AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  RèglementRèglement  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Pacte VS L'Ordre
Bienvenue sur Chaos VS Harmonie !

Tu pourras ici incarner un personnage de ton choix, Marchombre ou Mercenaire, et le faire évoluer dans l'univers du forum.
Cours pour améliorer les capacités de ton personnage, aide en RPG, Hors RPG et jeux, tu ne peux que t'amuser avec nous !

Si tu ne connais rien à Gwendalavir, cela ne t'empêchera pas de te joindre à nous, car un récapitulatif de tout ce qu'il y a à savoir est disponible dans le contexte

En espérant te compter très bientôt dans nos rangs,
L'équipe
Cours Envoleurs
Cours Marchombres
Panneaux
Votez (1)
Votez (2)
Votez (3)
Votez (4)
Tops Sites


Le Pacte des Marchombres VS l'Ordre des Envoleurs
 

Partagez | 
 

 [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Syles Agarest
Envoleur


Nombre de messages : 738
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Mer 14 Juin 2017, 17:00

[Hausse un sourcil un instant]

Pour que tu prenne ça comme--

[Éclair quand il devina... Et il rouvrit la porte de nouveau, la fille avait le poing levé sur le point de refrappé.]

Ton père était un trou du cul, maintenant va t'bronzé le tient ou je sais pas d'accord? J'ai les MAINS OCCUPÉS merci..!

[Puis referme la porte]

Dit, si j'fou une baigne à ta mère, tu crois qu'elle m'en voudras..?

...

... C'est vraiment... Tu sais... Shun..? Aucun doute?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Mer 14 Juin 2017, 17:02

- Je t'avais pas dit qu'à la base, ma mère couchait avec lui pour me protéger ?

[ Pousse un soupir ]

- Apparemment non, y'a pas de doutes. Elle en était certaine.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 738
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Mer 14 Juin 2017, 17:32

Winding and turning,
He's seeking a path to survive.

The hunter's the hunted,
The spectre within will soon come alive.

Le jeune homme soupira... Sérieux, Hien aurait dût le tuer bien avant tout ça, ça aurait épargner bien des emmerdes, se dit-il.

Puis il verrouilla la porte et vint s'asseoir pour manger avec elle...

La paix, ils ne l'eurent pas cela dit car ils entendaient tout deux l'autre idiote faire le tour de la maison pour trouver une entrée puis revenir devant la porte...

...Et recommencer à frapper.


Shame and dishonor,
The wrath of the sword.

Beyond all bearings,
The honor restored.

I'm a warrior, I am,
In the rising sun I stand.

My true colors shining bright,
Inside aeonian flames...

Deux heures.

DEUX PUTAIN D'HEURES.

Ils avaient terminés le repas, elle cognait encore, et voilà qu'elle cognait toujours...

... Et Syles, autant qu'il était exaspéré, admirait cette persévérance.

Donc il attrapa son équipement et se prépara à sortir s'entraîner,
sans Choal qui avait dit qu'il viendrait le lendemain, il avait un truc à faire en ville.

Il sentit le regard de Kaünis sur lui quand il sortit par la fenêtre arrière.


T'inquiète, je vais lui dire que tu t'es barré y'as un sacré moment.

Donc il contourna la maison et prit un air faussement surpris en voyant la jeune femme qui frappait sur la porte.

Ah bah ça, toujours là..?

Tu sais qu'elle est partie par derrière y'as longtemps, non..?


Et surtout, se dit-il en se positionnant sous un arbre pour commencer lentement son entraînement, tu pourrais finir comme Kira, si tu continue...

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Mer 14 Juin 2017, 18:41

Kaünis


La gamine était toujours dehors, et Kaünis en avait ras-le-bol.
En plus, Syles avait fait croire qu'ils étaient en train de faire des choses mais au final ils n'avaient fait que manger. Et elle s'acharnait. Ah, elle avait de la volonté et de la persévérance, c'était clair, mais là Kaünis n'était pas franchement d'humeur à faire des efforts pour quoi que ce soit.

Parce que… Ben ça faisait plus d'un mois qu'il ne s'était rien passé.
Et qu'elle n'en pouvait plus. Elle se sentait bouillir de l'intérieur pour rien, tout le temps. Ça avait tendance à se répercuter sur son humeur, mais elle ne voulait dans tous les cas pas forcer Syles, elle avait décidé que c'était à lui de venir, de lui montrer qu'il était prêt, mais elle avait du mal à tenir, elle, par elle-même.

C'était ça aussi l'exclusivité, et elle devait y penser : même quand ils ne se verraient pas, elle n'irait pas voir ailleurs, même pour satisfaire ce genre de besoins. Elle ne l'avait pas proposé par hasard, elle en était capable, elle le savait. Juste, là, la tentation était à sa portée, dans son lit le soir, en train de se balader torse nu dans la maison pendant la journée, à s'entraîner à moitié à poils dehors la moitié du temps.
C'était une torture pour elle.

Prenant une inspiration, elle laissa Syles sortir de la maison.
- T'inquiète, je vais lui dire que tu t'es barré y'a un sacré moment. Elle hocha la tête, haussant les épaules. Oui, elle avait besoin d'un peu plus de temps pour encaisser ce coup, mais cette… nana ne semblait pas vouloir lui en donner du temps.

Dans un grognement, elle fit volte-face alors que l'Envoleur sortait, et elle se fit couler un bain. Ça la calmerait.

Elaïa


Assise contre un mur de la maison, je lève les yeux au ciel et pousse un soupir.
Je ne comprends pas pourquoi on ne me laisse pas entrer. Pourquoi ma… soeur ne veut pas me voir ? J'ai attendu ce moment toute ma vie. Enfin, je voulais retrouver surtout ma mère et mon père. C'était déjà un grand pas.
C'est mon entêtement qui m'a permise de la retrouver, après toutes ces années. A chercher ces indices, à les rassembler, à essayer de comprendre. Franchement, je ne suis pas hyper enthousiaste de tout ce que j'ai pu trouver, d'autant que ma mère est une meurtrière, je le sais depuis longtemps maintenant.
Mais ça reste ma mère. Je l'ai cherchée toute ma vie.

Après tout, elle a dû se démener quand je n'étais qu'un bébé, pour me trouver une famille adoptive aussi aimante. Et sincère. On ne m'a jamais caché que j'étais une pièce rapportée mais je n'ai jamais eu à m'en plaindre : ceux que j'appelle Pa' et Ma' m'ont élevée comme leur propre fille, et c'est aussi ainsi que je le ressens.  

Mais…
Hien m'a dit que mon père biologique était mort. Et que j'avais une soeur. Enfin, une demi-soeur.  
Et ça… c'est un truc dont j'ai toujours rêvé ! Avoir une soeur ! Une famille ! Je veux la connaître, qu'on partage des choses ! C'est vraiment… un rêve qui devient réalité.
Alors, vu la manière dont elle m'a accueillie, je pense que ça ne va pas être du gâteau. Et puis, elle est fille unique, ça devrait lui plaire d'avoir une soeur… non ?

Je suppose que c'est un choc pour elle. Parce qu'en y réfléchissant, ça veut dire que Hien trompait son père et qu'elle m'a eue comme ça. Oui, c'est sans doute ça qui la perturbe.
Je peux attendre un peu, qu'elle sorte et qu'elle vienne me parler. J'ai attendu seize ans avant de trouver ma famille biologique, ce ne sont pas quelques jours qui vont faire une différence.

Bon, certes, elle avait l'air… occupée. Mais ça fait plus de deux heures maintenant, alors c'est sans doute juste qu'elle a besoin de temps. Parce que je me suis levée pour refrapper un peu sur la porte, voir si ça réagit un peu plus qu'avant… Mais non rien.

- Ah bah ça, toujours là..?
Je manque de hurler de peur tellement il m'a surpris. Il est arrivé sans faire aucun bruit et je ne l'ai pas vu, toute concentrée que j'étais sur la porte.
- Tu sais qu'elle est partie par derrière y'as longtemps, non..?
- Non…
Ma réponse n'est qu'un souffle. Elle m'évite donc ?

Je baisse le menton, pataude, tandis que l'homme se rend sous un arbre pour faire.. des exercices ? Je lève un sourcil. Il s'entraine pour quoi ? Et il est toujours torse nu.
Mais il me fait un peu peur, j'avoue. Pourtant, je bande ma volonté et prends mon courage à deux mains pour m'approcher de lui.

- Je m'appelle Elaïa. Je… je suis là parce que Kaünis est ma demi-soeur.
Pas de réponse. Je continue donc.
- J'ai grandi dans une famille adoptive mais j'ai toujours rêvé de retrouver ma vraie famille biologique. Je ne pensais même pas avoir de soeur. Je ne connais toujours rien de mon père biologique, mais j'ai découvert il y a plusieurs années que ma mère - et celle de Kaünis donc - est une meurtrière.
Je n'ai appris que récemment que j'avais une soeur. Une grande soeur ! J'aimerais juste la rencontrer. Faire connaissance !

Je baisse les yeux un instant, me tordant les mains.
- Tu es qui ? Son fiancé ? Je sais que mes yeux sont plein d'espoir. Je me sens un peu naïve, mais au moins j'aurais essayé. Pas de regrets.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 738
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Mer 14 Juin 2017, 21:04

Une bavarde, se dit le frontalier en sautant, attrapant une branche basse pour se lever à la force des bras jusqu'à la dépassée.

Il commençait à se refaire du muscle et c'était parfait, se dit-il en écoutant l'autre parler pendant toute sa répétition. Puis il se laissa tomber sur les pieds, en pensant un peu à ce qu'elle venait de dire.


Hien est bien plus qu'une meurtrière...

En même temps, ça dépend de ta définition du mot, mais si tu dis que quiconque as commis un meurtre est un meurtrier alors j'ai une nouvelle pour toi...

... Ta soeur et moi même sommes tout deux des meurtriers en série. Et les derniers cadavres sont encore... Frais...


Il ne put s'empêcher de sourire en se disant que ''frais'' était vraiment le mot, mais tendit la main à la soeur de Kaünis malgré tout.

Syles Agarest, frontalier... Et petit ami de Kaünis, mais pas fiancé du tout, ce truc de ''couple exclusif'' c'est nouveau pour nous, alors le mariage? Pas notre style.

Il grimaça une seconde... Puis remarqua l'étincelle de questionnement dans le regard de la jeune femme et leva une main comme elle allait poser la première.

On va jouer à un jeu... Tu vois cette parois rocheuse, derrière la maison?

Si tu arrive en haut avant moi, je réponds à toute les questions que tu veux, qu'en dis-tu..?


Elle ne semblait pas connaitre les envoleurs, mais si elle était la soeur de Kaünis...

...Le garçon ne pouvait s'empêcher de se demander si elle avait le même ''potentiel chaotique''.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Mer 14 Juin 2017, 23:15

Elaïa


- ... Ta soeur et moi même sommes tout deux des meurtriers en série. Et les derniers cadavres sont encore... Frais…
Je reste interdite quelques secondes… Purée, mais où j'ai atterri, en fait ?
Et puis… après tout, ça importe peu, ce qu'ils font de leur vie. A part s'ils essayent de me tuer moi, je ne vois pas en quoi moi j'aurais le droit de juger quoi que ce soit, ou d'y mettre mon grain de sel. Je pourrai décider de ne pas les côtoyer, c'est vrai, mais pourtant je n'ai qu'une envie : connaître vraiment cette famille qui m'avait été arrachée depuis toujours !

Alors oui, quand il me tend la main, je n''hésite pas une seconde à la prendre et à la serrer. Syles, donc. Je lui adresse un sourire soulagé. J'ai du mal à comprendre ce qu'il veut dire par "couple exclusif" mais je ne pose pas de question car… apparemment il a une condition pour répondre à celles qui me brûlent les lèvres.

- On va jouer à un jeu... Tu vois cette parois rocheuse, derrière la maison ? Si tu arrives en haut avant moi, je réponds à toutes les questions que tu veux, qu'en dis-tu..?
- Euh…
Je me mords l'intérieur de la joue, parce que je suis un peu beaucoup surprise de sa "proposition". Pourquoi il me demande d'escalader ? Est-ce qu'il me connait pour demander un truc pareil ?
Car s'il y a une seule chose que je sais faire, à part enquêter de moi-même et faire preuve d'une volonté inébranlable, c'est bien grimper.
- D'accord.
J'ai cependant un doute sur le fait de pouvoir le dépasser. Ou même aller à sa vitesse. Il a l'air sûr de lui ! Mais après tout, si c'est sa manière de me tester, et bien… Je vais y aller et on verra bien. Je n'y perds rien, après tout.

Je me place en bas de la paroi rocheuse et lui adresse un regard curieux.
- Okay. Partez !
Et je m'élance. J'ai plus l'habitude de monter sur les arbres ou les murs des maisons, les prises ne sont pas les mêmes, mais je ne suis pas une inculte des parois rocheuses non plus. Les gros cailloux m'appellent tout le temps, et j'adore monter dessus. Se tenir en haut d'un arbre, d'un mur ou d'une paroi, c'est toujours grisant et ça donne envie de sauter pour s'envoler… Si seulement c'était possible.
Mes doigts trouvent des prises, même plutôt fines, et je me hisse à bonne allure sur le rocher. A vrai dire, j'ai déjà oublié que Syles montait en même temps que moi, je suis juste concentrée sur le chemin que moi je fais et la manière dont le rocher brûle sous mes doigts, s'effrite parfois, sa texture râpeuse qui use ma peau.

Quand j'arrive en haut, je me hisse sur le rebord et laisse mes pieds pendre dans le vide, avalant l'horizon du regard pendant plusieurs minutes. C'est génial de voir la maison de là, déjà, et je me rends compte que c'est vraiment paumé, cet endroit.

Puis, je finis par me reconnecter avec la réalité. Et le présent.
Je tourne donc la tête pour dévisager Syles.

Euh… Ouais. Parce que je ne sais même pas lequel de nous deux est arrivé en premier en fait.
- Euh… J'ai pas fait attention. Tu m'as battue à plate couture c'est ça ?

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 738
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Jeu 15 Juin 2017, 05:56

Le frontalier observa le ciel. Il restait quelque heures de soleil encore avant ce moment magique qu'il avait appris à savourer, avec Gil, ce... Comment il disait déjà?

Ah oui... Cet entre chiens et loups.


Si je te disais que j'ai connu ton père, que dirais-tu?

Le jeune homme attendit, curieux, la réponse avant de continuer... Tant qu'à ce qu'elle attende comme ça, autant qu'elle sache à qui elle avait à faire et POURQUOI Kaünis la fuyait.

Et si je te disais que quand elle était enfant, il avait violé Kaünis, à plusieurs reprises, tu dirais quoi?

La réponse, violente, ne se fit pas attendre... Ah, donc elle croyait que si sa mère était meurtrière son père devait être autre chose? Ou alors elle voulait simplement garder un peu d'illusion de famille normale..?

L'envoleur fixa la jeune femme dans les yeux. Il pouvait voir qu'elle tentait de se décrocher de ce regard sans y parvenir.


Si je te disais qu'avec Kaünis et deux autre hommes, nous l'avons torturé pendant des lunes entières pour le punir, jusqu'à ce que la mort soit une délivrance et plus encore,
que penserais-tu..?


Cette fois, il vit l’incrédulité et l'horreur dans ses yeux.

Et il se dit qu'il était temps qu'il dévoile la dernière carte. Se tourna vers elle complètement et tendit la main de nouveau en parlant.


Je finirais donc en me représentant...

Mon nom est Syles Agarest, Frontalier...

...Je suis l'homme qui as tué ton père.


Après tout, c'était lui qui l'avait fait carrément exploser, se dit-il et attendant la réaction de la jeune femme... Il se demandait si elle resterait toujours, après cette révélation.

Maybe the sun's light will be dim,
And it won't matter anyhow.

If morning's echo says we've sinned,
It was what I wanted now.

And if we're victims of the night,
I won't be blinded by the light...

Le jeune homme entra dans la salle d'eau, il avait laissé la demi soeur dehors, à ses réflexions sur ses révélations... Et il découvrit Kaünis.

Seule.

Nue.

Parfaite.


Si tu savais à quel point c'est difficile de ne pas te sauter dessus...

Elle l'observa avec un regard qui semblait demander POURQUOI il se retenait... Donc il se dévêtit et prit place devant elle, inspirant longuement avant de commencer à parler.

J'ai parlé à ta demie soeur...

...Je lui ais parlé de son père...

...Je lui ais dis que je l'ais tué.


Et il se prépara à l'explosion.

You've got to know when to hold 'em,
Know when to fold 'em,
Know when to walk away...

...And know when to run.

You never count your money,
When you're sittin' at the table,
There'll be time enough for countin'...

...When the dealin's done...

Étroit, chaud, humide...

...Merveilleux.

Il sentit le corps de sa compagne s’électriser au moindre de ses mouvements, au moindre de ses touchés.

Comme si l'attente les avaient tout deux transformés en boule d'hormones.

Normalement, il aurait trouvé étrange que le Mentaï, qui voulait pourtant le punir d'un viol, ne l'ais pas castré...

...Mais il n'était pas pour s'en plaindre, surtout pas à ce moment précis, se dit-il en donnant un soudain coup de reins un peu plus rapide, un peu plus violent, que les autres, tirant un cris de jouissance à celle qu'il tenait dans ses bras.

Jouissance qui se décupla quand ses lèvres trouvèrent les siennes dans un baisé de braises ardentes.

L'eau aurait eu le temps de refroidir si ça n'avait été de leur corps enlacés.

Le jeune homme grogna en s'enfonçant particulièrement profondément, et la première vague de chaleur le quittant pour pénétrer la jeune femme sembla enfin la libérée de sa tension alors qu'elle l'accompagna dans son orgasme avec le sien.

Puis il reprit son souffle une seconde.

Peut être deux.

Avant de recommencer à bouger doucement, lui chuchotant à l'oreille.


Prête pour le deuxième round..?

Un gémissement de plaisir lui répondit.

Avait-elle été fâché qu'il ais parlé de Shun à sa soeur? Peut-être... Mais ça ne dérangeait pas, ou plutôt si, mais plus maintenant.

Ils avaient toujours été comme ça, le sexe réglait beaucoup de choses, presque tout en fait.


"No" is a dirty word,
Never gonna say it first,
"No" is just a thought that never crosses my mind.

Maybe in the parking lot,
Better bring your friend along,
Better off together than just one at a time.

Elle avait réagit...

...Puis il avait répliqué.

Pas avec des mots, non, plutôt il s'était tût, n'avait même pas demandé si elle avait finit de parler...

...Puis s'était carrément jeté sur elle, la tirant contre lui en lui mordant un sein pendant qu'une de ses mains caressait ses omoplates et que l'autre descendait la courbe de ses fesses pour y trouver sa cible et y enfoncer le majeur lentement, pour doucement la stimuler avant d'en rajouter un deuxième.

Ses doigts restèrent d'ailleurs prisonniers de cet orifice quand il pénétra celui de devant de son désir tendu.

Putain que c'était bon...


S is for the simple need.

E is for the ecstasy.

X is just to mark the spot,

'Cause that's the one you really want...

Sex is always the answer,
It's never a question,
'Cause the answer's yes,
Oh the answer's Yes!

Not just a suggestion,
If you ask the question,
Then it's always yes,

Yeah!

Ils entendirent tout deux le bruit d'une branche cassée sous un pas curieux qui s'approcha de la maison, puis le léger frappement à la porte.

La plupart des gens auraient arrêter, pour ne pas se faire entendre, ou ce genre de chose.

Kaünis et Syles n'étaient pas la plupart des gens.

L'envoleur augmenta sa vitesse et sa force, ainsi que l'intensité de ses morsures.

L'envoleuse augmenta le volume de ses gémissements, de ses cris, et la force de ses légères griffures.

Si l'autre voulait tant que ça les connaitre, alors elle saurait à quoi s'attendre, se dit le jeune homme... Un instant avant que Kaünis ne tremble de tout son être contre lui en lâchant un cris abyssal.


* Et de trois... Plus que sept pour battre le record..! *

I'm loving what you wanna wear,
I wonder what's up under there,
Wonder if I'll ever have it under my tongue?

I'd love to try to set you free,
All of you all over me,
Love hearin' the sound you make the second you're done.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Jeu 15 Juin 2017, 07:23

Elaïa


Il a tué mon père. Avec Kaünis, et d’autres mecs.
Et mon père… avait violé ma propre soeur. Enfin, demi-soeur. Bref.

En un instant, j’ai l’impression que mon monde s’écroule. Puis, il me tend la main, et je réalise que non, ce n’est pas mon monde qui s’écroule, c’est mon idéal. Parce que même si j’ai découvert il y a un certain temps que ma propre mère biologique était une meurtrière, j’ai eu le temps de l’intégrer, de le digérer.
Parce que j’ai grandi sans elle, j’ai Ma’ et Pa’, ce n’est pas ce qu’il y a dans mes gènes qui me définit, loin de là.
Mais… mon père biologique, un pédophile…! En plus avec ma soeur ! La fille de ma mère ! Et… Il est mort dans d’atroces souffrances, torturé par justement cette demi-soeur, son “petit ami” et d’autres mecs random.

Je pousse un long soupir.

Je ne sais pas trop quoi penser. Enfin, si. Mais je ne sais plus si je veux vraiment voir Kaünis. Elle a tué mon père. Mais en même temps, il l’a violée. Plein de fois.
Je frissonne, regardant Syles descendre de la paroi.

Moi, je vais rester là encore un peu.


Kaünis


L’eau brûlante faisait un bien fou, et dénouait les tensions dans ses muscles. Et dans sa tête.
Les yeux fermés, juste le visage hors de l’eau, Kaünis essayait de profiter de ce moment de paix, sans aucune tentation. Syles n’était pas là.

Hum.
Elle avait pensé trop vite.

- Si tu savais à quel point c'est difficile de ne pas te sauter dessus...
Elle ouvrit les yeux pour les planter dans ceux de l’Envoleur. Vraiment ? Dans ce cas, pourquoi attendait-il depuis si longtemps ? Il avait une vraie raison à ça ? Et pourquoi il était encore habillé ? Et pourquoi il se retenait là, tout de suite, en étant la tentation originelle incarnée, juste à côté de son bain ?
- J’ai parlé à ta demi-soeur. Je lui ai parlé de son père… Je lui ai dit que je l’ai tué.
Kaünis leva les yeux vers le plafond. Un long soupir franchit ses lèvres, mais elle ne dit rien : après tout, il n’y avait rien à dire. Il avait raconté la vérité… Enfin, il n’avait pas été le seul à le tuer, Shun, mais bref.

Un sourire étira les lèvres de l’Envoleuse.
- Frimeur va.
Mais elle n’eut pas l’occasion de rajouter un mot de plus car il se précipita sur elle… Ou plutôt la précipita sur lui, avalant goulument son sein droit, la caressant de manière pressante et fébrile à la fois.

Chaque contact était comme un ouragan.
Un ouragan de désir, de plaisir, de frissons passionnés. Leurs échanges étaient un peu maladroits, vraiment pressés, et pourtant d’une simplicité brûlante qui lui avait affreusement manqué. Ce n’était pas hyper violent, pas comme dans ses souvenirs, mais ça restait bien plus animal que tout ce qu’elle avait pu échanger avec Silhu depuis.

C’était affreusement bon, et cette bestialité tendre était littéralement jouissive. Elle se retenait de ne pas enfoncer plus ses ongles dans la peau de ses épaules, mais elle devait exprimer son plaisir d’une manière ou d’une autre ; et ses muscles se tendaient, s’arquaient, il fallait juste qu’elle crie ses orgasmes.

Parce qu’elle n’en avait pas eu des aussi puissants depuis presque deux ans.


* *

Oh, elle pouvait toquer autant qu’elle voulait, cette gamine.
Rien à foutre.
Ils avaient deux ans à rattraper, avec Syles, et elle ne comptait pas interrompre ce moment. Pour rien au monde, à vrai dire.
Sentant un nouvel orgasme la submerger, la tête de Kaünis bascula en arrière, offrant sa gorge à une nouvelle morsure.

Elle n’en pouvait plus.
Juste parce que avoir plus d’un orgasme d’affilée ne lui était pas arrivé depuis très longtemps. Plus de deux ans, pour le coup, en fait.
- Laisse-moi reprendre mon souffle. Je ne suis plus habituée moi. J’ai du mal à suivre ! plaisanta-t-elle en essayant de respirer normalement.
Mais en fait, son corps en voulait encore, au fond, car elle sentit ses hanches onduler pour accueillir un peu plus Syles en elle.

Se mordant la lèvre, elle lâcha un nouveau gémissement.

Elle allait mourir.
De plaisir.


* *


Emmitoufflée dans un large peignoir d’un rouge sanguinaire chatoyant, Kaünis poussa un long soupir de satisfaction en s’asseyant sur la chaise de la table du salon.
Un frisson à cause de la douleur de l’irritation la parcourut et elle se mordit l’intérieur de la joue en riant.

- Je vais pouvoir marcher correctement… Ni m’asseoir… Pendant deux jours, au moins ! rit-elle de bon coeur.

Avant qu’un nouveau toc toc ne résonne contre le battant de la porte.
- Putain mais elle ne nous a pas entendus, sérieux ! Rala-t-elle à voix haute… Elle leva les yeux vers Syles et ne put s’empêcher de le mater.

Euh, elle venait de dire quoi ?
Déjà oublié.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 738
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Jeu 15 Juin 2017, 17:08

Elle as entendu, c'est beau si l'empereur n'as pas entendu...

...Mais elle ne ferait pas partie de ta famille, si elle abandonnait facilement, non..?


Simple constat.

Avant de sourire, taquin. Le jeune homme avait aperçu une étincelle dans le regard de Kaünis.


Plus marcher, plus t'asseoir et t'en reveux? J'avoue que la réflexion as du bon, ''Si je peux ni m'asseoir, ni marcher, alors autant baiser''

L'envoleur ne retint pas un petit rire quand elle rougit, peut-être sans s'en rendre compte.

La main dans l'sac de pensées lubriques..!

L'homme se dirigea vers la porte et cria, pour se faire entendre de l'autre côté.


TU PEUX RESTER LÀ TOUTE LA NUIT SI TU VEUX HEIN, MAIS ON AS PAS FINIS, ALORS À TA PLACE JE TROUVERAIS DE QUOI ME COUVRIR, VA PLEUVOIR DANS UNE HEURE..!

Il se doutait qu'elle se demanderait comment il savait ça... Mais si elle décidait de ne pas le croire, son problème, se dit-il, vu les nuages qui se dirigeaient dans cette direction et le goût du vent quand il était sortit.

She likes to shake her ass,
She grinds it to the beat.

She likes to pull my hair,
When I make her grind her teeth.

I like to strip her down,
She's naughty 'til the end...

Le garçon observa le plafond en soupirant...

... 55 minutes depuis que Kaünis avait dit qu'elle ne pourrait plus s'asseoir...

...Environ 5 de ces minutes avaient étés utilisés pour le repos, puis le reste, c'était le round... Ben il savait plus en fait.

Haletant, il s'apprêtait à parler quand un cognement, sur la porte,
beaucoup plus timide, ponctua l'arrêt... Elle savait vraiment pas abandonner, se dit-il.


Tant pis pour elle, elle seras mouillé et elle attendras, moi je me lève pas d'ici, trop bien comme ça.

Et il roula légèrement sur le sol pour tenir Kaünis dans ses bras, par derrière.

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Ven 16 Juin 2017, 05:51

- Mais elle ne ferait pas partie de ta famille, si elle abandonnait facilement, non?
Kaünis secoua la tête.
- Elle ne fait pas partie de ma famille.
Simple constat aussi : après tout elle ne la connaissait d’Adam ni d’Eve, cette fille, et elle débarquait en mode “ C’est moi j’suis ta demi-soeur, aime-moi !”. Mais franchement, elle en avait pas grand chose à cirer…

Non, correction : elle ne voulait pas en avoir grand chose à cirer.
Elle avait déjà assez d’emmerdes comme ça.


* *


Putain !
Ils n’avaient rien fait pendant plus d’un mois après s’être retrouvés après presque deux ans, et elle désespérait quelques heures plus tôt de ne pas avoir d’échanges intimes avec Syles…  
Et bien, ils étaient en train de rattraper tout ça.

Et elle devait bien avouer qu’elle était surprise que Syles soit encore si endurant s’il n’avait rien pu faire pendant deux ans. Ou presque deux ans. Bref.
C’était à ça qu’elle était en train de penser quand la nana tapa encore une fois, plus doucement, à la porte. Il pleuvait sur les carreaux des fenêtres et Kaünis poussa un soupir contrit.

- Tant pis pour elle, elle sera mouillée et elle attendra, moi je me lève pas d'ici, trop bien comme ça.
L’Envoleuse sourit tendrement alors qu’il venait se coller contre son dos, et elle inspira profondément pour profiter de l’instant. Elle sentait son souffle dans ses cheveux, et le contact de son corps brûlant contre elle, il était emboité dans le creux de ses reins et elle se sentait…
Bien.
En sécurité.
Parfaitement à sa place.

Clignant des paupières, elle tourna légèrement la tête pour se tortiller et déposer un baiser sur les lèvres de Syles. Elle fit glisser sa langue sur le bord de sa bouche, avant de se redresser un peu vivement quand les martèlement à la porte se firent vraiment plus insistant.
Poussant un profond soupir, elle râla un autre coup…
Avant de se repousser du sol sur un coude.
- Rah ! Elle se leva complètement, secouant la tête, et attrapa son peignoir rouge qui tronait sur le rebord d’un canapé pour le jeter à Syles. Cache-toi un peu… Enfin, si tu veux bien, je vais lui ouvrir.

Elle attendit une seconde, avant de faire volte-face et d’aller ouvrir brusquement la porte, coupant la fille dans son élan pour frapper encore sur le battant.
- Mais putain, qu’est-ce que tu nous veux ? T’as pas compris qu’on était occupés?
- Euh… Si si. Mais il pleut. Et j’ai froid. Et j’ai faim. Et je veux faire ta connaissance. Je m’appelle Elaïa !

Kaünis grogna un soupir en levant les yeux au ciel… Avant de se pousser pour laisser rentrer la jeune fille. Seize ans, lui avait dit sa mère, pourtant, elle semblait un peu plus vieille que ça.

L’Envoleuse laissa Elaïa s’avancer dans la pièce et la laissa s’asseoir sur la chaise autour de la table à manger. Elle n’allait pas non plus lui proposer à boire et à manger… si ?
Mais malgré elle, elle prit pitié de la gamine détrempée, les cheveux collés au visage par la pluie, toute grelottante. Grognant toute seule, elle passa dans sa chambre, enfila une brassière et un shorty, avant de choper une serviette et un pull pour les filer à sa… demi-soeur.
Bordel que c’était bizarre.

- Oh merci beaucoup ! Ça fait longtemps que vous habitez ici ? Kaünis dut prendre une profonde inspiration pour garder son calme.
- Quelques jours. Bon, tu as de quoi faire chauffer l’eau là, tu as la salle de bain si tu veux te laver et réchauffer, bref. Devant l’air surpris de Elaïa, Kaünis jugea bon de préciser : On a des choses à finir, nous !
Elaïa ouvrit des grands yeux.
- ah mais… Vous étiez pas en train de faire semblant en fait ?
- Faire semblant de baiser, c’est pas intéressant !


Et elle attrapa Syles par le poignet pour l’entrainer dans la chambre.
Refermant le battant dans son dos, elle se laissa glisser jusque sur le sol en enfouissant un instant son visage dans ses mains.
- Putain, elle a ses yeux. Tu as vu ? demanda-t-elle d’une voix blanche.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 738
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Ven 16 Juin 2017, 07:20

Ouais...

...Et elle est naïve comme pas deux...


L'envoleur poussa un soupir, si elle comprenait tout ce que son père avait fait, peut-être apprendrait-elle à user d'un peu plus de diplomatie pour aborder Kaünis, ce qui n'aurait pas fait de mal, mais comment diable faire ça..?

Le frontalier soupira, il avait mal au crâne et un grand besoin d'air frais.


Bon, j'ai mon vieux manteau de rechange, je lui prête et on parts en balade, j'ai besoin d'air et ça te donneras le temps de faire un plan pour ce qu'on fais... T'es plus douée que moi pour ce qui est du côté social des choses. Et puis vu son enthousiasme, elle va sauter sur l'occasion de faire une balade en pensant que ça la rapprocheras de toi par mon intermédiaire.

Et sinon je l’assomme et je la traîne, comme ça tu pourras penser quand même et moi je serais tranquille pour ma balade.


Pas le plan idéal, ni pour l'un ni pour l'autre, mais c'était mieux que rien, se dit-il avant d'embrasser longuement sa compagne, puis de retirer le peignoir et de passer ses vêtements.

Il ouvrit la porte de la chambre et le referma derrière lui, attirant presque de suite un regard curieux, auquel il lança un manteau.


Porte ça, c'est grand, mais mieux que rien, on parts en balade...

Stand up all the Night and call the Fight,
Let your Mind go wild before the Light,
Here we come the Army of the Night...

Un village de pêcheurs.

Pas énorme, mais assez pour avoir une taverne et quelque allés.

Ça suffirait, se dit le jeune homme en invitant sa compagne de balade à boire un truc, ce qu'elle fit volontière...

Les saoulons de l'établissement ne la reluquaient qu'une seconde,
avant d’apercevoir le garçon et de grogner en détournant le regard.

Syles, lui, se sentait bizarre, mal au crâne, il avait espérer qu'un verre d'eau lui ferrait du bien, mais non.

C'était comme ceux de l'époque, avec Lynx, mais en pire et sans la conscience grattant son crâne.

Au moins, se dit-il, ça ne modifierait pas ses plans.

Quand ils quittèrent la taverne, la nuit commençait à être bien avancée.

Cinq hommes les suivirent, en tanguant sur leurs pieds, et jubilèrent quand, dans une ruelle, le garçon disparu.

Ils ne savaient pas où il était et ils s'en foutaient... Cette nana était nouvelle dans le coin...

...Et peut-être qu'elle était vierge...


All we need is blood,
In the name of God.

You can't break us,
Can't forsake us.

Whether you believe it or not.

Le jeune homme s'était effacer dans l'ombre, puis avait patienté.

Guère plus de cinq secondes.

Elle s'était retournée. Ils avaient chargés. Elle avait crié.

Personne n'était venu, comme prévu.

Dans ce genre de village, les gens se mêlaient de leurs affaires.

Les hommes la malmenèrent un peu, puis déchirèrent ses vêtements, l'un d'eux sortit un couteau...

...Et Syles attrapa sa tête entre ses mains.


Comme ta mère, comme Kira, comme Kaünis!

Tu laisse tout le monde qui te tient à coeur se faire avoir!

Tu n'es rien! Ne vaux rien! Ton père avait raison!

Jamais tu ne seras mieux que lui!

Un des hommes enleva son pantalon.

Dans une minute, peut-être deux, il serait trop tard pour que quiconque intervienne.


Je compte pas les laisser faire!

Pauvre idiot! Tu n'as plus Lynx! Tu n'est pas assez rapide!

La voix avait raison.

Bien sûr qu'elle avait raison.

Il avait été si stupide...


L'élève pense connaître, le maître ne cesse d'apprendre.

Apprends moi...


... D'accord.


Reborn from regret,
We rise with the dead.

The night will bring us home,
From hell we are sent.

The dark testament,
Tonight we storm the dome...

L'homme, saoul comme un pot, enligna son engin, s’apprêtait à pousser...

Son regard devint vitreux dans un cris, puis deux ''tchac!'' supplémentaires se firent entendre et il tomba par terre, mort.

Ses quatre complices, gelés dans leur stupéfaction, levèrent les yeux pour rencontrer ceux d'ors d'un démon.

Syles souriait.

Il ne s'était jamais sentit aussi...

...VIVANT.

Pas Lynx, c'était semblable et différent, une énergie presque sans fin, une envie de sang redoutable qui, pourtant, était contrôlable, il avait l'impression d'être enfin en harmonie avec lui même, avait hésité une seconde sur la source de ce sentiment avant de comprendre.

Il n'avait pas fait revenir Lynx...

...Il l'avait absorber.

Sa greffe s'activa comme s'il ne s'agissait que d'une formalité, alors qu'il avait eu un peu de difficulté depuis son emprisonnement.

Les couteaux des hommes volèrent de leurs mains pour rejoindre le jeune homme, qui parla d'une voix sombre, violente, dangereuse...

...Meurtrière.


Vous avez vus le petit chaperon rouge...

Les lames se pointèrent vers les hommes qui commencèrent à sérieusement se rhabiller pour tenter de foutre le camp devant ce... Ce monstre dément.

Bande d'imbéciles... Z'AVEZ OUBLIÉS LE GRAND MÉCHANT LOUP!

Les hommes s'écroulèrent en courant, sous les lames parfaitement ajustés, tous morts avant de toucher le sol.

L'envoleur les fixèrent une seconde, puis s'approcha de la jeune femme pour s'agenouiller à ses côtés, puis la recouvrir du manteau de cuir qu'il portait, lui.

Celui de la femme était franchement abîmé par tout ça... Puis il parla, d'une voix plus calme, sa voix ''Standard''.


Ils m'on pris pour un monstre...

...De ton point de vue, je suis quoi, dis-moi..?

Je viens de commettre cinq meurtres de sang froid, trouve-tu que j'ai fais le bon choix..?

... Ou aurais-tu préférée te faire violer..?


Le jeune homme laissa passé une seconde, question qu'elle pense.

Tu sais comment on appellent les monstres,
sur un champ de bataille, ou alors quand ils portent un uniforme..?

...Des héros.

Je ne suis pas un monstre et je ne suis certainement pas un héro...

... J'suis juste un humain...


Maybe I'm foolish,
Maybe I'm blind,
Thinking I can see through this,
And see what's behind.

'Cause I feel it deep within,
It's just beneath the skin...


Got no way to prove it,
So maybe I'm blind,
But I'm only human after all...

I must confess that I feel like a monster,
I LOVE what I've become,
The nightmare's just begun...


I'm only human after all,
Don't put your blame on me...

'Cause I must confess that I feel like a monster..!

...I feel like a monster!

Ils avaient fais presque tout le chemin du retour sans échanger un mot, la maison était désormais en vue, avec la crique qui menait à l'océan un peu plus loin et le jeune homme révéla enfin la dernière carte de sa main.

Considère ta réponse à ma question de ce soir...

...Maintenant, considère ceci : Ce que ces hommes voulaient te faire, ce qui leur as valu la mort, ton père l'as fait à Kaünis à plusieurs reprise alors qu'elle n'était qu'une enfant...

...Et toi tu débarque, comme ça...

...Sais-tu la première chose qu'elle as remarquer, en te voyant..?


L'envoleur s'assura qu'elle l'écoute attentivement avant de continuer, s'arrêtant même de marcher pour la fixer...

Que tu as ses yeux à lui...

... Comment crois-tu qu'elle se sent, quand elle voit de nouveau les yeux de cet homme..?

Elle ne te déteste pas, crois moi...

... Simplement, tu es un fantôme d'un passé qu'elle aurait voulue oublié.


Une étincelle entre le désespoir et la résignation brilla dans le regard de la jeune femme.

Ne comprends pas mal, je ne te dis pas de rester loin ou bien qu'elle ne t'accepteras jamais, je ne pourrais pas le savoir...

... Mais tu dois comprendre qu'il s'agit de son choix et que, si tu veux vraiment faire partie de sa vie, tu devras tenter d'être plus qu'un simple fantôme.

Le monde n'est pas rose bonbon, Elaïa...


Il laissa ses mots se brûler en elle... Ça prendrait du temps, et le plus dur du travail commençait maintenant... Mais c'était un début, se dit-il en frappant, puis en ouvrant la porte... Kaünis n'était nulle part en vue, il se contenta donc d'ouvrir, puis de fermer et verrouiller la porte une fois entrer avec Elaïa, avant de lui dire qu'elle pouvait bien dormir où elle voulait et d'entrer dans la chambre - dont il verrouilla la porte aussi au cas où - ...

... Pour y trouver Kaünis, bien réveillée, assise sur le lit.

Le frontalier soupira, sourit, puis se dévêtit pour approcher et se coucher, le prenant dans ses bras.


J'lui ais un peu secouer les puces... Mais on en parleras demain, je suis crevé...

Bonne nuit, Kaünis.


Puis il l'embrassa doucement en la serrant toujours contre lui...

... Il avait envie de dormir en la tenant, juste pour un soir, la savoir prêt de lui de nouveau, avec elle il était bien il se sentait...

...En sécurité...

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Ven 16 Juin 2017, 17:58

Elaïa


Une… balade ?
Où veut-il m'emmener ? Est-ce que c'est pour m'éloigner de Kaünis, encore ? J'hésite un moment avant de le suivre, et mon regard s'attarde sur la porte de leur chambre. Je sais pertinemment qu'elle est là en fait. Mais… Pourquoi m'a-t-elle fait rentrer si elle ne veut pas me voir ? Par… pitié ?

On marche depuis un moment en échangeant seulement quelques mots. J'essaye d'en savoir un peu plus : depuis combien de temps ils se connaissent, ils sont ensemble, comment ils se sont rencontrés ? Et Kaünis, comment elle était ?
Bon, je n'ai pas beaucoup de chance, parce qu'il n'est pas très prolixe. Pourtant, je suis sûre qu'il peut être gentil, en tout cas ce n'est pas exactement un mur. Mais il a l'air préoccupé, et du coup j'essaye de ne pas trop insister même si ma curiosité brûlante est difficile à contenir.

On arrive finalement dans un village de pêcher et il me propose de boire quelque chose, ce que j'accepte volontier : j'ai la gorge bien sèche d'avoir marché comme ça sans m'hydrater !
Mais la taverne ne m'inspire vraiment pas confiance, je me sens observée même si je vois que les gens ne me regardent pas fixement. Je sais pas, une impression de malaise s'empare de moi, même si je me convainc que tant que Syles est là, il ne peut pas m'arriver grand chose.

Tant qu'il est là oui.
Alors, quand il disparaît d'un coup alors qu'on marche dans une rue tranquillement, je sens les ennuis arriver gros comme une maison.
Pourquoi, et surtout comment il peut ne plus être là en moins de deux secondes, le temps que je détourne le regard vers ce tas de poubelle d'où un chat vient de sortir ?

- Euh… Syles ?
Ce sont les ricannements gras de pochtrons qui me répondent et je me tends en accélérant le pas… Pour tomber sur un cul de sac quelques mètres plus loin. Evidemment, si c'est pas drôle.
Bon, ma Elaïa, réfléchit. C'est pas la première fois que tu tombes dans un traquenard pareil !
Mais je lève les yeux vers les murs qui sont enduits d'une texture bizarre… Glissante. Je tente de me hisser à la force des bras, mais on me chope la cheville et je hurle pour essayer d'attirer l'attention…

Peine perdue.
Je me débats de toutes mes forces alors qu'un mec me tire sèchement vers le sol, je m'écroule littéralement sur lui et ça lui tira un ricannement dégueulasse.
- Laissez-moi !
- T'inquiète, on va te laisser… quand on en aura fini avec toi !

Ils sont quatre et ils ont réussi à m'immobiliser, je ne peux bouger qu'une jambe et… je hurle de plus belle quand le dernier m'arrache mon pantalon.

Mais où est Syles sérieux ?
C'est lui qui a monté ce coup ? Mais pourquoi ?

Y'en a un qui me colle sa bite sur le visage, mais je claque des dents de manière suffisamment persuasive pour qu'il ne me la foute pas dans le fond de la gorge. Mais du coup, je ne vois plus ce qu'il se passe en bas, je me débats très fort mais ça ne sert à rien, et puis je sens qu'il m'ouvre la jambe et son…
- Noon ! Une vague de panique, de peur, de colère, de putain d'instinct de survie me traverse, je tente de me débattre, de me tortiller encore plus : pas là, pas comme ça, dégage gros porc !

Mais… la suite n'arrive pas, et je donne un coup de nez dans le truc qui est tendu devant mon visage pour tenter de jeter un coup d'oeil vers ma jambe qu'on a relâchée.
On me lâche d'ailleurs d'un coup brusquement et je m'écroule sur le sol. Tentant de me relever, je vois qu'en fait Syles est là, et qu'ils ont tous sorti leurs poignards pour se battre.

Sauf que moi, je suis à poils.
- Vous avez vu le petit chaperon rouge… Bande d'imbéciles... Z'AVEZ OUBLIÉ LE GRAND MÉCHANT LOUP!
Je ne peux pas m'empêcher de sourire mais je me retourne pour ne pas qu'on… non, que Syles me voit nue. Plaquant mes bras sur mes seins, je sens soudain le contact d'un tissus rugueux sur mes épaules et lève les yeux. C'est lui qui vient de me remettre le manteau dessus.

Dans une petite inspiration, je tourne le regard… Et oui, c'est ce que je pensais : tous les soulards sont morts, étendus sur le sol dans une flaque de sang qui grossit peu à peu.

- Ils m'ont pris pour un monstre...De ton point de vue, je suis quoi, dis-moi..? Je viens de commettre cinq meurtres de sang froid, trouves-tu que j'ai fait le bon choix..? Ou aurais-tu préféré te faire violer..?

Je reste silencieuse.
Parce que je ne sais pas répondre. J'ai à la fois envie de lui dire qu'il est mon sauveur, mais il apparaît clair que s'il a disparu au bon moment, c'était pour provoquer cette scène. Et puis, il a tué ces types… Non, franchement, le coup de tuer les autres, de sang froid ou pas, ça ne me perturbe pas plus que ça.

Alors, comment je le considère ?
Dans les faits les plus objectifs, il a tué des gens : c'est un meurtrier. C'est la définition-même. Et il m'a évité un truc hyper traumatisant, même si rien que le début était carrément horrible aussi. Donc c'est un "sauveur". Et un meurtier sauveur, ça donne un héro, quoi qu'il en dise.
Bon, mais ça, c'est juste les faits.
Parce que dans les intentions, je ne sais pas ce qu'il a voulu faire ou prouver. Donc comment je le considère ? Comme les deux. Un monstre en tout cas, certainement pas. Un monstre n'a aucune morale et ne m'aurait même pas tirée de là. Et qu'il m'en ai tiré pour moi ou pour ne pas se faire réprimander par Kaünis, cela ne changeait rien : ça voulait dire qu'il tenait suffisamment à elle pour avoir des remords, ou alors qu'il était suffisamment sensible pour ne pas vouloir me faire subir l'acte complet.

Donc, je ne sais pas vraiment.
Mais Syles me coupe dans mes réflexions, sur le chemin du retour.

- Ce que ces hommes voulaient te faire, ce qui leur a valu la mort, ton père l'as fait à Kaünis à plusieurs reprise alors qu'elle n'était qu'une enfant…
Une enfant ? Je clique des yeux, levant le regard vers Syles.
- Sais-tu la première chose qu'elle a remarqué, en te voyant..? Que tu as ses yeux à lui… J'ai… les yeux de mon père ? Pour le coup oui, je les ouvre en grand. Ça… C'est la première fois qu'on me dit que je ressemble à quelqu'un. Je… J'ai presque envie de m'en réjouir, mais en fait, je pense surtout au regard dément de ces mecs qui voulaient me violer et… je baisse le menton.
- Mais tu dois comprendre qu'il s'agit de son choix et que, si tu veux vraiment faire partie de sa vie, tu devras tenter d'être plus qu'un simple fantôme.
Je hoche la tête, avant de chercher le regard de Syles. J'ai une autre question pour lui…
- Hé, Syles. Tu me considères comme une gamine, hein ? Mais.. quel âge avait Kaünis quand..?

Kaünis


Quand elle entendit les pas de Syles et de Elaïa sur les graviers, hors de la maison, Kaünis poussa un soupir… mais ne resta pas sur le canapé : elle préféra se réfugier littéralement dans la chambre.
Elle entendit vaguement l'Envoleur parler avec la jeune fille mais ne bougea pas d'un poil. La nuit était tombée dehors, et elle avait des pensées vraiment… un peu trop déplacées.
Est-ce qu'il avait couché avec elle ?
Où est-ce qu'il l'avait emmenée ? Pour faire quoi ?

Quand il entra dans la chambre, elle leva timidement le menton vers lui.
- J'lui ai un peu secoué les puces... Mais on en parlera demain, je suis crevé… Bonne nuit, Kaünis.
Une boule se forma dans la gorge de l'Envoleuse. Il était crevé ? Il avait encore plus baisé avec cette nana qu'avec elle ? Secoué les puces, ça pouvait tout et rien dire…
Est-ce qu'il l'avait forcée ? Pour lui faire prendre la mesure de ce qu'elle avait subi, elle ? Et est-ce qu'il avait aimé ? Il n'avait plus semblé très réceptif à ce genre de violence depuis qu'il était revenu, mais après tout, qu'est-ce qu'elle savait de ce qu'il pouvait se passer dans sa tête ?

Rien.

* *

Elle n'arrivait toujours pas à dormir, alors que Syles s'était écroulé dans le lit au moins deux heures plus tôt.
Repoussant délicatement son bras, elle se leva et frissonna en posant les pieds sur le sol frais.
Se mordant la lèvre inférieure, elle prit le temps de glisser ses doigts le long de la barbe de l'Envoleur endormi, attendrie par sa bouille.

Mais elle se leva.
Ouvrant la porte de la chambre, elle s'avança dans le salon et évidemment tomba sur Elaïa qui était allongée sur le canapé pour dormir.
Sauf que… Elle ne dormait pas.
Dans une inspiration sifflante, Kaünis s'avança vers le fauteuil et s'assit dedans en ramenant ses talons contre ses fesses et posant le menton sur les genoux.

La jeune fille se redressa sur le sofa et ramena, elle, ses jambes en tailleur pour fixer Kaünis avec un regard brillant. Mais avant qu'elle n'ait pu ouvrir la bouche, l'Envoleuse parla.
- Tu as couché avec Syles ? Sa voix était parfaitement calme.
- Quoi ? Mais non ! Pourquoi j'aurais fait ça ? Et pourquoi il t'aurait fait ça ? Kaünis cligna des paupières quelques secondes, avant de se détendre et de hausser les épaules.
- Laisse tomber.
- Il t'aime, je vois pas comment tu peux penser ça, c'est b…
- On va dire qu'on a jamais vraiment eu une relation exclusive.

Kaünis ne put s'empêcher d'avoir un sourire moqueur quand elle vit la réaction choquée de Elaïa.
- Euh… ?
- C'est pas parce qu'on s'aime qu'on est capable de répondre à tous les besoins de l'autre. On s'aime, mais on a toujours eu tendance à aller voir ailleurs. Ou à faire ça à plusieurs. Ça te choque ?

Bien sûr qu'elle voyait que ça la choquait, mais ça amusait un peu Kaünis aussi.
- C'est pas exactement le modèle de couple que j'ai côtoyé durant ma vie.
- Moi si. Mais on essaye d'être exclusifs, là.

Nouveau regard déboussolé.
- Tu veux dire que… ton père savait que notre mère découchait…?
Le visage de Kaünis se durcit.
- Oui. Et notre mère a poussé mon père à aller assouvir certains de ses besoins ailleurs.

Silence. Plus long cette fois.
Mais pourquoi répondait-elle à Elaïa ? Pourquoi était-elle là ? Pourquoi est-ce que ça l'empêchait de dormir ?
- Syles m'a dit pour… mon père.
- Ah.
- Est-ce que… je suis aussi issue d'un viol ?
Kaünis leva brusquement les yeux, et son regard luisit vivement dans la pénombre de la pièce.
- Non.
- Est-ce que Hien…
- Non, elle ne savait pas. Elle couchait avec ton père pour me protéger à la base. Mais ça a pas suffit ou marché, peu importe. Moi j'avais honte, mais en même temps… Bref. Quand elle a fini par savoir, elle l'a rayé de sa vie.
- Est-ce qu'il savait…?
- J'sais pas. J'pense pas.
- D'accord.


Le silence s'étira à nouveau entre elles. Mais Kaünis était perdue dans ses pensées, les yeux dans le vague et le noir. Elle finit par pousser un soupir.
- T'as grandi où ? Elle vit l'air surpris de Elaïa devant sa question, mais elle continua de la fixer.
- Dans un village proche de l'ouest de la jungle d'Hulm, Koll-Ohm. Dans une super famille, gentille, aimante. On ne m'a jamais caché que j'avais été adoptée, ou plutôt récupérée. Pa' et Ma' pouvaient pas avoir d'enfant et un jour ils m'ont trouvée devant leur porche, j'étais un tout petit bébé de quelques jours… Kaünis vit le petit sourire tendre étirer les lèvres d'Elaïa. Je me suis du coup toujours dit que ma mère biologique avait dû chercher avec parcimonie à qui me confier pour que je sois heureuse. Qu'elle devait juste pas se sentir capable de m'élever.
Kaünis poussa un long soupir.
- Tu as seize ans, c'est ça ? Hochement de tête. A quelques mois près, je suppose, c'est le moment où elle a découvert pour… ça. Elle a dû se dire qu'un enfant, c'était suffisamment de soucis. Et qu'elle devait faire ce qu'elle pouvait pour que  ce qui m'est arrivé n'arrive pas à quelqu'un d'autre.
Kaünis avait les yeux fixés dans le vague, mais complètement humides. Ele ne vit même pas Elaïa se lever, ne réalisa ce qu'elle faisait que lorsqu'elle passa son bras autour de ses épaules pour la serrer contre elle.

Se mordit la lèvre à sang.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 738
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Sam 17 Juin 2017, 16:20

... Elle avait moins de dix ans, quand ça as commencé.

The sounds of that battle still haunt me to this day.
Screamin agony fire from other cells,
The sickening sound of a bayonet tearing through human flesh,
The soldier next to me gripping his shank in desperation.

All these sounds still echo in my mind,
And as conducted by Death himself it all comes together as music...

...A rhythm of death...

...A symphony of war.

Le garçon s'était éveillé peu après que Kaünis ne quitte ses bras.

Difficile de rester endormi quand le simple fait qu'elle ne soit plus là avait raviver les cris, les bruits de torture... La douleur, dans son crâne et le reste de son corps.

Il s'était assit dans le lit sans un bruit... Puis avait entendu la conversation des soeurs, dans l'autre pièce.

Il n'avait put s'empêcher de sourire tristement.

N'y avait-il donc que des familles brisées, dans ce monde..?

Le jeune homme observa la lune, par la fenêtre... Il était toujours tard, ils avaient tous très peu dormis...


* Bon ben, on dormiras quand on seras morts, hein, la lune..? *


Il s'habilla sans un son et sortit de la chambre sans vraiment regarder les filles... Puis se dirigea vers la cuisine en laissant tomber une phrase.

J'ai faim moi, quelqu'un veux des crêpes au pommes..?

Il ne put s'empêcher de sourire devant les deux réponses affirmatives.

Faire la cuisine avec Kaü, dans une maison, en mode exclusif, avec la petite soeur de la dite Kaü présente...

...Ouais, Giliwyn se serait pété la gueule à mourir de rire devant la scène.


I love you like I've never felt the pain, just wait,
I love you like I’ve never been afraid, just wait...

...Our love we see right here stays,
So lay your head on me...

Les crêpes étaient loin d'être sa spécialité, mais elles étaient bonnes, très bonne même, et le garçon fut bien content d'en avoir fait plus que strictement nécessaire.

Cela dit, la table était fichtrement silencieuse et il se demandait légèrement si c'était parce que c'était bon ou pour une toute autre raison...

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Sam 17 Juin 2017, 20:36

Elaïa

Je la serre dans mes bras, juste parce que je trouve ça juste… horrible. Syles m’a dit que les trucs avaient commencé alors qu’elle avait moins de dix ans, ça veut dire que ça fait au moins trois ans où c’est arrivé régulièrement. Sur une gamine sans forme.
Je me mord la lèvre et tente de me retenir de pleurer, mais mes yeux piquent horriblement. Je m’immerge dans l’odeur de Kaünis. Ma soeur.
C’est étonnant comme c’est étrangement familier, en fait.

On reste là, elle dans mes bras plus ou moins.
Elle ne bouge pas, elle a juste levé un bras pour poser sa main sur mon épaule. Ce contact m’électrise et je ferme les yeux.

Et je sursautequand une voix s’élève dans le noir.

- J’ai faim moi, quelqu’un veut des crêpes aux pommes ?

Je redresse la tête pour découvrir qu’en fait, Syles est dans la cuisine. Il n’a pas allumé de bougie ni rien, mais je peux le voir clairement…
Et lui aussi sans doute.
Mais j’avoue que je reste scotchée un instant sur les reflets nocturnes de la lumière sur sa peau. Ça découpe des muscles fins et une carrure relativement large.

- Arrête de mater mon mec.
Prise la main dans le sac, un peu paniquée mais surtout honteuse, je baisse le menton et les yeux. Mais c’est un éclat amusé que je vois luire dans le regard de Kaünis.

Kaünis


-  J’ai faim moi, quelqu’un veut des crêpes aux pommes ?

Kaünis leva le menton vers Syles qui traversait la pièce et son regard s’attarda plusieurs secondes sur la courbe de ses épaules, sa cambrure et son petit cul qui recommençait à prendre du rebondi. A vrai dire, musclé ou pas, Syles lui faisait toujours autant d’effet ; ce n’était pas qu’une question d’apparence, mais de.. d’alchimie.
Un truc incroyablement instinctif et indescriptible.

Mais elle avait capté que Elaïa matait aussi Syles, et elle ne put s’empêcher de faire une pique comme elle les maitrisait parfaitement… Et éclata de rire face à la réaction de la jeune fille.

- C’est le milieu de la nuit… Mais  des crêpes aux pommes, ça ne se refuse pas, crois moi !
- D’accord !



* *


Tous attablés autour d’un énorme plat de crêpes, ils mangeaient dans un silence presque parfait. Kaünis et Syles n’avaient pas de problème avec le silence, mais l’Envoleuse devait avoir que ça n’avait pas la… tonalité habituelle, avec Elaïa.

D’ailleurs, c’est elle qui le brisa, le silence.
- Vous vous connaissez depuis longtemps ?
Kaünis échangea un regard avec Syles… Et essaya de compter. Elle sentit ses yeux s’écarquiller en réalisant que cela faisait plus de cinq ans. Certes, il y avait eu presque deux ans sans se voir. Mais quand même.
- Ça fait un peu plus de cinq ans maintenant.
Elaïa les dévisagea l’un après l’autre, surprise par la réponse apparemment.
- Comment vous vous êtes rencontrés ? demanda-t-elle, un éclat dans les yeux.

Kaünis échangea un regard avec Syles.
Est-ce qu’il voulait répondre ?

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 738
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Sam 17 Juin 2017, 21:27

Le jeune homme avala un morceau de crêpe en pointant Kaünis de sa fourchette.

Cette Ts'liche as pris un bain dans ma chambre...

...Et j'ai un faible pour les Ts'liche aux yeux de marais et qui sentent les baies.


Il ne put s'empêcher de rire devant la réaction d'Elaïa, puis retrouva un visage sérieux en fermant les yeux une seconde, grosse erreur vus les images qui l'attaquèrent et il se toucha la tête d'une main, réussissant à peine à repousser le tout.

Deux regards.

Un curieux.

Un inquiet.

Et une explication.


Je suis désolé, j'ai... Eu un petit malaise...

... Les deux dernières années n'ont pas été de tout repos.


Se contenta de sourire à la soeur de Kaünis, qui semblait plus curieuse que jamais. Il ne pouvait pas en parler, là, c'était peut-être 2 mois dans le passé... Mais c'était encore trop frais dans son crâne.

It'll be the end of the line of the final journey,
Enemies leaving the past.

Will the shadow walkers and the flying army,
Join their forces at last..?

Ils avaient finis les crêpes...

...Exploit non négligeable vu la quantité.

Le frontalier s'écrasa dans son chaise avec un soupir de contentement. Ça faisait un moment qu'il faisait attention à ne pas trop manger, mais là... C'était parfait, se dit-il... En prenant en flagrant délit deux nanas qui le reluquaient carrément, et il ne put se retenir de faire un petit sourire taquin.


Hep, oh, je suis pas le dessert, hein...

Il s'attendait à moitié à ce que Kaünis lui dise qu'il était l'exercice après le repas...

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Sam 17 Juin 2017, 21:49

Kaünis ne put s’empêcher de pouffer et d’envoyer un bout de crêpe dans l’assiette de Syles quand ce dernier expliqua qu’elle avait pris un bain dans sa chambre. Et qu’il avait un faible pour les Ts’liches.
Elaïa semblait perdue, mais ce n’était pas vraiment grave : elle comprendrait assez vite que la Ts’Liche, c’était Kaünis.

Mais l’Envoleuse capta de suite que quelque chose n’allait pas quand Syles ferma les yeux, et elle se leva de sa chaise pour le prendre dans ses bras.
- Ça va ? demanda-t-elle, inquiète.
- Je suis désolé, j'ai... Eu un petit malaise... Les deux dernières années n'ont pas été de tout repos.

Serrant les dents, Kaünis posa son menton sur l’épaule de Syles un instant, frottant le bout de son nez contre sa joue. Elle n’aimait pas le sentir comme ça. Elle avait affreusement envie de trouver ce mec et de lui défoncer la tronche. Pas de pitié.
Elle déposa un léger baiser sur le bord de sa tempe, serra les doigts une dernière fois autour du bras de Syles, avant de se rasseoir en le surveillant du coin de l’oeil.

Oh, elle n’aimait pas ça.
Bon, les crêpes, par contre, c’était une autre histoire.


* *


Elle ne pouvait pas s’empêcher de détailler Syles.
Parce qu’il avait fait ce pseudo-malaise, déjà. Et ensuite parce qu’il avait repris du poil de la bête. Du poids, du muscle, ses cheveux et sa barbes semblaient plus vifs. Et il avait repris cette attitude si sexy, sa prestance et sa posture droite, affreusement charismatique et attirante.  

- Hep, oh, je suis pas le dessert !
Kaünis jeta un coup d’oeil à Elaïa et lui envoya un coup de coude. Levant les yeux vers Syles, l’Envoleuse fronça légèrement les sourcils.

- Elaïa, tu… as quelqu’un, toi ?
La jeune fille rougit brusquement mais ne baissa pas vraiment les yeux, se contentant de jeter un coup d’oeil à la dérobée vers Syles.
- Non. Jamais eu. Je suis désolée. Je suis surtout pas du tout habituée à voir des mecs torse nu. Ça me perturbe.
Kaünis éclata de rire en secouant la tête.
- Okayy. Ben écoute, va falloir. Parce que tu perturbes nos résolutions là.
- Vos résolutions ?
- Exclusivité tout ça...
Elaïa rougit encore une fois.
– Oh, n’importe quoi ! Je suis trop jeune pour intéresser Syles.
- N’importe quoi. J’ai cinq ans de plus que lui, je te ferai remarquer.

Elaïa ouvrit de grands yeux.
- Du coup, tu préfères les plus âgées, forcément, Syles… Non ?

Kaünis ne dit rien, mais son sourire moqueur était très explicite.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 738
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Sam 17 Juin 2017, 22:13

Le frontalier sourit devant la question, puis déposa ses jambes en travers de la table, feignant de penser.

Et si je te disais que j'ai coucher avec des filles plus jeune que Kaünis, pendant qu'elle était présente, voir même s'amusait de son côté avec d'autre mecs, ça chamboulerait ton monde..?

Et bien oui, se dit-il en voyant la jeune femme avoir la mâchoire qui tombe et les sourcils qui se levaient. Ça chamboulait son monde... Puis il ne put s'empêcher de se redresser dans son siège, bouche légèrement ouverte, observant Kaünis une seconde en se léchant les lèvres de façon subjective... Il ne savait pas si elle prendrait mal le fait qu'il se moque un peu, vu ce truc d'exclusivité, mais c'était trop tentant, se dit il en souriant à sa soeur de façon... Lubrique.

Ferme la bouche, ma grande, on pourraient croire que tu veux la remplir avec quelque chose...

Elle sembla encore plus confuse une seconde, puis soudain écarquilla les yeux et rougit comme un pivoine en détournant le regard vers la table, ce qui fit éclater l'envoleur de rire... C'était si facile...

you naughty thing
You're ripping up the dance floor honey
you naughty woman

Should shake your ass around for everyone
you're such a mover

I love the way you dance with anybody
the way you swing
And tease them all by sucking on your thumb...

You're so much cooler when you never pull it out
'Cause you look so much cuter with something in your mouth..!

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Sam 17 Juin 2017, 22:15

- Quoi, tu peux ne pas avoir eu de copain, mais de là à n'avoir jamais tenté autre chose... ?

[ lance un regard suggestif en direction de Syles ]

- Ça te tente...?

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 738
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Sam 17 Juin 2017, 22:19

[Hausse un sourcil]

On as dis ''Exclusifs'' . . .

Et puis tu sais, moi et les vierges, faut leur apprendre à coucher, t'imagine pas l'emmerdement..!


[Tire légèrement la langue, s'amusant un peu... Que ce soit un test ou non, il comptait respecter la décision d'être exclusif...

Ça n'avait pas à voir avec le fait que ''ça lui tente'' ou non.

Ce n'était pas pour lui, pas pour elle.

C'était pour eux.]

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Sam 17 Juin 2017, 22:23

- Oh...

[ Se mord la langue ]

- Tu ne parlais pas à moi, Kaünis ?
- Si, mais j'aime bien la réponse de Syles.
- Moi je suis pas sûre que ça me tente de toutes façons. Enfin. Pas là maintenant en tout cas.

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 738
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Sam 17 Juin 2017, 22:26

Forcément, elle s'est remplie de crêpe, plus de place pour le dessert!

[Et le garçon éclata de rire quand la jeune femme eu une tête disant un ''Mais tu disait pas être le dessert!'' pendant une demie seconde.

Il se sentait vivant...

...Se sentait bien.]

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Sam 17 Juin 2017, 22:32

- C'est bon quand c'est bien chaud et avec une sauce coulante, les crêpes !
- Euh. D'accord... ? Vous voulez pas aller faire ça dans la chambre ? Je ne le sens pas là, après l'après-midi bizarre que j'ai passée...


[kaünis hausse les sourcils, tourne la tête vers Syles ]

- Tu lui as secoué le coco comment ?

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 738
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Sam 17 Juin 2017, 22:40

Soupire.

Le jeune homme avait un peu eu peur que cette conversation arrive.


Tu sais le village de pêcheurs, pas loin..?

Je lui ais payé un verre... Et je me suis effacer quand quelques cons qui nous suivaient on tourner le coin de la ruelle.

T'inquiète, ils sont morts avant de tenter quoi que ce soit de permanent...


Le frontalier ne mentionna pas le fait qu'il ais réagit, sur le coup, en voyant Kaünis, dans les traits de sa soeur, qui lui ressemblait quand même un peu.

Et que, sur le coup, il avait eu une immense vague dans son ventre que demandait le sang de ces enfoirés.


They think they'll get it inside her,
With every drink they buy her.

As they all try coming on to her,
This time somebody's getting hurt...

...Here comes the next contestant...

...Is that your hand on my girlfriend..?

Kaünis pouvait réagir à ce plan de dix milles façon différentes,
mais il ne voulait surtout pas révéler qu'il avait, pendant même juste une seconde, ressentit cette vague de haine.

Surtout que c'était le fait qu'il l'ais imaginée, elle, dans cette position qui avait fait revenir Lynx en mode symbiose... Et il ne savait pas s'il s'agissait d'un changement permanent ou si c'était temporaire, puisqu'il ne se sentait pas différent, la, de suite...


I even fear the ladies,
They're cool but twice as crazy,
Just as bad for coming on to her...

...Don't they know it's never gonna work..?

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Sam 17 Juin 2017, 22:47

Le regard de Kaünis voguait entre Syles et Elaïa.
Syles alors qu’il raconttait succintement ce qu’il s’était passé. Elaïa parce qu’elle se tordait les doigts et les mains sur les genoux en baissant le menton.

Se mordant la langue, l’Envoleuse leva les yeux vers Syles une seconde.
- T'inquiète, ils sont morts avant de tenter quoi que ce soit de permanent...
Elle fit une sorte de grimace bizarre, ne sachant pas exactement comment réagir. Elle était à la fois en colère et soulagée, en fait, que Elaïa ne la fasse plus trop chier avec ça. Mais Syles avait donc laissé ça… commencer à arriver en fait.

Mais en même temps, tous les deux, ils en avaient fait déjà des trucs bien pires à des gens lambdas. Des nanas lambdas. Et elle, elle avait fait quelque chose de très similaire – et même pire – à Kira quelques semaines plus tôt.
Enfin, elle ne savait pas à quel point Syles appréciait Kira. Mais il ne savait pas non plus à quel point elle avait des sentiments contradictoires à l’égard de Elaïa. Il avait été plus malin qu’elle, pour le coup, en fait.

- Ouais… C’est quand même passé à moins d’une seconde et de quelques millimètres… ajouta Elaïa d’une voix blanche qui fit frissonner Kaünis.
Elle leva à nouveau les yeux vers Syles et se mordit la lèvre.

- Tu tenais comment à Kira ? Pourquoi tu as épargné Elaïa ? J’ai fait une connerie moi aussi ?

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Syles Agarest
Envoleur
avatar

Nombre de messages : 738
Citation : ''Je prie sans la foie pour que le temps efface cette rage qui ronge mon esprit...'' ~Florent Mothe (Roi Arthur) Le légende du roi Arthur, Quand l'amour change le cours de l'histoire.~
Date d'inscription : 23/02/2014

Feuille de personnage
Age: 23
Greffe: Paumes magnétiques
Signe particulier: Un tatouage représentant des ailes sous l'oeil droit.

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Sam 17 Juin 2017, 23:03

Le garçon soupira... Compliqué, tout ça, se dit-il.

Je...

...J'avais penser accepter de la prendre vraiment sous mon aile... Je suis loin d'être maître, ou même pédagogique, mais son potentiel n'était pas possible à ignorer...

...Et puis je dois avouer que l'idée d'apprendre à quelqu'un m'aurais donné un atout inconnu du connard qui m'as torturé.


Frisson en le mentionnant... C'était pas plaisant, de parler de ça...

... Mais je respecte tes choix, ta liberté, ton côté sauvage, je t'aime comme tu es... Et il semble qu'entre la possibilité d'apprendre à Kira et mon amour pour toi, ce soit ce second qui ais gagné...

Ensuite, je n'ais pas épargné Elaïa, je suis partis d'ici avec l'idée de ce plan en tête, je suis un salopard et je le sais, mais elle savait déjà ce que Shun... Ce que son père avait fait, et elle ne comprenait pas, ou du moins pas encore assez.

Je me suis dis que lui faire voir ce que la phrase ''abusé d'elle'' voulait vraiment dire, même si ce n'était qu'en partie, cela permettrait qu'elle comprenne mieux ton état, ton comportement... Et le mien aussi, parce qu'en voyant ses yeux, j'ai eu une sérieuse envie de lui pété le nez. Pendant une seule seconde, certes, mais c'était assez fort pour ça.

Et pour savoir si t'as fais une connerie...

... Je t'appelle pas ma princesse Ts'liche pour rien, Kaünis, et puis si les rôles étaient inversés, si je te disais que je pars, demain, pour tué Silhu, que ferais-tu..?

Est-ce que tu me détesterais simplement parce que j'ai fais quelque chose que j'aurais pus faire à tout moment il y as deux ans?

Peut-être que j'ai changé en partie, peut-être complètement, mais d'une façon ou d'une autre, il faut que j'accepte qui tu es comme tu es...


Ouais... C'était compliqué, tout ça...

__________________________________________


Spoiler:
 

Some people's lives are like their love,
A fragile, flickering flame which might burn out...
I want to live my life like my love for you,
A great flame of darkness which engulfs all,
With you at the center of my world,
Controlling all...

Corrupting all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaünis Gil'Ozh
Envoleuse
avatar

Nombre de messages : 947
Citation : I am a nightmare dressed like a daydream !
Date d'inscription : 31/03/2011

Feuille de personnage
Age: 28 ans
Greffe: Contact qui glace
Signe particulier: Possède un tatouage entre les seins

MessageSujet: Re: [-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]   Sam 17 Juin 2017, 23:15

- Je suis incapable de te dire ce que je ferais. Je ne le sais pas moi-même.

[ Pousse un soupir et tourne la tête vers Elaïa ]

- Je me doutais que tu voulais faire un truc du genre. Je ne pensais pas que tu les arrêterais à temps, surtout. C'est pour ça que je me demande pourquoi tu l'as fait. Finalement, quoi que tu en dises, tu captes bien les trucs de sentiments je crois.

- Quoi ?! Tu aurais pu faire ça, pour rien, comme ça ?
- Comme Syles l'a dit, on a déjà fait bien pire ensemble. Mais... J'arrive pas à définir si c'était y'a longtemps ou pas. Je veux dire, oui, ça fait plus de deux ans, mais en temps ensemble, ça fait pas tant que ça. Et Syles... il s'est passé quoi au juste ? Tu... as fait une tête bizarre... ?

__________________________________________



"She is delightfully chaotic ; a beautiful mess.
Loving her is a splendid adventure
"

Steve Maraboli (alias Syles Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
[-18] The lonesome rider's return home... [Kaünis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Aristide Says He Is Ready to Return to Haiti, Too
» Aristide Peaceful Return: The ball is Now in South Africa’s Court!
» 05. return to me
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» FANARTS d'Ekoï! the Return!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte VS L'Ordre :: A l'extérieur :: Le Sud :: Forêt de Barail-
Sauter vers: