AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Un rp aux chandelles. [PV Lacrya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nuhadu Darkmoon
Marchombre


Nombre de messages : 1567
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Un rp aux chandelles. [PV Lacrya]   Sam 14 Juil 2012, 09:49

Son cœur bat à la chamade tant ce qu'il entreprend est bien plus audacieux que de coutume. Jusqu'à présent, il ne s'était jamais moqué si ouvertement des lois et surtout pas de la propriété des gens, mais ce qui faisait s'agiter son cœur et poindre en lui un peu d'inquiétude, c'est qu'il s'agisse de la demeure d'une Sentinelle ! Non mais il faut déjà être fou pour braver la colère de ces gens, mais qu'est-on quand on se prélasse dans leurs demeures à leur insu ? Surtout que fouiller la maison ne lui apportera aucune certitude absolue.. Le pas sur le côté est d'une traîtrise !
Allons, il y a fort à parier que la Sentinelle ne remettra pas les pieds ici avant un certain temps.. pour la seule raison qu'il en fait la prière muette aux vents. Mais avant de se reposer sur la coopération du vent, il faut qu'il s'assure que la Sentinelle ne profite pas d'un bon congé dans sa magnifique demeure ! Sans même se rendre compte qu'une autre présence rôde dans la villa, le jeune marchombre approche la maison en se coulant d'ombre en ombre, évitant de se montrer devant une fenêtre.

Le résultat n'est pas fameux, car par soucis de ne pas faire attendre sa dame il se presse. Heureusement, il découvre la demeure vide de toute vie en plus de toute protection élémentaire.. Les noms garantissent vraiment une telle sécurité ? En fait, maintenant qu'il y pense, jamais il n'a connu le mot cambriolage quand il était petit, pas plus qu'on ait déjà pénétré sa demeure de force. Elle était loin, bien loin d'afficher un tel luxe cependant. Mais son ancien nom était source de protection et de respect. C'est fou, l'empire entier fonctionne sur des images et des impressions ! L'empereur pourrait avoir un visage de paysan potelé qu'il n'en resterait pas moins le maître de tout les autres paysans.. Fou.

Pourtant, en parcourant la demeure, Nuhadu a la désagréable impression d'avoir loupé quelque chose, même d'entendre des choses qui ne sont pas, notamment un rire légers qui un instant après s'être élevé disparaissait dans le néant, ne restant qu'un souvenir incertain.. Une maison riche, délaissée par son propriétaire et hantée ? Avec un sourire, le Marchombre se dit que l'esprit de cette demeure doit être la jolie dame qui n'a pas su attendre à l'extérieur. Il ne la cherche pas, puisqu'il la sait capable de se masquer à sa vue, même ici. Après tout, il est venu pour un bain avec elle et tout ce dont ils ont besoin pour cela se trouve dans le jardin. Suivant les clapotis de l'eau, Nuhadu s'en retourne dans le magnifique jardin et découvre une silhouette qui sous l'eau évolue telle un poisson (en l’occurrence, telle une sirène Wink ). Avec un grand sourire, il s’accroupit au bord de l'eau pour contempler ce qui lui semble être la créature la plus merveilleuse qu'il n'ait jamais vu.

Lacrya émerge alors dans une gerbe d'éclaboussure, joyeuse et rayonnante, belle et sans autours. Nue, devant lui, pour la première fois. Les yeux du jeune homme brillent de grands éclats émerveillés et il ne lui en faut pas plus que ce sourire pour se décider à la rejoindre. Les habits du marchombre rejoignent le sol et ceux de la belle et leur propriétaire se laisse glisser dans les remous d'une eau fraîche qui lui tire quelques frissons de bien être. Étrange qu'on puisse tant apprécier la douceur de l'eau quand le soleil ne tape pas sur notre peau. Cependant, plus que les bienfait des gouttes, il recherche les bras de la belle et ce sourire qui lui valut milles frémissements quelques secondes plus tôt. Toutes ces merveilles qu'elle garde malicieusement près de la petite cascade, hors de sa portée. Pour le moment.

Le jeune homme plonge à son tour dans le monde des bulles où tout est bleuté. Ici pas, pas de courants à contrer. En réalité, voici longtemps qu'on ne lui a pas demandé de jouer avec des cours d'eau, plus depuis Raven. Mais il sait bien que Libertée s'en chargera, elle ne lui laisse jamais aucun répit tant qu'elle le tient ! Ce sera sûrement une phase du prochain cours. En attendant, il sait évoluer dans l'eau, même s'il manque de grâce et peut-être d'efficacité, il sait comment ça marche, il a déjà eut l'occasion de se prélasser dans des lacs.. sous des cascades aussi.
Pouvait-il rêver mieux ?
Son cœur tambourine plus fort encore, lui ravageant la poitrine. Lacrya semble apprécier le lieux. Il ne reste plus qu'à cueillir la jeune femme pour être comblé. Et lorsqu'il sort de l'eau devant elle, même s'il se doute qu'elle s'échappera de ses bras, même s'il sait qu'elle se jouera de lui un certain moment, il a la joie de la voir pleine de joie et défaite de sa gêne devant lui.

Par tout les poils de la divine barbe de Merwyn ! Faîtes que cette Sentinelle ne vienne pas surprendre ces deux jeunes gens nus dans son bassin!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Un rp aux chandelles. [PV Lacrya]   Sam 14 Juil 2012, 11:20

    Gerbe d’eau.
    Fraicheur divine.


    Tout en fermant les yeux, j’émerge de nouveau de l’eau, à quelques centimètres de la cascade artificielle. Une véritable merveille. Un dessin parfait, éternelle.

    Serein.

    Mon corps est entièrement détendu. Je me sens posée. Libre. Fraîche.

    Heureuse.

    Depuis combien de temps ce sentiment si pur ne m’avait pas habité ? Trop longtemps peut-être. Un immense sourire étirant mes lèvres, je me redresse, l’eau étant légèrement moins profonde au niveau de la cascade. Puis, l’eau m’arrivant au milieu du ventre, je m’avance sous la chute, laissant mon visage basculer vers l’arrière. Le jet puissant me fouette le visage, mais cela n’a rien de désagréable, au contraire, c’est particulièrement relaxant.

    Tournant sur moi-même, je laisse l’eau me parcourir, massant le haut de mon corps avec fermeté. Je reste plusieurs secondes sous la petite cascade avant de finalement m’en extraire, ramenant mes cheveux vers l’arrière avec un long soupir de plaisir. Quand j’ouvre finalement les paupières, je vois un corps sombre émerger lentement de l’eau, se dressant de toute sa hauteur devant moi.

    Lâchant un petit rire, je laisse mon regard glisser sur Nuhadu. Le jeune homme est entièrement nu, comme la première fois que je l’ai surprit en train de patauger dans l’eau. Mais cette fois, il n’y a pas de gène dans son regard. Pas de surprise.

    Juste une puissante lueur.
    Eclatante.

    Penchant légèrement la tête sur le côté, je me laisse entrainer par ce doux regard. M’y perdant entièrement. Aurai-je put trouver homme plus fabuleux ? Maintenant que je me pose la question, j’en doute fortement. Un sourire mystérieux au coin des lèvres, je m’approche un peu plus de lui, posant une main légèrement hésitante sur son torse encore humide.

    Sans le quitter des yeux, je fais de nouveau un pas vers lui, le brasier dans ses yeux gagnant les miens. Comme si le temps n’avait plus d’importance, j’approche lentement mon visage du sien, jusqu’à que son souffle caresse ma peau.

    Doux.
    Merveilleux.
    Enivrant.

    Puis nos lèvres s’unissent dans un doux et long baiser. Mon autre bras s’enroule autour de sa nuque, le gardant un peu plus longtemps contre moi. Je sens des bras puissant enserrer ma taille avec tendresse. Un frisson me parcourt.

    Plaisir.

    Rouvrant avec difficulté mes paupières, je me sépare de son visage, un sourire taquin étirant mes lèvres.


    - Voila votre récompense pour avoir trouvé ce magnifique endroit.

    Je lui offre un petit sourire plein de malice avant de laisser glisser mes doigts sur son torse avec douceur.

    - Pour le reste ; il vous faudra m’attraper. Et je vous rappel que vous me devez la suite d’un rêve.

    Sourire moqueur avant de me glisser hors de ses bras, disparaissant sous la surface de l’eau. Je réapparais plusieurs mètres plus loin, riant doucement.

    - Qu’attendez vous donc ? Je ne serais pas là éternellement.

    Nouveau clin d’œil avant de plonger de nouveau, me glissant furtivement entre ses jambes, effleurant ses chevilles, pour ressortir derrière lui.

    Mon rire emplit de nouveau l’espace.

    Amusé.

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Un rp aux chandelles. [PV Lacrya]   Mer 18 Juil 2012, 13:12

Le jeune homme se noie le temps d'une éternité dans les yeux sans pareils de la belle dame. Alors qu'il a rêvé ce corps de nombreuses nuit, fantasmé sur la douceur de sa peau, la seule chose qu'il désire pour le moment c'est capturer les éclat de brumes qui le font frissonner. Eux et les fines lèvres qui sont plus tentatrices que jamais ! Il a l'impression que chaque perle d'eau glissant sur la peau de Lacrya est une offrande l'appelant à la couvrir de baiser.
L'espace les séparant pourrait être transpercé d'éclair tant le désir du jeune homme se fait intense, éclairant ses yeux de la même lueur qu'au début de mâtiné.

La magnifique créature de la cascade est de retour, joueuse et provocatrice, proche et insaisissable. Aïnomora, comme il l'a rencontrée ce jour là. Il s'étonnerait presque de découvrir tant de visages ne une seule femme ! Mais la main qui se pose sur lui le fige parfaitement. Le mouvement était si délicat et hésitant qu'il craint de la faire fuir en bougeant. Les yeux sombre ancrés dans les perles de brume, le jeune homme attend sagement qu'elle s'approche, toujours plus près de lui, jusqu'à ce que leur visage se touchent et leurs lèvres s'unissent timidement. Comme si le baiser était une délivrance, le jeune homme bouge enfin, emprisonnant délicatement la belle de ses bras, l’enchaînant contre lui aussi longtemps qu'elle acceptera d'y rester. Il sait bien qu'il n'a aucun moyen de la forcer à l'immobilité, mais il espère que son étreinte l'invitera à rester plus longtemps. A apprécier cet amour qu'il veut lui offrir.

Pourtant, le sourire qu'elle lui offre par la suite lui annonce déjà qu'elle ne se laissera pas gagner si facilement.

- Voila votre récompense pour avoir trouvé ce magnifique endroit.

Une récompense plus que suffisante à son goût. Avoir pu sentir le corps nu et humide de la belle se presser et glisser légèrement contre lui, en plus d'être victime de la tendresse de ses lèvres. S'il n'aspirait pas à vivre de longues années de bonheur avec elle, son cœur aurait peut être déjà rendu l'âme. Aussi, un sourire carnassier étire ses lèvres quand celui de la jeune femme s'emplit de malice.

- Pour le reste ; il vous faudra m’attraper. Et je vous rappel que vous me devez la suite d’un rêve.

A l'instant où elle finit sa phrase, ses bras se resserrent autour d'elle, près à lui annoncer qu'il la tient déjà. Mais elle s'y échappa en glissant entre eux et contre lui, lui tirant un frémissement de désir qui se mêla douloureusement à une pointe de frustration. Elle s'est échappée, encore et toujours..

*Oh the things that you say
Is it life or
Just a play my worries away
You're all the things I've got to remember
You're shying away
I'll be coming for you anyway *
Les pensées qui parcourent son esprit ne semblent plus avoir de sens, comme si une mémoire venue d'ailleurs chantait pour lui. Comme le chant de ses lames lorsque le sang s’apprête à couler, comme la voix de la bête lorsqu'il la désir si fort que son corps entier souffre de ne pas la toucher. Mais ce chant semble comprendre le jeu de la belle, lui instille le désir de la poursuivre, encore et n'importe où, pour une raison ou pour une autre, pour cette vie toute entière. Lui courir après, même en sachant qu'il ne l'attrapera pas.
Un désir purement ludique, qui dépasse le simple désir et étouffe la frustration. Il l'aime et il aime ce qu'elle est.

Jamais.
Jamais il ne la laissera partir.
Jamais il ne pourra se passer d'elle.

- Qu’attendez vous donc ? Je ne serais pas là éternellement.
- Vous allez voir !

Mais alors qu'il s'avance pour l'attraper, elle glisse à nouveau dans l'eau. Comme une simple gouttelette, filant entre ses jambe comme si elle eut toujours été un poisson, insaisissable dans cet élément aqueux.
Il se retourne d'un mouvement et plonge à son tour à sa suite, décidé à ne pas la laisser fuir trop loin et referme ses bras sur sa taille lorsqu'elle refait surface. Plantant ses pied dans le fond du bassin, il la soulève hors de l'eau dans un éclat de rire qui manque de l'étouffer quand des gouttes d'eau tombe dans sa gorge. Se reprenant d'un raclement de gorge, il lève les yeux vers sa dame. Moqueur à souhait.

- Vous me sous-estimez en jouant de la sorte !

Bon joueur, il la fait redescendre, se plaisant à la sentir glisser contre lui et raffermi sa prise autour de la fine taille de la belle. Tout sourire, il glisse son nez contre celui de la belle, dans un geste terriblement tendre et un peu enfantin. Mais cette marque d'affection lui plaît.

- Je vous accorde une deuxième chance d'échapper à ce rêve, mais ça vous en coutera un autre baiser.

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Un rp aux chandelles. [PV Lacrya]   Mer 18 Juil 2012, 13:24

*rire moqueur*

- Et qui vous dis que je souhaite y échapper?

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Un rp aux chandelles. [PV Lacrya]   Mer 18 Juil 2012, 14:55

Nuhadu ne se le fait pas dire deux fois, sont regard se chargeant de joie émerveillée, bien qu'une touche de doute et d'inquiétude y perce. Rêver est une chose.. agir en est une autre, tellement plus dangereuse dans la réalité. La main du jeune homme glisse sur la joue de la magnifique dame, bien plus douce qu'elle ne le fut jamais avec une femme. Oui, il en a connu une autre dans une telle intimité, mais c'était une époque pleine de rire et surtout de boisson. Ses souvenirs de cette nuit ont d'ailleurs sombré dans les ombres de sa pauvre mémoire.. Le moment qu'il vit avec cette délicieuse femme est pourtant tout autre. Il veut en garder chaque détails, les rendre plus précis et merveilleux que jamais, il veut que le rêve qu'il s'apprête à vivre se grave en lui comme en Lacrya. A jamais, comme un lien puissant qui les reliera, un de plus.
Et l'idée qu'il ne sera pas à la hauteur lui traverse un peu la gorge. La magnifique dame devant lui a du vivre d'autres aventures, sans doute avec des hommes plus entreprenant plus expérimentés. Le simple fait d'imaginer la jeune femme dans les bras d'un autre le fait frémir de peur, de rage, de dégoût.. il ferme un instant les yeux pour plonger son visage contre l'épaule si blanche et pure de la belle créature. Même les perles d'eau qui s'accrochent à la déesse ne peuvent chasser son parfum envoûtant. Un baiser timide se pose sur la douce peau immaculée et se suit d'une multitudes d'autres qui remontent le cou de la belle, chacun d'eux chassant petit à petit les inquiétudes de l'homme.

Et son corps brûle de passionnément pour elle, la désir contre lui à jamais et l'attire avec toujours plus d'insistance dans une longue et délicieuse étreinte, perle de folie et d'émotion dans le calme éternel d'un jardin délaissé.

La jeune femme repose contre lui, sur l'herbe verte entourant le bassin. Épuisé, il ne se lasse pourtant pas de la douceur de sa peau, glissant amoureusement ses doigts sur son épaule. Ses yeux sombres caresse le visage finement dessiné de la belle, se demandant s'il a su lui offrir ce rêve qu'elle lui réclamait, aussi parfait et intense qu'il l'a lui même ressentit la veille. Il se doute que non, que ses maladresses et sa condition réelle ne doit pas être à la hauteur de son lui onirique, mais si la belle dame su apprécier, ne serait-ce que ce petit éclat de son rêve, alors il sera heureux.

S'il peut-être plus heureux qu'en serrant cette divine créature contre lui.

Comme elles sont loin de lui les inquiétudes, concernant les sentinelles ou les souvenirs, les marchombres ou les envoleurs, les ours-élastiques ou les dessinateur trop prévenant. Il n'a plus de pensées que pour la dame qui s'est abandonnée à ses envies, à joué avec lui l'amour et répondu à sa passion. La seule dame qu'il veuille tenir comme cela.

Un élan de cette niaiserie que l'on appelle amour le pousse à se pencher sur l'oreille de la belle et lui murmurer combien il l'aime, encore une fois. Heureusement que les mots ne s'usent pas.

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Un rp aux chandelles. [PV Lacrya]   Jeu 19 Juil 2012, 10:26

    Peur et Passion.
    Amour et Hésitation.

    Celle de s’enfuir de ses bras. Encore. De repousser l’instant. La première fois.

    L’inconnu.

    Les mots ont pourtant franchis mes lèvres. Irréfléchis. Mais tant attendus. Je sais que je ne peux plus reculer après ça. Plus détourner ses mains. Ses lèvres. Son désir.

    Alors pourquoi ne pas s’y abandonner ?
    Enfin…

    Nos lèvres s’unissent avec force, ses bras se refermant avec insistance autour de moi. M’emprisonnant dans une étreinte folle. Je le sens se presser contre moi. Prendre doucement le dessus.

    Mais toujours avec tendresse.
    Une infinie tendresse.

    Son regard plonge dans le mien. Ardent. Un feu de désir brûlant enflamme ses pupilles, les rendant lumineuse. Magnifique. Attirant. Me perdant dans ce regard qui je chéris tant, je me rends à peine compte qu’il me fait sortir du bassin pour m’allonger au sol, plaquant sa peau nue contre la mienne.

    Ses lèvres déclenchent en moi une vague de frissons. Lentement, je me laisse glisser vers un monde inconnu.

    Redouté.

    Tout en lui devient plus insistant. Ses baisers. Ses caresses. La pression qu’il exerce sur mon corps. Je me sens soudain à l’étroit, comme enfermé dans une cage. Une cage de passion. Ma peur se fait plus forte. L’inquiétude également.

    Je suis effrayée par ce qui peut se produire.
    Va se produire.

    Je sens alors son souffle s’approcher de mon oreille. Puis des murmures. Fins. Délicieux. Fermant les yeux, je les accepte. Un sourire étire mes lèvres, mon corps se détendant à chacune de ses paroles. Finalement, mes mains prennent vie sur la peau de son dos.

    Hésitante.
    Maladroite.

    Je me laisse entrainer par un tourbillon de désir, sentiment si longtemps refoulé. Une sensation effrayante à laquelle je m’abandonne. Lentement je me laisse envahir.

    Par la passion.
    Par la douleur, éphémère.
    Puis la passion. Encore.

    ~~~~~~

    Lumière.

    J’ouvre les yeux avec difficulté, comme me réveillant d’un long et profond sommeil. Immédiatement, mon regard se pose sur le doux visage de mon amant, étendu contre moi. Un fin sourire étire mes lèvres.

    Mais ai-je seulement dormit.

    Roulant sur le côté, je dépose un bref baisé sur son front. Tendresse et Amour. Ses yeux papillotent un instant avant de se poser sur moi. Profond. Dans un geste légèrement hésitant, je pose mon front contre le sien, me perdant dans ses pupilles de ténèbres.


    - Merci…

    Un mot à peine murmurer. Un rêve peut-être…

    Une délivrance.

    Volant au jeune homme un bref baisé, je me relève avec souplesse avant de m’étirer, réactivant mes muscles. Par reflexe, je lève la tête vers le ciel pour me faire une idée de l’heure… et tombe sur un immense plafond de roche. Un léger soupir s’échappe de mes lèvres, une main lasse ramenant mes cheveux vers l’arrière. Depuis combien de temps sommes nous ici.

    Une heure ?
    Une journée ?
    Une éternité ?

    J’ai perdu toute notion du temps entre ses bras.

    Et bien plus…

    Un léger frisson parcourt ma peau à cette pensé. Des souvenirs tentent de refaire surface. Puissants. Je les chasse tout en ramassant mes vêtements. Jetant un petit coup d’œil à Nuhadu, je les enfile et fait le tour de l’immense bassin.


    - Dites-moi… Comment connaissez-vous l’existence de cette maison. Et encore plus le fait qu’elle soit vide. Vous appartient-elle ?

    Je lui lance un regard légèrement suspicieux. Après tout, je ne connais presque rien de lui. Qui sait vraiment qui il est ?

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Un rp aux chandelles. [PV Lacrya]   Jeu 19 Juil 2012, 17:16

Flottant dans un étrange sentiment de plénitude, Nuhadu somnole contre la délicieuse créature qui a su le combler. Bercé par sa respiration, si calme maintenant, et l'odeur de sa peau qu'il n'a plus à supposer douce, il remercie silencieusement le monde d'être si merveilleux. Malgré qu'il soit dans la demeure d'un autre, il n'aspire qu'à rester éternellement allongé près d'elle. Seuls dans ce monde merveilleux.
Mais la belle créature bouge déjà, s'échappe de ses bras et dépose un baiser sur son front. Il rouvre des yeux curieux vers elle, espérant qu'elle ne compte pas le quitter si tôt pour repartir en vadrouille il ne sait où. Et son regard tombe sur le visage de la jeune femme, sur ses beaux yeux et ces lèvres qu'il meurt d'envie de reprendre encore. Sans doute a-t-elle conscience de son souhait, puisque leur visage se rapproche et se touchent, semblant ralentir le temps pour qu'ils en profitent pleinement. Il glisse son nez contre celui de la belle. Il ne serait pas contre retrouver la peau claire de la belle contre lui et le lui dit dans son regard, l'appelle a plus de folie.

- Merci…

Le marchombre s'étonne de ce mot qui dans un infime souffle parvient tout de même à son oreille. Il voudrait le repousser, signifier à la jeune femme qu'il n'a aucun mérite, qu'elle lui a tout offert et qu'elle est sublime pour cela. Il se tait, séduit par un baiser qui l'empêche toute protestation, aussi fugace soit-il. Il reste un moment allongé, à l'observer s'étirer, le regard brillant. Mais il se retient de la ramener à lui et finit par se redresser à son tour. Il ne vaut mieux pas tenter le diable, qui sait quand un dessinateur viendra les bombarder de pierres ? Il retrouve ses vêtements au bord du bassin, pendant que sa délicieuse amante, déjà sur prête à quitter les lieux, jette un coup d'oeil autour d'elle, visiblement titillée par quelques réflexions.

- Dites-moi… Comment connaissez-vous l’existence de cette maison. Et encore plus le fait qu’elle soit vide. Vous appartient-elle ?

Il serait si simple de juste répondre non, de ne pas s'étendre sur sa connaissance du lieu.. peut-être même sa connaissance sur l'histoire d'Al-Poll qui tient de bien avant sa visite. Il pourrait sans doute lui dire que c'était un coup de chance, lui raconter quelque mensonge effronté avec un sourire ironique pour détourner la conversation.
Ou tout simplement être fidèle à ce regard qui fait sauter son cœur de joie ? Il ne peut pas nier que l'intérêt que la jeune femme lui porte l'emplis d'un bonheur intense. Mais chaque mots qu'il lui offrira sera un rappel d'un passé qu'il a lui même rayé de son histoire.

Les yeux ont raison de ses inquiétudes.

Il se redresse et tend son bras à la belle dans un petit sourire malicieux.


-Me croirez-vous si je vous disais que ce jardin et ce bâtiment ont été en grande partie dessiné et que leur créateur est une Sentinelle qui, malgré son âge avancé, doit toujours servir l'Empire ? Et vivre ici occasionnellement. Je vous invite à garder tout cela secret, même si une Sentinelle doit-être une cible rêvé pour vos semblables.. mais a votre place je ne tenterais rien à son encontre, il est connu pour ses colères terribles!

Il lui offre un clin d'oeil moqueur en lui désignant le mur plus loin. Il est temps qu'ils quittent le lieux, rester ici pour parler n'est qu'un risque inutile de plus.


-Bien sûr, vous pouvez ne pas me croire.. Mais si vous le faites, j'aurais quelques histoire à vous raconter..

Ces mots sont les derniers qu'il prononce en rapport avec sa vie. Il reprend son ton léger et attire l'attention de la belle sur quelques banalités. Le moment n'est pas encore bien choisit pour lui avouer son histoire, comme dirait Roy « il y a d'abord un contexte à mettre en place ! ». Le leur sera cette tour qui trône dans Al-Poll. La tour de l'école de Dessinateur. Haute, magnifique, sculptée. Tentante à escalader. Avant cela, il la traîne un peu dans les ruelles, l'après-midi semble à peine entamé tant les ruelles sont parcourues par toute sorte d'individus.

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Un rp aux chandelles. [PV Lacrya]   Mar 24 Juil 2012, 09:32

    Hésitation.

    Je tourne un regard doux et profond sur mon amant, attendant patiemment une réponse à mes interrogations. Réponse qui tarde légèrement à venir, comme si Nuhadu hésitait à me l’offrir. Ai-je touché juste ?


    -Me croirez-vous si je vous disais que ce jardin et ce bâtiment ont été en grande partie dessinés et que leur créateur est une Sentinelle qui, malgré son âge avancé, doit toujours servir l'Empire ? Et vivre ici occasionnellement. Je vous invite à garder tout cela secret, même si une Sentinelle doit-être une cible rêvé pour vos semblables... Mais a votre place je ne tenterais rien à son encontre, il est connu pour ses colères terribles!

    Non…

    C‘est ce que j’aurai répondu à tout autre homme. Mais lui, je sais qu’il ne me ment pas.

    Je l’espère de tout mon cœur du moins.

    Lui offrant un faible sourire, je laisse glisser mes yeux médusés sur l’immense demeure, me glissant contre son bras tendu vers moi. Le dessin… Un monde que je ne connais pas. Que je ne maitrise pas. J’ai toujours sous-estimé cet art. Mais quand je me retrouve devant tant de preuve de ce talent, je ne peux qu’admirer les dessinateurs.

    Les murs sculptés.
    Le bassin.
    L’Harmonie parfaite.

    Un chef d’œuvre entièrement conçu par la pensé.

    Magnifique.

    Après tout, ce sont des gens comme lui qui ont fait naître Al-Poll. L’arche. Al-Jeit… Pourquoi je n’arrive pas à concevoir tout cela ? Pour moi, tout me semble si irréaliste. D’un autre temps. Impossible. Et pourtant, j’ai devant la plus belle preuve qui soit.

    Le dessin…
    De la magie.


    -Bien sûr, vous pouvez ne pas me croire... Mais si vous le faites, j'aurais quelques histoires à vous raconter...

    Un souffle près de mon oreille. Un léger frisson parcourant mon corps, je m’arrache à ma contemplation pour plonger mon regard dans le sien.

    Curieux.
    Intrigué.
    D’autre histoire ?

    J’entrouvre mes lèvres pour le faire démarrer mais déjà il s’éclipse vers le mur d’enceinte. Fronçant légèrement les sourcils, je le fixe un moment avant de le suivre.

    Le reste viendra plus tard.

    Glissant un bras autour du sien, je le laisse m’entrainer dans les ruelles de la ville, l’après-midi s’écoulant lentement autour de nous. Un léger sourire étirant mes lèvres, je l’écoute parler contre moi, répondant parfois à certaine de ses anecdotes avec surprise.

    Je ne sais combien de temps nous déambulons ainsi, au comble de la bonne humeur. Légère, je laisse mon regard vagabonder sur les façades, ne cachant pas mon émerveillement devant les somptuosités de cette ville. Puis la lumière commence doucement à baisser, marque de l'arrivée du crépuscule. C’est à ce moment que je me rends compte de la faim qui me tiraille. Après tout, nous n’avons rien avalé depuis ce matin.

    A part du plaisir.

    Tirant gentiment Nuhadu vers l’auberge, je l’invite à prendre notre dîner avant de continuer toute chose. C’est avec un large sourire de la part tu tenancier que nous sommes accueillis dans son établissement. Alors que les assiettes sont déposées en face de nous, je lève un regard brillant de plaisir sur Nuhadu.


    - Quel est donc le programme ce soir ? Je serais bien curieuse d’écouter vos histoires.

    Lui offrant un petit clin d’œil, j’entame avec appétit mon repas, un grand sourire étirant mes lèvres.

    Eternel.


[C'est médiocre et je m'en excuse... Manque d'inspiration je crois.]

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."


Dernière édition par Lacrya Sil' Morna le Mar 31 Juil 2012, 19:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Un rp aux chandelles. [PV Lacrya]   Mer 25 Juil 2012, 18:58

-Ce soir, je vous propose de grimper un peu, s'il vous reste un peu d'énergie pour cela bien sûr...

[sourire moqueur.]

[et mes plus plates excuses, je n'ai pas eu le courage d'en écrire plus long T.T]

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Un rp aux chandelles. [PV Lacrya]   Mer 25 Juil 2012, 19:13

- Vous douteriez de mes réserves? Ne pensez pas m'avoir épuisé.

*clin d'oeil joueur*

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Un rp aux chandelles. [PV Lacrya]   Ven 27 Juil 2012, 12:20

Le sourire de Nuhadu s'élargit. Elle a vite récupéré de sa fatigue de la veille et il en est profondément ravi. Ce séjour à Al-Poll semble vouloir combler tout ses désirs, les plus sages comme les plus fous. Sa belle compagne, d'habitude distante en publique, semble métamorphosée. Plus ouverte, plus relâchée. Peut-être plus confiante en eux aussi. Autant de bonnes raisons d'être heureux, avec elle.

Ainsi donc, elle a encore de l'énergie à revendre ?


Une ombre, puis deux se glissent derrière l'enceinte d'un établissement des plus réputés. Il serait fou de croire qu'aucune protection ne l'entoure cette fois. Des gardes déjà, vaillant soldat de l'empire qui parcourent la cours et les couloirs en rondes organisées, légèrement terrifiantes. Rien de particulièrement engageant pour les deux intrus. Rien de suffisant toutefois. Il ne faut pas être marchombre, ni envoleur pour savoir qu'une Académie de Dessinateur si réputée doit être protégée par plus que de la force physique. L'Imagination de ses occupants doit imprégner le lieu aussi, en quantité suffisante pour compléter la garde..

Suffiante ? Vraiment ?

L'ombre la plus grande se approche ses lèvres des oreilles de l'autre, lui murmure quelque chose, lui lance un défi, lui jure de la suivre à travers cette nuit et toutes les autres.
Qu'y a-t-il au monde qui puisse stopper une Envoleuse ? Une Maître dans l'art de se jouer du Destin et de briser les obstacles ? Et qui est plus à même de la suivre qu'un apprenti qui courre derrière les marchombres ?

Rien ne parvient à les arrêter, ils s'élancent sur la tour, au dessus de la tête de soldats vaincus sans le savoir, par delà la fierté de Dessinateurs trop sûrs de leur talent. Ils se hissent avec amusement sur une tour qui se dressait en maîtresse d'Al-Poll.

Et si le marchombre sourit, ce n'est que pour l'admiration que lui tire Lacrya. Ça aurait pu être un escalier tant cette montée n'est rien pour elle. Les prises ne sont pourtant pas faciles à saisir, infimes sur cet édifice vraisemblablement entièrement dessiné. Malgré cela, il se hâte de la suivre. Manquant de glisser, d'en finir ici avec sa prétention de pouvoir l'accompagner. Mais pour rien au monde, il veut rater le sourire qui l'attend au sommet de cette tour.

Dans le silence de la nuit, il grimpe, sans se plaindre et, aussi incroyable que ça puisse paraître, sans tomber.


[court, je crois que je vais prendre des vacances j'espère ne pas avoir trop dirigé Lacrya ^^']

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Un rp aux chandelles. [PV Lacrya]   Mar 31 Juil 2012, 20:58

    Sourire.

    Amusé.
    Heureux.
    Envoutant.

    Le mieux, échos au sien, s’élargit encore. Mon visage s’illumine. Rayonnant de plaisir. De bonheur. Une lueur brûle dans mes yeux.

    Puissante.
    Inconnue.
    Agréable.

    Mon être tout entier se relâche. Se laisse aller à cette douce béatitude qu’est l’Amour. La méfiance disparait. Mes barrières se baissent. Disparaissent le temps d’un séjour.

    L’éternité d’un séjour.

    Je me perds de nouveau dans les yeux de mon amant avant de voir se lever, une flamme de mystère brillant dans ses pupilles. Joueuse, je me glisse à sa suite, laissant derrière nous deux assiettes à moitié pleine. Lâchant un petit sourire d’excuse au tavernier, je disparais dans les ténèbres grandissantes de la ville, dans le sillon d’un loup.

    ~~~~~

    Ombres parmi les ténèbres, nous nous glissons le long des ruelles. Des toits.

    Invisibles.
    Invincible.

    Puis Nuhadu s’arrête près d’un bâtiment. Immense. Plissant légèrement els yeux, je lève mon regard sur la tour semblant percer le plafond de roche.

    Magnifique.

    Tout le long, des lumières artificiel tente de chasser l’obscurité, ne réussissant qu’à créer quelques poches de lueurs incertaines./i]


    ~~~~~

    - Trein, c’est quoi ce bâtiment ?

    [i]Mon maître s’arrête, levant ses yeux rougeoyant sur la haute tour. Une légère grimace de dégout imprègne soudain son visage avant de disparaitre en se tournant vers moi.


    - L’Académie des Dessinateur d’Al-Poll… Une école à lâches.

    Mon regard de brume parcourt la pierre parfaitement lisse, une lueur d’intérêt brulant au creux de mes pupilles.

    Des dessinateurs…

    Je n’ai jamais compris pourquoi Trein les détestait. Un pan de son histoire qu’il ne m’a jamais révélé. D’ailleurs, il ne m’a jamais parlé de son passé. Pas même une anecdote. Un indice.

    Le néant.

    Je suis un homme sur lequel je ne sais rien. A part le fait qu’il possède en lui ce que je désire le plus.

    La connaissance.

    M’avançant doucement vers lui, je laisse mes yeux chercher les siens.


    - Maître, Pou…

    - Ne trainons pas là, j’ai des endroits bien plus intéressants à te montrer.

    Coupure nette. Brutale. Il ne veut pas parler. Garder ses mystères. Lâchant un petit soupir résigné, je rajuste mon sac sur mes épaules et le suis, laissant mon regard trainer sur l’immense tour.

    ~~~~~

    Murmure.

    Je sursaute légèrement, perdue dans mes pensés. Puis un sourire nait sur mes lèvres.

    Plaisir.

    Jetant un coup d’œil amusé à Nuhadu, je me faufile entre les gardes jusqu’au pied de l’édifice. Posant une main délicate sur la pierre, je remarque que les années l’ont légèrement effrité.

    Très légèrement.

    Offrant des prises plus stables. Plus profondes. Mais pour moi, cela ne change rien. Telle une ombre, je me coule le long du mur, glissant avec souplesse et rapidité le long de la paroi. Cela ne me demande presque aucun effort. Libérant ma joie, mon bonheur naissant, je me laisse emporter par cette douce escalade, courant presque sur la paroi.

    Vent.

    Il siffle à mes oreilles. Non. Il chante. Une douce mélodie. Envoutante. Eternelle. Elle m’accompagne. S’amplifiant au fur et à mesure de ma monté.

    Pour s’arrêter brutalement quand j’arrive au bout.

    Je mets plusieurs secondes à reprendre totalement contact avec la réalité. Mon regard se posant sur la vue magnifique que m’offre mon nouveau perchoir.

    Mon souffle s’arrête un instant. Coupé par la splendeur de la ville souterraine. Des milliers de lueurs flottant dans la brise. Un ballet hypnotisant.

    Fabuleux.

    Une main passe alors au dessus de la rambarde, me ramenant brutalement à la réalité. Me penchant dans le vide, j’attrape Nuhadu par le poignet et le tire à moi, l’aidant à me rejoindre. Une fois debout à mes côté, je me glisse entre ses bras, un murmure venant se couler à son oreille.


    - Et maintenant très cher ? Que m’offrez-vous après cette escalade ? J'espère ne pas avoir fait cela pour rien.

    Moqueuse, je lui offre un petit clin d'oeil.

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Un rp aux chandelles. [PV Lacrya]   Dim 05 Aoû 2012, 20:26

Nuhadu attrape la main qui lui est tendue. Un petite main qui le soulève avec la même force qu'il y a.. ô combien de temps ! Il se laisse remonter avec un immense sourire, rejoignant la femme d'apparence fragile qui pourrait terrasser bien des ours élastiques.

Instant magique où la plus splendide des femmes du monde se glisse contre lui.
Murmure envoûtant, moqueur mais plaisant.

Le temps n'est plus, à nouveau seuls.
Perchés au dessus des vents.
Enfoncés sous les montagnes.
A l'abri du regard des hommes.
Caché du jugement des Dieux.

Seuls, à deux.
Deux cœur et pour un battement, celui de l'amour qui relie leurs yeux, celui de la passion qui formule leurs vœux. Il y a si longtemps que son cœur a été offert à cette déesse.. La cascade a-t-elle survécut à l'éternité de leurs péripéties ?

Le monde survivra-t-il quand le baiser que le marchombre vole finira ?

Eh bien oui. Le monde ne s'est pas dissipé quand leurs lèvres se sont quittées. Encore heureux, une telle chute pourrait signer leur arrêt de mort. Pourrait ? Il devient drôlement sûr de lui. La compagnie d'une femme aussi douée ne l'arrange pas. Il a l'impression qu'il pourrait voler avec elle.

Mais il essaiera ça une autre fois, il doit d'abord la remercier pour avoir suivit sa folle idée. La remercier et répondre à toutes les questions en suspend. Plongeant ses yeux en elle, il trouve la force de se lancer, d'ouvrir cette part de lui si longtemps fermée.

-Vous m'avez un jour offert votre vie et demandé la mienne. Vous ais-je jamais laissé mon nom?

Peut-être lui a-t-il dit un jour « Darkmoon », il ne saurait l'affirmer. Et encore, c'est si loin de la vérité qu'elle aurait attendu. Il lui doit son passé, elle lui a offert le sien.


-Je vous ai fait venir ici, parce que mon père a toujours espéré qu'un jour je puisse y être admis. Même si le sommet de la tour ne devait pas être dans ses objectifs, cet endroit stimule ma mémoire.. mais mettons nous un peu plus à l'aise ! J'ai la mauvais manie d'allonger les histoires !

Le jeune marchombre en formation invite doucement sa compagne à s'appuyer contre le sommet pyramidale de la haute tour. Il ne saurait dire en quoi il fut fait, à vrai dire il s'en fiche totalement. Même la vue d'une Al-Poll offerte ne vaut pas le regard de Lacrya.

-Bon.. je parlais donc de mon père. Gelester Saim'Hann ! Un nom qu'il est fier de porter mais qui perd de son importance un peu plus chaque jours. Oh, il fut un temps, les Saim-Hann était très réputés, ça doit remonter à trois bonne générations.. M'enfin, je vous passe la généalogie ! L'important, c'est que mon père plaçait sur moi des espoirs trop importants. Il espérait de moi que je devienne Sentinelle.. Mais si vous me voyez dessiner un jour ne serait-ce qu'une étincelle, c'est que le monde se sera retourné ! Je n'ai aucun talent ! Enfin pas pour ça !


Un éclat de rire frais va se disperser au dessus de l'immense citée souterraine. Il arrive à ne pas se charger de nostalgie en racontant son histoire.

-Je suis donc Nuhadu Saim'Hann, même si je me fais appeler Darkmoon. Je préfère de loin ce nom, il me démarque des ambitions de mon père et m'a donné le droit de me libérer de lui. J'étais jeune quand je suis parti. Mais c'est là que j'ai commencé à vivre et que j'ai rencontré Roy. Un homme formidable que je dois absolument vous présenter un jour ! Enfin, je suppose qu'il m'en tirera les oreilles pendant des années après, il se montre souvent trop affectif. Cet homme a fait de moi un solide gaillard et par la suite.. eh bien ce sont les marchombres qui m'ont fait.. puis vous..

Il glisse une main amoureuse sur la joue de sa charmante compagne. Lui a-t-il jamais dit plus qu'un je t'aime ? Toutes ses émotions sans mots qui parcourent son être par exemple, qui lui donnent des frissons.


-J'ai eu de la chance de te rencontrer..

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacrya Sil' Morna
Maître Envoleur
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 1097
Citation : Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it.
Date d'inscription : 14/02/2010

Feuille de personnage
Age: 34
Greffe: Os des avant bras renforcés par du métal
Signe particulier: /

MessageSujet: Re: Un rp aux chandelles. [PV Lacrya]   Dim 26 Aoû 2012, 12:39

    Je plonge mon regard dans le sien. J’attends une réponse. Une explication. Peut-être même une révélation. Mais je n’obtiens qu’une chose.

    Un baiser.
    Long.
    Puissant.

    Pas le moins déçue, ni même frustrée, je me laisse aller contre le corps massif de mon amant, passant un bras derrière sa nuque, répondant à cet éclat de bonheur.

    Intense.
    Unique.

    Le temps pourrait s’arrêter. Encore. Comme quand j’étais dans ses bras. Comme quand nous étions à la cascade. Tout pourrait finir maintenant, sans qu’aucun de nous deux ne ressente la moindre tristesse. Le moindre remord. Non. Car nous sommes heureux.

    Ensemble.

    Nos lèvres finissent par se séparer, légèrement hésitante. Et le temps reprend ses droits, le monde tanguant légèrement. Sans quitter son regard d’un noir profond, je me détache légèrement de lui, laissant glisser ma main jusqu’à la sienne. Nos doigts s’entremêlent.

    Pour ne plus se lâcher.


    -Vous m'avez un jour offert votre vie et demandé la mienne. Vous ais-je jamais laissé mon nom?

    Intriguée, je fronce légèrement les sourcils. Lui aussi m’aurait offert une fausse identité ? Amusant ou… frustrant ? Je décide de ne pas relever, trop impatiente et curieuse de découvrir enfin ses secrets. Sa mémoire.

    Sa vie.

    Il connait la mienne. Il possède la mienne. A mon tour de le découvrir.


    -Je vous ai fait venir ici, parce que mon père a toujours espéré qu'un jour je puisse y être admis. Même si le sommet de la tour ne devait pas être dans ses objectifs, cet endroit stimule ma mémoire. Mais mettons nous un peu plus à l'aise ! J'ai la mauvaise manie d'allonger les histoires !

    Un sourire amusé se dessine sur mes lèvres tandis que je me cale tranquillement contre la pointe de la tour, laissant mon regard dériver sur Al-Poll, toute en lumière et en Ombres.

    Magnifique.

    Et Nuhadu commence son histoire, sa voix presque hypnotisant se glissant jusqu’à mes oreilles. Mélodique.

    Un père.
    Sentinelle.
    Dessin.
    Pouvoir.
    Roy.
    Une Voie.
    Nuhadu Saim'Hann

    Ce dernier nom tourne au creux de mon crâne. Encore et encore. Je m’en imprègne. Tente de comprendre. De tout retenir. Enfin il s’ouvre à moi, et je ne compte pas en rater une parole. Cependant, une phrase m’intrigue. Me trouble.

    « Eh bien ce sont les marchombres qui m'ont fait... puis vous.. »

    Moi… Ai-je véritablement une importance dans sa vie ? Ai-je vraiment un rôle à jouer sur lui ? Je n’arrive pas à comprendre. A moins que je ne veuille pas comprendre. Troublée, je tourne mon regard vers mon amant, la bouche entrouverte, comme sur le point de parler, avant que l’effleurement de ses doigts sur ma joue ne m’arrête.


    -J'ai eu de la chance de te rencontrer...

    Ma gorge se sert, fermant le chemin à toute protestation. Plongeant un regard chargé d’émotion dans le sien, je m’empare de ses lèvres avec douceur et violence. Amour et désespoir.

    Au fond, n’aurait-il pas mieux valut qu’il devienne Sentinelle ? Tout cela n’aurait pas était plus simple ? Envoleuse et Sentinelle.

    Tellement plus simple…

    Nous nous séparons finalement et nos regards se croisent. Encore.

    Non… Non… Cela n’aurait pas était plus simple. Pas mieux non plus. Rien n’aurait était pareil… Et pour rien au monde je ne souhaite changer ce que nous vivons.

    Rien.


    - Je t’aime.

    Une simple vérité. Mais tellement puissante. Un murmure en cachant tant d’autres. Combien je suis heureuse de l’avoir rencontrée. Chanceuse également. Car cette relation m’a était bénéfique. Bien plus qu’il ne peut le penser. Bien plus que je ne peux l’imaginer moi-même.

    Un changement.
    Une révolution.
    Une avancée.

    Fermant les yeux, je glisse mon visage contre son épaule, sa douce odeur emplissant mes narines. Combien de temps pourrais-je rester ainsi ?

    Une éternité.


[Désolée, ce n'est pas fameux et je n'avance pas beaucoup dans le Rp... Mais sachant que tu comptais le termienr après ça, je te laisse toute les libertés.]

__________________________________________


"Light thinks it travels faster than anything but it is wrong. No matter how fast light travels, it finds the darkness has always got there first, and is waiting for it."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuhadu Darkmoon
Marchombre
avatar

Nombre de messages : 1567
Citation : Il chante. Il dort. Il meurt et il s'envole. Il mord. Il dort. Il meurt et il attaque. L'Ange noir.
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Vision nocturne parfaite
Signe particulier: Aucun, je crois.

MessageSujet: Re: Un rp aux chandelles. [PV Lacrya]   Sam 20 Oct 2012, 11:39

Le silence qui berce les sommet d'Al-Poll est chargée d'émotions.
Le noble gamin, devenu jeune vagabond à l'ambition de chevaucher la brume un jour, a trouvé le bonheur contre la resplendissante Envoleuse. Une créature des plus chaotiques et pourtant c'est auprès d'elle qu'il trouve l'Harmonie toujours plus belle.
Stupide gamin.. Que chantera-t-on demain, dans les tavernes ? Que racontera-t-on autour du feu ?

L'ombre la plus douce de cette terre
S’éprit de la plus violente des lumières.
A l'aube comme au crépuscule,
On les aperçut ensemble
Reniant des siècles de guerre
Des torrent de sang abreuvant la terre,
Ils se tinrent par la main,
Se promirent milles lendemains...

Il lui promettra milles éternités, milles vies !
Mais il reste encore bien du temps avant qu'il soit maître de lui même.. Libertée détient sa vie..
Il a éxagéré, il le sait. Voilà bien longtemps qu'il est là. Son maître va l'attendre ! Han ! S'il ne se dépêche pas, il ne sera jamais digne de la belle Envoleuse !
Combien de temps son maître le gardera-t-il encore... il ne sait même plus quand il a commencé. Ce qui est sûr, c'est que ça remonte à loin tout ça. De quoi se demander s'il n'est pas un peu en retard sur ce qu'il avait prévu..
Il n'espérait certainement pas rencontrer Lacrya sur son parcourt, mais il ne le regrette pour rien au monde.

Il regrette juste de ne pouvoir partager avec elle autant de temps qu'il le souhaite. Mais il n'est pas si aisé de trouver des éternités partout. De pouvoir se glisser contre elle et laisser le temps couler est un moment qu'il n'a jamais pu apprécier avant ces deux derniers jours ! De plus, elle lui en a offert encore plus !

Lorsque le soleil se lève, malgré que ses rayons n'atteindront jamais Al-Poll, quelques jours plus tard, les tresses d'un homme volent au vent et son cheval galope sans demander son reste vers le plein sud.

Est-elle devant lui, ou restée avec la cité encore un peu ?
Qui sait où l'envoleuse peut déjà être, belle ombre discrète et insaisissable.
Mais devant lui, il y a encore bien d'autres croisements qui l'attendent. Bien d'autres baisers et bien d'autre sourires. Il n'en doute pas une seconde.


[Voilà..je clos par cette horrible réponse.. si vous avez quelque chose à ajouter ou a redire;) libre a vous d'embellir la fin.]

__________________________________________


Signatures:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un rp aux chandelles. [PV Lacrya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Diner aux chandelles [PV Ion]
» INTRIGUE - "à la lueur des chandelles."
» LA COLOC AUX CHANDELLES
» [TUTO] Faire des bougies
» Le Bon, la Brute et la Truante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Nord :: Al-Poll-
Sauter vers: