AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Une majorité de membres prennent un an !

En ce début d'année, merci de consulter ce sujet !

Si d'ici deux semaines, vous n'avez pas ajouté l'année à votre personnage,
vous serez sorti de votre groupe.
Si d'ici un mois cela n'est toujours pas fait, cela sera un avertissement !


Seuls les derniers inscrits (depuis Septembre 2017) ne sont pas concernés,
donc n'oubliez pas de poster pour nous notifier de vos modifications !



Partagez | 
 

 Il y a peu de différence entre un Homme et un autre... enfin, habituellement. [PV Pan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Il y a peu de différence entre un Homme et un autre... enfin, habituellement. [PV Pan]   Ven 21 Fév 2014, 21:45

Je devais chasser.

J'étais au Domaine depuis à peine une journée et déjà, la nourriture qui y était servit me dégoûtait. Moi qui ne mangeais depuis toujours que de la viande très bien cuite ou, a la limite, de la viande séché, j'avais failli être malade en ingérant la viande encore rosé à l'intérieur qu'ils servaient au réfectoire. Impossible d'obtenir d'eux la cuisson désirée, même après trois essais. Je m'étais donc contenté de viande sèche, mais aujourd'hui, Ombreuse m'ouvrait les bras.

Je n'étais pas souvent allé dans cette sombre forêt, qui abritait pourtant la base de l'ordre auquel j'appartenais. Si le Domaine me plaisait bien, c'était différent pour la ville cachée des mercenaires du chaos. C'étaient pour la plupart des brutes, surtout des hommes (bien que les femmes y ont aussi leur place), et ils s'amusaient un peu trop à reluquer mes formes pour que je leur face réellement confiance. J'étais peut-être une envoleuse, mais ils étaient mercenaires du chaos, certain même mentaïs, et le pauvre maître que j'étais ne pouvait pas rivaliser avec le monde entier. Je préférais simplement ne pas m'en approcher, même si Leia m'avait quelques fois forcé à rejoindre la cité. J'avais toujours préféré le domaine, ou c'était déroulé mon Ahn-Ku et la remise de ma greffe.

Le soleil commençait à peine à se lever et Ombreuse était toujours plongé dans un noir absolu. Armée d'un arc simple et de quelques flèches, je me mis en quête de gibier. A cet heure matinale, je n'eu aucune difficulté à trouver une biche mâchant tranquillement une feuille cueilli dans l'arbre qui la surplombait. Cependant, je la dépassai furtivement, m'enfonçant davantage dans la sombre forêt aux mœurs terrifiantes. Un sourire éclaira mes lèvres à l'idée de ces mœurs qui tenait les habitants de Gwendalavir a l'écart de la sombre forêt. Pourtant, et pour avoir été victime de ma propre ignorance, j'avais découvert a mes dépends l'existence des divers dangers d'Ombreuse. Non seulement les ours élastiques y étaient tout particulièrement agressif, mais la forêt abritait également des tigres, mais aussi et surtout, quelques bruleurs. Ces animaux d'une cruauté féroce pouvaient terrasser, avec un seul individu, un régiment de la légion noire sans trop de difficulté.

C'était l'un d'entre eux qui m'avait surpris alors que je tentais de rejoindre Leia après avoir effectuer une mission pour celle-ci. Un bruleur m'avait surprit. Je n'en avais jamais vue à l'époque, comme la plupart des habitants de l'Empire, il était vrai. La plupart de ceux ayant croisé leur route n'y avait pas survécu. C'était à ce moment que j'avais croisé Trean. L'homme d'une quarantaine d'année était un mentaï, plus encore, le mentaï qui m'avait accordé ma greffe, à peine un mois avant l'évènement. J'eu de la chance qu'il me reconnu, car il aurait sans doute passé son chemin avec les trois autres mentaï avec lui. Ils avaient du quitter pour une mission dont j'ignore tout et ils revenaient a la maison. Avec quatre mentaïs surdoué et mon apprentissage presque achevé, je me sortis du pétrin avec brio. J'eu droit a l'engueulade de ma vie, par contre, lorsque Leia su ce qui c'était passé et avait eu vent de l'intervention des mentaï.

J'arrivais près d'Ombre, la rivière qui traversait la forêt. Sur la berge, quelques animaux s'abreuvaient, profitant en même temps qui soleil qui réussissais à s'infiltrer dans la forêt noire. Je repérai rapidement un animal qui me plaisait bien. Le cerf qui se trouvait la était plutôt imposant pour un représentant de cet espèce et me permettrais de me faire quelques provisions. Montant dans un arbre à proximité, j'encochai une flèche, la pointant vers l'animal. Il était un peu a l'écart des autres t je n'eu aucune difficulté a l'abattre.

Quelques minutes plus tard, l'animal cuisait lentement sur le feu. Sentant une présence autour de moi, je souris, amusé. J'ignorais qui était la, mais cela importait peu. Le feu avait bien pu attirer n'importe qui, mais j'étais trop loin du domaine pour m'inquiéter véritablement. Et je n'avais pas peur des mercenaires, peu importe leur rang.

    - Bonjour, dis-je sans me retourner, d'une voix rieuse mais basse.

Revenir en haut Aller en bas
Pan Hilibiaskiiyai
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 19/03/2012

Feuille de personnage
Age: 37 ans
Greffe: Peut créer des ondes de choc en tapant
Signe particulier: Cornes sur la tête

MessageSujet: Re: Il y a peu de différence entre un Homme et un autre... enfin, habituellement. [PV Pan]   Dim 23 Fév 2014, 21:17

Pan revenait des Archipels. Des grands océans. De l’île où l’avait conduit Naïs, et de ces quelques jours – semaines – de tranquillité et de repos.
Et s’il avait su en profiter pleinement, autant que de la présence de Naïs à ses côtés durant tout ce temps, sans jamais avoir à se séparer d’elle, il avait aussi besoin d’un peu d’action.

Khamill allait bientôt repartir avec lui. Laïar, dans un peu plus de temps. Alterner entre les deux apprenties n’était pas une chose facile, et encore moins aisée à programmer, d’autant qu’il avait aussi tendance à prendre un peu trop de temps pour lui – pour lui et Naïs, et pour l’enfant de Naïs.

Il revenait donc au Domaine pour retrouver sa première apprentie, et continuer son apprentissage. Cependant, il avait encore quelques jours : il devait déposer un petit mot sur le panneau d’affichage pour la prévenir, et donc lui donner au moins un jour de battement, cela lui semblait normal. Pour lui, cela s’appelait le respect, parce qu’il respectait ses apprenties autant qu’elles avaient à le respecter.

Comme il s’était rendu sur la côte sans cheval, il revenait sans cheval. Et si l’hiver avait fini de déposer son manteau sur Gwendalavir, qui l’ôtait lentement avec le redoux des températures, le paysage semblait encore légèrement désolé de cette saison difficile.
Il courait donc, depuis plusieurs jours, pour retrouver le Domaine, et dans la direction de la forêt Ombreuse.

Courir, il n’avait aucun soucis avec cela.
Pas comme avec l’eau, dans laquelle il n’était pas vraiment à l’aise à cause de ses cornes. Sur terre, il avait l’habitude de les gérer, il avait appris à son corps à les gérer seul, mais dans l’eau, ce n’était plus la même dynamique, plus le même équilibre, et cela faussait tout. Et en plus, il ne pouvait pas décemment plonger avec.

Haussant les épaules dans sa course, Pan repéra le ruissellement de l’eau un peu plus loin, et bifurqua pour rejoindre la rivière Ombre et la suivre. En la remontant, on arrivait facilement au Domaine. Et puis, avec tout ce qu’il avait transpiré, un bon lavage ne lui ferait pas de mal.
En arrivant donc sur la rive du cours d’eau, l’homme se déshabilla avant de rentrer dans le courant puissant. La fraicheur de l’eau lui tira un long frisson, mais il s’enfonça quand même dans le lit de la rivière pour s’immerger complètement. Il n’aimait pas l’eau, mais il y avait des moments où cela devenait indispensable, et puis être propre était plus important que ne pas aimer nager. Il n’avait pas besoin de nager pour se laver.

Ressortant quelques minutes plus tard ruisselant, il n’enfila que son pantalon en lin noir, mettant le reste de sa tenue dans son sac, qu’il jeta négligemment sur son épaule droite.

Reprenant son chemin, il remonta le long du cours de la rivière, et une odeur de feu attira son attention.
Levant la tête, il repéra les volutes de fumée qui s’élevaient dans le ciel, et s’approcha de ce foyer sans se cacher, car après tout, il était dans Ombreuse, donc s’il y avait des gens autour de ce feu, ils étaient soit Mercenaires, soit suicidaires. Il optait quand même plus pour les rangs du Chaos.

- Bonjour.

Pan sourit tranquillement quand la femme qui se détachait devant les flammes l’aborda simplement, et même sans se retourner. Était-elle suicidaire ou bien trop sûre d’elle ?

S’approchant calmement, l’Envoleur vint s’asseoir à côté de la femme et lui sourit tranquillement. Il ne put s’empêcher de noter la cicatrice fine et blanche qui traversait son visage, et ses grands yeux presque lumineux.
Pourtant, il ne s’attarda sur rien d’autre. Son cœur était comblé, et son corps aussi.
Il n’avait pas tout à fait la même logique que les hommes, et dans son peuple une fois la personne rencontrée, il ne pouvait qu’y avoir fidélité. C’était juste… inconcevable qu’il en fut autrement. Et il pensait sincèrement que Naïs était son autre.

- Bonjour. Elle semble bien grillée votre viande, vous arrivez à la manger comme ça ?

C’était une vraie question, pour engager la conversation, certes, mais surtout parce que Pan aimait bien parler avec les gens qu’il croisait.
Et puis, elle était mignonne quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Il y a peu de différence entre un Homme et un autre... enfin, habituellement. [PV Pan]   Ven 07 Mar 2014, 23:03

    - Bonjour. Elle semble bien grillée votre viande, vous arrivez à la manger comme ça ?


Je souris, amusé par le commentaire banal d’un homme qui était loin de l’être. En fait, cet homme semblait être mélangé avec un étrange animal à corne. Sa tête, soutenue par un cou puissant, était surmonté par de grosses cornes d’un brun mat. Je n’aurais pas pu deviner de quel animal elles étaient tiré tant elles étaient unique. Grosse et recourbé, leur poids expliquait certainement l’allure impressionnante de son cou. Avec une peau tannée et un corps large mais finement musclé, il avait presque l’air d’un humain parfaitement normal. Contrairement à moi, qui détestais être différente, cet homme bien plus différent des autres que je pouvais l’être ne semblait pas du tout s’en soucier.

    - Je dois vous avouer que je ne mange que ça! Je dois être un peu étrange, mais tout autre nourriture me rend malade, dis-je en souriant doucement, retirant la viande du feu. Il y en a assez pour deux, si vous en voulez. Je ne mangerais certainement pas tout ça!


Je désignai les restes de l’animal sur le sol, sachant qu’il ne voudrait probablement pas de ma viande qui pouvaient sembler trop cuite. Je laissai d’ailleurs le morceau que je faisais cuire sur une pierre plate, le laissant reposer un peu avant de prendre une bouchée, poussant presque un soupir de soulagement en sentant la viande bien cuite descendre dans mon estomac. Elle était encore un peu chaude pour être mangé, mais je devais avouer que j’avais particulièrement faim.

Cet homme unique devait certainement être un mercenaire du chaos. Sa seule présence dans cette forêt aurait pu le confirmer, mais non seulement, les hommes du chaos se reconnaissaient. Au fond de ses yeux brillaient l’étincelle de l’expérience et une sagesse bien spéciale. Physiquement, il semblait avoir environ mon âge, ou plutôt avoir une trentaine d’année. J’aurais presque pu parier sur le fait qu’il était envoleur si je n’aurais pas eu ma leçon sur les apparences des gens il y avait bien longtemps de cela.

    - Je me nomme Belle. Est-ce que je peux vous demander votre nom?


Souriant, je pris une nouvelle bouché dans la viande, maintenant à une température beaucoup plus agréable pour mes pauvres papilles. L’homme semblait véritablement sympathique et il était rare que je puisse partager mon repas avec un homme qui semblait avoir un véritable esprit. J’avais tendance à attirer les hommes à l’esprit mal tourné et les seuls que j’avais pu rencontré ayant un minimum d’esprit étaient des envoleurs.

Les envoleurs n’étaient pas des mercenaires du chaos ordinaire. Ils étaient des voleurs de vie, des tueurs de marchombre, tel que devais l’être la définition première de notre ordre. Nous étions simplement supposés être un contraire, un complément chaotique à ces fameux marchombres. Nous avions évolué autrement. Nous étions des êtres libre, libre au-delà des mots et des frontières, libre de toute loi et de tout engagement, libre. Ceux qui croient à la liberté, la vrai, peuvent prétendre à devenir envoleur. Et j’ai la profonde impression que ceux qui sont destiné a cette voie la retrouverons, peut importe leur âge.

Me secouant, je posai à nouveau mon regard sur mon interlocuteur, me concentrant sur l’instant présent.
Revenir en haut Aller en bas
Pan Hilibiaskiiyai
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 19/03/2012

Feuille de personnage
Age: 37 ans
Greffe: Peut créer des ondes de choc en tapant
Signe particulier: Cornes sur la tête

MessageSujet: Re: Il y a peu de différence entre un Homme et un autre... enfin, habituellement. [PV Pan]   Lun 31 Mar 2014, 09:55

La femme ne sembla pas s’offusquer de son entrée en matière, et même lui répondit avec un sourire, ce qui plut à Pan. Peu de personnes, au Domaine, s’en tenaient à la simplicité. Beaucoup faisaient trop compliqué, et du coup on ne savait jamais par quel bout les prendre. Ou alors, c’était simplement qu’il ne réfléchissait pas comme les autres.

- Je dois vous avouer que je ne mange que ça! Je dois être un peu étrange, mais tout autre nourriture me rend malade.

Ce n’était peut-être pas étrange, mais en tout cas étonnant. Sans doute une histoire de digestion, mais Pan ne s’y connaissait pas suffisamment en biologie pour avancer quoi que ce soit.

Il y en a assez pour deux, si vous en voulez. Je ne mangerais certainement pas tout ça !

Il porta son regard sur l’animal qui n’avait pas été complètement dépecé et découpé pour sa viande. Elle n’avait prélevé dessus que ce qu’elle pensait pouvoir manger, ne pensant sans doute pas à sécher la viande pour en faire des sticks. Cela lui convenait, car cela allait lui permettre de manger, lui aussi.

- Je veux bien.

Ce ne fut que lorsqu’il eut découpé la cuisse de l’animal et enlevé la peau qu’il se rendit compte que son ventre réclamait de la nourriture, et il sourit en mettant ses morceaux par-dessus le feu pour le faire cuire, mais pas trop. Il aimait la viande pas trop cuite, même s’il préférait de loin les racines.

La femme n’avait aucunement l’air apeurée ou méfiante. Juste attentive. Cela prouvait, s’il y en avait besoin, qu’elle était sans doute une Envoleuse. Pas simplement une mercenaire du Chaos : en effet, les mercenaires « femelles » étaient toujours méfiantes, car il y a souvent plus fort qu’elles. Les Envoleurs savent juger d’un potentiel de dangerosité rapidement, et avoir peur n’aidait pas à s’en sortir. Mais elle semblait simplement confiante, et affamée.

Un léger sourire étira les lèvres de Pan.
Elle n’avait pas fait une fixette sur ses cornes, ce qui lui valait de nombreux bons points. Tellement peu de gens n’y accordent pas ou peu d’attention ! Il a l’habitude d’être fixé simplement pour ceux, et même parmi son propre camp. Ce n’est jamais très rassurant un volume et une masse pareille, sur la tête d’un homme.

- Je me nomme Belle. Est-ce que je peux vous demander votre nom?

L’Envoleur sourit.
Belle, cela lui allait comme un gant, comme nom. Elle n’était en effet pas du tout désagréable à regarder, mais trop pâle et blanche à son goût. La cascade de ses cheveux et le bleu de ses yeux étaient pétillants et scintillants.

- Je m’appelle Pan.

Il lui sourit à nouveau, avant de se pencher sur le feu pour pincer la viande en train de cuire entre ses doigts pour vérifier la cuisson. Encore un peu trop moelleuse et crue. Se rasseyant tranquillement près du feu, il planta son regard dans celui de la jeune femme.

- Vous arrivez du Domaine ? Je ne vous ai jamais croisée – enfin, ou alors je ne m’en souviens pas.

Malgré lui, il pensa à Naïs, qu’il ne croisait presque jamais au Domaine. Pourtant, il savait qu’elle avait désormais des apprenties, mais ils n’avaient pas l’occasion de beaucoup s’y croiser, n’ayant pas du tout le même emploi du temps – ou la même gestion du temps.
Le Domaine n’était pas un endroit où Pan se sentait chez lui, et il n’aimait pas y passer trop de temps. S’il avait quelques jours, il avait plutôt tendance à en sortir pour voyager un peu, ou alors simplement s’enfoncer dans Ombreuse.

Vérifiant une dernière fois la cuisson de sa cuisse de lapin, il l’ôta du feu pour le grignoter du bout des lèvres, car il était encore chaud, mais il adorait les aliments brûlants, ceux qui pourraient cramer la langue. C’étaient les meilleurs, car toutes les saveurs étaient encore accrochées, et donc beaucoup plus délectables.



[ Désolée pour le temps de réponse ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il y a peu de différence entre un Homme et un autre... enfin, habituellement. [PV Pan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il y a peu de différence entre un Homme et un autre... enfin, habituellement. [PV Pan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bousculade à gros bras ! PV
» [Romy & Reese] Feu et glace... début et fin... comme l’amour entre un homme et une femme.
» Petite chamaillerie entre voisin [Iseult]
» Un lac, un étalon, un vieil homme et une jument
» Toi qui entre ici, abandonne tout espoir... [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Forêt Ombreuse-
Sauter vers: