au final, d’avoir des apprentis si différents, et aux origines si disparates. Cela mettait du piquant dans les cours, et elle était obligée de parfaitement s’adapter, donc aussi de se remettre en question, et par conséquent de continuer à progresser à son tour.

Décidément, l’enseignement était bénéfique pour tous, à partir du moment où l’on prenait soin de se connaître et de connaître ses limites, ainsi que de s’avouer ses faiblesses ; pour mieux les combler.

Fermant les paupières une seconde Nee sourit.
Dirigeant Galoubet vers l’entrée d’Al-Jeit, la jeune femme descendit de selle pour le confier à un palefrenier, avant de marcher tranquillement dans la rue pour rejoindre l’immense colisée de la capitale de l’Empire, où se tenaient les jeux du tournoi. Se laissant porter par la foule, Nee fermait à moitié les paupières et avançait toujours dans la même direction. Elle arriva au moment d’une grande émotion dans le public, et un sourire étira ses lèvres.

De l’extérieur, elle entendait la voix de stentor qui résonnait.
L’épreuve de javeline allait commencer de manière imminente.

S’engouffrant dans le passage qui menait à l’intérieur, la jeune femme atterrit près des barrières et s’assit non loin de la porte de sortie. Elle lança un long regard dans les gradins, avant de trouver les marchands ambulants. Les attendant tranquillement, elle prit, lorsqu’ils passèrent une pinte de bière, et s’installa confortablement pour regarder cette épreuve.

Juste devant elle se trouvait un jeune homme d’à peu près son âge, qui observait les participants avec attention. Puis, son regard se porta sur la foule, et croisa celui d’Anee, qui sourit en coin.

Torse nu, on voyait ses muscles saillants, son cou bien dessiné ; et ses cheveux coupés de près sur son crâne mettaient en valeur les traits de son visage. Il était vraiment à son goût, lui aussi. Buvant une gorgée de bière comme si de rien n’était, elle lui lança un regard franc mais mystérieux, un sourire aux lèvres.

Au moins, elle s’ennuierait moins.
Et quand elle aurait assez bu, peut-être perdrait-elle un peu de sa dignité pour l’aborder.

Revenir en haut Aller en bas
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Dim 06 Nov 2011, 18:06

Hurlements, rugissements, sifflements et babillage incessant ! Le Monde tout entier avait disparut pour qu'une unique bulle de pure folie se créa au centre du pouvoir de l'Empire : Al-Jeit.

De retour à Al-Jeit. Depuis combien de temps l'a-t-il quittée ? Il n'en sait fichtre rien, mais pas si longtemps qu'il l'auraient cru en enfourchant son canasson. Les jours ne se comptent pas loin des yeux tant aimer, ils se subissent dans une lente, très lente agonie. Agonie qu'il a compensé par toujours plus d'acharnements et d'épreuves. Il a bien compris sous la pluie et la lune qu'il n'était pas encore digne de l'envoleuse. Il ne sait pas pourquoi elle s'est autant attaché à lui, pourquoi elle a répondu à son amour, mais il a peur que sa faiblesse ne la pousse à s'éloigner. Et Nuhadu déteste avoir peur ! Donc il coure. Il file sur sa propre Voie parce qu'il ne peut pas se permettre de la suivre avec ce sentiment. Parce qu'être plus faible qu'elle n'a pas d'importance, mais que de la perdre par faiblesse en a beaucoup plus.

Soupir d'un jeune homme tressé du haut des immenses gradins. Pourquoi pense-t-il à ça ? Il y a tellement plus ici !

Une ovation s'élève de la foule, puissant cris de centaines de voix, tellement plus ! Il l'aime ce stade ! Quand la foule y entre elle perd ce quelque choses qui la rend détestable. Certes elle est encore plus bruyante, plus puante, plus chaotique.. Mais elle s'assume. Purement et simplement sauvage elle ne se cache plus, elle brille de sa splendeur purement animale et quand Nuhadu rugit avec elle il a l'impression d'avoir trouvé une meute de loup. Et en l’occurrence, la lune à qui est adressé le chant vibrant sont les acrobates. Nuhadu éclate de rire avant de boire goulûment à sa chope de bière. En l'occasion elle coule à flot et même le garçon plutôt méfiant et modéré se laisse porter par la joie de l’événement. Entouré d'inconnue qu'il n'aurait jamais approché en temps normal il plaisante sans gêne, répond aux moqueries avec joie et se découvre bien plus sociable qu'il ne le pensait.

Bien sûr, tout le monde ne se laisse pas prendre dans le jeu animal. Certains luttent encore pour se montrer civiliser, dont l’imperturbable empereur qui contemple la scène du haut de sa loge privée. Le jeune homme n'en a cure, ce ne sont que des tâches sur l'incroyable tableau. Il ne s'est jamais autant senti chez lui qu'en ce moment précis ! Les barrières tombent entre les gens et le monde, sans doute aidées par la boisson. Il en arrive même à jeté des coups d’œils appréciateurs quand un homme lui montre une belle femme qui avance sur les tribunes. Il doit reconnaître que son voisin à du goût, mais plus il la regarde et plus il lui trouve de défauts, tous ramenant au même. Elle ne ressemble en rien à Lacrya.

Rah ! Une obsession ! Penser à elle encore et encore.. Il en perd son sourire et repose ses yeux sur les acrobates. Plus le temps passe loin d'elle et plus le vide se fait contraignant, comme si un monstre le dévorait de l'intérieur avec une extrême lenteur, mais une minutie qui ne laissera rien de son être. Il a pourtant croisé de nombreuses femmes, belles elles aussi, mais à chaque fois ses yeux finissent par se voiler des souvenirs de l'envoleuse. Il aimerait s'en croire vertueux d'être ainsi obnubilé par cette unique jeune femme, mais il n'en ressent que la douloureuse séparation qui se reproduira à chaque fois. Pourront-ils jamais passer plus d'une journée ensemble ? Passer leur vie ensemble ?

Des questions toujours des questions ! Des questions qu'il ne se pose pas quand elle est là, quand il la serre contre lui et respire son parfum.. Faut-il qu'il respire la tristesse le jour de la plus grande fête de l'Empire ? Une fois n'est pas coutume, il oubliera tout ses problèmes pour aujourd'hui ! Prenant sa chope il la vide d'un trait, regrette d'en apercevoir le cul sec et se lève pour en chercher une autre. Après tout il peut encore marcher droit et réfléchir normalement ! Il se faufile avec aisance et beaucoup plus d'assurance que d'habitude. Serait-ce parce qu'il se sent plus fort qu'avant avec son apprentissage qui ne cesse de le tirer vers les sommets ? Qu'importe, il sourit en cotôyant ses personnes si lentes et balourdes autour de lui. L'alcool n'est sûrement pas la seule raison qui le rende supérieur physiquement à ces gens, mais elle doit jouer vu l'allure de certains.. Ils sont en bien piètre état que les épreuves n'ont pas encore commencées. Tant pis pour eux ! Ils rateront le spectacle ! Et n'ayant pas peur de finir dans leur cas, il reprend une bonne chope de bière avant de s'en retourner vers sa place... qu'il a perdu dans la multitude.

Fichue mémoire ! Ou va-t-il bien pouvoir s'installer ? Il jette un regard autour de lui. Ce n'est pas le nombre de places qui manque, autant en profiter pour choisir. Il en aperçoit qu'il suppose prometteuse près d'un homme au torse dénudés et musculeux. Une place qu'il ne pourra pas perdre si facilement ! Reprenant sa danse au milieux des corps qui composent la foule sur les tribunes, il se dirige vers lui. Un nouveau rugissement annonce la fin de l'amusement et le début de la compétition qu'un homme a la belle et puissante voix ouvre par la javeline. Ah ! Il faut qu'il se dépêche de s'asseoir pour voir ça. Il déboule au milieu de l'homme, ses tresses, devenues plutôt longues au fil du temps, retombant sur son visage par l'arrêt de la pseudo course. Il les écarte avec un grand sourire et s'adresse à l'homme-repère les yeux brillant d'excitation.


-Excusez-moi, je peux prendre place près de vous?

Pourquoi refuserait-il ? La politesse est parfois désespérante, mais il faudra bien cinq pintes de plus avant que Nuhadu ne l'oublie. Combien pour l'instant au juste ? Deux ? C'est la troisième c'est ça ! Il n'en a pas prit tant que ça pour le moment, pas étonnant qu'il ne soit pas gêné par l'alcool. Mais ça commence à devenir un chiffre assez imposant.. C'est une journée de fête après tout ! Qu'importe ?

Et peut-être que le souvenir de la belle arrêtera de le faire souffrir pour une journée.

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éole Létoile
Groupe Fyrh
Modératrice & Reine de la Torture
avatar

Nombre de messages : 2128
Citation : Les écrivains dansent sur leur plume, leurs mots sont des ballets qu'ils offrent à leurs lecteurs - Pierre Bottero -
Date d'inscription : 04/03/2011

Feuille de personnage
Age: 27
Greffe: Réduction de son poids pendant un court laps de temps
Signe particulier: Éole=Ombe, voir Biographie

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Dim 06 Nov 2011, 18:37

Éole avançait au pas sur le dos de Bolshoï. Cela faisait déjà quelques jours qu’elle avait quitté l’Académie. Elle avait décider de voyager sans se presser, elle n’avait pas envie de se précipiter, elle voulait profiter du voyage. Un voyage qu’elle avait déjà fait, mais dans l’autre sens. Un voyage... vers Al-Jeit.

Al-Jeit. La capitale de Gwendalavir. Éole revoyait déjà l’imposante ville pleine de couleurs et de lumières. Un ville magique, créée par de puissants dessinateurs. Une ville qui l’avait vue rire et pleurer, qui l’avait vue souffrir et s’épanouir, qui l’avait vu grandir et qui l’avait vue partir.
Al Jeit. Sa ville natale.

Pourquoi retournait-elle là-bas ? Vers ce lieu plein de souvenir, ce lieu qui fait parti de son ancienne vie, quand elle était encore «Ombe»... Pourquoi ? Sans doute avait-elle besoin de revoir ce lieu. Ce n’est pas à cause de lui qu’elle est partie, alors pourquoi l’abandonner ?
Et puis il y avait le Grand Tournoi d’Al-Jeit qui allait bientôt débuter. Elle n’y avait assisté qu’une seule fois, et elle était trop petite pour pouvoir se rappeler de quoi que ce soit. C’était son père qui l’avait emmenée, peu de temps avant qu’il se fasse assassiné... Peut-être qu’une fois là-bas, la jeune fille retrouverait quelques souvenirs de ce jour passé avec son père...
Éole poussa un soupir en repensant à tout cela. Cela lui paru bien loin...

- On va retrouver tous nos vieux souvenirs hein Bolshoï ? Mais j’ai envie de revoir cette magnifique ville, c’est comme si elle m’appelait...

Un nom apparut dans son esprit. Un nom lié à cette ville, un nom qu’elle n’avait pas oublié. Le nom de quelqu’un qu’elle souhaitait revoir.
Naliwë.
Une jeune femme qui avait été sa seule amie, son seul soutient dans les moments difficiles, celle qui l’avait guidé sur la Voie de la Danse. Éole voulait la revoir, elle lui devait beaucoup et elle s’en voulait d’être partie sans lui avoir dit au revoir. C’était peut-être à cause (grâce ?) à elle que ses pas la menaient vers Al-Jeit.

La grande ville apparue enfin à l’horizon. Plus elle s’en approchait, plus son cœur battait fort dans sa poitrine. Les tours de la capitale se dessinèrent, de plus en plus nettement, laissant échapper leur lumière.

- Nous y voilà...

Éole arrêta son cheval un instant pour observer la ville au loin. Puis elle tourna légèrement au sud, elle rejoindrait Al-Jeit bientôt, mais pas tout de suite. Avant, elle devait s’occuper de Bolshoï.
Éole savait qu’elle devrait le laisser le temps du tournoi, mais elle n’avait pas voulu le mettre aux écuries d’Al-Jeit... non, elle avait eu une autre idée...

- Toi aussi Bolshoï, tu vas pouvoir retrouver pleins de souvenirs...

Après une vingtaine de minute, la cavalière et son destrier arrivèrent en vu d’une petite ferme, bordée de près ou broutait tranquillement des chevaux. Ceux-ci levèrent la tête lorsqu’elle passa devant, détaillant les nouveaux venus. Éole sourit. Ils continuèrent d’avancer et ils arrivèrent dans la petite cour devant la ferme. Un homme d’une cinquantaine d’année se tenait sur le seuil de la porte. Éole descendit de cheval et alla vers l’homme, tenant Bolshoï par les rênes, affichant un immense sourire.

- Bonjour Malik !

En entendant sa voix, l’homme se retourna. La surprise et l’étonnement, se lisaient sur son visage. Il ouvrit de grands yeux et resta un instant bouche bée.

- Om... Ombe ! C’est bien toi ?

Ombe... Et oui, cet homme faisait lui aussi parti de son ancienne vie... Elle rit.

- Oui, c’est bien moi.

- Cela fait combien de temps maintenant que tu es... es partie ?

- A peu près deux ans je crois...

- Que fais-tu ici ? Que t’es-t-il arrivée durant tout ce temps ? Pourquoi es-tu partie ? Pourquoi...

- Mon histoire est longue, le coupa-t-elle, et je ne vais pas te la raconter. Je suis venue te demander un service. Voilà, je me rends au Tournoi et j’ai besoin d’un logement pour Bolshoï... je sais qu’ici il sera bien soigné.
Au nom du cheval, Malik tourna la tête vers l'hongre noir.

- Bolshoï... murmura-t-il avant de regarder de nouveau la jeune fille, je ne sais pas ce que tu caches, mais si tu ne veux pas le dire, c’est ton droit. Je garderai Bolshoï tout le temps que tu seras à Al-Jeit, je pense qu’il sera heureux de retrouver ses copains.

- Merci Malik, merci beaucoup.

- Mais de rien, je suis tellement content de te revoir. Si tu cherches toi aussi un logement, tu sais que tu es la bienvenue.

Il lui adressa un clin d’œil avant de saisir les rênes qu’elle lui tendait. Éole regarda son ancien moniteur, celui qui lui avait appris à monter à cheval. Oui, Bolshoï serait mieux ici que n’importe où ailleurs. Elle sourit.

- Et ta fille ? Elle est toujours sur Al-Jeit ?

Sa fille, Naliwë. Éole espéra une réponse positive, elle avait tant envie de la revoir...

- Non, je suis désolée Ombe... elle est allée à Al-Vor... je lui dirais que tu es passée, elle se fait du soucis pour toi...

- Oh... tu lui diras que je suis désolée de m’être enfuit comme ça... je lui expliquerai si je la revoit un jour... Merci pour tout Malik !

- De rien Ombe, a bientôt ! Bon tournoi !

Il lui adressa un clin d’œil puis tourna le dos, emmenant Bolshoï dans un box. La jeune fille tourna les talons et prit la direction d’Al-Jeit.

En entrant dans la ville, une vague de souvenirs s’abatit sur Éole. Tout ce qu’elle avait vécu dans cette ville refit surface. Elle pria juste pour ne pas tomber sur sa «famille d’accueil», qui avait tenté de l’héberger lorsque sa mère s’était enfuie... La jeune fille secoua la tête, elle n’alla pas laisser leur souvenir gâcher sa journée !

Elle suivit la foule jusqu’au grand colisée. Le tournoi n’allait pas tardé de débuter. Elle entendait déjà le stentor annoncer l’épreuve de javeline.
Elle prit une chope de bière (et pourquoi n’aurait-elle pas le droit de s’amuser un peu elle aussi hein ?) et alla s’asseoir sur les gradins aux côté d’une jeune femme aux cheveux châtains et bouclés et aux grands yeux bleus. La jeune fille parcourut des yeux la foule qui attendait impatiemment le commencement du tournoi. A côté d’elle, la jeune femme échangeait un regard avec l’homme assis devant elle, tout en sirotant sa bière.
L’homme. Torse nu, aux muscles saillants, aux cheveux courts, foncés, à la peau hâlée... Une silhouette qui ne lui était pas inconnue, une silhouette qu’elle avait déjà vue... Oh ! pas longtemps certes, mais bien assez pour s’en souvenir. Dolce. Cet homme au sourire charmeur qu’elle avait rencontré lors de son périple vers Al-Poll, perdue dans les plateaux d’Astariul... Avant qu’elle choisisse de changer de nom, avant qu’elle marque son changement de Vie. Ombe. A cette époque, son nom était encore Ombe. La reconnaitrait-il ?
Cet homme lui avait inspiré la peur et la méfiance... Elle tenta de ne pas laisser ses sentiments la pénétrer. Elle se porta son regard vers son voisin de devant. Lui aussi avait la peau foncée et ses cheveux noirs tressés lui tombaient sur les épaules, et lui aussi avait une chope de bière à la main.
Éole porta son attention vers les participants du tournoi, qui se mettaient en place pour l’épreuve de lancer de javeline. Elle bu une longue gorgée de sa bière, attendant le début de l’épreuve.

__________________________________________



"C'est donc bien que la danseuse est dans un autre monde, qui n'est plus celui qui se peint de nos regards, mais celui qu'elle tisse de ses pas et construit de ses gestes"
- Paul Valéry -

~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Dim 06 Nov 2011, 19:10

    Foule.

    Je joue des coudes et des épaules pour essayer de fendre la masse du peuple accumulée dans les rues. C’est fou ça. Pourquoi y a-t-il autant de monde ? Je sais qu’Al-Jeit est une très grande ville mais il n’y avait pas autant de gens le mois dernier.

    Le mois dernier.

    A ce souvenir, je pousse un léger soupir.

    Nuhadu.

    Son visage réapparait devant moi. Parfait. Brillant. Je le chasse.

    Nuhadu.

    Un étrange sentiment vient serrer mon cœur. Un mois et voila qu’il me manque déjà. De rage, je bouscule violement un passant, le faisant tomber à terre. Je m’efface avant qu’il n’ait le temps de protester. Je ne supporte pas d’être aussi dépendante d’une personne. Surtout d’un homme. Surtout d’un Marchombre. Je ne peux cependant pas nier mes sentiments que j’ai envers lui.

    Et cela me rend furieuse.

    Je décide de m’écarter de la voie principale, évitant ainsi le plus gros de la masse. Je suis seulement venue ici pour récupérer quelques armes. Il est maintenant temps pour moi se m’éclipser. J’hésite un long moment à passer par les toits.

    Je chasse rapidement cette idée.

    Avec toute cette agitation et tout ce monde, il est fort possible que je me fasse repérer. Autant rester discrète. J’ajustant les pans de ma cape d’un noir profond, je me faufile à travers les boyaux de la cité. La puanteur me prend alors le nez. J’aurai peut-être mieux fait de rester au niveau des allées principales. Retenant à moitié ma respiration, je me dépêche de sortir de cette porcherie.

    C’est alors qu’une voix m’arrêta. Lointaine, criante. Je m’arrête cependant pour l’écouter, ses paroles m’intriguant.


    - … les dix épreuves du tournoi d’Al-Jeit commenceront dès aujourd’hui et pour cinq jours ! Tenez-vous prêts, retenez votre souffle, et vivez ces moments extraordinaires à nos côtés !

    La suite m’échappe.

    Le tournoi ? Le tournoi a lieu en ce moment ?! Et dire que je n’étais même pas au courant. Un léger sourire se dessine sur mes lèvres. Cet événement était la rencontre des plus grands prodiges de Gwendalavir. Je ne pouvais pas manquer ça.

    Tournant les talons, je me mélange à la foule, jouant avec ma souplesse et ma rapidité pour avancer plus vite que la moyenne. L’amphithéâtre m’apparait enfin. Gigantesque. Majestueux.

    Irréelle.

    Je reste un moment silencieux face à cette immense construction. Des clameurs s’y élevées, toujours plus fortes. Grimaçant, j’eus un temps d’hésitation. Je ne savais pas si je supporterais autant de bruit. D’être oppressé ainsi contre un inconnu.

    Ma claustrophobie se réveil alors. Légèrement.

    Je la chasse elle aussi et m’engouffre par une grande porte menant aux gradins. Ces derniers sont bondés. Poussant un léger soupir, je m’apprête à me résigner et à faire demi-tour quand quelqu’un attire mon attention. Un visage parmi des milliers d’autres.

    Nee.

    D’un geste, je rabats mon capuchon, laissant libre ma courte chevelure blanche. J’essaye de capter son regard.

    Echec.

    Je secoue doucement la tête et commence l’ascension des gradins dans l’espoir de me rapprocher d’elle. Ma rencontre avec elle dans la passe de la Goule fut courte mais relativement sympathique. Pour une fois que je rencontre un autre maître envoleur sans l’affronter, il faut que j’en profite.

    A cette pensé, je referme ma main sur mon poignet gauche, entouré d’une bande de cuir cachant une affreuse cicatrice. Souvenir d’une confrontation quelque peu… bestiale. Je laisse échapper un léger soupir et continue de monter. Un mouvement attire alors mon attention sur la droite. Tournant légèrement mon regard, je me fige.

    Nuhadu.

    Mon cœur rate un battement et ma peau blanchit instantanément. Par réflexe, je rabats rapidement ma lourde capuche, dissimulant mon visage et me recule dans la foule.

    Que fait-il là ?

    Je l’observe un moment alors qu’il prend place à côté d’un autre jeune homme, le torse dénudé, sa peau captant les rayons du soleil. Le connait-il ?

    Moi oui.

    Pour l’avoir croisé plusieurs fois au domaine. Les battements de mon cœur s’accélèrent. Que fait-il à côté d’un maître mercenaire ? Est-il fou ? La colère m’envahit.

    Inattendue
    Injustifiée.

    Je me force à reprendre mon calme. Que faire ? Une voix me cri de fuir. L’autre de le rejoindre. Lâchant un juron, je m’avance vers eux et me glisse à côté de Nuhadu, poussant légèrement l’inconnu à côté de moi. Je rabats de nouveau ma capuche sur mes épaules. Nos regards se croisent. Je reste un moment muette, me perdant dans la profondeur de ses pupilles. Et je brise la glace.


    - Laisseriez vous une jeune femme avec un verre vide ou iriez vous lui offrir de quoi le remplir jeune homme ?

    Je lui lance un petit sourire amusé. J’ai deux objectifs. L’attirer loin de ce maître. Et nous offrir un peu d’intimité.

    Attendant sa réponse, je jette un œil à la piste, juste à temps pour admirer le superbe lancé de javeline d’un concurrent. Les trente mètres sont dépassé.

    Splendide.


__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Narcos
Admin
avatar

Nombre de messages : 3417
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 35 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Dim 06 Nov 2011, 22:57

Des milliers d’odeurs.
Des milliers de sons.
Des milliers de couleurs. De mouvements.

Erwan sentait dans son ventre le Jaguar qui avait tendance à se débattre légèrement. Il lui communiqua autant de sérénité et de calme qu’il le pouvait ; après tout, être au milieu d’une foule si dense n’était pas du tout dans les cordes de l’animal. Et depuis plusieurs mois, leur promiscuité faisait qu’il comprenait réellement l’animal dans son ventre ; cette autre partie de lui-même.

Un léger soupir passa ses lèvres, alors qu’il s’engouffrait dans une faille, au sein de la foule. Il glissait, indolent, dans cette dernière, pour trouver son chemin. Les gens avaient tendance à s’écarter légèrement sur son passage, à cause de sa taille, ce qui le faisait sourire. Se faufilant tel un chat – ou un jaguar – entre les personnes qui voguaient devant lui, il finit par décider d’aller jeter un œil au tournoi qui prenait place au même moment dans la capitale de l’empire.

Après tout, Joya était aux écuries, et il avait un peu de temps pour lui.
Miss était partie avec Ylléna pour un cours avec l’un de ses groupes. Elle en avait deux, et l’avait mis au courant. Elle ne serait pas de retour avec la petite d’ici plusieurs semaines. Il en avait profité pour passer du temps seul avec sa jument, mais maintenant qu’il était à Al-Jeit, il pouvait se permettre un peu de détente.

L’immensité du terrain où se déroulait la totalité des épreuves se dévoila bientôt devant lui, et il accéléra le pas sensiblement, bousculant parfois quelques personnes, mais en faisant toujours attention où il mettait les pieds. Il finit par réussir à pénétrer à l’intérieur du bâtiment, et laissa son regard errer sur les gradins.

Il connaissait forcément quelqu’un, quelque part. Il le savait. Mais les odeurs mêlées, les corps transpirant, le fumet d’alcool qui se dégageait de la plupart des gens, tout cela perturbait ses sens et celui du Jaguar. Finissant par hausser les épaules, il s’avança vers le bord des gradins, alors qu’un acrobate s’élançait dans un saut périlleux impressionnant. Un léger sourire sur les lèvres, le Marchombre applaudit lorsqu’il se réceptionna parfaitement, en même temps que des centaines, peut-être des milliers, d’autres personnes faisaient de même.

Son regard fut happé par une silhouette, qui le frôlait.
Une silhouette qu’il avait l’impression d’avoir déjà croisée quelque part… Avec Ylléna. A Al-Chen. Un sourire sur les lèvres, le Marchombre haussa les épaules, avant d’apercevoir un apprenti de l’Académie, un peu plus loin ; reconnaissable, ce dernier avait de longues tresses tenues en leur bout par des élastiques colorés, ainsi qu’une peau foncée. Derrière lui, une jeune fille qu’il avait déjà vue aussi s’était assise à côté de la femme. Les gradins continuaient de se remplir, un flot ininterrompu de gens, enfants, femmes, hommes, personnes âgées perçait les portes pour se déverser dans les tribunes.

S’asseyant juste derrière la femme et la jeune apprentie Marchombre, Erwan avait toujours un sourire aux lèvres. On lui proposa une bière, qu’il refusa, préférant avoir toute sa tête pour regarder les différentes épreuves du tournoi qui commençait à cet instant précis avec le lancer de javeline.

*

- Regarde Erwan, cette épreuve. Dis-moi ce que tu vois.

[i]Le jeune homme se penche par-dessus la balustrade. L’épreuve en question avait pour but de planter une hache dans un bouclier en plein galop. La plupart des participants étaient de grosses brutes, irrespectueuses de leur cheval, et dans le meilleur des cas, assez intelligents pour faire attention mais continuaient de déséquilibrer leur monture.


- Euh…

- Ils n’ont ni adresse, ni équilibre. Qu’ont-ils pourtant ?


Erwan ne trouvait pas. Il avait beau chercher, il ne comprenait pas où voulait en venir sa mère.

- La détermination. C’est aussi important que tout le reste. Même si c’est loin de suffire…

*

Le jeune homme soupira en se souvenant de ce jour-là, lors de son apprentissage. Il demanda de la nourriture à un coursier qui passait par là et attrapa deux morceaux de viande, les savourant en mangeant lentement.
Le premier lancer était envoyé.
Fluide, puissant. Il dépassa largement la ligne des trente mètres.

Autour de lui, les gens se levèrent pour applaudir et il fit de même. Son voisin lui envoya un coup d’épaule joyeux, et il y répondit sans force, mais avec conviction. A dire vrai, il avait déjà oublié le nom du participant…

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïs Jol
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 599
Citation : Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Greffe: Griffes rétractables
Signe particulier: Aveugle

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Mar 08 Nov 2011, 18:20

≈≈≈ Naïs ≈≈≈

Depuis quelques jours, les rues d’Al-Jeit grouillent de monde, encore plus que d’habitude. Une excitation ambiante règne dans la cité impériale. Les gens se bousculent, passent et repassent d’un pas pressé. Les vendeurs ambulants sillonnent les rues à la recherche d’un gamin à appâter avec une friandise. Le temps semblait s’être suspendu pour laisser place à la fête. La fourmilière géante accueille des gens venus de tout horizon. Tous sont là pour profiter de l’événement de l’année : le traditionnel tournoi bien sûr !! Certains seraient capables de déplacer des montagnes pour pouvoir y assister, ne serait-ce qu’une seule fois dans leur vie. Pas moi !! C’est une manifestation millénaire et célèbre, certes, mais non moins ennuyeuse à mon goût. Je me souviens comme si c’était hier de la première fois où j’y ai assisté. Cela remonte il y a au moins vingt ans. J’étais encore toute gamine, alors bien sûr mon père et Louanne m’accompagnaient – sans compter Atal et Ainhoa, encore plus jeunes que moi. Mes parents étaient miraculeusement parvenus à trouver cinq places assises côtes à côtes dans une arène noire de monde. Pourtant, nous n’étions pas arrivé en avance. Ce fut un coup de chance sûrement. Les épreuves commençaient toujours avec celles de lancer en tout genre. Ensuite, seulement, se déroulaient les combats. Je me suis toujours demandé comment pouvait-on apprécier de voir des brutes épaisses se cogner dessus. Certains étaient réellement de bons combattants, certes, avec un style qui leur étaient propre. Ça, je ne peux le nier. Mais la plupart, dans mon souvenir, étaient brouillons et lourds. Mais je ne pouvais nier qu’ils avaient tout à fait leur place dans l’armée – ou ailleurs. Et puis, à quoi ça rime ? La plupart des concurrents étaient des hommes et la seule explication que j’ai pu trouvé à ce jour demeure que le tournoi serait un moyen de faire valoir leur virilité. C’est dans la nature d’un homme d’être fier, après tout…

Et cette année encore, j’en suis quitte pour y retourner au tournoi. Finalement, je me dis que la cécité me rend bien service parfois. Personnellement, si ce n’était pas pour Seth, je me passerais bien d’assister au tournoi. Hélas, il est de tradition, surtout depuis que Seth est en âge de se tenir quelques heures et ainsi rester attentif, de s’y rendre à chaque fois. Je ne comprends pas vraiment les familles qui y emmènent les plus petits. Ils braillent, ils pleurent, ils crient… Pas vraiment un endroit pour des gosses. Jamais il ne me serait venu à l’idée d’y emmener Seth étant petit. Mais maintenant qu’il avait grandi, cela arrangeait bien Atal de pouvoir nous accompagner. Il aime beaucoup ce genre de manifestation festive. À vrai dire, il a toujours été prompt à s’amuser, bon public en somme. En parlant d’eux, le soleil est déjà haut dans le ciel et ils sont toujours en train de dormir. Il serait temps que j’aille les réveiller à grands coups de pieds aux fesses. Après tout, ils veulent aller tournoi – pas moi. Or je suis la première debout, déjà prête depuis un peu plus de deux heures. Laissant mon verre vide sur la table, je me lève et monte l’escalier qui mène aux chambres de l’auberge. Celles-ci, il faut bien l’avouer, sont vraiment correctes par rapport aux prix proposés. Le plancher grince. C’est embêtant car j’ai plutôt tendance à avoir le sommeil léger la nuit, alors pour peu que quelqu’un passe près de ma porte, je me réveille immédiatement. Réflexe…

J’ouvre la porte comme un vrai bourrin. Ils ronflent tous les deux. Je sens que ça va encore être facile tout ça ! Sans ménagement, faisant le plus de bruit possible, je défais le loquet du volet et je le pousse. Je sens les rayons du soleil réchauffer mon visage. Un nouveau ronflement sonore parvient jusqu’à moi. Ma parole, ils dorment encore avec tout le boucan que j’ai fait !! Je saisis alors un coussin, plutôt moelleux pour ne pas leur faire mal et je leur bondis dessus en criant un puissant : « Debout là-dedans, bande de feignasses !! »


≈≈≈ Seth ≈≈≈

Quoi ?! Qu’est-ce qu’il se passe ? C’est la guerre ? Ah non, c’est seulement Maman. Je reconnais qu’elle est pas des plus douce quand il s’agit de me réveiller. Tonton aussi a beaucoup dormi et il y a de quoi !! On est arrivé à Al-Jeit tard dans la soirée, hier. Maman est arrivée plus tôt dans la capitale. Elle disait qu’elle avait une affaire urgente à régler avant le tournoi. Je baille… Décidément, quelle brute !! Je jette à regard à Atal qui ronchonne.

- « Elle va finir par me tuer ta mère »

Je ris. Ce qu’il peut être drôle parfois. Mais je dois avouer qu’il n’a peut-être pas tout à fait tort. J’inspecte la chambre du regard avant de tomber sur un tas de vêtement soigneusement pliés sur une chaise, à proximité de la baignoire. Je m’extirpe alors, assez difficilement, de mon lit douillet. Quoique, maintenant que la pièce baigne dans la lumière généreuse du soleil, il fait bien trop chaud pour rester sous les couvertures.

≈≈≈ Atal ≈≈≈

Ouh !! Violent ce réveil !! Vraiment, parfois je la hais. Je dormais trop bien. Je reste un moment allongé sur le lit, les draps repoussés au bout, comme toujours. Mon regard reste rivé sur le plafond durant de longues secondes qui me paraissent une éternité. Seth est déjà levé et fait sa toilette. Il a du courage ce petit. Je devrai en faire autant – ou du moins juste me débarbouiller. Oui, c’est ça, je profiterai d’un vrai bain ce soir. Bon ce n’est pas tout, mais Naïs nous attend tous les deux en bas. Je me décide enfin à me lever et me dirige à mon tour vers la baignoire que Seth occupe déjà.

≈≈≈ Naïs ≈≈≈

Ils en mettent du temps pour descendre ces deux-là, mais ça ne m’étonne guère. Ils se sont couchés tard hier soir. Je peut comprendre qu’ils aient un peu de mal à se mettre en route. Quoi qu’il en soit, le petit-déjeuner est déjà servi. Ils n’auront plus qu’à en profiter tranquillement avant que nous puissions nous mettre en route. Enfin, en attendant, j’écoute sagement les derniers ragots du quartier. Un mariage se prépare – incroyablement ennuyeux, je déteste les mariages – , un fils rentre dans l’armée impériale – stupide – , une fille disparaît dans la nature – pauvre gamine. Rien de bien intéressant en somme. Soudain, j’entends des pas précipités dans l’escalier. Ah, les voilà. Oui, c’est eux, pas de doute car je les entends rire. Un sourire se dessine alors sur mes lèvres. Malgré le tournoi, nous allons passer une bonne journée ensembles. Seth vient se blottir contre moi. Il est très affectueux comme gamin, mais je crains fort que, comme tout adolescent, cela ne change bientôt. Mieux vaut ne pas y penser pour l’instant.

- « Alors, ça s’est bien passé ? »

Atal parvient à me poser la question entre deux bouché de pain. Je le rassure tout de suite.

- « Crois-moi, c’est réglé pour de bon. Sinon, tu penses bien que je ne vous aurais jamais laissé venir »

Mörth n’étant plus de ce monde, la ville était momentanément plus sûre. Enfin, façon de parler puisque c’est l’aristocratie entière qui veut ma tête. Et ils ne se gêneraient sûrement pas d’utiliser ma famille pour m’atteindre. Les garçons ne tardèrent pas à finir leurs assiettes. Sans attendre, je me lève.

- « Bon en route »

Je les entends soupirer. J’éclate de rire. C’était comme si je pouvais lire dans leurs pensées : oui, je suis fatigante. Mais ce n’est pas moi qui souhaite aller au tournoi, or je suis en train de les secouer pour y aller sans traîner si on veut une place. C’est le monde à l’envers.

≈≈≈ Seth ≈≈≈

Décidément, je me demande où elle trouve toute cette énergie ma mère. Je l’aime beaucoup, hein, mais elle ne sait pas s’arrêter cinq minutes. On n’est pas là pour être pressé, au contraire. On est ici pour profiter des quatre prochains jours. Il y a quand même une grande différence. Bref, au moins, on trouvera sûrement de la place dans les gradins du coup. En sortant, je suis horrifié de voir tout le monde dans les rues. C’est absolument dingue. Et je me demande comment peut bien faire Maman pour se repérer. Elle n’est pas humaine, je vous jure. Elle se glisse aisément entre les gens, fends élégamment la foule. Des comme ma mère, je n’en verrai jamais deux fois dans ma vie. Heureusement, avec tout le monde qu’il y a, l’arène n’est pas loin. Nous y arrivons vite. Par chance, nous n’avons pas non plus à faire beaucoup de queue non plus pour rentrer. Malgré tout le raffut, j’entends quand même Maman me parler.

- « Passe devant Seth »

Sous-entendu réserve les places avant qu’il n’y en ait plus. Je m’exécute. Comme je suis encore petit, j’arrive aisément à me faufiler. C’est difficile toutefois. Il n’y a que peu de place. Soudain, mon regard se porte sur un homme plutôt grand et bien bâti avec ses muscles saillants. À mon avis, il aurait tout à fait eu sa place en tant que candidat durant ce tournoi. Mais ce qui capte mon attention, c’est plutôt les trois places à côté de lui : elles étaient libres. Miracle ! Je n’y croyais plus ! Je me précipite alors et m’assieds au milieu, entre les deux siège libres. Mince, j’ai oublié de demander à l’homme si les places étaient libres. J’espère que oui, ça ne serait pas de chance sinon. Et puis, si je ne lui demande pas, j’entends déjà Maman me dire : « Seth, demande avant de prendre la place, elle pourrait être prise ».
Je me relève donc avec précaution veillant à ce que personne d’autre ne vienne s’asseoir. Je me retourne un instant pour voir Maman arriver au loin.

- « S’il vous plaît, la place est libre ? »

L’homme est vraiment imposant. À côté de lui il y a un autre homme, il a la peau hâlée, comme moi et Maman. La femme qui vient de s’installer près de lui me semble également peu commune. Elle a les mêmes cheveux blanc que son voisin, à ce détail près qu’il a plutôt des dreadlocks. C’est ce que j’aime aussi en venant au tournoi. On voit vraiment tous les visages de l’Empire…

__________________________________________




Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !

Life sucks when you're ordinary !

I experienced that seeking feeling you get when you know you have conned yourself into doing something difficult and there's no going back




 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Ven 11 Nov 2011, 22:26

Ellenya jeta un coup d'œil au loin. De là, elle pouvait déjà voir la cité qui s'étendait, les marchands, les bâtiments, les auberges, et la foule. Al-Jeit. Elle ne savait pas pourquoi elle se rendait là-bas, peut-être pour prendre du bon temps. Et puis, elle avait entendu des gens parler du grand Tournoi d'Al-Jeit. C'était une bonne occasion pour se divertir et développer son sens de l'observation. Car même si elle voyait déjà dans son esprit certaines brutes qui y participeraient, elle devait avouer qu'il devait y avoir des personnes plutôt expérimentés.

Elle arrêta sa monture dans la cité, près d'une écurie. Elle y emmena Flamme en cherchant des yeux le propriétaire de la petite bâtisse. Il ne tarda pas à se montrer en lui adressant un sourire.

- J'aimerais laisser mon cheval dans votre écurie, le temps d'aller voir le Tournoi. Vous auriez une place pour lui ?


Elle le caressa doucement, attendant une réponse de l'homme qui disparaissait dans un couloir. Elle le suivit avec un pas hésitant, car elle se demandait pourquoi il ne lui avait pas parlé, mais elle s'aperçut bien vite qu'il l'emmenait dans une allé de box, vides ou remplis. Quand le propriétaire de l'écurie se retourna, elle lui adressa un regard reconnaissant, et recula de quelques pas pour prendre la direction de la sortie. Tandis qu'il conduisait Flamme dans le box, Ellenya s'avança pour rassurer son cheval et lui murmurer quelques mots.

- Merci. Je repasserais le chercher... Dans quelque temps, je pense.


Sur ce, elle tourna les talons et déboucha dans les rues d'Al-Jeit. La foule. Pleine, débordante, oppressante. Il y aurait quelques mois encore, Ellenya se serait contenté d'essayer de se frayer un chemin avec difficulté. Mais elle avait appris à traverser cet obstacle. Ce n'était qu'une foule. Et cette foule ne devait conduire qu'au tournoi. Ellenya suivit alors celle-ci, rapide et docile, bousculant parfois quelques personnes au passage. Et alors, elle déboucha dans l'édifice. Immense. Une voix résonna alors, forte, celle du stentor. Dix épreuves. Ellenya aurait le temps de se décontracter.

Elle parcourut silencieusement les gradins, essayant d'éviter de gêner ceux qui étaient assis. Elle était vraiment bien tombé. Il y avait encore des places de libre. Une chance, car Ellenya n'aimait pas être contrainte à s'assoir à côté de quelqu'un. Quitte à choisir une place, autant choisir la bonne. Au passage, elle prit une chope de bière, ça ne lui ferait pas de mal, de toute façon elle avait bien l'intention de garder quand même toute sa tête, même si elle pouvait aussi s'amuser un peu. Elle avança, et son regard parcourut l'assemblé de gens assis. Jusqu'à rester sur un visage. L'identité de la jeune fille lui revint alors. C'était une des apprenties de l'Académie, qu'elle avait rencontré sur le toit, avec une certaine Azrune. Eole.

Ellenya se décida alors et se fraya un chemin devant les quelques personnes assises sur la rangé, et atteint Eole. Elle lui sourit en jetant un vague coup d'œil à la place à côté de celle-ci.

- Je peux m'assoir ?


Le regard d'Ellenya parcourut la rangé d'hommes qui se préparaient pour l'épreuve. Le lancer de javeline. Les hommes semblaient assez expérimentés, et celle du premier se ficha dans le sol, sous un tonnerre d'exclamation. Ellenya ne hurla pas, elle ne faisait pas partie de ce genre d'ahuris, même si elle se permettait des applaudissements parfois, mais il n'aurait pas suffit à surpasser le bruit de l'ovation de la foule. Elle but quelques gorgés de la bière et observa le deuxième lanceur. Précis. Quand la javeline se planta dans le sol, Ellenya sourit. Le lancer était réussi. Ce n'était pas les participants qui manquaient, le premier avait fait une très bonne performance et le troisième se préparait pour son tour.
La surprise le rejoindrait sûrement aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Dolce Ysil
Maître Envoleur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 550
Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
Age: 39 ans
Greffe: Disque de métal tranchant autour du bassin
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Sam 12 Nov 2011, 13:19

Alors que le regard de Dolce parcourait la foule, il rencontra deux yeux d’un bleu électrique profond. Un regard qu’il avait déjà croisé, il en était certain, mais il ne savait plus vraiment où ni quand. Adressant un sourire tranquille à la jeune femme – elle devait avoir son âge à peu près – il continua son petit tour d’horizon, jusqu’à ce qu’une voix l’interpellât.

-Excusez-moi, je peux prendre place près de vous?

Lui adressant un large sourire, Dolce hocha la tête distraitement. Il cherchait le souvenir de cette femme aux yeux bleus électriques dans son esprit. Il y avait beaucoup de personnes, et de plus en plus venaient s’installer de ce côté-là, étant donné qu’il restait quelques places de libres. Le jeune homme repéra rapidement aussi, dans les rangs derrière lui, près de la femme aux yeux électriques, Ombe, la jeune femme qu’il avait rencontrée un an plus tôt dans les Plateaux d’Astariul, alors qu’il entamait pour la première fois un jeu avec Syndrell.

A ce moment-là, Syndrell était louve. Et cette jeune fille Ombe. Avait-ce aussi été un pseudo ?

Le jeune homme à la peau mate et aux milles tresses, à ses côtés, dégageait quelque chose qu’il connaissait. La même chose qu’Ombe. Sans doute apprenti Marchombre, il en était certain. Mais il s’en fichait, il était là pour s’amuser, et puis après tout, n’était-il pas amoureux d’une Marchombre ? La femme qui se glissa à côté de son voisin aussi, il l’avait déjà croisée… Décidément, il connaissait en fait bien des gens par ici ! Elle, c’était au Domaine qu’il l’avait rencontrée, il en était certain. Et le regard qu’elle lui lança en disait long sur bien des choses…

Sur le jeune homme.
Sur son rapport avec le jeune homme.
Sur ce qu’elle pensait de lui.

Un sourire en coin, Dolce reporta son attention sur l’arène, dans laquelle le second guerrier lançait sa javeline. Joli tir, de la même manière. Une petite voix attire son oreille, à côté de lui, et son regard se pose sur un gamin à la bouille adorable. Lui souriant largement, l’Envoleur hocha la tête.

- Oui, bonhomme. Vas-y, installe-toi. Tu dois garder combien de places ?

Le garçon lui répondit, et il hocha la tête, lui assurant qu’il l’aiderait à garder les places si quelqu’un voulait venir s’installer. Un souffle dans son cou lui indiqua que la jeune femme aux yeux bleus s’était rapprochée, mais il fit comme si de rien n’était. Un léger frisson le parcourut, puis ce fut tout.

Se penchant vers son voisin aux tresses, il désigna l’arène de sa main tenant sa chope de bière et lui lança :

- Je parie que le troisième va rater son tir ! Cinq pièces.

Lui lançant un clin d’œil, il porta son attention sur le panthéon et observa donc le troisème candidat s’avancer. Il avait une carrure impressionnante, mais semblait gauche. Quand il lança sa javeline, cette dernière roula sur elle-même, et ne se planta pas dans le sable. Elle glissa sur quelques mètres, venant toucher la ligne rouge, sauf que comme elle ne s’était pas plantée, il fut disqualifié.

Sortant de la piste avec un air dépité, il courba les épaules sous les sifflements de la foule.

Prenant deux longues gorgées de bière, Dolce avait le regard qui commençait à pétiller : cette ambiance était absolument géniale, et il avait envie de s’y laisser bercer. Le stentor annonça le nom du prochain participant, et ce dernier s’avança aussi.

Lança sa javeline.

__________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Mer 16 Nov 2011, 11:24

« Il suffit de savoir regarder. Pour voir. Pour voir ce à quoi sont disposés les hommes, et comment ils vous considèrent. Ils peuvent faire preuve de subtilité, mais leurs intentions sont toujours visibles dans le fond de leurs yeux. Comme un phare qui éclaire la nuit.

Sont-ils déjà accompagnés ? Cela les gêne-t-il d'être abordés dans ce cas ? Jusqu'où sont-ils prêts à aller ?
Tout cela est visible dans leur regard. Pour la plupart. »


£&£


Quand son regard croisa celui de l'homme, Nee eut un petit sourire satisfait.
Il n'était pas indifférent à elle, dans tous les cas. Après... il avait une bière à la main, et elle aussi. Tout pouvait prendre un chemin différent selon leurs actes.

Alors que le stentor composait avec les accrobates et annonçait l'arrivée prochaine des candidats, un jeune homme d'une vingtaine d'années vint s'asseoir à côté de l'homme torse nu. Il était plutôt grand et fin, et ses dizaines de tresses donnaient du mouvement à ses épaules un brin musclé. A côté d'Anee se posta une jeune fille plutôt jolie, aux longs cheveux et yeux noirs, avec un air méfiant sur le visage en regardant le bel homme à moitié dénudé.

Méfiante ? Le connaissait-elle ?


- Bonjour jeune fille ! Vous avez l'air de connaître cet homme.. Savez-vous son nom ?

Autant se renseigner tout de suite.
Il n'était pas dans les habitudes de Nee d'être aussi franche dès le premier abord. Peut-être la bière y faisait-elle, mais elle en doutait : elle n'en avait même pas bu la moitié. C'était surtout cette ambiance un peu sauvage et impulsive qui vivait dans les gradins, et dont elle laissait l'influence la gagner.

Puis, le regard de Nee trouva un autre regard, clair aussi.
Lacrya. Une Maître Envoleuse qu'elle avait croisée dans la Passe de la Goule quelques mois plus tôt ; dont elle avait plutôt apprécié la compagnie. Un léger sourire sur les lèvres, Anee vit cette dernière hésiter et finalement s'asseoir près du jeune homme juste devant elle, celui à la peau mate. Vu l'expression dans ses yeux et sur son visage, il y avait quelque chose entre eux. Mais en observant son regard, elle semblait elle aussi connaître le bel adonis à côté...

Il y avait encore beaucoup de monde qui n'était pas installé. Nee observait autant le spectacle sur le sable que les corps qui se mouvaient autour d'elle pour trouver une place assise. Son regard croisa une immense et imposante silhouette, aux cheveux ramenés en dreads blanches...
Cet homme.
Ce Marchombre.
Il n'avait pas sa fille avec lui, et s'assit un peu plus haut.

Nee se retrouva avec une envie indicible de se déplacer pour aller se placer à côté de lui. Peut-être engager la conversation. Il la mettait dans tous ses états, c'était un fait. Elle se sentait soudain fébrile et presque faible. Se rendant compte qu'elle tremblait légèrement, elle reposa son regard sur le dos musclé de son voisin de devant aux cheveux courts. Pour se calmer. Elle était juste ébranlée par sa prestance, sa présence. Il semblait se déplacer avec lui une femme-fantôme, presque palpable.

Prenant une nouvelle inspiration, Nee s'aperçut alors qu'un enfant prenait place à côté de l'homme dénudé, et que de l'autre côté, une jeune fille s'asseyait à gauche de sa voisine. Derrière elles, cela bousculait.

Poussant un léger soupir, Nee reporta son attention sur l'arène de sable, où le quatrième tireur s'élançait. Trop haut, le tir. Il ne passa pas la ligne des soixante mètres. Un cri de déception passa dans les gradins, et l'Envoleuse haussa les épaules.

Elle avait une terrible envie de se retourner pour voir cet homme.
Juste le regarder encore...
Revenir en haut Aller en bas
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Ven 18 Nov 2011, 20:59

Cueillant dans le sourire de l'homme une autorisation muette et parfaitement attendue, Nuhadu s'assied sous les hurlements de la foule. Le premier concurrent a réussi son premier jet et malheureusement il l'a raté ! Tant pis, à en voir la lance qui ne s'est plantée qu'un peu derrière la ligne, le meilleur reste à venir ! Il goutte joyeusement sa bière, en se replongeant dans la sauvagerie du lieu, en se fondant dans l'immense Bête qu'est ce stade avide de prouesses et d'actions ! Il sent la Voix passer par lui, une résonance qui se puise dans chaque conversations, chaque sifflement, chaque pas, claque dans le dos du voisin, rire tonitruant d'un être fier de sa prestation, d'un claquement de langue appréciateur après une bonne gorgée de choppine.. DE l'ensemble gigantesque ! Tout ne fait qu'un, le détail n'a pas de sens dans le spectacle ! C'est une foule et une scène ! Qu'importe le nombre de cris qui s'adressent aux jouteur, qu'importe ce qu'ils transportent ! Ils forment cet instant unique, et même une immense bête ailée crachant le feu par ses naseaux serait bien en mal de la trouver insignifiante !

Il se permet tout de même un regard sur la montagne de muscle à ses côtés. Ce gars ferait peur à un ours ! Et Nuha sait à quel point les ours sont effrayant, il s'est tout de même retrouvé avec un bras et une jambe inutilisable à cause de cette simple terreur et l'état moral résultant était bien pire. Il chasse le mauvais souvenir d'une nouvelle gorgée. A mort les ours élastiques et les écureuils ! Ce qui avait attiré son œil, c'est que l'homme était bien mieux bâti que certains des monstres de l'arène, gardant des proportions uniformes dans son énorme musculature. Le genre d'homme qui fait tomber aussi facilement les femmes dans ses bras que les hommes dans les tombes.. Encore que, l'inverse est tout à fait possible !

Il cache son immense sourire dans la choppe qu'il lève déjà pour la troisième fois en quelques minuscules minutes. A ce rythme, il ferait mieux de prendre le tonneau et de s'isoler.. Des fois que la drôle de théorie ne fut vrai, il ne serait pas bon pour lui.. tout du moins, à ce qu'il suppose.. que l'alcool ne le jette dans ses immense oreillers bien gonflé qu'arbore son voisin. Pff ! Quelles sont ces idées qu'il est en train de se faire ? Il secoue vivement la tête pour les chasser. Son esprit n'est qu'un amas d'idées, de souvenirs et de réflexions mal rangées, mais comme souvent ses derniers temps, c'est une magnifique image qui résulte de son geste.

Ah.. Lacrya.. Il ferme les yeux en l'imaginant près de lui, en train de rire aux éclats de cette voix cristalline qui finit toujours, tôt ou tard, par disparaître dans la nuit.. Il s'en mordrait les doigts de sentir le colosse-repère à côté de lui jouer des coudes. Fallait-il qu'il s'emballe au moment où ses rêves s'emplissaient de belles couleurs nostalgiques ? En jetant un regard dur vers le fauteur de trouble, il découvre qu'ils sont deux. Un timide encapuchonné s'est glissé entre lui et son repère.. et se tourne bizarrement vers lui.

Dès que la capuche bouge, il écarquille les yeux en reconnaissant les traits qui se cachaient dessous. Trois ? Vraiment ? Combien de litres s'est-il enfilé dans le cerveau pour avoir de tels hallucinations ? Son esprit n'essaie même pas d'être crédible en lui offrant son vœux le plus intense à un moment aussi hasardeux... Et pourtant, quand il parvient à séparer ses pupilles brillantes de son jolie rêve éveillé, c'est un regard suspicieux qui est jeté à la choppe à moitié pleine.. C'est pourtant bien la troisième..

- Laisseriez vous une jeune femme avec un verre vide ou iriez vous lui offrir de quoi le remplir jeune homme ?

Cette voix si délicieuse.. Non ! Aucun rêve ne peut être aussi parfait !

-J'ai bien peur d'être incapable de partir où que ce soit si cela n'est pas près de vous.. J'ai si peur qu'à mon retour votre belle image soit balayé par les hurlements de la foule que je ne prendrais pas ce risque.. Mais si vous le désirez, mon verre est votre.

Un nouveau grandement ébranle le stade. Un œil vers l'attraction principale lui apprend qu'il a encore raté un jet, et un beau cette fois. Mais il n'a pas le temps de le regretter..

Ses yeux n'ont pas eu autant à dévorer depuis des siècles semble-t-il, ils délaisseraient volontiers le but de sa venue en ce lieu pour cette unique personne. Mais il observe quand même les hommes virils et musclés qui se dandinent sous le nez de de sa belle.. Repense à celui à côté d'eux..

Des muscles à faire tomber les femmes dans ses bras...


- Je parie que le troisième va rater son tir ! Cinq pièces.

Et si amical en plus ! Ah ! Cet homme est désespérément trop.. trop... Génial ! A ceci près que ce n'est pas lui qui a eu droit à ce divin regard ! Ce n'est que cette pensée qui lui vaut le plus beau sourire de Nuhadu. Il pourrait avoir tout les atouts du monde qu'il n'attisera jamais sa jalousie, tant que les yeux de Lacrya seront pour lui, et pour personne d'autre ! Et puis, même si ce gars à l'air d'en savoir long sur la musculature et les capacités qu'elles procurent, il se sent d'humeur à jouer un peu, des fois que la chance l'accompagne ! Plus encore..

-Je prend le paris !

Et lorsqu'il daigna observer le cheval sur lequel il avait misé, il força son visage dans une fausse mine dépitée avant de lancer à son voisin sur le ton de la confidence.

-Cet homme ne doit pas valoir plus de cinq pièces, en effet.

Il n'est pas du genre à dire du mal, mais même parmi ces monstres de puissances, celui-ci avait un mouvement terriblement disgracieux. Une de ses jambes aurait-elle était plus courte que l'autre, la chose se serait comprise. Ce gaillard était-il aussi ivre que les ivrognes croisés plus tôt ? Peut-on déjà juger qu'il ratera son lancer à la seule vue de ce semblant de démarche ?

Ne pas juger trop vite, pense-t-il en voyant l'arme s'élever bien haute et filer. Pas aussi loin que les premiers, mais assez loin cependant ! Nuhadu se voit déjà inscrire ce moment où un homme à tromper tout les jugement dans son esprit, quand la javeline rebondit sur le sol, attirant l'ombre sadique de la moquerie sur le pauvre homme malhabile. Le sourire du garçon ne s'estompe pas pour autant alors qu'il tend les pièces à son voisin.

-Il en valait peut-être plus finalement, dommage pour lui.

Puis il se penche sur la jeune femme qui, il le sait, à suivit tout l'échange. Il s'étonne un peu, car elle semble ignorer l'athlète à côté d'elle.. Nuhadu prend conscience que c'est la première fois qu'ils sont autant entouré de monde.. Pour tout dire, la seule personne qu'il ait côtoyé en sa compagnie est la fameuse Syndrell aux cheveux bleu.. toutes ses relations ne pouvaient pas être aussi agressive que celle là tout de même ?

Il s'approche d'elle et l'entoure d'un bras pour murmurer à son oreille.


-Je ne pouvais pas trop en demander à la chance non plus. Te retrouver ici est vraiment.. le plus heureux des hasards.

Tu m'as manqué.

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éole Létoile
Groupe Fyrh
Modératrice & Reine de la Torture
avatar

Nombre de messages : 2128
Citation : Les écrivains dansent sur leur plume, leurs mots sont des ballets qu'ils offrent à leurs lecteurs - Pierre Bottero -
Date d'inscription : 04/03/2011

Feuille de personnage
Age: 27
Greffe: Réduction de son poids pendant un court laps de temps
Signe particulier: Éole=Ombe, voir Biographie

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Dim 27 Nov 2011, 22:16

- Bonjour jeune fille ! Vous avez l'air de connaître cet homme.. Savez-vous son nom ?


La question surprit Éole, qui tourna la tête vers la jeune femme aux yeux bleus, à côté d’elle. Oui bien sûr qu’elle savait le nom de cet homme... mais devait-elle le dire ? . Pourquoi la jeune femme lui demandait-elle cela, à elle ?
Éole sourit à la jeune femme.


- Pourquoi ne pas lui demander directement à lui ? Je suis sûre qu’il sera plus en mesure de vous répondre...


La jeune fille se détourna, pour voir le premier concurrent se préparer. Les gens continuaient à arriver. Alors que le premier participant lançait sa javeline, une jeune femme cachée sous une capuche s’installa aux côtés du jeune homme tressé. Puis arriva un homme, grand, impressionnant, aux cheveux blancs, qui prit place derrière Éole. Cet homme dégageait quelque chose qui fascinait la jeune fille... cela lui faisait penser à Aléa, c’était la même Force qui émanait de cet homme... Éole n’eut pas le temps de s’interroger d’avantage, la voix d’un jeune garçon attira son attention. Il s’assit près de Dolce, bientôt imité par deux autres personnes qu’il semblait connaitre. Enfin, un visage connu se distingua parmi la foule de personne qui cherchait une place. Un visage aux yeux bleus, entouré de long cheveux châtains. Un visage qu’elle avait vu sur les toits de l’Académie un soir de pleine lune. Ellenya. Une apprentie Marchombre comme elle, qui avance sur cette magnifique Voie.

- Je peux m’asseoir ?


Éole lui sourit.

- Bien sûr, je ne m'attendais pas à croiser un visage connu au milieu de cette foule. Ravie de te revoir.


Elle lui adressa un clin d’œil, avant de reporter son attention sur le deuxième participant, qui réussit son tir. La jeune fille sourit et applaudit joyeusement, tandis que le troisième candidat se préparait. Ce dernier rata son tir, soulevant les huées de la foule. Éole but une gorgée de bière, le quatrième participant se mettait en piste.
La jeune fille était heureuse d’être là, au milieu de cette foule en délire, sa chope de bière à la main, et ne penser à rien. Ces quelques jours à Al-Jeit s’annonçaient vraiment bien.

__________________________________________



"C'est donc bien que la danseuse est dans un autre monde, qui n'est plus celui qui se peint de nos regards, mais celui qu'elle tisse de ses pas et construit de ses gestes"
- Paul Valéry -

~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Mar 29 Nov 2011, 10:11

    Des milliers de personnes se meuvent autour de moi. Se bousculent. S’interpellent. S’embrassent. Se parlent. Tout se mélange. Se confond.

    Une vague d’acclamation ballait l’assemblée, les gradins semblant trembler sous les applaudissements. Des cris de joies emplissent l’espace tel un hurlement monstrueux. Tout ici est énorme. Démesuré.

    Gigantesque.

    Pour moi, il n’existe ici qu’une personne.

    Lui.
    Son regard.
    Son odeur.
    Sa présence.
    Lui.

    Je me perds à nouveau dans l’abysse de ses yeux.

    Délicieux.

    Un sourire amusé se dessine sur mes lèvres devant la surprise de mon compagnon. Un simple sourire. Enfantin.

    Il n’y a décidément que prés de lui que je peux atteindre cette joie si innocente. Il a le don de me faire perdre ma méfiance habituelle. Ma froideur quotidienne. C’est un peu comme si je redécouvrais le monde à travers un regard remplit d’étoiles.

    Ce que je peux être niaise…

    Je laisse échapper un soupir sans pour autant me délaisser de mon petit sourire. Cet homme m’en fait vraiment voir de toutes les couleurs. Je ramène d’un geste mes cheveux vers l’arrière, tout en lançant un regard autour de moi. Je prends alors conscience de la bulle dans laquelle je mettais enfermée.

    C’est le moment que Nuhadu choisit pour répondre à ma requête.

    Négativement.

    Un brin de frustration s’installe en moi. Mais ce n’est pas ça qui me dérange le plus. Ses paroles, si douces soient-elles, me dérangent. Je n’ai jamais été habitué à tant de flatteries. Encore moins venant d’un homme. Je l’accepte quand nous sommes seuls mais entouré de tant de monde…

    Je n’aime pas ça.

    Je lance un regard noir à l’envoleur assit à côté de nous, sachant pertinemment qu’il a tout suivit. Je me sens soudain si bête… Je finis pas lâcher un nouveau soupir soustrayant la chope de bière au jeune homme. Ramenant mes jambes contre ma poitrine, je porte le breuvage à mes lèvres. Le gout amer de la boisson emplit mes papilles.

    Je me calme un peu.

    Pourquoi faut-il que je sois aussi émotive en sa présence ? Je me hais de me voir si faible. Mes doigts se resserrent cependant autour du gobelet quand je vois l’envoleur se pencher vers mon amant, lui proposant un pari.

    Le regard que je lui lance et plus noir que je ne l’aurai voulu.

    Je reporte mon attention sur l’arène, y cherchant un moyen de retrouver ma sérénité. Je déplie finalement mes jambes et m’étire discrètement, dénouant mes muscles trop tendu. Mes yeux se posent ensuife sur le concurrent se préparant au lancé.

    Un homme gauche mais taillé comme un colosse. Il va perdre…

    Les faits me donnent rapidement raison. Son tir est puissant mais l’angle incroyablement mauvais. La javeline ne fait que glisser sur le sable, venant frôler la ligne rouge. Une nuée de sifflements accompagne la sortie du perdant. Je pousse un énième soupir.

    Jetant un bref regard en arrière, je repère Nee dans la foule. J’essais une nouvelle fois de la saluer d’un discret signe de tête mais elle ne semble toujours pas m’avoir remarqué. Ses yeux sont fixés sur une unique personne.

    L’envoleur à nos côtés.

    Un léger sourire étire la commissure de mes lèvres. Je repense au petit jeu faussement sexuel auquel elle s’est donné lors de notre premier affrontement commun. Et la lueur qui brille dans son regard, je mettrais ma main à couper qu’elle souhaite le réitérer avec ce jeune homme mais en allant cette fois bien plus loin.

    Cela me tire un petit gloussement silencieux. Je ne sais pas pourquoi, mais ça ne m’étonne pas d’elle…

    Un bras se glisse soudain autour de ma taille. Je me crispe malgré moi. Nuhadu se rapproche de moi, m’offrant quelques mots à l’oreille.

    Un long frisson me parcourt. J’ai toujours du mal à le laisser me toucher. Encore plus en ce moment, entouré par tant de monde. L’envie de me blottir dans ses bras pour échapper à cette foule me prend soudain. Je résiste, peu désireuse de m’afficher de la sorte.

    Mais si c’est maintenant trop tard…

    Je reste donc distante, ne lui offrant qu’un bref sourire et deux paroles.


    - Moi aussi…

    Ce n’est qu’un murmure. Une brise se mêlant au vent. Je sais pourtant qu’il a entendu.

    Mais je ne suis pas sûr qu’il comprenne.


__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Narcos
Admin
avatar

Nombre de messages : 3417
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 35 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Lun 05 Déc 2011, 19:59

Erwan observait.
Tout ce qu’il se passait autour de lui, tout ce qu’il se passait dans l’arène. Saisir, s’imprégner et comprendre, c’était quelque chose d’essentiel, surtout au centre d’une telle ambiance, d’une telle fougue, de la part du public enthousiasmé. Chaque geste prenait une signification bien particulière, chaque prise d’élan engendrait des répercussions non négligeables sur la foule, sur les adversaires, et sur ceux qui lançaient eux aussi.

Tout n’était qu’une cacophonie ambiante, et pourtant le Marchombre, une fois n’était pas coutume, aimait cette ambiance folle et débridée. L’alcool coulait à flots, et non loin de lui, même des jeunes filles avaient des bières à la main et un désir de violence particulier. Se laisser porter par la clameur, il n’y avait rien de mieux pour oublier tout le reste.

Il n’y avait plus que ces cris.
Il n’y avait plus que cette fougue.
Il n’y avait plus que ces désirs et ces poings levés.
Dans la clameur qui accueillait chaque participant.

Prenant une bouffée d’air, Erwan se redressa quand le lanceur suivant s’avança. Il dépassait largement la plupart des gens qui l’entouraient. Son regard glissa sur l’arène, suivit la ligne du tir, pour revenir sur les gradins, juste devant lui. Une silhouette attira son attention, celle d’une jeune fille aux cheveux blonds et mi-longs. Sa mémoire lui rappela que c’était une apprentie de Miss, et il sourit tranquillement.

Miss devait être avec Ylléna, chez les Petits. Normalement. Mais il avait cette sensation dans le ventre qu’elle n’avait pas pu tenir en place. Peut-être avait-elle laissé leur fille au peuple sylvestre… Le jaguar, dans son ventre, sembla acquiescer à cette pensée, et il soupira longuement.
Non pas qu’il ne faisait pas confiance aux Petits. Après tout, Lilita avait élevé Miss, cette dernière le lui avait dit. C’était aussi grâce à eux qu’elle avait su qu’elle était enceinte. Mais… Laisser sa fille à des personnes qu’il ne connaissait pas réellement, physiquement, qu’il n’avait jamais vus, c’était plus compliqué pour lui.

Il allait devoir en parler à sa compagne.
Au moins la suivre jusqu’à la Forêt Maison.
D’ailleurs, cela l’avait toujours étonné, cette histoire de forêt habitée par des êtres nettement plus petits que les hommes, et au-delà de la chaîne du Poll. Après tout, les Frontaliers surveillaient toujours le seul col à peu près praticable – le col par lequel les Raïs tentaient régulièrement d’envahir l’empire.

Une nouvelle clameur dans le public tira Erwan de ses pensées, et il se fit à nouveau bousculer sur le côté par son voisin. Un sourire sur les lèvres, il se redressa et se glissa dans la foule dans le but de trouver quelque chose à boire et à manger. Il arriva bientôt près des stands où la queue était longue, et prit une pinte de bière et une tartine au fromage et au jambon chauds. Revenant avec son butin, sa place avait évidemment était prise, et il en trouva une à côté d’une jeune fille qu’il avait également encore une fois déjà vue. Perçue. A côté de l’apprentie de Miss… Il réfléchit un instant, retrouvant son nom : Ellenya.

Un léger sourire sur les lèvres, il réussit à s’asseoir à côté d’elle et de l’autre apprentie qui venait de l’Académie.

Se faisant la réflexion, il se rendit compte que tout de même, le monde était bien petit. En effet, il retrouvait ici des apprentis de l’Académie, et même une femme qu’il avait à peine croisée dans Al-Chen. Par contre, persuadé qu’il y avait Syndrell et sans doute d’autres personnes, il ne les avait pas aperçues.

Riant seul, il but trois longues gorgées de sa pinte de bière ambrée, mordit dans son en-cas, et porta son attention sur l’arène. A son côté, les deux jeunes filles discutaient tranquillement. Un peu plus loin, la femme aux yeux électriques dévorait littéralement des yeux l’homme torse nu assis au rang précédent ; et sur ce même rang, un autre apprenti de l’Académie semblait en admiration totale et inconditionnelle devant une jeune femme… qu’il avait l’impression d’avoir déjà vue. Souvenir trop fugace pour qu’il pût le retrouver complètement.

Haussant les épaules, il observa encore l’arène.
Le candidat suivant s’avançait.

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïs Jol
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 599
Citation : Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Greffe: Griffes rétractables
Signe particulier: Aveugle

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Mer 07 Déc 2011, 20:51

≈≈≈ Seth ≈≈≈

… À commencer par mon voisin. Il a vraiment une carrure impressionnante. C’est même incomparable à mon cher tonton qui est pourtant déjà bien carré. Atal paraîtrait presque petit et gras à côté de cet homme. En fait, il a le même genre de musculature déliée et souple que Maman. Je commence à me demander si j’ai bien fait de l’aborder, mais il me répond rapidement et je chasse immédiatement. Il est tout sourire et m’aide à garder mes trois malheureuses places. Il faut dire que sa carrure et les muscles saillant de son dos nu éloignent les gens qui passent et repassent tout le temps. Cela ne s’arrête jamais et je sais parfaitement que Maman a une sainte horreur de ce genre de festivités. J’ai toujours dit que j’avais une mère formidable : la preuve elle subit tout cela pour moi. Bien vite, je porte mon attention sur le centre de l’arène où s’avance un troisième candidat. Je ne l’ai jamais vu lors des années précédentes. Il doit être un nouveau de la compétition : il ne semble pas plus âgé que mon voisin.

Atal suivi de Maman me rejoignent rapidement. J’observe un instant ma mère passer devant moi pour s’asseoir à côté de l’homme à demi nu qui venait de parier cinq pièces avec son voisin que le prochain compétiteur manquerait son coup. Je me demande encore comment elle peut bien faire pour se repérer aussi aisément dans un tel brouhaha. C’est insensé ! Si je ne la connaissais pas, jamais je ne pourrais croire en sa cécité. Je lève ensuite les yeux vers tonton qui ronchonne – encore. Je crois qu’il cherche le vendeur ambulant : alors quoi ? La bière, c’est sacré !!

≈≈≈ Atal ≈≈≈


Ah vraiment, Seth, je le retiens celui-là, de s’être installé aussi loin de l’arène. C’est carrément mieux quand on est devant pour la seule et bonne raison que l’on a une vue imprenable sur toute l’arène. Je le sais, j’y ai déjà été. Une fois c’est peu, certes, mais quand on goûte au luxe, impossible de s’en passer après. Et c’est bien l’ennui ! Comment puis-je maintenant apprécier le spectacle ? Hein ! Je vous le demande !! J’ai juste le temps d’apercevoir un tir raté entre deux bousculades. Dommage, il aurait pu faire mieux et le candidat disqualifié se retire désappointé de l’arène tandis qu’une autre armoire à glace s’avance à son tour. Il n’y a pas à dire, ces mecs-là sont des montagnes de muscles, enfin à mon sens car Naïs trouve toujours le moyen de me contredire. Je fais soudain demi tour avant même d’être assis.

- « Puisqu’il n’y a pas moyen d’avoir de bonnes places, je vais me chercher une bière ! Naïs, t’en veux une ? »

≈≈≈ Naïs ≈≈≈


J’éclate de rire. Toujours à râler mon frangin. N’empêche, ça doit être fatiguant des fois ! Et heureusement que je ne suis pas de nature à m’énerver facilement, sinon je l’aurais tué des centaines de fois. Etant donné qu’il est mon unique frère, ça l’aurait pas tellement fait…

- « C’est ça, va chercher des bières, ça t’occupera »

Ah, le phénomène ! Un hurlement à l’unisson s’élève dans l’air et à en juger par ce ton mécontent, le candidat vient sûrement de rater son tir. Un bruit de pièces de monnaie qui clinquent parvient à mon oreille. Les paris, c’est indéniable, font entièrement et irrémédiablement partie intégrante de l’ambiance festive de ce tournoi. Il faut l’avouer c’est un bon moyen de gagner facilement de l’argent pour certains. Personnellement, je préfère éviter ce genre de petit jeu malsain. La voix familière d’un jeune homme que je crois reconnaître me parvient également, toute proche. Il semble qu’il soit accompagné ce qui me conforte dans l’idée qu’il s’agit bien du garçon un peu trop curieux que j’ai tiré d’affaire récemment : quand je l’ai surpris dans le bordel, il était clair que ce jeune homme était mal à l’aise, un peu comme quelqu’un sur le point de trahir une promesse. M’as-t-il vu arriver ? J’en doute.

Soudain, un nom me fait relever la tête : Samoan. Par la sainte culotte de l’empereur, que fiche cet infâme fils de chacal ici ? Ah, oui c’est vrai, il doit faire honneur à la famille, la petite fierté à papa ! Si seulement je pouvais me trouver au centre de l’arène… Je sens le poivre me monter au nez, je bous déjà intérieurement. Je n’en montre rien, je ne voudrais surtout pas inquiéter Atal. Impassible, je croise les bras sur ma poitrine et fixe de mon regard vide l’arène. Il connaît trop bien mon visage, il ne pourra que me remarquer. Je souris à la pensée qu’il est si prompt à se laisser déstabiliser pour rien. Tout compte fait, je ferais bien une entorse exceptionnelle à mes principes. Sans attendre je me penche vers mon voisin, un sourire énigmatique aux lèvres. Ma main s’ouvre sur huit pièces.

- « Quant à moi, je tiens le pari que celui-là ne lancera pas au-delà de la ligne des trente mètres »

≈≈≈ Seth ≈≈≈


Tient, c’est bien la première fois que je vois Maman se mettre à parier. Au milieu de l’arène se trouve un homme à la longue chevelure blonde légèrement ondulé et aux traits fins. Sa musculature semble bien dessinée et à mon avis il ne mérite pas plus d’attention que les autres. Toutefois, lorsqu’Atal revient avec deux chopes de bière, je constate qu’il a le regard fixé sur l’arène, un pli soucieux sur le front. Je détaille mieux le candidat qui a le regard rivé dans notre direction. Je jette un coup d’œil interrogatif à Maman avant de fixer de nouveau le participant. Il affiche maintenant un air décomposé. C’est étrange, mais j’ai l’impression qu’ils se connaissent tous les trois, Maman, Atal et cet homme. J’aurais deux trois questions à poser à Maman avant la fin de la journée. Il se secoue la tête, se concentre à nouveau et tire…

Maman murmure à côté de moi tandis que la foule gronde méchamment.

≈≈≈ Naïs ≈≈≈


- « Raté »

__________________________________________




Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !

Life sucks when you're ordinary !

I experienced that seeking feeling you get when you know you have conned yourself into doing something difficult and there's no going back




 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Jeu 15 Déc 2011, 18:12

Le troisième candidat rata son tir. Sous les huées de la foule, il prit un air mécontent, mais laissa sa place au quatrième.

- Bien sûr, je ne m'attendais pas à croiser un visage connu au milieu de cette foule. Ravie de te revoir.

Ellenya lui sourit, jetant alors un coup d'œil aux alentours. Devant elle, un homme au torse nu, à la carrure plutôt imposante, faisait un pari avec son voisin aux longues tresses qui tira un petit sourire à Ellenya. Sa voisine de gauche ne tarda pas non plus à en lui proposer un. On voyait vraiment plein de visages, à Al-Jeit. Il y avait tellement de personnes à ce fameux tournoi qu'on y trouvait toutes sortes de personnalités, de physiques... A côté de l'homme aux dreadlocks, une jeune femme aux cheveux blancs lui lançait un regard... qui voulait tout dire. Apparemment ils s'étaient retrouvés par hasard, mais ils espéraient se revoir depuis longtemps. Puis à ses côtés, un homme, lui aussi possédant des dreads, mais blondes.

Ellenya porta la chope à ses lèvres. Tout le monde semblait se connaître, par ici. Il n'y en avait pas un qui ne connaissait pas un autre. Sauf Ellenya. La seule personne qui lui était familière était Eole. A part ça, tout les visages qu'elle apercevait et qui parlaient, ou encore pariaient entre eux lui étaient inconnus.

Ellenya releva la tête et observa le quatrième candidat qui se mettait en place dans l'arène. Cela l'amusait _si on pouvait dire cela comme ça_ de voir tous ces concurrents tellement fiers. En même temps, les acclamations de toute la foule à l'intérieur de l'arène devaient les encourager. Ellenya ne doutait pas que certains participants devraient être orgueilleux. Même prétentieux. Pour la plupart, c'étaient des lourdauds venus prouver ce qu'ils valaient, même si, au final, certains rataient. L'apprentie ne jugeait pas souvent les gens aux premiers regards, car elle savait combien un visage pouvait cacher une personnalité si différente. Mais là, c'était l'évidence, ça sautait aux yeux. Des hommes qui sont capables de se mettre hors d'eux, de jurer à tout va et de s'énerver pour un simple tournoi ? Bien que ce tournoi, Ellenya voulait bien le croire, avait peut-être de l'importance pour ces concurrents. Mais tout de même. Elle haussa légèrement les épaules. A quoi bon se questionner, chaque individu est différent, et il fallait se faire à l'idée que certains puissent se montrer... puérils ?

Elle jeta un coup d'œil à Eole, tandis que le quatrième réussissait son tir sous les ovations de la foule.

- Quand à moi, je parie que le cinquième ratera son tir.
Revenir en haut Aller en bas
Dolce Ysil
Maître Envoleur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 550
Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
Age: 39 ans
Greffe: Disque de métal tranchant autour du bassin
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Lun 09 Jan 2012, 17:55

La petite femme aux cheveux blancs qui a rejoint le jeune homme à côté de Dolce ne semble pas du tout satisfaite du tour d’avaient prises les choses. S’amusant tout seule de sa réaction, l’Envoleur haussa les épaules pour lui-même : il ne pouvait pas juger cette femme, après tout. Mais il ne comprenait pas la raison de cette colère qu’il voyait bouillir dans ses yeux, et pourquoi il y avait tant de noirceur dans son regard. Il ne la connaissait pas - ou alors de très très loin – et il ne voyait strictement aucune raison à son attitude. Mais bon, il n’allait pas se focaliser sur ça alors que l’ambiance était très chaleureuse tout autour de lui !

D’ailleurs, les personnes accompagnant le gamin qui s’était mis à sa droite arrivèrent bientôt et s’assirent à leur tour. L’homme ne semblait pas à son aise, et particulièrement agacé, repartant presque immédiatement pour aller chercher une bière. Dolce détailla la femme qui s’assit à côté de l’enfant, et indubitablement pu faire le rapprochement : la même courbe de nez, la même ligne des yeux, le même menton… C’était la mère et le fils. Un sourire sur les lèvres, Dolce hocha tout seul la tête, alors que son voisin mettait en jeu les cinq pièces… qu’il lui remit quelques secondes plus tard.

-Cet homme ne doit pas valoir plus de cinq pièces, en effet.

- Oh, quand même… mais enfin, il s’est raté, c’est tout !


Dans tous les cas, il avait cinq pièces d’or en plus dans la poche… Jusqu’à ce que sa voisine – la mère du gamin – lui propose un autre pari : trois pièces pour le prochain. Avant de taper, Dolce observa un instant l’homme qui s’avançait dans l’arène, et vit son regard qui filait sur les gradins. Il sembla déstabilisé un instant, et ses gestes furent plus hachés. Il secoua la tête.

- Il ne me donne pas envie de parier pour lui, le pauvre. Il semble complètement à côté de ses pompes. Mais bon, étant donné que vous n’avez pas parié de pièce d’or, je vais le soutenir… Solidarité, comme on dit !

Riant, Dolce se tourna vers l’arène et vit clairement le visage décomposé du candidat, qui regardait dans leur direction. Un sourire en coin sur le visage, il ne put s’empêcher de détailler assidument la femme. Dans son regard, on ne voyait qu’un immense éclat, et rien d’autre. Aveugle. S’il ne l’avait pas observée plus que cela, Dolce ne l’aurait jamais deviné, c’était certain : elle était à l’aise, tout simplement. Souriant à la femme – parce qu’il était certain qu’elle sentait ce genre de choses – il prit une grande inspiration, et finit sa bière de trois longues gorgées. Le murmure de la femme lui parvint, mais il haussa les épaules.

- Dommage pour lui. Il va rentrer et se dire qu’il est le dernier des imbéciles, maintenant, j’en suis sûr…

Evidemment, c’était une phrase pleine de sous-entendus.
Evidemment, sans doute cette femme le comprendrait-elle.
Evidemment, pourtant, mot pour mot, c’était complètement vrai.

Un sourire sur les lèvres, Dolce leva sa chope de bière vide et se leva pour aller s’en chercher une autre. Croisant un regard bleu électrique qui continuait de le fixer, il ne put s’empêcher de sourire en coin. S’approchant de la demoiselle, il lança un regard entendu à Ombe, lui montrant qu’il la reconnaissait et la saluant au passage.

- Je vois que votre chope est bientôt vide, mademoiselle… Je vous en offre une autre, qu’en dites-vous ?

Un grain malicieux dans le regard, un sourire sur le coin des lèvres, Dolce ne put s’empêcher de penser à Syndrell.
Oh, mais il s’amusait juste, il ne faisait rien de mal… Les yeux, c’est fait pour voir n’est-ce pas ?

__________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Dim 15 Jan 2012, 12:29

Anee ne tiqua pas. Elle ne s’attendait, certes, pas à une réponse si vive et claquante, mais elle ne bougea pas, comme si la jeune fille n’avait pas dit quelque chose d’intéressant. A quoi cela aurait-il servi de s’énerver ? Une petite insolente n’en valait pas une autre, et le peu dont elle offensait Nee ne méritait pas que cette dernière lui accordât une quelconque attention de plus. Haussant les épaules, l’Envoleuse détourna alors immédiatement son attention de cette enfant susceptible.

De quoi avait-elle peur, pour ne pas lui donner le prénom ?
Après tout, il y avait eu ce léger tremblement dans sa voix. Un trémolo qui indiquait qu’elle connaissait bien cet homme, mais qu’elle s’en méfiait. Un sourire tranquille étira les lèvres de Nee, tandis qu’elle portait son attention sur l’arène, plus bas.

Un nouveau concurrent s’avançait pour lancer sa javeline.
Une jeune femme au visage caché s’assit à côté de l’impertinente, et cette dernière la salua : apparemment, elles se connaissaient. Les gens affluaient pour se trouver des places, il y avait des jeunes, des vieux, des gros, des maigres. Ceux qui parlaient fort, ceux qui n’étaient là que pour regarder, ceux qui n’étaient là que pour boire.

Un soupir franchit les lèvres d’Anee, tandis qu’elle buvait encore trois longues gorgées de sa bière. Le goût lui piqua la langue, et elle sourit tranquillement à cette sensation.

Son regard se posa sur le dos musclé du jeune homme, devant elle. Il avait vraiment de sacrés muscles, bien dessinés, gonflés juste comme il le fallait, ni trop, ni pas assez. Nee se mit à apprécier sans détour le spectacle qu’il lui offrait, un sourire sur les lèvres, le nez dans sa bière.

Mais quand il se leva, et que son regard trouva le sien, elle ne put s’empêcher de redresser la tête. Il sourit en coin, tirant un sourire similaire à Nee, qui le fixait toujours, sans gêne. Quand il salua la jeune fille à côté d’elle, Nee eut donc la confirmation que cette dernière n’avait pas du tout envie d’avoir affaire à cet homme. Pourquoi ? Pour l’instant, cela importait peu, c’était un fait.


- Je vois que votre chope est bientôt vide, mademoiselle… Je vous en offre une autre, qu’en dites-vous ?

Nee sourit tranquillement, observant sa bière un instant, puis le regard, vert profond, du jeune homme. Prenant son temps, elle le détailla longuement avant de donner une réponse. Son cou musclé, son visage plutôt harmonieux, ses cheveux courts, sa carrure imposante…

- Je veux bien ! Je vous accompagne.

Un sourire tranquille sur les lèvres, elle se leva donc lentement, et monta sa main droite pour la poser dans celle de l’homme. Un sourire charmeur sur le visage, le regard brillant, elle s’avança vers lui et lui saisit le coude avec ses deux mains pour se placer contre son torse, le plus proche de lui possible.

- Il me semble que les stands de bières sont de ce côté-ci

Désignant la direction des stands, Nee se blottit contre les côtes de l’homme et commença à avancer dans la foule. Son regard bleu électrique se posait sur toutes les personnes environnantes, un sourire à ces derniers, elle se sentait forte et encore plus puissante, au creux du bras de cet homme charpenté.

- Quel est votre nom, d’ailleurs ?

Je m’appelle Anee.


Elle lui sourit, marchant tranquillement à son côté.

Revenir en haut Aller en bas
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Lun 16 Jan 2012, 00:17

Ce n'est que maintenant qu'il s'aperçoit de la tension qui parcourt la jeune femme. Repliée ainsi, son regard ne se fixait que rarement sur l'arène, un regard bien loin de se montrer intéressé par les prouesses des jouteurs. En réalité, elle se coupait de la Bête. Elle était l'unique à clamer son indépendance ici et elle n'en paraissait que plus fragile. Frêle personne entre les dents d'une puissante créature.
Mais elle n'est pas aussi frêle qu'il y paraît. Il se souvient encore de cette nuit où ils ont joué sur les toits. Lui le chat et elle la sourit insaisissable. Elle est bien plus forte que son physique ne le laisse voir, et même si elle se montrait distante avec la Bête, elle n'en restait pas moins assurée.

Mais trop distant. De lui.. Elle se crispa quand il l'entoura de ses bras. Un réflexe compréhensible, il avait du la surprendre.. Mais ça n'empêcha pas son cœur de ses serrer.. A chaque fois qu'ils se recroisaient il avait l'impression de la voir changée. Joueuse et pleine de vie la première fois, près de la cascade, elle s'était tout de même montrée fermée, mystérieuse et méfiante. Dans cette même ville, il y a de cela un bon moment, il l'avait retrouvée perturbée. Syndrell n'était apparemment pas la seule cause de son trouble. Et puis, il l'avait aussi vu son visage d'Envoleuse.. comme ses sentiments.

Et aujourd'hui, Lacrya était une bulle, imperméable à tout. Ni le spectacle de l'arène, ni l'affabilité de l'homme-repère, ni même Nuhadu ne semblaient pouvoir la tirer de sa cage intérieur. Elle voulait sans doute se fermer au monde.. Peut-être pas tant que ça, puisqu'elle lui répond dans un murmure noyé par l'ambiance de la foule. Un murmure qui toucha tout de même le cœur du jeune homme.
Il commençait à comprendre qu'elle n'était pas à l'aise avec le contact, qu'elle avait le besoin de respirer.. Il pouvait le comprendre aussi. Il ne doutait pas de ses sentiments, il ne pouvait pas douter d'elle, seulement leur relation, pour le moins contre nature, ne devait pas être aussi facile à assumer pour elle que pour lui.
Pire, il se pourrait qu'il lui attire attire des ennuis dans sa passion pour elle.. Et si d'autres envoleurs étaient présents ? D'autres Marchombres ? Si l'un d'eux venait à comprendre ?
Il puisa une dernière dose de bonheur dans le fin sourire de la jeune femme avant de s'en écarter doucement.


-Quant à moi, je tiens le pari que celui-là ne lancera pas au-delà de la ligne des trente mètres

Un horrible frisson le parcourt. Il connaît cette voix. Elle n'est pas encore assez lointaine pour que sa mémoire l'eut faussée. Un seul regard lui prouve que l'intuition est bonne. La femme aux yeux perdus. Le sort était donc contre lui.. Suffisait-il qu'il pense à une chose pour qu'elle survienne ? Alors soit ! Il désire que le monde disparaisse, ne le laissant plus que lui seul avec sa belle.. Mais rien ne se produisit. Il ne fit aucun signe, aucun commentaire pour se signifier à l'aveugle. Si elle se souvenait de lui, elle l'aurait sûrement déjà repéré. Comme elle l'avait fait dans ce bordel...
Rien que de repenser a ce lieu horrible lui donnait un goût infâme dans la bouche. Il envisagea de le chasser avec de la bière, mais il n'avait plus qu'une chope pour deux..

Il jeta tout de même un regard à l'homme que l'Envoleuse prédisait perdant.. Comment pouvait-elle le jauger à cette distance ? Sans yeux ? Sur quelles idées.. Non, il y a d'autres questions qui précèdent celle-là. Que faisait-elle ici alors qu'elles se vantaient d'être recherchée par une famille de noble ? Nuhadu savait le pouvoir de ces familles immense, et il avait eut le malheur de se retrouver entre deux feux lorsqu'il rencontra la jeune femme. En fait, plus rien ne pouvait paraître étrange avec elle, alors pourquoi se torturer l'esprit ?
Comment peut-il y avoir autant de souvenir pour un homme qui prétend ne pas avoir de passé ?

D'autres questions se posent à lui. Serait-elle la mère de ce petit garçon ? Il n'essaie même pas de leur trouver une similitude. Cette envoleuse est un danger pour Lacrya, elle l'a peut-être laisser vivre par dédain, mais que ferait-elle si elle considérait que les siens ont trahis ? Est-ce trahir que d'aimer un futur marchombre pour les envoleurs ? Et pour les marchombres, est-il lui même un traître ? Trop de question.. il ne prête plus attention à l'arène, plus à la bête, plus à rien..

Après tout, pourquoi ne pas aller chercher plus de bière ? Une chopine pour deux c'est bien peu. Il se penche vers la jeune femme pour lui en faire part et se lève pour aller en chercher. Le hasard voulu qu'au même moment l'homme-repaire ne se leva, sans doute dans ce but là aussi, mais il se dirigea plutôt vers le haut de la tribune. Ce n'était pas vraiment un problème.. mis à part qu'il venait de perdre son repère. Il prit alors soin de noter la place dans sa tête et emprunta la choppe de la belle pour la reremplir au passage.

L'arène a-t-elle changée ? L'alcool ne le fait toujours pas tituber, mais il ne prend même plus la peine de danser. Il se fait bousculer comme tant d'autres et bouscule tout autant sans le vouloir. Son esprit se focalise sur bien d'autres questions et sur la route qu'il devra reprendre. Il n'arrive plus à se fondre dans la Bête, les hurlements deviennent agressifs.. Il perd pied sur ce monde.. N'était-il pas censé être chanceux aujourd'hui ?
Alors pourquoi tout ces gens ? Pourquoi ces doutes et ces questions ?

Peut-être l'alcool l'en dispensera-t-il.. Mais doit-il rejoindre Lacrya malgré la présence de l'Aveugle ? Son nom déjà.. Il l'avait lu sur l'affiche.. Fichue mémoire ! Il ne peut pas l'avoir déjà oublié.. et pourtant.

Il lui reste encore une belle file avant de pouvoir la rejoindre avec les bières. Sans doute ratera-t-il de nombreux lancers.. Mais la javeline n'avait pas d'intérêt sur le moment.


__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éole Létoile
Groupe Fyrh
Modératrice & Reine de la Torture
avatar

Nombre de messages : 2128
Citation : Les écrivains dansent sur leur plume, leurs mots sont des ballets qu'ils offrent à leurs lecteurs - Pierre Bottero -
Date d'inscription : 04/03/2011

Feuille de personnage
Age: 27
Greffe: Réduction de son poids pendant un court laps de temps
Signe particulier: Éole=Ombe, voir Biographie

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Mar 24 Jan 2012, 21:43

La jeune femme aux yeux bleus fit mine ne rien avoir entendu... comme si Éole n’avait rien dit. Elle ne devait pas avoir apprécié la réponse... et quoi ? N’était-il pas plus logique de demander directement à quelqu’un comment il s’appelle ? Ce n’était pas à la jeune fille de fournir ce renseignement, simple question de bon sens et de politesse. Éole haussa les épaules et regarda l’arène. Le quatrième candidat réussit son tir. Un joli tir pour la jeune fille, bien qu’elle soit consciente que d’autres feraient certainement mieux, elle admirait la concentration des participants au milieu du brouhaha constant de l’arène. Elle admirait aussi leur épaisse musculature, leur carrure si imposante.
Devant elle, Dolce pariait avec ses voisins. Et Ellenya se prêta à la coutume.

- Quand à moi, je parie que le cinquième ratera son tir.

La phrase arracha un sourire à Éole, qui tourna la tête vers son amie. Elle aperçu l’homme aux dreads blanches se lever. Quelqu’un prit immédiatement sa place. Quand il revint, l’homme s’assit donc près d’Ellenya. Du coup, quand Éole regardait Ellenya, elle le voyait aussi. Il dégageait quelque chose d’indescriptible et la jeune fille avait l’impression d’être toute petite à côté de lui... Son attention se reporta sur l’arène. Le cinquième candidat, un homme à la musculature finement dessinée, aux cheveux blonds, assez longs, se préparait à lancer sa javeline. Il paressait plus adroit que les autres candidats, Éole aurait juré que son tir serait plus précis que tous les autres... Elle se tourna vers sa voisine et lui fit un clin d’œil.

- Pari tenu !

Le candidat scuta la foule, son regard s’arrêta un moment vers l’endroit où était installée une femme à la peau halée et aux cheveux bruns, celle qui était venue avec le garçon et un autre homme. Elle n’en était pas sûre mais le candidat semblait la fixée... Il se détourna d’un geste gauche, et se concentra sur son tir... qui, au contraire de ce qu’avait pu pensé Éole, fut raté. L’homme s’éloigna sous les huées de la foule, certainement frustré, laissant place au candidat suivant.
A ce moment, Dolce se leva lançant un regard à Éole, il l’avait reconnue. Il se souvenait d’elle. Alors qu’ils ne s’étaient vu qu’une seule fois. Souvent la jeune fille se souvenait des gens, mais eux l’oubliaient assez rapidement... Accompagné de la jeune femme aux yeux bleus, il se dirigea vers le stand, bientôt imité par le jeune hommes aux tresses.
Éole se tourna vers Ellenya, un sourire aux lèvres, lui tendant trois pièces.

- Un pari est un pari, tu n’avais pas donné de montant, mais bon, voilà pour toi.

Elle lui adressa un clin d’œil, avant de boire la dernière gorgée de bière qu’il restait au fond de sa chope. Jaugeant la file d’attente, interminable, elle se dit qu’elle irait la remplir plus tard, quand il y aurait un peu moins de monde..

__________________________________________



"C'est donc bien que la danseuse est dans un autre monde, qui n'est plus celui qui se peint de nos regards, mais celui qu'elle tisse de ses pas et construit de ses gestes"
- Paul Valéry -

~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Ven 27 Jan 2012, 20:05

    Stupide.
    Honteuse.
    Débile.

    Son bras effleure ma taille, la quittant définitivement. Un vide immense m’emplit. Puissant et dévorant. Accompagné d’un étrange soulagement.

    Terrible.

    Son contact était telle une caresse. Une brise de bonheur entourant mon être. Maintenant, il est nu, se retrouvant aux proies au souffle glacial de la solitude.

    Et de la sécurité.

    Lâche.
    Peureuse.
    Pitoyable.

    Autant d’adjectifs que je m’envois en pleine tête. Je m’en bombarde. Encore et encore. Jusqu’à ce qu’ils me recouvrent et m’engloutissent. Parce que je ne suis rien d’autre. Seule dans cet univers de haine et de peur. Je ne me comprends plus depuis longtemps. Il n’y a pas cela un an, j’étais aussi puissante que le vent. Et tout aussi incontrôlable. Maintenant c’est lui qui me chahute. Il m’emporte comme si je n’étais pas plus qu’une insignifiante poussière.

    Je me fais pitié.


    Ma voie est celle du Chaos. Pourquoi a-t-il fallut qu’elle rencontre celle frêle et insignifiante de l’amour ? Cette voie qui semble pomper ma force. Ma puissance.

    Je me sens si faible.

    Mon regard se porte alors sur mon amant. Trop tard pour réussir à capter le sien. Je reporte mes yeux sur le stade. Légèrement déçue.

    Et frustrée.

    Dans mon esprit s’entrechoquent des centaines d’interrogations. Vives et brûlantes, elles m’envahissent. Puis elles laissant place au doute. Sombre et froid. Je pousse un superbe soupir, laissant mes paupières retomber.

    Lâche…

    Je prends soudain conscience de mon état. Déstabilisée à cause d’un homme. Désorientée à cause d’une relation. Et faible à cause d’un amour.

    C’est stupide.

    Je me redresse, décidée de me reprendre un minimum en main. La voie que j’arpente ne me permet pas la faiblesse. Au contraire, elle m’offre toute la puissance et la force dont j’ai toujours rêvé. Et l’amour n’est pas ce qui m’en détournera.

    Il faut que j’apprenne à accepter. Le fait que mon amant soit un Marchombre. Le fait que sa présence soit devenue un besoin. Je dois l’accepter et non le rejeter. Ni en avoir honte.

    Je redresse légèrement la tête, une lueur nouvelle dans le regard. Une certitude enfouit dans le cœur. Un nouveau départ en perspective.

    Je suis toujours moi. Mais amoureuse.

    Me tournant vers Nuhadu, je capte son regard légèrement inquiet. Fronçant légèrement les sourcils, je suis la direction que m’offrent ses yeux. Ils sont figés sur une personne qui ne met pas inconnue. Un souvenir éphémère.

    Une autre maître envoleuse.

    Je me fige à mon tour. Combien sont-ils à s’être donné rendez-vous ici ? Me tournant de nouveau vers le jeune homme, je m’apprête à le questionner quand il se lève soudain, me glissant quelques mots à l’oreille avant de s’éloigner, sa chope vide à la main. Un léger grognement s’échappe de mes lèvres.

    Me levant à mon tour, je le suis avec aisance. Je me glisse dans le corps mouvant de la foule sans me laisser emporter, usant de ma souplesse pour éviter le plus possible le contact avec autrui. Nuhadu, lui, ne se déplace avec aucune grâce. Celle qui m’avait frappé la première fois chez lui semblait s’être évaporée. Il se laisser balloter par la foule sans chercher à lui résister.

    Je ne comprends pas.

    Je finis par le rejoindre à l’étal. Me glissant à ses côtés, je referme mes doigts sur les siens, cherchant à comprendre son angoisse. Plantant mon regard dans le sien, je fais un léger signe de tête en direction de ma collègue.


    - Une connaissance ?

    Mon regard est lourd. Ma voix légèrement plus appuyée que je ne le souhaite. Ce n’est pas de la jalousie. Ni un reproche. C’est autre chose. De plus complexe. Que je ne suis pas sûre de comprendre moi-même.

    Une chose est sûre, je souhaite savoir ce qu’il se passe. Pourquoi il fuit ainsi. Et pourquoi il semble si inquiet.


[Désolée, c'est plus que médiocre --']

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Narcos
Admin
avatar

Nombre de messages : 3417
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 35 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Mar 31 Jan 2012, 21:14

Tout bougeait.
Il y avait ces hommes, dans l’arène, qui s’élançaient pour tirer leur javelot. D’après ce qu’il avait compté, il ne restait que peu de candidats qui devaient encore passer à cette épreuve. Peut-être quatre ou cinq, mais pas plus. Les participants auraient bientôt terminé cette première épreuve, et à la suite, une autre épreuve de tir, demandant plus de finesse, serait lancée.

Un léger soupir s’échappa des lèvres du Marchombre, qui ferma les paupières un instant.
C’était étrange, de se retrouver ici. Il était déjà venu plusieurs fois, avec son Maître, puis avec Alaya. C’était un endroit parfait pour des leçons d’humilité, clairement. Il devait avouer qu’il n’était pas vraiment pris dans l’ambiance fiévreuse des gradins dans leur globalité. Il entendait les deux jeunes apprenties Marchombres s’échanger quelques paroles, à côté de lui, mais elles auraient tout aussi bien se trouver à des miles de là.

Et alors qu’il allait se relever, car en ayant marre d’être ici, malgré tout, une main effleura son épaule.


- Erwan ?

Il se retourna, tranquillement, et son regard croisa une autre paire d’yeux. Regard d’un vert profond, qui le détaillait comme avidement. Alaya ! Un sourire étira les lèvres fines du jeune homme, et il la salua en hochant la tête.

- Que fais-tu ici ?

Elle sourit à son tour, hilare soudain. Elle fit signe à quelqu’un dans la foule, avant de s’asseoir à côté de lui. Elle n’avait pas changée. La dernière fois qu’il l’avait apperçue, c’était en haut d’une tour, à Al-Far, avec Rilend. Cela faisait maintenant plus de deux ans qu’il ne l’avait pas croisée à nouveau – et sans doute presque autant de temps qu’il n’avait pas vu Inwëlle – mais il l’aurait reconnue entre mille : après tout, elle avait été son apprentie.

- Oh, bah je suis revenue pour voir un peu comment avait évolué le tournois… Pour me rendre compte surtout que justement, cela n’avait pas vraiment évolué : toujours la même première épreuve, alors je suppose que celles d’adresse seront aussi les mêmes…

- Mais tu n’es jamais contente, ce n’est pas possible !


Erwan tourna la tête vers le nouveau venu. Un jeune homme, qui devait avoir à peu près son âge, qui arriva tant bien que mal à passer entre deux personnes qui bavardaient, pour venir s’installer à côté d’eux.

- Et toi, tu te fais un plaisir de me le faire remarquer à chaque fois !

- A t’entendre, la dernière fois que tu es venue, c’était l’apothéose, et le gars en question était un dieu vivant…

- Mm… Erwan voici Badil. Badil, voice Erwan, ton dieu en question…
Alaya éclata de rire devant la mine épouvantée de Badil. Mais ne t’inquiète pas, il sait que je l’admire… C’était mon Maître.

Un sourire était aussi apparu sur les lèvres d’Erwan, qui salua le jeune homme de la tête. Il devait avouer que cela faisait vraiment bizarre, c’était étonnant, de rencontrer ainsi une personne qui partageait un tant soit peu la vie de son ancienne apprentie. Mais cette dernière n’avait pas changé : toujours aussi vive et réactive, gaie, elle ne semblait pas s’apercevoir de la gêne de son compagnon – et pourtant, Erwan savait qu’elle s’en rendait bel et bien compte. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle s’assit prestement à côté de lui.

- Enchanté, Badil.

Oui, vraiment. Il était étonné de la sensation que cela lui procurait. Il comprenait d’ailleurs à ce moment-même ce qu’avait pu ressentir Inwëlle la fois où elle s’était rendue compte, pour la première fois, que quelqu’un était dans sa vie. Cette sensation que tout vous échappe, alors qu’elle n’a pas lieu d’être : Alaya s’était envolée depuis bien longtemps, et même s’ils s’étaient côtoyés durant des années, et qu’ils ne se voyaient presque plus, le lien subsistait, plus fort que le temps lui-même.

A bien y regarder, Badil n’avait pas cette maturité que l’on pouvait trouver dans le fond des yeux d’Alaya. Il n’y avait pas l’harmonie de ses mouvements, et il semblait être tout ce qu’il y avait de plus banal. Erwan aurait aimé en apprendre plus, et c’est pour cela qu’il glissa un coup d’œil à la jeune femme. Cette dernière lui sourit, découvrant ses dents, avant de se lancer :


- J’ai rencontré Badil il y a un an et demi, aux écuries d’Al-Far.

C’était donc cela, ce petit air perdu, cette légère preuve qu’ils ne venaient pas du même milieu. Mais après tout… s’ils étaient heureux, c’était le principal.

Erwan eut cependant un petit réflexe de recul quand Alaya se pencha par-dessus ses jambes pour demander aux apprenties de l’Académie :


- Excusez-moi… Vous avez entendu le nom du participant ?

Il soupira.
Vraiment, celle-là…
Elle lui rappelait finalement un peu Miss…

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïs Jol
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 599
Citation : Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !
Date d'inscription : 17/10/2011

Feuille de personnage
Age: 40 ans
Greffe: Griffes rétractables
Signe particulier: Aveugle

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Ven 03 Fév 2012, 11:54

≈≈≈ Naïs ≈≈≈

Rapide, je me lève alors que la foule hue encore méchamment ce sale rejeton de Raï. Logiquement, si j’ai bien compté, il ne devrait plus y avoir grand monde à passer pour cette épreuve, peut-être quatre ou cinq candidats, maximum. Je serre les poings, fort, très fort, sentant la colère monter lentement en moi. Et j’expire, doucement. Il faut que je me calme. Je dois sortir d’ici, et vite. Il y aurait eu un mur à côté de moi qu’il se serait déjà pris un coup depuis bel lurette ! Je me serais sûrement fait mal, mais au moins j’aurais eu l’esprit occupé par autre chose que cet aristocrate à la mords moi le nœud. Atal s’est tendu à côté de moi aussi. Je le laisse poser la question qu’il a au bord des lèvres, sinon, je le sais bien, il m’aurait suivi, laissant Seth seul au milieu de cette foule, ce qui n’aurait pas été très malin.

- « Où vas-tu ? »
- « Prendre l’air… »

Les quelques trémolos dans sa voix trahissaient son inquiétude. Il allait répliquer, mais je ne lui en laisse pas le temps.

- « Reste avec Seth, et ne t’avises pas de le laisser seul une demie seconde ! »

L’ordre claque, plus sévère que je ne l’aurais voulu, tandis que Seth glisse doucement sa petite main dans la mienne. Mince… On a réussi à réveiller sa curiosité.

- « Maman ? »
- « Je reviens mon chéri, reste avec ton oncle »

Une caresse rassurante avant de me couler habilement au milieu d’une foule enragée. À nous deux, Samoan…

≈≈≈ Atal ≈≈≈

Sa voix est dure et froide. C’est un ton que je l’ai rarement entendu employé alors que Seth est à proximité. Il faut dire que c’est la première fois depuis des années que cette buse d’aristocrate a décidé de participer au tournoi. Et à mon avis, cela ne présage rien de bon du tout. Je voudrais bien la retenir, mais elle est plus rapide et file déjà dans les gradins, vers la sortie. Je soupire. Je crains le pire. Mais elle m’a dit de ne pas bouger.

Je la soupçonne fort de vouloir coincer le bougre dans une ruelle. Or, ça n’est vraiment pas le moment de s’attirer des ennuis, d’autant qu’elle a promis de le tuer en dernier celui-là. Tandis qu’un nouveau candidat pénètre dans l’arène surchauffée, notre voisin se lève à son tour, sans doute pour trouver le stand de bières. Quand mon hypothèse se confirme, il n’est plus seul, une femme est à son bras. À première vue, elle n’est franchement pas désagréable à regarder, mais son assurance me rappelle vite celle de ma frangine.

J’ai complètement raté le tir du candidat suivant à force de guetter l’entrée – ou la sortie – par laquelle Naïs est partie. Prendre l’air ? Tu parles… Il ne faut pas autant de temps pour faire une pause. Surtout que, de l’air, on en a ici. Certes, c’est un peu surchargé, mais c’est déjà cela. Et puis finalement, je ne résiste pas, me préparant psychologiquement à la gifle magistrale qui m’attend.

- « Seth »
- « Atal ? »

Le petit me dévisage, surpris.

- « Surtout, tu reste ici. Je n’en ai pas pour longtemps. D’accord ? Tu ne bouges surtout pas »
- « Hé ! Où vas-tu ? »
- « Chercher une bière »
- « Menteur… »

Je soupire, avant de m’en aller avec un regard en arrière. Il est terriblement futé ce gamin. C’est certain, il est bien le fils de sa mère celui-là. Je commence à me glisser prudemment entre les gens survoltés. Mais comment fait ma frangine pour se repérer dans un tel tintamarre ? La sorcellerie ? Je n’y crois pas, mais elle doit bien avoir une astuce j’imagine. Compter les sièges ? Elle n’en aurait pas fini ! Mieux vaut que j’évite d’y penser, de toute façon, je ne trouverai jamais.

J’ai bien de la peine à gagner la sortie avec toute cette foule. Mais enfin j’y parviens dans un soupir de soulagement. Ayant peut-être une idée d’où elle a pu aller, je me dirige tout droit vers l’entrée des candidats. Lorsque j’arrive à proximité, c’est-à-dire plutôt rapidement, je regarde autour de moi, attentif. Telle que je la connais, elle a dû se trouver une planque discrète d’où elle pourrait voir sortir ce Samoan. Je souris légèrement, me dirigeant prudemment en direction d’une petite ruelle particulièrement sombre, juste en face de l’entrée des participants. C’est idéal comme planque.

Je ne me suis pas trompé, à peine suis-je déjà protégé par les ombres, que Naïs me tombe dessus à bras raccourcis, toutes griffes dehors. Je déglutis difficilement, tandis que son poignard appuie doucement sur ma jugulaire.

- « C’est moi… »

Elle se fige. Et recule, me laissant ainsi respirer à nouveau normalement. Pfiou, c’était moins une !

- « Enfin Atal, qu’est-ce que tu fiche ici ? »
- « Tu ne crois pas que tu devrais abandonner l’idée ? »
- « Ne me dis pas que tu as laissé Seth tout seul là-bas ? »
- « Je lui ai dit de ne pas bouger »

Je n’ai même pas eu le temps de voir sa main filer que déjà je masse ma joue douloureuse. Eh ben celle-là, je m’en souviendrai !

- « Tu me crois assez bête pour le tuer au vu et su de tout le monde ? Maintenant retournes-y immédiatement ! »

Me voilà rassuré, et du coup, je ne me fais pas prier. Je ne tiens pas tellement à avoir le retour pour avoir protesté. Laissant Naïs seule à seule avec sa colère, je m’éloigne à grands pas, tâchant de me faire le plus petit et discret possible. J’espère que Seth n’aura pas bougé, sinon je suis mort – et pas que métaphoriquement.

≈≈≈ Seth ≈≈≈

J’ai même pas le temps de le retenir que mon oncle file déjà, bien plus maladroitement que Maman, au beau milieu de la foule enragée. Et moi ? Je fais quoi tout seul? Je me lève, prudent. Avec un peu de chance, il y aura peut-être un ami de Maman qui traîne dans le coin. Je hausse les épaules, c’est peine perdue de trouver quelqu’un à vue de l’autre côté de l’arène. Alors je me retourne et laisse traîner mon regard sur la foule. J’aperçois un instant un homme, plutôt grand avec de longues dreadlocks blanches, puis deux filles qui semblent se connaître. Mon voisin n’étant plus là, ça va être plutôt compliqué de défendre mes places…

__________________________________________




Ah l'aventure, ce joli mot romanesque pour dire galère !

Life sucks when you're ordinary !

I experienced that seeking feeling you get when you know you have conned yourself into doing something difficult and there's no going back




 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Mer 07 Mar 2012, 20:29

J'avais vaguement entendu parlé d'un tournoi a Al-Jeit, ayant du temps devant moi et surtout je n'était pas particulièrement prit par les commandes, alors j'avais loué un cheval. Bien évidement je savais que je n'arriverais pas au début des festivités, au moins éviterais-je une trop grande foule. Enfourchant l'animal j'ajustais ma cape de voyage ainsi que mon épée si atypique pour les gens, mais si utile. Enfin, la chevauché ne m'était pas encore une chose habituelle, mais pas complètement étrangère non plus. Je pris réellement mon temps avant de rentrer dans l'arène. J'avais laissé mon cheval en périférie de la ville, a priori il ne risquait rien. De toute façon il saurait retrouver son chemin en route. Je passais a travers la foule en marchand d'un air déterminé, analysant les étales, surtout ceux des bijoutiers, mais rien de vraiment plaisant ne fis son apparition.
Cette fois j'arrivais a destination, je me dirigeais vers les tribunes, les épreuves de lancé battaient leur plein. Je n'avais pas raté le plus important visiblement. Je bousculais un enfant sur mon passage, je m'arrêtais net, le fixant, je lui servis un petit sourire, avant de prendre la parole.


Désolé mon gars, je voulais pas. J'espère que je t'ai pas fait mal. Ou sont tes parents?

Il ne me répondit pas. Je ne lui en voulu pas, parler a un pur inconnu serait par moment folie. Je me contentais de rester planté devant lui, cherchant dans la foule la personne responsable de l'enfant. Je ne comprenais pas vraiment ce qu'il se passait ici, mais un enfant seul au milieu d'une telle foule. Je ne décamperais pas d'ici, et cette personne entendrait qu'elle le veuille ou non ma façon de penser.
Je ne m'en étais pas rendu compte, mais dans ma frustration ma main s'était portée a mon arme, et l'autre rajustait mes lunettes d'un mouvement mécaniques et calculé. Mes jointures blanchirent sur mon arme, mais ici personne ne me portait d'attention, les festivités battaient leur plein. Un meurtre aurait eut lieu que personne ne s'en rendrait vraiment compte. Je venais à peine d'arriver et je me trouvais déjà irrité par le comportement de certains inconscients. Laisser un enfant seul, quelle idée absurde!
Revenir en haut Aller en bas
Dolce Ysil
Maître Envoleur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 550
Date d'inscription : 12/03/2011

Feuille de personnage
Age: 39 ans
Greffe: Disque de métal tranchant autour du bassin
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   Lun 12 Mar 2012, 15:27

- Il me semble que les stands de bières sont de ce côté-ci.

Dolce fit une grimace qui ressemblait autant à de la surprise qu’à une sorte de « mais tu te fous de ma gueule ? ». Cependant, la jeune femme ne sembla pas s’en offusquer, à moins qu’elle ne l’ait tout simplement pas vu.
Elle avait profité de son premier instant de répit, alors qu’il était debout, pour venir se placer tout contre lui, contre son torse, et il sentait le satin de sa robe contre sa peau, lui tirant de légers frissons à cause du tissus léger et tiède.

Il fallait bien avouer, par contre, qu’elle avait une prestance hors du commun : se tenant parfaitement droite, la nuque dressée, la tête haute, le regard perçant, elle semblait détailler tout ce qu’il se passait autour d’elle, avec une attention globale…
Une attention globale ?

C’est sans doute ce qui mit Dolce sur la voie. Avant que le nom de l’inconnu raisonne dans son oreille comme un nouvel indice. Anee. Mais ce n’était pas, par hasard, le nom d’une Maître Envoleuse au Domaine ? Peut-être se faisait-il des idées, mais une pinte de bière n’avait jamais eu un tel effet sur lui, il fut donc bien contraint de reconnaître que c’était sans doute cela. Et contre toute attente, un sourire étira ses lèvres.

- Enchanté Anee. Dolce, pour vous servir !

Et comme ils arrivaient au stand de bière, il put observer à loisir la technique particulière de cette Envoleuse de se faire remarquer. Tout en subtilité, les gens ne devaient se souvenir que d’un immense regard d’un bleu électrique posé sur eux ; et puis c’était tout. Rien ne semblait lui échapper, malgré la pinte de bière qu’elle avait déjà avalée, par rapport au poids apparent qu’elle semblait faire : une allumette.
Terriblement sexy, au fond, dans sa manière de faire les choses.
De se mouvoir, et de se plaquer, de cette manière, tout contre lui. Un sourire à peine moqueur glissa sur les lèvres de Dolce, alors qu’il décidait d’entrer dans son jeu : après tout, il était aussi là pour s’amuser ! C’est donc pour cela que ses mains se glissèrent, légères et fermes, sur la taille échancrée d’Anee.

- Tu veux quel type de bière, Anee ? Choisis !

Un léger sourire en coin, il sentait le tissus onduler sous ses doigts, et son regard croisa celui d’un jeune homme, un peu plus loin, qui le regardait avec un regard empli de jalousie, un regard noir. Riant intérieurement, Dolce lui tira la langue très discrètement, resserrant ses doigts autour de la taille de l’Envoleuse.
L’autre le dévisagea quelques secondes, avant de s’en aller dans l’autre sens, l’air passablement énervé, ce qui fit éclater de rire l’Envoleur.

La file venait de s’ouvrir devant eux, et il se faufila dans le trou qui s’était créé pour s’approcher du bar.

- Une ambrée et une…

Il lança un regard à Nee, qui compléta sa commande, avant de continuer

- S’il vous plait.

- Ca fait deux pieces de bronze.

- Les voilà.

- Merci. A qui le tour ?


Un sourire sur le visage, Dolce tenait les deux bières dans ses mains, ayant lâché momentanément la taille de Nee pour les transporter jusqu’à une place assise…

__________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ EVENT ] Tournoi l'Al-Jeit - Groupe 1
» Event !! Tournoi, premier tour [The Rainbow's Girls VS Sadique Empire]
» [EVENT] Salle du trône - Groupe 3
» [Terminé] Event - Le Cimetière de Navires (Groupe n°4)
» Jeu N°1 - Event N° 4 - What happen ? [Groupe N°3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Al-Jeit-
Sauter vers: