AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 Groupe Herku - Cours n°4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwan Narcos
Admin
avatar

Nombre de messages : 3474
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 36 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Groupe Herku - Cours n°4   Mar 12 Mai 2015, 01:21

Souffle doux d'un vent pourtant glacial. Carresse rassurante, calme et paisible. Sereine.
Clapotis d'une eau crystaline et pourtant gelée, miroir reflétant la beauté d'une nuit sans nuage. Encore plus hivernale que l'hiver-même. Envie pressante de se tenir autour d'un feu, flambée merveilleuse et brûlante, réchauffant les corps et les cœurs, resserrant les liens perdus – ou non.


– Papaaaaaaaa !

Erwan ouvrit brusquement les yeux, tiré abruptement de sa méditation par la voix tonitruante et aigüe de sa fille qui courait vers lui, bras ouverts.
Un petit soupir franchit les lèvres du Marchombre, alors qu'il redressait le menton sans pour autant déplié son corps, attendant de voir si Ylléna avait réellement besoin de lui ou bien si elle souhaitait simplement le trouver pour être en sa présence.

La fillette portait une lourde cape en poils de loup sur le dos, un pantalon en cuir souple en dessous, complété par un polo-chemisé d'un vert forêt profond. Elle s'arrêta de courir à moins d'un mètre de lui et lui fondit dessus telle un boulet de canon. Il eut à peine le temps d'ouvrir les bras pour qu'elle se blottisse contre son corps, et il sentit une grande tension dans les épaules de sa fille.
Fronçant les sourcils, Erwan déplia ses jambes et manoeuvra Ylléna pour que la position soit plus confortable pour elle comme pour lui, avant de lui caresser doucement les cheveux.


- Que se passe-t-il ma chérie?

Il sentit la fillette de sept ans hoqueter et tenter de ravaler ses sanglots.. Juste avant de se laisser aller. Se contentant de la serrer contre lui et de la bercer doucement pour la rassurer comme il pouvait alors qu'il ne savait pas ce qu'il se passait, Erwan prit une grande inspiration. Peu à peu, les larmes sur les joues d'Ylléna se tarirent et elle renifla vivement, avant de lever les yeux vers son père.


- C'est Lyke ! Il est parti aujourd'hui... Je... En fait, il me l'a dit il y a un moment qu'il voulait voyager par lui-même et tout, et bon, il le dit depuis longtemps quoi, je ne m'en fichais un peu. Et puis hier il m'a demandé si je voulais l'accompagner, et j'ai dis non, parce que ben je veux pas moi ! Je suis bien ici, et puis je me sens pas prête. Sauf qu'on s'est engueulés et qu'il est parti sans me dire aurevoir... Et si jamais il lui arrivait quelque chose ? Et si le dernier souvenir qu'il avait de moi c'était quand on s'est engueulés?

- Tu ne crois pas qu'il se dit la même chose ?

- Je... Je sais pas. Peut-être.

- Vous êtes des amis très proche, lui et toi. C'est normal qu'il veuille prendre un peu de distance. C'est comme cela, la plupart du temps, qu'on se rend compte à quel point on aime les gens.

– Mais... et s'il lui arrive quelque chose?

- Lyke est un jeune homme débrouillard, Ylléna. Tu ne devrais pas douter de lui comme ça.

- Il est aussi bourré de connerie que moi Papa !

- Et aussi intelligent.

- Mmm..

- Je dois rejoindre Crystal maintenant. Nous allons partir un mois ou deux. Tu veux venir avec nous?

- Je sais pas...



*


Finalement, Ylléna avait décidé de venir avec eux, mais que sur une partie du trajet : Erwan comptait s'arrêter et laisser les chevaux à Fériane dans tous les cas, et la fillette serait hors de danger dans la confrérie.

Ils se rendirent donc aux écuries, et préparèrent tous leurs deux leur jument : Ylléna avait hérité de Nyyu, la jument de sa mère, et cette dernière l'appréciait énormément. Les deux juments l'aimaient beaucoup, à dire vrai, la fillette étant douce et prévenante avec les animaux malgré le serpent qui sommeillait en elle. Ou peut-être grâce à lui.

Lorsque Crystal arriva aux écuries, Erwan l'acceuillit avec un immense sourire. Mais il fut prit de vitesse par Ylléna.

- Salut Crystal ! Ça va ? Je viens un peu avec vous ! Mais pas tout du long, Papa veut pas que... Elle s'interrompit brusquement avant que la peau de ses joues ne virent au rouge soutenu. Je... Euh, bref, je vous accompagne un peu mais je serai sage!

Erwan secoua la tête doucement, avant de poser son regard cobalt sur la jeune fille. Elle irradiait de bonheur et de joie, ce qui lui tira un large sourire.


- Alors ce voyage?

Il se souvenait de la fois où il avait retrouvé Inwëlle après son voyage au Rentaï, et la manière dont il avait perçu qu'il ne devait pas lui parler de son voyage avant qu'elle ne veuille elle-même le faire. Mais il n'avait pas la même relation du tout avec Crystal, et leurs conversations lui avaient manqué.

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal Fil'Essien
Groupe Herku
avatar

Nombre de messages : 162
Citation : Il ya deux façons de voir la vie, l'une comme si rien n'était un miracle, l'autre comme si tout était miraculeux - Albert Einstein -
Date d'inscription : 10/03/2012

Feuille de personnage
Age: 29
Greffe: Toucher paralysant, qui brûle à chaque utilisation.
Signe particulier: Sa sœur Leïla, morte, vit encore dans sa tête

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Dim 31 Mai 2015, 17:31

*Leïla ?*
*Oui ?*
*Tu me manques.*
*Toi aussi ma Crystal. Mais je suis là tu sais. Je suis toujours là...*
*Oui, je sais...*
*...*
*Mais je sais qu’un jour je devrais te laisser partir. Je l’ai compris maintenant, j’arrive à l’accepter... mais je ne suis pas sûre d’être prête à te dire adieu pour toujours...*
*Pas encore. Fais-toi confiance, laisse-toi le temps. Je ne partirais pas tant que tu ne seras pas prête. Je te le promets.*
*Merci Leïla.*

~ * ~

*Crystal ?*
*Mmh... quoi ?*
*Moi non plus je ne suis pas prête...*
*Hein ? Pas prête à quoi ?*
*À partir...*
*Ah...*
*J’ai peur...*
*...*
*Tu sais quoi ?*
*Quoi ?*
*On en reparlera le jour où on sera prête toutes les deux. Et puis, je veux te voir devenir marchombre avant !*
*D’accord. En parlant de ça... Tu veux bien me laisser dormir maintenant ? Mon cours commence demain !*

~ * ~

Quand tu arrives devant les écuries le lendemain, ton Maître et sa fille sont tous les deux en train de préparer leur cheval. Étant donné le lieu du rendez-vous, tu t’en doutais, un nouveau voyage vous tend les bras ! Erwan t’accueille avec un grand sourire, auquel tu as à peine le temps de répondre qu’une Ylléna en pleine forme te saute dessus.

- Salut Crystal ! Ça va ? Je viens un peu avec vous ! Mais pas tout du long, Papa veut pas que... Je... Euh, bref, je vous accompagne un peu mais je serai sage !

L’enthousiaste de la fillette t’arrache un sourire.

- Salut Ylléna ! C’est moi ou tu as grandi ? Je te préviens, tu n’as pas le droit de devenir plus grande que moi hein ?

Tu adresses un clin d’œil complice à la jeune demoiselle avant de te tourner vers ton Maître, dont le visage était illuminé d’un immense sourire.

- Alors ce voyage ?

Ton sourire, en écho au sien, s’agrandit. Tu te rends soudain compte à quel point il t’avait manqué durant tout ce temps ! Vos voyages, vos conversations au coin du feu, son sourire, son regard et tout ce qu’il t’apporte au cours de ta formation, tout cela t’avais beaucoup manqué et tu étais d’autant plus heureuse de le retrouver.
Tu rosis légèrement en te souvenant de ton aventure jusqu’au Désert des Murmures, de ta rencontre avec le Rentaï et de ta Greffe. Tu as tellement de choses à lui raconter que tu ne sais pas par où commencer. Alors, sans vraiment réfléchir, tu t’avances vers lui et pose doucement ta main sur son avant-bras nu. Tu déclenches ta Greffe. Immédiatement, tu ressens la brûlure qu’elle t’inflige quand tu l’utilises. Un feu qui monte, t’arrache une grimace de douleur, pour s’évanouir ensuite. Pendant ce temps, Erwan était devant toi, paralysé, incapable du moindre mouvement. Une poignée de seconde plus tard, un sourire timide sur le bout des lèvres, les joues roses, tu lui adresses un regard qui vaut tous les mots de la terre. Le Rentaï t’a acceptée et il t’a offert la Greffe. Ne lui laissant pas le temps de répondre, tu vas chercher Pirouette, la petite jument que tu as acheté à Al-Chen juste avant ton Ahn-Ju et avec laquelle tu es allée au Rentaï. Cela ne fait pas très longtemps que vous vous connaissez toutes les deux, mais vous êtes déjà très attachée l’une à l’autre. Il faut dire que le voyage dont tu reviens n’est pas des moindres...

Tu reviens vers ton Maître et lui adresses un grand sourire.

- Voici Pirouette. Je travaillais à Al-Chen entre les cours et j’ai pu me l’acheter avant mon Ahn-Ju.

Tout en la préparant, tu continues à raconter à ton Maître ton voyage au Rentaï...

- J’ai tellement de choses à raconter ! Le Rentaï... C’était... intense. Oui, c’est ça. Je ne sais pas ce qu’est au final cette montagne, mais ce qui est sûr, c’est que c’est beaucoup plus qu’un tas de cailloux posé au milieu du désert ! Je me sentais tellement petite, tellement vulnérable quand j’étais à ses pieds... Et puis il y a ce murmure envoûtant qui ne nous laisse d’autre choix que de le suivre. Ce que j’ai fait, mais...

Tu t’interromps soudain, arrêtée par le souvenir de la détresse que tu avais ressentie à cet instant là... Jusque là, les mots ont coulé hors de toi, guidés par ton impatience de tout raconter. Mais ce passage est plus difficile... Il finit quand même par sortir.

- Je... vous vous rappelez quand je vous ai parlé de Leïla ? Ma sœur qui est morte mais qui... vit encore dans ma tête ? Plus j’escaladais le Rentaï, plus je la sentais disparaître... J’avais peur, je croyais la perdre à tout jamais et je ne voulais pas... Je me suis arrêtée, je voulais redescendre, rentrer et oublier cette montagne... J’ai longuement discuter avec ma sœur. Je me suis rendue compte que je m’accrochais à cette voix dans ma tête parce que je n’avais toujours pas accepté sa mort. Elle aussi avait peur, elle ne voulait pas disparaître non plus, mais on a compris toutes les deux qu’il y a un moment où il faut se lâcher, laisser les morts dans le monde des morts et les vivants dans celui des vivants. Toutes les deux, on a accepté cette réalité et j’ai repris mon ascension... Elle a totalement disparu de mon esprit. Je ne sentais plus rien d’elle... Ça m’a fait comme un grand vide d’être soudain si seule dans ma tête... J’ai continué, j’ai fait confiance au Rentaï.

Tu t’arrêtes à nouveau, pour reprendre ton souffle et un léger sourire réapparait sur tes lèvres.

- Quand je me suis réveillée, j’avais mal partout ! Et là, j’ai senti Leïla. Elle était là ! Je me suis sentie si soulagée de la retrouver ! J’ai compris un peu plus tard que le Rentaï voulait me tester et qu’il m’a aidé à accepter le fait que ma sœur soit morte et qu’elle ne reviendra jamais. Et je pense aussi qu’il voulait que je sois vraiment seule avec lui.

Tu souris à ton Maître. Le Rentaï t’en avais vraiment fait voir de toutes les couleurs, mais au final, tu en es ressortie grandi.

- Ni elle ni moi ne sommes encore prêtes à se quitter définitivement... Mais je sais que cela arrivera un jour ou l’autre, ça je l’ai compris et je l’ai accepté. Ce jour-là, je serais prête.

Une lueur nouvelles éclaire le bleu de ton regard. Une lueur peut-être plus mature, plus déterminée... ou plus libre.

__________________________________________



~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Narcos
Admin
avatar

Nombre de messages : 3474
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 36 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Jeu 23 Juil 2015, 21:19

[center]- Belle jument !

[ Écoute attentivement ]

- Ta soeur ne disparaîtra jamais, Éole. Elle vivra toujours... Dans ton coeur.

[ Effleure le bas de l'épaule de la jeune fille ]

- Comme chaque personne que tu rencontres et que tu laisses entrer dans ta vie. Ils vivent en nous, autour de nous. Dans le chant du vent et les trilles de l'eau... Nous sommes une chaîne d'amour reçu et donné. On n'oublie pas, on vit avec...

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal Fil'Essien
Groupe Herku
avatar

Nombre de messages : 162
Citation : Il ya deux façons de voir la vie, l'une comme si rien n'était un miracle, l'autre comme si tout était miraculeux - Albert Einstein -
Date d'inscription : 10/03/2012

Feuille de personnage
Age: 29
Greffe: Toucher paralysant, qui brûle à chaque utilisation.
Signe particulier: Sa sœur Leïla, morte, vit encore dans sa tête

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Ven 24 Juil 2015, 10:43

[sourit, puis hésite]

- Maître ? Il y a une chose dont je voudrais vous parler... Ça n'a rien à voir avec le Rentaï mais... quand j'étais à Al-Chen, je me suis retrouvée embarquée dans un truc... Enfin bref, il y a une chose qui s'est imposée à moi : tuer ou être tuée... Est-ce que la vie fonctionne toujours ainsi ? N'y a-t-il jamais un autre échappatoire que la mort ?








[edit : je viens de remarquer un truc... ce n'est pas Éole Razz ]

__________________________________________



~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Narcos
Admin
avatar

Nombre de messages : 3474
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 36 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Ven 24 Juil 2015, 12:28

- Dis-moi jeune fille, préfère-tu vivre ou survivre ?

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal Fil'Essien
Groupe Herku
avatar

Nombre de messages : 162
Citation : Il ya deux façons de voir la vie, l'une comme si rien n'était un miracle, l'autre comme si tout était miraculeux - Albert Einstein -
Date d'inscription : 10/03/2012

Feuille de personnage
Age: 29
Greffe: Toucher paralysant, qui brûle à chaque utilisation.
Signe particulier: Sa sœur Leïla, morte, vit encore dans sa tête

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Ven 24 Juil 2015, 12:40

- Euh... Vivre !

[regard interrogateur]

__________________________________________



~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Narcos
Admin
avatar

Nombre de messages : 3474
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 36 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Ven 24 Juil 2015, 13:01

- Et qui décide du sens de ta vie ?

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal Fil'Essien
Groupe Herku
avatar

Nombre de messages : 162
Citation : Il ya deux façons de voir la vie, l'une comme si rien n'était un miracle, l'autre comme si tout était miraculeux - Albert Einstein -
Date d'inscription : 10/03/2012

Feuille de personnage
Age: 29
Greffe: Toucher paralysant, qui brûle à chaque utilisation.
Signe particulier: Sa sœur Leïla, morte, vit encore dans sa tête

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Ven 24 Juil 2015, 13:49

- Je dirais moi...

__________________________________________



~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Narcos
Admin
avatar

Nombre de messages : 3474
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 36 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Ven 24 Juil 2015, 13:57

[ sourit ]

- Tu m'as parlé d'échappatoire... Peut-on vivre en fuyant des décisions, des gens ou des peurs ? Pense-tu que c'est vivre ou survivre, que de fuir sans cesse ?  


__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal Fil'Essien
Groupe Herku
avatar

Nombre de messages : 162
Citation : Il ya deux façons de voir la vie, l'une comme si rien n'était un miracle, l'autre comme si tout était miraculeux - Albert Einstein -
Date d'inscription : 10/03/2012

Feuille de personnage
Age: 29
Greffe: Toucher paralysant, qui brûle à chaque utilisation.
Signe particulier: Sa sœur Leïla, morte, vit encore dans sa tête

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Ven 24 Juil 2015, 15:42

[regard surpris puis réfléchit]

- Mais... peut-on vivre alors qu'on a tué quelqu'un ? Alors qu'on lui a supprimé son droit de vivre à lui ?

__________________________________________



~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Narcos
Admin
avatar

Nombre de messages : 3474
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 36 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Ven 24 Juil 2015, 16:06

- Est-ce que tu penses que la vie d'un autre vaut plus que la tienne ? Chacun défend sa vie, et à juste titre.

[ fait une pause ]

On peut vivre en ayant tué, comme on peut vivre en ayant fait souffrir, en souffrant soi-même. En voyant ses proches mourir...
Ce n'est pas d'ôter la vie qui est illégitime. C'est de la prendre sans rien donner en retour. C'est de la prendre sans la respecter, sans nécessité.


[ sourire triste ]

Le labyrinthe des émotions n'est jamais facile à arpenter. Tu devrais essayer de prendre un peu de hauteur. Ta question est mal posée.

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal Fil'Essien
Groupe Herku
avatar

Nombre de messages : 162
Citation : Il ya deux façons de voir la vie, l'une comme si rien n'était un miracle, l'autre comme si tout était miraculeux - Albert Einstein -
Date d'inscription : 10/03/2012

Feuille de personnage
Age: 29
Greffe: Toucher paralysant, qui brûle à chaque utilisation.
Signe particulier: Sa sœur Leïla, morte, vit encore dans sa tête

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Ven 24 Juil 2015, 17:42

[hoche la tête et réfléchit]

- Je... [hésite] Ôter la vie, pour protéger la sienne, est donc inévitable ?

[silence puis, rire teinté d'ironie]

- Enfin... si... il suffit de ne pas s'empêtrer dans les ennuis !

[sourire]

__________________________________________



~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Narcos
Admin
avatar

Nombre de messages : 3474
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 36 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Lun 27 Juil 2015, 18:14

- Ôter la vie, pour protéger la sienne, est donc inévitable ?

Erwan ne put s'empêcher de lâcher un petit soupir, et de hausser les épaules. Telle était la question, et puis Crystal avait besoin d'en découvrir la réponse par elle-même. Ce n'était pas une réponse que l'on pouvait accepter de vive-voix, il fallait, malheureusement, le vivre pour comprendre. Peut-être même le vivre plusieurs fois…


- Enfin... si... il suffit de ne pas s'empêtrer dans les ennuis !

En réponse au rire ironique de la jeune fille, le Marchombre sourit, mais sans les yeux, avant de hocher doucement la tête.


- Il y a toujours des choix à faire. Cerner les gens qui sont, pour nous, des ennuis et savoir s'ils continueront sans relâche à nous traquer ou si c'est juste occasionel. C'est le genre de chose qui motive les choix de savoir comment se sortir d'une situation, quelle qu'elle soit.


*


Ils avançaient vers l'Est depuis plusieurs heures au pas. Pendant qu'ils discutaient, Ylléana s'était occupée de Joya et Nyuu, et ils étaient rapidement montés en selle. La fillette, toute heureuse de monter seule sur Nyuu, se tenait parfaitement droite dans sa selle et n'hésitait pas à faire faire quelques pirouettes à sa monture, qui s'amusait aussi beaucoup.

Quand ils eurent franchi les derniers arbres délimitant la forêt qui entourait l'Académie depuis trois heures, longeant la rive du Lac Chen, le Marchombre arrêta sa monture et en descendit rapidement, faisant signe à Crystal de descendre également.
Il s'affaira quelques minutes pour disposer plusieurs cibles, d'abord sur des supports simples et statiques, avant d'en suspendre une à une branche d'un arbre solitaire et préparer plusieurs pommes de pin en petit tas à quelques mètres de là.

- Sors ton poignard, jeune fille. Tu vas le tirer dans les cibles, d'abord en marchant, puis en courant. Le mouvement est maître, tout est mouvement. Continu et fluide.

Il alla se placer près du tas de pommes de pin et laissa l'apprentie expérimenter ce nouvel exercice. Lancer en marchant ou en courant, c'est comme lancer dans l'urgence : tout bouge, et la concentration nécessaire pour réussir peut déconnecter de tous les autres éléments indispensables et extérieurs.




[court, désolée ! ]

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal Fil'Essien
Groupe Herku
avatar

Nombre de messages : 162
Citation : Il ya deux façons de voir la vie, l'une comme si rien n'était un miracle, l'autre comme si tout était miraculeux - Albert Einstein -
Date d'inscription : 10/03/2012

Feuille de personnage
Age: 29
Greffe: Toucher paralysant, qui brûle à chaque utilisation.
Signe particulier: Sa sœur Leïla, morte, vit encore dans sa tête

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Mer 02 Sep 2015, 12:58

- Il y a toujours des choix à faire. Cerner les gens qui sont, pour nous, des ennuis et savoir s'ils continueront sans relâche à nous traquer ou si c'est juste occasionnel. C'est le genre de chose qui motive les choix de savoir comment se sortir d'une situation, quelle qu'elle soit.

Tu hoches la tête doucement. Tuer ou être tué... Un frisson te parcourt. Tu n’es pas encore prête à accepter cette réponse. Peut-être qu’un jour, tu trouveras un autre alternative... Ou peut-être auras-tu une nouvelle vision de cette réponse...

~ * ~

Droit devant toi, le soleil s’élève toujours plus haut dans le ciel. Tu as laissé tes doutes dans un coin de ta tête et retrouvé ta sérénité aux côté d’Erwan. Tu savoures la caresse de l’air sur ton visage tandis que Pirouette avance tranquillement en regardant d’un œil intéressé Ylléna et sa jument s’amuser à tourner en rond.

En sortant de la forêt, ton maître s’arrête et descend de son cheval, t’invitant à l’imiter. Tu l’observes d’un regard curieux tandis qu’il dispose rapidement plusieurs cibles : plusieurs sur des supports simples, fixes, au sol et une suspendue à la branche d’un arbre. Il prépare aussi un petit tas de pommes de pin avant de se tourner vers toi pour t’expliquer ce qui t’attend.

- Sors ton poignard, jeune fille. Tu vas le tirer dans les cibles, d'abord en marchant, puis en courant. Le mouvement est maître, tout est mouvement. Continu et fluide.

Tu hoches la tête et tires ton poignard hors de son fourreau. Ton regard océan glisse dessus avec une pointe de nostalgie. Le poignard de Papa, dessiné par son meilleur ami, une Sentinelle. L’arme est magnifique avec son manche en bois sculpté qui s’adaptait parfaitement à la forme de la main. Mais, plus belle encore était sa lame, incassable et parfaitement aiguisée. Des reflets bleuté courraient en élégantes arabesques le long de l’acier argenté, fascinants, hypnotisants.
Un soupir franchit tes lèvres. Tu relèves la tête et te positionnes à quelques pas d’une première cible au sol.

Bon. Marcher, lancer et toucher la cible. Tu sais le faire sans bouger... Mais en marchant, il faut prendre en compte d’autre données. Tu te mets en marche, fixant la cible. Ouverture. Tu sens autour de toi le vent et la terre, deux forces qui te seront d’un aide précieuse. Tu respires profondément, calmes les battements de ton cœur et harmonises ton souffle avec celui de l’air. Tu marches vers la cible et, arrivée à quelques mètres, tu lances ton poignard sans t’arrêter. Une grimace déforme tes traits quand tu vois ton poignard passer largement à côté de la cible pour aller s’enfoncer dans le sol quelques pas plus loin. Ne t’avouant pas vaincue si tôt, tu vas ramasser ton arme et recommence.
Les fois suivantes ne sont pas plus concluantes. Tu cherches, tu réfléchis, tu analyses. Qu’est-ce qui ne va pas ? Que dois-tu faire pour améliorer ton tir ? Tu recommences, encore et encore, changeant ta position, ton angle de tir, la force que tu mets dans ton lancer. Tu parviens enfin à planter ta lame dans la cible, mais très loin du centre. Et tu n’as pas encore tenter la cible pendue à l’arbre. Et tu ne cours même pas. Tu grimaces. Tu sens que tu commences à t’énerver alors tu t’arrêtes, ton poignard dans le main, le regard fixé sur cette maudite cible... On se calme, on respire et on réfléchit posément.

«Le mouvement est maître, tout est mouvement.»

Les mots d’Erwan résonnent dans ta tête. Mouvement. Pense mouvement... Le mot fait soudain écho en toi. Une voix familière chuchote dans ta tête. Le mouvement... N’est-ce pas le fondement de la Danse ? Un sourire étire enfin tes lèvres.

Tu te remets en marche, plus sereine, plus sûre de toi. Tu écoutes le vent, tu entends la terre. Tout n’est qu’un mouvement. Ton corps bouge avec eux et ton poignard s’envole. Il se plante enfin dans la cible à quelques centimètres seulement du centre. Ton sourire s’agrandit. Ça y est, tu as trouvé le bon mouvement.

Tu continues sur les cibles fixes, ton poignard tournant autour du centre. Quand il s’y plante enfin, de grosses gouttes de sueurs perlent sur tes temps et dans ton dos. Enfin. Quand tu as planté trois fois d’affilé ta lame dans le centre de la cible, tu passes à celle suspendue à l’arbre.
Mouvement. Cette fois, la cible te rejoint dans le mouvement. Tu fais avec. Tu l’entraînes dans ta danse et si ton poignard commence par passer à côté, il finit par s’y enfoncer, de plus en plus proche du centre.

Tu ramasses pour la énième fois ton poignard, regardes les cibles, essoufflée. Tu fais une petite pose pour reprendre ton souffle avant de te mettre à courir.
La difficulté ayant augmentée, tu as l’impression d’être de retour à la case départ. Mais le principe, tu l’as compris et, petit à petit, tu retrouves tes réflexes et ton poignard se plante proche du centre presque à chaque fois.

«Le mouvement est maître, tout est mouvement. Continu et fluide. »

Une danse. Fluide, continue. Un adage si l’on veut. Un adage tranchant avec une lame effilée pour partenaire. Tu t’attelles à la dernière partie de l’exercice demandé par ton maître : viser la cible mouvente qui se balance au gré du vent sous la branche d’un arbre.

Une danse. Un mouvement.
Fluidité et Harmonie.

Quand ta lame se plante enfin en plein cœur de la cible, tu laisses s’échapper un long soupir de soulagement. Tu transpires, tu as mal partout, tu n’en peux plus... mais tu as réussi.
Tu vas chercher ton poignard et retourne auprès de ton maître, attendant ses corrections.

__________________________________________



~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Narcos
Admin
avatar

Nombre de messages : 3474
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 36 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Lun 14 Sep 2015, 13:36

La lame louvoya plusieurs dizaines de fois, tandis que Crystal essayait de trouver son accord.
Un accord, harmonieux avec elle-même, ancré dans la réalité, volant dans le vent et lié à la terre. Un accord de mouvement, un mouvement accordé à l'environnement entier, au bruissement des feuilles et aux herbes courbées sous ses pas.

L'apprentie tâtonnait, essayait, hésitait.
Finit par trouver, déclic soudain dans ses gestes et sa posture. Dans son propre rythme, s'harmonisant avec le monde. Avec cette brise fraîche, avec l'onde du sol dans ses talons.
Un sourire éclaira le visage d'Erwan, qui hocha doucement la tête.


- Tout parle au Marchombre. Le vent, la terre, l'eau, le feu. Les éléments sont utilisés par les humains, pourtant seuls les Marchombres savent les écouter. Nous les écoutons, et ils nous parlent…

Le Marchombre s'approcha de son apprentie qui était encore un peu essouflée et posa sa main sur son épaule.


- Ecouter ne fait cependant pas tout. Il faut s'y accorder. Tu as trouvé ton accord, Crystal. Imprègne-toi-en.

Il lui sourit tendrement, avant de prendre une inspiration pour se tourner vers sa fille, qui les observait avec intérêt.



*


- Je t'attends, Papa!
- Ne fais pas de bêtises. Et prends soin des chevaux.


Ylléna lui tira la langue de manière provoquante en riant.


- Je vais essayer !

Le Marchombre secoua la tête en signe de rédition et invita son apprentie à le suivre, en courant à ses côtés.
La confrérie était vraiment le meilleur endroit pour laisser les chevaux et surtout Ylléna. Erwan savait que sa fille se débrouillait très bien seule, mais il n'aimait pas savoir qu'il n'y avait personne sur qui elle pouvait compter : au moins, là, il la retrouverait bientôt.



*


L'entraînement de Crystal allait de difficultés en difficultés. Pourtant, Erwan savait parfaitement qu'il n'avait plus rien à lui apprendre désormais, et depuis plusieurs jours. Elle relevait ses défis haut la main, toujours cherchant cette harmonie en elle et autour d'elle, en accord avec son elle-profond bien plus qu'il ne l'avait été à la fin de son propre apprentissage.

Ils coururent beaucoup, mais ne négligèrent pas les sessions de combat, d'arts martiaux ou de souplesse. Mais parce qu'un corps sain est accompagné d'un esprit équilibré, ils parlèrent également énormément, et la Gestuelle les accompagna chaque jour de leur périple.

Avançant à bonne allure dans un pierrier instable, se jouant des roches bancales ou caractérielles, ils se dirigeaient vers une immense falaise s'élançant gracilement vers le ciel, allant jouer avec les nuages cotonneux. La paroi était lisse, l'escalade s'annonçait difficile mais pas impossible.
S'arrêtant à son pied, Erwan prit une grande inspiration, avant de se tourner vers son apprentie.


- Nous allons grimper. Cependant, avant de commencer, je vais te demander d'enfiler ceci.

Tirant de son sac quatre sortes de balles molles et lisses avec des lannières, il les tendit à Crystal avec une étincelle dans les yeux. Sa mère, Alaya et Inwëlle étaient toutes là. Dans l'air et dans sa poitrine. Une inspiration profonde lui fit fermer les yeux, avant de continuer.


- Cela se met aux genoux et aux coudes.

Avec les ballons, si Crystal touchait la pierre ou l'effleurait avec ses genoux ou ses coudes, elle glisserait ou rebondirait, ce qui allait ajouter énormément de difficultés à l'escalade.
Pourtant, Erwan ne doutait pas un instant de l'issue de cette ascension.

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal Fil'Essien
Groupe Herku
avatar

Nombre de messages : 162
Citation : Il ya deux façons de voir la vie, l'une comme si rien n'était un miracle, l'autre comme si tout était miraculeux - Albert Einstein -
Date d'inscription : 10/03/2012

Feuille de personnage
Age: 29
Greffe: Toucher paralysant, qui brûle à chaque utilisation.
Signe particulier: Sa sœur Leïla, morte, vit encore dans sa tête

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Lun 19 Oct 2015, 16:24

- Tout parle au Marchombre. Le vent, la terre, l'eau, le feu. Les éléments sont utilisés par les humains, pourtant seuls les Marchombres savent les écouter. Nous les écoutons, et ils nous parlent…

Écouter ne fait cependant pas tout. Il faut s'y accorder. Tu as trouvé ton accord, Crystal. Imprègne-toi-en.


Un sourire vient se dessiner sur tes lèvres, en écho à celui de ton Maître. Tout n’est qu’une danse. Une danse avec le monde. Et pour danser ensemble, il faut savoir s’écouter et s’accorder.

~ * ~

La confrérie des Rêveurs de Fériane. Le souffle coupé, tu passes les grandes portes en regardant de tous les côtés, ne réussissant pas à réaliser ce que tu es en train de vivre. Le confréries des rêveurs, des lieux rempli de mystères - en tout cas pour toi - et qui t’ont toujours semblé inaccessibles. Et voilà que tu pénètres dans l’un deux ! Et c’est magnifique... Le calme et la sérénité planent dans l’air, l’ambiance y est paisible et chaleureuse. Tout te parait bienveillant et accueillant et tu n’aurais pas dit non à un séjour entre ces murs. Pourquoi Erwan t’a-t-il emmenée ici ? Qu’a-t-il donc prévu ?

La réponse ne tarde pas. Vous n’allez pas vous arrêter ici, vous ne faites qu’y laisser les chevaux, aux bons soins d’Ylléna et Ylléna aux bons soins des rêveurs. Après avoir dit au revoir à Ylléna, tu te lances en courant à la suite de ton Maître.

Tu jettes un dernier regard en arrière, en direction de la jeune fille qui emmène les chevaux dans les écuries de la confrérie. Un étrange sentiment te noue le ventre mais tu n’arrives pas à l’expliquer, ni même à mettre de mots dessus...

~ * ~

Durant les jours qui ont suivi, Erwan ne t’a pas ménagée. Les exercices ont toujours été plus durs et tu as relevé tous les défis qu’il t’a lancés. Tu as passé des journées magnifiques, heureuse de sentir ton corps et ton esprit à l’épreuve. Pendant ces longs jours, tu as vécu dans une bulle avec Erwan, comme si tu étais dans un autre univers, coupée du reste du monde. Tu ne crains qu’une chose : que la bulle éclate.

Le drôle de sentiment que tu as ressenti en quittant Fériane ne t’as pas quittée. En ce moment, vous êtes en train d’avancer sur les roches instables d’un pierrier et un sourire étire tes lèvres. Tu t’amuses, avec la pierre, avec le vent, avec le monde. Il n’y a que vous trois : Erwan, le monde et toi, ce cela te suffit amplement. Tu pourrais vivre ainsi toute ta vie.

Vous arrivez enfin au pied d’un grande falaise, dont le sommet côtoie les nuages. D’ici, la paroi semble lisse et, sachant très bien que tu aurais à l’escalader, tu te demandes comment tu vas y parvenir...

- Nous allons grimper. Cependant, avant de commencer, je vais te demander d'enfiler ceci.

Tu tournes ton regard océan vers le marchombre. La première partie n’est pas une surprise, face à une falaise pareille, tu ne te voyais pas faire autre chose. En revanche, tu observes ton Maître d’un regard interrogateur quand il sort quatre balles molles de son sac. L’étincelle qui brillait alors dans ses yeux ne te dit rien qui vaille...

- Cela se met aux genoux et aux coudes.

Bien sûr ! Aux genoux et aux coudes... Un peu sceptique, tu attrapes les balles qu’Erwan te tend et les accroches à tes genoux et à tes coudes... En essayant de marcher avec, tu comprends.

*En fait, la paroi n’est pas assez lisse, pas assez compliquée à escalader, il fallait qu’il me rajoute ces machins en plus ! Ma sœur... On va rire...*
*Allez Crystal ! Ce n’est pas si terrible ! Si ?*
*On voit bien que ce n’est pas toi qui à ces trucs accrochés aux genoux et aux coudes...*

C’est avec une pointe d’appréhension que tu te diriges vers la falaise et que tu commences à l’escalader. Comme tu l’as prévu, la tâche s’avère des plus difficile. Et ce n’est pas la paroi quasiment lisse qui te donne le plus de fil à retordre. Ce n’est pas la première qu’Erwan te fait escalader. Par contre, les balles gênent plus tes mouvements que tu l’as imaginé. Tu dois grimper le ventre loin de la falaise, sinon, les balles touchent la roche et y rebondissent, te faisant glisser.

Tu manques de tomber plus d’une fois et ce n’est que le souvenir de ta première chute qui te garde en vie à chaque fois. Réflexe ultime, tu contractes tous tes muscles pour ne pas tomber et reprendre appuis sur une prise stable. Des gouttes de sueurs perles sur ton front. Les dent serrées, tu continues tant bien que mal, maudissant Erwan.

*Crystal ! Arrête de pester contre ton Maître, c’est lui le professeur. Tu ne vas pas escalader des petits murs bien accidentés toute ta vie non ? Tu veux devenir marchombre oui ou non ?*

Un petit sourire étire tes lèvres. Tu sais que j’ai raison. Ceci n’est qu’un exercice de plus vers le but de ces années passées avec Erwan.

Ouverture.
Paix.
Infini.

Marchombre.

Rien qu’une danse, avec la pierre, avec le vent, avec le ciel, avec le monde. Tu t’ouvres, tu écoutes et tu comprends. Tu apprends à parler le langage de l’air qui caresse tes cheveux, de la roche chaude sous tes doigts et de toutes les forces qui t’entourent. Les balles de mousses ne sont bientôt plus qu’un détail, une partie de ton corps que tu préserves, que tu empêches de toucher la falaise. Tout coule en toi, avec fluidité et harmonie. Tu es marchombre. Tu es enfin en paix avec toi-même. Et libre.

*Ma Crystal... Je suis tellement heureuse de ressentir autant de sérénité en toi. *

Tu souris. À la vie.
Arrivée au sommet, tu t’écroules à plat ventre sur la pierre chaude. L’effort n’était pas des moindres et cette petite escalade t’a vidé de tes force. Tu attends ton maître, espérant qu’il n’ait pas prévu quelque chose de trop physique pour la suite.

__________________________________________



~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Narcos
Admin
avatar

Nombre de messages : 3474
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 36 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Jeu 22 Oct 2015, 17:07

Erwan laissa quelques secondes passer avant d’enfiler les quatre espèces de brassards à Crystal. Sa mine à la fois surprise, intriguée et méfiante, ne lui avait pas échappé, mais aucun doute ne s’était immiscé en lui : c’était ainsi que cela devait être fait.  Comme des années plus tôt, d’abord avec Alaya, puis avec Inwëlle. Cette montage, cette falaise, avait vu passer des apprentis en passe de devenir libres et indépendants depuis des centaines d’années.
Il sentait à ses côtés son propre Maître, sa très chère mère. Elle n’était jamais loin, toujours là, dans un coin de son esprit, dans un coin de sa mémoire, dans son cœur… Brièvement, le Marchombre ferma les paupières et soudain il visualisa l’entièreté de cette chaine éternelle de Marchombres, tournés vers le sommet de cette falaise, et leur écho, tout là-haut.

Souvenirs immémoriaux
Entrelacés au vent
Murmures éternels

C’était ce que sa mère avait écrit du bout des doigts, dans les airs, quelques années plus tôt.
Une éternité.
La veille.
Un sourire étirait les lèvres du Marchombre, pendant qu’il observait se lancer dans l’escalade de la pente gracile et épurée. Falaise parfaite. Ascension éprouvante, mais vivifiante.

Depuis le matin-même il avait senti Crystal dans une sorte d’état second. Il était presque certain qu’elle savait inconsciemment ce qui l’attendait : cette dernière ascension, pour trouver l’élan de s’envoler. Elle escaladait, d’abord avec ses doutes, puis avec tous ces sentiments et émotions qui agitent le cœur des hommes et des femmes dans ce type de contexte, dans cette rage incompréhensible.

Et puis, lentement, sous ses yeux, la jeune fille balaye d’elle-même et très naturellement ces émotions négatives.
Non. Elle ne les balaye pas. Elle les accepte, les intègre, les retourne.
Pour en fait un message.
Saturé de positivité. De sérénité.
Cela se voit sur son visage, dans ces nouveaux gestes qui deviennent plus fluides, dans son souffle qui s’apaise et l’ombre de sourire sur ses lèvres.

Crystal est Marchombre.
Jusque dans les tréfonds de son âme, avec tout ce qui peut s’y trouver.

Un Marchombre, cela s’envole.

Quand ils arrivent au sommet, Erwan prend le temps de s’étirer, et puis il s’avance vers elle, presque solennel. Mais un sourire flotte sur son visage, tandis qu’il enroule sa large carrure pour défaire lui-même les liens des ballons sur les articulations de celle qui avait été son apprentie.
Qui ne l’était plus.

Se relevant gracieusement, l’homme plante son regard cobalt dans celui de Crystal.
Sourit.

- Nos chemins se séparent ici, jeune fille.

Encore une fois, l’évidence de trouver tous ces Marchombres, qui s’étaient tous tenus là des années auparavant, peut-être même encore régulièrement – des apprentis d’apprentis de Maîtres différents tous réunis pour un envol majestueux.

- Vole de tes propres ailes désormais…

Un autre sourire.
Presque triste cette fois.
Erwan prend une inspiration. Ferme les yeux.

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal Fil'Essien
Groupe Herku
avatar

Nombre de messages : 162
Citation : Il ya deux façons de voir la vie, l'une comme si rien n'était un miracle, l'autre comme si tout était miraculeux - Albert Einstein -
Date d'inscription : 10/03/2012

Feuille de personnage
Age: 29
Greffe: Toucher paralysant, qui brûle à chaque utilisation.
Signe particulier: Sa sœur Leïla, morte, vit encore dans sa tête

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Dim 15 Nov 2015, 20:04

Erwan s’approche de toi doucement en souriant, un éclat lumineux dans son regard cobalt. C’est une lueur que tu n’as encore jamais vu dans ses yeux, un sourire que tu ne lui connais pas. De l’admiration. C’est l’expression d’un père qui voit sa fille devenir une femme. Un frisson te parcourt tandis que ton Maître enlève les balles de tes coudes et de tes genoux. Un étrange sentiment s’installe au creux de ton ventre. Il y a quelque chose d’anormal dans ses yeux et dans son sourire...

Normalement, il t’aurait pressée d’enlever les balles toi-même, il ne l’aurait pas fait lui.
Normalement, il t’aurait donné des corrections, des conseils pour progresser.
Normalement, il t’aurait tout de suite proposé un autre exercice, des assouplissement ou n’importe quoi.
Normalement...

Erwan se recule. Plante l’océan de ses prunelles dans les tiennes. Te sourit. Une seconde s’écoule. Une heure. Un éternité. Tu attends. Tu ne veux pas savoir. Non, tu veux qu’il se taise !

- Nos chemins se séparent ici, jeune fille.

Un coup de poignard. Quoi ? Non ! C’est impossible... Déjà ?

- Vole de tes propres ailes désormais…

Des larmes se concentrent dans le coin de tes yeux. Marchombre... Cela peut-il être vrai ?

*Crystal ! Tu as réussi, tu es marchombre !*

Tu n’y crois pas. Tu n’oses pas y croire. Et pourtant... Le regard d’Erwan dit tout. Tu es Marchombre. Un sourire enfin apparait sur tes lèvres.

- Merci, murmures-tu à celui qui a été ton Maître.

Une bouffée de joie t’envahit soudain. Libre. Tu es libre ! Libre de voler de tes propres ailes, libre de vivre en paix avec toi-même, libre de...

*Crystal... J’ai tellement rêvé de voir ce jour, j’ai eu peur de ne pas tenir jusque là... J’ai du mal à y croire, je suis tellement heureuse pour toi !*
*Ma Leïla... Sans toi je ne serais jamais arrivée ici. Tu m’a soutenue, tu m’a encouragée, tu étais toujours là... *
*Tu te trompes, il n’y a toujours eu que toi. Ta réussite, tu ne la dois qu’à toi-même. Tu t’es battue pour y arriver. Erwan t’a guidée, mais il n’y a que toi qui pouvait avancer. Ce sont tes pas, tes pieds et tes mains, ta tête et ton corps. C’est toi et toi seule qui est devenue marchombre. Je n’y suis pour rien. *
*J’aurais tellement aimé que l’on partage ce moment ensemble. Toutes les deux sur cette montagne à regarder le monde qui s’étend sous nos pieds. Libres et Heureuses.*
*Je partage déjà ce moment avec toi sœurette. Le jour où Færen t’a proposé de devenir Marchombre, j’ai souhaité de tout mon cœur me retrouver ici avec toi. Et je suis là...*
*Leïla ?*
*Je t’aime Crystal...*
*Moi aussi... Qu’est-ce que... ?*
*Crystal. Tu y es. Ça y est, tu es libre, tu es heureuse, tu es plus sereine que tu ne l’as jamais été depuis la mort de Papa et la mienne... Crystal, à toi de vivre maintenant. De tout ton cœur, soit une belle marchombre et profite du cadeau que la vie t’a fait. Soit heureuse.*
*Leïla ! Qu’est-ce que tu veux dire ?!*
*Tu es prête Crystal. Tu n’as plus besoin de moi et moi... Moi je dois accepter de... partir.*
*Mais...*
*Regarde au fond de toi ma sœur, tu le sais aussi bien que moi. Je ne peux plus rester. Ta vie t’appartient, moi la mienne est finie... Tu l’as déjà accepté. Et moi aussi.*
*Mais...*
*Écoute. Écoute ce que te dit ton cœur. Tu entends ? Tu vois ce que je veux dire ?*
*Je... Oui.*
*Être prête ne veut pas dire que tu ne seras pas triste, que tu ne sentiras pas un vide en toi... Être prête ne veut pas dire que je n’ai pas peur... Mais...*
*Mais nos chemins se séparent ici. Nous allons nous envoler, chacune de notre côté. Je n’ai pas le droit de te retenir. Va. Vole ma sœur. Jamais je ne t’oublierai. Je vivrai, libre et heureuse, pour toi. Je t’aime Leïla.*
*Moi aussi Crystal. Je t’aime. Vis. Vole. Tu le mérites. *
*Au revoir Leïla.*
*Au revoir Crystal...*

~ * ~

*Crystal ? J’ai peur...*

~ * ~

Tout s’éteint. Sa petite lueur qui brillait dans ma tête n’existe plus. Elle est partie pour de bon cette fois. Pour toujours. Les larmes ruissèlent sur mes joues. Erwan est toujours face à moi. Depuis combien de temps suis-je en conversation avec ma sœur ? Il est toujours là, il attend. Il a du me voir me décomposer petit à petit...

- Elle est partie. Pour toujours.

Je n’en dis pas plus, je ne peux pas. Il a compris, j’en suis sûre. Je prends une grande inspiration. Marchombre. Je suis marchombre. Libre et en paix. Heureuse.
À travers mes larmes, un sourire se dessine. Je suis marchombre. J’ai réussi. Je regarde vers le ciel.

*Pour toi Leïla. Je vais vivre ! Je te le promets...*

D’un revers de la main je sèche mes larmes et offrir un sourire reconnaissant au marchombre avant de regarder vers l’horizon le monde qui s’étend à mes pieds et qui n’attend plus que moi.

Ouverture.
Paix.
Infini.

Marchombre.

__________________________________________



~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan Narcos
Admin
avatar

Nombre de messages : 3474
Citation : L'amour c'est l'Harmonie des sentiments
Date d'inscription : 18/10/2008

Feuille de personnage
Age: 36 ans
Greffe: Lames dans le prolongement du cubitus et du radius
Signe particulier: Se tranforme en jaguar ; A une fille avec Miss : Yllena

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Mer 25 Nov 2015, 23:31

Doux sourire
Gravé dans le coeur
Pour l'éternité

Quelques mots, tracés dans la poussière.

Erwan sourit tranquillement. Sereinement.
Laisse Crystal mesurer l'ampleur de sa situation. De la situation dans sa globalité. De chaque détail de cette scène, et plus encore. Car il le sent, cette petite hésitation dans le fond du coeur de son apprentie. Non. De Crystal, cette Marchombre envolée.
Parce que le chemin, lumineux et sombre, elle le trace elle-même, en dansant. En marchant. En vivant, tout simplement...

Alors, il pose sa main sur son épaule. Regarde vers l'horizon avec elle.
Un instant.
Une seconde.
Une éternité.

Ses doigts se resserrent légèrement sur elle, avant de la relâcher totalement.
- Merci.
Elle n'est dejà plus là.
Murmure au vent.

Murmure à sa mère, à Alaya, à Inwëlle.
Murmure à Miss, à Ylléna.
Murmure au jaguar.
Douce caresse.
Sérénité.









[ Wahou, et bien, ce fut un riche apprentissage ! Merci à toi, et de toutes façons, on se recroisera bien en RP hein ! Wink ]

__________________________________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal Fil'Essien
Groupe Herku
avatar

Nombre de messages : 162
Citation : Il ya deux façons de voir la vie, l'une comme si rien n'était un miracle, l'autre comme si tout était miraculeux - Albert Einstein -
Date d'inscription : 10/03/2012

Feuille de personnage
Age: 29
Greffe: Toucher paralysant, qui brûle à chaque utilisation.
Signe particulier: Sa sœur Leïla, morte, vit encore dans sa tête

MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   Lun 21 Déc 2015, 21:34

Crystal.

Je suis morte il y a quelques années maintenant mais, grâce à toi, grâce à l’amour que tu me portes et au lien si fort qui nous unit, j’ai gagné ces quelques année à vivre en toi et à goûter le monde à travers tes yeux.

Ma Crystal.

Aujourd’hui, tu es devenue une belle marchombre et je suis fière de toi. La vie ne t’a pas fait de cadeaux, elle ta prit ton père puis ta sœur mais tu as su surmonter ces obstacles, tu as fais face à ces épreuves avec brio et tu continues à vivre et à être heureuse. Tu as trouvé cette paix intérieure et cette étincelle de vie en toi.

Ma Crystal.

Je serai toujours auprès de toi. Je serai dans ton cœur et dans tes souvenirs. À jamais. Le monde s’ouvre maintenant à toi. Qu’attends-tu ?


~ * ~

Doux sourire
Gravé dans le cœur
Pour l’éternité

Erwan vient de tracer ces quelques mots dans la poussière et un bourrasque les efface aussitôt. À ton tour tu t’agenouilles.

Doux sourire
Qui s’envole
Reconnaissance

Le marchombre pose une main sur ton épaule. Tu sens sa chaleur, sa présence et la fierté qui émane de lui. Il t’a accompagnée, il t’a guidée, si loin... Aujourd’hui il te porte un dernier regard n’attendant plus que ton envol.

- Merci.

Une larme perle au coin de ton œil et un sourire se dessine sur tes lèvres. Tu te tournes une dernière fois vers ce marchombre qui t’a tant apporté, plantes tes yeux dans les siens et lui offre une profonde révérence de danseuse avant de te détourner et de disparaître.

La Vie t’attend.









[J'ai presque envie de pleurer x) ça fait bizarre de voir ma petite Crystal devenir une marchombre ^^ En tout cas merci à toi Smile et, évidemment, on se recroisera au détour d'un RP ! Wink ]

__________________________________________



~ disponible pour RP le week-end uniquement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Groupe Herku - Cours n°4   

Revenir en haut Aller en bas
 
Groupe Herku - Cours n°4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Groupe Leenio - Cours n°5
» Groupe Humo - Cours n°3
» Groupe Bizya - Cours n°2
» cours de latin
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Plateaux et montagnes de l'est-
Sauter vers: