AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 [-18] Normal is not the norm [ Syles ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 965
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Mer 24 Fév 2016, 22:11

Kaünis s’observait dans le miroir.
Les pans de sa chemise blanche déboutonnés pour découvrir l’encre parfaitement noire entre ses seins. Elle dévorait des yeux l’oeuvre d’art, littéralement. Elle adorait. Elle sentait que c’était un peu un nouveau départ, bien plus que lorsque Gil l’avait libérée de son enseignement, en fait.
Ça vibrait plus fort encore dans sa poitrine.

Elle avait toujours des emmerdes sous-jacentes, certes. Mais entre les deux lames combinables qui pendaient dans son dos, sa conversation avec sa mère, le fait qu’elle ai recroisé Gil et Syles, et maintenant ce tatouage… Un nouveau pan de son existence était tiré.
Elle était déterminée comme jamais.
Alors bon, oui, elle avait encore des épisodes où d’un coup elle avait froid. Elle devait aller faire un tour chez un rêveur ou un guérisseur pour être sûre que c’était pas quelque chose qui était arrivé, de plus grave, à l’un de ces organes internes. Elle ne pensait pas, elle sentait que tout se réparait, cela prenait juste un peu de temps. Normal…

Se passant une main dans les cheveux, la jeune femme poussa un soupir de contentement, ramassa son sac, et décida que tout devait changer.
Les armes ? Fait.
Le tatouage ? Fait.
Maintenant : la tenue. Et le sac.

Oui, elle tournait une page de son existence.
Et elle avait besoin de ces changements dans sa vie.


* *


La couturière s’activait autour d’elle. Elle l’aurait bien comparée à une tempête chaotique, mais cela n’aurait pas rendu justice à la tornade qu’elle était. Ni à son efficacité.

- Ch’ai bientôt fini, fit-elle avec cinq aiguilles dans la bouche, ce qui fit sourire Kaünis.
- Ne me piquez pas, c’est tout ce que je demande.

La jeune femme, qui avait à peine vingt ans, réussit l’exploit de pouffer de rire sans recracher une seule épingle, ce qui fit également sourire l’Envoleuse.
Cinq minutes plus tard, l’habilleuse se recula de quelques pas, les poings sur les hanches, et hocha vigoureusement la tête.

- Vous êtes splendide. C’est pas pour me vanter, mais j’ai fait du très bon boulot. Tournez-vous, regardez dans le miroir.

Suivant les conseils de la femme, Kaünis se tourna donc, et s’approcha de la glace. Se figea.
Une femme la regardait. Une femme au regard sombre, donc les longs cheveux tombaient dans le creux de ses reins. Une femme, qui arborait une sorte de corset souple, dégageant sa gorge et sa poitrine, révélant totalement la noirceur d’encre d’un tatouage chaotique… Le morceau tenait pourtant tout en place, car plusieurs boucles passaient dans sa le creux de sa taille et sur son nombril pour maintenir le tout. Le cuir, marron foncé, faisait encore plus ressortir le noir du tatouage et des cheveux.
La femme qui la regardait avait l’air sauvage.
Sauvage, et indomptable.
Libre et fière.

- C’est parfait… Et vous pouvez me faire une ceinture avec des sacoches ?

Toutes ses économies allaient y passer. Tant pis.


* *


Quand elle ressortit de l’échoppe de couture, Kaünis n’avait plus ce fichu sac à dos. Ni cette éternelle chemise blanche. Mais une sacoche de cuisse pendait à sa droite, accompagnée de deux petites soeurs, et toute sa ceinture avait été pensée pour qu’elle puisse y glisser n’importe quelle arme, et surtout ses nouvelles lames.

Elle avait fière allure, et elle nota avec peut-être un peu de dédain que beaucoup trop de regards se tournaient vers elle.
Elle s’en fichait.

Elle était libre.
Libre, du regard des autres.
Libre.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )


Dernière édition par Kaünis Gil'Ozh le Sam 27 Fév 2016, 00:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 00:51

Syles sortit une petite bourse, compta quelques pièces, puis les remirent au marchand à qui il venait d'acheter quelques couteaux de lancer et une vingtaine de crochets à serrures, retenant bien la leçon de son Ahn-Ku sur les serrures.

L'apprenti se demanda un instant quel serait la prochaine étape de ses emplettes, puis remarqua bien vite que ses gants avaient pris un coup dur, dernièrement. Les plaquettes métalliques tenait à peine en place à cause du tissu amoché et même carrément déchiré par endroits. Ajoutant une pièce à la main du marchand, il lui demanda le chemin d'un endroit où il pourrait acheter des gants et l'homme lui indiqua la direction d'une couturière...

Après sa rencontre surprise avec Gil et Kaünis, au domaine, il avait rencontré Keilan, qu'il avait terminer de guider à destination, puis avait demander la greffe... Le frontalier fixa ses mains à nouveau, ne remarquant toujours pas de changement... Voïmakas lui avait-il joué un tour en faisant semblant de la lui accordé? Il en doutait fortement...

Et vu ce qu'il avait vu de sa relation avec sa fille, le Mentaï était bien capable de lui faire une greffe de feu, question de dégeler la jeune femme la prochaine fois.

Cette pensé amusa Syles, qui prit la direction de la couturière, se disant qu'il pourrait par la même occasion lui faire terminer le symbole dans son dos, question qu'il ais un air plus classe que ses modifications à la va-vite... Mais il ne changerait pas les manches, il aimait le style, bien qu'il l'avait carrément foutu en l'air.

Peut-être ajouterait-il un ou deux trucs au armoiries, tient... Après tout, il ne s'agissait plus d'armoiries frontalières, mais bel et bien d'armoiries d'envoleur. Alors autant ajouter un ou deux truc et en modifier d'autres.

Il pensait encore à cela, en se demandant quoi ajouter, quand un homme, qu'il connaissait très bien pour l'avoir rencontré à Al-Far et pour avoir fait un certain... ''Travail'' pour lui, s'approcha de lui par la gauche sans attiré l'attention.


Agarest. J'ai peut-être un autre contrat de jardinage pour toi. Dix fleurs, ça t'intéresse?

Dix fleurs... Un code assez simple, la valeur montait avec le stade de croissance de la plante, les fleurs étant les pièces d'or. Le chiffre, lui, indiquait par quoi il fallait multiplier le chiffre cinq pour connaitre la paye.

En d'autres mots, Dix fleurs pour un contrat de jardinage voulait dire 50 pièces d'or pour une assassinat. Certains auraient dit qu'il s'agissait là d'un travail ''sale'' et c'était un fait, il n'y avait rien de glorieux à travailler en tant qu'assassin, mais ça avait ces bon points... Ce groupe semblait très bien informer, et surtout il était impossible d'être visé si l'on était membre.

Le groupe avait eu un contrat pour lui de la citadelle, mais avait préféré le recruter d'abord... Et après tout, il choisissait ses cibles, ses méthodes... Autant dire qu'il se faisait de l'argent pour faire ce qu'un autre aurait fait de toute façon... Et, par la même occasion, gardait un oeil sur les principaux fournisseurs de silencieuse de l'empire.

Mais il n'était pas à Al-Chen pour ''travailler''.


Merci, mais non merci. J'ai assez de fleurs pour l'instant et puis j'ai des emplettes à faire.

D'accord, je te garde au courant, pour ton engrais.

Ouais, merci.

L'homme disparu au coin d'une rue, confirmant avec sa dernière phrase qu'il gardait un oeil sur la silencieuse. L'engrais, pardon, le poison, était presque intraçable mais Syles espérait malgré tout avoir un coup de chance.

Alors que l'apprenti revenait à sa rêverie au sujet de son emblème dans le dos, il tourna au coin d'une ruelle tel qu'indiqué par le marchand, entrant en collision au passage avec quelqu'un.


Ah, pardon, je devrais regarder où je mar---

Kaünis?


Bah ça, c'était quoi toutes ces coïncidences, tout à coup? D’abord au domaine et maintenant ici... À croire que l'un d'eux suivait l'autre...

C'était pas le cas quand même, si?

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 965
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 01:52

Son regard glissait sur la rue, et elle nota tous les regards qui convergeaient vers elle. Elle ne savait pas trop si elle voulait être vue ou pas, en réalité. Elle adorait son tatouage, mais elle devait aussi pouvoir passer inaperçue… Est-ce que cela pourrait marcher avec cette tenue ?
Roulant des épaules et prenant une grande inspiration, Kaünis se mordit la lèvre inférieure, et se dégagea de l’entrée de l’échoppe de la couturière pour se glisser dans la rue et la foule.

Oui, elle s’y glissa dedans, et chercha le rythme de cette dernière. Elle le sentait onduler, tenta de se glisser dans cette pulsation qu’elle ressentait, un sourire sur les lèvres. Plus un seul regard ne s’arrêta sur elle, et elle eut un sourire satisfait.
Mais elle avait faim, maintenant.

S’arrêtant à un coin entre la ruelle et une rue plus grande, elle sortit sa bourse de la poche du haut de sa ceinture pour vérifier le nombre de pièces qui lui restaient…
Une, deux, trois…
Quelqu’un la bouscula soudain, et une pièce d’argent vola sur le sol, tintant aux oreilles de l’Envoleuse, qui sentit une bouffée de colère exploser en elle.

- Putain ! Vous pouvez pas regarder… elle s’immobilisa au milieu de sa phrase en découvrant qui venait de la bousculer – ou plutôt en levant les yeux vers lui, alors qu’il prononçait son prénom.
Syles ? Rah, merde !
Une gamine venait de se glisser entre deux personnes pour saisir la pièce triangulaire d’argent, et était en train de filer dans la foule à toute vitesse.
Grognant toute seule, Kaünis fourra sa bourse dans sa poche, et se lança à la poursuite de la gamine.

Habituellement, elle aurait pas été à une pièce d’argent près, mais putain, elle avait très faim et ça la rendait encore plus exécrable qu’habituellement. Elle se glissa sous un étal, roula en avant, dérappa à un angle de rue, pour finalement voir la gamine qui tournait plus loin et s’éloignait dans des ruelles beaucoup moins fréquentées…
N’hésita pas une seule seconde.
Elle bondit, courut, sauta pour se suspendre à une poutre qui dépassait, prenant de l’élan pour atterrir littéralemet sur la gamine qui cria de surprise quand elle sentit un poids taper dans son dos et la précipiter en avant.

- Rends-moi cette pièce, sale gosse !  

Tremblante, la gamine en avait les larmes aux yeux, et glissa sa main dans son chandail pour tendre une pièce de bronze à Kaünis.
Qui la saisit au col.
- M’arnaque pas, c’était une pièce d’argent ! Elle renifla de dédain, et jeta la gamine au sol, tout en continuant de l’invectiver. Grouille, sinon j’te désappe là. Et tu veux pas ça. Sa voix était tellement menaçante que la fillette arrivait à peine à détacher ses yeux de l’Envoleuse, et elle commença à s’impatienter… Avant qu’enfin, la gamine ne lui tende sa pièce d’argent.
Elle la fit tourbillonner dans sa paume, et haussa les épaules, tournant les talons sans un regard en arrière, retrouvant l’artère principale.

Retrouvant rapidement Syles du regard, elle fronça un peu les sourcils. Plissa les yeux.
- Tu fais quoi par ici ? Moi j’ai terriblement faim.

Et voilà.
Kaünis dans toute sa splendeur.
Pas de salut, pas de bonjour, juste continuer une conversation.
Mais pourquoi s’encombrer de formalités, sérieusement ? C’était aussi bien comme ça… Non ?

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 02:30

Le frontalier regarda la jeune femme commencer une course droit vers une gamine qui venait de lui piquer une pièce... Et revenir un instant plus tard, sa pièce en main, puis posa une question qui tira un sourire à l'apprenti. C'était Kaünis dans tout sa splendeur. Elle ne s'encombrait pas de formalités...

Et bon dieu qu'il aimait ça.


Je pensait faire modifier un peu l'emblème de mon manteau et m'acheter de nouveaux gants... Mais maintenant que tu le dit, c'est vrai que j'ai rien mangé depuis un bout.

Je connais un endroit où la nourriture est excellente, tient, je t'invite, considère ça ma façon de m'excuser pour t'être rentré dedans.


Le jeune homme frappa gentiment l'épaule de l'envoleuse avant de se mettre à marcher. Il était venu à Al-Chen à l'occasion, avec Jayce, pour se procurer des armes de meilleurs qualité que ce qu'on pouvait trouver à Al-Far et il gardait souvenir de quelque endroits où un bon repas ne coûtait pas trop cher, l'eau était claire et sans odeur, la bière acceptable et où il n'y avait pas d'eau dans les breuvages de toutes sortes...

~~~

À peine entrés dans l'établissement, un gros homme avec une gigantesque moustache se dirigeait-il vers eux avec, sur le visage, un énorme sourire.

Miran! Mon ami!

Peren!

Les hommes échangèrent une rapide étreinte, semblant tout deux savoir que ''Miran'' n'était qu'un nom d’emprunt et ne pas y porté attention.

Quand j'ai appris que Lern avait été mit à mort, je croyais presque que je ne te reverrais plus, jeune crapule, vas! Et tu as amené une amie!

Et bien installés vous! Allez! J'ai reçu des viandes fraîches des plu succulentes ce matin même et je vous en apporte une assiette sur le champs! Et pas besoin de payer, c'est la maison qui régale! Je te doit bien ça, avec tout ce que tu as fait pour moi!


Syles offrit à l'homme, apparemment très jovial, un sourire avant de s'installer à une table avec Kaünis.

Il est un peu excentrique, mais fait moi confiance, tu ne goûteras pas meilleur cuisine de ce coté d'Al-Jeit, et encore.

L'homme revint bientôt, ayant un air légèrement loufoque avec son énorme plateau entre les bras, courts, qui semblaient avoir de la difficulté à éviter de tout renverser sur son ventre, puis déposa tout ça sur la table avec une carafe d'eau avant de se tourner vers Kaünis, reprenant la parole avec son léger accent.

La dame voudrait-elle autre chose à boire? Ce garçon n'as jamais touché autre chose que de l'eau de toutes les fois où il est passé!

Un rire coloré sortit de la gorge de l'homme, dont la bonne humeur semblait illuminé la pièce, avant qu'il ne reparte avec sa réponse.

Syles prit quelques tranches de la viande et un peu de la purée qui reposait au cotés de la montagne, les plaçant dans son assiette en lâchant un petit ''Bonne app' '' avant de les dévorés. La viande avait un petit arrière goût, une genre d'explosion de saveur, qui faisait la réputation de l'établissement.


~~~

Le maître des lieux revint et récupéra les assiettes vides ainsi que le plateau avant de revenir avec deux verres et ayant toujours son éternel sourire sur le visage.

Vin chaud, pour la digestion, je l'ais apporté malgré tes réserves vis-à-vit de l'alcool, vieil ami, car je crois bien que tu en auras besoin après un tel repas!

L'homme éclata à nouveau d'un rire sympathique, rappelant à Syles pourquoi il ne venait pas souvent alors même qu'il s'éloignait, riant toujours et laissant les envoleurs à leurs bavardages... Alors même que l'apprenti faisait une légère grimace.

Je me le rappelais jovial, mais pas tant que ça, c'en est carrément énervant...

Enfin bref, j'espère que tu as aimer... Joli corset, en passant... Et jolies modifications, pour le tatouage.


Le frontalier se rendit soudain compte qu'il venait plus ou moins d'avouer l'avoir observer assez longtemps, dans le bain de la citadelle, pour remarquer un changement dans son tatouage, ce qui le fit légèrement rougir.

Marrant, quand même, on dirais que l'on ne peux plus arrêter de se croiser.

Parce que oui, c'était une bizarre de coïncidence... Parce que malgré leur bafouilles sur le sujet de se retrouver, au domaine, ils étaient tout deux libres et très épris de leur liberté respective... Du coup l'apprenti doutait fortement qu'ils ne prévoient une rencontre, un jour...

Parce qu'ils étaient libres...

Complètement.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 965
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 03:36

Kaünis se laissa guider par l’apprenti Envoleur, qui lui proposa de l’inviter à manger… Et elle n’allait pas se faire prier, hein ! Elle avait trop faim pour ça. Et puis, c’était Syles quoi. Elle s’en fichait, qu’il lui paye la bouffe. Un instant, elle se dit qu’elle n’aurait sans doute pas du se faire payer à manger par Darwen, lors de leur première rencontre… Haussa les épaules. Boah, elle s’en fichait, cela appartenait au passé tout ça.

L’auberge dans laquelle ils entrèrent respirait la bonne humeur et la bonne bouffe.
Enfin, Kaünis sentit surtout le fumet délicat et parfumé de la viande, mais elle pouvait voir par rapport à ce mec, là, qui avait appelé Syles « Miran », que ça semblait un repère de rigolos… Ou pas, mais ça lui allait, et son estomac criait famine.

Et, grâce à Syles, la nourriture arriva en un temps records.
Un sourire jusqu’aux oreilles – autant parler à son ventre à ce compte-là, hein – Kaünis se jeta littéralement sur son assiette, répondant à peine au bon appétit de l’apprenti Envoleur en face d’elle…
A vrai dire, elle se fichait bien de la manière dont elle mangeait, et elle engloutit littéralement son plat, ralentissant sur la fin alors que son estomac commençait à être plus rempli. Mais ça faisait du bien !

Se redressant tranquillement, elle jeta un coup d’oeil circulaire dans la salle, repéra Peren qui revenait avec un autre plateau et deux verres de vin, encore un large sourire sur les lèvres.
Et cette fois-ci, Kaünis sourit elle aussi. Parce que c’était vachement mieux le ventre plein !

- Vin chaud, pour la digestion, je l'ai apporté malgré tes réserves vis-à-vis de l'alcool, vieil ami, car je crois bien que tu en auras besoin après un tel repas !

Kaünis rit, saisissant un verre au passage d’un mouvement vif et précis, et fit tourner le breuvage devant le tavernier.

- Au pire, c’est pas très grave, je peux finir son verre ! lança-t-elle dans un clin d’oeil appuyé, qui fit rire Peren avant qu’il ne reparte. Amenant délicatement le vin à ses lèvres, Kaünis apprécia la chaleur de ce dernier, respirant son effluve boisée. Elle le goûta, le flit claquer contre son palais, et sourit, avalant sa gorgée. Il était vraiment très bon !

- Je me le rappelais jovial, mais pas tant que ça, c'en est carrément énervant...

Enfin bref, j'espère que tu as aimer... Joli corset, en passant... Et jolies modifications, pour le tatouage.


Kaünis se figea un instant, et crut qu’elle allait recracher le vin dans le verre – et ça aurait été vraiment dommage !
Un sourire moqueur se peignit sur le visage de la jeune femme, et elle ne put résister à l’envie de l’embêter… Se releva à demi, se penchant par dessus la table vers lui… Se mordit la lèvre, alors que son regard frondeur se plantait dans celui de Syles…
- Oh, tu as donc remarqué ?
Puis elle éclata de rire. Un rire frais et libre, qui s’écoula d’elle comme un torrent. Les joues un peu rosies, Kaünis se réinstalla confortablement dans sa chaise, mais un large sourire barrait toujours ses lèvres.  Mais elle était totalement d’accord avec lui – quoi, elle l’avait déjà dit ?
- Marrant, quand même, on dirait que l'on ne peut plus arrêter de se croiser.
Un sourire moqueur prit cette fois d’assaut les lèvres de l’Envoleuse, qui finit par hausser les épaules.
- Jusqu’à preuve du contraire, c’est peut-être bien toi qui me suit ! plaisanta-t-elle doucement.

Reprenant soudain son sérieux, elle le détailla quelques secondes.
Est-ce qu’il la suivait ? Elle ne pensait pas, et dans tous les cas, elle ne l’espérait surtout pas.
Elle ne voulait plus jamais être suivie.
Plus jamais que quelqu’un croie qu’elle lui appartenait.
Elle n’appartenait à personne, à part à elle-même.

- J’ai fait faire le haut cette aprem. C’est pas vraiment un corset, c’est vraiment trop inconfortable ces trucs-là. On peut pas respirer dedans. Elle hallucinait ou bien ils étaient vraiment en train de parler chiffons ? Pouffant toute seule, retrouvant instantannément sa bonne humeur ou presque, la jeune femme eut très envie de taquiner Syles. Et elle ne s’en priva pas.

- Alors, t’as pris d’autres bains, que tu parles de tatouage ?

Son regard flamboyait.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )


Dernière édition par Kaünis Gil'Ozh le Jeu 25 Fév 2016, 04:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 03:59

Le jeune homme arqua un sourcil lorsque la jeune femme se pencha sur la table, qui fut accompagner d'un sourire lorsqu'elle mentionna qu'il la suivait peut-être.

Bah voyons, j'ai autre chose à faire... Et puis si je te suivait je t'aurais pas rentré dedans, ça serait plutôt stupide de ma part.

Vérité pur et simple. Il ne la suivrait jamais, parce qu'il ne voudrait jamais qu'elle, elle le suive. Ils étaient libres et jamais personne ne devait ne serait-ce que tenter de dérober cette liberté... Parce que c'était là un élément beaucoup trop vital de leur personnalité.

Lorsque l'envoleuse parla de bain, le frontalier ne put s'empêcher de rosir légèrement, tout en lâchant une réplique presque aussitôt.


Pas vraiment, non, pas le temps, mais si tu veux régler ça, tu sais, j'ai rien de prévu pour un bon moment... Et puis ça me permettrait d'observer ce tatouage de plus près, tient.

L'apprenti ne put retenir un léger ricanement de s'échapper de ses lèvres. Franchement, il trouvait cette situation hilarante... Parce qu'il savait qu'il n'était surement pas le seul à avoir une foule d'images en tête... Et parce que la jeune femme, qu'elle le sache ou non, avait rougi devant la semi-proposition semi-blague.

Et même si ce n'était pas la première fois qu'elle rougissait devant lui, il trouvait toujours cela très amusant, peut-être parce que cela contrastait tellement avec son caractère?

Pointant le tatouage, et par extension la jeune femme, du menton, il renchérit néanmoins...


T'est jolie.

Et voulu soudain se fondre dans le plancher, devenant plus rouge qu'une tomate. Il avait prévu dire ''C'est joli''! Pas ''T'est joli''! Il se figea sur place, arrêta presque de respirer, ne sachant pas comment l'envoleuse réagirais... Surtout qu'il ne pouvait pas dire que sa langue avait fourchez... Car il la trouvait vraiment jolie.

* Mais à quoi tu pense, il est pas le moment de te dire qu'elle l'est vraiment, il est le moment d'essayer de sauver la situation... Ah et merde, tu t'est planter mon grand, l'est trop tard, là. *

L'apprenti observa la jeune femme, sentant son coeur s'accélérer alors qu'il s'attendait à moitié à la voir se lever et partir sur le champ...

Et pour une raison inconnue cette éventualité lui semblait horrible... Mais qu'est-ce qui lui prenait chaque fois qu'il était près d'elle, à se sentir tout...

Tout...

Chose..?

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 965
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 04:23

La proposition indécente qui suivit la taquinerie de Kaünis la fit rire et rosir en même temps. C’était le vin ou quoi ? Pourtant, elle n’avait bu que quelques gorgées, et son verre était encore presque plein ! Peut-être qu’il était tellement fort qu’elle devait faire attention, surtout dans une auberge comme celle-là, non ?
Elle ne savait pas, mais en tout cas il était bon. Le vin. Oui, le vin, qui était bon.
Elle gloussa toute seule, se tortillant sur sa chaise alors que son ventre s’enflammait, aux nombreuses images qui lui traversèrent la tête, et elle ne put s’empêcher d’attaquer à son tour.

- Quoi, tu ne le contemples déjà pas assez ? J’ai du mal à voir la couleur de tes yeux pourtant depuis tout à l’heure ! le piqua-t-elle vivement.
Il le désigna, justement, le tatouage, et quand elle vit ce doigt tendu vers elle, elle eut soudain très envie de sentir sa chaleur sur sa peau.

Sa peau, qui s’embrasa littéralement, à cette pensée.

- T'es jolie.

Fronçant les sourcils, l’Envoleuse se redressa, chercha le regard de Syles… Plissa le nez en voyant le jeune homme arrêter de respirer et l’observa un instant.
Elle le fixa intensément.

Parce que le compliment, s’il n’était sans doute pas voulu, la touchait ; et parce que la chaleur dans son ventre persistait et enflait dangeureusement.
Elle continuait à le fixer… quelques secondes, juste pour faire durer le suspense.

Finalement, elle eut une grimace moqueuse.
- Si j’étais chiante, je dirais que joli, ça veut dire mignon. Et mignon, ça veut dire délicat et aimable. Et j’suis pas aimable… Et je suis une bourrine ! Elle éclata de rire devant la mine à moitié amusée et à moitié déconfite de Syles. Si je te dis que toi t’es à croquer, tu le prends comment ?

C’était pire que le jeu du chat et de la souris.
C’était une bataille de contrôle, encore, en fait.
Et même si elle avait perdu la fois d’avant, Kaünis était toujours aussi combattive…

Mordante.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 04:39

À croquer? Le frontalier ne put s’empêcher de soulever un sourcil, faisant semblant de penser un instant...

Je crois...

Que je te demanderais si t'as encore faim, que l'on voient si je suis vraiment ''À croquer''...

Et que l'on voient qui serais le premier à mettre les dents.


Elle voulait joué à ça? Bah il était prêt à n'importe quelle heure du jour. S'il y avait une chose pour laquelle il était doué, c'était bien les batailles de ce genre... Encore qu'il se demanda un instant si c'était la jeune femme ou le vin qui parlait.

Et puis d'abord si moi j'ai décidé que t'était une jolie bourrine, tu fait quoi?

* Et pan, je veux bien te voir retourner celle là, tient. *

Au fond, ce genre de chose faisait partit de pourquoi il aimait Kaünis, elle devait être une des seules de Gwendalavir qui pouvait lui tenir tête en moqueries de ce genre.

* Attend un peu t'as dit quoi là? Non, pas à propos des moqueries, cerveau à la con, avant... Ce... Serait donc ça, aimer? *


Le regard de l'apprenti changea imperceptiblement, parce qu'il se rendait compte qu'il l'aimait bel et bien, cette ''jolie bourrine''. Et, au fond, cela ne changeait rien. Parce que c'était qu'un mot. Un nom pour un sentiment inventé pour pouvoir le nommé, en parlé.

Il était encore lui, elle était encore elle.

Ils étaient encore libres.

Elle était encore belle.



Sinon, toi, tu as repris un bain, ou s'il faut que je te lave...

Scintillement amusé dans le regard... Parce que si elle le défiait ne serait-ce que légèrement de la faire, il ferait de son mieux pour la traîner dans une chambre de l'endroit, qu'il savait contenir plusieurs chambres avec des bains, et il la jetterait dans l'eau avant de frotter jusqu'à ce que chaque millimètres de sa peau soit propre...

Parce que personne ne pouvait le défier et s'en sortir facilement... Mais il ne put pas non plus retenir un petit ajout, qu'elle seule entendu, pour se moquer encore un peu


Avec ma langue.

Petit lèchement des lèvres pour ajouter à la provocation moqueuse. Elle avait commencer, il n'allait surement pas perdre ce petit concours...

Il trouvait ça bien trop hilarant pour abandonner.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 965
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 04:57

Le premier à mettre les dents, hein ? Ça, ça ne comptait pas : il avait plus d’endroit où mettre les dents, justement, lui ! D’ailleurs, la jeune femme passa en revue tous ces endroits justement… Se dit qu’elle n’avait jamais testé, mais que ça devait être… grisant ! de sentir des dents à cet endroit-là…
Des dents, justement, cela voulait dire accorder sa confiance…
Et elle se rendit compte qu’elle était prête à ça. Mais avant qu’elle n’ait pu comprendre ce que cela voulait dire, Syles la taquina encore, à son tour.

- Et puis d'abord si moi j'ai décidé que t'étais une jolie bourrine, tu fais quoi?
Elle éclata de rire.
- Je mors ! fit-t-elle en faisant claquer ses dents, justement, et en lui lançant un regard noir. Elle tapota sur la table, et juste parce qu’elle le pouvait, parce qu’elle se sentait bien, parce qu’elle se sentait libre, elle créa quelques traits de givres dans les veines du plateau. On ne parle pas de froid mordant ? grogna-t-elle presque, tant sa voix avait perdu des octaves.

Mais elle perçut un léger changement dans l’attitude de Syles, qui lui fit hausser un sourcil et reprendre sa main, alors que le givre fondait doucement sur le bois.
Elle reprit une lampée de vin, se demandant ce à quoi le jeune homme pensait. En tout cas, elle avait chaud. Ça faisait suffisamment longtemps qu’elle n’avait pas eu chaud pour saluer ce moment. Cela faisait plusieurs jours que justement, elle ne cessait d’avoir froid et de grelotter alors que la température extérieure s’adoucissait largement.

- Sinon, toi, tu as repris un bain, ou s'il faut que je te lave...  avec ma langue.

Oho, il voulait jouer à ça ?
Elle rit doucement, et se pencha vers lui, une lueur malicieuse dans ses yeux qui s’assombrissaient alors qu’elle sentait l’excitation la gagner.

- Non, j’ai pas repris de bain,  commença-t-elle en se rasseyant. Une douche vite-fait, c’est tout aussi efficace, elle se mordit la langue. Continua. Mais une douche, ça peut être aussi salissant ! finit-elle par ajouter en levant les sourcils de manière très évocatrice…
Parce qu’évidemment, il comprendrait à quoi elle faisait référence.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 05:15

Une douche hein?

Oh bien sûr il voyait très bien de quoi elle parlait en disant que cela pouvait être salissant... Mais fit semblant de ne rien comprendre.

Je sais pas, niveau salissant y'as pire... Peut-être voudrais-tu un exemple pratique?

Amusé, l'apprenti imagina un instant ce que Gil dirait, s'il était présent... Et, assez étrangement, ce fut cette pensé sans rapport qui lui fournit sa prochaine munition.

Et puis tu sais, on as rien fait, avec les statues, c'est presque décevant...

Je suis sûr qu'il y aurait des façons... Originales de s'amuser, dans cette salle.


À son tour de faire un sous entendu... Ou plutôt une dizaine de sous entendus en un, parce qu'il y avait toute sortes de créatures, dans cette salle... Et il était sûr que Kaünis pouvait imaginer une demi douzaine de façon d'utiliser les statues...

De quoi vraiment donner des cauchemars à ce cabochard de Sangrelune, quoi.


Puis tu sais, si ton froid mordant est là, ça ouvre aussi d'autres portes, je suis sûr...

Ouais, il était à ce point fou qu'il lui disait carrément qu'il n'avait pas peur qu'elle utilise sa greffe sur lui en plein acte...

Parce qu'il lui faisait confiance...

Et légèrement aussi parce que si elle finissait par la briser, cette confiance, il avait l'impression, sur le coup, qu'il préférait que ce soit de manière fatale, qu'il n'ais pas à la perdre...

Comme quoi il avait raison, par le passé...

L'amour c'était vraiment plein d'emmerdes...

Mais il s'en foutait, pour le moment, parce qu'il était avec elle...

Heureux.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 965
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 05:32

Un exemple pratique ?
Se mordant la lèvre pour étouffer un nouvel éclat de rire, Kaünis leva les yeux au ciel.
- Pchiiiouuu fit-elle en mimant une sorte de feu d’artifice… Qui n’en était clairement pas un, il faut être clair. Mais des fois, prendre son temps, c’est ennuyant. Un truc rapide… qui va droit au but… commença-t-elle…

Syles dut comprendre, mais ne releva pas exactement… Non, il partait sur les statues de la salle dans laquelle ils s’étaient trouvés avec Gil, et Kaünis se souvenait très bien de ces dernières… Mais elle étaient liées d’un peu trop près à son père dans sa tête, et cela n’eut pas exactement l’effet escompté sur elle.
Parce que cette salle, c’était ce qui l’avait persuadée, quand elle était gamine, que le Chaos vivait en elle. Parce que ces statues étaient le reflet du chaos dans sa tête d’enfant de moins de dix ans. Parce que finalement, arabesques mythiques d’incantation et chaos s’étaient entremêlés en elle, se fondant et l’emmenant toujours plus haut, façonnant sa vie et sa volonté…

Elle s’ébroua brusquement pour revenir à la réalité, se demandant ce qu’elle avait raté, et elle fixa Syles un instant…

- Puis tu sais, si ton froid mordant est là, ça ouvre aussi d'autres portes, je suis sûr...

Elle eut une mimique un peu déboussolée, d’un coup… Parce que typiquement, il était hors de question qu’elle utilise sa greffe pendant l’acte. Elle aurait trop peur de finir congelée elle-même, surtout avec tout ce qui s’était passé récemment…

Un vent froid s’insinnua soudain en elle, et elle sentit des frissons la parcourir brusquement.
Grelottant soudain, elle respira doucement, se frottant les avant-bas au passage pour se réchauffer. Ça n’arrêtait pas de faire ça, depuis qu’elle avait perdu le contrôle au Domaine, et cela l’agaçait prodigieusement, car concrètement il ne se passait rien, c’était sans doute juste psychologique, mais elle était traversée justement par ces vagues de froid…

Pourtant, cela ne l’empêcha pas d’être mordante, qu’on se le dise.

- J’ai assez froid comme ça, hein. Je préfère que la température monte… Enfin, pas que la température hein ! finit-elle dans une grimace évocatrice.
Elle se passa les mains sur le visage, constata qu’elles étaient un peu tremblantes, et jeta un coup d’oeil à la dérobée à Syles, avant de les cacher entre ses cuisses, histoire de se réchauffer un peu plus efficacement les doigts.

Elle le comprenait pas ces vagues de froid. Cela l’agaçait prodigieusement.
Se mordant la lèvre inférieure presque rageusement, elle s’arrêta quand elle s’en rendit compte. Poussa un long soupir.
Releva le regard vers Syles.

Bouffée d’inspiration.
– Ceci dit, il y a toujours de nouvelles portes à ouvrir ! On ne sait jamais ce qui se cache derrière… dit-elle en roulant les yeux, retenant un ricannement.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 05:48

Moi je sais, du plaisir pour tout le monde.

C'était sortit tout seul... Parce qu'en ce moment, Syles s'en faisait quand même un peu pour l'envoleuse, elle frissonnait toujours et il se foutu une claque mentale pour avoir possiblement causé ça avec sa réplique précédente.

Enfin bref, sur le coup il ne pensait plus vraiment à leur petite bataille de contrôle... Ne se rendant même pas compte qu'il avait répondu...

Enfin bon, ils n'allaient pas passé la journée là à se taquiner l'un l'autre, si?


T'as penser à t'arrêter voir des rêveurs, juste au cas?

Simple question qui, au fond, faisait du sens. C'était simplement un fait qu'après avoir été un glaçon, il aurait été sage de s'assuré ne pas être sérieusement blessé... Et puis peut-être qu'ils trouveraient la raison du froid qui semblait encore la tenir... Quoi que non, c'était pas un froid naturel, après tout. Il s'agissait de la greffe... Et d'un coup Syles s'inquiéta un peu, quand même... Qu'est-ce qu'il avait été foutre, lui, à laissez un Mentaï, père de Kaünis ou pas, décider d'un tel truc?

Sinon tu sais, je sais pas ce que la mienne est, mais c'est Voï qui s'en est chargé... Peut-être que j'ai ce qu'il faut pour faire monter la température, tient...

Il ne mentionnait ni la greffe ni les Mentaï de nom, parce qu'ils étaient en public après tout... Autant ne pas prendre de risque...

Quand même, il espérait ne pas se transformer en torche humaine...

Au fond il avait vraiment foutu la merde, à ne pas faire de demande.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 965
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 06:17

Elle ne releva pas non plus la réponse de Syles finalement. Parce qu’elle voyait sur le visage l’expression concernée du jeune homme, et elle s’en mordit l’intérieur de la joue. Non, elle n’était pas certaine d’apprécier qu’il s’inquiète pour elle. Elle pouvait le comprendre, oui, mais l’apprécier ?
Cela impliquait quoi, finalement ?
Juste qu’il tenait à elle. On s’inquiète pour les gens qui nous sont chers.
Elle avait tendance à s’inquiéter pour personne, elle, mais bon. Elle n’était pas vraiment une référence. Et puis elle se rendit compte qu’elle avait quand même eu un peu peur quand il avait perdu connaissance, au Domaine. Donc… pouvait-elle juger quelque chose comme ça ? Rationnellement, non. Alors non. Elle ne jugeait pas. Enfin, jusqu’à ce qu’il pose la question.

- T'as pensé à t'arrêter voir des rêveurs, juste au cas où?

Elle tordit sa bouche vers la droite, parce qu’elle n’avait pas envie de répondre. Mais en même temps, elle ne voulait pas mentir. Se taire ? Non plus.
Poussant un soupir, elle haussa les épaules de manière un peu trop nonchalante.

- J’y ai pensé, ouais. J’l’ai pas encore fait, par contre.
- Sinon tu sais, je sais pas ce que la mienne est, mais c'est Voï qui s'en est chargé... Peut-être que j'ai ce qu'il faut pour faire monter la température, tiens...


Redressant le menton, Kaünis le fixa quelques secondes.
Non, elle ne le pensait pas. Son père avait beau être protecteur, il avait semblé apprécier le jeune homme, et ne se serait jamais permis de faire un truc pareil – interférer avec ce qui représentait vraiment Syles – juste pour assurer la sécurité de sa fille. Et puis, bon, c’était pas non plus comme s’ils étaient mariés hein, ils avaient juste baisé une fois.

Ouais, elle l’aimait bien.
Ouais, elle s’inquiétait un peu pour lui.
Ouais, elle le trouvait bigrement attirant.
Est-ce que cela impliquait plus ?
Non.
Même si une voix, tout au fond de sa tête, ne semblait pas exactement de cet avis...

Alors aucune raison, à part si c’était la nature profonde de Syles, que sa greffe ait un quelconque lien avec tout ça.

- Non, j’pense pas. C’est pas dans… ta nature. Enfin, j’crois pas ! s’empressa-t-elle d’ajouter, pour ne pas déstabiliser le jeune homme. Elle haussa les épaules. Enfin, j’en sais rien, mais je pense pas. Et puis Papa n’interfèrerait jamais avec le « destin » de quelqu’un juste pour me protéger, sans aucune garantie que ça marche. Il dépense pas son énergie pour rien.

Etirant sa nuque, elle se redressa sur sa chaise. Lança un regard à Syles.

-  Tu devais pas faire changer ton emblème ? La couturière chez qui je suis allée est une pro des aiguilles !


* *


Trente minutes plus tard, ils se retrouvaient devant l’échoppe de l’habilleuse, et Kaünis souriait en coin. Elle ne voulait pas trop aller chez les rêveurs… Mais elle irait quand même. Elle avait juste un très mauvais souvenir de la dernière fois qu’elle s’y était pointée.

Alors que Syles allait pousser la porte du magasin, elle lui empoigna le triceps vivement. Planta son regard dans le sien, et sa mine grave montrait qu’elle ne plaisantait pas. En fait, elle voulait lui dire, pour qu'il sache à quoi s’attendre, s’il comptait l’accompagner jusque chez le Rêveur installé à Al-Chen... Et elle ne voulait vraiment pas y aller seule, en fait.  
- En fait, la dernière fois que j’ai vu des Rêveurs, j’ai demandé à ce qu’ils me fassent avorter. Donc, je ne sais pas comment je vais réagir si j’en recroise….

Cela faisait vraiment bizarre de se confier comme ça. Surtout que c’était quelque chose avec quoi elle avait eu beaucoup de mal pendant de longs mois. Elle serra les dents en pensant à Darwen, d’ailleurs, et cela fit saillir sa mâchoire sur les côtés.

Pour l’instant, elle avait un œil sur la porte, dans son esprit. Pour l’instant, tout semblait relativement calme…
Alors, elle ajouta du bout des lèvres :

- Je veux pas y aller seule...

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 14:48

Sourire. Parce que le truc sur la greffe était quand même une blague...

Et parce que, sans le savoir, la jeune femme l'avait rassuré. Au fond elle avait raison, Voïmakas lui avait quand même offert une énigme sur sa greffe... Que les lames voles...

Syles se demanda un instant ce que cela voulait dire, jusqu'à ce que Kaünis lui rappelle qu'il avait un emblème à faire modifier et des gants à acheter.


~~~

Légère surprise. Parce que cette confidence était le genre de truc que personne ne sais. Parce qu'au fond, il avait été perdu dans ses pensés, à se demander s'il avait eu raison plus tôt en pensant aimer la jeune femme... C'est vrai quoi, c'est pas comme s'il était un expert des sentiments, il pouvait bien confondre un truc.

Enfin bref, il resta un instant interdit, jusqu'à ce que la jeune femme n'avoue ne pas vouloir y aller seul.


Bah tient, j'ai qu'à t'accompagner. Problème réglé, tu seras pas seule.

Parce que oui, c'était aussi simple que ça pour le jeune homme. Pas besoin de se casser la tête, il ne se posa même pas la question à savoir si cela changerait ses plans de voyage.

Amour ou pas, Kaünis venait carrément de lui demander un service, ce qui devait être assez rare, et il ne comptait pas la laisser en plan.

D'ailleurs, contrairement à certains, les avortements ne lui faisait ni chaud ni froid. C'était une décision qui avait été la sienne et il était certain qu'elle ne l'avait pas prit à la légère... Et même si c'était le cas, c'était son corps, sa vie, sa liberté. Il n'avait rien à faire la dedans.


Le frontalier poussa la porte du magasin sans plus y penser.

~~~

Emblème:
 

Syles, plutôt content des changements apporter à l'emblème, surtout les ailes, le symbole transformé en faucon et la phrase ajouté, sortit de l'échoppe après avoir payé... Mais avec la certitude d'oublié un truc.

Oh et puis après tout, il pourrait revenir plus tard s'il avait oublié de faire un truc... Il se retourna vers Kaünis avec un léger sourire.


Alors, prochaine étape les rêveurs ou si tu as autre chose à faire en ville?

Parce que lui, il n'était pas vraiment venu faire grand chose et avait tout ce dont il avait besoin, principalement des provisions de voyage acheter en matinée pour se préparer... Parce qu'il avait l'intention de voir du pay un peu, avant son prochain cours...

Et cette fois, pensa-t-il, il ne reverrait pas Kaünis de si tôt. Simplement parce qu'il comptait voyager seul et prendre un peu de temps pour mettre de l'ordre dans ses sentiments...

Et si jamais ''mettre de l'ordre'' voulait dire se perdre à sa rage de nouveau, il voulait être loin, très loin de tout ceux qu'il pourrait blesser.

Il avait fait assez de dégâts comme ça.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 965
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 20:24

Au moins, il avait compris qu’elle voulait qu’il l’accompagne, c’était déjà ça.
La boule qui s’était formée dans sa gorge quand elle avait parlé de l’avortement se dissolut presque immédiatement après la proposition-affirmation de Syles, et elle hocha la tête avec un sourire dans le creux de la joue. Et s’engouffra dans la boutique à sa suite.

La couturière lui adressa un clin d’oeil en la reconnaissant, et Kaünis lui répondit d’un sourire alambiqué. Mais elle s’occupa parfaitement de la commande de Syles, sans mettre des plombes non plus, ce qui franchement était très appréciable, et professionnel.
Elle était très douée, cette nana, et Kaünis tenta de retenir son nom pour pouvoir la recommander, car quand même, elle méritait bien ça.

Quand ils ressortirent de la boutique, Syles avait son emblème collée dans le dos, et cela lui allait vraiment… bien. Clignant des paupières, Kaünis fronça les sourcils à cette pensée, mais s’ébroua bien vite, alors que Syles lui posait une question.

- Alors, prochaine étape les rêveurs ou si tu as autre chose à faire en ville?

Elle poussa un soupir, partagée entre l’envie de se recroqueviller sur elle-même pour ne pas y aller et celle de taquiner Syles sur la seconde partie de sa phrase…
Ce fut son esprit joueur qui gagna la partie.

- Il faudrait peut-être que je prenne une douche ! railla-t-elle d’un ton moqueur, avant de rire doucement. Et de se reprendre, un peu trop sérieuse tout à coup. Bon. Ben je suppose que c’est l’occasion d’aller chez le Rêveur…


* *


- Il n’y a rien de « grave ». Mais vous manquez clairement de nutriments pour que votre corps se répare correctement. Il faut plus manger, et surtout de la viande.

Kaünis hocha doucement la tête, assise sur la table d’auscultation, les mains de chaque côté de ses hanches. Le rêveur jeta un coup d’oeil vers Syles, poussa un soupir, et planta son regard d’un bleu impressionnant dans celui de l’Envoleuse.

- Mais il s’est passé quoi ? Votre température interne est encore un peu trop basse, vos organes fonctionnent au ralenti… On vous a jetée dans un lac gelé ?
Un sourire alambiqué étira les lèvres de Kaünis vers la droite.
- Vous n’avez pas idée, fit-elle d’une voix basse. Elle jeta un coup d’oeil à Syles, et poussa un soupir.
- Vous risquez de vous sentir encore faible pendant quelques semaines, peut-être une lune. Essayez de ne pas trop vous surmener.
Kaünis le fixa sans ciller pendant suffisamment longtemps pour qu’il tente de se tortiller sur place… Avant de pousser un soupir. De toutes façons, elle ne tiendrait jamais en place quelques semaines… Elle tenterait de faire attention, mais elle se connaissait suffisamment pour savoir qu’il y avait peu de chances qu’elle prenne un quelconque repos.


* *


D’un geste large, Kaünis fit passer ses cheveux dans son dos.
- En tout cas, ça explique pourquoi j’ai toujours autant faim, fit-elle en conclusion à une conversation avec Syles…

Avant de s’immobiliser. Devant un mur.

Parce que là, sur le mur, une affiche était collée. Une affiche avec un dessin assez précis d’elle, dans sa vieille chemise, avec son sac à dos. Son visage n’était pas trop détaillé, mais suffisamment pour qu’on puisse peut-être un peu la reconnaître…

Alors Nana disait vrai.
Sa tête était mise à prix. Enfin, pas exactement.

« Recherchée – Vive »
« Récompense de 2 000 pièces d’or »

Elle poussa un soupir, arracha l’affiche avec détermination, et la détailla encore quelques secondes. Coula  un regard vers Syles.

- Tu as l’intention de m’emmener chez l’Empereur ? demanda-t-elle dans une grimace.
Parce que ce n’était pas un bon calcul d’être en tête d’affiche. Elle risquait de se faire sauter dessus à n’importe quel moment… Et là, qu’elle était affaiblie, encore plus.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 20:48

Syles grimaça devant la question semi moqueuse de l'envoleuse.

Pour lui botter les fesses? Pas dans ton état du moment... Et puis il pourrait être un peu généreux, tu vaut plus que ça...

C'était vraiment de la merde... Parce qu'il savait qu'au moins un membre d'une certaine guilde d'assassins était en ville et que, à ce prix là, il n'hésiterait pas à tenter de le trouvée... Et c'était pas un enfant de coeur...

Le frontalier se pinça l'arrête du nez en pensant. Le rêveur l'avait dit, elle était encore faible. Ça tombait vraiment très mal... Presque trop pour être une coïncidence.


Tu compte faire quoi? Parce que bien qu'il ne sois pas généreux outre mesures, ces affiches vont attiré tout un tas d'attention non voulue... Je ne suis pas rêveur, mais je dirais que le repos en ville n'est pas bon pour ta santé, en ce moment...

Parce que franchement, ça risquait d'attirer tout ceux qui voulaient de l'argent, de l'homme ivre au mercenaire frontalier... Bref, vraiment pas bon pour la santé.

En plus ils la voulait vive... Et ça pouvait vouloir dire torture, ça. Il ne doutait pas qu'elle puisse y résister, mais il préférais ne pas avoir à annoncer à Gil que Kaünis était prisonnière l'hors de leur prochaine rencontre...

Entre autre parce que si c'était le cas il n'attendrais pas le cours pour allez voir Voïmakas si nécessaire. Elle lui avait offert sa confiance et il ne comptait pas la trahir en la laissant pourrir au fond d'une prison...

Encore qu'il fallait que quelqu'un réussisse à l'attraper pour ça, et ce ne serais pas le cas.

Parce que même affaiblie, elle était plus que capable de se sortir de ce pétrin...

Et si jamais elle avait besoin d'aide, il était là.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 965
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 21:20

Elle rit de bon coeur quand Syles dit qu’il aurait pu botter les fesses à l’Empereur, mais elle observait toujours l’affiche, malgré elle. Cela lui faisait bizarre, quand même, qu’on en ait après elle.
Certes, elle avait tué Nana. Et toute la clique des gens qui la suivaient pour lui soutirer des informations. Le fait qu’ils la veuillent vive voulait bien dire qu’ils n’avaient toujours aucune information sur les Mentaïs, et cela, en soi, c’était une bonne nouvelle… Pour le reste, cela voulait également dire qu’ils étaient prêts à la torturer, voire pire, pour avoir des réponses…

Elle ne se laisserait pas faire.
Seule certitude.

Parce que ce n’était pas dans la douleur qu’elle cèderait : et puis, qu’ils tentent un peu de l’approcher de trop près ! Quitte à y laisser sa vie, autant ne pas le faire en vain, et en embarquer dix de plus avec elle, hein.
Elle se voyait déjà, au fond d’un cachot, alors qu’un tortionnaire se penchait sur elle pour la torturer.. et le geler sur place. Rien que cette image lui tira un sourire mesquin, mais Syles la tira de ses pensées assassines.

- Tu comptes faire quoi? Parce que bien qu'il ne soit pas généreux outre mesure, ces affiches vont attirer tout un tas d'attention non voulue... Je ne suis pas rêveur, mais je dirais que le repos en ville n'est pas bon pour ta santé, en ce moment...

Fronçant les sourcils, Kaünis croisa les bras sous sa poitrine en plantant son regard dans celui de Syles. Quoi, il voulait décider où elle devait aller ou ne pas aller ? Il était hors de question qu’elle ne fasse pas ce dont elle avait envie, et elle ne put s’empêcher de répondre sèchement.

- Je fais ce que je veux.

Se rendant compte que cela pouvait paraître absolument effronté, elle décroisa ses bras et haussa les épaules avec nonchalance, froissant l’affiche entre ses doigts pour la jeter dans un tas d’ordures, un peu plus loin.

- Quoi, tu me suggères d’arrêter de vivre ?

Ouais, parce que en fait, elle avait très envie de faire justement exactement l’opposé de ce que le rêveur avait dit. Et que Syles lui suggérait à demi-mots. Elle avait bien compris, ça, hein.
Serrant les poings, la jeune femme prit une inspiration, et commença à marcher pour sortir de la ruelle dans laquelle ils se trouvaient d’un pas rapide.
Voyant Syles qui arrivait à sa hauteur, elle expliqua d’une voix froide :
- J’ai tué mon ancienne meilleure amie y’a quelques semaines. Elle travaillait pour l’Empereur, et était à ma recherche depuis déjà plusieurs années. C’est pour des renseignements. J’m’en suis toujours sortie très bien toute seule jusqu’à maintenant, je vois pas pourquoi ça devrait changer.

* Parce que tu es plus faible, banane ! *

Chassant cette petite voix que l’on appelle couramment la conscience de son esprit, Kaünis se glissa dans la foule pour s’y fondre. Elle prenait la direction des écuries, pour trouver Voyage.
Mais, malgré elle, elle jeta un coup d’oeil en arrière pour voir si Syles la suivait toujours…
Ou pas.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 21:38

Le frontalier retint un juron en enfonçant les mains dans les poches. Il aurait dut se taire, tient. Il ne voulait pas l'empêcher de faire ce qu'elle voulait, bon sens, il voulait seulement lui faire réaliser que toute la ville serait bientôt à ses trousses. Il disparu un instant, sachant très bien, par la direction qu'elle avait prise, où l'envoleuse se dirigeait... Et réapparu à ses côtés avec son propre cheval alors qu'elle sortait de l'écurie.

Ça tombe bien, je fait ce que je veux aussi, alors on vas faire ça comme la première fois, je te suis que tu le veuille ou non et si tu réussis à m'éclipser, alors tu te débrouille.

Parce que sur le moment, si elle faisait mine de tenter de l'éclipser, il ne la suivrait pas... D'abord parce qu'elle était libre et ensuite parce que si elle se foutait dans la merde, c'était son problème. Il l'aiderait s'il était là, sinon il avait autre choses à faire que de se faire dire à quel point il était inutile dans les environs.

En plus il savait qu'il oubliait un truc et ne savait pas quoi. Du coup son humeur était plutôt explosive... Alors qu'elle ne lui donne pas d'autre raisons de la laissez là, en plan, parce que sinon il foutait le camp...

Il était tolèrent, surtout niveau linguistique, mais si elle ne voulait pas le voir dans le coin suffisait de lui dire hein, il pouvait aussi bien faire ses emplettes à Al-Poll, tient. C'est pas comme s'il avait prévu de tomber sur elle, prévu d'aller chez un rêveur et prévu de découvrir un prix sur la tête de l'envoleuse.

S'il n'était pas le bienvenu, autant qu'il le sache et qu'il foute le camp vite fait bien fait, il pourrait retourné en ville prendre ce contrat de ''Jardinage'' tient.

S'il était vraiment amoureux, se dit-il, il était vraiment dingue.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 965
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 22:19

Il n’était pas là.
Kaünis sentit une petite boule se former dans son estomac, mais elle ne s’arrêta pas : elle continua droit vers les écuries. Bon, ben il était vexé ? Tant pis pour lui. Il l’avait vexée elle aussi.
Peut-être qu’elle avait eu une réaction exagérée, mais elle avait juste réagi comme elle le faisait toujours. Elle n’allait pas non plus changer pour quoi que ce soit, ou en tout cas si elle évoluait, elle n’avait pas envie d’éteindre ce qu’elle était. Et elle était explosive, et imprévisible. Ça, elle ne pouvait pas le contrôler, ou en tout cas quand elle essayait, ça donnait ce qu’il s’était passé quelques jours plus tôt au domaine : sa Greffe se retournait contre elle-même.
Elle devait donc exprimer les choses, et comme ça la prenait généralement aux tripes, et ben elle était assez violente dans sa manière de tenter de communiquer. C’était comme ça !

Mais malgré tout, ça tourbillonnait dans sa tête, et quand Voyage tenta de la ramener à la réalité d’un petit coup de tête, elle cligna des yeux plusieurs secondes. Elle savait qu’elle n’avait aucun tact, et puis elle aimait bien piquer les gens et les faire réagir. Alors, pourquoi ça la perturbait autant, ce qu’il venait de se passer, et le fait que Syles soit parti sans dire un mot alors qu’elle l’avait clairement attaqué ? Ouais, lui aussi s’était sans doute mal exprimé en fait.
Rah, c’était beaucoup trop compliqué ces histoires.

Voyage sellée, Kaünis l’attrapa par la bride pour la sortir des écuries, et la jument renâcla en s’arrêtant, la faisant encore sortir de ses pensées qui ne cessaient de tourbillonner. Ce n’étaient pas tant des émotions, mais bien des réflexions, et quelques sensations physiques liées à des bouts d’émotions. Mais l’Envoleuse butta contre la fin des rênes, et se tourna vers sa jument…
Croisa le regard de Syles, qui avait aussi un cheval à son côté. Elle plissa les yeux, pas certaine de la manière dont elle avait envie de réagir, mais il prit la parole avant elle.

- Ça tombe bien, je fais ce que je veux aussi, alors on va faire ça comme la première fois, je te suis que tu le veuilles ou non et si tu réussis à m'éclipser, alors tu te débrouilles.

Kaünis poussa un long soupir… Et contre toute attente, un sourire moqueur étira ses lèvres.

- Donc c’est bien ce que je disais, tu me suis quoi !

Elle se hissa souplement sur le dos de Voyage, et la jument prit directement la direction de la sortie de la ville.


* *


Ils marchaient au pas depuis quelques heures, échangeant quelques mots de temps en temps, quand une nouvelle vague de froid s’immisça en Kaünis. Récupérant sa cape dans la sacoche de selle de Voyage, elle s’en recouvrit, mais continuait de grelotter.

Elle avait envie que Syles la prenne dans ses bras.
Parce que le seul moment où elle n’avait pas eu froid – où même, elle avait eu chaud ! - avait été lors de leur joute verbale dans l’auberge.. Jeu de contrôle, et de celui qui serait le plus suggestif, excitant, érotique à demi-mots…
Elle jeta un coup d’oeil à la dérobée au jeune homme en poussant un petit soupir.

Ça ferait bizarre, quand même, si elle réclamait qu’il la prenne dans ses bras pour la réchauffer…
… Non ?

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 22:46

Syles était d'une humeur très proche de celle d'un chien à qui on as prit son os... Ce qui ne l’empêcha pas de remarquer que Kaünis s’enrobait dans sa cape, surement encore prise d'un coup de frois. Le jeune homme grogna des mots à moitié mâchés avant de s'approcher d'elle et de la prendre dans ses bras tant bien que mal depuis son cheval.

J'me suis bien planté, moi. Princesse, ah, tu parle, princesse Ts'liche, ouais.

Sa blague à demi grogné lui rétablit quand même un peu le moral puisqu'au fond, tout n'allait pas si mal... Il espérait quand même éviter une rencontre avec des bandits parce qu'il savait très bien qu'il ne pourrait pas empêcher l'envoleuse de se jeté dans le tas... Et qu'elle l'admette ou non, le simple fait qu'elle ne lui ais pas dit ''Lâche moi.'' mais ais plutôt essayer, peut-être sans le remarquer, de se blottir contre lui pour profiter de sa chaleur était une preuve bien plus évidente que quoi que ce soit d'autre qu'elle n'était pas au mieux de sa forme... Un cri d'oiseau lui tira un juron par la même occasion.

Cents mètres tout droit, une embuscade, légèrement armé, mais qui semble dangereuse quand même...

L'apprenti ne remarquait même plus qu'il était loufoque qu'il comprenne autant d'informations par une simple série de cris qui paraissaient faire parti du paysage à qui que ce soit d'autre. Meria était son plus vieux compagnon toujours en vie et cela paraissait dans leur complicité.

Il se demanda rapidement comment évité la confrontation... Tout en se demandant si Kaünis, elle, comptait l'évité...

Et se disant que, si nécessaire, il l'aiderait à foncé dans le tas... Parce qu'au fond, ni l'un ni l'autre d'entre eux n'étaient du genre à s'enfuir devant l'adversité...

Et parce qu'elle était libre de faire ce qu'elle souhaitait, alors que lui était libre aussi...

Libre de l'aider s'il le souhaitait...

Même si c'était vraiment une Ts'liche.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 965
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 23:17

Elle n’eut pas besoin de le demander.
Quand elle vit Syles faire approcher son cheval, elle se demanda une seconde ce qu’il voulait, avant qu’il n’essaye tant bien que mal de la blottir contre lui, et elle se laissa aller dans un petit soupir. De la chaleur humaine, cela faisait du bien. Elle avait même envie de fermer les yeux pour se musser contre le torse du jeune homme…

- Princesse, ah, tu parle, princesse Ts'liche, ouais.

Elle ne put s’empêcher de ricaner contre la poitrine de Syles. Oh ouais, ça elle aimait bien. Elle n’était pas une princesse, clairement, mais une princesse Ts’liche, ça faisait peur, par contre. Très représentatif, hein ? En tout cas, ça lui plaisait.
Le cri de l’oiseau dans le ciel, elle l’entendit, mais quand Syles lui expliqua ce que cela voulait plus ou moins dire, elle fronça les sourcils. Oh, il devait sans doute se repérer sur les distances grâce à la position du piaf, et après… des modulations du cri ? En tout cas, elle, elle avait juste entendu le cri d’un rapace, et aurait été bien en peine de devoir le comparer à un autre.

Se redressant sur sa selle, elle se dégagea doucement de l’étreinte du jeune homme, et chercha un indice sur la troupe dont il venait de parler.
Elle avait bien envie de taper sur quelque chose. Est-ce qu’ils les attendaient eux ? Ou cela n’avait rien à voir ? Tenteraient-ils de les attaquer, la reconnaîtraient-ils ?
Rien de moins sûr, hein.

Elle poussa un petit soupir.
Mais un sourire mauvais étira ses traits.

- Oh, j’ai pas encore testé mes jouets, dit-elle en désignant ses lames blanches qui pendaient de chaque côté des flancs de Voyage… Qu’elle mit au petit trot d’un mouvement de bassin.
La jument n’hésita pas, et se dirigea directement vers l’embuscade.

Un premier brigand sortit de sa planque, ce qui fit ralentir imperceptiblement sa monture. Kaünis, elle, ne prit même pas la peine de demander à Voyage de s’arrêter.

- Hé ma mignonnette, on a vu ta jolie bouille sur une aff…

Il fut coupé en plein milieu de phrase par les deux talons de Kaünis qui impactèrent violemment son sternum, qu’elle sentit exploser sous sa poussée formidable, car elle avait pris l’énergie du déplacement de sa jument en compte pour frapper encore plus fort avec de l’élan.

L’homme s’écroula sur le sol déjà mort.
Le groupe de ses acolytes perça les buissons à ce moment précis… Quatre, cinq hommes.
Un sourire meurtrier sur les lèvres, Kaünis observa sa jument filer hors du champ de bataille et s’arrêter plus loin, avant de se tourner vers ses assaillants.

Ils s’étaient arrêtés pour l’encercler, et l’Envoleuse remarqua que Syles était en retrait… Peu importait. Taper sur quelque chose lui ferait du bien.
Elle dégaina sa lame droite de la main gauche, plongea sous un sabre qui fendit l’air, sentit un courant d’air trop près de sa joue, qui y laissa une légère entaille brûlante, se contorsionna brusquement pour planter sa lame dans le rein de son assaillant, feinta sur le côté pour éviter un autre coup de taille, sa lame décapita proprement le second, tandis qu’elle dégainait la seconde…
Elle virevolta entre deux nouveaux assaillants, enclencha ses lames pour en faire une seule beaucoup plus longue, et frappa un coup en bataille qui transperça la cage thoracique du premier ennemi. Passa sous la garde du second, lui coupa le bras droit avec efficacité, et le sang gicla comme un geyser qui fit s’évanouir le combattant.
Relâchement infime.
Le dernier brigand s’était glissé dans son dos et lui bloqua les deux bras efficacement, se collant à elle littéralement, lui tirant un long frisson de dégoût.
Elle allait relâcher sa greffe quand elle hésita : est-ce qu’elle serait capable de la controler ?
L’homme en profita pour glisser ses doigts sous son corset, et elle serra les dents.

Une seconde…

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Jeu 25 Fév 2016, 23:56

...Avant qu'un couteau ne se plante dans la tête de l'homme.

Certes, Syles avait suivi Kaünis tranquillement, la sachant capable de se défendre... Mais quand elle perdue l'avantage, pendant une seconde, il s'était mit en mouvement. Le couteau avait atteint l'homme avec une précision chirurgicale, le faisant tombé à la renverse et enlevé ses sales pattes du corset de l'envoleuse.


Ce seras surement pas les derniers. Ça m'étonne qu'il n'y ais pas eu d'archers, tiens... Pourtant il y avait...

Le jeune homme remarqua son erreur juste à temps, sauta de son cheval directement sur la jeune femme un instant avant qu'une flèche ne l’atteigne à l'épaule, jeta un couteau dans les arbres de la main gauche en se relevant, puis jura entre ses dents. L'embuscade avait été la diversion, les vrais chasseurs de tête étaient des archers, camouflé parmi les arbres... Et lui il s'était prit la flèche destiné à Kaünis en plein dans l'épaule droite. Quel idiot il faisait, à ne pas y avoir penser plus tôt... Il évita de justesse une seconde flèche en arrachant la première, se mordant la lèvre inférieure presque au sang pour s'empêcher de crier.

Son bras droit était mal en point et il s'agissait de professionnels... Pas un son ne s'échappait des arbres en bordure de route, pas une ombre ne bougeait. Il entendit à peine la vibration de la corde, visa approximativement et fit mouche... Aperçu le dernier trop tard. Il venait de lâcher une flèche sur la jeune femme alors qu'elle se relevait. Le premier l'avait éloigné juste assez pour qu'il ne puisse pas la rejoindre à temps pour qu'ils vivent tout deux... Il s'élança néanmoins, frappé par une poussé d'adrénaline, bondit, roula par terre... Se releva avec une flèche en main.

Comment diable avait-il attraper une flèche par la pointe alors qu'elle volait? Il ne savait pas et n'eu pas le temps d'y penser que l'envoleuse avait tué le dernier et se dirigeait vers lui d'un air plutôt sombre...

Et voilà, il avait failli se sacrifier pour elle, du coup il se prendrait une baffe. Syles remonta en scelle en maudissant tout ce à quoi il pouvait penser, laissant seulement un mot passer ses lèvres dans un murmure à peine audible.


Ts'liche...

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 965
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Ven 26 Fév 2016, 00:44

- Ce sera sûrement pas les derniers. Ça m'étonne qu'il n'y ait pas eu d'archers, tiens... Pourtant il y avait...

A peine Syles eut-il prononcé ces quelques mots qu’il se précipita sur elle, et elle vit clairement la flèche passer la barrière de sa peau. Arf, il se s’était prise en pleine tronche !
Il aurait dut la laisser prendre, de toutes façons ces mecs ne voulaient pas la tuer, car elle ne représenterait plus suffisamment de pièces d’or.
Elle se releva vivement, et entendit le sifflement caractéristique d’une flèche, roula avec dextérité, bondit à la fin de sa roulade pour ne pas atterrir où une autre flèche aurait pu viser…

Vit clairement Syles avec la flèche dans la main, à l’envers… sans aucune trace de sang.
Fronçant les sourcils, elle suivit le tracé de la flèche avec une étoile de jet, et elle entendit clairement un juron et le bruit d’une chute, se précipita en courant à l’endroit pour découvrir l’homme sur le sol, son étoile de jet entre les deux yeux, planté de plus de moitié… Elle vit clairement son regard devenir vitreux, et récupéra son étoile en forçant un peu – et en plaquant son pied sur le visage de l’archer pour réussir à la dégager un peu brusquement.

Revenant au centre du champ de bataille désormais parfaitement calme, Kaünis poussa un petit soupir.

- Bon, ben ça a commencé… murmura-telle doucement pour elle-même. Elle siffla Voyage qui la rejoignit au petit trot, et grimpa dessus en entendant Syles grogner à voix basse un « Ts’Liche » bien sentit, qui la fit éclater de rire.
- Tu sais que j’aime bien ce surnom ! Ça fait dangereux ! fit-elle dans une grimace découvrant ses dents, et elle tira sa langue dans une mimique carnassière très réussie.

Oui, bon, ben en fait il s’était pris une flèche pour elle, elle n’allait pas non plus l’engueuler, si ?


* *

Dix minutes plus tard, elle fit sortir Voyage du sentier, pour s’enfoncer dans les frondaisons d’un petit bosquet, et l’arrêta entre deux buissons pour la laisser brouter, se glissant souplement le long de la selle pour mettre pied à terre.

Se dirigeant vers Syles, elle lui tapota sur le genoux alors qu’il était encore à cheval, et lui lançait un regard interrogateur.

- Descends, que je te nettoie ton épaule. Sinon c’est toi qui va devoir aller chez les Rêveurs. Quand il descendit de cheval, elle l’assit un peu brusquement par terre en appuyant sur ses clavicules, et se mit à genou à sa droite. Allez, enlève-moi ces couches, ça serait dommage de bousiller ton nouveau manteau.


__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 757
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Ven 26 Fév 2016, 01:17

Le frontalier enleva son manteau et le demi tee-shirt qu'il portait dessous sans broncher, bien que ça faisait un mal de chien. Il ne put retenir une autre réplique blagueuse alors que la jeune femme inspectait la blessure.

Tiens, tout à coup j'aimerais bien avoir une greffe de feu, au moins je pourrai cautériser ça vite fait.

Il grimaça alors qu'elle s'occupait de sa blessure... Au fond il était bien content d'être avec elle, après tout, qui d'autre aurait fait un travail aussi minutieux?

Merci...

Le jeune homme fit un ou deux moulinets du bras, le bandage tenait en place... Mais il irait probablement voir un rêveur plus tard si ce n'était pas guéri quand il allait laissé la jeune femme à ses aventures, question de guérir ça au plus vite et de s'assuré que le muscle n'était pas touché. Il tenta de se relever mais s'écroula de nouveau par terre en lâchant un ''Et merde.''. Il avait perdu pas mal de sang et, s'il y'en avait très peu sur lui, il avait une traîné rouge le long du bras quelques secondes plus tôt.

Si j'avais sus que je serais un tel boulet...

Il serait venu quand même, parce que cette phrase proposais à la jeune femme de le laisser là. Il était carrément inutile, sur le coup. S'il avait compris sur le champ que la flèche l'avait si bien atteint, il aurait pansé la blessure sur le champ.

Y'en as probablement d'autres qui vont nous tombez dessus éventuellement... Et je ne pense pas être capable de me lever tout de suite, tu devrais partir, prendre les devants... Il n'en ont rien à faire, de moi, donc ils on aucune raisons de me dérangé.

Mais ils avaient une raison de le tuer. Il savait ce détail, mais le gardait bien pour lui, si elle ne le devinait pas elle même, alors il s'arrangerait pour se cacher comme il pouvait en espérant qu'ils ne le trouve pas, tiens... S'il pouvait attendre une heure ou deux, il pourrait reprendre le chemin et s'en aller...

S'il était encore en vie.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Maître Envoleur
avatar

Nombre de messages : 965
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] Normal is not the norm [ Syles ]   Ven 26 Fév 2016, 01:32

Kaünis s’était immobilisée alors que Syles se plaignait littéralement d’être un boulet.
Elle le fixa longuement, à genoux juste à côte de lui, alors qu’il disait que d’autres tenteraient de leur tomber dessus. Elle ne le pensait pas forcément, d’ailleurs, parce que bon l’affiche ne proposait pas beaucoup en terme de récompense, et les plus gros chasseurs ne se levaient que pour des sommes bien plus astronomiques. Et puis, elle était reconnaissable, certes, mais pas tant que ça.

Et puis, ils étaient cachés dans les buissons quoi !

- Il n'en ont rien à faire, de moi, donc ils ont aucune raison de me déranger.

La claque vola, malgré elle, et elle fronça les sourcils en ôtant ses doigts de la joue du jeune homme, aussi surpris qu’elle. Immédiatement après, elle se pencha et happa délicatement ses lèvres des siennes… Ola, elle avait du mal à se suivre elle-même en fait !
Un filet de salive reliait encore leurs bouches, quand elle s’éloigna à peine du visage du jeune homme, et elle passa sa main dans ses cheveux à lui.

- La claque, c’est à cause du boulet. T’as pris une flèche à ma place. Le reste c’est… en fait, elle ne savait pas trop. Elle haussa les épaules. Toujours aussi proche de ses lèvres… Elle y louchait presque, fascinée par les légers mouvements de ces dernières, et le souffle embrouillé de Syles. Euh… parce que.
Elle eut un petit sourire goguenard, et le réembrassa. Pour de vrai.
Avec la langue.

Elle se détacha seulement parce qu’elle n’arrivait plus à respirer, à bout de souffle, et eut un petit rire malicieux.
– On n’a qu’à s’allonger pour se cacher. Ça peut marcher, si on fait pas trop de bruit… pouffa-t-elle doucement en levant les yeux vers les chevaux.

Voyage, comme à son habitude, s’était éloignée d’une vingtaine de mètres, et on ne la voyait plus, on l’entendait à peine brouter. Kaünis eut un petit sourire satisfait, et s’allongea sur le dos, les mains derrière la tête.
- En plus il fallait que je me repose… ajouta-t-elle dans un sourire mi-figue, mi-raisin.

Elle ferma les yeux.
Un sourire provocateur sur les lèvres.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[-18] Normal is not the norm [ Syles ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'île noyée... une enquête de Jack Norm...
» HYE-NA.park _ sometimes i pretend to be normal but it gets boring so i go back to be me
» "Pastèque" et Josh : le mot "normal" n'existe pas
» [Recherche] Safari de type normal.
» Je cherche un pokemon tank de type normal!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Al-Chen-
Sauter vers: