AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]   Lun 30 Mai 2011, 12:47

    Peut-être qu'elle trouverait des réponses ici. Ou peut-être pas, peut-être qu'elle ne trouverait rien et qu'elle se ferait chopper par des loups du Nord, qui sait. Bizarrement, le danger lié à tout ce qui se passait dans les environs, les Hiatus, tout ça, ne la gênaient pas plus que ça. D'un autre côté, les Hiatus ne gênaient a priori que les dessinateurs, alors d'accord, il semblait bien qu'elle avait fait apparaître un bâton l'autre jour, mais c'était une preuve trop maigre à son goût pour dire si elle avait bel et bien le Don du dessin, et puis de toute façon, elle ne comptait pas dessus, elle ne savait pas l'utiliser. Donc bon...

    Les loups du Nord étaient déjà un danger plus... dangereux. Oui, la formulation est débile mais vraie. Et elle doutait que son sang Faël l'aide contre ces bestioles. Quoique... Son lancer était rapide, qui sait? Mais elle n'aimait pas l'idée de devoir se confronter à eux, elle adorait la nature et ses habitants, et elle avait une affection toute particulière pour les prédateurs. Bon, elle ne s'y connaissait certes pas en loups, elle avait grandit dans une ferme sur le plateau d'Astariul, mais quand même, la réputation de l'animal suffisait au respect d'Azrune.

    En tout cas, elle pouvait peut-être trouver des réponses ici. Certes, elle aurait pu revenir à l'Académie mais elle était lancée, elle avait envie de savoir qui étaient ses parents. Alors elle avait continué sur sa lancée, elle était remontée du Sud, avait passé l'endroit vers lequel elle situait l'Académie et avait continué vers les Marches du Nord avec pour objectif, la Citadelle des Frontaliers. Elle se souvenait, petite, avoir posé mille questions aux fermiers lui servant de famille adoptive, et elle en avait tiré la façon de s'habiller de ses parents : du cuir. Un cuir particulier pour les deux mais semblable, un cuir qu'un jour, elle avait entendu un des fermiers comparé à la tenue traditionnelle des Frontaliers, alors elle avait décidé de tenter sa chance. Soit ils acceptaient de lui parler et savaient si in Frontalier avait disparu, il y avait plus ou moins 17 ans, soient ils ne savaient pas, mais elle voulait leur poser la question. Elle voulait savoir, elle pensait que c'était important de découvrir cela avant de s'engager sur la voie du marchombre. Et si elle ne trouvait rien... Tant pis, elle reprendrait ses recherches plus tard.

    C'était encore la nuit, le soleil n'apparaîtrait pas avant quelques heures. Obéissant à sa fatigue, Azrune avait fait une longue sieste dans la journée et, désormais, elle marchait. La nuit ne la gênait pas, au contraire, elle l'aimait bien. La nuit était mystères, la nuit était l'amie de ceux qui veulent y cacher leurs secrets. La nuit est apaisante, malgré les bruits qui lui survive, berçant la progression de la jeune fille.

    L'adolescente était endurante. En course, pas mal, en marche, beaucoup. Marcher toute la journée ne lui posait aucun problème, ça ne lui avait, d'après ses souvenirs, jamais posé aucun problème. Elle ignorait que sur l'autre monde, une théorie disait que c'était grâce à leur endurance que les ancêtres des hommes avaient colonisé la terre pour finir espèce dominante, et si elle l'avait su, elle y aurait probablement pensé à cet instant en souriant.

    Pendant les dernières heures qu'il restait à la nuit, elle continua de marcher, admirant ce qui l'entourait. Heureusement, il ne faisait pas trop froid, elle était couverte comme il fallait et surtout, elle marchait. Elle était à pied, d'accord, mais ça n'avait rien de gênant non plus, elle savait survivre seule dans la forêt, et ce depuis longtemps. Elle n'était pas une jeune fille sans défense, et ceux qui avaient cru le contraire avaient eu de drôles de surprises. Alors que l'aube approchait, était presque là, elle se hissa dans un arbre avec une certaine agilité, mais aussi avec une maladresse, perceptible seulement par un observateur particulièrement bon et connaisseur de l'art, car elle n'était pas encore très à l'aise avec l'escalade des arbres. Là haut, elle s'accorda à nouveau quelques heures de repos puis, réveillée par les rayons du soleil, elle ouvrit les bras en souriant comme pour l'accueillir, heureuse de le voir lui plutôt que des nuages. Elle fit des étirements et des échauffements de là où elle était avant de se décider à descendre.

    Elle s'apprêtait à reprendre sa route lorsqu'un sixième sens précéda de peu un bruit dans son dos. Sans réfléchir, elle pivota souplement et avec rapidité sans, pour l'instant, se donner la peine de se saisir de son poignard.

      - Qui est là?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]   Ven 03 Juin 2011, 13:42

Aller dans le nord. Cette aventure m'avait été proposée alors que je marchais au bord du lac Chen avec cette jeune femme plutôt charmante que j'avais rencontrée la nuit dernière. Loin d'être effrayé par ma transformation et mon allure agressive, elle avait souris et dit qu'elle n'avait jamais rien vu d'aussi beau et qu'elle devait absolument immortaliser ce moment. Je lui avais parlé de comment tout ça avais commencé et elle me proposa de me rendre dans le Nord, au Marche du Nord, plus précisément. Elle affirmait que les frontaliers possédaient des richesses et des connaissances incroyables qui pourraient peut-être me guider vers une réponse. À cet argument, j'acceptai aussitôt.

Nous nous étions donné rendez-vous trois jours plus tard pour avoir le temps de rassembler nos effets personnels. Nous avions convenue que nous devrions être de retour dans un peu moins d'un mois en s'attardant un peu là-bas. Je m'assurai que j'avais le temps auprès de Gil et je rassemblai des provisions, des couvertures et autres choses essentiels à un tel voyage. Je me rendis également à la salle des armes qui contenaient toujours les vestiges de mon premier cours. Balayant la pièce du regard, je saisi quatre petites lames que je glissai à ma ceinture. Je ne savais pas comment m'en servir, mais l'expérience m'avait appris que la simple présence d'arme entre les mains d'un homme pouvait servir à en effrayer un autre.

Je me mis donc en route, ne sachant pas du tout que les plateaux d'Astariul étaient si dangereux. Comme prévu, elle était au lieu de rendez-vous. Nous nous sommes donc mis en marche, suivant le Pollimage jusqu'à trouver un endroit ou le franchir sans passé par l'arche. Dès que le fleuve présenta une accalmi, nous nous dépêchâmes à traverser. Puis, les problèmes arrivèrent. Échappant de justesse à un groupe d'ogre, nous n'avons survécu à un brûleur que parce que le vent changea de direction et que notre odeur ne lui soit plus apporter. Il y eu ensuite trois tigres des prairies, tous a des endroits différents, bien que nous soupçonnons d'avoir vu deux fois le même animal. Peut importe, la traversé ne fut pas de tout repos.

Lorsque nous arrivâmes près de notre destination, la fille me laissa seule. Nous avions convenu qu'elle voulait faire une partie du voyage seule, et je l'avais compris. D'un côté, même si la compagnie de cette jeune femme m'était très agréable, j'avais hâte de retrouver ma solitude. Pourtant, cette dernière ne dura pas longtemps, puisqu'une fille d'environ mon âge se trouvait devant moi. Je me glissa intuitivement derrière un rocher, me cachant comme si s'était la nuit. Mais, pour une rare fois ou j'avais décidé de voyager de jour, je sentais que je n'avais pas a avoir peur de cette fille. Avec un peu de chance, elle ne savait pas plus que moi ce servir des armes que je voyais sur elle. Elle semblait habituer de combattre, par contre. Moi aussi, mais pas avec des armes. Tout ça était décidément bien trompeur... Je sortis ma cachette.

- Désolé, je croyais avoir affaire à quelqu'un d'autre...


Je lui fit une sourire en coin. Ces cheveux violets étaient au moins aussi frappant que ma deuxième apparence, bien que beaucoup moins effrayante. Les teintait-elle? Peu importe, en fait. Je m'approchai de quelques pas, montrant que je n'avais aucune intention hostile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]   Ven 03 Juin 2011, 15:55

    La personne qui sorti des fourrés était un jeune garçon d'à peu près l'âge d'Azrune, voir un peu plus jeune. Il était évident qu'il se cachait il y a peu, et si son attitude n'était pas agressive, la jeune fille ne put que remarquer qu'il était armé. Elle regarda ensuite les mains du nouveau venu, et se détendit. On lui avait dit qu'il était possible de savoir si quelqu'un maniait les armes par l'état des paumes de leurs mains et celle du manche de la dite arme, hors, a priori, celui-ci n'était pas vraiment un spécialiste. Si l'envie lui venait de chercher des noises, elle devrait avoir une bonne chance de s'en sortir. Une chance, mais pas forcemment une certitude. Un combat n'est jamais gagné d'avance, elle s'en était rendue compte au cours de diverses expériences plutôt particulières.

      - Désolé, je croyais avoir affaire à quelqu'un d'autre...


    A son tour, l'adolescente se détendit, désormais à peu près certaine qu'il n'y avait pas de danger. Elle nota vaguement que le nouveau venu n'était pas trop mal mais, n'accordant aucune importance à ce type de détail, elle eu vite fait d'oublier cette réflexion pour dévisager le nouveau venu d'un regard curieux, comme à son habitude. Certes, il pouvait très bien se détendre pour en profiter pour l'attaquer ensuite, mais elle jugeait l'idée peu probable, et surtout, les raisons motivant une telle attitude manquaient cruellement dans l'état actuel des choses. Et puis, de toute façon, elle c'était rendue compte que ses origines Faëls lui offraient une rapidité de réaction très appréciable. Elle pouvait donc se permettre de baisser un peu sa garde pour faire connaissance car, qui sait, le garçon était peut-être sympathique, ou alors il cachait bien son jeux, m'enfin...

    En tout cas, ces paroles semblaient expliquer son attitude, mais tout de même, l'idée qu'il l'ai confondue avec quelqu'un d'autre était surprenante. Parce que, honnêtement, vous en connaissez beaucoup vous des gens avec des cheveux violets pareils?

      - Eh bien, tu n'es pas très observateur.


    C'était une simple constatation, certes un peu moqueuse, mais elle indiquait, à sa manière, qu'Azrune ne se méfiait plus. Presque plus. Maintenant, ce qui l'intéressait, c'était de savoir qui était ce jeune garçon. Elle avait certes un objectif, mais comme elle n'était pas pressé et que sa curiosité n'avait pas changé....

      - Sinon, qu'est-ce que tu fais ici?


    Cette fois, une simple et franche curiosité dans son ton. Elle était de bonne humeur mais elle devinait que si elle lançait la plaisanterie de la moquerie trop loin, son interlocuteur risquait de ne pas apprécié et donc de ne pas répondre. Hors, comme il avait a priori l'air pas trop obtu ou méchant, elle espérait bien lui tirer quelques réponses. Parler d'elle? Pas encore pour l'instant, et en plus, il ne lui avait encore rien demandé.

    La jeune fille attendit que le garçon réponde pour enchaîner sur une autre question. Que voulez-vous, on ne se refait pas!

      - Au fait, comment tu t'appelles?


    L'étape de l'échange des noms, ou plutôt prénoms, était quelque chose d'assez particulier chez Azrune. Elle aimait bien connaître le nom de ceux qu'elle rencontrait, mais avoir le sien, et ce surtout sans la froisser, n'était pas toujours une mince affaire. Avant, elle s'y prenait comme elle aimait qu'on s'y prenne avec elle, autrement dit en donnant le sien et en attendant qu'on lui rende la pareille, mais le temps lui avait appris que tous le monde ne réagit pas de la même manière, aussi avait-elle changé de tactique pour improviser selon ce qu'elle devinait des gens rencontrés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]   Jeu 30 Juin 2011, 05:32

- Le fait est que je ne t'ai vu qu'en un éclair. Aussi, je viens à peine de quitter ma compagne. Je me suis dit que tu pouvais être elle, ou encore une inconnue aux intentions maléfiques. Sinon, ce que je fais ici ne te regarde pas, et je me nomme Neil.

Est-ce que je peux te retourner la question ? Cette du prénom, bien entendu !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]   Ven 01 Juil 2011, 00:44

- Ah. Moi, c'est Azru.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]   Lun 04 Juil 2011, 05:31

- Salut Azru. Tu te rends a quelque part ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]   Lun 04 Juil 2011, 13:19

- Ca ne te regarde pas. Ceci dit, pour être honnête, mon objectif n'est pas vraiment précis. Et toi, tu es ici pour visiter ou pour une autre raison? Tu peux au moins dire ça, non?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]   Lun 04 Juil 2011, 17:44

- Pour visiter et pour une autre raison. C'est la première fois que je monte aussi loin au Nord.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]   Lun 04 Juil 2011, 22:16

- Tiens, moi aussi je viens pour visiter et pour une autre raison. Et je ne suis pas sûr d'être déjà allée aussi haut aussi. Quoique... En fait, j'ai pas mal visité Gwendalavir, j'ai la bougeotte et j'aime voir de nouveaux paysages!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]   Mer 06 Juil 2011, 06:00

- Tu en as de la chance... Le seul voyage que je n'ai jamais fait a été d'Al-Vor à Om... à Al-Chen. Ah et bien sûr, celui d'Al-Chen à ici. Je ne suis pas très doué pour ce qui est de survivre en pleine nature et s'il est facile de trouver des repères et la sécurité au sud, ce n'est pas le cas de la route menant ici. Heureusement que je n'étais pas seul, car je serais probablement mort à l'heure qu'il est, dévoré par un tigre ou ce brûleur que nous avons rencontré.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]   Mer 06 Juil 2011, 13:56

- Ah bon, un brûleur? Comment ça se fait, tu es passé par les plateaux d'Astariul? Enfin, je te comprends, c'est souvent difficile de se débrouiller seule. Moi, j'ai l'impression d'avoir toujours su comment faire, même si je ne suis pas passée loin de mourir de faim aussi parfois!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]   Mer 06 Juil 2011, 17:10

- Oui, par les plateaux d'Astariul. Et tu en as de la chance, moi je n'ai jamais vraiment compris la nature...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]   Mer 06 Juil 2011, 18:00

- Ouf, je croyais que tu en avais croisé un hors d'Astariul... Je sais que c'est possible mais rare, mais quand même...

Ah bon? Je suppose que ça dépend des gens. Je trouve toujours étrange que les autres ne comprennent pas ce qui me paraît évident. Je sais bien que chaque être vivant est différant, tout ça, pourtant... Je ne sais pas, je suppose que grandir dans la nature aide à la comprendre. Tu as plutôt grandit en ville toi?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]   Sam 09 Juil 2011, 03:44

- Oui, tout près d'Al-Far. La nature est quelque chose de totalement inconnu pour moi. Sauf la nature des hommes, peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]   Lun 19 Sep 2011, 23:53

- Ah, ça... Si tu as grandis en ville, je comprends. La nature, ça doit être un peu comme un autre monde pour toi, non? En tout cas, quand je suis arrivée en ville, ça a été l'impression que j'ai eu!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis une reine anonyme [Neil Spectre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si je suis une reine, tu seras mon roi [Nixouille
» Il y a un pays appelé Passiva-Agressiva et j'en suis la reine
» Au pays des Quiches je suis la reine.
» Daphné •• Je suis une reine sans roi et sans royaume, une guerrière qui peut conquérir le monde
» Noob, je suis un noooob!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Nord :: Les Marches du Nord-
Sauter vers: